TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/ :17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE"

Transcription

1 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/ :17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE Dans l actualité, toujours Haïti, avec l aide massive promise, qui commence à arriver après le séisme meurtrier d hier. Des sauveteurs, des vivres, des médicaments, des engins de chantier, des camions. Bonsoir, Thierry VANDEVELDE. Bonsoir. Vous êtes fondateur de VEOLIA FORCE, une cellule humanitaire d urgence de VEOLIA créée il y a maintenant une bonne dizaine d années. Avant qu on parle de la mission que vous allez mener là-bas, sur place, d après ce que vous savez puisque vous êtes encore en France de quelle manière le réseau d eau potable a-t-il été endommagé, a-t-il été détruit? Comment fontils depuis hier? Jusqu à présent, on a très peu d informations d un point de vue général et encore moins d informations sur les problématiques de l accès à l eau. Ce que l on sait, c est que suite à ce type de catastrophe, de séisme, les réseaux d eau vont être fortement impactés. Donc, ce qui est le plus à craindre, à mon avis, il n y aura pas de problème de ressource en eau, mais bien plus des problèmes de qualité d eau et donc des problèmes de santé publique qui risquent d apparaître quand les gens vont chercher à utiliser une eau qui est de mauvaise qualité ou utiliser l eau dans les ressources ou les marigots qu ils auront sous la main. Donc, ce qu il y a le plus à craindre, c est, dans quelques jours ou dans quelques dizaines de jours, des épidémies, des maladies liées à l eau qui rajouteraient une catastrophe à la catastrophe sur en plus des populations qui seront très affectées par le séisme. Comment font-ils depuis hier? Parce qu il y a des pays qui commencent déjà à envoyer des citernes d eau, mais évidemment, nécessairement, ce n est pas suffisant à l échelle d un petit pays, certes, mais il y a quand même quelques millions d habitants concernés. Oui, les gens, l aide internationale arrive, mais pour le moment, au compte-gouttes, donc les gens utilisent les ressources en eau, on peut se passer de manger pendant quelques jours, on ne peut pas se passer de boire très longtemps. Donc, les gens vont chercher à s abreuver sur les ressources

2 15/01/10-08:01 - Page 2/3 qu ils trouveront, sur les rivières, mais qui seront contaminées. Donc, effectivement, le risque à craindre, c est des risques d épidémies d origine hydrique. Donc, c est pour ça qu il faut tout de suite se préparer, envoyer du matériel lourd, essayer de remettre à niveau les centrales de production d eau sur place. Ce problème de l eau va se poser de manière très aigue dans quelques jours. Bien sûr. C est là justement où vous intervenez, vous, cette espèce de task force, de commando, VEOLIA FORCE, Thierry VANDEVELDE, que vous avez fondée il y a une dizaine d années. D ailleurs, vous connaissez Haïti, vous étiez déjà intervenu lors de derniers ouragans, c était il y a deux ans à peu près. En quoi ça consiste justement votre mission? La VEOLIA FORCE en fait, c est une structure de la fondation d entreprise VEOLIA ENVIRONNEMENT, puisque cette équipe est intégrée à la fondation d entreprise. L idée, c est d intervenir en appui des ONG, en appui des associations d urgence, en appui des Nations unies ou de collectivités locales, pour leur apporter à la fois du matériel spécifique au traitement d eau en situation d urgence, mais également de l expertise, des équipiers, des professionnels de l eau. Donc, l idée, c est cette idée de mécénat de compétences et de partenariat avec un certain nombre de partenaires de l urgence, je pense à la Croix-Rouge française, je pense à l Unicef et à d autres associations, à la cellule de crise du Quai d Orsay, donc d amener des compétences de professionnels à ces interventions d urgence. D ailleurs, vous allez envoyer d ici quelque temps des experts avec du matériel. En quoi ça consiste justement chez VEOLIA? On a du matériel spécifique à ce type d intervention et on a en permanence en France, mais on a d autres stocks également ailleurs dans le monde, on a en permanence de quoi alimenter en urgence personnes avec des systèmes très compacts de production, de stockage et de distribution d eau qui, chacun, permet d alimenter réfugiés dans les besoins vitaux. Donc là, on parle de 20 litres par jour, par personne. Donc, on a un stock d équipements. Donc, cet après-midi, on a, dans le cadre du partenariat qu on a sur Haïti avec la Croix-Rouge, préparé un départ de 20 tonnes de matériels qui devraient partir avec un avion de la Croix-Rouge Française ce soir ou demain matin de Reims. Et puis, en parallèle, on a une équipe de six experts qui partiront dès que possible, toujours dans le cadre de ce partenariat avec la Croix-Rouge Française, pour accompagner le matériel, le monter, former aussi des équipes sur place et intervenir également sur place, en appui aux services des eaux locaux. Vous êtes capable comme ça de vous mobiliser en combien de temps, justement, cette VEOLIA FORCE, cette cellule humanitaire d urgence de VEOLIA? Je le disais, vous étiez déjà intervenu en Haïti il y a deux ans et sur d autres scènes de drames du même style, le tsunami aussi, je crois, il y a cinq, six ans

3 15/01/10-08:01 - Page 3/3 Oui, effectivement, Haïti, malheureusement, a subi une série de cyclones, on était déjà présent en Haïti avant ce tremblement de terre. On est lourdement intervenu effectivement au Skri Lanka et en Indonésie après le tsunami. En matière de tremblement de terre, malheureusement, on a effectivement une expérience, puisqu on doit être à notre huitième tremblement de terre, le dernier étant le tremblement de terre qui avait touché la région du Sichuan en Chine. Bien sûr. Vous vous mobilisez en combien de temps justement, à l instant où vous apprenez la terrible nouvelle? Dans quel délai vous décollez? On est mobilisable immédiatement, le matériel est prêt. Ensuite, on se concentre sur les problématiques de l accès à l eau et, comme je le précisais, les problèmes vont surtout se poser d ici quelques jours. Donc, dans un premier temps, on laisse les équipes de sauvetage et de déblaiement faire leur travail, ce n est que peut-être demain ou après-demain qu on sera opérationnel sur le terrain. Mais si on arrive trop tôt sur le terrain, on ne pourra de toute manière pas travailler utilement. Donc, le matériel est prêt et est en cours d acheminement, les équipes sont prêtes et je pense que, samedi, on devrait être opérationnels sur le terrain. L eau besoin vital évidemment ; Haïti pays déjà sinistré, comme dans de très nombreux Etats du Tiers-Monde. C est vrai que l eau est inégalement répartie sur la planète. J aime bien toujours donner des chiffres pour qu on se rende compte : le quart de la population mondiale n a pas accès à une eau potable de qualité, 2,5 milliards d individus ne disposent d aucun assainissement, toilettes ou égouts et 1 milliard d hommes n ont même pas accès à l eau potable. Voilà, Thierry VANDEVELDE, des chiffres évidemment chocs qu il ne faut pas oublier. Oui, c est des chiffres que beaucoup de gens maintenant connaissent après les grandes réunions internationales consacrées à l eau. Il y a eu ces objectifs du millénaire qui avaient été fixés à Johannesburg de réduire de moitié la population mondiale qui n a pas aujourd hui accès à une eau de qualité. Mais il y a également, vous avez raison de le souligner, la problématique de l assainissement qui est tout à fait importante. Là, on passe effectivement d une situation d urgence à des situations de développement, donc les approches sont complètement différentes, ce n est effectivement pas du tout le même type d intervention. Mais le groupe VEOLIA est aussi présent dans ce domaine de l accès à l eau pour tous, dans les pays en voie de développement. Merci de votre témoignage, Thierry VANDEVELDE, à la tête de cette VEOLIA FORCE, cette cellule humanitaire d urgence de VEOLIA créée il y a une douzaine d années. Avec du matériel, 20 tonnes, des experts qui sont partis, qui vont partir en Haïti. Merci. A très bientôt. Au revoir. Au revoir. Merci beaucoup. 20:26:15 FIN**>

4 15/01/10-09:01 - Page 1/2 Ref. Doc. : A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA FRANCE INFO DOSSIER Le 14/01/ :55:12 OLIVIER DE LAGARDE Fournir de l eau aux sinistrés d Haïti, c est l une des priorités des équipes de secours car il n y a plus d eau potable là-bas. Un avion de la Croix-Rouge part ce soir de l aéroport de Vatry c est dans la Marne avec notamment des unités de traitement d eau et des volontaires des entreprises françaises spécialistes de ces questions. C est un reportage d Anne-Laure BARRAL. Dans le hangar de la VEOLIA Force, à Noisy-le-Grand, en banlieue parisienne, les volontaires chargent près de 20 tonnes de matériel, des tuyaux, des raccords, des pompes, des cuves ; direction Port-au-Prince où cela servira à créer des unités de production et de filtration d eau ; du matériel spécialement conçu pour les situations d urgence comme l explique Thierry VANDEVELDE, le délégué général de la Fondation VEOLIA., DELEGUE GENERAL DE LA FONDATION VEOLIA Le procédé, c est une filtration sur du sable, suivie d une filtration sur du charbon actif en grains. Ce traitement, c est en fait une petite usine ; donc on peut, à partir d une eau de surface d une rivière, d un étang, d une mare, produire une eau qui est aux qualités et aux normes de l OMS. Ces mini-stations de traitement d eau pourront approvisionner près de sinistrés, mais il faut les monter sur place et les faire fonctionner. La Fondation envoie donc aussi 10 bénévoles, des plombiers, des ingénieurs, comme Jonathan ABER (phon) qui est déjà parti sur un tremblement de terre au Sichuan, l an dernier. JONATHAN ABER, INGENIEUR DE LA FONDATION VEOLIA Je crois que le seul point commun, c est vraiment l ampleur du sinistre naturel. Après, le contexte est complètement différent. Là en Chine, il y a eu une énorme mobilisation des Autorités, ce qui ne sera pas le cas en Haïti. Et l assainissement de l eau est essentiel dans ce type de catastrophe pour éviter les épidémies. Frédéric PLUMAS, responsable logistique de la Fondation, est déjà parti en Indonésie après le tsunami de 2004, mais aussi au Zimbabwe ou au Pakistan. Pour lui, il faut rester professionnel. FREDERIC PLUMAS, RESPONSABLE LOGISTIQUE DE LA FONDATION VEOLIA Chaque mission est vraiment différente, on ne sait jamais sur quoi on va tomber, où on va pouvoir positionner le matériel, la réaction des gens. Je pense

5 15/01/10-09:01 - Page 2/2 qu il ne faut effectivement, peut-être, pas avoir peur de ce qu on risque de voir, avoir le sourire et surtout pas, entre guillemets, «pleurer» avec les gens, il faut Justement, on y va, nous, pour trois, quatre semaines, autant qu on soit à 100 % et que ça les aide vraiment. Autre avantage : certains volontaires connaissent bien le terrain d Haïti. Ils étaient encore sur place, il y a six mois pour gérer les conséquences des 4 cyclones qui avaient frappé l Ile fin Anne-Laure BARRAL, FRANCE INFO. OLIVIER DE LAGARDE Et puis si vous voulez faire un geste, sachez que RADIO FRANCE s associe à FRANCE TELEVISIONS et à la Fondation de France pour apporter un soutien aux victimes du tremblement de terre en Haïti. Vous trouverez toutes les coordonnées et les liens sur notre site HTUwww.france-info.comUTH. 18 :57 :37. FIN$

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats Édito Waterforce Notre philosophie d action 3 principes essentiels Nos zones d intervention Un réseau unique qui ne cesse de démontrer

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Solidarité Haïti : un an de mobilisation

Solidarité Haïti : un an de mobilisation Solidarité Haïti : un an de mobilisation Le 12 janvier 2010, un violent séisme frappe Haïti. Le bilan est effroyable : 220 000 morts, 300 000 blessés et 1.5 million de sans-abri. Une semaine après le désastre,

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec :

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec : MISSING Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles En partenariat avec : DES DISPARUS LAISSES A L ABANDON Chaque catastrophe humanitaire majeure entraîne la disparition de nombreux

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat LA RéPOnSe COLLeCTive des entreprises de SAnTé Aux POPuLATiOnS en SiTuATiOn de détresse Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat Qui sommes nous?

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

Décantation des boues. Cuve à compartiments. Flexible haute-pression. Outil de travail bus à réaction

Décantation des boues. Cuve à compartiments. Flexible haute-pression. Outil de travail bus à réaction Eau propre Décantation des boues Cuve à compartiments Treuil d enroulement Pompe haute-pression Flexible haute-pression Aspiration des matières Regard de visite Collecteur à ramoner Outil de travail bus

Plus en détail

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Résumé Executif / Haiti / 2011 Avant-propos d Eduard Tschan, directeur de

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique COUR DES COMPTES Synthèse du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique Janvier 2011 L emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du Tsunami du 26 décembre

Plus en détail

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) 91 boulevard Auguste Blanqui 75013 Paris - France Tél.: +33 (0)1 58 10 74 80 Courriel : contact@fidesco.fr www.fidesco-international.org

Plus en détail

La planète bleue. Objectifs. Fiche n 1 / Enseignant. Documents fournis. Document complémentaire à prévoir par l enseignant

La planète bleue. Objectifs. Fiche n 1 / Enseignant. Documents fournis. Document complémentaire à prévoir par l enseignant La planète bleue Fiche n 1 / Enseignant Maestro est ami de l Unicef. Objectifs Introduire le thème de l eau : l importance de sa préservation et les difficultés d accès à l eau potable dans les pays en

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire DOSSIER DE PRÉSENTATION S o m m ai r e SolidaireVille, plateforme innovante de micro-dons. Une première!...3 Des projets au service du développement

Plus en détail

Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)

Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) 4 ème Congrès national «Aide psychologique d urgence et assistance spirituelle» Berne 20 août 2010 OFPP-RAPNU-Université de Berne Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) Olivier Nyssens Anthropologue

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI. Un message de la Présidente-Directrice Générale

RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI. Un message de la Présidente-Directrice Générale RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI BILAN DES CINQ ANS JANVIER 2015 Un message de la Présidente-Directrice Générale Cinq années après le tremblement de terre mortel qui a dévasté Haïti, des millions

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

SÉISME EN HAÏTI UNE CATASTROPHE SANS PRÉCÉDENT, UNE MOBILISATION HUMANITAIRE INÉDITE

SÉISME EN HAÏTI UNE CATASTROPHE SANS PRÉCÉDENT, UNE MOBILISATION HUMANITAIRE INÉDITE SÉISME EN HAÏTI UNE CATASTROPHE SANS PRÉCÉDENT, UNE MOBILISATION HUMANITAIRE INÉDITE Le 12 janvier 2010, un séisme d une magnitude de 7 sur l échelle de Richter a dévasté Haïti. Cette catastrophe est d

Plus en détail

Histoire-Géographie Education Civique Session Juin 2009

Histoire-Géographie Education Civique Session Juin 2009 Histoire-Géographie Education Civique Session Juin 2009 1 / 8 Première partie : Histoire Géographie Sujet N 1 : Les transformations de la société française de 1945 à 1975 Document 1 : Un ouvrier français

Plus en détail

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Aperçu du travail du Collectif du Financement Populaire (KOFIP) Eté 2012 Cahiers de comptabilité conçus par le KOFIP spécialement pour les MUSO

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire

Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire Appel d urgence n MDRHT008 GLIDE n EQ-2010-000009-HTI Le point sur les opérations n 24 29 janvier 2011 Période couverte par ce Rapport intérimaire : 1 er

Plus en détail

Intervention de MR BEDEK PATRICK, maire de CERNAY LES REIMS

Intervention de MR BEDEK PATRICK, maire de CERNAY LES REIMS Intervention de MR BEDEK PATRICK, maire de CERNAY LES REIMS UN MAIRE. DANS LA TOURMENTE.LES INFORMATIONS CAPITALES POUR RASSURER UNE EQUIPE MUNICIPALE QUI SE RESSERRRE (ELUS ET AGENTS ) Des décisions rapides

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

État des lieux de la collecte 2006-2010. Chris Olivier CerPhi

État des lieux de la collecte 2006-2010. Chris Olivier CerPhi État des lieux de la collecte 2006-2010 Chris Olivier CerPhi Un panorama basé sur 3 sources d information 2006-2008 Source DGFIP Données de la Direction Générale des Finances Publiques : évolution annuelle

Plus en détail

Monsieur le Préfet, j ai porté une grande attention sur le chapitre relatif à la sauvegarde de l emploi et au développement économique.

Monsieur le Préfet, j ai porté une grande attention sur le chapitre relatif à la sauvegarde de l emploi et au développement économique. Question de M. Michel PETIT, Conseiller Général du canton de Beaumetz-les-Loges, Président du groupe Union@ction.62, à M. Denis ROBIN, Préfet du Pas-de-Calais, sur les mesures en matière de soutien à l

Plus en détail

PROGRAMME DES EXAMENS PREMIER SEMESTRESTRE SUITE ET FIN ET SECOND SEMESTRE 2015

PROGRAMME DES EXAMENS PREMIER SEMESTRESTRE SUITE ET FIN ET SECOND SEMESTRE 2015 PROGRAMME DES EXAMENS PREMIER SEMESTRESTRE SUITE ET FIN ET SECOND SEMESTRE 2015 Master 2 développement Licence, master 1 et master 2 droit Licence, master 1 logistique Licence, master 1 et master 2 sciences

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer)

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer) FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE TOUS RISQUES MONTAGE - ESSAI 1. Titre du contrat (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

10 tâches quotidiennes que devrait maîtriser votre système de sauvegarde des données

10 tâches quotidiennes que devrait maîtriser votre système de sauvegarde des données 10 tâches quotidiennes que devrait maîtriser votre système de sauvegarde des données Une sauvegarde des données simple, fiable et rapide, ce n est qu un début Table des matières Sauvegarde et récupération

Plus en détail

Parrainez une fille, investissez dans son avenir.

Parrainez une fille, investissez dans son avenir. photos - Roger Job - Plan Comme Marie Gillain, parrainez une fille avec PLAN! «Grâce à ma filleule, j ai été le témoin privilégié des actions de PLAN sur le terrain. À travers ses yeux, j ai réalisé que

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn.

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. I COMPRENDRE le document Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. Compréhension orale : fiche individuelle (1 page) 1. De quoi s agit-il? Regardez une

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006. Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain

DOSSIER DE PRESSE. Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006. Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain DOSSIER DE PRESSE Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006 Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain 68, rue Nollet, 75017 PARIS - Tél. : 01 42 26 99 00 / Fax : 01 42 26 99 01 E-mail

Plus en détail

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques 2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. Bien que leur incidence ait diminué au cours des dernières

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE»

Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE» Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE» PREAMBULE Nous voici dans la plus atypique de nos casernes niçoises de sapeurs pompiers Tour à tour : - Parc des subsistances de notre Armée, - Dépôt de matériels

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Protection du personnel

Protection du personnel PROTOCOLE POUR L EVACUATION DES EXCRETAS PAR LES ENTREPRISES DE VIDANGE/NETTOYAGE ET LES ONG s (Version 1.0, 23 décembre 2010) Sommaire I. Objectifs du protocole II. Protection du personnel III. Aspects

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force)

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) Une plateforme logistique au service de la communauté humanitaire Notre but: vous assister face aux défis logistiques en RDC Introduction

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 14 16 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov1 Si belles hirondelles! Commission européenne BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov2 Cette publication a été

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF 13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament N Djamena, 5 juin 2012 CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF Excellence, Monsieur le Président

Plus en détail

de Paris La Brigade de Sapeurs-Pompiers Depuis toujours, Ses missions :

de Paris La Brigade de Sapeurs-Pompiers Depuis toujours, Ses missions : REportage La Brigade de Sapeurs-Pompiers Depuis toujours, Au Vieux Campeur collabore avec les acteurs français du secourisme et du sauvetage : Gendarmerie Nationale, Sécurité Civile, CRS de montagne, Sapeurs-pompiers

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

TUTORIEL HABITATION. Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation.

TUTORIEL HABITATION. Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation. TUTORIEL HABITATION Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation. Service Informatique 26/08/2010 Bienvenue sur ce tutoriel concernant le module habitation, si vous

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

La sécurité en voyage : Nouveaux outils de prévention pour les voyageurs

La sécurité en voyage : Nouveaux outils de prévention pour les voyageurs La sécurité en voyage : Nouveaux outils de prévention pour les voyageurs Dans cette présentation - Bref aperçu des Services consulaires - Nouveaux outils de prévention pour les voyageurs - Statistiques

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté Photo Obligatoire AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté FICHE DE RENSEIGNEMENTS ET D'ADHESION - 2015 Exemplaire à retourner à l'association Nom... Prénom...... Adresse... Tel... Date de naissance...

Plus en détail

Entretien avec Jean-François MARIANI. Expert Japon SENIORÉFLEX

Entretien avec Jean-François MARIANI. Expert Japon SENIORÉFLEX Entretien avec Jean-François MARIANI Expert Japon SENIORÉFLEX Ingénieur en chef de l armement (X, Sup Aéro), Jean-François a consacré l essentiel de sa carrière au Japon : chargé de mission au Japon pour

Plus en détail

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase CRIXIVAN 400mg Indinavir, IDV IP inhibiteurs de la protéase Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Il faut prendre 2 comprimés de Crixivan à jeun d avoir mangé aux 8 heures (trois

Plus en détail

Le risque inondation : comment s en protéger?

Le risque inondation : comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque inondation : comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Le principal risque naturel susceptible d affecter l Île-de-France est

Plus en détail

Les besoins en eau potable dans le monde sont sous-estimés : des milliards de personnes sont concernées 1

Les besoins en eau potable dans le monde sont sous-estimés : des milliards de personnes sont concernées 1 9 novembre 2011 Les besoins en eau potable dans le monde sont sous-estimés : des milliards de personnes sont concernées 1 Gérard Payen Conseiller pour l Eau du Secrétaire général des Nations Unies, Président

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Rappelons d abord l événement dans ses grandes lignes.

Rappelons d abord l événement dans ses grandes lignes. Étude de cas : Hydro-Québec et la tempête de verglas par Steve Flanagan Présenté au colloque «Les communications en temps de crise» Organisé par l Université du Québec à Montréal janvier 1999 L analyse

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire Les problèmes de politisation Comprendre l Indice de réponse humanitaire 2010 Les donateurs sont essentiels / Les donateurs jouent un rôle essentiel lorsqu il s agit de garantir que l aide parvienne aux

Plus en détail

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE?

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? Des tableaux inédits, pour tous les médecins, quel que soit l âge ou le revenu Par Eric F. Gosselin, Adm.A, Pl.Fin. ericg@finances-etc.com Avec

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Introduction par effraction

Introduction par effraction Introduction par effraction Les gens qui sont victimes d une introduction par effraction peuvent être affectés pour d autres raisons que la perte de leurs biens. Ils peuvent ressentir de fortes émotions

Plus en détail

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Fiche pédagogique

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

2. Pourquoi évaluer la coordination et la communication d une réponse à l urgence?

2. Pourquoi évaluer la coordination et la communication d une réponse à l urgence? RAPPORT DE FIN DE MISSION SIMEX Haïti 2011 25 Juillet 2011 Rédigé par Guillaume Simonian Chargé de programme UNICEF Unité d analyse prévisionnelle et capacité de réaction 1 LISTE DES ACRONYMES COUC : Centre

Plus en détail

Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Lignes directrices sur les programmes de transferts monétaires

Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Lignes directrices sur les programmes de transferts monétaires Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Lignes directrices sur les programmes de transferts monétaires CICR et Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Plus en détail

Publicité et environnement

Publicité et environnement Publicité et environnement Publicité et environnement font-ils bon ménage? C est la question à laquelle répondent les deux invités de l émission C est pas du vent! : Jacques-Olivier Barthes, membre fondateur

Plus en détail

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Jeudi 21 avril : Arrivée à l aéroport de Tamatave vers 16h 28 Accueil et prise de contact avec : Jean Pierre, CCS Tamatave Alain Lefèvre,

Plus en détail

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global Les Nations Unies et leurs partenaires se sont associés pour rédiger et diffuser un sondage innovant et global, sous le nom de MY WORLD, pour que les citoyens puissent participer au processus d'après -2015,

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

La Réforme Humanitaire

La Réforme Humanitaire La Réforme Humanitaire Edifier un système de réponse humanitaire plus efficace et prévisible é Lancée en 2005 par le Coordonnateur des Secours d Urgence ERC, USG Affaires Humanitaires. La réforme cherche

Plus en détail

LA LOGISTIQUE HUMANITAIRE : BESOINS, ENJEUX, MOYENS, CADRE REGLEMENTAIRE, ETUDE DE CAS

LA LOGISTIQUE HUMANITAIRE : BESOINS, ENJEUX, MOYENS, CADRE REGLEMENTAIRE, ETUDE DE CAS SAETTI Aurélie CAUËT Olivia Expression Communication Formation Continue LA LOGISTIQUE HUMANITAIRE : BESOINS, ENJEUX, MOYENS, CADRE REGLEMENTAIRE, ETUDE DE CAS Année 2008/2009 Résumé Les crises humanitaires

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

L aide française à Haïti après le séisme du 12 janvier 2010. Rapport public thématique

L aide française à Haïti après le séisme du 12 janvier 2010. Rapport public thématique L aide française à Haïti après le séisme du 12 janvier 2010 Rapport public thématique Janvier 2013 SOMMAIRE DELIBERE... 9 INTRODUCTION GENERALE... 11 PREMIERE PARTIE - L AIDE PUBLIQUE FRANÇAISE... 19

Plus en détail