SCHLInformations Novembre 2014 * N 48

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHLInformations Novembre 2014 * N 48"

Transcription

1 Sommaire * Editorial > 1 * Finances > 1 SCHLInformations Bulletin d information édité par la Société Coopérative d Habitation Lausanne Editorial * Vie de la Société > 2-4 * Locataires, loyers, logements > 4-5 * Rénovations et constructions > 6-7 * Informations diverses > 8 Finances Comptes 2014 Le résultat brut prévisible pour l exercice 2014 sera très proche de celui de 2013 en légère diminution d environ 5% en raison d une hausse des frais d entretien, de la baisse des honoraires de tiers et d une augmentation des redevances des droits de superficie. Agenda La prochaine Assemblée générale ordinaire aura lieu Jeudi 11 juin 2015 à 19h30 au Grand Restaurant du Palais de Beaulieu Aller voir plus loin? Au terme de sa séance du 4 novembre, votre Conseil d administration a pris une décision qui marquera durablement l évolution de notre coopérative d habitation. Nous avons décidé de proposer les services de la SCHL dans tout le canton de Vaud. Ce qui ne signifie nullement que nous allons mettre un frein à notre développement dans Lausanne et sa périphérie car Métamorphose présente un intérêt majeur, sans oublier notre projet en cours au Chaletà-Gobet. Nous devons cependant nous rendre à l évidence qu il devient compliqué de bâtir sur des terrains communaux à Lausanne, car la SILL (Société Immobilière Lausannoise pour le Logement SA) y occupe une place privilégiée. Son actionnaire n est autre que la Commune elle-même! Cheseaux nous a choisi pour créer du logement abordable en nous octroyant un DDP gratuit. D autres communes du canton ont aussi à cœur de réaliser du logement pour leurs classes moyennes et jeunes dont les moyens ne permettent pas, ou plus d acquérir de la PPE. Nous avons des arguments convaincants à faire valoir. En effet notre Coopérative est bientôt centenaire et a su accumuler fonds propres, expérience et savoir-faire. Nos méthodes de travail sont appréciées des architectes et entreprises et elles nous permettent année après année de réussir des constructions de qualité, sans aucun dépassement de coûts. Nos loyers sont toujours calculés au prix coutant. Qui peut en dire autant? Nous allons donc aborder les municipalités qui recherchent un partenaire capable de leur offrir les références et les garanties nécessaires au lancement de constructions de 50 à 100 logements. En effet, lorsque les projets se chiffrent en dizaines de millions, il faut avoir les moyens financiers d investir dans les études techniques avant de pouvoir accéder aux crédits bancaires. Et à cet exercice, les coopératives d habitants manquent de fonds propres et sont à la peine. Le modèle SCHL a fait ses preuves à Lausanne et environ pour accomplir sa mission première qui consiste à améliorer les conditions de logement de la population. Nos limites territoriales historiques doivent tomber et nous saurons faire preuve de toute la prudence nécessaire afin de favoriser le développement du système coopératif sans prise de risques excessifs. Nous répondrons ainsi à l évolution souhaitable de la loi sur le logement qui veut consacrer des espaces au logement abordable. Claude Waelti, président

2 Vie de la Société >2 Assemblée générale 520 personnes, dont 447 sociétaires, ont participé à l assemblée générale du 12 juin 2014 malgré le match d ouverture du mondial de football. Le président a pris congé, pour raison d âge, de M. Gilbert Faucherre après 18 années d activité et de M. Alfred Kohler après 21 années d activité au sein du Conseil d administration. Ils ont été chaleureusement remerciés pour leur riche contribution à la bonne marche de la SCHL. L Assemblée, après avoir adopté à l unanimité la gestion et les comptes 2013, a : fixé l intérêt servi sur les parts sociales à 3.00% (sans changement) ; renouvelé, pour une période de trois ans, les mandats au Conseil d administration de Madame Vanessa Benitez Santoli et de Messieurs Alain Fontanellaz et Nicolas Rizzetto ; élu, pour un mandat de 3 ans au Conseil d administration, Mesdames Lara Arietano et Anuta Pichon ainsi que Messieurs Mamba Kalubi et Daniel Piolino ; nommé Monsieur Fabrizio Salvatore à la Commission de gestion, avec un mandat de 5 ans, en remplacement de Monsieur Stéphane Maye, sortant ; nommé Madame Josée Antille à la Commission de gestion, avec un mandat de 4 ans, en remplacement de Madame Anne Tomov, démissionnaire ; remercié la fiduciaire BDO Visura qui fut Organe de contrôle pendant 10 ans et désigné KPMG SA comme nouvel Organe de contrôle pour l exercice 2014 ; décidé d exclure un membre. Enfin, le président a remercié Monsieur Adrien Rizzetto qui a quitté la présidence de la Fondation Pro Habitat Lausanne, pour raison d âge, après 12 ans d activité. Comme à l accoutumée, la soirée s est terminée dans la convivialité autour de la désormais traditionnelle assiette froide. Conseil d administration Le Conseil d administration s est réuni à 6 reprises depuis le début de l année. On peut relever qu il a : désigné Monsieur Claude Waelti président, Madame Marlyse Dormond Béguelin vice-présidente et Monsieur Alain Fontanellaz, secrétaire, avec un mandat d une année; reconduit les mandats de Messieurs Olivier Cardinaux et Marcel Oberli au Comité de direction pour une année; enregistré que la Commission de gestion sera présidée, pour l exercice 2014, par Monsieur Michaël Rosselet; désigné les membres de la Commission de construction présidée par Monsieur Jean-Jacques Humberset ; pris acte du départ, pour raison d âge, du Conseil d administration de Messieurs Gilbert Faucherre et Alfred Kohler ; pris connaissance de la nouvelle composition du Comité de direction de la Fondation Pro Habitat Lausanne, soit Madame Marlyse Dormond Béguelin, présidente, Monsieur Olivier Cardinaux, vice-président, Monsieur Michel Cuénoud secrétaire et Mesdames Rosetta Epifani et Irène Wettstein Martin, membres ; donné son accord pour la signature des actes du droit de superficie pour la dernière étape de Maillefer qui est intervenue le 18 avril 2014, pris connaissance du programme fixé et de la désignation des mandataires ; adjugé quelques travaux complémentaires pour Cheseaux ; été informé que finalement la Coopérative d Habitation des Employés du Rail (CHER) a décidé de réaliser ellemême l immeuble «En Contigny», en prolongation de leur immeuble ; été informé de l étude de démolition-reconstruction de l immeuble d Ouchy II en vue d une demande de permis d implantation préalable ; pris connaissance qu une modification des statuts est en cours d élaboration pour être présentée à la prochaine assemblée générale ; a pris acte que le Comité de direction a décidé d accorder 2 jours de vacances supplémentaires aux employés, portant celles-ci à 5 semaines. Une révision des statuts nécessaire Afin de pouvoir bénéficier des prêts du fonds de roulement géré par notre association faîtière des maîtres d ouvrage d utilité publique ainsi que de ceux de la CCL, nos statuts doivent répondre à de strictes exigences. Leurs modifications doivent être soumises à l Office fédéral du logement avant leur approbation par l Assemblée générale. Or, cette clause fait défaut dans nos statuts. Nous profitons de cette modification pour étudier un rafraîchissement qui concernera quelques articles en rapport avec le nouveau droit comptable et la nationalité des administrateurs. Le projet de modification des statuts sera proposé lors de la prochaine assemblée générale avec toutes les explications nécessaires. Initiative de l ASLOCA contre-projet des Autorités cantonales L initiative de l Asloca intitulée «Stop à la pénurie de logements» a été déposée en août 2011 munie de signatures. Elle vise à modifier la loi de 1975 sur le logement en y introduisant principalement deux mesures, soit la possibilité d exproprier des terrains pour y bâtir des logements à loyer abordable et de fixer aux communes un

3 3< Vie de la Société prélèvement obligatoire pour chaque habitant qui serait complété par un montant identique versé par l Etat pour réaliser ce but. Le Conseil d Etat propose au Grand Conseil de rejeter cette initiative et de lui opposer un contre-projet direct qui consiste en une modification de la loi sur l aménagement du territoire et de la loi sur le logement. Ainsi, les Communes pourraient exiger des promoteurs la réalisation d un pourcentage de logements à loyer abordable lors de la mise en valeur de terrains. Elles pourraient également autoriser une augmentation des surfaces habitables de 5% pour la réalisation de tels logements. Enfin, les Communes disposeraient d un droit d emption sur les terrains constructibles. Le constat de l Etat qu il ne manque pas de moyens pour réaliser des logements à loyer abordable est juste et on comprend mal la démarche de l Asloca qui prévoit que les sommes inutilisées seraient versées à la SVLM (Société Vaudoise pour la création de logements à loyer modéré) qui est confrontée aux mêmes difficultés que tous pour trouver des terrains constructibles. La question du droit d expropriation touche à la sacro-sainte garantie de la propriété. Même la Confédération a de la peine à l utiliser pour des projets d intérêt national. Le contre-projet du Conseil d Etat est bien plus raisonnable à ce sujet. Nous avons besoin de logements à loyer raisonnable maintenant et pas dans dix ou quinze ans avec une pénurie de logements qui aura alors, peut-être, radicalement changé suite aux votations du 9 février 2014 sur l immigration et une situation économique qui ne sera pas aussi florissante qu aujourd hui. Les dernières statistiques font d ailleurs apparaître une augmentation significative des logements vacants hors des localités. Ne faudrait-il pas favoriser d une façon significative l accès aux terrains à bâtir à des coopératives comme la nôtre qui est d utilité publique, sans but lucratif, et qui ne construit que des logements à loyer abordable? Elle le prouve depuis bientôt 100 ans et a les moyens de contribuer à répondre très rapidement à la pénurie actuelle de logements. L une des mesures envisageable et facile à mettre en place serait une très nette amélioration des délais des procédures de mise en valeur des terrains à bâtir. La SCHL au service de coopératives sœurs L article 2 de nos statuts qui définit nos buts, précise au point d, «gérer ses propres immeubles ainsi que des immeubles appartenant à des tiers qui poursuivent un but analogue». Depuis de très nombreuses années, voire depuis leur création, nous gérons et administrons deux sociétés «sœurs», la Fondation Pro Habitat Lausanne (FPHL) et le Logement Social Romand SA (LSR SA). Nous gérons également les immeubles de deux autres coopératives, la Coopérative d Habitation des Employés du Rail (CHER) et la Coopérative du Logement Lutry (CLL). Notre activité s étend également à des mandats pour des travaux de rénovation importants ou pour la conduite de travaux de construction comme nous le faisons actuellement pour la coopérative «La Paix» à Nyon pour la réalisation de deux immeubles. Nous désirons continuer d apporter notre aide à de plus petites coopératives qui peuvent ainsi profiter de notre expérience et de nos compétences. Enfin, nous avons des mandats de gérance pour la Caisse de pensions de l Etat de Neuchâtel et la société Rimmobas, anciennement propriété de la Confédération. Nos prestations à des tiers représentent environ les 40% de notre activité et des honoraires de plus de 1,5 million de francs par année. Une extension territoriale de notre activité? Depuis 1920, nous avons limité notre activité à Lausanne et au Grand-Lausanne. Cependant, force est de constater que les possibilités de bâtir des logements à loyer abordable s amenuisent ceci encore plus depuis la création par la Ville de Lausanne de la Société immobilière lausannoise pour le logement (SILL), une société anonyme entièrement en mains de la Commune qui lui attribue la plupart des terrains disponibles. L opération de Maillefer nous permettra la réalisation de plus de 400 logements, mais une opportunité comparable ne se présentera probablement pas dans un futur proche. Se fondant sur les considérations ci-dessus, le Conseil d administration, lors de sa dernière séance, a décidé d étendre notre champ d activité à tout le canton de Vaud et spécialement aux grandes agglomérations pour la création de logements à loyer abordable. Cette décision stratégique, conforme à nos statuts, permet d élargir l horizon des prochaines générations de coopérateurs de la SCHL. L animation dans les quartiers L animation dans les quartiers et les immeubles est profitable à tous. Non seulement elle permet de resserrer les liens entre les locataires mais également de créer des activités pour autant que les espaces le permettent. Cependant ces initiatives doivent venir de la volonté des habitants. Ainsi, à la demande de l association de quartier de Maillefer, nous venons de créer des jardins potagers communautaires. Faites-nous part de vos souhaits, nous vous aiderons à les réaliser dans la mesure du possible.

4 Vie de la Société >4 Locaux communs Après l expérience très positive de la mise à disposition dans le quartier de Maillefer de logements d hôtes et d une salle commune, nous pensons réaliser, dans la dernière étape, des locaux de répétition pour musiciens. Site Internet Notre site vient de subir une cure de jouvence. Ainsi, la localisation des immeubles par Google est complétée par la fonction Street view. Un nouveau format a été mis en place pour une meilleure lisibilité du site sur les portables et tablettes qui représentent environ 40% des accès. Guichet virtuel Le guichet virtuel est à la disposition de tous et facilite vos tâches administratives, tout particulièrement pour la tenue à jour des inscriptions pour un logement. Pensez à demander vos codes d accès via le site Internet et utilisez-le. Locataires, loyers, logements Taux hypothécaire Le taux hypothécaire de référence pour toute la Suisse, fixé par la Confédération en juin 2013 à 2.00%, est resté inchangé. Alors qu une hausse du taux hypothécaire semblait se profiler, il est resté très stable et les taux à long terme sont même en baisse. Cette situation est due à la faiblesse des économies européennes qui entraîne une pression sur le franc suisse que seuls de faibles taux d intérêts peuvent contrer. Les spécialistes prédisent que cette situation perdurera probablement jusqu à la fin Personne ne se plaindra de la stabilité des loyers. Loyers Après avoir effectué 904 baisses de loyers en 2013, il a encore été possible d en effectuer 721 en Mais le maintien du taux hypothécaire de référence à 2.00% et la hausse constante des charges signifient la fin probable des baisses de loyers, avec de rares exceptions. Chauffage Les comptes pour le chauffage et l eau chaude pour la période ont été en diminution d environ 10 à 15%, conséquence de l hiver 2014 très doux. Pour rappel, ne laissez pas de fenêtres ouvertes en hiver et soyez attentifs à votre consommation d eau chaude. La sécurité dans les logements Une forte recrudescence de cambriolages invite à la plus grande prudence. Les appartements de plein pied sont les plus vulnérables. Même si tous les accès à nos immeubles sont sécurisés, ces quelques conseils peuvent vous éviter les déconvenues d un cambriolage: la porte d entrée de l immeuble ne doit pas être ouverte à des inconnus ; les portes d accès aux sous-sols doivent être constamment fermées à clé ; même en cas de courte absence de votre logement verrouillez la porte et fermez complètement toutes les fenêtres et portes-fenêtres (ne les laissez pas entrebâillées en imposte) ; ne vous laissez pas abuser par des voleurs à la fausse qualité (plombier, vendeurs, etc.). Nous vous envoyons un bon de travail pour chaque intervenant que nous mandatons ; en cas d absence, laissez une veilleuse allumée dans une ou deux pièces (certains dispositifs permettent un allumage par intermittence). Il est également possible d installer un dispositif pour l allumage de la TV ; si vous êtes de plain-pied, une lampe extérieure avec détecteur de présence (il existe des modèles avec pile solaire) peut dissuader un cambrioleur d approcher ; dès la nuit tombée, fermez stores et rideaux ; ne laissez aucune valeur dans votre logement ou alors dans un coffre ; informez vos voisins en cas d absence prolongée ; faites relever régulièrement votre courrier ; soyez attentif de ne pas laisser pénétrer des inconnus dans les garages. L installation d alarmes peut être utile également mais c est un dispositif assez coûteux. Enfin, la police conseille de ne pas prendre de risque en voulant interpeller un voleur. Ne mettez pas votre vie en danger.

5 5< Locataires, loyers, logements Bruit Le respect de la tranquillité est un principe qui est garanti aussi bien par les lois fédérale et cantonale que par les règles et usages locatifs. De plus, la vie en commun implique la prise en compte des attentes raisonnables de ses voisins, dans un esprit de respect mutuel et, parfois, de compromis. Il est vrai que la sensibilité au bruit varie très différemment selon les individus; toutefois, lorsqu une plainte est formulée, elle traduit un malaise sincère. Etre à l écoute des demandes et manifester un peu de bonne volonté permet d éviter simplement des conflits qui alourdiront durablement l atmosphère et où il ne peut y avoir que des perdants. Bruit domestique admissible Cris d un bébé Déménagement, montage de meubles ponctuel pendant les jours ouvrables entre 7h et 22h Aspirateur pendant la journée Leçon de chant ou de musique pour un usage non professionnel pendant la journée Travaux de bricolage ponctuels les jours ouvrables Bruits inhérents aux tuyauteries pendant la journée Bruit excessif Courses et sauts des enfants sur le plancher Déplacement persistants des meubles, sans précautions Ménage pendant les heures nocturnes Musique amplifiée traversant les cloisons Travaux de bricolage et bruits répétitifs, réguliers et constants en soirée, les dimanches et jours fériés Bains et douches pendant les heures nocturnes Nous vous rappelons que de nombreux bruits domestiques sont perçus par vos voisins, parfois de façon accentuée. Ceux-ci peuvent être évités si vous prenez quelques précautions, telles que: éviter de marcher dans le logement avec des souliers. Il faut aussi savoir que nous faisons plus de bruit à pieds nus qu en pantoufles, ne pas fermer violemment les portes, poser des feutres sous les pieds des meubles (tables, chaises, etc.), soulever les meubles au lieu de les tirer, poser des tapis ou moquettes. Veuillez également respecter les horaires pour le dépôt du verre dans les containers. Tri des déchets Nous avons reçu des plaintes des Autorités spécialement au sujet des déchets végétaux. Les conteneurs à végétaux crus ne doivent contenir que : les fruits et légumes crus, le marc de café, le thé et les tisanes, les bouchons de liège, les coquilles d œuf non peintes, le pain, les plantes, les fleurs, le gazon, tous les déchets verts de jardinage. Par contre, ne doivent pas être mis dans les conteneurs : les restes de repas cuits, les déchets carnés et les poissons, les litières pour animaux de compagnie, les plastiques, les cailloux, les poussières du ménage, les sacs d aspirateur, la vaisselle jetable. les sacs compostables. Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus sur ou en appelant Info-déchets au No (appel gratuit). Réfection des appartements Elle a lieu sur requête des locataires adressée avant le 31 août de chaque année : tous les 10 ans pour les cuisines, coins à manger, séjours, corridors, W-C et salles de bains; tous les 12 ans pour les chambres à coucher. La dépense est intégralement prise en charge par le budget annuel de la Coopérative, sans hausse de loyer.

6 Rénovations et constructions >6 Construction en cours Cheseaux Débutés en août 2013, les travaux avancent selon la planification prévue et seront terminés en mai-juin Selon la dernière situation financière, le devis de 19 millions de francs devrait être respecté. La liste d inscription est ouverte. Un tiers des logements sera attribué à des habitants de Cheseaux ou à des personnes y travaillant. L attribution des logements protégés se fera selon une procédure spéciale en collaboration avec l EMS voisin et le CMS. La location des 51 logements, dont 8 x 2 pièces protégés, 32 x 3 pièces et 11 x 4 pièces débutera en novembre. Les loyers seront semblables à ceux de la première étape de Maillefer grâce à la mise à disposition gratuite du terrain par la Commune de Cheseaux Constructions projetées En Cojonnex Nous avons enfin pu lancer le concours de projets pour la mise en valeur de la parcelle qui nous est cédée en droit de superficie par la Ville de Lausanne. L architecte à qui sera confié la réalisation de la quarantaine de logements sera désigné en février Ce n est donc pas avant le courant 2016 que pourra débuter la construction qui s achèvera probablement à fin En Contigny Finalement, l assemblée générale de la Coopérative d Habitation des Employés du Rail (CHER) a décidé de réaliser elle-même l immeuble qui sera contigu à son immeuble actuel. Maillefer III L acte du droit de superficie a été signé en avril Les études ont pu ainsi être lancées pour la construction de deux immeubles qui comprendront environ 100 logements de 2 à 5 pièces. Selon les conditions de l acte, le terrain sera mis à disposition fin Le chantier pourra débuter ainsi en 2017 avec une mise à disposition des logements prévue début Cheseaux, octobre 2014 Cheseaux, octobre 2014

7 7< Projet de démolition-reconstruction Ouchy II Les études en vue d une éventuelle rénovation de l immeuble d Ouchy II (avenue de la Harpe 39 à 43 et avenue des Jordils 6) ont mis en évidence qu une rénovation coûteuse ne permettrait pas la création de logements supplémentaires, ni une réelle amélioration du confort actuel. Une démolition-reconstruction serait nettement plus intéressante et permettrait de pratiquement doubler la surface habitable, avec la création de 67 logements de 2, 3 et 4 pièces dont les surfaces seront nettement plus généreuses que celles des logements existants. Les analyses financières ont mis en évidence que les loyers resteraient très abordables dans la nouvelle construction. Afin de faire apparaître tous les éventuels problèmes avant le développement en détail d un projet, nous avons décidé de déposer une demande de permis d implantation préalable. Informées de nos intentions, les Autorités municipales semblent soutenir notre projet qui respecte les lois et normes en vigueur. Les locataires ont été informés de la démarche et le seront au fur et à mesure de l avancement du dossier. Ils seront au centre de nos préoccupations pour leur relogement définitif ou provisoire comme cela a toujours été le cas lors des nombreuses rénovations que nous avons effectuées. Nous devrions être fixés sur notre demande au printemps Si nous obtenons le permis d implantation provisoire, nous pourrons envisager le développement du projet et la demande de permis de construire définitif qui autoriserait la démolition à fin 2016 environ. Ouchy II, octobre 2014

8 SCHLInformations >8 Informations diverses ARMOUP (association romande des maîtres d ouvrage d utilité publique) En présence de plus de deux cents personnes, le premier forum régional du logement d utilité publique s est tenu à Fribourg le 26 septembre dernier. Au nombre des orateurs, on peut relever la présence du professeur en aménagement du territoire et d urbanisme, Pierre-Alain Rumley, du conseillier national Dominique de Buman et de Nicole Decker, cheffe de l Office cantonal neuchâtelois du logement. LAT La nouvelle loi sur l aménagement du territoire acceptée par le peuple en 2013 n a pas fini de faire parler d elle. Son but est de redéfinir les besoins en surfaces constructibles pour éviter un mitage du territoire. Ainsi, certaines communes verront leurs zones constructibles diminuer car ne correspondant pas à un besoin avéré pour les 15 prochaines années et d autres leurs possibilités de bâtir augmentées. Par contre, les dézonages de terrains agricoles devront être compensés par zonage simultané d autres terrains. Les dispositions de la loi seront compliquées à mettre en place, car il serait surprenant que les communes acceptent sans sourciller une diminution de leurs possibilités de développement. La mise au point du développement territorial qui doit se faire par le Canton prendra du temps et dans cette période de pénurie aiguë de logements, ne fera qu en retarder la construction. Fermeture des bureaux En raison des fêtes de fin d année, nos bureaux seront fermés du mardi 23 décembre 2014 dès 12h. au lundi 5 janvier 2015 à 8h. Comme d habitude en cas de problème, vous devez en premier lieu contacter votre concierge. Toutefois, en cas d urgence uniquement, vous pouvez faire appel à notre service de piquet au N N oubliez pas d utiliser le guichet virtuel pour le renouvellement et la mise à jour de votre inscription pour un logement. Contacts Vous pouvez nous contacter par courrier, à l adresse : SCHL, Case postale 231, 1000 Lausanne 18 Pour mémoire, le libellé exact de l adresse est très important pour l acheminement rapide du courrier à partir du centre de tri postal d Eclépens. par téléphone, aux Nos suivants : Administration générale : Service de location Service technique Comptabilité Sociétariat par fax, au N ou encore par Merci de vous identifier clairement dans votre par votre nom, prénom et adresse. SCHL.Info.48.indd 1 Nous souhaitons à nos membres de joyeuses fêtes de fin d année et leur adressons nos meilleurs vœux pour l année Photos : Rémy Gindroz, La Croix sur Lutry Graphisme : ZanoliDesign, Vevey P.P. CH-1018 LAUSANNE Joyeux Noël :07

B R U I T D E V O I S I N A G E. Mes devoirs et mes droits

B R U I T D E V O I S I N A G E. Mes devoirs et mes droits B R U I T D E V O I S I N A G E Mes devoirs et mes droits Nos rapports avec nos voisins sont souvent source de bonne entente, voire d amitié. Ils ne sont toutefois pas toujours simples. Un malentendu,

Plus en détail

AMIANTE. Amiante: attention, danger!

AMIANTE. Amiante: attention, danger! Amiante: attention, danger! L amiante est un matériau hautement toxique. En Suisse, son utilisation dans la construction est interdite depuis 1990. En cas de rénovation avec une mise à l enquête, le «diagnostic

Plus en détail

Société Coopérative d Habitation Lausanne

Société Coopérative d Habitation Lausanne Société Coopérative d Habitation Lausanne R a p p o r t d a c t i v i t é 0 Sommaire > Considérations générales > Chiffres clés > Propos de la direction 4 > Rapport d activité 0 administration 5 > < 6

Plus en détail

Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement

Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement Département des institutions et de la sécurité Cuarnens, le

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 24/4.15 OCTROI D UNE AIDE FINANCIÈRE À LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE IMMOBILIÈRE COOPÉLIA, FUTURE PROPRIÉTAIRE, POUR LA RÉALISATION DE 18 LOGEMENTS À LOYERS MODÉRÉS

Plus en détail

1er Forum régional du logement d'utilité publique 26 septembre 2014, Fribourg

1er Forum régional du logement d'utilité publique 26 septembre 2014, Fribourg Maillefer, Lausanne 1er Forum régional du logement d'utilité publique 26 septembre 2014, Fribourg Aula de l'université de Fribourg Avenue de l'europe 20 1700 Fribourg Bienvenue Le Forum des coopératives

Plus en détail

P R E A V I S No 31. Renens, le 1 er septembre 2003 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

P R E A V I S No 31. Renens, le 1 er septembre 2003 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, P R E A V I S No 31 Cautionnement et subventionnement communaux pour les immeubles à construire sur les parcelles 675 et 679 au chemin du Simplon à Renens (P38), propriété de Messieurs Paul et Frédéric

Plus en détail

La gestion d une coopérative d habitation et autres maîtres d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès

La gestion d une coopérative d habitation et autres maîtres d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès La gestion d une coopérative d habitation et autres maîtres d ouvrage d utilité publique Les clés du succès Programme et règlement des cours Session 2015 2016 Rte des Plaines-du-Loup 32 Case postale 227

Plus en détail

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Par le présent préavis, votre municipalité sollicite l octroi d un crédit de fr. 135'000. destiné à des travaux de transformations dans le bâtiment communal.

Plus en détail

Maison de jeunesse de l Armée du Salut. Stiegelschwandstrasse 20 3715 Adelboden

Maison de jeunesse de l Armée du Salut. Stiegelschwandstrasse 20 3715 Adelboden nì~êíáéê=d å ê~ä=çé=äû^êã É=Çì=p~äìí= www.groups.ch/k-0598-3286 = = rl=fããçäáäáéêë= i~ìééåëíê~ëëé=r=ó=`~ëé=éçëí~äé=srtr=j=`ejpmmn=_éêåé= q äk=hqn=pn=puu=mr=vn=j=c~ñ=hqn=pn=puu=mr=vr= `m=w=pmjstouusjv=

Plus en détail

Conférence de presse du 15 mars 2013 14.03.2013 1

Conférence de presse du 15 mars 2013 14.03.2013 1 Plan partiel d'affectation concernant les terrains compris entre les avenues des Bergières, Antoine-Henri-Jomini et du Mont-Blanc et le centre de congrès et d'expositions de Beaulieu Conférence de presse

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.5.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL relatif au transfert du patrimoine immobilier de la S.I. Le Locle-Avenir S.A. en faveur de la Commune du Locle Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014 concernant l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne Au Conseil communal de Lutry Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

Sommaire. 1 > Considérations générales. 2 > Chiffres clés. 3 > Propos de la direction. 4 > Rapport d activité 2013 administration

Sommaire. 1 > Considérations générales. 2 > Chiffres clés. 3 > Propos de la direction. 4 > Rapport d activité 2013 administration Société Coopérative d Habitation Lausanne R a p p o r t d a c t i v i t é 0 Sommaire > Considérations générales La crise du logement n est pas résolue mais l Etat montre sa volonté d agir. > Chiffres clés

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 novembre 2012

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 novembre 2012 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 novembre 2012 Le vingt novembre deux mil douze à vingt heures, le Conseil Municipal de la Commune de Cenves, s est réuni sur convocation de Monsieur

Plus en détail

Trier ses déchets organiques. Guide pratique pour le tri des déchets de cuisine et de jardin

Trier ses déchets organiques. Guide pratique pour le tri des déchets de cuisine et de jardin Trier ses déchets organiques Guide pratique pour le tri des déchets de cuisine et de jardin Pourquoi trier les déchets? Chaque Genevois produit plus de 450 kg de déchets ménagers par an. Aujourd hui, plus

Plus en détail

Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Commune de LAVEY-MORCLES

Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Commune de LAVEY-MORCLES Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 09/2015 Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Lavey, le 30 juillet

Plus en détail

Madame, Monsieur, Madame Claude BARNOUIN. CONTRAT DE LOCATION N du / /2004 Exemplaire Madame ENTRE LE PROPRIETAIRE

Madame, Monsieur, Madame Claude BARNOUIN. CONTRAT DE LOCATION N du / /2004 Exemplaire Madame ENTRE LE PROPRIETAIRE Madame, Monsieur, Suite à votre demande, j ai le plaisir de vous adresser le contrat de location ci-dessous ainsi que l état descriptif du logement. Si cette proposition retient votre attention, veuillez

Plus en détail

Votation communale du 28 septembre 2014. Valorisation de la zone de «Montmoirin»

Votation communale du 28 septembre 2014. Valorisation de la zone de «Montmoirin» Votation communale du 28 septembre 2014 Valorisation de la zone de «Montmoirin» La votation communale coïncidant avec la votation fédérale, il est important de bien vérifier que les bulletins de votes

Plus en détail

AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD

AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 25/2010 Parcelle communale 15, Ch. de la Forêt Octroi d'un droit distinct et permanent 1 immobilière La Maison Ouvrière de superficie à la Société Coopérative AU CONSEIL

Plus en détail

Préavis 3/2013 de la Municipalité au Conseil général concernant l achat du bâtiment de l Auberge «Au Mai»

Préavis 3/2013 de la Municipalité au Conseil général concernant l achat du bâtiment de l Auberge «Au Mai» Préavis 3/2013 de la Municipalité au Conseil général concernant l achat du bâtiment de l Auberge «Au Mai» Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, 1. Nature de l action proposée Il s agit du projet

Plus en détail

LE CENTRE DE CONFÉRENCES BORSCHETTE EST MORT, VIVE LA RÉSIDENCE BORSCHETTE!

LE CENTRE DE CONFÉRENCES BORSCHETTE EST MORT, VIVE LA RÉSIDENCE BORSCHETTE! !"#$ Communiqué de presse du mardi 19 avril 2005 LE CENTRE DE CONFÉRENCES BORSCHETTE EST MORT, VIVE LA RÉSIDENCE BORSCHETTE! 1. Introduction Après une première concertation en octobre 2003, un projet d

Plus en détail

Statistique des permis de bâtir

Statistique des permis de bâtir Rue de Louvain 44-1000 Bruxelles tél. : 02/548. 62. 58 Statistique des permis de bâtir Modèle II Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Dans ces bâtiments,

Plus en détail

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211 Adopté par le Conseil municipal le 20 février 2007 Approuvé par le Conseil d Etat le 27 février 2008 Avec les dernières

Plus en détail

Statistique des permis de bâtir

Statistique des permis de bâtir Rue de Louvain 44-1000 Bruxelles tél. : 02/548. 62. 58 Statistique des permis de bâtir Modèle II Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Dans ces bâtiments,

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 15/6.07 OCTROI D'UNE AIDE FINANCIERE A LA SOCIETE COOPERATIVE IMMOBILIERE "LA MAISON OUVRIERE" POUR LA REALISATION D'UN IMMEUBLE A LOYERS SUBVENTIONNES

Plus en détail

Tarif général (gérance, PPE, mise en valeur)

Tarif général (gérance, PPE, mise en valeur) Tarif général (gérance, PPE, mise en valeur) Chapitre premier : Dispositions générales Article premier : Principe Les rémunérations prévues par le présent tarif constituent des rémunérations recommandées.

Plus en détail

PROGRAMME 2014. Rue du Midi 15 Case postale 5607 1002 Lausanne Tél. 021/341 41 41 Fax 021/341 41 46 www.cvi.ch mail@cvi.ch

PROGRAMME 2014. Rue du Midi 15 Case postale 5607 1002 Lausanne Tél. 021/341 41 41 Fax 021/341 41 46 www.cvi.ch mail@cvi.ch PROGRAMME 2014 Rue du Midi 15 Case postale 5607 1002 Lausanne Tél. 021/341 41 41 Fax 021/341 41 46 www.cvi.ch mail@cvi.ch TOUS LES COURS EN UN COUP D'OEIL TITRE PUBLIC-CIBLE PAGE Remplir un contrat de

Plus en détail

la gestion immobilière est avant tout une question de confiance et de proximité ROSSET & CIE ROSSET S.A. ROSSET S.A.

la gestion immobilière est avant tout une question de confiance et de proximité ROSSET & CIE ROSSET S.A. ROSSET S.A. la gestion immobilière est avant tout ROSSET & CIE Rue des Charmilles 28, 1203 Genève Tél. 022 339 39 39, Fax 022 339 39 00 E-mail: info@rosset.ch Internet: www.rosset.ch ROSSET S.A. Avenue de Tivoli 2,

Plus en détail

Présentation de la fondation. «Pour offrir du loyer accessible à la classe moyenne»

Présentation de la fondation. «Pour offrir du loyer accessible à la classe moyenne» Présentation de la fondation «Pour offrir du loyer accessible à la classe moyenne» Conseil des 50 - UCV - 26 novembre 2015 1 Sommaire Une solution innovante à un enjeu sociétal Un positionnement clair

Plus en détail

COMMUNE DE SAVIGNY. Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 12/2010

COMMUNE DE SAVIGNY. Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 12/2010 COMMUNE DE SAVIGNY Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 12/2010 l aménagement d une déchetterie aux Gavardes Réf. : TR 1939 I:\4-travaux\classement\1939\Preavis_12-2010.doc Savigny,

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 94 relatif à l octroi d un crédit d investissement pour soutenir la mise en place du programme de réorganisation et de financement des transports publics régionaux

Plus en détail

TERRITOIRE Projets à l initiative communale

TERRITOIRE Projets à l initiative communale TERRITOIRE Projets à l initiative communale Plan directeur communal coordination avec le Département de l urbanisme Le Conseil administratif a accueilli à la mairie M. François Longchamp, Conseiller d

Plus en détail

PREAVIS No 02/2012. concernant les travaux de rénovation et d entretien de l Auberge communale

PREAVIS No 02/2012. concernant les travaux de rénovation et d entretien de l Auberge communale AU CONSEIL COMMUNAL DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ PREAVIS No 02/2012 concernant les travaux de rénovation et d entretien de l Auberge communale Date proposée pour la 1 ère séance de commission: le 8 février

Plus en détail

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT Le guide malin des économies d énergies, chez moi! Toutes les astuces, idées, conseils pour baisser vos charges et rendre la planète plus belle! Agir pour protéger

Plus en détail

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg RÉGIE ESTUDIANTINE DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG Rue de l Hôpital 4, 1700 Fribourg, tél. (026) 300 73 13 1 Situation des bâtiments Transports publics

Plus en détail

1. Préambule. PREAVIS MUNICIPAL n 1100/2006 concernant. Au Conseil communal de Lutry,

1. Préambule. PREAVIS MUNICIPAL n 1100/2006 concernant. Au Conseil communal de Lutry, PREAVIS MUNICIPAL n 1100/2006 concernant la transformation et la rénovation du bâtiment sis à la route de Lavaux 216 à Lutry pour la création d un nouveau poste de police, d un atelier de menuiserie pour

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

DÉPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DE LA SECURITÉ. Consultation

DÉPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DE LA SECURITÉ. Consultation DÉPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DE LA SECURITÉ Consultation Projet de réponse, état au 23 mars 2014 concernant le contre-projet à l initiative populaire cantonale Stop à la pénurie de logements et l EMPL

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle I

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle I MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle I Bâtiments

Plus en détail

COMMUNE DE JONGNY REGLEMENT COMMUNAL SUR LA COLLECTE, LE TRAITEMENT ET L ELIMINATION DES DECHETS I. DISPOSITIONS GENERALES

COMMUNE DE JONGNY REGLEMENT COMMUNAL SUR LA COLLECTE, LE TRAITEMENT ET L ELIMINATION DES DECHETS I. DISPOSITIONS GENERALES COMMUNE DE JONGNY REGLEMENT COMMUNAL SUR LA COLLECTE, LE TRAITEMENT ET L ELIMINATION DES DECHETS I. DISPOSITIONS GENERALES Bases légales Article premier Le présent règlement régit la collecte, le transport

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

Règlement de maison. Visites

Règlement de maison. Visites Règlement de maison Les résidents jouissent d une liberté d action dans la mesure où elle n entrave pas celle des autres pensionnaires et dans les limites du présent règlement. Visites Les pensionnaires

Plus en détail

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Séminaire de formation professionnelle CEI La LDTR genevoise Christophe Aumeunier Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Plan de l'exposé 1 Bref historique 2 Champ d application

Plus en détail

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Anne Baehler Bech "Effets de l'épargne-logement défiscalisée sur les finances vaudoises"

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Anne Baehler Bech Effets de l'épargne-logement défiscalisée sur les finances vaudoises MARS 2012 11_INT_573 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Anne Baehler Bech "Effets de l'épargne-logement défiscalisée sur les finances vaudoises" Rappel Rappel de l'interpellation Le 11 mars 2012,

Plus en détail

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé à titre indicatif. 1 ère PARTIE

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé à titre indicatif. 1 ère PARTIE Page 1 1 ère PARTIE Vous avez vu une annonce pour une location d une semaine à la plage hors saison. Le mois d avril vous intéresse car vous avez 2 semaines de congé. Loc. vacances bon prix mars à mai.

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GENERALES

I. DISPOSITIONS GENERALES Commune de Chevilly Règlement régissant la collecte, le transport et le traitement des déchets I. DISPOSITIONS GENERALES BASE LEGALE Article 1er Le présent règlement régit la collecte, le transport et

Plus en détail

ADMINISTRATION. Conseils!

ADMINISTRATION. Conseils! Juin 2014 ADMINISTRATION COMMUNALE Rue du Collège 14 Tél. 024/441.46.43 Fax 024/441.46.42 Courriel : greffe@bavois.ch Site : www.bavois.ch GREFFE : Mardi et jeudi 9h00-11h30 et 13h30-16h30 CONTROLE DES

Plus en détail

MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES

MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES Matières organiques acceptées De la cuisine : Fruits et légumes (entiers, pelures, épluchures, cœurs, morceaux, épis de maïs, etc.); Grains

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 L an deux mil onze, le 19 avril à 19 h 00, le Conseil Municipal s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de Monsieur Bernard DE REU, Maire

Plus en détail

LDTR et LAAL. Principes et application pratique

LDTR et LAAL. Principes et application pratique Service Service des communes des communes et du logement et du logement LDTR et LAAL Principes et application pratique Plan LDTR/LAAL Principes communs d application (immeubles assujettis - notion de pénurie)

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE

PRÉFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité PRÉFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES LE PRÉFET DE LA HAUTE SAVOIE CHEVALIER DE LA LÉGION D HONNEUR

Plus en détail

PRÉAVIS NO 14/04. Réhabilitation du bâtiment de service du Pierrier, à Clarens

PRÉAVIS NO 14/04. Réhabilitation du bâtiment de service du Pierrier, à Clarens PRÉAVIS NO 14/04 Réhabilitation du bâtiment de service du Pierrier, à Clarens SIGE, février 2014 Feuille de contrôle du document No de préavis Préavis no 14/04 Objet Réhabilitation du bâtiment de service

Plus en détail

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique Les clés du succès Programme et règlement des cours - 6 modules Rte des Plaines-du-Loup 32 Cp 227

Plus en détail

Présentation du budget 2013

Présentation du budget 2013 Présentation du budget 2013 Sommaire 1 INTRODUCTION 2 1.1 Principaux éléments influençant le budget à la hausse 2 1.2 Principales mesures d économie 3 1.3 Résumé 3 COMMENTAIRES PAR CENTRE DE COÛT 4 2 PRODUITS

Plus en détail

CONTRAT DE BENEFICIAIRE POUR LOGEMENT PROTEGES

CONTRAT DE BENEFICIAIRE POUR LOGEMENT PROTEGES 1. PARTIES AU CONTRAT Le Propriétaire Représenté par Bénéficiaire(s) Monsieur 1024 Ecublens Codébitrice/Codébiteur(s) solidaire(s) Néant 2. OBJET DU CONTRAT Immeuble Logement Nombre d'occupant(s) 1 personne

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

EP 1 : EPREUVE PROFESSIONNELLE LIEE AU CONTACT AVEC LE CLIENT ET/OU L USAGER

EP 1 : EPREUVE PROFESSIONNELLE LIEE AU CONTACT AVEC LE CLIENT ET/OU L USAGER EP 1 : EPREUVE PROFESSIONNELLE LIEE AU CONTACT AVEC LE CLIENT ET/OU L USAGER Première partie : Contact téléphonique Coefficient : 2 Durée totale : 20 minutes maximum - Temps de préparation : 15 minutes

Plus en détail

www.ouchy-navigation.ch Commercialisation par Rue Centrale 26 1002 Lausanne +41 (0) 21 213 70 40 venteslausanne@domicim.ch

www.ouchy-navigation.ch Commercialisation par Rue Centrale 26 1002 Lausanne +41 (0) 21 213 70 40 venteslausanne@domicim.ch www.ouchy-navigation.ch Commercialisation par Rue Centrale 26 1002 Lausanne +41 (0) 21 213 70 40 venteslausanne@domicim.ch Les images, échelles, surfaces ou informations contenues dans ce dossier de vente

Plus en détail

Bonnes vacances à tous On se retrouve à la rentrée JOURNAL D INFORMATIONS DE LA VILLE DE CERGY N 166

Bonnes vacances à tous On se retrouve à la rentrée JOURNAL D INFORMATIONS DE LA VILLE DE CERGY N 166 Du 21 mai au21 juin 2011, «31jours», nous avons déposé dans l entrepôt 166 sacs. Sur le site : 4751 individus ont consulté l article des épluchures soit en moyenne: 156 personnes par jour. Sur l ensemble

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Le locataire déclare avoir pris connaissance des conditions de location et d en accepter l ensemble des clauses. Signé à, le.

CONTRAT DE LOCATION. Le locataire déclare avoir pris connaissance des conditions de location et d en accepter l ensemble des clauses. Signé à, le. CONTRAT DE LOCATION Entre Monsieur ou Madame BRUET, La Fraissinède, 11220 Montlaur, France Tél. portable: +33 6 32 58 05 45 Ci-dessous dénommé le propriétaire Et Nom :.. Prénom :. Adresse :.. Code Postal

Plus en détail

Projet de rénovation des Libellules 2012 2015. Fondation HBM Emile Dupont 14 novembre 2011

Projet de rénovation des Libellules 2012 2015. Fondation HBM Emile Dupont 14 novembre 2011 Projet de rénovation des Libellules 2012 2015 Fondation HBM Emile Dupont 14 novembre 2011 Agenda de la séance d information 20h 21h30 22h 1) Objectif de la séance et programme général 2) Travaux récents

Plus en détail

CAMPING DES CHÊNES CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT INTERIEUR

CAMPING DES CHÊNES CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT INTERIEUR CAMPING DES CHÊNES CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT INTERIEUR CHAPITRE I - GENERALITES Article 1 - Objet : Le cahier des charges a pour objet : - de fixer les règles d intérêt commun qui sont imposées aux

Plus en détail

Concept de gestion des déchets

Concept de gestion des déchets COMMUNE MUNICIPALE D EVILARD/MACOLIN Concept de gestion des déchets Commune municipale d Evilard/Macolin Route Principale 37 CH-2533 Evilard Travaux publics/voirie www.evilard.ch 1 Résumé Le but de ce

Plus en détail

Ce qu il faut savoir. Bruits de voisinage. Sommaire. Bruits de comportements. Bruits de chantiers publics ou privés

Ce qu il faut savoir. Bruits de voisinage. Sommaire. Bruits de comportements. Bruits de chantiers publics ou privés Double Mixte - Adaptation : Vu par - Illustration : M.-M. Bougard - Direction de la communication Ville de Nantes (2013) Bruits de voisinage Service hygiène, manifestations et sécurité civile Ville de

Plus en détail

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16 PRESTATIONS TABLE DES MATIèRES Notre banque 4 Crédits 7 Gestion de patrimoine 9 Comptes courants 12 Comptes épargne 14 Comptes prévoyance 16 Autres comptes 17 Une histoire de vie en un clin d œil 18 Numéros

Plus en détail

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr Livret d accueil Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours www.bonsecours.fr EDITO Chère Madame, Cher Monsieur, Le bien-être de nos Aînés est une préoccupation essentielle de votre municipalité.

Plus en détail

dossierpolitique Initiative populaire «loyers loyaux»

dossierpolitique Initiative populaire «loyers loyaux» dossierpolitique 7 avril 2003 Numéro 13/1 Initiative populaire «loyers loyaux» Le 18 mai, le peuple et les cantons seront appelés à se prononcer sur l initiative dite «pour des loyers loyaux», lancée par

Plus en détail

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL Séance d information aux locataires Lieu de la séance : BEAU-RIVAGE HOTEL Neuchâtel Le 10 septembre 2014 Assainissement / Transformation des immeubles Helvetia

Plus en détail

LE CONTRAT DE BAIL. Le contrat de bail à loyer est un accord entre un bailleur qui cède l usage d une chose et un locataire qui en paie le loyer.

LE CONTRAT DE BAIL. Le contrat de bail à loyer est un accord entre un bailleur qui cède l usage d une chose et un locataire qui en paie le loyer. LE CONTRAT DE BAIL 1. Définition Le contrat de bail à loyer est un accord entre un bailleur qui cède l usage d une chose et un locataire qui en paie le loyer. 2. Distinction avec d autres contrats Le bail

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Nom : Prénom : Tél : E-mail :

CONTRAT DE LOCATION. Nom : Prénom : Tél : E-mail : Home NanTuA Studios Meublés Ain-Jura CONTRAT DE LOCATION Nom : MARQUEYROL Prénom : Régis Adresse : 6 rue de l Hôtel de Ville - 01130 NANTUA - Tél. 04 74 77 80 74 ou 06 62 17 80 74 Dénommé le bailleur d

Plus en détail

Dicastère : Aménagement, Bâtiments & Urbanisme

Dicastère : Aménagement, Bâtiments & Urbanisme Dicastère : Aménagement, Bâtiments & Urbanisme «Urbanisme, Bâtiments & Constructions» général et du Assumer l aménagement du territoire communal Lois fédérales et cantonales Toutes directives données par

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie

TABLE DES MATIÈRES. Première partie Service de la santé publique Service des assurances sociales et de l hébergement Le logement protégé Service de l économie, du logement et du tourisme Pour vivre chez soi malgré l âge et le handicap Première

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

PRÉAVIS N 180 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 180 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 180 AU CONSEIL COMMUNAL «La Fleur de Lys» rue de Rive 54 à Nyon Demande d un crédit de CHF 540 000.- TTC pour des travaux qui permettront d une part de libérer l immeuble du contrôle de l Etat,

Plus en détail

RAPPORT DE LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT DE LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL COMMUNAL Préavis N 4 / 2013 RAPPORT DE LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL COMMUNAL relatif à la demande d un crédit de CHF 222'000.00 destiné à la mise en œuvre de la révision du Plan Directeur Communal (PDCom), du Plan

Plus en détail

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Permis de bâtir Données recueillies sur les permis de bâtir concernant les bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation (Formulaire statistique modèle II) INFORMATIONS

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014.

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014. PROCÈS-VERBAL SÉANCE DU 23 DECEMBRE 2014 39-2014 Le mardi 23 décembre 2014, le Conseil Municipal de la Commune de ROYBON, dûment convoqué le 16 décembre 2014, s'est réuni en session ordinaire à 18h30 à

Plus en détail

PVR, Règlements General et Condition de vente et de voyage. Introduction

PVR, Règlements General et Condition de vente et de voyage. Introduction PVR, Règlements General et Condition de vente et de voyage Introduction Toutes les règles et conditions s appliquent aux séjours réservés avec P.V.R (le tour opérateur). Aucun changement n est possible,

Plus en détail

DEMANDEUR(S) NOM :... PRENOM :... NOM :... PRENOM :...

DEMANDEUR(S) NOM :... PRENOM :... NOM :... PRENOM :... Pôle Aide à la Personne Maison de l Autonomie Service Accompagnement et Développement de l Autonomie 6A rue du Verdon 67100 STRASBOURG DEMANDEUR(S) NOM :... PRENOM :... NOM :... PRENOM :... S agit-il :

Plus en détail

Délibération 1 : Excusé : M. PORCHERON Secrétaire de séance : Melle DEMIAUTTE Amandine. L ordre du jour appelle :

Délibération 1 : Excusé : M. PORCHERON Secrétaire de séance : Melle DEMIAUTTE Amandine. L ordre du jour appelle : Le vingt-huit octobre deux mil quatorze à dix-huit heures trente minutes, les membres composant le conseil municipal de la commune se sont réunis au lieu ordinaire de leurs séances sur la convocation du

Plus en détail

location à usage d habitation

location à usage d habitation Guide d information sur la Loi sur la location à usage d habitation Contenu de ce guide Ce guide fait une présentation sommaire de la nouvelle Loi sur la location à usage d habitation (la Loi) entrée en

Plus en détail

N 2015-28 : Signature convention de mise à disposition de «service droit des sols» avec la Communauté d Agglomération de Châlons

N 2015-28 : Signature convention de mise à disposition de «service droit des sols» avec la Communauté d Agglomération de Châlons SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 JUIN 2015 L an deux mil quinze, le quinze juin à vingt heures, le Conseil Municipal de Saint Martin sur le Pré, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

1143 Apples, le 19 mai 2014

1143 Apples, le 19 mai 2014 1143 Apples, le 19 mai 2014 M U N I C I P A L I T E APPLES Préavis N 04/2014 de la Municipalité au Conseil communal concernant : la demande d'un crédit de Fr. 730'000. pour le développement des études

Plus en détail

Projet de loi approuvant les nouveaux statuts de la Fondation de la commune de Chêne-Bourg pour le logement

Projet de loi approuvant les nouveaux statuts de la Fondation de la commune de Chêne-Bourg pour le logement Secrétariat du Grand Conseil PL 8803 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 30 août 2002 Messagerie Projet de loi approuvant les nouveaux statuts de la Fondation de la commune de Chêne-Bourg

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008 CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS ouvert au titre de l année 2008 dans la spécialité «assistanat de direction» Epreuve écrite du 5 mai 2009 EPREUVE

Plus en détail

Procès-verbal de la séance du Conseil Communal du 25 août 2009

Procès-verbal de la séance du Conseil Communal du 25 août 2009 Mardi 25 août 2009 CC No 60 Procès-verbal de la séance du Conseil Communal du 25 août 2009 Présidence : SAVARY André Ouverture de la séance : 20h15 Appel nominal : 26 membres présents Quorum atteint Excusés

Plus en détail

Bruit de voisinage QUELS SONT MES DROITS ET MES DEVOIRS

Bruit de voisinage QUELS SONT MES DROITS ET MES DEVOIRS Bruit de voisinage QUELS SONT MES DROITS ET MES DEVOIRS Info-Service 2010 / Imprimé sur papier recyclé Cyclus Print / Illustrations: Mix & Remix / Graphisme: Vincent Fesselet - la Fonderie / Impression:

Plus en détail

Historique de l Association Romande des Hôteliers Les années 1940

Historique de l Association Romande des Hôteliers Les années 1940 Les années 1940 1941 Naissance de l ACVH Au cours de diverses réunions, le Comité de l Association vaudoise des intérêts touristiques c est ainsi que s appelait alors l Office du tourisme du canton de

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

Conseil Général Séance du 1 er décembre 2009 au Centre communal

Conseil Général Séance du 1 er décembre 2009 au Centre communal 1. Appel Conseil Général Séance du 1 er décembre 2009 au Centre communal 2. Procès-verbal de la séance du 16 juin 2009 3. Assermentation des nouveaux membres 4. Communications du Président du Conseil 5.

Plus en détail

ALPS MANAGEMENT + PARTNERS

ALPS MANAGEMENT + PARTNERS 2 / 12 Le Hameau 10, rue de la Bérarde Case Postale 30 CH 1936 Verbier SWITZERLAND T +41 27 771 28 62 info@alpsmanagement.ch 3 / 12 Créée le 26 mars 2012 sous l impulsion de François Besson et Vincent

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Rapport sur le crédit d engagement pour la réalisation de l équipement de la zone industrielle de DAVAL Sierre, mai 2006 Table des matières

Plus en détail

Infos Municipalité Conseil communal Vie villageoise

Infos Municipalité Conseil communal Vie villageoise Infos Municipalité Conseil communal Vie villageoise Sommaire Pages Calendrier séances et votations 2 Boulangerie 3 Cars postaux 3 Recensement des chiens 4 Section des samaritains 5 Agenda 6 N 2 Mars 2011

Plus en détail