Edito :: Les élections départementales. Francis Bocquillet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edito :: Les élections départementales. Francis Bocquillet"

Transcription

1 courriel : Mise en page : Francis BOCQUILLET Sommaire Editorial : Les élections départementales 1. Sarkozy : sur la Syrie, un comportement pitoyable, ne serait-il qu une marionnette? 2. Islam: Valls veut "des solutions" pour financer les lieux de culte 3. Christian Estrosi vote 3000 de subventions aux Jeunes frères musulmans de Nice 4. Le cheikh salafiste Mohamed Tchalabi dénonce les responsables des Frères Musulmans qui prescrivent le jihâd tout en 5. se mettant à l'abri. 6. La nouvelle responsable de l UE pour l immigration veut la mise hors la loi et la prison pour les opposants à l immigration 7. Fessophobie : c est hélas l Europe qui est affaissée! 8. AREVA : l heure de vérité de la CGT 9. Jean-Vincent Placé admet avoir «raconté n importe quoi» sur Leonarda! défis majeurs pour la France largement délaissés par les partis traditionnels (et qui ne leur laissent que leurs yeux pour pleurer sur la hausse du FN) N mars 2015 Edito :: Les élections départementales Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars C'est l'occasion de rappeler aux candidats qui s'occuperont des conseils départementaux combien la famille est importante. L action sociale est en effet une des prérogatives des conseils généraux. En effet, le Département prend en charge l ensemble des prestations d aide sociale à l enfant et à la famille, aux personnes défavorisées, aux personnes âgées, aux personnes handicapées, à l exception de celles relevant de la compétence d attribution de l Etat. Il est donc très important d élire des conseillers généraux, qui seront vigilants sur les attributions de ces aides, qui doivent aller en priorité aux citoyens Français, qui en ont véritablement besoin et veiller aussi à ce que des profiteurs, ne viennent augmenter le budget du département consacré à cette prérogative. Ils devront veiller à ce que ces aides ne fassent pas double emploi avec d autres aides de l état. La source de ces fonds vient toujours de la poche des contribuables et l argent doit donc être bien dépensé et les aides attribuées de la façon la plus juste, sans privilégier telle ou telle communauté, fusse t-elle minoritaire. Les aides aux familles françaises ne doivent pas être exclusives, mais doivent être prioritaires. Ce qui pas le cas dans de nombreux conseils généraux actuellement, notamment ceux dirigés par les socialistes. Nous vous demandons de bien réfléchir et de bien étudier les propositions des candidats avant de faire votre choix. Attention, malgré tout aux propositions démagogiques et non conformes aux dispositions réglementaires. Bien entendu, si vous avez des candidats alliés avec le MNR ou soutenus par le MNR, votre choix sera plus facile. Mais malheureusement nous n avons pas les moyens financiers pour être présent comme nous l étions à cette élection au paravent, et croyez bien que nous sommes les premiers à le regretter. Faites le bon choix, nous savons que nous pouvons compter sur vous. Francis Bocquillet Pour recevoir gratuitement ce bulletin d information, Il vous suffit de en vous inscrire à notre liste de diffusion : En envoyant un courriel vide à : Vous pouvez nous contacter à : Mouvement national républicain B.P NOISY-LE-GRAND CEDEX Tél.: Les informations retransmises dans ce bulletin le sont sous la responsabilité exclusive de leurs auteurs et ne sauraient engager la responsabilité du Mouvement National Républicain. L opinion des auteurs ne coïncide pas forcément avec la position du MNR Désinscription: envoyez un courriel vide à

2 Sarkozy : sur la Syrie, un comportement pitoyable, ne serait-il qu une marionnette? Islam: Valls veut "des solutions" pour financer les lieux de culte Publié le 3 mars 2015 Europe 1 28 février 2015 par Bernard Antony Le Premier ministre veut aussi renforcer la formation à la laïcité des responsables religieux. Manuel Valls veut combattre "tout ce qui retarde un islam de France", même si celui-ci est déjà une "réalité". "C'est En insultant les députés français qui sont allés à Damas, Nicolas Sarkozy, une fois encore, ne fait que se discréditer pitoyablement. Je ne condamne pas pour ma part la démarche de ces élus alors que je ne suis vraiment pas suspect de complaisance pour le régime syrien des Assad, père et fils! Multipliant les séjours auprès de mes amis libanais chrétiens pendant mes 15 années au Parlement Européen et encore après, je n ai cessé de dénoncer jusqu en 2000 l occupation syrienne et son régime de terreur sous Hafez el Assad. Hélas, Bachar ayant succédé à son père, après l heureuse évacuation militaire du Liban et un début de libéralisation de la société syrienne, le régime se referma avec un retour en force des services secrets. Et la vie politique libanaise continua à être ponctuée comme par le passé par les assassinats des hommes politiques et journalistes qui déplaisaient à Damas. Cependant, Nicolas Sarkozy recevait sans nécessité, à Paris, et avec d inutiles honneurs, Bachar el Assad et Khadafi. Avec Alain Juppé et sous l aberrante influence de l irresponsable Bernard-Henri Lévy, aussi piètre philosophe que fabuleux vantard, il a éliminé le dictateur libyen assagi pour laisser place impardonnablement à infiniment pire. Et ce maléfique trio veut faire de même avec Bachar el Assad! Or ce dernier, c est la réalité, est aujourd hui le rempart le plus nécessaire contre l immense abomination de l État islamique qui rappelle notamment celle du maoïsme (qui fut si cher à BHL, qui ne s est jamais repenti). La vérité aujourd hui, c est que l État islamique a bénéficié de la complicité des principaux États de l islam du Moyen-Orient, en premier de l Arabie Saoudite, de la Turquie, du Qatar, et de certains émirats, et de la complaisance de bien d autres dans le vaste monde musulman, du Soudan au Pakistan. En Syrie, des chrétiens ont été dans plusieurs régions massacrés par l État islamique. Et voilà, nouvelle horreur, que par centaines cet État a encore enlevé des hommes, des femmes, des enfants. Sarkozy n a à ce jour politiquement rien fait pour eux. Peut-être, espérons-le, a-t-il prélevé sur ses somptueux cachets, versés complaisamment pour de médiocres conférences par ses amis islamiques, quelques dons pour les rescapés chrétiens ou yezidis des atrocités de l État islamique? Lui aussi d ailleurs nous racontera sans doute qu il ne faut pas amalgamer l État islamique et l islam. Le véritable islam, et c est bien rassurant, c est celui du bon Docteur Dalil Boubakeur et des diplomates, sunnites ou chiites, qui reçoivent si bien dans leurs ambassades à Paris, une main sur le cœur et l autre sur le chéquier Bernard Antony. là le grand défi auquel nous devons faire face", a déclaré le Premier ministre, qui s'est exprimé mardi à la Grande mosquée de Strasbourg. "Nous souhaitons que tout le monde, vous les premiers, voie la profondeur des problèmes qu'il faut aujourd'hui traiter", a poursuivi Manuel Valls lors d'une rencontre avec des responsables musulmans. S'il n'y a pas de recette miracle", "les choses petit à petit se structurent. Des mosquées plus grandes, plus dignes, se sont construites", a souligné le Premier ministre, pour qui "il y a en France toutes les énergies et les ressources nécessaires au développement de l'islam". Contrer le financement par les Etats étrangers. Manuel Valls veut notamment "traiter la question des financements" de la construction de mosquées en France. "Je souhaite, et nous souhaitons, que des solutions existent en France lorsque des responsables cultuels cherchent un soutien et des moyens pour construire un lieu de culte ou un centre culturel. Je souhaite que ce réflexe consistant à demander le soutien d'etats étrangers se perde", a-t-il déclaré. "Des moyens" pour la formation des imams. Également sur le plan de travail du Premier ministre, la formation des responsables religieux. "L'Etat veut y mettre des moyens", a assuré le chef du gouvernement, qui devait ensuite préciser ce point lors d'une visite à l'université de Strasbourg. Dans le cadre de l'annonce de la création d'une nouvelle "instance de dialogue" avec l'islam de France, le gouvernement a annoncé son intention de porter à 12, contre 6 actuellement, le nombre des établissements dispensant des formations à la laïcité, pour les responsables religieux notamment. 2

3 3 Christian Estrosi vote 3000 de subventions aux Jeunes frères musulmans de Nice Après des locaux mis à disposition par la mairie de Nice pour un loyer dérisoire au bénéfice d'une mosquée, jugé et condamné par le Tribunal administratif, on apprend dans Nice Matin que 3000 euros ont été affectés aux Jeunes Musulmans de France (JMF) branche jeune de l'uoif qui représente les Frères Musulmans en France. A titre de comparaison, la mairie UMP donne 4000 euros au Secours Catholique ou 4000 euros également à l'abri qui vient en aide aux retraités isolés et sans ressources. Pour comprendre la ligne politique de cette association communautariste, la lecture de la présentation du livre écrit par son ancien président charismatique Farid Abdelkrim, est très instructive. L'ouvrage s'appelle "Na'aboul France" qui signifie "Maudite soit la France" : Source : Observatoire de l Islamisation Le cheikh salafiste Mohamed Tchalabi dénonce les responsables des Frères Musulmans qui prescrivent le jihâd tout en se mettant à l'abri. Algérien, Mohamed Tchalabi (site officiel) est un des chefs charismatiques du salafisme wahhabitte pour les francophones. Il s'attaque dans cette conférence aux Frères Musulmans dont le Hamas, qui est responsable du malheur des palestiniens selon lui. Il dénonce des chefs des Frères Musulmans qui passent leurs vacances au Qatar ou à Londres dans des palaces. Une intervention intéressante pour comprendre les divisions internes du camp sunnite. "Les chefs Frères Musulmans chauffent les jeunes pour les mettre dans la gueule du loup, dans du mortier, et eux ils sont cachés derrière dans une autre ville" POUR ADHERER EN LIGNE au MNR CLIQUEZ SUR CE LIEN : Ecole : langues étrangères à surveiller Un rapport confidentiel remet en cause l enseignement des langues et cultures d origine dispensé en primaire. Certains cours s apparenteraient à des "catéchismes islamiques". L'école française doit reprendre en main l'enseignement des langues étrangères! C'est la conclusion sans appel de la dernière étude du Haut Conseil à l'intégration (HCI). Le document de 17 pages que le JDD a pu consulter a été remis aux services du Premier ministre au deuxième semestre Il vient compléter les travaux du groupe de travail sur "Les défis de l'intégration à l'école". L'étude, restée totalement confidentielle, s'intéresse à un dispositif ancien, celui des enseignements de langue et culture d'origine (Elco). Il concerne élèves dont dans le primaire, selon les derniers chiffres du ministère de l'éducation nationale. Une population scolaire en progression de 16 % au cours des cinq dernières années, selon l'enquête du HCI, notamment en arabe (57.145) et turc (16.555). Lire notre interview : "Il faut sans doute réformer ce système" Ces cours de langue et de culture étrangères sont dispensés aux enfants dont l'un des deux parents au moins est né dans le pays d'origine. Dans la grande majorité des cas, cet apprentissage s'effectue en dehors du temps scolaire mais à l'intérieur de l'école et sous son contrôle. Il est confié à des ressortissants étrangers placés sous l'autorité de l'académie mais payés et formés par leurs ambassades. "Les Elco peuvent conduire au communautarisme" "Susceptibles de renforcer les références communautaires, les Elco peuvent conduire au communautarisme. Certains interlocuteurs craignent même que les Elco deviennent des 'catéchismes islamiques'", écrivent les rapporteurs. Les auteurs se sont en effet étonnés du contenu du guide de l'enseignant édité en 2010 par le ministère de l'éducation turc et en usage auprès de certains enseignants de langue et culture d'origine. "Ainsi le chapitre V de cet ouvrage intitulé "Foi, islam et morale" insiste sur l'importance de croire en Allah, un des principes de la foi, et sur la nécessaire acquisition par les élèves d'une bonne connaissance de la vie du prophète Mahomet dont l'importance doit être mise en valeur." Assez loin de la laïcité, française ou turque. Dans les années 1970, lorsqu'ils ont été créés sous l'impulsion de Lionel Stoléru, les Elco avaient un objectif précis : maintenir chez les enfants des travailleurs migrants un niveau de langue et culture du pays dont étaient originaires leurs parents dans la perspective de leur retour chez eux.

4 Cette politique s'est ensuite traduite par la publication d'une directive européenne en Il s'agissait de permettre aux enfants qui se déplaçaient à travers les pays européens au gré du travail de leurs parents de conserver des liens avec leur terre natale. Mais le contexte a fondamentalement changé. Aujourd'hui, la plupart des enfants concernés par les Elco sont français. Les neuf pays signataires d'un accord avec la France sont l'algérie, la Croatie, l'espagne, l'italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie. Ils ne correspondent plus aux pays pourvoyeurs des plus forts contingents d'immigrés comme la Chine Un dispositif qui ne doit pas être abandonné aux États étrangers Les auteurs de l'étude notent que, depuis 2006, l'éducation nationale s'attache à mieux encadrer le dispositif. Un programme de langue commun en arabe a, par exemple, été élaboré avec les trois États maghrébins. Depuis cette date, ces cours facultatifs sont en théorie proposés à tous les élèves sans distinction d'origine. Cependant, en pratique, les places sont réservées en priorité aux enfants immigrés directement concernés Le rapport préconise "la suppression" pure et simple du dispositif Elco. "Au terme de cette étude nous ne saurions trop insister sur le fait que la réussite des enfants de l'immigration passe avant tout par la maîtrise du français", expliquent les auteurs tout en relevant qu'un abandon sans proposition alternative présente aussi ses dangers. "Les conditions de diffusion de l'enseignement du turc s'avèrent extrêmement préoccupantes face aux moyens engagés par l'état turc qui, non content de prendre en charge l'organisation des Elco, ne refuse pas toujours son concours à certaines associations communautaires d'inspiration islamiste en France " Pour les rédacteurs, il apparaît important que l'éducation nationale propose dans le cadre commun l'apprentissage des langues étrangères et ne l'abandonne ni aux États étrangers, ni aux associations, au risque qu'il tombe dans un mauvais débat politique. À moins qu'il ne soit déjà trop tard Cette semaine, à Fréjus (Var), le maire Front national, David Rachline s'est déclaré hostile à la mise en place de cours d'arabe dans une école primaire de sa ville pour les enfants issus de l'immigration. Une initiative qu'il estime contraire aux valeurs républicaines. La députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal- Le Pen a, quant à elle, posé une question sur le sujet à la ministre de l'éducation nationale le 3 février. La nouvelle responsable de l UE pour l immigration veut la mise hors la loi et la prison pour les opposants à l immigration Le Parlement européen a confié à Cécile Kyenge le rôle de co-rapporteur avec le Maltais Roberta Metsola sur «l initiative stratégique concernant la situation en Méditerranée et la nécessité d une approche globale de l immigration dans l UE». La congolaise Kyenge est l emblème et la figure de proue du Grand Remplacement en Italie et en Europe. Rappel : Cécile Kyenge a reconnu avoir pénétré illégalement sur le territoire italien lors de son arrivée (lire). Elle est issue d une famille de 38 enfants nés des quatre femmes de son père (wikipedia) Elle se définit comme «une femme noire et fière de l être» (lire) Elle demande la suppression de la notion d immigrant clandestin (lire) Pour Cécile Kyenge : «L Italie est un pays métis» (relire) et «multi-ethnique» (relire) Cecile Kyenge veut plus d Africains en Italie et en Europe (relire) Pour Cecile Kyenge, «l Europe doit ouvrir davantage ses frontières» (relire) Selon elle, «l Europe a évité le déclin démographique grâce à l immigration». (relire) Elle veut «un président noir en Italie«. Elle en «rêve tous les jours» (relire) Elle demande une loi européenne interdisant les partis qu elle estime racistes (relire) En Italie, elle a fait intensément campagne pour que les enfants d immigrants deviennent citoyens italiens dès la naissance. (relire) Elle veut éradiquer l idée «qu il n y a pas d Italiens noirs» (relire) Interdire les partis qui défendent les Européens Depuis six mois, à intervalles réguliers, Kashetu Kyenge formule ses exigences dans le quotidien en ligne Affaritaliani.it, plus précise et menaçante à chaque fois. 4

5 5 Le 30 août, elle demandait «une loi avec des sanctions contre les partis qui promeuvent des programmes racistes» : elle citait alors la Ligue du Nord et le petit parti nationaliste Forza Nuova, lesquels, selon elle, devaient être «mis hors la loi». Le 30 octobre, elle réclamait une loi «pour interdire à la Ligue du Nord et à Forza Nuova de se présenter aux élections». Dimanche, au soir de la grande manifestation nationale de la Ligue du Nord et de Casapound, réunies à Rome autour de Matteo Salvini, elle a exigé un durcissement de la loi antiraciste Mancino (l équivalent italien, pour l instant en plus modéré, des lois Pleven et Gayssot). Elle a détaillé les peines à infliger : «sanction économique sous forme d une amende à payer à l État», pour les particuliers comme pour les partis ; emprisonnement («une mesure extrême qui doit cependant être prise en considération») ; interdiction de se présenter aux élections pour «les partis ou les groupes politiques» ; et, en dernière analyse, rien de moins que la mise au ban de la société : «Quiconque discrimine de quelque manière que ce soit doit être éloigné des institutions et de la société». La Ligue du Nord n est que la première sur la liste Kyenge. Dimanche : «Ce discours ne concerne pas seulement la Lega mais tous les partis, il est transversal». En octobre : «La Lega et Forza Nuova sont les premiers partis à punir de cette manière mais, en regardant bien, je n exclurais pas d en trouver d autres». Et au mois d août : «Nous devons y arriver, non seulement en Italie, mais dans toute l Europe». L Inquisition antiraciste aura ainsi le pouvoir, à tout moment, de déchoir les indigènes de leurs droits civiques, de les priver de leurs biens et de leur liberté, de les frapper d anathème, d en faire des lépreux. Nous voici devenus des citoyens de seconde zone, que disje? des serfs, qui devraient s estimer heureux d être encore tolérés sur la terre de leurs pères, avant, demain, d être expulsés vers le Congo. (source : NOVOpress) POUR ADHERER EN LIGNE au MNR CLIQUEZ SUR CE LIEN ou recopiez le dans votre barre adresse : NOUVEAU : Si vous êtes non imposable, vous pouvez adhérer au MNR pour par an, il suffit de préciser que vous n êtes pas imposable à l impôt sur le revenu. Fessophobie : c est hélas l Europe qui est affaissée! Dans un premier temps, on a pu se dire que l on avait la berlue, que l on avait mal entendu, ou qu il s agissait d une «intox» gagesque, peut-être d un poisson d avril avancé au 1er mars. Non, pas du tout! L information est bien vérifiée : le Conseil de l Europe a sommé la France et quelques autres états de se conformer parfaitement à la charte sociale européenne sur l interdiction des châtiments corporels en prévoyant désormais en revanche des châtiments pour ces mauvais châtieurs de parents infligeant d affligeantes fessées à leurs enfants. Ainsi, à un moment où de par le monde des millions d enfants subissent le pire du fait de toutes les barbaries ; à un moment où dans les écoles coraniques de tout l univers salafiste et wahabiste on leur fait ingérer des versets coraniques à grands coups de triques ; au moment où les forcenés fanatiques de l islam terroriste kidnappent des gosses par milliers, en massacrent en grand nombre ou en enterrent vivants, le Conseil de l Europe, où siège notamment le doux pays de Turquie dont on connaît les traditions de douceurs et d humanisme, se préoccupe de la question en effet fondamentale de la fessée! On ne s étonne pas de ce qu en apprenant cela, certains en soient tombés sur les fesses. En revanche, les admirateurs progressistes de cette Europe-là, ceux du PIF (Parti de l Interdiction de la Fessée), se réjouissent de ce qu enfin on fasse face avec fermeté à la persistance de la fessée dont la fantasmagorie funeste a été analysée par l excellent docteur Freud.

6 Mais se réjouissent aussi à rebours, comment s en étonner, tous ceux de par le monde qui veulent en finir avec notre civilisation vermoulue. Imaginons l hilarité que, s ils en apprenaient la nouvelle, cela susciterait même chez des gens qui ne sont pas d ordinaire de grands rigolards comme Poutine ou Xi-Ping. Quant à nous, très sérieusement, nous pensons qu il n y aurait qu une seule manière de renvoyer chez eux les pitoyables bureaucrates grassement payés qui, avec de telles préoccupations fessophobes, se moquent du sort véritablement tragique de tant d enfants. Ce sont des coups de pied au cul que méritent ces tartuffes de l eurocratie. Bernard AntonyPrésident de l AGRIF et de ChrétientéSolidarité AREVA : l heure de vérité de la CGT Le roi est nu. À poil. Tout le monde le voit. Le monde entier ricane et la France a peur, d autant que l État actionnaire n a plus un radis! AREVA a publié ses comptes et affiché une perte record de près de 5 milliards d euros. Un chiffre énorme pour une entreprise hors normes, sorte de concentré d exception française, la bonne comme la mauvaise. La bonne car les ingénieurs d AREVA sont issus de ce que la France produit de meilleur. Des têtes bien pleines capables d inventer une filière que le monde nous envie. Au service du nucléaire, technologie de l indépendance stratégique, source de compétitivité pour nos entreprises, d électricité à bas coût pour les Français, mais aussi relais de puissance et de souveraineté civile et militaire dans le concert des nations. La mauvaise car cette entreprise cumule toutes les tares des grandes entreprises publiques. Le management terrorisant de figures médiatiques surévaluées, entourées de hauts fonctionnaires qui n ont rien pu, su ou voulu voir. Des luttes de pouvoir reléguant la gouvernance d une entreprise exceptionnelle au rang des arrière-cuisines de partis politiques. Et enfin, la cogestion avec des syndicats de privilégiés, accrochés à des fonctionnements dépassés depuis 30 ans, ignorants des démarches de productivité ou de simple réduction des gaspillages, et servis par le degré zéro du management, où la culture technique et la lâcheté du quotidien tiennent lieu d inspiration pour les collaborateurs. Maintenant, le roi est nu. À poil. Tout le monde le voit. Le monde entier ricane et la France a peur, d autant que l État actionnaire n a plus un radis! Anne Lauvergeon est partie, le caquet enfin rabattu. Le pauvre Luc Oursel est mort. Le nouveau tandem inspire confiance. La présence rassurante de Philippe Varin, pas rancunier pour deux sous contre les petits marquis puceaux de Bercy et de Matignon, est un atout. Il va falloir réinventer beaucoup de choses. La filière, les coopérations avec les principaux clients et fournisseurs, le dispositif à l exportation, etc. Il va falloir apprendre la culture du résultat, et aussi l humilité. Il va surtout falloir remettre l entreprise au boulot. Réduire les coûts pour éviter de supprimer des postes. Reprendre le pouvoir sur le terrain. Apprendre aux managers à diriger. Expliquer aux syndicats qu ils ne décident pas. Et là, la tâche est immense. Que va faire la CGT de M. Martinez, Fifi les belles moustaches? Trouver là un terrain idéal de rapport de force pour plomber encore plus les espoirs de redressement? Multiplier les demandes d expertises et les menaces sur les RPS? Accompagner les réformes de bon sens qui doivent mettre fin aux organisations support surnuméraires, à l absentéisme des fonctions tertiaires, aux implantations géographiques inutiles? La nouvelle direction d AREVA a recruté le DRH de la SNCF pour faire le travail. Bon courage, mais la vitesse d exécution n est pas la même. Les réformettes SNCF avancent au rythme du tortillard ; AREVA a besoin d une restructuration TGV. À la tête d EDF (autre mammouth, mais en bonne santé), Jean-Bernard Lévy a annoncé vouloir sortir des 32 h (eh oui!) pour remettre au travail l entreprise. Aux dernières nouvelles, le projet est déjà plombé. Encore et toujours par les mêmes. L évolution par ailleurs dramatique de par ses conséquences sur le régalien de notre haute fonction publique et la fuite des talents vers le privé, surtout étranger, nettoient progressivement les entreprises publiques de l énarchie parasite et incompétente qui en encombre les structures de décision. Qui fera le nettoyage par le bas? Qui libérera les collaborateurs qui veulent travailler des syndicalistes rétrogrades, incompétents, paresseux et autoprotégés? Combien de beaux pavillons d entreprises faudra-t-il encore baisser pour que les choses bougent? Philippe Christèle Boulevard Voltaire 6

7 Jean-Vincent Placé admet avoir «raconté n importe quoi» sur Leonarda! Jean-Vincent Placé a avoué, les autres le feront-ils? Jean-Vincent Placé, sénateur de l Essonne et membre d Europe Écologie Les Verts, est plutôt connu pour son honnêteté et sa franchise. Il n avait par exemple pas hésité à quitter le plateau de l émission «Le Supplément» sur Canal+ après avoir lancé un tonitruant «Je me tire!». Jean-Vincent Placé est aussi un homme pressé d être reconnu, pressé d obtenir un poste de ministre qui se refuse pour l instant à lui. Il est l inlassable promoteur d un néo-umps qu il appelle de ses vœux et qui réunirait du centre jusqu à la gauche de la gauche, le tout évidemment afin de cadrer avec le programme commun de la classe politique médiatique : «combattre» le Front national. Dans cette optique, ses prises de position tranchées lors de l affaire «Leonarda» apparaissent gênantes et montreraient que l homme n est pas un politicien respectable soumis à la discipline collective de la gauche plurielle, mais bien un «perturbateur» ou un «frondeur» en puissance. À l époque, Stéphane Le Foll, alors porte-parole du gouvernement, avait vu rouge et déclaré :«Annoncer qu il faut descendre dans la rue, quand on appartient à une majorité, il y a des choses qui étonnent et qu on ne devrait pas entendre» Aujourd hui, Jean-Vincent Placé tente de faire son mea culpa et de s afficher en rassembleur des forces sociétalistes. Lundi, au micro des «Grandes Gueules» sur RMC Info, il avouait : «Je m étais lancé dans un propos complètement décalé, parce que j avais voulu suivre la position du parti. Je me souviens, j étais allé à une émission, j avais raconté n importe quoi. Et je m en veux encore, parce qu à un moment on se dit : le parti pense ça, moi je vais raconter ça, pour pas avoir des embrouilles avec les copains du parti.» Des propos dignes d un enfant pris la main dans le sac de bonbons et accusant la voisine, mais néanmoins fort éclairants quant à la mentalité d une grande partie du personnel politique contemporain plus passionnée par le buzz médiatique que par les idées et le projet pour la France. Est-ce à dire que son soudain revirement quant à l affaire «Leonarda» est opportuniste? Est-ce à dire que Jean- Vincent Placé n a pas d idées à lui autres que celle de ne pas «s embrouiller avec les copains du parti»? Est-ce à dire qu Europe Écologie Les Verts a eu une attitude irresponsable en envoyant les lycéens dans la rue (enfin, quelques-uns) pour protéger une personne en situation d illégalité sur le territoire national? Est-ce à dire, plus largement, que les hommes politiques ont une parole publique en inadéquation avec leurs pensées intimes? Estce à dire qu ils sont donc incapables de gouverner avec autorité? Probablement tout ça! Jean-Vincent Placé a avoué, les autres le feront-ils? Verra-t-on Manuel Valls admettre que dire que le Front national n est pas dans la République était aller trop loin? Verra-t-on Nicolas Sarkozy faire amende honorable et affirmer qu il a été l inventeur de l UMPS? J en doute, mais espérons. Gabriel Robin Boulevard Voltaire 6 défis majeurs pour la France largement délaissés par les partis traditionnels (et qui ne leur laissent que leurs yeux pour pleurer sur la hausse du FN) François Hollande, lorsqu'il déclare dans Le Parisien vouloir "arracher" les électeurs au Front National, se comporte comme l'ensemble de la classe politique française depuis plus de 30 ans : incapable de s'attaquer à la réalité, celle-ci se contente de mettre en garde contre la "menace FN". La construction européenne Christophe Bouillaud : "L intégration européenne fera revenir la croissance des Trente Glorieuses", voilà sans doute l une des plus grosses erreurs de jugement de la classe politique depuis les années

8 8 La classe politique française a en effet présenté l intégration européenne dans les années 1980 comme le remède miracle qui allait relancer la croissance en France et en Europe. Ce fut le cas à la fois pour le "Grand Marché" européen au 1er janvier 1993, et pour le lancement de l Euro au tournant du millénaire. Avec l élargissement de l Union européenne à l est (après 2004), le "Grand Marché" policé et ludique qui avait été promis aux Français s est transformé en un espace continental de lutte à mort entre entreprises où les prix et les salaires sont très différents entre pays. Du coup, les salariés français ont découvert qu ils étaient parfois dix fois mieux payés qu un autre salarié européen pour un travail comparable. Cela a donné la polémique autour du "plombier polonais" lors de la campagne du référendum de 2005, et cette réalité ne cesse de revenir dans l actualité à chaque fois qu une usine française est délocalisée à l est de l Union européenne ou qu un prestataire de service employant des citoyens de l est de l Union européenne intervient sur le territoire français. La concurrence est acceptable quand elle s effectue à niveaux de salaires proches comme dans l "Europe des six" de nos grands-parents, elle devient une toute autre affaire quand les salaires n ont plus rien à voir au sein même du même marché. Avec la crise économique ouverte en 2008 et sa gestion par des "dévaluations internes" dans les pays en difficulté (Espagne, Grèce, Portugal, etc.), les salariés français ont en plus été mis au pied du mur : soit ils acceptent une stagnation de leurs salaires, soit ils perdront à terme leur emploi. L Euro était de son côté censé apporter une prospérité renouvelée au continent européen. De fait, pendant ses premières années, il a surtout permis le développement d une bulle de crédit dans les pays périphériques (en particulier au sud et l est) entre 2000 et 2007, qui a financé l immobilier (Espagne, Irlande, pays baltes), ou les dépenses publiques (Grèce). Cette bulle de crédit a donné une illusion de prospérité, mais elle a fini par exploser entre 2009 et Les Etats se sont alors endettés pour sauver leurs banques qui avaient participé à cette mauvaise utilisation de l épargne des pays du centre de la zone Euro (Allemagne, Autriche, etc.). L Euro a donc surtout permis des énormes erreurs de stratégie économique, et la gestion de la crise par les autorités européennes depuis 2010 a en plus complètement négligé l emploi et le bien-être des citoyens. A cause de l austérité, le chômage a explosé dans l Europe du sud, et la France n a pas été épargnée par cette tendance. L Union européenne avec sa politique d austérité "pro-cyclique", dénoncée en particulier par l actuelle administration américaine, a vraiment eu la pire politique économique possible entre 2010 et Même si des modifications sensibles sont en cours, la plupart des Européens du sud, dont les Français, ne voient pas encore les effets positifs de la meilleure gestion de la zone Euro. Plus généralement, les dirigeants français de droite, de gauche ou du centre continuent de s'accrocher au projet européen sans se rendre compte que les résultats économiques de tout cet effort d intégration européenne depuis le début des années 1980 sont très moyens, pour ne pas dire plus, que nous ne sommes vraiment pas revenus aux "Trente Glorieuses". Ils ont en quelque sorte "survendus" l Europe à leurs concitoyens. En plus, ils ne reconnaissent pas que cette intégration a profité d abord aux grandes entreprises, et pas aux petites entreprises. Il faut ainsi souligner, comme le montre le scandale Luxleaks, que l optimisation fiscale que permet l intégration européenne profite surtout aux grands groupes multinationaux. Les gros se trouvent donc aidés de fait à écraser les petits. Ils ne se sont pas rendus compte non plus que ne profitent vraiment de l intégration européenne que les pays à la population la mieux formée, en particulier les Scandinaves. Nicolas Goetzmann : Il n est pas naturel de "juger" ce qu est devenu l Europe. Malgré le contexte ambiant, nous restons plongés dans ce sentiment de plénitude, dans cette promesse cotonneuse de "l Europe c est le bien" qui nous masque la réalité. Parce que le bilan, c est un PIB de la zone euro qui stagne depuis 2008, c est-à-dire 7 années de perdues, c est aussi 11.2% de chômage, un niveau supérieur à ce qu il était avant l existence même de l euro, et une tension politique généralisée sur le continent. Il n est pas raisonnable de tempérer le constat, comme s il s agissait de préserver un enfant, ce résultat économique est un échec. Non pas parce que l échec serait le destin obligatoire pour l Europe, mais parce que la construction européenne s est servie de l euro pour se grandir, alors que cette monnaie est viciée dans sa conception. L euro, en tant qu émanation de la "stricte stabilité des prix" (au lieu d être une monnaie de plein emploi comme peut l être le dollar de 2015) est la planche vermoulue de la construction européenne. L Europe n est pas en cause en tant que telle, mais cette idée d unir des nations sur une monnaie méritait que l on se préoccupe un peu plus de ce qu est le pouvoir monétaire au sein d une l économie. Mais la France et l Allemagne ont considéré dès l origine que l action d un pouvoir monétaire consistait à regarder passer les trains. Cette politique est en train de faire dérailler l ensemble du projet lui-même. Le paradoxe, c est que l ennemi est à l intérieur même du système. Parce que le plus grand moteur de l euroscepticisme, le fait générateur, c est cette gestion calamiteuse. Si les politiques actuels aiment vraiment l Europe, s ils veulent une Europe prospère, de la croissance et du plein emploi, ils devront modifier les règles du jeu en profondeur.

9 9 On a donc bâti cet ensemble sur des idées fausses, tout en espérant que la fiction prendrait le pas sur la réalité, simplement en la proclamant. On fait comme si le plan de départ se déroulait sans accroc, en ne remettant jamais rien en question. "Tout se passe comme prévu", alors que l Europe se ballade avec ses 11.2% de chômage inscrit sur son front. Ce qui conduit à l exaspération naturelle des populations. Plus symptomatique encore, l acharnement des uns et des autres à vouloir comparer les résultats économiques des pays entre eux. Comment imaginer que le Dakota puisse revendiquer sa supériorité sur la Louisiane? En partageant une monnaie commune, on doit oublier cette dimension nationale, ou alors il ne fallait rien faire. Mais comparer le chômage allemand et le chômage espagnol n a aucun sens pour mesurer l efficacité de l euro, c est le taux de chômage de la zone euro prise dans son ensemble qui "dit" quelque chose: parce qu une monnaie est égale à un taux de chômage: soit 11.2%. Nous pourrons parler des manquements des uns ou des autres lorsque le taux de chômage de la zone euro sera à 5%, ce qui relève de la monnaie. Mais avant, cela relève de l indécence. Entre "apartheid" et SOS racisme, la victimisation de pans entiers de la population Paul-François Paoli : Les années 80 marquent une césure historique. C est le moment où la gauche renonce à ses objectifs, c est-à-dire le socialisme. Consciemment ou non, les dirigeants du Parti socialiste comprennent à un moment donné que le capitalisme et le libéralisme sont partis pour rester le modèle dominant. C est alors qu ils changent leur fusil d épaule : ils ne s adressent plus à ce qu ils appelaient autrefois les "travailleurs", mais aux nouvelles populations, en particulier la jeunesse d origine immigrée, censée pouvoir leur fournir une nouvelle clientèle. Cela ne s est pas forcément passé de manière consciente ou explicite, mais de fait, on constate que la naissance d un mouvement emblématique comme SOS racisme s est produite en 1983, année symbolique qui voit la gauche abandonner son projet de réforme économique, et commencer à prôner des réformes sociétales. C est à partir de ces années là qu apparaît un discours victimaire, et que la gauche, qui était autrefois militante de l assimilation républicaine, adhère à une vision multiculturaliste, c est-à-dire beaucoup plus anglosaxonne, de l intégration des nouveaux-venus. Pour la première fois, les jeunes immigrés s entendent dire qu ils doivent être français, mais qu en même temps ils doivent rester eux-mêmes. Et en même temps que l on victimise les descendants de l immigration, on se met à culpabiliser la France en tant que nation historique et coloniale. Ce discours s adresse systématiquement aux descendants des habitants de nos ex-colonies. Les jeunes issus de l immigration asiatique n ont jamais posé de problèmes d insertion. De fait, on n en parle jamais Aujourd hui ce discours arrive à saturation. Il a créé un double ressentiment, d une part du côté de la jeunesse concernée, "black beur", travaillée par un discours victimaire qui a atteint son point culminant il y a quelques années, lorsque la repentance à l égard des pays africains colonisés occupait le discours de nos politiques. Ce sentiment s est imposé, au point que Dominique de Villepin n a même pas osé commémorer la victoire d Austerlitz, alors que les Anglais, eux, célébraient Trafalgar. Ce choix politique de la France a été dénoncé par un intellectuel de gauche, Hervé Algalarrondo, dans son livre "La gauche et la préférence immigrée" (2011). Le think tank Terra Nova, en particulier, a théorisé cela, au travers d une sorte de remplacement. Non pas le "grand remplacement" dont parle Renaud Camus, mais d une sorte de remplacement politique : cette intelligentsia de gauche a considéré qu au fond, des couches entières de la population française étaient historiquement "has been" : les ouvriers, les agriculteurs. Dès cette période, le transfert de voix de ces catégories vers le FN s opère. Non seulement elles sont considérées comme politiquement has been, mais aussi historiquement "has been". La gauche libérale libertaire de l époque fait le choix d une vision multicultiraliste, antiraciste, jeuniste et féministe. Finalement, l homme blanc occidental est ringardisé par l histoire. pour lire la suite suivez ce lien : html#IF5920dqBm2OdHO9.99 POUR QUE VIVE LE M.N.R : Nous avons besoin de vous, pour faire éclater les vérités, sur ce qui ne va pas dans notre pays et surtout faire connaître nos solutions, crédibles et constitutionnelles, pour sortir de la crise, voir des crises qui minent la France et l Europe! N OUBLIEZ PAS DE RENOUVELLER VOTRE ADHESION SI VOUS NE L AVEZ PAS ENCORE FAIT! NOUVEAU : Si vous êtes non imposable, vous pouvez adhérer au MNR pour par an, il suffit de préciser que vous n êtes pas imposable à l impôt sur le revenu.

10 10 Ordre de PRELEVEMENT PERMANENT ( à imprimer ) -o-o-o-o-o-o-o- Je m engage avec vous et vous apporte mon soutien financier durable. Je peux interrompre mes versements à tout moment sur simple demande écrite Je recevrai un reçu fiscal annuel me permettant de déduire de mes impôts 66% de mes versements. (*) J autorise l établissement teneur de mon compte à prélever : Chaque mois le somme de : Euros Date :.. Signature : Organisation bénéficiaire : A F M N R BP NOISY LE GRAND Cedex Mes coordonnées : Nom :. Adresse :. Code postal : Ville :... Coordonnées de ma banque : Nom :. Adresse :. Code postal : Ville :... TRES IMPORTANT : J imprime et je retourne la présente autorisation, accompagnée d un relevé d identité bancaire ( RIB) ou postale (RIP) Quand vous versez 240 /an ( 20 / mois ) cela ne vous coûte en réalité que 81 60* avec la déduction d impôts (*6,80 par mois )

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

Intervention générale

Intervention générale PROPOSITION DE LOI N 909 PORTANT DEBLOCAGE EXCEPTIONNEL DE LA PARTICIPATION ET DE L INTERESSEMENT Intervention générale Monsieur le Président, Monsieur le rapporteur, Chers collègues, Nous sommes appelés

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Passages vers le Canada Niveau secondaire

Passages vers le Canada Niveau secondaire Passages vers le Canada Niveau secondaire Le 21 mars Guide pédagogique sur le thème de la Journée internationale pour l élimination de la discrimination raciale Préparé par le programme Passages vers le

Plus en détail

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Gabriella Battaini-Dragoni Coordinatrice du dialogue interculturel Directrice générale «Éducation, Culture et Patrimoine, Jeunesse

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

PERTE DU TRIPLE A : LA FRANCE SANCTIONNEE

PERTE DU TRIPLE A : LA FRANCE SANCTIONNEE PERTE DU TRIPLE A : LA FRANCE SANCTIONNEE Par Thomas Chalumeau, coordonnateur du pôle «Economie et finances» de Nova, Le 13 janvier 2012 Ironie de l histoire, c est un vendredi 13 que la France perd sa

Plus en détail

Point de contexte important même s il peut sembler futile, l équipe de France de football

Point de contexte important même s il peut sembler futile, l équipe de France de football Je vais profiter de ce rapport pour, toutes et tous, nous ramener 14 ans en arrière et à la période de l adoption de la loi SRU en décembre 2000. En 2000, comme pour nous aujourd hui dans cette assemblée,

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE Le projet de loi relatif au droit des étrangers Juillet 2014 Les chiffres de l immigration 200.000 étrangers hors UE sont accueillis chaque

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

LA CRISE GAGNE LES CÔTES FRANÇAISES

LA CRISE GAGNE LES CÔTES FRANÇAISES Acte II LA CRISE GAGNE LES CÔTES FRANÇAISES Scène 1 Les Français craignent pour leur épargne Je ne compte plus les personnes qui, depuis la fin du mois de septembre, m ont demandé si elles devaient retirer

Plus en détail

LES QUINCAGENAIRES ONT DE L AVENIR

LES QUINCAGENAIRES ONT DE L AVENIR 1 LES QUINCAGENAIRES ONT DE L AVENIR En France, le salarié âgé est considéré comme étant moins performant. Tout au contraire, dans les autres pays européens et notamment en Allemagne, on a à cœur de multiplier

Plus en détail

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Investir dans la science représente l avenir de la société Le fait qui témoigne de la réputation de nos académiciens, c

Plus en détail

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs CONFERENCE COMMENT PENSER LA GAUCHE SANS LA CROISSANCE? Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs Après les interventions fortes et passionnantes de Guillaume Duval et Patrick Viveret, il me revient

Plus en détail

Politique : affiches de l UDC en Suisse

Politique : affiches de l UDC en Suisse http://clio-texte.clionautes.org/politique-affiches-de-l-udc-en-suisse.html 28 images par Patrice Delpin, Xavier Birnie-Scott Mise en ligne : jeudi 18 juin 2015 i Histoire contemporaine i A. Fin du XXe

Plus en détail

«Impact de la décentralisation sur les politiques familiales et sociales dans les départements»

«Impact de la décentralisation sur les politiques familiales et sociales dans les départements» Intervention de Jean-Louis SANCHEZ «Impact de la décentralisation sur les politiques familiales et sociales dans les départements» I. L observatoire National de l action sociale décentralisée Cette Institution,

Plus en détail

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande 1. L industrie est-elle une de vos priorités? Pourquoi? L industrie figure en première page de mon programme parce

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion de la cérémonie au cours de laquelle le Pasteur Jacques Maury a remis les insignes de Chevalier de la Légion d Honneur au Pasteur

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

11 FEVRIER 2014. Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local

11 FEVRIER 2014. Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local 11 FEVRIER 2014 Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local Co-organisée par la Commission européenne et le Comité des régions Mardi

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances *** Déplacement à Lannion - Conférence

Plus en détail

«DES SOUS... ET DES HOMMES»

«DES SOUS... ET DES HOMMES» «DES SOUS... ET DES HOMMES» une émission proposée et présentée par Pascale Fourier sur ALIGRE FM 93.1 en région parisienne http ://www.des-sous-et-des-hommes.org Émission du 10 octobre 2006 La fusion G.D.F/SUEZ

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Mes chers amis, après ce premier tour, je voulais que mon premier déplacement soit ici en Bretagne, pour vous exprimer ma gratitude. Car si je suis

Plus en détail

Projet de loi n o 59. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice

Projet de loi n o 59. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 59 Loi édictant la Loi concernant la prévention et la lutte contre les discours haineux et les discours incitant à la violence et apportant

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Chapitre 2 Les enfants

Chapitre 2 Les enfants Chapitre 2 Les enfants Si vous avez un ou des enfants, c est le problème capital de votre séparation. Que vous soyez marié, pacsé ou en concubinage, les enfants qui sont nés de votre union, enfants dits

Plus en détail

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée»

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» CONVENTION INTERNATIONALE DES JURISTES DE L UNION POUR LA MEDITERRANEE NICE, LE 28 JUIN 2008 «Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» Henry Marty-Gauquié, Représentant du Groupe BEI

Plus en détail

Débat au Conseil de l Europe Congres des Pouvoirs Locaux et Régionaux La place des femmes dans la politique 19 mars 2010

Débat au Conseil de l Europe Congres des Pouvoirs Locaux et Régionaux La place des femmes dans la politique 19 mars 2010 Débat au Conseil de l Europe Congres des Pouvoirs Locaux et Régionaux La place des femmes dans la politique 19 mars 2010 Remerciements Salutations Si la place de la femme dans notre société s est nettement

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée

Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée DE GAULLE ET LA V e RÉPUBLIQUE, 1958-1969 Une nouvelle République : la V e République en 1958 La crise du 13 mai 1958 et la fin de la IV e République

Plus en détail

L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires

L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires ARTICLE DES ECHOS DU 6 MARS L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires Après les déboires de Louvois, le logiciel de paie du ministère de la Défense, et de Chorus, le système

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse sur

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

Trois solutions au paradoxe des retraites

Trois solutions au paradoxe des retraites Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Trois solutions au paradoxe

Plus en détail

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne.

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne. 007-011 Avant propos_avant-propos 25/07/13 17:20 Page7 Avant-propos Gerhard CROMME* L Europe et l Allemagne ont besoin d une France compétitive Cet article reprend les thèmes du discours prononcé par Gerhard

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Spécificités des études de droit

Spécificités des études de droit Spécificités des études de droit Approche basée sur l analyse critique et la réflexion. Acquisition d une réflexion spécifique aux études de droit. Un bon juriste ne connait pas les règles par cœur! Il

Plus en détail

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement 2èmes Rencontres de la coopération décentralisée franco-chinoise 22 et 23 novembre 2007 Bordeaux avec le soutien des sociétés Veolia, Dexia, Alstom, et Carrefour MINISTERE DE L'IMMIGRATION, DE L'INTEGRATION,

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON 14-10-14 CD/12 1161 répondants 1098 OUI 31 NON Une convention établie sur 5 ans plutôt que sur 3 ans pourrait être proposée. Cette demande est raisonnable et on y tient (pas trop négocier à la baisse).

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

Les futurs pouvoirs des CNIL

Les futurs pouvoirs des CNIL Cet article est paru initialement dans la Revue Lamy Droit de l'immatériel, RLDI 2013/96, n 3210 Pour citer cet article : Fabrice Mattatia, «Les futurs pouvoirs de la CNIL», RLDI 2013/96, n 3210 Les futurs

Plus en détail

I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE

I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE L intégration économique européenne ne s est pas déroulée selon un processus linéaire. Ainsi si le traité de Rome de 1957 et l Acte unique de

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

Le régime de l auto-entrepreneur doit être profondément révisé

Le régime de l auto-entrepreneur doit être profondément révisé Corporation des Métiers du Métal Etablissement public de droit local 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 La Wantzenau, juin 2010 Domaine : SOCIAL Secteur

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous.

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous. Ce e-book vous a été offert par Stéphane. En aucun cas il ne peut être vendu. Je suis heureux de vous offrir ce petit book qui je l espère vous aidera dans le développement de votre activité à domicile.

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible

Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible Les fonctionnaires sont les salariés qui paient le plus lourd tribut à la réforme des retraites, qui pourtant n'apparaît que comme un deuxième

Plus en détail

VIVRE SA RETRAITE A L'ETRANGER

VIVRE SA RETRAITE A L'ETRANGER VIVRE SA RETRAITE A L'ETRANGER Prendre sa retraite à l étranger. Ou partir? Faire le bon choix et prendre les bonnes dispositions. Édition 2013 Par Philippe Popelier Page 1 Table des matières Première

Plus en détail

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire?

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire? DOCUMENT 1 : Le système de français : Le système de par répartition Ce système de est fondé sur l existence d une solidarité intergénérationnelle. A chaque période, les pensions de reçues par les retraités

Plus en détail

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble!

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire. Déclaration d Ensemble Assemblée des

Plus en détail

Sections communautaires d Unifor

Sections communautaires d Unifor Sections communautaires d Unifor Guide des membres potentiels Unifor offre une nouvelle manière d aider les travailleuses et travailleurs à améliorer leur vie par l action collective. Sections communautaires

Plus en détail

CECI N EST PAS UNE REPRISE

CECI N EST PAS UNE REPRISE Novembre 2013. 15.681 S I G N E S CECI N EST PAS UNE REPRISE Bonfond Olivier Le bout du tunnel? Depuis quelques mois, en Belgique mais aussi en France et dans quelques autres pays européens, les dirigeants

Plus en détail

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé Fausse route La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques Résumé Ces dernières années, le gouvernement britannique a tenté d expulser plusieurs personnes soupçonnées d activités

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Forum des syndicats / L impact des réformes en cours, prévues et prévisibles sur l emploi dans la fonction publique territoriale

Forum des syndicats / L impact des réformes en cours, prévues et prévisibles sur l emploi dans la fonction publique territoriale Forum des syndicats / L impact des réformes en cours, prévues et prévisibles sur l emploi dans la fonction publique territoriale Animateur : Henri TOULOUZE Secrétaire général de l Union Nationale des Syndicats

Plus en détail

L œuvre de Gaston Leval

L œuvre de Gaston Leval L œuvre de Gaston Leval Jacky Toublet Gaston Leval n était pas un homme extraordinaire, c était un homme comme les autres avec ses bons et ses mauvais côtés. Cependant en tant que militant libertaire il

Plus en détail

les Réponses à vos Questions

les Réponses à vos Questions _Allemagne _Belgique _France _Italie _Luxembourg _Pays-Bas _Danemark _Irlande _Royaume-Uni _Grèce _Espagne _Portugal _Autriche _Finlande La Constitution Européenne : les Réponses à vos Questions _Suède

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

La solution n est pas le socialisme, mais le capitalisme associé à une meilleure répartition des bénéfices de la révolution de la productivité

La solution n est pas le socialisme, mais le capitalisme associé à une meilleure répartition des bénéfices de la révolution de la productivité La solution n est pas le socialisme, mais le capitalisme associé à une meilleure répartition des bénéfices de la révolution de la productivité Robert Reich 6 mai 2012 La victoire de François Hollande n

Plus en détail

«Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou

«Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou «Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou Publié par La Rédaction dans À LA UNE, ÉCONOMIE sur lundi 02 juin 2014 à 2:32 / 1 commentaire Normalien,

Plus en détail

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue!

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Les décisions prises au niveau fédéral peuvent sembler

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique»

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» PREMIER FORUM DES AFFAIRES DE LA CEDEAO ACCRA, 21-29 octobre 2007 =========================================== «La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» Communication du Président

Plus en détail

Jeudi 20 Novembre 2014.

Jeudi 20 Novembre 2014. www.economie.gouv.fr Paris le 20 novembre 2014 Intervention d Emmanuel MACRON Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique Audition par Commission d enquête sur l impact sociétal, social, économique

Plus en détail

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base Novembre 2010 Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base La France partage pleinement le souci de la Commission européenne

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

La France est-elle compétitive?

La France est-elle compétitive? La France est-elle compétitive? Cafés Géographiques de Montpellier Gilles Ardinat, professeur agrégé et docteur en Géographie, enseignant à l Université Paul Valéry, Montpellier III C est à l occasion

Plus en détail

Formation des enseignants ELCO Avril 2013

Formation des enseignants ELCO Avril 2013 Formation des enseignants ELCO Avril 2013 Catherine ADUAYOM Muriel DECHANT Inspectrices de l Education Nationale Académie de Lyon Département du Rhône. ELCO Enseignement de Langue et Culture d Origine

Plus en détail

La dette ou la vie. D abord, on cherche à nous culpabiliser. Ensuite on cherche à nous effrayer.

La dette ou la vie. D abord, on cherche à nous culpabiliser. Ensuite on cherche à nous effrayer. La dette ou la vie D abord, on cherche à nous culpabiliser. On nous répète partout «La France vit au dessus de ses moyens» C est faux, la France est le 5ème pays le plus riche au monde, les français produisent

Plus en détail

13 NOVEMBRE 2007. Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la

13 NOVEMBRE 2007. Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la 13 NOVEMBRE 2007 Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la C H A R T E E T H I Q U E présentée par François Bayrou au Forum des Démocrates Seignosse 13-16 septembre

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail