TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/ :17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE"

Transcription

1 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/ :17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE Dans l actualité, toujours Haïti, avec l aide massive promise, qui commence à arriver après le séisme meurtrier d hier. Des sauveteurs, des vivres, des médicaments, des engins de chantier, des camions. Bonsoir, Thierry VANDEVELDE. Bonsoir. Vous êtes fondateur de VEOLIA FORCE, une cellule humanitaire d urgence de VEOLIA créée il y a maintenant une bonne dizaine d années. Avant qu on parle de la mission que vous allez mener là-bas, sur place, d après ce que vous savez puisque vous êtes encore en France de quelle manière le réseau d eau potable a-t-il été endommagé, a-t-il été détruit? Comment fontils depuis hier? Jusqu à présent, on a très peu d informations d un point de vue général et encore moins d informations sur les problématiques de l accès à l eau. Ce que l on sait, c est que suite à ce type de catastrophe, de séisme, les réseaux d eau vont être fortement impactés. Donc, ce qui est le plus à craindre, à mon avis, il n y aura pas de problème de ressource en eau, mais bien plus des problèmes de qualité d eau et donc des problèmes de santé publique qui risquent d apparaître quand les gens vont chercher à utiliser une eau qui est de mauvaise qualité ou utiliser l eau dans les ressources ou les marigots qu ils auront sous la main. Donc, ce qu il y a le plus à craindre, c est, dans quelques jours ou dans quelques dizaines de jours, des épidémies, des maladies liées à l eau qui rajouteraient une catastrophe à la catastrophe sur en plus des populations qui seront très affectées par le séisme. Comment font-ils depuis hier? Parce qu il y a des pays qui commencent déjà à envoyer des citernes d eau, mais évidemment, nécessairement, ce n est pas suffisant à l échelle d un petit pays, certes, mais il y a quand même quelques millions d habitants concernés. Oui, les gens, l aide internationale arrive, mais pour le moment, au compte-gouttes, donc les gens utilisent les ressources en eau, on peut se passer de manger pendant quelques jours, on ne peut pas se passer de boire très longtemps. Donc, les gens vont chercher à s abreuver sur les ressources

2 15/01/10-08:01 - Page 2/3 qu ils trouveront, sur les rivières, mais qui seront contaminées. Donc, effectivement, le risque à craindre, c est des risques d épidémies d origine hydrique. Donc, c est pour ça qu il faut tout de suite se préparer, envoyer du matériel lourd, essayer de remettre à niveau les centrales de production d eau sur place. Ce problème de l eau va se poser de manière très aigue dans quelques jours. Bien sûr. C est là justement où vous intervenez, vous, cette espèce de task force, de commando, VEOLIA FORCE, Thierry VANDEVELDE, que vous avez fondée il y a une dizaine d années. D ailleurs, vous connaissez Haïti, vous étiez déjà intervenu lors de derniers ouragans, c était il y a deux ans à peu près. En quoi ça consiste justement votre mission? La VEOLIA FORCE en fait, c est une structure de la fondation d entreprise VEOLIA ENVIRONNEMENT, puisque cette équipe est intégrée à la fondation d entreprise. L idée, c est d intervenir en appui des ONG, en appui des associations d urgence, en appui des Nations unies ou de collectivités locales, pour leur apporter à la fois du matériel spécifique au traitement d eau en situation d urgence, mais également de l expertise, des équipiers, des professionnels de l eau. Donc, l idée, c est cette idée de mécénat de compétences et de partenariat avec un certain nombre de partenaires de l urgence, je pense à la Croix-Rouge française, je pense à l Unicef et à d autres associations, à la cellule de crise du Quai d Orsay, donc d amener des compétences de professionnels à ces interventions d urgence. D ailleurs, vous allez envoyer d ici quelque temps des experts avec du matériel. En quoi ça consiste justement chez VEOLIA? On a du matériel spécifique à ce type d intervention et on a en permanence en France, mais on a d autres stocks également ailleurs dans le monde, on a en permanence de quoi alimenter en urgence personnes avec des systèmes très compacts de production, de stockage et de distribution d eau qui, chacun, permet d alimenter réfugiés dans les besoins vitaux. Donc là, on parle de 20 litres par jour, par personne. Donc, on a un stock d équipements. Donc, cet après-midi, on a, dans le cadre du partenariat qu on a sur Haïti avec la Croix-Rouge, préparé un départ de 20 tonnes de matériels qui devraient partir avec un avion de la Croix-Rouge Française ce soir ou demain matin de Reims. Et puis, en parallèle, on a une équipe de six experts qui partiront dès que possible, toujours dans le cadre de ce partenariat avec la Croix-Rouge Française, pour accompagner le matériel, le monter, former aussi des équipes sur place et intervenir également sur place, en appui aux services des eaux locaux. Vous êtes capable comme ça de vous mobiliser en combien de temps, justement, cette VEOLIA FORCE, cette cellule humanitaire d urgence de VEOLIA? Je le disais, vous étiez déjà intervenu en Haïti il y a deux ans et sur d autres scènes de drames du même style, le tsunami aussi, je crois, il y a cinq, six ans

3 15/01/10-08:01 - Page 3/3 Oui, effectivement, Haïti, malheureusement, a subi une série de cyclones, on était déjà présent en Haïti avant ce tremblement de terre. On est lourdement intervenu effectivement au Skri Lanka et en Indonésie après le tsunami. En matière de tremblement de terre, malheureusement, on a effectivement une expérience, puisqu on doit être à notre huitième tremblement de terre, le dernier étant le tremblement de terre qui avait touché la région du Sichuan en Chine. Bien sûr. Vous vous mobilisez en combien de temps justement, à l instant où vous apprenez la terrible nouvelle? Dans quel délai vous décollez? On est mobilisable immédiatement, le matériel est prêt. Ensuite, on se concentre sur les problématiques de l accès à l eau et, comme je le précisais, les problèmes vont surtout se poser d ici quelques jours. Donc, dans un premier temps, on laisse les équipes de sauvetage et de déblaiement faire leur travail, ce n est que peut-être demain ou après-demain qu on sera opérationnel sur le terrain. Mais si on arrive trop tôt sur le terrain, on ne pourra de toute manière pas travailler utilement. Donc, le matériel est prêt et est en cours d acheminement, les équipes sont prêtes et je pense que, samedi, on devrait être opérationnels sur le terrain. L eau besoin vital évidemment ; Haïti pays déjà sinistré, comme dans de très nombreux Etats du Tiers-Monde. C est vrai que l eau est inégalement répartie sur la planète. J aime bien toujours donner des chiffres pour qu on se rende compte : le quart de la population mondiale n a pas accès à une eau potable de qualité, 2,5 milliards d individus ne disposent d aucun assainissement, toilettes ou égouts et 1 milliard d hommes n ont même pas accès à l eau potable. Voilà, Thierry VANDEVELDE, des chiffres évidemment chocs qu il ne faut pas oublier. Oui, c est des chiffres que beaucoup de gens maintenant connaissent après les grandes réunions internationales consacrées à l eau. Il y a eu ces objectifs du millénaire qui avaient été fixés à Johannesburg de réduire de moitié la population mondiale qui n a pas aujourd hui accès à une eau de qualité. Mais il y a également, vous avez raison de le souligner, la problématique de l assainissement qui est tout à fait importante. Là, on passe effectivement d une situation d urgence à des situations de développement, donc les approches sont complètement différentes, ce n est effectivement pas du tout le même type d intervention. Mais le groupe VEOLIA est aussi présent dans ce domaine de l accès à l eau pour tous, dans les pays en voie de développement. Merci de votre témoignage, Thierry VANDEVELDE, à la tête de cette VEOLIA FORCE, cette cellule humanitaire d urgence de VEOLIA créée il y a une douzaine d années. Avec du matériel, 20 tonnes, des experts qui sont partis, qui vont partir en Haïti. Merci. A très bientôt. Au revoir. Au revoir. Merci beaucoup. 20:26:15 FIN**>

4 15/01/10-09:01 - Page 1/2 Ref. Doc. : A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA FRANCE INFO DOSSIER Le 14/01/ :55:12 OLIVIER DE LAGARDE Fournir de l eau aux sinistrés d Haïti, c est l une des priorités des équipes de secours car il n y a plus d eau potable là-bas. Un avion de la Croix-Rouge part ce soir de l aéroport de Vatry c est dans la Marne avec notamment des unités de traitement d eau et des volontaires des entreprises françaises spécialistes de ces questions. C est un reportage d Anne-Laure BARRAL. Dans le hangar de la VEOLIA Force, à Noisy-le-Grand, en banlieue parisienne, les volontaires chargent près de 20 tonnes de matériel, des tuyaux, des raccords, des pompes, des cuves ; direction Port-au-Prince où cela servira à créer des unités de production et de filtration d eau ; du matériel spécialement conçu pour les situations d urgence comme l explique Thierry VANDEVELDE, le délégué général de la Fondation VEOLIA., DELEGUE GENERAL DE LA FONDATION VEOLIA Le procédé, c est une filtration sur du sable, suivie d une filtration sur du charbon actif en grains. Ce traitement, c est en fait une petite usine ; donc on peut, à partir d une eau de surface d une rivière, d un étang, d une mare, produire une eau qui est aux qualités et aux normes de l OMS. Ces mini-stations de traitement d eau pourront approvisionner près de sinistrés, mais il faut les monter sur place et les faire fonctionner. La Fondation envoie donc aussi 10 bénévoles, des plombiers, des ingénieurs, comme Jonathan ABER (phon) qui est déjà parti sur un tremblement de terre au Sichuan, l an dernier. JONATHAN ABER, INGENIEUR DE LA FONDATION VEOLIA Je crois que le seul point commun, c est vraiment l ampleur du sinistre naturel. Après, le contexte est complètement différent. Là en Chine, il y a eu une énorme mobilisation des Autorités, ce qui ne sera pas le cas en Haïti. Et l assainissement de l eau est essentiel dans ce type de catastrophe pour éviter les épidémies. Frédéric PLUMAS, responsable logistique de la Fondation, est déjà parti en Indonésie après le tsunami de 2004, mais aussi au Zimbabwe ou au Pakistan. Pour lui, il faut rester professionnel. FREDERIC PLUMAS, RESPONSABLE LOGISTIQUE DE LA FONDATION VEOLIA Chaque mission est vraiment différente, on ne sait jamais sur quoi on va tomber, où on va pouvoir positionner le matériel, la réaction des gens. Je pense

5 15/01/10-09:01 - Page 2/2 qu il ne faut effectivement, peut-être, pas avoir peur de ce qu on risque de voir, avoir le sourire et surtout pas, entre guillemets, «pleurer» avec les gens, il faut Justement, on y va, nous, pour trois, quatre semaines, autant qu on soit à 100 % et que ça les aide vraiment. Autre avantage : certains volontaires connaissent bien le terrain d Haïti. Ils étaient encore sur place, il y a six mois pour gérer les conséquences des 4 cyclones qui avaient frappé l Ile fin Anne-Laure BARRAL, FRANCE INFO. OLIVIER DE LAGARDE Et puis si vous voulez faire un geste, sachez que RADIO FRANCE s associe à FRANCE TELEVISIONS et à la Fondation de France pour apporter un soutien aux victimes du tremblement de terre en Haïti. Vous trouverez toutes les coordonnées et les liens sur notre site HTUwww.france-info.comUTH. 18 :57 :37. FIN$

cnes / David Ducros-2005 emergesat un outil de gestion des crises humanitaires

cnes / David Ducros-2005 emergesat un outil de gestion des crises humanitaires cnes / David Ducros-2005 emergesat un outil de gestion des crises humanitaires Emergesat : un conteneur humanitaire Emergesat est un conteneur conçu sur-mesure pour les besoins des équipes opérationnelles

Plus en détail

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé SEVES L ASSOCIATION Systèmes Economiquement Viables pour l Eau aux Suds Association loi

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Séisme au Népal. Appel aux dons

Séisme au Népal. Appel aux dons Séisme au Népal Appel aux dons Urgence dédiée à la zone la plus touchée, et plus précisément vers le village de Laprak et la région du Manaslu (région de l épicentre du séisme) Pour la première fois depuis

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ

AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ Pauvreté AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ Ressources nationales Aide humanitaire Sécurité Résilience Secours Information Conflit s des risques Réduction développement Aide au alimentaire

Plus en détail

Les inégalités contre les risques majeurs

Les inégalités contre les risques majeurs Les inégalités contre les risques majeurs Étude de cas Partie 3 I. Approfondir le dossier documentaire sur les inégalités face aux risques majeurs A. Une bibliographie Une visite à ton CDI est indispensable.

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

legs et donations spécial LÉGUER, c est continuer à vivre CROIX-ROUGE FRANÇAISE

legs et donations spécial LÉGUER, c est continuer à vivre CROIX-ROUGE FRANÇAISE legs et donations spécial LÉGUER, c est continuer à vivre CROIX-ROUGE FRANÇAISE La Croix-Rouge en quelques dates 1864 Naissance de la Croix-Rouge française 1901 Premier Prix Nobel de la Paix attribué à

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation?

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation? Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre Cette activité pédagogique offre aux élèves un aperçu des 3 pays touchés par des crises alimentaires majeures de cette année : Le Pakistan, Haïti et le

Plus en détail

Urgence Japon : Fiche «Questions-réponses»

Urgence Japon : Fiche «Questions-réponses» Urgence Japon : Fiche «Questions-réponses» 1- Pourquoi le SPF appelle-t-il à la solidarité pour le Japon qui est un pays riche? 2- Comment le SPF se mobilise-t-il? 3- Quelle est l expérience du SPF en

Plus en détail

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES FORUM REGIONAL SUR LA POLITIQUE HUMANITAIRE Dakar 2-3 octobre

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Rapport Financier 2010

Rapport Financier 2010 Rapport Financier 2010 1 Sommaire 1. Avant propos... 3 2. Eléments principaux et significatifs 2010... 4 3. Analyse du résultat... 6 4. Emplois : Missions Sociales, Frais de siège et frais liés à la recherche

Plus en détail

Oral de motivation ESC Brest

Oral de motivation ESC Brest Oral de motivation ESC Brest 30 minutes avant le début de l entretien, j ai été accompagné dans une pièce pour remplir mon portrait chinois dont les questions changent tous les jours. Le jour où je suis

Plus en détail

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG)

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Qu est INSARAG? Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (connu sous son sigle en anglais, INSARAG)

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Une semaine en Roumanie

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Une semaine en Roumanie ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A2 Une semaine en Roumanie Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle Barrière,

Plus en détail

HYDRO-QUEBEC SE RETROUVE AVEC DES SURPLUS D UN MILLIARD QU ELLE POURRAIT FAIRE PAYER AUX CITOYENS

HYDRO-QUEBEC SE RETROUVE AVEC DES SURPLUS D UN MILLIARD QU ELLE POURRAIT FAIRE PAYER AUX CITOYENS Droit d'auteur protégé, propriété du radiodiffuseur. Votre licence se limite à un usage privé, interne et non commercial. Toute reproduction, diffusion, transmission ou autre utilisation de la présente

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

28. Chez la voyante. Fiche «enseignant» Niveau : A1

28. Chez la voyante. Fiche «enseignant» Niveau : A1 28. Chez la voyante Fiche «enseignant» Niveau : A1 Objectifs communicatifs : Exprimer une prévision Exprimer une probabilité Exprimer une certitude Faire des projets Exprimer une intention Objectifs linguistiques

Plus en détail

Enquête santé. Etat de santé

Enquête santé. Etat de santé Enquête santé La Ville de Bayonne mène une réflexion sur les questions de la population bayonnaise. L objectif est d appréhender les besoins en santé des habitants et d y apporter le mieux possible les

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats Édito Waterforce Notre philosophie d action 3 principes essentiels Nos zones d intervention Un réseau unique qui ne cesse de démontrer

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE L ONU EN ACTION Date de programmation: décembre 2008 Programme n 1161 Durée: 4 34 Langues: anglais, français, espagnol et russe LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE VIDEO

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien :

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien : NEXTEEM Préparation à l Entretien Client!! L entretien client est un exercice qui rappelle clairement que NOTRE métier, que VOTRE métier est un métier de services. Vous avez donc cette responsabilité,

Plus en détail

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant ce signal très spécial et ce pour 10 épisodes. Une série très spéciale pour vous, coachs et consultants qui nous écoutez durant

Plus en détail

MODULE 9 13 Lancement à retardement

MODULE 9 13 Lancement à retardement MODULE 9 13 Lancement à retardement Dans cette vidéo, je vais vous présenter un autre exemple de lancement que vous pouvez effectuer. C est une technique qui a été utilisée par plusieurs marketeurs de

Plus en détail

La coordination des secours en Haïti. Janvier 2010

La coordination des secours en Haïti. Janvier 2010 La coordination des secours en Haïti Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1058 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

Salut les p tits zèbres»

Salut les p tits zèbres» Prove cantonali 2004-2005 Francese Classe quarta COMPRENSIONE ORALE : «SCRIPT» Salut les p tits zèbres» Voix de femme Samuel (le) Salha Salut les p tits zèbres Une émission de Jean-Marc Richard. Bonjour.

Plus en détail

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA Atelier A05 Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA 1 Atelier A05 Intervenants Dominique DEBRAY Michel JOSSET Juriste Inspecteur Expert, Gestion sinistres Dommages et Fraude auprès de Axa

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Le système de sécurité civile au Québec. Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie

Le système de sécurité civile au Québec. Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie Le système de sécurité civile au Québec Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie 13 septembre 2011 Directions régionales Ministère de la Sécurité publique MISSION Assurer, de

Plus en détail

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Émilie Genin École de Relations Industrielles Université de Montréal Colloque

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

VANDENBROUCKE Jimmy. RAPPORT DE STAGE Découverte de l entreprise CELTIC LEVAGE

VANDENBROUCKE Jimmy. RAPPORT DE STAGE Découverte de l entreprise CELTIC LEVAGE VANDENBROUCKE Jimmy TC1C RAPPORT DE STAGE Découverte de l entreprise CELTIC LEVAGE CELTIC LEVAGE Manutention Transfert Stockage int / ext - Transport 03 21 45 04 28 03 21 45 22 68 PRESENTATION Celtic levage

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Renforcement de la réponse aux situations d urgence

Renforcement de la réponse aux situations d urgence Renforcement de la réponse aux situations Lors de sa prise de fonctions en 2005, le Haut Commissaire s est engagé à veiller à ce que le HCR soit mieux armé pourfairefaceàdessituations.envertudecet engagement,

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES MASSES. Dossier n 9 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES MASSES. Dossier n 9 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES MASSES Dossier n 9 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.

Plus en détail

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de

Plus en détail

SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EXPERIENCES [Année 2014-2015]

SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EXPERIENCES [Année 2014-2015] SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EPERIENCES [Année 2014-2015] Termes de références Appel à candidatures auprès des membres du FORIM pour l organisation du prochain séminaire Regards croisés portant

Plus en détail

PROJET DE SECOURS D URGENCE ET DE DEVELOPPEMENT

PROJET DE SECOURS D URGENCE ET DE DEVELOPPEMENT PROJET DE SECOURS D URGENCE ET DE DEVELOPPEMENT REGION D UTTARAKHAND, INDE MENE PAR Le Fonds de Dotation Embracing the World France Ferme du Plessis 28190 Pontgouin ci-après désigné «ETW France» EN COLLABORATION

Plus en détail

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE Centre de formation TERMES DE REFERENCE Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH Projet DIP-ECHO 9 Croix-Rouge Haïtienne /

Plus en détail

LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU

LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à l assainissement adéquat

Plus en détail

PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE

PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE Ligue Pour Une Syrie Libre Association loi 1901 Sommaire : I) Présentation et objectifs de l association p.2 II) Contexte et zones d intervention p.3 III) Principales

Plus en détail

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone (9 août 2013) A écouter sur edencast.fr [Générique musical] Voix féminine : edencast.fr vous présente un nouvel épisode de son podcast.

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion 54 es Journées d'études et de formation des Ingénieurs Hospitaliers de France TOULOUSE 2014 Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion Mme Frédérique BRAYDA- CASABONNE Bonjour,

Plus en détail

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev.

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev. +33 (0)3 84 22 99 10 Avril 2003 D-1.3-021-rev.01 +33 (0)3 84 22 99 10 Partage d expd expérience Démarche Globale LEAN MATRA ELECTRONIQUE Sommaire Quelques mots sur MATRA ELECTRONIQUE Périmètres du Lean

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

FICHE 1. Economisons l'eau

FICHE 1. Economisons l'eau FICHE 1 Economisons l'eau La situation de sécheresse exceptionnelle qu'a traversé notre département en 2003 et les craintes qui s'amorcent pour l été 2010 nous conduisent à envisager, dans notre vie quotidienne,

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

Communication avec les bénéficiaires & Système IVR. Haiti

Communication avec les bénéficiaires & Système IVR. Haiti IVR Base Camp/ Aout 13 Communication avec les bénéficiaires & Système IVR Que savons-nous sur les gens avec qui nous essayons de communiquer? Taux d'alphabétisation juste un peu plus de 50% Forte culture

Plus en détail

Haïti 2015. Handicap International - Information Fédérale Fiche pays Haïti 2015 08 FR

Haïti 2015. Handicap International - Information Fédérale Fiche pays Haïti 2015 08 FR Haïti 2015 MANDAT Présente en Haïti avant le séisme de janvier 2010, Handicap International est intervenue dès le lendemain du tremblement de terre et de déployer des moyens considérables afin de venir

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

J aimerais donc rappeler pour commencer comment les Français prennent toute leur part à cette belle performance.

J aimerais donc rappeler pour commencer comment les Français prennent toute leur part à cette belle performance. 1 Eléments d intervention de l Ambassadeur de France au Luxembourg Paris, le 25 septembre 2015 [Formule d appel / Remerciements à l Ambassadeur du Luxembourg Paul Dühr ainsi qu à Laurence Sdika] La France

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre)

Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre) Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre) À l attention de M. Christophe BEAUX, Président Directeur Général de la Monnaie de Paris Les Amis

Plus en détail

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise?

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? Entretien avec Dominique Mathot, ingénieure chez IBM France - Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? - J exerce un métier d architecte en systèmes d

Plus en détail

«Tout le problème avec la dette n est pas son niveau absolu. C est la capacité du pays à rembourser et avec quoi. Avec les programmes d ajustement structurel destinés à fournir des capitaux pour payer

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants»

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants» Solutions métiers Hexasolutions a un réseau de contacts qui lui est propre. Quand nous avons du mal à écouler des surplus de stocks d un papier spécifique, Hexasolutions intervient et nous le rachète,

Plus en détail

Des maisons pour des familles défavorisées du Vietnam juillet 2013. Rapport de mission

Des maisons pour des familles défavorisées du Vietnam juillet 2013. Rapport de mission Des maisons pour des familles défavorisées du Vietnam juillet 2013 Rapport de mission Introduction / Humeur / Bilan 3 SOMMAIRE Notre partenaire et son projet Les chantiers Remerciements Nous contacter

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE HAÏTI CINQ ANS APRÈS LE SÉISME

VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE HAÏTI CINQ ANS APRÈS LE SÉISME VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE HAÏTI CINQ ANS APRÈS LE SÉISME FAITS SAILLANTS Plus de 5 millions de survivants du séisme ont reçu de l aide. Plus de 1 million d articles de secours ont

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED 1- CONTEXTE SESSAD= Service d Education Spéciale et de Soin A Domicile A Domicile= sur les lieux de vie de l enfant L école est un lieu de vie

Plus en détail

MAITRISER LE BLENDED LEARNING EN 4 ÉTAPES

MAITRISER LE BLENDED LEARNING EN 4 ÉTAPES MAITRISER LE BLENDED LEARNING EN 4 ÉTAPES Comprendre l essor du Blended....3 Un exemple de dispositif Blended.......4 7 7 conseils pour vendre une prestation Blended.......... 9 6 questions / réponses

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

A-LES RISQUES EN ASIE DU SUD. Comment une région pauvre fait face à la catastrophe?

A-LES RISQUES EN ASIE DU SUD. Comment une région pauvre fait face à la catastrophe? A-LES RISQUES EN ASIE DU SUD Comment une région pauvre fait face à la catastrophe? A-LES RISQUES EN INDONESIE Comment une région pauvre fait face à la catastrophe? Lieu Date Intensité (magnitude) Type

Plus en détail

Association Européenne des Rives de l Etang de BERRE RAPPORT BENIN 2008 ACTION HUMANITAIRE

Association Européenne des Rives de l Etang de BERRE RAPPORT BENIN 2008 ACTION HUMANITAIRE RAPPORT BENIN 2008 ACTION HUMANITAIRE 28 juillet 2008 Préambule : L AEREB en visite en 2007 dans le village de Koussoukouangou (l un des 7 Arrondissements de la commune de Boukombé) avait fait un état

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique COUR DES COMPTES Synthèse du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique Janvier 2011 L emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du Tsunami du 26 décembre

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

EDEKA. «Edeka améliore l accès aux données MIS grâce à MIK-OLAP»

EDEKA. «Edeka améliore l accès aux données MIS grâce à MIK-OLAP» EDEKA «Edeka améliore l accès aux données MIS grâce à MIK-OLAP» Les systèmes de gestion d information ont été pendant longtemps considérés comme étant des outils réservés aux services de gestion ou aux

Plus en détail