PROJET 2012 UNE PREMIERE «MAISON DE NAISSANCE» EN FRANCE? (HAUTE-SAVOIE)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET 2012 UNE PREMIERE «MAISON DE NAISSANCE» EN FRANCE? (HAUTE-SAVOIE)"

Transcription

1 PROJET 2012 UNE PREMIERE «MAISON DE NAISSANCE» EN FRANCE? (HAUTE-SAVOIE)

2 Sommaire de la présentation : Introduction Qu appelle-t-on «Maison de Naissance? P 6 Quelle est la position et le contexte en France en 2012, en matière de MDN? P14 Une première MDN, en 2012, en France en Haute-Savoie P21 Base pour l évaluation financière et la rentabilité pour la MDN P 35 Conclusion P 41

3 Un COLLECTIF MAISONS DE NAISSANCE REGROUPE DES ASSOCIATIONS ET DES PROJETS

4 Depuis 2006, des projets de Maison et Pavillon de Naissance existants en France se sont rassemblés en un «Collectif Maisons de Naissance», regroupant au moins 14 projets (réf 5) L objectif du collectif est de militer auprès des pouvoirs publics pour promouvoir l ouverture des Maisons de Naissance et soutenir le métier de sage-femme, afin de pouvoir proposer aux femmes enceintes et à leur famille un accompagnement global à la naissance dans le cadre d accouchement physiologique.

5 Le projet présenté dans ce document est porté et réalisé par 3 associations : «Naissance et enfance heureuses» «Nais sens et parents» «SFNA» ( sages-femmes Nord Alpes) En Partenariat avec : ARS Europe écologie Prochainement le CHRA 5

6 QU APPELLE-T-ON «MAISON DE NAISSANCE»?

7 Les maisons de naissance (MDN) sont des structures autonomes et juridiquement indépendantes «où les sages-femmes réalisent l accouchement des femmes enceintes dont elles ont assuré le suivi de grossesse» (Article 40 du PLFSS 2011) dans le cadre d'un accompagnement global. Elles disposent de tout l équipement médical nécessaire à la surveillance et à la sécurité de la mère et du fœtus pendant l'accouchement, et l'après naissance. Organisées sous la responsabilité des sagesfemmes dont la compétence et la qualité sont garanties par le Conseil national de l'ordre des sagesfemmes, ces structures sont intégrées dans un réseau de périnatalité, elles sont rattachées et collaborent aux services obstétriques d un établissement de santé Les femmes souhaitant être admises en Maison de Naissance sont au préalable sélectionnées et ne doivent présenter aucune pathologie et aucun risque avéré (recommandations HAS, mai 2007).

8 Un CADRE CHALEUREUX, LE RESPECT DE L INTIMITE : LES MDN OFFRENT TOUTES LES SÉCURITÉS NECESSAIRES

9 Les conditions de fonctionnement sont fondées sur un cahier des charges dans le cadre d un groupe de travail associant différents professionnels concernés, selon les critères de la Haute Autorité de Santé et la CNAMTS. Différentes études internationales ont démontré que le fait d'accoucher en Maison de Naissance n'augmentait pas le risque maternel ou périnatal par rapport à l'hôpital (Annexes 5 ) Les maisons de naissance, en France, feront l objet d une évaluation. De nombreux pays occidentaux disposent de maisons de naissance (USA, Canada, Royaume-Uni, Suisse, Belgique, Allemagne ) où elles tendent à se multiplier, ayant notamment fait leurs preuves en termes de sécurité ( annexes 2 et 3 ). En Suisse à ce jour, il existe 23 MDN dont une intra hospitalière. CHANTAL DUCROUX-SCHOUWEY, PRÉSIDENTE DU CIANE, ESTIME QUE LA SÉCURITÉ MÉDICALE NE PEUT SE FAIRE SANS SÉCURITÉ PSYCHOLOGIQUE".

10 UNE OFFRE DE SOINS COMPLEMENTAIRE Les MDN proposent une autre possibilité d accoucher aux parents demandeurs : elles complètent l offre de soins existante, sans pouvoir être comparées aux maternités de niveau 1, Proche des conditions de prise en charge de l accouchement à domicile (indications, proximité d un établissement référent, physiologie avec sélection des couples), elles se situent entre l hospitalisation et les soins à domicile, Une offre de soins demandée par les parents et n existant pas en Rhône Alpes, mais en Suisse voisine. Le système social français rembourse les soins en MDN étrangères, puisque celles-ci n existent pas encore en France (TASS du 26/09/11).

11 LES ETUDES LE PROUVENT A grossesse comparable, les accouchements par des sagesfemmes sont moins médicalisés, et sans risques accrus pour la mère ou le bébé, constate le Dr Bernard Borel ( Annexe 2 ) C est le surprenant résultat d une étude récente (2010) menée par le Dr Bernard Borel, médecin-chef à l Hôpital intercantonal du Chablais à Aigle (Suisse). L étude porte sur les chiffres des accouchements de deux sites (maternité et MDN) entre 2002 et fin juin 2009, soit plus d un millier de naissances : 386 à l Aquila et 788 à l hôpital. Pour comparer des évènements comparables, le médecin n a retenu que les naissances hospitalières «sans problèmes prévisibles»: L échantillon ne contenait donc que des accouchements physiologiques qui auraient pu se dérouler indifféremment dans les deux lieux. Conclusions : à grossesse similaire, les femmes ont beaucoup plus de chances de vivre un accouchement spontané en Maison de Naissance qu à l hôpital et aucun des bébés n a présenté de complications imputables au mode d accouchement. «La Maison de Naissance n augmente pas la pathologie assure le Dr Borel au contraire, c est la maternité qui en crée.», car «le médecin est formé à agir, la sage-femme à accompagner»

12 RÉSULTATS DE L ÉTUDE BOREL

13 Une qualité de soins et des conditions optimums pour un résultat satisfaisant. ( réf 2 et 3 ) 93% de naissance physiologique contre seulement 53% à la maternité. «A l hôpital, un accouchement sur deux est soit provoqué (23%), soit stimulé (24%)», 1/3 des femmes sont des primipares soit 86 % des primipares et 95,6% des multipares n'ont pas eu besoin d'analgésie péridurale Liberté de postures : 1/5 accouche sur le dos ; 10% sur le côté; 22 à 28% à quatre pattes et 28 à 34% dans l eau. Le taux d épisiotomie : 5,8% et taux de césariennes : 3% 87% à 95,6% des femmes n'ont eu aucun problème de délivrance, ni complication liée à une déchirure, ni hémorragie. 99% des nouveaux nés ont un APGAR entre 8 et 10 après 1 minute les petits nés à l hôpital affichent 2,5 fois plus de transferts en néonatalogie que ceux nés en Maison de Naissance. Transfert : 12, 5 à15 % des transferts pendant l'accouchement. Majoritairement pour stagnation de la dilatation(10%); 1,6% pour stress foetal; 2% pour difficulté de délivrance et à peine 0,2% pour hémorragie. Seulement1 à 2% des transferts ont eu un caractère d urgence.

14 Les MDN : UNE SUITE LOGIQUE DE... La demande des parents de pouvoir accoucher de leur bébé dans un lieu sécurisé mais moins «technicisé» et plus chaleureux, avec la sage-femme qu ils ont choisi et qui les a accompagné tout au long de la grossesse, La possibilité pour des sages-femmes d exercer pleinement leurs compétences et leur métier en pratiquant l accompagnement global de la naissance, La recherche d économies dans le domaine de la santé, réduire le coût de l accouchement pour une grande partie des accouchements en France, moins d actes, moins de durée d hospitalisation, plus d accompagnement individualisé pour les parents Une démarche politique responsable privilégiant une approche plus humaine de la naissance.

15 LES ÉCONOMIES BUDGÉTAIRES Selon l évaluation d impact en annexe du PLFSS 2011, les économies engendrées pendant l expérimentation s élèveraient à par an pour 5 maisons de naissance. Le niveau modeste de ce gain s explique par le caractère expérimental de ce dispositif. Au regard des expériences étrangères et du nombre de sagesfemmes pouvant travailler dans ces maisons de naissance, on peut imaginer qu au terme de cette expérimentation, 1.5% des naissances pourraient être réalisées dans une soixantaine de maisons de naissance, ce qui représenterait une économie de 7 millions d euros par an.( réf 9) L étude réalisée par le CIANE ( réf 6 ) montre qu'un accouchement en maternité coûte environ 4500 alors qu'en MDN le coût serait de l'ordre de 1000!

16 QUELLE est la POSITION et le CONTEXTE en FRANCE en matière de «MAISON DE NAISSANCE»?

17 Chez nous, la hausse de la mortalité au cours des premières semaines de vie a augmenté depuis 2006 et atteint 3,7 pour mille naissances par an en La France est ainsi passée du 5e rang européen en 1999 au 14e en Elle se situe désormais derrière, la Grèce et l'espagne. ( réf 8 ) Xavier Niel, de l'insee, suggère de regarder «du coté de l'offre de soins». Sachant qu en France il n existe aucune MDN, elles ne peuvent être responsables de cette dégradation inquiétante des conditions de naissance dans notre pays. Les MDN existent en Belgique, en Allemagne (annexe 3), au Canada, en Suisse (annexe 2 ), sous des formes essentiellement extra muros. Elles sont courantes en Suède, pays qui a d'ailleurs un taux de mortalité (2,5 pour mille naissances) parmi les plus bas d'europe. En France, les actes médicaux ne cessent de croître, les maternités de proximité disparaissent, les maternités restantes sont saturées à certaines époques de l année

18 DATES CLES et CONTEXTE en France En 2001, le gouvernement promet "d'expérimenter des maisons de naissance pour la prise en charge de grossesses sans risque" ; promesse reprise dans le plan périnatalité Fin 2010, Roselyne Bachelot propose, de lancer des expérimentations de maisons de naissance entre septembre 2011 et janvier 2015.(réf 8), introduction de l article 40 au PLFSS 2011, les députés de l Assemblée Nationale votent en faveur de cet article le 29/10/10, Le 8 juin 2011, entrevue avec Mme Roy, responsable déléguée régionale de l ARS Haute-Savoie, en présence de Monsieur Philippe Derumigny, Préfet de Haute-Savoie, proposition est faite d inscrire les MDN dans le plan de périnatalité régional. Fin 2011, aucune Maison de naissance n existe en France ; pourtant les demandes d accouchement hors milieu hospitalier sont croissantes. L espoir de débats parlementaires est maintenant réalisable, la cour des comptes y est favorable

19 RAPPORT COUR DES COMPTES SEPT 11 Extraits de regrets exprimés : "à la différence de ce qui se pratique dans d'autres pays développés (Allemagne, Belgique, Suisse, Pays-Bas, Autriche, Québec, Etats-Unis), il n'existe pas de Maison de Naissance en France». Leur importance est aujourd'hui avérée. "Dans le secteur privé, elles (les sages-femmes) surveillent le travail de leurs patientes et appellent les médecins, qui sont rémunérés en honoraires, pour assurer l'accouchement, même lorsqu'il est physiologique", Propositions faites : "permettre l'expérimentation des maisons de naissance Une telle expérimentation offrirait une diversification de la prise en charge des grossesses et des accouchements, conformément à l'attente de nombreux couples, tout en contribuant à la réalisation d'économies importantes pour l'assurance-maladie. "revaloriser " le travail des sages-femmes (parmi les mieux formées au monde) qui ont un large champ de compétences.

20 L AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES SAGES-FEMMES 2011 Depuis près de quarante ans, les sages-femmes ont vu la périnatalité évoluer inéluctablement vers un avènement de l'hyper médicalisation. (réf 7 ) Les effets néfastes d'une trop grande technicisation ne sont plus à prouver. Accoucher autrement n'est plus une demande marginale. (réf 4) Le Conseil national de l'ordre des sages-femmes se félicite donc de voir que ce constat est désormais partagé par les magistrats de la Cour des comptes, à l'occasion de son rapport sur le rôle de notre profession dans le système de soins. Alors que les exemples d'autres systèmes de prise en charge plus respectueux de la volonté des patientes ne manquaient pas chez nos voisins européens, les orientations de nos politiques de santé n'ont pu conduire, ces dernières années, à l'amélioration des indicateurs de mortalité périnatale. Faire des sages-femmes les professionnelles de premier recours pour la grossesse permettrait de limiter l'inflation des protocoles médicaux toujours plus lourds et coûteux tout en garantissant aux patientes la sécurité de leur prise en charge.

21 TROIS PROPOSITIONS DE PROJETS DE LOI EN 2011 Le Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE) soutient les propositions de loi autorisant l expérimentation des maisons de naissance, tout en restant critique (réf 6 ) : Proposition déposée par Mme Dini au Sénat le 24 mai Mme Cécile Dumoulin, députée UMP fait en juin 2011 une proposition de loi co-signée par 30 parlementaires pour l expérimentation des maisons de naissance. Anny Poursinoff, députée EELV a déposé au début du mois de juillet une proposition de loi à l Assemblée Nationale visant à expérimenter les maisons de naissance en France. L exposé des motifs de cette PPL N 3684, correspond tout à fait aux valeurs défendues par le Collectif Maisons de Naissance. ( réf 5 ).

22 LES RECOMMANDATIONS DES ORGANISMES INTERNATIONAUX... l'oms recommande le respect du choix de la femme (Source : voir page 12) aternal_perinatal_health/msm_96_24_/fr/index.html La Cours Européenne des Droits de l'homme, (en décembre 2010, paragraphe 71) affirme désormais que le droit relatif à la décision de devenir parent inclut le droit de choisir les circonstances dans lesquelles on devient parent et que les circonstances de l accouchement constituent incontestablement l une des fractions de la vie privée. Pour que les parents ne soient pas réduits de cette liberté, cela implique une obligation pour les Etats membres, d action : prévoir une législation et les moyens suffisants pour exercer cette liberté.

23 2012, UNE PREMIERE MAISON DE NAISSANCE EN HAUTE-SAVOIE

24 LE PROJET DU BASSIN ANNÉCIEN Cette Maison de Naissance, dans un périmètre attenant à l entrée du centre hospitalier de Metz-Tessy,

25 est un lieu d'accueil de 100m2 pour les femmes enceintes et leur famille, dans la mesure où la grossesse, l'accouchement et le post-partum restent dans le cadre de la physiologie. L étude Borel montre que 98% des 15% de transfert de la MDN vers la maternité, sont réalisés par prévention, donc sans critères d urgence. (En annexes : l'étude du Dr Borel et l'étude Allemande). En cas de besoin, une voie motorisée réservée, d accès direct aux urgences «maternité», existe déjà ( 3 à 5 mn).

26 L ORGANISATION DES LOCAUX : Dans les locaux ZAC «Le Périclès» Bâtiment à usage médical aux normes de sécurité 100 m² de superficie 4 pièces dont 2 chambres principales de naissance avec piscine Aménagement simple, comme à la maison, avec accès rapide au matériel médical spécifique aux sages-femmes

27 FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL Un règlement intérieur est remis au couple : il reprend les droits et devoirs de chacun, l'organisation de la Maison de Naissance et du réseau. Une charte des professionnels de la Maison de Naissance en régit le fonctionnement. Les sages-femmes participent à l'évaluation de leur pratique, aux réunions du réseau, aux réunions de la Maison de Naissance. Elles se forment à la physiologie et les nouvelles font du compagnonnage avec les anciennes. Les jours ouvrables, l'accueil à la Maison de Naissance est organisé. En dehors de ce temps là, la Maison peut être fermée sauf accouchement en cours. Dans ce cas, une sage-femme y est présente. La Maison de Naissance est aussi un lieu d échange parental. Une partie des locaux est mise à leur disposition. La Maison de Naissance accueille les familles au cours de la grossesse et de l'accouchement. Les modalités de la prise en charge de l'hébergement et de l'hôtellerie restent à définir (environ 600 de coût fixe/naissance) Actuellement, les compagnies d assurance n assurent que la pratique de l accouchement en établissement de santé. Une convention entre une Maison de Naissance et un établissement de santé et l autorisation de l ARS permet le cadre d une assurance ( actuellement entre 500 à 2000 E )

28 Quelles différences notables avec l ouverture du plateau technique ( PT ) actuel? 1. Le suivi des femmes répond aussi à la notion d'accompagnement global de la Naissance, qui associe une femme et une sage-femme référente, pendant le déroulement de la grossesse, l'accouchement et l'aprèsnaissance. Ceci permet à un couple et une sage-femme d'établir une solide relation, basée sur l'écoute et la confiance mutuelle. Cette relation qui se développe tout au long de la grossesse, permet à la sage-femme de tenir compte des dimensions physiques et psychiques, familiales et sociales de chaque femme et d'assurer un suivi médical de qualité où prime la prévention ; elle permet au couple de préparer à leur rythme la Naissance de leur enfant et d'acquérir un sentiment de sécurité. 1. Le pôle est, à ce jour, composé de 3 sages-femmes libérales et la sage-femme référente fonctionnera avec une autre sage-femme, qui pourra, le cas échéant, la remplacer pour l'accouchement, en accord avec la parturiente.

29 Plateau Technique actuel MDN DES BLUETS

30 La MDN est une structure autonome définie comme une extension du domicile pour organiser le suivi de maternité : suivi prénatal, accouchement et suivi postnatal, la prise en charge sanitaire est indépendante du CHRA, principalement animée par des sages-femmes, qui en assurent la responsabilité médicale conformément à leur compétence légale. cette structure est associée par convention de transfert à un établissement partenaire assurant toutes les sécurités nécessaires un lieu professionnel et convivial, respectant la liberté et le besoin d'intimité des parents, où chaque femme est écoutée dans ses souhaits de postures, de moyens pour soulager la douleur de l enfantement, respectée dans ses rythmes et ceux de son enfant. Le conjoint a toute sa place d homme et de père dans ce moment privilégié pour la construction de la future famille.

31 Les atouts de la prochaine MDN par rapport au plateau technique (PT) à Metz Tessy Actuellement il n'existe aucune possibilité d'agrandissement ou d'aménagement d'un pavillon de naissance au sein de la maternité du CHRA, cela implique : la création d un lieu autonome, intime, convivial et familial qui accueille les futurs parents et les sagesfemmes libérales pratiquant l accompagnement global, la possibilité de bénéficier d'un bain relaxant, ressource indispensable pour la prise en charge de la douleur de l'enfantement, et d'une piscine de naissance... ( versus douche ) La liberté de quitter le lieu de naissance dans les 24H ( versus 4H sur le PT )

32 LES AUTRES PRESTATIONS DE LA MDN C est aussi un lieu associatif parental qui permet un soutien et un accompagnement à la parentalité par transmission inter générationnelle pré et postnatale. Le suivi médical global des grossesses physiologiques est assuré par la même sage-femme et répond aux critères habituels de surveillance clinique et paraclinique. Le fonctionnement en réseau permet d'adresser la patiente chaque fois qu un avis, un examen complémentaire et/ou un suivi psychosocial est nécessaire. La préparation à la naissance est organisée selon les modalités choisies par les professionnels et les parents en cabinet et en MDN. Les accouchements physiologiques suivis d'une période de surveillance des suites de couches inférieures ou égales à 24h. Le suivi du travail consiste en une surveillance attentive de la physiologie de l'accouchement. Les seules interventions autorisées sont celles qui ont pour but de favoriser la physiologie et ce de manière naturelle. Le suivi à domicile du post-partum : l'accouchée et son nouveau-né répondent aux critères de suivi à domicile ( sage-femme- médecin de ville) ou bien ils sont transférés à l établissement de santé. Un contact est établi en cours de la grossesse avec l équipe de ou des établissements prévus par la convention notamment pour la consultation d'anesthésie.

33 UN SERVICE PERMANENT ASSURÉ PAR PLUSIEURS SAGES-FEMMES La profession de sage-femme est une profession médicale à part entière comme le précise l article L du Code de santé publique : «L exercice de la profession de sage-femme comporte la pratique des actes nécessaires au diagnostic, à la surveillance de la grossesse et la préparation psychoprophylactique à l accouchement, ainsi qu à la surveillance et la pratique de l accouchement et des soins postnataux en ce qui concerne la mère et l enfant ( )». La sécurité est liée à la responsabilité de la sage-femme : Chaque sage-femme, membre de l équipe, a conscience de sa responsabilité dans ses choix et dans ses actes, tant en ce qui concerne la santé de la mère et de l enfant que pour ce qui est de la qualité du suivi apporté au sein de la Maison de Naissance. Elle a conscience de ses limites personnelles, elle a la connaissance des limites définies à un niveau national (cf. Charte de l ANSFL), et de celles définies par l équipe de la Maison de Naissance en lien avec la maternité niveau 1, 2 ou 3, et elle s engage à les respecter. La sécurité est liée à la formation des sages-femmes en accompagnement global La sécurité est liée également à la disponibilité des sages-femmes : Les sages-femmes sont disponibles 24h/24 et joignables par téléphone portable. Elles travaillent par équipes de 2, l'une pouvant remplacer l'autre en cas d'indisponibilité. Les dates d'indisponibilité de la sage-femme référente sont établies longtemps à l'avance afin que les couples en soient avertis. Une sage-femme supplémentaire est toujours joignable en cas de nécessité au moment de l accouchement. Le couple aura rencontré au moins une fois la deuxième sage-femme.

34 LES PLUS-VALUES QUALITATIVES D UNE MAISON DE NAISSANCE Au niveau humain et relationnel : Respect du choix des utilisateurs et signature d un contrat de confiance entre sages-femmes et couples accouchant à la Maison de la Naissance Présence d une personne (accueillante ) au sein des locaux Réseau d entraide parental Au niveau professionnel : Charte éthique régissant le choix des intervenants au sein de la MDN Notion d équipe prépondérante, avec mise à jour des connaissances et remise en question permanente des pratiques Mise en place d outils d évaluation de la satisfaction des usagers Présentation annuelle des résultats de l évaluation aux partenaires Respect de la Charte Nationale sur la Pratique de la Sage-femme Libérale Etudes prospectives et statistiques étudiant les taux de pathologies, d interventions médicales, de morbidité et mortalité, de transferts des mères et des enfants Au niveau matériel et technique : Choix d'équipement favorisant un accouchement naturel

35 AVANTAGES 1. Pour les usagers, le suivi des couples en Maison de Naissance répond : à la notion d'accompagnement global à la naissance, à savoir un suivi personnalisé par une même sage-femme. Ainsi une écoute particulière est accordée au couple, à son histoire, aux liens familiaux, sociaux, professionnels, créant une relation de confiance où chacun est acteur, partenaire et responsable. à la volonté de vivre la grossesse et l accouchement dans un environnement non médicalisé, entourés de professionnels qui respecteront leurs choix et leurs envies, tout en respectant leurs droits. 2. En terme de santé publique : les différentes études montrent une amélioration de la morbidité et mortalité périnatale en Maison de Naissance, avec une régression de l'interventionnisme chez les patientes sélectionnées à «bas risque» par rapport aux patientes accouchant dans des structures hospitalières conventionnelles. 3. En terme de finances publiques, ce mode d accompagnement à la naissance, non pas privilégié mais permettant un choix personnalisé, est paradoxalement moins coûteux qu un accouchement en structure hospitalière : 30 % de gain pour la collectivité, moins d interventions (donc moins de iatrogénie) et pour une meilleure qualité humaine d accompagnement et une plus grande satisfaction des femmes et des couples qui feraient appel à cette formule ( CIANE réf 6 )

36 BASE POUR L ÉVALUATION FINANCIERE ET LA RENTABILITÉ DE LA MAISON DE NAISSANCE.

37 LA MAISON DE NAISSANCE SE DÉFINIT COMME UNE «EXTENSION DU DOMICILE». L étude financière prend en compte le nombre et la durée des consultations, l'accouchement et le suivi post-natal de la mère et de l'enfant. L'autonomie de gestion et le fonctionnement sont assurés par les sagesfemmes référencées par la MDN. Elles organisent un staff afin de prendre connaissance des dossiers et d adapter la prise en charge obstétricale. Lieu combinant le financement de l'activité libérale et de la structure au service " d'un accouchement à domicile amélioré", s'intégrant à l'activité des réseaux (ville-hôpital et inter-établissement).( réf 2) La participation financière des parents, à l'utilisation des lieux, est posée tout en considérant que toutes les familles doivent avoir accès à la Maison de Naissance par principe. Une prise en charge par le système social doit être envisagée, comme cela existe pour les cliniques (annexe 4) L évaluation est basée sur l hypothèse suivante :

38 Base pour l estimation Une sage-femme suit au minimum 20 couples/an en accompagnement global Quatre sages-femmes travaillent à mi-temps (17.5H/semaine) dans la Maison de Naissance où 80 couples accouchent sur un an (prévision minimale) L économie générée pour le système social représente ( ). Chaque sage-femme reverse 15% par accouchement à la MDN soit et les parents versent 500 /naissance de frais d'hébergement soit (voir annexe 4 sur prise en charge en hospitalisation de jour) soit des recettes minimum de Les charges représentant environ /an, les recettes couvrent donc environ 70% du coût de fonctionnement de la MDN.

39 RECETTES DÉPENSES PRÉVISIONNELLES SF : 80 naissances/an Hospitalisation de jour Subvention d exploitation Recettes Soit 15% de /naissance Location 175 /m2/an Eau EDF Assurance locaux RC pro Dépenses /mois Entretien Téléphone Comptabilité Divers 900 Poste de responsable TOTAL / an / an E/mois Bénéfice / an 2/3 en auto financement Besoin en investissement d équipement Estimation minimum

40 L EVALUATION DU PROJET DE MAISON DE NAISSANCE L'évaluation a pour objectif d'étudier les pratiques et leurs résultats sur la santé, afin de savoir si la situation est satisfaisante ou si des modifications devraient être apportées dans le fonctionnement et les pratiques de la Maison de Naissance. Une partie de l'évaluation doit être conduite de manière régulière afin de pouvoir suivre les résultats de la Maison de Naissance. Cette première forme d'évaluation est particulièrement développée dans ce document, car elle doit être intégrée dans le fonctionnement de la Maison de Naissance dès sa création. Par ailleurs l'évaluation a également pour fonction de répondre à des questions particulières qui se posent à un moment donné.

41 PARTENARIAT ET CONVENTIONS La création d une Maison de Naissance constitue un réseau élargi entre les professionnels de la parentalité du bassin. Elle aboutit à une complémentarité des pratiques autour de la naissance, elle s inscrit dans une mission de santé publique de dépistage précoce des facteurs de risques. Deux types de convention seront à établir : Une convention de transfert avec une structure partenaire (précisant entre autre la place des sages-femmes de Maison de Naissance lors de transfert, leur participation aux staff médicaux et à l évaluation des dossiers), Une convention avec le réseau périnatal (dont le mode de transfert déterminé selon le déterminant de la décision, de la voiture particulière au SMUR) Une convention est établie pour une reconnaissance mutuelle entre les partenaires concernés, une fiche de transfert sera proposée pour permettre le partage d informations utiles dans le réseau (utilisation de l outil informatique).

42 CONCLUSION :

43 La création de maisons de naissance s inscrit dans une logique de santé publique, de dépistage précoce de facteurs de risques et d évaluation à la santé. La Maison de Naissance propose ses activités dans un espace convivial, respectant la liberté des femmes et le besoin d intimité des familles. La participation des parents est requise ainsi que leur consentement. Ce projet est novateur dans le contexte actuel de l organisation périnatale en France, puisqu il pose une réflexion sur : l orientation des femmes enceintes, leur surveillance, l accouchement (en tenant compte de critères de risques), le praticien requis et le lieu de naissance le plus adapté. La Maison de Naissance doit permettre de faire «moins ( médicalisation non nécessaire et non souhaitée, séquelles physiques et psychologiques, réduction des coûts) et mieux (en terme de satisfaction, et de résultats)» pour un vrai choix des parents et citoyens.

44 ANNEXES 1 - Article L Maison de santé 1 et 2 recours 2 - Détails de l étude Borel sur les MDN suisses (2010) 3 - Aspect sécuritaire des MDN en Allemagne (2009) - Taux et raisons / transferts 4 - Contact n 28 du conseil de l ordre sur le coût d une MDN à Berne 5 - Publications entre 1980 et 2000 sur les MDN aux Etats Unis, en Angleterre, en Allemagne et Australie. 6 - Définition de l Attenance 7 Projets existants et futurs

45 Annexe 1 Chapitre III bis : Maisons de santé. Article L En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n du 21 juillet art. 39 Les maisons de santé assurent des activités de soins sans hébergement et peuvent participer à des actions de santé publique ainsi qu'à des actions de prévention et d'éducation pour la santé et à des actions sociales. Les maisons de santé sont constituées entre des professionnels médicaux et des auxiliaires médicaux. Elles peuvent associer des personnels médico-sociaux. Les professionnels médicaux et auxiliaires médicaux exerçant dans une maison de santé élaborent un projet de santé, témoignant d'un exercice coordonné et conforme aux orientations des schémas régionaux mentionnés à l'article L Tout membre de la maison de santé adhère à ce projet de santé. Celui-ci est transmis pour information à l'agence régionale de santé.

46 Annexe 2 - Etude Borel : Premier constat: à grossesse similaire, les femmes ont beaucoup plus de chances de vivre un accouchement spontané en Maison de Naissance qu à l hôpital: 93% dans le premier cas, contre seulement 53% à la maternité. «A l hôpital, près d un accouchement sur deux est soit provoqué (23%), soit stimulé (24%)», constate le Dr Borel. «Ce n est pas anodin.» Les accouchements en Maison de Naissance sont aussi moins médicalisés: le taux de césariennes y est quatre fois plus bas qu à l hôpital (respectivement 3% et 12%). De plus, 85% des femmes y accouchent sans anesthésie, contre seulement une sur deux à la maternité. Enfin, on y décompte près de deux fois et demi moins d épisiotomies. «Clairement, l accouchement en Maison de Naissance permet une moindre agression du corps», constate le médecin. L explication? Le travail des sages-femmes implique plus d accompagnement, et moins d intervention. En clair: on laisse faire la nature. Quitte à prendre le temps, souligne le praticien. En Maison de Naissance, l accouchement dure en moyenne cinq heures, contre seulement trois à la maternité. «La patience et les différentes positions d accouchement proposées doivent jouer un rôle important», estime-t-il. «Ce sont les deux seules choses qui diffèrent vraiment entre les deux sites.» En effet, même si la maternité d Aigle a mené toute une réflexion sur l accueil des parturientes et propose une salle d accouchement conviviale munie d une baignoire, force est de constater que les femmes disposent d une liberté de mouvements plus grande à la Maison de Naissance. La preuve: moins d une mère sur cinq y accouche couchée sur le dos, jambes écartées. La majorité des femmes choisit de le faire à quatre pattes (28%) ou dans l eau (28%), mais aussi en siège maya, accroupie ou couchée sur le côté.», Deuxième constat : des bébés bien portants. Le médecin a examiné les statistiques de leur état de santé à la naissance (poids, réactions, éventuelles complications post-natales). Résultat: «Aucun bébé n a présenté de complications imputables au mode d accouchement.» De fait, les petits nés à l hôpital affichent deux fois et demie plus de transferts en néonatalogie que ceux nés en Maison de Naissance. «La Maison de Naissance n augmente pas la pathologie assure le Dr Borel au contraire

Compte rendu de la réunion du Collectif Maisons de Naissance le 24 juin 2011 à Pontoise

Compte rendu de la réunion du Collectif Maisons de Naissance le 24 juin 2011 à Pontoise Compte rendu de la réunion du Collectif Maisons de Naissance le 24 juin 2011 à Pontoise Associations présentes : CALM (Paris) : Sabrina Ben Brahim, Anne Sophie Baron (SF), Catherine Bernard, Lou Carruge,

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

A.R. 28.3.2014 En vigueur 1.6.2014 M.B. 14.4.2014

A.R. 28.3.2014 En vigueur 1.6.2014 M.B. 14.4.2014 A.R. 28.3.2014 En vigueur 1.6.2014 M.B. 14.4.2014 Modifier Insérer Enlever Article 9 ACCOUCHEMENTS Sont considérées comme prestations d'obstétrique : a) lorsqu'elles requièrent la qualification d'accoucheuse

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

CONGE MATERNITE Vous êtes enceinte : votre grossesse A. La déclaration de grossesse B. Comment déclarer votre grossesse : À noter

CONGE MATERNITE Vous êtes enceinte : votre grossesse A. La déclaration de grossesse B. Comment déclarer votre grossesse : À noter CONGE MATERNITE Vous êtes enceinte : votre grossesse Pensez à déclarer votre grossesse à votre caisse d Assurance Maladie dans les trois premiers mois. Cette démarche permettra à l Assurance Maladie de

Plus en détail

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Contact presse : Vanessa Bernon Vanessa.bernon@cnamts.fr Tél. 01 72 60 11 45 Communiqué de presse Accompagnement par une sage-femme

Plus en détail

L accès aux plateaux techniques des établissements publics de santé par les sages-femmes libérales

L accès aux plateaux techniques des établissements publics de santé par les sages-femmes libérales L accès aux plateaux techniques des établissements publics de santé par les sages-femmes libérales 1. Le principe : Le code de la santé publique permet à un établissement public de santé d associer un

Plus en détail

"CHAPITRE IV - ACCOUCHEMENTS.

CHAPITRE IV - ACCOUCHEMENTS. "A.R. 20.8.1996" + "A.R. 10.6.1998" "CHAPITRE IV - ACCOUCHEMENTS.. Sont considérées comme prestations d'obstétrique : a) lorsqu'elles requièrent la qualification d'accoucheuse (V) : 1 er. INJECTIONS :

Plus en détail

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS Tradition Réputation Modernité DOSSIER DE PRESSE 2011 www.hpsj.fr Contacts presse : Nadia Nouvion Direction de la communication GHPSJ : 01 44 12 33 10 / nnouvion@hpsj.fr

Plus en détail

LES SAGES-FEMMES LIBERALES ET LES FREINS A L ACCOUCHEMENT A DOMICILE

LES SAGES-FEMMES LIBERALES ET LES FREINS A L ACCOUCHEMENT A DOMICILE UNIVERSITE DE LIMOGES, FACULTE DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES DE LIMOGES ************ ANNEES 2009-2013 LES SAGES-FEMMES LIBERALES ET LES FREINS A L ACCOUCHEMENT A DOMICILE MEMOIRE EN VUE DE L OBTENTION

Plus en détail

Enquête satisfaction PRADO

Enquête satisfaction PRADO Enquête satisfaction PRADO 450 enquête satisfaction PRADO sages-femmes libérales 400 350 300 250 200 enquête satisfaction PRADO sages-femmes libérales 150 100 50 0 adhérentes réponses contactées par la

Plus en détail

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS Excellence médicale Confort Humanité DOSSIER DE PRESSE 2014 www.ndbs.fr Contacts presse : Nadia Nouvion Direction de la communication GHPSJ 01 44 12 33 10 nnouvion@hpsj.fr

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 (Résumé Dr S Favrin) Le but est de baser la prise en charge des accouchements sur

Plus en détail

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique?

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Bruno Carbonne CEGORIF 6 avril 2013 Maternité Hôpital Trousseau, Paris Pourquoi cette question? 1 ère (arrière) pensée Prise en charge ambulatoire = peu

Plus en détail

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne Thomas Desplanches Sage-femme (Maïeuticien) Cellule d évaluation du réseau périnatal de Bourgogne C.H.U Dijon.

Plus en détail

Chapitre VI Le rôle des sages-femmes dans le système de soins

Chapitre VI Le rôle des sages-femmes dans le système de soins 173 Chapitre VI Le rôle des sages-femmes dans le système de soins LE ROLE DES SAGES-FEMMES DANS LE SYSTEME DE SOINS 175 PRESENTATION Le rapport public annuel de la Cour de 2006, dans son chapitre relatif

Plus en détail

PROJET D OUVERTURE D UNE MAISON DE NAISSANCE ET D UN PLATEAU TECHNIQUE OBSTÉTRICAL DANS LE PAYS D EN HAUT

PROJET D OUVERTURE D UNE MAISON DE NAISSANCE ET D UN PLATEAU TECHNIQUE OBSTÉTRICAL DANS LE PAYS D EN HAUT PROJET D OUVERTURE D UNE MAISON DE NAISSANCE ET D UN PLATEAU TECHNIQUE OBSTÉTRICAL DANS LE PAYS D EN HAUT État des lieux : Les futures mères, les médecins et les sages-femmes de l Intyamon à Zweisimmen,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité des HUG

Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité des HUG Secrétariat du Grand Conseil P 1647-A Date de dépôt : 7 janvier 2008 Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité

Plus en détail

Sages Femmes. Parution au Journal Officiel du 14 mars 2012 de l avenant 1 à la convention nationale signée le 11 octobre 2007

Sages Femmes. Parution au Journal Officiel du 14 mars 2012 de l avenant 1 à la convention nationale signée le 11 octobre 2007 Sages Femmes Date : 04 juillet 2012 Mise en place de l avenant 1 Référence : JO du 14 mars 2012 Contact : Ligne téléphonique réservée aux professionnels de santé : 03.80.59.37.59.1-3 Service + : Abonnez

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Urgences Gynécologiques et Obstétricales Professeur Olivier Parant, Médecin responsable

Vous accueille et vous informe. Urgences Gynécologiques et Obstétricales Professeur Olivier Parant, Médecin responsable L équipe de soins Vous accueille et vous informe Urgences Gynécologiques et Obstétricales Professeur Olivier Parant, Médecin responsable Hôpital Paule de Viguier 330, avenue de Grande-Bretagne - TSA 70034-31059

Plus en détail

Séjour en suites de couches

Séjour en suites de couches Séjour en suites de couches Une histoire de plus en plus courte Alain MARTIN-LAVAL Vérane DURANT Cécile LAURENT Pôle Parents Enfants Hôpital Saint Joseph Marseille gen paca 21 mai 2011 1 Définitions Haute

Plus en détail

DOSSIER. L objectif initial était d accueillir un département de sages-femmes au sein de l UFR de Médecine, par une convention liant l AP-

DOSSIER. L objectif initial était d accueillir un département de sages-femmes au sein de l UFR de Médecine, par une convention liant l AP- 4 DOSSIER novembre / décembre 2010 numéro 154 LA LETTRE Université de la Méditerranée L école universitaire de maïeutique marseille méditerranée eu3m L Université de la Méditerranée est résolument à la

Plus en détail

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Bienvenue à votre réunion d information sur la maternité La prise en charge du suivi de grossesse La prise encharge de l accouchement La prise en charge

Plus en détail

MON PARCOURS PRÉVENTION. mois. à vos côtés

MON PARCOURS PRÉVENTION. mois. à vos côtés MON PARCOURS PRÉVENTION mois à vos côtés 123 La naissance de votre enfant approche Le RSI continue de vous accompagner en vous délivrant de multiples informations pour bien vivre votre grossesse. La brochure

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

CONVENTION SUR LA RECONDUCTION D'UNE CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE A L'HOPITAL NORD II A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT :

CONVENTION SUR LA RECONDUCTION D'UNE CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE A L'HOPITAL NORD II A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : CONVENTION SUR LA RECONDUCTION D'UNE CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE A L'HOPITAL NORD ENTRE : L'ETAT, représenté par le Préfet des Bouches du Rhône Le Département des Bouches du Rhône représenté

Plus en détail

2. Présentation de l activité des doulas et des accompagnantes

2. Présentation de l activité des doulas et des accompagnantes AVIS de la Commission nationale de la naissance sur l activité des doulas, des accompagnantes à la naissance et des accompagnantes périnatales à Mme BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la santé, de la jeunesse,

Plus en détail

URP/SCLS. Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD

URP/SCLS. Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD URP/SCLS Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD Faculdade de Psicologia 12, rue Goethe 67000, Strasbourg France Claude SCHAUDER Professor Assistente

Plus en détail

EMME ENFANT SPECIALITES CHIRURGICALES ET UNITES MEDICO-TECHNIQUES

EMME ENFANT SPECIALITES CHIRURGICALES ET UNITES MEDICO-TECHNIQUES UNITES MEDICO- JE SUIS ENCEINTE C est confirmé vous êtes enceinte, pour vous accompagner au long de ces neufs mois de grossesse, 7 consultations sont prévues. Vous pouvez choisir d'être suivie à la maternité

Plus en détail

SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE

SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE Point de vue de l Union Régionale des Professionnels de Santé Des Sages-Femmes en Ile de France (URPS SF IDF) Paris, le 17 octobre 2013 1 LE PLAN

Plus en détail

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre.

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre. Analyse n 3/2012 du RIEPP 1 Lorsque l'enfant paraît... à propos du repos d'accouchement, du congé de maternité, de paternité et autres congés parentaux et de l'égalité des genres en Europe Joëlle Mottint,

Plus en détail

Les sages-femmes et l'ivg : quel avenir? Présenté par OUZANI CHEREAU Flora

Les sages-femmes et l'ivg : quel avenir? Présenté par OUZANI CHEREAU Flora Les sages-femmes et l'ivg : quel avenir? Présenté par OUZANI CHEREAU Flora Loi de 2001 Modifications de la loi Veil L'IVG médicamenteuse à domicile : Procédures préalables Protocole Comme nous venons de

Plus en détail

Préparation à la naissance et à la parentalité

Préparation à la naissance et à la parentalité Préparation à la naissance et à la parentalité Date de création du document 01/03/11 Table des matières I Historique :... 4 II Objectifs :... 7 III Cadre réglementaire :... 8 IV Organisation des séances

Plus en détail

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec?

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? D RE C O R I N N E L E C L E R C Q, M D, F R C S C G Y N A Z U R S E P T E M B R E 2010 Objectifs: 1-Connaître l historique des dernières

Plus en détail

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme - La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme Données 2012 1 - Données issues des certificats de santé du 8 ème jour 2 -Sommaire p.3 - édito p.4 - Contexte périnatal dans la drôme p.5 - Certificats

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

LE QUARTIER D'ACCOUCHEMENT BROCHURE D'ACCUEIL. Chef de service: prof. dr. W. Foulon

LE QUARTIER D'ACCOUCHEMENT BROCHURE D'ACCUEIL. Chef de service: prof. dr. W. Foulon BROCHURE D'ACCUEIL LE QUARTIER D'ACCOUCHEMENT Chef de service: prof. dr. W. Foulon dr. M. Laubach dr. M. Breugelmans dr. A. Vorsselmans dr. G. Faron dr. K. Van Berkel dr. M. Leyder Sage-femme responsable:

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Recommandations pour les sages-femmes agréées

Recommandations pour les sages-femmes agréées Recommandations pour les sages-femmes agréées éditées par la Fédération suisse des sages-femmes Geschäftsstelle Rosenweg 25C 3000 Bern 23 Telefon 031 332 63 40 Fax 031 332 76 19 info@hebamme.ch PC 30-19122-7

Plus en détail

PARCOURS DE SANTE DES NOUVEAU-NES VULNERABLES DE LA NAISSANCE A 7 ANS EN ILE- DE-FRANCE 10 ÈME JOURNÉE DES RÉSEAUX DE PÉRINATALITÉ- 09.10.

PARCOURS DE SANTE DES NOUVEAU-NES VULNERABLES DE LA NAISSANCE A 7 ANS EN ILE- DE-FRANCE 10 ÈME JOURNÉE DES RÉSEAUX DE PÉRINATALITÉ- 09.10. PARCOURS DE SANTE DES NOUVEAU-NES VULNERABLES DE LA NAISSANCE A 7 ANS EN ILE- DE-FRANCE 10 ÈME JOURNÉE DES RÉSEAUX DE PÉRINATALITÉ- 09.10.2015 Le rôle du CAMSP dans la prise en charge de l enfant vulnérable

Plus en détail

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61 Gynécologie - Obstétrique 2012 61 Formation de réanimation en salle de naissance sur simulateur Référents Professeur Charlotte CASPER et Docteur Corinne ASSOULINE Acquérir et actualiser les connaissances

Plus en détail

Sites opératoires et salles d intervention

Sites opératoires et salles d intervention Sites opératoires et salles d intervention PRINCIPES DU BORDEREAU L évolution et le développement de la technicité des soins ont fait du bloc opératoire traditionnel un centre d activités en interaction

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL TRAME DES ELEMENTS MEDICAUX INDISPENSABLES POUR L ADMISSION NOM : Prénom :.. NOM de Jeune Fille :. Date de naissance :... Médecin adresseur :... Motif d hospitalisation

Plus en détail

TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE

TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE section temps de travail TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE PREMIER CHAPITRE : FACILITES HORAIRES POUR RAISONS Dernière mise à jour : Septembre 2012 TEXTES APPLICABLES

Plus en détail

LES ACTES D ÉCHOGRAPHIE RÉALISÉS PAR LES SAGES-FEMMES

LES ACTES D ÉCHOGRAPHIE RÉALISÉS PAR LES SAGES-FEMMES Octobre 2008 Travail réalisé par Philippe VIOSSAT Sage-femme Échographiste Expert LES ACTES D ÉCHOGRAPHIE RÉALISÉS PAR LES SAGES-FEMMES Les compétences des sages-femmes en matière d échographie ont été

Plus en détail

camarada, Genève L Espace-Enfant (EE) a été ouvert exclusivement pour les enfants des participantes du projet, le mercredi matin.

camarada, Genève L Espace-Enfant (EE) a été ouvert exclusivement pour les enfants des participantes du projet, le mercredi matin. camarada, Genève «Organisation et réalisation du cours de langue basé sur des scénarios ayant trait à la grossesse, à la naissance et aux premières années de vie de l enfant» camarada est un centre pour

Plus en détail

Maison de l a naissance Maternité de la Clinique Jules Verne 2-4 Route de Paris / 44300 Nantes

Maison de l a naissance Maternité de la Clinique Jules Verne 2-4 Route de Paris / 44300 Nantes AT I O N À P R É PA R NT CHEME L A C C O U Maison de l a naissance Maternité de la Clinique Jules Verne 2-4 Route de Paris / 44300 Nantes 02 51 17 18 18 / w w w. c l i n i q u e j u l e s v e r n e. f

Plus en détail

HAD POUR QUELLES PATIENTES?

HAD POUR QUELLES PATIENTES? HAD POUR QUELLES PATIENTES? HAD - APHP POLE MERE/ENFANT OBSTETRIQUE Nicole Berlo-Dupont Sage-femme cadre supérieur La prise en charge en HAD répond à une définition du code de Santé Publique : art R.712-1

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Pour vous inscrire veuillez vous présenter au bureau des rendez-vous

Plus en détail

LABEL ORIENTATION POUR TOUS

LABEL ORIENTATION POUR TOUS REGION AUVERGNE LABEL ORIENTATION POUR TOUS Raison sociale et adresse des organismes partenaires : Nom et coordonnées du responsable de la coordination : Date d'envoi du dossier : SERVICE PUBLIC DE L ORIENTATION

Plus en détail

Livret d accueil Maternité

Livret d accueil Maternité Centre Hospitalier Dr RECAMIER BELLEY Livret d accueil Maternité Chef de service : Docteur Yves GALLOT Votre sage-femme ou médecin référent :... Lignes directes : Secrétariats : 04 79 4259 77 ou 04 7942

Plus en détail

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap CHARTE ROMAIN JACOB La Charte Romain Jacob pour l accès aux soins des personnes en situation de handicap en France, a fait l objet d

Plus en détail

CONFERENCE D EXPERTS. SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation

CONFERENCE D EXPERTS. SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation CONFERENCE D EXPERTS SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation Avec le concours de la Société Française de Médecine d Urgence et de la Société de Réanimation de Langue Française «Réception

Plus en détail

Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine

Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine 1. Les avis favorables IVG médicamenteuses Vaccinations étendues à l entourage de la femme enceinte, à définir avec le haut conseil à la santé publique

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN Premier Service de soins de suite périnatals à Paris Etablissement privéparticipant au service public hospitalier. Organisme gestionnaire: Association HORIZONS Siège

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative)

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) Première partie : Protection générale de la santé Livre I er Protection des personnes en matière de santé Titre I er Droits des personnes malades

Plus en détail

Naître à l hôpital Daler

Naître à l hôpital Daler Naître à l hôpital Daler Sommaire Se préparer à la naissance 5 Quand se rendre à la maternité 6 Il faut prendre avec vous 8 L heure est arrivée, la naissance 10 Votre séjour en maternité 15 Votre retour

Plus en détail

Cadre de coopération avec les associations de patients et d usagers

Cadre de coopération avec les associations de patients et d usagers Cadre de coopération avec les associations de patients et d usagers 1 Préambule La HAS est une autorité administrative indépendante. Dans le cadre de ses missions 1, elle est amenée à conduire des expertises

Plus en détail

FORMATION BALLON FORME

FORMATION BALLON FORME FORMATION BALLON FORME FRANCE 2015 Méthode Ballon Forme couple Prénatal et postnatal exercices de base FORMATRICE : DANIELLE FOURNIER Cofondatrice de Ballon Forme Maîtrise en sciences de l activité physique

Plus en détail

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison Sortie de maternité préparez votre retour à la maison Sommaire 1 Préparez votre retour à la maison avant l accouchement 3 2 Qui solliciter pour assurer mon suivi et celui de mon bébé? 3 3 Combien de jours

Plus en détail

Vous avez choisi d accoucher au Centre Hospitalier de Marne-La-Vallée.

Vous avez choisi d accoucher au Centre Hospitalier de Marne-La-Vallée. 2-4, Cours de la Gondoire 77600 JOSSIGNY Tél. : 01 61 10 61 10 (Document réalisé par le service de Gynécologie-Obstétrique et la Cellule Communication V2 2013) - - - 2 - Vous avez choisi d accoucher au

Plus en détail

22.10.2013 MODE D EMPLOI DU CARNET DE RECENSEMENT

22.10.2013 MODE D EMPLOI DU CARNET DE RECENSEMENT MODE D EMPLOI DU CARNET DE RECENSEMENT PROGRAMME BACHELOR FILIÈRE SAGE-FEMME DÈS 2012 1 Titre principal CONSIGNES Le carnet doit être rempli durant toute la durée du stage, sous la responsabilité de l

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

MATERNITÉ INFORMATIONS PRATIQUES

MATERNITÉ INFORMATIONS PRATIQUES MATERNITÉ INFORMATIONS PRATIQUES BIENVENUE La Maternité de l Hôpital de La Tour est heureuse de vous accueillir et de vous accompagner dans votre projet de naissance. Vous serez entourés par une équipe

Plus en détail

Dispositions déclarées contraires à la Constitution :

Dispositions déclarées contraires à la Constitution : Loi n 2011-940 du 10 août 2011 modifiant certaines dispositions de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires Texte définitivement

Plus en détail

Souffrance et travail Prévention des RPS. Quels acteurs? Quelles ressources?

Souffrance et travail Prévention des RPS. Quels acteurs? Quelles ressources? Souffrance et travail Prévention des RPS Quels acteurs? Quelles ressources? CAPRPS FNP 19 juin 2015 1 Réglementation exigeante et orientations affirmées des politiques publiques L4121 Code du travail :

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

http://naissance.ws/ciane/

http://naissance.ws/ciane/ http://naissance.ws/ciane/ 1 la De la SATISFACTION aux DROITS des PARENTS Le CIANE Collectif Interassociatif Autour de la NaissancE http://naissance.ws/ciane/ 2 3 4 - L absence de choix et d alternative

Plus en détail

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc.

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. Plan La profession sage-femme Le baccalauréat Duo stage et maïeutique Évaluation

Plus en détail

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Gilles BAGOU anesthésiste réanimateur urgentiste SAMU-69, CHU-Lyon Gilles BAGOU - SAMU-69 - Lyon 1 déclaration de conflits d intérêt mon intervention

Plus en détail

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 Un infirmier dans une chambre de la clinique Nest. La qualité des infrastructures est une priorité avec un ascenseur, un bloc opératoire et la climatisation dans chaque chambre.

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

Le!Tutorat!Santé!Ile/de/France!avec!l AESFB,!l AESFF,!l AESFP! et!l AESF!PSA

Le!Tutorat!Santé!Ile/de/France!avec!l AESFB,!l AESFF,!l AESFP! et!l AESF!PSA Le guide du futur Etudiant Sage-Femme 2 Cherslecteurs, Le Tutorat Santé Ile de France est heureux de vous présenterleguidedufuturétudiantsage=femme Conçu par des étudiants des écoles de Foch, Baudelocque,

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

Formation Ballon Forme

Formation Ballon Forme Formation Ballon Forme France 2014 Méthode Ballon Forme couple Ballon Forme prénatal et postnatal exercices de base Formatrice : Danielle Fournier Cofondatrice de Ballon Forme Scolarité de maîtrise en

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

1. Comment se déroule un accouchement?

1. Comment se déroule un accouchement? chapi tre 7 L accouchement Vous êtes auxiliaire de puériculture en maternité, Mme H. se présente aujourd'hui pour accoucher, elle est inquiète, c'est son premier bébé. Vous lui expliquez les différentes

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

L'entretien préalable avec le magistrat instructeur a eu lieu le 6 août 2003.

L'entretien préalable avec le magistrat instructeur a eu lieu le 6 août 2003. CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE HAUTE-NORMANDIE RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES DU 31 MARS 2004 SUR LA GESTION DE L'HOPITAL LOCAL DE BRETEUIL-SUR-ITON (Exercices 1997 et suivants) I - RAPPEL DE LA

Plus en détail

La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone?

La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone? La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone? UNE NAISSANCE DANS LE NORD AVEC UNE SAGE-FEMME AUTOCHTONE «J ai eu le privilège d assister à une belle naissance.

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Association canadienne de protection médicale Service de gestion des risques La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Dr Robert Sabbah, FRCSC président de l

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE

LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE LA DECLARATION DE GROSSESSE Vous devez établir la déclaration de grossesse de votre patiente dans le premier trimestre de sa grossesse à l'aide de l'imprimé «Premier

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

L assurance maternité

L assurance maternité CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES L assurance maternité Mise à jour : Février 2015 L assurance maternité Lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez bénéficier de l assurance maternité en tant

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 04/09/1985 Origine : ASS Réf. : ASS n 95/85 n / n / n / - des Caisses Régionales d'assurance Maladie (pour attribution)

Plus en détail

Environnement et santé: pour une meilleure prévention des risques sanitaires liés à l'environnement

Environnement et santé: pour une meilleure prévention des risques sanitaires liés à l'environnement Strasbourg, le 26 mars 2009 AP/CAT (2009) 12 ACCORD EUROPEEN ET MEDITERRANEEN SUR LES RISQUES MAJEURS (EUR-OPA) RECOMMANDATION 1863 (2009) DE L ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE Environnement et santé: pour une

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail