Collège international Noisy Le Grand. Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collège international Noisy Le Grand. Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes"

Transcription

1 Collège international Noisy Le Grand Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes

2 Bilan année Avec la classe de 6 ème de Mme Canale

3 1. 20 déc. 12 Phasage travaux, architecture et plans 1. Introduction Que savez-vous du projet? Qui fait quoi? Où ça se passe? Jusque quand? Les grandes périodes du chantier 2. Le phasage des travaux et métiers Jeu des étapes Les travaux sur l échelle du temps 3. Le plan Qui fait quoi? Les différents types de plans A quoi servent-ils? La perspective par rapport au plan 4. Le plan masse environnemental Quelles informations délivre-t-il? Légende et repérage

4 Reliez dans l ordre chronologique le nom de l étape avec son image Aménagements intérieurs 5 Terrassements et fondations Structure du bâtiment (gros œuvre) 3 Travaux extérieurs Sondages, études de sols et déboisement 6

5 Le Chantier sur l échelle du temps Sept Sept. 2014

6 Le Plan Masse Environnemental

7

8

9

10

11

12

13 2. 24 janv. 13 Plan masse environnemental et dispositifs 1. Gestion d énergie Panneaux solaires photovoltaïques Panneaux solaires thermiques Course du soleil 2. Aménagements paysagers Toiture végétalisée Noues paysagères Cuve de récupération Bassin de rétention

14

15

16

17

18 3. 12 fév. 13 Forum métiers Salle 1 Une juriste secteur privé Une Juriste secteur pbulic Une responsable ressources humaines Salle 2 Un architecte Un archéologue Un dessinateur Une ingénieur d études TP Un conducteur de travaux Un chargé de maintenance Salle 3 Un électricien Un plombier Un technicien chauffage-ventilation Un maître Compagnon 5 points thématiques Ressources humaines Sanitaire et social Environnement Communication BTP Campus des métiers

19 Vidéos

20 4. 28 fév. 13 Gestion d énergie, effet de serre et changement climatique 1. Gestion d énergie Représentation collective L analyse des professionnels La conception bioclimatique La performance énergétique 2. Effet de serre De quoi s agit-il? Comprendre en images Le changement climatique

21 5. 15 avr. 13 Visite guidée du chantier Diaporama https://plus.google.com/photos/ /albums/ ?authkey=cjwyi8s-wsmo_ge

22 Avis et ressentis du collège Témoignages de Mme Torres, Mme Canale et des collégiens

23 Questionnaire soumis aux élèves 1. Comment avez-vous ressenti le projet? 2. Quelles sont les connaissances que vous ont apportés ce projet? 3. Comment vous êtes vous sentis dans le groupe? 4. Est-ce que cette action vous a permis de mieux comprendre ce que sont les énergies renouvelables et comment il est possible de les mettre en place? 5. Est-ce que le temps passé sur le projet vous a paru suffisant? Ou trop long? Ou pas assez long? 6. Est-ce que le projet vous a paru compliqué? Si oui, donnez des raisons. 7. Qu'est-ce que vous aimeriez améliorer si l'on refaisait le même projet?

24 Les points forts Ce qui peut s améliorer Synthèse du questionnaire soumis aux 20 élèves participant au projet : -16 ont aimé et ont profité du projet, ils disent avoir appris des choses sur la construction des bâtiments; sur le chantier et sur les énergies renouvelables (panneaux solaires ). - 4 élèves disent ne pas avoir aimé le projet et ne rien avoir appris car ils connaissaient déjà. 3 d'entre eux l'ont trouvé trop long. (parmi les 4, 1 élève était absente le jour de la visite du chantier!). La majorité a trouvé que le projet n'était pas compliqué. Ils ont trouvé que l'échange avec Marie-Laure était bien et que même si c'était compliqué (comme le plan), ils ont pu poser des questions et ils ont été attentivement écoutés. Ils aimeraient poursuivre le projet l'année prochaine ensemble et suivre le chantier de construction. Un élève a proposé d'aller chez EDF pour voir comment ils redistribuent l'électricité. Ils souhaitent aussi plus de sorties/visites. Voilà en résumé une petite année de coopération qui s'est déroulée dans la bonne humeur mais qui fut néanmoins studieuse et enrichissante tant au niveau des connaissances que des relations humaines. Liens avec les apprentissages

