La facture électronique. Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La facture électronique. Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris www.ulys.net"

Transcription

1 La facture électronique Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris

2 Partie I : De quoi parle-t-on? De la dématérialisation à la dématérialisation fiscale

3 La dématérialisation Fonction probatoire (mode de preuve) Fonction contraignante (affirmer une créance) Fonction économique (ex. : contrôle du prix) Fonction de crédit

4 La dématérialisation fiscale Fonction probatoire (mode de preuve) Fonction contraignante (affirmer une créance) Fonction économique (ex. : contrôle du prix) Fonction de crédit + Fonctions comptable et fiscale (pour les tiers et pour l administration)

5 Partie II : Un constat de semi-échec

6 Sables mouvants Directive de 2001 Directive de 2006 (coordination) EU e-billing expert group Proposition de nouvelle directive : 28 janvier 2009 Directive du 13 juillet 2010

7 Pourquoi cela n a pas mieux marché? Harmonisation insuffisante (auto-facturation, signature électronique, certificat numérique, basculement d un monde à l autre, etc.). Les fiscalistes et l administration ont fait main basse sur le dossier : approche inutilement sécuritaire. Les sociétés IT ont réalisé un lobby efficace : approche inutilement technologique et oubli de la neutralité technologique. Absence de joueur/standard paneuropéen. Keep it simple! Orienté utilisateur. Solution conviviale.

8 Pourquoi cela n a pas mieux marché? Pas d intégration au circuit de paiement (SEPA). Où était le monde du paiement? Devant tant de difficultés, la «troisième voie» est souvent préférée mais elle reste purement nationale. Rôle insuffisant des pouvoirs publics. Opposition de diverses natures (consommateurs, TPE, etc.). Changer les habitudes. Le business model : coût supplémentaire ou économie?

9 Partie III : Les grands enjeux sur le plan juridique

10 To consentir or not to consentir? Projet de 2001 : «sous réserve de l information du destinataire» Directive de 2001 : «sous réserve de l acceptation du destinataire» Projet de la Commission : «Explicit consent shall no longer required. Normal commercial practice of tacit approval will apply. Toute référence au consentement disparait. Le parlement européen était d accord. Le Conseil s y est opposé : «retour à l acceptation du destinataire»

11 La «fiabilité» : nœud gordien Le droit européen ne reconnait la facture électronique qu à condition de garantir : 1. L authenticité de l origine : On entend par authenticité de l'origine l'assurance de l'identité du fournisseur ou de l'émetteur de la facture. (art. 233 nv. directive) 2. L intégrité du contenu : On entend par intégrité du contenu le fait que le contenu prescrit par la présente directive n'a pas été modifié. (art. 233 nv. directive) Comment faire pratiquement

12 La solution trouvée en 2001 Soit, au moyen d une signature électronique avancée. Les Etats peuvent toutefois imposer un certificat qualifié. Soit, au moyen d un système d échange de données informatisées (EDI). Sous réserve que l accord EDI l accepte et qu il règle les moyens de respecter le principe de fiabilité. Soit, selon d autres méthodes. Sous réserve de leur acceptation par le ou les Etats membres concernés.

13 Le rêve de la Commission : égalité avec le papier Businesses will be free to send electronic invoices under the same conditions as they would send paper invoices. By creating equal treatment between paper and electronic invoices ( ) obstacles that hamper the use of electronic invoicing will be removed. Il s agit d éliminer les différences de traitement entre les factures envoyées par voie électronique et celles qui sont envoyées sur papier, ce qui permet de garantir la neutralité du mode de transmission. Prop. Comm. : «( ) des règles identiques pour la transmission de toutes les factures, que ce soit sur support papier ou par voie électronique. Les exigences applicables aux factures électroniques en matière de signature avancée et d EDI sont donc supprimées. D où une proposition d article 232 : «Les factures émises ( ) peuvent être transmises sur support papier ou transmises ou mises à disposition par voie électronique.» CES : «( ) l égalité entre la facture électronique et la facture papier mérite d être mentionnée. Le CESE marque son accord avec les mesures proposées».

14 Art. 233 final : La réalité politique de la nouvelle directive «Chaque assujetti détermine la manière dont l'authenticité de l'origine, l'intégrité du contenu et la lisibilité de la facture sont assurées. Cela peut être réalisé par des contrôles de gestion qui établiraient une piste d'audit fiable entre une facture et une livraison de biens ou de services. ( ) les méthodes suivants constituent des exemples de technologies permettant ( ) : - Signature électronique avancée fondée sur un certificat qualifié et créée par un dispositif sécurisé de création de signature au sens de ( ) - EDI ( ) L'authenticité de l'origine, l'intégrité du contenu et la lisibilité d'une facture, que celle-ci se présente sur papier ou sous forme électronique, sont assurées à compter du moment de son émission et jusqu'à la fin de sa période de conservation. On entend par authenticité de l'origine l'assurance de l'identité du fournisseur ou de l'émetteur de la facture. On entend par intégrité du contenu le fait que le contenu prescrit par la présente directive n'a pas été modifié.»

15 Conclusion : une révolution copernicienne On maintient les notions d intégrité du contenu et d authenticité de l origine. On y ajoute la lisibilité. Toutefois, on inverse le processus : c est l assujetti qui détermine la manière dont l'authenticité de l'origine, l'intégrité du contenu et la lisibilité de la facture sont assurées. Ce qui était valable avant, parce que reposant sur une signature électronique avancée ou l EDI, reste valable. Ce qui était valable avant, parce que reposant sur une troisième voie nationale, devrait, selon toute vraisemblance, rester valable. La piste est grande ouverte pour la normalisation et les fournisseurs de solution et éditeurs de logiciel. Fedisa, Afnor, CEN, etc. : tous les organismes ont un groupe de travail. Les nouvelles définitions de l authenticité de l'origine et de l intégrité du contenu devraient également faire couler beaucoup d encre car elles renforcent l évolution constatée vers une redéfinition de l original. Disparition des 3 et 4 de l article 1 de l AR n 1 depuis le 1 er janvier 2010

16 Langue utilisée Volonté politique Member States will still be able to request invoices to be translated into their national languages. However, any Member State requesting a translation must state which "particular invoices" the request relates to, thereby removing the different approaches of Member States. Nouvelle directive Ancien article 231 est supprimé. Il stipulait ceci : «À des fins de contrôle, les États membres peuvent exiger une traduction dans leur langue nationale des factures relatives à des livraisons de biens ou des prestations de services effectuées sur leur territoire, ainsi que de celles reçues par les assujettis établis sur leur territoire». Ajout d un 248bis : «À des fins de contrôle, et en ce qui concerne les factures portant sur des livraisons de biens ou des prestations de services effectuées sur leur territoire et les factures reçues par des assujettis établis sur leur territoire, les États membres peuvent, pour certains assujettis ou dans certains cas, exiger une traduction dans leur(s) langue(s) officielle(s). Les États membres ne peuvent toutefois pas imposer l'obligation générale de traduire les factures.»

17 Durée du stockage Texte ancien Nihil : droit national. Nouvelle directive Prop. Comm. : «art. 248bis : L assujetti assure le stockage des factures pour une période de six ans». Conseil : ne retient pas l idée. Final : nihil (statu quo). Belgique : Jusque décembre 2005 : 10 ans Depuis 2005 : 7 ans Attention : point de départ = 1 er janvier de l année qui suit leur clôture s il s agit de livres, ou leur date s il s agit de facture ou d autres documents.

18 Forme du stockage Texte ancien Art. 247 : «Afin de garantir le respect des conditions [liées à l intégrité du contenu et l authentification de l origine], l Etat membre ( ) peut imposer que les factures soient stockées sous la forme originale, papier ou électronique, sous laquelle elles ont été transmises ou mises à disposition. Il peut également imposer que, lorsque les factures sont stockées par voie électronique, les données garantissant l'authenticité de l'origine et l'intégrité du contenu de chaque facture ( ) soient également stockées.» La plupart des Etats membres prévoyaient cette conservation «en l état». Nouvelle directive Commission et Parlement : «Une facture peut être stockée sous sa forme de réception, à savoir sur papier ou sous forme électronique. Une facture sur papier peut aussi être convertie sous forme électronique. En outre ( idem Comm.)». Final : retour à l ancien système. Toutefois, la définition de l intégrité du contenu et de l authenticité de l origine pourrait indirectement limiter la marge de manœuvre des Etats.

19 Le stockage en Belgique Article 60 du code TVA : Toutes les factures délivrées par les assujettis, soit par eux-mêmes, soit en leur nom et pour leur compte par leur cocontractant ou par un tiers, ainsi que toutes les factures qu'ils ont reçues, doivent être conservées sur le territoire belge. Les factures qui sont conservées par voie électronique garantissant en Belgique un accès complet et en ligne aux données concernées peuvent toutefois être conservées dans un autre Etat membre de la Communauté à condition que l'administration qui a la taxe sur la valeur ajoutée dans ses attributions en soit informée au préalable. (Remarque : attention aux contrats en Cloud!) L'authenticité de l'origine et l'intégrité du contenu des factures, ainsi que leur lisibilité, doivent être garanties durant toute la période de conservation. Les factures reçues par voie électronique doivent être conservées sous leur forme originale, y compris les données garantissant l'authenticité de l'origine et l'intégrité du contenu de chaque facture. On entend par conservation d'une facture par voie électronique, une conservation effectuée au moyen d'équipements électroniques de conservation de données y compris la compression numérique. Les factures reçues par papier sont conservées dans leur forme originale ou de manière digitale. Dans le cas d'une conservation digitale, les technologies utilisées ou les moyens de procédure doivent garantir l'authenticité de l'origine et l'intégrité du contenu des factures.

20 Noir : ancien texte Rouge : changements Contrôle en ligne «Lorsqu'un assujetti stocke les factures qu'il émet ou qu'il reçoit par une voie électronique garantissant un accès en ligne aux données et que le lieu de stockage est situé dans un État membre autre que celui dans lequel il est établi, les autorités compétentes de l'état membre dans lequel il est établi et, lorsque la TVA est due dans un autre Etat membre, les autorités compétentes de cet autre Etat membre ont, aux fins de la présente directive, le droit d'accéder à ces factures par voie électronique, de les télécharger et de les utiliser, dans les limites fixées par la réglementation de l'état membre d'établissement de l'assujetti et dans la mesure où cela leur est nécessaire aux fins de contrôle.»

21 Conclusion générale La facture électronique peut enfin quitter le monde réservé aux «grands comptes», si l innovation et la convivialité suivent. L'équivalence totale entre les 2 formes de facturation n'existe toujours pas. Notamment: La réglementation impose aux factures électroniques de présenter des garanties d'authenticité et d'intégrité, alors qu en pratique on n en demande pas autant à la facture papier ; Les factures électroniques doivent être obligatoirement archivées électroniquement; La lisibilité reste un problème (mal résolu) spécifique au monde électronique. Le business model de la facture électronique peine à émerger. C est pourtant une condition sine qua non de son succès, à tout le moins dans le B2C. La définition de l intégrité du contenu constitue un pas de plus vers la redéfinition de la notion même «d original» Au niveau européen, on regrette encore : L absence d harmonisation des règles de stockage/conservation; L absence d un principe équivalent au principe du pays d origine.

22 Merci de votre écoute Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris

FACTURATION ÉLECTRONIQUE

FACTURATION ÉLECTRONIQUE FACTURATION ÉLECTRONIQUE Consultant et expert judiciaire en informatique Maître de conférences à l U.L.B. (1983-2009) Président du CLUSIB Baron de Vironlaan, 29 Tel +32 2 569.40.87 B-1700 DILBEEK Fax +32

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Table des matières PARTIE 1. De la dématérialisation à la dématérialisation fiscale PARTIE 2

Table des matières PARTIE 1. De la dématérialisation à la dématérialisation fiscale PARTIE 2 Remerciements... 7 Plan général de l ouvrage... 11 PARTIE 1 De la dématérialisation à la dématérialisation fiscale Définition, rôle et fonctions de la facture... 15 La dématérialisation des factures...

Plus en détail

Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA

Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA (directive 2010/45/UE du Conseil) Pourquoi des notes explicatives? Les notes explicatives visent à mieux faire comprendre la législation adoptée

Plus en détail

1. Préambule 1. 2. Législation et réglementation belges 6. 3.1. Règles de facturation 12 3.2. Assujettis, opérations et documents concernés 15

1. Préambule 1. 2. Législation et réglementation belges 6. 3.1. Règles de facturation 12 3.2. Assujettis, opérations et documents concernés 15 1 sur 26 06-05-14 23:31 Home > Circulaire AGFisc N 14/2014 (n E.T. 120.000) dd. 04.04.2014 Administration générale de la Fiscalité - Expertise Opérationnelle et Support Service TVA - Procédure de taxation

Plus en détail

Transposition de la Directive TVA 2010 en France Décryptage - mai 2013

Transposition de la Directive TVA 2010 en France Décryptage - mai 2013 Transposition de la Directive TVA 2010 en France Décryptage - mai 2013 Suite aux modifications législatives opérée le 29 décembre 2012 et modifiant notamment l'article 289 du CGI, les décrets d'application

Plus en détail

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 LES ENJEUX DE LA DÉMATÉRIALISATION...2 LES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION...3 LES OBLIGATIONS... 3 LES TECHNOLOGIES

Plus en détail

Les factures dématérialisées

Les factures dématérialisées ANNEXE 8 Les factures dématérialisées Les sources de droit en matière de factures. Deux sources de droit définissent la facture : le Code de commerce et le Code général des impôts. Article 441-3 du Code

Plus en détail

ENJEUX JURIDIQUES DEMATERIALISATION DES CONTRATS A LA SOURCE 21 SEPTEMBRE 2012

ENJEUX JURIDIQUES DEMATERIALISATION DES CONTRATS A LA SOURCE 21 SEPTEMBRE 2012 DEMATERIALISATION DES CONTRATS A LA SOURCE 21 SEPTEMBRE 2012 ENJEUX JURIDIQUES Me Cathie-Rosalie Joly Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit et Avocat au barreau de Paris Avocat communautaire au

Plus en détail

30 SEPTEMBRE 2014. 30/09/2014 www.ulys.net - cathierosalie.joly@ulys.net - ULYS 2014 1

30 SEPTEMBRE 2014. 30/09/2014 www.ulys.net - cathierosalie.joly@ulys.net - ULYS 2014 1 30 SEPTEMBRE 2014 Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit et Avocat au barreau de Paris Avocat communautaire au barreau de Bruxelles (Liste E) Chargé d enseignement à l Université

Plus en détail

Guide d'application INVOIC OPTO v33. Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France

Guide d'application INVOIC OPTO v33. Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France Guide d'application INVOIC OPTO v33 Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France Version: 1.3 (final) Auteur: Jean-Christophe Leroy Date: 15.03.2006

Plus en détail

EXPERTISE et SUPPORT STRATEGIQUE - Administration des Affaires Fiscales. Direction : 2/1

EXPERTISE et SUPPORT STRATEGIQUE - Administration des Affaires Fiscales. Direction : 2/1 EXPERTISE et SUPPORT STRATEGIQUE - Administration des Affaires Fiscales Direction : 2/1 Circulaire AAF n 2/2013 dd 23/01/2013 (AFZ/2011-0272) Premiers commentaires de la loi du 17 décembre 2012 modifiant

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b e X la Facture électronique SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 : qu est-ce que c est? 8 Définition... 8 Modes d échange... 8 Etape

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b X la Facture électronique mes premiers pas 2 e SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 La facture électronique : qu est-ce que c est?

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Facture Mixte Collaboration Franco - Allemande Pourquoi? Comment? Cyrille Sautereau, Admarel Conseil, FNFE- MPE

Facture Mixte Collaboration Franco - Allemande Pourquoi? Comment? Cyrille Sautereau, Admarel Conseil, FNFE- MPE Facture Mixte Collaboration Franco - Allemande Pourquoi? Comment? Cyrille Sautereau, Admarel Conseil, FNFE- MPE 1 Créé en 2012 15 ans d expérience dans la dématérialisation des processus achat / vente

Plus en détail

LA FACTURE ELECTRONIQUE

LA FACTURE ELECTRONIQUE LA FACTURE ELECTRONIQUE 2012 ECOLOGIE SIMPLIFICATION MAIS NE NEGLIGONSPAS LE CONTENU ET LA LEGISLATION! Marc Van Thournout Comptable fiscaliste IPCF Membre du Conseil National Spécialisé e-comptabilité

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET LES FICHES PRATIQUES DE LRSET Mise à jour le 29 Mars 2013 LES FACTURES 1. factures / mentions obligatoires Tout professionnel est tenu de s assurer qu une facture est émise en double exemplaire, par lui-même,

Plus en détail

FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui.

FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui. FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui. La présentation se veut générale et pratique et ne pourra pas viser toutes les hypothèses. Dans un premier temps

Plus en détail

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com Comptabilité, TVA Nouvelle réglementation et gestion du risque www.vat-solutions.com Gestion du risque en matière de TVA Le risque est l effet de l incertitude sur les objectifs* Les risques en matière

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

RAPPORT SUR LES RESULTATS DE LA CONSULTATION PUBLIQUE «TVA EXAMEN DE LA LEGISLATION EXISTANTE SUR LA FACTURATION»

RAPPORT SUR LES RESULTATS DE LA CONSULTATION PUBLIQUE «TVA EXAMEN DE LA LEGISLATION EXISTANTE SUR LA FACTURATION» COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Fiscalité indirecte et administration fiscale TVA et autres taxes sur le chiffre d'affaires Bruxelles, novembre 2008 TAXUD/D1/GW/mve

Plus en détail

PaPyRuS. Le nouveau reporting bancaire électronique

PaPyRuS. Le nouveau reporting bancaire électronique PaPyRuS Banque Le nouveau reporting bancaire électronique Avec le service «PaPyRuS», Dexia Banque vous propose désormais une alternative électronique vous permettant de remplacer avantageusement le reporting

Plus en détail

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité.

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité. it fournisseurs ourn p tu fi bi r q res e Dématérialisation des Chorus une solution simple 100 % GRATUITE Gains financiers Réduction des coûts d impression, de stockage et d acheminement Gains d espace

Plus en détail

La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal

La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal FORUM DE LA FACTURATION 18 JUIN 2015 La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal Cadre juridique : DIRECTIVE 2010/45/EU du CONSEIL du 13 juillet 2010 transposée en 2013 : Une modernisation

Plus en détail

La directive 2010/45/UE vient réformer les règles de facturation applicables aux entreprises. Même si l'etat français n a pas encore pris les mesures

La directive 2010/45/UE vient réformer les règles de facturation applicables aux entreprises. Même si l'etat français n a pas encore pris les mesures La directive 2010/45/UE vient réformer les règles de facturation applicables aux entreprises. Même si l'etat français n a pas encore pris les mesures nécessaires pour sa transposition, il est indispensable

Plus en détail

CF - Droit de communication et procédures de recherche et de lutte contre la fraude - Délai et mode de conservation des documents

CF - Droit de communication et procédures de recherche et de lutte contre la fraude - Délai et mode de conservation des documents Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-CF-COM-10-10-30-20120912 DGFIP CF - Droit de communication et procédures

Plus en détail

Encoder, est-ce dépassé? Vive le zéro papier!

Encoder, est-ce dépassé? Vive le zéro papier! Encoder, est-ce dépassé? Vive le zéro papier! Baudouin Stevens, ABS Computer, Libramont ATELIER INVESTSUD 20 MARS 2015 1 AGENDA Qu en est-il de la facturation électronique? Législation Comment? Archivage

Plus en détail

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube Contenu Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? evidencecube a été créé en 2005 par Hervé Bouvet et Michaël

Plus en détail

BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00

BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00 BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00 DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP2017 Version - Date Emetteur Statut/Suivi des modifications Suppression du référencement

Plus en détail

Circulaire n 8 4 aux membres de l'oai

Circulaire n 8 4 aux membres de l'oai Circulaire n 8 4 aux membres de l'oai Luxembourg, 11 décembre 2014 Remarque préliminaire : 8 4 = 5 ème version qui remplace la circulaire n 8 3 (21 décembre 2006). Objet : Régime de la TVA Chère/cher membre,

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Sommaire. 1/ Définition d une signature électronique

Sommaire. 1/ Définition d une signature électronique Sécurisez vos échanges Gagnez en productivité Anticipez les changements Sommaire 1/ Définition d une signature électronique 2/ Qui est ChamberSign France? 3/ Qu est-ce qu une autorité de certification?

Plus en détail

La facture dématérialisée mes premiers pas...

La facture dématérialisée mes premiers pas... La facture dématérialisée mes premiers pas... liste des annonceurs sommaire @gp... page 16 Agena 3000... page 18 Atos worldline... page 12 Edicot... page 6 Gexedi... page 8 Seres... page 20 Les annonceurs

Plus en détail

Février 2015. Êtes-vous prêt pour la facturation électronique?

Février 2015. Êtes-vous prêt pour la facturation électronique? Février 2015 Êtes-vous prêt pour la facturation électronique? CONTENU Introduction 3 1. Difficultés pour les PME 4 2. Marché de la facturation électronique 5 2.1 Marché de la facturation électronique en

Plus en détail

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Dématérialisation des factures au service du cash management LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Conférence

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/15/11/12-12-65 Projet de loi portant transposition: de l article 4 de la directive 2008/8/CE du Conseil du 12 février 2008 modifiant la directive 2006/112/CE en ce qui concerne le lieu des prestations

Plus en détail

Rapport. La facturation et l'archivage électroniques :

Rapport. La facturation et l'archivage électroniques : Rapport La facturation et l'archivage électroniques : Calcul des économies en charges administratives réalisées grâce à l'utilisation de la facturation et de l'archivage électroniques 2013 1 Table des

Plus en détail

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée»

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic met en place un processus de facturation électronique de ses clients et vous invite à bénéficier pleinement et gratuitement des

Plus en détail

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE La dématérialisation c est quoi??? «C est la transformation de supports papiers entrants ou sortants en des fichiers informatiques

Plus en détail

Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation. Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil

Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation. Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil 1 La Facture au centre des processus P2P et / ou O2C SI Fournisseur SI Client Compta CRM

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES. Me Cathie-Rosalie JOLY "LA BIOMÉTRIE VA-T-ELLE PÉNÉTRER DE MANIÈRE IRRÉVERSIBLE NOTRE QUOTIDIEN?» - PARIS 10-04-2014

ASPECTS JURIDIQUES. Me Cathie-Rosalie JOLY LA BIOMÉTRIE VA-T-ELLE PÉNÉTRER DE MANIÈRE IRRÉVERSIBLE NOTRE QUOTIDIEN?» - PARIS 10-04-2014 "LA BIOMÉTRIE VA-T-ELLE PÉNÉTRER DE MANIÈRE IRRÉVERSIBLE NOTRE QUOTIDIEN?» - PARIS 10-04-2014 ASPECTS JURIDIQUES Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit, thèse sur les paiements

Plus en détail

Bienvenue au petit-déjeuner débat

Bienvenue au petit-déjeuner débat Bienvenue au petit-déjeuner débat Les exposés débutent dans quelques instants Comment profiter des avantages de la facture électronique? Fanny COTON Maxime FABRY 20 juin 2014 Quels sont les avantages de

Plus en détail

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes.

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Depuis le 1 er janvier 2013 des modifications ont été apportées, celles-ci pourront

Plus en détail

LE PAIEMENT EN LIGNE :

LE PAIEMENT EN LIGNE : Les Mardis de l ADIJ Maison du barreau le 4 juillet 2006 LE PAIEMENT EN LIGNE : L état du droit face à la technique Cathie-Rosalie JOLY Docteur en droit avocat Directrice du site d information juridique

Plus en détail

Sylvie Calsacy, Product Manager SEPA 24/04/2015

Sylvie Calsacy, Product Manager SEPA 24/04/2015 Sylvie Calsacy, Product Manager SEPA 24/04/2015 Worldline, tomorrow s digital experience Worldline fournisseur de services numériques de bout en bout, conçoit des solutions B2C innovantes et met en oeuvre

Plus en détail

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9 Table des matières Préambule 7 I. Le cadre légal 9 1. Le cadre législatif européen et belge 11 1.1. Le contenu de la directive européenne 2010/45/UE du 13 juillet 2010 11 1.1.1. Modifications en matière

Plus en détail

Front-running digital invoicing

Front-running digital invoicing 1 (5) Front-running digital invoicing La facture électronique reprend les informations contenues dans une facture papier et est constituée des données et des images de la facture. Une facture électronique

Plus en détail

E-TVA : de la facturation au recouvrement Sous la présidence de Christian Amand. Mardi 30 septembre 2008, de 08h50 à 16h30 FEB, Bruxelles

E-TVA : de la facturation au recouvrement Sous la présidence de Christian Amand. Mardi 30 septembre 2008, de 08h50 à 16h30 FEB, Bruxelles INVITATION INTRODUCTION Alors qu elle permettrait de simplifier drastiquement la vie de nos entreprises et de réduire significativement leurs coûts administratifs, la facturation et l archivage électroniques

Plus en détail

COMITE INTERFACE COSMETIQUE GT PRATIQUES INDUSTRIELLES

COMITE INTERFACE COSMETIQUE GT PRATIQUES INDUSTRIELLES COMITE INTERFACE COSMETIQUE GT PRATIQUES INDUSTRIELLES Réunion du 30/09/2013 Rappel des objectifs du comité interface Cosmétique Identifier les sujets généraux prioritaires à aborder dans le cadre d un

Plus en détail

LA FACTURATION ELECTRONIQUE : UNE SOURCE D ECONOMIE

LA FACTURATION ELECTRONIQUE : UNE SOURCE D ECONOMIE LA FACTURATION ELECTRONIQUE : UNE SOURCE D ECONOMIE par Pascal Seguin, avocat, et Denis Laval, Deloitte & Touche Juridique et Fiscal - 1 - Introduction...3 I...Quelles modifications pour les ENTREPRISES?...3

Plus en détail

Facturation entre assujettis fiscaux

Facturation entre assujettis fiscaux Facturation entre assujettis fiscaux Les principes posés par le BOFiP du 18 10 2013 Février 2014 Facture papier Facture électronique Dématérialisation de factures Dématérialisation fiscale GED EDI Numérisation

Plus en détail

VALEUR JURIDIQUE DES ECRITS SUR SUPPORT ELECTRONIQUE

VALEUR JURIDIQUE DES ECRITS SUR SUPPORT ELECTRONIQUE VALEUR JURIDIQUE DES ECRITS SUR SUPPORT ELECTRONIQUE 14/11/2008 L écrit est associé depuis des siècles à son support, le papier. Le développement des nouvelles technologies de l information et de la communication

Plus en détail

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un

Plus en détail

BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00 DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP_2017

BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00 DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP_2017 BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00 DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP_2017 Version à jour au 09 avril 2015 2 1 PROPOS LIMINAIRES... 8 1.1 Objectifs

Plus en détail

GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées

GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées La présente convention est établie le [----------] ENTRE [Nom du destinataire de la facture], ayant son siège social situé

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

! "! #! $%& '( )* &#* +,

! ! #! $%& '( )* &#* +, !"#$ % & '! "! #! $%& '( )* &#* +, ( )' *!- + Le Système d Information AUJOURD HUI : à tous les Acteurs «DEMAIN La révolution : à tous digitale les inverse «Citoyens les défauts» : ce qui était autrefois

Plus en détail

Facture électronique fiscale : enjeux technologiques, enjeux financiers et usages associés. 10 mai 2011 Rémi Pifaut

Facture électronique fiscale : enjeux technologiques, enjeux financiers et usages associés. 10 mai 2011 Rémi Pifaut Facture électronique fiscale : enjeux technologiques, enjeux financiers et usages associés 10 mai 2011 Rémi Pifaut Sommaire Tour d horizon européen Principe de la facture fiscale Principe des documents

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR Le 12 Mars 2014 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE V i7.70 COMMUNIQUE DE MISE A JOUR SOMMAIRE Page (s) 1. Le Pôle Financier 2 La Comptabilité Les Moyens de Paiement La Trésorerie LA COMPTABILITÉ

Plus en détail

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable Le Financement Court Terme pour PME Instrument Stratégique de La Croissance des PME MasterPme Edition PME Comment Financer le Court Terme? Cette Solution permet

Plus en détail

AWT- Les factures au format papier disparaîtront à terme

AWT- Les factures au format papier disparaîtront à terme Cette Directive doit être transposée par chaque Etat membre dans leur droit national au plus tard le 31 décembre 2012 AWT- Les factures au format papier disparaîtront à terme A l'instar des chèques bancaires,

Plus en détail

INSTRUCTION. N 03-043-M9 du 25 juillet 2003 NOR : BUD R 03 00043 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 03-043-M9 du 25 juillet 2003 NOR : BUD R 03 00043 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 03-043-M9 du 25 juillet 2003 NOR : BUD R 03 00043 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÉNOVATION DES PROCÉDURES DE CERTIFICATION DU SERVICE FAIT ET D'ORDONNANCEMENT

Plus en détail

La dématérialisation en réponse aux évolutions réglementaires et organisationnelles

La dématérialisation en réponse aux évolutions réglementaires et organisationnelles La dématérialisation en réponse aux évolutions réglementaires et organisationnelles Jean-Louis Douyère Responsable Comptable Bull Administrateur APDC 23 septembre 2014 1 Un monde de plus en plus interconnecté

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

Les newsletters en marketing B2B - Rappel de quelques éléments juridiques

Les newsletters en marketing B2B - Rappel de quelques éléments juridiques Atelier EBG Paris, 20 janvier 2010 Les newsletters en marketing B2B - Rappel de quelques éléments juridiques Etienne Wéry Avocat aux barreaux de Paris et de Bruxelles Associé au cabinet ULYS (www.ulys.net)

Plus en détail

Gestion de l Identité Numérique

Gestion de l Identité Numérique Gestion de l Identité Numérique La France veut accélérer et consolider le développement de l Economie numérique, instaurer la confiance numérique et lutter contre la fraude et l usurpation d identité,

Plus en détail

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire L émission d une facture, avant la survenance du fait générateur, n est plus une cause d

Plus en détail

La dématérialisation et après

La dématérialisation et après La dématérialisation et après Formes de dématérialisation des factures, enjeux et facteurs clés de succès 2014 Emmanuelle Muller-Schrapp Associée Conseil opérationnel & Outsourcing 2013 Grant Thornton

Plus en détail

Remarque préalable. Décision TVA n E.T. 126.003 dd. 10.10.2014. Exigibilité de la taxe Régime définitif

Remarque préalable. Décision TVA n E.T. 126.003 dd. 10.10.2014. Exigibilité de la taxe Régime définitif Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA/Procédure de taxation et Obligations Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T. 126.003 dd. 10.10.2014 Exigibilité

Plus en détail

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Date de publication : 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques.

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

N o r m a F i - I T Principaux résultats et opportunités

N o r m a F i - I T Principaux résultats et opportunités N o r m a F i - I T et opportunités Alain Renault Digital Trust - Towards excellence in ICT 11 juin 2012 Objectifs Les objectifs du projet sont les suivants : 1. Investiguer et développer les domaines

Plus en détail

LA FACTURE ELECTRONIQUE 2013 ECOLOGIE ET SIMPLIFICATION MAIS NE NEGLIGEONS PAS LE CONTENU ET LA LEGISLATION!

LA FACTURE ELECTRONIQUE 2013 ECOLOGIE ET SIMPLIFICATION MAIS NE NEGLIGEONS PAS LE CONTENU ET LA LEGISLATION! LA FACTURE ELECTRONIQUE 2013 ECOLOGIE ET SIMPLIFICATION MAIS NE NEGLIGEONS PAS LE CONTENU ET LA LEGISLATION! Comptable fiscaliste IPCF Membre du Conseil National Spécialisé en e-comptabilité Professeur

Plus en détail

Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 5 La dématérialisation des factures

Plus en détail

L'offre e-banking. Trade Finance CALYON. Gérer vos opérations en ligne sur le PORTAIL OPTIMTRADE. https://www.optimtrade.calyon.

L'offre e-banking. Trade Finance CALYON. Gérer vos opérations en ligne sur le PORTAIL OPTIMTRADE. https://www.optimtrade.calyon. L'offre e-banking en Trade Finance de CALYON Gérer vos opérations en ligne sur le PORTAIL OPTIMTRADE https://www.optimtrade.calyon.com Le portail OptimTrade est un système interactif permettant d'accélérer

Plus en détail

La dématérialisation

La dématérialisation La dématérialisation La dématérialisation : une priorité de l Etat La dématérialisation, la ligne d action prioritaire de l AIFE : Elle constitue un levier important d amélioration de l efficience des

Plus en détail

Conditions générales de don du WWF Belgique C.F.

Conditions générales de don du WWF Belgique C.F. Conditions générales de don du WWF Belgique C.F. 1. Primauté et acceptation des présentes conditions générales de don 1.1. Par «WWF» au sens des présentes conditions générales de don, on entend l ASBL

Plus en détail

Le droit d auteur en Europe - A work (still) in progress

Le droit d auteur en Europe - A work (still) in progress Montreal 12 juin 2014 Le droit d auteur en Europe - A work (still) in progress Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris Chargé d enseignement à l université etienne.wery@ulys.net www.ulys.net

Plus en détail

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service 1 09.11.2015 Table des matières 1 Solution PMM... 3 2 Réception et utilisation du message quotidien... 3 3 Portail de gestion de votre profil PMM...

Plus en détail

Forum Client Cegid Bienvenue

Forum Client Cegid Bienvenue Forum Client Cegid Bienvenue Dématérialisation de documents Factures clients, factures fournisseurs, relances, commandes d achat, ordres de transport, etc. : automatisez et dématérialisez vos flux documentaires!

Plus en détail

Nouveautés TVA 2015. En résumé : Avant 2015, le montant de la taxe est déclarée lors de l émission de la facture (date de la facture).

Nouveautés TVA 2015. En résumé : Avant 2015, le montant de la taxe est déclarée lors de l émission de la facture (date de la facture). Décision TVA n E.T. 126.003 du 07/10/2014 : Régime définitif de l exigibilité de la TVA Report 01/01/2013, 01/01/2014 vu les difficultés à mettre en place ces mesures Mise en conformité aux directives

Plus en détail

Facturation électronique et dématérialisation fiscale

Facturation électronique et dématérialisation fiscale Facturation électronique et dématérialisation fiscale 16 mars 2006 Leader européen de la facturation électronique Plus de 400 000 factures traitées par mois 250 sociétés connectés ou en cours de connexion

Plus en détail

Quelles signatures pour quels effets?

Quelles signatures pour quels effets? Quelles signatures pour quels effets? KEYNECTIS et la signature électronique Signature électronique en Algérie Signature électronique en Europe La Directive Européenne France Signature électronique avec

Plus en détail

Petit-déjeuner des PME et des start-up Etre indépendant : les formes juridiques possibles Des conseils pour bien choisir

Petit-déjeuner des PME et des start-up Etre indépendant : les formes juridiques possibles Des conseils pour bien choisir Petit-déjeuner des PME et des start-up Etre indépendant : les formes juridiques possibles Des conseils pour bien choisir Emanuelle Brulhart Senior Manager Titulaire du brevet d avocat 30 mars 2012 Audit.Tax.Consulting.Corporate

Plus en détail

SIGNATURE ELECTRONIQUE

SIGNATURE ELECTRONIQUE SIGNATURE ELECTRONIQUE 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques. La loi du 13 mars 2000

Plus en détail

DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP2017 A DESTINATION DES APPLICATIONS MINISTERIELLES METIERS

DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP2017 A DESTINATION DES APPLICATIONS MINISTERIELLES METIERS BERCY 3 10, RUE DU CENTRE 93464 NOISY-LE-GRAND CEDEX Standard : (+33) 1 57 33 99 00 i. DOSSIER DE SPECIFICATIONS EXTERNES CPP2017 A DESTINATION DES APPLICATIONS MINISTERIELLES METIERS Version - Date Emetteur

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées Un cas B-to-C 1 Plan de la présentation Les origines de dématérialisation des factures Enjeux de la dématérialisation Rappel

Plus en détail

Mode opératoire CEGID Business Suite

Mode opératoire CEGID Business Suite Mode opératoire CEGID Business Suite L application «GESTION COMMERCIALE» «Démarrer» «Tous les programmes» «CEGID» «Gestion commerciale» : L application «Gestion commerciale» est composée de plusieurs modules

Plus en détail

New Brunswick Translated Documents Regulations. Règlement du Nouveau- Brunswick sur les documents traduits CONSOLIDATION CODIFICATION

New Brunswick Translated Documents Regulations. Règlement du Nouveau- Brunswick sur les documents traduits CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION New Brunswick Translated Documents Regulations Règlement du Nouveau- Brunswick sur les documents traduits SOR/93-9 DORS/93-9 Current to October 27, 2015 À jour au 27 octobre

Plus en détail

Version consolidée du Code de la T.V.A. et de l'arrêté royal n 1. Code de la T.V.A.

Version consolidée du Code de la T.V.A. et de l'arrêté royal n 1. Code de la T.V.A. Version consolidée du Code de la T.V.A. et de l'arrêté royal n 1 Code de la T.V.A. Article 1 er, 11, 12 et 13 11. Pour l'application des articles 14, 4, 21, 3, 6 et 21bis, 2, 8, sont considérés comme :

Plus en détail

LES 7 PIÈGES À ÉVITER

LES 7 PIÈGES À ÉVITER 10 MINUTES À LIRE EN DÉMATÉRIALISATION DES FACTURES CLIENTS LES 7 PIÈGES À ÉVITER DÉMATÉRIALISATION DES FACTURES CLIENTS : LES 7 PIÈGES À ÉVITER Levez la main si le traitement de vos factures clients est

Plus en détail

FAQ à destination des fournisseurs concernant l EDI et la dématérialisation fiscale des factures

FAQ à destination des fournisseurs concernant l EDI et la dématérialisation fiscale des factures FAQ à destination des fournisseurs concernant l EDI et la dématérialisation fiscale des factures Version 5.0 Mise à Jour du 26 octobre 2011 Introduction Ce document fait la synthèse des différentes questions

Plus en détail

Facturation électronique et jeton comptable : d une pierre, deux coups!

Facturation électronique et jeton comptable : d une pierre, deux coups! e - accountin g Facturation électronique et jeton comptable : d une pierre, deux coups! Roger Lassaux Conseil fiscal Conseiller auprès de la direction de l IEC Conseillers privilégiés des entreprises,

Plus en détail

Preuve et règlement eidas

Preuve et règlement eidas Bruxelles 10 février 2015 Preuve et règlement eidas Hervé JACQUEMIN Avocat au barreau de Bruxelles Chargé d'enseignement à l UNamur Chargé de cours invité UCL et ICHEC herve.jacquemin@ulys.net 1 Ulys,

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail