De la Gestion des Connaissances à l UniGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la Gestion des Connaissances à l UniGE"

Transcription

1 De la Gestion des Connaissances à l UniGE Travail de Bachelor réalisé en vue de l obtention du Bachelor HES par : Samuel MAION-fontana Conseiller au travail de Bachelor : Patrick RUCH, professeur HES Genève, 17 septembre 2009 Haute École de Gestion de Genève (HEG-GE) Filière Information Documentaire

2 Déclaration Ce travail de Bachelor est réalisé dans le cadre de l examen final de la Haute école de gestion de Genève, en vue de l obtention du titre de Spécialiste en Information Documentaire. L étudiant accepte, le cas échéant, la clause de confidentialité. L'utilisation des conclusions et recommandations formulées dans le travail de Bachelor, sans préjuger de leur valeur, n'engage ni la responsabilité de l'auteur, ni celle du conseiller au travail de Bachelor, du juré et de la HEG. «J atteste avoir réalisé seul le présent travail, sans avoir utilisé des sources autres que celles citées dans la bibliographie.» Fait à Genève, le 17 septembre 2009 Samuel MAION-fontana MAION-f, Samuel i

3 Remerciements J aimerais remercier toutes les personnes ayant permis le bon déroulement de la réalisation de ce Travail de Bachelor ainsi que toutes celles qui y ont contribué, de près ou de loin. Parmi elles, il y a les collaborateurs de la Division Informatique de l Université de Genève, qui m ont réservé un excellent accueil, Monsieur Burgi mon mandant et directeur de stage qui a tout mis en œuvre pour m aider, ainsi que Jean-Raymond Fisher. Merci à Catalina Fernandez stagiaire de l ESIG avec qui j ai eu plaisir à collaborer pour la réalisation technique de l intranet et Olivier Lustenberger spécialiste de Plone qui était toujours prêt à m aiguiller sur les caractères techniques du framework. Je voudrais également vivement remercier Virginie LeBras, administratrice de l intranet BiblioSciences intranet des bibliothécaires de la faculté de Sciences de l Université de Genève qui a aimablement accepté d être juré de ce travail de diplôme. Sans oublier bien sûr les personnes que j ai rencontrées et «interviewées» et qui m ont accordé un peu de leur temps pour que mon travail soit pertinent, en particulier Fabrice Gonnon chef de service (groupe développement/maintenance) avec qui j ai eu un long échange extrêmement intéressant et très constructif. Merci également à Géraldine Maïon bibliothécaire à la Cité et mon frère Yannick Maïon ingénieur ETS ainsi qu à Serge et Giselle Maïon mes parents pour leur relecture de ce présent mémoire...et leurs encouragements! MAION-f, Samuel ii

4 Sommaire Nous allons dans ce mémoire nous intéresser au mandat que j ai rempli pour l Université de Genève de février à septembre La Division Informatique désirait alors unifier les différentes instances d intranets de ses groupes de travail pour centraliser les connaissances en un seul site. L objectif était donc de concevoir et d implanter un intranet de type CMS 1 qui puisse accueillir les différents types d informations en les rendant le plus aisément accessibles, grâce à une organisation qui convienne à la majorité des collaborateurs et utilisateurs. Les informations et documents à insérer dans cet intranet étaient de typologies diverses : documents textes, feuilles de calcul, documents en format imprimable, texte brut, images Outre le développement d une classification adaptée, l enjeu était également, dans la mesure du possible, de pouvoir les manipuler directement en ligne, sur le site-même, sans passer par une édition externe, afin que le processus de centralisation ne soit pas «rompu». J ai effectué ce travail en collaboration avec Catalina Fernandez, étudiante de l ESIG 2, avec qui je partageais la réalisation pratique et les aspects techniques de la migration. Je prenais en charge la partie organisationnelle et la phase de réflexion, de recherche et de classification. Dans la réalisation de ce travail, l étape qui aura été la plus importante est sans conteste le développement des classifications. Il s agissait alors d organiser les ressources d après l utilisation des collaborateurs, afin que ceux-ci s y retrouvent le mieux possible. Il a donc fallu évaluer les besoins des utilisateurs, définir leur usage des ressources et comprendre leur manière de rechercher et d accéder à l information. Pour cela j ai procédé à une série d entretiens avec des collaborateurs-clefs, ce qui me permettait à chaque fois d affiner la classification ou de développer un accès différent. 1 Content Management System 2 École Supérieure d Informatique de Gestion MAION-f, Samuel iii

5 Un autre enjeu était que l intranet que nous développions devait être conforme aux besoins du «memento» de l UniGe, afin que le groupe de travail de celui-ci puisse à son tour migrer son système sur la base de notre travail. Tout au long de notre travail nous avions donc des séances pour vérifier la conformité des deux projets. La réalisation de ce mandat aurait parfois pu être assimilée à la «stratégie du nénuphar» 3 tant certains points étaient imprévisibles et tant le développement n a pas été linéaire, comme nous le verrons plus loin. Enfin, les premières réticences passées, ce projet d intranet commun était plutôt bien accueilli, avec sa centralisation de l information mais sa conservation des droits et confidentialité. Mais ce travail qui a été livré à la Division Informatique doit être considéré comme une base, une fondation. Les développements sont multiples et son futur à écrire complètement. De plus, d autres départements pourront se servir de ce travail pour «sauter le pas» et procéder à leur tour à une centralisation des connaissances. Voilà tout ce que nous allons aborder dans ce mémoire 3 Concept de conduite de projet qui «prévoit» une croissance exponentielle. MAION-f, Samuel iv

6 Table des matières Déclaration... i Remerciements... ii Sommaire... iii Table des matières... v Liste des Tableaux... viii Liste des Figures... viii Introduction État des lieux Contexte universitaire La Division Informatique Organisation de la DINF Quelques chiffres Nature du travail et mandat État de l art Définitions Historique Exemples de déploiements Intranet et télé-travail Intranet et Knowledge Management Intranet et stratégie du nénuphar Éléments de réflexion et bémols Objectifs opérationnels Objectifs spécifiques Méthode Application et pertinence Rectifications Work Packages MAION-f, Samuel v

7 6. Calendrier de travail Public cible Acteurs du Système d Information Cas d utilisation Étude des besoins Entretiens Grille d entretien Synthèse des interviews Plone Ressources Accès Pratiques de Recherche Classification L intranet «DinfDoc» Services Structuration Classification des FAQ Schéma logique du site Indexation Thésaurus Mot clefs et collection de documents Workflowing Statistiques Cadre Technique Outils Ressources de l Université Virtual Private Network Messagerie Le CMS Plone Hébergement MAION-f, Samuel vi

8 Ferme de serveurs, sous-domaine et DNS Difficultés rencontrées Migration Formats Évolution future Intégration des groupes de travail Beta-tests Support de développement à d autres intranet Mémento Maintenance Conclusion et résultats obtenus Ouverture et mise en perspective Bibliographie Ouvrages de référence Ressources non référencée Annexe 1 Grille d entretien Annexe 2 Cahier des charges du Memento Partie 1 : Indexation Détail des champs Partie 2 : Edition Partie 3 : Validation Rôles et droits Workflow Partie 4 : Consultation Partie 5 : Révision Annexe 3 Structure du Memento Annexe 4 Liste de Métadonnées MAION-f, Samuel vii

9 Liste des Tableaux Tableau 1 Services et Serveurs déployables... 6 Tableau 2 Comparaison Internet / Intranet... 8 Liste des Figures Figure 1 Architecture Intranet Figure 2 The process view of Knowledge Management Figure 3 Cycle de vie de la mémoire d Entreprise Figure 4 Méthode de conduite de projet intranet Figure 5 WorkPackages Figure 6 Diagramme de cas d utilisation Figure 7 Classification des FAQ Figure 8 Schéma logique Figure 9 Classification prototype Figure 10 La recherche rapide intégrée à Plone Figure 11 Diagramme d activité Figure 12 Statistiques tierces dans Plone Figure 13 Google Analytics MAION-f, Samuel viii

10 Introduction Jusqu à présent, chaque groupe de travail de la Division Informatique (DINF) de l Université de Genève 4 se créait son propre intranet de partage. Dans un processus d uniformisation, il fut décidé de centraliser ces différents partages en une seule et même instance. Ainsi prend sa source le projet sur lequel j ai travaillé pour mon Bachelor Il s agissait donc de développer un intranet de gestion des connaissances commun à tout le département. Outre le développement d une classification qui réponde aux besoins, le mandat concernait également la migration de certaines données déjà en ligne sur d autres intranets. Ce présent mémoire est le rapport de ce travail que j ai effectué pour la Division Informatique. Il s organise tout d abord avec un état des lieux et une mise en situation pour se familiariser avec l environnement et le contexte du projet. Puis viendra un état de l art permettant un tour d horizon des pratiques et des connaissances, avec les définitions qui permettront de mieux cerner nos objectifs. Des éléments de réflexions et les quelques bémols exprimés ensuite rendront la réflexion autour du projet plus lucide et donnera un recul nécessaire. Ensuite de quoi la méthodologie, les objectifs et le calendrier poseront la réalisation du travail. L intranet en lui-même sera enfin abordé, avec son public cible, son étude des besoins et sa structuration et son développement Son cadre technique sera également abordé avec les outils mis en place et les difficultés rencontrées lors de la réalisation du mandat. Enfin, les éléments d évolution ouvriront sur les résultats obtenus et une conclusion du travail. 4 UniGE MAION-f, Samuel 1

11 1. État des lieux 1.1 Contexte universitaire L université de Genève est composée de 7 Facultés : Les Sciences La Médecine Les Lettres Les Sciences Économiques et Sociales Le Droit La Théologie La Psychologie et les sciences de l éducation et de l école de Traduction et d interprétation L UniGE recense également 9 Centres Interfacultaires : Informatique Gérontologie Institut Européen Histoire de la Réformation Sciences de l environnement Formation des enseignants Neurosciences Sciences affectives Finance Créée il y a tout juste 450ans, l Université de Genève est aujourd hui la deuxième plus grande Haute École de Suisse en nombres d étudiants. En 2008, l Université regroupait 13'379 étudiants et 5'250 collaborateurs, pour finalement délivrer 3'800 diplômes, dont 1'252 Bachelors, 891 Masters et 273 Doctorats. MAION-f, Samuel 2

12 1.2 La Division Informatique 5 La Division Informatique (DINF) de l Université de Genève est avant tout au service de la communauté universitaire en soutenant les missions de l enseignement et de la recherche de l Université ainsi que son fonctionnement administratif, en lui proposant des services informatiques de qualité basés sur un réseau performant et sur des technologies de pointe. La DINF est directement rattachée à la direction générale de l'université et conseille le rectorat en tant qu invité permanent de la Commission informatique. En outre, elle offre aux utilisateurs des prestations informatiques qui diffèrent suivant leur statut. En effet, il est fait distinction entre les prestations destinées aux étudiants et étudiantes et celles s adressant aux personnels administratifs et académiques. La division a également pour objectif prioritaire de renforcer les synergies avec les facultés. La Division Informatique est basée dans le bâtiment «Uni Dufour», au 24 de la rue du Général Dufour Organisation de la DINF 7 services distincts composent la Division Informatique : Sécurité informatique Helpdesk Organisation et ProjectOffice Développement et Maintenance Production et services Nouvelles technologies de l information, de la communication et de l enseignement Administration et Finances. 5 UNIGE DIVISION INFORMATIQUE. La Division Informatique au service de la communauté universitaire [en ligne]. (consulté le 22 avril 2009) MAION-f, Samuel 3

13 1.2.2 Quelques chiffres Afin de se faire une idée de l importance, tant en moyens techniques qu en ressources, de la Division Informatique, voici quelques chiffres évocateurs En 2008, la DINF c est : 225 To ( Mo) de données stockées sur bande (sauvegarde) 45 To ( Mo) de stockage en ligne boîtes aux lettres électroniques 7'000 prises fixes réseau et 200 km de câbles (en collaboration avec le DCTI) 660 bornes Wifi appels téléphoniques au Helpdesk par année 10'000 demandes de support traitées par année 150 serveurs gérés (physiques et virtuels) 10 To de trafic internet en moyenne par mois 1.3 Nature du travail et mandat Le travail attendu de la part du mandant est un site intranet de gestion des connaissances construit avec le framework Zope et son logiciel Plone. Ce mandat consiste en la migration de toute la documentation accumulée par la Division sur un système de gestion de contenu, selon une structuration établie, proposée au mandant. Cette classification électronique des documents est la pierre angulaire de ce travail. Cette documentation doit être facilement accessible depuis n importe quel environnement, via la classification ou un moteur de recherche. Ce dernier implique notamment l établissement d une politique de méta-données bien précise. Concernant le mandant, le produit livrable est un intranet fonctionnel, soumis à des tests avant la mise à disposition des collaborateurs. Le travail a commencé le 3 mars, à temps partiel dans un premier temps, entre les cours de la HEG. MAION-f, Samuel 4

14 2. État de l art Dans sa définition, la gestion des connaissances nécessaire ici vise à percevoir, identifier, analyser, organiser, mémoriser, et partager des connaissances entre les membres de l organisation, en particulier les savoirs créés par l'entreprise elle-même ou acquis de l'extérieur 6. Ici, l enjeu était de rassembler en un seul lieu virtuel la somme d informations créée par plusieurs services, ceci impliquant les différences de niveau d accès, les groupes de travail et donc d utilisateurs et les chaines de workflow. 2.1 Définitions Dans leur ouvrage Le projet Intranet : de l analyse des besoins de l entreprise à la mise en œuvre des solutions, Frédéric Alain, Denis Lafont et Jean-François Macary rappellent qu il existe beaucoup de visions complémentaires d un intranet, mais proposent de le définir comme étant : «L utilisation de tout ou partie des technologies et des infrastructures de l Internet pour les besoins de transport et de traitement des flux d information internes d un groupe d utilisateurs identifiés» (Frédéric Alain [et al.], 2000 : 41) Plus concrètement, un intranet est un réseau informatique qui est utilisé à l intérieur d une structure (entreprise ou toute autre entité), reposant sur les protocoles et les techniques d Internet (TCP/IP, serveur http ). Le but est de rendre accessible toutes les ressources informatiques référencées. Celles-ci sont réparties par groupes d utilisateurs intégrant des ayant-droits. Un dictionnaire, quant à lui, nous donnerait une définition plus généraliste : «Du préfixe intra- et de net, qui signifie filet et réseau, par extension. Réseau de télécommunication et de téléinformatique destiné à l'usage exclusif d'un organisme et utilisant les mêmes protocoles et techniques que l'internet» (Grand Dictionnaire Terminologique) 6 Gestion des connaissances. In : Wikipédia [en ligne]. Modifié le 20 avril (consulté le 22 avril 2009) MAION-f, Samuel 5

15 Un intranet repose généralement sur une architecture client/serveur. Les serveurs peuvent être multiples selon les services déployés : Tableau 1 Services et Serveurs déployables Services Serveur correspondant Partage de données Serveur de fichiers (NAS, SAN) Applications web Serveur http Stockage des informations Bases de Données (SQL par exemple) s et Instant messaging Serveurs de Messagerie (POP, SMTP) Identification des utilisateurs et annuaires Serveur d authentification Administration réseau Serveur et logiciel client de supervision des réseaux et systèmes (SNMP : Protocole Simple de Gestion de Réseau) VidéoConférences Serveurs de vidéoconférence Sans compter bien sûr les composantes de l infrastructure, telles que Routeurs, Switches, Pare-Feux etc inhérents au fonctionnement du réseau. Un intranet est, la plupart du temps, ouvert sur le Réseau des Réseaux, Internet. Cependant, l intranet a la particularité d être isolé de cette «zone sensible», grâce aux passerelles et à un ou plusieurs firewall (logiciels et hardware). Une zone dite démilitarisée (DMZ 7 ) peut également être mise en place. 7 En informatique de réseau, une «zone démilitarisée» est une sorte de réseau tampon intermédiaire entre le réseau local et Internet (au niveau du firewall), qui peut regrouper des serveurs publics, et qui surtout empêche les connexions directes vers le réseau interne et les attaques depuis le Web. Si l une des machines de la DMZ est compromise, la sécurité du réseau n est pas affectée par cette brèche. MAION-f, Samuel 6

16 Toutes les fonctionnalités d un intranet sont mises à disposition des utilisateurs par un logiciel client portail accessible par une interface web, disponible avec un browser classique. C est en 1996 que le cabinet Forrester Research proposa le premier concept d Intranet, dans un article intitulé The Full Service Intranet 8. Depuis, le concept s est développé, mais en restant ce qu il avait été défini il y a une poignée d années : «A full-service intranet is a TCP/IP network inside an organization that links the organization s people and information in a way that makes peolple more productive, information more accessible, and navigation through all the resources and applications of the organization s computing environment more seamless than ever before.» (Forrester Research, 1996) Frédéric Alain [et al.], dans son ouvrage Le projet intranet, va plus loin dans la définition de l intranet et décortique les principes fondamentaux d un site dit intranet. L auteur en dénombre 4 : La standardisation des composants du système d information : utilisation d éléments ouverts et interchangeables pour permettre une évolution Le recentrage du système d information sur les serveurs : toute l administration du système se fait sur le serveur, les applications ne sont pas diffusées sur aucun poste client. Elles sont programmées en HTML, JavaScript, CGI, Java ou autre, et sont conservées au niveau du serveur. La mise en place d un client universel pour donner accès au système d information via une interface unique : un portail donne accès, via un browser classique, à toutes les applications pouvant être utilisées, quelle que soit la plate-forme. L orientation du système d information sur la communication : la transmission d informations est au centre des préoccupations du système, quel que soit le support (rapports, analyses, documents textes, pdf, ppt, vidéos ) Si ces conditions sont remplies, alors le site peut être défini comme un intranet. 8 PINCINCE, Thomas J., GOODTREE, David, BARTH, Carolyn. The Full Service Intranet. Forrester Research Report, 1 er mars 1996, vol. 10, no 4. MAION-f, Samuel 7

17 Un intranet est un réseau à la base, qui fonctionne en autonomie mais qui peut être ouvert sur le réseau Internet, qui lui-même est un réseau de réseaux Afin de bien comprendre les analogies et les différences de l Internet et d un intranet, comparons ces 2 cas : Tableau 2 Comparaison Internet / Intranet Internet = Intranet = Des infrastructures publiques de transmission de données (payées par les opérateurs Internet) Des infrastructures privées de transmission de données (les réseaux locaux des entreprises concernées) + éventuellement l utilisation de l Internet comme un réseau étendu privé + Des outils et protocoles (les protocoles, langage et technologies de l Internet) + Des outils (une partie des protocoles, langages et technologies de l Internet) + Des utilisateurs (une communauté ouverte, celle des dizaines de millions d internautes) + Des utilisateurs (une communauté identifiée) + Des services (ceux fournis par les utilisateurs et entreprises connectées à Internet) + Des services (ceux fournis par les utilisateurs de l intranet) + Des informations (celles produites par les utilisateurs de l Internet) + Des informations (celles produites par les utilisateurs de l intranet) Source : Le projet intranet (2000 : p. 43) La différence fondamentale, nous rappelle Frédéric Alain, est que la population des utilisateurs est connue et identifiable et que les infrastructures réseaux sont MAION-f, Samuel 8

18 maîtrisées. Plus de possibilités sont également envisageables sur un intranet du fait de l assurance d une bande passante constante et élevée. 2.2 Historique Sources : Le Journal du Net et Le Projet intranet Même si des premières expériences avaient été effectuées dès 1972, c est au début des années 90 que le réseau Internet est ouvert à l usage commercial et, donc, au grand public. Ce Réseau des Réseaux s est créé par la volonté des entreprises utilisatrices et c est sur ce même schéma que se sont créés les intranets. C est au milieu des années 1990 qu apparaît le terme intranet et que le concept est identifié. Cependant, de nombreuses grandes organisations comme le CNRS ou EDF 9 utilisaient déjà depuis de nombreuses années les technologies de l Internet pour leurs besoins internes. L approche intranet s est développée dès que des logiciels de serveurs web, comme Apache 10 par exemple, ont pu être téléchargés depuis l Internet, et installés puis utilisés en interne, au sein d une entité Petit à petit, les intranets se sont multipliés pour échanger des informations. Chaque département, métier, pôle géographique, a fini par avoir droit à son propre intranet, souvent avec une infrastructure différente selon les cas (chartes graphiques, procédures, services déployés, plate-forme à disposition ). Une tendance qui a abouti à la présence de parfois plusieurs centaines d intranets au sein de certains grands groupes. Face à cela, il a fallu lancer un projet de remise à plat et proposer une centralisation des contenus sur une plate-forme unique, généralement une infrastructure de portail permettant également de proposer un accès consolidé aux applications. C était l avènement des CMS permettant de disposer d'un socle standardisé facilitant le partage de contenus, et permettant une publication de ces derniers par les opérationnels. 9 Electricité de France 10 Logiciel de serveur http, apparu en avril 1995 MAION-f, Samuel 9

19 2.3 Exemples de déploiements Comme nous allons le voir tout au long de ce mémoire, les services mis à disposition par un intranet sont nombreux. Cependant, la première brique d un intranet est bien souvent un serveur Web interne à une Entreprise ou un serveur de messagerie. Mais attardons-nous quelques instants sur deux cas d intranets qui illustrent bien les utilisations possibles On nous donne l exemple dans l ouvrage Le projet intranet de la société Olivetti. Cette entreprise italienne est devenue un des leaders mondiaux dans la fabrication de machines à écrire mécaniques, puis électriques. Depuis 1999, suite à une OPA 11 sur l opérateur national Telecom Italia, Olivetti est le plus grand opérateur de télécommunication de la péninsule. Olivetti a créé il y a quelques temps déjà un laboratoire virtuel entre les différents centres de recherche et développement italiens et étrangers. L objectif est d utiliser un serveur multimédia Web pour faciliter le partage et la gestion de l information entre les différentes entités du groupe. Partant du principe que l échange d idées et d informations est un catalyseur d innovation, l information est disponible partout, là où elle est souhaitée. La Télévision Suisse Romande fait partie du groupe SSR SRG Idée Suisse qui, lui-même possède plusieurs Unités d Entreprises Afin de centraliser l information et mettre en réseau les différentes antennes régionales, la TSR a mis à disposition de ses collaborateurs un intranet portail sur lequel il est possible de retrouver toutes sortes d informations de l occupation des studios par tel ou tel tournage à l anniversaire des collaborateurs en passant par le menu de la cafétéria! 11 Offre Publique d Achat MAION-f, Samuel 10

20 2.4 Intranet et télé-travail Une entreprise, par le biais d un intranet, ouvre ses connaissances aux employés internes, possiblement aux clients et/ou fournisseurs mais surtout aux travailleurs nomades! En effet, un intranet, de par son architecture, peut être accessible aux télé-travailleurs, consultants et autre externes gravitant autour de l entreprise. Un service dédié, reposant sur le protocole tunnel VPN, permet la connexion au réseau de l entreprise depuis l extérieur, comme l illustre ce schéma : Figure 1 Architecture intranet Source : Le Projet intranet (2000, p. 64) Le système d information est ainsi accessible depuis l intérieur de l entreprise, comme de l extérieur, aux personnes habilitées. MAION-f, Samuel 11

21 2.5 Intranet et Knowledge Management Il est clair que le but premier d un intranet est de faire circuler l information le mieux possible en interne L auteur Herwig Rollett identifie les processus d utilisation des connaissances comme suit : Figure 2 The process view of Knowledge Management Source : Kowledge Management : Processes and Technologies (2003, p. 10) Mise à disposition d une base de connaissances (comme Cisco par exemple), base de données de localisation de colis (Federal Express), simplification des démarches administratives pour les employés (ministère Français), annuaire de tous les employés autant de possibilités de partage des connaissances qui améliorent sensiblement l efficacité et la productivité. Travailler mieux en groupe, améliorer la communication (avec les clients comme les fournisseurs), développer une informatique plus souple, et développer le nomadisme et le télé-travail sont tous des objectifs de la mise en place d un intranet (Frédéric Alain [et al.], 2000 : ). Le travail en groupe est devenu une condition sine qua non de la productivité. Il y a plus de deux siècles, Adam Smith soulignait déjà le rôle du travail collaboratif dans un MAION-f, Samuel 12

22 texte sur la fabrique d épingles. Le principe est simple : 19 ouvriers qui travaillent chacun de leur côté ne parviennent pas à produire plus de 20 épingles par jour et par ouvrier Mais s ils se spécialisent chacun dans une étape de la fabrication, les cadences peuvent monter jusqu à 4'800 épingles par ouvrier et par jour Certes, on ne fabrique pas des épingles avec un intranet, mais l image est parlante : la notion de collaboration est fondamentale et un intranet de gestion des connaissances devient un véritable portail interne de travail collaboratif. Herwig Rollett, dans son livre Knowledge management : Processes and Technologies, nous explique que le brainstorming, base du travail en groupe, est d autant plus efficace avec un intranet puisqu il peut être asynchrone et décèle donc des idées : «typically benefits from large groups with the requisite variety for collecting interesting contributions» (Herwig Rollett, 2003) L utlisateur entretient deux relations avec l information. Soit il va la rechercher luimême, soit celle-ci est disséminée proactivement vers lui, suivant ses centres d intérêt C est cette distinction entre ces deux types, respectivement pull et push, qui est faite dans l ouvrage Management des connaissances en entreprise. Même si un intranet est un moyen privilégié pour la diffusion des connaissances, c est aussi un parfait contenant de la mémoire de l entreprise le capital des connaissances : Figure 3 Cycle de vie de la mémoire d entreprise Source : Management des connaissances en entreprise (2007, p. 262) MAION-f, Samuel 13

23 Comme l expliquent les auteurs de cet ouvrage, la vision des dirigeants a changé depuis les stratégies intranet Celle-ci est passée de «on va écrire des modes opératoires et on va stocker cela sur un cédérom que l on placera au coffre et que l on sortira en cas de besoin» à «on va réaliser un livre de connaissances qui sera disponible sur l intranet sous réserve d avoir les droits d accès». Pour reprendre l exemple de ce livre de connaissances, il sera alors connecté à d autres supports déjà existants : catalogues des produits et services de l entreprise, catalogue des réalisations antérieures, fiches de retour d expérience, photothèque, etc. Signalons cependant les risques de concentrer au même endroit la mémoire de l entreprise face à l espionnage industriel. C est pourquoi les DRM 12 sont extrêmement importants et que le projet sera certainement à classer confidentiel. Il faudra de plus appliquer les procédures associées à une telle sensibilité. 2.6 Intranet et stratégie du nénuphar L état actuel des connaissances serait incomplet sans l évocation de la particularité d un projet intranet «Une des clés du changement dans un projet de gestion des connaissances est la stratégie de déploiement du projet. Il y a là un changement radical par rapport à un projet classique. [ ] Les stratégies de déploiement de type schéma directeur pour un projet de gestion des connaissances (à moins justement qu il ne se réduise à un projet de système d information) se sont souvent révélées être un échec. Elles sont trop linéaires et ne prennent pas assez en compte les facteurs de motivation. Une stratégie de type socio-technique est nécessaire [ ] sous le nom de stratégie du nénuphar» (Herwig Rollett, 2003) La stratégie dite du nénuphar est un concept qui s appuie sur une devinette simple : «un nénuphar double sa surface tous les jours. Sachant qu il a déjà mis 40 jours pour couvrir la moitié de l étang, combien de jours mettra-t-il pour couvrir tout l étang?» On serait bien mal inspiré de répondre «80 jours» en pensant qu il faudra autant de temps pour couvrir une moitié qu une autre En effet, la croissance du nénuphar est exponentielle! Certes les cellules (morphogénèse) se divisent successivement, mais pendant longtemps, la courbe de croissance d un nénuphar se traîne au ras de zéro. En effet, le nénuphar a beau doubler chaque jour, cela ne se voit pas, car ce 12 Digital Right Management MAION-f, Samuel 14

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Projet en nouvelles technologies de l information et de la communication

Projet en nouvelles technologies de l information et de la communication Projet en nouvelles technologies de l information et de la communication Site Web universitaire du Prof. Jacques Moeschler. Nono Steeve Semestre de printemps 2013 Sous la direction du Prof Luka Nerima

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject)

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Objectifs et Enjeux Contexte et objectifs du projet Objectifs Mettre à disposition

Plus en détail

Revue scientifique en ligne

Revue scientifique en ligne Revue scientifique en ligne Projet NTIC Cyril Nghiem Semestre de printemps 2014 Travail supervisé par Messieurs Luka Nerima et Asheesh Gulati Tables des matières Contenu Introduction... 2 Diagramme UML

Plus en détail

PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER

PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER Année 2008/2009 PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER Licence Professionnelle Système informatique et logiciel Responsable du projet : Françoise GREFFIER SOMMAIRE I. PRESENTATION

Plus en détail

Impact du choix du SGBD et de l architecture client-serveur pour garantir le service d un SGBD mis sous forte charge concurrente

Impact du choix du SGBD et de l architecture client-serveur pour garantir le service d un SGBD mis sous forte charge concurrente Impact du choix du SGBD et de l architecture client-serveur pour garantir le service d un SGBD mis sous forte charge Travail de diplôme réalisé en vue de l obtention du diplôme HES par : Muhammad Maqbool

Plus en détail

Hébergement du site Le site est hébergé par l Ecole nationale des chartes sur un serveur dédié à l Urfist.

Hébergement du site Le site est hébergé par l Ecole nationale des chartes sur un serveur dédié à l Urfist. Refonte du site web 5 décembre 2008 MAPA Réf. 08 Inform 3 Cahier des charges Projet de refonte du site web de l 5 décembre 2008 I Analyse de l existant Type du site actuel L URFIST de Paris dispose actuellement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Sommaire. 1 Présentation 1.1 Vos interlocuteurs 1.2 Date de remise des offres

CAHIER DES CHARGES. Sommaire. 1 Présentation 1.1 Vos interlocuteurs 1.2 Date de remise des offres CAHIER DES CHARGES Utilisation du cahier des charges : - conservez ou modifier les textes en noir. Nous avons volontairement ajouté de nombreux points ou caractéristiques dans le cahier des charges. Vous

Plus en détail

Retour d expérience Inria sur sa GED

Retour d expérience Inria sur sa GED Retour d expérience Inria sur sa GED DSI SESI 13 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Solution Alfresco 2. Implémentation Alfresco chez Inria 3. Cas d usage 13 octobre 2015-2 1 Solution Alfresco 13 octobre 2015-3

Plus en détail

Intervenant : Peut-on innover en communication interne?

Intervenant : Peut-on innover en communication interne? Intervenant : Peut-on innover en communication interne? L innovation par l intranet 2.0 Conseil général des Hauts-de-Seine 1. Le contexte du projet 1. Le contexte du projet 1.1 Le contexte Un intranet

Plus en détail

Refonte du Site Internet du

Refonte du Site Internet du Refonte du Site Internet du Par Zereyakob Makonnen & Sauvain Renaud Mandataire : Claudine Sauvain Supervisé par Nerima Luka Projet réalisé dans le cadre du cours de Nouvelles Technologies de l'information

Plus en détail

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles Nuxeo Collaborative Portal Server 1 FONCTIONS CLEFS Gestion documentaire Chaîne de validation des documents Espaces de travail collaboratif Gestion des accès basée sur des rôles Sécurité Suivi des versions

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

ASTER et ses modules

ASTER et ses modules ASTER et ses modules Sommaire Caractéristiques du site internet Rubriques et pages... page 3 Actualités... page 3 Agenda... page 4 Sons... page 4 Documents à télécharger... page 4 Liens... page 4 Albums

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Travail collaboratif. Glossaire

Travail collaboratif. Glossaire Glossaire Ajax Traduction anglaise : Ajax (Asynchronous JavaScript And XML) AJAX est un combiné de différents langages de développement Web comme XHTML, JavaScript ou XML, il est fréquemment utilisé pour

Plus en détail

Intranet, ENT, ENS, Systèmes d information Quelles définitions, quels usages, quelles mises en place?

Intranet, ENT, ENS, Systèmes d information Quelles définitions, quels usages, quelles mises en place? Intranet, ENT, ENS, Systèmes d information Quelles définitions, quels usages, quelles mises en place? A l heure de la généralisation de l informatisation de notre société, notre école subit cette montée

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Séminaire INTERNET Nom de votre société Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Présentation du séminaire Introduction Historique Définitions Quelques chiffres Présentation d INTERNET Les composantes

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET...

EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET... SOMMAIRE PREAMBULE... 3 Tour d horizon du marché du KM et de la GED Chiffres clés EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET... 4 Une entreprise précurseur qui remporte l adhésion d acteurs reconnus et dispose d un réseau

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE POUR LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION DES MISSIONS DE L IGE Liste des abréviations IGE

Plus en détail

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage Technologies du Web Créer et héberger un site Web Page 1 / 26 Plan Planification Choisir une solution d hébergement Administration Développement du site Page 2 / 26 Cahier des charges Objectifs du site

Plus en détail

Release Notes POM v5

Release Notes POM v5 Release Notes POM v5 POM Monitoring http://www.pom-monitoring.com Ce document est strictement réservé à l usage de la société POM Monitoring. Il ne peut être diffusé ou transféré sans l autorisation écrite

Plus en détail

Créez et administrez vos sites Web

Créez et administrez vos sites Web Joomla! 3.3 Créez et administrez vos sites Web Didier MAZIER Table des matières.. 1 Chapitre 1 : Découvrir Joomla! A. Les raisons de créer un site sous Joomla!.. 9 B. Se documenter sur Joomla! 9 C. La

Plus en détail

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus 2 Le groupe Divalto, Solutions de gestion Catalyseur de performance Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Joomla : un système de gestion de contenu

Joomla : un système de gestion de contenu CHAPITRE 2 Joomla : un système de gestion de contenu Si SGC est l abréviation française pour système de gestion de contenu, l abréviation CMS de l anglais Content Management System est le terme le plus

Plus en détail

ACube. Charte méthodologique. Version 1.2 du 22/02/2010. Etat : Validé

ACube. Charte méthodologique. Version 1.2 du 22/02/2010. Etat : Validé Charte méthodologique Version 1.2 du 22/02/2010 Etat : Validé Communauté Adullact Projet SUIVI DES MODIFICATIONS Version Rédaction Description Vérification Date 1.0 S. Péguet Initialisation 20/03/07 1.1

Plus en détail

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009» Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Rapport Technique" Thème : conception et développement logiciel Note : 15,75/20 Rapport technique

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012. Spécialité : Analyste

CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012. Spécialité : Analyste CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012 Spécialité : Analyste Epreuve de rédaction, à l aide des éléments d un dossier, d un RAPPORT faisant appel à l esprit d analyse

Plus en détail

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel Référence : Auteur : Marion Verlaine Overscan 091222_Pratic_DF Date : 22/12/2009 Diffusion : Marion Verlaine (Overscan) Claire Buisine (PRATIC). Historique

Plus en détail

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise Lucid e-globalizer, solution globale de gestion de contenu multilingue. Ce document a pour objectif de vous présenter Lucid e-globalizer, la solution de gestion de contenu multilingue de Lucid i.t., ses

Plus en détail

gpod - JRES 2013 Résumé Mots-clefs 1 Introduction 2 Etat des lieux

gpod - JRES 2013 Résumé Mots-clefs 1 Introduction 2 Etat des lieux gpod - JRES 2013 Geoffroy VIBRAC Université François Rabelais de Tours 60 rue du Plat d'etain BP 12050 37020 Tours Cedex 1 Résumé gpod est un outil de Gestion des PrOduits Dangereux développé par l université

Plus en détail

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix 15 novembre 2007 Auteurs: Mahmoud EL GHOMARI E-mail: mahmoud.elghomari@eu.citrix.com Stéphane CAUNES E-mail: stephane.caunes@eu.citrix.com Riad

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Projet T1 : Extranet. Formation: Master SSI 03 Année : 2010-2011 Semestre : A10. Etudiants : Nicolas CHERRIERE Guillaume MONTASSIER Hicham KABBOURAT

Projet T1 : Extranet. Formation: Master SSI 03 Année : 2010-2011 Semestre : A10. Etudiants : Nicolas CHERRIERE Guillaume MONTASSIER Hicham KABBOURAT Formation: Master SSI 03 Année : 2010-2011 Semestre : A10 Projet T1 : Extranet Etudiants : Nicolas CHERRIERE Guillaume MONTASSIER Hicham KABBOURAT Responsables de l UV : Patrick LALLEMENT Alain CORPEL

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET Nom de l entreprise : Adresse : Tel : Fax : Email : Personne à contacter dans l entreprise : 1 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ENTREPRISE...3 2 PRESENTATION

Plus en détail

NVU, Notepad++ (ou le bloc-note), MySQL, PhpMyAdmin. HTML, PHP, cas d utilisation, maquettage, programmation connaissances en HTML, PHP et SQL

NVU, Notepad++ (ou le bloc-note), MySQL, PhpMyAdmin. HTML, PHP, cas d utilisation, maquettage, programmation connaissances en HTML, PHP et SQL Prise en main de NVU et Notepad++ (conception d application web avec PHP et MySql) Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Description Conception de pages web dynamiques à l aide

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME?

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? AUTEUR : HEFAIEDH MYRIAM DOSSIER TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION

Plus en détail

PARCOURS WEB DUREE CONDITIONS

PARCOURS WEB DUREE CONDITIONS PARCOURS WEB CONDITIONS D ADMISSION Être titulaire d un titre Bac+2 / Bac+3 (selon la formation) ou titre reconnu comme équivalent OU Avoir une expérience professionnelle de 3 ou 5 ans (selon la formation)

Plus en détail

VISON Vers un Intranet Sécurisé Ouvert au Nomadisme Eric Gautrin Comité de Concertation des Moyens Informatiques INRIA.

VISON Vers un Intranet Sécurisé Ouvert au Nomadisme Eric Gautrin Comité de Concertation des Moyens Informatiques INRIA. VISON Vers un Intranet Sécurisé Ouvert au Nomadisme Eric Gautrin Comité de Concertation des Moyens Informatiques INRIA 1 6 décembre 2005 2 Plan Contexte INRIA Enjeux et objectifs de VISON Service d authentification

Plus en détail

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009» 3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Etude de cas" Note : 11/20 Thème : réseaux de télécommunication et équipements

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

[ Hornet ] Charte de méthodologie

[ Hornet ] Charte de méthodologie [ Hornet ] Hornet Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'identique disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

Plus en détail

FICHE D ACTIVITE N 4 : APPLICATION SMARTPHONE DE GESTION DE FRAIS (ANDROID)

FICHE D ACTIVITE N 4 : APPLICATION SMARTPHONE DE GESTION DE FRAIS (ANDROID) FICHE D ACTIVITE N 4 : APPLICATION SMARTPHONE DE GESTION DE FRAIS (ANDROID) Table des matières I. Pôle de compétences concernées... 3 II. Circonstance et contexte... 3 III. Situation professionnelle et

Plus en détail

Présentation de la solution IZI-MEDIA mise en œuvre par SiteWebPro

Présentation de la solution IZI-MEDIA mise en œuvre par SiteWebPro Présentation de la solution IZI-MEDIA mise en œuvre par SiteWebPro 1. GENERALITÉS : LA GESTION DE CONTENU - CONTENT MANAGEMENT SYSTEM 1.1. LA GESTION DE CONTENU, C'EST QUOI? Un système de gestion de contenu

Plus en détail

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr Marché à Procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr CNDP/ 03 /2015 Cahier des clauses techniques

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Technicien en informatique ------- Année scolaire : 2014-2015 Mout.1 04/02/00

Technicien en informatique ------- Année scolaire : 2014-2015 Mout.1 04/02/00 Nom du professeur : Daniel CREVECOEUR Intitulé du cours : Réseaux informatiques 4p / 5p Classe : 6 TQ TINF Référence du programme utilisé REF : D/2005/7362/3/48 application 05-06 pour la classe de 5 ème

Plus en détail

Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015

Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015 Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015 Auteur Magali Guyon Fiat Lux www.fiatlux.fr 1 Fiche pratique : la base d un site internet, le HTML et le css Structure d'une page HTML L Hypertext Markup Language,

Plus en détail

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre.

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre. UE Atelier B Deux groupes de stagiaires ont suivi les exposés sur les séquences pédagogiques. Les échanges ont principalement porté sur les apports notionnels (quelles notions aborder), le bornage (jusqu

Plus en détail

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise?

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Les entreprises françaises sont peu préparées à affronter une éventuelle pandémie Le concept de plan de continuité d activité n est

Plus en détail

Troisième concours d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010»

Troisième concours d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Troisième concours d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "Etude de cas" Sujet : Architecture et Systèmes Note obtenue : 15,75/20 La société «Mission

Plus en détail

TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB

TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB 2 Trame cahier des charges site Web Vous êtes une entreprise, une collectivité, une association, et vous souhaitez faire réaliser un site web.

Plus en détail

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES LE LANGAGE HTML STRUCTURE D UNE PAGE En-tête et corps Syntaxe INSÉRER DES CONTENUS Texte : formatage (titre,

Plus en détail

Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint

Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint Travail collaboratif, gestion documentaire et publication Jean-François FUSTEC Table des matières 1 Chapitre 1 Introduction A. Préliminaires............................................................

Plus en détail

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain Messagerie & Groupeware augmentez l expertise de votre capital humain OUTLOOK 2010* Etude des fonctionnalités d un logiciel de messagerie Tout public 1 journée MG01 Maîtrise de l environnement Windows

Plus en détail

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation Chapitre 1 : Introduction A. Introduction 17 Chapitre 2 : Les langages A. L objectif 21 B. L HTML 21 1. L état des lieux 21 2. Les éléments HTML 21 3. Les attributs 22 4. Les caractères 23 5. Les espaces

Plus en détail

2008 : Diplômé Master 2 ASR (Architecture Système et Réseaux) Université d Evry (Evry - 91)

2008 : Diplômé Master 2 ASR (Architecture Système et Réseaux) Université d Evry (Evry - 91) Connaissances techniques Serveurs d application Langages et frameworks techniques Systèmes Réseaux et Sécurité IBM Tivoli Identity Manager (4.5, 4.6, 5.0, 5.1), IBM Tivoli Directory Server, IBM Tivoli

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET WEB

CONDUITE DE PROJET WEB 1) La conception fonctionnelle A. Déterminer la structure du site et des pages Web Livrables pour cette phase : Plan du site Trames de pages Spécifications fonctionnelles Tâche réalisée par le Web designer.

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011 La création de sites internet Le référencement de sites internet Je veux créer mon site internet Objectifs et démarche Les objectifs Définition Un site internet

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Introduction 02. II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04

SOMMAIRE. I. Introduction 02. II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04 SOMMAIRE I. Introduction 02 II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04 III. Présentation de l'association 05 a. Présentation juridique et géographique 05 b. Présentation de

Plus en détail

Filière métier : Administrateur messagerie et portail collaboratif

Filière métier : Administrateur messagerie et portail collaboratif Filière métier : Administrateur messagerie et portail collaboratif L émergence de nouveaux outils (webcam, forum en ligne, messagerie instantanée ) à côté des outils traditionnels (pack office, moteur

Plus en détail

ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0

ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0 ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0 V3 Sommaire Sommaire... 2 Note :... 2 Quelques Notions... 3 Profil :... 3 Pages :... 5 Créer du contenu... 6 Identification de l administrateur :...

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES SDTICE/SDITE Version : 1.0 - Date création : 09/01/09 1. Périmètre des S2i2e Les S2i2e ont pour objectif principal

Plus en détail

Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations?

Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations? Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations? Dominique Cotte Journée des professionnels de l IST Nancy 21 Juin 2005 Quelle attitude vis-à-vis des nouveaux concepts? Avalanche de concepts

Plus en détail

Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech

Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech CAHIER DES CHARGES Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech auteur : Communication Externe validé par : Présidence 1/14 Annexe : Acronymes FEDERP : BDE : Fédération des Elèves

Plus en détail

TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2

TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2 TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2 Enseignant : Serge Parent Bureau : 841.3G Téléphone : 418-547-2191, poste 7134 Courriel: serge.parent@cjonquiere.qc.ca Élève 2

Plus en détail

Spip 2. Premiers pas pour créer son site web. Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Sandrine Burriel

Spip 2. Premiers pas pour créer son site web. Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Sandrine Burriel Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux Spip 2 Premiers pas pour créer son site web Avec la contribution de Sandrine Burriel Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 978-2-212-12502-3 Table des matières AVANT-PROPOS............................................................

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Articuler logiques de service et logiques éditoriales : quels choix pour le développement du portail du REIT?

Articuler logiques de service et logiques éditoriales : quels choix pour le développement du portail du REIT? Articuler logiques de service et logiques éditoriales : quels choix pour le développement du portail du REIT? Anne PIPONNIER, Université de Bordeaux3, GRESIC Résumé Le programme de transfert prévoit le

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE SUR LES SITES INTERNET GÉRÉS PAR LA DOCUMENTATION

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives, mises

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15 Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 Déploiement dans les SAMU-Centre 15 Mission de préfiguration ASIP 9, rue Georges Pitard 75 015 Paris Tél 01 58 45 32 50 Fax 01 58 45 33

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

Imaginez un Intranet

Imaginez un Intranet Imaginez un Intranet clé en main et économique, adapté à vos besoins! Connectikup : Votre solution intranet/extranet/portail collaboratif Vous avez besoin de partager, organiser, synchroniser et sécuriser

Plus en détail

École d études sociales et pédagogiques

École d études sociales et pédagogiques École d études sociales et pédagogiques Plan d Action Management PAM Rapport final Mont-sur-Lausanne, le 3 avril 2008 L esprit, la réflexion et l action: les couleurs de vos succès! 1 EESP_10 Rapport -

Plus en détail

Compte-Rendu SDL. «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants»

Compte-Rendu SDL. «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants» Compte-Rendu SDL Auteurs : BOUTROUILLE Alexis BAILLEUL Pierre Tuteur : Ioan Marius Bilasco «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants» Master MIAGE 1 Année 2012/2013 1 Remerciements

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour :

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour : CAHIER DES CHARGES POUR LA RÉALISATION DU SITE WEB Nom du commanditaire :... Dossier suivi par :......... Date de réalisation : Date de mise à jour : Référence du dossier :......... Ce document est distribué

Plus en détail

Toute personne souhaitant maîtriser les techniques liées à la conception de produits multimédia et à la création de sites Web.

Toute personne souhaitant maîtriser les techniques liées à la conception de produits multimédia et à la création de sites Web. Web Designer Durée 90 jours (630 h) Public Toute personne souhaitant maîtriser les techniques liées à la conception de produits multimédia et à la création de sites Web. Objectifs La formation Web designer

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un site Internet

Modèle de cahier des charges pour un site Internet Modèle de cahier des charges pour un site Internet Modèle de cahier des charges Site Internet 1 Ce document a pour objectif de préciser quels éléments doivent être détaillés dans votre cahier des charges

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE

... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE @... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes 12 boulevard des Frères Lumière - BP 48 29260 LESNEVEN

Plus en détail

SPIP 1.9. Créer son site avec des outils libres. Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Perline

SPIP 1.9. Créer son site avec des outils libres. Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Perline Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux SPIP 1.9 Créer son site avec des outils libres Avec la contribution de Perline, 2007, ISBN : 2-212-12002-8 Table des matières AVANT-PROPOS..........................................................

Plus en détail

Présentation générale du projet data.bnf.fr

Présentation générale du projet data.bnf.fr Présentation générale du projet data.bnf.fr La Bibliothèque nationale a mis en œuvre un nouveau projet, qui a pour but de rendre ses données plus utiles sur le web. Ceci nécessite de transformer données

Plus en détail

www.qualios.com QUALIOS le logiciel au service du management et de la qualité Lauréat Prix France Qualité Performance 2014

www.qualios.com QUALIOS le logiciel au service du management et de la qualité Lauréat Prix France Qualité Performance 2014 www.qualios.com QUALIOS le logiciel au service du management et de la qualité Lauréat Prix France Qualité Performance 2014 Certifié ISO9001 depuis 2006 Les portails collaboratifs Les portails sont les

Plus en détail

Ateliers Jur@TIC. votre site web

Ateliers Jur@TIC. votre site web Ateliers Jur@TIC Créer ou améliorer votre site web La démarche d Ateliers Jur@TIC Jur@TIC intermédiaire entre les entreprises du Jura et les professionnels TIC Objectif des ateliers : Faire mieux connaître

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 APPLICATIONS... 27 APPLICATIONS... 34

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 APPLICATIONS... 27 APPLICATIONS... 34 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 L information et le système d information... 19 I. La place du système d information dans l organisation... 19 A. L organisation et ses composants... 19 B. L organisation

Plus en détail

BUSINESSOBJECTS EDGE PREMIUM

BUSINESSOBJECTS EDGE PREMIUM PRODUITS BUSINESSOBJECTS EDGE PREMIUM Avantages de la Business Intelligence Assurer une visibilité intégrale des activités Identifier de nouvelles opportunités Détecter et résoudre les problèmes Remplacer

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS DOC

LIVRE BLANC QUALIOS DOC LIVRE BLANC QUALIOS DOC Version 4.0 4, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par SAS

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail