R a p p o r t d a c t i v i t é s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R a p p o r t d a c t i v i t é s"

Transcription

1 R a p p o r t d a c t i v i t é s

2 L équipe du Pa r c en Service financier et administratif Secrétaire générale : Florence BRISSON Comptabilité : Christine GARNIER Comptabilité-gestion et suivi du personnel : Nadine DIZIEN Service documentation et informatique Documentation : Nadine DIZIEN Informatique : Régis MAURISSO Secrétariat - standard : Secrétariat des pôles : Valérie POMPON Accueil- standard : Véronique LAMOUREUX Entretien Entretien général-gardien : Marcel LAMOUREUX Entretien extérieur : Sylvain DUPLOYER Daniel NAUDIN Entretien intérieur : Eric GAGEA / Fabienne LEROY Directeur Jean-Philippe CAUMONT Secrétariat de direction Catherine PUCET Adjointe au directeur Florence BRISSON Service Communication Sophie JOUËT Céline LEBOURG Pôle Environnement Responsable : Laurent PARIS Ressources aquatiques Laurent PARIS Paysages et urbanisme Olivier THIEBAUT Ressources faunistiques Daniel SIRUGUE Contrat Territorial Maria GALIANA Vé ronique LEBOURG E O I S Pro gramme LIFE Pierre DURLET Caroline VISSANT Pierre-Jean BERTHELOT Gestion des espaces remarquables Aline CORBEAUX Isabelle CIVETTE Maxime JOUVE Thomas CORNUT Pôle Culture - Agence culturelle Responsable : Catherine BOSKOWITZ Patrimoine & Ecomusée Gaid PITROU Animations culturelles Sylvie GUILBERT Gestion Pro gramme Leader Joëlle GUILLAUME Patrimoine & Architecture Philippe HOELTZEL Accueil Ecomusée Françoise GAUDRY / Josiane MORAINVILLE Architecture Conseil Permanences URCAUE 4 jours par mois Agriculture - Marque Parc Raphaël SOTTY Coordination chantiers Alain GUYARD Chefs de chantier Eric BAUMHAUER Alain COUDREAU Eric FOUSSET Pôle Economie Durable Responsable : Emmanuel CLERC H é b e rg e m e nts To u ri s q u e s Christophe FERNEY Activités de pleine-nature sports adaptés Alain MILLOT Morvan pour tous Jean-Gabriel FERRANDO Forêt - Filère bois Carole ZAKIN Energies Philippe RENON Ma rion GARNIER-HOCQ U ET Philippe RODRIGUEZ Office du Tourisme Développement durable - Anne-Sophie GAMET Plan Climat Marie-Christine GROSCHE Lucie BERTHIER Sylvie MALAVAL Pôle Education au territoire Responsable : Daniel SIRUGUE Animations Mélanie BUISSET Aurélie VERMEULEN / Cécile JANIK Mouvements de personnel : Départs Mélanie BUISSET (éducation au territoire) ; Michel BLANDIN (entretien) ; Pierre-Jean B E RT H E LOT (LIFE) ; Au rélie VERMEULEN (éducation au te rri to i re) ; Ma ri e-c h ristine GRO S C H E (Office de tourisme) ; Christophe FERNEY (tourisme) ; Nadine FIRMINAHAC (entretien) ; Jean-Claude FIRMINAHAC (entretien) ; Françoise GAUDRY (écomusée) ; Carole Zakin (forêt). Arrivées Jean-Gabriel FERRANDO (Morvan pour tous) ; Nadine FIRMINAHAC (entretien) ; Michel BLANDIN (entretien) ; Françoise GAUDRY (écomusée) ; Cécile JANIK (éducation au territoire) ; Jean-Claude FIRMINAHAC (entretien) ; Emmanuel DUMONT (Genet2010) ; Fabienne LEROY (entretien) ; Josiane MORAINVILLE (écomusée).

3 E d i t o Les années se suive nt et ne se ressemblent jamais au sein du Parc naturel régional du Morvan. En effet, l année 2009 a ainsi permis de signer et d engager le nouveau programme Leader sur les productions et savoir-faire locaux, d inaugurer la première tranche de la Grande Traversée du Mo rvan à VTT (Avallon-Saulieu), d acquérir et de tester un parc de matériels adaptés aux personnes en situation de handicap, etc To u tes ces act i o n s, et tant d a u t res que vous découvrirez au fil des pages de ce bilan d activités annuel, démontrent, s il en était encore nécessaire, que le Parc, au delà de ses missions essentielles de gestion et de préservation des patrimoines, est un acteur essentiel pour le développement du Morvan. Chaque action conduite l est en complémentarité des engagements pris par d autres (communes, communautés de comm u n e s, pays, ent re p ri s e s, associat i o n s ) dans le respect des valeurs fondatrices des Parcs telles que le développement soutenable, le partage d un projet de vie avec tous les habitants et l identité territoriale. Par ailleurs, le schéma de cohérence climat, Morvan pour Tous, le projet de galeries numériques, le contrat de forêt, l éducation à l é co-c i toye n n e té, l e f f a ce m e nt d o u v rages hydrauliques, la piste de descente pour fauteuils tous terrains du Breuil, etc sont autant d exemples d actions d un Parc qui invente, innove, expérimente Bonne lecture Christian PAUL Président 1

4 Orientation 1 : La bourgogne base fauna Les chiffres utiles Sur les 117 communes du Pa rc nat u rel ré gional du Mo rvan (sans les co m m u n e s partenaires) données «faune» Par classe : Insectes : données 536 espèces Oiseaux : données 207 espèces Mammifères : données 65 espèces Amphibiens : données 16 espèces Poissons : données 37 espèces Reptiles : 951 données 12 espèces Crustacés : 524 données / 5 espèces Bivalves : 32 données / 6 espèces Arachnida : 6 données / 5 espèces Gastéropodes : 3 données / 1 espèce Bryozoaire : 2 données / 1 espèce Branchiopoda : 1 donnée / 1 espèce Agir pour les patrimoines culturels et naturels Axe 1 Gérer plus activement les patrimoines naturels et préserver la biodiversité Poursuivre et amplifier les démarches de connaissance et de recherche appliquée La Bo u rg ogne Base Fauna, outil ré g i o n a l de co n n a i s s a n ce et d a l e rte La struct u ration des «données faune» sur la Bourgogne, et particulièrement sur le Morvan, s est engagée depuis 2006 avec la Société d histoire naturelle d Autun afin d obtenir une vision globale de la faune régionale, de l évolution de la biodive r s i té faunistique et de pouvoir ré p o n d re aux sollicitations (demandes pour des projets d aménagement ou des plans de gestion ). La Base de données régionales «la Bourgogne Base Fauna» est act u e l l e m e nt alimentée en continu par les données issues des programmes SHNA, ainsi que les données des bénévoles, p e r s o n n e s - re s s o u rces ou associations parte n a i re s qui part i c i p e nt aux inve nt a i res ré gionaux co o r- donnés par la So c i é té d h i s to i re nat u relle d Au t u n et le Parc. Un effort sur les oiseaux avec l EPOB La connaissance scientifique des espèces et des h a b i t ats est préalable à to u te politique de conservation et de protection. En 2009, le co m i té scientifique du Pa rc a souhaité poursuivre les actions engagées depuis 1992 afin de développer la connaissance des espèces et des milieux et particulièrement dans le cadre de l Observatoire de la FAune Patrimoniale de Bourgogne - Volet Morvan et de l Observatoire du Morvan. L accent a été mis sur ce t te famille vu le manque de données «oiseaux» et la pert i n e n ce de ce groupe pour définir des indicate u r s pour le suivi des espèces (programme S TOC-EPS du Muséum National Histoire Naturelle) en parallèle avec le ré c h a u f fe m e nt climat i q u e, les changem e nts des milieux, les pro b l é m at i q u e s «corridors écologiques» et la perte de la B i o d i ve r s i té. La nouvelle C h a rte du Pa rc, la nouvelle génération de Zones N at u relles d Inté rêts Eco l o giques Floristiques et Faunistiques ZNIEFF et l o rg a n i s ation des As s o c i ations orn i t h o l o gi q u e s en fédération «Etudes et de Protection des Oiseaux en Bourgogne EPOB», ont incité à faire un bilan des études déjà réalisées, de saisir les données et de mettre en place de nouveaux programmes de recherche. Ce programme est donc la première étape indispensable au bilan de l avifaune du Morvan. De même, quelques données méri t a i e nt d être actualisées et des études renouvelées afin de suivre l é volution de ce rtaines populat i o n s d oiseaux. C est pour ces raisons que le Pa rc nat u re l ré gional du Mo rva n et la So c i é té d h i s to i re n at u relle d Autun (SHNA) ont décidé de trava i l l er ensemble pour cette mise à niveau. Sur les 208 espèces d oiseaux déjà notées sur le Parc, un point bibliographique a été mené sur la Bécasse de Bois, les Pies-grièches, les chouettes chevêches et effraies, les espèces des prairies et des fo rê t s, le Ca s s e-noix moucheté, Deux é t u d e s ont été menées sur l état des populations de chouettes chevêches ent re Mo rvan et Au xo i s, 10 ans après et la poursuite des compléments d inventaires sur la population de Casse-noix moucheté dans le Haut-Morvan. 2 - Carte de répartition des oiseaux dans le Morvan

5 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels Protéger et gérer les espaces naturels et les espèces remarquables Natura 2000 Un inventaire communal en ligne : la charte BBF signée à Bibracte en Mai La mise à disposition des données «faune» des 2044 communes de Bourgogne est disponible sur le site La Bourgogne Base Fauna (BBF) s'inscrit dans le projet plus global de l'observatoire Régional de la Biodive r s i té. La pre m i è re fo n ction, ava nt toute autre, est de constituer une banque de données d ' a l e rte ré gionale sur la faune : c'est la Bourgogne Base Fauna «nive a u d ' a l e rte». Il s'agit de mobiliser et de mutualiser le plus efficacement possible les données des différents acteurs naturalistes de façon à les rendre accessibles facilement et de permettre une veille écologique régionale. Natura 2000 En 2009, neuf (sur dix) sites Natura 2000 du Morvan pour lesquels le Parc est animateur ont bénéficié d une action menée dans une dynamique de réseau à l'échelle du territoire. Les outils de mise en oeuvre de Natura 2000, bien qu'incomplets enco re, ont permis d'ava n ce r s i gn i f i c at i ve m e nt sur les enjeux de co n s e rvat i o n. Les moyens alloués à l'animation et à la contractualisation ont été à la hauteur des enjeux, tant sur le plan humain, qu'au niveau des contrats proposés. Par ailleurs, le document d'objectifs du site n 28 «Vallée de la Cure et du Cousin dans le nord Morvan» a redémarré avec une avancée significative de l état des lieux et une étude sur l é t at de co n s e rvation du bocage pour les chauves-souris. Des comités de suivi ont pu se tenir sur 6 des 9 sites, permettant d établir le bilan des actions a ccomplies et de déte rminer les actions à mener. Le périmètre du site n 37 «Ruisseaux p at rimoniaux, milieux to u rbeux et parato u rb e u x du Cousin amont» a été modifié, bénéficiant d une augm e nt ation de surf a ce de plus de 500 ha avec un avis favorable de la grande majorité des collectivités concernées. Un co nt rat Nat u ra 2000 en fo rêt «pri vé e» concernant 7 ha de forêts de bord de cours d eau à restaurer et à gérer en «irrégulier» a été signé dans cette extension. Comme en 2008, priorité a été donnée à la co nt ra ct u a l i s ation de surf a ces agri coles ave c l'animation active et partenariale des nouvelles Me s u res Agri - E nv i ro n n e m e ntales Te rri to ri a l i- sées. Un travail de f ond a été mené sur les contrats forestiers permettant de préparer, sur le plan administratif et technique, tous les éléments nécessaires préalables au montage de ces contrats complexes. D ' i m p o rt a nts travaux de génie éco l o gi q u e (reconnexion, gestion de sites ) ont été menés à bien dans le cadre de contrats Natura 2000, mais aussi hors contrat, et notamment dans le c a d re du pro gramme LIFE nat u re «Ruisseaux de tê tes de bassins et faune pat rimoniale associée». La gestion opé rationnelle de zo n e s humides La météo a autorisé les opérations agricoles sur les sites que le Parc gère : Prés Guiot à Saint Brisson, le Furtio à Montsauche, Montour et Montbé. Les exportations de matières ont été valorisées en foin pour le troupeau du Parc. Sur Montour, l évaluation du plan de gestion a permis l écriture d un autre plan pour Un contrat Natura 2000 a été passé sur les Prés Guiot. La formalisation de la transmission du troupeau permettra en 2010 de s appuyer sur un éleveur pour la gestion animale, le Parc utilisera toujours son matériel Zones Humides. 13 sites Natura 2000 sur le Parc, représentant 13 % du territoire. 191 ha de sites d intérêt écologique majeur. 7 financeurs : Et at, Eu ro p e, Conseil ré gi o n a l de Bo u rg o gn e, Co n s e i l Gé n é ral de la Ni è v re, Ag e n ce de l Eau Se i n e- Normandie, Réseau ferré de Fra n ce (RFF), Pa rc nat u re l régional du Morvan 7 types de parte n a i res : Co n s e rvato i re de Sites Nat u re l s Bourguignons (CSNB), Communes, Conseil Général de la Nièvre, Société de gestion forestière, agriculteurs, groupement forestier, propriétaires privés. 3 grands types de milieux : To u rb i è re s, pra i ries paratourbeuses, étangs. - Signature de la charte BBF Troupeau de Highlands dans les Prairies de Montour - 3

6 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels LIFE Programme sur 5 ans Total prévisionnel : financeurs : Union Eu ro p é e n n e, Mi n i s tè re en charge de l e nv i ro n n e- m e nt, Conseil Ré gional de Bourgogne, Agence de l eau Seine Norm a n d i e, Ag e n ce de l Eau Rhône Mé d i te rra n é e Corse 2009 dans le Morvan : 17 p o i nts de fra n c h i s s e m e nt s aménagés, 6 étangs effacés, 2 étangs contournés, 3 cours d eau renaturés, 10,5 km de clôture posés, 2 0 a b re u voirs à bétails installés 14 passages à gué mis en place, 5, 4 km de plant ations de ripisyilves, 5 c h a ntiers de démonstrat i o n organisés, 3 jours de colloque, 220 personnes présentes, 40 soirées-débat, 62 animations scolaires (soit élèves). Réaliser des opérations exemplaires et expérimentales, à vocation démonstrative LIFE NATURE Le programme LIFE Nature «Ruisseaux de têtes de bassins et faune patrimoniale associée» a débuté en octobre Il s est achevé en 2009, après avoir permis la réalisation de 148 actions en Bourgogne et en Franche-Comté. Plus précisément, il a concerné 13 sites Natura 2000, dont 5 en Morvan sur les communes de Champeauen-Morvan, Saint-Agnan, Saint-Brisson, Lormes, Brassy, Dun-les-Places, Montsauche-les-Settons, Moux, Planchez-en-Morvan et Corancy. L'objectif du programme était d'expérimenter des techniques de gestion, de préservation et de restauration de la qualité de l eau, des petits ruisseaux et de tê tes de bassins afin de bénéficier d 'exemples re p ro d u ctibles pour la pré s e rvat i o n des espèces qui les peuplent. Pa rmi ce l l e s -c i, citons pour leur valeur d indicateur biologique et leur sensibilité : L Ecrevisse à pattes blanches, la Moule perlière, la Lamproie de Planer et le Chabot de rivière. Certaines de ces espèces sont actuellement en très fort déclin sur la zone considérée du fait des atteintes portées à leur habitat et à la concurrence avec des espèces exotiques. Les actions inscrites à ce programme avaient pour but de r épondre à 5 menaces identifiées : - Al té ration de l h a b i t at par les act i v i tés anthropiques, - Mo d i f i c ation des ré gimes thermiques des cours d eau, - Altération de la qualité de l eau par les activités anthropiques, - Présence d obstacles infranchissables sur le lit des cours d eau, - Pat h o l o gie et compétition inte r s p é c i f i q u e induites par la présence d espèces allochtones. Ainsi, des aménagements agricoles, d étangs, des travaux de restauration de milieux ont pu être réalisés. Les suivis biologiques réalisés et les expérimentations sur l écologie des espèces ont permis de mieux connaître certaines phases de leurs cycles biologiques ou certains comportements. Le colloque de restitution du programme LIFE «Ruisseaux» est venu clore ces cinq années d efforts dans un moment de partage avec la communauté scientifique et de gestionnaires des espaces naturels. Il s est déroulé du 9 au 11 juin 2009 dans les locaux du Conseil Régional de Bo u rg o gn e. Il a rassemblé 220 personnes, venues de 41 départements différents et de 7 p ays euro p é e n s. 5 autres pro grammes LIFE f rançais et européens ont participé à ces trava u x. La communication sur les actions et la sensibilisation ont été à la hauteur du programme : 130 a rticles de pre s s e, 10 inte rv i e ws ra d i o p h o n i q u e s, 7 télévisions, 2 émissions «Grandeur Nature», 62 animations auprès des scolaires, 40 réunions d i n fo rm ation publiques, 5 chantiers de d é m o n s t ration pour les pro fe s s i o n n e l s, des panneaux d informations sur les sites, un film, une exposition, un jeu informatique pour les enfants, l édition d outils techniques pour les gestionnaires et les collectivités, un site Internet ou l ensemble des documents et études sont téléchargeables (www.liferuisseaux.org) Le programme LIFE aura pu ainsi pleinement servir de cat a l yseur pour la mise en place de d é m a rches durables pour la pré s e rvation d h a b i t ats et d e s p è ces d i nté rêt co m m u n a u t a i re. Les outils de communication LIFE 4

7 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels S engager dans une stratégie de préservation et de gestion des patrimoines naturels au quotidien Po u r s u i v re l e f fo rt agri-e nv i ro n n e m e ntal : les MAET Dans le cadre des finance m e nts euro p é e n s (FEADER), un groupe de travail sur les mesures Agri environnementales s est mis en place en 2007, en lien avec le comité de pilotage Natura 2000 (équipe Natura 2000 et agriculteurs), les c h a m b res d Agri c u l t u re et le Pa rc nat u rel ré gi o n a l du Morvan. De multiples réunions ont permis d établir un programme de soutien (Mesure Agri En vironnementale Territorialisée - MAEt) pour la préservation des espaces à forts enjeux environnementaux : les vallées paratourbeuses et les pelouses sèches siliceuses du Morvan. L objectif de la MAET Vallées paratourbeuses est de poursuivre l effort Agri environnemental des dix dernières années (Opération Locale, CTE) sur le territoire du Morvan pour la préservation de la biodive r s i té des vallées parato u rbeuses (préservation des prairies naturelles humides et préservation des cours d eau) dans et hors des sites Natura En 2007, six agriculteurs ont s o u s c rit une MA ET «vallées parato u rb e u s e s» pour une surface totale de 350 ha. L équipe de N at u ra 2000 a également ex p e rtisé env i ro n s o i x a nte cinq a gri c u l te u r s. En 2008, plus de ha de pra i ri e s paratourbeuses (dont 17% dans les sites Natura 2000) ont été proposés à la co nt ra ct u a l i s ation et co n ce rn a i e nt 75 ex p l o i t at i o n s. De même, près de 38 exploitations ont proposé ha de pelouses sèches à la co nt ra ct u a l i s at i o n (soit 280 ha de plus de ce qui avait été estimé). Durant cette même année, l équipe Natura 2000 a de n o u veau ex p e rtisé plus de ha sur le te rri to i re. Un bilan favorable La mise en place et l application de ce projet a co n fo rté le ra p p ro c h e m e nt de la co l l e ct i v i té avec la profession agricole. Depuis la mise en place du dispositif en 2007, 251 dossiers ont été accompagnés pour un total de ha (prairies paratourbeuses et pelouses sèches) et 34 km de berges expertisés. En conclusion, un partenariat actif et fructueux entre le Parc du Morvan, la chambre Régionale d a gri c u l t u re, les chambres départe m e nt a l e s d agriculture et le comité de pilotage Natura 2000 a facilité l élaboration et l animation des m e s u res agri -e nv i ro n n e m e ntales sur le te rri to i re. Pour 2010, dern i è re année de co nt ra ct u a l i s at i o n, le programme prévu est moins ambitieux (600 nouveaux hectares). - Ecrevisse à pieds blancs Préserver la qualité du milieu aquatique et des ressources en eau L observatoire de la qualité des eaux du Morvan 13 stations de mesure, suivies 4 fois dans l année, ont été observées en 2009 dans le cadre de l Observatoire de la Qualité des Eaux sur le bassin Loire. La synthèse montre, globalement, un maintien d une bonne qualité de l eau. Néanmoins, des altérations sont mesurées par exemple sur le Veynon et le Mo rion avec des taux de phosphore et de nitrates pré o cc u p a nt s. Une teneur import a nte en phosphore et également mesurée sur l Alène à l aval de Luzy, de manière constante durant l année. Les altérations physiques sont plus nombreuses et affectent surtout les tous petits ruisseaux. Ils sont en effet très sensibles aux déboisements de la fo rêt ri ve ra i n e, aux piétinements des animaux d élevage, au réchauffement dû aux étangs. Ces impacts sont des thèmes de travail importants des Contrats avec les Agences de l Eau. Le programme de connectivité : En concertation avec la Fédération de Pêche de la Nièvre, plusieurs ouvrages ont été remplacés sur le bassin de l Yonne et de la Cure pour p e rm e t t re le fra n c h i s s e m e nt de la faune p i s c i co l e. Le barrage de la Pi s c i c u l t u re de Ve rm e n o ux est contourné par un ruisseau de dérivation. Des chantiers nature avec des jeunes du LEGTA ont permis des aménagements de buses sur des ruisseaux. D autres dossiers techniques ont été instruits, en 2009, en vue des travaux 2010 pour lesquels la participation financière de l AESN sera de 100 %. MAET En 2009, l équipe Nat u ra 2000 a expertisé : ha en pelouses sèches et siliceuses, impliquant 54 exploitations, ha en prairies parato u rb e u s e s, impliquant 7 7 exploitations, Ri p i s c i l ves : 1 3 km de berg e s. 5

8 Orientation 1 : Contrat global Co nt rat Global Cu re-yo n n e : 103 communes, habitants 1650 km des cours d eau 229 captages d eau potable 67 stations d épuration D ate démarrage effe ct i ve : juillet 2009 Zone d étude du Contrat Territorial sud : 55 communes, habitants 1700 km des cours d eau 78 captages d eau potable 42 stations d épuration D ate démarrage pré v u e : juillet 2010 Partenaires : Ag e n ces de l'eau Co n s e i l s Généraux, Conseil Régional Bourgogne, Chambre d Agri c u l t u re, Chambres de Métiers et Artisanat. Agir pour les patrimoines culturels et naturels Préserver la qualité du milieu aquatique et des ressources en eau Un futur co nt rat te r r i torial dans le Sud Mo rva n Le diagnostic engagé en 2008 a permis d i d e nt i f i e r les enjeux principaux du te rri to i re pour la p ré s e rvation des milieux aquat i q u e s. Les bassins d intervention sont les affluents de l Arroux et l Aron prenant leurs sources dans le Morvan : le Ternin, la Celle, le Méchet, Le Bussy, la Braconne, l Alène, la Dragne, Le Guignon, le Morion et le Veynon. L étude préalable a inté gré un diagn o s t i c hydro-morphologique des cours d eau dont les ré s u l t ats serve nt de base aux propositions d a ct i o n de restauration des milieux. Axe 2 Préserver et valoriser les paysages du Morvan Un pro gramme d a ct i o n s, élaboré avec les acteurs et les 56 communes concernées, a été présenté aux financeurs. Les actions portent sur la re co n q u ê te de la qualité des milieux aquat i q u e s à travers des travaux d effacement de seuils et de re s t a u ration de berges mais aussi de l a n i m at i o n, des travaux d a s s a i n i s s e m e nt, d eau potable Ce programme d action ainsi que le projet de Contrat Territorial sud Morvan devra être validé par les financeurs et par le Conseil d Ad m i n i s t rat i o n de l Agence de l Eau Loire Bretagne en juin Les collectivités seront invitées à délibérer pour adhérer à cet outil avant sa signature officielle. Le Contrat Global «Cure-Yonne» Le premier semestre de l année 2009 a permis de finaliser le diagnostic et l état de lieux pour la c ré ation du nouvel outil de gestion et pro te ct i o n de la ressource en eau, le Contrat Global «Cure- Yonne». Le te rri to i re co n ce rné est le bassin ve r s a nt de la Cure (avec le Cousin) et l amont de l Yonne. La signature officielle a eu lieu le 6 novembre à Saint-Germain-de-Modéon. Le contrat se concrétise par une programmation détaillée pour les 5 années à ve n i r, avec un budget de plus de 29M et une cellule d animation à disposition pour aider à mettre en oeuvre les projets. Le deuxième semestre de l année à été consacré au lancement des actions programmées dans le Contrat Global. Ainsi, en 2009, les actions mises en oeuvre ont co n ce rné les vo l e t s milieux nat u re l s, eau potable, assainissement et animation. Partager les connaissances pour une appropriation du paysage Des atlas pour la co n n a i s s a n ce du paysage Fort de l expérience de son Atlas des Paysages, le Parc naturel régional du Morvan est régulièrement sollicité lors de l élaboration d autres atlas des paysages. C est ainsi que les départements de la Nièvre et de la Côte d Or ont associé le Parc aux travaux d é l a b o ration, depuis la fo rm a l i s at i o n du cahier des charg e s, et tout au long des démarches. Vers de nouvelles tables de lecture du paysage So u h a i t a nt co n fo rter le réseau de tables de lectures du paysage, le Parc a participé, avec le Pays Auxois-Morvan Côte-d Orien, à un projet de table de lecture du paysage au sommet de la Montagne de Bard. Actuellement à l étude pour choisir les options retenues, ce projet devrait se matérialiser courant Périmètres d étude pour le futur contrat Global (Seine- Normandie) et le futur contrat Territorial (Loire-Bretagne)

9 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels Accompagner les grandes mutations du paysage Do c u m e nts d u rbanisme Un voyage d élus en Livradois-Forez Afin de favo riser les échanges d ex p é ri e n ce s e nt re élus de te rri to i res ruraux, le Pa rc a emmené plusieurs élus des Communautés de Communes de Moulins-Engilbert et de Morvan- Vauban à la rencontre d élus de la Communauté de Communes du Pays d O l l i e rg u e s. Ce t te journée, très riche et instructive en échanges, a permis de mieux cerner la mise en place de Plan Local d U rbanisme Inte rcommunal sur un te rri to i re rural similaire. Les questions librement posées ont permis de lever les inquiétudes de certains é l u s, afin de re p ro d u i re chez eux ce type de pro j e t s. Un doc u m e nt stratégique inte rco m m u n a l Le premier Plan Inte rcommunal d Am é n a g e- ment et de Gestion de l Espace (PIAGE) a été terminé sur la Communauté de Communes de Mo u l i n s - E n gi l b e rt et St- H o n o ré- l e s - B a i n s. Ce d o c u m e nt dote le te rri to i re d une straté gie d i nte rve ntion et une politique de déve l o p p e m e nt dans diffé re nts domaines : agri c u l t u re, to u ri s m e, a ct i v i tés éco n o m i q u e s, accueil d h a b i t a nt s, d é m o graphie et habitat. C est un document cadre qui propose une série d actions à mettre en place sur les 20 ans à venir pour appliquer la s t raté gie de déve l o p p e m e nt définie. Une perspective de Plan Local d Urbanisme Intercommunal permettrait de décliner localement les ori e nt ations en mat i è re d h a b i t at et d a ct i v i té s économiques. Un second PIAGE est en cours d é l a b o ration sur la Co m m u n a u té de Co m m u n e s de Sa u l i e u, et d a u t res suivro nt selon les ambitions des territoires. Echanges d expériences Le Parc reste très impliqué dans les réseaux u rbanisme à l échelle nat i o n a l e, notamment ceux de la Fé d é ration des Pa rc s, par une participation à 4 re n co nt res thématiques dura nt l année 2009 : l affichage publicitaire, le paysage et la concertation, la péri-urbanisation en milieu r u ra l, les éco-q u a rt i e r s. Ces moments d i n fo rm at i o n sur les pro b l é m atiques act u e l l e s, perm e t te nt également d échanger avec d autres territoires ruraux pour transférer dans le Morvan des expériences réussies. Le Parc est également présent à la Commission Aménagement du Territoire de la Fédération des Parcs, dont le grand débat 2009 a tourné autour du solaire photovoltaïque au sol. L année 2009 a été largement consacrée aux to u rnages sur diffé re nts te rri to i res de Pa rc s, dont le Morvan, qui ont permis de collecter plusieurs centaines d heures de rushs et surtout des expériences et des vécus très enrichissants. L élaboration du film s est faite selon un mode constructif particulier, avec des «groupes tests» ra s s e m b l a nt des acteurs dans les Pa rcs impliqués (élus et techniciens) afin de tester la façon dont les messages sont perçus. Deux réunions de ce groupe ont eu lieu en Morvan. Le choix du scénario, répondant à la commande d un film artistique et pédagogique, traduit une histoire personnelle racontée dans une narration, afin que le spectateur s identifie au personnage. Souhaitant volontairement s écarter du mode documentaire institutionnel à interviews, ce film est un outil d animation des territoires ruraux pour permettre une prise de conscience que, même à la campagne, il faut faire attention au mode d urbanisation et de développement des villages. Intitulé «Un monde pour soi», ce film et ses séquences additionnelles thématiques qui l entourent, pourrait être utilisé lors de séances de projection-débat, lors d un conseil municipal. Sa sortie est prévue en juin communes acco m p a- gnées sur une opérat i o n d u rbanisme (PIAG E, PLU, Ap p roche Env i ro n n e m e n- tale de l Urbanisme). 1 commune (Château-Chinon-Ville) et 1 intercommunalité (Co m m u n a u té de Co m m u n e s de Saulieu) aidées financièrem e nt pour l élaboration de PLU et PIAGE par l intermédiaire du Contrat de Parc. Film d i nte r pe l l ation sur l u rb a n i s m e rural durable En étant lauréat de l appel à projet lancé en 2008 par Monsieur le Ministre JL Borloo, le Parc naturel régional du Morvan, co-pilote avec la Fédération des Parcs, la réalisation d un film d interpellation sur l urbanisme rural durable, en partenariat avec 13 autres Parcs. Ce film est confié à une équipe de réalisateurs qui affirme le parti pris de film d a u teur pour toucher l i nt i m i té et l émotionnel du spectateur. - Complémentarité et effet d entrainement des communes - Extrait du film 7

10 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels Architecture et urbanisme 539 permis de construire, 803 déclarations préalables, 378 demandes de certificats, déposés sur le territoire du Parc. 219 rendez-vous lors de la p e rm a n ces du CAUE les jeudis. Développer une urbanisation et une architecture de qualité Architecture et Urbanisme Participation aux éditions du Parc «Construire mon bâtiment agricole en bois» et «conseils aux o p é rateurs to u ristiques pour réaliser leur pro j e t» en français et anglais. Participation à l édition DDE 89 «Comment réussir l intégration d un bâtiment agricole dans le paysage icaunais» Etude avec un architecte missionné, pour une édition 2010, sur la préconisation de couleurs pour les bâtiments agricoles et industriels. Ce document sera une suite du dépliant très a p p récié «Couleurs en Mo rvan» pour les habitat i o n s. Pa rt i c i p ation aux jurys de sélection des arc h i te cte s pour les projets «Saut de Gouloux» et la Maison des gardes» de Montsauche. Participation à cinq réunions et travail sur un livret d appel sur l ecoconstruction en Morvan». Réponses à de nombreuses demandes de renseignements de particuliers. Co n s e i l s, co n s u l t ations et ex pe rt i s e s auprès de communes ou acteurs locaux A la demande, le chargé de mission Patrimoine et architecture se déplace et travaille avec les intéressés sur divers sujets ou des actions. C est un service Parc en plein développement soit pour des conseils ponctuels, soit pour initier ou accompagner et suivre un projet de développement ou tout autre mission dans le cadre de valorisation du patrimoine. Voici quelques exemples (non exhaustifs) sur lesquels le Parc est intervenu en 2009 : l accompagnement sur le PLU et conseil sur la technique et la couleur de l enduit de l église (à Alligny-en-Morvan), le projet de «boutique produit du terroir» par un privé. Finition et reprise de l enduit de façade de la MPO et présentation et projection du 2 ème DVD des savoir-faire (à Anost), la pré-étude pour un «Chemin des pèleri n s Vézelay Autun» (à Autun), les prêts de visuels pour une exposition sur les outils et ré f l exion sur une va l o ri s ation du village de Sa i nt- Lé g e r-va u- ban autour de la Maison Vauban (à Avallon), l étude et esquisse pour un projet de valorisation du site «la montagne» (à Bard-le-Régulier), accompagnement de l APAP pour la création d un circuit autour du barrage et de sa maquette 1936 (Lac de Pannecière). Mais également : l expertise et etude pour valoriser les atouts de la commune : patrimoinetourisme-culture (à La Grande-Verrière), le suivi du PIAGE et suivi des études et valorisation autour du vieux château (à Moulins-Engilbert), l accompagnement pour la création et réalisation d un «circuit des matériels agricoles» dans le village d Ouroux-en-Morvan, des conseils sur divers jeux de couleurs pour l école Saint-brancher : restauration avec des bénévoles de patrimoines ruraux et le lancement et suivi du PIAGE (à Saulieu) Adapter et intégrer les infrastructures, les superstructures, les signalétiques En tant que territoire animé et vivant, le Parc naturel régional du Morvan fait régulièrement l objet d aménagements, portés par différentes s t r u ct u re s. Ainsi, sur l année 2009 le Pa rc a accompagné les projets suivants pour permettre leur réalisation respectueuse des sites : - 18 projets d enlèvement et enfouissement de lignes électriques par EDF. - Im p l a nt ation de pylônes pour l ADSL en Mo rva n. - Aménagement d infrastructures routières. - L édition de la DDE 89 8

11 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels Axe 3 Préserver et valoriser de façon dynamique les patrimoines culturels Préserver, étudier et valoriser les patrimoines culturels et sociaux Semaine de la Pl é c h i e Semaine de la Plèchie Le Pa rc nat u rel ré gional du Mo rvan, ave c l écomusée du Morvan, Mémoires Vivantes du canton de Quarré-les-Tombes, Bibracte et plus de 25 bénévo l e s, a org a n i s é, du merc redi 8 av ri l au samedi 11 av ril 2009, dans le cadre des ate l i e r s de l écomusée du Morvan, la «semaine de la pléchie». L objectif était de faire connaître et transmettre cette technique très esthétique, accessible à tous et pratique qui peut être ré a l i s é e aujourd hui dans des jardins de particuliers, des lieux publics ou touristiques, et sur toute haie vive. Sur 11 communes reparties sur le Morvan, des bénévoles ont montré gratuitement ce savoir faire à tous ceux qui le désirent (particuliers, p rofe s s i o n n e l s, agents de co l l e ct i v i té s, sco l a i re s ) en «plessant» une haie durant une journée. Cette ré p a rtition permettait aux personnes inté re s s é e s de trouver en proximité et à une date choisie, un lieu où apprendre. Les communes concernées en 2009 étaient : Anost, Brassy, Chaumard, Champeau, Etang-sur- Arroux, Glux-en-Glenne, Gouloux, Ménessaire, Moulins-Engibert, Saint-Brisson et Saint-Léger- Vauban. Plus de 350 personnes ont participé dont plus de 70 stagi a i res (18 pro fessionnels) ve n u s apprendre et de très nombreux curieux. Le sujet étant original, de nombreux journalistes sont venus et ont écrit des articles très positifs. Au vu du succès, les bénévoles et le Parc ont décidé de reconduire ce projet en 2010 en organisant en plus une journée spécialement réservée aux professionnels. De même le CNFPT a inscrit, à notre proposition, une formation «plessage» en 2011 pour ses agents. Contacté par l EPCI des monts de la Madeleine, le chargé de mission Parc et un bénévole morvandiau sont partis 2 jours former une quinzaine de personnes. Ecomusée du Morvan La fré q u e nt ation des diffé re nts sites de l é co m u s é e du Morvan a connu une nette augmentation avec visite u r s. La fré q u e nt ation des veillées progresse également. Les animations proposées par les différents sites de l écomusée sont le fruit du travail de nombreux bénévoles, des élus et des salariés des différents sites. Il est important de saluer ici leur engagement. L année 2009 restera marquée par les anniversaires des 10 ans de la Maison de l élevage et du Charolais et des 20 ans de la Maison du Seigle. Les veillées En 2009, 14 veillées ont été programmées sur l ensemble des sites qui ont accueilli 834 spect ate u r s. Ces veillées sont l o ccasion d établir des parte n a- ri ats avec d a u t res struct u res de pro gra m m at i o n telles Sceni Qua Non, le Festival Contes Givrés en Bo u rg o gne ou enco re le Mois du Film documentaire en Bourgogne et Franche-Comté. L idée est de proposer des spectacles de qualité en période estivale et hive rnale afin que les maisons à thème et les sites associés soient bien ident i f i é s sur le territoire tant par les habitants que les touristes. Les expositions temporaires Chaque année, des expositions te m p o ra i re s s o nt installées dans les diffé re nts sites de l écomusée, soit à l initiative des associations et communes, soit en partenariat avec le Parc. L association les Amis de la Maison Vauban a programmé, en partenariat avec la conservation départementale de l Yonne, Les Citadelles de la mer : exposition d aquarelles d Arnaud d Aunay, descendant de Vauban. La Maison de l élevage et du Charolais a pré s e n- tée deux ex p o s i t i o n s : Regards croisées sur la vie quotidienne en Morvan : et une exposition en plein air de charrues. La Maison des Hommes et des paysages présenta Paroles, gestes et savoir-faire de Morvandiaux : présenta- 11 communes participantes, 25 bénévoles, 350 personnes présentes, plus de 70 stagiaires, dont 18 professionnels. Les ve i l l é e s 14 veillées organisées, 834 spectateurs. - Stage de pléchie à Anost 9

12 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels Communication des écomusées dépliants, programmes culturels, Plus de a rticles parus dans la presse. Spectacles de marionnettes 8 représentations, 5 spectacles différents, 368 entrées (payantes). tion d outils emblématiques et du film produit par le Parc naturel régional du Morvan sur les savoir-faire. L exposition itinérante de la Maison des enfants de l As s i s t a n ce Publique et des nourrices fut, quant à elle, accueillie dans 4 lieux différents : au Café des sports d Ouroux-en- Morvan, à la Maison du Seigle de Ménessaire, à la Maison du Parc de Sa i nt- B risson et à la mairie de La Grande- Verrière. Les Fêtes Plusieurs fêtes sont organisées par les différents sites : une journée de Portes ouvertes de la Saboterie Marchand (2000 visiteurs) et la fête de la Louée (près de 2000 visiteurs) et la Foire des Galvachers (500 visiteurs) à Anost. Les Mardis des marionnettes à la Maison du Parc Afin de proposer aux visiteurs de la Maison du Pa rc et de la Maison des Hommes et des pays a g e s des animations pour les enfants pendant l été, le p a rte n a ri at avec la mari o n n e t t i s te Ra i n e t te Gonet de la Compagnie Jaune Chameau a été renouvelé. Tous les mardis, cette marionnettiste à l u n i vers fantastique proposa un spectacle d i f fé re nt pour les petits et les grands (368 entrées payantes). Le renouvellement des muséographies Dans le cadre du contrat de Parc, la Région Bo u rg o gne acco m p a gne financière m e nt le re n o u ve l l e m e nt des muséographies des m a i s o n s à thème de l écomusée du Morvan. En 2009, le travail préparatoire au renouvellement des muséographies de la Maison Vauban et de la Maison du Seigle va perm e t t re de réaliser de nouve a u x modules en Communication écomusée Chaque année, plusieurs supports de communication sont réalisés : une brochure touristique ( exe m p l a i res), une b ro c h u re pour chaque maison à thème, le programme culturel de l écomusée du Mo rvan ( exemplaires). La promotion de l écomusée du Morvan est assuré par la Maison du tourisme du Parc du Mo rvan auprès des acteurs culturels et touristiques du Morvan et d ailleurs (bourses d échanges, envois, salons ). Plus de 200 articles sur l ensemble des sites de l écomusée sont parus en 2009 dans la presse quotidienne régionale. Ces articles font l objet d une revue de presse annuelle. Le site inte rnet fait l objet de mises à jour régulières. Promotion touristique et va l o r i s ation économique La promotion to u ristique du réseau de l é co m u s é e du Morvan bénéficie du soutien de la Maison du to u risme du Pa rc du Mo rvan : éditions to u ri s t i q u e s, promotion auprès des visite u r s, salons, passeports touristiques La mise en ligne d ouvrages et de DVD sur l e-boutique (www. m a d e i n m u s e e s. com) de la fédération des écomusées et des musées de société contribue également à cette promotion. Partenariats avec d autres musées La Clé des musées Les cinq maisons à thème de l écomusée du Mo r van ont inté gré le réseau des musées bourguignons de la Clé des Musées. Le principe de la clé des musées est le suivant : un billet d entrée plein tarif dans un des musées partenaires donne l accès des autres musées à tarif réduit. Les musées partenaires en 2009 sont : le Musée Rollin et le Muséum d histoire naturelle d Autun, le Musée de Bibracte, les Musées du Septennat et du Costume de Château-Chinon, le Musée de la Résistance à Saint-Brisson, le Musée Pompon à Saulieu et le Musée Zervos à Vézelay. 10

13 Orientation 1 : Agir pour les patrimoines culturels et naturels So rtie du 2 ème DVD «Ge s tes paroles et s avoir faire de morvandelles et de morvandiaux» Après trois ans de collectages, le Parc a proposé en 2009, dans un deuxième DVD, 17 chaleure u x té m o i gnages et mémoires de 11 mn, a u tour de plusieurs savoirs et mémoires du Mo rva n. Depuis 7 ans, 100 heures de films sur 30 communes du Parc ont permis de collecter plus de 30 savoirs et métiers spécifiques du Morvan. En 2011, l intégralité de ces témoignages (de 1h à 2h chacun) sera consultable à la bibliothèque de la Maison du Pa rc, pour les passionnés, curieux ou chercheurs. - Le 2 è m e DVD de la collection Paroles, gestes et Savoir-faire Préparation du 3 ème DVD «La foret morvandelle : gestes, paroles et savoir faire» En 2009, ce rtains re p é rages de savoirs et personnes ressources, autour du thème de la forêt ont été réalisé. Éc r i t u re d un livre sur le mobilier du Morvan S u i te à l i nve nt a i re chez les part i c u l i e r s et la richesse de ce travail, il a été décidé de le valoriser. Pierre Mathé, ébéniste, qui a réalisé ce t i nve nt a i re en sera l a u teur principal en co l l a b o rat i o n avec Pi e rre Lé g e r. Collectage outils Dans le cadre de l écomusée du Morvan, le Parc collecte depuis 2001 des outils ou objets de la mémoire morvandelle. En 2009, trois personnes ont fait des dons importants et le Parc a pu ainsi recevoir une s o i x a ntaine d o u t i l s -o b j e t s. Sa co l l e ction est constituée par plus de élément s, numéro té s, photographiés, et en cours de saisie sur une base de données Access. Me t t re en place une stratégie co n ce rtée pour la valorisation du patrimoine bâti Groupe Patrimoine du Parc et projet de panneaux patrimoine du Morvan Une quinzaine d élus autour de Mme Simone Rignault, présidente du groupe, se sont réunis 4 fois en 2009 sur 4 communes différentes pour réfléchir et travailler autour de projets patrimoniaux. Deux projets ont fait l objet de séances de t rava i l : la conception et la mise en place de panneaux Patrimoine sur le Parc dès 2010 et un colloque sur le patrimoine en Base de données patrimoine du Morvan. Engagé en 2006, ce projet d aide à la décision pour les élus et autres acteurs se poursuit. Chaque commune du Pa rc est visitée pour i nve nto rier son pat rimoine autour de tro i s t h é m atiques pré c i s e s : Mo rvan te rre de légende et de croya n ce s ( p i e rre s, arb re s, source s à rites thérapeutiques ), Morvan industriel et artisanal (mines, tanneries, draperies ) et les é d i f i ces re l i gie ux (églises, chapelles, m a l a d re ri e s ) et seign e u riaux (châteaux, motte s fé o d a l e s, manoirs ). En 2009, la base a été te c h n i q u e m e nt ameliorée, et pensée pour etre consultable par tous fin Participation au colloque «grands sites et sites classés Unesco» Le Parc était présent durant ces trois jours où de nombreux témoignages et réflexions autour de la valorisation du patrimoine et de l implication des populations ont passionnés les participants. - Outils du collectage 11

14 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e 12 Axe 4 Favoriser la prise en compte du développement durable dans les activités économiques D éve l o p per une mission pro s pe ct i ve au sein du Pa rc sur le déve l o p pe m e nt dura b l e et son action dans les secteurs éco n o m i q u e s Démarche éco responsable Trois groupes de travail ont été réunis afin de formuler des propositions pour l exemplarité du Parc : 1) Am é l i o rer la qualité env i ro n n e m e ntale à l extérieur des bâtiments, 2) Am é l i o rer la qualité env i ro n n e m e ntale à l intérieur des bâtiments, 3) Disposer d écoproduits et d éco prestations à la maison du Parc. Des actions ont été validées par un comité de pilotage et sont en cours de mise en oeuvre. La conférence agricole sur l agriculture dans le Morvan, suites Deux démarches collectives accompagnées en 2009 : Dans le cadre des actions du groupe de travail Agriculture du Parc naturel régional du Morvan, et suite aux diverses rencontres, il est apparu n é ce s s a i re de mieux acco m p a gner deux démarc h e s collectives prioritaires fin En collaboration avec les Chambres départem e ntales d a gri c u l t u re, un premier gro u p e d éleveurs bovins s est constitué afin de vérifier et tester la faisabilité, la viabilité économique et les étapes pour une démarche te rri to riale co l l e ct i ve d e n gra i s s e m e nt et de va l o ri s at i o n des femelles sur et hors du territoire du Parc n at u rel ré gional du Mo rvan. De même, un s e cond groupe composé des membres l a s s o c i at i o n Morvan Terroirs a souhaité également faire le bilan des trois années passées, se redonner de n o u velles perspect i ves pour l ave n i r, mais également appréhender une méthodologie plus efficace pour conduire leurs projets collectifs. Des étapes qui s enchaînent pour un groupe d éleveurs motivés : - 24/11/08 : réunion de travail avec les différents représentants syndicaux. Il est décidé de réunir un groupe d une dizaine d é l e veurs pour mieux va l o riser les fe m e l l e s engraissées sur le territoire. - 30/03/2009 : Un appel est fait aux éleveurs volontaires. 300 courriers d invitation ont été envoyés aux é l e veurs aya nt co m m e rcialisés au moins 5 animaux à destination de la boucheri e. Sur les 35 éleve u r s présents, 12 se sont engagés à donner de leur temps pour étudier la pro b l é m atique et si possible mettre en place un projet collectif. - Mercredi 8 juillet : A la rencontre d autres expériences dans l Allier. - Visite de l abattoir de la SICABA Les éleveurs ont pu visiter l Ab at toir de La SICABA à Bourbon-l Archambault et rencontrer le président de la coopérative, Daniel Cherelle. Ils ont pu comprendre pourquoi et comment la coopérative se positionnait sur les marchés à forte valeur ajoutée (Label Rouge, Agriculture Biologique, etc ). La deuxième visite, l atelier de découpe du GIE de Chamberat, composée de 20 éleve u r s, a perm i s d a p p réhender la va l o ri s ation de la viande b ovine en circuits co u rts (ve nte dire cte et restauration collective). - Se p te m b re / octo b re 2009 : 5 jours pour lancer un projet collectif Les éleveurs décident de passer cinq journées en salle, accompagnés d un animateur extérieur ( Michel Blanc), afin de mieux définir leurs object i fs et commencer à élaborer un projet collectif. Ces cinq jours, financés via les fonds VIVEA et le p ro gramme Leader Mo rvan, ont permis de définir les conditions de réussite d un tel projet. De p u i s, les éleveurs ont enrichi le pro j e t, (définition d une offre commerciale, réflexion autour de la création d une structure collective à vocation commerciale). Leurs objectifs pour 2010 : définir, construire et proposer un projet collectif, économiquement viable et source de la valeur ajoutée pour leurs exploitations.. Quatre journées de «formation-action» pour permettre aux producteurs diversifiés de l association Morvan Terroirs de mieux définir leurs projets à venir Depuis sa cré ation, en 2006, l a s s o c i ation Mo rva n Te rroirs a pour objectif de participer à la pro m o t i o n des savoir faire et produits du Mo rvan, des pro d u i t s de la marque Pa rc et la co m m e rc i a l i s ation collective des produits des adhérents. Mais, des at te ntes dive rg e ntes des adhére nts et un manque de cohésion du groupe ont provoqué des difficultés quant à la mise en oeuvre des actions collectives. La formation-action a permis de faire le bilan des actions conduites par l association depuis sa c ré ation, mais également de re l a n cer l a s s o c i at i o n à travers de nouvelles perspectives communes pour l avenir.

15 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e Toujours acco m p a gnés du même animate u r (Michel BLANC) et financés via les fonds VIVEA et le programme Leader Morvan, ces journées ont permis aux membres de l association de : - Mieux se co n n a î t re et de passer d a m b i t i o ns personnelles à des ambitions partagées, - Redéfinir des valeurs communes, - Mieux appréhender les projets ra s s e m b l a nt le plus grand nombre, - Acquérir une méthodologie et des «règles du jeu» pour l élaboration et la conduite de projets collectifs. Les ré s u l t ats pour l a s s oc i ation Mo rvan Terroirs sont les suivants : - Re t ravailler ses statuts et accueillir de nouve a u x a d h é re nt s. - Acc ro î t re la pré s e n ce et améliorer la lisibilité des p ro d u cteurs de l'association sur les marchés fe rm i e rs en Mo rva n. - Mise en place d'un site Inte rnet (promotion et ve nte en lign e. - Initier un partenariat avec un traiteur pour professionnaliser l'offre de dégustation, apéritifs et repas Morvan terroirs. - Dé velopper un réseau de boutiques "parte n a i re s " de l'association sur et hors du territoire. A travers ces fo rm ation bien souve nt appelées «fo rm at i o n - a ction», l a cquisition de co m p é te n ce s liée à la ré a l i s ation d un projet co l l e ctif est recherché. Ce type de formation présente, en effet de nombreux avantages : - une économie de temps et de moyens par ra p p o rt aux formations traditionnelles. - des acquisitions de co n n a i s s a n ces et de capacité s d i re cte m e nt ancrées sur les pratiques pro fe s s i o n n e l l e s, les besoins et les problèmes liés au pro j e t. - une opport u n i té de développer des co m p é te n ce s co l l e ct i ves néce s s a i res au bon fo n ct i o n n e m e nt de l o rg a n i s at i o n. Pro m o u voir un co m po rte m e nt env i ro n n e m e ntal des ent re p r i s e s et des collectivités Energie La cellule énergie est opérationnelle depuis le début de l année 2009, articulée autour de deux chargés de mission Energie Climat, en charge de l a cco m p a gn e m e nt des co l l e ct i v i tés et ent re p ri s e s, et d un animateur Espace In fo Energie qui renseigne gratuitement les particuliers sur le Morvan et l ensemble de la Nièvre (le département n a pas de dispositif similaire hors Parc). L animation a permis d organiser des voyages d études au salon des énergies renouvelables à Lyon, puis au salon du bois énergie à Lons-le- Sa u n i e r. C est également l o rg a n i s ation de journ é e s de visite techniques à Saint-Seine-l Abbaye, à la chaufferie bois de la Maison du Parc, de visites dans le cadre de la semaine du bois, ou d inaugurations de chaufferies sur les communes de Corancy et Glux-en-Glenne. Au total, ce sont 300 élus et entrepreneurs qui ont participé aux journées d animation. L a cco m p a gn e m e nt technique auprès des collectivités et des entreprises de production de combustible bois plaquette s est renforcé, avec l optimisation du laboratoire d analyse plaquette forestière dans le cadre de la future norme sur les combustible bois, mais également afin de ré p o n d re à une demande sur la qualité des p l a q u e t tes livrées aux co l l e ct i v i té s. Une tre nt a i n e d analyses technico-économiques ont été faites. L année 2009 est marquée par de nombreux p rojets de chauffe rie bois ent ra nt en phase ré a l i s ation, ce qui perm e t t ra des mises en fonctionnement des installations en L Espace Info Energie mis en place fin 2008 a dépassé les object i fs fixés par le Pa rc et les parte n a i re s financiers. Ce sont 565 demandes d information auprès de l animateur Espace Info Energie dont 92 en "tête à tête" lors des rendez-vous sur le territoire. Ce sont également 615 personnes qui ont participé aux soirées "Mardi de l énergie" ou qui se sont rendues sur le stand de l Espace Info Energie du Parc lors de manifestations et salons. - Départ pour le salon du bois énergie L o n s - l e - S a u l n i e r Espace info énergie conseils donnés par téléphone, 92 rendez-vous en entretien direct, 615 personnes co nt a cté e s lors de journées d animation (stands ou Ma rdis de l é n e rgi e ) 3 visites de sites effectuées, 1 0 Ma rdis de l é n e rgi e organisés. Conseils énergies-climat personnes (élus, ent re p ri s e s, collectivités ) ont participé à des journées d animation (visites de sites, salons ), 218 informations données sur les énergies re n o u ve l a b l e s, avis techniques ou phases d a cco m p a gn e m e nt ont été rendus, 75 % des conseils ou avis ont été rendus sur le boisénergie. 13

16 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e Schéma de cohérence climat Ré s u l t ats de l o ri gine de l émission de gaz à effet de serre sur le Parc : 27 % des gazs émis proviennent de l élevage, 13 % p rov i e n n e nt des culture s, 11 % des act i v i tés éco n o m i q u e s non agricoles, 24% des transports, 8 % de l habitat et Aucune emission re ce n s é e dûe au tra i te m e nt des déchets. L émission globale de gaz à effet de serre (sur le territoire du Parc et des 4 Pays), s éléve à : ki l o- tonnes équiva l e nt CO 2, pour les 492 co m m u n e s co n ce rn é e s, soit 20 % des émissions totales de la Bourgogne. Schéma de Cohérence Climat Le Schéma de Co h é re n ce Climat co u v re le te rri to i re de 4 Pays soit 492 communes, 29 communautés de communes et une population de habitants. Son objectif est double : réduire les émissions de gaz à effet de serre à l échelle de ce territoire r u ral peu dense et pré p a rer les adaptat i o n s nécessaires. Des ateliers participatifs sur les vulnérabilités des territoires et l adaptation au changement climatique ont eu lieu en juin et juillet Les thématiques de travail ont été réparties selon les «sensibilités» des Pays : 1) Activités et milieux agricoles, activités agroalimentaires : Pays Nivernais-Morvan, 2) Activités et milieux forestiers, filière-bois : Pays Autunois-Morvan, 3) Vie quotidienne : santé, déplace m e nt s, m o b i l i té, habitat, urbanisme Pays Auxois-Morvan 4) Autres activités économiques locales dont tourisme : Pays Avallonnais. Les ateliers se sont déroulés en 2 séances, une p re m i è re pour inve nto rier les co n s é q u e n ce s e nvisageables des changements climat i q u e s, une seconde pour les hiérarchiser selon deux critères : la probabilité et l importance. Le 4 ème atelier «Activités et milieux forestiers, f i l i è re bois» n a eu lieu qu une fo i s. Les part i c i p a nt s ont été une dizaine à chaque atelier et plus nombreux lors du premier atelier, notamment sur l agriculture. Un bilan des émissions de gaz à effet de serre a été conduit par le bureau d étude Explicit. Ce bilan a été réalisé par secteur (agriculture, transports, habitat ) avec des résultats territorialisés selon les Pays et le Parc. Les deux exercices, ateliers et bilan, ont donné lieu à un diagnostic général remis en cinq exemplaires : un pour le Parc et un pour chacun des pays. Des re n co nt res avec des co m m u n a u tés de communes ont été engagées. L o b j e ctif a été de re ce n s e r, selon les co m p é te n ce s des communautés de communes, les actions (réalisées, en cours, à venir) qui, de près ou de loin, ont un lien avec le Schéma de Cohérence Climat. Sept communautés de communes ont été rencontrées parmi lesquelles les Grands Lacs du Morvan ou encore Morvan Vauban. Groupe de travail Eco-Construction La plaquette «Eco bâtir en Mo rvan» a co m m e n cé à s é l a b o rer et est en cours de co n s t r u ction avec un groupe de travail co m p o s é de chargés de mission du Parc. Déchets - Re n co nt re avec Evelyne Ma ré c h a l, ambassadri ce du tri le 2/11/2009 qui travaille sur 3 communautés de communes : les Grands Lacs, le Haut- Morvan et les Portes du Morvan. - Préparation de la réunion déchets agricoles pour 2010 en lien avec la Chambre d Agriculture de la Ni è v re. Re n co nt re d Anne Metzger le 30/10/ Observato i re du Pa rc nat u rel ré gional du Mo rvan : suivi des indicateurs déchets. Appui méthodologique d Alterre Bourgogne L un des ateliers sur les changements climatique

17 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e Inciter et développer les démarches qualité et signes de spécificité des produits du territoire Marketing Grands lacs du Morvan Dans le cadre du Pôle d Excellence Rurale des Grands Lacs du Morvan, des actions d investissements ont été réalisées pour renforcer l offre d accueil et d activités. En complément, pour promouvoir l offre Grands Lacs, une étude a été engagée en 2009 pour définir un positionnement et une stratégie marketing. L agence de communication retenue, Cadran solaire, a organisé à l Automne un ensemble d ateliers regroupant des professionnels du tourisme et des élus. Ils ont permis de formuler les premiers éléments d un positionnement et d une straté gie mark e t i n g. Partant du constat qu il n existe pas en France un «tourisme des lacs», les lacs du Morvan n ont finalement pas de concurrence directe. Il est alors proposé de valoriser la singularité de l offre en positionnant les lacs du Morvan comme un «Resort / complexe de loisirs au naturel». Ce concept serait traduit en termes de communication sous le nom de «Domaine des grands lacs du Morvan». Pour construire la réalité de ce domaine, un programme d actions est en cours de réflexion comprenant un visuel, une offre de s e rv i ces étendue et gara ntie sur laquelle communiquer (jeunes familles françaises et européennes, amateurs de sports ). Une mise en valeur évolutive sur 3 ans est préconisée. La première année reposerait sur une «mise en charme» de la destination avec notamment la c ré ation d un logo, l édition d un guide commun pour les 6 lacs, la création d un dossier de presse, une signalétique adaptée et surtout l implication progressive des prestataires touristiques, offices de tourisme, collectivités dans la démarche. La marque «Parc» La cave Coopérative Henry de Vézelay Saint- Père commercialise ses premières bouteilles bénéficiant de la marque Parc : La charte de la marque «vin du Parc naturel régional du Morvan» a été validée par la fédération des Parcs. Depuis 2006, plusieurs viticulteurs de Vé ze l i e n o nt initié les démarches afin d o b tenir la «m a rq u e Parc». Le samedi 15 août 2009, à l occasion de sa porte ouverte, la cave coopérative Henry de Vézelay, a proposé pour la première fois des vins b é n é f i c i a nt de la marque «Produit du Pa rc nat u re lré gional du Mo rva n». La nouvelle charte liée à la prod u ct i o n bovine revue et validée par la fédération des Parcs. Le groupe d éleveurs de bovins à souhaiter utiliser la marque parc comme outil pour identifier leur viande et partager les valeurs du Parc naturel régional du Morvan. L ancienne charte «marque Pa rc» liée à la production bovine devait être réexaminée. Plusieurs réunions de travail ont été nécessaires avant de présenter la nouvelle mouture de la c h a rte re l at i ve à ce t te pro d u ction à la fé d é rat i o n des Parc naturels régionaux en décembre Elle est désormais validée jusqu en Bistrots Marque Parc Le Parc anime le réseau des Bistrots engagés dans la marque accueil. Le réseau s agrandit avec l arrivée de deux nouveaux professionnels suite aux audits externes réalisés en novembre et décembre 2009 : le Gourmillon à Avallon et le Crescent à Marigny-l Eglise. Deux opérations «Menu des bistrots» ont été organisées en 2009 : en avril avec au menu de la volaille marquée Parc et en novembre autour de l agneau marqué Parc. Le Parc assure la promotion de ces opérations en partenariat étroit avec les restaurateurs (journaux, affiches, radios ). Affiches des opérations Menu des Bistrots Parc Marque Parc du Morvan pour les savoirfaire des artisans bois Les artisans bois du Morvan ont une marque collective à leur disposition. Depuis le mois de juin 2008, le Parc du Morvan a obtenu l accord pour l utilisation de deux marques «menuiseries du Parc du Morvan» et «mobilier traditionnel du Parc du Morvan». Deux menuisiers ébénistes ont d ores et déjà commencé la démarche de marquage de leurs produits en bénéficiant de l a cco m p a gn e m e nt du Pa rc, Pi e rre Mathé à Al i gny-e n - Mo rvan (produit table) et la Me n u i s e ri e Lemaître à Luzy (produit volet). Des contacts ont également été pris avec un organisme pour réaliser l audit externe. 15

18 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e Marchés fermiers : 24 marchés fermiers ont été organisés sur l année 2009, dont : 2 marchés à l année, 10 marchés à thème, 5 portes ouvertes, 6 Mardis du terroir, et un lors d une fête. En moyenne, une quinzaine d exposants y sont présents, et 500 visiteurs s y rendent. (hormis Fête de l automne : visiteurs). 16 Axe 5 Valoriser les ressources et les produits du territoire So u tenir les filières de prod u ctions agrico l e s, artisanales et de serv i ce dans leur va l o r i s ation des re s s o u rces env i ro n n e m e ntales et impulser de nouvelles approc h e s Etude d image Leader et stratégie marke t i n g pour le «consommer Morvan» La mise en oeuvre du programme LEADER intitulé «valoriser les productions et les s avoir faire au serv i ce de l i d e nt i té et de l attractivité du Morvan», s organise selon deux o ri e nt ations : re n fo rcer l image Mo rvan et a cc ro î t re le «co n s o m m e r» Mo rvan. Le programme leader se concentre sur la valorisation des produits agricoles dont les sapins de noël, la valorisation du bois par sa tra n s fo rm ation locale, la va l o ri s ation des produits et savoir faire culture l s. En début de programme il a été jugé utile de réaliser une étude d image et d élaborer une s t raté gie m a rk e t i n g. Une dizaine d ate l i e r s re gro u p a nt une tre ntaine d a cteurs (élus, professionnels, membre du GAL) a été org a n i s é e en 2009 pour bâtir ce t te straté gie marketing. En voici les premiers résultats : - L image du Morvan s appuie sur deux attributs principaux : la nature et le lien social (exprimé en tant que lien actif, dynamique et partagé, t raduit par la notion d ex p é ri e n ce). Il est pro p o s é de tra d u i re ce positionnement par une sign at u re associée aux produits et/ou à l e nt re p ri s e. - La stratégie marketing s articule autour de plusieurs axes : une signature commune, une offre structurée, étoffée et diversifiée, des évènements majeurs regroupés en un p ro gramme annuel d é vè n e m e nts majeurs baptisé «Les portes ouvertes de la nature en Morvan». Un matériel de communication devra être développé pour ces manifestations La pro fe s s i o n n a l i s ation des démarc h e s collectives en termes de communication et de d i s t ribution. Il s a gi ra d e nt rainer les pro d u cte u rs et distributeurs à parler de leurs produits, de leurs spécificités morvandelles et des autre s produits du territoire. Une distribution qui favorise la découverte p ro gre s s i ve du Mo rva n : par le re b o n d, dispositif qui permet à un touriste ou à un consommateur, à partir d un contact avec un socioprofessionnel du Morvan, d aller à la rencontre d autres sociop ro fessionnels et de bénéficier de re co m m a n d a- tions personnalisées («aller le voir de ma part.») ; par les boutiques traditionnelles susceptibles d offrir des produits du Morvan devront être i d e ntifiées ; par les boutiques en ligne et les plate s- formes de distribution commune à plusieurs p ro d u cteurs doive nt être cré é e s. Il s a gi ra d e n co u rager les projets distri b u a nt des pro d u i t s exc l u s i ve m e nt éligibles à la sign at u re te rri to ri a l e. La communication, intégrant une communication produit et une communication évènementielle. L orientation du consommateur et du touriste pourrait être facilitée en développant et structurant l information aux portes du territoire en s appuyant à la fois sur les offices de tourisme et les boutiques mais également en mettant en p l a ce une signalétique homogène dire ct i o n n e l l e et sur les sites des pro d u cte u r s. La co m m u n i c at i o n doit également s a p p u yer sur une struct u re d a rg u m e nt a i res sys té m at i q u e m e nt adapté s autour de 5 dimensions (fabrication, lien au territoire, matériaux utilisés, plus-value pour le consommateur, contribution au territoire). Des p ré s e ntoirs de produits port a nt la sign at u re territoriale, des affiches ou tout autre support de communication et une signalétique normée pour la localisation d une activité porteuse de la s i gn at u re, sont autant d outils au serv i ce d une communication cohérente. La recherche d adhésion de la population. Marchés fermiers En 2009, le Parc a soutenu l organisation de 24 m a rchés fe rmiers sur le te rri to i re de mars à octo b re dont deux marchés mensuels : Marchés à thèmes : 10 dates (Portes ouvertes au LEGTA de Château-Chinon, Lormes, Cussy-en Morvan, Uchon, Planchez, Dommartin, Blismes, Sa i nt- Hi l a i re-e n - Mo rva n, Sa u l i e u, Sa i nt- D i d i e r- Sur-Arroux) Les po rtes ouve rtes chez les prod u cte u r s, artisans et restaurateurs : 5 dates (2 journées à la cave coopérative Henry de Vézelay Saint- Père, Restaurant le Père Jean à Onlay, Domaine des Mérens de Bibracte au quart du Bois à Poil, Domaine du Petit Corfeuil à La Tagnière) Les mardis du Terroir : 6 dates (Saint-Légerd e- Fo u g e re t, Lava u l t-d e- Fre toy, Châte a u - C h i n o n -Ca m p a gn e, Châte a u -Chinon, Arl e u f, Saint-Péreuse) La fête de l Automne à la Maison du Parc à Saint-Brisson - Marché de la Fête de l Automne Toute l année : une fois par mois à Ouroux-en- Morvan et Saint-Léger-Sous-Beuvray.

19 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e Le Pa rc a, de nouve a u co nt ri b u é, comme en 2006, 2007et 2008, à la co m m u n i c ation en f i n a n ç a nt l i m p re s s i o n des tracts et des affiches. D une manière générale, les ex p o s a nts ont été s atisfaits de l o rg a n i s a- tion des marchés fe rm i e r s durant l année On a pu co m p ter en moyenne une quinzaine d exposants par marché, dont plus des 3/4 étaient issus du te rri to i re du Morvan. Le nombre de - Dépliant des marchés visiteurs n a fait qu augmenter. Une moyenne de 500 visiteurs par marché (avec près de visiteurs à la Fête de l Automne à Saint Brisson). Ces chiffres sont à moduler selon les marchés. Les exposants sont plutôt satisfaits des ventes. Une part importante des clients sont des locaux. La clientèle de ces marchés fermiers attache beaucoup d importance à la dégustation sur place et aux rencontres avec les producteurs. Les parte n a ri ats ent re co m m u n a u té de co m m u n e s, comités des fêtes et artisans locaux continuent de se renforcer autour de l organisation de ces marchés fermiers. Ces marchés part i c i p e nt à l a n i m ation du te rri to i re et des communes qui les acc u e i l l e nt. Ils perm e t te nt aux habitants et aux touristes de rencontrer et d i d e ntifier dire cte m e nt les pro d u cteurs et art i s a ns du Parc. Soutien des prod u cteurs diversifiés à travers l association Morvan Terroirs L a s s o c i ation re groupe 25 adhére nts (pro d u cte u r s, artisans et restaurateurs). Producteurs, artisans bénéficiant de la marque «Produit du Parc» et producteurs fermiers non marqués sont réunis à travers cette association et partagent la même ambition : représenter et participer au développement du territoire en s engageant dans des actions collectives. Loïc Papillon, re c r u té co u ra nt août par l a s s o c i at i o n, est le nouve a u s a l a rié à temps plein, et est chargé de développer la commercialisation et de faire la promotion des produits et services marqués «Parc». D i verses opérations de dégustat i o n ont été réalisées au cours de l année Sapins de noël - Mise en place d une labellisation du sapin de N o ë l : Au cours de l année 2009, les pro d u cte u r s de sapins de Noël morvandiaux de l AFSNN, en lien avec le Parc, se sont réunis à de nombreuses reprises afin de mettre au point un cahier des charges pour la labellisation de leur production. L IGP étant dans l é t at actuel des choses impossible à atteindre, il a été choisi la mise en place d une marque de droit privé. C est ainsi qu est née la marque «Légende du Morvan». Cette marque déposée à l INPI est adossée à un cahier des charges d utilisation. Elle s appuie sur un certain nombre de valeurs : qualité du produit : Seuls sont marqués des arbres de premier choix origine du produit : Seuls sont habilités à la labellisation, les arbres ayant été cultivés dans le Morvan Re s p e ct de l e nv i ro n n e m e nt : Les pro d u cte u r s s e n g a g e nt dans la ce rt i f i c ation env i ro n n e m e nt a l e des exploitations agricoles de niveau 2 (dés que les décrets d application seront parus ) Respect de la réglementation : Obligation de d é c l a rations de parce l l e s, produits phy to s a n i t a i re s homologués, pulvérisateurs contrôlés Respect des hommes : Obligation de mise en p l a ce du document unique de sécuri té des ri s q u e s professionnels, formation du personnel En 2009, un dossier de finance m e nt a été co n s t i t u é dans le cadre du programme Leader Morvan aboutissant à la création d un logotype et de la m a rq u e. Ce travail a été effe ctué par AMT Transversales. - Appui technique et médiation : En 2009, Vi n ce nt H o u i s, animateur de l a s s o c i ation, est n o t a m m e nt inte rvenu sur la commune de Blanot pour un avis technique et une médiation dans le cadre de l utilisation excessive de produits de désherbage par un producteur de sapins de Noël. - La marque déposée 17

20 Orientation 2 : Soutenir la dynamique économique dans le respect du développement dura b l e PDM Haut-Folin Encourager la valorisation locale de la forêt et des bois du Morvan 9 communes concernées, m 3 de bois mobilisables, 15 réunions organisées, plus de 300 participants, 11 codes de bonnes pratiques sylvicoles d enregistrés. Contrats forêts La deuxième Charte forestière du Morvan a été s i gnée le 7 déce m b re 2007 ent re les re p ré s e nt a nt s de la propriété forestière privée et publique et le Parc naturel régional du Morvan, animateur et maître d ouvrage. Elle constitue un outil pour l aménagement et le développement durable du te rri to i re fo restier du Pa rc du Mo rvan co nt ri b u a nt à insérer les forêts dans leur environnement économique, écologique, social et culturel. Les choix de sylviculture d a u j o u rd hui ont une incidence majeure pour l avenir. L adhésion des propriétaires aux orientations et actions de la charte forestière en matière de gestion sylvicole est essentielle pour pérenniser une ressource, a d a p tée aux changements climatiques et répondant à la demande sociale en termes de paysage et de nature. Les propriétaires sont e n co u ragés à développer une sylviculture rentable et patrimoniale, respectant la diversité et les paysages, n engageant pas de processus i rré versible d a l té ration des pote nt i a l i tés de production. Pour cela, le Parc naturel régional du Morvan et le Conseil Régional de Bourgogne ont développé, avec leurs partenaires, dans le cadre de la C h a rte fo re s t i è re du Mo rvan, un dispositif ori gi n a l à destination des propriétaires forestiers privés et des communes forestières : le «contrat forêt». Le pro p ri é t a i re qui s engage en sign a nt un «contrat forêt» avec le Parc sur le respect de grands principes de gestion forestière durable en Morvan, peut bénéficier d aides pour régénérer naturellement le douglas, irrégulariser les peuplements résineux et améliorer les parcelles feuillues. La régénération naturelle de douglas et l irrégularisation des résineux constituent des a l te rn at i ves inté re s s a ntes pour le re n o u ve l l e m e nt des résineux, sur le plan paysager et environnemental mais aussi sur le plan économique, par rapport à la pratique de la coupe rase suivie de plantation. Le CRPF est chargé par le Parc de f a i re la promotion de cet outil auprès des propriétaires privés (réunions de vulgarisation, v i s i tes d i n fo rm ation, co nt a cts té l é p h o n i q u e s, courriers à tous les propriétaires ayant un plan simple de gestion.). En début d année 2010, une tre ntaine de co nt rats a été signée et les engagements s é l è ve nt à ha pour 256 ha de surfaces faisant l objet d un co nt rat (63 ha de surf a ce en co nve r s i o n des taillis et taillis sous futaie, 52 ha de surface en régénération naturelle des peuplements de douglas arrivés à maturité, 141 ha de surface en i rré g u l a ri s ation des peuplements ré s i n e u x. Jusqu à présent, une seule commune a signé un contrat forêt : Sommant. Plan de Déve l o p pe m e nt du Massif du Haut-Folin En partenariat avec le CRPF, l expérimentation du Plan de Dé ve l o p p e m e nt du Massif se poursuit : il concerne 9 communes (6 en Saône-et-Loire et 3 dans la Ni è v re). Les actions à co n d u i re en pri o ri té concernent les petites propriétés : réalisation de d e s s e rte s, re gro u p e m e nt pour des trava u x, exploitations forestières, gestion en commun des forêts pour ceux qui le souhaitent, de nombreuses visites informations sont proposées (52 réalisées). Suite à ces visites, les volumes mobilisables sont estimés par le CRPF à m 3 de bois. Au cours de l année 2009, ce sont une quinzaine de réunions de vulgarisation qui ont été proposées (plus de 300 participants) : «tout ce que vous avez voulu savoir sur vos bois», «documents de gestion», «renouvellement résineux», «peuplements feuillus», «une bonne voirie pour une bonne gestion» Le magazine, «L écho du Haut-Folin» permet de compléter les vecteurs de communication utilisés. Dans les communes du PDM, depuis juillet 2008, ce sont 11 codes de Bonnes Pratiques Sy l v i coles qui ont été enre gi s t ré s (pour 180 ha). L a ct u a l i s ation des schémas directeurs de desserte forestière a porté sur 7 communes du PDM (Anost, La Celle-en-Morvan, La Pe t i te-ve rri è re, Arl e u f, La Gra n d e-ve rri è re, Rousillon-en-Morvan). Un suivi des projets de desserte collective a été engagé (en plus des communes citées précédemment : Saint-Prix, Saint-Léger-sous-Beuvray, Glux-en-Glenne). 18

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes 1 Dates clés 1970 : Territoire classé Parc national 1985 : Territoire classé Réserve de biosphère par l UNESCO 2006 : Nouvelle

Plus en détail

Agenda 21 de la Communauté de Communes du Pays de Gex

Agenda 21 de la Communauté de Communes du Pays de Gex Liste des présents : Agenda 2 de la Communauté de Communes du Pays de Gex Compte rendu de l Atelier 2 de diagnostic n 2 : «Préservation des ressources naturelles» 29 février 202 Salle des fêtes Lélex 8h0

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

Résumé des actions de l Agenda 21

Résumé des actions de l Agenda 21 Résumé des actions de l Agenda 21 AXE 1: Vie locale et liens sociaux : leviers du vivre ensemble Renforcer les liens entres les habitants Action 1 : Créer un réseau social local Nous avons constaté une

Plus en détail

LA CONSULTATION DU PUBLIC Ou comment concilier stratégie et conduite d actions

LA CONSULTATION DU PUBLIC Ou comment concilier stratégie et conduite d actions LA CONSULTATION DU PUBLIC Ou comment concilier stratégie et conduite d actions Principes de base Formuler des objectifs Préciser ces objectifs en termes de résultats attendus avec nécessité d adapter les

Plus en détail

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable.

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. C est là! Créée en 2002 27 communes 245 000habitants 2ème collectivité

Plus en détail

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire»

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Des territoires de vignobles coopèrent pour prolonger leurs stratégies de développement oenotouristique et patrimonial

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Serre de la Fare Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Invités à la réunion Présidents des Commissions Prospective,

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES Abroge et remplace, à compter du 14 mars 2014, le cadre d intervention adopté par délibération CPR

Plus en détail

Compte-rendu conseil d administration de la Maison du Tourisme du Parc naturel régional du Morvan

Compte-rendu conseil d administration de la Maison du Tourisme du Parc naturel régional du Morvan Compte-rendu conseil d administration de la Maison du Tourisme du Parc naturel régional du Morvan Date : 18 mars 2010 Lieu : Montreuillon Etaient présents Mme LECLERCQ, Présidente ; M. DUMARAIS, Trésorier

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

La commune de Flagy. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION. département de Seine-et-Marne. seine-et-marne.

La commune de Flagy. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION. département de Seine-et-Marne. seine-et-marne. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION La commune de Flagy Mai 2014 département de Seine-et-Marne Hôtel du Département CS 50377 77 010 Melun cedex tél. : 01 64 14 77 77 seine-et-marne.fr

Plus en détail

la plateforme des engagements

la plateforme des engagements la plateforme des engagements Index La plateforme des engagements Les 35 engagements de la COMPAGNIE électrique de bretagne Les retombées économiques L emploi local Les partenariats écoles-entreprises

Plus en détail

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat»

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX (du 6 au 8 octobre 2010 à Angerville l Orcher) «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» Intervenant : Katy Carville Animatrice du Contrat Global

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Schéma de Développement Touristique Durable Actualisation 2012-2014. Faire de la Nièvre la Bourgogne du Bien-Etre

Schéma de Développement Touristique Durable Actualisation 2012-2014. Faire de la Nièvre la Bourgogne du Bien-Etre Schéma de Développement Touristique Durable Actualisation 2012-2014 Faire de la Nièvre la Bourgogne du Bien-Etre 35 actions au service de l économie et du développement durable de la Nièvre validées par

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES

CAHIER DES CHARGES. Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES Elaboration d un plan de jalonnement et d un schéma directeur de RIS dans le cadre de la mise en œuvre de la Charte signalétique du Parc naturel régional de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage

Plus en détail

Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement

Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement les fonds européens au service DE LA RÉGION CENTRE Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement Sommaire L EUROPE S ENGAGE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT EN RÉGION CENTRE... P. 3 VOUS

Plus en détail

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron Nature Environnement Patrimoine Développement durable en Aveyron De la Grande Section Au Primaire Animations pédagogiques en milieu scolaire Construisez un projet pédagogique pour la nature, l environnement

Plus en détail

Convention Agriculture en zones humides

Convention Agriculture en zones humides Convention Agriculture en zones humides Programme d actions territoriaux 07/04/11 Stéphanie GILARD, en charge de l animation de la convention Contexte et objectif Première convention signée entre le MEDDTL

Plus en détail

Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015

Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015 Février 2015 Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015 Etaient présents : voir feuille de présence Monsieur Oustry démarre la réunion et introduit l ordre du jour : - validation

Plus en détail

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015)

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015) Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 1. Présentation de Lannion-Trégor Communauté : Après le regroupement de Lannion-Trégor Agglomération et la commune de Perros- Guirec, avec la

Plus en détail

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine G&D conseil - juin 2010 - Page 1 sur 6 1- Objet Ce document est destiné à ouvrir le débat sur les enjeux pour les territoires du PNR de

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE Le Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional des Préalpes d Azur Sis 1 avenue François Goby 06460 Saint-Vallier-de-Thiey Représenté par son Président en exercice, Monsieur

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Le pôle transfrontalier de compétences en restauration du patrimoine bâti. Communauté de communes du Pays de Montmédy

Le pôle transfrontalier de compétences en restauration du patrimoine bâti. Communauté de communes du Pays de Montmédy Le pôle transfrontalier de compétences en restauration du patrimoine bâti Communauté de communes du Pays de Montmédy Finalité du Pôle Proposer une offre de formations sur la restauration du patrimoine

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

LA VALORISATION ECONOMIQUE des PATRIMOINES PATRIMOINES. Un nouveau modèle pour notre territoire LEADER THUR DOLLER 2009-2015

LA VALORISATION ECONOMIQUE des PATRIMOINES PATRIMOINES. Un nouveau modèle pour notre territoire LEADER THUR DOLLER 2009-2015 LEADER THUR DOLLER 2009-2015 1. UTILISER LES RICHESSES DE NOTRE TERRITOIRE POUR CONSTRUIRE NOTRE AVENIR LA VALORISATION ECONOMIQUE des PATRIMOINES Un nouveau modèle pour notre territoire 2. INNOVER POUR

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE Urbanbees PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE LIFE+08 NAT-F-000478 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS PARTENAIRES ET FINANCEURS 3 4 5 6 INFORMATION ET SENSIBILISATION 7 1/ EXPOSITION ITINERANTE 7

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

en actions au Pays des Herbiers

en actions au Pays des Herbiers Le Développement durable en actions au Pays des Herbiers Le territoire du Pays des Herbiers 8 communes 27 500 habitants dont 16 000 aux Herbiers 25 000 ha de superficie 2 Le Développement Durable au Pays

Plus en détail

Syndicat Mixte pour le Sundgau

Syndicat Mixte pour le Sundgau IGT.ITG 22 rue Saint-Louis 67000 STRASBOURG Tél : 09 52 38 37 65 Fax : 09 57 38 37 65 Courriel : igt.itg@igt-itg.eu www.igt-itg.eu Cabinet ARGOS 8 rue Raymond Bank BP 1523 38025 GRENOBLE cedex 1 Tel :

Plus en détail

FORÊT INDIVISE DE HAGUENAU. 1 er COMITE DE PILOTAGE 3 septembre 2015

FORÊT INDIVISE DE HAGUENAU. 1 er COMITE DE PILOTAGE 3 septembre 2015 FORÊT INDIVISE DE HAGUENAU 1 er COMITE DE PILOTAGE 3 septembre 2015 Ordre du jour Accueil Jean-Guy MERCAN, Sous-Préfet de Haguenau ; Claude STURNI, Député Maire de Haguenau ; Denis DAGNEAUX, Directeur

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Avis sur le projet de SAGE Loire en Rhône-Alpes

Avis sur le projet de SAGE Loire en Rhône-Alpes Avis sur le projet de SAGE Loire en Rhône-Alpes Sollicitation de l avis de l Etablissement En application de l article L.212-6 du Code de l Environnement, Monsieur Michel CHARTIER, Président de la CLE,

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. d animations sur le. Août 2015. Référence du marché : 2015-A260-1

CAHIER DES CHARGES. d animations sur le. Août 2015. Référence du marché : 2015-A260-1 CAHIER DES CHARGES - Création de films d animations sur le changement climatique Août 2015 Référence du marché : 2015-A260-1 Parc naturel régional des Grands Causses 71, boulevard de l Ayrolle - B.P. 50126

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Séminaire du groupe général du 12 mars 2009 PROJET TRAME VERTE ET BLEUE PACA

Séminaire du groupe général du 12 mars 2009 PROJET TRAME VERTE ET BLEUE PACA Séminaire du groupe général du 12 mars 2009 PROJET TRAME VERTE ET BLEUE PACA 1 Rappel des objectifs du projet de trame verte et bleue Préciser la vision d une trame verte et bleue dans la Région PACA Appréhender

Plus en détail

Marché public à procédure adaptée Créations graphiques pour le Parc naturel régional des Grands Causses ---------- Cahier des charges

Marché public à procédure adaptée Créations graphiques pour le Parc naturel régional des Grands Causses ---------- Cahier des charges Février 2015 Marché public à procédure adaptée Créations graphiques pour le Parc naturel régional des Grands Causses ---------- Cahier des charges Parc naturel régional des Grands Causses 71, boulevard

Plus en détail

Dossier de presse. Mardi 3 juillet à 16 h 15 au siège de la communauté de communes 26, rue Principale à Emlingen

Dossier de presse. Mardi 3 juillet à 16 h 15 au siège de la communauté de communes 26, rue Principale à Emlingen Dossier de presse Signature du Contrat GERPLAN (Plan de Gestion de l Espace Rural et Péri urbain) avec la communauté de communes de la Vallée d Hundsbach Mardi 3 juillet à 16 h 15 au siège de la communauté

Plus en détail

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE Historique 2002: Acquisition de 230ha au sein des marais de Sacy-le-Grand, constituée de diverses parcelles et dans laquelle s exerçait l élevage de bovins et

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

rapport d activités 2005

rapport d activités 2005 l a m a n u f a c t u r e d e s p a y s a g e s p e n s e r l e p a t r i m o i n e e t l e s t e r r i t o i r e s d e d e m a i n as s oc ia ti on ré gi e p ar la l oi 1 9 01 enr e gi str é e so us l

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015 Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire - Résumé non technique - septembre 2015 La trame verte et bleue : nationale et régionale Au plan national, l'etat définit des orientations

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2 2007-2013 PLATEFORME : "eau, espaces, espèces" Pilote : Agence de l'eau Loire-Bretagne (A) associée à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels (B) Correspondants : (A) Lucien MAMAN, Direction

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN

PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN LE PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN En Bourgogne, la destination Ecotouristique majeure Reconnue à l échelle nationale et internationale Avec des hébergements chaleureux

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Une entreprise engagée dans la transition écologique L eau du robinet, pour une consommation responsable

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014 STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR CRB 3 juin 2014 Une démarche de co-construction depuis 2010 : 1 - Diagnostic partagé (état de la biodiversité, relations homme-nature,

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement Schéma interrégional d aménagement & de de développement du Massif du Jura & perspectives Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement du Massif du Jura Le territoire Massif du Jura Arc montagneux

Plus en détail

P R O G R A M M E MAÎTRISE DE L ESPACE ET CHARTES DE PARCS COMMENT CROISER L URBANISME, LE

P R O G R A M M E MAÎTRISE DE L ESPACE ET CHARTES DE PARCS COMMENT CROISER L URBANISME, LE MAÎTRISE DE L ESPACE ET CHARTES DE PARCS COMMENT CROISER L URBANISME, LE PAYSAGE, L ÉNERGIE ET L ENVIRONNEMENT LORS DES RÉVISIONS DE CHARTES PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES CATALANES 2/3/4 JUIN 2008

Plus en détail

ADEME/ Energie-Cités Energie et Territoires octobre 2004. Un Plan municipal pour maîtriser les gaz à effet de serre.

ADEME/ Energie-Cités Energie et Territoires octobre 2004. Un Plan municipal pour maîtriser les gaz à effet de serre. Energie et Territoires Chalon-sur-Saône Un Plan municipal pour maîtriser les gaz à effet de serre. ASPECTS GENERAUX Chalon-sur-Saône doit son origine extrêmement ancienne et son rôle de carrefour et de

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers 2009-2010

Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers 2009-2010 Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d Emeraude Commissions de travail mai-juin 2013 Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie 1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie L année 2015 marque le 20 ème anniversaire du programme agro-environnemental en Wallonie. A cette occasion, l asbl Natagriwal a

Plus en détail

Le Parc naturel régional des Ardennes. Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional des Ardennes

Le Parc naturel régional des Ardennes. Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional des Ardennes Le Parc naturel régional des Ardennes Qu est-ce qu un PNR? Un Parc naturel régional (PNR) est : Un territoire aux patrimoines naturel, culturel et paysager riches et fragiles Faisant l objet d un projet

Plus en détail

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l Contrat de rivière re du bassin versant de la Têt 3 e réunion du comité de rivière re 2 juillet 2015 Présentation et validation de l avant l projet Périmètre du projet : le bassin versant de la Têt 1500

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle Restitution Publique Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle 1 Présentation du projet Contexte Projet du Domaine d Approfondissement de l Ecole d Ingénieurs de Purpan, Toulouse (21 étudiants) Territoire du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET :

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : Etude de faisabilité d un jardin partagé et pédagogique à Corte Le

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs généraux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE «Fête du Cap N Dua, terre de rencontre» province-sud .province-sud.

DOSSIER DE PRESSE «Fête du Cap N Dua, terre de rencontre» province-sud .province-sud. DOSSIER DE PRESSE «Fête du Cap N Dua, terre de rencontre» UN PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DURABLE EXEMPLAIRE : Conservation, protection et valorisation de la réserve naturelle du Cap N Dua, commune du Mont-Dore

Plus en détail

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous 1 2 La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous Connue au-delà des frontières pour son illustre fromage, la vallée de Munster entend bien le mettre à

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

COMITE SYNDICAL DU PAYS BOURIAN. Compte rendu de la séance du 8 avril 2011

COMITE SYNDICAL DU PAYS BOURIAN. Compte rendu de la séance du 8 avril 2011 SYNDICAT MIXTE DU PAYS BOURIAN 98 Av. Gambetta BP 50055 46300 GOURDON COMITE SYNDICAL DU PAYS BOURIAN Compte rendu de la séance du 8 avril 2011 ----------------- Etaient présents : - Mme Danielle DEVIERS,

Plus en détail

Création du Conseil supérieur de l œnotourisme

Création du Conseil supérieur de l œnotourisme Création du Conseil supérieur de l œnotourisme de la réflexion à la distinction de l offre œnotourisme La France est le premier producteur de vins au monde et la première destination touristique mondiale.

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Promotion de la filière forêt-bois au Parc naturel régional de la Forêt d Orient.

Promotion de la filière forêt-bois au Parc naturel régional de la Forêt d Orient. Jennifer CONAN Master Pro GRNE Université Montesquieu Bordeaux IV Promotion de la filière forêt-bois au Parc naturel régional de la Forêt d Orient. 20 février 31 août 2006 Responsable du Master : Jean-Jacques

Plus en détail

REUSSIR SON PROJET. de bâtiment durable. Offre de service aux collectivités. Actions financées par :

REUSSIR SON PROJET. de bâtiment durable. Offre de service aux collectivités. Actions financées par : REUSSIR SON PROJET de bâtiment durable Offre de service aux collectivités Actions financées par : Accompagnement des collectivités Un projet de bâtiment durable? Ce service d accompagnement est là pour

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail