Le magazine de la filière électriquemagazine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le magazine de la filière électriquemagazine"

Transcription

1 Le magazine de la filière électriquemagazine N 53 - JUIN-JUILLET ISSN Profession installateur/ prescripteur 3F : la RT2012 avec des solutions simples et éprouvées Profession fabricant Philips Lighting : une politique distribution forte Profession négociant ADI Global Distribution, un leader mondial en sécurité électronique Technologie Internet Protocol : une ouverture pour l interphonie et le contrôle d accès Produits et nouveautés Schneider Electric : Acti9 Control pour la gestion de l énergie

2

3 sommaire n 53 JUIN / JUILLET 2012 p. 19 Karim Ternane, chef de projet développement durable au sein de 3F p. 24 Emmanuel François, responsable EnOcean pour l Europe de l ouest, en charge du secteur building automation pour l Europe p. 29 Sophie Manceaux, directeur des ventes Distribution électrique France d Eaton p. 34 Jérôme Chaffard, directeur d ADI Global Distribution France. p. 36 Sébastien Leroux, Supply Chain Manager, Phœnix Contact p. 52 Mounim Alami, directeur général de Marechal Electric Group. Editorial 5 Les actualités de la filière 6 Interclima+elec, Idéo bain et Batimat se regroupent 6 Socoda en visite chez Hager 6 Loxam : mieux que prévu en TKH FRANCE implante deux encapuchonneuses en fin de chaîne 8 Toshiba Lighting au Louvre : Cour Napoléon 8 Actions du Sycabel : portail Câbles et fibres optiques 9 Deuxième «Matinales Smart Home» IGNES 9 Nouveau catalogue CES «chemins de câbles» : il répond à chaque besoin! 10 Theben fête les 20 ans du détecteur de présence 10 Fantronic, nouveaux locaux à La Mothe-Achard 11 Électro magazine reçoit la filière 12 La parole à 16 Association Promotelec au service du grand public via les professionnels 16 Récylum et Lyon : partenaires pour un éclairage plus durable 18 Profession installateur/prescripteur 19 3F : la RT2012 avec des solutions simples et éprouvées 19 Gaines Janofil et Janojet : gagner du temps en restant conforme à la norme 20 CENI, une entreprise d électricité devenue «tous corps d état» 22 Profession fabricant 24 EnOcean : un protocole qui commence à faire du bruit 24 Simon : une nouvelle culture de l éclairage 25 Le Kit Note pour villa, d Urmet Captiv 26 Philips Lighting : une politique distribution forte 28 Eaton partenaire de la distribution en matériel électrique 29 Mecatraction fait évoluer les connecteurs Solfil+ 30 Bachmann : des solutions modulaires 32 Profession négociant 34 ADI Global Distribution, un leader mondial en sécurité électronique 34 Logistique 36 La Supply Chain de Phoenix Contact 36 Réglementation 38 Installation électrique des bâtiments destinés à recevoir des travailleurs 38 Travaux de réhabilitation et attestation obligatoire 38 Recharge des véhicules électriques en espace extérieur 38 Formation 40 OSRAM : une formation sur mesure 40 Technologie 42 Internet Protocol : une ouverture pour l interphonie et le contrôle d accès 42 Développement durable 46 Wago : acteur du développement durable 46 Chantier 47 Biganos : Thorn signe la rénovation de l éclairage public 47 Contrôle d accès : centrale et lecteur IP pour des bureaux 48 Chemins de câbles Gewiss pour moderniser des tunnels franciliens 49 Socomec sécurise le data center d une banque 50 Produits et nouveautés 38 Marechal Electric, un groupe mondial rassemblé à Hanovre 52 Schneider Electric : Acti9 Control pour la gestion de l énergie 54 Courant donne un nouvel élan à sa gaine plate Facilo 55 Wieland : GesisElectronic, un système de gestion décentralisée 56 SpotClip-II d HellermannTyton 58 AXCITY, les Solutions Box prêtes à l emploi et faciles à installer 59 Eaton lance le système de commutation moyenne tension Power Xpert FMX 60 Lumiance lance MOTTO TREND LED 60 Nouvel ASI Green Power 2.0 de Socomec 61 Produits et nouveautés 62 Agenda et index 66 Agenda 66 Index des entreprises et organismes cités 66 Ce numéro comporte un encart «Performance In Lighting» et une «Carte de France» jetés au centre - n 53 - Juin / Juillet

4

5 édito IP ou la convergence en marche D.R. Le contrôle d accès sur IP ou «Internet Protocol» prend aujourd hui de l ampleur. Sur un marché annuel de 125 M, il concerne 10 % des installations. Et ce n est pas là un exemple isolé, car l Internet Protocol devient la colonne vertébrale d un mouvement de convergence par lequel contrôle d accès, vidéosurveillance et systèmes anti-intrusion fusionnent vers des solutions intégrées. Le point de convergence demeure cependant la fonction de contrôle d accès. Véritable standard de communication, l IP n est pas nouveau soit, mais il s agit pour notre métier d un protocole commun aujourd hui émergent et reconnu par une famille d industriels de plus en plus large. L ouverture du protocole donne la possibilité de marier différents composants issus de multiples fabricants. La conception de produits directement sous IP facilite la réalisation d une installation adaptée aux besoins précis du client. À l heure où le Minitel tire sa révérence après 40 ans de service, rappelons que ce terminal a longtemps permis d établir des connexions avec les centrales de contrôle d accès à distance. Si Internet a pris depuis la main sur les liaisons distantes, l intégration native de l IP dans les systèmes permet une connexion avec un accès direct depuis n importe quel ordinateur ou même smartphone autorisé. En d autres termes, l IP symbolise le décloisonnement et l entrée dans l ère d une gestion multisites totalement transparente. Le contrôle d accès et ses avantages liés à l IP forment aussi une des briques contribuant à la performance énergétique du logement ou du bâtiment. C est aussi une des clés d entrée dans le monde de la domotique parmi les plus légitimes. Quel système, mieux que le contrôle d accès, peut gérer les flux des personnes au sein d un bâtiment et délivrer à d autres équipements les informations relatives à l activité réelle? L approche du numérique par l Internet Protocol se pose actuellement comme un élément fédérateur et dynamisant au sein d IGNES. Un groupe de travail dédié à l interopérabilité se consacre notamment à l IP dans sa dimension tertiaire. Cette technologie ouvre clairement la voie à de nouveaux marchés. À l horizon 2015, les prévisions permettent d estimer la pénétration de l IP à hauteur de 20 % du marché du contrôle d accès et de 50 % du marché de la vidéosurveillance. Le secteur de l anti-intrusion, dans son mouvement de convergence vers le contrôle d accès pourrait à cette échéance intégrer 5 à 10 % d équipement sur IP. Pascal Le Roux, Vice-président d IGNES - n 53 - Juin / Juillet

6 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Interclima+elec, Idéo bain et Batimat se regroupent Notez bien ces dates : du lundi 4 au vendredi 8 novembre Un lieu : Paris-Nord Villepinte. Les salons de l électricité, de la domotique, du confort climatique et de la salle de bains se joindront au grand Batimat. Changement côté salons professionnels : du 4 au 8 novembre 2013, Interclima+elec et Idéo bain rejoindront Batimat sur le parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Un retour sur les terres de feu le grand «Elec» Batimat devrait a priori occuper les halls 5A, 5B, 6, 7 et 8, tandis qu Interclima+elec disposerait des halls 1, 2 et 3. Le hall 4 serait dédié à Idéo bain. Les organisateurs tablent sur le rassemblement de exposants pour visiteurs. Les 3 salons garderont leur propre marque, personnalité et événements. Au-delà des chiffres, imposants sur une plaquette, il faudra toutefois prouver sur le terrain le réel intérêt quant à regrouper tout ce beau monde. Car un visiteur n a que 2 jambes et surtout très peu de temps à consacrer sur place à la visite des stands. La proximité avec Batimat sera-t-elle un réel argument pour l électricien? L offre «elec» et «smartbuilding», relativement fragile, sera-t-elle noyée dans ce grand ensemble? Il semble surtout que l objectif soit de conserver une place honorable dans la liste des grands salons européens du bâtiment et faire concurrence aux rendez-vous allemands et italiens du secteur, comme le précise Philippe Brocard, directeur général de Reed Expositions France, à la tête des trois salons : «Ce n est qu à l international que nous envisageons une communication commune pour développer notre attractivité». Joseph Le Jollec, président du salon Interclima+elec : «Par sa taille, son offre, sa proposition... ce rendez-vous va engendrer une forte attractivité et, surtout, une meilleure visibilité à l échelle européenne et mondiale. Ensemble les exposants du salon Interclima+elec ont tout à y gagner!» Les organisations professionnelles impliquées (UNICLIMA, le GIME- LEC pour ce qui concerne Interclima+elec et l AFISB pour Idéo bain) estiment que ce rapprochement permettra de proposer une approche transversale autour d enjeux stratégiques. Parmi ces enjeux : efficacité énergétique passive et active, confort, amélioration de la qualité de vie dans les lieux publics et privés (accessibilité, qualité de l air ), aménagement intérieur et décoration. Pour l instant, une chose est certaine : l accès en voiture sera facilité ( places de parking). Paris-Nord Villepinte se trouve au cœur d un maillage ferroviaire et aéroportuaire efficace. Par ailleurs, l événement Interclima+elec ne durera plus 4, mais 5 jours. BRÈVE Nomination chez Cooper Safety Francesco Cagliero, déjà président de Cooper Safety France, vient d être nommé président de Cooper Safety pour l Europe du Sud. Son périmètre de responsabilités s élargit au-delà de la France, pour couvrir les activités de la division Cooper Safety au Portugal, en Italie, en Espagne, en Grèce, et également en Afrique du Nord. Socoda en visite chez Hager Le 1 er juin dernier, en marge d une réunion interne au groupe, les responsables des enseignes électricité de Socoda se sont retrouvés chez Hager pour y découvrir les dernières évolutions de l offre Smarthome et les nouvelles bornes de recharges pour véhicules électriques. De gauche à droite : Marc Helfter, responsable de la division EVCS (solutions de charge pour véhicules électriques) chez Hager, Jean François Meynieux, responsable du département électricité chez Socoda et Philippe De Beco, président du directoire de Socoda. À l occasion d une rencontre réunissant l ensemble de ses adhérents de la branche électricité, le Groupe Socoda a répondu à l invitation de Hager sur son site d Obernai. Ainsi, les représentants d une trentaine d enseignes du groupe se sont retrouvés le 1 er juin dernier dans les locaux du fabricant alsacien. Outre la réunion interne propre à la branche électricité du groupe, menée en présence de Philippe de Beco, président du directoire de Socoda, la rencontre s est poursuivie par une présentation des solutions Hager pour l intégration de l infrastructure de charge des véhicules électriques dans le SmartHome. En phase avec la démarche développement durable de Socoda, les participants ont pu notamment découvrir les derniers développements de Hager autour des solutions pour le pilotage et la gestion énergétique de la maison intelligente. Des ipads avec la nouvelle application domovea ont circulé dans l assistance pour tester sur site les possibilités de pilotage offertes. En extérieur, Hager présentait son offre de bornes de recharge pour véhicules électriques. Partenaire de cette réunion, Renault avait mis à disposition deux véhicules électriques : Renault Twizy et Renault Kangoo n 53 - Juin / Juillet 2012

7 Loxam : mieux que prévu en 2011 Placé sous une météo favorable, le spécialiste de la location de matériel a renoué avec une croissance importante (+15%) en Avec 607 agences, c est le premier réseau de location en France et en Europe. De nouveaux concepts sont mis en avant, comme la création d une première agence en ville, à Paris- Bastille (Loxam City), dédiée au petit matériel pour les entreprises, les artisans et les particuliers. J-C.F. Gérard Deprez, président de Loxam. «L année 2011 n a pas été celle que nous attendions», admet Gérard Deprez, président de Loxam : «si elle s inscrit dans la continuité de la crise, elle apparaîtra rétrospectivement comme une bonne année». Le BTP a connu une croissance plus importante qu escompté en France (+3,8% réalisés, contre +1,5% prévu) du fait notamment de la reprise des investissements dans le non résidentiel. Un constat également avéré dans les autres pays européens, à l exception de l Irlande et l Espagne où la baisse (-17,5% et -19,4% respectivement) a été sous-estimée (prévisions de décembre 2010 : -10,7% et -13,6%). Selon les prévisions du cabinet Euroconstruct, 2012 sera une année de tassement pour le BTP : seulement +1,7% pour la France, mais -8,5% pour l Irlande et -9,0% pour l Espagne qui enregistre des dépôts de bilan de loueurs espagnols et le retrait de sociétés étrangères de location. Certes, Loxam a renoué avec la croissance l an passé pour atteindre un chiffre d affaires de 806,7 M (y compris l acquisition de Locarest au 1 er septembre 2011). Un chiffre d affaires qui enregistre un bond de +13% en 2011, contre +3% en 2010 et -13% en Néanmoins, il n a pas retrouvé le niveau d activité de 2008 (847,7 M ). De plus, cette suractivité de 2011 va se faire au détriment de 2012, pour laquelle la croissance sera ramenée à +3,4% en France. «La récession nous paraît certaine pour 2013», prédit Gérard Deprez : «les incertitudes sur l avenir nous empêchent de procéder à un franc repositionnement sur des secteurs d avenir et engendrent l inaction». «L environnement incertain tel qu on l endure depuis 3 ans ne nous permet plus de prendre des risques d investissement long, ni de faire des choix stratégiques qui structureraient durablement l entreprise», ajoute Gérard Deprez qui s inscrit désormais dans une stratégie à plus court terme de pilotage à vue. - n 53 - Juin / Juillet

8 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE TKH FRANCE implante deux encapuchonneuses en fin de chaîne Encapuchonneuse à l ouvrage. J-C.F. La chaîne de préparation de commandes mise en place par TKH France, holding de CAE GROUPE à Villabé, vient d être complétée par deux machines de l Italien Bocedi, capables chacune de housser 60 palettes par heure : des encapuchonneuses automatiques, l une avec du film clair, l autre avec du film noir pour les palettes à l export. Ces housseuses étirent à froid, tout autour de la palette, un film plastique épais (aujourd hui : 120 µm, demain : 100 µm, puis 80 µm) extensible, qui maintient parfaitement les produits qui s y trouvent déposés, avec la juste quantité de film plastique, et ce, quelle que soit la taille de la palette. Des capteurs déterminent la quantité exacte de film à utiliser pour recouvrir toute la palette compte tenu de sa hauteur. À cet effet, et en respect d un des 15 programmes préenregistrés, la palette est centrée, puis placée au centre d un cadre mobile. Celui-ci, en s élevant jusqu en haut de la machine, emporte la quantité de film juste nécessaire. En redescendant, le film enserre la palette qui peut ensuite être évacuée. Le cycle complet d encapuchonnage dure une minute, mais le seul acte d emballage ne prend que 6 secondes. BRÈVES Accident du travail : risque routier dans le rouge Si les entreprises sont nombreuses à faire des efforts en matière de prévention sécurité sur les chantiers et en ateliers, les accidents de la route (missions et trajets domicile-travail) émergent de façon relative. C est pourquoi l OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics) se consacre en particulier à ce thème. En juin, l organisme a rassemblé les correspondants prévention membres du réseau CAP Prévention à l occasion de réunions régionales. Il fut question de l organisation des déplacements, de la réduction des déplacements inutiles, de l achat et de la gestion des véhicules, de l aménagement et de l équipement des véhicules et bien sûr des facteurs aggravants en cas d accident. Rappelons que le principe du réseau CAP (Prévention club avenir), créé en 2010 (3 500 membres), réunit les correspondants prévention des entreprises ayant suivi une démarche Progrès auprès de l OPPBTP. Cette démarche vise à améliorer les conditions de travail et à sauvegarder la santé des salariés. À lire «L installation électrique» : cette bible de l électricité domestique paraît dans sa 4 e édition (Eyrolles 478 pages 35 - ISBN ). Toshiba Lighting au Louvre : Cour Napoléon Après avoir inauguré la première phase de rénovation de l éclairage extérieur du Louvre (la Pyramide, les pyramidions et le Pavillon Colbert) le 6 décembre 2011, Toshiba Lighting vient de réaliser la deuxième étape : l ensemble de la mise en lumière des bâtiments de la Cour Napoléon. Rappelons que le projet, dont la mise en œuvre a débuté en 2011 et se terminera en 2013, consiste à remplacer l éclairage utilisant des luminaires au xénon par un éclairage à LED. Les consommations annuelles devraient passer de kw à kw, soit une réduction de plus de 70 %. La principale contrainte pour Toshiba, est de conserver l effet lumineux d origine. Pour ce faire, 6 produits et 10 modèles différents ont été développés pour l ensemble du projet. Les bâtiments de la cour Napoléon sont désormais éclairés par deux types de luminaires : - des appareils linéaires à LED d une température de couleur de K, avec un IRC de 85 qui soulignent les détails architecturaux des pavillons, en particulier les frontons ; - des encastrés de sol équipés de LED de forte puissance qui projettent de larges faisceaux de lumière sur les façades en et K. La prochaine étape : la cour Carrée en 2013 et à suivre, une lumière en LED pour le plus célèbre sourire du monde celui de Mona Lisa. «La maison communicante : réussir son installation domotique et multimédia» : Pour sa 4 e édition, l ouvrage de référence insiste sur les solutions qui permettent d appliquer au mieux la RT2012 (Eyrolles 420 pages 34 - ISBN ). «Produire son eau chaude et son électricité solaire» : destiné aux particulier, cet ouvrage à la fois technique et pratique est riche en schémas, graphiques et tableaux (Eyrolles 60 pages 9 - ISBN ). Une JV pour la performance énergétique Schneider Electric (à 51 %) et Bouygues Immobilier (à 49 %) viennent de créer Aveltys, une joint-venture pour garantir la performance énergétique des immeubles de bureaux. Un seul et même acteur proposera à ses clients des solutions et services pour garantir, dès la conception du bâtiment et pour chaque étape du cycle de vie du bâtiment, une performance énergétique intégrée. Weidmüller, en forme À l occasion de la Foire industrielle de Hanovre, en avril dernier, le Groupe Weidmüller a annoncé pour 2011 un chiffre d affaires de 620 M (meilleur résultat de la société depuis sa création), avec une croissance de 16 % par rapport à 2010, concernant toutes les régions géographiques et toutes les divisions du groupe. Toshiba Lighting 8 - n 53 - Juin / Juillet 2012

9 Actions du Sycabel : portail Câbles et fibres optiques Pour aider les entreprises, notamment les distributeurs et éditeurs de logiciels dans la constitution de leurs bases et limiter les erreurs de saisie, le syndicat Sycabel a choisi d adopter une structure commune et un accès unique facilitant les échanges de données sur les câbles. Un portail dédié, Cable-baseTM, accessible depuis février 2012 sur donne accès, de façon publique, à des données pertinentes et fiables, compartimentées par société et directement exploitables. Elles s enrichissent au fil du temps. Seul l utilisateur autorisé à télécharger par le fabricant peut disposer d un fichier unique, en fonction des fournisseurs qu il a choisis. Par ailleurs, le syndicat très mobilisé aux côtés de l ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) dans la définition d un cadre réglementaire pour le déploiement de la fibre optique jusqu au logement ou local professionnel et la distribution intérieure du très haut débit publie un «Guide pour le raccordement des logements neufs à la fibre optique». À l usage des installateurs, des distributeurs, prescripteurs, promoteurs et architectes, ce guide précise les bonnes pratiques du raccordement du logement à la fibre optique. Soucieux d un déploiement rapide, à un coût maîtrisé, les principes de raccordement s appuient sur la partie «réseau de communication» d une norme d installation déjà connue par la filière (la NFC ) et applicable dans tous les logements neufs. Deuxième «Matinales Smart Home» IGNES IGNES, groupement des industries du génie numérique énergétique et sécuritaire (http://www.ignes.fr), organise depuis le début de l année des «Matinales» autour du Smart Home. Lors de la deuxième de ces «Matinales», fin mai, Legrand, fabricant de solutions, et Bouygues Telecom, fournisseur d accès ADSL, se sont employés à montrer les enjeux, les complémentarités et les oppositions. L un en proposant sa solution via des bus filaire ou radio (solution qui permet de garder la main sur son installation mais communiquant à distance sur Internet) ; l autre, via la Box ADSL (gestion d actionneurs via l ADSL qui impose une sécurisation maximale des réseaux). Tous deux s interrogent sur la nécessité de disposer d un protocole commun nécessaire pour entrer dans l ère du Smart Home. Legrand a présenté de façon synthétique son offre domotique : radio pour créer un V/V, filaire/radio avec My Home, Intervox (domotique pour le maintien à domicile) et Vantage (domotique haut de gamme). Dans l assistance, l épouse d un installateur (e.nov), à travers ses questions, a démontré que les femmes sont les meilleures ambassadrices de la domotique! - n 53 - Juin / Juillet

10 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Nouveau catalogue CES «chemins de câbles» : il répond à chaque besoin! La marque CES présente son nouveau catalogue produits, avec ses différents systèmes de dalles, chemins de câbles fil, goulottes, échelles à câbles, supportage. Ce catalogue intègre une partie dédiée aux informations commerciales et logistiques, une partie purement technique très approfondie destinée à accompagner la conception des systèmes avec, entre autres : un calculateur de chemin de câbles, une aide au choix des supports en fonction de la configuration des bâtiments, et une partie relative aux normes et règlementations. Cet outil répond ainsi aux besoins de chaque intervenant sur le marché du chemin de câbles. Ce catalogue peut être téléchargé sur le nouveau site web CES sur lequel figurent aussi des informations sur la marque et ses produits. CES Theben fête les 20 ans du détecteur de présence Après, une année 2011 fertile en anniversaires : Theben fêtait ses 90 ans en Allemagne et ses 40 ans en France, cette année, c est au tour du 20 e anniversaire de l invention du détecteur de présence à infrarouge passif de l être. On doit cette invention à la société suisse HTS, que Theben a rachetée en Ce rachat qui anticipait, alors, la valorisation des détecteurs par la RT2012, a permis à ThebenHTS de pouvoir distribuer ses produits partout dans le monde. Ce détecteur a su évoluer afin d être utilisé aussi bien avec les lampes fluo qu avec les leds, sans détérioration des contacts. Theben annonce également la sortie de sa nouvelle brochure «Gestion des enseignes lumineuses» (décret obligeant à éteindre les enseignes à date du 1 er juillet 2012). «Grâce à notre stratégie inscrite dans les économies d énergie au bénéfice du tertiaire et de l éclairage public, Theben est à contrecourant de la tendance à la baisse du marché du matériel électrique», explique Thierry Leroy qui annonce le lancement du nouveau projecteur à led Luxa équipé d un détecteur de mouvements. Theben - Luxa BRÈVES Dehn, un premier semestre très actif Début d année chargé pour Dehn France après une certification Qualifoudre obtenue, avec neuf séminaires organisés, et une présence à plusieurs salons : Préventica fin mai à Strasbourg, Sepem, début juin, à Colmar, et, pour l Allemagne, le salon Intersolar, au cours duquel Dehn a présenté un nouveau parafoudre V photovoltaïque - une montée en tension essentiellement demandée par les fabricants d onduleurs PV afin de pouvoir augmenter la production d électricité. Au second semestre plusieurs autres séminaires sont programmés à Marseille, Orléans, Narbonne, Mulhouse et Rouen. Jean-Claude Guillot réélu président de la FFIE Le 6 juin 2012, Jean-Claude Guillot a été confirmé dans ses fonctions de Président de la FFIE, pour un second mandat de trois ans. Il entend inscrire son action dans la continuité en renforçant la place de la FFIE au sein de la filière, et poursuivre la valorisation des nouveaux marchés auprès des entreprises de génie électrique et énergétique en anticipant leur développement : infrastructures de recharge pour les véhicules électriques (IRVE), accessibilité et domotique entre autres. Originaire de Poitou-Charentes, Jean-Claude Guillot dirige le groupe Soflux (400 personnes). 8,2 % de croissance en 2011 pour le génie électrique et climatique Le syndicat des entreprises en génie électrique et climatique (SERCE), qui vient de réélire à sa présidence Bernard Vadon, et qui totalise salariés (15,9 Mds en 2011) a enregistré une baisse du tertiaire (41,5 % du CA du secteur, contre 42,5 en 2010), une légère augmentation de la part de l industrie (22,3 %), et un léger recul de l activité réseaux (36,2 %). Le génie climatique est stable avec 13 % de l activité du Serce. Prévention des risques électriques Promotelec publie la 3 e édition du guide «Installations électriques des logements existants» (www.promotelecservices.com) n 53 - Juin / Juillet 2012

11 Fantronic, nouveaux locaux à La Mothe-Achard Fantronic, fournisseur de solution de câbles assemblés pour l informatique, de filtres ADSL utilisé dans les Box ADSL, et concepteur, pour la filière électrique du Bric (brasseur raccordement intérieur client), une solution innovante conforme à la NF C , Fantronic vient d inaugurer ses nouveaux locaux dans la très dynamique zone industrielle de La Mothe-Achard, en Vendée. «Ce nouveau bâtiment de 1200 m 2 qui comprend des bureaux, un espace stock et un atelier d assemblage de câbles à façon, s imposait afin de répondre aux évolutions de Fantronic», explique Jean-Jacques Béteau, directeur de Fantronic. L inauguration du nouveau bâtiment plaisamment agencé, s est déroulée, le 8 juin dernier, en présence d autorités locales, de distributeurs en matériel électrique et de dirigeants des entreprises voisines (information plus détaillée dans le n 54 d Electro Magazine). BRÈVES GE Lighting Lampe LED équivalente à l incandescente 100 W de GE GE Lighting a dévoilé une diode électroluminescente (LED) en remplacement de la lampe à incandescence de 100 W, fournissant une puissance d entrée de 27 W dans une lampe de forme standard «A-19». Internet, Salon, comment les gérer! Deux ouvrages : «Internet : les 15 façons de se faire connaître» (28 pages téléchargeables) à l intention des entrepreneurs, commerçants, artisans ou indépendants (téléchargeable : 19,70 TTC, ou papier : 29,75 TTC, et «Votre Salon, le préparer, l animer, le réussir» sont à acquérir sur Éclairage à led chez Super U Le Super U de Parigné-L Évêque (72) et l Agence Ouest d EDF Optimal Solutions, filiale d EDF spécialisée en éco-efficacité énergétique à laquelle le projet a été confié, ont inauguré, en mai, la nouvelle installation d éclairage du Super U parignéen, constituée exclusivement de tubes led en remplacement des tubes fluo. Les consommations d énergie liées à l éclairage ont été divisées par trois, tout en réduisant l empreinte carbone. Une solution innovante, jusqu à présent rarement utilisée en grandes et moyennes surfaces. CDVI, du rêve pour les enfants CDVI a reconduit avec succès, au mois de juin, son Opération baptêmes de l air, réalisée conjointement entre l Aéroclub de Versailles. Cette opération est destinée à faire découvrir l aéronautique à des enfants défavorisés par l intermédiaire de baptêmes de l air. Rachat de Cooper par Eaton L industriel américain Eaton va acheter l Irlandaise Cooper Industries, spécialisée dans la fourniture d équipements électriques, pour 11,8 milliards de dollars (8,8 Mds ). Cooper, fondé en 1833, vend «une large gamme de produits électriques», notamment des équipements de protection, de câblage et de distribution. Eaton, créé à Cleveland (Ohio, nord des États-Unis) en 1911, est également leader dans les produits et services liés à la distribution d électricité, aux automatismes et au contrôle de qualité de la fourniture d électricité. À la fin de l année, l entité fusionnée devrait s appeler Eaton, et avoir son siège en Irlande. Les deux entreprises ont eu un chiffre d affaires cumulé de 21,5 Mds $ en 2011.

12 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Électro magazine reçoit la filière La récente parution du 50 e numéro d Électro magazine fut l occasion de réunir, l instant d une soirée, une grande partie de nos interlocuteurs du secteur électrique. Au programme, beaucoup d échanges et de rencontres informelles. Communiquer c est bien, se rencontrer c est mieux! Dans cet esprit de convivialité, Électro magazine organisait le 31 mai dernier, une soirée dédiée à la sortie en mars 2012 du 50 e numéro du journal. Rendezvous fut donné à Paris dans le cadre féerique du Musée des Arts Forains et de ses salons vénitiens. Là, près de 130 acteurs de la filière électriques se sont retrouvés. Distributeurs, fabricants, installateurs et représentants de fédérations professionnelles avaient répondu présent à l invitation. Ce fut également l occasion de côtoyer l équipe du journal dans un cadre, pour une fois, hors interview! La volonté d organiser cette rencontre reflète par ailleurs l esprit d une filière relativement dynamique et innovante. Faire plus amplement connaissance et créer de nouveaux liens ne peut que servir votre journal, contribuer à enrichir et à faire évoluer son contenu. Jusque tard dans la soirée, rencontres et discussions furent animées. Au cœur des salons vénitiens, chacun fut régulièrement captivé par un son et lumière haut en couleur, une animation d automate ou encore par le court spectacle prenant place au cœur de l assemblée. Photos : Corinne Montcullier, Antony Watremez, F.W n 53 - Juin / Juillet 2012

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

Les 5, 6 et 7 avril 2011

Les 5, 6 et 7 avril 2011 Les 5, 6 et 7 avril 2011 Paris - Porte de Versailles - Pavillon 1 Demain, c est aujourd hui! Focus 2011 Enjeux énergétiques Interopérabilité Le moteur de recherche dédié au monde de l entreprise Un événement

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

L émergence du Logement Multimédia

L émergence du Logement Multimédia 1. Le Très s Haut Débit D (THD) 2. Réglementation 3. Contexte de déploiement d du THD Sommaire 4. Axes de développement d majeurs dans le résidentiel r (Hors logements) 5. Le THD & HD résidentiel Pour

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Bien connaître la réglementation Votre installation électrique doit être à la norme Qu est-ce qu

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED Dossier de Presse Octobre 2014 LCIE Bureau Veritas + PISEO + Serma Technologies = Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED ForumLED Europe Grande Halle de La Villette 211 avenue

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

SOMMAIRE. support et transport du câblage p. 4. Energétique et Sécuritaire (IGNES) p. 18. Cable Management Systems 3. w Les systèmes de protection,

SOMMAIRE. support et transport du câblage p. 4. Energétique et Sécuritaire (IGNES) p. 18. Cable Management Systems 3. w Les systèmes de protection, SOMMAIRE w Les systèmes de protection, support et transport du câblage p. 4 w Les trois grandes familles de produits p. 8 w Les usages p. 10 w Les critères de choix p. 12 w Le savoir-faire p. 17 w Les

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

tebis au cœur de l installation

tebis au cœur de l installation Le tertiaire Hager, l autre savoir-faire Complexe multi-activités tebis au cœur de l installation En 2008, la municipalité de Dachstein a ouvert un complexe multi-activités à la fois polyvalent et fonctionnel.

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm L accompagnement Domotique par Jean-Christophe DEGIORGIS : 06 08 58 13 73 1 Sommaire Préambule Fonctions implémentables grâce à un câblage domotique La mission d Les atouts d 2 Préambule 3 Préambule Le

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments en partenariat avec Et avec le soutien de la: Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments Expérimentations de solutions innovantes DOSSIER DE CONSULTATION Mai 2012 Projet Efficacité énergétique

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives,

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur

Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur NOUVEAU Jusqu à 40 % d économies! Radiateur à accumulation dynamique Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur et d 1 des 4 Kits au choix. = Complet Pratique

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE PILOTAGE À DISTANCE Je commande mes volets, mes éclairages, mon alarme et mon chauffage à distance PILOTAGE CHAUFFAGE Je fais des économies sur le poste chauffage

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Conforme RT 2012 Découvrez la nouvelle offre «Vertuoz Habitat» de GDF SUEZ, une offre qui distingue et valorise votre

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

Solutions de gestion d éclairages, de stores, volets roulants, vmc par interrupteur radio SANS PILE

Solutions de gestion d éclairages, de stores, volets roulants, vmc par interrupteur radio SANS PILE Solutions de gestion d éclairages, de stores, volets roulants, vmc par interrupteur radio SANS PILE www.arveni.com Idéal pour la rénovation, la domotique et la GTB Installation classique câblée Ou alors...

Plus en détail

Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide!

Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Vous envisagez de vendre ou d acquérir un logement? Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide! Le Diagnostic électrique Obligatoire Le risque électrique

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility Infrastructure de chargement La borne Green up Pour des véhicules éléctro et hybrid Les particuliers, entreprises et fournisseurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

HOME PROJETS 168 BIS-170 RUE RAYMOND LOSSERAND 75014 PARIS - 01 44 78 93 00

HOME PROJETS 168 BIS-170 RUE RAYMOND LOSSERAND 75014 PARIS - 01 44 78 93 00 Page 1/6 Page 2/6 IfiPLEIH Contrôler la salinité d'une piscine ou la présence de baigneurs, motoriser un portail, surveiller les alentours de son habitation avec une caméra connectée à Internet : il y

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR Module de fonction SM10 Module solaire pour EMS Instructions de service FR Sommaire 1 Sécurité.......................................3 1.1 Remarque...................................3 1.2 Utilisation conforme.............................3

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008 Conférence Investisseurs 1 er avril 2008 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013 Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie 29 novembre 2013 Pour le Grand LYON, une ville Intelligente c est. Une ville dans laquelle les nouvelles technologies

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

thermodynamiques installés?

thermodynamiques installés? Quelle est l efficacité des chauffe-eau thermodynamiques installés? L efficacité énergétique réelle des chauffe-eau thermodynamiques installés est sans aucun doute intéressante, notamment par rapport à

Plus en détail

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents Un levier important de la réduction des consommations d un bâtiment est la bonne gestion de ses équipements. En effet, la façon dont un

Plus en détail

Le «Plan fibre optique» de Saint-Maur-des-Fossés

Le «Plan fibre optique» de Saint-Maur-des-Fossés Le «Plan fibre optique» de Saint-Maur-des-Fossés En présence des opérateurs Bouygues, Free, Numéricâble, Orange et SFR Présentation aux professionnels de l immobilier 6 février 2014 Page 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

StANLEY SAFE tm. SOluTION CONNECTéE de PROTECTION du domicile. PERFORMANCE IN ACTION tm (1)

StANLEY SAFE tm. SOluTION CONNECTéE de PROTECTION du domicile. PERFORMANCE IN ACTION tm (1) StANLEY SAFE tm SOluTION CONNECTéE de PROTECTION du domicile (1) PERFORMANCE IN ACTION tm En cumulant des fonctionnalités avancées de sécurité et de domotique pilotables directement depuis un smartphone

Plus en détail

LA NOUVELLE GÉNÉRATION

LA NOUVELLE GÉNÉRATION LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI Michaud : l innovation comme moteur de développement. C est dans les années 50 que l histoire de MICHAUD débute. D une étroite relation et collaboration

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT FACILITIES Le service intégré Accueil SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE ESPACEs VERTs multitechnique PROPRETÉ BÂtIMENT logistique 1 facility management hard services multitechnique BÂtIMENT TRAVAUX NEUFS

Plus en détail

ACTIV HOME. Confort et bien-être, naturellement, tout simplement, toute l année. www.bubendorff.com LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES

ACTIV HOME. Confort et bien-être, naturellement, tout simplement, toute l année. www.bubendorff.com LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME LAMES ORIENTABLES MARS 2012 *selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff.com, hors marque Nelto. * Confort et bien-être, ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Infrastructures de recharge pour véhicules électriques

Infrastructures de recharge pour véhicules électriques Infrastructures de recharge pour véhicules électriques (irve) recueil pratique éditorial Ce recueil a été rédigé par les professionnels de la filière électrique, pour aider les installateurs à proposer

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation.

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. L énergie de créer EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. Votre projet grandit avec notre énergie EDF Entreprises vous accompagne

Plus en détail