SCHLInformations Novembre 2014 * N 48

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHLInformations Novembre 2014 * N 48"

Transcription

1 Sommaire * Editorial > 1 * Finances > 1 SCHLInformations Bulletin d information édité par la Société Coopérative d Habitation Lausanne Editorial * Vie de la Société > 2-4 * Locataires, loyers, logements > 4-5 * Rénovations et constructions > 6-7 * Informations diverses > 8 Finances Comptes 2014 Le résultat brut prévisible pour l exercice 2014 sera très proche de celui de 2013 en légère diminution d environ 5% en raison d une hausse des frais d entretien, de la baisse des honoraires de tiers et d une augmentation des redevances des droits de superficie. Agenda La prochaine Assemblée générale ordinaire aura lieu Jeudi 11 juin 2015 à 19h30 au Grand Restaurant du Palais de Beaulieu Aller voir plus loin? Au terme de sa séance du 4 novembre, votre Conseil d administration a pris une décision qui marquera durablement l évolution de notre coopérative d habitation. Nous avons décidé de proposer les services de la SCHL dans tout le canton de Vaud. Ce qui ne signifie nullement que nous allons mettre un frein à notre développement dans Lausanne et sa périphérie car Métamorphose présente un intérêt majeur, sans oublier notre projet en cours au Chaletà-Gobet. Nous devons cependant nous rendre à l évidence qu il devient compliqué de bâtir sur des terrains communaux à Lausanne, car la SILL (Société Immobilière Lausannoise pour le Logement SA) y occupe une place privilégiée. Son actionnaire n est autre que la Commune elle-même! Cheseaux nous a choisi pour créer du logement abordable en nous octroyant un DDP gratuit. D autres communes du canton ont aussi à cœur de réaliser du logement pour leurs classes moyennes et jeunes dont les moyens ne permettent pas, ou plus d acquérir de la PPE. Nous avons des arguments convaincants à faire valoir. En effet notre Coopérative est bientôt centenaire et a su accumuler fonds propres, expérience et savoir-faire. Nos méthodes de travail sont appréciées des architectes et entreprises et elles nous permettent année après année de réussir des constructions de qualité, sans aucun dépassement de coûts. Nos loyers sont toujours calculés au prix coutant. Qui peut en dire autant? Nous allons donc aborder les municipalités qui recherchent un partenaire capable de leur offrir les références et les garanties nécessaires au lancement de constructions de 50 à 100 logements. En effet, lorsque les projets se chiffrent en dizaines de millions, il faut avoir les moyens financiers d investir dans les études techniques avant de pouvoir accéder aux crédits bancaires. Et à cet exercice, les coopératives d habitants manquent de fonds propres et sont à la peine. Le modèle SCHL a fait ses preuves à Lausanne et environ pour accomplir sa mission première qui consiste à améliorer les conditions de logement de la population. Nos limites territoriales historiques doivent tomber et nous saurons faire preuve de toute la prudence nécessaire afin de favoriser le développement du système coopératif sans prise de risques excessifs. Nous répondrons ainsi à l évolution souhaitable de la loi sur le logement qui veut consacrer des espaces au logement abordable. Claude Waelti, président

2 Vie de la Société >2 Assemblée générale 520 personnes, dont 447 sociétaires, ont participé à l assemblée générale du 12 juin 2014 malgré le match d ouverture du mondial de football. Le président a pris congé, pour raison d âge, de M. Gilbert Faucherre après 18 années d activité et de M. Alfred Kohler après 21 années d activité au sein du Conseil d administration. Ils ont été chaleureusement remerciés pour leur riche contribution à la bonne marche de la SCHL. L Assemblée, après avoir adopté à l unanimité la gestion et les comptes 2013, a : fixé l intérêt servi sur les parts sociales à 3.00% (sans changement) ; renouvelé, pour une période de trois ans, les mandats au Conseil d administration de Madame Vanessa Benitez Santoli et de Messieurs Alain Fontanellaz et Nicolas Rizzetto ; élu, pour un mandat de 3 ans au Conseil d administration, Mesdames Lara Arietano et Anuta Pichon ainsi que Messieurs Mamba Kalubi et Daniel Piolino ; nommé Monsieur Fabrizio Salvatore à la Commission de gestion, avec un mandat de 5 ans, en remplacement de Monsieur Stéphane Maye, sortant ; nommé Madame Josée Antille à la Commission de gestion, avec un mandat de 4 ans, en remplacement de Madame Anne Tomov, démissionnaire ; remercié la fiduciaire BDO Visura qui fut Organe de contrôle pendant 10 ans et désigné KPMG SA comme nouvel Organe de contrôle pour l exercice 2014 ; décidé d exclure un membre. Enfin, le président a remercié Monsieur Adrien Rizzetto qui a quitté la présidence de la Fondation Pro Habitat Lausanne, pour raison d âge, après 12 ans d activité. Comme à l accoutumée, la soirée s est terminée dans la convivialité autour de la désormais traditionnelle assiette froide. Conseil d administration Le Conseil d administration s est réuni à 6 reprises depuis le début de l année. On peut relever qu il a : désigné Monsieur Claude Waelti président, Madame Marlyse Dormond Béguelin vice-présidente et Monsieur Alain Fontanellaz, secrétaire, avec un mandat d une année; reconduit les mandats de Messieurs Olivier Cardinaux et Marcel Oberli au Comité de direction pour une année; enregistré que la Commission de gestion sera présidée, pour l exercice 2014, par Monsieur Michaël Rosselet; désigné les membres de la Commission de construction présidée par Monsieur Jean-Jacques Humberset ; pris acte du départ, pour raison d âge, du Conseil d administration de Messieurs Gilbert Faucherre et Alfred Kohler ; pris connaissance de la nouvelle composition du Comité de direction de la Fondation Pro Habitat Lausanne, soit Madame Marlyse Dormond Béguelin, présidente, Monsieur Olivier Cardinaux, vice-président, Monsieur Michel Cuénoud secrétaire et Mesdames Rosetta Epifani et Irène Wettstein Martin, membres ; donné son accord pour la signature des actes du droit de superficie pour la dernière étape de Maillefer qui est intervenue le 18 avril 2014, pris connaissance du programme fixé et de la désignation des mandataires ; adjugé quelques travaux complémentaires pour Cheseaux ; été informé que finalement la Coopérative d Habitation des Employés du Rail (CHER) a décidé de réaliser ellemême l immeuble «En Contigny», en prolongation de leur immeuble ; été informé de l étude de démolition-reconstruction de l immeuble d Ouchy II en vue d une demande de permis d implantation préalable ; pris connaissance qu une modification des statuts est en cours d élaboration pour être présentée à la prochaine assemblée générale ; a pris acte que le Comité de direction a décidé d accorder 2 jours de vacances supplémentaires aux employés, portant celles-ci à 5 semaines. Une révision des statuts nécessaire Afin de pouvoir bénéficier des prêts du fonds de roulement géré par notre association faîtière des maîtres d ouvrage d utilité publique ainsi que de ceux de la CCL, nos statuts doivent répondre à de strictes exigences. Leurs modifications doivent être soumises à l Office fédéral du logement avant leur approbation par l Assemblée générale. Or, cette clause fait défaut dans nos statuts. Nous profitons de cette modification pour étudier un rafraîchissement qui concernera quelques articles en rapport avec le nouveau droit comptable et la nationalité des administrateurs. Le projet de modification des statuts sera proposé lors de la prochaine assemblée générale avec toutes les explications nécessaires. Initiative de l ASLOCA contre-projet des Autorités cantonales L initiative de l Asloca intitulée «Stop à la pénurie de logements» a été déposée en août 2011 munie de signatures. Elle vise à modifier la loi de 1975 sur le logement en y introduisant principalement deux mesures, soit la possibilité d exproprier des terrains pour y bâtir des logements à loyer abordable et de fixer aux communes un

3 3< Vie de la Société prélèvement obligatoire pour chaque habitant qui serait complété par un montant identique versé par l Etat pour réaliser ce but. Le Conseil d Etat propose au Grand Conseil de rejeter cette initiative et de lui opposer un contre-projet direct qui consiste en une modification de la loi sur l aménagement du territoire et de la loi sur le logement. Ainsi, les Communes pourraient exiger des promoteurs la réalisation d un pourcentage de logements à loyer abordable lors de la mise en valeur de terrains. Elles pourraient également autoriser une augmentation des surfaces habitables de 5% pour la réalisation de tels logements. Enfin, les Communes disposeraient d un droit d emption sur les terrains constructibles. Le constat de l Etat qu il ne manque pas de moyens pour réaliser des logements à loyer abordable est juste et on comprend mal la démarche de l Asloca qui prévoit que les sommes inutilisées seraient versées à la SVLM (Société Vaudoise pour la création de logements à loyer modéré) qui est confrontée aux mêmes difficultés que tous pour trouver des terrains constructibles. La question du droit d expropriation touche à la sacro-sainte garantie de la propriété. Même la Confédération a de la peine à l utiliser pour des projets d intérêt national. Le contre-projet du Conseil d Etat est bien plus raisonnable à ce sujet. Nous avons besoin de logements à loyer raisonnable maintenant et pas dans dix ou quinze ans avec une pénurie de logements qui aura alors, peut-être, radicalement changé suite aux votations du 9 février 2014 sur l immigration et une situation économique qui ne sera pas aussi florissante qu aujourd hui. Les dernières statistiques font d ailleurs apparaître une augmentation significative des logements vacants hors des localités. Ne faudrait-il pas favoriser d une façon significative l accès aux terrains à bâtir à des coopératives comme la nôtre qui est d utilité publique, sans but lucratif, et qui ne construit que des logements à loyer abordable? Elle le prouve depuis bientôt 100 ans et a les moyens de contribuer à répondre très rapidement à la pénurie actuelle de logements. L une des mesures envisageable et facile à mettre en place serait une très nette amélioration des délais des procédures de mise en valeur des terrains à bâtir. La SCHL au service de coopératives sœurs L article 2 de nos statuts qui définit nos buts, précise au point d, «gérer ses propres immeubles ainsi que des immeubles appartenant à des tiers qui poursuivent un but analogue». Depuis de très nombreuses années, voire depuis leur création, nous gérons et administrons deux sociétés «sœurs», la Fondation Pro Habitat Lausanne (FPHL) et le Logement Social Romand SA (LSR SA). Nous gérons également les immeubles de deux autres coopératives, la Coopérative d Habitation des Employés du Rail (CHER) et la Coopérative du Logement Lutry (CLL). Notre activité s étend également à des mandats pour des travaux de rénovation importants ou pour la conduite de travaux de construction comme nous le faisons actuellement pour la coopérative «La Paix» à Nyon pour la réalisation de deux immeubles. Nous désirons continuer d apporter notre aide à de plus petites coopératives qui peuvent ainsi profiter de notre expérience et de nos compétences. Enfin, nous avons des mandats de gérance pour la Caisse de pensions de l Etat de Neuchâtel et la société Rimmobas, anciennement propriété de la Confédération. Nos prestations à des tiers représentent environ les 40% de notre activité et des honoraires de plus de 1,5 million de francs par année. Une extension territoriale de notre activité? Depuis 1920, nous avons limité notre activité à Lausanne et au Grand-Lausanne. Cependant, force est de constater que les possibilités de bâtir des logements à loyer abordable s amenuisent ceci encore plus depuis la création par la Ville de Lausanne de la Société immobilière lausannoise pour le logement (SILL), une société anonyme entièrement en mains de la Commune qui lui attribue la plupart des terrains disponibles. L opération de Maillefer nous permettra la réalisation de plus de 400 logements, mais une opportunité comparable ne se présentera probablement pas dans un futur proche. Se fondant sur les considérations ci-dessus, le Conseil d administration, lors de sa dernière séance, a décidé d étendre notre champ d activité à tout le canton de Vaud et spécialement aux grandes agglomérations pour la création de logements à loyer abordable. Cette décision stratégique, conforme à nos statuts, permet d élargir l horizon des prochaines générations de coopérateurs de la SCHL. L animation dans les quartiers L animation dans les quartiers et les immeubles est profitable à tous. Non seulement elle permet de resserrer les liens entre les locataires mais également de créer des activités pour autant que les espaces le permettent. Cependant ces initiatives doivent venir de la volonté des habitants. Ainsi, à la demande de l association de quartier de Maillefer, nous venons de créer des jardins potagers communautaires. Faites-nous part de vos souhaits, nous vous aiderons à les réaliser dans la mesure du possible.

4 Vie de la Société >4 Locaux communs Après l expérience très positive de la mise à disposition dans le quartier de Maillefer de logements d hôtes et d une salle commune, nous pensons réaliser, dans la dernière étape, des locaux de répétition pour musiciens. Site Internet Notre site vient de subir une cure de jouvence. Ainsi, la localisation des immeubles par Google est complétée par la fonction Street view. Un nouveau format a été mis en place pour une meilleure lisibilité du site sur les portables et tablettes qui représentent environ 40% des accès. Guichet virtuel Le guichet virtuel est à la disposition de tous et facilite vos tâches administratives, tout particulièrement pour la tenue à jour des inscriptions pour un logement. Pensez à demander vos codes d accès via le site Internet et utilisez-le. Locataires, loyers, logements Taux hypothécaire Le taux hypothécaire de référence pour toute la Suisse, fixé par la Confédération en juin 2013 à 2.00%, est resté inchangé. Alors qu une hausse du taux hypothécaire semblait se profiler, il est resté très stable et les taux à long terme sont même en baisse. Cette situation est due à la faiblesse des économies européennes qui entraîne une pression sur le franc suisse que seuls de faibles taux d intérêts peuvent contrer. Les spécialistes prédisent que cette situation perdurera probablement jusqu à la fin Personne ne se plaindra de la stabilité des loyers. Loyers Après avoir effectué 904 baisses de loyers en 2013, il a encore été possible d en effectuer 721 en Mais le maintien du taux hypothécaire de référence à 2.00% et la hausse constante des charges signifient la fin probable des baisses de loyers, avec de rares exceptions. Chauffage Les comptes pour le chauffage et l eau chaude pour la période ont été en diminution d environ 10 à 15%, conséquence de l hiver 2014 très doux. Pour rappel, ne laissez pas de fenêtres ouvertes en hiver et soyez attentifs à votre consommation d eau chaude. La sécurité dans les logements Une forte recrudescence de cambriolages invite à la plus grande prudence. Les appartements de plein pied sont les plus vulnérables. Même si tous les accès à nos immeubles sont sécurisés, ces quelques conseils peuvent vous éviter les déconvenues d un cambriolage: la porte d entrée de l immeuble ne doit pas être ouverte à des inconnus ; les portes d accès aux sous-sols doivent être constamment fermées à clé ; même en cas de courte absence de votre logement verrouillez la porte et fermez complètement toutes les fenêtres et portes-fenêtres (ne les laissez pas entrebâillées en imposte) ; ne vous laissez pas abuser par des voleurs à la fausse qualité (plombier, vendeurs, etc.). Nous vous envoyons un bon de travail pour chaque intervenant que nous mandatons ; en cas d absence, laissez une veilleuse allumée dans une ou deux pièces (certains dispositifs permettent un allumage par intermittence). Il est également possible d installer un dispositif pour l allumage de la TV ; si vous êtes de plain-pied, une lampe extérieure avec détecteur de présence (il existe des modèles avec pile solaire) peut dissuader un cambrioleur d approcher ; dès la nuit tombée, fermez stores et rideaux ; ne laissez aucune valeur dans votre logement ou alors dans un coffre ; informez vos voisins en cas d absence prolongée ; faites relever régulièrement votre courrier ; soyez attentif de ne pas laisser pénétrer des inconnus dans les garages. L installation d alarmes peut être utile également mais c est un dispositif assez coûteux. Enfin, la police conseille de ne pas prendre de risque en voulant interpeller un voleur. Ne mettez pas votre vie en danger.

5 5< Locataires, loyers, logements Bruit Le respect de la tranquillité est un principe qui est garanti aussi bien par les lois fédérale et cantonale que par les règles et usages locatifs. De plus, la vie en commun implique la prise en compte des attentes raisonnables de ses voisins, dans un esprit de respect mutuel et, parfois, de compromis. Il est vrai que la sensibilité au bruit varie très différemment selon les individus; toutefois, lorsqu une plainte est formulée, elle traduit un malaise sincère. Etre à l écoute des demandes et manifester un peu de bonne volonté permet d éviter simplement des conflits qui alourdiront durablement l atmosphère et où il ne peut y avoir que des perdants. Bruit domestique admissible Cris d un bébé Déménagement, montage de meubles ponctuel pendant les jours ouvrables entre 7h et 22h Aspirateur pendant la journée Leçon de chant ou de musique pour un usage non professionnel pendant la journée Travaux de bricolage ponctuels les jours ouvrables Bruits inhérents aux tuyauteries pendant la journée Bruit excessif Courses et sauts des enfants sur le plancher Déplacement persistants des meubles, sans précautions Ménage pendant les heures nocturnes Musique amplifiée traversant les cloisons Travaux de bricolage et bruits répétitifs, réguliers et constants en soirée, les dimanches et jours fériés Bains et douches pendant les heures nocturnes Nous vous rappelons que de nombreux bruits domestiques sont perçus par vos voisins, parfois de façon accentuée. Ceux-ci peuvent être évités si vous prenez quelques précautions, telles que: éviter de marcher dans le logement avec des souliers. Il faut aussi savoir que nous faisons plus de bruit à pieds nus qu en pantoufles, ne pas fermer violemment les portes, poser des feutres sous les pieds des meubles (tables, chaises, etc.), soulever les meubles au lieu de les tirer, poser des tapis ou moquettes. Veuillez également respecter les horaires pour le dépôt du verre dans les containers. Tri des déchets Nous avons reçu des plaintes des Autorités spécialement au sujet des déchets végétaux. Les conteneurs à végétaux crus ne doivent contenir que : les fruits et légumes crus, le marc de café, le thé et les tisanes, les bouchons de liège, les coquilles d œuf non peintes, le pain, les plantes, les fleurs, le gazon, tous les déchets verts de jardinage. Par contre, ne doivent pas être mis dans les conteneurs : les restes de repas cuits, les déchets carnés et les poissons, les litières pour animaux de compagnie, les plastiques, les cailloux, les poussières du ménage, les sacs d aspirateur, la vaisselle jetable. les sacs compostables. Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus sur ou en appelant Info-déchets au No (appel gratuit). Réfection des appartements Elle a lieu sur requête des locataires adressée avant le 31 août de chaque année : tous les 10 ans pour les cuisines, coins à manger, séjours, corridors, W-C et salles de bains; tous les 12 ans pour les chambres à coucher. La dépense est intégralement prise en charge par le budget annuel de la Coopérative, sans hausse de loyer.

6 Rénovations et constructions >6 Construction en cours Cheseaux Débutés en août 2013, les travaux avancent selon la planification prévue et seront terminés en mai-juin Selon la dernière situation financière, le devis de 19 millions de francs devrait être respecté. La liste d inscription est ouverte. Un tiers des logements sera attribué à des habitants de Cheseaux ou à des personnes y travaillant. L attribution des logements protégés se fera selon une procédure spéciale en collaboration avec l EMS voisin et le CMS. La location des 51 logements, dont 8 x 2 pièces protégés, 32 x 3 pièces et 11 x 4 pièces débutera en novembre. Les loyers seront semblables à ceux de la première étape de Maillefer grâce à la mise à disposition gratuite du terrain par la Commune de Cheseaux Constructions projetées En Cojonnex Nous avons enfin pu lancer le concours de projets pour la mise en valeur de la parcelle qui nous est cédée en droit de superficie par la Ville de Lausanne. L architecte à qui sera confié la réalisation de la quarantaine de logements sera désigné en février Ce n est donc pas avant le courant 2016 que pourra débuter la construction qui s achèvera probablement à fin En Contigny Finalement, l assemblée générale de la Coopérative d Habitation des Employés du Rail (CHER) a décidé de réaliser elle-même l immeuble qui sera contigu à son immeuble actuel. Maillefer III L acte du droit de superficie a été signé en avril Les études ont pu ainsi être lancées pour la construction de deux immeubles qui comprendront environ 100 logements de 2 à 5 pièces. Selon les conditions de l acte, le terrain sera mis à disposition fin Le chantier pourra débuter ainsi en 2017 avec une mise à disposition des logements prévue début Cheseaux, octobre 2014 Cheseaux, octobre 2014

7 7< Projet de démolition-reconstruction Ouchy II Les études en vue d une éventuelle rénovation de l immeuble d Ouchy II (avenue de la Harpe 39 à 43 et avenue des Jordils 6) ont mis en évidence qu une rénovation coûteuse ne permettrait pas la création de logements supplémentaires, ni une réelle amélioration du confort actuel. Une démolition-reconstruction serait nettement plus intéressante et permettrait de pratiquement doubler la surface habitable, avec la création de 67 logements de 2, 3 et 4 pièces dont les surfaces seront nettement plus généreuses que celles des logements existants. Les analyses financières ont mis en évidence que les loyers resteraient très abordables dans la nouvelle construction. Afin de faire apparaître tous les éventuels problèmes avant le développement en détail d un projet, nous avons décidé de déposer une demande de permis d implantation préalable. Informées de nos intentions, les Autorités municipales semblent soutenir notre projet qui respecte les lois et normes en vigueur. Les locataires ont été informés de la démarche et le seront au fur et à mesure de l avancement du dossier. Ils seront au centre de nos préoccupations pour leur relogement définitif ou provisoire comme cela a toujours été le cas lors des nombreuses rénovations que nous avons effectuées. Nous devrions être fixés sur notre demande au printemps Si nous obtenons le permis d implantation provisoire, nous pourrons envisager le développement du projet et la demande de permis de construire définitif qui autoriserait la démolition à fin 2016 environ. Ouchy II, octobre 2014

8 SCHLInformations >8 Informations diverses ARMOUP (association romande des maîtres d ouvrage d utilité publique) En présence de plus de deux cents personnes, le premier forum régional du logement d utilité publique s est tenu à Fribourg le 26 septembre dernier. Au nombre des orateurs, on peut relever la présence du professeur en aménagement du territoire et d urbanisme, Pierre-Alain Rumley, du conseillier national Dominique de Buman et de Nicole Decker, cheffe de l Office cantonal neuchâtelois du logement. LAT La nouvelle loi sur l aménagement du territoire acceptée par le peuple en 2013 n a pas fini de faire parler d elle. Son but est de redéfinir les besoins en surfaces constructibles pour éviter un mitage du territoire. Ainsi, certaines communes verront leurs zones constructibles diminuer car ne correspondant pas à un besoin avéré pour les 15 prochaines années et d autres leurs possibilités de bâtir augmentées. Par contre, les dézonages de terrains agricoles devront être compensés par zonage simultané d autres terrains. Les dispositions de la loi seront compliquées à mettre en place, car il serait surprenant que les communes acceptent sans sourciller une diminution de leurs possibilités de développement. La mise au point du développement territorial qui doit se faire par le Canton prendra du temps et dans cette période de pénurie aiguë de logements, ne fera qu en retarder la construction. Fermeture des bureaux En raison des fêtes de fin d année, nos bureaux seront fermés du mardi 23 décembre 2014 dès 12h. au lundi 5 janvier 2015 à 8h. Comme d habitude en cas de problème, vous devez en premier lieu contacter votre concierge. Toutefois, en cas d urgence uniquement, vous pouvez faire appel à notre service de piquet au N N oubliez pas d utiliser le guichet virtuel pour le renouvellement et la mise à jour de votre inscription pour un logement. Contacts Vous pouvez nous contacter par courrier, à l adresse : SCHL, Case postale 231, 1000 Lausanne 18 Pour mémoire, le libellé exact de l adresse est très important pour l acheminement rapide du courrier à partir du centre de tri postal d Eclépens. par téléphone, aux Nos suivants : Administration générale : Service de location Service technique Comptabilité Sociétariat par fax, au N ou encore par Merci de vous identifier clairement dans votre par votre nom, prénom et adresse. SCHL.Info.48.indd 1 Nous souhaitons à nos membres de joyeuses fêtes de fin d année et leur adressons nos meilleurs vœux pour l année Photos : Rémy Gindroz, La Croix sur Lutry Graphisme : ZanoliDesign, Vevey P.P. CH-1018 LAUSANNE Joyeux Noël :07

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.5.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL relatif au transfert du patrimoine immobilier de la S.I. Le Locle-Avenir S.A. en faveur de la Commune du Locle Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

1er Forum régional du logement d'utilité publique 26 septembre 2014, Fribourg

1er Forum régional du logement d'utilité publique 26 septembre 2014, Fribourg Maillefer, Lausanne 1er Forum régional du logement d'utilité publique 26 septembre 2014, Fribourg Aula de l'université de Fribourg Avenue de l'europe 20 1700 Fribourg Bienvenue Le Forum des coopératives

Plus en détail

P R E A V I S No 31. Renens, le 1 er septembre 2003 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

P R E A V I S No 31. Renens, le 1 er septembre 2003 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, P R E A V I S No 31 Cautionnement et subventionnement communaux pour les immeubles à construire sur les parcelles 675 et 679 au chemin du Simplon à Renens (P38), propriété de Messieurs Paul et Frédéric

Plus en détail

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Séminaire de formation professionnelle CEI La LDTR genevoise Christophe Aumeunier Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Plan de l'exposé 1 Bref historique 2 Champ d application

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg RÉGIE ESTUDIANTINE DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG Rue de l Hôpital 4, 1700 Fribourg, tél. (026) 300 73 13 1 Situation des bâtiments Transports publics

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008 CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS ouvert au titre de l année 2008 dans la spécialité «assistanat de direction» Epreuve écrite du 5 mai 2009 EPREUVE

Plus en détail

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Octobre 2006 ZONE VISÉE PAR LA POLITIQUE DE COMPENSATION

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16 PRESTATIONS TABLE DES MATIèRES Notre banque 4 Crédits 7 Gestion de patrimoine 9 Comptes courants 12 Comptes épargne 14 Comptes prévoyance 16 Autres comptes 17 Une histoire de vie en un clin d œil 18 Numéros

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL Séance d information aux locataires Lieu de la séance : BEAU-RIVAGE HOTEL Neuchâtel Le 10 septembre 2014 Assainissement / Transformation des immeubles Helvetia

Plus en détail

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique Les clés du succès Programme et règlement des cours - 6 modules Rte des Plaines-du-Loup 32 Cp 227

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE

Plus en détail

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux (OBLF) 221.213.11 du 9 mai 1990 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 253a, al. 3, du

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL Boischatel, le 1 er juin 2015 Procès-verbal de la session régulière du Conseil municipal de Boischatel, tenue le 1 er jour du mois

Plus en détail

ADMINISTRATION. Conseils!

ADMINISTRATION. Conseils! Juin 2014 ADMINISTRATION COMMUNALE Rue du Collège 14 Tél. 024/441.46.43 Fax 024/441.46.42 Courriel : greffe@bavois.ch Site : www.bavois.ch GREFFE : Mardi et jeudi 9h00-11h30 et 13h30-16h30 CONTROLE DES

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE RÉSERVATION

CONDITIONS GÉNÉRALES DE RÉSERVATION CONDITIONS GÉNÉRALES DE RÉSERVATION Les arrivées se font de 15 h à 19 h, les départs de 8 h à 10 h au plus tard en location. En emplacement camping les arrivées se font de 14h à 18h, les départs avant

Plus en détail

RAPPORT DE LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT DE LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL COMMUNAL Préavis N 4 / 2013 RAPPORT DE LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL COMMUNAL relatif à la demande d un crédit de CHF 222'000.00 destiné à la mise en œuvre de la révision du Plan Directeur Communal (PDCom), du Plan

Plus en détail

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Rapport sur le crédit d engagement pour la réalisation de l équipement de la zone industrielle de DAVAL Sierre, mai 2006 Table des matières

Plus en détail

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Permis de bâtir Données recueillies sur les permis de bâtir concernant les bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation (Formulaire statistique modèle II) INFORMATIONS

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES

EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Relais Assistantes Maternelles Maison de la Famille Rue Antoine Bourdelle 62100 Calais Tél : 03.21.97.60.73 EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Présentation L accord

Plus en détail

DEMANDE D UN CREDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 250'000.00 POUR ELABORER LE PDCom, LE PGA ET LE REGLEMENT DE LA POLICE DES CONSTRUCTIONS

DEMANDE D UN CREDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 250'000.00 POUR ELABORER LE PDCom, LE PGA ET LE REGLEMENT DE LA POLICE DES CONSTRUCTIONS Commune d'echichens PREAVIS N 06/2015 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D UN CREDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 250'000.00 POUR ELABORER LE PDCom, LE PGA ET LE REGLEMENT DE LA POLICE DES CONSTRUCTIONS

Plus en détail

Le guide du relogement

Le guide du relogement Le guide du relogement Résidence Jean-Pain à Fontaine (38) Sommaire Nos engagements 4 Vos engagements 4 Les étapes de votre relogement 5 Votre déménagement 6 Vous entrez dans votre nouveau logement 7 Qui

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement de vos

Plus en détail

POLICE MUNICIPALE RUE GEORGES CLEMENCEAU 06480 LA COLLE SUR LOUP TEL : 04.93.32.98.63 TEL / FAX : 04.93.32.10.64

POLICE MUNICIPALE RUE GEORGES CLEMENCEAU 06480 LA COLLE SUR LOUP TEL : 04.93.32.98.63 TEL / FAX : 04.93.32.10.64 POLICE MUNICIPALE RUE GEORGES CLEMENCEAU 06480 LA COLLE SUR LOUP TEL : 04.93.32.98.63 TEL / FAX : 04.93.32.10.64 SI VOUS NE VOULEZ PAS ÊTRE CAMBRIOLE VEILLEZ A NE PAS ÊTRE CAMBRIOLABLE! 1) DE BONNES PRECAUTIONS

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

L expérience des appartements communautaires. une solution de l Unité logement du Service social de Lausanne

L expérience des appartements communautaires. une solution de l Unité logement du Service social de Lausanne L expérience des appartements communautaires une solution de l Unité logement du Service social de Lausanne Assises du logement Apollo Montreux 21 novembre 2012 Unité Logement Prestations principales :

Plus en détail

Préavis No 22-2006 au Conseil communal

Préavis No 22-2006 au Conseil communal VILLE DE PULLY Municipalité Direction Administration générale, finances et affaires culturelles Préavis No 22-2006 au Conseil communal Fixation du plafond d endettement et du plafond pour les cautionnements

Plus en détail

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420 CONTRAT DE LOCATION Présentation Le présent contrat de location de vacances est conclu entre les soussignés : KHATOUN YOURTE ET ROULOTTE Madame Catherine Mainardi 18 rue du haut de Racines 10130 RACINES

Plus en détail

COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 25 MAI 2012 L an deux mil douze, le vingt cinq mai, le Conseil municipal de la commune de Roset- Fluans dûment convoqué, s est

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Financement Hypothécaire

Financement Hypothécaire Financement Hypothécaire Document officiel pour une demande de financement hypothécaire Notre rôle Nous argumentons votre dossier et négocions les meilleures conditions avec plusieurs prestataires (banques

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 décembre 2013

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 décembre 2013 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 décembre 2013 Le onze décembre deux mil treize à vingt heures, le Conseil Municipal de la Commune de Cenves, s est réuni sur convocation de Monsieur

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes

ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes Les présentes conditions de vente entrent en vigueur à compter 1er janvier 2014 jusqu au 31 décembre 2014. Elles annulent et remplacent toutes autres conditions

Plus en détail

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, - 1 - Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de Fr. 600'000.- pour la rénovation de l immeuble rue du Temple 4. Monsieur le Président,

Plus en détail

Instruments de financement

Instruments de financement Aide-mémoire No 13f de la série publications Instruments de financement Coopératives d'habitation Suisse fédération des maîtres d'ouvrage d'utilité publique (ci-après dénommée fédération) gère un fonds

Plus en détail

CONSEILS ET GESTION EN FINANCEMENT IMMOBILIER

CONSEILS ET GESTION EN FINANCEMENT IMMOBILIER CONSEILS ET GESTION EN FINANCEMENT IMMOBILIER Des conseils de qualité adaptés à tous les budgets afin que votre projet devienne une réalité. Chaque dossier est particulier, c est pourquoi nous mettons

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois : Une vision de société pour 2012-2017 1 Centre Droite vaudois : une vision de société Grâce

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer les travaux de construction et d aménagement d une déchèterie sur le territoire communal. No 105/2010 LA MUNICIPALITE

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici.

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici. Demande d assurance D autres questions? Oui, je veux vivre dans mon logement en toute sérénité et souscris l assurance TCS Protection juridique immeuble au prix de CHF 60. par an. Nous sommes à votre disposition

Plus en détail

Dispositions réglementaires municipales sur l horaire de travail et l aménagement du temps de travail du personnel de l administration communale

Dispositions réglementaires municipales sur l horaire de travail et l aménagement du temps de travail du personnel de l administration communale administration générale et finances service du personnel Dispositions réglementaires municipales sur l horaire de travail et l aménagement du temps de travail du personnel de l administration communale

Plus en détail

1. Ouverture de la séance et déclaration des élus La séance est ouverte à 19h30.

1. Ouverture de la séance et déclaration des élus La séance est ouverte à 19h30. À UNE SÉANCE RÉGULIÈRE DU CONSEIL MUNICIPAL DE NOTRE-DAME-DU- PORTAGE TENUE À LA SALLE GILLES-MOREAU LE LUNDI 6 MAI 2013 À 19:30 HEURES, Sont présents : Est absent : Les conseillers, messieurs Michel Goulet,

Plus en détail

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz Installer l eau ou le gaz dans la région lausannoise nécessite de passer par une entreprise au bénéfice d une concession. A Lausanne et dans les communes

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Information à l intention du personnel de l Etat de Fribourg

Information à l intention du personnel de l Etat de Fribourg Direction des finances Finanzdirektion Service du personnel et d'organisation Amt für Personal und Organisation CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Information à l intention du personnel de l Etat de

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2008 PFA/BS POUR DISCUSSION ET ORIENTATION

Conseil d administration Genève, novembre 2008 PFA/BS POUR DISCUSSION ET ORIENTATION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.303/PFA/BS/1 303 e session Conseil d administration Genève, novembre 2008 Sous-comité du bâtiment PFA/BS POUR DISCUSSION ET ORIENTATION PREMIÈRE QUESTION À L ORDRE DU

Plus en détail

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2010 A 18 H 35

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2010 A 18 H 35 DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2010 A 18 H 35 Présents : 9 - RAYBAUT Michel BOUTET Dominique LUIGGI-BAUDOIN Nadine AGOSTINI Robert BECQUAERT Paule PAGLIARDINI Chrystel - VAUCHEREY Geneviève

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00

Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00 Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00 L Assemblée Communale a été convoquée par une insertion dans la Feuille Officielle du

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés INFRASTRUCTURES ET ENERGIES 13-011 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés (Du 29 mai 2013) Monsieur le Président,

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES F UPOV/INF/9 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE ACCORD entre l Union internationale pour la protection des obtentions végétales et le Conseil fédéral suisse pour déterminer

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Petit tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie 1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie Lancé par 4eme acteur français de maisons de retraite En partenariat avec 90,000 facteurs 17,000

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires :

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires : CONTRAT DE LOCATION SARL Pyraine & Compagnie Monsieur et Madame Patrick de Montalivet 5 rue Michelet 75006 Paris Bureau : 01 43 29 88 43 Issac : 05 53 81 36 26 Gsm : 06 08 01 42 20 Mr et Mme de Montalivet

Plus en détail

Sous la responsabilité de Katia Horber-Papazian, professeure avec la collaboration de Caroline Jacot Descombes, Dr en administration publique

Sous la responsabilité de Katia Horber-Papazian, professeure avec la collaboration de Caroline Jacot Descombes, Dr en administration publique Sous la responsabilité de Katia Horber-Papazian, professeure avec la collaboration de Caroline Jacot Descombes, Dr en administration publique 11 jeudis et un vendredi, du 18 septembre au 17 décembre 2015

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

Indications pédagogiques B2 / 32

Indications pédagogiques B2 / 32 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques B2 / 32 B : S INFORMER / SE DOCUMENTER Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés

Plus en détail

Centre multifonctionnel En Pallatex 7 1163 Etoy

Centre multifonctionnel En Pallatex 7 1163 Etoy Centre multifonctionnel En Pallatex 7 1163 Etoy Maître de l ouvrage Alfred Müller AG Neuhofstrasse 10 6340 Baar Entrepreneur total Alfred Müller SA 2074 Marin www.alfred-mueller.ch Location et renseignements

Plus en détail

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme)

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) LQCM logement à qualité et coût maîtrisés Plan urbanisme construction architecture Enquête sur la qualité d usage des logements Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) Centre d'études

Plus en détail

Louez votre chambre meublée dans un appartement, en commun avec un ou deux autres étudiants.

Louez votre chambre meublée dans un appartement, en commun avec un ou deux autres étudiants. Louez votre chambre meublée dans un appartement, en commun avec un ou deux autres étudiants. LOYERS AU 1er JUILLET 2008 Loyer entre 106,41 et 117,93 pour un T4 et entre 137,79 et 152,84 pour un T3 suivant

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

Comment améliorer la sécurité de nos habitations?

Comment améliorer la sécurité de nos habitations? 1 4 octobre 2008 Comment améliorer la sécurité de nos habitations? A la fin de l année 2007, vous avez été nombreux à répondre à notre enquête concernant la sécurité. Nous vous avons communiqué les résultats

Plus en détail

LE GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT -----------

LE GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT ----------- LE GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT ----------- RESIDENCE ETUDIANTE «VERT SAVOIR» CS 12115 31321 CASTANET TOLOSAN CEDEX Gardien Mr ROLAND Marc Tel : 05.61.25.90.44 ou 06.67.52.80.45 Mail : marc.roland@nlm.sni.fr

Plus en détail

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit»

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» De par mon métier d assistante sociale, je peux constater les ravages de l endettement sur la vie des familles et des jeunes

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission du logement et de la rénovation urbaine REUNION DU MARDI 23 AVRIL 2002 Conseil de la Région de

Plus en détail

Logement tout confort Chauffage et aération

Logement tout confort Chauffage et aération Office fédéral de l énergie SuisseEnergie Logement tout confort Chauffage et aération Conférence Romande des Délégués à l Energie www.crde.ch 2 La chaleur est un bien précieux Tout savoir sur la chaleur

Plus en détail

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE Statuts adoptés par l Assemblée générale de la section de Lancy le 1 er juin 2015 PARTI SOCIALISTE DE LANCY, Route du Grand-Lancy 56, 1212 Grand-Lancy

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 Assainissement du bruit routier sur la Commune d'ecublens/vd Demande d'un crédit d'étude AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

CCNT Hôtellerie & Restauration

CCNT Hôtellerie & Restauration CCNT Hôtellerie & Restauration Expertise succincte concernant l application de la CCNT Hôtellerie & Restauration dans les institutions membres d INSOS Suisse Cette expertise a été réalisée et mise à disposition

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT DE TRAVAIL POUR UNE EMPLOYÉE DE MAISON

MODÈLE DE CONTRAT DE TRAVAIL POUR UNE EMPLOYÉE DE MAISON MODÈLE DE CONTRAT DE TRAVAIL POUR UNE EMPLOYÉE DE MAISON INSTRUCTIONS : L Employeur et l Employée devraient négocier les termes de ce contrat pour parvenir à un accord. Cochez les rubriques correspondant

Plus en détail

Directives techniques Coût de construction

Directives techniques Coût de construction CANTON DE VAUD DEPARTEMENT DE L ECONOMIE SERVICE DE L ECONOMIE DU LOGEMENT ET DU TOURISME RUE SAINT MARTIN 2 CAROLINE 7 BIS 1014 LAUSANNE & 021/316 64 00 - FAX 021/316 63 97 AIDE CANTONALE A LA CONSTRUCTION

Plus en détail

L électricité intelligente, c est maintenant.

L électricité intelligente, c est maintenant. L électricité intelligente, c est maintenant. ONE Smart Control transforme comme par magie votre électricité en un réseau puissant et intelligent. Profitez dès maintenant d une plus grande polyvalence

Plus en détail

Service des Relations Internationales. Livret d hébergement

Service des Relations Internationales. Livret d hébergement 2015 2016 Service des Relations Internationales Livret d hébergement Le LOGEMENT à La Rochelle SERVICE LOGEMENT Le Service qui vous accompagne dans la recherche d appartements ou de familles d accueil

Plus en détail

Commune de Cortaillod

Commune de Cortaillod Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 3'600'000 fr. pour financer la construction d un bâtiment abritant

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 54 relatif à l octroi d un crédit pour l établissement d une étude de marché portant sur l implantation d un établissement hôtelier à Gland et sur le potentiel

Plus en détail

Projet. Statuts 1. NOM ET SIÈGE 2. OBJET 3. ACTIVITÉS. Version finale du 29.09.2014

Projet. Statuts 1. NOM ET SIÈGE 2. OBJET 3. ACTIVITÉS. Version finale du 29.09.2014 Version finale du 29.09.2014 1. NOM ET SIÈGE Statuts 3 Les conflits d intérêts entre les membres se résolvent au sein de l association. S il est impossible de parvenir à un accord au sein de l association,

Plus en détail

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 Complètement sans fil Installation DIY (Do It Yourself = Faites-le vous-même ) Application mobile Communications 3G Grande simplicité,

Plus en détail

VENTE DE BIENS DU PATRIMOINE FINANCIER 11.150

VENTE DE BIENS DU PATRIMOINE FINANCIER 11.150 VENTE DE BIENS DU PATRIMOINE FINANCIER 11.150 Rapport de la commission législative au Grand Conseil à l'appui d'un projet de loi portant modification de la loi sur les finances (vente de biens du patrimoine

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

dos. 5067 Orbe, le 31 octobre 2006

dos. 5067 Orbe, le 31 octobre 2006 MUNICIPALITE D ORBE Secrétariat : tél. 024/442.92.10 fax 024/442.92.19 Hôtel de Ville - 1350 Orbe greffe@orbe.ch Au Conseil communal dos. 5067 Orbe, le 31 octobre 2006 Préavis no 10/06 : Fixation de plafonds

Plus en détail