Catalogue des Offres «BFR TM»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue des Offres «BFR TM»"

Transcription

1 Catalogue des Offres «BFR TM» 94, rue Saint-Lazare Paris - Tél :

2 Le mot du Président BFR TM est le cabinet leader en optimisation du BFR & Réduction des coûts. Avec plus d une centaine de missions à son actif, toutes les interventions ont systématiquement permis à ses clients de dégager en cash entre 3 et 10 % du chiffre d affaires. BFR TM intervient selon une méthodologie éprouvée; cette méthodologie est le fruit de près de 20 années d expérience entièrement dédiée à l optimisation du BFR et acquise au sein des Big 4 et des cabinets de conseils internationaux. Nos atouts résident dans notre capacité à prendre en compte les valeurs de nos clients, ce qui garantit un véritable transfert de savoir-faire aux équipes en place pour pérenniser les gains. BFR TM a constitué un réseau structuré et organisé de 25 entreprises expertes sur un levier spécifique du BFR. En fonction du métier ou de la problématique identifiée, ces experts sont intégrés à l équipe de consultants permanents de BFR TM pour toujours garantir à ses clients l ultra compétence et les meilleures performances en matière de BFR et de réduction des coûts. BFR TM, c est l ultra compétence au service des entreprises qui le méritent. Thibaud de Moucheron

3 Sommaire Conseil Diagnostic du Besoin en Fonds de Roulement Due diligence assurance-crédit Cartographie de réduction des coûts Expertises BFR Clients Recouvrement offshoring Recouvrement amiable et judiciaire Recouvrement amiable par voie d huissier Gestion déléguée du poste Clients Gestion déléguée des encaissements Cash Commando Enquête financière et de terrain Rachat de créances Logiciel de recouvrement Stocks Financement de stocks Nantissement de stocks Barter- Valorisation des stocks Optimisation de la Supply Chain Lean Manufacturing

4 Sommaire Fournisseurs Reverse Factoring Audit recovery : audit des achats et suivi des RFA Trésorerie Prévisions de trésorerie Plateforme de gestion de trésorerie en mode SaaS Gestion des risques de taux Gestion des risques de change Expertise Réduction des Coûts Impôts et Taxes Optimisation des Taxes Locales Optimisation et pilotage des Charges Sociales Optimisation de la TVA à l international Crédit Impôt Recherche Charges externes Optimisation des Coûts d Assurance Optimisation des Coûts Télécom et Informatique Optimisation des Coûts Energétiques Rénégociation des Baux Commerciaux Réduction des Coûts de Transport et Logistique Réduction des Coûts de Gestion des Déchets Optimisation des Process et Dépenses Marketing

5 Conseil Diagnostic du Besoin en Fonds de Roulement Due diligence assurance-crédit Cartographie de réduction des coûts

6 - 6 - Diagnostic du BFR Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise qui souhaite générer en cash l équivalent de 3 à 10 % de son chiffre d affaires. Pour une amélioration significative et durable du BFR! Diagnostic Normalisé du BFR Quand Combien Comment Plan d actions Go / No Go Mise en oeuvre Accompagnement sur-mesure Amélioration significative et durable de votre BFR Génération de cash Amélioration du ROCE BFR TM a mis au point une méthodologie d analyses et d investigations permettant de valoriser précisément le potentiel de cash inutilement stocké dans vos cycles d exploitation. 1. Analyse de la Performance BFR Diagnostic Normalisé du BFR 2. Analyse des Processus BFR 3. Cartographie des Bonnes Pratiques 3. Analyses Transactionnelles 4. Recommandations et Opportunités 5. Proposition de Plan d actions

7 - 7 - Diagnostic du BFR Les analyses des pratiques en place sont réalisées sur chaque processus BFR ainsi que sur les éléments transversaux de pilotage. Cycles d Exploitation / Processus BFR Cycle Fournisseurs De la stratégie achat au paiement fournisseurs Sourcing et Stratégie Achat Cycles d exploitation analysés Négociations et Contrats Gestion du Risque Gestion des DA et Commandes Suivi, Réception et Evaluation Réception Factures et Litiges Cycle Stocks De la prévision à la livraison Gestion des Gammes de Produits Prévisions et Gestion de la Demande Gestion des Stocks Commande de Réappro Transports, Douane et Réception Commande et Service Logistique et Gestion des Retours Cycle Clients De l offre commerciale à l encaissement Stratégie et Prévisions Commerciales Négociations et contrats Gestion du Risque Gestion des Commandes Facturation et Avoirs Recouvrement et Gestion des Litiges Contentieux, Encaissement et Lettrage Gouvernance et Pilotage BFR Eléments transversaux clés pour la performance BFR Stratégie et Objectifs Indicateurs et Pilotage Factoring et Supply Chain Finance Politique et Procédures Capital Humain et Organisation Systèmes d Informations et Outils Prise de décision client Volume des enjeux Niveau de faisabilité + + Calendarisation des gains GO / NO GO

8 - 8 - Due diligence assurance-crédit Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise qui voit sa cotation assurance crédit dégradée. Toute entreprise qui souhaite améliorer sa communication financière auprès de ses partenaires (clients, banques, actionnaires, fournisseurs). Modèle de Due Diligence

9 Currency: 000 Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec 2009 EBIT (331) Dotations aux amort. Et aux prov EBITDA (321) Résultat exceptionnel IS - (176) (572) (712) (526) (785) (185) (449) (709) (543) (740) (1 244) (6 641) Variation du BFR d'exploitation Flux d'exploitation Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles (28) (28) (27) (28) (28) (28) (28) (28) (27) (250) Immobilisations financières Flux d'investissement (28) (28) (27) (28) (28) (28) (28) (28) (27) (250) Résultat financier (85) (121) (20) (81) (86) (84) (120) (131) (122) (117) (112) (149) (1 229) Variation des dettes financières (296) (222) (518) Distribution de dividendes & Variation des capitaux propres (9 897) (9 897) Flux de financement (85) (121) (20) (81) (86) (10 277) (120) (131) (122) (117) (112) (371) (11 644) Variation de trésorerie (7 644) Trésorerie d'ouverture (3 067) (2 935) (1 109) (3 067) Trésorerie de clôture (2 935) (1 109) Variation de trésorerie (7 644) Factor ############ 16# ############ 15# ############ 18# ############ 25# ############ 24# ############ 24# ############ 14# ############ 12# ############## 7# ############## 8# ############## 10# ############## 19# ############ 192# Natissement-des-stocks ############ 20# ############ 18# ############ 19# ############ 21# ############ 20# ############ 18# ############ 16# ############ 16# ############ 21# ############ 20# ############## 19# ############## 15# ############ 223# Variation-de-trésorerie ########## 168# ####### 1#858# ####### 4#907# ####### 2#018# ####### 2#168#,####### 7#602# ####### 1#568# ####### 2#076# ####### 2#549# ####### 2#094# ######### 2#264# ######### 3#521# ####### 17#589# Trésorerie#d'ouverture,####### 3#067#,####### 2#899#,####### 1#041# ####### 3#866# ####### 5#884# ####### 8#052# ########## 450# ####### 2#018# ####### 4#094# ####### 6#643# ######### 8#737# ####### 11#001#,######### 3#067# Trésorerie#de#clôture,####### 2#899#,####### 1#041# ####### 3#866# ####### 5#884# ####### 8#052# ########## 450# ####### 2#018# ####### 4#094# ####### 6#643# ####### 8#737# ####### 11#001# ####### 14#522# ####### 14#522# Due diligence assurance-crédit Ce document est souvent produit dans des environnements dégradés. Il est préférable d initier ce type de communication de façon régulière et anticipée. 5- Situation de trésorerie M 31/12/12 30/10/13 FY14+ scénario+1 FY4+ scénario+2 Trésorerie(disponible ((((((((( 4,82( 5((((((((( 3,07( , ,17+ Currency: Nature Solde théorique Total Compte Banques Total Caisse 280 Total EENE ( ) Total Financement court terme ( ) Solde d'ouverture au 01/01/2009 ( ) 6- Prévisions de trésorerie TFT prévisionnel TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE 2009 Currency: 000 Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec 2009 EBIT (331) Dotations aux amort. Et aux prov EBITDA (321) Résultat exceptionnel IS - (176) (572) (712) (526) (785) (185) (449) (709) (543) (740) (1 244) (6 641) Variation du BFR d'exploitation Flux d'exploitation Au 30/10/2013, la trésorerie disponible était négative principalement liée au rachat de 10,8M de Dette Landsbanki pour un montant de 7M. D autre part, le solde de clôture au 30/10/2013 se compose de: 2,3M d Effets Escomptés Non Échus, 2,1M de financement court terme, 1,3M de Cash en banque. A fin 2014, notre prévision de trésorerie affiche une solde de clôture entre 12,2M et 14,1M selon le scénario Objectifs : Etablir une situation de la trésorerie à la clôture Donner des explications rationnelles sur la situation (window-dressing notamment) Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles (28) (28) (27) (28) (28) (28) (28) (28) (27) (250) Immobilisations financières Flux d'investissement (28) (28) (27) (28) (28) (28) (28) (28) (27) (250) Résultat financier (85) (121) (20) (81) (86) (84) (120) (131) (122) (117) (112) (149) (1 229) Variation des dettes financières (296) (222) (518) Distribution de dividendes & Variation des capitaux propres (9 897) (9 897) Flux de financement (85) (121) (20) (81) (86) (10 277) (120) (131) (122) (117) (112) (371) (11 644) Variation de trésorerie (7 644) Trésorerie d'ouverture (3 067) (2 935) (1 109) (3 067) Trésorerie de clôture (2 935) (1 109) Variation de trésorerie (7 644) Objectifs : Donner de la visibilité sur la trésorerie de l entreprise à 12 mois Mettre en avant les points d attention relatifs aux encaissements et aux décaissements Apporter un début d explication sur les positions futures 6- Prévisions de trésorerie TFT prévisionnel dégradé : un impact sur le BFR et les charges financières TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE 2009 Currency: 000 Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec 2009 EBIT (331) Dotations aux amort. Et aux prov EBITDA (321) Résultat exceptionnel IS - (176) (572) (712) (526) (785) (185) (449) (709) (543) (740) (1 244) (6 641) Variation du BFR d'exploitation Flux d'exploitation Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles (28) (28) (27) (28) (28) (28) (28) (28) (27) (250) Immobilisations financières Flux d'investissement (28) (28) (27) (28) (28) (28) (28) (28) (27) (250) Résultat financier (85) (121) (20) (81) (86) (84) (120) (131) (122) (117) (112) (149) (1 229) Variation des dettes financières (296) (222) (518) Distribution de dividendes & Variation des capitaux propres (9 897) (9 897) Flux de financement (85) (121) (20) (81) (86) (10 277) (120) (131) (122) (117) (112) (371) (11 644) Variation de trésorerie (7 796) Trésorerie d'ouverture (3 067) (2 935) (1 109) (709) (3 067) Trésorerie de clôture (2 935) (1 109) (709) Variation de trésorerie (7 796) Objectifs : Montrer les impacts d une dégradation de la cotation de l assuré sur sa trésorerie 7- Perspectives, plans d actions et impacts Mobilisation de créances Une première étude a permis d identifier la possibilité de mobiliser une partie des encours clients auprès d un factor. Les encours éligibles varient entre 10 et 30M de chiffre d affaires générant une ligne de cash additionnelle entre 7 et 25M selon les périodes de l année date de mise en œuvre 3 mois Reverse factoring Une étude est en cours pour proposer du Reverse Factoring aux 10 plus gros fournisseurs. Les impacts cash sont réduits en raison d un comportement payeur tardif (limite LME) en revanche les impacts ebitda sont significatifs (entre 2 et 3% de marge additionnelle) Mission d optimisation du BFR Une mission va être diligentée dans les prochaine semaine sur les 3 cycles. Les ambitions sont de dégager du cash organique équivalent à 4% du CA Financement de stocks Une étude est en cours pour obtenir une ligne de financement sur les stocks de matières premières. Les lignes de financement correspondant à 70% du stock pourraient être obtenues dans les 3 mois Une étude sur le financement de stocks de pièces détachées est en cours. Cette cession du stock apporterait un apport en trésorerie de l ordre de 700K 7- Perspectives, plans d actions et impacts TFT prévisionnel avec prise en compte des plans d actions TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE 2009 Objectifs : Démontrer que l entreprise a pris conscience des enjeux et qu elle va initier des actions court et moyen terme ayant des impacts sur sa trésorerie Démontrer que la conjugaison d un évolution de la position de l assureur crédit et des actions initiées permettent objectivement à l entreprise de poursuivre son développement 8- Conclusion La société a effectivement dû affronter des aléas à la fois économiques et commerciaux qui ont momentanément amené les tiers à s interroger sur sa capacité à poursuivre le financement de son exploitation Il est démontré que la conjugaison d une reprise en main offensive du BFR associée à des actions de financement du bas de bilan, lui permettent de présenter une situation de trésorerie saine Sur la base de ce document, la société espère avoir apporté des explications et informations fiables à son assureur crédit et ainsi renouer un climat de confiance

10 Cartographie de réduction des coûts Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise qui souhaite inventorier tous les potentiels de réduction des coûts. Toute entreprise qui Une souhaite approche lancer non une intrusive action de réduction de ses coûts Etapes en «mode la projet». cartographie Réduction des Coûts Une approche non intrusive en 3 étapes Etape 1 Conseil Etape 2 Constat Etape 3 Mise en œuvre Cartographie de tous les sujets poten4els de réduc4on des coûts (plus de 25 leviers) Prise de décision par le client Contractualisa4on avec les Experts Plan d ac4ons Accompagnement sur mesure Lancement des leviers choisis Ou4l de suivi : site Internet dédié Sur chaque levier : Choix portés sur : Accompagnement sur : Combien? Levier 1 Levier 1 Quand? Levier 2 Levier 2 Comment? Levier 3 Ensemble des leviers analysés Leviers analysés Levier 3 Taxes RH SCM - Achats IT Immobilier RECUPERATION DE TVA CREDIT D IMPOT CFE CVAE TASCOM TLPE CREDIT IMPOT RECHERCHE TAUX D ACCIDENT DU TRAVAIL INTERIM OPTIMISATION DES NAO CHARGES SOCIALES PREVOYANCE et FRAIS DE SANTE PACKAGING TRANSPORT et LOGISTIQUE FLOTTE AUTOMOBILE VOYAGES ET DEPLACEMENT DEPENSES ENERGETIQUES et DECHETS FOURNITURES DE BUREAU PRESTATIONS INFORMATIQUES TELECOMS Corporate AUDIT DES COMPTES FOURNISSEURS CONTRATS DE FINANCEMENT et FACTORING LOYERS et CHARGES LOCATIVES BAUX TAXES SUR LES BUREAUX Assurances IARD et ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCE CREDIT PROPRETE NETTOYAGE Marke9ng MARKETING ET COMMUNICATION

11 Cartographie de réduction des coûts Exemples de livrables par levier retenu 1. Collecte des informations 2. Analyse des dépenses par type de charges 3. Analyse des enjeux qualitatifs et quantitatifs 4. Synthèse des gains Prise de décision client Volume des enjeux Niveau de faisabilité Calendarisation des gains GO / NO GO

12

13 Expertises BFR Clients Stocks Fournisseurs Trésorerie

14 Recouvrement offshoring Présentation de l expert Notre expert est basé à l Ile Maurice depuis près de 10 ans et met à votre disposition une équipe d agents de recouvrement formés aux méthodes européennes et rompus à l utilisation des outils de relance (courrier, mail, SMS et relances téléphoniques). La productivité et la performance sont très au-dessus des standards observés dans les services de recouvrement intégrés. Les équipes sont anglophones et francophones, opérationnelles 24h/24, 7jours/7. Bénéfices attendus Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise qui veut réduire ses coûts de recouvrement tout en augmentant fortement sa productivité. Toute entreprise qui a des besoins de recouvrement ponctuels (saisonniers, intra mois, intra day). Une productivité multipliée par 10 par rapport à un recouvrement internalisé, avec la capacité à gérer des plages horaires étendues et plusieurs langues. Une équipe d experts prête également à vous apporter son expérience dans la construction de vos scénarii de relances et d optimisation de vos impayés clients. Approche proposée => Récupération de la base clients à relancer et intégration au système de notre expert => Mise en place d un scénario de relance (mail, courrier, SMS, appels téléphoniques) => Recouvrement des créances (appels sortants par catégorie de clients) => Reporting de la performance Pour en savoir plus Les agents de recouvrement sont Mauriciens et n ont aucun accent. Notre expert est certifié MQA (Mauritius Qualifications Authority) approved, ce qui en fait le seul centre de gestion agréé de l Ile Maurice spécialisé en «recouvrement de créances». Conformément à la Loi Mauricienne, l employeur est chargé d organiser le retour de ses collaborateurs à leur domicile après 20 h. Notre expert offre également des prestations de type «prise de rdv qualifiés, welcome call, appel avant facturation, suivi des procédures collectives et individuelles».

15 Recouvrement offshoring FAQ Pourquoi du recouvrement offshoring et non pas un cabinet ayant déjà «pignon sur rue»? Le coût est inférieur de 40% aux offres proposées par les autres cabinets de recouvrement, tant sur la partie forfaitaire que variable. Contrairement aux cabinets de recouvrement français qui se contentent du «cherry picking» (ne se concentrer que sur les clients peu chronophages), leur structure de coût leur permet de relancer l intégralité de votre base d impayés clients, plusieurs fois. Je n ai pas confiance dans les centres offshore Les conseillers sont parfaitement bilingues et parlent le français sans accent. Ils ont tous le niveau BAC avec un minimum de 2 ans d expérience dans des métiers similaires. Ils sont encadrés par des français expatriés et sont régulièrement formés au métier du recouvrement. J ai peur de mettre en péril ma relation commerciale Le discours à adopter auprès de vos clients est défini conjointement avec vous. Sachez qu un client de bonne foi relancé apprécie ce geste, témoin du professionnalisme de vos équipes et du suivi qui lui est accordé. J ai déjà des personnes qui font de la relance au sein de la comptabilité Les actions de recouvrement sont, en général, perçues comme ingrates au sein des entreprises et sont très consommatrices de temps lorsqu elles sont réalisées de manière non professionnelle. L intervention de notre expert permet de recentrer vos équipes sur des tâches à valeur ajoutée et de réduire vos coûts liés au recouvrement mais également vos charges de manière globale. Comment vérifier le travail des agents? A tout moment, vous pouvez écouter en direct les agents de recouvrement qui interviennent auprès de vos clients. Par ailleurs, vous recevez régulièrement des reportings et des indicateurs de performance de chaque agent et plus largement sur la mission confiée.

16 % Recouvrement amiable et judiciaire Présentation de l expert Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise qui souhaite confier la gestion de son poste clients (en marque blanche ou au nom d un spécialiste du recouvrement), en incluant la relance pré-échéance et le recouvrement amiable et judiciaire. Notre expert est un cabinet de juristes d affaires composé de 50 personnes, spécialisé depuis plus de 25 ans dans la gestion du poste clients, le recouvrement de créances amiables et judiciaires en France ou à l international, les enquêtes financières. Bénéfices attendus Réduction des délais de paiement et des impayés. Procédé juridique novateur. Approche proposée Dans un premier temps, il est important que le client expose à notre expert la situation de ses impayés (ancienneté des créances, montant, moyens existants en interne, etc.) afin de déterminer une stratégie opérationnelle en collaboration avec ce dernier pour recouvrer les créances et plus précisément : => Diagnostiquer l encours client => Détecter les litiges pour assurer l entrée du cash => Mettre en place une procédure adaptée Pour en savoir plus Ce prestataire agit en complémentarité des actions menées en interne par les services juridiques et/ou de recouvrement du client et organise la mise en place d un processus adapté afin d assurer une collaboration optimale. La clientèle de notre expert est composée de grands comptes dont 25% du CAC 40 ; certains mettent à disposition des témoignages que nous pouvons vous fournir sur simple demande.

17 Recouvrement amiable et judiciaire % FAQ J ai ce qu il me faut en matière de recouvrement. L expérience de notre expert en matière de recouvrement amiable et judicaire associée à la recherche d actifs immédiatement saisissables permet d optimiser le recouvrement en apportant des solutions nouvelles à celles déjà existantes. C est mon service interne qui traite le recouvrement. Il ne s agit pas de supprimer ou suppléer le service interne mais de collaborer avec un tiers intervenant ponctuellement sur des créances impayées face à des débiteurs récalcitrants. J ai déjà un assureur-crédit qui s occupe de mon recouvrement. Dans le cadre d accords spécifiques avec les assureurs-crédit, notre expert offre de se substituer provisoirement au processus de recouvrement avant indemnisation des créances assurées qui présentent un retard de paiement. Cette période est mise à profit pour lancer une action de recouvrement professionnelle sur la totalité de la créance sans pour autant être forclos auprès de l assureur-crédit. Ce type de démarche permet une amélioration du rendement de l assureur en diminuant les montants d indemnisation de ce dernier (remplacés par des paiements des clients) et permet d optimiser les primes d assurance-crédit. L indemnisation peut néanmoins intervenir en cas de constat de l insolvabilité totale du débiteur. Ca me coûte combien? Le traitement de l impayé par un seul prestataire permet une économie de coût. La rémunération est formalisée par une convention de collaboration et est constituée d un success fee qui s ajoute aux frais de procédure ou d enquêtes pour lesquels le client est préalablement informé. Quel est le délai pour recouvrer une créance? Selon la constitution du dossier, le recouvrement d une créance peut s effectuer en moins de deux mois dans le cadre de la phase amiable et/ou par le biais d une saisie conservatoire. Effet de seuil : Cet expert peut intervenir pour une seule créance.

18 % Recouvrement amiable par voie d huissier Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise qui souhaite mener une action rapide et soutenue de réduction de ses encours clients échus (ou douteux) et retrouver rapidement une situation de trésorerie plus favorable. Présentation de l expert Notre expert intervient pour améliorer le recouvrement ou appuyer l action de vos équipes internes de recouvrement. Il s agit d externaliser le recouvrement amiable pour l accélérer. Cette prestation fait intervenir des huissiers de justice en mode amiable partout en France pour identifier les litiges rémanents ou procéder à l encaissement des créances. L intérêt de cette approche est de faire intervenir des professionnels du droit sans les coûts associés au recouvrement judiciaire. Bénéfices attendus Accélérer le recouvrement tout en maîtrisant le coût d intervention judiciaire. Le taux de recouvrement constaté est significativement plus élevé que ce que vous obtiendriez via un prestataire traditionnel. Les actions menées permettent également de nettoyer les comptes clients, de raccourcir les délais de recouvrement comme de diminuer les créances douteuses. Approche proposée => Fournir un listing des créances à relancer : identité complète, coordonnées, situation de compte ou factures impayées => Définir avec l expert les traitements attendus (délais, types de relances, reversements, support) => Obtenir en temps réel un suivi des actions menées via une application dédiée Pour en savoir plus Concept efficace basé sur le principe d exploiter un réseau d huissiers (350 études en France + Dom Tom) en vue d utiliser la puissance d un officier ministériel dans le recouvrement amiable de créances sans titre d exécution. Le système s appuie sur une plateforme (mode SaaS) qui sert à la fois d outil pour les huissiers et de contrôle de la performance. A noter qu il est possible pour une entreprise de saisir directement sur le site de notre expert quelques créances à faire recouvrer de façon amiable par un huissier sans pour autant souscrire un abonnement.

19 % Recouvrement amiable par voie d huissier FAQ Pas question de mettre les huissiers chez nos clients. Notre expert possède ses propres plateaux d appels avant la phase «Huissiers» pour comprendre l origine de l impayé, qualifier le dossier et faire les premiers actes de recouvrement. L huissier de proximité va donner du corps à la procédure et permet au contraire de ne pas envoyer les dossiers au judiciaire. On veut pouvoir garder la main sur nos clients. Avec la plateforme mise à disposition par notre expert, le donneur d ordres suit en temps réel ce qui se passe sur ses dossiers, comme s ils étaient traités chez lui. Les sociétés de recouvrement nuisent à notre image parce qu elles sont «sans foi ni loi». Notre expert a opté pour un recouvrement responsable et il démontre chaque jour que respect et déontologie riment avec performance. Le respect de la déontologie des huissiers de justice est total. Les autres sociétés de recouvrement utilisent également des huissiers. Il s agit du plus gros réseau d huissiers de France avec une couverture nationale complète de 350 études et agents partout en France. Les huissiers coûtent toujours plus cher. Pas avec notre expert, qui pilote leur travail, leur apporte des volumes : les coûts sont en conséquence très inférieurs au marché. J ai déjà un prestataire. Etes-vous certain que son efficacité est maximale? Tester ce modèle permet de comparer et d obtenir le meilleur de chaque intervenant afin de choisir le plus efficace. On a tout ce qu il nous faut, nous sommes très performants en matière de recouvrement. La capacité à faire intervenir des acteurs de proximité partout en France (les huissiers en amiable) est déterminante pour encaisser plus et plus vite sur vos dossiers à risque : faites un test! Cible idéale : Toute entreprise active en BtoB et BtoC ayant un grand nombre de petites factures à relancer.

20 Gestion déléguée du poste clients Présentation de l expert Les équipes de notre expert prennent en charge tout ou partie du poste clients pour les opérations de relance, détection, qualification et suivi du traitement des litiges, depuis une action préventive avant échéance des factures jusqu à la phase pré contentieux. Sa mission peut intègrer la gestion du risque clients comme la gestion de contrats d affacturage et d assurance crédit. Notre expert fournit reporting, indicateurs et tableaux de bord qui permettent aux clients de piloter la prestation et surtout de mieux maîtriser leur poste clients comme leur credit management. Bénéfices attendus Pour qui? Pour quoi? Toute entreprise avec des comptes clients présentant une certaine complexité (volume, contrats, etc.) qui souhaite externaliser tout ou partie de la gestion du poste clients. Réduction des retards de paiement et amélioration du DSO. Amélioration du BFR et génération de cash. Professionnalisation du recouvrement. Fiabilisation de la base clients. Approche proposée => Phase d installation dans le cadre d une procédure définie => Phase de test / Observation (mission de 3 à 6 mois) => Phase de stabilisation et optimisation > Adaptation des objectifs et indicateurs et reporting associés Pour en savoir plus Notre expert apporte son expérience de plus de 20 ans de la gestion opérationnelle du crédit clients et du credit management dans différents secteurs d activité. Spécialiste de l optimisation et de la gestion opérationnelle du poste clients, notre expert fixe avec ses clients les objectifs de ses missions. Une partie de sa rémunération est liée à l atteinte de ces objectifs. Notre expert propose un partage du logiciel métier sur lequel ce dernier s appuie ou l utilisation à distance du logiciel métier déjà en place chez le client.

Brisons les tabous du factoring! Une autre façon de penser le FACTORING : nouvelles tendances pour dynamiser vos besoins en financement

Brisons les tabous du factoring! Une autre façon de penser le FACTORING : nouvelles tendances pour dynamiser vos besoins en financement Brisons les tabous du factoring! Une autre façon de penser le FACTORING : nouvelles tendances pour dynamiser vos besoins en financement Pascal Ferron : vice-président BAKER TILLY France Henri du Clary

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

Comment mesurer le retour sur investissement de l assurance-crédit

Comment mesurer le retour sur investissement de l assurance-crédit Comment mesurer le retour sur investissement de l assurance-crédit Près de des dépôts de bilans d entreprises sont attribués à la défaillance d un ou plusieurs clients Idées reçues à bannir pour la sécurité

Plus en détail

Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international

Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international ENTREPRISES cycle d exploitation commerce international CyclÉa CGA Performance CGA Export Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international Les engagements de CGA En cédant

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

OFFRE DE FINANCEMENT

OFFRE DE FINANCEMENT OFFRE DE FINANCEMENT ENTREPRISES EN DEVELOPPEMENT P.3 Financement de la Balance Clients (en TTC) P.3 Financement en Invoice Discounting (en TTC) P.4 Financement des Créances Commerciales (en TTC) P.5 Financement

Plus en détail

Gestion comptable et financière

Gestion comptable et financière 4 5 Gestion comptable et financière Gérez efficacement votre activité comptable et financière Solution modulaire, vous propose une gestion de la comptabilité, des moyens de paiement, de la trésorerie,

Plus en détail

Impayés - Prévention et Maîtrise

Impayés - Prévention et Maîtrise Impayés - Prévention et Maîtrise Elisabeth BARDET Directrice Générale commerciale France 23 Septembre 2014 Zehnder Group France Groupe ZEHNDER Gestion du poste «Clients» Claude LAUBIER Directeur Comptable

Plus en détail

Opérateur en cash management. Recouvrement de Créances Commerciales

Opérateur en cash management. Recouvrement de Créances Commerciales Opérateur en cash management Recouvrement de Créances Commerciales SOMMAIRE Un autre regard Présentation générale de RECOGEST Notre mission : le recouvrement amiable et judiciaire La transmission des dossiers

Plus en détail

«Comment se faire payer par ses clients?»

«Comment se faire payer par ses clients?» «Comment se faire payer par ses clients?» Renforcer la trésorerie de son entreprise en limitant les frais financiers. Eviter les impayés grâce à des méthodes simples. 1 Vendredi 10 Octobre 2014 Comment

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Sage BOB 50 Fonctionnalités financières

Sage BOB 50 Fonctionnalités financières Clients, fournisseurs, banques, administrations : l entreprise est entourée d un «écosystème comptable et financier» à la fois riche et complexe. Véritable centre névralgique, l application de comptabilité

Plus en détail

Avec vous, vers de nouveaux horizons

Avec vous, vers de nouveaux horizons Avec vous, vers de nouveaux horizons Solutions Poste Clients factor.bnpparibas.com Etre à vos côtés L histoire de BNP Paribas Factor est celle d un acteur qui a su s imposer comme un référent sur le marché

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

3. Renforcer la trésorerie

3. Renforcer la trésorerie 3. Renforcer la trésorerie La trésorerie est fortement impactée en permanence par le poids des stocks, les délais de paiement des clients ou aux fournisseurs et d autres paramètres récurrents (cotisations

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

Maîtriser et optimiser le BFR

Maîtriser et optimiser le BFR www.pwc.fr/bfr Maîtriser et optimiser le Identifier risques et potentiels, générer du cash pour mettre en œuvre la stratégie Maîtrise et optimisation du Sommaire Édito 3 Identifier les potentiels de cash

Plus en détail

Comment financer la relance des entreprises?

Comment financer la relance des entreprises? Atelier N 7 Comment financer la relance des entreprises? 9 Juillet 2015 M. Lionel TESSON, Expert Comptable M. Ludovic CONTIN, NATIXIS FACTOR M. Hervé BACHELOT LALLIER, Banque Populaire Atlantique Sommaire

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Gestion Comptable Sage 100

Gestion Comptable Sage 100 Gestion Comptable La réponse à tous les besoins comptables et financiers de l entreprise avec la richesse d une offre unique sur le marché. 1 SOMMAIRE 1.1. Le pôle comptable et Financier...3 1.2. Une couverture

Plus en détail

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan Dossier : Gestion d entreprise 43 Direction financière à la demande La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite La gestion des comptes clients, est-ce seulement le boulot de la compta?

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

Réforme de l assurance-crédit :

Réforme de l assurance-crédit : Réforme de l assurance-crédit : un enjeu pour la trésorerie des entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances J ai présenté en début d année un plan pour le renforcement de la trésorerie

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) SEPTEMBRE 2014 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

Sage 100. La solution de référence pour votre gestion

Sage 100. La solution de référence pour votre gestion Sage 100 La solution de référence pour votre gestion Pour les Petites et Moyennes Entreprises SOMMAIRE 5 13 17 25 L offre modulaire Gestion comptable et financière Gestion commerciale Gestion de la relation

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Factor de sérénité, booster de croissance NATIXIS FACTOR BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Factor de sérénité, booster de croissance NATIXIS FACTOR BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS NATIXIS FACTOR 2014 Factor de sérénité, booster de croissance NATIXIS FACTOR TRENTE ANS BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Notre métier : financer, gérer

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet Les Entrepreneuriales Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet SOMMAIRE Introduction L image du banquier, le rôle de la banque? Les différents moyens de financement

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Le suivi des règlements clients. Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009

Le suivi des règlements clients. Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009 Le suivi des règlements clients Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009 SOMMAIRE La mise en relation des parties La facturation Les délais de règlement Le paiement

Plus en détail

Sage 100. La solution de référence pour votre gestion POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Sage 100. La solution de référence pour votre gestion POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Sage 100 La solution de référence pour votre gestion POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES 1 SOMMAIRE 2 5 13 20 25 L offre modulaire Gestion commerciale Gestion de la relation clients Les solutions

Plus en détail

votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie

votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie GLOBALLIANCE votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie demander la modification de la garantie les modifications de la

Plus en détail

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION RGP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET RGP 2. Date de création Société indépendante

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Catherine Quelven Société COGIRHA Conseil en optimisation de Gestion Co-pilote d

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Sage 30 pour les petites entreprises

Sage 30 pour les petites entreprises Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage 30 pour les petites entreprises Abordez votre gestion en toute

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise.

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. STRATEGIES MANAGEMENT La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. Quelle approche pragmatique adopter? KPMG ENTREPRISES 2008 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

La transmission d entreprises

La transmission d entreprises La transmission d entreprises www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Plan 1 2 3 4 5 1 Contexte et enjeux de la transmission d entreprises 2 Les motivations de la transmission 3 Les points clés du processus

Plus en détail

LES CLEFS DU FINANCEMENT. Comment bien préparer sa demande de financement?

LES CLEFS DU FINANCEMENT. Comment bien préparer sa demande de financement? LES CLEFS DU FINANCEMENT Comment bien préparer sa demande de financement? LES CLEFS DU FINANCEMENT Dolène MINATCHY Déléguée Commerciale Professionnels BRED BANQUE POPULAIRE Marcelino BUREL Président de

Plus en détail

SUPPLEO CONSEIL CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

SUPPLEO CONSEIL CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABIETS DE CSEIL E SCM 9 e ÉDITI SUPPLE CSEIL SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M DU CABIET SUPPLE CSEIL www.suppleo-conseil.fr

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme.

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif réalisable Espèces ou autres avoirs que la société prévoit d'utiliser dans le cadre

Plus en détail

10 questions / réponses TLG GROUPE FINANCIER. www.tunisiefactoring.com

10 questions / réponses TLG GROUPE FINANCIER. www.tunisiefactoring.com 10 questions / réponses Le livret du Factoring TLG GROUPE FINANCIER www.tunisiefactoring.com a le plaisir de vous faire parvenir ce livret sur le factoring (ou affacturage) qui reprend, en synthèse, une

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

Lettre d information. Octobre 2014

Lettre d information. Octobre 2014 Octobre 2014 Lettre d information Edito Nouveautés : Sage Génération i7 7.70 A la Une : Dématérialisation de la TVA A la Une : Déclaration Sociale Nominative Focus : Sage CRM Online Fiche pratique : Les

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les Đlières agréées. La certiđcation

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Formation Atmansoft :

Formation Atmansoft : La particularité de la mise en place d une gestion de trésorerie, c'est-à-dire afin de devancer ses engagements, de connaître ses besoins et de respecter ses lignes d autorisations de découvert est devenu

Plus en détail

POUR QU UNE CHOSE APPARAISSE, IL FAUT LA FAIRE CROÎTRE.

POUR QU UNE CHOSE APPARAISSE, IL FAUT LA FAIRE CROÎTRE. POUR QU UNE CHOSE APPARAISSE, IL FAUT LA FAIRE CROÎTRE. ALTOR-Group SIRRR S.A. Société Internationale de Recouvrement, de Récupération et de Redressement Trésorerie Votre trésorerie. = Croissance. Notre

Plus en détail

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 16 : LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot Exercices d analyse financière avec corrigés détaillés Béatrice et Francis Grandguillot 5 e édition 2010-2011 Béatrice et Francis GRANDGUILLOT sont professeurs de comptabilité-gestion et de fiscalité dans

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail