Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investissement étranger à la Bourse de Casablanca"

Transcription

1 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1

2 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est passé de 4560 investisseurs à fin 2012 à 4874 à fin L origine géographique des capitaux des étrangers et MRE demeure globalement stable en Le fait marquant par rapport à 2012 est la baisse de la part des européens et, en contre partie, l augmentation de la part des investisseurs du Moyen Orient. L investissement étranger en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré en 2013 une progression de 16 % en passant de 118,1 milliards en 2012 à 136,99 milliards en Cette hausse est imputable, en partie, à l introduction en bourse de JLEC détenue à hauteur de 85,79% par l Emirati TAQA. Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Année 2010 L essentiel de l investissement étranger en actions cotées est réalisé sous forme de participations stratégiques. La part de celles-ci dans le montant global de l investissement étranger en 2013 est restée identique à celle de 2012, et domine à hauteur de 89,52%. Toutefois, la part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca est en légère hausse par rapport à 2012 et s établit à 3,18% de la capitalisation boursière. Enfin, l investissement étranger en titres d OPCVM s élève à 944,2 millions de dirhams en 2013, en baisse de 27% par rapport à 2012 où il représentait 1,299 milliard Juillet de 2011 dirhams. Page 2 Page 2

3 SOMMAIRE I. Actions cotées 5 1. Evolution de la part détenue par les étrangers et les MRE 5 2. Répartition de l investissement par secteur d activité 7 3. Origine géographique des investisseurs étrangers et MRE 9 4. Répartition du montant de l investissement par type d investisseurs 9 5. Répartition par lieu de conservation 10 II. OPCVM Evolution de l investissement étranger en titres d opcvm Préference pour les OPCVM Monétaires et les OPCVM Obligataires Prépondérance des personnes physiques 12 III. Conclusion 13 IV. Annexes Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes physiques, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes morales, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes morales, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes physiques, par nationalité Répartition de l investissement étranger en titres d OPCVM selon la qualité de l investisseur et la classification des OPCVM 19 Page 3 Page 3

4 METHODOLOGIE La confection du présent rapport se base sur les informations et données suivantes : Les statistiques transmises par les organismes teneurs de comptes relatives à la ventilation des avoirs et la liste des investisseurs étrangers et des MRE ; Les déclarations de franchissement de seuils ; L estimation des flottants et des cours de valeurs fournie par la Bourse de Casablanca. Concernant les OPCVM, la valorisation est élaborée sur la base de la dernière valeur liquidative de l année ; L actionnariat des sociétés cotées tel que publié sur le site de la Bourse. Il est à préciser que, dans ce rapport, la notion d investissement étranger définit les actes d investissement effectués par les personnes physiques et morales étrangères, résidentes ou non au Maroc, mais aussi par les MRE. A ce propos, il est à souligner que : Pour les marocains établis à l étranger et les étrangers résidents au Maroc, l organisme teneur de compte recense uniquement les opérations financées par apport de devises, par débit d un compte étranger en dirham convertibles, d un compte en devises ou par tout autre mode de financement assimilé à l apport de devises selon les dispositions des articles du règlement des changes. Pour les étrangers non résidents au Maroc, toutes les opérations sont recensées dans la mesure où elles sont toutes financées par apport de devises. Page 4 Page 4

5 I. Actions cotées 1. EVOLUTION DE LA PART DETENUE PAR LES ETRANGERS ET LES MRE Concernant l exercice 2013, l analyse des données portant sur l investissement étranger en actions cotées à la Bourse de Casablanca permet de tirer les conclusions suivantes : Hausse de la valeur des investissements étrangers en titres cotés Au 31 décembre 2013, le montant global des investissements étrangers en valeurs cotées enregistre une hausse de 16% par rapport à l année précédente, pour passer de 118,10 milliards de dirhams à 136,99 milliards et ce, après deux années de baisse consécutives. Cette hausse s explique en partie par l introduction en bourse de la société JLEC capitalisée à plus d un milliard de dirhams et détenue principalement par des étrangers. La hausse s explique également par la progression du nombre des investisseurs étrangers qui passe à 4874 à fin 2013 contre 4560 à fin En effet, à prix constants par rapport à 2012, le portefeuille actuel serait valorisé à 140,08 milliards de dirhams. Evolution de la part des actions cotées détenues par les étrangers et les MRE dans la capitalisation boursière (en Milliards de Dhs) ,00% 30,00% 29,00% 28,00% 27,00% 26,00% 25,00% 24,00% Encours détenus par les étrangers et MRE Taux moyens de détention Capitalisation Boursière Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM La part du capital détenu par les investisseurs étrangers et les MRE dans les sociétés cotées varie selon l entreprise et le secteur d activité. La répartition du montant détenu n a pas connu de changements notables tandis que les taux moyens de détention ont toutefois varié entre 2012 et Page 5 Page 5

6 Part du capital détenu par les étrangers et les MRE Nombre de sociétés cotées Taux moyens de détention par les étrangers et les MRE de 0 à 25% ,80% 3,69% 4,67% de 25 à 50% ,20% 30,55% 33,46% de 50 à 75% ,60% 54,83% 57,85% plus de 75% ,50% 79,73% 84,29% Total Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM D une manière générale, les participations des investisseurs étrangers et MRE demeurent minoritaires au sein des sociétés cotées puisque plus des deux tiers des entreprises cotées affichent un taux moyen de détention de 4,67%. Typologie des investissements étrangers et des MRE en actions cotées marocaines (en millions de Dhs) Montant Montant Montant % % % Investissements des étrangers et des MRE conservés au Maroc, dont : % % % - Part stratégique ,70% ,90% ,52% - Flottant ,30% ,10% ,48% Capitalisation boursière Capitalisation boursière flottante Investissements étrangers et MRE/Capitalisation boursière Part stratégique/ Capitalisation boursière Flottant/Capitalisation boursière Flottant/Capitalisation boursière flottante 28,60% 26,50% 30,37% 25,70% 23,80% 27,18% 3,00% 2,70% 3,18% 12,70% 11,70% 14,18% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 6 Page 6

7 Nette Présence des participations stratégiques Il est à rappeler que pour mesurer la part du flottant détenue par les investisseurs étrangers et les MRE, le CDVM considère comme une participation stratégique, une participation qui représente plus de 4% du capital. A cet effet, le poids des participations stratégiques dans le montant total des investissements étrangers à la bourse revêt toujours la même importance. La proportion des participations stratégiques dans le montant de l investissement étranger en actions cotées est presque identique à celle de l année précédente et se situe à 89,52 % à fin Rapportées à la capitalisation boursière, les participations stratégiques représentent près de 27,18% en 2013 contre 23,8% en Hausse de la part flottante des capitaux étrangers en actions cotées La part flottante par rapport à la capitalisation boursière des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca et conservée au Maroc est en hausse pour l année 2013 pour s établir à 3,18% après avoir enregistré 2,7% en 2012 et 3% en La part flottante rapportée à la capitalisation flottante représente, de son côté 14,18%. 2. REPARTITION DE L INVESTISSEMENT PAR SECTEUR D ACTIVITE L investissement étranger à la bourse est concentré dans 13 secteurs d activité, à savoir : l électricité (JLEC 87%), les équipements électriques et électroniques (NEXAN Maroc 84%), les télécommunications (IAM 57%), l agroalimentaire (52%), les services aux collectivités (LYDEC 51%), l ingénierie et biens d'équipement industriels (51%), le secteur du bâtiment et des Matériaux de construction (49%), les loisirs et hôtellerie (35%), le pétrole et gaz (24), le secteur pharmaceutique (22%), le transport (20%), les distributeurs (19%), et les banques 19%. Page 7 Page 7

8 Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 8

9 3. ORIGINE GEOGRAPHIQUE DES INVESTISSEURS ETRANGERS ET MRE Prédominance des investisseurs de la zone Euro L origine géographique des capitaux des étrangers et MRE demeure globalement stable en Le fait marquant par rapport à 2012 est la baisse de la part des européens et en contrepartie l augmentation de la part des investisseurs du Moyen Orient et ce suite à l introduction en bourse de JLEC détenue à hauteur de 85,79% par l Emirati TAQA. L analyse de la répartition des investisseurs en actions cotées par nationalité montre que les investisseurs européens demeurent les principaux détenteurs avec 80,55% du total des investissements étrangers en volume. En second plan, viennent les investisseurs du Moyen Orient avec 10,47% et l Amérique du Nord avec 3,98% Origine géographique Part de la Part de la Part de la Part de IE Part de IE Part de IE capitalisation capitalisation capitalisation Europe 25,19% 88,02% 24,05% 90,68% 24,46% 80,55% Moyen Orient 1,27% 4,44% 0,88% 3,30% 3,18% 10,47% Amérique du Nord 0,81% 2,82% 1,39% 5,23% 1,21% 3,98% Afrique 1,27% 4,44% 0,14% 0,52% 0,71% 2,34% Asie, Océanie et Amérique du Sud 0,08% 0,28% 0,07% 0,27% 0,81% 2,66% Total 28,62% 100,00% 26,52% 100,00% 30,37% 100,00% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM 4. REPARTITION DU MONTANT DE L INVESTISSEMENT PAR TYPE D INVESTISSEURS Place centrale des personnes morales étrangères non résidentes Le montant investi par les investisseurs non résidents (personnes morales) est en hausse de 15,40% à fin 2013, avec plus de 134,1 milliards de dirhams. La part de cette catégorie d investisseurs a légèrement baissé par rapport à 2012 et représente 97,90% du montant de l investissement étranger en actions cotées. Qualité ENR Catégorie 31/12/ /12/ /12/2013 Variation 2012vs2013 Montant % Montant % Montant % % PM ,60% ,40% ,90% 15,40% PP 245 0,20% 191 0,20% 222 0,16% 16,17% PM ,70% ,00% ,81% -5,05% ER PP 349 0,20% 213 0,20% ,90% 478,83% MRE PP 383 0,30% 308 0,30% 308 0,22% -0,04% Total % % ,00% 16,00% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 9

10 Forte présence des personnes morales françaises non résidentes L analyse de la structure de l investissement étranger par nationalité et par type d investisseurs fait ressortir une quasi-prépondérance des personnes morales françaises. Toutefois, la part des personnes morales françaises dans l investissement des personnes morales étrangères non résidentes a diminué en passant de 77,22% en 2012 à 69,90% en REPARTITION PAR LIEU DE CONSERVATION Prédominance des titres conservés au Maroc Près de 99,92% de la capitalisation boursière est conservée auprès des teneurs de comptes marocains affiliés au Dépositaire Central Maroclear. Une valeur est en partie conservée hors du Maroc La part des titres conservés en dehors du Maroc est en baisse passant de 0,12% de la capitalisation boursière en 2012 à 0,08% à fin Seule la valeur Maroc Telecom est en partie conservée hors du Maroc, auprès de teneurs de comptes conservateurs affiliés au dépositaire central français Euroclear France. Répartition de la capitalisation boursière selon le lieu de conservation (En Millions de Dirhams) Capitalisation Boursière dont : Conservée hors du Maroc dont : - Valeur Maroc Telecom Conservée au Maroc dont : Détenue par les résidents Marocains Détenue par les étrangers et les MRE, dont : - Etrangers résidents - Etrangers non résidents 31/12/ /12/ /12/2013 Variation 2012/2013 Montant % Montant % Montant % ,00% ,00% ,00% 1,31% 740 0,14% 536 0,12% 379 0,08% -29,29% 740 0,14% 536 0,12% 379 0,08% -29,29% ,86% ,90% ,92% 1,35% ,20% ,70% ,63% -4,29% ,60% ,20% ,37% 15,99% ,30% ,30% ,52% 69,65% ,30% ,80% ,78% 16,97% - MRE 383 0,10% 308 0,10% 308 0,07% -0,04% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 10 Page 10

11 II. OPCVM 1. EVOLUTION DE L INVESTISSEMENT ETRANGER EN TITRES D OPCVM Au 31 décembre 2013, le montant de l investissement étranger en titres d OPCVM a atteint 944,2 millions de dirhams contre 1,299 milliard de dirhams en 2012, enregistrant une régression annuelle de 27 %. Durant la même période, l actif net global sous gestion des OPCVM a connu une hausse de 1,53% pour s établir à 245,5 milliards contre 241,8 milliards en La part en titres d OPCVM détenue par les étrangers et les MRE par rapport à l actif net total des OPCVM a baissé légèrement passant de 0,54 % en 2012 à 0,38% en Les investisseurs (personnes physiques) étrangers résidents au Maroc affichent la plus forte progression en termes de montant investi. En effet, le volume détenu par les étrangers résidents a fortement augmenté en une année passant de 236,7 millions de dirhams en 2012 à 316,4 millions de dirhams en 2013, soit une augmentation de près de 34% en montant d investissement. Les plus fortes baisses cette année concernent principalement les MRE qui représentaient en 2012, 59,56% du total de l'investissement étranger en titres d OPCVM alors que cette année, ils ne représentent que 39,26%, soit une baisse de 52% en montant investi. La deuxième baisse en 2013 concerne les personnes morales étrangères résidentes dont l investissement en OPCVM a reculé de 47%. En 2012, cette catégorie d investisseurs contribuait à hauteur de 4,15% du total investissement étranger en titres d OPCVM alors que cette année, elle ne représente que 3,02%. Evolution de la structure de l investissement étranger en OPCVM (en Dhs) Qualité Catégorie 31/12/ /12/ /12/2013 Montant % Montant % Montant % Variation 2012/2013 ENR ER PM ,76 8,09% ,61 4,97% ,73 7,21% 5% PP ,26 18,58% ,17 13,10% ,93 17,00% -6% PM ,06 2,40% ,41 4,15% ,61 3,02% -47% PP ,67 29,88% ,03 18,22% ,49 33,51% 34% MRE PP ,38 41,05% ,37 59,56% ,88 39,26% -52% Total ,00% ,00% ,00% -27% Actif net global des OPCVM Total/Actif net global ,39% 0,54% 0,38% Page 11 Page 11

12 2. PREFERENCE POUR LES OPCVM MONETAIRES ET LES OPCVM OBLIGATAIRES Le montant global de l investissement en titres d OPCVM détenu par les investisseurs étrangers en 2013 montre encore une fois la préférence pour les OPCVM «Monétaires» avec une part de 30% (contre 49% en 2012) suivie des obligations MLT avec 27% contre 18% en La part investie dans les OPCVM contractuels représente de son côté 19% du montant investi. Répartition de l'investissement étranger et MRE par catégorie d'opcvm 4% 27% 19% Actions 5% Contractuel Diversifiés 15% Monétaire 30% Obligations CT Obligations MLT 3. PREPONDERANCE DES PERSONNES PHYSIQUES La tendance observée durant ces dernières années se confirme encore cette année avec les personnes physiques qui dominent les investissements étrangers en titres d OPCVM. En montants d investissements, la part des personnes physiques est au même niveau que l année précédente et s est établie à fin 2013 à 847,6 millions de dirhams contre 1181,01 millions de dirhams en 2012 (soit une baisse de 28% en volume). Les MRE représentent près de 40% du total des investissements étrangers en OPCVM, contre une part de 59% en Les étrangers résidents arrivent en second lieu avec 36,5% et enfin les étrangers non résidents en dernier avec 24,21% du total des investissements en titres d OPCVM. Page 12 Page 12

13 III. Conclusion La part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les MRE s élève à 30,37% en 2013 contre 26,5% en La hausse du montant de l investissement des étrangers est expliquée par une augmentation du nombre d investisseurs et par l introduction en bourse de JLEC. Les européens demeurent les premiers investisseurs étrangers à la Bourse de Casablanca avec 24,46 % de la capitalisation boursière dont 71,07 % concernent les investissements français. Même si elle représente un poids négligeable dans la capitalisation boursière, la part flottante détenue par les étrangers et les résidents marocains à l étranger dans la capitalisation boursière est en légère hausse en 2013 avec 3,18 % contre 2,7% en Les participations stratégiques dominent à hauteur de 89,52% l investissement total des étrangers et MRE à la Bourse de Casablanca. L encours des investissements étrangers en titres d OPCVM affiche une baisse de 27% mais ne représente qu une part négligeable dans l actif net global (0,38%). Page 13 Page 13

14 IV. Annexes Abréviations ENR : Etranger non résident ER : Etranger résident MRE : Marocain résidant à l étranger PM : Personne morale PP : Personne physique U.E.B.L : Union Economique Belgo-Luxembourgeoise 1. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PM FRANCE ,92 71,40% ENR PM EMIRATS ARABES UNIS ,20 7,87% ENR PM ETATS-UNIS ,95 3,60% ENR PM U.E.B.L ,76 3,04% ENR PM SINGAPOUR ,29 2,70% ENR PM ESPAGNE ,00 2,44% ENR PM GRANDE-BRETAGNE ,45 2,26% ENR PM ARABIE SAOUDITE ,00 1,77% ENR PM SUEDE ,00 1,59% ENR PM KOWEIT ,70 0,95% ENR PM PORTUGAL ,00 0,71% ENR PM SOUTH AFRICA ,50 0,60% ENR PM Autres ,15 1,07% Total ,92 100,00% Page 14 Page 14

15 2. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PP FRANCE ,64 70,25% ENR PP EMIRATS ARABES UNIS ,00 18,88% ENR PP ARABIE SAOUDITE ,00 7,13% ENR PP SUISSE ,80 0,91% ENR PP ESPAGNE ,80 0,76% ENR PP SUEDE ,00 0,53% ENR PP ALGERIE ,50 0,45% ENR PP KOWEIT ,00 0,28% ENR PP ITALIE ,00 0,22% ENR PP TAIWAN ,00 0,12% ENR PP CANADA ,60 0,12% ENR PP ALLEMAGNE ,65 0,10% ENR PP Autres ,80 0,24% Total ,79 100,00% 3. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PM FRANCE ,05 97,50% ER PM ETATS-UNIS ,60 2,49% ER PM U.E.B.L ,00 0,01% Total ,65 100,00% Page 15 Page 15

16 4. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PP LIBAN ,20 66,09% ER PP FRANCE ,21 28,99% ER PP EMIRATS ARABES UNIS ,00 2,88% ER PP ALLEMAGNE ,45 0,77% ER PP ESPAGNE ,57 0,45% ER PP ARABIE SAOUDITE ,70 0,24% ER PP U.E.B.L ,60 0,09% ER PP ALGERIE ,60 0,08% ER PP SYRIE ,90 0,05% ER PP IRAQ ,20 0,05% ER PP TUNISIE ,20 0,04% ER PP ITALIE ,60 0,04% ER PP Autres ,75 0,23% Total ,98 100,00% 5. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes physiques, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PP FRANCE ,97 85,65% ENR PP SUISSE ,51 3,48% ENR PP ESPAGNE ,83 3,02% ENR PP U.E.B.L ,45 2,25% ENR PP ALGERIE ,73 0,94% ENR PP ARABIE SAOUDITE ,52 0,64% ENR PP ALLEMAGNE ,48 0,63% ENR PP MAURITANIE ,09 0,47% ENR PP ETATS-UNIS ,58 0,40% ENR PP GRANDE-BRETAGNE ,31 0,38% ENR PP Autres ,47 2,15% Total ,93 100,00% Page 16 Page 16

17 6. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes morales, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PM FRANCE ,35 64,78% ENR PM GRANDE-BRETAGNE ,84 17,03% ENR PM U.E.B.L ,70 12,62% ENR PM ESPAGNE ,84 5,57% Total ,73 100% 7. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes morales, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PM FRANCE ,03 89,91% ER PM ETATS-UNIS ,98 6,15% ER PM ALGERIE ,60 3,93% Total ,61 100,00% Page 17 Page 17

18 8. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes physiques, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PP FRANCE ,37 73,78% ER PP ALLEMAGNE ,51 4,98% ER PP ETATS-UNIS ,71 4,98% ER PP ESPAGNE ,57 3,37% ER PP ITALIE ,42 3,17% ER PP SUEDE ,53 2,93% ER PP LIBYE ,96 1,80% ER PP IRAN ,75 0,70% ER PP PAYS BAS ,11 0,70% ER PP TUNISIE ,55 0,57% ER PP GRANDE-BRETAGNE ,18 0,54% ER PP PALESTINE ,57 0,49% ER PP IRAQ ,13 0,33% ER PP U.E.B.L ,89 0,28% ER PP DANEMARK ,84 0,24% ER PP Autres ,41 1,14% Total ,49 100,00% Page 18 Page 18

19 9. Répartition de l investissement étranger en titres d OPCVM selon la qualité de l investisseur et la classification des OPCVM QUALITE ENR ER MRE CATEGORIE PM PP PM PP PP Actions Contractuel Diversifiés Monétaire Obligations CT Obligations MLT Total général % 21% 0% 11% 1% 0% 7% % 2% 20% 28% 28% 9% 17% % 1% 0% 8% 1% 1% 3% % 63% 27% 31% 37% 15% 34% % 14% 53% 22% 33% 74% 39% Total général Page 19

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015

INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015 INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015 SYNTHESE A la fin de l année 2015, la part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les marocains résidant

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX

L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX 4000.00 Evolution des indices depuis le debut de l'année 2002 3500.00 3000.00 2500.00 MASI MADEX 2000.00 02/01/02 02/02/02 02/03/02 02/04/02

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE ATLASCAPITAL MANAGEMENT ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE Régi par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

SOMMAIRE RESIDENCES DAR SAADA RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE

SOMMAIRE RESIDENCES DAR SAADA RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 3 SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR QUALITE DE SOUSCRIPTEURS 5 STATISTIQUES PAR :

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE 1998

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE 1998 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la, l encours des capitaux placés en plans d

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS è INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS IMEE N 09/2011 Le chiffre du mois Les recettes MRE se sont élevées à fin septembre 2011 à 44,1Milliards de dirhams contre 40,7Milliards de dirhams un an auparavant.

Plus en détail

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Le 29 mai 1997 Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 En bref 1 Nombre de demandes de brevets désignant la France toutes voies confondues

Plus en détail

L Indice Général de la Bourse

L Indice Général de la Bourse L Indice Général de la Bourse L analyse du comportement de l indice au cours de l an 2001 fait ressortir quatre grandes phases distinctes : Evolution de l'igb depuis le debut de l'année 740 720 700 680

Plus en détail

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H FCP SG CASH PLUS

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H FCP SG CASH PLUS هيي ة التوظيف الجماعي للقيم المنقولة الشركة العامة بطاقة بيانية FCP SG CASH PLUS OPCVM DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE Fiche Signalétique SG CASH PLUS La présente fiche signalétique doit être obligatoirement

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

PROFIL DES INVESTISSEURS EN BOURSE

PROFIL DES INVESTISSEURS EN BOURSE PROFIL DES INVESTISSEURS EN BOURSE 2 ème TRIMESTRE 2015 Page 1 www.cdvm.gov.ma VENTILATION DES VOLUMES DES TRANSACTIONS SUR LE MARCHE CENTRAL PAR CATEGORIE D'INVESTISSEURS (Hors opérations d'apports, introductions,

Plus en détail

ATLAS PREMIUM Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE

ATLAS PREMIUM Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE ATLASCAPITAL MANAGEMENT ATLAS PREMIUM Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE Régi par le Dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, tel que

Plus en détail

L actif net des organismes de placement collectif français non monétaires augmente en 2013 en dépit de retraits nets

L actif net des organismes de placement collectif français non monétaires augmente en 2013 en dépit de retraits nets L actif net des organismes de placement collectif français non monétaires augmente en 213 en dépit de retraits nets Gisèle FOUREL et Stephen LECOURT Direction des Statistiques monétaires et financières

Plus en détail

SICAV MAROC VALEURS FICHE SIGNALETIQUE

SICAV MAROC VALEURS FICHE SIGNALETIQUE FICHE SIGNALETIQUE SICAV MAROC VALEURS Régie par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que modifié et complété La fiche signalétique est

Plus en détail

HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 27 juin 2014

HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 27 juin 2014 HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 27 juin 2014 Fonds Commun de Placement Société de gestion : Syquant Capital, 67 rue de la Boétie 75008 Paris Dépositaire :RBC Investors

Plus en détail

SICAV SG PERSPECTIVES

SICAV SG PERSPECTIVES هيي ة التوظيف الجماعي للقيم المنقولة الشركة العامة بطاقة بيانية SICAV SG PERSPECTIVES OPCVM DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE OPCVM conforme aux normes GIPS (Global Investments Standards) Fiche Signalétique SG

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 1 SOMMAIRE RESULTATS 2014 1. Faits marquants 2. Indicateurs opérationnels et financiers INDICATEURS BOURSIERS DU TITRE TAQA MOROCCO INVESTIR DANS JLEC

Plus en détail

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt) Les frontières touristiques ne sont pas toujours celles de l administration. Afin de restituer une vision plus pertinente des tendances du tourisme dans la capitale et d anticiper la création de la Métropole

Plus en détail

Semaine du 11/05/2015 au 15/05/2015. Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Sur le plan international

Semaine du 11/05/2015 au 15/05/2015. Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Sur le plan international Semaine du 11/05/2015 au 15/05/2015 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Zone euro : la croissance accélère légèrement Sur le plan national

Plus en détail

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Le secteur: Marché utile Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Statistiques du tourisme : le suivi de la demande intérieure (SDT) L offre : suivi du parc et de la fréquentation des

Plus en détail

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE 11 Février 2014 PRÉSENTÉ PAR JAOUAD HAMRI DIRECTEUR DE L OFFICE DES CHANGES LES PERSONNES CONCERNÉES Personnes physiques ou morales résidentes : disposant d une résidence, d un

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE FCP UPLINE RENDEMENT PLUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT

FICHE SIGNALETIQUE FCP UPLINE RENDEMENT PLUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT FICHE SIGNALETIQUE FCP UPLINE RENDEMENT PLUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT Régi par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que complété et modifié

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 1 tourisme n 35 juin 213 L hôtellerie genevoise a vécu une année 212 mitigée. En repli de,9 % par rapport à 211, le nombre de nuitées enregistrées s élève à 2,8 millions en 212. Un contexte économique

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 144 145 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi n 90-1259 du 31 décembre 1990 organisant la fusion des anciennes professions d avocat et de conseil juridique ainsi

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Pioneer Investments, 27 février 2003

Pioneer Investments, 27 février 2003 Pioneer Investments, 27 février 2003 1995-2002 Heurs et malheurs des épargnants européens par André Babeau Président du Comité d orientation Conseiller Scientifique au BIPE 1 Le choc de l année 2000 la

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Marchés boursiers au Maghreb

Marchés boursiers au Maghreb Marchés boursiers au Maghreb Etat des lieux & Perspectives Par : Fadhel ABDELKEFI, Directeur Général Membre d 30 Mai 2010 1 Maghreb : Cadre macroéconomique 1 Maghreb : Cadre macroéconomique Petit Maghreb

Plus en détail

Résultats Techniques. Introduction en Bourse de la société HPS

Résultats Techniques. Introduction en Bourse de la société HPS Résultats Techniques Introduction en Bourse de la société HPS Décembre 2006 SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 3 SYNTHESE DES RESULTATS... 4 SYNTHESE PAR : TYPE D'ORDRES......... 6 MEMBRE

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015

ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015 ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015 L activité monétique durant le 1 er trimestre 2015 est marquée par la progression de l usage des cartes bancaires marocaines et une quasistagnation dans l acceptation

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie Direction générale des Statistiques Réunion du 05/11/2015 Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie DGS-DSMF-SEFT OPC (1) : dispositif réglementaire

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES 2008 ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES RAPPORT DE LA DETTE EXTERIEURE PUBLIQUE Direction du Trésor et des Finances Extérieures Mars 2009 SOMMAIRE ACRONYMES ET ABRÉVIATIONS 3 PRINCIPALES

Plus en détail

Les opérations par cartes étrangères se répartissent en :

Les opérations par cartes étrangères se répartissent en : 1 er trimestre 2014, croissance confirmée pour l usage des cartes bancaires au Maroc : progression de +31% des opérations de paiement en ligne et de +21% pour les opérations de paiement sur TPE De source

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

DEXIA LONG SHORT CREDIT

DEXIA LONG SHORT CREDIT DEXIA LONG SHORT CREDIT DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 28 juin 2012 Fonds Commun de Placement de droit Français Société de gestion : DEXIA ASSET MANAGEMENT - 40 rue Washington 75008

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 2 juillet 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO : PREMIER TRIMESTRE 2014 Au premier trimestre

Plus en détail

Indicateur mondial de la multi gestion

Indicateur mondial de la multi gestion Indicateur mondial de la multi gestion (8ème vague - Juin 4) Contacts TNS Sofres : Frédéric CHASSAGNE / Dawn WALKER : 1 92 45 37 / 46 4 Contrat 15EE5 Département Communication & Finance SOMMAIRE Méthodologie...

Plus en détail

UPLINE RENDEMENT PLUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT

UPLINE RENDEMENT PLUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT UPLINE RENDEMENT PLUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT NOTE D INFORMATION Préparée par la société de gestion UPLINE CAPITAL MANAGEMENT Visa du Conseil Déontologique des s Mobilières Conformément aux dispositions

Plus en détail

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1 CPIS ACN 2014 Banque de France DGS - DBDP 1 Points évoqués Objectifs et contenu du CPIS Les limites du CPIS Quelques apports du CPIS sur les interconnections internationales Banque de France DGS - DBDP

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 50 : T4 2015 Points saillants : Hausse de 10, de la part C sur le trimestre et de 28,5% sur l

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

COVEA FINANCE SAS COVEA ACTIONS INVESTISSEMENT

COVEA FINANCE SAS COVEA ACTIONS INVESTISSEMENT COVEA FINANCE SAS COVEA ACTIONS INVESTISSEMENT information périodique FONDS COMMUN DE PLACEMENT FCP DE DROIT FRANÇAIS Information Périodique au 30.06.2015 État du patrimoine COVEA ACTIONS INVESTISSEMENT

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction des Industries de la Pêche Maritime Séminaire Régional sur «Accès aux marchés internationaux des produits des pêcheries et

Plus en détail

ELLIPSIS HIGH YIELD FUND Fonds Commun de Placement de droit français

ELLIPSIS HIGH YIELD FUND Fonds Commun de Placement de droit français SOCIETE GENERALE ELLIPSIS ASSET MANAGEMENT 29, Boulevard Haussmann 16, Avenue Matignon F75009 PARIS F75008 PARIS Dépositaire Société de gestion CARNEGIE FUND SERVICES S.A. BANQUE CANTONALE DE GENÈVE 11,

Plus en détail

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH NOTICE IMPORTANTE : En application de l article 236, 2 alinéa 5 de la loi de 20 juillet 2004 relative à certaines formes de gestion collective de portefeuilles d investissement,

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Bulletin Newsflash des CSD N 29-2014

Bulletin Newsflash des CSD N 29-2014 Bulletin Newsflash des CSD N 29-2014 Du 06 au 17 Octobre 2014 Récapitulatif : Etude de l Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) sur la privatisation et la démutualisation des

Plus en détail

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés 1 Le cadre de l analyse L analyse présente se base sur des données réunies dans le cadre du recensement triennal de la Banque

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail