M. LONGINOS MARÍN, TITULAIRE DE LA CHAIRE RSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M. LONGINOS MARÍN, TITULAIRE DE LA CHAIRE RSE"

Transcription

1 Nº LA FLEXISÉCURITÉ: UN NOUVEAU CONCEPT DE TRAVAIL M. LONGINOS MARÍN, TITULAIRE DE LA CHAIRE RSE TERRABUS ET LES ENTREPRISES DE POINTE DU SECTEUR CÉRÉMONIE DE REMISE DES BOURSES AUX SALARIÉS

2 Título de sección Sommaire Tribune. M. Longinos Marín, titulaire de la chaire RSE p. 4 Une nouvelle fenêtre sur le monde numérique p. 6 Terrabus et les entreprises de pointe du secteur p. 8 REPORTAgE. Notre philosophie : un nouveau concept du travail p. 10 Cérémonie de remise des bourses aux salariés p. 12 Terra Fecundis dans les médias p. 16 DERNIÈRES NOUVELLES. Guide des bonnes pratiques, FADE et Croix-Rouge p. 13 Qui est qui chez Terra Fecundis? p Contactez Terra Fecundis p. 18

3 PRÉSENTATION CAPÍTULO Plus d informations, plus de Terra Fecundis Vous avez entre les mains le troisième numéro du magazine de Terra Fecundis. Notre objectif : mieux faire connaître la réalité de l entreprise, et transmettre les nouvelles et les informations dans lesquelles vous, lecteur, êtes bien souvent un protagoniste à part entière. Au programme de ce numéro: notre nouveau site, notre participation à d intéressantes journées sur le transport de voyageurs, un reportage sur le parcours d un salarié de Terra Fecundis et la cérémonie de remise des bourses d études aux enfants des salariés. Nous y évoquerons également les conventions et les collaborations, nous reviendrons sur l actualité de ces derniers mois, et nous présenterons ou rappellerons les événements relayés dans les médias. Pour ce numéro, nous accueillons par ailleurs un éminent collaborateur: M. Longinos Marín, titulaire de la chaire Responsabilité sociale des entreprises de l Université de Murcie, qui nous propose un article sur l importance d un engagement résolu et durable en faveur de notre environnement. Nous espérons que tous ces contenus susciteront votre intérêt. 3

4 Título de sección Un modèle en matière de RSE Tribune. M. Longinos Marín Titulaire de la chaire RSE de l Université de Murcie 4

5 Tribune. M. Longinos Marín, Titulaire de la chaire RSE de l Université CAPÍTULO de Murcie Qu est-ce que la RSE? Il existe plusieurs définitions de la responsabilité sociale des entreprises. Le Forum des experts du ministère du Travail et des Affaires sociales en propose une très complète : «la responsabilité sociale de l entreprise consiste non seulement à respecter scrupuleusement les obligations légales en vigueur, mais aussi à intégrer volontairement les préoccupations sociales, professionnelles, environnementales et de respect des droits de la personne dans son administration et sa gestion, ainsi que dans sa stratégie, ses politiques et ses procédures [...] et assumer ainsi la responsabilité des conséquences et des effets de ses actions». Pour Terra Fecundis, c est une manière de faire les choses, un engagement qui fait partie de l esprit de l entreprise depuis ses débuts. Les responsables et PDG des entreprises partagent de plus en plus la conviction qu il est indispensable de développer des politiques et des actions qui génèreront non seulement des ventes et des bénéfices, mais aussi des retombées sociales. Beaucoup d entreprises se sentent aujourd hui obligées de présenter et d expliquer ce qu elles font en matière de RSE, non pas parce que la loi l exige, mais parce que cela permet d améliorer considérablement les relations entre l entreprise et la société. Toutes les études réalisées dans les entreprises ont démontré à quel point la RSE contribue à accroître la fidélité des clients et la satisfaction des employés et à améliorer la réputation de l entreprise. Au niveau stratégique, plusieurs recherches ont souligné l inexorable convergence qui doit exister entre la stratégie et la RSE pour une entreprise ayant des perspectives à long terme. Toutes ces études partent de la théorie du contrat social, qui affirme qu il y a généralement une réciprocité dans notre comportement envers autrui : lorsqu une personne nous traite correctement, il est normal que nous la traitions correctement aussi. Dans le cas des entreprises, on part du principe qu une entreprise responsable doit être traitée de façon responsable par ses groupes d intérêt, à savoir ses clients, ses salariés et ses actionnaires. Toutes ces études partent de la théorie du contrat social, [...] lorsqu une personne nous traite correctement, il est normal que nous la traitions correctement aussi. Le cas de Terra Fecundis est particulièrement emblématique et nous l utilisons fréquemment pour illustrer l usage de bonnes pratiques en matière de RSE. En effet, l entreprise travaille d abord en interne et utilise avant tout la RSE pour satisfaire les demandes de ses propres employés et collaborateurs. En outre, elle collabore activement avec la population et le territoire sur lequel l entreprise est implantée, grâce à des accords de collaboration avec diverses associations, en proposant notamment des stages d insertion professionnelle. De ce fait, c est à mon avis un exemple d organisation dont l activité est orientée par les principes éthiques et la responsabilité. Nous ne pouvons que l encourager dans cette voie, qui lui permettra en outre de poursuivre sa croissance et de continuer à créer des emplois. 5

6 Une nouvelle fenêtre Título de sección sur le monde numérique Le monde numérique avance constamment. Les outils et les possibilités qu offre Internet évoluent aussi rapidement que les besoins des utilisateurs qui demandent de nouveaux formats et contenus. Sur Internet, comme dans une entreprise, il est essentiel de se renouveler sans cesse. Consciente de tout cela, Terra Fecundis a lancé récemment son nouveau site Internet. L on remarque tout de suite son nouveau design, conçu pour faciliter l accès à toutes les informations disponibles et où l image occupe une place clef. La rubrique actualités se distingue clairement du reste. Les actualités, accords, collaborations, entretiens, apparitions dans les médias ou dans notre revue trouvent ainsi leur place dans une rubrique indispensable pour se tenir au courant de tout ce que nous faisons. Dans le même esprit, nous avons mis en place un blog aux contenus pratiques et intéressants. Mais ce n est pas tout. La rubrique emploi occupe elle aussi une place privilégiée. Vous y trouverez notamment les offres d emploi, les services aux salariés et la possibilité d envoyer votre CV directement et facilement depuis votre ordinateur. Les informations de la division des transports viennent également prendre place en page d accueil et sont accessibles par le biais d un message qui reflète bien notre philosophie de travail : «Où voulez-vous aller? Nous vous y emmenons.» Le nouveau portail comporte également des informations sur l entreprise, les autres services que nous proposons, ainsi qu un formulaire de contact. Des accès directs aux réseaux sociaux sont aussi au rendez-vous : une autre fenêtre sur le monde pour l entreprise. 6

7 UNE NOUVELLE FENÊTRE SUR LE MONDE NUMÉRIQUE RÉSEAUX SOCIAUX Les nouvelles technologies multiplient les possibilités de communication. Aujourd hui, de nombreux canaux nous permettent d être en contact avec d autres personnes, peu importe où elles se trouvent, de partager des informations ou d exprimer et de recevoir des avis. Terra Fecundis est bien consciente des possibilités qu ils offrent, d où une présence active sur les principaux réseaux sociaux. L entreprise a ainsi choisi Facebook, Twitter, Google+ et LinkedIn, qui lui permettent de se rapprocher de son public cible. Sur ces réseaux, elle propose des contenus qui intéressent le type d utilisateurs qui les fréquentent, et propose aux employés, aux collaborateurs, aux amis ou aux personnes intéressées par l entreprise un aperçu de son quotidien. Qu attendez-vous? Rejoignez-nous! FACEBOOK: terrafecundis LINKEDIN: company/terra-fecundis GOOGLE+: +Terra Fecundis 7

8 À la recherche de solutions aux défis du transport de voyageurs Le secteur vit une période de changement. La nécessité de s adapter à un nouveau contexte pousse les entreprises à chercher des alternatives pour ajuster leur offre à une réalité et une demande fluctuantes. Face à ce constat, la revue Carrilbus a organisé des journées auxquelles ont participé des entreprises de référence en Espagne, notamment Terrabus. Ce colloque visait à partager des initiatives et des expériences en vue de découvrir comment les entreprises leaders relèvent les défis induits par la réalité actuelle du secteur. Dans son intervention, M. Juan José López, PDG de Terrabus, a évoqué la réalité de l entreprise et expliqué comment elle s est développée en consolidant sa position alors que le contexte était particulièrement hostile. «L une des clefs du succès est d avoir su développer des activités qui, en quelque sorte, nous différencient. En fait, c est notre concept d entreprise qui nous permet de continuer à nous développer.», a-t-il expliqué devant une centaine de professionnels. Il a aussi énuméré les avantages obtenus en appliquant une politique d entretien des véhicules reposant sur la prévention : «Dans un premier temps, cela implique des investissements, du temps, il ne faut passer à côté d aucun détail, mais cela porte incontestablement ses fruits.» La journée a aussi permis aux participants de débattre de l avenir du transport de voyageurs. À ce sujet, M. Juan José López a indiqué que «tout passe par la capacité à trouver des marchés complémentaires afin de pouvoir partager les coûts, les investissements et les infrastructures. Il faut donc chercher des solutions nous permettant de conserver une activité viable et rentable sans que la qualité du service en soit affectée.» DES RÉFÉRENCES DU SECTEUR Carrilbus a réuni les principaux acteurs du secteur, des entreprises renommées qui ont donné leur point de vue et expliqué les actions qu elles ont mises en place pour conserver leur compétitivité : maîtrise des dépenses, diversification, concentration d entreprises, etc. Chaque orateur a exposé son opinion, ce qui a permis d obtenir une radiographie complète de la situation actuelle. 8

