M. LONGINOS MARÍN, TITULAIRE DE LA CHAIRE RSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M. LONGINOS MARÍN, TITULAIRE DE LA CHAIRE RSE"

Transcription

1 Nº LA FLEXISÉCURITÉ: UN NOUVEAU CONCEPT DE TRAVAIL M. LONGINOS MARÍN, TITULAIRE DE LA CHAIRE RSE TERRABUS ET LES ENTREPRISES DE POINTE DU SECTEUR CÉRÉMONIE DE REMISE DES BOURSES AUX SALARIÉS

2 Título de sección Sommaire Tribune. M. Longinos Marín, titulaire de la chaire RSE p. 4 Une nouvelle fenêtre sur le monde numérique p. 6 Terrabus et les entreprises de pointe du secteur p. 8 REPORTAgE. Notre philosophie : un nouveau concept du travail p. 10 Cérémonie de remise des bourses aux salariés p. 12 Terra Fecundis dans les médias p. 16 DERNIÈRES NOUVELLES. Guide des bonnes pratiques, FADE et Croix-Rouge p. 13 Qui est qui chez Terra Fecundis? p Contactez Terra Fecundis p. 18

3 PRÉSENTATION CAPÍTULO Plus d informations, plus de Terra Fecundis Vous avez entre les mains le troisième numéro du magazine de Terra Fecundis. Notre objectif : mieux faire connaître la réalité de l entreprise, et transmettre les nouvelles et les informations dans lesquelles vous, lecteur, êtes bien souvent un protagoniste à part entière. Au programme de ce numéro: notre nouveau site, notre participation à d intéressantes journées sur le transport de voyageurs, un reportage sur le parcours d un salarié de Terra Fecundis et la cérémonie de remise des bourses d études aux enfants des salariés. Nous y évoquerons également les conventions et les collaborations, nous reviendrons sur l actualité de ces derniers mois, et nous présenterons ou rappellerons les événements relayés dans les médias. Pour ce numéro, nous accueillons par ailleurs un éminent collaborateur: M. Longinos Marín, titulaire de la chaire Responsabilité sociale des entreprises de l Université de Murcie, qui nous propose un article sur l importance d un engagement résolu et durable en faveur de notre environnement. Nous espérons que tous ces contenus susciteront votre intérêt. 3

4 Título de sección Un modèle en matière de RSE Tribune. M. Longinos Marín Titulaire de la chaire RSE de l Université de Murcie 4

5 Tribune. M. Longinos Marín, Titulaire de la chaire RSE de l Université CAPÍTULO de Murcie Qu est-ce que la RSE? Il existe plusieurs définitions de la responsabilité sociale des entreprises. Le Forum des experts du ministère du Travail et des Affaires sociales en propose une très complète : «la responsabilité sociale de l entreprise consiste non seulement à respecter scrupuleusement les obligations légales en vigueur, mais aussi à intégrer volontairement les préoccupations sociales, professionnelles, environnementales et de respect des droits de la personne dans son administration et sa gestion, ainsi que dans sa stratégie, ses politiques et ses procédures [...] et assumer ainsi la responsabilité des conséquences et des effets de ses actions». Pour Terra Fecundis, c est une manière de faire les choses, un engagement qui fait partie de l esprit de l entreprise depuis ses débuts. Les responsables et PDG des entreprises partagent de plus en plus la conviction qu il est indispensable de développer des politiques et des actions qui génèreront non seulement des ventes et des bénéfices, mais aussi des retombées sociales. Beaucoup d entreprises se sentent aujourd hui obligées de présenter et d expliquer ce qu elles font en matière de RSE, non pas parce que la loi l exige, mais parce que cela permet d améliorer considérablement les relations entre l entreprise et la société. Toutes les études réalisées dans les entreprises ont démontré à quel point la RSE contribue à accroître la fidélité des clients et la satisfaction des employés et à améliorer la réputation de l entreprise. Au niveau stratégique, plusieurs recherches ont souligné l inexorable convergence qui doit exister entre la stratégie et la RSE pour une entreprise ayant des perspectives à long terme. Toutes ces études partent de la théorie du contrat social, qui affirme qu il y a généralement une réciprocité dans notre comportement envers autrui : lorsqu une personne nous traite correctement, il est normal que nous la traitions correctement aussi. Dans le cas des entreprises, on part du principe qu une entreprise responsable doit être traitée de façon responsable par ses groupes d intérêt, à savoir ses clients, ses salariés et ses actionnaires. Toutes ces études partent de la théorie du contrat social, [...] lorsqu une personne nous traite correctement, il est normal que nous la traitions correctement aussi. Le cas de Terra Fecundis est particulièrement emblématique et nous l utilisons fréquemment pour illustrer l usage de bonnes pratiques en matière de RSE. En effet, l entreprise travaille d abord en interne et utilise avant tout la RSE pour satisfaire les demandes de ses propres employés et collaborateurs. En outre, elle collabore activement avec la population et le territoire sur lequel l entreprise est implantée, grâce à des accords de collaboration avec diverses associations, en proposant notamment des stages d insertion professionnelle. De ce fait, c est à mon avis un exemple d organisation dont l activité est orientée par les principes éthiques et la responsabilité. Nous ne pouvons que l encourager dans cette voie, qui lui permettra en outre de poursuivre sa croissance et de continuer à créer des emplois. 5

6 Une nouvelle fenêtre Título de sección sur le monde numérique Le monde numérique avance constamment. Les outils et les possibilités qu offre Internet évoluent aussi rapidement que les besoins des utilisateurs qui demandent de nouveaux formats et contenus. Sur Internet, comme dans une entreprise, il est essentiel de se renouveler sans cesse. Consciente de tout cela, Terra Fecundis a lancé récemment son nouveau site Internet. L on remarque tout de suite son nouveau design, conçu pour faciliter l accès à toutes les informations disponibles et où l image occupe une place clef. La rubrique actualités se distingue clairement du reste. Les actualités, accords, collaborations, entretiens, apparitions dans les médias ou dans notre revue trouvent ainsi leur place dans une rubrique indispensable pour se tenir au courant de tout ce que nous faisons. Dans le même esprit, nous avons mis en place un blog aux contenus pratiques et intéressants. Mais ce n est pas tout. La rubrique emploi occupe elle aussi une place privilégiée. Vous y trouverez notamment les offres d emploi, les services aux salariés et la possibilité d envoyer votre CV directement et facilement depuis votre ordinateur. Les informations de la division des transports viennent également prendre place en page d accueil et sont accessibles par le biais d un message qui reflète bien notre philosophie de travail : «Où voulez-vous aller? Nous vous y emmenons.» Le nouveau portail comporte également des informations sur l entreprise, les autres services que nous proposons, ainsi qu un formulaire de contact. Des accès directs aux réseaux sociaux sont aussi au rendez-vous : une autre fenêtre sur le monde pour l entreprise. 6

7 UNE NOUVELLE FENÊTRE SUR LE MONDE NUMÉRIQUE RÉSEAUX SOCIAUX Les nouvelles technologies multiplient les possibilités de communication. Aujourd hui, de nombreux canaux nous permettent d être en contact avec d autres personnes, peu importe où elles se trouvent, de partager des informations ou d exprimer et de recevoir des avis. Terra Fecundis est bien consciente des possibilités qu ils offrent, d où une présence active sur les principaux réseaux sociaux. L entreprise a ainsi choisi Facebook, Twitter, Google+ et LinkedIn, qui lui permettent de se rapprocher de son public cible. Sur ces réseaux, elle propose des contenus qui intéressent le type d utilisateurs qui les fréquentent, et propose aux employés, aux collaborateurs, aux amis ou aux personnes intéressées par l entreprise un aperçu de son quotidien. Qu attendez-vous? Rejoignez-nous! FACEBOOK: terrafecundis LINKEDIN: company/terra-fecundis GOOGLE+: +Terra Fecundis 7

8 À la recherche de solutions aux défis du transport de voyageurs Le secteur vit une période de changement. La nécessité de s adapter à un nouveau contexte pousse les entreprises à chercher des alternatives pour ajuster leur offre à une réalité et une demande fluctuantes. Face à ce constat, la revue Carrilbus a organisé des journées auxquelles ont participé des entreprises de référence en Espagne, notamment Terrabus. Ce colloque visait à partager des initiatives et des expériences en vue de découvrir comment les entreprises leaders relèvent les défis induits par la réalité actuelle du secteur. Dans son intervention, M. Juan José López, PDG de Terrabus, a évoqué la réalité de l entreprise et expliqué comment elle s est développée en consolidant sa position alors que le contexte était particulièrement hostile. «L une des clefs du succès est d avoir su développer des activités qui, en quelque sorte, nous différencient. En fait, c est notre concept d entreprise qui nous permet de continuer à nous développer.», a-t-il expliqué devant une centaine de professionnels. Il a aussi énuméré les avantages obtenus en appliquant une politique d entretien des véhicules reposant sur la prévention : «Dans un premier temps, cela implique des investissements, du temps, il ne faut passer à côté d aucun détail, mais cela porte incontestablement ses fruits.» La journée a aussi permis aux participants de débattre de l avenir du transport de voyageurs. À ce sujet, M. Juan José López a indiqué que «tout passe par la capacité à trouver des marchés complémentaires afin de pouvoir partager les coûts, les investissements et les infrastructures. Il faut donc chercher des solutions nous permettant de conserver une activité viable et rentable sans que la qualité du service en soit affectée.» DES RÉFÉRENCES DU SECTEUR Carrilbus a réuni les principaux acteurs du secteur, des entreprises renommées qui ont donné leur point de vue et expliqué les actions qu elles ont mises en place pour conserver leur compétitivité : maîtrise des dépenses, diversification, concentration d entreprises, etc. Chaque orateur a exposé son opinion, ce qui a permis d obtenir une radiographie complète de la situation actuelle. 8

