MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE"

Transcription

1 MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Directin générale de l ffre de sins Sus-directin de la régulatin de l ffre de sins Bureau du premier recurs (R2) Jcelyn Vidn-Buthin Tél Directin de la sécurité sciale Sus-directin du financement du système de sins Bureau des établissements de santé et des établissements médic-sciaux (1A) Nina Vassilieff Tel : La ministre des affaires sciales et de la santé, à Mesdames et Messieurs les directeurs des agences réginales de santé (pur mise en œuvre), Circulaire N DGOS/R2/DSS/1A/214 du 27 mai 2013 relative à l applicatin du décret relatif à l agrément nécessaire au transprt sanitaire terrestre et à l autrisatin de mise en service de véhicules de transprts sanitaires NOR : AFSH C Classement thématique : Etablissements de santé- rganisatin Validée par le CNP le 29 mars 2013 Visa CNP Catégrie : Directives adressées par le ministre aux services chargés de leur applicatin, sus réserve, le cas échéant, de l'examen particulier des situatins individuelles Résumé : Applicatin du décret n du 29 aût 2012 relatif à l agrément nécessaire au transprt sanitaire terrestre et à l autrisatin de mise en service de véhicules de transprts sanitaires Mts clés : transprts sanitaires agrément autrisatin de mise en service de véhicule sanitaire Textes de références : Cde de la santé publique, ntamment les articles L et suivants, R et suivants. Décret n du 29 aût 2012 relatif à l agrément nécessaire au transprt sanitaire terrestre et à l autrisatin de mise en service de véhicules de transprts sanitaires 14, avenue Duquesne, PARIS 07 SP www. sante. guv.fr

2 Le décret n du 29 aût 2012 mdifie certaines dispsitins relatives à l agrément des entreprises de transprts sanitaires et à l autrisatin de mise en service des véhicules sanitaires afin d amélirer la régulatin de l ffre de véhicules sanitaires et d assurer une meilleure adéquatin aux besins de la ppulatin en matière de transprt allngé et assis de patients. Dans la perspective de répndre aux besins lcaux d équipements en véhicules sanitaires et de permettre la mise en œuvre d une une meilleure régulatin du parc des véhicules, les dispsitins du décret pursuivent les bjectifs suivants : - favriser un rééquilibrage du parc en termes de catégrie des véhicules u de leurs implantatins au sein des qutas départementaux ; - faciliter le retur des parcs de véhicules au niveau des qutas départementaux thériques ; - renfrcer le parc de VSL u, a minima, éviter le remplacement des VSL par des ambulances. La mise en œuvre de ce décret nécessite l analyse par l agence réginale de santé des situatins départementales du parc de véhicules sanitaires afin d en déduire les prirités d équipements, en termes de catégries de véhicules et de lieu d implantatin. Une fis ce travail réalisé, il appartient ainsi aux ARS de définir la plitique de régulatin à mettre en œuvre et d en assurer la cmmunicatin auprès des acteurs lcaux. La présente circulaire a pur bjet de préciser les nuvelles dispsitins du cde de la santé publique (CSP) et leurs mdalités d applicatin. I. Aménagement des cnditins de délivrance de l agrément A) Nmbre minimal et catégrie de véhicules sanitaires exigés (articles R , R et R du CSP) L agrément ne peut être délivré à une entreprise de transprt sanitaire que si celle-ci détient deux véhicules sanitaires bénéficiant d une autrisatin de mise en service, dnt au mins une ambulance (véhicule de catégrie A u C). Ainsi, une entreprise de transprt sanitaire purra être agréée si elle dispse a minima : - sit d un véhicule sanitaire léger (VSL) et d une ambulance (catégrie A u C). - sit de deux ambulances (catégrie A u C). L agrément des entreprises ne dispsant actuellement que d un seul véhicule autrisé est maintenu. En revanche, une entreprise qui, suite à la cessin d un véhicule, ne dispserait plus du nmbre minimal de véhicules autrisés requis par la réglementatin, se verrait retirer sn agrément au mtif qu elle ne remplit plus les cnditins de celui-ci. La suppressin du premier alinéa de l article R du CSP est sans cnséquence, cet alinéa étant devenu superfétatire puisque la pssibilité de mettre en service des véhicules sanitaires légers est désrmais prévue par les articles R et R du CSP. B) Suppressin du cntingentement du nmbre de VSL (article R du CSP) Auparavant, une entreprise agréée était tenue de limiter le nmbre de VSL dnt elle dispsait à deux VSL par ambulance détenue. L alinéa 2 de l article R du cde CSP a été abrgé cmpte tenu du suhait de favriser le dévelppement de l ffre de VSL. Drénavant, il n existe plus de cntingentement du nmbre de VSL en fnctin du nmbre d ambulance, ce qui signifie qu une entreprise de transprt sanitaire peut, par exemple, être

3 cmpsée d une ambulance et de quatre VSL (dans la limite des autrisatins de mise en service accrdées). II. Mdulatin du quta départemental de véhicules sanitaires (R du CSP) L article R du CSP prévit les mdalités dans lesquelles le quta départemental de véhicules sanitaires, btenu par applicatin des indices natinaux, peut être majré u minré. Le décret n ajute aux myens existants, le myen tiré du «taux d utilisatin des véhicules de transprts sanitaires». Ce taux crrespnd au temps de dispnibilité des véhicules sanitaires utilisé pur transprter des patients, par rapprt au temps de dispnibilité ttal. La définitin précise des mdalités de calcul de cet indicateur fait actuellement l bjet d étude avec l assurance maladie afin d unifrmiser les utils sur l ensemble du territire, ce taux étant actuellement essentiellement défini par les transprteurs eux-mêmes. Cette dispsitin a pur but d adapter le quta départemental au besin réel de transprts sanitaires dans le département, en sus de l évaluatin de ce besin par l indice ppulatinnel. Le DGARS, en prenant l avis du sus cmité des transprts sanitaires, définit le quta départemental de véhicules sanitaires, en puvant minrer u majrer le nmbre thérique départemental de véhicules sanitaires btenu par applicatin des mdalités de calculs prévues à l article R du cde de la santé publique. L article R du même cde prévit déjà que cette adaptatin peut être mtivée par : «les caractéristiques démgraphiques, gégraphiques u d équipement sanitaire, la fréquentatin saisnnière, la situatin lcale de la cncurrence dans le secteur des transprts sanitaires». Le mtif tiré du taux d utilisatin des véhicules de transprts sanitaires renfrce le mtif de prise en cmpte de la situatin de la cncurrence et peut être utilement mbilisé. Tutefis, dans l attente de mdalités de calculs harmnisées du taux d ccupatin des véhicules, il cnvient de recurir ce mtif avec discernement : - l augmentatin du quta départemental suppserait un frt taux d ccupatin des véhicules, qui ne crrespnd a priri pas à la situatin actuelle et parait dnc à éviter autant que pssible ; - la diminutin du quta peut crrespndra à deux réalités : sit l applicatin des indices natinaux cnduit à un nmbre de véhicules sanitaires supérieur au nmbre de véhicules effectivement en circulatin et dans ce cas il peut être légitime de freiner l évlutin du parc pur permettre le renfrcement des entreprises existantes ; sit l applicatin des indices natinaux fait apparaitre un nmbre thérique de véhicule égal u inférieur au nmbre réel de véhicules en circulatin, dans ce cas, la minratin du quta départemental par quel que mtif que se sit apparait dnc inutile. En effet, l actin de l ARS dit tendre à faire crrespndre le parc de véhicules en circulatin au quta départemental défini seln les règles de l'article R avant d envisager une éventuelle minratin de ce quta. Dans tus les cas, le DGARS s enquiert de l avis du sus cmité des transprts sanitaires s agissant de l impact du taux d ccupatin des véhicules de transprts sanitaires sur le quta départemental de véhicules.

4 III. Mdificatins des cnditins de délivrance des autrisatins de mise en service de véhicule sanitaire (article R du CSP) La prcédure de délivrance des autrisatins de mise en service de véhicules sanitaires est mdifiée en vue de dnner au Directeur général de l agence réginale de santé (DGARS) une plus grande marge d appréciatin sur la plitique d attributin des autrisatins au vu des besins lcaux. Dans cette perspective, les dispsitins suivantes snt supprimées : - le DGARS est tenu de faire drit à tute nuvelle demande d autrisatin lrsque le nmbre de demande d autrisatin est inférieur u égal à celui des autrisatins nuvelles susceptibles d être accrdées - les prirités de plitique départementale en matière d équipement en véhicules sanitaires n étaient utilisées que lrsque les demandes d autrisatin étaient supérieures aux pssibilités de mise en service La mdificatin de la règlementatin signifie dnc que désrmais, tutes les autrisatins nuvelles sernt délivrées par le DGARS en fnctin de prirités d attributin fixées après avis du sus cmité des transprts sanitaires (tenant ntamment cmpte de la catégrie du véhicule, du lieu d implantatin et de la situatin lcale de la cncurrence) peu imprte le nmbre effectif de demandes. Le DGARS purra ainsi refuser la demande ne crrespndant pas à ses prirités d attributin, même si l ensemble des autrisatins ne snt pas délivrées. En cnséquence, la déterminatin de prirités réginales et départementales devient un véritable util visant à pilter des plitiques d équipement en véhicules sanitaires et nn plus un myen de départager différents candidats ayant dépsé des demandes d autrisatin. Il cnvient dnc de fixer les prirités d attributins futures en analysant les besins d équipements seln deux axes : les besins gégraphiques (quels snt les secteurs à renfrcer?) et les besins catégriels (quelles snt les catégries de véhicules nécessaires?). L ARS veillera, ntamment à travers le sus cmité des transprts sanitaires, à assurer la publicité la plus adéquate pssible auprès des prfessinnels. Pur mémire, la délivrance d une autrisatin de mise en service, sn transfert u sa mdificatin snt ntifiés par lettre recmmandée avec accusé de réceptin. Ainsi, ces décisins ne nécessitent pas d arrêté du DGARS ni de mdificatin de l arrêté d agrément car la prcédure d agrément et la prcédure d autrisatin snt distinctes. IV. Transfert des autrisatins de mise en service de véhicule sanitaire Le décret institue deux régimes de mdificatin de l autrisatin, par un article R entièrement rénvé. Un régime de transfert autmatique en cas de remplacement d un véhicule par un véhicule équivalent Le I de l article R fixe la prcédure applicable dans le cas d un remplacement de véhicule par un véhicule de catégrie équivalente. Ainsi, dans le cas du remplacement d un véhicule par un véhicule équivalent, sans mdificatin du lieu d implantatin ni changement de prpriétaire du véhicule, le transfert de l autrisatin est accrdé de plein drit par le DGARS à la demande et au prfit du bénéficiaire de l autrisatin.

5 Cette prcédure cncerne, le remplacement : - d un véhicule de catégrie A par un véhicule de catégrie A u C ; - d un véhicule de catégrie C par un véhicule de catégrie A u C ; - d un véhicule de catégrie D par un véhicule de catégrie D. Si le transfert de l autrisatin est de drit, il ne peut être effectif qu après validatin frmelle par le DGARS. Cette validatin frmelle intervient dès réceptin de la demande adressée au DGARS, qui reste dnc indispensable, bligatire et préalable à la mise en service du véhicule, même en cas de remplacement de curte durée. A l inverse, le remplacement d un véhicule sanitaire léger par une ambulance est sumis à la prcédure décrite ci-dessus. Les demandes de transfert d autrisatins sumises à l accrd préalable du DGARS Le champ cuvert par le transfert d autrisatin Tris cas de transfert d autrisatin nécessitent l accrd préalable du DGARS pur être effectifs : la mdificatin de la catégrie du véhicule, de sn implantatin u de sn prpriétaire. - En cas de demande de mdificatin de la catégrie du véhicule u du lieu l implantatin Le décret n institue plusieurs mdificatins du régime des autrisatins de mise en service de véhicules sanitaires, tant sur la prtée de l autrisatin que sur ses mdalités de transfert. L article R du CSP renfrce l attachement de l autrisatin de mise en service au véhicule en précisant le lieu d implantatin et la catégrie du véhicule pur lesquels est valable l autrisatin. Ainsi tute mdificatin de la catégrie du véhicule sanitaire u de sn lieu d implantatin est une mdificatin de l autrisatin qui nécessite un transfert de l autrisatin seln les mdalités décrites ci-dessus. Chaque implantatin d une entreprise crrespnd à un agrément. L implantatin se définit par l implantatin relative des différents lcaux exigés des entreprises. Celles-ci divent en effet dispser d un lcal d accueil des patients et de garages dans l agglmératin u dans l aire de l établissement public de cpératin intercmmunale. C est dnc à cette zne gégraphique que renvie l autrisatin de mise en service. Tutefis, dans le cas d agglmératin u d établissement public de cpératin intercmmunal très étendus, il cnvient de tenir cmpte de la sectrisatin de garde : une implantatin ne puvant se situer sur plusieurs secteurs. Cette caractérisatin plus pussée de l autrisatin de mise en service du véhicule cnduit à réaménager les prcédures de transfert d autrisatin. La première cnséquence est la suppressin du secnd alinéa de l article R Cet alinéa prévyait, l accrd du DGARS pur que l attributaire d une autrisatin puisse mdifier la catégrie u l implantatin de sn véhicule. L accrd n était tutefis nécessaire que pur les autrisatins ayant été délivrées par le DGARS seln des prirités d attributin et pendant un délai d un an. Ces limites snt désrmais supprimées. En d autres termes, l accrd du DGARS est requis, sans limitatin de délai, pur tute demande de mdificatin du lieu d implantatin u de la catégrie de véhicule (exemple : demande de transfert au bénéfice d une ambulance d une autrisatin délivrée pur un VSL) à l exceptin des remplacements de véhicules par des véhicules équivalents.

6 La mdificatin du lieu d implantatin du véhicule, u de sa catégrie par une catégrie différente et nn équivalente snt des mdificatins de l autrisatin sumise à accrd du DGARS. - En cas de cessin du véhicule et de sn drit d usage u du drit d usage seul de ce véhicule, Ce transfert d autrisatin ne peut être prnncé qu au prfit et à la demande du cessinnaire du véhicule, au titre de la même catégrie de véhicule et au sein du même département sans mdificatin de sn implantatin. Ce changement de bénéficiaire de l autrisatin est également sumis à accrd du DGARS. Dans ce cas, l acquéreur du véhicule est tenu de demander au DGARS le transfert de l autrisatin initiale à sn prfit, laquelle ne sera effective qu après accrd de ce dernier. En effet, les entreprises de transprts sanitaires ne peuvent céder les autrisatins de mise en service elles-mêmes. Il cnvient de préciser que l accrd du DGARS ne prte pas sur la cessin du véhicule lui-même mais sur le transfert de l autrisatin de mise en service. Le régime applicable à ces demandes La demande est adressée au DGARS par lettre recmmandée avec accusé réceptin. En l absence de répnse du DGARS, l accrd est réputé dnné tacitement au but de deux mis. Cette péride curt à cmpter du jur de réceptin de la demande par le DGARS. Les ARS divent dnc veiller à accuser réceptin des demandes dans les frmes. Tut refus devra être ntifié et mtivé par l un et/u l autre des mtifs prévu par la réglementatin (article R du CSP) et précisera les mdalités et vie de recurs. Les mtifs de refus L article R prévit quatre mtifs de refus des demandes de transfert d autrisatin, dnt deux snt nuveaux. Il ne s agit pas d une grille d évaluatin de chacune des demandes. Une décisin de refus sera légalement justifiée si elle mbilise un seul des critères ci-dessus. Il cnvient de nter que les demandes présentées peuvent cnduire à analyser les cas d espèces à un niveau infra-départemental. Ainsi, pur l ensemble des mtifs de refus, la répnse à une demande de transfert d autrisatin peut être différente en fnctin du lieu d implantatin du prjet et/u de la catégrie de véhicule envisagée. Il est dnc imprtant de définir les grandes lignes d une plitique d équipement sanitaire en identifiant de manière partagée avec le sus cmité des transprts sanitaires les secteurs fragiles au sein de chaque département, devant être renfrcés et les secteurs sur lesquels les installatins divent puvir être limitées. La satisfactin des besins sanitaires lcaux de la ppulatin Il s agit d apprécier, pur évaluer une demande de transfert d autrisatin, dans un cadre infradépartemental la répartitin de l ffre de véhicules sanitaires. Cette appréciatin se base sur un faisceau d indices partagés, le premier d entre eux est la cmparaisn entre le parc existant et le quta thérique. Cela dit ntamment permettre de mettre en évidence une mauvaise répartitin de l ffre au sein du département, et ainsi de définir des znes sur-dtées u sus-dtées à l intérieur du département, y cmpris si glbalement le département à un équipement satisfaisant.

7 Cette apprche peut être cmplétée par des indicateurs lcaux : le nmbre d indispnibilités ambulancières, la difficulté pur les établissements de santé à mbiliser des entreprises sur tel u tel secteur Ainsi, le DGARS purra faciliter les transferts d autrisatins crrespndant à des mdificatins d implantatin vers des secteurs relativement dépurvus u depuis des secteurs suréquipés. De même, l appréciatin purra prter sur le niveau d équipement et purra être différenciée en fnctin de la catégrie de véhicules. La situatin lcale de la cncurrence L applicatin principale de ce critère vise à éviter la cnstitutin d une psitin dminante susceptible de débucher sur un abus de psitin dminante au sens de l article 8 de l rdnnance du 1 er décembre 1986, cela s apparente à un quasi-mnple sur le territire cnsidéré. Elle peut s apprécier au regard de l ffre glbale du transprt de patients après avis des services lcaux de la Directin générale de la cncurrence et de la cnsmmatin et de la répressin des fraudes. Le respect du nmbre thérique de véhicules affectés aux transprts sanitaires mentinné à l article R Ce nuveau critère d appréciatin des demandes de transferts d autrisatin est un myen d avancer vers le respect prgressif des qutas départementaux de véhicules sanitaires. Pur autant, il ne s agit pas de refuser systématiquement les transferts d autrisatins «surnuméraires», en lien ntamment avec la satisfactin des besins sanitaires lcaux. Ainsi, en cas de dépassement du quta départemental de véhicule, un transfert d implantatin, une mdificatin de catégrie de véhicules u une cessin de véhicules devraient être acceptées si elles crrespndent à des prjets sanitaires entrant en résnnance avec les besins de la ppulatin identifiés par l ARS. Le DGARS n est dnc pas en état de cmpétence liée sur cette questin, il s agit d un mtif d appréciatin des demandes. La maitrise des dépenses de transprts de patients Ce critère d appréciatin des demandes peut permettre de justifier une psitin de refus en prenant en cmpte les bjectifs réginaux définis ntamment dans le cadre des prgrammes de gestin du risque. Ainsi, il peut cmpléter le myen tiré de la satisfactin des besins lcaux en évitant les prjets de mdificatin visant à diminuer le transprt assis, lequel permet ntamment de dévelpper le transprt partagé de patients.. Le devenir des autrisatins dnt le transfert est refusé En cas de refus de transfert de l autrisatin de mise en service du véhicule, la questin du devenir des autrisatins se pse lrsque cette décisin intervient dans un cas de cessin de véhicule. S agissant des décisins de refus crrespndant à des prjets de mdificatins de catégrie de véhicule, le refus a pur cnséquence le maintien du statut qu. En cas de cessin du véhicule, deux cas snt envisageables : - la persnnalité juridique du vendeur cntinue à exister, il cnserve dans ce cas la juissance de l autrisatin et dispse d un délai de tris mis pur transférer celle-ci sur un véhicule. Il est dnc nécessaire que les ptentiels cessinnaires de véhicules sient infrmés en amnt des intentins de l administratin, et que les prjets d équipement de l ARS sient définis et cnnus. Le rôle du sus cmité des transprts sanitaires et des fédératins prfessinnelles partenaires est ici imprtant ;

8 - la cessin résulte d une liquidatin d entreprise (départ à la retraite sans repreneur, liquidatin judiciaire), la disparitin de l entité juridique «d rigine» a pur cnséquence la disparitin de l autrisatin qui est définitivement retirée du parc départemental IV. Mise en œuvre du décret du 29 aût 2012 Les dispsitins du décret snt d applicatin immédiate, c est-à-dire depuis le 1 er septembre La principale cnséquence est la nécessité d effectuer un travail de recensement relatif à l implantatin et à la catégrie des véhicules sanitaires actuellement autrisés, pur préciser leur implantatin et la catégrie de véhicule cncernée. En revanche, les demandes de transfert d autrisatin dépsées avant le 1 er septembre 2012 divent être traitées seln la réglementatin antérieure. Désrmais, la ntificatin signifiant la délivrance, le transfert u la mdificatin de l autrisatin de mise en service mentinnera en plus de la catégrie du véhicule, le lieu d implantatin de celui-ci. Vtre attentin est également appelée sur la nécessité de définir de manière claire et partagée les prirités réginales et départementales en termes d équipement de véhicules sanitaires. Une cartgraphie des besins dit ainsi servir de base à l appréciatin des demandes de transferts, afin que les prcessus de délivrance d autrisatin nuvelles et/u d appréciatin des demandes de transfert sient le plus transparents pssible. Cette cartgraphie dit ntamment définir la situatin départementale vis-à-vis du quta thérique, identifier les znes priritaires d équipements et ventiler les besins en fnctin des catégries de véhicules. Une infrmatin et un partage de ce travail avec le sus-cmité des transprts sanitaires et les représentants de la prfessin semblent à ce titre indiqués. Pur la ministre et par délégatin Jean DEBEAUPUIS Directeur général de l ffre de sins Thmas FATOME Directeur de la sécurité sciale

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Prtcle d Accrd sur les bjectifs en matière d Egalité Prfessinnelle et de mixité entre les Hmmes et les Femmes et les mesures permettant de les atteindre. Le présent accrd d entreprise ayant pur bjet l

Plus en détail

L Association sans but lucratif, asbl

L Association sans but lucratif, asbl L Assciatin sans but lucratif, asbl 1. Intrductin Lrsque deux u plusieurs persnnes s'asscient pur mettre des activités u des biens en cmmun, cette cllabratin est qualifiée, du pint de vue juridique, de

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation Mairie de Salaise sur Sanne BP 20318 19 rue Avit Niclas 38150 SALAISE SUR SANNE Tel : 04.74.29.00.80 Marché de prestatins de services divers Règlement de cnsultatin Objet du marché à bns de cmmande Vidé

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité I N A M I Institut Natinal d Assurance Maladie-Invalidité Circulaire aux Offices de tarificatin Circ. OT 2011/023 Service des Sins de Santé Crrespndant: Blandine Divry Attaché Tél: 02/739 78 01 Fax: 02/739

Plus en détail

Règlement du jeu "Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015"

Règlement du jeu Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015 Règlement du jeu "Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015" Article 1 : Sciété Organisatrice La Caisse réginale de Crédit Agricle Mutuel Tuluse 31, sciété cpérative à capital variable, agréée en tant

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE Généralités ARTE France et Le Meilleur du Cinéma Français (LMC) céditent le site internet dénmmé «MEDIATHEQUE NUMERIQUE» accessible à

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage BOURSE EXPLO RA SUP (Régin Rhône-Alpes) Tutes destinatins-séjur académique et stage A/Demande de burse Expl RA Sup 1/Eligibilité La mbilité (stage u séjur académique) dit être validée par des crédits ECTS

Plus en détail

AVENANT NUMERO DEUX AU CONTRAT D ACCES AUX IMMEUBLES FTTH SFR v1.2

AVENANT NUMERO DEUX AU CONTRAT D ACCES AUX IMMEUBLES FTTH SFR v1.2 AVENANT NUMERO DEUX AU CONTRAT D ACCES AUX IMMEUBLES FTTH SFR v1.2 1. PREAMBULE... 4 2. OBJET DE L AVENANT... 4 3. PRISE D EFFET... 5 4. NOUVELLES DEFINITIONS... 5 5. PERIMETRE DE L OFFRE D ACCES FTTH...

Plus en détail

Agent à temps partiel travaillant 2 jours et demi par semaine : 5 x 2,5 jours = 12,5 jours par an

Agent à temps partiel travaillant 2 jours et demi par semaine : 5 x 2,5 jours = 12,5 jours par an www.cdg-64.fr Directin Expertise statutaire et ressurces humaines Pôle Gestin statutaire statut@cdg-64.fr Tél. : 05 59 84 59 44 - Fax : 05 59 90 03 94 FICHE STATUT LES CONGES ANNUELS L'ensemble des prjets

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE article 1 : Objet...2 article 2 : Les titres de transprt...2 article 3 : La tarificatin...4 article 4 : L achat du titre de transprt...4 Article 4.1 L achat a brd des cars...4

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan?

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan? Prmtin Le défi des étiles Aérplan 2013 Q1. Qu est-ce que la prmtin Le défi des étiles Aérplan? La prmtin Le défi des étiles est une ffre de milles-bnis destinée à récmpenser les membres qui accumulent

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2007-2013 PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT (121 B/216) CUMA

DEMANDE DE SUBVENTION 2007-2013 PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT (121 B/216) CUMA Mise à jur 6 février 2013 DEMANDE DE SUBVENTION 2007-2013 PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT (121 B/216) CUMA 13476*04 Cette demande d aide une fis cmplétée cnstitue, avec l ensemble des justificatifs jints

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Snt éligibles au de la Fndatin Médéric Alzheimer les thèses de dctrat en sciences humaines et sciales et en santé publique sutenues entre le 15 septembre 2013 et le 31 mai 2015 et

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

FORMATION OBSERVANCE

FORMATION OBSERVANCE FORMATION OBSERVANCE OBJECTIFS Sensibiliser les participants à la prblématique de l bservance Cmprendre la prblématique de nn bservance Cmment bâtir un prgramme d Observance Echanger avec des prfessinnels

Plus en détail

Consultation restreinte

Consultation restreinte Cnsultatin restreinte Garantie des Risques Lcatifs - Furniture, installatin et mise en service d un serveur de messagerie sus Exchange Le 25/10/2011 Assciatin Pur l Accès Aux Garanties Lcatives Lucie CAHN,

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE?

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? Plusieurs d entre vus se snt plaints du fait que, malgré le fait qu ils sient nn vlntaires pur participer à la permanence

Plus en détail

Relevé de décisions et d informations n 150 Bureau Fédéral 13 14 janvier 2012

Relevé de décisions et d informations n 150 Bureau Fédéral 13 14 janvier 2012 circulaire Relevé de décisins et d infrmatins n 150 Bureau Fédéral 13 14 janvier 2012 5 grammes de plumes, des tnnes d émtin Le Secrétariat Général Diffusin : Cmité Directeur, Membres d hnneur, Ligues

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Guide du locataire - Résidentiel. Foire aux questions (FAQ)

Guide du locataire - Résidentiel. Foire aux questions (FAQ) Guide du lcataire - Fire aux questins (FAQ) Résidentiel Le GROUPE ROBIN ADRESSE 770 bulevard Casavant Ouest, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7S3 TELEPHONE 450 250-2222 TELECOPIEUR 450 773-6303 INTERNET www.gruperbin.cm

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent,

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent, Cnstructin prjet 09.03.2015 PAR CES MOTIFS Le Président du Tribunal de grande instance, Juge des référés, statuant publiquement, par rdnnance, Renvie les parties à se purvir au principal ainsi qu'elles

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne Règlement du cncurs de POCKET FILM rganisé par le Département de la Haute-Vienne Article 1: OBJET DU CONCOURS Le Département de la Haute-Vienne rganise un cncurs de POCKET FILM sur le thème «Hérs/hérïnes»

Plus en détail

SECURITE FINANCIERE DU PROPRIETAIRE NON OCCUPANT

SECURITE FINANCIERE DU PROPRIETAIRE NON OCCUPANT CONDITIONS SPECIALES SECURITE FINANCIERE DU PROPRIETAIRE NON OCCUPANT L bjet du présent dcument est de décrire les cnditins d assurance de L assurance «Sécurité financière du prpriétaire nn ccupant» Ce

Plus en détail

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution :

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution : Les dssiers de FO Maj septembre 2013 RÉSIDENCE PRINCIPALE Prêts sumis à cnditins de revenus : Critères d attributin : Salarié sus cntrat à durée indéterminée dnt l'ancienneté minimale est de 1 an, en vue

Plus en détail