Fiche Métiers Société de Service en Ingénierie Informatique (SSII)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Métiers Société de Service en Ingénierie Informatique (SSII)"

Transcription

1 Fiche Métiers Société de Service en Ingénierie Informatique (SSII) Code NAF 620 A2 1. VUE MÉTIER A - Les chiffres clés du marché Le secteur des sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) (prononcez S-S-2-I ou 2-S-2-I) affiche des taux de croissance supérieurs à ceux de l'ensemble de l'économie française et les créations d'emplois sont concomitantes (le secteur crée entre et emplois nets par an). Tendances porteuses : ASP, infogérance, informatique embarquée et informatique technique, intégration et déploiement, tierce maintenance applicative, applications de front et de back office pour les processus Internet, back-up et sécurité informatique. Ce marché continue à se développer avec la création de nombreuses entreprises dont la réussite dépend de la faculté de savoir s'entourer, de compter sur son réseau, en un mot d'avoir des compétences qui dépassent largement le seul domaine de la technique : il s'agit de piloter une entreprise de services. Sans oublier la reprise d'entreprise qui constitue un tremplin pour démarrer. Pour le marché informatique dans l ensemble : Nombre d'entreprises : Chiffre d'affaires : 50 Milliards Personnel occupé : personnes Créations annuelles d entreprises : Pour le marché des SSII : Nombre d'entreprises spécialisées en informatique : Chiffre d affaires global : 19,4 Milliards d Personnel occupé : personnes Répartition du chiffre d affaires des SSII Conseil... 2,2 millards d Assistance technique... 3,3 millards d Intégration de systèmes... 6,3 millards d Tierce maintenance applicative... 1,6 millards d Infogérance... 6 millards d Total... 19,4 millards d Intégration de systèmes Assistance technique Conseil 17 % 11 % 33 % 31 % 8 % Tierce maintenance applicative Infogérance

2 Répartition géographique de l activité des SSII Sud-Est 22 % Ile de France 39 % 10 % 12 % 17 % Nord-Est Sud-Ouest Nord-Ouest Répartition des SSII par taille des effectifs` 84 % Moins de 50 salariés 50 à 100 salariés 9 % 7 % Plus de 100 salariés Convention collective Bureaux d'études techniques, cabinets d'ingénieurs-conseils, sociétés de conseils, brochure disponible chez SYNTEC informatique ou au JO, Journal Officiel. Journal Officiel - 26 rue Desaix Paris Cedex 15 - Tél. : B. Description de l activité 1 - Structure juridique Les sociétés anonymes sont nettement minoritaires. La faiblesse relative de l'investissement initial explique que beaucoup de SSII se créent sous la forme d'entreprise individuelle en qualité de profession libérale indépendante (un tiers) ou de SARL (près de la moitié). 2 - Biens Professionnels Fonds de commerce La force d'une SSII, même de dimension modeste, réside dans la qualité des intervenants et des rapports prestatairesclients : flexibilité, proximité, disponibilité envers la clientèle, capacité de modérer les coûts, donc les prix. La rapidité est essentielle ("ce ne sont pas les gros qui mangent les petits mais les rapides qui mangent les lents"). Contenu professionnel Location annuelle de bureaux : de 125 le m 2 (en banlieue ou province uniquement) à 800 /m 2 et plus (dans les quartiers onéreux de Paris). Prestations détaillées Au sens le plus large, les SSII tirent leur chiffre d'affaires (C.A) des prestations suivantes : le conseil - conseil en organisation - conseil en processus métier - conseil en conduite du changement - conseil technique et R&D externalisé 2

3 l intégration de systèmes - architecture et urbanisation des systèmes d'informations (conception, choix techniques ) - développement d'applications/ingénierie logicielle - mise en place de PGI/ERP - solutions de communication entre divers systèmes informatiques hétérogènes - vente de licences de logiciels - assistance technique l infogérance (externalisation ou outsourcing) - Tierce Maintenance Applicative (TMA) : maintenance et évolution applicative - Tierce Recette Applicative (TRA) et testing : gestion externalisée des tests et de la qualité logicielle - Gestion des infrastructures : maintenance, hébergement, gestion des réseaux - BPO : externalisation de processus métier (RH, comptabilité ) formation, assistance aux utilisateurs C - Informations financières Équipements - immobilisations - investissements de départ L'agencement et l'équipement des locaux (superficie réduite, de préférence en agglomération urbaine pour des raisons d'image de marque et de proximité de la clientèle). Mobilier et fournitures de bureau : à partir de Le matériel informatique, de seconde main ou neuf, mais obligatoirement de très bonne qualité : grandes variétés de prix. De façon générale, cependant, les prix du "hardware" ont considérablement chuté durant ces dernières années, tandis que les prix du "software" se sont stabilisés à la hausse. Au global, l investissement de départ est d environ Valeur de la clientèle La valeur de la clientèle est très importante : c est LE fonds de commerce d une SSII. Il est donc primordial de la satisfaire, de la fidéliser, et d élargir ses réseaux. Les ventes/achats de portefeuilles de clientèle peuvent être des opérations juteuses sur ce marché. Rémunération Structure de la rémunération : un mode de facturation au forfait (un projet global) ou en régie (la SSII place des consultants chez ses clients et facture un prix de journée). Le CA moyen (petites SSII) est extrêmement variable suivant les conditions d'exploitation : de à 3 M par an. Le CA par effectif est très variable : à pour les SSII haut de gamme, plus pour les fournisseurs en prestations intellectuelles, moins pour les fournisseurs qui font de la délégation de personnel facturée en régie, de l'infogérance, etc. Les journées de mission sont facturées de 600 par jour à ou plus ; parfois des tarifs horaires (free lance en maintenance : 60 l heure TTC). Le taux de marge brute est de l ordre de 15%. Il était tombé à 5% dans les SSII de moins de 5 salariés lors de la crise de Charges d exploitation Les charges de personnel constituent dans une SSII l'essentiel des charges d'exploitation. Détail des charges externes Loyers et charges locatives : 1,6 % des recettes nettes Locations : 0,2 % Honoraires : 1,2 % Primes d assurance : 0,4 % Autres TFSE, travaux, fournitures et services extérieurs : 1,3 % Frais de déplacement : 8,5 % Charges sociales personnelles : 14,9 % Frais de réception : 1,2 % Fournitures de bureau : 2,3 % Autres frais divers de gestion : 0,7 % Total charges externes : 32,4% 3

4 2. PROTECTION DES BIENS ET DE L ACTIVITÉ DE L ENTREPRISE Garanties 100 % Pro Intérêt Remarques n Incendie +++ n Dégâts des eaux +++ n Vol - vandalisme ++++ Garanties classiques de type bureaux ; apporter une attention particulière au montant des garanties des matériels et mobiliers professionnels. Pour les locataires, ne pas sous estimer la valeur des aménagements. Matériel d exploitation sophistiqué et coûteux. Veiller à fixer des montants de garanties suffisants. Conformité des moyens de protection. n Bris des glaces +++ n Garantie des matériels ++++ Si local avec vitrine, veiller à fixer un montant de garantie suffisant. Principalement du matériel vulnérable. Risque électrique sur le matériel informatique. Bris/vol et vandalisme sur matériel informatique portable en tous lieux. n Contenu des chambres froides - Sans objet. n Garanties des imprévus - Sans objet. n Frais supplémentaires d exploitation ++++ Essentiel. N ayant ni stock ni production, il est plus opportun de garantir des frais supplémentaires d exploitation pour se réinstaller rapidement avec du matériel de location (loyer pour la location de locaux de remplacement par exemple). n Perte d exploitation - Incendie - Dégâts des eaux - Vol Vandalisme - Imprévus - Garantie des matériels n Valeur Vénale du Fond de Commerce ++++ Sans objet réel. Moins essentiel que les frais supplémentaires. Peut toutefois venir en complément des frais supplémentaires s il est constaté à la clôture de l exercice, malgré les frais supplémentaires, une perte de la marge brute. n Protection juridique étendue +++ Vu la spécificité de l activité, il est préférable de proposer un contrat EPJ distinct. n Services et assistances ++++ Clôture provisoire, gardiennage et services info type SVP. n Accident hommes clés ++++ Possibilité de prendre en charge les frais supplémentaires nécessités par l emploi d un remplaçant de même qualification, les frais de sous-traitance, les heures supplémentaires Garanties Novita Homme Clé Intérêt Remarques n Décès (Maladie Accident) homme clé ++++ Un homme clé est une personne indispensable au bon fonctionnement et à la réussite de l entreprise, dont le décès ou l invalidité va entraîner une chute du chiffre d affaires et du résultat. En cas de décès de l homme clé, le contrat Novità permet à l entreprise de disposer d'un capital nécessaire à la poursuite de son activité (recruter, former...) et de préserver ainsi sa pérennité. 4

5 3. RESPONSABILITÉ CIVILE Contrat distinct spécifique Intérêt Remarques n Responsabilité civile ++++ Essentiel. De plus en plus, en cas d insatisfaction les clients n hésitent pas à engager des procédures juridiques pour demander réparation. Les conséquences financières peuvent mettre en péril l entreprise, c est pourquoi le contrat prévoit les garanties indispensables RC Exploitation et RC Après livraison et RC Professionnelle. Les plus de l annexe des métiers SSII et prestataires Internet Les garanties Responsabilité Civile sont rédigées sous la forme dite TOUT SAUF ; toutes les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile sont couvertes sauf celles expressément exclues. RC Professionnelle et Après livraison En plus de la responsabilité civile exploitation, la responsabilité civile professionnelle couvre les conséquences financières résultant d erreurs, omissions, négligence ou fautes professionnelles commises à la suite des prestations intellectuelles (conception, études, conseil ),la responsabilité civile après livraison couvre les conséquences financières résultant d erreurs, négligence ou fautes professionnelles commises suite à la vente de matériel informatique et des prestations matérielles réalisées (réparation, entretien). En cas de résiliation ou d expiration, le contrat garantit les sinistres pour lesquels la première réclamation est formulée entre la date d effet initiale et la date de résiliation ou d expiration, dans un délai de 5 ans. Le matériel informatique et bureautique Appartenant à l assuré ou pris en location ; qui se trouve dans les locaux d exploitation ou occasionnellement au domicile privé ou au domicile des préposés ; au cours du transport entre ces différents lieux à bord d un véhicule ; est garanti en cas de bris, détérioration ou destruction, y compris par l action de l électricité. Lors de déplacements en clientèle Le matériel informatique portable est garanti en tous lieux en cas de vol, tentative de vol, acte de vandalisme commis avec violence, tentative d agression, agression, menace à l endroit de l assuré, en cas de vol simultané du véhicule, y compris lorsque le véhicule est remisé dans un garage, sur la voie publique suite à agression ou accident, ou effraction lorsque le véhicule est en stationnement. Maintien de l activité en cas d incapacité partielle suite à un accident En cas d interruption même partielle de l activité à la suite d un accident corporel survenu dans le cadre de la vie privée ou professionnelle affectant les personnes désignées au contrat, la garantie «Accident des personnes clés» prend en charge les frais supplémentaires nécessaires au maintien de l activité. 5

6 4. PROTECTION DU DIRIGEANT 4.1. NON SALARIÉ (activité CONSEIL prépondérante = Affiliation CIPAV) Prévoyance Régime obligatoire Le complément Generali Régime de base CIPAV Nom du contrat Atoll Prévoyance Incapacité temporaire totale Néant Invalidité permanente totale Montant de la pension d invalidité (pour un taux de 100 %) * Chiffres 2009 Incapacité temporaire totale A partir d une franchise maladie de 15 ou 30 jours et de 3 jours en cas d accident ou d hospitalisation, versement d une indemnité journalière forfaitaire d un montant maximum de 300 par jour. Cotisation Classe A Cotisation Classe B 200 points 411 / mois 600 points / mois Incapacité permanente > 66 % Versement d une rente jusqu à 65 ans d un maximum de par mois. Cotisation Classe C points / mois Décès Jusqu à de capital ; peut être augmenté en cas de décès par accident. Si le taux est compris entre 66 % et 100 %, le montant de la pension est proportionnel à ce taux et son service est subordonné à une clause de ressources Décès Classe A B C Capital Décès* Rente Conjoint Rente Enfant** 600 points : points : 123 /mois 60 points : 123 /mois points : points : 370 /mois 180 points : 370 /mois points : points : 616 /mois 300 points : 616 /mois * Le capital décès est doublé en cas de décès accidentel. ** Jusqu à 21 ans ou 25 ans si études. Les plus du contrat Conseils de souscription n Un large choix de franchises en maladie n Des IJ en cas d arrêt de travail temporaire et total, en plus de celles des régimes obligatoires. n Garanties supplémentaires en cas d invalidité (jusqu à /mois de rente et de capital). n Rente viagère pour le conjoint (jusqu à par mois). n Rente éducation pour les enfants (jusqu à 25 ans pour les étudiants) n Offre spéciale créateur d entreprise : - 50 % la première année et - 25 % la deuxième. Tarificateur sous Elisa. Exemple : Décès d un dirigeant TNS ou indépendant TNS en activité, ayant souscrit un contrat Atoll Prévoyance (capital décès de au profit du conjoint) Montant du versement prévu par le régime obligatoire : (si enfant à charge) Montant des versements complémentaires par Atoll Prévoyance : n au décès, l épouse percevra si le décès fait suite à une maladie, supplémentaires en cas de décès suite à un accident. n si l épouse venait à disparaître alors que son enfant est encore à charge, il percevrait un capital supplémentaire de

7 Retraite Régime obligatoire Le complément Generali Nom du contrat La Retraite Nature des prestations n Versement d une rente mensuelle supplémentaire viagère ; n 3 options de rente de conversion. Régime de base des professions libérales Régime complémentaire obligatoire CIPAV n Retraite annuelle = nombre de points acquis X valeur du point. n Valeur du point en 2009 : 0,5272. n Réversion conjoint = 54 % de la retraite dès 55 ans si revenus inférieurs à par an. n Retraite proportionnelle au nombre de points acquis. n Retraite annuelle = nombre de points acquis X valeur du point. n Valeur du point retraite complémentaire en 2009 : 24,65. Les plus du contrat n Libre répartition des cotisations sur un fonds sécurisé et les unités de compte sécurité et performance de l épargne investie ; n Utilisation des tables d expériences plus favorables que les tables réglementaires ; n Garanties des tables de mortalité à la souscription ; n Sécurisation de la rente ; n Rente revalorisée annuellement ; n Prise en charge par Generali des cotisations en cas d incapacité temporaire et totale ; n Pas de frais de fractionnement en cas de paiement mensuel ; n 40 ans d expérience en matière de capitalisation viagère. n Réversion conjoint = 60 % des droits acquis à partir de 65 ans. Conseils de souscription Audit retraite et tarificateur disponibles sous Elisa. Création d un suspens en cas de sport de compétition. Exemple : pour un homme marié, 35 ans, 1 enfant Revenus annuels nets Droits de retraite théoriquement acquis en 40 années de cotisations sans modification du R.O. Versements complémentaires effectués par le contrat la Retraite de Generali Régime de base : 678 /mois Régime complémentaire obligatoire : 329 /mois Total : /mois Avec une cotisation mensuelle de 125, le montant de la rente viagère annuelle sera à 65 ans de * et la réduction d impôt immédiate obtenue grâce à la loi Madelin s élève à 210 (TMI à 14 %) Régime de base : 816 /mois Régime complémentaire : 986 /mois Total : /mois Avec une cotisation mensuelle de 250, le montant de la rente viagère annuelle sera à 65 ans de * et la réduction d impôt immédiate obtenue grâce à la loi Madelin s élève à 420 (TMI à 14 %). * Montant versé à 65 ans puis revalorisé tous les ans. Hypothèses : répartition 80 % Fonds Euro (revalorisation : 3 %) et 20 % en Unités de compte (revalorisation : 6 %) Indexation des cotisations 2 % par an. 7

8 4. PROTECTION DU DIRIGEANT 4.2. NON SALARIÉ (activité COMMERCIALE prépondérante = Affiliation RSI ORGANIC) Prévoyance Régime obligatoire Le complément Generali Régime de base Régime Social des Indépendants (ex ORGANIC) Nom du contrat Atoll Prévoyance Incapacité de travail 66 % Rien Incapacité totale de travail Invalidité = 66 % A partir d une franchise maladie de 15 ou 30 jours et de 3 jours en cas d accident ou d hospitalisation, versement d une indemnité journalière forfaitaire d un montant maximum de 300 par mois. Versement d une rente jusqu à 65 ans d un maximum de par mois. Incapacité de travail 66 % Pension égale à 30 % du revenu annuel moyen (limité au PASS). Montant annuel compris entre 3 153,34 et en 2009 Invalidité totale et définitive Décès Versement d une rente jusqu à 65 ans d un maximum de par mois. Jusqu à de capital ; peut être augmenté en cas de décès par accident. Incapacité totale et définitive Décès Pension égale à 50 % du revenu annuel moyen (dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale). Montant annuel compris entre et en % du plafond annuel de la Sécurité sociale en vigueur au jour du décès soit en Les plus du contrat Conseils de souscription n Un large choix de franchises en maladie n Des IJ en cas d arrêt de travail temporaire et total, en plus de celle des régimes obligatoires n Garanties supplémentaires en cas d invalidité (jusqu à par mois de rente et de capital) n Rente viagère pour le conjoint (jusqu à /mois) n Rente éducation pour les enfants (jusqu à 25 ans pour les étudiants) n Offre spéciale créateur d entreprise : - 50 % la 1 ère année et - 25 % la deuxième. Tarificateur sous Elisa. Exemple : Décès d un dirigeant TNS ou indépendant TNS en activité, ayant souscrit un contrat Atoll Prévoyance (capital décès de au profit du conjoint) Montant du versement prévu par le régime obligatoire : (si enfant à charge) Montant des versements complémentaires par Atoll Prévoyance : n au décès, l épouse percevra si le décès fait suite à une maladie, supplémentaires en cas de décès suite à un accident. n si l épouse venait à disparaître alors que son enfant est encore à charge, il percevrait un capital supplémentaire de

9 Retraite Régime obligatoire Le complément Generali Régime Social des Indépendants (ex ORGANIC) Régime de base Avant 1973 : n Retraite annuelle = nombre de points acquis X valeur du point; n Valeur du point en 2009 : 11, A partir de 1973 : Retraite annuelle = 50% du revenu professionnel moyen (limité à 1 PASS) calculé à partir des 25 meilleures années X nombre de trimestres cotisés/ durée de référence (161 trimestres en 2009). (la réforme Fillon allonge progressivement cette durée de 1 trimestre par an pour atteindre 164 trimestres en 2012). n Réversion conjoint : 54 % des droits acquis. Nom du contrat Nature des prestations Les plus du contrat La Retraite n Versement d une rente mensuelle supplémentaire viagère ; n 3 options de rente de conversion n Libre répartition des cotisations sur un fonds sécurisé et les unités de compte sécurité et performance de l épargne investie ; n Utilisation des tables d expériences plus favorables que les tables réglementaires ; n Garanties des tables de mortalité à la souscription ; n Sécurisation de la rente ; n Rente revalorisée annuellement ; n Prise en charge par Generali des cotisations en cas d incapacité temporaire et totale ; n Pas de frais de fractionnement en cas de paiement mensuel ; n 40 ans d expérience en matière de capitalisation viagère. Régime complémentaire obligatoire n Retraite annuelle = nombre de points acquis X valeur du point. n Valeur du point en 2009 : n Réversion conjoint = 60 % des droits acquis. Conseils de souscription Audit retraite et tarificateur disponibles sous Elisa. Création d un suspens en cas de sport de compétition. Exemple : pour un homme marié, 35 ans, 1 enfant Revenus annuels nets Versements effectués par les Régimes Obligatoires Versements complémentaires effectués par le contrat la Retraite de Generali Régime de base : /mois Régime complémentaire obligatoire : 390 /mois Total : /mois Avec une cotisation mensuelle de 125, le montant de la rente viagère annuelle sera à 65 ans de * et la réduction d impôt immédiate obtenue grâce à la loi Madelin s élève à 210 (TMI à 14 %) Régime de base : /mois Régime complémentaire : 780 /mois Total : /mois Avec une cotisation mensuelle de 250, le montant de la rente viagère annuelle sera à 65 ans de * et la réduction d impôt immédiate obtenue grâce à la loi Madelin s élève à 420 (TMI à 14 %). * Montant versé à 65 ans puis revalorisé tous les ans. Hypothèses : répartition 80 % Fonds Euro (revalorisation : 3 %) et 20 % en Unités de compte (revalorisation : 6 %) Indexation des cotisations 2 % par an. 9

10 4. PROTECTION DU DIRIGEANT 4.3. SALARIÉ Prévoyance Régime obligatoire Régime de base Sécurité Sociale Incapacité temporaire totale Arrêt de travail vie privée Carence : 3 jours Arrêt de travail vie professionnelle Carence : 1 jour (payé par l employeur) 50 % du salaire journalier Salaire journalier égal à : - 1/90 ème des 3 derniers salaires précédant l arrêt de travail dans la limite du PASS ; - Si activité discontinue, 1/360 ème des 12 derniers salaires précédant l arrêt de travail dans la limite du PASS ; Indemnité journalière maximum : 1/720 ème du PASS, soit : 48 en 2009 ; Indemnité journalière minimum : 1/365 ème du montant minimum de la pension invalidité, soit en 2009 : / 365 = 8,64 ; Si au moins 3 enfants à charge, à partir de 31 ème jour l indemnité est majorée pour atteindre les 2/3 du salaire journalier de base, sans pouvoir excéder 1/540 ème du PASS, soit : 64 en 2009 ; - du 2 ème au 28 ème jour : 60 % du salaire journalier* ; - à partir du 29 ème jour : 80 % du salaire journalier*. Salaire journalier égal à : - 1/30 ème du salaire précédant l arrêt de travail - si activité discontinue, 1/360 ème des 12 derniers salaires précédant l arrêt. * le salaire journalier est plafonné à 0,834 % du PASS, soit : 286 en Invalidité permanente totale vie privée vie professionnelle - Invalidité 1 er groupe = 30 % du Salaire Annuel Moyen limité au PASS (mini = 263 ; maxi = 858 ) ; - Invalidité 2 ème groupe = 50 % du Salaire Annuel Moyen limité au PASS (mini = 263 ; maxi = ) invalidité 3 ème groupe = 50 % du Salaire Annuel Moyen limité au PASS + majoration tierce personne (mini = ; maxi = ). taux d incapacité permanente inférieur à 10 % : versement d un capital dont le montant, fixé par décret, est forfaitaire et varie selon le taux d incapacité permanente. Taux d incapacité permanente Montant du capital en 2009 Taux d incapacité permanente Montant du capital en % % 2 261,78 2 % % 2 742,79 3 % % 3 272,31 4 % % 3 849,74 5 %

11 Régime obligatoire Invalidité permanente totale vie privée vie professionnelle taux d incapacité permanente égal ou supérieur à 10 % : Rente annuelle = salaire des 12 derniers mois X taux de la rente* * taux de rente : - si le taux d invalidité est inférieur à 50 % : taux d invalidité /2 - si le taux d invalidité est au moins de 50 % : 25 % + (taux d invalidité - 50) x 1,5] Si assistance d une tierce personne : allocation égale à 40 % de la rente. Les rentes d incapacité permanente sont versées chaque trimestre ou chaque mois lorsque le taux d incapacité permanente est au moins égal à 50 %. Leur montant est revalorisé au 1 er janvier de chaque année. Décès vie privée vie professionnelle n 3 derniers salaires mensuels plafonnés à en 2009 n Remboursement de frais funéraires maxi 1430 en 2009 (1/24 ème du PASS). - rente viagère au conjoint, concubin, partenaire d un PACS - conjoint de moins de 55 ans : 40 % du salaire annuel de l assuré décédé. - rente éducation 25 % pour chacun des 2 premiers enfants, 20 % pour chacun des enfants suivants, 30 % par enfant si orphelin de père et de mère. Les rentes sont versées jusqu à 16 ans, 18 ans si apprentissage, 20 ans si études. Le complément Generali Nom du contrat Prévoyance Entreprise 1-5 têtes - Garantie : Option 1 - Niveau 3. Une formule répondant aux obligations conventionnelles Syntec est également disponible dans le contrat. Cette formule peut être souscrite sans formalités médicales quel que soit l effectif. Incapacité de travail Quelle que soit la nature de l arrêt de travail (privé ou professionnel) GENERALI complète les indemnités journalières versées par la sécurité sociale à hauteur de 100 % du salaire brut (délai de franchise variable entre 15 et 180 jours possibilité de réduire la franchise à 3 jours en cas d accident ou d hospitalisation). Invalidité = 66 % En cas d invalidité permanente (partielle ou totale) d un Assuré, GENERALI verse une rente jusqu à 100 % du salaire net, sous déduction des prestations versées par la sécurité sociale. Le montant de la rente est déterminé en fonction du salaire de l assuré au jour de l arrêt de travail et en fonction de la catégorie d invalidité : % du salaire net pour une invalidité de 2 ème ou 3 ème catégorie, - 60 % du salaire net pour une invalidité de 1 ère catégorie. Décès Les plus du contrat GENERALI verse un capital égal à 300 % du salaire brut annuel majoré d un 1/3 par enfant à charge. n De nombreux niveaux et options de garanties. Conseils de souscription Tarificateur sous Elisa. 11

12 Retraite Régime obligatoire Assurance Vieillesse Sécurité Sociale n Pour la durée maximum de cotisation exigée : 161 trimestres en 2009 = 50 % de la moyenne des 25 meilleures années de référence plafonnées aux PASS. Régime de base - Âge : 60 ans à taux plein si au moins 161 trimestres validés (taux réduit si moins de 161 trimestres) 65 ans dans les autres cas. - minimum = 590 par mois; - maximum = par mois. n Réversion conjoint : 54 % des droits acquis au jour du décès - À partir de 55 ans - Ressources personnelles inférieures à SMIC horaire soit en 2009; -Minimum : 266 par mois en 2009; -Maximum : 772 par mois en Ouverture des droits à la retraite Les salariés reçoivent une pension de retraite complémentaire dès qu'ils remplissent des conditions liées à l'âge et à la cessation d'activité. La pension est liquidée à leur demande et non automatiquement. Son montant peut être minoré en cas de départ en retraite avant 65 ans, sauf cas exceptionnels. ARRCO (cadres et non cadres) Le montant de la retraite complémentaire ARRCO annuelle est égal au nombre de points acquis X par la valeur du point au moment de la prestation. Salaire de référence* ARRCO en 2009 = 14,2198 ; Valeur du point ARRCO en 2009 = 1,1799. Régimes complémentaires obligatoires Pension servie au taux plein : - Pour bénéficier d'une retraite "normale" (sans minoration), il faut liquider sa retraite à partir de 65 ans. - A partir de 60 ans si le salarié a le nombre de trimestres exigés pour obtenir la retraite à 60 ans dans le régime de base Sécurité sociale et a liquidé cette pension ou s il est inapte, ancien déporté ou interné, ancien combattant et prisonnier de guerre, mère de famille ouvrière ou mineur de fond. - Entre 57 et 60 ans sans abattement pour ceux qui ont accompli une longue carrière. - Dès 55 ans pour les personnes handicapées qui peuvent bénéficier du nouveau dispositif de départ anticipé sans minoration. Pension minorée -retraite liquidée à partir de 60 ans sans réunir les conditions énoncées ci-dessus. -retraite prise par anticipation à partir de 55 ans. 12

13 Régime obligatoire AGIRC (CADRES) Le montant de la retraite complémentaire AGIRC annuelle est égal au nombre de points acquis multiplié par la valeur du point au moment de la prestation. Salaire de référence* AGIRC en 2009 = 4,9604 ; Valeur du point AGIRC en 2009 = 0,4186. Pension servie au taux plein : L âge de la retraite est fixé à 65 ans, mais pour la tranche B, il est possible d obtenir sa retraite : Régimes complémentaires obligatoires (suite) - à partir de 60 ans si le salarié a le nombre de trimestres exigés pour obtenir la retraite à 60 ans dans le régime de base Sécurité sociale et a liquidé cette pension ou s il est inapte, ancien déporté ou interné, ancien combattant et prisonnier de guerre, mère de famille ouvrière ou mineur de fond. - Entre 57 et 60 ans sans abattement pour ceux qui ont accompli une longue carrière. - Dès 55 ans pour les personnes handicapées qui peuvent bénéficier du nouveau dispositif de départ anticipé sans minoration. Pension minorée - retraite liquidée à partir de 60 ans sans réunir les conditions énoncées ci-dessus - retraite prise par anticipation à partir de 55 ans. Ce coefficient est calculé en tenant compte soit de l'âge atteint, soit de la durée d'assurance. La solution la plus avantageuse pour le cadre est retenue. *(coût d acquisition du point) Exemple : pour un homme marié, 35 ans, 1 enfant Revenus annuels nets Versements effectués par les Régimes Obligatoires (base : retraite à taux plein) Régime de base : 720 /mois ARRCO : 290 /mois AGIC : 93 /mois Total : /mois Régime de base : 771 /mois ARRCO : 311 /mois AGIC : 740 /mois Total : /mois Versements complémentaires effectués par le contrat la Retraite de Generali Avec une cotisation mensuelle de 125, le montant de la rente annuelle minimum à vie est de Cette cotisation (si elle est payée par l entreprise) n est soumise ni à charges sociales ni à l impôt sur le revenu*. Si elle avait été payée à titre personnel, elle l aurait été avec un salaire dont aurait été prélevées au préalable des charges sociales patronales et salariales et de l impôt sur le revenu. * dans les limites fixées par la réglementation. Avec une cotisation mensuelle de 250, le montant de la rente annuelle minimum à vie est de Cette cotisation (si elle est payée par l entreprise) n est soumise ni à charges sociales ni à l impôt sur le revenu*. Si elle avait été payée à titre personnel, elle l aurait été avec un salaire dont aurait été prélevées au préalable des charges sociales patronales et salariales et de l impôt sur le revenu. * dans les limites fixées par la réglementation. * Montant versé à 65 ans puis revalorisé tous les ans. Hypothèses : répartition 80 % Fonds Euro (revalorisation : 3 %) et 20 % en Unités de compte (revalorisation : 6 %) Indexation des cotisations 2 % par an. 13

14 Le complément Generali Nom du contrat La Retraite Nature des prestations Versement d une rente mensuelle supplémentaire viagère 3 options de rente de conversion n Libre répartition des cotisations sur un fonds sécurisé et les unités de compte sécurité et performance de l épargne investie n Utilisation des tables d expériences plus favorables que les tables réglementaires n Garanties des tables de mortalité à la souscription Les plus du contrat n Sécurisation de la rente n Rente revalorisée annuellement n Prise en charge par Generali des cotisations en cas d incapacité temporaire et totale n Pas de frais de fractionnement en cas de paiement mensuel n 40 ans d expérience en matière de capitalisation viagère Conseils de souscription Audit retraite et tarificateur disponibles sous Elisa. Création d un suspens en cas de sport de compétition. Sources d information Internet 14

15 Août Fichier pdf GÉNÉRATION RESPONSABLE Generali Iard Société anonyme au capital de euros Entreprise régie par le Code des assurances RCS Paris Siège social 7 boulevard Haussmann Paris

ATOLL PRÉVOYANCE. Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle

ATOLL PRÉVOYANCE. Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle ATOLL PRÉVOYANCE PROFESSIONS PARAMÉDICALES Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle Les prestations versées par votre régime obligatoire

Plus en détail

Pour préserver votre niveau de vie et celui de vos proches

Pour préserver votre niveau de vie et celui de vos proches PROFESSIONNELS Atoll Prévoyance Pour préserver votre niveau de vie et celui de vos proches Atoll Prévoyance professions libérales Votre solution en cas d arrêt de travail, d invalidité, de décès Atoll

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires

particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Le statut de gérant majoritaire vous permet d alléger vos charges sociales puisque vous êtes rattaché au régime

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle

Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle ATOLL PRÉVOYANCE Professions artisants & commerçants particuliers PROFESSIONNELS entreprises ATOLL PRÉVOYANCE 2 Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

Prévoyance des expertsexperts-comptables

Prévoyance des expertsexperts-comptables Prévoyance des expertsexperts-comptables Faire les bons choix Objectifs de l intervention Répondre aux questions des experts-comptables relevant de la Cavec Au titre de la prévoyance, est-il préférable

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Que couvre la protection sociale obligatoire?

Que couvre la protection sociale obligatoire? Que désigne le terme «Prévoyance»? Que couvre la protection sociale obligatoire? A savoir Les assurances de personnes couvrant les risques : De maladie et d accidents corporels ; De maternité ; D incapacité

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1 LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE 1 Des solutions simples pour répondre à différents besoins Droits individualisés (compte individuel ouvert au nom de chaque salarié de l entreprise) 3 Contrat de

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Plan Gérants Majoritaires. La Retraite. La prévoyance et la retraite. des Gérants Majoritaires

Plan Gérants Majoritaires. La Retraite. La prévoyance et la retraite. des Gérants Majoritaires Plan Gérants Majoritaires La Retraite La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Les garanties prévoyance du Plan Gérants Majoritaires vous permettent de protéger votre famille en cas de décès,

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Épreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du candidat

Plus en détail

La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires. particuliers PROFESSIONNELS entreprises

La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires. particuliers PROFESSIONNELS entreprises particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Document non contractuel caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu exclusions ou limitations.

Plus en détail

La prévoyance et la retraite des Professions Libérales. particuliers PROFESSIONNELS entreprises

La prévoyance et la retraite des Professions Libérales. particuliers PROFESSIONNELS entreprises particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Professions Libérales Document non contractuel caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu exclusions ou limitations.

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ

PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ prévoyance PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ L OFFRE AG2R LA MONDIALE POUR LES PROFESSIONNELS AG2R LA MONDIALE offre une gamme étendue de solutions de santé, prévoyance, épargne, retraite. professionnels santé Complémentaire

Plus en détail

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés?

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? La réforme des retraites, au delà de la problématique du financement, consacre un titre entier à l'épargne retraite

Plus en détail

Conditions générales. retraite option 1A RI OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES

Conditions générales. retraite option 1A RI OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES la retraite option 1A RI Conditions générales LA RETRAITE (1A RI) est une Convention d assurance collective sur la vie à adhésion facultative, régie par le Code des assurances.elle est souscrite par la

Plus en détail

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises.

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises. entreprises Epargne Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise L offre globale Groupama Assurances et Services pour le développement des entreprises. epargne Comment maintenir le niveau des retraites?

Plus en détail

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Avenant n 51 du 22 juin 2010 portant modification de l article 11.1 «Prévoyance» du Chapitre 11 «Prévoyance Mutuelle Retraite» de la Convention Collective

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

La solution santé et prévoyance modulable de Generali.

La solution santé et prévoyance modulable de Generali. La solution santé et prévoyance modulable de Generali. 2 Pour faire face aux aléas de la vie La Prévoyance Entreprise 6-20 de Generali est un contrat de prévoyance/santé qui vous permet d apporter à vos

Plus en détail

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs Solutions Assurances Agriculteurs Complément de retraite Préparer sa retraite, c est essentiel. Votre retraite, c est à vous d en décider. Plus tôt vous la préparez, plus vous mettez d atouts de votre

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

gan alterego prévoyance La prévoyance complémentaire des Professionnels Indépendants

gan alterego prévoyance La prévoyance complémentaire des Professionnels Indépendants gan alterego prévoyance La prévoyance complémentaire des Professionnels Indépendants Objet Gan AlterEgo Prévoyance est un contrat Groupe à adhésion facultative souscrit par l association DEMAIN. Il complète

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ 39 art om - Fotolia.com Étape 7 > J opte pour le régime social des salariés > J opte pour le régime social de travailleur indépendant > Mon droit aux allocations chômage

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

La protection sociale du travailleur non salarié

La protection sociale du travailleur non salarié La protection sociale du travailleur non salarié MAJ janvier 2014 Le régime social des travailleurs indépendants Le RSI Le régime social des indépendants Vous êtes en : EI (Entreprise Individuelle), EURL

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs PROTÉGER VOTRE ACTIVITÉ ET VOTRE FAMILLE

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs PROTÉGER VOTRE ACTIVITÉ ET VOTRE FAMILLE Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs PROTÉGER VOTRE ACTIVITÉ ET VOTRE FAMILLE VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Un accident, un sinistre

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Plan Professions Libérales

Plan Professions Libérales Plan Professions Libérales La prévoyance et la retraite des Professions Libérales Vous exercez une profession libérale. Vous souhaitez compléter les garanties de prévoyance et de retraite de vos régimes

Plus en détail

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. 2 L assurance CHAMBRES DE MÉTIERS APCM

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. 2 L assurance CHAMBRES DE MÉTIERS APCM Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise 2 L assurance CHAMBRES DE MÉTIERS APCM SE Nos engagements 1 p 5-12 Protégez votre entreprise pour qu elle ne s arrête jamais Sommaire Engagement

Plus en détail

Le conjoint - un statut en mouvement

Le conjoint - un statut en mouvement Le conjoint - un statut en mouvement Constat De nombreuses femmes participent activement à l entreprise ou la société de leur conjoint, contribuant à sa mise en place et à son développement. Environs 85

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

Retraite complémentaire (PERP, Plan d Epargne Retraite Populaire)

Retraite complémentaire (PERP, Plan d Epargne Retraite Populaire) Assurance Arrêts de travail Cette assurance s appelle aussi l assurance complément de revenus (ou assurance perte de revenus). En cas d arrêt de travail dû à la maladie, à un accident vous conserverez

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

Assurance et prévoyance

Assurance et prévoyance Assurance et prévoyance Assistance famille en cas d accident. IDCP Des prestations d assistance sont prévues en cas d accident par le contrat IDCP. Elles peuvent être déclenchées après appel préalable

Plus en détail

Prestataires de services

Prestataires de services Prestataires de services Découvrez les solutions d assurance et d assistance destinées à protéger votre activité professionnelle et à préserver votre vie privée. www.allianz.fr Avec vous de A à Z 2 Allianz,

Plus en détail

Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?»

Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?» D irigeants d entreprise, un choix professionnel des incidences sur sa vie familiale Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?» LE CHOIX DU STATUT Travailleur non

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME entreprise LA SANTÉ DANS MON ENTREPRISE UNE MUTUELLE SIMPLE ET AVANTAGEUSE POUR TOUS LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE Dans le cadre de la loi de Sécurisation de l Emploi du 14

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur ENTREPRISE Régime complémentaire de prévoyance et frais de santé Guide pratique de l employeur AGRI PRÉVOYANCE 81968 GUIDE EMPLOYEUR- PREVOYANCE SANTE.indd 1 04/11/13 10:15 02 AGRI PRÉVOYANCE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

La Pension d Invalidité

La Pension d Invalidité DEFINITION Elle a pour objet d accorder à l assuré une pension en compensation de la perte de salaire résultant de la réduction de sa capacité de travail La pension fait souvent suite à un arrêt de travail

Plus en détail

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS Vous êtes prescripteur de Generali Assurances Vie. Le PLAN-EXPERTS vous propose un choix de garanties pour améliorer

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé www.alico.fr Document à caractère non contractuel Votre courtier Alico, l expert en assurance emprunteur et en prévoyance Alico est un acteur international de premier plan en assurances de personnes depuis

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille SPÉCIAL AUTO ENTREPRENEURS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Agents des collectivités de VENDEE

Agents des collectivités de VENDEE Réunion d information Agents des collectivités de VENDEE Contrat prévoyance «maintien de salaire» Le groupe SMACL, leader sur la marché de l assurance des collectivités SMACL Santé: mutuelle Régie par

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

Guide Créateur Repreneur

Guide Créateur Repreneur Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise Guide Créateur Repreneur 1 Le carnet de route 2 Le financement 3 L assurance Nos engagements Sommaire Engagement n 1 Nous prenons le temps de vous

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE VOTRE CONTRAT PRÉVOYANCE EN PRATIQUE Votre entreprise a mis en place un contrat de prévoyance complet : garanties +

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille TRAVAILLEURS NON SALARIÉS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

avocat architecte expert médecin chirurgien dentiste vétérinaire pharmacien infirmier kinésithérapeute étudiant avocat AMPLI-FAMILLE

avocat architecte expert médecin chirurgien dentiste vétérinaire pharmacien infirmier kinésithérapeute étudiant avocat AMPLI-FAMILLE 2015 INDEMNITES JOURNALIERES INVALIDITE PTIA OU DECES HOSPITALISATION RENTE EDUCATION RENTE DE CONJOINT La mutuelle des professions libérales et indépendantes Professions Libérales & Indépendantes AMPLI-FAMILLE

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

Choix du statut de l entrepreneur individuel

Choix du statut de l entrepreneur individuel Choix du statut de l entrepreneur individuel Groupe Mornay 2010 Panorama des différentes formes juridiques Entreprise individuelle Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) Entrepreneur

Plus en détail

Commerçants Artisans. Avec vous de A à Z. Des solutions simples, pour préserver votre vie privée et votre vie professionnelle. www.allianz.

Commerçants Artisans. Avec vous de A à Z. Des solutions simples, pour préserver votre vie privée et votre vie professionnelle. www.allianz. Commerçants Artisans Des solutions simples, pour préserver votre vie privée et votre vie professionnelle. www.allianz.fr Avec vous de A à Z ProfilPro, l assurance multirisque professionnelle des commerçants,

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Un nouveau régime de frais de soins de santé et un nouveau régime de prévoyance communs à l ensemble des agents de Pôle emploi seront mis en

Plus en détail

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE Regarder vers l avenir, c est essentiel VOUS REGARDEZ VERS L AVENIR Vous venez de créer votre entreprise de Travail Temporaire et nous

Plus en détail