Préménopause Est-ce nécessaire de modifier son alimentation? Sonia Fortin, Dt. P.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préménopause Est-ce nécessaire de modifier son alimentation? Sonia Fortin, Dt. P."

Transcription

1

2 Préménopause Est-ce nécessaire de modifier son alimentation? Sonia Fortin, Dt. P. Nutritionniste et coordonatrice de recherche, plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) à l IRCM

3 Préménopause Phase critique qui se caractérise par des changements importants sur le plan hormonal et morphologique Période où l on remarque une augmentation de l incidence de certaines maladies chez les femmes diabète, obésité, MCV, ostéoporose, etc. Les femmes passent plus du 1/3 de leur vie en ménopause, la promotion de la santé à cette période est cruciale Les habitudes alimentaires et l activité physique représentent d importants facteurs modifiables

4 Rôle de l alimentation à la préménopause Permet d optimiser la santé des femmes durant cette période de transition Permet d observer des effets bénéfiques gestion de poids diminution de A1C de 1 à 2 % amélioration des paramètres cliniques et métaboliques (profil lipidique, TA) Permet de prévenir/ralentir les complications associées à la ménopause North American Menopause Society (NAMS)

5 Gestion du poids L excès de poids et l inactivité physique sont des facteurs de risque importants contribuant au diabète de type II En début de ménopause, les femmes prennent 0,5 kg par année, jusqu à concurrence de 5 kg au total Pour éviter une prise de poids équilibre énergétique activité physique et apports caloriques

6 Traitement nutritionnel Approche individualisée suivant les recommandations du Guide Alimentaire Canadien Aliments variés provenant de chacun des groupes alimentaires Aliments à faible densité énergétique éviter la surconsommation en calories Alimentation faible en matières grasses et riche en fibres Constance dans la répartition des apports alimentaires 3 repas équilibrés par jour

7 Aliments à faible densité calorique Ces aliments contiennent moins de calories car ils renferment souvent beaucoup d eau et de fibres L eau et les fibres ajoutent du volume aux aliments et occupent plus de place dans l estomac sans ajouter de calories. Le contenu en eau : la densité énergétique La quantité de fibres : la densité énergétique Le contenu en matières grasses : la densité énergétique

8 Source: Dr Howard M Shapiro, Le régime Shapiro Densité calorique

9 Source: Dr Howard M Shapiro, Le régime Shapiro Densité calorique

10 Les fibres Une augmentation de la consommation en fibres alimentaires permettrait d atteindre plus rapidement l effet de satiété et encouragerait une perte de poids (Berthold et al. 2008) Une consommation de 5 portions et plus de fruits et légumes par jour permettrait une diminution de 50 % des risques de diabète (Hu 2003) Un apport en fibres de 23 g par jour permettrait une diminution de 34 % des risques MCV chez des femmes en péri et postménopause (Wolk et al.,1999)

11 Les fibres Recommandations: Visez un apport en fibres alimentaires > 25 g par jour, dont 6 à 10 g sous forme de fibres solubles (légumes, fruits, avoine et psyllium) Consommez 5 portions et plus de fruits et légumes par jour Consommez au moins la moitié de vos portions de produits céréaliers sous forme de grains entiers

12 Calcium et vitamine D Une accélération de la perte osseuse est remarqué à la préménopause et attribué au manque d oestrogènes (Nichols, Bonnick, Sanborn, 2000) Un augmentation de l apport en calcium et vitamine D encouragerait une perte de poids et diminution de la masse adipeuse (Zemel et al. 2004) Une concentration élevée en vitamine D serait associée à une diminution du risque de diabète (Liu et al. 2010) Un apport adéquat en calcium et vitamine D permettrait de réduire la perte osseusse et le risque de fracture chez les femmes en ménopause (Beaufrere et al. 2000)

13 Calcium et vitamine D Recommandations: Calcium = 1000 mg/jour (jusqu à 1500 mg chez les femmes sans hormonothérapie) Sources alimentaires à privilégier 3 portions de produits laitiers/jour, incluant 1 verre de lait (250 ml) Vitamine D = 400 UI/jour (10 µg) Exposition au soleil Sources alimentaires : poisson, produits laitiers enrichis Un supplément de (400 UI) 10 µg est recommandé chez les femmes de plus de 50 ans Phytates (son des céréales) et oxalates (légumes verts) : l absorption du calcium Caféine, sodium et alcool la perte de calcium dans l urine

14 Les phytoestrogènes À la préménopause, la sécrétion d oestrogène, causant plusieurs complications dont les bouffées de chaleur Près de 85 % des femmes souffrent de bouffées de chaleur durant la ménopause Effets bénéfiques d une alimentation riche en phytoestrogènes (protéine de soya) de la fréquence des bouffées de chaleur de % chez des femmes en péri et post ménopause (Albertazzi et al., 1998) des risques de maladies cardiovasculaires chez des femmes en préménopause (Merzdemlow et al., 2000) Ralentissement de la perte osseuse après 6 mois chez des femmes en ménopause (Potter et al., 1998)

15 Les phytoestrogènes Composés d origine végétale (dérivés du stérol des plantes) Le mécanisme d action des phytoestrogènes est relié à leur capacité à se lier au site des récepteurs d oestrogène Recommandations : Visez 25 g de protéines de soya par jour 200 g de tofu 1500 ml de lait de soya 165 g de fèves de soya rôties 180 g de tempeh Recommandation de US Departement of Healt and Human Services

16 Résumé des recommandations Favorisez une alimentation variée & équilibrée Privilégiez des aliments à faible densité énergétique Visez un apport élevé en fibres Inclure au moins 5 portions de fruits et légumes/jour moitié des portions de produits céréaliers sous forme de grains entiers Visez un apport adéquat en calcium et vitamine D 3 portions de produits laitiers enrichis 2 repas de poisson par semaine Inclure des aliments riches en protéines de soya

17 Conclusion La modification des habitudes alimentaires est primordiale à la préménopause afin d optimiser l intervention et prévenir les complications associées. Merci

Recommandations. primaire DeS CanCerS. pour la prévention

Recommandations. primaire DeS CanCerS. pour la prévention Recommandations pour la prévention primaire DeS CanCerS Activité physique > Limiter les activités sédentaires (ordinateur, télévision ). > Chez l adulte, pratiquer au moins 5 jours par semaine au moins

Plus en détail

L ALIMENTATION DU PATIENT DIABÉTIQUE

L ALIMENTATION DU PATIENT DIABÉTIQUE L ALIMENTATION DU PATIENT DIABÉTIQUE Comment? *Diminution des graisses *Contrôle des sucres et féculents *Au moins 3 repas par jour *Faire un vrai petit-déjeuner *Augmenter l'activité physique! Dans quels

Plus en détail

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits L intervention nutritionnelle et ses bienfaits Sonia Fortin, Dt. P. Nutritionniste et coordonnatrice de recherche Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Diabète Maladie

Plus en détail

ALIMENTATION ET POLYARTHRITE

ALIMENTATION ET POLYARTHRITE ALIMENTATION ET POLYARTHRITE ALIMENTATION NORMALE EQUILIBREE 5 fruits et légumes par jour minimum Pain, céréales, pomme de terre et légumes secs à chaque repas et selon l appétit 3 produits laitiers par

Plus en détail

J ai du cholestérol mais pas de médicament, C est normal Docteur?

J ai du cholestérol mais pas de médicament, C est normal Docteur? J ai du cholestérol mais pas de médicament, C est normal Docteur? Mais dites-moi, Docteur, à partir de quel taux ai-je trop de mauvais cholestérol? Il n y a pas un chiffre donné, cela dépend des particularités

Plus en détail

MISSION 1. Matières grasses. Glucides. Protéines

MISSION 1. Matières grasses. Glucides. Protéines MISSION 1 À CHACUN SON RÔLE Apprendre en s amusant, Les glucides, les matières grasses et les protéines te donnent de l énergie. Peux-tu relier ces nutriments à leur fonction principale? Une source importante

Plus en détail

Manger sensé. Cora Loomis, diététiste-nutritionniste. 17 octobre 2012

Manger sensé. Cora Loomis, diététiste-nutritionniste. 17 octobre 2012 Manger sensé Cora Loomis, diététiste-nutritionniste 17 octobre 2012 Objectif Vous faire découvrir le concept de manger sensé Tout d abord, la définition «Manger sensé», c est manger selon sa faim et choisir

Plus en détail

Voici : Bien manger avec le Guide alimentaire canadien

Voici : Bien manger avec le Guide alimentaire canadien Voici : Bien manger avec le Guide alimentaire canadien Objectifs Examiner les données probantes et le processus utilisés pour élaborer le document Bien manger avec le Guide alimentaire canadien (2007)

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I- DÉFINITIONS Nutrition : c est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses besoins en

Plus en détail

DIABETE ET ALIMENTATION. IFSI St Joseph Croix-Rouge Promotion 2008-2011

DIABETE ET ALIMENTATION. IFSI St Joseph Croix-Rouge Promotion 2008-2011 DIABETE ET ALIMENTATION 1 INTRODUCTION Le contrôle et la surveillance de l alimentation sont essentiels pour une personne diabétique. En effet, la surveillance de l alimentation permet d éviter des variations

Plus en détail

Avantages et désavantages d une alimentation végétarienne pour la santé

Avantages et désavantages d une alimentation végétarienne pour la santé Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Recommandations Date: Mai 2007 Avantages et désavantages d une alimentation

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDO BASIQUE ET IMPORTANCE DE L INDEX GLYCEMIQUE

EQUILIBRE ACIDO BASIQUE ET IMPORTANCE DE L INDEX GLYCEMIQUE CONFERENCE DU DOCTEUR CAMINADE, PHARMACIEN CONSEIL EQUILIBRE ACIDO BASIQUE ET IMPORTANCE DE L INDEX GLYCEMIQUE 1/ LES ENJEUX : veiller à la bonne santé, éviter les maladies cardio-vasculaires, l obésité

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 21 SOMMAIRE Les minéraux Qui sont-ils? Quelques chiffres clés Leurs fonctions Le saviez-vous? Les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) Quelles en sont les

Plus en détail

SPORT & ALIMENTATION

SPORT & ALIMENTATION SPORT & ALIMENTATION Forum Sport Santé Environnement Petite-Ile Mai 2013 Dr Ombeline BLANC Experun Performance Reproduction interdite sans autorisation www.experun.net Alimentation lors de la préparation

Plus en détail

Les Glucides. Session 4

Les Glucides. Session 4 Les Glucides Session 4 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter la proportion

Plus en détail

Il ne faut pas être un acrobate pour équilibrer son cholestérol

Il ne faut pas être un acrobate pour équilibrer son cholestérol Il ne faut pas être un acrobate pour équilibrer son cholestérol Cette brochure vous propose quelques conseils permettant de maintenir un cholestérol sain de façon naturelle. Bon et mauvais cholestérol

Plus en détail

La nutrition et la santé humaines (première partie)

La nutrition et la santé humaines (première partie) La nutrition et la santé humaines (première partie) http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/fruits-101207.jpg Nutriment: Substance chimique, retrouvée dans la nourriture, qui est utilisée

Plus en détail

Informations générales destinées aux élèves La pyramide alimentaire Les groupes d aliments

Informations générales destinées aux élèves La pyramide alimentaire Les groupes d aliments Informations générales destinées aux élèves La pyramide alimentaire Les groupes d aliments La pyramide alimentaire Par sa forme, la pyramide alimentaire illustre très bien la hiérarchie des différents

Plus en détail

Nutrition et Ostéoporose

Nutrition et Ostéoporose Objectifs Nutrition et Ostéoporose Que faut-il savoir? Savoir conseiller une alimentation adéquate pour prévenir l ostéoporose Identifier les patients à risque Intégrer à une consultation au cabinet une

Plus en détail

Rendre les écoles de l Ontario plus saines et plus propices à l apprentissage

Rendre les écoles de l Ontario plus saines et plus propices à l apprentissage Rendre les écoles de l Ontario plus saines et plus propices à l apprentissage Gerard Kennedy Ministre de l Éducation 20 octobre 2004 Pourquoi avoir des écoles saines? Un bonbon ou une pomme? Le choix est

Plus en détail

Prévenir... l obésité de l enfant

Prévenir... l obésité de l enfant Prévenir... l obésité de l enfant 1 Surpoids et obésité chez l enfant : la prévention s impose En France, 1 enfant sur 10 présente un excès de poids à l âge de 10 ans (1) La fréquence de l excès de poids

Plus en détail

L élaboration des menus

L élaboration des menus L élaboration des menus Afin d atteindre les objectifs de qualité recommandée en restauration collective, des outils pratiques de contrôle des fréquences de présentation des aliments ont été élaborés.

Plus en détail

Autrement dit, - une protéine = un mur - un acide aminé = une brique dans le mur. Donc, toutes les briques doivent être présentes pour un mur solide!

Autrement dit, - une protéine = un mur - un acide aminé = une brique dans le mur. Donc, toutes les briques doivent être présentes pour un mur solide! J ai préparé cette chronique à la demande du Club de coureurs Chaleur. La chronique est le fruit d un travail de recherche dans la documentation disponible. Elle ne remplace pas l avis d un.e professionnel.le

Plus en détail

ANNEXE 4 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments

ANNEXE 4 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments ANNEXE 4 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments Annexe 4.1 : Populations en métropole, fréquences de services des aliments pour les nourrissons et jeunes enfants en établissement

Plus en détail

UNE ALIMENTATION SAINE. Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine

UNE ALIMENTATION SAINE. Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine UNE ALIMENTATION SAINE Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES Manger 3 repas/jour à des heures régulières Mangez lentement et choisissez des aliments nutritifs! Ne pas

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 14 HERBANEWS SOMMAIRE LES MINERAUX Le calcium Le fer Le magnésium Le calcium A retenir L évolution de l alimentation ces dernières décennies s accompagne d

Plus en détail

Les Glucides et les Lipides. Session 4

Les Glucides et les Lipides. Session 4 Les Glucides et les Lipides Session 4 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter la proportion des protéines par rapport aux glucides et lipides,

Plus en détail

PREVENTION PRIMAIRE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES: L HTA. CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES IDES Blandine SORO 09-03-2016

PREVENTION PRIMAIRE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES: L HTA. CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES IDES Blandine SORO 09-03-2016 PREVENTION PRIMAIRE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES: L HTA CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES IDES Blandine SORO 09-03-2016 PLAN MESURES HYGIENO-DIETETIQUES Le sport L alimentation Tabac et alcool ELEMENTS DE

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires Les facteurs de risques L influence majeure des facteurs nutritionnels sur le risque cardiovasculaire, et en particulier coronarien, est démontrée par de nombreux travaux épidémiologiques. Par son impact

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 59 HERBANEWS SOMMAIRE Le calcium Rôles et besoin en calcium dans notre organisme Les recommandations et les sources alimentaires de calcium Les alternatives

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Février 2008

Le Bulletin du B.E.N. Février 2008 Le Bulletin du B.E.N. Février 2008 Le régime végétarien: bon pour vous? De nos jours, de plus en plus de gens pratiquent une des formes du végétarisme. Bien qu il soit tout à fait possible de le faire

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 20 SOMMAIRE Les vitamines Qui sont-elles? Quelques chiffres clés Leurs fonctions Les apports conseillés Quelles en sont les sources? Les réponses Herbalife

Plus en détail

Sources alimentaires de fer

Sources alimentaires de fer Sources alimentaires de fer Renseignements au sujet du fer Le fer est un minéral qui est important pour la santé. Le fer transporte l'oxygène vers toutes les parties de l'organisme. Si vous manquez de

Plus en détail

Création de collation sportive

Création de collation sportive Création de collation sportive 3e année du secondaire CAHIER DE L ENSEIGNANT Création de collation sportive Recherche - dépenses énergétiques et nutrition Équipe no: Noms: Déterminez les dépenses énergétiques

Plus en détail

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE OBÉSITE. Blaine Stiger - FOTOLIA DES REPONSES CLAIRES

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE OBÉSITE. Blaine Stiger - FOTOLIA DES REPONSES CLAIRES LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE OBÉSITE Blaine Stiger - FOTOLIA DES REPONSES CLAIRES Risque Cardiovasculaire global Certains comportements de notre vie de tous les jours augmentent notre probabilité de faire

Plus en détail

QUELQUES STATISTIQUES

QUELQUES STATISTIQUES LE POINT SUR... Les collations Bien que les jeunes prennent habituellement deux repas sur trois à la maison, le nombre d heures passées en milieu scolaire signifie qu une certaine quantité d aliments doit

Plus en détail

Le végétarisme et ses 30 bienfaits pour la santé

Le végétarisme et ses 30 bienfaits pour la santé Le végétarisme et ses 30 bienfaits pour la santé Les raisons d'être végétarien sont multiples et sont propres à chacun. Il existe différents types de végétarisme: lequel vous convient le mieux? Voici les

Plus en détail

POUR MIEUX ORIENTER VOS PATIENTS VERS DES CHANGEMENTS ALIMENTAIRES PERTINENTS

POUR MIEUX ORIENTER VOS PATIENTS VERS DES CHANGEMENTS ALIMENTAIRES PERTINENTS POUR MIEUX ORIENTER VOS PATIENTS VERS DES CHANGEMENTS ALIMENTAIRES PERTINENTS Quelques mots sur moi Diététiste clinique en milieu communautaire au Centre de santé communautaire de l Estrie à Bourget dans

Plus en détail

Guide pour mieux comprendre le diabète de type 2

Guide pour mieux comprendre le diabète de type 2 Guide pour mieux comprendre le diabète de type 2 foie pancréas OÙ SE TROUVE LE SUCRE Dans ce dépliant, le est le type de sucre qui se trouve dans notre corps (sucre dans le sang). Le sucre provient de

Plus en détail

Restauration Scolaire

Restauration Scolaire Le guide de la Restauration Scolaire La qualité de l alimentation joue un rôle essentiel dans le développement, la santé, et plus largement le bien-être de nos enfants. Outre l équilibre des menus et le

Plus en détail

Institut National de la Boulangerie Pâtisserie. Formation. Recherche et Développement Diffusion de l information Conseil en entreprises

Institut National de la Boulangerie Pâtisserie. Formation. Recherche et Développement Diffusion de l information Conseil en entreprises Institut National de la Boulangerie Pâtisserie Formation Recherche et Développement Diffusion de l information Conseil en entreprises Formations modulables Thèmes : boulangerie, pâtisserie, confiserie,

Plus en détail

Diabète et équilibre alimentaire

Diabète et équilibre alimentaire Diabète et équilibre alimentaire 1 Définition et prévalence 2 Complications 3 Quelle diététique pour limiter les complications? 4 Alimentation : faites comme tout le monde...devrait faire 4.1 Comment gérer

Plus en détail

Item 56 : Prévention nutritionnelle de l'ostéoporose

Item 56 : Prévention nutritionnelle de l'ostéoporose Item 56 : Prévention nutritionnelle de l'ostéoporose Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Rappels physiologiques...

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 36 SOMMAIRE Les compléments alimentaires Quelques chiffres Qui sont-ils? Leurs intérêts Leur réglementation Les repères du PNNS Les compléments alimentaires

Plus en détail

ANR des protéines NUTRITION POST-NATALE. Humain 180 7.0 3.8 0.9. Cheval 60 6.2 1.9 2.5. Vache 47 4.8 3.7 3.4. Chèvre 19 4.1 4.5 2.

ANR des protéines NUTRITION POST-NATALE. Humain 180 7.0 3.8 0.9. Cheval 60 6.2 1.9 2.5. Vache 47 4.8 3.7 3.4. Chèvre 19 4.1 4.5 2. Jours requis pour doubler le poids à partir de la naissance Espèces Jours Lactose (%) Lipides(%) Protéines(%) NUTRITION POST-NATALE Humain 180 7.0 3.8 0.9 Cheval 60 6.2 1.9 2.5 Vache 47 4.8 3.7 3.4 Chèvre

Plus en détail

introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9

introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9 Table des matières introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9 Petit cours de biologie 10. Les causes et les facteurs de risque 11 Les complications liées à l ostéoporose 12 Le dépistage, la prévention et le traitement

Plus en détail

INTRODUCTION 7 LA MÉNOPAUSE 9

INTRODUCTION 7 LA MÉNOPAUSE 9 TABLE des matières INTRODUCTION 7 LA MÉNOPAUSE 9 Petit cours de biologie 10 Les symptômes de la ménopause 10 Les conséquences de la ménopause 11 Les recommandations générales 12 RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES

Plus en détail

JE CONNAIS MA LEçON SI :

JE CONNAIS MA LEçON SI : Prénom : Date : Evaluation - Les aliments Connaissances et capacités évaluées A AR ECA Connaître les 7 groupes alimentaires. Connaître le rôle de chaque groupe dans l organisme. Savoir ce que signifie

Plus en détail

POURQUOI REPÉRER L EXCÈS DE POIDS?

POURQUOI REPÉRER L EXCÈS DE POIDS? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E O N N E P R AT I Q U E Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Septembre 2011 POURQUOI REPÉRER L EXCÈS DE POIDS?

Plus en détail

Fibres alimentaires :

Fibres alimentaires : Guide pratique N 8 Fibres alimentaires : où en trouver pour satisfaire nos besoins? L Observatoire du pain Depuis sa création en 2006, l Observatoire du pain contribue à l amélioration des connaissances

Plus en détail

Education thérapeutique (ETP) en cardiologie

Education thérapeutique (ETP) en cardiologie Education thérapeutique (ETP) en cardiologie L ETP couvre l ensemble des compétences et des processus nécessaires pour gérer au quotidien une maladie et un traitement. L ETP est un processus continu intégré

Plus en détail

Syndrome métabolique après chimiothérapie

Syndrome métabolique après chimiothérapie Syndrome métabolique après chimiothérapie Bruno Raynard Unité Transversale de Diététique et de Nutrition Département des soins de support Gustave Roussy Cancer Campus Grand Paris bruno.raynard@gustaveroussy.fr

Plus en détail

La boisson-repas Appeal est conçue pour ceux et celles qui désirent savourer une boisson rafraîchissante en collation ou comme substitut de repas.

La boisson-repas Appeal est conçue pour ceux et celles qui désirent savourer une boisson rafraîchissante en collation ou comme substitut de repas. PAGE D INFORMATION SUR LES PRODUITS PHARMANEX Appeal BOISSON-REPAS Positionnement Chaque portion de la boisson-repas Appeal offre un apport essentiel en glucides et en protéines, et constitue une excellente

Plus en détail

MODIFICATIONS DES HABITUDES DE VIE

MODIFICATIONS DES HABITUDES DE VIE MODIFICATIONS DES HABITUDES DE VIE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 61 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE VIE Certaines

Plus en détail

L alimentation pendant la grossesse et la période d allaitement

L alimentation pendant la grossesse et la période d allaitement Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Communication Questions et réponses La grossesse et la période d allaitement L alimentation

Plus en détail

Utilisez l étiquetage nutritionnel pour faire des choix alimentaires éclairés

Utilisez l étiquetage nutritionnel pour faire des choix alimentaires éclairés Utilisez l étiquetage nutritionnel pour faire des choix alimentaires éclairés L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments La valeur nutritive La liste des ingrédients Ingrédients: Blé

Plus en détail

PROFIL DES ALIMENTS Energie (kcal) Aliments de Catégorie Aliment Portion par portion Ce qu'apporte l'aliment Points faibles remplacement indiquée

PROFIL DES ALIMENTS Energie (kcal) Aliments de Catégorie Aliment Portion par portion Ce qu'apporte l'aliment Points faibles remplacement indiquée Glucide 1 : féculent Lentilles cuites 200g 180 Pois chiches cuits 200g 220 Taboulet cuit 200g 280 Pâtes cuites 300g 360 Glucides (très) lents fibres dites solubles protéines végétale (rare dans les autres

Plus en détail

poulet chocolat biscuit poisson carotte fromage frites salade Peux-t-on trouver tous ces aliments tels quels dans la nature? Pourquoi?

poulet chocolat biscuit poisson carotte fromage frites salade Peux-t-on trouver tous ces aliments tels quels dans la nature? Pourquoi? Corrigé D où viennent les aliments que nous mangeons? Colorie la pastille en vert pour les aliments d origine végétale et en rouge pour les aliments d origine animale. abricot yaourt œufs chips pain aubergine

Plus en détail

Ce que je sais sur l hypertension artérielle

Ce que je sais sur l hypertension artérielle es urel! Ce que je sais sur l hypertension artérielle Une personne est hypertendue lorsque sa tension au repos est égale ou supérieure à : m A. m B. 16/9 m C. 16/10 L hypertension peut toucher tous les

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 11 HERBANEWS SOMMAIRE L' ALIMENTATION DU SPORTIF : "HORS PÉRIODE DE COMPÉTITION" : Préambule Précisions pour la période hors compétition Importance de l'hydratation

Plus en détail

Êtes-vous en situation de risque?

Êtes-vous en situation de risque? Êtes-vous en situation de risque? Comprendre les résultats de test du cholestérol et du diabète Quels sont les facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires? Facteurs de risque non modifiables : Antécédents

Plus en détail

LeFer. Un bébé de neuf mois en a besoin plus qu'un homme adulte

LeFer. Un bébé de neuf mois en a besoin plus qu'un homme adulte LeFer Un bébé de neuf mois en a besoin plus qu'un homme adulte Pourquoi mon bébé a-t-il besoin de fer? Le fer: transporte l'oxygène des poumons à toutes les parties du corps aide à former les globules

Plus en détail

Bilan de santé. Sonia Gariepy 26-11-2014

Bilan de santé. Sonia Gariepy 26-11-2014 Bilan de santé Sonia Gariepy 26-11-2014 Votre bilan de santé Voici les réponses que vous avez entrées dans le questionnaire à propos de votre santé sur le site Internet de Proteïna21. Vos informations

Plus en détail

Constitution du Tissu osseux

Constitution du Tissu osseux PHYSIOPATHOLOGIE DE L OSTÉOPOROSE Constitution du Tissu osseux Une matrice organique formée de : 90 % de collagène type I 10 % de protéines non collagéniques (ostéocalcine, ostéonectine) et de protéoglycanes

Plus en détail

PORTRAIT DE L ALIMENTATION DES JEUNES QUÉBÉCOIS (2004) 1 L E S G R A S

PORTRAIT DE L ALIMENTATION DES JEUNES QUÉBÉCOIS (2004) 1 L E S G R A S ÉVALUATION DES BESOINS NUTRITIONNELS EN FONCTION DE L ÂGE C'est dans une alimentation saine et équilibrée que les enfants, les adolescents et les jeunes adultes puisent ce dont ils ont besoin pour grandir,

Plus en détail

L etiquette nutritionnelle

L etiquette nutritionnelle LE POINT SUR... L etiquette nutritionnelle 1L ÉTIQUETTE : UTILE POUR... Comparer plus facilement les produits; Vérifi er la valeur nutritive d un aliment; Augmenter ou diminuer l ingestion d un nutriment

Plus en détail

Bien manger, bouger plus, pour être en bonne santé

Bien manger, bouger plus, pour être en bonne santé DOSSIER DE PRESSE Le pôle Promotion Santé organise une journée Bien manger, bouger plus, pour être en bonne santé Samedi 6 juin de 10 heures à 18 heures sur le parvis de la Maison Carré à Nîmes Santé,

Plus en détail

Les conséquences de la dénutrition. - Sur les grandes fonctions - Conséquences économiques - Conséquences globales

Les conséquences de la dénutrition. - Sur les grandes fonctions - Conséquences économiques - Conséquences globales Les conséquences de la dénutrition - Sur les grandes fonctions - Conséquences économiques - Conséquences globales poids = 28 kg ; taille = 1,45 m ; P/T 2 = 13,3 kg/m 2 ; Les conséquences de la dénutrition

Plus en détail

LA NUTRITION LES ADOS

LA NUTRITION LES ADOS BRIGITTE LASTRADE Brigitte Lastrade a été, de 1988 à 2000, membre de l équipe canadienne de judo. Elle est détentrice de 9 titres canadiens dont 6 en senior dans 3 catégories de poids différentes. Athlète

Plus en détail

Apports nutritionnels et effets santé

Apports nutritionnels et effets santé Colloque Les légumineuses pour l alimentation humaine Martine Champ, INRA & CRNH Ouest, Nantes Co-auteurs: MB Magrini, N Simon, C. Le Guillou Les légumineuses pour des systèmes agricoles et alimentaires

Plus en détail

Situation sanitaire en Nouvelle - Calédonie - 2014 - Conduites et habitudes alimentaires I.5.3.

Situation sanitaire en Nouvelle - Calédonie - 2014 - Conduites et habitudes alimentaires I.5.3. Conduites et habitudes alimentaires Source : Baromètre santé 2010 en Nouvelle-Calédonie ; résultats préliminaires juin 2011. Agence Sanitaire et Sociale de Nouvelle-Calédonie I.5.3.1 Introduction et méthodes

Plus en détail

lyondellbasell.com Le Cancer de la Prostate

lyondellbasell.com Le Cancer de la Prostate Le Cancer de la Prostate Le Cancer de la Prostate Au cours de sa vie, statistiquement, environ 1 homme sur 7 sera concerné par le cancer de la prostate. Vous connaissez probablement quelqu'un dans votre

Plus en détail

PREVENTION NUTRITION. sel, tension artérielle. Pascale DROCHON, diététicienne, Réseau maladies chroniques DIAPASON 36 CHATEAUROUX

PREVENTION NUTRITION. sel, tension artérielle. Pascale DROCHON, diététicienne, Réseau maladies chroniques DIAPASON 36 CHATEAUROUX PREVENTION NUTRITION obésité, diabète, sel, tension artérielle Pascale DROCHON, diététicienne, Réseau maladies chroniques DIAPASON 36 CHATEAUROUX Rôles de l alimentation dans la prévention des maladies

Plus en détail

Fruits et légumes : atout santé Les familles d aliments (ce que l on mange)

Fruits et légumes : atout santé Les familles d aliments (ce que l on mange) Le contenu de cette animation est construit à partir de l intervention De Myriam Antonelli, Diététicienne à Evreux, chargée des affaires scolaires. Fruits et légumes : atout santé Les familles d aliments

Plus en détail

UNE APPROCHE GLOBALE POUR LIMITER LES RISQUES DE MALADIES CARDIOVASCULAIRES

UNE APPROCHE GLOBALE POUR LIMITER LES RISQUES DE MALADIES CARDIOVASCULAIRES UNE APPROCHE GLOBALE POUR LIMITER LES RISQUES DE MALADIES CARDIOVASCULAIRES On consacre de plus en plus d attention à une approche globale des différents facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.

Plus en détail

produits sucrés produits gras oeufs fruits et légumes féculents, céréales, pain boissons

produits sucrés produits gras oeufs fruits et légumes féculents, céréales, pain boissons SCIENCES : Hygiène et santé : l alimentation, le sport, le sommeil Pour être en bonne santé, il faut avoir une alimentation équilibrée, pratiquer un sport régulièrement et dormir un temps suffisant. 1

Plus en détail

L information sur les produits contenue dans cette page ne s applique qu aux résidents du Canada.

L information sur les produits contenue dans cette page ne s applique qu aux résidents du Canada. L information sur les produits contenue dans cette page ne s applique qu aux résidents du Canada. MC Marque de commerce de Merck & Co., Inc., utilisée sous licence. Marque déposée de Merck & Co., Inc.,

Plus en détail

Évaluation nutritionnelle pré-opératoire

Évaluation nutritionnelle pré-opératoire Évaluation nutritionnelle pré-opératoire Présenté par Virginie Lacombe, Dt.P. Marie-Noël Thouin, Dt.P. Programme de chirurgie bariatrique IUCPQ Le 15 octobre 2015 Plan de présentation Introduction Rôle

Plus en détail

Guide nutrition Les bases d'une bonne nutrition pour rester en forme très longtemps. Santé. Le partenaire santé qui vous change la vie

Guide nutrition Les bases d'une bonne nutrition pour rester en forme très longtemps. Santé. Le partenaire santé qui vous change la vie Guide nutrition Les bases d'une bonne nutrition pour rester en forme très longtemps Document non contractuel / Mod 3342/05.2013/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 - Crédit photos Fotolia Le partenaire

Plus en détail

Alimentation canine. La première étape est donc de calculer l énergie par la formule suivante :

Alimentation canine. La première étape est donc de calculer l énergie par la formule suivante : Alimentation canine Cet article traite de la diététique des canidés. Vous apprendrez à calculer exactement le besoin énergétique d un chien selon son âge, son cycle de reproduction, de son statut et d

Plus en détail

TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ

TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ Cora Loomis, diététiste-nutritionniste 13 mars, 2012 Mars, le mois de la nutrition www.nutrition2012.ca AU MENU... 1. Le mythemania 2. Utiliser l étiquetage nutritionnel

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments. Module principal

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments. Module principal L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Module principal L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Qu est-ce qu il y a de nouveau? Qu est-ce que cela signifie au

Plus en détail

Premium DOG- & CAT Food

Premium DOG- & CAT Food food Natural food Natural food l Natural food Natural food Natura Premium DOG- & CAT Food Premium DOG- & CAT Food NATURAL FOOD www.basto.nl food Natural food Natural food l Natural food Natural food Natura

Plus en détail

Alimentation du jeune enfant

Alimentation du jeune enfant Alimentation du jeune enfant I. Alimentation des nourrissons 1. Les besoins alimentaires Besoins nutritionnels moyens : Nouveau-né : 80 cal / Kg 1 er : 120 cal / Kg 3 ème mois : 120 cal / Kg 6 ième : 100

Plus en détail

CROCKY s Maintenance est un aliment complet de qualité pour les chiens adultes de petite race. MAINTENANCE. Petite Race

CROCKY s Maintenance est un aliment complet de qualité pour les chiens adultes de petite race. MAINTENANCE. Petite Race Chiens à activité normale CROCKY s Maintenance est un aliment complet de qualité pour les chiens adultes de petite race. MAINTENANCE Petite Race nécessaires au maintient du chien adulte et lui apporter

Plus en détail

Proposer une alternative alimentaire aux protéines animales, en composant des plats 100 % végétaux, inspirés de la Diète méditerranéenne.

Proposer une alternative alimentaire aux protéines animales, en composant des plats 100 % végétaux, inspirés de la Diète méditerranéenne. Proposer une alternative alimentaire aux protéines animales, en composant des plats 100 % végétaux, inspirés de la Diète méditerranéenne. 2013 1 Le contexte CONSOMMATION GENERALE ACTUELLE Surconsommation

Plus en détail

Yolanda SEBAN présente. Pour la Vie. Avril 2014. L'Exercice

Yolanda SEBAN présente. Pour la Vie. Avril 2014. L'Exercice Yolanda SEBAN présente Avril 2014 Pour la Vie L'Exercice Les Bienfaits de l Exercice Démarrer un programme d exercice corporel est l une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé.

Plus en détail

Ostéoporose de la femme non ménopausée Z.SADI Clinique de gynécologie obstétrique CHU Mustapha Alger

Ostéoporose de la femme non ménopausée Z.SADI Clinique de gynécologie obstétrique CHU Mustapha Alger Ostéoporose de la femme non ménopausée Z.SADI Clinique de gynécologie obstétrique CHU Mustapha Alger 12 ème congrès national SAERM Ager 23-24 mai 2014 Actuellement, la sensibilisation des professionnels

Plus en détail

Activités Physiques et /ou Sportives chez l enfant

Activités Physiques et /ou Sportives chez l enfant Activités Physiques et /ou Sportives chez l enfant Bonnes pratiques et Recommandations de l Organisation Mondiale de la Santé Docteur Charles Agenet Médecin du CROS Provence Alpes Président de la Ligue

Plus en détail

La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2

La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2 La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2 Peu importe votre âge, il est important d adopter une alimentation saine. Le fait de bien manger vous aidera à vous sentir bien tous

Plus en détail

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste RÉSUMÉ PRÉSENTATION 2: VITAMINES ET MINÉRAUX & APPLICATIONS DES CONCEPTS NUTRITIONNELS Le premier objectif de cette présentation

Plus en détail

Le bon choix pour chaque besoin énergétique.

Le bon choix pour chaque besoin énergétique. Le bon choix pour chaque besoin énergétique. L aliment premium sec SELECT GOLD - pour chiens de toutes tailles ayant des besoins nutritifs spécifiques. L AMOUR VAUT DE L OR. SELECT GOLD. Active SELECT

Plus en détail

Actes du colloque «Restauration collective : comment introduire des produits bio dans les menus?» 1

Actes du colloque «Restauration collective : comment introduire des produits bio dans les menus?» 1 Le GEMRCN a établi de nouvelles recommandations relatives à la nutrition dans le cadre du PNNS N J5 07 du 12/01/07 COMMENT LIMITER LES SURCOUTS DU BIO TOUT EN SUIVANT LES RECOMMANDATIONS DU PNNS ET DU

Plus en détail

Newslaiter. swissmilk. Garder la ligne. Le lait et ses multiples atouts Partie 4 Novembre 2013

Newslaiter. swissmilk. Garder la ligne. Le lait et ses multiples atouts Partie 4 Novembre 2013 swissmilk Newslaiter Le lait et ses multiples atouts Partie 4 Novembre 2013 Garder la ligne Le lait et les produits laitiers sont des alliés de choix pour qui veut contrôler son poids ou perdre des kilos

Plus en détail

L ALIMENTATION. DE L EEYOU ISTCHEE Catherine Godin 2004

L ALIMENTATION. DE L EEYOU ISTCHEE Catherine Godin 2004 L ALIMENTATION DES CRIS DE L EEYOU ISTCHEE Catherine Godin 2004 1 Schéma de la présentation Localisation i géographique Alimentation traditionnelle Alimentation post contact Alimentation actuelle Problèmes

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013

Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013 Maladies cardiovasculaires? Maladies cardiovasculaires et équilibre alimentaire Plan : Facteurs de risque Objectifs nutritionnels du PNNS en lien avec les MCV Contenu de la prévention nutritionnelle Hypertension

Plus en détail

www.harmonie-mutuelle.fr L alimentation, l alliée du jeune sportif

www.harmonie-mutuelle.fr L alimentation, l alliée du jeune sportif www.harmonie-mutuelle.fr L alimentation, l alliée du jeune sportif Jeune sportif : l entraînement commence à table! S alimenter ce n est pas juste se nourrir, c est aussi choisir les aliments, les préparer,

Plus en détail

Plan Fédéral Nutrition Santé. Le Plan Fédéral Nutrition Santé dans la perspective durable

Plan Fédéral Nutrition Santé. Le Plan Fédéral Nutrition Santé dans la perspective durable Le Plan Fédéral Nutrition Santé dans la perspective durable 1 Lancement d un Plan National Nutrition Santé en avril 2006 Le but : Pour une meilleure qualité de vie, améliorer les habitudes alimentaires

Plus en détail

Nouvelle information nutritionnelle sur les étiquettes

Nouvelle information nutritionnelle sur les étiquettes Nouvelle information nutritionnelle sur les étiquettes En étant actif et en mangeant des aliments sains, on peut réduire le risque de problèmes de santé comme le diabète et les maladies du coeur. #2 Les

Plus en détail

La consommation de boissons énergisantes chez les jeunes du Nouveau-Brunswick. Le 1 er octobre 2013

La consommation de boissons énergisantes chez les jeunes du Nouveau-Brunswick. Le 1 er octobre 2013 La consommation de boissons énergisantes chez les jeunes du Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Les boissons énergisantes Elles contiennent de la caféine et d autres ingrédients comme la taurine et

Plus en détail