Comptabilité énergétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comptabilité énergétique"

Transcription

1 Comptabilité énergétique :: Willy Otto :: Product Manager :: 2 mars 28 Plan de l exposé :: Comptabilité énergétique - Quoi? Pourquoi? Qui? - En pratique - Exemples - Critères - La comptabilité énergétique comme instrument d analyse - La comptabilité énergétique via internet - Demo comptabilité énergétique (logiciel)

2 :: Qu est ce qu une comptabilité énergétique? La collecte, le traitement, l analyse et les rapports des données de consommation énergétique Surveillance et correction Instrument pour une politique URE :: Pourquoi une comptabilité énergétique? Mieux comprendre la facture d énergie Suivi des consommations anormales Evaluation des prestations des firmes de maintenance Optimalisation des tarifs et choix de fournisseur Évaluation des résultats des mesures d économie d énergie Conscientisation/sensibilisation Établissement des budgets

3 Qui? Les particuliers Le Secteur Tertiaire (parc de bâtiments : banques, distribution & commerces,...) Maisons de Repos et de Soins (MR et MRS) Industrie Administration et communes... Un élément de l approche globale Négociation des contrats Marché des émissions Politique énergétique Enquête énergétique Suivi énergétique Mesures Monitoring énergétique Contrôle Analyse des process Controle des factures Gestion de projet dans l exécution des mesures

4 ,4 2,2 2, 1,8 1,6 1,4 1,2 1, Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec Glaverbel Elektriciteit verbruik (kwh) werkelijk jan feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec &Overschrijding Besparing Glaverbel Elektriciteit vermogenprofiel : : : 1: : 1: : 1: : : : : : : : : : : : 1 feb 2 feb 3 feb 5 feb 7 feb 9 feb 11 feb 13 f eb 15 f eb 17 f eb 19 f eb 21 feb 23 feb 25 feb 27 feb 29 feb 24 Werkelijk Vermogen Glaverbel Elektriciteit verbruik (kwh) A antal uur (h) Belastingduurkromme per dag :: De données opaques G.T.C Cube Electricité ligne 2 Mazout réservoir 2 Electricité ligne 1 Electricité pompes Mazout réservoir 1 à une information structurée Elektriciteit (kwh) Cube intranet Erbis Server Erbis Database Elektriciteit (kwh/h) Piek vermogen (kw)

5 Mettez en place une gestion centralisée de l énergie départements / bâtiments / implantations Production Maintenance Services techniques Environ. Finances Gestion technique Monitoring Gestion financières Contrôle mesures Benchmarking Achat Contrôle des factures Analyses Internet Recherches Budget Charges La comptabilité énergétique en pratique

6 Démarrer une comptabilité énergétique Etape 1: definition des exigences Etape 2: choix du système Etape 3: démarrer en pratique le système Etape 1 : exigences Inventaires des bâtiments/des installations Vision globale des bâtiments et de leur fonction Compréhension des dépenses annuelles en énergie (factures) Quels bâtiments doivent (prioritairement) être pris? Déterminer le budget (-limites) et des exigences minimales du Software Rapportage automatique et d usage convivial Séries plus importantes dans des graphiques = comparaisons Entrée des données de consommations via internet, intranet ou Compatible avec les systèmes de mesures et d enregistrement Corrections avec les degré-jour, heures de fonctionnement,... Rectification de l écart entre periode de collecte et rapportage Budgetisation : attribution des coûts de l énergie aux unités de production, comparaison de tarifs de différents fournisseurs d énergie,... Calcul de statistiques (benchmarking), par exple. consommation / m² / personnne Enregistrement d autres données, pe. Flux des déchets, temperatures, quantité de production, etc.

7 Etape 2 : choix du système Choix 1: en fonction de l endroit où le logiciel est installé et alimenté: Chez le client : comptabilité énergétique sous sa propre gestion Chez le fournisseur: comptabilité énergétique sous-traité consultation des données via internet Choix 2: en fonction de la manière de récolter les données : Manuelle : saisie manuelle des compteurs en place Télémétrie : saisie automatique des compteurs (pe. par quart d heure) via appareil de télémétrie Etape 2 : choix du système Relation comptabilité énergétique - télémétrie La comptabilité énergétique se focalise sur le traitement, l analyse et le rapportage des données La télémétrie comprend la lecture automatique des données des compteurs avec comme avantages : Un suivi détaillé des consommations énergétiques (jusqu au 1/4h) Pas de saisie manuelle sur place pas d erreur potentielle à l encodage La télémétrie est un outil très utile pour la comptabilité énergétique

8 Etape 3 : en pratique Inventaires des compteurs en place Compteurs principaux : électricité, gaz, mazout et eau Compteurs intermédiaires: compteurs d énergie, d eau, sondes enregistreuses d heure sur chaudière, moteurs, températures,... >>> On arrive ici déjà souvent à réaliser des économies! Configuration des bâtiments et compteurs rassemblé dans le système de comptabilité énergétique Importation de l historique (sur base des factures ou via des renseignements du gestionnaire de réseau) L inventaire peut déjà signifier d importante économie financière... Complexe à Gand : avec l inventaire, on a répertorié une quantité de gros compteurs de gaz qui n étaient plus employés : annuellement 35. d abonnement était payé! Une commune de Flandre Occidentale trouvait sur sa facture 25. pour des compteurs inexistants, clôturés, etc

9 Suivi de la comptabilité énergétique Etape 4: corriger Etape 1: enregister les consommations Etape 3: rapporter les résultats Etape 2: traiter les données Etape 1: enregister Manuellement Le plus souvent mensuellement, parfois hebdomadairement: Via formulaire pré-imprimé (tableau de mesure) Via PDA/terminal manuel/scanner de codebarres Automatiquement télémétrie Mesure par quart d heure, heure ou jour

10 Télémétrie Télé(= à distance) - Mesure Surveillance énergétique automatique Lecture de l état des compteurs sur beaucoup de bases fréquentes Acquisition des données via une diversité de forme de communication Système ouvert

11 En pratique : Qui est concerné? Les exploitants Le gestionnaire du réseau Le fournisseur du système de télémétrie L installateur habilité Différents éléments Compteurs avec sonde à impulsion Cablage Datalogger (enregistreur) + module de communication

12 Démarrer la télémétrie Compteurs des consommations Inventaire des compteurs Changer de compteurs, mettre des sondes (via gestionnaire des réseaux de distribution) ou même placer des compteurs intermédiaire (propriétaire-installateur) Tous les compteurs électriques > 56 kva souvent équipé de sonde à impulsion, besoin seulement d une sonde à impulsion Seulement les récents ou les gros compteurs de gaz donne des impulsions =>changement Raccordement sonde enregistrement (installateur ou propriétaire) Démarrer la télémétrie Enregistreur Type et livraison (fournisseur) Placement, communication prévue-raccordement et alimentation (propriétaire-installateur) Raccordement sonde enregistrement Raccordement module de communicatie Test de mémorisation / contrôle des mesures

13 Option GSM-modem : cablage réduit, communication sans fil Pas de cablage téléphonique Coût de l abonnement pour communication GSM GPRS : cablage réduit, communication sans fil Seulement coût pour le transfert des données Options (suite) TCP/IP: via réseau LAN ou internet Communication bon marché (intranet) Via internet souvent difficilement réalisable via adresse IP fixe si l enregistreur est seulement accessible via polling! Alarme via SMS ou via le logiciel de comptabilité énergétique Pilotage - connections Sondes de températures (sonde d extérieur, d intérieure, d ambiance, sonde de ventilation)

14 Options Sans fil (communication RF) Tous les instruments de mesures: sonde de débit, de contact, capteurs réflectifs optiques,... Capteurs intelligents: capteurs avec enregistreur intégré, display avec l état des consomations, coûts, contrôle, intégrer plusieurs débits d énergie et d eau, Etape 2: traiter les données Importer les données de consommation Importer l historique Contrôler (plausibilité) la situation / validation Centraliser les données des bâtiments par le Responsable énergie ou par les exploitants

15 Etape 3: rapporter les résultats Suivi des consommations et des anomalies: Enregistrer les écarts entre conso attendue et réelle (rapportage des dépassements) Proposer une informatiion aux utilisateurs via fax ou ou directement via internet Surveillance Analyse des consommations, repérer des économies potentielles Rapport annuel général Détection de fuites, de défectuosités Châsse d eau automatique des urinoirs défectueuse Water (m3) jan feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec

16 Verloop per dag Valeurs journalières vs quart horaire Conso. en gaz supérieur à la conso. attendu 9 Aardgas (m3) jan 26,85,8 29 jan 3 jan 31 jan 1 feb,75 Werkelijk,7 Verw acht,65 Cenergie,6,55 Le chauffage continue à tourner pendant la nuit! Aardgas (m3),5,45,4,35,3,25,2,15,1,5, : 2: 4: 6: 8: 1: 12: 14: 16: 18: 2: 22: : 2: 4: 6: 8: 1: 12: 14: 16: 18: 2: 22: 3 jan 31 jan 26 Werkelijk Cenergie Verloop per uur :: Analyse des profils de consommation Camions viennent décharger à partir de 5 h Elektriciteit (kwh) 26, 25, 24, 23, 22, 21, 2, 19, 18, 17, 16, 15, 14, 13, 12, 11, 1, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1,, : 2 mrt 26 1: 2: 3: 4: 5: 6: 7: 8: 9: 1: 11: 12: 13: 14: 15: 16: 17: 18: 19: 2: 21: 22: 23: 24 f eb f eb f eb f eb f eb 26 1 mrt 26 2 mrt 26 Eclairage pas éteint pendant la pause de midi Eclairage de l étalage le dimanche

17 Montrer des erreurs de gestion 2,4 Elektriciteit (kwh) 2,2 2, 1,8 1,6 1,4 1,2 1, Climatisation reste aussi en fonction en hiver! Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec 2 21 werkelijk Montrer des erreurs de gestion Groupe de ventilation Reste en fonction Pendant les fêtes!

18 Etape 4: Corriger Repérer la cause des dépassements Détermination concrète des problèmes Audit énergétique rend visible des défauts cachés Remédier aux défectuosités/problèmes Sensibilisation à l énergie/responsables de bâtiments toute personne concernée Comptabilité énergétique comme instrument d analyse Calculer la consommation corrigée Confronter la conso réelle avec la conso attendue Technique d interpolation Rapporter les résultats

19 Calculer la consommation corrigée Conso en gaz en 1999 : 35. m³ Conso en gaz en 2 : 37. m³ Consommation excessive?? Conso en gaz (m³) Degré-jour (DJ) m³/dj ,5 11 % d économisé! Calculer la consommation corrigée Degré-jour Methode des degrés-jour 15/15 : Une quantité de degré-jour est égale à la différence entre une température intérieure standard de 15 C et la température moyenne extérieure (si la différence est positive) ou à (si la différence est négative). En plus : le calcul prend en compte la température intérieure réelle et des gains en chaleur interne Temps de fonctionnement (temps d utilisation)

20 Consommation réelle vs attendue Calcul de la conso attendue via régression linéaire sur base des degrés-jour, des heures d utilisation, R²=,9744 Verbruik graaddagen :: Interpolation La période entre 2 relevés varie souvent par rapport à la période d analyse Indexes manquants

21 Possibilité de rapportage pour tout le monde Epuration de l eau Legionelle Niveau de CO 2 Environn. Finances Etat du budget Contrôle des factures Direction Production Rapport trimestriel Service tech. Machines Conso d énergie Rapport de production Rapport d équipe Trt des matières Fabrication Logistique Impact des travaux de transformation Elektriciteit (kwh) Placements de groupes électrogènes jan feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec

22 :: Montrer les économies Rénovation de chaufferie Aardgas (m3) jan 1999 feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec jan 2 feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec Werkelijk Streef :: Benchmarking (indicateurs) 3 Specifiek elektriciteitsverbruik (kwh/m²) Totale netto geconditioneerde vloeroppervlakte (m²)

23 Sensibilisation au sein des kots d étudiants Montrer les différentes composantes tarifaires Kosten ( ) 8. Elektriciteit (kwh) jan feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec jan feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec jan feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec jan feb Taksen Elek. Vermogenterm Vaste vergoeding elek. Kosten Normale Uren Kosten Stille Uren Elek. Dist. & trans. Bijdragen (WKK+HEB) Verbruik elek.

24 Suivi des flux des déchets Simuleret évaluerles économies Elek.verbruik Verlichting Elektriciteit (kwh) jan 25 feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec Werkelijk verbruik Verw achte besparing Cenergie Demo

25 Coûts par rapport au gain en KWh Elek.verbruik Verlichting Elektriciteit (kwh) Elektriciteit ( ) jan 25 feb mrt apr mei jun jul aug sep okt nov dec Verw achte besparing Kosten in EURO C i D Exemple de variante internet Pas besoin de logiciel spécifique Convivial et accessible : Service continu 24/24 heures Accessible à plus d utilisateurs : Responsable énergie, Responsible de bâtiments, directeur financier, Feed-back immédiat des données des compteurs Possibilités de rapportage plus étendues: graphique, tableau, periodes, Suivi intensif des problèmes liés au bâtiments Peut également être couplé à une télémétrie

26 Demo Comptabilité énergétique (logiciel) Conclusion Comptabilité énergétique comme élément intégrant du système de gestion énergétique Donne une vue d ensemble et une compréhension des consos Contrôle les données administratives Signaux d alarme & prise de conscience Aide dans la réduction des composants nuisibles à l environnement Complète des rapports légaux (pe. rapports environnementaux) Outil d évaluation et adaptation des mesures d économie Economie financière: L économie porte en moyenne sur 5 à 1% Le temps de retour est en moyenne de moins d un an!

27 Merci pour votre attention!

SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES

SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Comment respecter les conditions de suivi des consommations énergétiques reprises dans votre permis d environnement? POURQUOI? Vous êtes gestionnaire d un bâtiment

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie)

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie) Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie) Bruxelles Environnement GESTION DES CONSOMMATIONS : COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Monitoring énergétique: enjeux, implications et bénéfices Vincent DIERICKX Cenergie Objectifs de la présentation

Plus en détail

Perdez vos kw superflus

Perdez vos kw superflus Perdez vos kw superflus Newsletter Energie Depuis 2010 Réunions > 250 participants Energies renouvelables Visites Energie > 60 visites ISO 50001 Programme Perdez vos kw superflus Accompagnement Actions

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement LA GESTION DE L ENERGIE EN PRATIQUE Thomas DEVILLE Cenergie CVBA Objectif(s) de la présentation Quelques notions de gestion de l énergie Optimisation

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Audit des consommations électriques Stéphane Barbier CENERGIE OBJECTIFS 1. Se situer par rapport à la moyenne 2. Comprendre sa facture 3. Exemples

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique

Plus en détail

Comprendre la consommation. Réduire la facture énergétique. Préserver l environnement

Comprendre la consommation. Réduire la facture énergétique. Préserver l environnement Comprendre la consommation Réduire la facture énergétique Préserver l environnement Fludia : spécialité maîtrise de l énergie PME innovante créée en 2002 Des spécialistes de l analyse des consommations

Plus en détail

La comptabilité énergétique

La comptabilité énergétique La comptabilité énergétique Un outil de suivi des consommations des bâtiments Nicolo Morgante Responsable énergie CHR Soignies Sommaire Comptabilité énergétique: qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Pourquoi?

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

Vitodens 200 6-24 kw 24 kw. Vitocell 100-W (500 l)

Vitodens 200 6-24 kw 24 kw. Vitocell 100-W (500 l) 2 x Vitosol 200-T SP2 2m² Surface totale brute:5,76 m² Azimut: 0 Incl.: 40 160 Litre/Jour 45 C Vitodens 200 6-24 kw 24 kw Vitocell 100-W (500 l) Résultats de la simulation annuelle Puissance installée:

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB Séminaire Bâtiment Durable : Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LES EXIGENCES CHAUFFAGE PEB EGALEMENT AU SERVICE DE MES INSTALLATIONS

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

Séminaire Energie. Connaissance et gestion des consommations : Cadastre et comptabilité énergétique. 5 mars 2013

Séminaire Energie. Connaissance et gestion des consommations : Cadastre et comptabilité énergétique. 5 mars 2013 Séminaire Energie Connaissance et gestion des consommations : Cadastre et comptabilité énergétique 5 mars 2013 Muriel Jadoul Facilitateur URE non-marchand de Wallonie 2 Rappel de la mission des facilitateurs

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Lignum Vaud. Après-midi BOIS-ENERGIE

Lignum Vaud. Après-midi BOIS-ENERGIE Lignum Vaud Après-midi BOIS-ENERGIE Présentation SERISA télébat S A Concept de Télégestion et Services Optimisation d une chaufferie à bois par la télégestion. Démo supervision chaufferie à bois. 8 septembre

Plus en détail

PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert

PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert 1 Une gestion énergétique durable pour tous... Bruxelles Environnement PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert Pierre URBAIN & Marc LEMYE SeGEC Secrétariat Général de l Enseignement Catholique 1 Cas d

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 1 Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 2 Ø Présentation Ville de Mordelles Ø Présentation CYRISEA Ø Définitions Ø Intégration d une GTB : Ville de Mordelles. Ø Quels sont les enjeux d un tel

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

Le portail Web Eco Vision b.eco-manager UN ACCES PERSONNALISÉ

Le portail Web Eco Vision b.eco-manager UN ACCES PERSONNALISÉ UN ACCES PERSONNALISÉ Identifiants et mots de passe personnalisés et paramétrables différents niveaux d accès en fonction des besoins (Gestionnaire, Responsable technique d un ou plusieurs bâtiments, technicien

Plus en détail

L expertise pour conduire vos projets de géothermie

L expertise pour conduire vos projets de géothermie L expertise pour conduire vos projets de géothermie La solution apportée par est le spécialiste de la production de chaud et/ou froid utilisant la ressource du sol pour les installations de moyenne et

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement La Cogénération dans le bâtiment durable Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Service du Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques»

Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques» Monitoring Energétique Gestion de sites à distance Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques» JP Puissant, 28 mai 2015 Jean-Pierre Puissant 0492/73 36 74 Enersolutions sprl 2011 Expertise

Plus en détail

Junkers EMS 2 Energy Management System

Junkers EMS 2 Energy Management System Energy Management System Nouvelle génération de régulateurs et de modules pour les installateurs qui aiment la perfection Ecodesign: directive et règlements Directive Ecodesign du Parlement européen et

Plus en détail

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Spécialisée dans le domaine de la gestion technique des bâtiments tertiaires et industriels, notre société développe

Plus en détail

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; -

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - 1 2 3 Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - Veille réglementaire ; - Vérification du respect

Plus en détail

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011 Sensibilisation comportementale Réunion d information Le 30 avril 2011 Espace Info Energie Informer et conseiller Les semaines paires à Pontivy, - 1 rue Henri Dunant de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi

Plus en détail

COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE

COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE Dernière révision du document : août 2015 COMPOSITION DU PRIX Les conditions tarifaires (prix par kwh) qui sont proposées par un fournisseur d'énergie (gaz ou électricité)

Plus en détail

www.kaeser.com Récupération de calories pour le chauffage et la production d eau chaude

www.kaeser.com Récupération de calories pour le chauffage et la production d eau chaude Récupération calories pour le et la production d eau chau moins d émissions La récupération calories Pourqui récupérer s calories? Ou plutôt : pourquoi pas? Chaque compresseur à vis transforme 100 % l

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; -

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - 1 2 3 Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - Veille réglementaire ; - Vérification du respect

Plus en détail

Auberges de jeunesse de Liège et de Malmédy:

Auberges de jeunesse de Liège et de Malmédy: Auberges de jeunesse de Liège et de Malmédy: Installation solaire thermique pour la production d'eau chaude sanitaire Stéphane Picron Responsable Infrastructures Asbl Les Auberges de Jeunesse Rue de la

Plus en détail

Aperçu général. 4. Placements à court terme.

Aperçu général. 4. Placements à court terme. Aperçu général 1. Introduction. Objectifs du cours 2. Le contexte macro-économique 3. Notions de gestion de trésorerie 4. Les placements à court terme 5. Les emprunts à court terme 6. Les emprunts à long

Plus en détail

SIMPLEMENT INTELLIGENT

SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT Intelli Vida offre des solutions intégrées et abordables qui permettent de contrôler tous les systèmes de votre maison gestion de l énergie, de la sécurité

Plus en détail

MES CAPTEURS TABLEAU DE BORD RT 2012. TaHoma, la solution domotique Somfy conforme à la RT 2012 pour le résidentiel

MES CAPTEURS TABLEAU DE BORD RT 2012. TaHoma, la solution domotique Somfy conforme à la RT 2012 pour le résidentiel MES CAPTEURS ACCUEIL RT 2012 Eau chaude sanitaire Climatisation TABLEAU DE BORD Réseau prises MES RÉGLAGES, la solution domotique Somfy conforme à la RT 2012 pour le résidentiel Total CONFIGURATION La

Plus en détail

Présentation réalisée par ACT Energy. Séminaire organisé par

Présentation réalisée par ACT Energy. Séminaire organisé par Présentation réalisée par ACT Energy F. ZOTTO Ir. électromécanique-énergétique Audits, Consultance, Formation Techniques Spéciales et Energie Séminaire organisé par Copyright ACT Energy 1 /30 Domaine d

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL SOMMAIRE Décryptage du contexte réglementaire actuel et à venir Enjeux du comptage Principaux questionnements 1 Expérimentations

Plus en détail

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s LA TÉLÉGESTION L o u t i l p o u r l e c o n t r ô l e e t l a g e s t i o n à d i s t a n c e de vos installations La télégestion : VOS BESOINS Sécurité des installations Etre alerté à tout moment d un

Plus en détail

L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire

L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire Notre organisation (au 31 octobre 2012) 1 ère institution bancaire au Québec 19 920 employés 451 succursales au Canada 2,4 millions de clients particuliers

Plus en détail

Manuel d Utilisation REGULATEUR CONNECTE POUR SYSTEMES SOLAIRES AEROTHERMIQUES MU-PVTBOX-V0.13

Manuel d Utilisation REGULATEUR CONNECTE POUR SYSTEMES SOLAIRES AEROTHERMIQUES MU-PVTBOX-V0.13 Manuel d Utilisation REGULATEUR CONNECTE POUR SYSTEMES SOLAIRES AEROTHERMIQUES MU-PVTBOX-V0.13 MU-PVTBOX-V0.13 SOMMAIRE PRESENTATION 1 MISE EN SERVICE 3 INDICATEURS LUMINEUX 5 INFORMATIONS GENERALES 6

Plus en détail

Pompes à chaleur air/eau HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAKI S COMBI Chauffage et eau chaude sanitaire haute performance

Pompes à chaleur air/eau HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAKI S COMBI Chauffage et eau chaude sanitaire haute performance Pompes à chaleur air/eau HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAKI S COMBI Chauffage et eau chaude sanitaire haute performance POMPES À CHALEUR AIR/EAU 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain Table des matières Introduction...2 Le réseau d'échange de chaleur basse température...3 Concept...3 Fourniture de chaud et

Plus en détail

Gestion de l énergie: surveillance, visualisation, évaluation et optimisation de la consommation de l énergie 2012-2.

Gestion de l énergie: surveillance, visualisation, évaluation et optimisation de la consommation de l énergie 2012-2. 2012-2 Michael Rader Marketing Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH Gestion de : surveillance, visualisation, Partie 2: visualisation et évaluation des données de consommation Le premier volet du présent

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de Perfectionnement Caroline GRéGOIRE Outils, grille d observation Tr@me scrl Objectifs Au travers d échanges et de situations pratiques Approfondir

Plus en détail

Réunion publique/téléconférence

Réunion publique/téléconférence Réunion publique/téléconférence Dorval Cornwall Kingston Watertown Oswego Burlington Rochester Kingston/Oswego Téléconférence: 1-877-413-4814 486 9841 (français) 447 9980 (anglais) Appeler entre 18h45-18h55

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Logiciels de gestion énergétique

Logiciels de gestion énergétique Logiciels de gestion énergétique 1. GEPWEB (360 ) SSINERGIE Outil payant en ligne Gestion énergétique de patrimoines (bâtiments et éclairage publics). http://www.ssinergie.com/index.php?page=gepweb 2.

Plus en détail

Engager une démarche d efficacité énergétique dans les bâtiments SYSTÈMES D INFORMATION ÉNERGÉTIQUE. Recommandations pour les décideurs

Engager une démarche d efficacité énergétique dans les bâtiments SYSTÈMES D INFORMATION ÉNERGÉTIQUE. Recommandations pour les décideurs Engager une démarche d efficacité énergétique dans les bâtiments SYSTÈMES D INFORMATION ÉNERGÉTIQUE Recommandations pour les décideurs 2 Agir, une nécessité Le contexte réglementaire, les factures d énergies

Plus en détail

PRIME N 12 : EQUIPEMENT ELECTRIQUE ROTATIF

PRIME N 12 : EQUIPEMENT ELECTRIQUE ROTATIF PRIME N 12 : EQUIPEMENT ELECTRIQUE ROTATIF Il s agit de tout l équipement électrique rotatif (pompes, ventilateurs, compresseurs) dont le moteur est équipé d une régulation à vitesse variable. Pour ce

Plus en détail

Retour d'expérience installations solaires thermiques

Retour d'expérience installations solaires thermiques Retour d'expérience installations solaires thermiques Asder Xavier Cholin 17 février 2011 Plan 1.Rapide présentation d INES 2.Particularités du 3.Suivi de CESI (TélésuiWeb) 4.Suivi de Systèmes Solaires

Plus en détail

Enregistreurs multi-voies

Enregistreurs multi-voies s multi-voies 4 voies analogiques avec afficheur UX120-006M ACCESSOIRES EN OPTION Les pinces ampèremétriques : CT-D CT-E - Affichage temps réel et enregistrement - Idéal Audits énergétiques - Pinces ampèremétriques

Plus en détail

Historique du projet LES EXEMPLES À SUIVRE. L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : La force du collectif

Historique du projet LES EXEMPLES À SUIVRE. L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : La force du collectif LES EXEMPLES À SUIVRE Pays de la Loire L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : L efficacité énergétique Saint-Nazaire Organismes 6 entreprises, de la PME à la grande industrie Partenaires

Plus en détail

Centre des opérations de transports collectifs certifié LEED argent de Saint John. Webinaire de la FCM 16 février 2012

Centre des opérations de transports collectifs certifié LEED argent de Saint John. Webinaire de la FCM 16 février 2012 Centre des opérations de transports collectifs certifié LEED argent de Saint John Webinaire de la FCM 16 février 2012 Table des matières Aperçu du projet et des objectifs Comment ce projet est-il devenu

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Conception et regulation d installations techniques Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS Cenergie scrl Objectif(s)

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Jean VINTOUSKY Philippe CÔTE Sommaire I. Présentation Société ABELIC et TREND II. Pourquoi investir dans une GTEB III.La GTEB IV.Exemples concrets : GUILLIN

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

Réunion d information des adhérents au Groupement de Commandes Gaz Naturel Coordonné par le SYANE. Démarrage des marchés. 02 et 03 avril 2015

Réunion d information des adhérents au Groupement de Commandes Gaz Naturel Coordonné par le SYANE. Démarrage des marchés. 02 et 03 avril 2015 Réunion d information des adhérents au Groupement de Commandes Gaz Naturel Coordonné par le SYANE Démarrage des marchés 02 et 03 avril 2015 1. Présentation du SYANE 2. Le Groupement de Commandes Gaz Naturel

Plus en détail

AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES

AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES Introduction Le Novembre 0, un Décret et un Arrêté imposent la réalisation d audits énergétiques pour près de 000 nouvelles entreprises en France. Ils viennent

Plus en détail

Annexe 1. Classes de propreté

Annexe 1. Classes de propreté Annexes Sommaire Annexe 1. Classes de propreté... 3 Annexe 2. Propositions du parking... 4 Annexe 3. Maintenance... 6 Annexe 4. Résumé de l ancien guide maintenance... 9 Annexe 5. Préparation des documents

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp SYPIM Syndicat du Pilotage et de la Mesure de la performance énergétique Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp Fédération des Services

Plus en détail

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Construction neuve bien isolée Surface chauffée de 150m2 Distribution par chauffage au sol Déperditions de 7kW Rapport du simulateur Daikin Altherma

Plus en détail

Séminaire. Chauffage dans les immeubles à appartements. LE SOLAIRE THERMIQUE Stéphane Barbier. Service Facilitateur du Bâtiment Durable

Séminaire. Chauffage dans les immeubles à appartements. LE SOLAIRE THERMIQUE Stéphane Barbier. Service Facilitateur du Bâtiment Durable Séminaire Chauffage dans les immeubles à appartements LE SOLAIRE THERMIQUE Stéphane Barbier Service Facilitateur du Bâtiment Durable Plan de l exposé Le solaire thermique Marché L installation ST Dimensionnement

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

Je découvre Lina Process

Je découvre Lina Process Je découvre Lina Process Une interface simple et ergonomique pour gérer vos process 1 Sommaire Présentation de Lina Process 4 Collecter 5 Mesurer 6 Alerter 7 Là où d autres agissent dans le présent, nous

Plus en détail

Data loggers SOFREL LS Solutions réseaux d eau potable

Data loggers SOFREL LS Solutions réseaux d eau potable Data loggers SOFREL LS Solutions réseaux d eau potable Les data loggers SOFREL LS sont dédiés au suivi des réseaux d eau (regards de comptage, chambres de vannes, ). Robustes, totalement étanches (IP 68),

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

Convertisseur MC 608A/B/R DS300-0-FRA

Convertisseur MC 608A/B/R DS300-0-FRA Convertisseur MC 608A/B/R DS300-0-FRA 1 Convertisseur MC 608A/B/R Produit numéro 1 de la nouvelle famille de convertisseurs à haute performance. Disponible avec alimentation 12/24 Vac-dc ou 90-264 Vac

Plus en détail

Les pompes à chaleur et l isolation : le duo gagnant?

Les pompes à chaleur et l isolation : le duo gagnant? Les pompes à chaleur et l isolation : le duo gagnant? Alain LEMAÎTRE de GOGRAPHIC Philippe DELCON de REVAMP IBGE, 21 septembre 2010 Rappel technique / technologie Rappel technique / technologie Rappel

Plus en détail

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Paris, le 14 mars 2012 Rénovation énergétique des écoles parisiennes grâce au Contrat de Partenariat et de Performance Energétique (CPPE) Visite de l école Asseline, le 14 mars 2012 Dossier de presse Contacts

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique

Le Contrat de Performance Energétique Le Contrat de Performance Energétique 1. Proposition de valeur de Schneider Le contrat de Performance Energétique Le modèle économique Le processus Le financement 2. Les Engagements de Schneider Electric

Plus en détail

Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique

Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique Orange Labs Jérôme Descos, Recherche & Développement 13 mars 2012, présentation au Colloque Energ&TIC² travaux

Plus en détail

Etude de faisabilité : COGENERATION

Etude de faisabilité : COGENERATION Etude de faisabilité : COGENERATION Dans cette partie, nous analysons la pertinence d'une unité de cogénération en lieu et place de la solution actuellement prévue dans le projet, pour satisfaire les besoins

Plus en détail

PRIME 18: CHAUFFE-EAU INSTANTANE AU GAZ

PRIME 18: CHAUFFE-EAU INSTANTANE AU GAZ PRIME 18: CHAUFFE-EAU INSTANTANE AU GAZ En moyenne, la production d eau chaude sanitaire représente 13% de la consommation énergétique du ménage. Des économies sont possibles, notamment en utilisant des

Plus en détail

Your Power Energie de traction

Your Power Energie de traction Your Power Energie de traction Table de matière 1. Qu est-ce que l énergie de traction? 3 1.1 Du producteur au train 1.2 Avantages 1.3 Energie, tension ou courant 1.4 Transport et distribution 1.5 Fourniture

Plus en détail

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE-

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- Adoptez notre Technologie Rendez vos bâtiments et sites techniques Intelligents Réduisez votre consommation d électricité Réduisez votre facture de

Plus en détail

L efficacite e nerge tique

L efficacite e nerge tique L efficacite e nerge tique 1. Principes généraux Une mesure «d efficacité énergétique» désigne toute action mise en œuvre par un agent économique afin de limiter la consommation d énergie liée à un usage

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Maitrise de l énergie Connaître son profil énergétique d entreprise

Maitrise de l énergie Connaître son profil énergétique d entreprise Maitrise de l énergie Connaître son profil énergétique d entreprise SOMMAIRE Contexte énergétique La fin des Tarifs Régulés de Vente d Electricité et de Gaz S engager dans une démarche d économie d énergie

Plus en détail

dépourvues d énergie EXTRÈMES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques

dépourvues d énergie EXTRÈMES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques COMMUNIQUEZ AVEC VOS INSTALLATIONS DANS DES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques Unité centrale Circuit multicouche et CMS µprocesseur ATMEL Ultra faible consommation < 120µA Données sauvegardées

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Module TAC4 TCP/IP ou GPRS

Module TAC4 TCP/IP ou GPRS Manuel d Installation et d utilisation Module TAC4 TCP/IP ou GPRS www.aldes.com TABLE DES MATIERES 1. FONCTIONNALITES DE LA REGULATION... 3 2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT...4 3. Quel module choisir : TCP/IP

Plus en détail