ses infrastructures Global Risk Dialogue Zéro rayure Un tournant décisif Se préparer aux imprévus SPECIAL TOPIC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ses infrastructures Global Risk Dialogue Zéro rayure Un tournant décisif Se préparer aux imprévus SPECIAL TOPIC"

Transcription

1 Global Risk Dialogue Allianz Global Corporate & Specialty Printemps 2013 SPECIAL TOPIC Infrastructures Transformer le monde Il est essentiel de développer les infrastructures pour soutenir le progrès social et la croissance économique. De gigantesques projets de construction sont réalisés dans les secteurs de l'énergie, du transport, de la distribution de l'eau, ou des télécommunications, à la fois sur les marchés émergents et développés. Le secteur de l'assurance soutient ces énormes investissements en tant que consultant en gestion des risques et porteur de risques. 10 Zéro rayure Visite d'un parc automobile dans une usine Volkswagen 14 Un tournant décisif Le Brésil développe considérablement ses infrastructures 22 Se préparer aux imprévus Évolution de la gestion des risques d'entreprise

2 IMPRINT Sommaire RISK FUTURES EDITORIAL ÉDITEUR Allianz Global Corporate & Specialty AG, Fritz-Schäffer-Str. 9, D Munich, Allemagne Allianz Global Corporate & Specialty. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans le consentement écrit de détenteur des droits d auteur. Global Risk Dialogue est publié deux fois par an. La date limite pour la soumission d articles pour ce numéro était le 30 janvier RESPONSABILITÉ GÉNÉRALE Hugo Kidston, Global Head of Communications, Allianz Global Corporate & Specialty, Fritz-Schäffer-Str. 9, D Munich, Allemagne MAISON D ÉDITION Medienfabrik Gütersloh GmbH, Neumarkter Str. 22, D Munich, Allemagne RÉDACTION Heidi Polke-Markmann DIRECTION ARTISTIQUE Nadine Schröder Stephanie Ritter IMPRESSION Medienfabrik Gütersloh GmbH, Gütersloh PHOTOS AGCS, Arena da Amazonia, Areva, Bombardier, Crossrail, Agencia Estado, corbis, fotolia, Shutterstock, Publicity/ Andrade Gutierrez, Philippe Ledru TERMES DE DISTRIBUTION Allianz Global Risk Dialogue est publié deux fois par an. Hors TVA et frais d expédition, le prix par exemplaire est de ABONNEMENTS CONTACT ISSN DÉCHARGE DE RESPONSA- B ILITÉ Les commentaires des personnes ayant contribué à cette publication ne reflètent pas nécessairement les opinions de la maison d édition. Le rédacteur en chef se réserve le droit de publier des articles révisés et raccourcis. Les informations contenues dans cette publication ne présentent les sujets que de façon générale et ne sauraient être considérées comme des conseils individualisés. Bien que les précautions appropriées aient été prises lors de la compilation de ces informations, ni la maison d édition, ni le rédacteur en chef n acceptent de responsabilité pour des erreurs ou omissions, ou pour de quelconques dommages, pertes ou frais encourus en conséquence de l emploi de quelconques informations contenues aux présentes. La maison d édition n assume aucune obligation de mettre à jour de quelconques informations prospectives contenues dans la présente publication. Des plans ambitieux : Le Brésil investit des milliards d'euros dans la construction de centrales électriques, de routes, de chemins de fer et d'aéroports. SPECIAL TOPIC Infrastructures 14 Un tournant décisif Le Brésil modernise son infrastructure à l'approche des grands évènements sportifs 26 Creuser en profondeur Le réseau Crossrail fixe de nouvelles normes de gestion des risques pour le forage de tunnels 10 Réduction du nombre de sinistres : L'usine VW de Zwickau utilise un nouvel outil d'analyse AGCS destiné aux parcs automobile. IN BRIEF 04 Actualités 07 4 Questions à... Michael Bruch, AGCS Head of R&D Risk Consulting, spécialiste en nanotechnologies REGIONAL EYE Sortir de l'impasse Trois unités Allianz mutualisent expertise et ressources en infrastructures pour gouvernements et investisseurs 10 Stockage sécurisé Des ingénieurs en gestion du risque AGCS ont inspecté un parc d'entreposage pour véhicules dans une usine Volkswagen 22 Se préparer aux imprévus Un sujet, deux points de vue : entretien avec Paul Carter et John Marren sur la gestion des risques Forages sous la ville de Londres : Crossrail est le plus grand projet d'ingénierie en Europe avec près de 42 km de nouveaux tunnels. Il offrira de nouveaux services ferroviaires et réduira le temps de transport de millions de passagers. IN CONCLUSION 30 Les tropiques : terres d'accueil des villes du futur Gerhard Schmitt explique ce que les villes occidentales ont à apprendre des mégalopoles à croissance rapide 31 Percevoir le risque Conseil de haut vol en gestion des risques 31 Calendrier 26 Les projets d'infrastructures sont en plein essor. Toutefois, la demande reste considérable. Dans les marchés émergents, un milliard de personnes n'ont pas accès aux routes, 1,2 milliard n'ont pas l'eau potable, 2,3 milliards ne disposent pas de sources d'énergie fiables et quatre milliards ne disposent pas de moyens de communication modernes. L'expansion des infrastructures est le moteur de - et une condition préalable à - la croissance. En l'absence de rues, de voies ferrées et de ports, les ressources naturelles ne peuvent être extraites et les marchandises ne peuvent être transportées. Les nations occidentales industrialisées investissent également dans leurs propres infrastructures, mais pour des raisons différentes - elles ont pour objectif de moderniser et d'améliorer l'intégration des réseaux de communication, de transport et d'énergie. Alors que ces projets gigantesques sont déployés à l'échelle mondiale, l'industrie de l'assurance est plus que jamais sollicitée pour son rôle de porteur de risques auprès des fournisseurs, des entreprises de construction et des investisseurs. Axel Theis CEO Allianz Global Corporate & Specialty AG 02 03

3 IN BRIEF Aperçu des risques mondiaux Actualités AGCS et Allianz Seconde tempête la plus coûteuse Sandy a été la tempête la plus meurtrière à frapper le nord-est des États-Unis depuis 40 ans et le deuxième plus coûteux dans l'histoire du pays, selon un rapport publié par le National Hurricane Center (Centre national de prévision des ouragans). Le centre a attribué à Sandy 72 décès directs, de l'état du Maryland à celui de l'état du New Hampshire. Il s agit de la tempête ayant entrainé le plus de pertes humaines au nord-est des États-Unis depuis l'ouragan Agnès qui avait engendré 122 décès en 1972, d'après les registres du centre. Selon le rapport, plus de maisons ont été endommagées ou détruites par la tempête, et plus de huit millions de foyers ont été privés d'électricité. Le rapport a estimé les dégâts causés par Sandy à 50 milliards de dollars, bien supérieur à tout autre ouragan ou tempête américain(e), à l'exception de Katrina, en 2005, qui avait provoqué des dégâts à hauteur de 108 milliards de dollars, ou 128 milliards de dollars (taux de 2012). L'impact total de la tempête Sandy pour Allianz a été estimé à 590 millions de dollars. Sur une trajectoire de collision D'après le rapport 2013 du Forum économique mondial sur les risques dans le monde, la morosité économique persistante mine la capacité à relever les défis environnementaux, ce qui expose la planète à de plus grands risques. Le rapport met en évidence les écarts de richesse ainsi que les dettes publiques insoutenables comme les deux risques les plus fréquents, selon une enquête menée auprès de experts et leaders de l'industrie. Les répondants ont classé les émissions croissantes de gaz à effet de serre à la troisième place des risques les plus probables. John Drzik, PDG du Groupe Oliver Wyman, a déclaré : «Deux tempêtes, l une environnementale et l autre économique, vont finir par entrer en collision. Si nous n'allouons pas les ressources nécessaires pour atténuer le risque croissant de catastrophes climatiques graves, la prospérité mondiale des générations futures pourrait être menacée.» Illustration des effets dévastateurs de la tempête Sandy. Des chaînes logistiques menacées Les dirigeants mondiaux sont de plus en plus inquiets concernant les risques croissants auxquels sont exposées leurs chaînes logistiques et les impacts coûteux tels que l'érosion de la marge et l'incapacité à répondre à la demande, d'après une nouvelle enquête Deloitte menée auprès de 600 dirigeants. Constat alarmant : 45 % des dirigeants interrogés ont déclaré que leurs programmes de gestion des risques liés à la chaîne logistique ne sont efficaces que dans une certaine mesure, voire inefficaces. Les deux défis principaux identifiés sont «le manque de collaboration transversale» (32 %) et le suivi du «coût de mise en œuvre des stratégies de gestion des risques» (26 %). Il existe également des facteurs organisationnels qui compliquent la gestion des risques de la chaîne logistique : trois quarts des dirigeants ont déclaré que leur modèle de gestion des risques liés à la chaîne logistique était organisé en silos, occasionnant un manque de visibilité et de collaboration dans la chaîne logistique. L'augmentation des émissions de gaz à effet de serre constitue un risque global majeur. De nombreuses récompenses Les publications spécialisées Global Finance, European CEO et Intelligent Insurer ont attribué à Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) de nombreuses récompenses, notamment le titre du premier assureur mondial en matière de responsabilité civile et de premier assureur des administrateurs et dirigeants (D&O) en Europe. Le PDG d'agcs, Axel Theis, a également été salué lors de la conférence de Baden-Baden sur la réassurance par Intelligent Insurer, qui l'a désigné Dirigeant-Assureur de l'année parmi l'ensemble des assureurs européens. Le groupe Allianz a affiché d'excellents résultats sur l'ensemble des secteurs d'activité pour l'exercice financier 2012 et doublé ses bénéfices. Les recettes ont atteint 106,4 milliards d'euros pour l'exercice, soit une augmentation de 2,7 % par rapport aux 103,6 milliards de l'année précédente. Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 20,8 % en 2012 à 9,5 milliards d'euros, contre 7,9 milliards en «Nos résultats montrent que notre modèle économique est capable de gérer les diverses turbulences de la crise financière», a déclaré Michael Diekmann, DG d'allianz SE. Au même rythme Déjà partenaire et assureur de confiance dans les domaines du sport, de la culture et de la jeunesse, Allianz investit désormais le monde de la musique : Allianz et le pianiste Lang Lang se sont engagés dans un partenariat mondial. Lang Lang deviendra l'ambassadeur mondial de la marque Allianz. Parallèlement, la Lang Lang International Music Foundation projette de mener un programme dédié aux jeunes qui sera sponsorisé par Allianz. Le pianiste Lang Lang, d'origine chinoise, est une superstar internationale qui arpente le monde entier avec plus de 120 concerts par an. «Nous sommes fiers de ce partenariat avec Lang Lang. En tant qu'entreprise mondiale, nous croyons au pouvoir de la musique comme langue universelle», déclare Oliver Bäte, membre du Comité de direction d'allianz SE. Un nouveau partenariat mondial : Lang Lang et Oliver Bäte. Des chiffres solides pour Allianz, des jalons historiques pour AGCS 2012 a également marqué un jalon significatif dans le développement d'agcs depuis sa création en 2006 : pour la première fois, les primes brutes souscrites ont dépassé les 5 milliards d'euros pour un total de 5,3 milliards d'euros. AGCS a décroché de nouveaux contrats à hauteur d'environ 1 milliard d'euros, ce qui a soutenu cette croissance. Cependant, les catastrophes naturelles telles que l'ouragan Sandy ainsi qu'une large gamme de sinistres de taille moyenne à grande ont laissé leur empreinte, et le ratio combiné s'est élevé à 96 %. Néanmoins, AGCS a réussi à réaliser un bénéfice d'exploitation de 420 millions d'euros. De nouveaux visages au sein des régions Un nouveau visage, une nouvelle région - des Pays-Bas aux États du Maghreb, en passant par la France, l'espagne, l'italie, la Belgique et le Luxembourg. Patrick Thiels a rejoint Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) pour diriger la nouvelle région «Méditerranée». Parallèlement, Christopher Lohmann, en sa qualité de nouveau DG Allemagne et Europe centrale, supervise les activités d'agcs en Allemagne, en Autriche et en Suisse, et gère 500 collaborateurs dans six bureaux. Patrick Thiels à la tête d'une nouvelle région d AGCS

4 IN BRIEF Les entreprises redoutent les interruptions Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) a mené une enquête mondiale sur les risques les plus importants auxquels sont confrontées les entreprises en majeur pour les entreprises (44 % des réponses). Bien que l'on ait constaté relativement peu de catastrophes naturelles en 2012, les demandes d indemnisation faisant suite à des phénomènes météorologiques ont été multipliées par 15 ces 30 dernières années. Elles continueront de se développer en raison de la hausse des actifs assurés en Asie notamment, et de la tendance actuelle en faveur du développement des zones côtières à haut risque. 4 questions à Michael Bruch Head of R&D Risk Consulting chez Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) Elles sont minuscules, mais leur potentiel commercial est énorme : les nanoparticules sont présentes dans de nombreux produits industriels aujourd'hui. Toutefois, les conséquences à long terme de la nanotechnologie n'ont pas encore été complètement étudiées. Michael Bruch explique l'approche choisie par les assureurs pour évaluer les risques posés par cette nouvelle technologie. Les entreprises du monde entier partagent un sujet de préoccupation commun : que leurs activités soient interrompues par un cas de force majeure. Les pertes d exploitation et interruptions de la chaîne logistique, les catastrophes naturelles ainsi que les incendies et explosions sont les risques principaux auxquels sont confrontées les entreprises cette année d'après le «Baromètre des risques 2013 d'allianz». Cette enquête a été menée fin 2012 par AGCS et a recueilli les opinions de 529 experts en assurance des grands comptes et des risques industriels du Groupe Allianz, sur les risques les plus importants auxquels sont confrontées les entreprises issues de régions et secteurs particuliers en Les experts Allianz placent le risque de perte d exploitation et d interruption de la chaîne logistique en tête du classement des risques pour l'entreprise (46 % des réponses). En choisissant d exploiter des chaînes logistiques mondiales allégées pour réduire les coûts, de nombreuses entreprises manquent de fournisseurs alternatifs. Les inondations survenues en Thaïlande ont montré que les interruptions d activités d un fournisseur clé peuvent avoir des répercussions qui se font sentir dans une industrie toute entière. Les catastrophes naturelles occasionnent de plus en plus de pertes Dans de nombreux cas, les interruptions d'activité sont provoquées par des catastrophes naturelles, deuxième risque De manière étonnante, un risque «très ancien» s est hissé en haut des priorités des entreprises : les incendies et explosions ont été cités comme troisième risque majeur pour les entreprises dans le monde. Les incendies restent un phénomène relativement rare, mais ils peuvent occasionner d'importants dégâts matériels et pertes d'exploitation, notamment dans les industries manufacturières. Les entreprises ne devraient donc pas transiger avec les normes strictes en matière de protection incendie pour des raisons économiques. Dépendance numérique Certains risques sont pris très au sérieux par les entreprises, mais d'autres demeurent largement sous-estimés. Par exemple, les pannes informatiques occasionnent d'importantes pertes économiques dans une économie de plus en plus numérisée. Néanmoins, seulement 6 % des experts Allianz estiment que leurs clients ont réellement conscience de ce risque. De même, le risque de pannes d électricité suprarégionales figure sur le radar de surveillance d'un nombre restreint d'entreprises. L'approvisionnement en électricité dans les pays industrialisés sera moins fiable à l avenir, en raison du vieillissement des infrastructures et de l absence d investissements importants. En cas de panne, les conséquences seront bien plus graves qu il y a 10 ou 15 ans, du fait de la forte dépendance à l égard des technologies de l information et de la communication, et du manque de préparation des entreprises. Qu'est-ce qu'une nanoparticule et comment sont-elles utilisées? M. Bruch: Les nanoparticules sont des particules minuscules, dont la taille équivaut à une fraction de millimètre. Elles sont présentes dans la nature, mais sont désormais produites de manière synthétique. Grâce au processus de miniaturisation, ces particules peuvent, par moments, revêtir de nouvelles caractéristiques physiques, chimiques ou biologiques, différentes des particules similaires «plus grandes». Aujourd hui, les nanoparticules sont partout : on les trouve dans les crèmes solaires, les vêtements de sport, l'alimentation et les emballages. Elles sont utilisées pour traiter le cancer, élaborer des peintures anti-rayures pour voitures et augmenter la durée de vie des matériaux de construction. Les nano-batteries peuvent représenter un facteur de progrès décisif dans le secteur de l'électromobilité. Il existe une multitude d'exemples dans le domaine. Le potentiel commercial de ces tout petits éléments semble très prometteur... M. Bruch: C'est vrai, mais il existe également des risques. Nous ne pouvons pas anticiper leurs effets éventuels sur le long terme. Seuls certains des risques posés par la nanotechnologie surl'ensemble du cycle de vie du produit - production / utilisation / élimination - sont connus à ce jour. Les ouvriers impliqués dans la fabrication de biens de consommation à base de nanoparticules pourraient-ils souffrir de maladies chroniques? Ou les consommateurs qui utilisent ensuite ces produits pourraient-ils être exposés à de graves problèmes de santé? Des dégâts environnementaux peuvent-ils être occasionnés par l'accumulation de nanoparticules d'argent dans les lacs et cours d'eau? Nous savons d'ores et déjà que certains nanotubes ressemblent aux fibres d'amiante, et que les nanoparticules peuvent s'infiltrer profondément dans les voies respiratoires. Cependant, il n'existe quasiment aucune recherche quant aux risques environnementaux et sanitaires des nanoparticules. Comment les assureurs perçoivent-ils cette nouvelle technologie? M. Bruch: Depuis des années, nous fournissons une couverture sur un grand nombre de produits issus de la nanotechnologie via notre assurance responsabilité civile produit ou assurance «rappel de produits». Nous évaluons ces nouveaux risques sur la base d'hypothèses d'accidents, car il n'existe pas d'antécédents sur lesquels nos actuaires peuvent s'appuyer. En tant qu'assureur, nous attachons beaucoup d'importance au fait que les entreprises ayant recours à la nanotechnologie respectent strictement les principes de prévention des risques, en particulier dans les domaines tels que la sécurité des travailleurs. Il est également important d'évaluer de manière objective les risques et bénéfices de la nanotechnologie sur l'ensemble du cycle de vie du produit, et d'en débattre de manière ouverte. Nous pouvons également apporter notre contribution dans ce domaine. En tant que consommateur, que pensez-vous des nano produits? M. Bruch: Il ne s'agit pas de véhiculer des récits effrayants ou de stigmatiser des produits individuels. En fin de compte, les consommateurs doivent être en mesure de choisir par eux-mêmes s'ils souhaitent acheter des produits qui contiennent des nanomatériaux. Pour moi, c'est donc une bonne chose que l'europe exige l'étiquetage des nano-ingrédients sur les cosmétiques dès cette année et sur les produits alimentaires à partir de Les réglementations internationales vont également dans ce sens. En tant qu'assureur, nous pensons qu'il s'agit de mesures positives vers plus de transparence et une meilleure protection du consommateur. MICHAEL BRUCH Michael Bruch est ingénieur en environnement et économiste, et dirige le service de recherche et développement au sein de Risk Consulting AGCS. Il est en charge d'identifier, surveiller et d'évaluer les nouvelles technologies et risques émergents dans les domaines tels que la nanotechnologie, l'alimentation en électricité ou les cyber-risques. Son analyse sert de base au développement de programmes de prévention des pertes ainsi que de nouvelles solutions d'assurance. Avant d'intégrer le département Risk Consulting d AGCS en 2008, Bruch était consultant et responsable d'une division au sein du Centre Allianz pour la Technologie (AZT)

5 REGIONAL EYE De nouvelles offres pour la responsabilité des dirigeants, la fraude, la protection de la réputation En haut: Bernard Poncin, Directeur mondial Lignes Financières. L'équipe de souscription Lignes Financières d'agcs France. De gauche à droite: Laetitia Chemouny, Iouri Goloubtzoff, Dominique Chevassut, Julien Soupizet, Nicolas Orfanos, Véronique Bruyland, Gabriel Rodrigues. En France comme partout dans le monde, l équipe des Lignes financières innove grâce aux idées et aux savoir-faire de tout le réseau Allianz. Démonstration. ENCARNACION GIMENEZ «Aujourd hui, l innovation et l évolution des produits sont primordiales pour le développement, particulièrement sur le marché des lignes financières où nous voyons apparaître sans cesse de nouveaux besoins. Chez AGCS, nous pouvons compter sur les idées de tout le réseau Allianz pour proposer des solutions à nos clients». Mondial Lignes Financières Directeur d AGCS, Bernard Poncin cite en exemple le nouveau contrat D&O Select, développé récemment en collaboration avec une entreprise du DAX allemand : «Elle protège les dirigeants après leur départ en retraite, indépendamment de la couverture Responsabilité des dirigeants de l entreprise, qui peut évoluer ou cesser. Nous allons transposer ce produit dans d autres pays, notamment la France, où Julien Soupizet, responsable du développement produit local, travaille en étroite collaboration avec notre équipe centrale à Munich.» Des garanties étendues contre la fraude Début 2013, AGCS France a déjà lancé la nouvelle police Fraude qui contient deux garanties innovantes. «Elle couvre les pénalités contractuelles dues par l assuré et, en option, les conséquences pécuniaires que la fraude chez l assuré pourraient entraîner chez un client, précise Véronique Bruyland, Directeur souscription Lignes Financières d AGCS France. Nous proposons aussi des solutions sur mesure pour garantir la fraude commise par des dirigeants dans une filiale.» La veille des médias pour protéger la réputation De la protection contre la fraude à la préservation de la réputation, il n y a qu un pas L offre de service AGCS en la matière vaut, bien entendu, pour d autres besoins : produits contaminés ou dangereux, pollution accidentelle, rumeur «Nous la proposons à des clients d Allianz, notamment dans le secteur agroalimentaire, en complément de leurs garanties dommages ou RC, précise Véronique Bruyland. Nous avons conclu un accord avec la société Media Tenor, spécialisée dans la veille des médias et la communication de crise. L offre va bien plus loin que le cadre traditionnel de la garantie d assurance classique. En effet, la police Risque de réputation comprend un audit de la marque à la souscription, la formation des dirigeants à la communication de crise, la veille et le reporting, l intervention de professionnels en cas de besoin, et la couverture de l ensemble des frais générés pour protéger la réputation.» Un contrat RCMS des PME-PMI proposé par les agents généraux Allianz France Au-delà de l innovation produit, Allianz invente de nouveaux modes de distribution des lignes financières en s appuyant sur tous ses savoir-faire. Ainsi depuis mai 2012, les agents généraux d Allianz France proposent un contrat standard RCMS aux PME et PMI dont le chiffre d affaires n excède pas cinq cent millions d euros. «Nous avons organisé une dizaine de conférences avec un cabinet d avocat spécialisé pour présenter ce produit aux agents dans toute la France, explique Véronique Bruyland. Nous avons pu vérifier qu il existe de réels besoins et que les agents les connaissent bien, car ils ont la confiance de leurs clients grâce à leur relation de proximité.» AGCS France a également mis au point un contrat Responsabilité des dirigeants innovant pour qu Allianz France permette au Comité national olympique et sportif français de proposer cette couverture à ses associations sportives sur son site extranet. La compagnie couvre aussi la responsabilité des dirigeants d aéroclubs par l intermédiaire de ses collègues de la branche Aviation, qu elle a formé à la souscription de contrats en ligne. «Nous avons un projet similaire avec la branche Marine, annonce Véronique Bruyland. Avec Allianz Global Assistance, nous travaillons actuellement sur un autre produit qui sera distribué par Allianz France et son réseau d agents au second semestre Cette offre combinera des garanties Responsabilité des dirigeants, Réclamation liée à l emploi, et Fraude avec une garantie Homme clé et de l assistance voyage.» Parmi les autres solutions innovantes à l étude avec l équipe Développement de produit, AGCS France travaille sur une offre de RC professionnelle pour les SSII, dont la protection des brevets, et ce en étroite en collaboration avec le département Responsabilité Civile. De l appétit au risque et des capacités L innovation sur le marché des lignes financières témoigne de l appétit et des capacités d Allianz pour de tels risques. «Nos capacités peuvent être supérieures à celles des apériteurs des programmes où nous sommes coassureurs, souligne Véronique Bruyland. Elles vont jusqu à 30 millions d euros pour la Responsabilité des dirigeants des sociétés industrielles et commerciales, 25 millions d euros pour celle des institutions financières. Avec nos capacités et notre réseau, nous pouvons et nous voulons être assureurs de première ligne de davantage de sociétés du CAC 40 et sommes à même d apériter des programmes internationaux grâce au réseau Allianz.» Egalement assureur de banques, de compagnies d assurance et d autres grands organismes financiers, AGCS France s apprête à développer l assurance des fonds d investissement avec une offre combinant la RC professionnelle et la Responsabilité des dirigeants. Sur ce segment de marché, il y a beaucoup de demandes et encore peu de solutions. En innovant par ses produits et ses modes de distribution, en déployant son offre sur tous les segments du marché et dans de nouveaux pays, AGCS ambitionne de doubler son portefeuille Lignes Financières en trois ans. «Un tel développement permettra de bien équilibrer nos risques et de générer une croissance rentable, souligne Bernard Poncin. Nous voulons être le meilleur assureur international grâce à notre solidité financière, notre réseau et notre expertise, mais aussi notre qualité de service aux courtiers et aux clients.» BERNARD PONCIN Responsable mondial Lignes Financières d'agcs VÉRONIQUE BRUYLAND Directeur Lignes Financières d'agcs France

6 RISK FUTURES Stationnement sécurisé Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) assure les parcs de nombreux fabricants automobiles et a développé un modèle pour évaluer et comparer les risques de transport. L'inspection du parc automobile de l'usine Volkswagen dans la ville de Zwickau en Allemagne de l'est illustre comment utiliser l'outil dans la pratique. HEIDI POLKE-MARKMANN Une mer de nuances «anthracite», parsemée de tâches de couleurs vives ici et là. Les nouvelles Volkswagen (VW) rutilantes s'étalent à perte de vue. Elles sont stationnées en rangées nettes, comme si elles avaient été alignées à l'aide d'une règle pour donner l'effet d'un défilé militaire. Ces véhicules flambant neufs viennent de quitter la ligne d'assemblage et commencent leur apprentissage du monde des petits et grands dangers pesant sur le parc automobile de l'usine. Des cailloux rebelles, des portes ouvertes sans précaution et de violentes averses de grêle peuvent avoir sur ces voitures des répercussions qui ne relèvent pas du simple accrochage. Conscients de cela, les fabricants souscrivent des polices d'assurance de transport pour couvrir le parcours emprunté par le véhicule entre l'usine et le site de stockage, puis du site du concessionnaire au domicile du client, que le transport soit effectué par véhicule commercial, train ou navire de transport de véhicules. En cas de dommages, la compagnie d'assurance couvre le coût du véhicule ou les réparations nécessaires pour le remettre à son état d'origine. Les risques maritimes VW sont couverts par AGCS en tant qu'apériteur. Florian Karsch, Directeur de l'équipe Assurances et gestion des risques de transport chez Volkswagen Versicherungsvermittlung (VWV), gère plusieurs milliers de sinistres chaque année - des dégâts causés par les graviers aux naufrages de navires transbordeurs de véhicules. Globalement, le nombre de réclamations liées au transport diminue. «Nous avons fait de la gestion des risques de nos parcs automobiles notre priorité», déclare M. Karsch. VWV a également recruté un ingénieur en gestion du risque, Torben Stadtaus, en tant qu'interlocuteur technique interne et externe. Directives de stockage détaillées M. Stadtaus coordonne une gamme de mesures de gestion des risques. Les directives internes de VW contiennent plus de 80 pages de procédures détaillées de stockage, manutention et de transport des véhicules - à commencer par les boucles des sangles qui doivent être dissimulées et s'étendre sur la distance exacte en centimètres séparant les véhicules stationnés les uns des autres. «Nous testons de nouvelles mesures de prévention sur un site, puis les appliquons systématiquement à toutes les usines» déclare M. Karsch. Des inspections conjointes menées par VW et AGCS sont effectuées pour déterminer dans quelle mesure les directives exhaustives sont appliquées. «Il faut vraiment se rendre sur le site pour mieux appréhender ses caractéristiques spécifiques», explique Piotr Szymczak, Consultant Risques maritimes chez AGCS. Les sinistres requièrent également de prendre des mesures de précaution de temps à autre. Le Groupe VW utilise plus de 200 parcs automobiles dans le monde. Les plus spacieux peuvent accueillir jusqu'à véhicules. Ce jour-là, M. Szymczak et S. Weber, Souscripteurs senior Risques maritimes au sein d'agcs, se sont déplacés en Allemagne de l'est, jusqu'à l'usine VW dans la ville saxonne de Zwickau. Chaque jour, 10 11

7 «Des systèmes électroniques intelligents devraient être installés pour protéger les sols et zones périphériques». PRÉVENIR LES DÉGÂTS CAUSÉS PAR LA GRÊLE Des filets anti-grêles sont souvent utilisés pour protéger les parcs automobiles. De même, les fabricants stockent certains de leurs véhicules dans des hangars ou garages de stationnement en matériaux légers. Les housses paragrêles se sont avérées peu efficaces, car elles n'offrent pas de protection contre les fortes averses de grêle ou les impacts latéraux ouvriers produisent près de Golf compactes et Passat Sedan. Le site de l'usine dispose d'environ stationnements pour stocker de manière temporaire les véhicules flambant neufs. La première tâche quotidienne de M. Szymczak consiste à obtenir un aperçu de l'installation sur papier : il parcourt une liste de questions avec René Stenzel, qui supervise l'expédition des véhicules à Zwickau et Daniel Schlefcke, qui coordonne la lutte contre les incendies : De quoi est constituée la surface sous-jacente? Quels types de mesures anti-incendie ont été prises? Ce «modèle de notation du stockage» a été développé par AGCS en collaboration avec VW et d'autres fabricants pour évaluer les parcs automobiles à partir de critères similaires (voir encadré). Après avoir répondu aux 45 questions, l'étape suivante se déroule au sein même du parc automobile en ce jour de novembre ensoleillé, mais frais. Faible exposition aux catastrophes naturelles Avant de se rendre à Zwickau, M. Szymczak et M. Stadtaus ont analysé les menaces naturelles qui pèsent sur le parc automobile. Le site ne semble pas être exposé à de réels dangers, hormis les intempéries et les catastrophes naturelles. Une fois sur le site, les experts vérifient de nouveau si la zone est menacée d'inondation. Mais la Zwickauer Mulde, la rivière locale, ne peut pas inonder le site de l'usine. L'ensemble de la zone de stationnement de l'usine laisse une très bonne impression à M. Szymczak. Celle-ci a été construite en 1990 et est exploitée par Volkswagen Sachsen GmbH. Tous les parcs sont goudronnés. Même en se penchant très bas, l'ingénieur préventionniste d AGCS n'observe pas d'objets instables ni d'autres problèmes à la surface. La zone de stationnement dispose d'une signalétique claire et est complètement accessible, et les véhicules sont suffisamment espacés les uns des autres. Le programme de prévention des incendies répond aux normes strictes de l'industrie : l'interdiction de fumer s'applique systématiquement. Un nombre adéquat d'extincteurs et de bornes incendie a été installé. Et le service d'incendie propre à l'usine, doté de 10 véhicules bien équipés et d'une équipe entraînée, est prêt à intervenir en quelques minutes. Comme dans tous les autres climats tempérés, le problème épineux de la grêle reste la plus grande cause de dégâts sur les Piotr Szymczak, AGCS Marine Risk Consultant véhicules stockés en plein air. «Les cartes des risques à prendre en considération montrent un risque de grêle modéré dans la région. Mais nous le surestimons légèrement du fait de notre propre expérience des sinistres», explique M. Szymczak. M. Stadthaus confirme : «Nous prévoyons une augmentation de la menace de grêle en Europe du Nord du fait du changement climatique, c'est pourquoi nous augmentons nos mesures de protection.» D'une manière générale, cependant, la menace de grêle sur la zone de stockage est considérée comme mineure, car de nombreux véhicules sont placés dans un garage de stationnement construit récemment ou bénéficient de la protection d'un toit. L'inspection permet également de vérifier les mesures de sécurité. M. Szymczak n'a pas de nouvelles recommandations pour l'équipe de Zwickau. Mais il sait, d'après les inspections effectuées dans d'autres parcs automobiles, qu'une zone doit fréquemment faire l'objet d'améliorations : «Les gangs organisés sont de plus en plus audacieux», d'après M. Szymczak. PERTES MAJEURES LIÉES AU TRANSPORT Naufrage du «Tricolor» : en décembre 2002, le transbordeur de véhicules «Tricolor» a coulé au large des côtes françaises. Le navire transportait véhicules neufs haut-de-gamme. Dégâts causés par la grêle à Emden : en juin 2008, la grêle a endommagé véhicules neufs sur le port d'emden. Les dégâts ont été estimés à plusieurs dizaines de millions d'euros. Tempête Sandy : les côtes de New York et du New Jersey ont été inondées en novembre ainsi que voitures neuves, dont la plupart étaient stockées dans le port de Newark. La seule option qui leur restait : la casse. Naufrage du «Baltic Ace» : en décembre 2012, le transbordeur de voitures «Baltic Ace» et le navire porte-conteneurs «Corvus J» sont entrés en collision non loin de Rotterdam. 11 personnes ont trouvé la mort dans la collision et véhicules neufs, fabriqués en Asie, ont été envoyés au fond de l'océan. Excellente prévention : Piotr Szymczak, Consultant Risques maritimes AGCS (gauche) et Daniel Schlefcke, qui supervise la prévention contre les incendies dans l'usine de Volkswagen à Zwickau, inspectent les extincteurs du tout nouveau garage de stationnement. «Pour cette raison, des systèmes électroniques intelligents tels que des caméras vidéo, des détecteurs ou capteurs de mouvement devraient être installés sur les clôtures, de manière obligatoire, pour protéger les sols et zones périphériques.» Il ne faut pas non plus minimiser la protection contre les infractions : un ensemble de systèmes électroniques et mécaniques pour sécuriser la périphérie, et des gardiens de sécurité, garantissent une gestion optimale de la sécurité. PIOTR SZYMCZAK AGCS Marine Risk Consultant SUSANNE WEBER AGCS Senior Underwriter Marine FLORIAN KARSCH Team Director Transport Insurance and Risk Management at Volkswagen Versicherungsvermittlung TORBEN STADTAUS Marine Loss Control Engineer at Volkswagen Versicherungsvermittlung OUTIL D'ANALYSE COMPARATIVE AGCS POUR LOTS DE STOCKAGE L'outil d'analyse comparative destiné aux parcs automobiles pour véhicules a été développé par les experts en gestion de risques et de souscription, en coopération avec les fabricants. Il est conçu pour évaluer et comparer les parcs automobiles en fonction de normes homogènes. Cependant, il est également possible de tenir compte des caractéristiques spécifiques d'une entreprise particulière. L'élément clé de l'outil est un questionnaire utilisé au cours d'une visite d'évaluation des risques sur site. Des points sont attribués dans différentes catégories. Le score maximal est de 150 avec une moyenne inférieure à 100 jusque-là. L'analyse inclut les catégories suivantes : Données techniques de stockage : s'agit-il d'une usine ou d'un site de stockage portuaire? Quelle est sa capacité? Quelles sont les marques de voitures entreposées? Dangers élémentaires : dans quelle mesure le site est-il menacé par la grêle, les inondations, les tempêtes, les tornades et les tremblements de terre? Risques liés au site : l'environnement immédiat ou le site de l'usine présentent-ils des dangers (ex : émissions)? Des rongeurs ou autres parasites représentent-ils une menace? État du parc automobile : le parc est-il goudronné ou estil recouvert de graviers ou de pierres? Comment les places de stationnement sont-elles organisées et conçues? Manutention des véhicules : quelle distance le fabricant exige-t-il entre les véhicules stationnés? Les limitations de vitesse sont-elles respectées? Prévention contre les incendies : l'usine dispose-t-elle de son propre service incendie et d'un nombre suffisant d'extincteurs et de bornes incendie? Contrôle d'accès : un programme efficace pour empêcher toute intrusion sur le site a-t-il été mis en place? Gestion du site : une formation à la manutention des véhicules est-elle déployée? Quel est le taux de roulement du personnel dans les zones affectées? Le client reçoit les notes et un retour détaillé, sous forme de rapport électronique et d un album photo. Sur demande, le consultant Risques maritimes AGCS aidera à la mise en place des améliorations et/ou recommandations

8 SPECIAL TOPIC Tournant décisif pour le Brésil Ultramoderne : Le Monorail qui est actuellement construit par Bombardier à Sao Paulo, transportera plus de passagers par heure et reliera les districts de Vila Prudente et Cidade Tiradentes à la ville. Les infrastructures du Brésil pèsent sur la croissance du pays. À l'approche des événements sportifs, des milliards sont investis dans la construction de centrales électriques, de routes, d'aéroports et de chemins de fer. En tant qu'assureur, Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) contribue à une nouvelle culture du risque dans les projets de construction pharaoniens. ALEXANDER BUSCH 14 15

9 «Soutenir des projets d'ingénierie grâce à notre expertise techni que et notre couverture d'assurance cons titue un élément essentiel de notre activi té». Angelo Colombo, CEO of AGCS Brésil Le Brésil agrandit ses systèmes de transport. La présidente Dilma Rousseff a annoncé des appels d'offres pour construire plus de kilomètres de routes, ainsi que kilomètres de pistes. Déjà en fonctionnement à Sao Paulo : l'autoroute Rodoanel Mário Corvas (photo ci-dessus) et le Métro agrandi récemment (photo ci-dessous). L'énergie pilote l'activité et l'activité pilote la croissance. La croissance phénoménale de l'économie brésilienne ces dernières années est menacée par un risque qui, dans le pire des cas, pourrait impacter de manière significative les plans de croissance du pays à l'avenir. Ce scénario pourrait inclure des pannes d'électricité de plusieurs heures sur des régions entières, la fermeture de stations de carburant dans le nord et le sud du pays et une pénurie de gaz domestique à Sao Paulo. La situation tendue dans l'industrie énergétique et les répercussions sur d'autres points faibles en termes d'infrastructures montrent que les infrastructures brésiliennes n'est pas à même de remplir ses fonctions. Cette situation est due à l'absence d'investissement par le passé : depuis les crises pétrolières des années 70 et le tournant du siècle, les investissements en matière infrastructures ont largement stagné. À son plus bas en 2003, les investissements ne représentaient que 0,1 % du produit intérieur brut. Pour supprimer les blocages dans l'alimentation en électricité, de nouvelles centrales électriques et raffineries sont en cours de construction dans ce vaste pays. La raffinerie Abreu e lima dans l'état de Pernambuco est actuellement en construction avec un début d'exploitation prévu fin 2014 (voir photo ci-dessus). Le barrage Itaipu, construit il y a presque 30 ans et constituant l'une des plus grandes centrales hydroélectriques du monde, a été agrandi en 2007 avec deux nouvelles turbines (voir photo ci-dessous). Au début de l année 2013, un tel scenario catastrophe a menacé une partie de ce vaste pays. Suite à une sécheresse qui a duré plusieurs mois, certaines régions du Brésil ont connu des risques de pannes de courant en raison d un manque d énergie aggravé par une diminution de l approvisionnement en combustible et en gaz. Cette fois-ci le scénario ne s est pas réalisé mais le risque encouru a souligné les défis qui restent à relever en termes d infrastructures pour garantir la croissance économique du Brésil. Ces pénuries s'expliquent par des années de sous-investissements dans la production énergétique. En temps de sécheresse, cela conduit à des déficits d'approvisionnement en énergie, car la plupart des barrages de retenue destinés aux centrales hydroélectriques sont presque vides. Ces centrales produisent environ 80 % de l'électricité du Brésil. Les 37 centrales électriques de secours alimentées en pétrole et en gaz destinées aux urgences et périodes de pointe sont exploitées à pleine capacité depuis des mois déjà. Absence de réseau de distribution Les exploitants se lamentent de ne pouvoir obtenir suffisamment de carburant, le marché a été balayé. Les centrales thermiques ont produit un sixième de l'électricité produite, soit 12 gigawatts-heure (GW/h) sur un total de 73 GW/h début Cela implique cependant que les exploitants du secteur privé et du secteur public importent du carburant à des prix élevés, exacerbant ainsi les conditions déjà précaires du marché de l'approvisionnement en combustibles. Cependant, même en important, ils sont immédiatement confrontés au problème suivant : le Brésil ne dispose toujours pas des infrastructures requises pour importer et distribuer sur tout le territoire, ce qui représentera bientôt un cinquième de leur combustible total. Les ports et dépôts de carburant, de même que le réseau de distribution, ne sont pas dimensionnés pour de telles quantités. Parallèlement, la croissance du Brésil est montée en flèche : d'environ quatre pour cent en moyenne par année entre 2003 et À chaque pic de croissance, l'absence de routes, dont la plupart sont parsemées de nid-de-poule, les ports engorgés et les pénuries d'énergie se sont avérés être un frein au développement de la sixième économie mondiale. L'an dernier, l'économie du Brésil n'a quasiment pas connu de croissance, après une hausse de trois pour cent seulement en Répercussions sur l'agriculture L'impact de l'infrastructure du Brésil sur l'économie est particulièrement douloureux pour l'industrie agricole brésilienne, l'un des secteurs les plus compétitifs du pays. Les agriculteurs ont atteint des records avec leurs récoltes de maïs et de soja au cours de la dernière saison de moisson. Alors que la sécheresse aux États-Unis a fait monter les prix en flèche, des monticules de maïs et de soja se sont accumulés dans les champs situés à l'ouest du Brésil, faute de pouvoir être transportés ailleurs. Les agriculteurs n'étaient pas en mesure d'expédier leur maïs en raison de l'encombrement des autoroutes et ports. À l'extérieur des trois plus grands ports du sud du Brésil, plusieurs douzaines de navires porte-conteneurs attendent désormais pour décharger, avec des temps d'attente pouvant aller jusqu'à deux semaines. Des files de camions de trente kilomètres de long se forment quotidiennement dans les ports. Le maire de Rio de Janeiro dispose maintenant du soutien des tribunaux pour s'assurer que les pétroliers et navires porte-conteneurs attendent à l'extérieur de Copacabana et Ipanema, de manière à ne plus gâcher la vue depuis les magnifiques plages. Une deuxième voie de navigation à destination du port passant sous la montagne du Pain de sucre est en train d'être créée à la hâte, afin de réduire les temps de déchargement. Pour la Coupe du monde de football de 2014 et les Jeux olympiques de 2016, de nombreux stades sont construits ou rénovés. La photo ci-dessus dévoile le site de construction du spectaculaire Arena da Amazonia à Manaus. Pour assurer la fluidité du transport de millions de visiteurs, le Brésil n'investit pas seulement dans les routes et chemins de fer, mais également dans les aéroports. Chaque ville de plus de habitants obtiendra son propre aéroport régional pour décharger les grands hubs, tels que l'aéroport international de Rio de Janeiro (voir photo ci-dessous)

10 SITES EXOTIQUES Pour accueillir la Coupe du monde en 2014, le Brésil dépense plus de 12 milliards d'euros en préparation. 12 stades sont en cons - truction ou rénovation. L Arena de Amazonia est certainement le plus exotique de tous les complexes sportifs, avec une capacité d'accueil de spectateurs. Il est construit ex nihilo à Manaus, au cœur de la forêt tropicale amazonienne. Les gouvernements du Brésil ont reconnu que les infrastructures deviendraient le principal obstacle à la croissance économique du pays. En 2007, le président de l'époque, Luiz Inácio Lula da Silva, a présenté un programme pour accélérer la croissance (Programa de Aceleração do Crescimento, PAC en abrégé) : le montant total des financements PAC, qui a été largement affecté aux projets d'infrastructures, s'élevait à 380 milliards d'euros pour la période allant jusqu'à La mise en place du PAC a été soutenue par le gouvernement afin de lever les obstacles juridiques et bureaucratiques rencontrés initialement. Même si certains problèmes persistent, on remarque des améliorations significatives dans l exécution du programme, mais aussi pour l obtention de licences environnementales et dans le financement par des fonds privés de projets à long terme. Réaction active De manière générale, les entreprises contribueront à davantage au développement des infrastructures au Brésil à l avenir. C est pourquoi la présidente Dilma Rousseff a lancé un programme de concession pour le secteur privé. Après tout, la Coupe du monde de football de 2014 et les Jeux olympiques de 2016 approchent à grands pas. Le Brésil ne veut surtout pas voir ses visiteurs dans des aéroports surpeuplés ou dans des embouteillages interminables, ou que les jeux soient interrompus par des coupures d'électricité. Dans un premier temps, en fin d'année dernière, Dilma Rousseff a annoncé le lancement d'appels d'offres pour construire plus de kilomètres de routes et kilomètres de pistes. De plus, on attend cette année des informations concernant des concessions pour l'exploitation de cinq aéroports et de cinq ports. La modernisation de plus de 100 petits aéroports provinciaux peut également faire son apparition à l'ordre du jour. Les gisements de gaz et de pétrole doivent faire l'objet de nouveaux appels d'offres après une pause de cinq ans. Un plan de construction pour une liaison ferroviaire grande vitesse entre Rio de Janeiro et São Paulo sera potentiellement présenté en Dans ce cas-là, le gouvernement brésilien prévoit de diviser la construction en plusieurs sections et de les vendre aux enchères à 10 consortiums différents afin d'accélérer la construction de la ligne. Marché compétitif Les projets d'infrastructures planifiés offrent des perspectives très prometteuses pour les assureurs, dont Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS), qui a reçu l'autorisation en décembre 2012 d'établir une succursale locale de réassurance sous le nom de Allianz Global Corporate & Specialty Resseguros Brasil S.A. (AGCS Brésil, voir encadré pour de plus amples informations). «L'assurance des projets d'ingénierie et d'infrastructure représente une grande partie de notre activité. Nos clients apprécient notre expertise technique et notre solidité financière», déclare Angelo Colombo, qui dirige AGCS Brésil. Grâce à son assurance tous risques dans le domaine de la construction, AGCS Brésil est impliqué dans la construction d'arsenaux maritimes, de centrales électriques, de routes et de chemins de fer. Les assurés sont des entreprises brésiliennes leaders dans le domaine de la construction et de l'énergie, ainsi que des fournisseurs étrangers de turbines ou de systèmes de transport. Dès que les usines industrielles démarrent leurs opérations, AGCS Brésil offre une couverture matérielle de l'usine et de l'équipement ainsi qu'une assurance bris de machines. À titre d'exemple, AGCS Brésil est réassureur principal pour l'une des plus grandes centrales de génération d'énergie du monde. Ceux qui souhaitent jouer un rôle dans les projets d'envergure doivent réagir rapidement aux appels d'offres, malgré le peu d'informations disponibles, déclare Andreas Hoelscher, en charge des souscriptions sur l'activité d'ingénierie AGCS Brésil. Des assureurs locaux, ainsi que des réassureurs basés à Londres, sont en concurrence sur les projets attractifs. Néanmoins, M. Hoelscher note qu'une nouvelle culture de la gestion du risque et de souscription technique basée sur le savoir-faire technologique s'établit dans le Les inspections sur site de l'assureur sont devenues une norme courante de la gestion des risques au Brésil. Jonas Rastelli, Ingénieur en gestion du risque au sein d'agcs, ici sur le site de construction d'une centrale électrique, accorde une attention particulière aux excavations et à la construction des fondations en tenant compte des conditions particulières du sol au Brésil. secteur brésilien de la construction. «Il y a encore quelques années, des questions portant sur des échantillons de sol ou des données de construction techniques auraient été inhabituelles.» De nos jours cependant, les entreprises de construction brésiliennes sont mieux préparées à partager ces informations avec les courtiers et assureurs. Les inspections sur site effectuées par les ingénieurs préventionnistes d'allianz sont complètement intégrées désormais. Jonas Rastelli, Ingénieur Risques Techniques au sein d'agcs, ne recule pas devant les nombreux déplacements professionnels et revient tout juste du site de construction d'une centrale électrique dans le nord-est du Brésil. Pour se rendre sur le site, il fallait emprunter une piste caillouteuse pendant quatre heures depuis l'aéroport régional le plus proche de São Luís (Maranhão). Des conditions de sol difficiles M. Rastelli a inspecté le revêtement de sol, le mélange de béton et la norme de contrôle qualité appliquée aux matériaux entrants et à l'avancement de la construction. Cependant, il s'intéresse également à la formation et aux conditions de travail des ouvriers. «Chaque site de construction dépend de ses ouvriers», souligne M. Rastelli, «et c'est d'autant plus vrai pour les projets d'envergure qui sont si fréquents ici». Les sites de construction, souvent situés dans des lieux reculés du pays, loin de la civilisation, emploient parfois jusqu'à ouvriers et techniciens. Le fait de minimiser les difficultés liées à la main d'œuvre sur un site de construction peut donc s'avérer un élément important d'un programme de gestion des risques, afin de garantir une productivité maximale et une maintenance efficace de l'installation et des machines. M. Rastelli accorde une attention particulière aux excavations et à la construction des fondations. Le Brésil n'est quasiment pas menacé par les catastrophes naturelles - il n'y a pas d'éruptions volcaniques, de typhons ni de tremblements de terre - mais les pluies tropicales torrentielles peuvent perturber et retarder les projets de construction. Par ailleurs, les inondations soudaines peuvent faire gonfler le sol sablonneux hautement absorbant ou entraîner des glissements de terrain - avec, dans les deux cas, des conséquences fatales sur les fondations. ANGELO COLOMBO CEO AGCS Brazil ANDREAS HOELSCHER Head of Engineering, AGCS Brazil JONAS RASTELLI Risk Consulting Engineering, AGCS Brazil EXPANSION D'AGCS AU BRÉSIL Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) a continué d'accroître sa présence mondiale en ouvrant sa nouvelle succursale locale de réassurance au Brésil en janvier Allianz Global Corporate & Specialty resseguros Brasil S.A. (AGCS Brésil) avec un siège social à Rio de Janeiro et un bureau à Sao Paulo, est le 13e réassureur Angelo Colombo, CEO d AGCS Brésil. local à rejoindre le marché brésilien. Standard & Poor s considère que cette nouvelle succursale est «importante d'un point de vue stratégique» pour le Groupe AGCS et a attribué à AGCS «resseguros» Brésil la note globale de «A -» et la note locale de «AAA». Le Directeur Général de la succursale locale est Angelo Colombo. Il dirige les activités AGCS dans la région depuis 2009, soit deux ans après la fin du monopole d'état brésilien et l'ouverture légale du marché aux réassureurs étrangers. AGCS exerçait alors avec une licence en tant que réassureur autorisé tout en développant sa stratégie pour l'amérique du Sud, dans le cadre de son objectif de développement sur les marchés émergents. «L'obtention de notre licence locale de réassureur en décembre de l'année dernière a marqué un tournant décisif pour nous», déclare Colombo, et «nous permet désormais d'être beaucoup plus actifs sur le marché. En tant que réassureur local, nous pouvons désormais offrir de précieux services aux clients et développer davantage notre activité.» Le Brésil représente déjà environ 50 % du potentiel commercial d'agcs en Amérique du Sud, et, selon les plans actuels, sera la future plaque tournante des opérations dans la région. Les primes brutes émises issues de l'activité en Amérique du Sud devraient atteindre plus de 350 millions d'euros au total d'ici AGCS a pour objectif de renforcer ses services clients sur les marchés de croissance. En sa qualité de Directeur Gestion de marché. «Le marché brésilien de la réassurance est très dynamique», déclare Colombo. «Dans le cadre de nos efforts de développement et d'amélioration continue de notre modèle économique brésilien, il est essentiel que nous disposions d'experts locaux sur le terrain pour mieux servir nos clients, courtiers et compagnies d'assurance.» 18 19

11 SPECIAL TOPIC 4,82 3,12 Dépenses d'infrastructure prévisionnelles en trillions de dollars (de 2005 à 2030) Eau Électricité Routes et chemins de fer Aéroports/Ports De lourdes dépenses Pour relever les défis de développement dans les domaines de l'énergie, de l'approvisionnement en eau, du transport et de la technologie, il est essentiel d'investir dans les infrastructures. MARILEE WILLIAMS AMÉRIQUE DU NORD STATU QUO ET STRATÉGIE : Les infrastructures américaines sont cruellement dépassées et les perspectives ne sont pas de bonne augure. Bien que des fonds issus du projet de loi de 2009 promulgué dans le but d'atténuer les effets de la crise financière aient été destinés aux projets prêts à démarrer, ceux-ci n'ont jamais été réalisés. Le budget américain de 2013 a proposé une augmentation de 80 % des investissements dédiés à l'infrastructure ; cependant, le fort esprit partisan régnant au Congrès et la dette de 16 trillions de dollars n'ont pas permis à la proposition d'aboutir. INVESTISSEMENT : 476 milliards de dollars CIBLE : Énergie, transport, aéroports, technologie de la communication PROJETS MAJEURS : Corridor d'alameda, Accès côté est, Redéveloppement du World Trade Center 3,26 1,53 0,94 0,43 trillions de dollars US AMÉRIQUE DU SUD STATU QUO ET STRATÉGIE : La région présente d'importantes lacunes en matière d'infrastructure, qui constituent une barrière significative à sa croissance durable et à sa compétitivité. Sans infrastructure transcontinentale en place, la plupart des nouveaux projets d'infrastructure sont concentrés au Mexique, au Pérou, au Chili et, notamment, au Brésil qui doit accueillir la Coupe du monde 2014 et les Jeux olympiques de INVESTISSEMENT : 450 milliards de dollars (2011 à 2015) CIBLE : Énergie, transport, aéroports, technologie de la communication 4,97 AFRIQUE STATU QUO ET STRATÉGIE : Les investissements d'infrastructures sont restés stables ces dernières années. Cependant, afin de surmonter leurs déficits en matière d'infrastructures et de préparer le terrain pour la croissance future, les nations africaines commencent à investir substantiellement. Par ailleurs, une initiative transcontinentale (PIDA) est actuellement en train de concevoir un cadre stratégique pour le développement d'infrastructures régionales et continentales ancrées sur la propriété africaine et la mobilisation de ressources nationales. INVESTISSEMENT : environ 360 milliards de dollars entre 2012 et 2040 CIBLE : Transport, énergie, technologie de la communication, réseaux d'eau transfrontaliers PROJETS MAJEURS : Plan câble BRICS, Réseaux O3b, Projet de valorisation énergétique des déchets de Durban 0,23 0,54 0,31 0,02 trillions de dollars US 1,08 0,43 trillions de dollars US MOYEN-ORIENT STATU QUO ET STRATÉGIE : Non seulement la qualité et la quantité de la dotation en infrastructures de la région est à la traîne depuis des années, mais le Moyen-Orient affiche également le plus faible taux de participation privée par volume de financement. Après le printemps arabe, les gouvernements du Moyen-Orient se sont engagés à dépenser environ 1 trillion de dollars sur des projets d'infrastructure ambitieux englobant tous les secteurs, de l'énergie au transport, de la santé à l'éducation. INVESTISSEMENT : 97 milliards de dollars pour le transportdans les pays du CCG de 2011 à 2020 ; 80 milliards de dollars en Arabie Saoudite CIBLES : Transports, services publics et infrastructure sociale EUROPE STATU QUO ET STRATÉGIE : Les pays européens doivent se focaliser sur le maintien de leurs infrastructures existantes. De plus, l'ue fait la promotion d'une série de projets d'infrastructures conçus pour favoriser cohésion et croissance, et relier les installations. INVESTISSEMENT : jusqu'à 50 milliards d'euros entre 2014 et CIBLE : Transport, énergie, télécommunications et services numériques PROJETS MAJEURS : Le Fehmarnbelt, les infrastructures européennes de réseau (Grid), Développement régional de l'øresund, Crossrail 0,23 0,18 0,31 0,14 trillions de dollars US CHINE STATU QUO ET STRATÉGIE : Les infrastructures chinoises ont a connu une expansion extraordinaire au cours des 20 dernières années. Le pays est longtemps resté le plus grand investisseur mondial dans les projets d'infrastructure, en construisant parfois des routes à destination de villes qui n'existaient pas encore réellement. INVESTISSEMENT : 1 trillion de dollars (12e plan quinquennal commençant en 2011) CIBLES : Routes, chemins de fer, services publics PROJETS MAJEURS : Cité écologique de Tianjin, réseaux de métro à Guangzhou, Shenyang et Harbin 9,04 4,23 2,11 0,51 trillions de dollars US AUSTRALIE STATU QUO ET STRATÉGIE : Le gouvernement australien travaille depuis 2008 sur la consolidation de les infrastructures existantes, dont une grande partie a été construite après la Seconde Guerre Mondiale, tout en fixant des priorités nationales d'investissement futur. INVESTISSEMENT : 39 milliards de dollars, dont 23 milliards de dollars pour les infrastructures de transport régional CIBLE : Aéroports, chemins de fer, routes et autoroutes, ports, réseaux urbains de transports publics PROJETS MAJEURS : Port d'hastings, Métro de Melbourne phase 1, Connecteur nord Note du rédacteur en chef : L'une des principales contraintes de la recherche en matière d'infrastructures réside dans le manque de données disponibles et cohérentes en termes de volumes, qualité des actifs ou dépenses publiques. L'infographique s'appuie sur différentes sources. Toutes les prévisions peuvent faire l'objet de modifications à tout moment et peuvent être abandonnées en fonction des évolutions du marché ou de la conjoncture économique. 20 PROJETS MAJEURS : Transolímpica, Cidade Inteligente Búzios (première ville intelligente d'amérique Latine), Anneau sud-américain de fibre-optique 1,46 1,01 0,08 trillions de dollars US PROJETS MAJEURS : Chemin de fer trans-ccg, Abu Dhabi Vision 2030, Coupe du monde du Qatar en 2022, réseaux ferroviaires d'arabie Saoudite Sources : Morgan Stanley, Booz Allen Hamilton, Global Infrastructure Partners, World Energy Outlook, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Boeing, Drewry Shipping Consultants, Ministère américain des Transports, Ministère américain du Trésor, Commission européenne, PIDA, Nuqudy, Groupe de la Banque Mondiale. 21

12 SPECIAL TOPIC «Mieux se préparer aux imprévus» Ils sont tous deux ingénieurs préventionnistes, mais leurs points de vue sont très différents. John Marren est responsable de la gestion des risques et des assurances au sein de la société pharmaceutique CSL Limited. Paul Carter est le nouveau Global Head of Allianz Risk Consulting au sein d'allianz Global Corporate & Specialty (AGCS). Nous les avons interrogés sur l'évolution de la gestion des risques et sur les risques qu'ils redoutent le plus. HEIDI POLKE-MARKMANN À quoi ressemble votre journée typique de travail au bureau? John J. Marren: Elle est composée de nombreuses réunions et de multiples appels téléphoniques avec des collègues et clients internes, pour traiter de problèmes de gestion des risques ou de sinistres. Parmi les projets en cours, nous développons un nouveau système d'intervention d'urgence et perfectionnons le plan de continuité des opérations du siège social. J'analyse également la prévention des pertes pour de nouvelles installations au Texas et en Allemagne, et je prépare des réunions sur la stratégie et des analyses des risques en vue d'un prochain déplacement à notre siège social de Melbourne, Australie. Chaque année, nous devons revoir notre portefeuille d'assurances et le décortiquer pour identifier les secteurs clés à ajuster. Les défis de mon poste sont de rester à l'affût des développements dans une société à croissance rapide et d'être en mesure de gérer plusieurs projets à la fois. Paul Carter: Dans mon nouveau rôle, je m'assure que les priorités stratégiques d'agcs sont traduites en résultats tangibles par Allianz Risk Consulting pour nos clients internes et externes. Je suis lourdement impliqué dans les prises de décisions liées à des projets clés, tels que de nouvelle outils d'analyse ou une montée de version de notre interface client sur internet, et, en tant que responsable de plus de 250 ingénieurs, je dois également gérer de nombreux problèmes liés aux Ressources Humaines. Je passe une assez grande partie de mon temps en déplacements, les journées au bureau sont donc en général consacrées aux réunions ou téléconférences. Néanmoins, j'essaie de promouvoir la politique de la porte ouverte au sein du service, et je dois commencer par servir d'exemple. Vous souvenez-vous d'un incident qui laissera une empreinte durable sur votre carrière? John: On a tendance à se souvenir des sinistres. Il y a toujours des enseignements à tirer de chaque sinistre, de ses causes jusqu'à la méthode déployée pour remettre une société sur les rails. C'est pourquoi, plutôt que de me concentrer sur un seul incident, je dirais que le fait d'avoir été impliqué sur différents types d'évène- «Les catastrophes naturelles sont au cœur de mes préoccupations, car elles ont le pouvoir de générer des pertes substantielles.» Paul Carter, Global Head of Risk Consulting at AGCS ments, de l'incendie d'une usine aux réclamations en responsabilité civile, m'a apporté l'expérience primordiale me permettant de gérer chaque fois un peu mieux les situations de crise qui se présentent. Paul: En tant qu'ingénieur sur le terrain, j'ai été confronté au meilleur et parfois au pire dans différentes industries. Je n'oublierai jamais le jour où l'on m'a appris que l'un des meilleurs sites qu'il m'avait été donné d'évaluer avait subi un grave incendie. En fait, de multiples foyers d'incendie avaient été placés au sein du bâtiment suite à un acte de malveillance et le système de gicleurs en place n'avait tout simplement pas été à même de gérer un tel scénario. Les pertes se sont avérées catastrophiques, même si le client avait pris toutes les mesures requises, voire plus. John: C'est tout à fait exact, et cela montre que, même si vous pensez avoir pris toutes les mesures nécessaires et pensé à tout, des sinistres peuvent toujours se produire. C'est pourquoi nous avons des assurances. PAUL CARTER : UN INGÉNIEUR EN GESTION DES RISQUES IMMOBILIERS IMPLIQUÉ Depuis le 1er janvier 2013, Paul Carter succède à Gerhard Courage en tant que Global Head of Allianz Risk Consulting au sein d'agcs. Il exerce au sein d'allianz depuis presque 20 ans. Il a rejoint ce qui était alors Allianz Cornhill International en 1994 en tant qu'ingénieur préventionniste, et gérait à l'origine un portefeuille varié de grands comptes industriels au Royaume-Uni et en Europe. En 1999, Paul est devenu Responsable de l'équipe Property Risk Engineering d AGCS au Royaume-Uni, où il était en charge de fournir des services de contrôle des pertes en cas de dégâts matériels et d'interruptions d'activité pour la région Royaume-Uni. En 2002, Paul a été promu au poste de Directeur de l'équipe Risk Consulting du Royaume-Uni et a assumé cette responsabilité pour tous les secteurs d'activité au sein de l'unité d'ingénierie de gestion du risque. En 2007, Paul a été transféré vers le siège social d'agcs à Munich, où on lui a confié le rôle de Global Technical Manager pour AGCS avec la responsabilité d'établir la direction technique de la nouvelle unité mondiale d'ingénierie de gestion du risque. Plus tard, il a été nommé au poste de Global Head of Property Risk Consulting d'agcs. Paul est diplômé d'études supérieures en histoire et en architecture, et possède un diplôme de troisième cycle en Ingénierie du feu. Il a ensuite entrepris des recherches sur l'utilisation d'agents d'extinction chimiques en se référant notamment aux hydrocarbures et aux produits de décomposition thermique. Paul est l'un des rares ingénieurs travaillant au sein de l'industrie de l'assurance à avoir été élu membre associé de du secteur of Fire Engineers

13 Un risque qui vous empêche de dormir? Paul: Ma principale inquiétude est liée aux catastrophes naturelles, car ces incidents peuvent engendrer de terribles pertes. Il ne s'agit pas d'une perte matérielle potentiellement catastrophique, limitée à un site ; il s'agit de régions et d'industries entières affectées dans une économie fortement mondialisée et interconnectée. John: Là encore, pour moi, il n'y a pas un risque en particulier, mais tout ce qui peut avoir un impact majeur sur notre capacité à poursuivre nos activités opérationnelles est toujours une source d'inquiétude. Nous nous efforçons de bien nous préparer aux imprévus sur tous les aspects de notre activité. En tant qu'entreprise pharmaceutique, nous gardons toujours à l'esprit qu'un ac- «Travaillez comme si vous n'aviez pas d'assurance comme protection financière. Cela vous poussera à une réflexion critique en matière de risques.» John J. Marren, Director of Global Risk and Insurance Management at the pharmaceutical company CSL Limited JOHN J. MARREN GESTIONNAIRE DE RISQUES DE L'ANNÉE 2012 John J. Marren est le directeur de la gestion des risques et des assurances de CSL Limited, à Melbourne, en Australie, et de ses filiales, CSL Behring et CSL Biothérapies. Les responsabilités de John incluent la coordination et la supervision de tous les aspects du processus de gestion des risques de CSL. Il est également responsable de toutes les activités d'assurance dommages de la société pharmaceutique. CSL est un leader mondial dans les thérapies et les vaccins à protéines humaines dérivées du plasma. CSL Behring emploie plus de personnes dans 19 pays. Avant CSL, John a été directeur de la gestion des risques chez Henkel of America, après avoir été gestionnaire des risques monde chez Firmenich International. Il a débuté sa carrière comme consultant en prévention des dommages pour Factory Mutual. Il a ensuite rejoint Johnson & Higgins (devenue Marsh) où il a occupé à la fois des fonctions dans l'ingénierie et le courtage John est diplômé en génie chimique de l'université de Lehigh. Il est titulaire d'une licence d'ingénieur en prévention incendie anti-incendie, et a obtenu le titre de Souscripteur d assurances dommages agréé. John a été élu gestionnaire de risques de l'année par Business Insurance en cident sur l'un de nos sites n'affecterait pas seulement notre propre réussite commerciale, mais qu'il pourrait également impacter le bien-être de milliers de patients. Quel est le plus grand risque qu'il vous ait été donné de prendre? John: Conduire à gauche en Australie! Paul: Descendre une route de montagne à 80 km / heure sur un VTT à suspension totale. Je ne me suis rendu compte du risque qu'après une très mauvaise chute. Quels sont les risques émergents auxquels les entreprises devraient être mieux préparées? Paul: Comme mon ordinateur personnel a été piraté récemment, je dirais que les actes de cybercriminalité deviendront de plus en plus fréquents à l'avenir. Les interruptions d'activité qui ne sont pas déclenchées par des dégâts matériels comme des pannes d'électricité sont déjà un problème majeur et continueront de prendre de l'ampleur. John: Tout ce qui peut avoir un impact matériel sur votre chaîne logistique. Qu'il s'agisse de l'approvisionnement, du transport, de la logistique ou de la fabrication, la perte d'un maillon clé de votre chaîne logistique avec une capacité d'intervention limitée ne doit jamais être négligée. Et je rejoins Paul, la dépendance aux systèmes informatiques n'a pas d'équivalent dans notre histoire. Par conséquent, le fait de garantir la résilience et la protection des systèmes critiques contre les attaques est une priorité de plus en plus importante. Quel est le meilleur conseil en matière de gestion des risques que l'on vous ait donné? Paul: L'un de mes anciens responsables m'a dit : «On n'essaierait jamais rien s'il fallait d'abord répondre à toutes les objections». Il vaut mieux commencer sa préparation pas à pas plutôt que de se fixer un objectif très ambitieux dès le départ et de finir par n'obtenir absolument aucune amélioration. John: Il y a de nombreuses années, alors que je débutais dans la gestion des risques, on m'a appris la chose suivante : «Agis comme si tu n'avais pas la protection financière d'une assurance!» Cela impose une réflexion critique sur les risques inhérents à tout secteur d'activité quel qu'il soit. En quoi le rôle des gestionnaires des risques d'entreprise ou des ingénieurs préventionnistes a-t-il évolué ces dernières années? John: Ce rôle s'est élargi. Nous ne sommes plus simplement des gestionnaires d'assurances. Les approches holistiques de la gestion des risques d'entreprises sont devenues le crédo des gestionnaires du risque d'aujourd'hui. Vous devez bien comprendre votre activité pour formuler des conseils adaptés et appréhender, accepter ou transférer le risque de manière réfléchie par rapport à l'activité. Les décisions prises ne tiennent pas toujours compte des conseils prodigués, mais notre travail consiste à permettre aux dirigeants d'entreprise de faire des choix en connaissance de cause et d'éviter les surprises. Paul: Les plus grands risques pour les entreprises sont désormais très différents de ce à quoi ils ressemblaient il y a dix ans. Nous devons donc adapter nos activités de conseil en gestion du risque à ces nouvelles tendances. Par exemple, les ingénieurs préventionnistes Dommages des grandes compagnies d'assurances consacraient une grande partie de leur temps à la protection des actifs physiques. De nos jours, l'évaluation et l'atténuation des risques de pertes d exploitation et d'interruptions de la chaîne logistique représentent une grande partie de l'activité de gestion des risques en Dommages. Notre analyse de l'exposition aux catastrophes naturelles est également devenue plus précise. Quelles sont les compétences requises pour être un bon ingénieur préventionniste? Paul: Dans le contexte de la gestion des risques liés à l'assurance, il faut de toute évidence une formation technique dans le domaine et une grande expérience de l'industrie, mais n'oubliez pas que notre activité concerne également les hommes. Nous sommes censés aborder des problèmes complexes en face à face avec nos clients : les ingénieurs préventionnistes doivent donc être de bons communicants, capables de parler le même langage technique que leurs clients et de construire une relation. John: Un bon gestionnaire des risques doit être en mesure de travailler avec toutes les catégories de personnes de l'ensemble de l'organisation, qu'il s'agisse du PDG, du personnel dirigeant ou des ouvriers des ateliers. Il doit avoir la volonté de se plonger au cœur de l'activité, afin de pouvoir la soutenir de manière adéquate. De bonnes compétences managériales et financières sont également essentielles. Cependant, le rôle d ingénieur préventionniste est en constante évolution. Au sein d'organisations de plus en plus resserrées, il est vraiment essentiel d'être bien préparé aux imprévus. JOHN J. MARREN Director of Global Risk and Insurance Management for CSL Limited PAUL CARTER Global Head of Risk Consulting at AGCS LECTURES RECOM- MANDÉES SUR LES RISQUES Le livre préféré de John Marren est Single Point of Failure de Gary Lynch, qui donne «quelques éclairages intéressants sur la gestion des risques de la chaîne logistique». Paul Carter recommande The Science of Fear de Dan Gardner, car «il couvre un large éventail de risques, des attaques terroristes et crises financières au changement climatique et piratages informatiques»

14 SPECIAL TOPIC Creuser en profondeur Crossrail, qui vise à adapter le réseau ferré londonien au 21ème siècle, constitue le plus grand projet d'infrastructure européen, et met en exergue plusieurs défis en matière de gestion des risques. NEIL HODGE Avec un coût prévisionnel de 14,8 milliards de livres sterling, 37 stations à raccorder et une longueur de 118 kilomètres (73 miles), Crossrail est le plus grand projet de génie civil en Europe. L'immense programme d'infrastructure ferroviaire reliera des gares telles que l'aéroport d'heathrow et Maidenhead, dans l'ouest, à Canary Wharf et Abbey Wood dans l'est, et à Shenfield dans le nord-est de la capitale. L'itinéraire fournira une augmentation de 10 % de la capacité ferroviaire dans la capitale, et transportera 1,5 million de passagers supplémentaires dans un rayon de 45 minutes de distance des principaux quartiers d'affaires londoniens. Assistants poids lourds : d'immenses tunneliers sont utilisés pour créer les nouveaux tunnels de Crossrail sous la ville de Londres. Chacun d'entre eux pèse tonnes et mesure plus de 140 mètres de longueur. Avec un achèvement et une mise en service prévus en 2018, neuf ans après le lancement du projet en mai 2009, cinq tunnels doubles d'une longueur combinée de 21 kilomètres seront construits au-dessous Londres et des nouvelles stations Crossrail seront créées à Paddington, Bond Street, Tottenham Court Road, Farringdon, Liverpool Street, Whitechapel, Canary Wharf et Custom House. Ces tunnels serpenteront entre les lignes de métro existantes, les égouts, les tunnels de services publics et les fondations des bâtiments d'une station à l'autre à des profondeurs allant jusqu'à 40 mètres. L'idée de larges tunnels ferroviaires traversant le centre de Londres pour relier les stations principales de Padingt- DES TONNES DE TERRE Les tunneliers fonctionnent 24h/24, forant au-dessous de Londres à la vitesse de 100 mètres par semaine. Les 6 millions de tonnes de terre qu'ils extrairont seront utilisées pour créer une nouvelle réserve naturelle sur l'île de Wallasea à Essex

15 CROSSRAIL EN CHIFFRES Crossrail est le plus grand projet de génie civil en Europe avec un coût prévisionnel de 14,8 milliards de livres sterling. Le projet raccordera 37 stations et ses 118 kilomètres (73 miles) de long traverseront la ville de Londres. «De nombreux défis logistiques et de construction doivent être pris en compte dans le projet». DES CYCLES PLUS SÛRS Crossrail a formé jusqu'à maintenant plus de camionneurs à la sensibilisation aux cycles et a rendu obligatoires des équipements de sécurité supplémentaires sur tous les camions et camionnettes circulant sur les sites de construction. on et de Liverpool Street a été soulevée pour la première fois dans les années 40, et le terme "Crossrail" a émergé dans le Rapport d'étude du réseau ferroviaire de Londres de 1974, rédigé par un groupe de pilotage créé par le ministère de l'environnement et le Conseil du Grand Londres pour étudier les futurs besoins en transports ainsi que les projets stratégiques pour Londres et le sud-est. Bien que les propositions diffèrent des projets actuels, la reconnaissance d'un besoin de services ferroviaires plus efficaces à travers Londres existe depuis environ 70 ans. La logistique au premier plan TLe projet engendre des défis majeurs : les problèmes logistiques sont au premier plan. Au rang des capitales les plus actives au monde, Londres souffre déjà d'embouteillages, et l'équipe de gestion de Crossrail a donc planifié le projet de manière à garantir un minimum de perturbations sur les routes ainsi que sur les services ferroviaires et de métro. La ville est également célèbre pour ses bâtiments historiques. Sur plus de 350 bâtiments répertoriés qui se trouvent sur l'itinéraire ferré, Crossrail doit en démolir un seul. Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) fait partie du groupe d'assureurs qui couvre le projet de construction, assurant les dommages corporels dûs aux travaux de construction ainsi que les équipements utilisés pour le forage, dont huit tunneliers. AGCS est également impliqué dans l'assurance RC professionnelle publique. Clive Trencher, Senior Risk Consultant, AGCS UK "Les tunneliers sont alimentés par d énormes moteurs électriques, qui pèsent près de tonnes, et mesurent jusqu'à 148 mètres de long, et ils nécessitent que leur alimentation se déplace avec eux au fur et à mesure du forage des tunnels à une vitesse cible de 100 mètres par semaine", affirme Paul Smith, Responsable souscription Risques Techniques chez AGCS Royaume-Uni chez AGCS. Changement de l'état du sol Pour Clive Trencher, Ingénieur préventionniste senior Risques Techniques chez AGCS, le projet comporte plusieurs risques majeurs qui doivent être atténués. "Tout d'abord, l'état du sol est susceptible de changer d'un lieu à l'autre par rapport aux prévisions. Par exemple, dans l'ouest de Londres près de la station de Paddington, les ingénieurs devront creuser dans l'argile londonienne, ce qui nécessite un ensemble d'équipements de forage spécifiques : dans l'est de Londres, cependant, les ingénieurs devront utiliser un tunnelier adapté aux environnements boueux", souligne M. Trencher. Cela présente différents défis logistiques et de construction, comme l'impact que chaque type de tunnelier aura sur les bâtiments situés au-dessus du sol et la rapidité avec laquelle le matériau pourra être excavé ; tout cela doit être pris en compte dans le projet", ajoute-t-il. Ces 10 dernières années, une meilleure identification et gestion des risques a considérablement réduit la probabilité de phénomènes dangereux : cela est dû en Plusieurs nouvelles stations Crossrail seront construites dans toute la ville de Londres. grande partie à de meilleures recommandations en matière de santé et de sécurité, à de nouvelles avancées techniques de forage et de construction, et à un effort conjoint des assureurs londoniens et des représentants de l industrie de construction des tunnels pour développer un Code de bonnes pratiques conjoint sur la gestion des risques lors de la construction de tunnels, suite à une série de catastrophes dans ce domaine qui ont coûté plus de 600 millions de dollars aux assureurs entre 1994 et Soutien à de nouvelles normes de sécurité Le code prévoit que tout projet doit comporter une procédure formalisée de gestion des risques afin d'identifier, d évaluer et de répartir les risques. Il prévoit aussi des évaluations de risques exigées à chaque étape, et qui doivent être résumées dans des registres de risques adéquats qui doivent être constamment mis à jour. L'héritage de Crossrail garantira la promotion sur le long terme de compétences clés, de méthodes de travail et de gestion des risques, ainsi que de meilleures pratiques pour le secteur, grâce à son Académie de construction de tunnels et d espaces souterrains (TUCA). Cet établissement de formation soutient les compétences clés nécessaires aux travaux de creusement de tunnels, de construction d'espaces souterrains et d'infrastructure. Par le biais de TUCA, seul établissement de formation au forage de tunnels sur sols mous en Europe (il existe un centre de formation pour roches dures en Suisse), Crossrail contribue au développement de nouvelles compétences et de nouvelles normes pour le secteur en matière de santé et de sécurité. Pendant toute la durée de vie du projet, TUCA offrira une formation à plus de personnes, uniquement en matière de construction d'espaces souterrains. L'itinéraire fournira une augmentation de 10 % de la capacité ferroviaire dans la capitale, et transportera 1,5 million de passagers supplémentaires dans un rayon de 45 minutes de distance des principaux quartiers d'affaires londoniens. Le projet offrira de nouveaux services de trains et réduira les temps de trajet, avec une fréquence maximale de 24 trains par heure qui traverseront Londres entre Paddington et Whitechapel en périodes de pointe. Chaque train Crossrail mesurera environ 200 mètres de long et pourra accueillir jusqu'à passagers. Jusqu'à 200 millions de personnes devraient emprunter le réseau chaque année. Depuis le début des travaux en 2009, on recense plus de 20 millions d'heures travaillées. Plus de personnes travaillent actuellement sur le projet, sur plus de 40 sites de construction répartis dans toute la ville de Londres. Le projet Crossrail de Londres sera sans doute confronté à de nombreux défis de gestion au cours de ses 9 années d'existence. Mais étant donné les développements dans le domaine de la gestion des risques liés à la construction et au forage de tunnels ces dernières années, ces défis offriront une occasion pour les responsables de tirer des leçons de cette expérience et d'améliorer constamment la pratique pour les prochains projets d'infrastructure de grande envergure. PAUL SMITH Engineering Underwriting Manager, AGCS UK CLIVE TRENCHER Senior Risk Consultant Engineering, AGCS UK

16 IN CONCLUSION Les tropiques : terres d'accueil des villes du futur Les métropoles occidentales et les nouvelles mégalopoles peuvent apprendre les unes des autres en termes de développement urbain, affirme Gerhard Schmitt, directeur du Singapore ETH Centre for Global Environmental Sustainability. PROF. DR. GERHARD SCHMITT Le Dr. Gerhard Schmitt est professeur d'architecture de l'information à l'eth Zurich et directeur du Singapore- ETH Center for Global Environmental Sustainability. Au sein de cet institut collaboratif, 150 chercheurs du monde entier étudient la manière dont les mégalopoles de demain peuvent parvenir à réaliser un développement urbain durable. De 1998 à 2008, M. Schmitt a été vice-président de la planification et de la logistique à l'eth Zurich. Il a joué un rôle important dans le développement de la Cité des sciences, le nouveau campus de l'eth, une université modèle pour le 21ème siècle. Métropole ou monstruosité? Les mégalopoles comme Tokyo, Los Angeles et Sao Paulo ont toutes un charme unique et indéniable. Dans le monde d'aujourd'hui, des dizaines de villes ont des populations qui dépassent le seuil des 10 millions d habitants. Et un nombre croissant d'entre elles fleurissent au sein d'une large zone géographique qui s'étend au nord et au sud de l'équateur. Leur développement suit en grande partie les mêmes modèles de croissance que ceux constatés en Europe et en Amérique du Nord au cours de la Révolution industrielle. En Europe, notamment, nous ignorons souvent le rythme de croissance dans les nouvelles métropoles des tropiques. Les processus de développement qui se déroulent dans ces mégalopoles sont riches d'enseignements pour l'europe et l'amérique du Nord. Si les régions au climat tempéré voient en grande examinant de manière holistique différents sujets liés aux effectifs et flux importants au sein des systèmes urbains, et en créant des modèles à partir de ces derniers. Dans le cadre de leur travail, les chercheurs analysent des effectifs et flux tels que la matière, l'eau, l'énergie, le capital, la densité spatiale, le paysage et l'information, en plaçant les individus au centre de leurs travaux. Quelles leçons peut-on tirer des développements au sein des nouvelles mégalopoles? La durabilité n'est pas comprise de la même manière qu'en Europe, où l'on réfléchit avant tout à la durabilité en termes de consommation d'énergie et d'émissions de CO 2. Après tout, la majorité des obstacles matériels à l'urbanisation a déjà été surmontée. En même temps, les villes européennes peuvent apprendre des villes d'asie et des tropiques qu'il est possible pour les individus de vivre ensemble de manière paisible sur des territoires densément peuplés. «Dans les nouvelles mégalopoles, la durabilité n'est pas comprise de la même manière qu'en Europe». partie leur espace de vie par habitant augmenter, les villes émergentes des tropiques connaissent une croissance accélérée de l'ensemble de leurs populations. En Afrique, cela est dû à une combinaison de taux de natalité plus élevés et de migrations internes, alors qu'en Asie et en Amérique du Sud, cela résulte principalement de la migration des populations rurales vers les zones urbaines. Pour bien cerner le phénomène, il est néanmoins beaucoup plus parlant d'examiner les besoins des habitants dans chaque ville que de simplement comparer le nombre d'habitants. Après tout, une grande ville en Éthiopie est à des années-lumière d'une ville du futur en Chine méridionale, et un nouveau développement urbain au Myanmar ou au Vietnam, dont la population dépasse désormais celle de l'allemagne, sera différent de ce qu'il est dans le nord du Brésil. Pour comprendre les différentes trajectoires de développement et proposer des solutions complètes pour un développement urbain durable dans différentes régions du monde, l ETH Zurich et la Fondation nationale de recherche de Singapour ont fondé conjointement le Singapore-ETH Center, avec le Laboratoire des villes du futur, fin Le centre fait office d'institut de recherche, de groupe de réflexion et de laboratoire urbain, dans lequel 150 chercheurs étudient actuellement le métabolisme urbain en Singapour (qui techniquement ne correspond pas à la définition d'une vraie mégalopole) plus de individus d'horizons différents vivent ensemble sur chaque kilomètre carré et continuent de bénéficier d'un niveau de vie élevé. La ville présente pourtant une empreinte écologique plus faible que dans plusieurs grandes villes européennes, bien qu'elle abrite le deuxième plus grand port au monde, ainsi que des raffineries qui génèrent une quantité énorme d'émissions de carbone. Comment les habitants produisent-ils si peu d'émissions? Étant donné le climat tropical, le chauffage n'est pas nécessaire. Et avec moins d'espace de vie par habitant, on a besoin d'une quantité plus faible de matériaux de construction et d'énergie nécessaire aux systèmes de refroidissement. La forte densité de population réduit également les temps de trajet domicile-travail et les distances à parcourir ; en outre, la pression fiscale élevée limite le nombre de véhicules individuels. Singapour représente bien sûr une exception en Asie : cela fait maintenant des années qu'elle mène des politiques fortes en matière de protection environnementale tout en favorisant la croissance économique, et elle n'a pas à lutter contre un étalement urbain incontrôlé. En même temps, Singapour sert en quelque sorte d'exemple. En suivant cette voie, les villes du futur peuvent se développer de manière durable et éviter de placer un lourd fardeau sur l'environnement, comme l'ont fait les villes des régions tempérées, ce qu'elles tentent aujourd'hui d'inverser. Conseil de haut vol en gestion des risques Maximilien Mock, Ingénieur préventionniste chez Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS), est suspendu à un câble. Au-dessus de lui, un hélicoptère stationne dans le ciel. Sous ses pieds, la nacelle d'une éolienne, située à 90 mètres au-dessus du niveau de la mer, au large des côtes. On descend M. Mock jusqu'à une zone sécurisée située dans la cage de protection rouge. Il peut maintenant examiner de près la technologie utilisée dans un parc éolien offshore. Il a déjà réalisé toute la formation nécessaire, depuis le sauvetage par hélitreuillage jusqu'à la formation en techniques de survie. Les cours font partie du programme obligatoire destiné aux ingénieurs et aux techniciens impliqués dans la construction, l'entretien et la réparation de parcs éoliens offshore. «Il n'est pas courant pour des assureurs comme nous d'acquérir de telles compétences Calendrier Mais cela est nécessaire si nous souhaitons travailler avec succès et de façon rentable», affirme Robert Maurer, qui supervise les activités d'agcs sur les parcs éoliens offshore. Avant qu'agcs ne décide de fournir une couverture d'assurance aux fabricants et exploitants de parcs éoliens, une équipe désormais composée de 6 spécialistes en Risques Techniques chez AGCS examine minutieusement la technologie employée. «Nous ne voulons pas nous borner à évaluer les risques depuis nos propres bureaux», déclare M. Mock. «Nous préférons examiner la nacelle ou la plateforme des transformateurs par nousmêmes. Le côté pratique est toujours différent de l'aspect théorique». Photo: Areva/Jan Oelker Date/lieu Evènement Informations juin Conférence Airmic Brighton, Royaume-Uni Association of Insurance and Risk Managers juin Salon de l'aéronautique et de l'espace de PARIS Paris, Le Bourget, France 3 5 sept. DVS Versicherungssymposium Munich, Allemagne 29 sept. 2 oct. Ferma 2013 sur la gestion des risques Maastricht, Pays-Bas oct. Forum brésilien sur la gestion des risques Sao Paulo, Brésil Associação Brasileira de Gerência de Riscos 5 9 oct. Forum sur les assurances et le leadership Colorado Springs, É.-U. Conseil des agents et courtiers en assurances 4 7 nov. Conférence internationale de la réassurance de Singapour Singapour 30 31

Guide Global Property/Dommages aux Biens

Guide Global Property/Dommages aux Biens Guide Global Property/Dommages aux Biens Guide Global Property/Dommages aux Biens Prêts pour demain CLIQUER ICI Depuis plus de 60 ans, AIG assure des entreprises internationales sur les risques de Dommages

Plus en détail

Information de presse

Information de presse Information de presse ab Des estimations provisoires de Swiss Re sigma indiquent que les catastrophes naturelles et techniques ont entraîné des dommages pour la société à hauteur de 52 milliards USD en

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Contenu Contenu... 1 1. Facultés... 2 2. CMR... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes... 5 5. Conclusion... 5 Le 8 juin 2011, l Association

Plus en détail

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5 Les hommes et les femmes de Bessé sont des experts ultra-spécialisés dans la gestion des risques et des assurances des entreprises. Plus que simples courtiers, leur métier est centré sur le conseil sur-mesure

Plus en détail

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1 FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L ENERGIE 2050 PRESENTATION Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 L improbable n a jamais été aussi probable....

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM Contenu 1. Facultés : la Belgique reste dans le top 15... 2 2. La branche CMR reste dans le vert... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes...

Plus en détail

Planification Industrielle & Commerciale. démystifiée. Livre Blanc

Planification Industrielle & Commerciale. démystifiée. Livre Blanc Livre Blanc La Planification industrielle et commerciale (S&OP) démystifiée Intégrer stratégies de vente et efficacité opérationnelle pour une rentabilité maximale Planification Industrielle & Commerciale

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Fiabilité. Réactivité. Expertise. Contrats Trane Select Contrats de service complets pour les systèmes CVC

Fiabilité. Réactivité. Expertise. Contrats Trane Select Contrats de service complets pour les systèmes CVC Fiabilité Réactivité Expertise Contrats de service complets pour les systèmes CVC Quelles sont vos préoccupations en ce moment Optimisation du fonctionnement des équipements Performances constantes, sans

Plus en détail

Allianz Energies Renouvelables

Allianz Energies Renouvelables Allianz Energies Renouvelables Découvrez une solution globale qui couvre l ensemble des risques portant sur les installations spécifiques aux nouvelles énergies. Capteurs solaires, éoliennes, installations

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise

Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise Et si votre troisième poste de dépense le plus important était aussi votre premier moyen de défense? À Zurich nous savons que

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN Chaîne de production, exigences réglementaires et accès aux vaccins International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations LE CHEMINEMENT COMPLEXE D

Plus en détail

PRÉSENTATION AGRICOLE 2014

PRÉSENTATION AGRICOLE 2014 PRÉSENTATION AGRICOLE 2014 L importance de l assurance pour l exploitation agricole Assurance agricole : assurer l'exploitation L'activité d'un agriculteur repose sur son exploitation agricole, il est

Plus en détail

LES ENTREPRISES FACE AUX RISQUES FOURNISSEURS

LES ENTREPRISES FACE AUX RISQUES FOURNISSEURS LES ENTREPRISES FACE AUX RISQUES FOURNISSEURS LES SOLUTIONS D ASSURANCE ET LEURS LIMITES Séminaire Innovation CHEA - Décembre 2013 : Anne Savey - Emmanuel Géli - Isabelle Jacquot - Julien Mendez Stéphane

Plus en détail

Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses

Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Conférence de presse du 10 juin 2014 Conférence de presse du 10

Plus en détail

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE Les Canadiens cherchent à réduire la consommation de carburant de leur véhicule pour protéger l environnement et réaliser des économies. Plusieurs

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2012[1]

Résultats du troisième trimestre 2012[1] Résultats du troisième trimestre [1] Luxembourg, le octobre Aperam («Aperam», ou la «Société») (Amsterdam, Luxembourg, Paris: APAM et NYRS: APEMY), a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le trimestre

Plus en détail

Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck

Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck Le potentiel d'amélioration environnementale et énergétique des bâtiments en région bruxelloise est

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

d un plan de continuité des opérations

d un plan de continuité des opérations PME Guide pour l établissement d un plan de continuité des opérations Assurez la continuité des activités de votre entreprise en cas de perturbation. Vous ne vous attendez pas à ce que votre maison soit

Plus en détail

Les intempéries provoquent chaque année d importants INTEMPÉRIES ET ASSURANCE

Les intempéries provoquent chaque année d importants INTEMPÉRIES ET ASSURANCE INTEMPÉRIES ET ASSURANCE Les intempéries provoquent chaque année d importants dégâts. Propriétaire des biens endommagés, vous ne bénéficiez, dans la quasi-totalité des cas, d aucun recours contre autrui.

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

ASSURANCE. 1. Assurances de dommages

ASSURANCE. 1. Assurances de dommages ASSURANCE ASSURANCE...1 1. Assurances de dommages...1 2. Assurances de personnes...2 3. Coassurance...2 4. Courtier d'assurances...2 5. CRM...3 6. Expertise...3 7. Indemnisation...4 8. Multirisque...4

Plus en détail

Faire le grand saut de la virtualisation

Faire le grand saut de la virtualisation LIVRE BLANC : FAIRE LE GRAND SAUT DE LA VIRTUALISATION........................................ Faire le grand saut de la virtualisation Public cible : Directeurs, responsables et administrateurs informatiques

Plus en détail

POLICE CAMIONNETTE CBC

POLICE CAMIONNETTE CBC POLICE CAMIONNETTE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une camionnette. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une camionnette. Assurances Quelles

Plus en détail

le Brésil et les biocarburants

le Brésil et les biocarburants le Brésil et les biocarburants Le Brésil est le 1 er exportateur au monde de biocarburants et le 2 e producteur. Si l'éthanol brésilien a un bon bilan écologique par rapport à un carburant fossile, il

Plus en détail

Des logiciels au service des professionnels de la transformation de volaille

Des logiciels au service des professionnels de la transformation de volaille Des logiciels au service des professionnels de la transformation de volaille Accroître la productivité et le débit Répondre aux exigences de qualité et garantir la sécurité sanitaire Assurer la traçabilité

Plus en détail

Programme nucléo-énergétique du Brésil

Programme nucléo-énergétique du Brésil Programme nucléo-énergétique du Brésil Les études faites par le gouvernement brésilien sur la situation énergétique du pays pour les 25 ou 30 années à venir montrent que les centrales hydroélectriques

Plus en détail

Gestion des programmes d assurance multinationaux

Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Dans une économie mondialisée liée par la livraison de nuit, les télécommunications avancées et l Internet,

Plus en détail

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 MARS 2013 INTRODUCTION, METHODOLOGIE Primo France, association dédiée à la gouvernance et à la gestion du risque public,

Plus en détail

CHAPITRE 3 Les expériences internationales dans la sphère publique

CHAPITRE 3 Les expériences internationales dans la sphère publique CHAPITRE 3 Les expériences internationales dans la sphère publique Les administrations des pays anglo-saxons sont engagées depuis plus longtemps dans un plan de modernisation des achats publics. Ainsi,

Plus en détail

Communiqué de presse - 1 -

Communiqué de presse - 1 - Communiqué de presse - 1 - Nouvelle étude internationale de Continental : Les véhicules hybrides et électriques sont de mieux en mieux considérés par les automobilistes du monde entier Continental, grand

Plus en détail

Atelier E-1: «MYTHES ET RÉALITÉS»

Atelier E-1: «MYTHES ET RÉALITÉS» Atelier E-1: Assurances construction «MYTHES ET RÉALITÉS» 8 novembre 2013 Assurances construction «Mythes et réalités» Animatrice Suzie Drouin Aon Risk Solutions L assurance s applique OÙ? QUAND? À QUI?

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES CODE DES ASSURANCES. Article L.125-1

CATASTROPHES NATURELLES CODE DES ASSURANCES. Article L.125-1 CATASTROPHES NATURELLES CODE DES ASSURANCES Article L.125-1 Les contrats d assurance, souscrits par toute personne physique ou morale autre que l État et garantissant les dommages d incendie ou tous autres

Plus en détail

Précision. Rigueur. Estimation du risque

Précision. Rigueur. Estimation du risque Savez-vous lesquels de ces conducteurs représentent le plus grand risque pour votre entreprise? Nous le savons. Estimation du risque ApSTAT Technologies offre une gamme complète de solutions robustes de

Plus en détail

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE juin 2014 Fiche de produit Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances

Plus en détail

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 Canada 8^1 Agriculture Canada Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 AUG ftïiï? ] 3 I999 1*1 m y f/jfwjêkw Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES Vents d Oc Énergies Renouvelables Chers lecteurs, En octobre 2014, l Assemblée nationale a adopté avec une large majorité le projet de loi sur la transition énergétique.

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Des garanties sur mesure. Responsabilité civile (RC)

Des garanties sur mesure. Responsabilité civile (RC) Des garanties sur mesure Il n est pas toujours aisé de déterminer les garanties dont vous avez besoin pour bien vous assurer, vous et votre véhicule. Ce guide peut vous aider: il vous permet de vérifier

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011

Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011 Communiqué de presse TORONTO, le 8 février 2012 Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011 Croissance des primes de près de 50 % au quatrième trimestre,

Plus en détail

Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015

Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015 Le déficit du marché du platine au 3e trimestre 2015 Un déficit moins important que prévu dans l'ensemble pour l'année 2015 suite à des sorties de fonds indiciels cotés au début du 4e trimestre. Les prévisions

Plus en détail

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE

Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE Présentation de BMC Control-M Self-Service LIVRE BLANC TECHNIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 L'IMPORTANCE DU LIBRE-SERVICE... 1 BMC CONTROL-M SELF-SERVICE... 2 RÉSUMÉ... 6 2 INTRODUCTION Le libre-service

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

Athlètes. & carrières. Le programme Allianz pour la reconversion en entreprise des sportifs de haut niveau

Athlètes. & carrières. Le programme Allianz pour la reconversion en entreprise des sportifs de haut niveau Quest ce que le programme Athlètes et carrières? Cest un programme de recrutement adapté aux athlètes ayant vécu une activité sportive à haut niveau, quelle que soit la discipline pratiquée et sintéressant

Plus en détail

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances 6 Avantages économiques procurés par le secteur des assurances Sans les assurances, rien ne va plus dans notre monde moderne Le secteur des assurances constitue un pilier central de l économie helvétique

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

AIG, un des leaders mondiaux de l assurance, compte plus de 63 000 collaborateurs et 88 millions de clients dans le monde. Vous trouverez dans cette

AIG, un des leaders mondiaux de l assurance, compte plus de 63 000 collaborateurs et 88 millions de clients dans le monde. Vous trouverez dans cette Bienvenue chez AIG 2 AIG, un des leaders mondiaux de l assurance, compte plus de 63 000 collaborateurs et 88 millions de clients dans le monde. Vous trouverez dans cette brochure une présentation de notre

Plus en détail

Décrochage de la bourse chinoise : y a-t-il des risques pour les marchés actions européens?

Décrochage de la bourse chinoise : y a-t-il des risques pour les marchés actions européens? Décrochage de la bourse chinoise : y a-t-il des risques pour les marchés actions européens? 11 JANVIER 2016 Par Yves Maillot Directeur gestion actions européennes Natixis Asset Management S uite au fort

Plus en détail

La perspective de l'industrie de l'assurance

La perspective de l'industrie de l'assurance L'urgence de s'adapter au changement climatique La perspective de l'industrie de l'assurance Robert Tremblay Bureau d assurance du Canada Le 25 avril 2008 Qu est-ce que le BAC? L'association sectorielle

Plus en détail

BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT. Notre plan C pour situations d'urgence et de crise

BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT. Notre plan C pour situations d'urgence et de crise BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT I PLANZER I 2010 BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT Notre plan C pour situations d'urgence et de crise La sécurité n'est pas une valeur absolue. Une gestion de risque peut éventuellement

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail Rayonnages Inspection & Entretien De l'inspection par les experts au remplacement des pièces de rayonnages défectueuses selon la norme DIN EN

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009 Selon le BCG, 100 entreprises issues des pays émergents sont sur le point de rejoindre les rangs de l'élite des multinationales. L édition de référence du Boston Consulting Group : «The 2009 BCG 100 New

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture Suite à la vente aux enchères de la capacité du Royaume-Uni : L'avantage

Plus en détail

Nous protégeons l essentiel

Nous protégeons l essentiel Assurance des installations solaires dans le canton de Vaud Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Vaud (ECA) 1 Plan 1. L ECA ECA en Suisse Missions Une institution

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

PRINCIPES APPLICABLES À DES ORGANES COMMUNS AGISSANT EFFICACEMENT POUR LA COOPÉRATION RELATIVE AUX EAUX TRANSFRONTIÈRES

PRINCIPES APPLICABLES À DES ORGANES COMMUNS AGISSANT EFFICACEMENT POUR LA COOPÉRATION RELATIVE AUX EAUX TRANSFRONTIÈRES Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux WG.1/2015/INF.2 Groupe de travail de la gestion intégrée des ressources en eau Dixième réunion Genève,

Plus en détail

Communication sans collaboration

Communication sans collaboration Siège social : Avanade France 125 avenue de Paris 92320 Châtillon www.avanade.com/fr Avanade est le principal intégrateur de solutions pour l entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Sa mission

Plus en détail

Information sur l Assurance CAMPING-CAR

Information sur l Assurance CAMPING-CAR Information sur l Assurance CAMPING-CAR Avec Assurances France-Loisirs, l assurance Camping-Car devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez

Plus en détail

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances Quelles couvertures

Plus en détail

durable développement pour le L'industrie du ciment L'Initiative ciment Résumé À propos du WBCSD Juillet 2002 DÉCIDÉS À FAIRE LA DIFFÉRENCE

durable développement pour le L'industrie du ciment L'Initiative ciment Résumé À propos du WBCSD Juillet 2002 DÉCIDÉS À FAIRE LA DIFFÉRENCE DÉCIDÉS À FAIRE LA DIFFÉRENCE À propos du WBCSD Il y a plus de 2000 ans, les Grecs et les Romains utilisaient déjà des produits comparables au pour leurs constructions, mais le moderne n'a été produit

Plus en détail

DÉCONTAMINATION D'ÉQUIPEMENTS ÉLECTRONIQUES ET D INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES

DÉCONTAMINATION D'ÉQUIPEMENTS ÉLECTRONIQUES ET D INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES DÉCONTAMINATION D'ÉQUIPEMENTS ÉLECTRONIQUES ET D INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES 00:00:00 00:01:00 00:02:00 00:03:00 00:04:00 Impact Emergency Aid 00:00:00 00:01:00 CONTACTEZ-NOUS. POUR PLUS DE SÉCURITÉ. Que

Plus en détail

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Synthèse - Septembre 2012 Une étude pour anticiper les besoins en compétences à horizon 2015-2020 Contexte économique et opportunités

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 30 juillet 2014 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,53 $, avec un ratio combiné de 92,9

Plus en détail

SÉCURITÉ INFORMATIQUE AU NIVEAU DES SYSTÈMES DE CONDUITE

SÉCURITÉ INFORMATIQUE AU NIVEAU DES SYSTÈMES DE CONDUITE SÉCURITÉ INFORMATIQUE AU NIVEAU DES SYSTÈMES DE CONDUITE Plus de sécurité pour la gestion de l eau et de l énergie 2 Système de conduite en danger? Éviter les manipulations indésirables Lorsqu'un voleur

Plus en détail

Pour une gestion aisée de tous vos risques d assurance en tant que concessionnaire automobile. Cover Concessionnaires

Pour une gestion aisée de tous vos risques d assurance en tant que concessionnaire automobile. Cover Concessionnaires Pour une gestion aisée de tous vos risques d assurance en tant que concessionnaire automobile Cover Concessionnaires Table de matières Regroupez les assurances liées à votre activité professionnelle et

Plus en détail

Quel financement pour un programme nucléaire?

Quel financement pour un programme nucléaire? Table-Ronde du Lundi 8 mars - 14h00 Note du modérateur : M.Luis ECHAVARRI 1 Directeur Général de l Agence pour l Energie Nucléaire, OCDE/AEN Quel financement pour un programme nucléaire? Les questions-clés

Plus en détail

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23%

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Neuilly-sur-Seine, le 4 mai 2011 Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% Croissance

Plus en détail

Novembre 2012 Assurance et Réassurance du Crédit Inter-Entreprises

Novembre 2012 Assurance et Réassurance du Crédit Inter-Entreprises Novembre 2012 Assurance et Réassurance du Crédit Inter-Entreprises 1 Sommaire : Situation Assurance et Réassurance Crédit Evolution de l Assurance Crédit Evolution de la Réassurance Crédit Evolution des

Plus en détail

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement.

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Avant même leur rapprochement, XL et Catlin étaient deux sociétés solides, très innovantes. Ensemble, nous sommes

Plus en détail

La politique de segmentation de KBC Assurances

La politique de segmentation de KBC Assurances Plusieurs critères interviennent dans notre décision d assurer ou non un risque, et le cas échéant, pour quel tarif. Nous utilisons ces critères de segmentation pour parvenir à un équilibre entre la prime

Plus en détail

Une autre manière de voir les transports publics

Une autre manière de voir les transports publics Une autre manière de voir les transports publics Serpentine est un petit véhicule électrique alimenté par induction à partir d une voie active enfouie dans la chaussée, sans contact direct avec le véhicule.

Plus en détail

SERVICES DE LA PRÉVENTION. AssurAnces spécialisées nationales et internationales

SERVICES DE LA PRÉVENTION. AssurAnces spécialisées nationales et internationales SERVICES DE LA PRÉVENTION AssurAnces spécialisées nationales et internationales POuR PROTÉgER LA marque D une ENTREPRISE, IL faut SuRVEILLER LES RISquES. ALORS, LA PRÉVENTION DES RISquES DOIT faire PARTIE

Plus en détail

Market Research Aerospace

Market Research Aerospace Market Research Aerospace Août 2014 L ETAT DU MARCHE 1. Le marché d assurance des compagnies aériennes historiquement bas Primes brutes encaissées par année civile (en milliards $) 8 7 Corps et RC War

Plus en détail

SafeNet La protection

SafeNet La protection SafeNet La protection des données La conception à l'action, SafeNet protège intelligemment les informations pendant tout leur cycle de vie Les informations peuvent faire progresser votre activité, mais

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Déversements de pesticides

Déversements de pesticides Chapitre 26 Déversements de pesticides Dans ce chapitre Mots-clés Accidents Loi sur les pesticides et Loi sur la protection de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise?

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? Sage 50 Comptabilité Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? À titre de propriétaire de petite entreprise, vous devez bien sûr

Plus en détail

Conditions de fabrication

Conditions de fabrication Conditions de fabrication Migros s engage pour l application de standards sociaux contraignants dans la fabrication de ses produits. En 214, elle a poursuivi l application de systèmes de standards sociaux

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Le Cloud, qu'il s'agisse d'un Cloud privé proposé par un fournisseur de services gérés (MSP) ou d'un Cloud public tel que Microsoft

Plus en détail

Rapport sur le premier semestre 2015. Tornos Holding SA

Rapport sur le premier semestre 2015. Tornos Holding SA Rapport sur le premier semestre 2015 Tornos Holding SA Tornos s impose dans un environnement économique difficile Mesdames et Messieurs, Chers actionnaires, L exercice en cours a commencé par un coup de

Plus en détail

CyberEdge de Chartis

CyberEdge de Chartis Protection contre les conséquences de cyber-risques. CHARTIS FINANCIAL LINES CyberEdge de Chartis Les cyber-risques sont une réalité quotidienne dans le monde de l information et des systèmes d information.

Plus en détail

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP R12.5 CA ARCserve Backup CA ARCSERVE BACKUP, LOGICIEL DE PROTECTION DE DONNÉES LEADER DU MARCHÉ, INTÈGRE UNE TECHNOLOGIE DE DÉDUPLICATION DE DONNÉES INNOVANTE, UN

Plus en détail

Document de travail Régime de responsabilité et d indemnisation pour le transport ferroviaire

Document de travail Régime de responsabilité et d indemnisation pour le transport ferroviaire 1 Document de travail Régime de responsabilité et d indemnisation pour le transport ferroviaire À la suite de la tragédie survenue à Lac-Mégantic, le gouvernement s est engagé à prendre des mesures ciblées

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail