Rapport d activité. Chapitre 1 Repères. Chapitre 2 Axes stratégiques. Chapitre 3 Focus sur l action du groupe en régions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité. Chapitre 1 Repères. Chapitre 2 Axes stratégiques. Chapitre 3 Focus sur l action du groupe en régions"

Transcription

1

2

3 Rapport d activité 2013 Chapitre 1 Repères Opérateur immobilier global au service de l intérêt général Organisation du groupe SNI Temps forts Gouvernance et pilotage Organigramme Chapitre 2 Axes stratégiques Contribuer à l effort national de construction Améliorer la performance opérationnelle Promouvoir une ville durable Garantir une offre sur mesure Développer les compétences et savoir-faire Chapitre 3 Focus sur l action du groupe en régions Ile-de-France L établissement SNI Ile-de-France EFIDIS Ile-de-France OSICA Nord-Est Nord-Est La Sainte-Barbe Bourgogne et Franche-Comté Rhône-Alpes et Auvergne Provence Alpes Côte d Azur et Corse Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon Aquitaine Pays de Loire, Centre, Poitou et Limousin Bretagne et Normandie RSE : ce pictogramme vous invite à découvrir plus avant le sujet en consultant le rapport RSE 2013 du groupe SNI. 1

4 2 Edito

5 Le cycle de vie Il semble que le principe de vie et l ordre naturel dans lequel il a prospéré obéissent, conjointement, à un rythme cyclique : la succession des saisons, celle des marées et l alternance des périodes diurnes et nocturnes qui, par la photosynthèse, assure la préservation des équilibres biologiques. Tous ces phénomènes illustrent le lien primordial entre l existence et ce balancement perpétuel. L économie et l entreprise elle-même n échappent guère à cette loi universelle : à chaque phase de développement, qui implique l investissement des ressources accumulées ou susceptibles de l être grâce au crédit, succède une phase de reconstitution des réserves et de rétablissement des marges ; après chaque période d extension vient le temps de la rationalisation et de la modernisation : la prééminence des enjeux externes fait place à celle des préoccupations internes. En 2013, comme en 2012, le groupe SNI a traversé une telle période de recueillement, destinée à lui permettre, après le plan de relance , de retrouver ses équilibres, de reconstituer son potentiel, d assurer ses marges. Cette pause a été mise à profit pour préparer l avenir, c est-à-dire une nouvelle phase de développement : - à moyen terme, par le déploiement de notre plan numérique ; - à plus court terme, par la constitution et le rodage des «GIE Territoires» ; - à l horizon 2014, en préparant la relance du logement intermédiaire (ARGOS) et du logement social. Cette nouvelle étape de croissance, qui s annonce, s inscrit clairement sous le signe de l ouverture : décloisonnement interne par le biais des GIE qui structurent notre Groupe ; intégration plus poussée au Groupe CDC à travers la communauté du Logement ; appel aux investisseurs institutionnels grâce au projet ARGOS pour le logement intermédiaire ; ouverture au monde HLM par le resserrement de nos relations avec le GIC pour le logement social. Autant d évolutions sans risques, grâce à la forte identité acquise par notre Groupe lui-même au terme de plusieurs années d effort. Du caractère nécessairement cyclique de toute entreprise vivante, deux observations essentielles découlent directement : - La première, c est que nous ne saurions nous "endormir sur nos lauriers" en rêvant à nos gloires passées : la conservation de nos organigrammes et le confortable lissage de notre activité qui s ensuivraient annonceraient notre déclin car dans notre monde, l assoupissement dans le conformisme précède toujours la mort ; un scientifique reconnaîtrait, à travers ce constat, la règle d entropie croissante qui régit l univers, accentuée à notre époque par la généralisation de la concurrence. - La seconde, c est la mise en évidence du but ultime, de "l objectif supérieur" de notre action : c est, tout simplement, de survivre en tant qu entreprise, c està-dire en tant que communauté professionnelle conjuguant efficience économique et utilité sociale. Car on perd parfois de vue que la première et principale "responsabilité sociétale" de l entreprise, c est d assurer sa pérennité, pour offrir des emplois et le financement de leurs retraites à ses salariés, des services à ses clients, des perspectives aux jeunes, du plan de charge à ses fournisseurs, des ressources fiscales aux collectivités publiques, bref pour contribuer à l avenir de la Nation elle-même. André YCHE Président du Directoire 3

6 Résidence La Bourgeonnière, Nantes (44)

7 Chapitre 1 Repères Depuis 1961, date de création de la Société de gestion immobilière des Armées (SOGIMA), l entreprise n aura eu de cesse de s imposer au fil des ans comme un acteur incontournable du logement intermédiaire et libre en France. Elle devient filiale de la Caisse des Dépôts en 2004 et se mue en véritable groupe en 2005, en reprenant SCIC Habitat et ses Entreprises sociales pour l habitat (ESH), puis EFIDIS et la SAGI. Pleinement impliqué dans la réalisation du plan stratégique de la Caisse des Dépôts en matière de logement, le groupe SNI aura livré, en 2013, près de logements (dont plus de logements sociaux), et en aura réhabilité plus de

8 Repères Opérateur immobilier global au service de l intérêt général Premier bailleur de France avec logements gérés, le groupe SNI, fi liale à 100 % de la Caisse des Dépôts, est un opérateur immobilier global au service du bien public. Présent sur l ensemble du territoire, il offre à l Etat et aux collectivités territoriales une réponse adaptée à leurs besoins en logements, tout en garantissant un véritable parcours résidentiel à ses clients. Hébergement d urgence, logement social, très social, intermédiaire et libre, foyers pour personnes âgées ou résidences étudiantes, offre en accession à la propriété Le Groupe accueille au total près d un million de personnes au sein de son patrimoine. Son envergure nationale est confortée par un puissant ancrage local et une organisation au plus prés des bassins d emplois. Outre Adoma, spécialisée dans l accueil des clientèles très sociales, cinq établissements SNI en régions, la Sainte-Barbe, ainsi que treize entreprises sociales pour l habitat accompagnent les collectivités en matière de gestion locative, de construction, de rénovation et de valorisation du patrimoine public. Acteur majeur de la politique du logement et du renouvellement urbain, le groupe SNI témoigne de sa mission d intérêt général en contribuant activement à l effort national de construction. Malgré un contexte économique atone, il s est ainsi engagé à produire plus de logements dans les zones tendues d ici à

9 Chiffres clés Près de 1 million de personnes logées collaborateurs En logements gérés logements cédés logements livrés : logements sociaux logements intermédiaires logements en construction réhabilitations et résidentialisations lancées millions d euros de produits locatifs nets perçus 762 millions d euros d investissements Logement social* Logements familiaux et foyers résidences services logements gérés Logements intermédiaires* Ensemble du patrimoine géré logements SNI Ile-de-France logements SNI Nord-Est logements Sainte-Barbe logements Plaine Normande SAMO OSICA + EFIDIS Nouveau Logis Centre-Limousin SCIC Habitat Bourgogne Nouveau Logis de l'est SNI Grand Ouest logements Coligny Nouveau Logis Méridional SCIC Habitat Auvergne et Bourbonnais SCIC Habitat Rhône-Alpes Nouveau Logis Azur Nouveau Logis Provençal SNI Sud-Ouest logements SNI Sud-Est logements * au 31/12/2013. Source : Groupe SNI - Direction financière. Réalisation : Groupe SNI - Direction du Patrimoine (02/2013) 7

10 Repères Organisation du groupe SNI Groupe Caisse des Dépôts Groupe SNI Pôle logement intermédiaire logements détenus Pôle logement social logements gérés SNI 5 établissements logements EFIDIS (IDF) 64,55 % logements OSICA (IDF) 60,20 % logements Ile-de-France logements Coligny (Bordeaux) 50,19 % logements Nouveau Logis Azur (Nice) 50,07 % logements Grand-Ouest logements Nouveau Logis Centre-Limousin (Tours) 54,92 % logements Nouveau Logis de l Est (Strasbourg) 51,32 % logements Sud-Ouest logements Nouveau Logis Méridional (Toulouse) 50,19 % logements Nouveau Logis Provençal (Marseille) 50,26 % logements Nord-Est logements Plaine Normande (Caen) 51,22 % logements SAMO (Nantes) 60,05 % logements Sud-Est logements SCIC Habitat Bourgogne (Dijon) 58,76 % logements SCIC Habitat Auvergne et Bourbonnais (Clermont) 69,94 % logements Sainte-Barbe 99,99 % logements Pluralis (1) (Grenoble) 24,47 % logements SCIC Habitat Rhône-Alpes (Lyon) 51,35 % logements SCI des Fenaisons 40 % logements ADESTIA (1) 99,99 % SCI Michel-Ange Arquebusiers 50 % - 52 logements Caserts 97 % logements 8

11 Le parc géré : logements comprenant le parc détenu et les gestions pour le compte de tiers. Le parc détenu : logements Autres activités GIE ADOMA* 42,74 % logements GIE Systèmes d Information Exterimmo 20 % GIE Expertises et Supports SNAP 49 % GIE Centre d appels de Dijon RIVP (1) 5,77 % GIE Centre d appels de Montpellier Habitat d Avenir 50 % S2AI 100 % logements GIE Ventes GIE Territoires (7) Aquitaine PACA et Corse Pays de Loire, Centre, Poitou et Limousin Nord-Est Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon Rhône-Alpes et Auvergne Bourgogne et Franche-Comté Pôle consolidé Pôle social Autres activités GIE * Pôle consolidé par mise en équivalence (1) La SNI est actionnaire minoritaire dans des ESH : Pluralis, RIVP, ADESTIA (participations dans une quinzaine d ESH). La quotepart de logements ainsi détenus s élève à GIE Copropriétés 9

12 Repères Temps forts 2013 Acteur mobilisé pour la relance de la construction Filiale immobilière d intérêt général de la Caisse des Dépôts, le groupe SNI se mobilise en faveur des objectifs de relance de la construction fixés par le chef de l Etat. Début 2014, le Groupe a lancé deux appels à projets portant sur la production de logements en zones tendues auprès des promoteursconstructeurs et des aménageurs. Le premier appel à projet concerne la construction de logements intermédiaires, en partenariat avec des investisseurs institutionnels. Le second vise l acquisition de logements sociaux par les ESH du Groupe. Signataire d un protocole ambitieux de partenariat avec le Grand Lyon Partenaire de longue date des collectivités territoriales du Grand Lyon et du département du Rhône, le groupe SNI a signé, en 2013, un protocole de partenariat prévoyant la construction d un minimum de logements prioritairement dans le cadre d opérations mixtes au cours des trois prochaines années sur le territoire concerné. Les parties s engagent à favoriser le parcours résidentiel et l accession à la propriété à des prix maîtrisés, ainsi qu à renforcer l information des résidents et l individualisation de la relation, en s appuyant sur le plan stratégique numérique développé par le Groupe. 1 Construction de l écoquartier du Stade Vélodrome (Marseille) André Yché nommé référent pour le logement Dans le cadre de son nouveau plan stratégique, Jean-Pierre Jouyet, directeur général du groupe Caisse des Dépôts a désigné six référents pour piloter son action dans des domaines identifiés comme étant prioritaires. André Yché, président du directoire du groupe SNI, a ainsi été nommé référent pour le logement, l une des activités majeures de la Caisse des Dépôts. Opération EDF Losange Le protocole Losange, signé en 2011 entre la SNI et EDF, porte sur la production de logements destinés à accompagner la croissance des effectifs de l opérateur public à horizon La SNI assure le financement et la gestion des logements mis à disposition d EDF acquis en VEFA auprès de Bouygues Immobilier dans le cadre de baux de douze ans renouvelables. En 2013, 251 logements ont été livrés et unités ont été mises en chantier. Des réalisations emblématiques Baptisé le Fort numérique, l écoquartier construit sur l ancienne emprise du fort d Issy-les-Moulineaux comporte 329 logements sociaux et libres répartis dans trois résidences. La conception du Fort s appuie sur une démarche volontariste de la ville associant développement durable (parc paysager, logements BBC et certifiés Habitat & Environnement), nouvelles technologies (fibre optique) et convivialité. Le Groupe a également 10

13 4 Rapport RSE Nouveau portail Web 2 Ecoquartier du Fort d Issy (92) investi dans l écoquartier Entrevert, livré en juin 2013 à la Valette-du-Var (83) : la SNI et le Nouveau Logis Provençal y ont acquis 43 logements en PLS et 32 logements collectifs en PLUS/PLAI. 2 Des projets phares Au cœur du nouvel écoquartier situé autour du stade Vélodrome à Marseille, la SNI Sud-Est réalise une opération d envergure : 240 logements familiaux (du T2 au T5) bénéfi ciant des nouvelles normes énergétiques (certifi cation BBC, Effi nergie), m² de bureaux en pied d immeuble qui abriteront les entités marseillaises du groupe SNI, ainsi que 291 m² de commerces. La livraison s échelonnera d août 2014 à début Autre réalisation phare, le tribunal administratif de Lille. 1 Habitat numérique : un portail web unique En 2012, le Groupe initiait son plan stratégique numérique visant à accroître son effi cacité opérationnelle et à enrichir sa relation avec ses clients. Ouvert le 15 janvier 2014, le nouveau portail web de l entreprise, fruit d un travail de huit mois, s inscrit pleinement dans cette dimension interactive et communicante. Conçu en responsive design, il comporte 17 espaces portant l offre et l engagement du groupe SNI dans les territoires, dont un espace web locataire destiné à renforcer la relation de proximité avec les résidents grâce à un service personnalisé. Près de locataires avaient créé leur compte fi n 2013, soit une hausse de 80 % des inscrits sur l année. 3 Premier rapport de Responsabilité sociétale de l entreprise (RSE) En 2013 a été publié le premier rapport RSE du groupe SNI. Il rappelle la démarche choisie par l entreprise, évaluée par Vigeo en 2013, ainsi que le cadre RSE global portant sur l ensemble de ses directions et métiers. Au total, 116 indicateurs répartis en trois catégories (sociale, environnementale, sociétale) ont été identifi és afi n de mesurer l effi cacité des plans d action déployés par chaque entité. Le Groupe a ensuite défi ni quatre enjeux spécifi ques à ses activités, associés à 22 engagements sectoriels. Leur mise en place et leur suivi traduisent la politique volontariste du Groupe dans le domaine du développement durable. RSE 4 11

14 Repères Gouvernance et pilotage La gouvernance du groupe SNI est organisée sous la forme d un Conseil de surveillance et d un Directoire. Chacune des entités du Groupe dispose de ses propres instances de décision (Conseil de surveillance, Directoire ou Conseil d administration). Le Conseil de surveillance du groupe SNI est présidé par Stéphane Keïta. Le Directoire est présidé par André Yché. Cinq comités spécialisés pour préparer les décisions Le comité d audit Il étudie les aspects économiques et financiers de l activité de la SNI ainsi que le volet audit interne, et rend compte de ses travaux au Conseil de surveillance auquel il formule des préconisations. Le comité de sélection et des rémunérations de la SNI Il étudie les propositions d évolution des rémunérations et des carrières des membres du Directoire de la SNI à soumettre au Directeur général de la CDC, l évolution de la masse salariale et, de façon générale, tout sujet entrant dans son champ de compétences que lui soumet le Conseil de surveillance. Le comité d orientation stratégique de la SNI Il a pour mission d éclairer le Conseil de surveillance sur les réflexions stratégiques du groupe SNI, notamment en matière de logement et d immobilier public. Le conseil du logement social Ce conseil traite des sujets spécifiques à la clientèle du parc de logements conventionnés (loyers, travaux, etc.). Le comité de partenariat Défense Il traite des sujets qui relèvent du partenariat historique entre le ministère de la Défense et la SNI (constructions, réhabilitations/entretien, cessions de patrimoine, gestion locative (loyers, charges, etc.), relations avec les locataires, suivi du plan qualité, des conventions, etc.). 12

15 LE CONSEIL DE SURVEILLANCE Au titre de la Caisse des Dépôts : Stéphane Keïta Président du Conseil de surveillance Directeur du Développement territorial et du Réseau du groupe Caisse des Dépôts Antoine Colas Représentant à titre permanent de la Caisse des Dépôts Directeur du département Pilotage du groupe Caisse des Dépôts Jean-Pierre Balligand Ancien membre de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts Président du Comité d orientation stratégique de la SNI Béatrice Gau-Archambault Responsable du département de la gestion des cadres dirigeants du groupe Caisse des Dépôts Présidente du Comité de sélection et des rémunérations de la SNI Brigitte Gotti Directrice des Ressources Humaines du groupe Caisse des Dépôts Anne-Sophie Grave Directrice des Retraites et de la Solidarité du groupe Caisse des Dépôts Odile Renaud-Basso Directrice générale adjointe du groupe Caisse des Dépôts Directrice des Fonds d Epargne Gilles Seigle Président-directeur général de la Société Forestière Nathalie Tessier Secrétaire générale de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts Présidente du Conseil du logement social de la SNI Au titre des personnalités qualifiées : Jean-Claude Pichon Vice-Président du Conseil de surveillance Jérôme Bédier Secrétaire général de Carrefour Général d armée Yves Crene (CR) Ancien chef d état-major de l Armée de terre Président du Comité de partenariat Défense de la SNI Henri Guillaume Ancien inspecteur général des finances Président du Comité d audit de la SNI François Lemasson Ancien gouverneur du Crédit Foncier Membre du Conseil de l Immobilier de l État François Lépine Préfet de Région honoraire LE DIRECTOIRE André Yché Président du Directoire Yves Chazelle Directeur général du Groupe Manuel Flam Directeur général du Groupe Pierre-François Gouiffès Président du Directoire d EFIDIS Vincent Mahé Secrétaire général du Groupe LE COMITÉ EXÉCUTIF Les cinq membres du Directoire de la SNI Marianne Laurent Directrice générale adjointe en charge des finances du Groupe Hervé Silberstein Directeur général adjoint en charge du réseau et des métiers du Groupe Patrick Blanc Directeur général adjoint en charge du développement et des ventes du Groupe Patrick Deduytschaever Directeur général adjoint en charge des ressources humaines du Groupe Bruno Arbouet Directeur général d Adoma Jean-Alain Steinfeld Directeur général d OSICA Corinne Simoni Directrice de la communication du Groupe Thomas Le Drian Chargé de mission auprès du Président du Directoire Directeur du contrôle interne et du contrôle de gestion d EFIDIS 13

16 Repères Le groupe SNI Organigramme Corinne Simoni Directrice de la communication du Groupe Anne-Marie Franzini Directrice auprès de la Direction générale chargée de la coordination générale Vincent Mahé Secrétaire général du Groupe Thomas Le Drian Chargé de mission auprès du Président du Directoire Directeur du contrôle interne et du contrôle de gestion d'efidis Patrick Blanc Directeur général adjoint en charge du développement et des ventes du Groupe Marianne Laurent Directrice générale adjointe en charge des fi nances du Groupe Thierry Pommier Directeur de l audit du Groupe Karen Estève Directrice juridique du Groupe Christian Vernhes Directeur des systèmes d information du Groupe 14

17 André Yché Président du Directoire Yves Chazelle Directeur général du Groupe Manuel Flam Directeur général du Groupe Pierre-François Gouiffès Président du Directoire d EFIDIS Patrick Deduytschaever Directeur général adjoint en charge des ressources humaines du Groupe Hervé Silberstein Directeur général adjoint en charge du réseau et des métiers du Groupe Jean-Alain Steinfeld Directeur général d OSICA Bruno Arbouet Directeur général d Adoma Directoire Comex Comex élargi 15

18 Chantier de la ZAC Clichy-Batignolles, Paris (75)

19 Chapitre 2 Axes stratégiques Alors que la crise du logement s amplifie, le groupe SNI a lancé deux appels à projets visant la production complémentaire de logements intermédiaires et sociaux dans les zones de forte tension immobilière. Un axe stratégique majeur pour les années à venir, au même titre que la mise en œuvre d un véritable parcours résidentiel, grâce à une réponse adaptée aux besoins de toutes les populations. Innovant dans l'ensemble de ses métiers, le Groupe a engagé une démarche de Responsabilité sociétale d entreprise (RSE) volontariste, qui traduit son action en matière d équité sociale, d efficacité économique et de respect de l environnement, tout en offrant un cadre de travail motivant à ses collaborateurs.

20 Axes stratégiques Contribuer à l effort national de construction Opérateur immobilier global doté d une mission d intérêt général, le groupe SNI met tout en œuvre pour contribuer aux objectifs de construction ambitieux fixés par les pouvoirs publics. Son engagement : produire logements dans les zones tendues d ici à Résidence 24 Arpents, Quincy-sous-Sénart (91) Une politique active de production De 2006 à 2011, le groupe SNI a acquis ou construit près de logements. En 2013, le rythme de production s est maintenu à un niveau élevé : logements ont été livrés (dont logements sociaux) ; plus de unitésont été lancées ; des opérations de rénovation ou de résidentialisation concernant plus de logements ont été réalisées. Malgré un contexte économique difficile, le Groupe entend renforcer sa participation à l effort national de construction en prenant l engagement de construire logements sur la période Un Groupe acteur de la relance de la construction Le groupe SNI a, en 2013, œuvré à la mise en place de solutions destinées à relancer la construction sur le territoire. Objectif : contribuer à la production de nouveaux logements par an (dont sociaux) conformément à la volonté des pouvoirs publics. Dans un environnement économique atone baisse de 6,2 % des mises en chantier entre 2012 et 2013, chute de 15,7 %* des dépôts de permis de construire, le Groupe a conçu un Plan de Relance en deux volets visant la production de logements (dont la moitié de logements sociaux), en plus de sa production courante. *Source : Chiffres et statistiques n 478 (décembre 2013) Volet intermédiaire : créer le chaînon manquant Début 2014, le Groupe a lancé un appel à projets visant la production de logements intermédiaires. Son objectif : faire émerger un véritable chaînon manquant du logement dans les zones de forte tension immobilière, au plus près des bassins d emplois. L appel à projet (commandes de logements en VEFA auprès de promoteurs, achats de terrains nus auprès de collectivités ) vise des programmes mixtes comprenant 25 % de logements sociaux et, idéalement, une tranche d accession à la propriété. A cette fin, le Groupe a imaginé une solution créant les conditions d un retour des investisseurs institutionnels sur le marché de 18

21 Le bénéfice d équipes mixtes en région L organisation de l entreprise s avère particulièrement adaptée à la mise en œuvre du Plan de Relance, qui vise la production de programmes mixtes (comprenant logements sociaux, intermédiaires, en accession ) et qui nécessite une connaissance pointue des spécificités locales. Depuis mai 2012 en effet, le Groupe est organisé en sept Groupements d intérêt économique territoriaux (GIE Territoires) destinés à donner plus de lisibilité et d efficacité à son action, à mutualiser son expertise et ses besoins. Les équipes de maîtrise d ouvrage et de développement des ESH et de la SNI (hors Ile-de-France), mises en commun, portent ainsi une offre globale auprès des collectivités. Résidence Ernest-Renan, Toulouse (31) l immobilier locatif intermédiaire pour soutenir la construction. Le volet intermédiaire du Plan de Relance s appuie sur la création d une société dotée d une capacité d investissement de 1,7 milliard d euros, constituée d investisseurs institutionnels et du groupe SNI (à hauteur de 23 % environ). En contrepartie des avantages consentis par la loi de finances 2014 (TVA réduite à 10 %, jusqu à 20 ans d exonération de taxe foncière), les investisseurs s engagent à louer à des prix inférieurs au marché à des ménages respectant certains plafonds de ressources. Volet social : favoriser le parcours résidentiel Second axe du Plan de Relance, le volet social vise la construction de logements sociaux. Cette production sera acquise, via un appel à projets, par 7 ESH du Groupe intervenant dans les zones tendues, en particulier en Ile-de-France où les filiales OSICA et EFIDIS vont concentrer 75 % des dossiers. Pour faire face à ce défi, le Groupe s appuiera sur les possibilités offertes par le fonds d épargne géré par la Caisse des Dépôts, dont l allongement de la durée des prêts passe de 50 à 60 ans pour l acquisition du foncier destiné au logement social. L opération doit contribuer à fluidifier le parcours résidentiel des locataires dans un monde HLM où le taux de rotation n a cessé de se dégrader au fil des ans. 19

22 Axes stratégiques Améliorer la performance opérationnelle Indispensable pour dégager des fonds propres et poursuivre un objectif ambitieux de production de logements, la performance opérationnelle s inscrit dans la mission d un Groupe en mouvement, rigoureux dans sa gestion, au service du bien public. Un patrimoine en mouvement Hausse du coût de la construction, raréfaction des aides à la pierre, diminution du crédit à long terme Dans un contexte économique toujours plus tendu, construire davantage nécessite de dégager des fonds propres. A cette fin, le Groupe conduit une politique active de rotation de son patrimoine. Outre la promotion du parcours résidentiel des locataires en permettant à ceux qui le désirent d accéder à la propriété, la vente de logements permet au Groupe d accroître ses ressources et de répondre à ses objectifs en matière de stratégie patrimoniale. La cession d'un logement permet en effet de construire 2 logements neufs. Le besoin est particulièrement impérieux dans le pôle social, le développement ambitieux du Groupe mobilisant fortement les capacités d endettement des ESH. Cette démarche Des cessions pour financer un développement ambitieux Les cessions ont un rôle déterminant dans le développement des ESH, comme en témoigne l exemple de la vente en bloc, par le Nouveau Logis Azur (NLA), des Jardins du Palio (159 logements situés à Nice). L opération a permis à la société de réaliser une plus-value de 13 millions d euros qui va servir à financer son plan de développement futur. Le NLA, qui gère logements situés en majorité sur le territoire de la Métropole Nice-Côte d Azur, va en effet investir près de 80 millions d euros et en mobiliser 13 en fonds propres sur la période pour construire 511 logements. En résumé, la cession des 159 logements des Jardins du Palio rend donc possible la construction de 511 logements en zone tendue. s appuie sur les plans stratégiques du patrimoine (PSP) analyses détaillées du patrimoine des entités selon des critères économiques, financiers et sociaux qui ont tous été réactualisés en Ainsi, chaque année, le Groupe cède entre 1 et 2 % de son patrimoine dans le cadre d une stratégie proactive de rotation d actifs. En 2013, le GIE Ventes a cédé logements à l'unité. 20

23 Garder le cap d une gestion rigoureuse La crise économique, qui a profondément dégradé le pouvoir d achat des ménages, met aussi en lumière la fragilité des populations hébergées au sein du pôle social et la paupérisation des résidents. Ce phénomène n épargne aucun acteur du secteur : d après l Observatoire HLM des impayés et de la prévention des expulsions, plus de 17 % des locataires du parc social connaissaient un retard de paiement au 31 décembre Face à ce constat qui, à terme, menace l équilibre fi nancier de l entreprise, le Groupe a lancé le chantier ENPAI (ENsemble pour Prévenir et Accompagner les situations d Impayés). Objectifs : inverser la tendance et la dégradation des recettes du pôle social, et assurer un accompagnement social des résidents en diffi culté ( RSE) en mettant en place des actions de prévention. Au total, une cinquantaine de collaborateurs ont réfl échi aux moyens à mettre en œuvre et plus de 80 propositions concrètes ont été identifi ées pour pallier les problèmes économiques des familles. SCIC Habitat Rhône-Alpes, Annecy (73) Des systèmes d information plus performants Lancé en 2011, le chantier SynerJ vise à faire migrer les données informatiques des ESH de province dans le logiciel de gestion immobilière Ikos. Le projet doit permettre l harmonisation des processus entre l ensemble des entités du Groupe et la simplifi cation de la conduite des chantiers transversaux (extranet clients, copropriétés, mise en œuvre du plan de relance de la construction ), sans oublier la mutualisation des activités de maintenance et d exploitation. Le chantier a été fi nalisé début 2014 avec la migration des trois dernières ESH. Il aura impliqué plus de 70 acteurs et nécessité la formation de 900 personnes. Une entreprise communicante Lancé en 2012, le plan stratégique numérique prévoit, dans l un de ces volets, la mise en place de modes d information aux clients (extranet, courriels, SMS) afi n de gagner en réactivité et ce, en complément de la relation établie Acteur au service du patrimoine public Expert engagé depuis plus de 50 ans auprès des acteurs publics, la SNI a su adapter et développer son offre. Cette dernière couvre aujourd hui l ensemble des besoins des collectivités en matière de construction, restructuration, gestion de patrimoine public, opérations assumées dans le cadre d un bail de longue durée. A ce jour, la SNI gère 600 casernes de gendarmerie, dans pas moins de 60 communes et 30 départements, soit près de équivalents logements. avec les personnels de proximité. Le déploiement de l espace web locataires à toutes les entités du Groupe en est l une des étapes majeures. Ce dernier comptait, à la fi n de l année 2013, une augmentation de 80 % des ménages inscrits, portant ainsi à plus de le nombre de comptes ouverts. L enrichissement de la base de données des logements est également l un des enjeux du plan numérique : c est utile conjointement pour les équipes du patrimoine, de la gestion locative et de la commercialisation du Groupe, ainsi que pour le public désireux de mieux connaître le patrimoine des sociétés. Le système de cartographie, conçu par les équipes internes et enrichi en 2013 d une géolocalisation de chacune des résidences du parc, devient, de fait, un outil précieux d aide à la décision. 21

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Benoist APPARU présente : La signature

Plus en détail

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés Guide du futur propriétaire Le groupe SNI vous donne les clés Devenir propriétaire un acte fort Devenir propriétaire, aménager et personnaliser votre lieu de vie, vous constituer un patrimoine transmissible

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Avril 2015 Direction de la communication Dossier de Presse Vilogia 3 e ESH de France VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Aurélien MAHOT Nos 3 métiers Constructeur Aménageur Bailleur social

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Livraison de 107 logements locatifs à loyers maîtrisés et de commerces sur la ZAC Clichy Batignolles (avenue de Clichy)

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT :

POLITIQUE DU LOGEMENT : POLITIQUE DU LOGEMENT : ET LES INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS? Par le pôle Logement de Terra Nova Le 7 mai 2013 Pour construire 500 000 logements par an, les mesures gouvernementales déjà prises doivent

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Groupe Logement Français. A l essentiel

Groupe Logement Français. A l essentiel Groupe Logement Français A l essentiel Octobre 2012 Le Groupe Logement Français Le Groupe Logement Français est l un des principaux acteurs du logement social en France. Il rassemble six Entreprises sociales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012 DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012 Bilan et Perspectives 2012 BILAN ET PERSPECTIVES 2012 #1 COMMUNIQUÉ Logiparc est dans l action, et tient ses engagements malgré la crise Dans un environnement difficile

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Immobilier public L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Transformation et optimisation de l immobilier public Un poste à gérer comme une opportunité et une ressource Un

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers loi 1989 C.C.H. Une proposition pour accroître l offre locative à loyers maîtrisés.

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise

Responsabilité sociétale de l entreprise r s e Responsabilité sociétale de l entreprise 26000 i s o26000 t o p 614 Le 18 mars 2013, aquitanis voyait la maturité de sa démarche de responsabilité sociétale, engagée depuis 2008, évaluée par l AFNOR

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Dossier de presse Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion 1 Chapitre premier : Mobilisation des acteurs 1. Qu y a t-il de nouveau?

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés Les entreprises s engagent avec les salariés Union des Entreprises et des Salariés pour le Action Les missions d Action Le 1% (participation des employeurs à l effort de construction) a été institué en

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Charte d investissement responsable de la Caisse des Dépôts

Charte d investissement responsable de la Caisse des Dépôts Charte d investissement responsable de la Caisse des Dépôts Éditorial La Caisse des Dépôts, en cohérence avec son identité d investisseur de long terme, considère que la prise en compte des questions environnementales,

Plus en détail

HABITATS PARTICIPATIFS

HABITATS PARTICIPATIFS HABITATS PARTICIPATIFS habitats participatifs et coopératifs : de quoi parle t-on? CAUE 92-31.03.15 1. LES COOPERATIVES D HLM Un peu d histoire Une des trois familles composant le mouvement Hlm, issue

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs AU SERVICE de la valorisation de vos actifs - Crédit photo de couverture : Monsieur Joly VINCI Immobilier PROPERTY MANAGEMENT Agence de Paris 8, rue Heyrault BP 70239 92108 Boulogne-Billancourt Cedex Tél

Plus en détail

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES Les inégalités sociales, creusées par les impacts de la crise économique, accentuent les écarts entre les territoires et compliquent le rôle

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au U nion d E conomie S ociale pour le L ogement Rénovation Rénovation urbaine urbaine Services des Salariés salariés entreprises Services aux des entreprises Septembre 2008 Mixité sociale Mixité sociale

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER,

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, SON EVOLUTION ET DE LA «MAISON POUR 15 EUROS PAR JOUR» Synthèse Le Pass-foncier est un dispositif social d accompagnement des politiques locales

Plus en détail

INVESTISSEMENT LOCATIF. Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir!

INVESTISSEMENT LOCATIF. Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir! R e t r a i t e É p a r g n e P r é v o y a n c e Tr a n s m i s s i o n F i s c a l i t é INVESTISSEMENT LOCATIF Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir! POURQUOI

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE VIE L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique 1 Une structure inédite fortement partenariale sa gouvernance, ses moyens L'Agence Parisienne du climat

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu.

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu. DIRECTIVE PERSONNES MORALES PRODUCTION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Construction ou acquisition-amélioration de logements locatifs sociaux, logements en structures collectives et logements meublés pour

Plus en détail

Objet : Mesures en faveur du commerce de proximité dans la loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises du 18 juin 2014

Objet : Mesures en faveur du commerce de proximité dans la loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises du 18 juin 2014 SECRETARIAT D ETAT AU COMMERCE, A L ARTISANAT, A LA CONSOMMATION ET A L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LA CHARGEE DE MISSION, MELANIE PAULI-GEYSSE Paris, le 6 mai 2015 Objet : Mesures en faveur du commerce

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement L opération ile seguin-rives de seine présentée au mipim 2009 Pour la troisième année consécutive, la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val de Seine Aménagement participeront au MIPIM, Marché international

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 17 janvier 2014

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 17 janvier 2014 MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE Cérémonie au drapeau et visite du chantier du ministère de la Défense à Balard par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian Vendredi 17 janvier 2014 Contact

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Foncia. Votre référence habitat. Le groupe FONCIA

Foncia. Votre référence habitat. Le groupe FONCIA Foncia. Votre référence habitat Le groupe FONCIA Foncia. Votre référence habitat Le groupe Foncia allie la proximité avec le client et la force d un grand groupe expérimenté et performant. Photo DR Foncia,

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

Mission d Information et d Evaluation sur la politique immobilière de la Collectivité parisienne

Mission d Information et d Evaluation sur la politique immobilière de la Collectivité parisienne SYNTHESE DU RAPPORT Créée par le Conseil de Paris lors de sa séance des 24 et 25 septembre 2012 et installée le 3 octobre 2012, la Mission d Information et d Evaluation (MIE) consacrée à «La politique

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 CHAPITRE I : mobilisation des acteurs Les conventions d utilité

Plus en détail

LOYERS IMPAYÉS GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS

LOYERS IMPAYÉS GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS LOYERS IMPAYÉS GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS [ Edito ] Pour vous accompagner dans la maîtrise de risques de plus en plus complexes, je m engage, avec mes collaborateurs, à vous garantir un haut niveau

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

Dossier. de presse. Aubervilliers (93) "Les Parisiennes" Pose de la 1 re pierre

Dossier. de presse. Aubervilliers (93) Les Parisiennes Pose de la 1 re pierre Dossier de presse Aubervilliers (93) Pose de la 1 re pierre "Les Parisiennes" Un programme de 128 logements BBC dont 53 en locatif intermédiaire et social et 75 en accession sociale Groupe Gambetta Service

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 SOMMAIRE Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2 Le gage de qualité NF Logement...p5 Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 La recherche de la satisfaction globale.p9 Nos actualités..p11

Plus en détail