Informations et inscription : Twitter : #jeunesecrans_ne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informations et inscription : www.rpn.ch/prevention-medias-sociaux Twitter : #jeunesecrans_ne"

Transcription

1 P r o g r a m m e d é t a i l l é

2 Journée cantonale de prévention La Journée est organisée par le Réseau Neuchâtelois d'écoles en santé et le Centre d accompagnement et de prévention pour les professionnels des établissements scolaires (CAPPES), en collaboration avec le Service de l'enseignement obligatoire (SEO) et le Service des formations postobligatoires et de l'orientation (SFPO). Comprendre pour agir efficacement Que vivent les jeunes avec les écrans? Quels sont les apports des nouveaux medias sociaux ou des jeux vidéo? Quels en sont les mésusages? Quels risques courent les utilisateurs? Comment les prévenir et développer des facteurs de protection pour les jeunes? La journée cantonale "Les jeunes et les écrans" permettra de réfléchir à la manière dont les technologies de l'information et de la communication influencent la vie et le développement des jeunes et ce que cela implique pour l école. Outre les conférences, des ateliers et des espaces de découverte et d information animés notamment par des jeunes permettront de comprendre et d expérimenter le fonctionnement des médias sociaux et des jeux vidéo ainsi que les ressources à disposition pour en prévenir les risques. Le Réseau neuchâtelois d écoles en santé a pour but d'encourager et d'accompagner les projets des écoles du canton dans le domaine de la promotion de la santé. Il assure une plateforme qui offre informations et conseils et favorise le partage d'expériences, notamment en organisant des rencontres pour les personnes actives dans la promotion de la santé à l école. En collaboration avec les établissements scolaires, le CAPPES, le SEO et le SFPO ont placé récemment comme priorité de prévention de la violence la question des technologies de l information et de la communication. Cette journée vise entre autres à soutenir les réalisations des écoles de l enseignement obligatoire pour la prévention des risques liés aux médias sociaux et le déploiement de la formation générale dans les thématiques MITIC, santé et bien être et vivre ensemble. Cette journée est également en cohérence avec le projet cantonal de prévention de la violence pour les enfants et les jeunes que le Département de l'éducation et de la famille veut développer sous la coordination du Délégué à la jeunesse. Ce projet actuellement en préparation aura pour but d améliorer l'efficacité des actions de prévention, existantes ou à entreprendre, auprès des familles, au sein des écoles et dans l'espace social. Il accordera une attention particulière à l'utilisation des technologies et des médias sociaux. La journée s'adresse aux membres des directions d école, conseillers socioéducatifs, conseillers aux apprentis, médiateurs scolaires, médecins scolaires, infirmières scolaires, ainsi qu'aux autres professionnels neuchâtelois intéressés. La participation à la journée est gratuite, mais le nombre de places est limité. Le délai d'inscription est fixé au mercredi 30 octobre. Veuillez remplir le formulaire en ligne : medias sociaux.

3 Programme 8h00 8h30 9h35 Accueil café croissant "Adolescents et Internet, une étude longitudinale" Joan Carles Surís, responsable du Groupe de recherche sur la santé des adolescents de l'institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP), Lausanne "Adolescence hypermoderne : que se passe t il devant et derrière l'écran numérique?" Jocelyn Lachance, socio anthropologue de l'adolescence, chercheur associé à l'université de Strasbourg et enseignant à l Université de Pau et des pays de l Adour 10h40 Pause 11h20 Ateliers A, B, E A choix selon inscription 12h30 Repas de midi 13h30 14h30 15h30 16h00 16h20 16h30 17h15 Ateliers B, C, D A choix selon inscription Ateliers C, D, E A choix selon inscription Pause "Les jeunes et les écrans Et l adulte dans tout ça?" Sébastien Gendre, responsable du Département Prévention et Formation au sein de l ONG Action Innocence, Genève Discours de Monika Maire Hefti, Cheffe du Département de l éducation et de la famille Conférence de synthèse "Vivre dans la mosaïque des écrans : des usages entre construction de l'identité et rapport au monde" Olivier Glassey, sociologue, maître d'enseignement et de recherche, Université de Lausanne Fin de la journée

4 Conférences "Adolescents et Internet, une étude longitudinale" Joan Carles Suris, responsable du Groupe de recherche sur la santé des adolescents de l'institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) à Lausanne Cette conférence présentera les résultats longitudinaux d une étude d envergure, menée pour étudier l'impact de l'utilisation d'internet sur la santé des adolescents. La question des facteurs de risque et des facteurs protecteurs associés à l'usage inapproprié du web sera exposée et discutée. "Adolescence hypermoderne : que se passe t il devant et derrière l'écran numérique?" Jocelyn Lachance, socio anthropologue de l'adolescence, auteur de nombreux ouvrages et études, membre de l'observatoire Jeunes et Sociétés et du réseau des socio anthropologues de l'adolescence, québécois d origine, chercheur associé à l'université de Strasbourg et enseignant à l'université de Pau et des pays de l Adour Nos adolescents sont hypermodernes, c'est à dire que, toujours confrontés aux questions traditionnelles inhérentes au devenir adulte, ils traversent désormais cette période de la vie dans un monde où règnent les technologies de l'image et de la communication. Ces dernières sont devenues à la fois les révélateurs de comportements cachés et, paradoxalement, les véhicules d'une image faussée de la jeunesse. Pour comprendre leurs pratiques numériques il importe d'interroger ce qui se passe en coulisse, derrière les écrans pour accéder au sens que ces adolescents donnent eux mêmes à leurs comportements... "Les jeunes et les écrans Et l adulte dans tout ça?" Sébastien Gendre, responsable du Département Prévention et Formation au sein de l ONG Action Innocence, en charge de la définition, du développement et de la mise en œuvre de la stratégie de prévention de l Association, Genève Si l enfant et l adolescent sont évidemment au cœur de nos préoccupations quotidiennes et dans l énergie que nous mettons à construire nos actions, le rapport que nous, adultes, entretenons avec les Technologies de l information et de la communication joue indéniablement un rôle dans l activation et/ou la mise sur pied de projets de prévention. Quels impacts? Quels enjeux? Faut il «résister» ou au contraire entrer dans une ère «d éducation numérique»? Finalement, quel est le rôle de l adulte? Ces questions seront abordées à la lumière des expériences menées par Action Innocence depuis 12 ans auprès des établissements scolaires en Suisse romande. "Vivre dans la mosaïque des écrans : des usages entre construction de l'identité et rapport au monde" Olivier Glassey, sociologue, maître d'enseignement et de recherche, Observatoire science, politique et société, Laboratoire de cultures et humanités digitales, Université de Lausanne La prolifération et l omniprésence des écrans sous toutes leurs formes constituent un trait marquant de notre société contemporaine et elles nous interpellent forcément. Ces écrans représentent d extraordinaires outils de médiation technique pour nous informer et apprendre mais ils sont également de puissants vecteurs avides d attention qui filtrent et reconfigurent nos perceptions du monde. Quatre questions clefs seront abordées à partir des contributions de la journée : Comment appréhender ce phénomène dans son ensemble? Quelles sont les opportunités et les limites qui émergent de l usage de ces technologies? Pourquoi cette interconnexion par le truchement d écran fascine t elle tellement les jeunes? Quels rôles pour l école?

5 Ateliers A "Situations à risques et rôle de la police" Daniel Favre, chef de groupe, Police neuchâteloise Lorsque des violences touchent l'école, le recours à la police est il une solution, voire la solution miracle? Comment déterminer sa pertinence? Quelles formes de collaboration peuvent être envisagées? Dans quelles situations? Ces questions seront discutées à partir d exemples vécus de manière à préciser le rôle de la police, les collaborations fructueuses et les principes à observer. B "La prévention des risques liés aux TIC dans l école? Qui? Quoi? Quand? Comment?" Sébastien Gendre, responsable du Département Prévention et Formation au sein de l ONG Action Innocence, en charge de la définition, du développement et de la mise en œuvre de la stratégie de prévention de l Association La prévention des risques liés à Internet est une préoccupation devenue générale dans le milieu scolaire. Les aspects particuliers de la thématique des Technologies de l information et de la communication nous imposent de repenser les stratégies, les objectifs et la forme des projets de prévention que nous mettons sur pied. Cet atelier vise à répondre, de manière participative et collective, aux questions suivantes : Quels sont les aspects particuliers de la prévention des risques liés aux TIC par rapport aux autres thématiques? Quelles différences et quelles similitudes? Comment construire un projet de prévention qui soit impactant et qui obtienne des «effets» concrets et positifs? Avec quel partenariat? De quels outils et ressources dispose t on pour ce faire? Comment mobiliser les adultes, et notamment les parents, sachant que la thématique évoque un «fossé technologique» et qu il divise les générations? C "Une classe sans papier" Christian Fauzia, Vincent Rossel et Davide Germana, enseignants au Lycée Jean Piaget à Neuchâtel Présentation et discussion d'un enseignement innovant et peut être interpellant: l'apprentissage par l'intermédiaire des nouvelles technologies informatiques. Une classe du canton s'est prêtée à cette expérience. Zéro papier, pas de copie, pas de feuilles volantes...est ce vraiment possible? Quels avantages? Quels inconvénients? D "Jeux vidéo : entre plaisir et pratique excessive!" Nicolas Akladios, président de Swiss Gamers Network Le jeu vidéo est pratiqué par un européen sur quatre. Ce loisir qui se pratique au salon, dans la chambre, dans le train ou sur un banc public prend une place de plus en plus importante dans les loisirs modernes. Quelles sont les clés de cette fascination? Quels sont les risques de dérives et de pratique excessive? Et dans ce média encore jeune, quels sont les nouveaux défis qui se profilent pour les joueurs et leur entourage? Exposé suivi d une discussion avec le public. E "Exemples de projets de prévention mis en place par des écoles" Christine Genoud, déléguée PSPS, Etablissement secondaire d'aubonne François Stocco, directeur, Etablissement primaire Robert Hainard / Luchepelet à Bernex Comment mettre en place des projets de prévention dans l école : démarches, outils, résultats. Les réalisations menées dans chacun des deux établissements seront successivement présentées puis discutées.

6 I La formation générale : activités pédagogiques MITIC et santé à l école en lien avec la prévention Découverte du clip de prévention basé sur le principe , élaboré par Serge Tisseron, à visionner lors des séances de parents. Présentation des activités de prévention intégrées au programme de formation générale MITIC 7 8. II Ces espaces sont à disposition durant la journée. Ils sont à explorer librement durant l accueil et les pauses! Diagnostic des risques et sécurisation de son portable ou de son ordinateur (avec la participation de jeunes; l'après midi uniquement) Exploration de l'application ludique et gratuite "DiagnosTIC", conçue par Action Innocence. Faire le point sur la mise en place ou non d'un dispositif de sécurité au domicile en utilisant "DiagnosTIC", étape importante pour protéger l'accès à Internet. Des jeunes seront à disposition des participants pour les guider dans la réalisation du diagnostic. Il est souhaitable que les personnes intéressées apportent leur matériel personnel (smartphone, tablette ou ordinateur portable). III Outils de prévention des risques liés aux nouveaux medias sociaux à disposition sur internet Découverte d un ensemble d outils et de références accessibles en ligne. IV Le réseau suisse d écoles en santé et la prévention dans les écoles Informations sur les possibilités d'adhésion, d'accompagnement et les différentes prestations proposées par les Réseaux suisse et neuchâtelois d'écoles en santé. V Documentation des organismes impliqués dans la prévention des risques liés aux médias sociaux Centre suisse de la prévention de la criminalité Action Innocence Pro Juventute Etc. * Un fil Twitter est ouvert pour la journée «les jeunes et les écrans» Vous êtes invité e s à suivre le fil à l adresse Plus d infos sur le site medias sociaux

7 Informations pratiques Lieu Microcity, Rue de la Maladière 71, 2000 Neuchâtel Parking Maladière Parking Piscines Comité d organisation Joanne Schweizer, responsable du Réseau neuchâtelois d écoles en santé Marc Thiébaud, responsable du Centre d accompagnement et de prévention pour les professionnels des établissements scolaires (CAPPES) Patrick Duvanel, chef de l Office de l'informatique scolaire et de l'organisation au sein du Service de l enseignement obligatoire (SEO) Christel Bornand, cheffe de l office de l'insertion des jeunes de moins de 35 ans en formation professionnelle au sein du Service des formations postobligatoires et de l orientation (SFPO) Plan: Accès À pied: 5 minutes depuis la gare CFF de Neuchâtel Transports en commun: ligne de bus 101 (TransN), arrêt Gibraltar CPLN En voiture: depuis l autoroute, sortie Maladière Parkings Remerciements Le comité d'organisation tient à remercier les personnes suivantes pour leur important soutien à l'organisation de cette journée: L'EPFL IMT, Microcity, pour la mise à disposition des locaux et ressources techniques Cédric Levrat, responsable communication et Aimen Grira et Florian Cantini, apprentis, au service communication du Centre professionnel du Littoral neuchâtelois (CPLN), pour leur contribution graphique Sébastien Gendre, responsable du Département Prévention et Formation au sein de l ONG Action Innocence, pour son accompagnement. Piscine Nid du Crô (1. CHF l'heure, gratuit de 12h00 à 13h30 et les 30 premières minutes) Centre de la Maladière (1. à 3. CHF l'heure, selon le temps de parcage) Repas Des places sont réservées au restaurant de Microcity pour les participants à la journée. Différentes possibilités de repas sont proposées, dont un menu du jour et un menu végétarien à CHF chacun. Pour profiter de votre repas sur place, il est nécessaire de l'indiquer sur le bulletin d'inscription en ligne. Pour plus de renseignements : Joanne Schweizer, , Marc Thiébaud, ,

ET L ADULTE DANS TOUT CA? Neuchâtel, 5 Novembre 2014 ActionInnocence 2014

ET L ADULTE DANS TOUT CA? Neuchâtel, 5 Novembre 2014 ActionInnocence 2014 ET L ADULTE DANS TOUT CA? Neuchâtel, 5 Novembre 2014 1 JEUNES_ECRANS_NE_Conf_Plen - copie - 15 décembre 2014 Sébastien Gendre, Responsable du Département «Prévention et Formation» 2 JEUNES_ECRANS_NE_Conf_Plen

Plus en détail

DESCRIPTIF DES CONFÉRENCES ET DES ATELIERS

DESCRIPTIF DES CONFÉRENCES ET DES ATELIERS DESCRIPTIF DES CONFÉRENCES ET DES ATELIERS Conférences : 9.30 10.45 Françoise Alsaker, professeure émérite à l Université de Berne Titre : Les aspects spécifiques du harcèlement scolaire Bien que le terme

Plus en détail

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation Le mardi 1 er, mercredi 2 et jeudi 3 juillet 2014 de 9h30 à 16h30 au Centre culturel Le

Plus en détail

Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat

Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat 26 juillet 2013 Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat Etat au 1 er mars 2015 Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi

Plus en détail

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN).

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN). Règlement organique du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (CPLN) LA CONSEILLÈRE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, DE LA CULTURE ET DES SPORTS DE LA RÉPUBLIQUE

Plus en détail

QUELLES DÉPENSES PEUT-ON FAIRE AVEC

QUELLES DÉPENSES PEUT-ON FAIRE AVEC , 18 boulevard Carnot 45150 JARGEAU Tel : 02 38 86 05 71 - Fax : 02 38 86 05 71 - Courriel : ad45@occe.coop Site Internet : http://www.occe.coop/ad45 QUELLES DÉPENSES PEUT-ON FAIRE AVEC L ARGENT DE LA

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité INFORMATIONS MEDIATION La médiation fait partie du dispositif de protection de la personnalité des membres du personnel de l'etat de Genève et des institutions

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

PROGRAMMES D INFORMATIQUE Cycle préparatoire de l enseignement de base

PROGRAMMES D INFORMATIQUE Cycle préparatoire de l enseignement de base RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels scolaires PROGRAMMES D INFORMATIQUE

Plus en détail

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Introduction SOMMAIRE Introduction 4 Les objectifs de votre formation 6 Vos perspectives professionnelles 7 Notre offre de formation 8

Plus en détail

Dangers potentiels d Internet et des jeux en ligne

Dangers potentiels d Internet et des jeux en ligne Le Conseil fédéral Dangers potentiels d Internet et des jeux en ligne Rapport du Conseil fédéral en réponse aux postulats Forster-Vannini (09.3521) du 9.6.2009 et Schmid-Federer (09.3579) du 10.6.2009

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et structures

CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et structures Arrêté portant modification du règlement concernant les conditions d'admission, d'orientation, de promotion et de passage dans l'enseignement secondaire (année d'orientation, sections de maturités, moderne

Plus en détail

COLLEGE SISMONDI EQUIPEMENT MAV ET INFORMATIQUE 2009-2010

COLLEGE SISMONDI EQUIPEMENT MAV ET INFORMATIQUE 2009-2010 COLLEGE SISMONDI EQUIPEMENT MAV ET INFORMATIQUE 2009-2010 211equipement mav et info_2009_2010.doc / 21/08/2009 MOYENS AUDIOVISUELS et INFORMATIQUE PEDAGOGIQUE A. Personnes ressources (réseau MITIC) Nom

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Handicap et diagnostic à l aube de la vie: espoir ou dérive? Regards croisés sur le diagnostic préimplantatoire COLLOQUE GRAND PUBLIC

Handicap et diagnostic à l aube de la vie: espoir ou dérive? Regards croisés sur le diagnostic préimplantatoire COLLOQUE GRAND PUBLIC Handicap et diagnostic à l aube de la vie: espoir ou dérive? Regards croisés sur le diagnostic préimplantatoire COLLOQUE GRAND PUBLIC CENTRE DE CONGRÈS ET D EXPOSITIONS BEAULIEU - LAUSANNE MARDI 30 AOÛT

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 18/08/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 0079468 - Mise à jour : 09/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET connaissances et capacités exigibles pour le B2i NOR : MENE0601490A RLR : 549-2 ARRÊTÉ DU 14-6-2006 JO DU 27-6-2006 MEN DGESCO A1-4 Vu code de l'éducation, not. articles L. 122-1-1, L. 311-1, L. 311-2,

Plus en détail

Les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, YouTube, ou quels que soient leurs noms, apportent un certain enrichissement à notre quotidien.

Les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, YouTube, ou quels que soient leurs noms, apportent un certain enrichissement à notre quotidien. Verbandssekretariat Secrétariat fédératif Segretariato federativo Transmis par courriel à : - tous les médias Villenstrasse 2 6005 Lucerne tél. 041 367 21 21 fax 041 367 21 22 email mail@fsfp.org www.fsfp.org

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Prévention des cambriolages dans l Hérault. et présentation de l application «Stop cambriolages»

DOSSIER DE PRESSE. Prévention des cambriolages dans l Hérault. et présentation de l application «Stop cambriolages» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Prévention des cambriolages dans l Hérault et présentation de l application «Stop cambriolages» le mercredi 17 avril 2013 à 14 h 30 Compagnie de gendarmerie 635 avenue

Plus en détail

Secteur social - dettes. Les jeunes et l argent : une relation parfois compliquée!

Secteur social - dettes. Les jeunes et l argent : une relation parfois compliquée! Les jeunes et l argent : Karim Bortolussi mai 2013 Présentation CSP Berne-Jura, service de consultation nos activités : consultation sociale, juridique et conjugale spécificités : accompagnement social

Plus en détail

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap?

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Séminaire romand pour cadres d INSOS Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Du 25 au 27 novembre 2015 Séminaire INSOS Les institutions pour personnes en situation de handicap

Plus en détail

«LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT»

«LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT» «LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT À L ÉCOLE ET CONTRE LE CYBER-HARCÈLEMENT» Ministère de l Éducation Nationale Protection Judiciaire de la Jeunesse Théâtre Liberté Contact : Betty Le Mellay, Responsable de

Plus en détail

SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE

SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Offres publiques d'emplois

Offres publiques d'emplois RÉPUBLIQUE ET CANTON DE NEUCHÂTEL DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION, DE LA CULTURE ET DES SPORTS Offres publiques d'emplois de postes à pourvoir pour l'année scolaire 2011/2012 dans l'enseignement obligatoire

Plus en détail

Quels masters envisageables après un BA en Psycho/Éd à Neuchâtel?

Quels masters envisageables après un BA en Psycho/Éd à Neuchâtel? Quels masters envisageables après un BA en Psycho/Éd à Neuchâtel? Présentation des masters de Genève, Lausanne, Fribourg et Neuchâtel Association des étudiants en psychologie/ éducation, en psychologie

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui Tchat Un tchat est un outil de communication sur Internet qui permet de parler en temps réel avec un ou plusieurs internautes. Un tchat est aussi appelé messagerie instantanée. Un pseudo peut cacher n

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013 ORIENTATION 5.1 Sensibiliser tous les intervenants de l organisation scolaire d une part, les élèves et leur famille d autre part, à l importance de la culture dans la vie. Offrir des activités de sensibilisation

Plus en détail

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Règlement Intérieur Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Service de la Restauration Scolaire Tél : 02 96 71 05 20 Restaurant Scolaire Règlement intérieur Pour la plupart des

Plus en détail

Projet d'accessibilité au multimédia.

Projet d'accessibilité au multimédia. L Adapei - les papillons blancs d Ille-et-Vilaine, une association familiale créée en 1961 autour de valeurs communes : Soutenir, rencontrer et accompagner les personnes et leur famille Promouvoir des

Plus en détail

SUICIDE : Aucun âge n est épargné

SUICIDE : Aucun âge n est épargné A L OCCASION DE SES 10 ANS D EXISTENCE L ASSOCIATION INTERJURASSIENNE DE PREVENTION DU SUICIDE RESISTE EN COLLABORATION AVEC LES SERVICES PSYCHIATRIQUES JURA BERNOIS BIENNE-SEELAND (SPJBB) ORGANISE UNE

Plus en détail

Commerce d électricité en Suisse

Commerce d électricité en Suisse . Commerce d électricité en Suisse Conditions-cadres et évolution des prix sur le marché libéralisé Jeudi 3 décembre 2009, 13h30 à 17h15 Site de la Saidef, Posieux (Fribourg) Co organisateur : Energy Center

Plus en détail

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1 Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction A qui est destinée cette formation? Proposée en emploi, la formation

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale Table des matières Au service de la créativité entrepreneuriale Documenter les pratiques de la Génération Co Objectifs 2013 Raconter

Plus en détail

OUVRIR LES POSSIBLES 2014-2015

OUVRIR LES POSSIBLES 2014-2015 OUVRIR LES POSSIBLES 2014-2015 Les partenaires 2012-2014 L Afev, 23 ans d actions solidaires Association loi 1901 créée en 1991 1er réseau d étudiants bénévoles de France (7500) Agréée Jeunesse et Éducation

Plus en détail

Promenade numérique à Neuchâtel Promouvoir une mobilité douce et valoriser l urbanisme durable

Promenade numérique à Neuchâtel Promouvoir une mobilité douce et valoriser l urbanisme durable Promenade numérique à Neuchâtel Promouvoir une mobilité douce et valoriser l urbanisme durable Flâneur d Or 2014 Court Descriptif Dans le cadre des projets urbaine.ch et Holistic, la Ville de Neuchâtel,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENEVE. langue et littérature italiennes italien 3 langue et littérature latines philosophie philosophie 3

UNIVERSITÉ DE GENEVE. langue et littérature italiennes italien 3 langue et littérature latines philosophie philosophie 3 Enseignement secondaire II postobligatoire REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement obligatoire CO et enseignement secondaire II Services

Plus en détail

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO 15 mars 2007 Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012)

Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012) Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012) Afin de mener à bien leurs activités de recherche, les enseignants chargés de cours

Plus en détail

Unité de formation professionnelle du Ceras

Unité de formation professionnelle du Ceras Unité de formation professionnelle du Ceras 15 novembre 2013 : Journée romande de la commission latine d intégration professionnelle (CLIP) Cette présentation, susceptible d être d distribuée e aux personnes

Plus en détail

Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral

Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction Pourquoi choisir cette formation? Afin d être concurrentiel sur le marché

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD...

Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD... Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD... Journée d étude Mercredi 26 novembre 2014 Les Learning Centres, un modèle de bibliothèque à interroger : du terrain à la recherche

Plus en détail

CAP EST LAGOON RESORT

CAP EST LAGOON RESORT 2014 DEVELOPPER Son LEADERSHIP pour dépasser les situations conflictuelles et conduire efficacement le changement LES J 13/V 14/S 15 ET V 21/S 22 NOVEMBRE 2014 PENDANT 5 JOURS DANS UN CADRE REPOSANT ET

Plus en détail

JEUNES EN DIFFICULTE D'INSERTION SOCIO-PROFESSIONNELLE

JEUNES EN DIFFICULTE D'INSERTION SOCIO-PROFESSIONNELLE "ALTER CONNEXION" JEUNES EN DIFFICULTE D'INSERTION SOCIO-PROFESSIONNELLE Résumé Alter connexion est un projet pilote dans le champ de l'insertion socioprofessionnelle des jeunes. Le projet a été mis en

Plus en détail

Les troubles d apprentissage : une clinique entre la recherche scientifique et la salle de classe

Les troubles d apprentissage : une clinique entre la recherche scientifique et la salle de classe Les troubles d apprentissage : une clinique entre la recherche scientifique et la salle de classe 3 ème réunion scientifique annuelle de la SOFTAL Mardi 9 juin 2015 LYON, Hôpitaux Est (Amphi 1, bâtiment

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

Professeur Patrice Mangin Directeur du département. Professeur Jean-Bernard Daeppen Président de la Commission de formation continue du département

Professeur Patrice Mangin Directeur du département. Professeur Jean-Bernard Daeppen Président de la Commission de formation continue du département Département universitaire de médecine et santé communautaires Violence, parlons-en autrement Le DUMSC, un département à la rencontre de la communauté juin 2015 juin 2016 La violence affecte au quotidien

Plus en détail

Climat scolaire. Marc Thiébaud. mars 2005

Climat scolaire. Marc Thiébaud. mars 2005 Climat scolaire mars 2005 Le climat d école La notion de climat scolaire renvoie à la qualité de vie et de communication perçue au sein de l école. On peut considérer que le climat d une école correspond

Plus en détail

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques?

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Première partie : Expérimentation de tablettes numériques Lycée La Herdrie Expérimentation de tablettes Une proposition

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

8ème Congrès suisse de pédagogie spécialisée 2013

8ème Congrès suisse de pédagogie spécialisée 2013 8ème Congrès suisse de pédagogie spécialisée 2013 Pour un meilleur échange entre chercheuses et chercheurs en Suisse : Réseau Recherche en pédagogie spécialisée et banque de données de la recherche du

Plus en détail

Le réseau fribourgeois du jeu excessif

Le réseau fribourgeois du jeu excessif Le réseau fribourgeois du jeu excessif Prévention REPER Téléphone : +41 26 322 40 00 Adresse postale : Route du Jura 29 1700 Fribourg projets@reper-fr.ch Description : En réponse aux risques que présentent

Plus en détail

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet Classe ipad Recommandations suite à l an 1 du projet ]É{tÇÇx UxtâÄ xâ Conseillère pédagogique en intégration des TIC Secteurs primaire et secondaire Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Iles

Plus en détail

METTRE EN PLACE UN SERVICE JEUX VIDEO EN BIBLIOTHEQUE. 04/12/2014 Christophe PORCHET Médiathèque de Locminé(56) 1

METTRE EN PLACE UN SERVICE JEUX VIDEO EN BIBLIOTHEQUE. 04/12/2014 Christophe PORCHET Médiathèque de Locminé(56) 1 METTRE EN PLACE UN SERVICE JEUX VIDEO EN BIBLIOTHEQUE 1 POURQUOI METTRE EN PLACE DES JEUX VIDEO EN BIBLIOTHEQUE? 2 Le jeu vidéo est un produit culturel à part entière même si son objectif premier est de

Plus en détail

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Formation destinée aux cadres des secteurs public et parapublic - L ESSENTIEL EN BREF

Plus en détail

site Internef Guide pratique

site Internef Guide pratique site Internef Guide pratique Cinq sites, une Bibliothèque Site Unithèque Collections universitaires de lettres, sciences sociales et politiques, théologie et sciences des religions, géosciences et environnement

Plus en détail

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Groupe sida Genève 9, rue du Grand-Pré CH-1202 Genève info@groupesida.ch

Plus en détail

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Ce document, présenté comme un tout, se décline en réalité selon deux

Plus en détail

Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Règlement concernant l utilisation du crédit d impulsion en faveur de l intégration des technologies de l information et de la communication dans les écoles neuchâteloises Le Conseil d Etat de la République

Plus en détail

Formation certifiante Le tourisme. Tout naturellement!

Formation certifiante Le tourisme. Tout naturellement! formation pour le développement durable sanu Postfach, case postale 3132 Dufourstrasse, rue Dufour 18 CH-2500 Biel-Bienne 3 T: +41 (0)32 322 14 33 F: +41 (0)32 322 13 20 sanu@sanu.ch www.sanu.ch Formation

Plus en détail

CHUV CFMJ CJE CAS CoRoMA CLASS CRLJ CSM DLE DP-CHUV DUMSC DSAS Vaud EESP FORDD GFD-EWS GREA GRSA

CHUV CFMJ CJE CAS CoRoMA CLASS CRLJ CSM DLE DP-CHUV DUMSC DSAS Vaud EESP FORDD GFD-EWS GREA GRSA ÉLÉMENTS DE PLANIFIC ATION STRATÉGIQUE Période 2010-2015 Liste des abréviations courantes CHUV CFMJ CJE CAS CoRoMA CLASS CRLJ CSM DLE DP-CHUV DUMSC DSAS Vaud EESP FORDD GFD-EWS GREA GRSA GRSP HES HUG IMSP

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève «La citoyenneté active et participative» Des repères pour le chef d établissement novembre 2009 L espace cadre, votre service de proximité http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=espace-cadres La sélection,

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement Université de Lausanne MBA - HEC 2004 La conduite du changement Présentation du programme du colloque HEC-MBA, 2-3 avril 2004 Stéphane Haefliger Sociologue, Chargé de cours, HEC-MBA-UNIL Responsable du

Plus en détail

Promouvoir son labo à travers les réseaux sociaux

Promouvoir son labo à travers les réseaux sociaux RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL PL RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Promouvoir son

Plus en détail

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement B. Charte, règlements, sanctions, encadrement «le futur citoyen n a pas seulement à apprendre à obéir à la loi mais aussi à la faire avec les autres. Dès lors, du coté de l élève, il ne s agit pas de se

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Management de l énergie janvier septembre 2013 f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i Avec le soutien de Office

Plus en détail

Salon des métiers et de la formation Lausanne du 5 au 10 octobre 2010

Salon des métiers et de la formation Lausanne du 5 au 10 octobre 2010 Salon des métiers et de la formation Lausanne du 5 au 10 octobre 2010 Soutenez la promotion des métiers des TIC Sommaire Introduction Organisation Stratégie générale Concept Participation (3 formules)

Plus en détail

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises 1 Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises Luca Fumagalli Adjoint au chef du Service des établissements spécialisés et délégué du canton au groupe d accompagnement

Plus en détail

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année!

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année! Québec, le 3 mars 2011 Liste préliminaire des conférenciers et des sujets traités Colloque 2011 de l APAPI 24, 25, 26 et 27 mai 2011 Afin de débuter vos demandes de libération pour le colloque 2011 avant

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE 1 METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Architectures Numériques d'informations. Usages, Contenus et Technologies. Paris, 2 juillet 2010 L emprunteur se fait rare 2 Evolution

Plus en détail

Informations pour les étudiants venant à l'isei dans le cadre des échanges Erasmus

Informations pour les étudiants venant à l'isei dans le cadre des échanges Erasmus Informations pour les étudiants venant à l'isei dans le cadre des échanges Erasmus 1/9 Dans quelques mois, nous vous accueillerons à l'institut Supérieur d'enseignement Infirmier (Haute Ecole Léonard de

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

Thématiques Questions possibles berufsfeld/fach

Thématiques Questions possibles berufsfeld/fach LEARNING FOR THE PLANET Liste des sujets Vous cherchez une inspiration pour votre sujet Vous pouvez lire la liste ci-dessous et voir quel thème éveille votre intérêt. Examinez les questions correspondantes.

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES ET DE LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES INTERVENANTS DANS LES ECOLES, COLLEGES, LYCEES Août 2013 PREAMBULE L École est un lieu d

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 01/2013 Objet du préavis Installation de caméras de vidéosurveillance Municipalité de Payerne / Préavis n 01/2013 Page 2 / 8 AU CONSEIL

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Annexe 1 - Préfiguration du plan numérique 2015 Identification de l établissement Nom de l établissement: Identifiant : Coordonnées : Académie : Nom du chef d établissement : Courriel : Nom du référent

Plus en détail

RAPPORT D'EXPERTISE : SYNERGIE GLOBALE DU PROJET POUR LA FRANCE

RAPPORT D'EXPERTISE : SYNERGIE GLOBALE DU PROJET POUR LA FRANCE RAPPORT D'EXPERTISE : SYNERGIE GLOBALE DU PROJET POUR LA FRANCE par Olivier Mauco, docteur en science politique, consultant et game designer de serious games 1 Sommaire 1. Analyse de chaque items / working

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Les géosciences et les enfants de 3 à 6 ans : découvrir les cinq sens avec les pierres

Les géosciences et les enfants de 3 à 6 ans : découvrir les cinq sens avec les pierres Les géosciences et les enfants de 3 à 6 ans : découvrir les cinq sens avec les pierres Daniel Thurre Joëlle Vaval Muséum d histoire naturelle de la Ville de Genève 1 route de Malagnou CP 6434 CH 1211 Genève

Plus en détail

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques.

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Anne-Sophie Bellair et Nicole Pignier, Université de Limoges Le projet présenté ici, Créadona, est un exemple

Plus en détail

Descriptions des sessions thématiques 11h00 11h45

Descriptions des sessions thématiques 11h00 11h45 Session A Mobilité: solutions clients AVASAD - Association Vaudoise d'aide et de Soins à Domicile Sensile Technologies SA AVASAD: Gestion et exploitation de solutions de mobilité innovantes. Mise à disposition

Plus en détail

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Communiqué de presse Rolle, le 13.11.13 L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Education 4 Peace, Fondation Suisse basée à Rolle, en collaboration avec l UEFA, publie le premier

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

Association pour la. Formation de Guide Interprète du Patrimoine (GIP)

Association pour la. Formation de Guide Interprète du Patrimoine (GIP) Association pour la Formation de Guide Interprète du Patrimoine (GIP) STATUTS Titre I Nom, principes, siège, buts Article 1 Il est constitué une association pour la formation de Guide-Interprète du Patrimoine,

Plus en détail

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique?

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Formation et pratiques d enseignement en questions Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Abdel-Jalil AKKARI 1, (HEP-BEJUNE) et Sylvain RUDAZ (IFMES) Elément structurel des nouvelles

Plus en détail