9 TERRABUS ET LES ENTREPRISES DU SECTEUR terrabus et les entreprises du secteur UNE CROISSANCE CONSTANTE Terrabus est né en 2005 au sein de la structure de Terra Fecundis. Sa mise en place répond aux besoins de l entreprise, spécialisée dans la gestion de l emploi, en matière de transport des salariés. La même année, ses responsables décident de parier davantage sur le secteur des transports et proposent de nouveaux services. Depuis, Terrabus ne cesse de se développer, qu il s agisse de sa flotte de véhicules ou du nombre de ses clients. Terrabus propose aujourd hui plusieurs activités : TRANSPORT INTERNATIONAL D INTÉRIMAIRES SALARIÉS TRANSPORT D ÉQUIPES SPORTIVES EN ESPAGNE ET À L ÉTRANGER TRANSPORT POUR DES AGENCES DE VOYAGES NATIONALES ET INTERNATIONALES TRANSPORT SCOLAIRE EN ESPAGNE ET À L ÉTRANGER RENFORCEMENT DES LIGNES D AUTOBUS RÉGULIÈRES TRANSPORT DE PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE AUTRES TRANSPORTS PRIVÉS : SERVICE DE DESSERTE D AÉROPORTS, CONGRÈS OU VOYAGES D AFFAIRES 9

10 Título Reportaje. de sección Nuestra filosofía: nuevo concepto de trabajo PREMIÈRE PRISE DE CONTACT NOTRE PHILOSOPHIE: un NOUVEAU CONCEPT DE TRAVAIL Chez Terra Fecundis, le salarié joue le premier rôle. C est sur son travail que repose toute l activité de l entreprise, qui se charge jour après jour de lui garantir un bien-être complet. Ce reportage décrit le parcours d un salarié à partir de son arrivée dans l entreprise. L entreprise gère les offres d emploi depuis son bureau du service client à Murcie. Elle dispose pour cela d un personnel spécialisé chargé d organiser tout le cycle de travail. Ces locaux servent aussi de point de départ et d arrivée pour les salariés qui se déplacent en dehors de l Espagne et constituent donc le principal point de contact avec l entreprise. «En haute saison, nous travaillons parfois avec plus de personnes. Mais malgré ce volume important, nous sommes comme une grande famille, car la majorité des salariés travaillent avec nous depuis de nombreuses années, ce qui nous permet de tous les connaître,» explique M. Daniel Gosálbez, directeur des ressources humaines de Terra Fecundis. UNE FORMATION COMPLÈTE Une fois qu il fait partie de Terra Fecundis, le salarié passe tout d abord par la case «formation». La préparation du personnel est un prérequis essentiel. Chaque salarié bénéficie de formations gratuites afin d acquérir les compétences nécessaires pour réaliser l activité qui lui est confiée. 10

11 REPORTAgE. notre philosophie: un nouveau concept de CAPÍTULO travail Outre une formation technique axée sur des missions professionnelles concrètes, tous les salariés de Terra Fecundis reçoivent également des informations sur la prévention des risques professionnels et les premiers secours. Par ailleurs, ceux qui seront amenés à se déplacer en dehors de l Espagne peuvent suivre des cours de langues si nécessaire (français, anglais ou italien). En plus des cours, le salarié reçoit un guide adapté au pays où il se rendra. Ce document rassemble des informations pratiques concernant la région et propose des phrases et des termes utiles pour se débrouiller en toute circonstance. PARCOURS PROFESSIONNELS : LA «FLEXISÉCURITÉ» Une fois qu il a suivi la formation et qu on lui a choisi une période et un lieu de travail, le salarié de Terra Fecundis s y rend en utilisant les moyens de transport de l entreprise. Les intérimaires sont systématiquement accompagnés par des employés de l entreprise, qui se chargent de visiter au préalable le lieu de travail, de vérifier que les conditions prévues sont respectées et qui servent de point de référence en cas de besoin. «En haute saison, nous travaillons parfois avec plus de personnes. Mais malgré ce volume important, nous sommes comme une grande famille...» Une fois leur mission achevée, les salariés peuvent bénéficier des parcours professionnels proposés par Terra Fecundis, qui leur permettent d enchaîner plusieurs missions et d avoir du travail une grande partie de l année. «C est l un des éléments qui nous différencient le plus de nos concurrents. Cette démarche nous permet d apporter une stabilité professionnelle adaptée dans des secteurs où, par définition, les missions sont très ponctuelles et associées à des campagnes très concrètes», indique la directrice générale, Mme Ana López. SERVICES SUPPLÉMENTAIRES Il faut par ailleurs ajouter que, pendant toute la durée de son embauche dans l entreprise, le salarié peut bénéficier d un ensemble de services exclusifs, qui lui permettent d envoyer de l argent, d acheter une maison dans son pays d origine, de bénéficier de conseils juridiques, de financer sans intérêts l achat de billets d avion ou d accéder à des bourses d études pour ses enfants. Cette valeur ajoutée, ainsi que le soin minutieux apporté du début à la fin du processus, contribuent à améliorer les relations entre les salariés et l entreprise, d où une implication qui dépasse le cadre strictement professionnel. Voilà pourquoi nous obtenons des résultats rarement égalés par des entreprises similaires : 85 % des salariés travaillent ainsi dans l entreprise depuis plus de 5 ans, et 35 % depuis plus de 10 ans. C est sans doute là notre meilleure garantie. 11

12 Título de sección CÉRÉMONIE DE REMISE DES BOURSES AUX SALARIÉS Bourses d études pour les enfants des salariés Ces aides, accordées chaque année depuis 2002, sont destinées à l achat de livres et de fournitures scolaires. Depuis 2002, Terra Fecundis accorde chaque année des bourses destinées aux enfants des salariés pour l achat de livres et de fournitures scolaires. À travers cette initiative, l entreprise tente d aider les familles de ses employés et d appuyer les efforts réalisés par les enfants pour s instruire. «Cette bourse, outre l aide économique, constitue une double reconnaissance : d une part, de l enfant qui étudie et fait des efforts chaque jour en classe et, d autre part, de ses parents, qui lui offrent les conditions nécessaires pour qu il puisse le faire», a déclaré M. Celedonio Perea, associé directeur de Terra Fecundis. L entreprise a mis les enfants à l honneur lors de la remise des bourses, qui réunissait les parents et frères et sœurs, ainsi que des collaborateurs et des invités, notamment Mme Cecilia Erique, consule de l Équateur dans la région de Murcie, ainsi que des représentants des deux associations partenaires de l entreprise, la Croix-Rouge et la Fondation FADE. Depuis la mise en place de cette initiative il y a douze ans, Terra Fecundis a affecté plus de euros à ce programme ouvert à tout son personnel. Au total, treize bourses ont été accordées lors de la dernière édition. 12 dernières nouvelles

13 Dernières nouvelles CAPÍTULO Prix de l innovation en matière de ressources humaines du journal «Expansión» Terra Fecundis a reçu le prix de l innovation en matière de ressources humaines décerné par le journal Expansión. Le jury a récompensé le fait que l entreprise permette à ses employés d enchaîner plusieurs missions pendant toute l année, les possibilités de formation qu elle leur propose et sa capacité à obtenir de tout son personnel une forte implication et une grande motivation. La cérémonie de remise du prix a été présidée par la ministre de l Emploi et de la Sécurité sociale, Mme Fátima Báñez, et par M. Antonio Fernández-Galiano, président du groupe Unidad Editorial. Soutien au programme «Mundos Jóvenes Más Jóvenes» de la Fondation FADE Terra Fecundis s est associée au projet «Mundos Jóvenes Más Jóvenes» de la Fondation FADE, destiné aux mineurs menacés d exclusion sociale, majoritairement d origine immigrée, et mené dans différents points de la ville de Murcie. Le projet vise à favoriser l amélioration des résultats scolaires et l intégration sociale et éducative des participants, et à impliquer les parents dans le processus de formation de leurs enfants. Terra Fecundis à l honneur dans un guide des bonnes pratiques en matière de RSE dans la région de Murcie La chaire Responsabilité sociale des entreprises de l Université de Murcie a publié un guide des bonnes pratiques où figurent des entreprises qui mènent des programmes ou des initiatives importantes dans ce domaine, notamment Terra Fecundis, sélectionnée pour les parcours professionnels qu elle développe sous le concept de «flexisécurité» et qui apportent une plus grande stabilité à son personnel. Le guide met aussi en avant les services exclusifs qu elle propose à ses employés. Engagement avec la Croix-Rouge en faveur de l intégration professionnelle des communautés vulnérables Terra Fecundis collaborera au programme opérationnel de «lutte contre les discriminations» soutenu par la Croix-Rouge, qui vise à faciliter l intégration sociale de communautés vulnérables par le biais d actions de formation et de stages professionnels. L accord permettra à ces personnes de compléter leur formation, de découvrir le monde du travail et d établir des relations dans le domaine professionnel. Le cadre de collaboration permet de canaliser les offres d emploi auprès de la Croix-Rouge et de réaliser conjointement des actions de sensibilisation. 13

14 DIRECTION GÉNÉRALE La direction définit la stratégie générale de l entreprise, fixe les objectifs et coordonne les missions des différentes équipes de travail. Elle dirige le projet avec une vision globale de la voie à suivre. SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES/ ADMINISTRATION Fiches de paie, contrats, arrivées, départs, mutuelle... Ce service se charge de gérer les relations avec tous les employés de Terra Fecundis. SERVICE FACTURATION Il reçoit les informations concernant les missions réalisées par les employés dans chaque exploitation et effectue les démarches nécessaires pour les payer. Il émet les factures et est en contact permanent avec les clients. Qui est qui chez Terra Fecundis? Le travail de Terra Fecundis repose avant tout sur ses employés. Une équipe spécialisée dans différents domaines travaille ainsi dans les deux sièges de la société, à Murcie. Présentation. 14

15 Qui est qui chez Terra Fecundis? SERVICE FINANCIER/ COMPTABILITÉ SERVICE DE GESTION DES PAIEMENTS SERVICE D AIDE AUX SALARIÉS Sa mission consiste entre autres à gérer la comptabilité de l entreprise et les relations avec les entités financières collaborant avec Terra Fecundis. Dernier acteur dans le cycle des employés chez Terra Fecundis, il gère les paiements mensuels. Il propose les services additionnels mis à la disposition des salariés, de l achat de billets d avion à l envoi d argent en passant par le conseil juridique. SERVICE RECRUTEMENT ET SUIVI DES EMPLOYÉS SERVICES DES CONTRATS DE MISE À DISPOSITION TERRABUS Ce service, composé d experts en ressources humaines, sélectionne les salariés afin que leur profil corresponde aux postes proposés. Il supervise le suivi de la formation des salariés, c est également leur premier contact avec l entreprise. Il élabore les contrats de mise à disposition avec l entreprise utilisatrice ainsi que toute la documentation qui accompagne le salarié lorsqu il intègre un poste. Ce service dirige la division des transports, entretient gère les relations avec les clients et crée de nouvelles activités. 15

16 Título de sección TERRA FECUNDIS DANS LES MÉDIAS... Plusieurs nouvelles ont été reprises dans les médias : entre autres, l accord conclu avec la Fondation FADE, la participation au guide des bonnes pratiques publié par la chaire Responsabilité sociale des entreprises de l Université de Murcie, notre participation à des forums et à des salons, ainsi que le tout nouveau concept de «parcours professionnels». L actualité de Terra Fecundis à l honneur. 16

17 CAPÍTULO 17

18 Título de sección Contactez Terra Fecundis ESPAGNE BUREAU SERVICE ACCUEIL Virgen de Las Maravillas, Murcie (Espagne) Tél. : Tél. : Fax. : BUREAU DE LA DIRECTION ET DE L ADMINISTRATION Cronista Carlos Valcárcel, 4, 1.º izq Murcie (Espagne) Tél. : Fax. : AUTOBUS : Ctra. La Aljorra-Fuente Álamo, s/n La Aljorra (Cartagena, Espagne) Tél. : PORTUGAL BUREAU SERVICE ACCUEIL Praça da República 55, 1.º Fracçao F Vila Verde, Braga (Portugal) Tél. :

19 CAPÍTULO

20

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE DONS, AVANTAGES ET MARQUES D HOSPITALITÉ Lignes directrices 1 mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE 1 En application de l article 89 du Code, le commissaire peut publier des lignes directrices

Plus en détail

Solutions globales Solidarité Certification ISO 9001 Autobus Services complémentaires Formation

Solutions globales Solidarité Certification ISO 9001 Autobus Services complémentaires Formation Solutions globales Solidarité Certification ISO 9001 Autobus Services complémentaires Formation sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Solutions globales pour s adapter aux changements du marché Certification ISO

Plus en détail

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap Charte éthique de la société ES TEAM Voyages Familles et amis passent avant le handicap Agence de voyages spécialiste de vos séjours adaptés avec accompagnement La présente charte est le reflet de notre

Plus en détail

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G )

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) 14 MARCH A L A N A L L M A N A S S O C I A T E S A C A D A M Y 2014 E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) L E S E N J E U X S O M M A I R E L E S R I S Q U E

Plus en détail

PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013

PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013 PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013 Novembre : Cadremploi, partenaire de la diffusion sur France Télévisions de la tournée d automne du XV de France (3 tests matchs contre la Nouvelle Zélande, l Afrique du Sud

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

1 er salon du véhicule. électrique. de Val d Isère. 16 au 19 juillet 2015 VENEZ PARTICIPER. venez ParticiPeZ

1 er salon du véhicule. électrique. de Val d Isère. 16 au 19 juillet 2015 VENEZ PARTICIPER. venez ParticiPeZ 1 er salon du véhicule électrique de Val d Isère 16 au 19 juillet 2015 venez ParticiPeZ VENEZ PARTICIPER le 1 er salon au cœur de la nature! le salon du véhicule électrique, aux portes du Parc national

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PLAN MEDIA CADREMPLOI Septembre 2013 Juin 2014

PLAN MEDIA CADREMPLOI Septembre 2013 Juin 2014 PLAN MEDIA CADREMPLOI Septembre 2013 Juin 2014 Novembre 2013 : Cadremploi, partenaire de la diffusion sur France Télévisions de la tournée d automne du XV de France Février 2014 : Cadremploi, partenaire

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Les réseaux sociaux 2003 leur apparition 2010 leur essor quelques chiffres Réseaux

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Aspirations et valeurs

Aspirations et valeurs Communiquer avec les électeurs Un exposé consiste d'un énoncé de cinq à sept paragraphes qui offre une rationale complète et cohérente en faveur du candidat et qui établit un lien entre l'histoire personnelle

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

«Ancien fonctionnaire de la CSPAAT» s'entend d'une personne qui a cessé d'être un employé ou un administrateur de la CSPAAT le 20 août 2007 ou après.

«Ancien fonctionnaire de la CSPAAT» s'entend d'une personne qui a cessé d'être un employé ou un administrateur de la CSPAAT le 20 août 2007 ou après. Règles relatives aux conflits d'intérêts pour la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail Approuvées par le Commissaire aux conflits d intérêts et entrant

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21

ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21 ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21 Les communautés en ligne sont des espaces d échange, de veille et de partage documentaire. En créant une communauté sur un sujet précis, vous vous posez en expert de

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION 1 Politique de communication Corporation de développement communautaire MRC de L Assomption Introduction Mise en contexte Issue de la Table de concertation des organismes communautaires MRC de L Assomption,

Plus en détail

CONFÉRENCES, DÎNER DE GALA & REMISE DES TROPHÉES

CONFÉRENCES, DÎNER DE GALA & REMISE DES TROPHÉES CONFÉRENCES, DÎNER DE GALA & REMISE DES TROPHÉES 8 DÉCEMBRE 2014 MAISON DE LA MUTUALITÉ PARIS ORGANISÉ PAR Le groupe Leaders League, éditeur du magazine Décideurs, est fier de vous présenter la 1 ère édition

Plus en détail

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE MÉTHODES DE RECRUTEMENT Février 2015 MÉTHODES DE RECRUTEMENT MÉTHODES DE RECRUTEMENT Comme chaque année, RegionsJob décrypte les pratiques des recruteurs avec sa grande enquête recrutement. En LA ce début

Plus en détail

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Les membres des conseils de section (les «Membres») sont tenus de lire et de signer

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES CAS LIBERCLIC

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES CAS LIBERCLIC BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES CAS LIBERCLIC La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

DECLARATION D INTERETS (DI)

DECLARATION D INTERETS (DI) DECLARATION D INTERETS (DI) Pour les membres des Comités de la revue Afin de satisfaire aux principes de transparence relative à l information des professionnels de santé, Kinésithérapie la revue souhaite

Plus en détail

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs.

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs. À LA DÉFENSE DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS D AGENCES DE PLACEMENT TEMPORAIRE IL EST PLUS QUE TEMPS QUE LE GOUVERNEMENT PASSE À L ACTION! AIDEZ NOUS À FAIRE DES GAINS DANS CE DOSSIER PRIMORDIAL MISE

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Dans un univers médiatique en profonde et constante mutation, la communication, les relations publiques et les relations

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie Les Les carnets de la déontologie carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon Adoptée par le Conseil de déontologie journalistique le 15 décembre 2010 Directive La distinction

Plus en détail

Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité!

Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité! Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité! Tipizz, qu est ce que c est? Solution clef en main Tipizz est un site web et une application mobile géolocalisée qui permettent aux Commerçants

Plus en détail

Notre approche pour les investissements en bourse

Notre approche pour les investissements en bourse TlB Notre approche pour les investissements en bourse Introduction Ce document présente la stratégie d investissement dans les entreprises cotées en bourse adoptée par Triodos Investment Management B.V.*

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA)

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 251 11 5517700 Fax: 251 11 5 517844 website: www.africa-union.org DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA

Plus en détail

Prestations (extrait) & grille tarifaire

Prestations (extrait) & grille tarifaire s (extrait) & grille tarifaire PUBLICITÉ PRODU CTION DECONTENU FORMA TION RICH MEDIA COMMUNI CATION ÉVÉNEMENTIELLE SOCIAL MEDIA RP 2.0 MA RKETING Tarifs applicables en : septembre 2014 A l heure A la demi-journée

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE SMO?

QU EST-CE QUE LE SMO? LAD C. MENES / Shutterstock QU EST-CE QUE LE SMO? Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 LE SMO C EST QUOI? Le terme SMO (Social Media Optimization) désigne

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Challenge Esprit Running 2014

Challenge Esprit Running 2014 Nom de l entité déposante : WEB Stratégies agence annonceur Nom de l annonceur : Caisse D Epargne Groupe BPCE Challenge Esprit Running 2014 DATE DE RÉALISATION : 2014 CATÉGORIE : Communication digitale

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création et développement numérique en ligne de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018

Plus en détail

Kelly s Job Guide. Notre engagement envers vous

Kelly s Job Guide. Notre engagement envers vous Kelly s Job Guide Notre engagement envers vous Chez Kelly Services, nous reconnaissons que dans le contexte actuel, changer d emploi ou trouver un travail fixe, tout comme chercher un emploi temporaire,

Plus en détail

Rapport d'activités 2011

Rapport d'activités 2011 Rapport d'activités 2011 SOMMAIRE 1 - Animation éditoriale du site www.alpesolidaires.org 1.1 : Animer la participation des acteurs ESS et politique de la ville Des contributions en hausse Une fréquentation

Plus en détail

Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels. Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne

Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels. Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne 1 Sommaire 3 Introduction 4-6 Faites votre choix Une fiche d identité des

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

l entrepreneuriat social

l entrepreneuriat social L Initiative pour l entrepreneuriat social de la Commission européenne Marché intérieur et services La version électronique de la présente brochure est disponible à l adresse : http://ec.europa.eu/internal_market/publications/docs/sbi-brochure/sbi-brochure-web_fr.pdf

Plus en détail

Les nouvelles méthodes de recrutement

Les nouvelles méthodes de recrutement Les nouvelles méthodes de recrutement Eveilleurs de potentiel Extend Coaching éveille le potentiel des personnes et des organisations pour faciliter leur succès professionnel Notre vision est un monde

Plus en détail

Le Moteur de Recherche du Voyageur

Le Moteur de Recherche du Voyageur Le Moteur de Recherche du Voyageur Contacts presse : Kalima 01 44 90 02 36 Gersende Facchini : gfacchini@kalima-rp.fr Tygénia Saustier : tsaustier@kalima-rp.fr L EDITO Faciliter la recherche de voyages

Plus en détail

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité dans le cadre du 12 e Congrès national de Metropolis Immigration

Plus en détail

Déclaration de protection des données

Déclaration de protection des données Déclaration de protection des données Valable à partir du 9 juillet 2015 1 Traitement des données personnelles 3 2 Pas d enregistrement d informations concernant les paiements 3 3 Définition des données

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place»

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + E-réputation de L Entreprise Et les autres «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + Introduction : Vidéo 2 + Des chiffres 3 Internet est désormais le 1er canal

Plus en détail

janvier Code de conduite du groupe

janvier Code de conduite du groupe janvier 2013 Code du groupe Engagements du Groupe 1 Engagements du Groupe À travers ses réseaux de banque de détail, sa banque de financement et d investissement, et l ensemble des métiers fondés sur l

Plus en détail

NOS CONVICTIONS. La Charte éthique d Eutelsat

NOS CONVICTIONS. La Charte éthique d Eutelsat NOS CONVICTIONS La Charte éthique d Eutelsat Avant-propos L un des fondements d une gouvernance d entreprise saine repose sur une vision claire des valeurs de l entreprise et sur la manière dont elle conduit

Plus en détail

La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour :

La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour : Préambule La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour : capitaliser sur l image de marque véhiculée créer une plus grande synergie

Plus en détail

Guide du programme à l étranger

Guide du programme à l étranger Bourses de recherche Mitacs Globalink Sorbonne Universités Pour la recherche aux cycles supérieurs dans une université canadienne Guide du programme à l étranger Bourses de recherche Mitacs Globalink -

Plus en détail

Plus de 2,9 Millions Facebook Fans. Plus de 300,000 visiteurs uniques par mois. Plus de 635 000 impressions par mois

Plus de 2,9 Millions Facebook Fans. Plus de 300,000 visiteurs uniques par mois. Plus de 635 000 impressions par mois MEDIA PACK INFO & MEDIAS Holidayguru Une incroyable succes-story et une marque reconnue Médias Depuis Mars 2014, Holidayguru.fr recherche tous les jours les meilleurs offres de voyage sur Internet pour

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

Online Intelligence Solutions. Reed Expositions

Online Intelligence Solutions. Reed Expositions Online Intelligence Solutions Reed Expositions Reed Expositions optimise la présence de ses 40 marques clientes sur les médias sociaux grâce à l efficacité de BuzzWatcher d AT Internet. Case study Case

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU

LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU LIVRE BLANC LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU Le rôle du journalisme de marque dans les relations publiques 2 Livre White Blanc Paper Le Contenu The New : les Nouvelles Rules of Content Règles Introduction

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

GUIDE DE COMMUNICATION. Optimisez votre participation au Salon Saveurs 2013

GUIDE DE COMMUNICATION. Optimisez votre participation au Salon Saveurs 2013 GUIDE DE COMMUNICATION Optimisez votre participation au Salon Saveurs 2013 1 En détails dans les pages qui viennent LES OUTILS DE COMMUNICATION GRATUITS... Page 3 Pour vos clients & invités. Page 3 - Communiquez

Plus en détail

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Colloque de Dublin, vendredi 19 Mars 2010 ASPECTS PRATIQUES DE L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE Rapport Introductif Partie III Relations

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

Engagement en faveur des personnes en situation de dépendance

Engagement en faveur des personnes en situation de dépendance CURAVIVA SUISSE Engagement en faveur des personnes en situation de dépendance Promotion de la qualité de vie individuelle Les 2500 institutions membres de l association nationale faîtière CURAVIVA Suisse

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

ACCORD DE PARTENARIAT INDUSTRIEL

ACCORD DE PARTENARIAT INDUSTRIEL LILLE 1 ACCORD DE PARTENARIAT INDUSTRIEL Entre les soussignés : Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 3 000 000 d immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro B 330 581

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Gestion de l entraînement en groupe

Gestion de l entraînement en groupe Gestion de l entraînement en groupe Concepts, Motivation, Embauche et Autres Sommaire de la Gestion de l entraînement en groupe Processus de Recrutement & motivation des super animateurs Structures justes

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

Procédures et lignes directrices en cas de cessation des activités d un programme

Procédures et lignes directrices en cas de cessation des activités d un programme ecap MC Education Completion Assurance Plan (régime d assurance pour l achèvement des études) SEAF Student Education Assurance Fund (fonds d assurance études pour les étudiants) Procédures et lignes directrices

Plus en détail

Les métiers du ministère des Affaires étrangères. m ti. é er. Direction des ressources humaines 2013

Les métiers du ministère des Affaires étrangères. m ti. é er. Direction des ressources humaines 2013 Les métiers du ministère des Affaires étrangères m ti s é er Direction des ressources humaines 2013 Les métiers du ministère des Affaires étrangères Introduction Les agents diplomatiques et consulaires

Plus en détail

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence 4 CaLP ARGENT TRAVAILLER CONTRE AVEC TRAVAIL LES BANQUES

Plus en détail

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT)

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT) DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 51, 52 et 53)

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

Tout s accélère! Impact des évolutions socio-économiques sur les méthodes de suivi commercial pour les cabinets d avocats

Tout s accélère! Impact des évolutions socio-économiques sur les méthodes de suivi commercial pour les cabinets d avocats Tout s accélère! Impact des évolutions socio-économiques sur les méthodes de suivi commercial pour les cabinets d avocats Trois notions sont devenues incontournables dans les affaires et ne peuvent que

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Créateur de visibilité développeur d influence. Agence Conseil en Communication et Relations Presse

Créateur de visibilité développeur d influence. Agence Conseil en Communication et Relations Presse Créateur de visibilité développeur d influence Agence Conseil en Communication et Relations Presse RELATIONS PRESSE Créateur de visibilité, développeur d influence Spécialisée dans la promotion d entreprises

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Editorial. Dès à présent, nos équipes se mobilisent pour préparer la saison 2012-2013 afin de poursuivre cette grande aventure à vos côtés.

Editorial. Dès à présent, nos équipes se mobilisent pour préparer la saison 2012-2013 afin de poursuivre cette grande aventure à vos côtés. Editorial Parcourant les villes de France depuis plus de 10 ans, le Réseau BIOTechno vous a proposé cette saison, des éditions 2012 du Forum BIOTechno sur Nice, Tours, Lyon et Paris. Plusieurs centaines

Plus en détail

La Française des jeux

La Française des jeux La Française des jeux En 2006, la Cour a contrôlé les comptes et la gestion de la Française des jeux pour les exercices 1998 à 2004. Ce contrôle a donné lieu à rapport particulier communiqué à l entreprise,

Plus en détail

GUIDE DE COMMUNICATION

GUIDE DE COMMUNICATION GUIDE DE COMMUNICATION Optimisez votre participation au salon Saveurs des Plaisirs Gourmands 2012. Édition de Juin www.salon-saveurs.com Salon Saveurs des Plaisirs Gourmands 01-04 Juin 2012 Paris Espace

Plus en détail