9 TERRABUS ET LES ENTREPRISES DU SECTEUR terrabus et les entreprises du secteur UNE CROISSANCE CONSTANTE Terrabus est né en 2005 au sein de la structure de Terra Fecundis. Sa mise en place répond aux besoins de l entreprise, spécialisée dans la gestion de l emploi, en matière de transport des salariés. La même année, ses responsables décident de parier davantage sur le secteur des transports et proposent de nouveaux services. Depuis, Terrabus ne cesse de se développer, qu il s agisse de sa flotte de véhicules ou du nombre de ses clients. Terrabus propose aujourd hui plusieurs activités : TRANSPORT INTERNATIONAL D INTÉRIMAIRES SALARIÉS TRANSPORT D ÉQUIPES SPORTIVES EN ESPAGNE ET À L ÉTRANGER TRANSPORT POUR DES AGENCES DE VOYAGES NATIONALES ET INTERNATIONALES TRANSPORT SCOLAIRE EN ESPAGNE ET À L ÉTRANGER RENFORCEMENT DES LIGNES D AUTOBUS RÉGULIÈRES TRANSPORT DE PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE AUTRES TRANSPORTS PRIVÉS : SERVICE DE DESSERTE D AÉROPORTS, CONGRÈS OU VOYAGES D AFFAIRES 9

10 Título Reportaje. de sección Nuestra filosofía: nuevo concepto de trabajo PREMIÈRE PRISE DE CONTACT NOTRE PHILOSOPHIE: un NOUVEAU CONCEPT DE TRAVAIL Chez Terra Fecundis, le salarié joue le premier rôle. C est sur son travail que repose toute l activité de l entreprise, qui se charge jour après jour de lui garantir un bien-être complet. Ce reportage décrit le parcours d un salarié à partir de son arrivée dans l entreprise. L entreprise gère les offres d emploi depuis son bureau du service client à Murcie. Elle dispose pour cela d un personnel spécialisé chargé d organiser tout le cycle de travail. Ces locaux servent aussi de point de départ et d arrivée pour les salariés qui se déplacent en dehors de l Espagne et constituent donc le principal point de contact avec l entreprise. «En haute saison, nous travaillons parfois avec plus de personnes. Mais malgré ce volume important, nous sommes comme une grande famille, car la majorité des salariés travaillent avec nous depuis de nombreuses années, ce qui nous permet de tous les connaître,» explique M. Daniel Gosálbez, directeur des ressources humaines de Terra Fecundis. UNE FORMATION COMPLÈTE Une fois qu il fait partie de Terra Fecundis, le salarié passe tout d abord par la case «formation». La préparation du personnel est un prérequis essentiel. Chaque salarié bénéficie de formations gratuites afin d acquérir les compétences nécessaires pour réaliser l activité qui lui est confiée. 10

11 REPORTAgE. notre philosophie: un nouveau concept de CAPÍTULO travail Outre une formation technique axée sur des missions professionnelles concrètes, tous les salariés de Terra Fecundis reçoivent également des informations sur la prévention des risques professionnels et les premiers secours. Par ailleurs, ceux qui seront amenés à se déplacer en dehors de l Espagne peuvent suivre des cours de langues si nécessaire (français, anglais ou italien). En plus des cours, le salarié reçoit un guide adapté au pays où il se rendra. Ce document rassemble des informations pratiques concernant la région et propose des phrases et des termes utiles pour se débrouiller en toute circonstance. PARCOURS PROFESSIONNELS : LA «FLEXISÉCURITÉ» Une fois qu il a suivi la formation et qu on lui a choisi une période et un lieu de travail, le salarié de Terra Fecundis s y rend en utilisant les moyens de transport de l entreprise. Les intérimaires sont systématiquement accompagnés par des employés de l entreprise, qui se chargent de visiter au préalable le lieu de travail, de vérifier que les conditions prévues sont respectées et qui servent de point de référence en cas de besoin. «En haute saison, nous travaillons parfois avec plus de personnes. Mais malgré ce volume important, nous sommes comme une grande famille...» Une fois leur mission achevée, les salariés peuvent bénéficier des parcours professionnels proposés par Terra Fecundis, qui leur permettent d enchaîner plusieurs missions et d avoir du travail une grande partie de l année. «C est l un des éléments qui nous différencient le plus de nos concurrents. Cette démarche nous permet d apporter une stabilité professionnelle adaptée dans des secteurs où, par définition, les missions sont très ponctuelles et associées à des campagnes très concrètes», indique la directrice générale, Mme Ana López. SERVICES SUPPLÉMENTAIRES Il faut par ailleurs ajouter que, pendant toute la durée de son embauche dans l entreprise, le salarié peut bénéficier d un ensemble de services exclusifs, qui lui permettent d envoyer de l argent, d acheter une maison dans son pays d origine, de bénéficier de conseils juridiques, de financer sans intérêts l achat de billets d avion ou d accéder à des bourses d études pour ses enfants. Cette valeur ajoutée, ainsi que le soin minutieux apporté du début à la fin du processus, contribuent à améliorer les relations entre les salariés et l entreprise, d où une implication qui dépasse le cadre strictement professionnel. Voilà pourquoi nous obtenons des résultats rarement égalés par des entreprises similaires : 85 % des salariés travaillent ainsi dans l entreprise depuis plus de 5 ans, et 35 % depuis plus de 10 ans. C est sans doute là notre meilleure garantie. 11

12 Título de sección CÉRÉMONIE DE REMISE DES BOURSES AUX SALARIÉS Bourses d études pour les enfants des salariés Ces aides, accordées chaque année depuis 2002, sont destinées à l achat de livres et de fournitures scolaires. Depuis 2002, Terra Fecundis accorde chaque année des bourses destinées aux enfants des salariés pour l achat de livres et de fournitures scolaires. À travers cette initiative, l entreprise tente d aider les familles de ses employés et d appuyer les efforts réalisés par les enfants pour s instruire. «Cette bourse, outre l aide économique, constitue une double reconnaissance : d une part, de l enfant qui étudie et fait des efforts chaque jour en classe et, d autre part, de ses parents, qui lui offrent les conditions nécessaires pour qu il puisse le faire», a déclaré M. Celedonio Perea, associé directeur de Terra Fecundis. L entreprise a mis les enfants à l honneur lors de la remise des bourses, qui réunissait les parents et frères et sœurs, ainsi que des collaborateurs et des invités, notamment Mme Cecilia Erique, consule de l Équateur dans la région de Murcie, ainsi que des représentants des deux associations partenaires de l entreprise, la Croix-Rouge et la Fondation FADE. Depuis la mise en place de cette initiative il y a douze ans, Terra Fecundis a affecté plus de euros à ce programme ouvert à tout son personnel. Au total, treize bourses ont été accordées lors de la dernière édition. 12 dernières nouvelles

13 Dernières nouvelles CAPÍTULO Prix de l innovation en matière de ressources humaines du journal «Expansión» Terra Fecundis a reçu le prix de l innovation en matière de ressources humaines décerné par le journal Expansión. Le jury a récompensé le fait que l entreprise permette à ses employés d enchaîner plusieurs missions pendant toute l année, les possibilités de formation qu elle leur propose et sa capacité à obtenir de tout son personnel une forte implication et une grande motivation. La cérémonie de remise du prix a été présidée par la ministre de l Emploi et de la Sécurité sociale, Mme Fátima Báñez, et par M. Antonio Fernández-Galiano, président du groupe Unidad Editorial. Soutien au programme «Mundos Jóvenes Más Jóvenes» de la Fondation FADE Terra Fecundis s est associée au projet «Mundos Jóvenes Más Jóvenes» de la Fondation FADE, destiné aux mineurs menacés d exclusion sociale, majoritairement d origine immigrée, et mené dans différents points de la ville de Murcie. Le projet vise à favoriser l amélioration des résultats scolaires et l intégration sociale et éducative des participants, et à impliquer les parents dans le processus de formation de leurs enfants. Terra Fecundis à l honneur dans un guide des bonnes pratiques en matière de RSE dans la région de Murcie La chaire Responsabilité sociale des entreprises de l Université de Murcie a publié un guide des bonnes pratiques où figurent des entreprises qui mènent des programmes ou des initiatives importantes dans ce domaine, notamment Terra Fecundis, sélectionnée pour les parcours professionnels qu elle développe sous le concept de «flexisécurité» et qui apportent une plus grande stabilité à son personnel. Le guide met aussi en avant les services exclusifs qu elle propose à ses employés. Engagement avec la Croix-Rouge en faveur de l intégration professionnelle des communautés vulnérables Terra Fecundis collaborera au programme opérationnel de «lutte contre les discriminations» soutenu par la Croix-Rouge, qui vise à faciliter l intégration sociale de communautés vulnérables par le biais d actions de formation et de stages professionnels. L accord permettra à ces personnes de compléter leur formation, de découvrir le monde du travail et d établir des relations dans le domaine professionnel. Le cadre de collaboration permet de canaliser les offres d emploi auprès de la Croix-Rouge et de réaliser conjointement des actions de sensibilisation. 13

14 DIRECTION GÉNÉRALE La direction définit la stratégie générale de l entreprise, fixe les objectifs et coordonne les missions des différentes équipes de travail. Elle dirige le projet avec une vision globale de la voie à suivre. SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES/ ADMINISTRATION Fiches de paie, contrats, arrivées, départs, mutuelle... Ce service se charge de gérer les relations avec tous les employés de Terra Fecundis. SERVICE FACTURATION Il reçoit les informations concernant les missions réalisées par les employés dans chaque exploitation et effectue les démarches nécessaires pour les payer. Il émet les factures et est en contact permanent avec les clients. Qui est qui chez Terra Fecundis? Le travail de Terra Fecundis repose avant tout sur ses employés. Une équipe spécialisée dans différents domaines travaille ainsi dans les deux sièges de la société, à Murcie. Présentation. 14

15 Qui est qui chez Terra Fecundis? SERVICE FINANCIER/ COMPTABILITÉ SERVICE DE GESTION DES PAIEMENTS SERVICE D AIDE AUX SALARIÉS Sa mission consiste entre autres à gérer la comptabilité de l entreprise et les relations avec les entités financières collaborant avec Terra Fecundis. Dernier acteur dans le cycle des employés chez Terra Fecundis, il gère les paiements mensuels. Il propose les services additionnels mis à la disposition des salariés, de l achat de billets d avion à l envoi d argent en passant par le conseil juridique. SERVICE RECRUTEMENT ET SUIVI DES EMPLOYÉS SERVICES DES CONTRATS DE MISE À DISPOSITION TERRABUS Ce service, composé d experts en ressources humaines, sélectionne les salariés afin que leur profil corresponde aux postes proposés. Il supervise le suivi de la formation des salariés, c est également leur premier contact avec l entreprise. Il élabore les contrats de mise à disposition avec l entreprise utilisatrice ainsi que toute la documentation qui accompagne le salarié lorsqu il intègre un poste. Ce service dirige la division des transports, entretient gère les relations avec les clients et crée de nouvelles activités. 15

16 Título de sección TERRA FECUNDIS DANS LES MÉDIAS... Plusieurs nouvelles ont été reprises dans les médias : entre autres, l accord conclu avec la Fondation FADE, la participation au guide des bonnes pratiques publié par la chaire Responsabilité sociale des entreprises de l Université de Murcie, notre participation à des forums et à des salons, ainsi que le tout nouveau concept de «parcours professionnels». L actualité de Terra Fecundis à l honneur. 16

17 CAPÍTULO 17

18 Título de sección Contactez Terra Fecundis ESPAGNE BUREAU SERVICE ACCUEIL Virgen de Las Maravillas, Murcie (Espagne) Tél. : Tél. : Fax. : BUREAU DE LA DIRECTION ET DE L ADMINISTRATION Cronista Carlos Valcárcel, 4, 1.º izq Murcie (Espagne) Tél. : Fax. : AUTOBUS : Ctra. La Aljorra-Fuente Álamo, s/n La Aljorra (Cartagena, Espagne) Tél. : PORTUGAL BUREAU SERVICE ACCUEIL Praça da República 55, 1.º Fracçao F Vila Verde, Braga (Portugal) Tél. :

19 CAPÍTULO

20

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

Qu est-ce que la formation économique en entreprise?

Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Volume 1, numéro 2 Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Jean Sylvestre Directeur général, Fondation de la formation économique Fonds de solidarité FTQ Avec la collaboration de Michel Blondin

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR JUILLET 2012 L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MÉTHODOLOGIE Les résultats présentés dans cette étude sont le fruit d une enquête qualitative réalisée en mai-juin 2011 pour mieux cerner la pratique

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

CHARTE de développement durable

CHARTE de développement durable CHARTE de développement durable Nos engagements Politique des Ressources Humaines (GPEC) Depuis 2010, Umanis a nitié une politique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). La GPEC

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 ISO 9001 Guide de transition Révisions ISO Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management de la qualité ISO 9001 - Système de Management de

Plus en détail

Les Ressources Humaines, Un capital pour l entreprise : En quoi la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.) est porteur d innovation R.H.?

Les Ressources Humaines, Un capital pour l entreprise : En quoi la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.) est porteur d innovation R.H.? Les Ressources Humaines, Un capital pour l entreprise : En quoi la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.) est porteur d innovation R.H.? 8 Février 2011 Sylvie PAYOUX Vous avez dit R.S.E.? La thématique

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA Adopté par le Conseil national en février 2004 1 OBJET DU MANUEL...2 POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

#3Élargir. visuel+nouveau basline.indd 3 13/11/14 16:27. CONGRèS CSC 2015 # EXPRIME-TOI # ÉLARGIR # 15

#3Élargir. visuel+nouveau basline.indd 3 13/11/14 16:27. CONGRèS CSC 2015 # EXPRIME-TOI # ÉLARGIR # 15 #3Élargir visuel+nouveau basline.indd 3 13/11/14 16:27 CONGRèS CSC 2015 # EXPRIME-TOI # ÉLARGIR # 15 #3 Elargir Ligne de force 29 Nous voulons être un mouvement syndical large, représentatif, qui doit

Plus en détail

La responsabilité sociale d entreprise Vanbreda Risk & Benefits

La responsabilité sociale d entreprise Vanbreda Risk & Benefits La responsabilité sociale d entreprise Vanbreda Risk & Benefits Avant-propos La «responsabilité sociale d entreprise» [RSE ou Corporate Social Responsibility (CSR)] fait référence au choix d une entreprise

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Normes d'indépendance Règle 204 du Code de déontologie harmonisé. Avril 2011

Normes d'indépendance Règle 204 du Code de déontologie harmonisé. Avril 2011 Normes d'indépendance Règle 204 du Code de déontologie harmonisé Avril 2011 Chapitre 204 du Code de déontologie harmonisé pour les comptables agréés du Canada approuvé le 4 avril 2011 par le Comité sur

Plus en détail

1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie

1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie 1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie (Monaco, 14 et 15 avril 1999) Déclaration de Monaco 1. Lors du 7 ème Sommet des Chefs d Etat et de Gouvernement des pays

Plus en détail

Vous proposez une franchise

Vous proposez une franchise Vous proposez une franchise L une de vos principales problématiques de communication est de réussir à allier : communication «globale» : Avec un impact fort, elle permet de maîtriser l image globale de

Plus en détail

Comment se renseigner sur une entreprise?

Comment se renseigner sur une entreprise? Comment se renseigner sur une entreprise? Contexte : vous avez déjà pris connaissance d une offre ou vous êtes intéressé.e par une offre en particulier. Quels sont ici les objectifs? Dès votre lettre de

Plus en détail

Introduction à la responsabilité sociale des entreprises pour les petites et moyennes entreprises

Introduction à la responsabilité sociale des entreprises pour les petites et moyennes entreprises Introduction à la responsabilité sociale des entreprises pour les petites et moyennes entreprises Ce guide fait partie de la campagne paneuropéenne de sensibilisation sur la RSE menée à l initiative de

Plus en détail

Évolution du Centre d'enregistrement des Citoyens du monde Paris 13 en Centre de Coordination, Communication du Registre.

Évolution du Centre d'enregistrement des Citoyens du monde Paris 13 en Centre de Coordination, Communication du Registre. Présentation La réalisation d un site Internet International et la dynamisation de l activité du local à Paris 13e sont les objectifs à atteindre pour amorcer la communication et faire reconnaître les

Plus en détail

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais DSG-DRH Juillet 2013 POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais Mise à jour juin 2013 DSG-DRH Juillet 2013 La présente note a pour objet d informer des règles en vigueur applicables aux Collaborateurs du Groupe

Plus en détail

Business Plan 3 ème édition Catégorie : Etudiant

Business Plan 3 ème édition Catégorie : Etudiant Business Plan 3 ème édition Catégorie : Etudiant 0. Résumé du projet : Création d un cabinet spécialisé dans le recrutement de Français au Canada. 1. Présentation du porteur du projet : Curriculum Vitae

Plus en détail

Guide des Amicales professionnelles ou de loisirs du Rotary

Guide des Amicales professionnelles ou de loisirs du Rotary Guide des Amicales professionnelles ou de loisirs du Rotary Rotary International Rotary Service Department One Rotary Center 1560 Sherman Avenue Evanston, IL 60201-3698 États-Unis www.rotary.org 729-FR

Plus en détail

1 er salon du véhicule. électrique. de Val d Isère. 16 au 19 juillet 2015 VENEZ PARTICIPER. venez ParticiPeZ

1 er salon du véhicule. électrique. de Val d Isère. 16 au 19 juillet 2015 VENEZ PARTICIPER. venez ParticiPeZ 1 er salon du véhicule électrique de Val d Isère 16 au 19 juillet 2015 venez ParticiPeZ VENEZ PARTICIPER le 1 er salon au cœur de la nature! le salon du véhicule électrique, aux portes du Parc national

Plus en détail

Le guide de l animateur des communautés :

Le guide de l animateur des communautés : Le guide de l animateur des communautés : Ce guide a pour objectif de vous aider au quotidien dans la gestion et l animation de votre communauté sur Viadeo. Pour cela vous trouverez dans un premier temps

Plus en détail

L ESSENTIEL DES COMTPES

L ESSENTIEL DES COMTPES L ESSENTIEL DES COMTPES l association qui lutte contre la leucémie L ESSENTIEL 2014 DES COMPTES I - En préambule 3 II - Chiffres clés 4 III - Une volonté forte de limiter les frais de fonctionnement 5

Plus en détail

Guide de l Antiquaire sur Internet

Guide de l Antiquaire sur Internet Guide de l Antiquaire sur Internet A mettre entre les mains de tous les Antiquaires! Comprenez les secrets d internet Découvrez les solutions pour y être présent Augmentez vos ventes rapidement http://www.guide-antiquaires.com

Plus en détail

PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013

PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013 PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013 Novembre : Cadremploi, partenaire de la diffusion sur France Télévisions de la tournée d automne du XV de France (3 tests matchs contre la Nouvelle Zélande, l Afrique du Sud

Plus en détail

Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition

Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition À Propos De Management Resources 2 Definir Vos Besoins 4 Tirer Profit Du Potentiel D un Manager De Transition 5 Une Relation Réussie

Plus en détail

POURQUOI COMMUNIQUER?

POURQUOI COMMUNIQUER? POURQUOI COMMUNIQUER? Pour être connu en acquérant de la notoriété Pour être reconnu en construisant une image positive de votre entreprise Toute société a de réels besoin en matière de communication quelle

Plus en détail

Procédures et lignes directrices en cas de cessation des activités d un programme

Procédures et lignes directrices en cas de cessation des activités d un programme ecap MC Education Completion Assurance Plan (régime d assurance pour l achèvement des études) SEAF Student Education Assurance Fund (fonds d assurance études pour les étudiants) Procédures et lignes directrices

Plus en détail

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT DÉCEMBRE 2009 1 Table des matières 1. Mise en contexte... 3 2. Qu est-ce qu une entreprise d économie sociale?...

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX la grande enquête Avant-Propos Acteur majeur de l emploi en France, RegionsJob accompagne au quotidien ses utilisateurs,

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

PLAN MEDIA CADREMPLOI Septembre 2013 Juin 2014

PLAN MEDIA CADREMPLOI Septembre 2013 Juin 2014 PLAN MEDIA CADREMPLOI Septembre 2013 Juin 2014 Novembre 2013 : Cadremploi, partenaire de la diffusion sur France Télévisions de la tournée d automne du XV de France Février 2014 : Cadremploi, partenaire

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école

Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école La FSMA (l Autorité des services et marchés financiers) est un organisme public autonome. Parmi les missions qui lui ont été confiées

Plus en détail

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR Essilor International 147, rue de Paris 94220 Charenton-le-Pont, France www.essilor.com Conception et réalisation : lilcreative les PrInCIPes et Valeurs essilor 2 FACILITER

Plus en détail

Des évènements «durables» avec ISO 20121. able Sustainable events with inable events wi ISO 20121 ISO 20121. stainable events

Des évènements «durables» avec ISO 20121. able Sustainable events with inable events wi ISO 20121 ISO 20121. stainable events stainable events ISO 20121 able Sustainable events with even inable events wi th ISO 20121 with ISO 20121 Des évènements «durables» avec ISO 20121 O inable 20121 events wi L ISO est l Organisation internationale

Plus en détail

Investir dans la prospérité future du Canada. Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Investir dans la prospérité future du Canada. Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Investir dans la prospérité future du Canada Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 12 août 2011 Aperçu Depuis quelques années, notre pays s

Plus en détail

Rémunération de la force de vente

Rémunération de la force de vente Rémunération de la force de vente * Guylaine Béliveau, CRHA, est conseillère principale chez PCI-Perrault Conseil inc. Résumé L auteure met en évidence l importance de la force de ventes dans le succès

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Politique de production et de publication Au fil de La Boyer

Politique de production et de publication Au fil de La Boyer Politique de production et de publication Au fil de La Boyer Mandat 1. «Au fil de La Boyer» est un organisme sans but lucratif qui a pour objectif de publier, 10 fois l an, un journal communautaire de

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE DONS, AVANTAGES ET MARQUES D HOSPITALITÉ Lignes directrices 1 mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE 1 En application de l article 89 du Code, le commissaire peut publier des lignes directrices

Plus en détail

Solutions globales Solidarité Certification ISO 9001 Autobus Services complémentaires Formation

Solutions globales Solidarité Certification ISO 9001 Autobus Services complémentaires Formation Solutions globales Solidarité Certification ISO 9001 Autobus Services complémentaires Formation sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Solutions globales pour s adapter aux changements du marché Certification ISO

Plus en détail

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap Charte éthique de la société ES TEAM Voyages Familles et amis passent avant le handicap Agence de voyages spécialiste de vos séjours adaptés avec accompagnement La présente charte est le reflet de notre

Plus en détail

LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS

LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS Guide de base de mentorat TABLE DES MATIÈRES Introduction Au mentoré Au mentor Le programme de mentorat Lions Programme de base de mentorat 5 Programme avancé de mentorat

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Objectifs de la présentation Stimuler la réflexion des gestionnaires et des intervenants du secteur de la santé, autour de la problématique et des défis du suivi post formation Partager l expérience du

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Bref, on a, à l égard de l éducation, la critique facile.

Bref, on a, à l égard de l éducation, la critique facile. Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Le partenariat entre les systèmes d éducation et les entreprises Au personnel de la Direction

Plus en détail

MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015

MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015 MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015 Révisé le 03 janvier 2013 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DU PLAN DIRECTEUR... 3 MISSION... 4 VISION... 4 VALEURS... 5 ORIENTATIONS

Plus en détail

BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais

BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais 20/05/2015 BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-Français 1 20/05/15 BTS COMMUNICATION Trilingue en alternance Breton/Anglais/Français à Vannes

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

MANUEL QUALITE SIMPLIFIE

MANUEL QUALITE SIMPLIFIE E-mail : info@pai-france.com A. GENERALITES Page : 1 / 8 Conforme à la norme : ISO 9001 Domaine d activité : Négoce de matériel pour le secteur pétrolier, gazier, pétrochimique, agroalimentaire et pharmaceutique

Plus en détail

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent les directeurs financiers L Association Nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), le cabinet de recrutement Michael Page et Option Finance viennent

Plus en détail

«La poste : une entreprise qui aime le sport»

«La poste : une entreprise qui aime le sport» hhh «La poste : une entreprise qui aime le sport» Nom Profil La Poste Secteur : Code NAF : Services 5310Z Date de création 1576 Jean Raphael Gaitey Responsable des partenariats www.laposte.fr Chiffre d

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité et d éthique

assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité et d éthique Nos responsabilités en matière de pratiques d affaires et de gestion Nous nous engageons à assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES LES PME AUSSI. Questionnaire de sensibilisation

RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES LES PME AUSSI. Questionnaire de sensibilisation +² RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES LES PME AUSSI Séminaire du 18 novembre 2004 Questionnaire de sensibilisation 1. Introduction Ce questionnaire vous aidera à réfléchir aux efforts de votre entreprise

Plus en détail

Rendez-vous des entreprises du Lauragais. Optimiser sa stratégie de communication digitale

Rendez-vous des entreprises du Lauragais. Optimiser sa stratégie de communication digitale Rendez-vous des entreprises du Lauragais Optimiser sa stratégie de communication digitale Sommaire La communication aujourd hui dans l entreprise Pourquoi une communication digitale? Qu est ce que la communication

Plus en détail

Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012»

Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012» Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012» Objectifs Aider les athlètes d élites désignés par leurs CNO respectifs à se préparer et à se qualifier pour les Jeux de la XXXème Olympiade à Londres 2012,

Plus en détail

Directive. de la. La distinction entre publicité et journalisme. tologie. adoptée par le Conseil de déontologie

Directive. de la. La distinction entre publicité et journalisme. tologie. adoptée par le Conseil de déontologie Les carnets de Les la déontologie 8 carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon adoptée par le Conseil de déontologie tologie journalistique le 15 décembre 2010 et complétée

Plus en détail

LES RESSOURCES NUMERIQUES ET LE CDI :

LES RESSOURCES NUMERIQUES ET LE CDI : LES RESSOURCES NUMERIQUES ET LE CDI : QUELS ENJEUX POUR L'ETABLISSEMENT? QUELLES RESSOURCES ET QUELS ACCES POUR QUELS PUBLICS? Intervenants : Jean-Louis DURPAIRE, Inspecteur général de l'éducation nationale.

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

- CONCOURS NOUVEAUX REGARDS SUR L ENTREPRISE

- CONCOURS NOUVEAUX REGARDS SUR L ENTREPRISE - CONCOURS NOUVEAUX REGARDS SUR L ENTREPRISE ACCUEILLEZ UN JEUNE RÉALISATEUR! Sommaire Le concours... p 3 4 Accueillir un jeune réalisateur dans votre entreprise... p 5-11 Présentation de la société Histoires

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G )

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) 14 MARCH A L A N A L L M A N A S S O C I A T E S A C A D A M Y 2014 E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) L E S E N J E U X S O M M A I R E L E S R I S Q U E

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commerce inter entreprises, commerce de gros et commerce international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité!

Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité! Application m-commerce qui rassemble les Commerces de proximité! Tipizz, qu est ce que c est? Solution clef en main Tipizz est un site web et une application mobile géolocalisée qui permettent aux Commerçants

Plus en détail

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC)

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC) TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LA GESTION ET L ADMINISTRATION D UN PROGRAMME DE SUBVENTIONS A L ENTREPRENEURIAT ET A L INVESTISSEMENT 1. Description et objectifs du Fonds A propos du

Plus en détail

OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE

OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE Commission européenne European Commission Enterprise publication OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE Proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative à

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

QUESTIONS RELATIVES AUX CONTACTS ET A LA COMMUNICATION. Adoptée par la Conférence des Parties à sa neuvième réunion (Rome, 1-5 décembre 2008)

QUESTIONS RELATIVES AUX CONTACTS ET A LA COMMUNICATION. Adoptée par la Conférence des Parties à sa neuvième réunion (Rome, 1-5 décembre 2008) CONVENTION SUR ESPECES MIGRATRICES Distr: Générale CMS PNUE/CMS/Résolution 9.5 Français Original: Anglais QUESTIONS RELATIVES AUX CONTACTS ET A LA COMMUNICATION Adoptée par la Conférence des Parties à

Plus en détail

Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement

Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement CBI : L expert en exportations à partir de pays en développement Depuis une quarantaine d années, le CBI contribue à la

Plus en détail

Développer et implanter une stratégie de recrutement international efficace et concertée

Développer et implanter une stratégie de recrutement international efficace et concertée Développer et implanter une stratégie de recrutement international efficace et concertée Présentée au Congrès national du BCEI Novembre 2014, Ottawa Adel El Zaïm et Marie-France Lafaille PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013

Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013 Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Le membre ou

Plus en détail

Description de l activité déroulement résultats PRIX DE LA MEILLEURE ACTIVITÉ DE LA CAMPAGNE

Description de l activité déroulement résultats PRIX DE LA MEILLEURE ACTIVITÉ DE LA CAMPAGNE Description de l activité déroulement résultats PRIX DE LA MEILLEURE ACTIVITÉ DE LA CAMPAGNE Description de l activité Pour la 13 e année consécutive, nous produisons un calendrier intégrant le calendrier

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION POUR L APPLICATION DE LA STRATÉGIE INTERNATIONALE DE PRÉVENTION DES CATASTROPHES (SIPC) Juin, 2001 -2- TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Programme SPORT. Les actions suivantes dans le domaine du sport sont mises en œuvre à travers ce guide du programme:

Programme SPORT. Les actions suivantes dans le domaine du sport sont mises en œuvre à travers ce guide du programme: Programme SPORT Quelles actions sont soutenues? Les actions suivantes dans le domaine du sport sont mises en œuvre à travers ce guide du programme: Partenariats collaboratifs Manifestations européennes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES

COMMUNICATION SUR LE PROGRES COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2009/2010 Par ce document, je réaffirme l attachement de Havas aux 10 principes du Global Compact et renouvelle notre engagement à les respecter, les promouvoir et à les mettre

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail