L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats"

Transcription

1 L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats

2 Édito Waterforce Notre philosophie d action 3 principes essentiels Nos zones d intervention Un réseau unique qui ne cesse de démontrer sa force et son efficacité. Moyen-Orient Afghanistan Irak Iran Liban Oman Pakistan Palestine Turquie En 1998, le cyclone Mitch frappe le Nicaragua. La même année, en Chine, le fleuve Yangtze déborde et provoque des inondations sans précédent. Veolia Water se mobilise immédiatement et crée une équipe d intervention humanitaire d urgence : Veolia Waterforce. Dix ans plus tard, Veolia Waterforce s appuie sur un réseau de 500 collaborateurs à travers le monde, passionnés, experts dans leur domaine et tous bénévoles. Capables d intervenir très vite, quelle que soit la zone sinistrée, leur énergie et leur investissement nous ont permis durant toutes ces années d effectuer 40 missions dans 35 pays. Un réseau unique qui ne cesse de démontrer sa force et son efficacité. Cependant, cet engagement ne peut exister durablement sans l appui des grands acteurs de la solidarité internationale. Veolia Waterforce a donc développé des partenariats solides avec des institutions et des acteurs humanitaires de premier plan. Ils nous apportent un cadre d action structuré et des moyens de déploiement essentiels pour le succès de nos opérations sur le terrain. Confrontés à des problématiques diverses, les volontaires doivent apporter à chaque mission une réponse «sur mesure». Notre conviction est qu aucun acteur, public ou privé, n est en mesure de relever ces défis de façon isolée. C est donc à nous tous qu il appartient de renforcer notre coopération et nos synergies pour passer ensemble le cap de l action humanitaire durable. SOLIDARITÉ Veolia Waterforce aide les populations sinistrées et les pouvoirs publics locaux en apportant l expertise technique du groupe Veolia Environnement. COMPÉTENCES Veolia Waterforce dispose d un réseau d experts aux compétences et aux origines géographiques diverses, rapidement mobilisables et capables d opérer dans toutes les situations d urgence quelle que soit la zone d intervention. Veolia Waterforce constitue un réseau unique en son genre au service de l humanitaire. Responsables d usine, chefs de chantier, chimistes, microbiologistes, hydrauliciens, plombiers, informaticiens, chauffeurs mais aussi financiers ou juristes, la diversité des métiers et des nationalités fait la force de ce réseau. Ces volontaires, tous issus des filiales du groupe Veolia Environnement, sont détachés auprès de Veolia Waterforce pour des interventions d urgence ou de post-urgence de deux à trois semaines. Sept permanents, spécialistes en gestion de crise, ingénieurs hydrauliciens et experts sanitaires, évaluent les besoins, prennent en main les opérations de première urgence, encadrent et organisent l action des équipes. Pour mieux saisir la variété et la complexité de nos interventions, nous vous emmenons, grâce à cette brochure, au cœur de l action. À travers quatre exemples concrets, nous espérons vous donner une idée précise des défis que nos équipes doivent relever chaque jour sur le terrain. Thierry Vandevelde, fondateur de Veolia Waterforce PARTENARIATS Veolia Waterforce entre en action sur demande de ses partenaires, avec lesquels il a établi un accord de coopération. Tous sont acteurs de la solidarité internationale. Ainsi, cette collaboration est essentielle pour faciliter la logistique et garantir la sécurité des équipes sur le terrain. NOTRE FORCE : un réseau de 500 spécialistes, tous volontaires, mobilisables à tout moment Europe Albanie Allemagne Kosovo Serbie Asie Bangladesh Chine Corée du Nord Inde Indonésie Maldives Philippines Sri Lanka Amériques États-Unis Guadeloupe Haïti Mexique Nicaragua Pérou Salvador Venezuela Afrique Algérie Cameroun Kenya Madagascar Ouganda RD Congo Sénégal Tchad Antoine Frérot, Directeur Général adjoint de Veolia Environnement, Directeur Général de Veolia Eau 3

3 Pakistan Tremblement de terre, 8 octobre 2005 ils témoignent PartenaireS Ministère français des Affaires étrangères Unicef Caritas France moyens humains 24 h/24 un suivi organisationnel, logistique et technique depuis la France 10 volontaires se relayant sur le terrain pendant 8 semaines 140 journées/homme de mission Matériel engagé 9 tonnes de matériel spécialisé : unités mobiles de production d eau potable, réservoirs de stockage, laboratoire d analyse Assurer les besoins en eau de réfugiés 8 octobre 2005, un séisme de 7,6 sur l échelle de Richter frappe la région du Cachemire et l Afghanistan. Le bilan est lourd : morts et autant de blessés, des villes et des villages entiers anéantis, 3 millions de personnes sans abri à l approche de l hiver. Une région montagneuse, des villages éloignés et difficiles d accès, des routes endommagées et des conditions climatiques rigoureuses ne facilitent pas l acheminement de l aide humanitaire. Le ministère français des Affaires étrangères nous sollicite pour évaluer les besoins en eau immédiatement après la catastrophe. Avec l appui de Caritas France, Veolia Waterforce approvisionne en eau sinistrés dans le camp de Thuri. L opération se déroule en étroite collaboration avec les autorités locales pakistanaises et l Unicef, chargée de la coordination de l aide humanitaire internationale dans le domaine de l eau. Veolia Waterforce achemine, installe et met en route deux unités mobiles Aquaforce capables de produire jusqu à 200 mètres cubes d eau potable par jour. Il aménage un réseau pour faciliter la distribution d eau. Il gère l installation pendant deux mois et forme deux opérateurs locaux, technicien et chimiste, chargés de prendre le relais après le départ des équipes Veolia Waterforce. Le camp est approvisionné en eau pendant six mois. ACCROÎTRE NOTRE RÉACTIVITÉ RÉTABLIR EN URGENCE L ACCÈS À L EAU L Unicef est l agence retenue, au sein du système des Nations unies, pour coordonner l intervention d urgence dans les domaines de la distribution d eau et de l assainissement. Compte tenu des enjeux humains et de l exigence qu implique cette charge, nous devons nous entourer des meilleurs partenaires en la matière, qu ils émanent de la société civile ou du monde de l entreprise. Notre coopération avec Veolia Waterforce accroît notre réactivité en situation de crise et nous aide à y faire face, car au-delà de leur professionnalisme dans le domaine de l eau, ils ont eux-mêmes acquis une expérience de l action d urgence. L alimentation en eau potable de sinistrés au Pakistan est un bel exemple de notre coopération. Julien Temple, Unicef Manager, Emergency Surge Capacity, Office of Emergency Programmes Pakistanais d origine, j ai été bouleversé par les images du tremblement de terre! En pensant à mes proches, j ai voulu m investir. Volontaire Waterforce depuis un an, j ai pu apporter une aide concrète par la maîtrise de la langue, les aspects logistiques et le dialogue avec les acteurs locaux. Sur place, je me suis rendu compte à quel point le rétablissement de l accès à l eau était prioritaire en situation de crise et que c était souvent le critère retenu par les autorités pour l orientation des gens ayant tout perdu. La réactivité de Waterforce dans cette opération nous a permis de déployer à temps une installation adaptée aux besoins du camp, où 30 à 40 familles affluaient chaque jour. Ayaz Baig, volontaire, Veolia Waterforce Suite au séisme ayant frappé la région du Cachemire pakistanais (1), avec l aide de la population locale (2), le matériel a pu être rapidement acheminé et installé dans le camp (3, 4). Après quelques jours de montage et la pose d un petit réseau, l eau potable était disponible aux différents points de distribution (5)

4 Indonésie Tsunami, 26 décembre 2004 ils témoignent Partenaires Ministère français des Affaires étrangères Croix-Rouge française SIAAP, Sedif, collectivités locales, Fondation Veolia Environnement moyens humains 33 volontaires se relayant sur le terrain pendant huit mois 750 journées/homme de mission en Indonésie 300 jours de coordination et de logistique en France avec une équipe de coordination mobilisée 24 h/24 Matériel engagé 20 tonnes de matériel, dont 5 unités mobiles de production d eau potable, pompes, outillage, pièces de rechange, laboratoires mobiles d analyse de la qualité de l eau Alimenter en eau une structure de soins et une zone rurale 26 décembre 2004, un raz-de-marée frappe violemment le Sud-Est asiatique, et en particulier l île de Sumatra, en Indonésie. La vague emporte tout sur son passage et laisse la région dévastée. Les bilans humain et économique sont dramatiques. Dans la province d Aceh, au nord de l île, plus de la moitié des écoles et 77 structures de soins sont endommagées ou détruites. La mobilisation internationale pour venir en aide aux populations sinistrées est inédite. Le ministère français des Affaires étrangères et la Croix-Rouge française nous sollicitent immédiatement pour mettre en place des actions d urgence dans le domaine de l eau. Dans la région de Sigli, Veolia Waterforce alimente en eau déplacés dans 50 camps et villages. L équipe met en place deux sites de production d eau potable capables de produire 400 mètres cubes par jour. Elle assure avec 10 camions-citernes, en collaboration avec ses partenaires, la distribution intensive de l eau jusque dans les endroits les plus reculés. À Meulaboh, 33 volontaires se relaient pendant huit mois pour assurer la production d une eau potable traitée spécialement et réhabilitent intégralement le réseau de distribution de l hôpital régional. L équipe crée un nouveau réseau en polyéthylène reliant plus de 20 bâtiments entre eux. Elle assure la réfection de toutes les salles d eau. Elle forme le personnel local à l utilisation des unités mobiles de production, à la maintenance du réseau et à l électrosoudure afin d assurer la pérennité de l installation. À L ÉCOUTE DES ACTEURS LOCAUX Antoine Peigney, Croix-Rouge française, directeur des opérations internationales UNE RÉGION DÉVASTÉE J ai fait partie de la première équipe de volontaires à se rendre sur place pour rejoindre les permanents partis le surlendemain du tsunami. Comme après une bombe atomique Notre partenariat avec Veolia Waterforce remonte à 1998 et s est traduit par des opérations concrètes dans plus de 15 pays. Ce qui nous intéresse, c est la garantie de qualité apportée par ces professionnels des métiers de l eau et leur capacité à établir un diagnostic complet mais sans le feu. Que des arbres, plus aucune habitation. C était des images terribles, tout était dévasté, comme si la région avait été bombardée, rayée de la carte. C est dans des besoins. Ils sont en mesure de proposer une stratégie de réponse adaptée qui prend en compte les capacités techniques des acteurs locaux. La Croix-Rouge française, de son côté, apporte à ces spécialistes un soutien logistique et un cadre d action indépendant et impartial. cet amas de bois et de ferraille que nous nous sommes mis au travail, la tâche s annonçait difficile Jean-Charles Rochart, agent d exploitation Veolia Eau, en France 20 BÂTIMENTS À RÉHABILITER À mon arrivée, deux mois après le désastre, le village rasé est toujours sous les décombres. Un désastre d une ampleur beaucoup plus importante que ce que les médias me laissaient imaginer. Nous avons pris le relais de l équipe de volontaires précédente pour faire fonctionner les équipements de production d eau qu elle avait installés, former les techniciens locaux à leur utilisation et poursuivre les travaux d adduction d eau dans près de 20 bâtiments. Notre but : fournir le travail nécessaire pour avancer le chantier au maximum et que l équipe qui nous succède puisse en venir à bout pour donner à cet hôpital une infrastructure de qualité. Mohammed Yassine, volontaire, directeur exploitation, Veolia Eau (Redal) à Rabat, au Maroc La province d Aceh, au nord de Sumatra, est dévastée (1). Parallèlement à l installation d unités de production d eau potable pour les populations rurales (2,3, 4), Veolia Waterforce et la Croix-Rouge française ont réalisé des travaux pour la production et la distribution d eau dans l hôpital de Meulaboh (5)

5 Kosovo Conflit armé, Cameroun Épidémie de choléra, 2004 Partenaires Ministère français des Affaires étrangères ONU Kfor (Force multinationale de paix au Kosovo) Minuk (Mission intérimaire des Nations unies au Kosovo) moyens humains 200 jours de coordination et de logistique en France avec une équipe de coordination mobilisée 24 h/24 50 volontaires mobilisés : ingénieurs, techniciens, ouvriers Plus de jours de mission sur le terrain Matériel engagé 30 tonnes de matériel : unités de chloration, unités de filtration, pompes, générateurs, conduites et raccords Réhabiliter le réseau hydraulique d une ville Juin 1999, la guerre du Kosovo laisse la ville de Mitrovica déchirée entre les quartiers serbes et albanais. Son système d alimentation en eau est détérioré, les stations de pompage endommagées. Les fuites se multiplient sur le réseau. Une pénurie de chlore sévit dans tout le pays et fait craindre des risques d épidémies. La santé de la population est menacée. À la demande du gouvernement français et de l ONU, Veolia Waterforce assure la gestion de la production et la distribution d eau pour les habitants de Mitrovica. Une semaine après la fin des frappes de l Otan, notre équipe travaille sur le terrain. 50 volontaires se relaient pendant un an et partagent les conditions d extrême précarité des sinistrés. Ils réhabilitent les usines de traitement d eau de la ville. Ils réinstallent les services de la municipalité et forment les nouvelles équipes de techniciens. Aider les pouvoirs publics à lutter contre une épidémie de choléra Janvier 2004, la province du littoral camerounais et en particulier, la ville de Douala (2 millions d habitants), située en zone marécageuse, font face à une flambée épidémique de choléra. Au 4 juillet 2004, cas sont enregistrés. Les autorités locales prennent des mesures exceptionnelles de salubrité et d hygiène pour tout ce qui concerne l accès à l eau, la collecte et l évacuation des eaux usées, la gestion des déchets et l hygiène alimentaire. Le ministère de la Santé du Cameroun demande une mission d assistance auprès de l Organisation mondiale de la santé (OMS). L OMS sollicite notre expertise. Dans les plus brefs délais, nous devons identifier les sources de contamination de l eau, trouver des solutions pour limiter la transmission de la bactérie et prévenir l apparition de nouvelles épidémies. Un expert en hydraulique et un expert sanitaire analysent les différents modes d approvisionnement en eau et les systèmes d assainissement collectifs ou individuels. Ils formulent de nombreuses recommandations afin d améliorer la gestion des déchets et les conditions d hygiène. Cette mission a permis d évaluer rapidement la situation et de préconiser les mesures essentielles à mettre en place dans les quartiers de Douala où des cas de choléra avaient été détectés. taux d attaque du choléra et nombre de branchements en eau 450 Taux d attaque Nombre de branchements pour habitants Partenaires OMS Ministère de la Santé du Cameroun Ville de Douala Ministère français de la Santé moyens 15 jours d analyses et de diagnostic sur le terrain 1 laboratoire mobile d analyses bactériologiques et physico-chimiques LA PASSION DU MÉTIER DES MOYENS TECHNIQUES EFFICACES DE L URGENCE À LA PRÉVENTION ils témoignent Quarante ans d expérience au sein de Veolia Eau, dont presque dix ans d action humanitaire d urgence pour Veolia Waterforce! J ai eu la possibilité de mettre à contribution mon savoir-faire technique au service des plus démunis, aux côtés de volontaires dont la motivation n a jamais vacillé, même dans les moments les plus difficiles. Et l année passée au Kosovo en a compté plus d un. Réparer et faire tourner une usine fantôme dont dépendait l alimentation en eau de toute la ville n a pas été une mince affaire. Nous l avons fait avec les moyens du bord et notre esprit d équipe. Notre passion pour le métier nous a aidés à relever tous ces défis. La preuve, nous avons réussi à refaire travailler ensemble les techniciens serbes et albanais. Christian Arnould, ancien permanent, Veolia Waterforce La direction de l action humanitaire, qui coordonne en cas de catastrophe naturelle et/ou de situation de crise l action humanitaire d urgence de l État français, intervient aussi aux côtés de partenaires du secteur privé et des ONG. En favorisant des synergies et en apportant des solutions logistiques, nous appuyons les acteurs qui, comme Veolia Waterforce dans le domaine de l eau, ont la capacité de répondre par leur expertise aux besoins vitaux des populations éprouvées. Ce partenariat, élément essentiel de notre aide dans les crises humanitaires des dix dernières années, nous a permis de déployer efficacement des moyens techniques et un savoir-faire unique, que ce soit au Kosovo ou à travers d autres crises où Veolia Waterforce nous a toujours soutenus. Louise Avon, déléguée à l action humanitaire, ministère français des Affaires étrangères Le manque d eau potable et d assainissement fait partie des facteurs les plus importants de mauvaise santé dans les pays en voie de développement. Le choléra, causé par une bactérie contaminant notamment l eau de boisson, est responsable de près de morts chaque année. Il se déclare souvent sous la forme d épidémies explosives et difficiles à maîtriser. Une approche pluridisciplinaire est impérative, impliquant personnel de santé et spécialistes en eau et en hygiène. Sur le terrain, les experts de Veolia Waterforce ont pu établir un diagnostic sur la qualité de l eau et les conditions d hygiène dans les zones à risque et recommander des interventions adaptées à la situation locale. Leur contribution a été essentielle à la mission de l OMS auprès du ministère de la Santé. Dr Claire-Lise Chaignat, groupe spécial mondial de l OMS auprès du ministère français de la Santé

6 Nos moyens d action Aperçu de nos interventions XXXXXXXX une Activité de Recherche et développement L équipe permanente de Veolia Waterforce, avec l appui de volontaires des différentes structures de Veolia Environnement, conduit tout au long de l année des travaux de R&D appliqués à l action humanitaire. Nos objectifs : optimiser les équipements d intervention et leurs performances lors de missions d urgence ; alléger le poids du matériel ; améliorer l ergonomie et la robustesse de nos machines, leur résistance à des conditions climatiques extrêmes ; réduire les coûts de production ; simplifier l utilisation des machines tout en tenant compte des contraintes logistiques. Une simplicité indispensable pour les ONG ou les organismes locaux qui, après avoir suivi une formation technique, se verront confier les nouvelles installations. Pour apporter des améliorations réelles, Veolia Waterforce s inspire des expériences vécues au cours de ces dix dernières années et envisage sans cesse de nouvelles situations auxquelles les volontaires pourraient être confrontés sur le terrain. des partenaires engagés Pour une logistique plus performante, Veolia Waterforce s appuie sur des partenariats de confiance mis à l épreuve du terrain à plusieurs reprises. Trois types de partenaires interviennent sur nos missions : les gouvernements et institutions : l Union européenne, le ministère français des Affaires étrangères (DAH), le ministère français de l Intérieur (Sécurité civile), le ministère français de la Défense ; les agences des Nations unies : l Unicef, l OMS ; les organisations de solidarité urgentistes : la Croix-Rouge française, Caritas France, Première Urgence, Solidarités. Ces partenariats nous permettent : de mobiliser et de déplacer rapidement sur le terrain des équipements spécialisés d intervention et de secours ; d assurer la protection des volontaires en mission ; d apporter des compétences complémentaires : une meilleure connaissance du contexte local, un dialogue plus facile avec les communautés et les autorités locales. des Stages de formation à l action humanitaire Trois fois par an, Veolia Waterforce réunit une trentaine de volontaires pour quatre jours de formation à l action humanitaire. À cette occasion, des ateliers techniques permettent aux participants de se mettre en situation et de s entraîner au déploiement d un dispositif de traitement d eau d urgence, de la pompe jusqu aux rampes de distribution. Ils sont formés au montage, à la maintenance et aux contraintes de sécurité du matériel qu ils auront à installer en situation réelle. Ces formations ne sont pas seulement techniques, elles ont aussi pour but de sensibiliser les volontaires aux conditions d intervention, aux fondements de l action humanitaire et aux modes d intervention et de coopération de nos partenaires. 180 personnes, salariés de Veolia Environnement, ont d ores et déjà bénéficié de ces formations. un Atelier humanitaire à Noisy-le-Grand L atelier humanitaire de Veolia Waterforce, situé à Noisy-le-Grand, en région parisienne, est gracieusement mis à sa disposition par le Sedif (Syndicat des eaux d Île-de-France). Il sert à l assemblage, aux tests, au stockage et au conditionnement des équipements d intervention. Oman Bangladesh, production d eau potable après le cyclone Sidr. Mexique, production d eau après inondations. Corée du Nord, production d eau potable après inondations. RD Congo, expertise auprès de l Unicef pour l alimentation en eau potable. Pérou, envoi de matériel spécialisé après un séisme pour les populations sinistrées de Pisco. Soudan, production et distribution d eau potable dans les «zones de retour» post-conflit sur la rive est du Nil blanc. Oman, production d eau potable dans une zone affectée par le cyclone Gonu. Pakistan, déploiement de matériel et formation dans une zone de conflit armé. Territoires palestiniens occupés, étude pour l accès à l eau et à l assainissement de 4 villages Serbie, eau potable en zone rurale après inondations dans la région de Krusevac. Indonésie, réhabilitation d usines de production d eau après un séisme à Jogjakarta. Kenya, définition d un programme d intervention après inondations. Philippines, mission d évaluation après le cyclone Reming. Ouganda, mission d évaluation pour l accès à l eau dans les «zones de retour» des populations déplacées pendant un conflit armé. Liban, mise à disposition et installation de matériel de stockage d eau potable dans le cadre de l opération «un bateau pour le Liban» Pakistan, production et distribution d eau potable dans un camp des Nations unies pour les sinistrés du tremblement de terre au Cachemire pakistanais. Sénégal, déploiement et installation d équipements de stockage après des inondations à Dakar. États-Unis, eau potable à La Nouvelle-Orléans après le cyclone Katrina. Sri Lanka, eau potable d urgence et appui au service des eaux d Ampara après le tsunami. Indonésie, réhabilitation d un hôpital et production d eau potable en zone rurale à Sumatra. Maldives, installation de systèmes de dessalement d eau de mer dans trois atolls submergés. Irak Haïti, eau potable d urgence (Gonaïves) après la tempête tropicale Jeanne. Cameroun, expertise sanitaire à Douala après une épidémie de choléra. Tchad, amélioration de l assainissement dans les camps de réfugiés du Darfour. Madagascar, évaluation (post-urgence) suite au cyclone Gafilo. Iran, eau potable d urgence après séisme à Bam Irak, réhabilitation d infrastructures à Bagdad Sud. Algérie, détection de fuites après séisme à Boumerdès RD Congo, post-urgence après l éruption volcanique à Goma. Allemagne, eau potable d urgence suite aux inondations Inde, eau potable d urgence suite au séisme dans le Gujarat. Algérie, intervention d urgence suite aux inondations d Alger. Salvador, réhabilitation de réseaux d eau. Inde 2000 Haïti, études techniques pour le réseau d eau de Saint-Michel-de-l Attalaye Kosovo, réhabilitation d usines et de réseaux. Turquie, installation d unités de traitement. Serbie, installation d un ozoneur à Belgrade et recherche de fuites à Novi Pazar. Pakistan, assistance technique et don de matériel pour les réfugiés afghans Venezuela, évaluations et opérations d urgence. Nicaragua, intervention d urgence suite au cyclone Mitch. Chine, eau potable après inondations du Yangtze

7 52, rue d Anjou Paris France contact : Tél. : (+33) Fax : (+33) Conception et réalisation : Tél DCOM/COR/01-08/A49 - Crédit photos : Photothèques Veolia Environnement, Veolia Eau, Veolia Waterforce - Waterdev - photos des volontaires et partenaires.

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE NOMADÉIS Pionnier du conseil durable 2 1 R U E G E O R G E S A N D 7 5 0 1 6 P A R I S, F R A N C E + 3 3 ( 0 ) 1 4 5 2 4

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Pour une aide humanitaire plus efficace SOUTENEZ NOTRE FONDS D URGENCE

Pour une aide humanitaire plus efficace SOUTENEZ NOTRE FONDS D URGENCE Pour une aide humanitaire plus efficace SOUTENEZ NOTRE FONDS D URGENCE NOTRE PROJET Une urgence humanitaire est synonyme de choc, de rupture souvent brutale, liée à une crise politique, une catastrophe

Plus en détail

Rapport Financier 2009

Rapport Financier 2009 Rapport Financier 2009 ACTED - Rapport financier 2009 1 Sommaire 1. Avant propos... 3 2. Eléments principaux et significatifs 2009... 4 3. Analyse du résultat... 5 4. Emplois : Missions Sociales, Frais

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

UN SOUTIEN POUR L AVENIR. Programme de réadaptation physique

UN SOUTIEN POUR L AVENIR. Programme de réadaptation physique UN SOUTIEN POUR L AVENIR Programme de réadaptation physique Photo de couverture François Blaise/CICR Michael Kleiner/CICR Avec le soutien du CICR, les centres de réadaptation physique peuvent répondre

Plus en détail

Unités de potabilisation de l eau en situation d urgence Stations d eau potable pour villages et sites isolés Solutions globales de gestion de l eau

Unités de potabilisation de l eau en situation d urgence Stations d eau potable pour villages et sites isolés Solutions globales de gestion de l eau Unités de potabilisation de l eau en situation d urgence Stations d eau potable pour villages et sites isolés Solutions globales de gestion de l eau LMS World Water Treatment l eau potable à hauteur d

Plus en détail

Renforcement de la réponse aux situations d urgence

Renforcement de la réponse aux situations d urgence Renforcement de la réponse aux situations Lors de sa prise de fonctions en 2005, le Haut Commissaire s est engagé à veiller à ce que le HCR soit mieux armé pourfairefaceàdessituations.envertudecet engagement,

Plus en détail

TSUNAMI, UN AN APRES La Croix-Rouge française engagée dans une action humanitaire durable DOSSIER DE PRESSE - Décembre 2005 -

TSUNAMI, UN AN APRES La Croix-Rouge française engagée dans une action humanitaire durable DOSSIER DE PRESSE - Décembre 2005 - TSUNAMI, UN AN APRES La Croix-Rouge française engagée dans une action humanitaire durable DOSSIER DE PRESSE - Décembre 2005 - SOMMAIRE Avant-propos... 3 Partie I Faits et Chiffres... 4 La mobilisation

Plus en détail

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation?

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation? Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre Cette activité pédagogique offre aux élèves un aperçu des 3 pays touchés par des crises alimentaires majeures de cette année : Le Pakistan, Haïti et le

Plus en détail

Groupe de soutien à l Action Anti-Mine/Mine Action Support Group

Groupe de soutien à l Action Anti-Mine/Mine Action Support Group Groupe de soutien à l Action Anti-Mine/Mine Action Support Group Vendredi 4 avril 2008-04-07 Paris, Centre de Conférence International du Ministère des affaires Etrangères et Européennes Résumé Alors que

Plus en détail

Tsunami 10 ans après : retour sur le terrain

Tsunami 10 ans après : retour sur le terrain Communiqué de presse Tsunami 10 ans après : retour sur le terrain Dès les premières heures qui ont suivi le raz-de-marée du Golfe du Bengale du 26 décembre 2004, la Croix-Rouge luxembourgeoise a lancé

Plus en détail

AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ

AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ Pauvreté AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ Ressources nationales Aide humanitaire Sécurité Résilience Secours Information Conflit s des risques Réduction développement Aide au alimentaire

Plus en détail

legs et donations spécial LÉGUER, c est continuer à vivre CROIX-ROUGE FRANÇAISE

legs et donations spécial LÉGUER, c est continuer à vivre CROIX-ROUGE FRANÇAISE legs et donations spécial LÉGUER, c est continuer à vivre CROIX-ROUGE FRANÇAISE La Croix-Rouge en quelques dates 1864 Naissance de la Croix-Rouge française 1901 Premier Prix Nobel de la Paix attribué à

Plus en détail

LES MICRO SIMULATIONS ONU

LES MICRO SIMULATIONS ONU LES MICRO SIMULATIONS ONU LES OBJECTIFS DE LA MICRO SIMULATION ONU - Se familiariser avec les règles de procédure qu il sera nécessaire de maîtriser lors de l exercice final : LA SIMULATION ONU DU 15 MAI

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR 206 Rapport global 2011 du HCR Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. FAITS MARQUANTS Le HCR a coopéré avec les Gouvernements

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Urgence Japon : Fiche «Questions-réponses»

Urgence Japon : Fiche «Questions-réponses» Urgence Japon : Fiche «Questions-réponses» 1- Pourquoi le SPF appelle-t-il à la solidarité pour le Japon qui est un pays riche? 2- Comment le SPF se mobilise-t-il? 3- Quelle est l expérience du SPF en

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

LES PROJETS CARITATIFS D ETW-FRANCE

LES PROJETS CARITATIFS D ETW-FRANCE LES PROJETS CARITATIFS D ETW-FRANCE Embracing The World ETW distribue 100 000 bourses pour des écoliers de milieu rural en Inde. INTERNATIONAL Embracing The World (ETW) est un réseau international d organisations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006. Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain

DOSSIER DE PRESSE. Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006. Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain DOSSIER DE PRESSE Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006 Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain 68, rue Nollet, 75017 PARIS - Tél. : 01 42 26 99 00 / Fax : 01 42 26 99 01 E-mail

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 12 octobre 2015 Français Original: anglais Conférence générale Seizième session Vienne, 30 novembre-4 décembre 2015 Point

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

Dossier de presse. AGIRabcd. Association Générale des Intervenants Retraités. actions de bénévoles pour la coopération et le développement

Dossier de presse. AGIRabcd. Association Générale des Intervenants Retraités. actions de bénévoles pour la coopération et le développement Dossier de presse AGIRabcd Association Générale des Intervenants Retraités actions de bénévoles pour la coopération et le développement Des seniors offrent leur savoir-faire en France et dans le monde

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Réunis à Genève pour la XXX e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous, membres de ladite Conférence, avons centré

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005. Les derniers projets acceptés par la Fondation Ensemble

Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005. Les derniers projets acceptés par la Fondation Ensemble Newsletter N 2 - Février 2006 Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005 Les derniers projets acceptés par la Fondation Ensemble Zoom sur Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI. Dr Max MILLIEN

CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI. Dr Max MILLIEN CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI Dr Max MILLIEN PLAN DE LA PRESENTATION Coup d œil sur les menaces et catastrophes naturelles en Haïti Vulnérabilité d Haïti par rapport

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

Donner pour un monde meilleur. Le guide du donateur responsable. Fédération européenne pour l éthique et le développement durable

Donner pour un monde meilleur. Le guide du donateur responsable. Fédération européenne pour l éthique et le développement durable Fédération européenne pour l éthique et le développement durable Donner pour un monde meilleur Le guide du donateur responsable, 2008 ISBN : 978-2-212-53955-4 2 boulevard Albert-Premier 94130 Nogent-sur-Marne

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT UNCTAD/ITE/IIT/2005/3 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Genève COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT Études de la CNUCED sur les

Plus en détail

Répondre aux urgences dans le monde

Répondre aux urgences dans le monde «Printemps de la solidarité mondiale» 2011 Répondre aux urgences dans le monde L aide d urgence est au cœur de l activité du Secours populaire. Urgence Japon Un séisme et un tsunami sans précédent ont

Plus en détail

Recherche de solutions durables

Recherche de solutions durables L un des principaux objectifs de la protection internationale est la recherche de solutions au sort des réfugiés. Pourtant, des millions de réfugiés à travers le monde s enlisent dans des situations d

Plus en détail

Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009

Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009 Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009 Document de travail. Copyright Yves Sandoz. A ne pas citer ni reproduire Ouverture du Séminaire Ire demi-journée:

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION 2013

NOTE D ORIENTATION 2013 NOTE D ORIENTATION 2013 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration

Plus en détail

70 Rapport global 2013 du HCR

70 Rapport global 2013 du HCR Une déplacée prépare à manger dans une cuisine de fortune installée sur le terrain de l église catholique romaine de Bossangoa (République centrafricaine). 70 Rapport global 2013 du HCR L engagement auprès

Plus en détail

Notes de l allocution sur la Syrie prononcée par Conrad Sauvé devant le Comité permanent des affaires étrangères de la Chambre des communes

Notes de l allocution sur la Syrie prononcée par Conrad Sauvé devant le Comité permanent des affaires étrangères de la Chambre des communes Notes de l allocution sur la Syrie prononcée par Conrad Sauvé devant le Comité permanent des affaires étrangères de la Chambre des communes Le 24 février 2014 à 15 h 30 Merci, Monsieur le Président. Et

Plus en détail

Agence japonaise de coopération internationale

Agence japonaise de coopération internationale Agence japonaise de coopération internationale L approvisionnement en eau financé par l aide japonaise fait le bonheur des enfants cambodgiens et améliore leur santé. Sommaire Avant-propos 2 Coopération

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Projet AAA Télécoms Sans Frontières

Projet AAA Télécoms Sans Frontières FRAPPIER Mathieu Licence RT ASRI / 2006-2007 Mont de Marsan Projet AAA Télécoms Sans Frontières Annexes FRAPPIER Mathieu Page 1 Table des matières Introduction... 3 Présentation détaillée de TSF... 3 Mission

Plus en détail

Réduction des risques de catastrophes

Réduction des risques de catastrophes Réduction des risques de catastrophes FICHE-INFO ECHO shortage Faits & chiffres En 2014, 13 % des fonds humanitaires d ECHO ont été consacrés à des activités de réduction des risques de catastrophe (RRC),

Plus en détail

VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Rapport de communication sur le progrès 2011

VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Rapport de communication sur le progrès 2011 VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Rapport de communication sur le progrès 2011 VEOLIA TRANSDEV, ACTEUR DU GLOBAL COMPACT Le Groupe Veolia Transdev, en cohérence avec les valeurs portées

Plus en détail

UN MONDE POUR LES ENFANTS.

UN MONDE POUR LES ENFANTS. WORLD VISION SUISSE UN MONDE POUR LES ENFANTS. NOUS SOMMES PARTENAIRES DU RÉSEAU MONDIAL WORLD VISION ET SOUTENONS PLUS DE 100 PROJETS DANS PLUS DE 30 PAYS. 12,2 % 6,5 % 81,3 % Utilisation des dons En

Plus en détail

Solidarité Haïti : un an de mobilisation

Solidarité Haïti : un an de mobilisation Solidarité Haïti : un an de mobilisation Le 12 janvier 2010, un violent séisme frappe Haïti. Le bilan est effroyable : 220 000 morts, 300 000 blessés et 1.5 million de sans-abri. Une semaine après le désastre,

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Introduction aux risques naturels

Introduction aux risques naturels Introduction aux risques naturels Pierre OZER Département des Sciences et Gestion de l Environnement Chaque année: 100 000 orages, 10 000 inondations, milliers de séismes, milliers d incendies de forêts,

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION PRESENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION DES ACTEURS MEDICAUX HUMANITAIRES DE LA VIM S CHARGES DES INTERVENTIONS D ASSISTANCES HUMANITAIRE DANS LES SITUATIONS DES URGENCES EPIDEMIOLOGIQUES, DES CATASTROPHES

Plus en détail

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Qu entend-on par Coopération multilatérale? La coopération multilatérale est, au même titre que la coopération

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

Les inégalités contre les risques majeurs

Les inégalités contre les risques majeurs Les inégalités contre les risques majeurs Étude de cas Partie 3 I. Approfondir le dossier documentaire sur les inégalités face aux risques majeurs A. Une bibliographie Une visite à ton CDI est indispensable.

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875 Nations Unies A/AC.105/875 Assemblée générale Distr.: Générale 5 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport de

Plus en détail

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage Secrétariat assuré par le Programme des Nations Unies pour l Environnement 44 ème Réunion du Comité Permanent Bonn,

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

ALGÉRIE. Aperçu Environnement opérationnel

ALGÉRIE. Aperçu Environnement opérationnel ALGÉRIE APPE L GLOBAL Présence du HCR prévue en 2014 Nombre de bureaux 2 Total personnel 58 Effectif international 12 Effectif national 41 JEA 2 Volontaires des Nations Unies 3 Aperçu Environnement opérationnel

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

Inter Amérique : Le forum des donateurs d ADRA promouvra une plus grande mise en réseau entre les sections locales de tous les pays.

Inter Amérique : Le forum des donateurs d ADRA promouvra une plus grande mise en réseau entre les sections locales de tous les pays. Inter Amérique : Le forum des donateurs d ADRA promouvra une plus grande mise en réseau entre les sections locales de tous les pays. ADRA et les leaders de l église osent pour une photo de groupe lors

Plus en détail

internationale action

internationale action internationale action Secourir Reconstruire Innover La Croix-Rouge française dans le monde CROIX-ROGE FRANÇAISE NE TOLÉRONS ACNE SOFFRANCE. Le mot du président Humanitaire durable Il est d usage, en particulier

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique COUR DES COMPTES Synthèse du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique Janvier 2011 L emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du Tsunami du 26 décembre

Plus en détail

- Organismes Non-Gouvernementaux : - ACDI, UN-Habitat, BIRD

- Organismes Non-Gouvernementaux : - ACDI, UN-Habitat, BIRD IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES ÉQUIPE #2 MAURICASE Etudiant 1 Maeva Charles UQAM Etudiant 2 Bernard Dufour UQAM Etudiant 3 Pierre Graton UQTR Etudiant 4 Christian Kwedi Batake

Plus en détail

Proprietary Information Do not release without the express permission of the author

Proprietary Information Do not release without the express permission of the author Enjeux stratégiques & sécuritaires liés aux ressources en eau F. Galland Directeur Général d Environmental Emergency & Security Services Proprietary Information Do not release without the express permission

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Une loi française pour financer l accès à l eau

Une loi française pour financer l accès à l eau Une loi française pour financer l accès à l eau La loi Oudin-Santini permet aux collectivités territoriales françaises de s engager dans des projets de solidarité dans le domaine de l eau. ACF, Franklin

Plus en détail

Génération des forces de police Standards et Procédures

Génération des forces de police Standards et Procédures Génération des forces de police Standards et Procédures Forum régional de Yaoundé 8-10 novembre 2009 Participation aux OMP: pratiques et paramètres par Mody BERETHE Divison Police des Nations Unies/DOMP

Plus en détail

55% des français sont intéressés par un volontariat international

55% des français sont intéressés par un volontariat international Membre du groupe Le Congé de Solidarité Un outil RSE au service de vos collaborateurs L association DSF Développement Sans Frontières (DSF) est une association de solidarité internationale, reconnue d'intérêt

Plus en détail

Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN SOMMAIRE I. LISTE DES TABLEAUX... 434 II. LISTE DES GRAPHIQUES... 434 III. PRESENTATION... 435 IV. METHODOLOGIE... 435 V. SOURCE DE DOCUMENTATION... 435 Chapitre

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable Former des cadres à la conception et la gestion de projets sur le territoire Le master intégre les critères de durabilité

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

DURABILITÉ, ACTIVITÉS CIBLÉES ET EXCELLENCE

DURABILITÉ, ACTIVITÉS CIBLÉES ET EXCELLENCE DURABILITÉ, ACTIVITÉS CIBLÉES ET EXCELLENCE Table des matières 2 4 L organisation L UNOPS dans le monde 6 12 20 La gestion durable de projets Les infrastructures durables Les achats responsables 27 27

Plus en détail

Strasbourg. 21ème «Rendez-vous de l Urgence» Jeudi 24 novembre 2011. «La Médecine de Catastrophe»

Strasbourg. 21ème «Rendez-vous de l Urgence» Jeudi 24 novembre 2011. «La Médecine de Catastrophe» Strasbourg 21ème «Rendez-vous de l Urgence» Jeudi 24 novembre 2011 «La Médecine de Catastrophe» 1 Médecine de catastrophe Création et évolution du concept en France (et en Europe) Le passage de l individuel

Plus en détail

Projet associatif d Action Contre la Faim

Projet associatif d Action Contre la Faim Projet associatif d Action Contre la Faim Adopté par l Assemblée Générale du 18 juin 2011 PREAMBULE Ce projet est un cadre de référence ordonnant nos valeurs et les principes directeurs de notre action,

Plus en détail

*1407229* TD/B(S-XXVIII)/2. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

*1407229* TD/B(S-XXVIII)/2. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 2 juillet 2014 Français Original: anglais TD/B(S-XXVIII)/2 Conseil du commerce et du développement Vingt-huitième

Plus en détail

BWC/MSP/2010/MX/INF.2

BWC/MSP/2010/MX/INF.2 Réunion des États parties à la Convention sur l interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction BWC/MSP/2010/MX/INF.2

Plus en détail

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005)

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005) INSTITUT INTERNATIONAL DU FROID Organisation intergouvernementale pour le développement du froid INTERNATIONAL INSTITUTE OF REFRIGERATION Intergovernmental organization for the development of refrigeration

Plus en détail

Dr. Maurice Lamontagne, Séismologue, Recherche sur les tremblements de terre Commission géologique du Canada

Dr. Maurice Lamontagne, Séismologue, Recherche sur les tremblements de terre Commission géologique du Canada Dr. Maurice Lamontagne, Séismologue, Recherche sur les tremblements de terre Commission géologique du Canada Maurice Lamontagne est ingénieur-géologue. Sa thèse de doctorat traitait des tremblements de

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping. www.mapaction.org

Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping. www.mapaction.org Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping MapAction est une ONG internationale, fournissant des plans et d autres services informatiques pour aider les organisations humanitaires sur le

Plus en détail

RECHERCHE SUR LA SCIENCE JURIDIQUE DES RESSOURCES ENVIRONNEMENTALES DE LA CHINE CONTEMPORAINE

RECHERCHE SUR LA SCIENCE JURIDIQUE DES RESSOURCES ENVIRONNEMENTALES DE LA CHINE CONTEMPORAINE RECHERCHE SUR LA SCIENCE JURIDIQUE DES RESSOURCES ENVIRONNEMENTALES DE LA CHINE CONTEMPORAINE CAI Shouqiu, professeur à la Faculté de droit de l Université de Wuhan, président de l Académie du droit de

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

Parrainez une fille, investissez dans son avenir.

Parrainez une fille, investissez dans son avenir. photos - Roger Job - Plan Comme Marie Gillain, parrainez une fille avec PLAN! «Grâce à ma filleule, j ai été le témoin privilégié des actions de PLAN sur le terrain. À travers ses yeux, j ai réalisé que

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions :

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions : SELECTION DES 14 PAYS PARTENAIRES DE LA COOPERATION GOUVERNEMENTALE : EXPLICATION DE LA DECISION DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 MAI 2015 Les pays suivants sont sélectionnés comme pays partenaires de la

Plus en détail

FACE À L URGENCE LE PROTESTANTISME SE MOBILISE APPEL A LA SOLIDARITE EN FAVEUR DES POPULATIONS D IRAK ET DE SYRIE

FACE À L URGENCE LE PROTESTANTISME SE MOBILISE APPEL A LA SOLIDARITE EN FAVEUR DES POPULATIONS D IRAK ET DE SYRIE FACE À L URGENCE LE PROTESTANTISME SE MOBILISE APPEL A LA SOLIDARITE EN FAVEUR DES POPULATIONS D IRAK ET DE SYRIE IRAK ET SYRIE : FACE A L URGENCE LE PROTESTANTISME SE MOBILISE Le comité des appels d urgence

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

_catastrophes naturelles. «accompagner des hommes, reconstruire leur habitat» La Fondation Abbé Pierre au cœur de la post-urgence

_catastrophes naturelles. «accompagner des hommes, reconstruire leur habitat» La Fondation Abbé Pierre au cœur de la post-urgence _catastrophes naturelles «accompagner des hommes, reconstruire leur habitat» La Fondation Abbé Pierre au cœur de la post-urgence «Il faut s aider. Tout simplement pour que les humbles ne soient plus humiliés.

Plus en détail

Chapitre 7. Contribuer à l effort de solidarité internationale

Chapitre 7. Contribuer à l effort de solidarité internationale Chapitre 7 Contribuer à l effort de solidarité internationale Chapitre 7 Contribuer à l effort de solidarité internationale L a mondialisation offre aux économies développées des défis et des perspectives

Plus en détail

SRI LANKA un infirmier du SDIS du Rhône au cœur de l action

SRI LANKA un infirmier du SDIS du Rhône au cœur de l action Reportage SRI LANKA un infirmier du SDIS du Rhône au cœur de l action 2 Edito Après les départs des docteurs Pierre MARIA (Indonésie en 2006 avec la sécurité civile) et Maxime TAVERNIER (Madagascar en

Plus en détail

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 49 e Réunion du Comité permanent Punta del Este, Uruguay, 1 er juin 2015 SC49 03 Surplus de fonds administratifs 2014, état du financement des délégués

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

MOYEN- AFRIQUE. Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban).

MOYEN- AFRIQUE. Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban). Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban). MOYEN- HCR/ L. ADDARIO AFRIQUE 116 Appel global 2015 du HCR - actualisation

Plus en détail