25 Suggestions pour la poursuite du projet Continuer le projet avec les mêmes élèves Renouveler le forum des métiers Organiser une intervention sur la gestion de l énergie avec des 3 ème (théorie en classe + sortie chantier) Mener une réflexion sur le pôle collège ouvert via un groupe de travail issu du comité de pilotage E3D (labellisation)

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

Le cours de la Bièvre façonne le paysage. remblais rue Brillat-Savarin

Le cours de la Bièvre façonne le paysage. remblais rue Brillat-Savarin SEMAPA / Ville de Paris Le cours de la Bièvre façonne le paysage remblais rue Brillat-Savarin La poterne des peupliers en 1867 La poterne des peupliers Etude de faisabilité mars 2002 Projet P. Riboulet,

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

Expert en conception d équipements sportifs durables depuis 25 ans. «Le centre aquatique de demain» 14 ème congrès de l AQLP

Expert en conception d équipements sportifs durables depuis 25 ans. «Le centre aquatique de demain» 14 ème congrès de l AQLP Expert en conception d équipements sportifs durables depuis 25 ans «Le centre aquatique de demain» 14 ème congrès de l AQLP www.octant-architecture.fr Septembre 2013 Sommaire L agence Octant Architecture

Plus en détail

Extrait de la réglementation thermique RT2012

Extrait de la réglementation thermique RT2012 Extrait de la réglementation thermique RT2012 LES EXIGENCES Pour répondre à la RT 2012 il conviendra de respecter 3 exigences : - Bbio > Bbio max - Cep > Cep max - Tic > Tic de référence LE COEFFICIENT

Plus en détail

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr disponible dès le 2 novembre 2015 UNE BIEN BELLE BOITE A OUTILS POUR L AUTOCONSTRUCTEUR! tout ce qu il faut savoir avant de se lancer dans

Plus en détail

Presentation projet ADEME

Presentation projet ADEME Hydro Aluminium Presentation projet ADEME Le 11 OCTOBRE 2004 à Sophia Antipolis Au travers du protocole de Kyoto (1997), la France s est engagée à revenir en 2010 au niveau d émission de gaz à effet de

Plus en détail

Semaine Ecole Entreprise 2015

Semaine Ecole Entreprise 2015 Semaine Ecole Entreprise 2015 Du 16 au 21 novembre 2015 Thème : «Développement durable : tous les métiers bougent et innovent» PROGRAMME DE LA SEMAINE Page 1 Journée Rencontre Entreprise Enseignants «L

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» 2014-231 / 4-7 du 15/04/2014 Pour toute question : Service Emploi

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

bois, verre et aluminium pour une façade décologique DOSSIER DE PRESSE

bois, verre et aluminium pour une façade décologique DOSSIER DE PRESSE bois, verre et aluminium pour une façade décologique DOSSIER DE PRESSE Protection solaire, isolation thermique et luminosité avec PILKINGTON Pilkington est l un des fabricants les plus importants au monde

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

L Énergie Solaire. Synthèse. L énergie solaire, c est quoi? Renouvelable et durable? L énergie solaire, c est quoi? Le savais-tu?

L Énergie Solaire. Synthèse. L énergie solaire, c est quoi? Renouvelable et durable? L énergie solaire, c est quoi? Le savais-tu? L Énergie Solaire Synthèse L énergie solaire, c est quoi? Renouvelable et durable? C est l énergie produite à partir du rayonnement du soleil. Avantages L énergie solaire, c est quoi? Il y différentes

Plus en détail

APPEL A PROJETS Le «off» du développement durable. Construction d un groupe scolaire, d une salle polyvalente et d un centre de loisirs

APPEL A PROJETS Le «off» du développement durable. Construction d un groupe scolaire, d une salle polyvalente et d un centre de loisirs APPEL A PROJETS Le «off» du développement durable Session 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE Construction d un groupe scolaire, d une salle polyvalente et d un centre de loisirs Mairie de la Fare les Oliviers

Plus en détail

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie 35 organismes HLM de Haute-Normandie Acteurs du développement durable du territoire Référentiel régional de qualité environnementale Une base de discussion

Plus en détail

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE Secteur d activité Construction France, Picardie et Beauvaisis Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE DEFINITION Le Bâtiment : qu est-ce que c est? - Il comprend la construction d'édifices très

