Le règlement intérieur : pour bien vivre ensemble

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le règlement intérieur : pour bien vivre ensemble"

Transcription

1 Le magazine des locataires de l Opac de Paris N U M É R O J U I N Dans ce numéro : un encart spécial bruit Bricoler chez soi : la prudence s impose Dossier Le règlement intérieur : pour bien vivre ensemble

2 éditorial Directeur de la Publication : Jean-François Gueullette Contact OPACMag : François-Marie Retourné Direction de la communication Tél. : Conception/Réalisation : Duotone Impression : Léonce-Deprez Photos : Stephan Lucas Frédéric Achdou N ISSN : en cours Six mois après la présentation du Pacte de la proximité, les engagements pris commencent à être tenus. Comme je m y étais engagé auprès de vous, ceux-ci seront échelonnés tout au long de l année Ainsi, en matière d information, vous aviez exprimé le souhait d être mieux renseignés sur certains sujets. Nous avons donc mis à votre disposition, dans la série des mémo malins, de nouveaux dépliants qui vous donneront des explications précises sur des thèmes tels que la sécurité (qui fait quoi côté OPAC, Police, Justice et locataires) ; les associations (pourquoi et comment en créer une dans votre immeuble) ; les changements de logement (le contexte général, les critères d attribution, la marche à suivre). Vous nous aviez également interpellés sur le règlement intérieur. Comme vous avez pu le constater, nous avons modernisé son affichage dans les halls de vos immeubles. En outre, OPACMag change de forme pour quelques numéros en substituant le Minimag à une série consacrée aux grands thèmes du règlement intérieur. Enfin, je peux également vous annoncer que nous travaillons sur le traitement des réclamations. Le nouveau dispositif sera prêt au cours du 4 ème trimestre prochain. Comme vous pourrez ainsi le constater, le Pacte de la proximité constitue, pour toutes les équipes de l OPAC une véritable priorité afin d améliorer la qualité de notre service. Jean-François GUEULLETTE Directeur général de l OPAC de Paris Sommaire expresso p 3 transparence p 4 ensemble p 6 qui fait quoi? p 8 attention p 10 question de droit p 12 pensez-y! p 14 j aime mon quartier p 16 PLAN CANICULE : APPELEZ LE 3975* Comme chaque année, la Mairie de Paris met en place, pour l été, une cellule de veille afin d aider les personnes âgées ou handicapées en cas de chaleur extrême. Pour pouvoir bénéficier de ce service, il faut vous inscrire par téléphone au Ainsi, en cas de canicule, des agents mandatés par la Ville de Paris pourront vous contacter régulièrement et vous apporter une aide si nécessaire. *Pour les locataires résidant hors Paris, il faut contacter la Mairie de votre commune.

3 ORCHIDÉES SUR LE TOIT Lors d une visite sur un toit végétalisé d un immeuble de l OPAC, des orchidées ont été découvertes à l angle de la rue de Charenton et de la rue Erard dans le 12 e arrondissement. Des botanistes de la Mairie de Paris et de la Société Française d Orchidophilie ont été très intéressés par cette découverte. Sept pieds ont été ainsi trouvés : 4 Anacamptys Pyramidalis et 3 Ophrys Apifera. Ces très belles espèces sont extrêmement rares à Paris. Elles sont considérées comme des espèces à forte valeur patrimoniale et font l objet d un inventaire national. Les jardiniers de l OPAC ont également découvert des spécimens sur les pelouses d autres sites de l OPAC dont une espèce inconnue à Paris. expresso Courrier des lecteurs Mme Madeleine B. du 19 e arrondissement a réagi avec amusement à l article paru dans le dernier numéro concernant d une part, l entretien des équipements dans les appartements (plus particulièrement l accès aux grilles de ventilation) et d autre part, les précautions pour les seniors pour limiter les chutes dans le logement. Les systèmes de ventilation sont effectivement placés en partie haute des cuisines et des salles de bains pour des raisons liées à la circulation d air. Raison de plus d observer des règles de sécurité, en évitant, par exemple, d utiliser une chaise plutôt qu un escabeau préalablement bien stabilisé. Un dernier conseil, pour ce genre d activité, mieux vaut attendre d être à deux pour les engager. Mme Christine Z., Paris 20 e, nous fait parvenir un courriel sur les futurs travaux qui vont immobiliser sa cabine d ascenseur et qui lui posent problème : elle habite un logement au troisième étage et elle est maman de jumeaux de 16 mois Dans le cadre de la loi de Robien dont la première partie est à appliquer avant juillet 2008, l OPAC est bien entendu obligé de se mettre en conformité. Selon, le type de cabine et son entretien, la durée des travaux est variable. Dans le cas évoqué, l immeuble faisait partie du patrimoine convention 1930 que la Ville de Paris a confié en gestion à l OPAC, en janvier Les travaux sont ici importants et réclament plusieurs semaines de mise à l arrêt. Face à votre situation particulière, nous vous encourageons à prendre contact avec votre secteur de proximité pour limiter autant que possible les désagréments liés à ces travaux cependant incontournables. DES CRÈCHES AUSSI Dans le cadre de ses missions, l OPAC de Paris construit non seulement des logements mais également des équipements collectifs : des écoles, des gymnases, des maisons de quartier Récemment, l OPAC a livré une nouvelle crèche dans le 11 e arrondissement, rue de Chanzy pouvant accueillir soixante enfants. Elle a été réalisée dans le cadre du programme de la cité Prost, un vaste espace sur lequel deux immeubles ont été construits autour d un nouveau jardin de la Ville de Paris de m 2. SOUS-LOCATION : L OPAC DÉPOSE PLAINTE L OPAC de Paris a déposé plainte le 6 avril dernier contre plusieurs locataires d un immeuble situé 36 rue de Washington (8 e ), qui, ayant bénéficié de l attribution de logements sociaux, sont soupçonnés de les sous-louer, notamment à des touristes étrangers en visite à Paris. Profitant d une situation géographique privilégiée, à proximité immédiate des Champs-Elysées, dans un immeuble acquis en 2001 par l OPAC, ces locataires recrutaient leurs clients par le biais d annonces immobilières sur Internet. Cette activité constitue, dans le cadre de la législation régissant le logement social, un délit. L OPAC n entend donc pas laisser se poursuivre de telles pratiques totalement illégales et qui, dans le contexte du logement social à Paris, sont d autant plus inadmissibles. Page 3

4 transparence Boulangeries, brasseries, épiceries, teinturiers, cordonneries, pharmacies, libraires autant de commerces qui participent à l animation et à l image d une rue ou d un quartier. Le patrimoine de l OPAC en compte plus de Une activité qui est à la fois une source de revenus ainsi qu un service aux locataires lorsqu il s agit de maintenir ou attirer des commerces de proximité, indispensables au bien-être quotidien. Page 4 Commerces Dans certains quartiers, la majorité des surfaces commerciales est située au pied des immeubles de l OPAC sur qui repose, alors, une véritable responsabilité afin de veiller à respecter un bon équilibre entre les différents types de commerces. En effet, la disparition, par exemple, d une boulangerie ou simplement son absence est un élément important qui influe directement sur le cadre de vie. L Office a ainsi un rôle d acteur économique qui peut, en quelque sorte, mettre des services à la disposition des locataires et participer au maintien, voire au développement du commerce. Diversité commerciale et services de proximité Dans le cadre de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU), l OPAC agit en concertation avec les collectivités locales, notamment les mairies, pour la location d un local commercial. Globalement, les tarifs pratiqués correspondent au prix du marché et tiennent compte de l emplacement du local, de son aménagement et de la nature de l activité qui y sera exercée. L OPAC recherche non seulement à louer une présence indispensable au cadre de vie ces surfaces mais également à offrir aux locataires, à travers la présence de commerces, des services de proximité. Dernièrement, les équipes commerciales de l établissement ont, par exemple, rencontré les responsables de la Fédération de l Epicerie. Une prise de contact afin de réimplanter ce type d activité en perte de vitesse dans Paris. Dans certains d arrondissements, les superettes se font rares. Là encore, l OPAC essaie de créer des surface suffisantes (environ 400 m 2 ) pour attirer ce type de commerce de proximité. D autres projets sont à l étude hors du commerce traditionnel. Dans le 19 e arrondissement, une rue de l économie sociale et solidaire est en train de naître. Services publics et espaces associatifs Au-delà des commerces, l OPAC loue également des surfaces à des services publics et des associations. La Poste, des bureaux de l ANPE, des maisons des associations, des espaces publics numériques (EPN), des espaces jeunes, des ludothèques occupent ce que l on appelle des pieds d immeuble, autrement dit des rez-de-chaussée. Enfin, quelle que soit la nature des activités, l OPAC veille à ce que la présence d un commerce ou d un espace associatif ne trouble pas la tranquillité de l immeuble dans lequel il est implanté mais apporte un plus dans la vie du quartier et des locataires.

5 ensemble Le règlement intérieur : pour bien vivre ensemble Lors des ateliers de la proximité, la question du règlement intérieur a été souvent abordée. Vous avez été nombreux à constater que certains locataires semblaient ne pas connaître ou avoir oublié ces quelques règles de la vie en commun. Face à cette situation, l OPAC a décidé de prendre des mesures. Dans le cadre du pacte de la proximité, l OPAC s est engagé sur deux démarches : rappeler les règles et organiser le dialogue. alors un dialogue avec les locataires pour apporter un éclairage pédagogique sur le sujet et envisager avec eux un plan d actions sur certains points sensibles. L encart Minimag sera remplacé pendant quelques numéros par un nouveau supplément spécial règlement intérieur. Chaque numéro sera consacré à un thème en particulier. Bien vivre ensemble Vivre dans un immeuble, c est partager en quelque sorte un même toit, une même maison. Cette cohabitation implique de la part de l ensemble des occupants un respect mutuel des personnes logées et des lieux. Pour définir les règles du vivre ensemble, l OPAC a établi depuis sa création le principe d un règlement intérieur qui, au fil du temps, a évolué s adaptant aux évolutions de la société. Le rappel des règles? Cela concerne, par exemple, l affichage du règlement intérieur. Ainsi, depuis quelques jours, un nouveau règlement intérieur a fait son apparition dans tous les tableaux d affichage des halls d immeubles. Cette édition intègre les dispositions du décret du 15 novembre 2006 concernant l interdiction de fumer dans les lieux publics. Les halls de l OPAC sont donc concernés (voir rubrique Question de droit). Au-delà de cette mise à jour, le règlement est le socle sur lequel doivent s établir les usages de la vie d un immeuble. A cette occasion, le règlement a été relooké afin d apparaître plus visiblement dans les tableaux d affichage des halls. Organiser le dialogue? Il peut arriver que le non-respect d un point du règlement intérieur devienne un élément de gêne. L OPAC organise Le règlement intérieur à travers le temps Selon les évolutions de la société, le règlement intérieur s est adapté au fil des époques Jusqu en 1948, être en état d ivresse constituait un cas de résiliation immédiat du contrat de location. Entre 1948 et 1969, il était interdit de détenir un animal domestique dans son logement Le règlement intérieur est un document contractuel signé par chaque locataire à l entrée dans son logement. Cela signifie qu il s engage à respecter un certain nombre de règles. Les sujets abordés relèvent du bon sens et couvrent l ensemble de ce qui contribue à la jouissance paisible des lieux. Par exemple, le règlement intègre une rubrique sur les animaux et plus particulièrement sur la détention des chiens dangereux (loi du 6 janvier 1999). Il est également précisé que la présence d animaux non domestiques est interdite. Autre point important du règlement : les espaces verts qui doivent être respectés. Il est précisé que leur accès est interdit aux chiens même tenus en laisse. Le dépôt d objets dans les parties communes, le stockage sur les balcons ou rebords de fenêtres d objets divers, sont également interdits. Au total, 14 thèmes définissent les éléments fondamentaux qui doivent permettre de vivre paisiblement dans son logement et son immeuble. En cas de manquement, le contrat de location du locataire peut être résilié. Chaque année, plusieurs dizaines de locataires se retrouvent ainsi dans l obligation par décision de justice de quitter leur appartement. Page 5

6 ensemble DT Sud-Ouest 156 rue Raymond-Losserand Le réaménagement des espaces extérieurs L OPAC de Paris et l amicale de locataires du 156 rue Raymond-Losserand, en lien avec la Mairie du 14 e arrondissement, ont mené en 2005 une réflexion sur le réaménagement des espaces extérieurs de la résidence. Tous les locataires ont été consultés afin de recueillir leurs souhaits. Ainsi, ce programme qui débutera en septembre, comportera une part importante de végétalisation. La privatisation des cours sera matérialisée par des végétaux et des revêtements de sol différenciés ; la libre circulation favorisant la convivialité sera conservée. Enfin, une des cours sera transformée en jardin partagé. L amicale des locataires construit un projet d accompagnement baptisé Vivre ensemble au Village Losserand. Elle mettra en place, tout au long de l année, en partenariat avec l OPAC, des actions visant à la sensibilisation et au respect de l environnement, parmi elles : Des ateliers scientifiques en partenariat avec l association les Petits débrouillards Cette association propose des ateliers hebdomadaires à une dizaine d enfants de la résidence afin de leur faire suivre les grandes étapes du chantier par le biais de démarches expérimentales. Un projet d exposition Menée par l amicale des locataires, elle présentera les différentes évolutions de la résidence, depuis sa construction jusqu à cette résidentialisation. La visite de jardins partagés de Paris Suite à ces visites, les habitants pourront ainsi commencer à élaborer les principes d utilisation de leur futur jardin. Fête des voisins aux Morillons L association L Arche à Paris, qui dispose d un local dans ce groupe du 15 e arrondissement, a organisé le 29 mai dernier une fête des voisins, avec le soutien financier de l OPAC et la participation active du gardien. L objectif : créer des liens entre les habitants de la résidence et avec les personnes handicapées mentales qui se retrouvent régulièrement dans le local de l Arche. Les sosies de Whoopi Goldberg, Bruce Willis et Mme Doubtfire s étaient même invités à la fête et un studio photos avait été improvisé pour immortaliser ces étonnantes rencontres. DT Val-de-Marne Journée Propreté au Bois l Abbé à Champigny-sur-Marne Pour la 3 e année, les jeunes du quartier et les associations* étaient au rendezvous de la Journée Propreté le 25 avril dernier. Tous les participants étaient vêtus de La tenue traditionnelle fournie par l OPAC de Paris, à savoir : le fameux T-shirt Respect, une paire de gants, une pince à déchet, un sac poubelle. Ensuite, tous se sont retrouvés pour une collation organisée par Le Club des jeunes ans afin de les féliciter pour leur acte civique. *Participation : Ville de Champigny, Oxyjeunes, Club des jeunes ans, Bien Vivre au Bois l Abbé, Femmes Relais DT Nord-Ouest Tous des artistes à Firmin-Gémier! Les amicales et associations de locataires du 1 rue Firmin-Gémier (18 e ) organiseront, pour la 3 e année consécutive, une exposition des œuvres des habitants les octobre Chacun est d ores et déjà invité à créer, peindre, tricoter, sculpter, photographier... son œuvre d art afin d être prêt pour cet automne. Contact : M. Barnier au ou Mme Clemenceau : Tour M aux Mordacs à Champigny-sur-Marne Dans le cadre du lancement du projet de renouvellement urbain du quartier des Mordacs et de la future démolition de la tour M, la Ville de Champigny, avec la participation d associations et de l OPAC, convie tous les habitants du quartier à assister aux représentations artistiques le 22 juin à partir de 21 heures. Page 6 I N F O S A S S O C I AT I O N Si vous souhaitez créer une association de locataires, vous pouvez prendre conseil auprès des associations qui vous représentent au sein du Conseil d administration de l OPAC de Paris ou du Conseil de Concertation Locative Patrimoine : : : le (la) chargé(e) du développement local de votre direction territoriale

7 DT Sud-Est Groupe Bédier/Boutroux/ Franc Nohain Paris 13 e - Ateliers de découverte artistique L amicale des locataires, avec l aide financière de l OPAC, a proposé aux jeunes à partir de 10 ans, des ateliers de découverte artistique (peinture sur soie, couture, broderie) pendant les vacances scolaires d avril, dans l espace atelier de l Antenne Jeunes SUD 13. Ces activités continuent jusqu à fin juin un mercredi sur deux. Chasse aux histoires du quartier C est avec le soutien financier de l OPAC et en partenariat avec un historien que l association ASCENDANSE 13-11, Rue DT Nord-Est Association des Jeunes Amis du Marais (AJAM) - Chantier éducatif, rue de Toulouse Paris 19 e L OPAC de Paris poursuit son action de soutien à l équipe du club de prévention Ajam dans son travail avec les jeunes des quartiers. Après un chantier éducatif l été dernier qui avait permis de participer au financement d une action de solidarité de jeunes du 10 e arrondissement envers un village marocain, un nouveau chantier éducatif a été lancé pendant les vacances de printemps. Il s agissait cette fois d embellir, en les peignant, les locaux de tri sélectif d un de nos immeubles de la rue de Toulouse (19 e ) pour financer un stage de plongée en Bretagne. Ce stage a permis de souder l esprit d équipe entre des jeunes du quartier Danube- Solidarité. Le chantier, outre le financement du projet, a offert à ces jeunes un premier contact avec le monde du travail. de la Fontaine-à-Mulard Paris 13 e - a organisé une visite historique du quartier le 8 avril dernier. Les habitants, guidés par Gérard Conte, historien, et munis d une carte et d une feuille de route ont ainsi fait quelques découvertes : L ancienne gare de Rungis : ligne de chemin de fer du second empire, qui reliait toutes les gares parisiennes Le 68 bd Kellerman : ce bâtiment abritait en 1938 une fabrique d avions, Gnomerhone. A l approche de la guerre, les usines stratégiques ont été protégées. C est ainsi que ce bâtiment a été recouvert d une importante couche de béton qui résisterait à une bombe atomique et dont on ne peut plus se débarrasser aujourd hui... La rue des Longues-Raies : ce lieu Chantier d insertion de la Cité Rose La direction territoriale Nord-Est vient de mettre en place un nouveau chantier d insertion dans le 19 e arrondissement. Ce chantier concerne la Cité Rose, 11 à 17 rue Curial, et a débuté en mars dernier. L association Artémisia encadre douze salariés qui, durant huit mois, auront en charge la réfection des 12 halls de la résidence. A terme, ils auront bénéficié d une formation qualifiante peintre-décorateur. Expo photos Cinq photographes parisiens, le Collectif Five, proposent en 25 photos une vision originale et diversifiée de la rue de Crimée, la rue la plus longue du 19 e. Après d autres lieux, cette exposition s est tenue en mars à la Régie de quartier du 19 e Nord et en avril à l accueil de la direction territoriale. était plat et les gens labouraient avec de longs sillons, avec de longues raies! L habitation de Pierre et Marie Curie : c est effectivement rue de la Glacière qu ils découvrirent le radium. La rue de la Glacière : dans ce quartier la Bièvre qui se jette dans la Seine, formait de nombreux mares et étangs qui gelaient l hiver. La glace y était alors récupérée et conservée pour servir en période estivale. Des questions ont ensuite été posées aux participants. Les meilleurs ont été récompensés par des lots, puis chacun a pu profiter d un goûter géant en musique! DT Est Mots publics à Saint-Blaise l art de s égarer dans la ville Un projet de l association Agrafmobile propose l irruption de la parole et de l écrit dans le quartier Saint-Blaise. Ainsi, textes littéraires, de poètes ou de penseurs s affichent dans le quartier. Des ateliers d écriture et de création multimédia, avec des écrivains et des plasticiens, offrent aux habitants une initiation à des procédés artistiques. Des supports légers comme des papiers d emballage ont déjà fait leur apparition dans le quartier, et des surfaces d affichage grand format vont pousser sur les murs et les vitrines et donner aux paroles formulées dans les ateliers une dimension publique. Les habitants peuvent également s exprimer en envoyant à Mots publics leurs réactions qui pourront alors être imprimées, à leur tour, sur le papier d emballage, les cahiers et les affiches Un temps fort en octobre donnera une visibilité au processus en cours, et invitera les habitants à s égarer dans le quartier et partir à sa (re)découverte. Renseignements et participation : Page 7

8 qui fait quoi? Page 8 En moyenne, chaque année, l OPAC réhabilite logements dans le cadre de Réhapacte. Ces opérations consistent à améliorer le confort et assurer le remplacement des équipements techniques des logements. Ces programmes impliquent plusieurs interlocuteurs. Pour ceux qui vont prochainement bénéficier de ce type de travaux ou dont la réhabilitation de l immeuble est programmée, voici en détail le rôle des intervenants. Les opérations de réhabilitation sont orchestrées selon un déroulement précis. Actuellement, l OPAC concentre ses efforts sur le patrimoine construit entre les années 50 et les années 70. Globalement, les travaux concernent les pièces dites humides de l appartement : la cuisine et la salle de bains dans lesquelles les faïences et les appareils sanitaires seront remplacés. L ensemble du logement voit ses installations électriques et gaz remises en conformité. Certains programmes de travaux optionnels peuvent être proposés (eau chaude collective, porte palière, ) ou encore des travaux en parties communes. Après le diagnostic technique, l OPAC rencontre, s il y en a, la ou les amicales et/ou associations de locataires présentes dans l immeuble. A partir de cette première étape, le projet de réhabilitation va progressivement se mettre en place. Travaux de réhabilitation : Une équipe à l écoute des locataires Cette première prise de contact est organisée par le chef de projet de la Direction territoriale qui gère l immeuble. Tout au long du déroulement du programme de réhabilitation, c est lui qui sera plus particulièrement le correspondant des amicales, des associations ou directement des locataires en cas de questions ou de demandes d informations avant, pendant et après les travaux (dans le cadre de l enquête de satisfaction réalisée quelques mois après leur achèvement). C est le chef de projet qui organise la présentation des futurs travaux, soit en réunion publique ou lors de permanences dans un appartement témoin. Les locataires seront ainsi amenés à prendre connaissance des détails du programme de réhabilitation. A la suite de cette première présentation, les locataires vont rencontrer des enquêteurs. Lors d un rendez-vous à domicile, un de ces collaborateurs va expliquer de façon personnalisée le projet sous tous ces aspects. Cette rencontre est purement informative. Le locataire ne s engagera en rien en recevant un enquêteur. A cette occasion, le locataire disposera des informations sur la nature des travaux, l évolution du taux de loyer avec les estimations en termes d Aide Personnalisée au Logement (APL). L enquêteur remplira avec le locataire un dossier afin de relever les équipements de l appartement. Ce temps d écoute et d échanges offrira au locataire la possibilité de s informer, en détail, sur ce qu est une réhabilitation et ce qu elle implique notamment, dans sa mise en œuvre. Au cours de cette rencontre, l enquêteur expliquera le principe et le déroulement du vote, réalisé avec une urne et de façon anonyme, comme pour toutes élections. L ensemble de ces travaux ne sont, en effet, réalisés que si une majorité de votants se sont exprimés favorablement en faveur du projet. A la suite de cette enquête et si le vote est positif, une nouvelle phase s ouvre avec la réalisation d un état des lieux,

9 quels sont vos? interlocuteurs appartement par appartement. Il est piloté par le chargé d opérations de la Direction du patrimoine, en lien étroit avec l architecte désigné par l OPAC pour mettre en œuvre le programme des travaux adapté, logement par logement, leur gestion et suivi. Il est également chargé des relations avec les entreprises qui effectueront le chantier. Ainsi, si un locataire a réalisé un aménagement sur mesure pour sa cuisine, par exemple, cet état des lieux permettra de trouver une solution technique pour éviter tout bouleversement. Lors de ces états des lieux, les locataires peuvent se trouver dans des situations où le fait de réaliser des travaux dans leur logement peut poser un réel problème. Dans ce cas, un chargé de relations locataires de l OPAC, prendra contact avec eux pour trouver une solution qui pourrait, par exemple, passer par la mise à disposition d un logement relais. Les locataires concernés par ce type de dispositif sont les femmes enceintes, les personnes handicapées, en longue maladie ou très âgées Gardien : il est également votre interlocuteur Lors d une réhabilitation, les gardiens sont également impliqués. Ainsi, le gardien gère notamment les rendez-vous pour les entretiens locataires/enquêteurs. Il joue souvent un rôle important de lien entre les locataires et les différents intervenants. Pendant toute cette période, l équipe de gestion du secteur de proximité continue d assurer au quotidien le bon fonctionnement technique de l immeuble et d être à votre écoute pour toute question d ordre locatif. Ainsi, en cas de dysfonctionnement d un équipement, c est vers l équipe de gestion qu il faudra vous tourner via votre gardien. Page 9

10 attention Page 10 Bricoler chez soi : la prudence s impose Nous sommes tous des bricoleurs, que cela soit par goût ou par nécessité. Le changement d une ampoule, la réparation d une prise électrique dévissée, la remise en peinture d une pièce où la pose d une étagère murale tout ceci relève du bricolage et donc réclame que nous effectuions des tâches auxquelles nous ne sommes pas toujours habitués. Il existe effectivement un risque à s engager dans des travaux qui, sous des apparences souvent simples, peuvent quelquefois être dangereux. Les blessures occasionnées par des travaux de bricolage représentent la plus grande part des accidents domestiques des personnes entre 25 et 45 ans. Ainsi accidents de bricolage touchent chaque année des adultes. Un accident sur trois est une coupure. Les hommes sont les principales victimes : 82 % pour les accidents de bricolage. Dans 31 % des cas, ce sont les mains qui sont touchées, et dans 13 % les pieds. LE MATÉRIEL : IL DOIT ÊTRE EN BON ÉTAT! En général, les accidents interviennent non seulement à cause de la maladresse de celui ou celle qui utilise le matériel mais surtout parce que les outils employés ne sont pas en bon état. Faites une petite inspection de votre boîte à outils ou de ce qui en tient lieu. Comment sont fixés les manches des outils? Le tournevis, le marteau sont-ils bien solidaires de leur support? La partie métallique du marteau qui se détache alors que l utilisateur s apprête à frapper un coup n est pas seulement une scène de gag mais bien une réalité qui peut parfois être dramatique. Au-delà de la qualité et du niveau d entretien de vos outils, il convient également d observer des règles de bons sens qui limiteront les risques. Là encore, si vous venez d acheter une paire de rideaux prêts à poser et que malheureusement vous prenez conscience que ce qu il vous manque pour les installer, ce n est pas la perceuse pour la tringle mais l échelle qui vous permettra d être à la bonne hauteur, mieux vaut éviter de trouver une solution miracle. La chaise posée sur une table basse, par exemple, est un moyen très efficace pour vous retrouver à l hôpital sans que vos rideaux soient pour autant posés! LE BRICOLAGE NE S IMPROVISE PAS! Il ne s agit pas de créer un atelier de bricolage dans votre logement ou encore de collectionner les outils. Néanmoins, avant de vous lancer dans une intervention, prenez le temps d évaluer la situation et, en fonction de la nature des travaux à entreprendre, de poursuivre ou non votre idée, quitte à différer ce que vous aviez prévu de faire.

11 Il faut tout d abord vous protéger. Lorsque vous percez, que vous sciez ou que vous clouez, pensez à vous munir d une paire de lunettes qui fera écran en cas de projection de matière : poussière, morceau de bois ou de métal. Si vous êtes amené à manipuler des produits corrosifs comme, par exemple, un décapant pour meuble, portez des gants qui vous éviteront les brûlures et travaillez la fenêtre ouverte pour ne pas respirer les vapeurs de ces produits hautement toxiques. C est également le cas pour les travaux de peinture : plus le lieu où vous travaillez est aéré, mieux cela vaudra pour votre santé. Au besoin, si vous devez rester plusieurs heures à peindre ou à décaper un meuble, il est fortement conseillé de porter un masque pour limiter l inhalation de produits dangereux pour les poumons. Poncer un enduit est également très mauvais pour la santé. La poussière qui est produite par ces opérations assez courantes peut provoquer des irritations oculaires et respiratoires. Il est donc nécessaire de porter également un masque. Lorsque vous manipulez des outils électriques, il faut toujours vérifier où se trouve le fil afin de ne pas l emmêler ce qui pourrait s avérer dangereux ou de ne pas le sectionner. Enfin, n hésitez pas à prendre des idées et des avis dans les magasins de bricolage, les vendeurs sont souvent de bon conseil. Ainsi, parmi les notions en termes de sécurité qu ils pourront vous donner, celle-ci : lorsque vous utilisez un outil tranchant, vous devez couper en accomplissant un mouvement qui part de vous vers l extérieur et non l inverse. Page 11

12 question de droit Mon balcon va devenir une véritable pièce de rangement! Au fil du temps, j ai accumulé beaucoup de choses Le tricycle sur lequel mes enfants ont appris à faire du vélo il y a 20 ans, le fauteuil à bascule qu il faudra que je répare un jour et, en plus, mes placards sont tous remplis! Alors, pour éviter d envahir les pièces de l appartement, j ai trouvé une idée astucieuse. J ai la chance de disposer d un balcon. Aussi, je vais y entreposer tout ce que je souhaite garder près de moi. C est pratique! Cela me laissera le temps de ranger, de réparer et peut-être de jeter Désolé, mais cet espace qui agrémente votre logement n est pas prévu pour devenir un lieu de stockage. Le règlement intérieur de l OPAC est précis sur ce point ne rien stocker sur les balcons et terrasses. Non, cet espace n est pas un lieu de stockage! Est-ce que je peux créer une association de locataires, il en existe déjà une dans l immeuble? Je souhaite pouvoir, avec d autres locataires, m investir dans des actions afin de contribuer à de meilleures relations de voisinage entre les locataires de mon immeuble. Par exemple, je voudrais développer des initiatives pour certains enfants en proposant du soutien scolaire ou encore proposer d utiliser une partie de l espace vert pour créer un potager éducatif Mais, comment faire puisqu il y a déjà une association dans l immeuble? Oui, bien sûr. Vous pouvez créer une seconde association ou amicale. N hésitez pas à contacter votre secteur de proximité ou la personne chargée du développement local à votre direction territoriale pour tout conseil. Oui bien sûr! Contactez juste votre secteur de proximité qui vous conseillera. Je ne vais pas éteindre ma cigarette parce que je passe dans mon hall! Cela devient réellement difficile de pouvoir fumer tranquille Plus au bureau, pas dans les lieux publics, bientôt ce sera interdit dans les restaurants Cela devient impossible. Mais, si Dans le cadre du décret fixant les conditions d application de l interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif, un hall d immeuble est considéré comme un lieu de travail, pour votre gardien et le personnel de ménage. Dans ces conditions, il est interdit de fumer dans le hall. Mais si... car il est interdit de fumer dans le hall! Page 12

13 Une ampoule vient de griller dans mon salon, le gardien peut-il m en donner une autre? Lorsque j ai emménagé dans ce logement, l ensemble des douilles électriques étaient équipées d ampoules ce qui était très pratique. Hier, l une d entre elles a claqué Est-ce que l OPAC s occupe de changer les ampoules défectueuses dans les logements? Non, c est à votre charge. Non, le remplacement de ce type de matériel est à la charge du locataire. Il vous appartient de changer vousmême l ampoule qui ne fonctionne plus. Je vais organiser une fête chez moi, sympa non? Je prévois de fêter l anniversaire de ma femme dans notre appartement. Je vais inviter une vingtaine de personnes, peut-être 30. Nous allons pousser un peu les meubles pour libérer de l espace Bon, bien sûr nous ferons un peu de bruit, mais ce n est pas tous les jours que l on fait la fiesta Oui et non Oui, c est sympa parce que l idée d inviter des amis chez soi, c est toujours agréable Et, non, pour vos voisins qui préféraient, sans doute, le calme plutôt que des rires et de la musique à 3 heures du matin. Bref, il ne s agit pas de vous interdire de faire une (petite) fête mais n oubliez pas que vous n êtes pas seuls au monde ce soir-là. Prévenez vos voisins que vous allez organiser cette soirée quelques jours à l avance et demandez à vos invités d être discrets dans les escaliers et les parties communes. Et puis, ce qui est tolérable une fois, ne le sera plus si vous transformez votre logement en lieu de fête permanente. Oui et non, prévenez juste vos voisins par correction. Mon lave-linge sera installé dans la salle de bains, l OPAC s occupera de créer un raccordement et une évacuation! Je vais réaménager ma cuisine et dans mon idée, je vais placer le lave-linge dans la salle de bains. Mais, cette pièce ne dispose pas des raccordements nécessaires à l installation de cet équipement. Je vais donc voir avec mon secteur de proximité pour que l OPAC fasse les travaux nécessaires. Attention, votre idée est sans aucun doute pratique mais l OPAC n est pas tenu de réaliser cette installation à votre place. En fait, il vous revient de créer à vos frais les raccordements en eau et éventuellement de faire installer une prise électrique conforme à votre lave-linge. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre gardien ou de votre secteur de proximité afin de connaître les travaux que vous pouvez exactement faire dans la salle de bains. Non, cette installation est à votre charge Page 13

14 pensez-y! Page 14 Une porte qui grince, une chaise que l on tire et dont les pieds raclent le sol en émettant un son aigu, une fenêtre dont le battant vient heurter le montant de l encadrement à cause d un courant d air Tous ces bruits de la vie quotidienne répétés plusieurs fois peuvent finir par être vécus comme de véritables nuisances. Pourtant, à l aide de quelques astuces ou petites transformations, vous pouvez facilement les faire disparaître pour votre confort et celui de vos voisins. Selon la nature du revêtement de sol de votre appartement, vos déplacements d une pièce à l autre seront plus ou moins détectables par vos voisins. En effet, un sol lisse répercutera de façon nette les bruits de choc, comme par exemple ceux produits pas des chaussures à talon ou encore un meuble que l on déplace. Dans un premier temps, commencez par analyser la nature de vos sols. Les sols en moquette sont les plus absorbeurs de sons. En effet, ils agissent comme des tampons. En revanche, toutes les surfaces couvertes d un plancher ou de carrelage favoriseront la propagation des sons. Bruit Bdans votre COULOIRS, CHAMBRES D ENFANTS : PASSAGES SOUS SILENCE Dans des pièces où l on est fréquemment appelé à circuler, la nature du revêtement de sol est très importante. Un sol dur aura tendance à générer des bruits qui seront facilement audibles par vos voisins. Le mieux est de le couvrir dans la partie où l on circule le plus, d un tapis qui isolera le bruit de vos pas. Ceci aura une double conséquence ; assurer une plus grande tranquillité à l intérieur de votre appartement et également limiter, pour vos voisins, les nuisances sonores. La chambre des enfants est également un lieu pour lequel il convient d être attentif. Les enfants ont souvent l habitude de jouer à même le sol. Dans ces conditions, tant pour des raisons de confort que d insonorisation, il est nécessaire de prévoir, en cas de sol dur, une solution pour atténuer les chocs. Entre l utilisation des tapis d éveil pour les tout-petits, la pose de moquette ou de certains revêtements végétaux (type jonc de mer, sisal ), le choix est varié pour vous assurer de la tranquillité de vos voisins et la vôtre également! En effet, il est assez logement : désagréable d entendre des billes tomber ou encore un futur champion de roller qui s entraîne dans le couloir de l appartement familial! Pour ceux qui sont bricoleurs et qui ont la déco dans la peau, poser un nouveau revêtement de sol doit se faire dans le respect des règles de l art, notamment en ce qui concerne l installation d un parquet flottant. En effet, il est indispensable de placer un matériau isolant entre le sol d origine et le parquet afin de limiter la transmission des bruits de choc. CHAISES, MEUBLES : HALTE AUX BRUITS DE FROTTEMENT! Vos oreilles finissent pas les oublier Celles de vos voisins plus difficilement De quoi s agit-il? Des bruits de frottement, de raclement : la chaise que l on tire pour se mettre à table ou de la table que l on déplace. Ce sont aussi les meubles que l on pousse ou que l on tire pour passer l aspirateur Au-delà du bruit et, quelquefois, de l effort à accomplir pour bouger tel ou tel objet, il existe

15 comment les limiter? sdes solutions très simples et également peu coûteuses pour rendre la vie plus agréable à tous. Dans le commerce vous trouverez toutes sortes de patins à placer sous les pieds des chaises ou des fauteuils, généralement en feutre, qui glisseront sans bruit quelle que soit la nature du revêtement de sol. D autres sont adaptés pour se placer sous des meubles plus lourds : canapés, armoires ou commodes. Ils ont l avantage de permettre un déplacement facile du mobilier, sans abîmer les sols et, ce qui n est pas négligeable, sans émettre un grincement qui résonnerait suffisamment fort pour en faire profiter vos voisins les plus proches. MACHINES À LAVER : ATTENTION AUX VIBRATIONS Certains équipements de la maison sont générateurs de nuisances sonores. Les machines à laver le linge peuvent se révéler p a r t i c u l i è r e m e n t bruyantes notamment lors de l essorage. Vous pouvez limiter cette nuisance de deux façons simples. La première consiste à vous assurer que la machine à laver est bien calée. Les pieds de ces appareils sont réglables. En général, c est l installateur qui s occupe de cette mise au point. Un appareil bien stabilisé sera plus silencieux, spécialement au moment de l essorage. La deuxième manière, concerne les appareils qui disposent d un chargement frontal, en évitant de l utiliser comme table d appoint sur laquelle sont posés toutes sortes d objets plus ou moins légers qui, sous l effet de la vibration de la machine, peuvent également être secoués et ajouter du bruit. Pour tous les appareils (lave-linge, aspirateur ), il est également important de rappeler que leur utilisation doit se faire dans le respect des rythmes de la vie quotidienne. En effet, mettre en route un lavelinge à 23h, c est immanquablement infliger aux autres les échos de l essorage après minuit ce qui s apparente à une nuisance sonore. PORTES ET FENÊTRES ATTENTION AU VENT Fenêtres qui battent et portes qui claquent, les courants d air sont très efficaces pour faire du bruit qui résonnera dans la cour de votre immeuble. Lorsque vous vous absentez de votre logement en laissant des fenêtres ouvertes, nous vous conseillons de vérifier que celles-ci sont bien calées. Faites de même pour les portes afin d éviter à vos voisins de vivre au rythme des claquements de vos ouvertures En outre, en cas d orage, par exemple, cela vous évitera de retrouver votre appartement en champ de bataille, le vent ayant un vrai talent pour tout soulever et mettre tout sens dessus dessous! Page 15

16 j aime mon quartier J aime ce quartier car il est très agréable à vivre. Il est bien desservi par les transports en commun et le jardin Saint-Lambert est bien entretenu. Je regrette cependant qu il n y ait pas davantage d animations pour les jeunes et les seniors Jeanne, 73 ans, retraitée Habite la rue Théophraste - Renaudot depuis 10 ans J ai travaillé pendant 42 ans en tant que jardinier-chef à la Ville de Paris. Je suis donc très sensible aux espaces verts, à la beauté des choses, à la propreté des rues, à l aération urbaine qu offre ce quartier. J adore me promener dans les jardins du Champ de Mars Pierre, 74 ans, retraité S est installé rue Théophraste - Renaudot en 1992 Je trouve les habitants du quartier très sociables. Je vais régulièrement au Parc des expositions de la Porte de Versailles qui propose des salons intéressants. Plus jeune, c était au square Georges Brassens que j aimais faire du poney Angélique, 20 ans, boulangère Habite depuis 17 ans rue Brancion et Thomas, 19 ans, étudiant Les nombreux espaces verts du quartier font le bonheur des enfants : ils adorent venir jouer au square. Et quand on a un peu plus de temps, on file à l Aquaboulevard pour une séance de cinéma, un restaurant ou faire des activités sportives. Muriel, 32 ans, vendeuse Thomas, 8 ans et Elodie, 5 ans Vivent depuis 8 ans rue Croix-Nivert L ambiance de ce quartier du 15 e arrondissement est très familiale et chaleureuse. Les nombreux commerces de proximité favorisent le contact entre les habitants. Sophie, 40 ans, professeur d anglais Vit depuis 10 ans rue Théophraste - Renaudot Je connais bien ce quartier, autrefois ouvrier, dans lequel j ai grandi. Je suis nostalgique de l époque, où enfants, tout le monde se connaissait, on se baladait dans les rues, on allait au cinéma Palace ou aux Bains-Douches de la rue Croix-Nivert Azedine, 41 ans, employé de restauration Locataire depuis 1973 à la Villa Croix Nivert Autour du square Saint-Lambert (15 e arrondissement) L HISTOIRE DU QUARTIER A cet endroit se tenaient autrefois les anciennes usines à gaz de Vaugirard, qui s étendaient sur près de six hectares. Elles ont permis l alimentation des premiers réverbères de la rive gauche, ceux de la rue Lourmel, mais la fourniture du gaz pour quelques montgolfières qui portèrent le courrier vers la province pendant le Siège de Paris en 1870, l approvisionnement en gaz d éclairage des immeubles jusque dans les appartements Les usines à gaz ont fonctionné de 1835 jusqu au début du XX ème siècle. Elles ont ensuite cédé la place, en 1933, au square Saint-Lambert, aux immeubles qui l entourent, ainsi qu au lycée pour jeunes filles Camille Sée. (Copyright : Société historique et archéologique du XV ème Arrondissement de Paris)

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco?

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco? L Appart ECO 80 m² de pédagogie pour faire des économies d énergie et mieux consommer! 1 Qu est-ce que l Appart éco? L Appart éco est un appartement de 80 m², aménagé et équipé, dans lequel toutes les

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS Mon logement étudiant

FOIRE AUX QUESTIONS Mon logement étudiant FOIRE AUX QUESTIONS Mon logement étudiant Juillet 2015 SOMMAIRE VISITER LA RÉSIDENCE... 2 LE CONTRAT DE LOCATION (LE BAIL) ET LE RÈGLEMENT INTÉRIEUR... 2 LE DÉPÔT DE GARANTIE... 3 L ASSURANCE HABITATION...

Plus en détail

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE Introduction Un programme de rénovation débute sur votre résidence. Nous vous présenterons dans ce livret les travaux, les intervenants

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg!

Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg! Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg! Au cœur de l Europe, à quelques minutes de la gare TGV, découvrez une réalisation, à proximité de toutes les commodités et les infrastructures économiques

Plus en détail

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils.

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. BIEN VIVRE CHEZ SOI Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. LES RÉPARATIONS LOCATIVES Conformément à la loi N 89-462 du 6 juillet

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont

Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont Bonjour, je m appelle Mme Intel du cabinet d études «Nouveaux Armateurs», je réalise une enquête sur les loyers privés à la demande du Grand Clermont

Plus en détail

ASSOCIATION SERVICE LOGEMENT MAISON RELAIS MALESCOURT 2, rue Malescourt 42000 ST ETIENNE 04 77 47 40 23 04 77 47 40 40 E. mail : asl_42@wanadoo.

ASSOCIATION SERVICE LOGEMENT MAISON RELAIS MALESCOURT 2, rue Malescourt 42000 ST ETIENNE 04 77 47 40 23 04 77 47 40 40 E. mail : asl_42@wanadoo. ASSOCIATION SERVICE LOGEMENT MAISON RELAIS MALESCOURT 2, rue Malescourt 42000 ST ETIENNE 04 77 47 40 23 04 77 47 40 40 E. mail : asl_42@wanadoo.fr REGLEMENT INTERIEUR Préambule Ce règlement intérieur est

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

AMIANTE Questions-réponses

AMIANTE Questions-réponses AMIANTE Questions-réponses Questions générales 1. Qu est-ce que l amiante? C est une fibre minérale naturelle au pouvoir isolant contre la chaleur, le bruit et le feu. Elle se présente sous la forme de

Plus en détail

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions 9Engagements pour vous reloger dans les meilleures conditions Le projet de renouvellement urbain pour 2011-2015 va modifier profondément le site Petit Pré-Sablières Pour le Quartier Petit Pré-Sablières,

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

VILLA BEAUSOLEIL CORMEILLES EN PARISIS COMPTE RENDU DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE. Samedi 9 avril 2011

VILLA BEAUSOLEIL CORMEILLES EN PARISIS COMPTE RENDU DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE. Samedi 9 avril 2011 VILLA BEAUSOLEIL CORMEILLES EN PARISIS COMPTE RENDU DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE Samedi 9 avril 2011 REPRESENTANTS DES RESIDENTS Mme ROUILLE Madeleine (Présidente) Mme THIVEND Balbina (Vice-présidente)

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement.

Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement. Simon VLIEGHE 17/06/1994 Lycée Colbert de Tourcoing Professeur de PSE : Mme COQUET Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013 Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement

Plus en détail

N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE. 2015 : une année. bien remplie

N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE. 2015 : une année. bien remplie N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE 2015 : une année bien remplie Sommaire 2 EN BREF n L enquête OPS bientôt dans les boites aux lettres n Mieux vous accueillir : votre avis nous

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS

GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS Version 1.0-01/09/2015 Guide d utilisation Page 1 sur 13 Sommaire La page de connexion 3 La page d accueil 4 Le menu du haut 5 Le bloc «1 - Ajouter

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

Mieux vivre ensemble, c est l affaire de tous!

Mieux vivre ensemble, c est l affaire de tous! Préambule Une charte est un ensemble de règles et de principes fondamentaux de fonctionnement d un organisme ou d une institution. Un premier projet a déjà été enrichi par des locataires qui ont participé

Plus en détail

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction Compte-rendu de la réunion publique du 24 novembre 2014 1. Contexte de la réunion publique Une vingtaine de personnes s est réunie à Bordeaux Métropole le 24 novembre 2014 pour prendre connaissance du

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

«Faciliter votre entrée dans le logement»

«Faciliter votre entrée dans le logement» 1 A C C U E I L L I R «Faciliter votre entrée dans le logement» LE MANS HABITAT vous accompagne dès votre arrivée... Au moment des formalités d emménagement, nos conseillers sont là pour répondre à toutes

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

Résidence Vercingétorix. 207, 211 ET 223 RUE VERCINGÉTORIX PARIS 14 e GRAND PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DE PARIS

Résidence Vercingétorix. 207, 211 ET 223 RUE VERCINGÉTORIX PARIS 14 e GRAND PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DE PARIS GRAND PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DE PARIS RÉHABILITATION DE 444 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Résidence Vercingétorix 207, 211 ET 223 RUE VERCINGÉTORIX PARIS 14 e La résidence Vercingétorix est la principale

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FETES

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FETES COMMUNE DE MARGAUX Tél : 05 57 88 71 36 Fax : 05 57 88 76 26 CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DES FETES Article 1 er Généralités La gestion de la salle des fêtes est assurée par la commune de MARGAUX. Dans

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Thèmes : 1) questionnaire : chaque élève coche au fur et à mesure de sa lecture les propositions qui lui correspondent.

Thèmes : 1) questionnaire : chaque élève coche au fur et à mesure de sa lecture les propositions qui lui correspondent. Education à Thèmes : MOI J AIMERAIS DEVENIR l'orientation Niveau : 4 ème /3 ème Groupe : ½ Classe Durée : 1H30 2 heures Périodes : 1 er trimestre Matériel : - 1 questionnaire - 1 grille intérêts - 1 grille

Plus en détail

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique Fiche pratique Handicap visuel Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes Accéder aux parties communes - sécuriser le cheminement - choisir les équipements - bien

Plus en détail

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT Le guide malin des économies d énergies, chez moi! Toutes les astuces, idées, conseils pour baisser vos charges et rendre la planète plus belle! Agir pour protéger

Plus en détail

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL Vous trouverez dans ce MÉMO PRATIQUE Dialoge des informations et des conseils qui vous aideront dans votre recherche de logement. Étape 1 Bien cibler votre recherche

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

Politique de location de salles

Politique de location de salles Politique de location de salles Municipalité d Upton Adoptée le 1 avril 2014 Résolution numéro 094-04-2014 POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES DE LA MUNICIPALITÉ D UPTON Préambule Nos salles municipales servent

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Numéro du samu : 15 Médecine du travail - CMIE : N. d urgence de Déclic Eveil : 06 61 06 99 03 Allo Enfance maltraitée : 119 Centre

Plus en détail

Constats. Objectifs. - Mise en place, durant le stage, de projets de vie de stage (PVS) Modalités

Constats. Objectifs. - Mise en place, durant le stage, de projets de vie de stage (PVS) Modalités Constats - Les stagiaires n ont pas en charge de projet à gérer au long terme durant le stage, contrairement à un animateur d ACM qui devra gérer la vie quotidienne, l organisation logistique et matérielle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis

DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis Photo : AKPA 29 Juin 2015 1 RÉSIDENCE JULES-CÉSAR 52 logements neufs

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS DE LA MILESSE Règlement intérieur, relatif à l utilisation des salles CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS - RUE DES JONQUILLES LA MILESSE - TEL / 02 43 25 59.56 Ce règlement

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Le relogement facile Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Ce guide du relogement est édité dans le cadre du projet de rénovation urbaine de la ville de Saint-Brieuc. L es 6 étapes

Plus en détail

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais Latitude 5 n 105 50 ans d'europe et d'espace by Centre Spatial Guyanais 50 ans d'europe et d'espace N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais LATITUDE

Plus en détail

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat Dossier de Presse Résidence Amiral de la Bretonnière Les logements font peau neuve 1 rue de la Violette BP 61017 22101 QUEVERT tèl. 02 96 87 15 15 fax 02 96 87 15 20 dinan.ophlm@dinan-habitat.fr www.dinan-habitat.fr

Plus en détail

Pour les investisseurs, nous proposons également une option Prêt à Louer, avec des équipements fonctionnels, robustes, bien adaptés à la location.

Pour les investisseurs, nous proposons également une option Prêt à Louer, avec des équipements fonctionnels, robustes, bien adaptés à la location. Vous êtes à la recherche d un logement neuf de qualité? Depuis plus de 15 ans, HOME CONCEPT propose des appartements construits autour de quelques principes simples qui ont fait notre succès. Une conception

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012 Rendez-vous urbain Quartier Calmette Tilleuls 6 Juin 2012 le 6 Juin 2012 1. Parcours réalisé 1 2 Pour ce troisième rendez-vous urbain, seulement trois personnes étaient présentes sur les douze convoquées.

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

MES-IMMOBILIERS.COM Gérer votre copropriété en toute liberté!

MES-IMMOBILIERS.COM Gérer votre copropriété en toute liberté! MES-IMMOBILIERS.COM Gérer votre copropriété en toute liberté! Version «copropriétaires gérants» Vous avez choisi de gérer vos biens immobiliers avec MES-IMMOBILIERS.COM et nous vous remercions de votre

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Ce qu il faut savoir. Bruits de voisinage. Sommaire. Bruits de comportements. Bruits de chantiers publics ou privés

Ce qu il faut savoir. Bruits de voisinage. Sommaire. Bruits de comportements. Bruits de chantiers publics ou privés Double Mixte - Adaptation : Vu par - Illustration : M.-M. Bougard - Direction de la communication Ville de Nantes (2013) Bruits de voisinage Service hygiène, manifestations et sécurité civile Ville de

Plus en détail

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009.

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009. JJ Mois Année 1er site d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Appart-Maison.fr en quelques mots Appart-Maison.fr est le 1er site Internet d annonces

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE E.H.P.A.D DU CENTRE HOSPITALIER DE HAGUENAU

MAISON DE RETRAITE E.H.P.A.D DU CENTRE HOSPITALIER DE HAGUENAU MAISON DE RETRAITE E.H.P.A.D DU CENTRE HOSPITALIER DE HAGUENAU 2009 PRESENTATION ET AGENCEMENT La Maison de Retraite du Centre Hospitalier de HAGUENAU (E.H.P.A.D. : Etablissement d Hébergement pour Personnes

Plus en détail

Montana. Résidence Seniors. Metz (57)

Montana. Résidence Seniors. Metz (57) Montana Résidence Seniors Metz (57) Metz : un cadre de vie privilégié... Patrimoine historique diversifié, nombreux parcs et jardins, plus de 20 km de berges préservées Metz offre la douceur de vivre d

Plus en détail

Quiet home. Programme de lofts urbains 33000 BORDEAUX. www.quiethome.com. Investissement locatif ou résidence principale

Quiet home. Programme de lofts urbains 33000 BORDEAUX. www.quiethome.com. Investissement locatif ou résidence principale Programme de lofts urbains 33000 BORDEAUX Investissement locatif ou résidence principale www.quiethome.com Espace et tranquilité intraboulevards BORDEAUX, deuxième ville préférée des français après Paris

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie. Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger!

Garantie des Accidents de la Vie. Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger! Garantie des Accidents de la Vie Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger! Coupure, chute, accident en accompagnant vos enfants à l école, brûlure Parce que le danger n est pas toujours

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS :

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : Infopunaisesdeslits.ca RENSEIGNEMENTS SUR LA LUTTE ANTIPARASITAIRE FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : FAIRE APPEL À UNE ENTREPRISE DE DÉSINSECTISATION, TRAVAILLER AVEC ELLE ET SE PRÉPARER La meilleure façon de

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA»

DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA» DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA» Préparation : 15 minutes Réception de l appel : 10 minutes Entretien et analyse : 10 minutes Nom candidat :... N candidat :... Établissement (si CCF) : Lycée Georges

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Corse Pôle santé et sécurité au travail Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs

Plus en détail

LOUNGE BASTILLE. à Paris XI ème. Branchez-vous au cœur de la capitale!

LOUNGE BASTILLE. à Paris XI ème. Branchez-vous au cœur de la capitale! LOUNGE BASTILLE à Paris XI ème Branchez-vous au cœur de la capitale! La place de la Bastille Bienvenue à Paris XI ème! Discret le jour et animé la nuit, à la fois populaire et branché, le XI ème arrondissement

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013

VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013 VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013 88,2 % DE LOCATAIRES SATISFAITS DE CHAMBÉRY ALPES HABITAT* 88,9 % DE LOCATAIRES PRÊTS À RECOMMANDER CHAMBÉRY ALPES HABITAT*

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant!

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant! PARTENAIRE DE VOS COMPÉTENCES Paris, le Madame, Monsieur, OPCALIM, l OPCA des Industries Alimentaires, de la Coopération Agricole et de l Alimentation en Détail vous présente son programme dédié aux TPE

Plus en détail

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT Le présent règlement intérieur est applicable aux résidents ayant signé le contrat de séjour du foyer-logement du Val, conformément aux dispositions

Plus en détail

AVIS AUX LOCATAIRES. Réparation du système de chauffage

AVIS AUX LOCATAIRES. Réparation du système de chauffage Réparation du système de chauffage La présente est pour vous informer qu un bris du système de chauffage nous oblige à effectuer rapidement des réparations majeures. Afin de minimiser les inconvénients

Plus en détail

S.N.C.F Nuisances et problèmes de voisinage

S.N.C.F Nuisances et problèmes de voisinage S.N.C.F Nuisances et problèmes de voisinage Le Centre Ville de Sartrouville est au carrefour de nombreuses liaisons SNCF dont le trafic est sans cesse croissant Ligne Paris / le Havre («grandes lignes»)

Plus en détail

Résidence 72-74 Haute Seille

Résidence 72-74 Haute Seille METZ Résidence 72-74 Haute Seille Collection 2015 2016 Résidence 72-74 Haute Seille Au cœur de la ville Au centre ville de Metz, cette résidence propose une belle adresse et se situe au 72-74 rue Haute

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

Les services garantis. Les services personnalisés. Nos engagements de service. Jour après jour, nous vous simplifions la vie

Les services garantis. Les services personnalisés. Nos engagements de service. Jour après jour, nous vous simplifions la vie Les services garantis Les services personnalisés Nos engagements de service Jour après jour, nous vous simplifions la vie Pour France Loire, être au plus près de ses locataires, c est une vocation. Rechercher

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

mode d emploi Chantier, Génération d Habitat Innovant Réhabilitation Grand Parc/Bordeaux Résidences Gounod/Haendel/Ingres

mode d emploi Chantier, Génération d Habitat Innovant Réhabilitation Grand Parc/Bordeaux Résidences Gounod/Haendel/Ingres Chantier, mode d emploi Réhabilitation Résidences Gounod/Haendel/Ingres Grand Parc/Bordeaux par Lacaton & Vassal architectes associés à Frédéric Druot & Christophe Hutin Génération d Habitat Innovant GHI,

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie Erdréa Nantes - Erdre-Porterie Un nouveau quartier au bord de l Erdre Une certaine douceur de vivre Nantes, en liaison directe avec les rives du site classé de l Erdre, l éco-quartier Erdre-Porterie, au

Plus en détail

Charte Qualité. Question Solution Satisfaction

Charte Qualité. Question Solution Satisfaction Charte Qualité Question Solution Satisfaction 2 3 Une charte qualité, pour quoi faire? A travers ce livret, l OPH de Valence souhaite répondre à vos attentes et vous proposer un service de qualité. Cette

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle porte

Plus en détail

Crée en 2006, la société Cleanett propose une gamme complète de services :

Crée en 2006, la société Cleanett propose une gamme complète de services : QUI SOMMES NOUS? Crée en 2006, la société Cleanett propose une gamme complète de services : nettoyage de tous types de locaux : commerciaux, bureaux, industriels parties communes d immeubles : hall, cours,

Plus en détail

Charte de qualité Séminaires résidentiels

Charte de qualité Séminaires résidentiels Charte de qualité Séminaires résidentiels Eligibilité au Club Finistère Affaires Contact : Françoise Canévet «Finistère Tourisme» Agence de Développement Touristique 02 98 76 23 23 francoise.canevet@finisteretourisme.com

Plus en détail