Plus en détail

Appel à financement participatif

Appel à financement participatif Appel à financement participatif pour installer des fours solaires de quartier à Saint-Martin-d'Hères (Isère) Communiqué de presse mars 2014 Appel au financement participatif pour finaliser le projet de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maitrise de l énergie et énergies renouvelables de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Franck ROTURIER Directeur de l Environnement, du Développement Durable et des Risques Majeurs de la Ville de Narbonne à Narbonne, vers

Plus en détail

Build Up Skills France

Build Up Skills France Build Up Skills France Paris 13 février 2013 Les impacts du DD sur l apprentissage BTP Un impact professionnel: Evolution des compétences propres à chaque métier du bâtiment Développement de compétences

Plus en détail

Concours Batissiel 2015 Collège les villanelles

Concours Batissiel 2015 Collège les villanelles Concours Batissiel 2015 Collège les villanelles Vous aimez les poissons, l'eau, l'océan, si vous n'avez pas peur, prenez de la profondeur!!! Plan Citadelle de Lille The Hebrew University of Jerusalem The

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT ET ANNEXES IBN SINA Projet de développement solidaire Avril 2014 CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU BATIMENTS ET ANNEXES IBN SINA La construction du

Plus en détail

Introduction à l éco-construction. L Architecture Bioclimatique. Les Matériaux et leurs propriétés. La gestion des flux au sein d une construction

Introduction à l éco-construction. L Architecture Bioclimatique. Les Matériaux et leurs propriétés. La gestion des flux au sein d une construction Introduction à l éco-construction L Architecture Bioclimatique Les Matériaux et leurs propriétés La gestion des flux au sein d une construction L'éco-construction en pratique La thèmatique, repérage de

Plus en détail

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement Bachelor de l EME Coordinateur Environnement Bac +3 Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement École des Métiers de l Environnement - Campus de Ker Lann

Plus en détail

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault 1 - La note de calcul RT 2005, un document pour l instruction 2 Le diagnostic de performance énergétique dans le neuf : Qui, Quoi, Comment? 3 Information sur la solution technique ST 2007-002 relative

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers

Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers Mathieu Lefebvre Expert Transversal Infrastructures CTB Burundi Financé par : Gouvernement du Burundi Constats au Burundi Equilibristes

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

> Chef de projets. > Les activités. Les missions. > Les qualités et compétences requises. > Les caractéristiques du métier. Le niveau de formation

> Chef de projets. > Les activités. Les missions. > Les qualités et compétences requises. > Les caractéristiques du métier. Le niveau de formation > Chef de projets Identifier les besoins et définir les objectifs, les moyens, les actions et les résultats attendus du projet en collaboration avec les autres acteurs du projet. Gérer les ressources humaines

Plus en détail

Bienvenue à l ESTP. Conducteurs de Travaux sous statut d étudiant ou d apprenti

Bienvenue à l ESTP. Conducteurs de Travaux sous statut d étudiant ou d apprenti Bienvenue à l ESTP Conducteurs de Travaux sous statut d étudiant ou d apprenti Directeurs depuis 1891 Léon Eyrolles (1891-1945) Marc Eyrolles (1945-1978) Serge Eyrolles (1978-2008) Florence Darmon (1 er

Plus en détail

Licence professionnelle Génie climatique à qualité environnementale

Licence professionnelle Génie climatique à qualité environnementale Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Génie climatique à qualité environnementale Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

Métiers d études BTP

Métiers d études BTP Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études BTP Direction technique Ingénieur avant-vente ou affaires Dessinateur,

Plus en détail

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Claudio Buccola Ingénieur HES / MAS EPFL claudio.buccola@amstein-walthert.ch 02 avril 2012 Sommaire - 1 ère partie: Introduction - Objectif

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

Futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres

Futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres Futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres > Dossier de presse Pose de la première pierre du futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres Vendredi 20 février

Plus en détail

Maison. Solidarité. de la COMMUNIQUE DE PRESSE ORTHEZ AQUITAINE

Maison. Solidarité. de la COMMUNIQUE DE PRESSE ORTHEZ AQUITAINE COMMUNIQUE DE PRESSE Maison de la Solidarité ORTHEZ AQUITAINE La MSD d Orthez vient de recevoir la certification HQE, la Labellisation BBC et le passeport International Bâtiment Durable C est le premier

Plus en détail

Construction durable : de la theorie a la pratique. Bâtiments logistiques 8 avril 2009

Construction durable : de la theorie a la pratique. Bâtiments logistiques 8 avril 2009 Construction durable : de la theorie a la pratique. Bâtiments logistiques 8 avril 2009 La définition d une stratégie énergétique à l échelle du bâtiment ou des territoires implique, successivement, de

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE L ECOLE et REAMENAGEMENT DE L ÎLOT CAMUS à ANCENIS. Intégrer le PASSIF dans le pilotage d opération et l architecture

RECONSTRUCTION DE L ECOLE et REAMENAGEMENT DE L ÎLOT CAMUS à ANCENIS. Intégrer le PASSIF dans le pilotage d opération et l architecture RECONSTRUCTION DE L ECOLE et REAMENAGEMENT DE L ÎLOT CAMUS à ANCENIS Intégrer le PASSIF dans le pilotage d opération et l architecture L Histoire du projet LE SITE L ancienne école Maître d ouvrage : Ville

Plus en détail

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL Energie Espace Saint-Germain 30 avenue du général Leclerc 38200 Vienne Bureau d études techniques Efficacité énergétique et Energies Renouvelables DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL ENERGIE

Plus en détail

Enquête éco-construction. Bilan et résultats

Enquête éco-construction. Bilan et résultats Enquête éco-construction Bilan et résultats Introduction Lancée sur l ensemble de la région Rhône-Alpes en juin 29 par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat de Rhône-Alpes et en partenariat

Plus en détail

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE Contexte Situation Réhabilitation et extension écologique avec les principes du label "Habitat Passif" Lauréate des "100 Maisons basses Energie en région Rhônes Alpes" Marché privé : Famille CLAUDEL Surface

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Vers la maison positive

Vers la maison positive Ce guide vous est proposé par Vers la maison positive Prenez de l avance, renseignez-vous! Toutes les réponses à vos questions dans un simple guide Anticipez la RT 2020! LA MAISON POSITIVE Un monde en

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

AEU Suresnes (92) Quartier éco exemplaire Carnot-Gambetta. Contexte et déroulement de la démarche AEU

AEU Suresnes (92) Quartier éco exemplaire Carnot-Gambetta. Contexte et déroulement de la démarche AEU AEU Suresnes (92) Quartier éco eemplaire Carnot-Gambetta Contete et déroulement de la démarche AEU Synthèse AEU AEU opérationnelle Aménagement d un quartier eistant Lancement en 2008 AEU non intégrée La

Plus en détail

F1106 - Ingénierie et études du BTP

F1106 - Ingénierie et études du BTP Appellations Acousticien / Acousticienne BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP en génie climatique et énergétique Chargé / Chargée d'affaires de la construction Chargé / Chargée

Plus en détail

Entreprise Adaptée. Cahier des Charges de site internet

Entreprise Adaptée. Cahier des Charges de site internet Entreprise Adaptée Cahier des Charges de site internet INTRODUCTION Merci de remplir le formulaire ci-dessous, afin que nous puissions cerner et répondre au mieux à votre demande. Le cahier des charges

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

Ateliers Ecoquartier EOLES Quelles ambitions environnementales et énergétiques? 26 février 2013 - Salle Robespierre

Ateliers Ecoquartier EOLES Quelles ambitions environnementales et énergétiques? 26 février 2013 - Salle Robespierre Ateliers Quelles ambitions environnementales et énergétiques? 26 février 2013 - Salle Robespierre Introduction 2 La démarche de concertation engagée 1 er semestre 2010 : 1 er cycle de concertation Près

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de ressources énergétiques et énergies nouvelles de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Carnet de la rénovation : éco construction.

Carnet de la rénovation : éco construction. Dans le cadre du programme européen Interreg IV A France-Wallonie-Flandre RE-Emploi, le Cluster Eco-construction, en partenariat avec l Agence de Développement et d Urbanisme de la Sambre, Espace Environnement,

Plus en détail

formation professionnelle en BIOLOGIE DE L HABITATL sur 1 année e civile Ile de France - Alsace

formation professionnelle en BIOLOGIE DE L HABITATL sur 1 année e civile Ile de France - Alsace formation professionnelle en BIOLOGIE DE L HABITATL sur 1 année e civile Ile de France - Alsace Pour tout renseignement et futures dates en Ile De France Contacter Corinne Bullat Biologiste de l habitat

Plus en détail

Guide méthodologique POUR LES VILLES SOUHAITANT RÉALISER UN AUDIT ÉNERGÉTIQUE DU PATRIMOINE BÂTI ANCIEN

Guide méthodologique POUR LES VILLES SOUHAITANT RÉALISER UN AUDIT ÉNERGÉTIQUE DU PATRIMOINE BÂTI ANCIEN Guide méthodologique POUR LES VILLES SOUHAITANT RÉALISER UN AUDIT ÉNERGÉTIQUE DU PATRIMOINE BÂTI ANCIEN Sous l impulsion du plan bâtiment du Grenelle de l environnement, qui a fixé un objectif ambitieux

Plus en détail

commercial@ifeco.fr Port : 06 19 60 67 24 Tel : 05.31.05.00.29

commercial@ifeco.fr Port : 06 19 60 67 24 Tel : 05.31.05.00.29 2014 2017 commercial@ifeco.fr Port : 06 19 60 67 24 Tel : 05.31.05.00.29 IFECO est agréé pour dispenser s modules FEE Bat au national. Devenez un acteur du marché la rénovation thermique s logements. Obtenez

Plus en détail

Grenelle de l Environnement ; Êtes-vous prêts? Résultats de l étude menée par ARCENE et l Observatoire du BTP Basse-Normandie

Grenelle de l Environnement ; Êtes-vous prêts? Résultats de l étude menée par ARCENE et l Observatoire du BTP Basse-Normandie Grenelle de l Environnement ; Êtes-vous prêts? Résultats de l étude menée par ARCENE et l Observatoire du BTP Basse-Normandie Octobre 0 Généralités Objectifs de l étude Les orientations du Grenelle de

Plus en détail

«Vous accompagner de l idée à la réalisation»

«Vous accompagner de l idée à la réalisation» Plan Climat des Alpes-Maritimes K. Daudin 15 Novembre 2013 «Vous accompagner de l idée à la réalisation» SOMMAIRE 1 Qu est-ce que le BIM? 2 Son concept 3 Son usage 4 Quelles sont les attentes? 5 Les enjeux

Plus en détail

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN PRESENTATION Les travaux de réhabilitation des bâtiments existants se trouvent

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT VOTRE MARCHÉ ÉVOLUE ET VOUS?

PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT VOTRE MARCHÉ ÉVOLUE ET VOUS? 12 E ÉDITION PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT VOTRE MARCHÉ ÉVOLUE ET VOUS? Les rendez-vous Bâti Flash 2013-2014 S informer et être conseillé Bâtipole : centre d'information et d'exposition sur le bâtiment. PROGRAMME

Plus en détail

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille?

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Synthèse de l'étude réalisée par la SEMAEB d'avril à décembre 2014 pour le compte

Plus en détail

S U M B I O S I. http://sumbiosi.com

S U M B I O S I. http://sumbiosi.com S U M B I O S I Dossier de presse (1 ère édition-10/10/2011) Team ABC For the Solar Decathlon Europe Equipe ABC Pour le Solar Decathlon Europe Equipo ABC Para el Solar Decathlon Europe Contacts projet

Plus en détail

Parcours certifiants LES PARCOURS CERTIFIANTS

Parcours certifiants LES PARCOURS CERTIFIANTS Parcours certifiants LES PARCOURS CERTIFIANTS Parcours métier certifiant management de projets 10 Parcours métier certifiant planificateur 12 Certification planificateur 14 Parcours métier certifiant Pilote

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

FORMATIONS DIPLÔMANTES EN ALTERNANCE

FORMATIONS DIPLÔMANTES EN ALTERNANCE FORMATIONS DIPLÔMANTES EN ALTERNANCE Rentrée 2009 Page 1 «l Apprentissage est une des composantes de la politique de formation des entreprises. C est un outil clé pour le maintien de leurs performances

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE GRENOBLE

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE GRENOBLE Des écoles de la Chambre de commerce et d industrie de Grenoble IMT / INSTITUT DES MÉTIERS ET DES TECHNIQUES DOSSIER DE PRESSE visite des chantiers à l IMT 7 septembre 2012 Contact presse : laure.hochereau

Plus en détail

ANNEXE du label Bâtiment Basse Consommation prioriterre Liste récapitulative des pièces justificatives

ANNEXE du label Bâtiment Basse Consommation prioriterre Liste récapitulative des pièces justificatives ANNEXE du label Bâtiment Basse Consommation prioriterre Liste récapitulative des pièces justificatives - Version du 12 juillet 2011 - Applicable à partir du 5 septembre 2011 - REPRO10 7E NOTE IMPORTANTE

Plus en détail

Questionnaire aux acteurs du

Questionnaire aux acteurs du : Questionnaire aux acteurs du La CIREST et la commune de Saint-André mettent en place un Plan Climat Energie Territorial. Nous vous remercions de prendre le temps de remplir ce questionnaire. Qu est ce

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective DOCUMENT D INFORMATION LE SOLAIRE Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective POURQUOI UN CAMPING OU UN HOTEL A-T-IL INTERET A PASSER A L ENERGIE SOLAIRE? 1. Arguments économiques Le

Plus en détail

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Journée Solaire thermique 10 octobre 2013 Le contexte Les dates clés La chronologie du projet Les enseignements Le contexte : Rénovation des installations thermiques

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Agenda 21 de Massy Compte rendu de rencontre ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Jeudi 12 juin 2008 Salle Faro 20h30 Agenda 21 de la Ville de Massy p 1/5 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

Catalogue. Formations 2016

Catalogue. Formations 2016 Catalogue Formations 2016 Notre association Association technique, le CRER concrétise une vraie dynamique de développement de l efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Le CRER est une interface

Plus en détail

171 LOGEMENTS HPE RENNES (35) 3 ha - 8500 m² SHON Requalification espaces publics, 90 studios étudiants, 55 logements collectifs P.L.U.S., 18 villas urbaines, 3 maisons PLAI, 5 maisons en accession Mission

Plus en détail

Cahier des Charges De Site Internet

Cahier des Charges De Site Internet Cahier des Charges De Site Internet INTRODUCTION * Merci de remplir le formulaire ci-dessous, afin de pouvoir cerner et répondre le mieux possible à vos besoins. Le cahier des charges est essentiel dans

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement PROCESSUS DE CONCEPTION Piotr Kowalski MK ENGINEERING Objectif(s) de la présentation Développement du processus

Plus en détail

la plateforme des engagements

la plateforme des engagements la plateforme des engagements Index La plateforme des engagements Les 35 engagements de la COMPAGNIE électrique de bretagne Les retombées économiques L emploi local Les partenariats écoles-entreprises

Plus en détail

Cahier des Charges Site Internet

Cahier des Charges Site Internet Agence Tristanah 2 boulevard Faidherbe 76260 EU Tél : 02.35.86.83.11 www.agence-tristanah.com contact@tristanah.com SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE PROJET.. p. 3 LES OBJECTIFS

Plus en détail

au cœur des territoires

au cœur des territoires au cœur des territoires UN CIRCUIT COURT, VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT LOCAL page 2 UN COÛT GLOBAL MAÎTRISÉ page 3 POUR UNE VILLE MODERNE ET DURABLE page 4 DES USAGES INNOVANTS page 7 Un circuit court, vecteur

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES GUY LE BOTERF INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES Sixième édition Groupe Eyrolles, 1998, 1999, 2001, 2002, 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-54777-1 S OMMAIRE PRÉFACE... 13 GUIDE THÉMATIQUE... 17 FICHES

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

LA POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU PETIT PATRIMOINE RURAL NON PROTEGE

LA POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU PETIT PATRIMOINE RURAL NON PROTEGE LA POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU PETIT PATRIMOINE RURAL NON PROTEGE Ce dispositif existe depuis janvier 2003. Il a fait l objet d une convention de 3 ans, renouvelée en janvier 2006 et 2009. 1) Critères

Plus en détail

PROCÉDURE DE GESTION DES AUDITS INTERNES ET EVALUATIONS

PROCÉDURE DE GESTION DES AUDITS INTERNES ET EVALUATIONS 1/5 AUDIT INTERNE Audit : examen méthodique et indépendant qui permet de déterminer si les activités (des personnes auditées) et les résultats relatifs à la qualité répondent aux dispositions préétablies.

Plus en détail

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS CHEF DE CHANTIER Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s L enseignement de découverte professionnelle fournit

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail