Prime expérimentale. «Accession très sociale en zone urbaine attractive» Premiers éléments d évaluation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prime expérimentale. «Accession très sociale en zone urbaine attractive» Premiers éléments d évaluation"

Transcription

1 FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM Prime expérimentale «Accession très sociale en zone urbaine attractive» Premiers éléments d évaluation Décembre 2002

2 Un dispositif expérimental pour favoriser l accession très sociale à la propriété Les coopératives d Hlm militent depuis de nombreuses années pour que l Etat amplifie son aide aux ménages modestes qui aspirent à devenir propriétaires mais qui n y parviennent pas dans des conditions satisfaisantes par les seules voies du marché. Il s agit avant tout d assurer : La mixité des habitants du parc social et privé, La restauration du parcours résidentiel dont chacun s accorde pour dire qu il est un élément de cohésion sociale aujourd hui compromis, La satisfaction légitime de l aspiration à l accession qui est une des composantes du droit au logement, La sécurisation absolue des accédants à la propriété (rachat du logement en cas de difficultés, maintien dans les lieux avec statut de locataire ou relogement dans le parc Hlm ). Dans le droit fil des propositions des coopératives d Hlm, les pouvoirs publics ont annoncé à l occasion du Congrès Hlm de Toulouse de juin 2001 l expérimentation d une «prime au démarrage» des accédants modestes à la propriété. Cette prime a fait l objet, le 15 octobre 2001, de la signature d un protocole d accord entre le Secrétariat d Etat au Logement, le Secrétariat d Etat à l Economie Solidaire et la Fédération nationale des sociétés coopératives d Hlm. Ce protocole, relayé par un appel à propositions «accession très sociale dans les zones urbaines tendues» publié fin décembre 2001, prévoit l octroi de primes d un montant forfaitaire de euros à titre expérimental en L expérimentation concerne les projets de programmes d accession à la propriété situés dans un secteur urbain (notamment les agglomérations de plus de habitants ou dôtées d un plan local de l habitat) et où les prix fonciers ne permettent pas aux catégories sociales concernées par cet appel à projets d accéder à la propriété d un logement correspondant à leurs besoins. La maîtrise d ouvrage de chaque programme est assurée par un organisme d Hlm. L aide de l Etat est constituée d une subvention de euros par accédant répondant aux critères d éligibilité. Chaque programme doit comporter au moins 30% d accédants ayant mobilisé la PATS et 50% au plus. La prime à l accession très sociale est réservée aux ménages titulaires d un prêt à taux zéro garanti associé à un prêt PAS dont les revenus fiscaux de l année de référence (n-2 ou n-1 s ils sont disponibles) ne dépassent ,18 euros pour un isolé ou un couple, majorés de 1.524,49 euros par personne à charge. Pour bénéficier de la PATS, ces ménages doivent en outre acquérir un logement agréé «PATS» auprès d un organisme d Hlm. Par ailleurs, l appel à projets fixe des critères de priorité dans le cas d une forte affluence de demandes pertinentes. Ces critères touchent à la situation sociale et familiale des ménages. Enfin, l organisme d Hlm a l obligation de proposer la sécurisation Hlm dans ses trois composantes (assurance-revente, garantie de rachat, garantie de relogement). L agrément «PATS» est délivré par un comité national d agrément composé de représentants des pouvoirs publics et des organismes d Hlm. Ce comité se réunit en tant que de besoin. La liste des programmes agréés peut être consultée sur le site portail des coopératives d Hlm (www.immoneo.coop). Accession très sociale en zone urbaine attractive 2

3 Les caractéristiques des programmes agréés Au terme de l expérimentation, 57 opérations représentant logements présentées par 27 organismes d Hlm ont été agréées, soit un total de 635 primes mobilisables. Les coopératives d Hlm représentent 86% des dossiers agréés (49 sur 57) et 76% des logements agréés (483 primes). Il s agit, pour les deux-tiers, de programmes de maisons individuelles groupées d une taille moyenne de 21 logements. Opérations Nombre moyen de logements Individuel groupé (part en %) 37 (64%) 21 Collectif (part en %) 20 (36%) 31 Les maisons groupées sont principalement des T4 et des T5 installées sur des parcelles d une surface moyenne de 400 m². Leur prix de vente TTC hors PATS oscillent entre euros (T3 dans la Sarthe) à euros (T5 dans le Pas-de-Calais). Individuel groupé Collectif SH moyenne Prix de vente moyen TTC hors PATS SH moyenne Prix de vente moyen TTC hors PATS T T T T Les logements collectifs sont majoritairement des petits logements : T2 et T3 avec des surfaces allant de 44 m² (T2 à Saint-Herblain) à 104 m² (T5 à Rillieux-la-Pape). Le prix de vente TTC hors PATS des logements collectifs va de euros (T2 à Saint-Herblain) à euros (T5 à Rillieux-la-Pape). Les programmes sont localisés soit dans les centre-villes, soit dans des zones en développement situés à proximité. Ils sont tous desservis par un réseau de transport collectif et des équipements scolaires, culturels et commerciaux sont implantés dans un rayon de moins de 500 mètres. Ils sont élaborés en concertation avec les communes et structures intercommunales. Celles-ci interviennent presque systématiquement soit sous la forme d un apport foncier à prix bonifié, soit par la prise en charge de certains aménagements (vrd ), soit enfin par une aide financière au profit des accédants. Cinq coopératives d Hlm ont en outre noué un partenariat bancaire, trois avec le Crédit Mutuel, une avec la Caisse d Epargne, la dernière avec le Crédit Immobilier de France, afin de proposer des conditions de financement particulièrement favorables aux accédants. Enfin, la mise en place des trois niveaux de la sécurisation Hlm a amené la plupart des coopératives d Hlm à contractualiser avec d autres organismes d Hlm pour la mise en œuvre de la garantie de relogement. Accession très sociale en zone urbaine attractive 3

4 Le profil des bénéficiaires de la PATS (données sur la base d une enquête sur les programmes agréés au ) Au 1 er septembre 2002, 17 programmes de coopératives d Hlm étaient en cours de commercialisation et 3 étaient totalement commercialisés. Les données figurant ici concernent les 89 premiers ménages bénéficiaires de la prime. La composition familiale 56% des accédants sont des couples mariés ou vivant maritalement. Parmi ceux-ci, 88% ont au moins un enfant à charge et 68% deux enfants ou plus à charge. Parmi les 44% d accédants vivant sans conjoint, 70% sont des célibataires et 30% ont au moins un enfant à charge (un seul dans 75% des cas). Des enfants sont donc présents dans 62% des logements. L âge moyen du chef de famille est de 36 ans. 70% ont moins de 40 ans et 25% ont moins de 30 ans. 53% proviennent du parc Hlm, 24% du parc privé et 23% étaient logés gratuitement. PTZ ASSOCIE A UN PAS % Coût moyen d opération PATS % Coût moyen d opération 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus personnes TAILLE DU MENAGE (source : SGFGAS, FNSCHLM) La comparaison avec le profil des accédants ayant mobilisé un prêt à taux zéro et un PAS en 2001 révèle une sur-représentation des célibataires parmi les bénéficiaires de la PATS et un coût moyen d opération légèrement inférieur, en particulier pour les logements familiaux (4 personnes et plus). Les ressources Les ressources déclarées par les accédants correspondent aux revenus imposables de l année n-2 (2000). Le revenu moyen des accédants bénéficiaires de la PATS est de euros, soit un revenu mensuel net de 780 euros. 86% des ménages ont déclaré un revenu imposable inférieur à euros et 41% ont un revenu imposable inférieur à euros. L appel à propositions fixait un plafond de ressources de ,18 euros pour un isolé ou un couple, majoré de 1.524,49 euros par personne à charge. 56% des ménages bénéficiaires de la prime se situent en dessous de 80% de ce plafond et 17% en dessous de 60%. PTZ ASSOCIE A UN PAS % Coût moyen d opération PATS % Coût moyen d opération < < REVENU ANNUEL IMPOSABLE (N-2) (sources : SGFGAS, FNSCHLM) Accession très sociale en zone urbaine attractive 4

5 Comparé à celui des emprunteurs d un prêt à taux zéro associé à un PAS, le profil des accédants bénéficiaires de la PATS est plus modeste : 53% d entre eux ont un revenu annuel imposable inférieur à euros contre 43%. Le coût moyen d opération est également significativement inférieur. Le logement acheté Le prix moyen d acquisition du logement, PATS déduite, est de euros, 37% des acquisitions étant inférieures à euros. Ce prix moyen est inférieur de 10% au coût moyen des opérations financés en prêts PTZ + PAS en L apport moyen constaté est de euros et correspond à 23% du prix moyen d acquisition : ce chiffre recouvre des réalités bien différentes, les apports les plus importants bénéficiant à des personnes nouvellement divorcées, veuves ou logées précédemment par leurs familles (parents). 31% des ménages ont un apport nul ou inférieur à euros et 3% seulement ont un apport supérieur à euros. La sécurisation Hlm La sécurisation Hlm mise en place par les coopératives d Hlm depuis est un service à haute valeur sociale ajoutée qui comporte trois niveaux de protection de l acquéreur. Premier niveau : l assurance revente Cette assurance prend en charge la perte financière subie par le ménage en cas de revente forcée de son logement dans les 10 ans qui suivent son acquisition. Si les réseaux bancaires proposent des assurances similaires, celle proposée par le Mouvement Hlm se distingue par sa durée (10 ans) et le champ large des faits générateurs (mutation professionnelle, perte d emploi, divorce, invalidité permanente et totale accidentelle, décès accidentel, naissances gémellaires). Deuxième niveau : la garantie de rachat L organisme d Hlm s engage pour une durée de 15 ans à racheter le logement de l accédant qui connaît des difficultés pour un montant minimum garanti. Combiné à l assurance revente, ce dispositif assure une forte sécurisation financière de l accédant. Troisième niveau : la garantie de relogement dans le parc locatif social La garantie de relogement assure au ménage accédant de bénéficier, en cas de vente de son bien, d une offre de relogement dans un logement locatif Hlm, de la part de l organisme vendeur ou d un organisme locatif associé. La garantie porte sur une durée de 15 ans. L objectif visé est d assurer un relogement dans des conditions satisfaisantes en termes de qualité de logement et de niveau de loyer. Selon les formules proposées par les organismes d Hlm, cette garantie de relogement peut prendre une forme plus ou moins développée : Une garantie avec maintien dans les lieux de l accédant (ce qui implique la mise en œuvre d un rachat par l organisme locatif).cette solution peut se décliner en cas de chômage par exemple. Une garantie sans maintien dans les lieux, avec une offre de relogement dans un autre logement du patrimoine locatif. La sécurisation Hlm, très largement pratiquée par les coopératives d Hlm est rendue obligatoire pour les accédants bénéficiant de la prime expérimentale à l accession très sociale. Accession très sociale en zone urbaine attractive 5

6 Le tour de France de la PATS Accession très sociale en zone urbaine attractive 6

7 COOPERATIVE OU ORGANISME D HLM OPERATION COMMUNE NB LOGT PRIMES PATS Aquitaine 10 Le COL Les Bécadines Bayonne (64) Auvergne 25 Clerdôme La Varenne Riom (63) 11 3 Clerdôme Maisons Escalette Cournon (63) 12 4 Clerdôme Villa Escher Clermont-Fd (63) 11 5 Logivelay Les Hortensias Brives-Charensac (43) Opac 43 Grangevieille Consulat Le Puy-en-Velay (43) 7 3 Bourgogne 44 Le Toit Bourguignon Les Chevaliers Dijon (21) Le Toit Bourguignon Or et Azur Talant (21) Bretagne 50 Armor Habitat Les Villas Cézanne Lannion (22) 13 6 Armor Habitat Les Villas Renoir Plérin (22) 8 8 L Habitation Familiale Le Bréhat Mordelles (35) Opac d Ille-et-Vilaine St-Jacques (35) GHT L Astrolabe Saint-Avé (56) Champagne-Ardenne 9 Maison Coopérative Champenoise - MCC Le Mont Berjon Vitry-le-François (51) 5 5 Maison Coopérative Champenoise - MCC Les Villas des jardins Vitry-le-François (51) 4 4 Languedoc-Roussillon 54 Marcou Habitat Les Tonneliers Villemoustaussou (11) 9 9 FDI - Saci de Montpellier Les Cressantines Le cres (34) FDI - Saci de Montpellier Le Parc Saint-Hubert Juvignac (34) Nord-Pas-de-Calais 203 La Maison Dunkerquoise Le Clos St-Georges Coudekerque-Branche (59) Notre Cottage Rue Emile Combe Loon Plage (59) 6 6 Saci Lille Pays du Nord Valenciennes (59) Saci Lille Pays du Nord Les Muséales Roubaix (59) Coopartois Rue Chevreuil Liévin (62) 8 8 Coopartois Rue Gignet Pont-à-Vendin (62) 7 7 Coopartois Rue du Mont Sorel Béthune (62) Coopartois Château d eau Méricourt (62) 15 8 Coopartois Raoul Briquet Méricourt (62) 15 8 Coopartois Rue d Abeville Liévin (62) 17 7 Coopartois Le Petit Bapaume Achicourt (62) 21 7 Coopartois Rue de Varsovie Harnes (62) 7 4 Coopartois Plaine d Hervin St-Laurent blangy (62) Accession très sociale en zone urbaine attractive 7

8 Coopartois Rue Delebecque Liévin (62) 8 4 Coopartois Zac des Bonettes Arras (62) Coopartois Rue Le Comte Bruay (62) 18 9 Escaut Habitat Résidence du Mont Sorel Béthune (62) Escaut Habitat Ste-Catherine-les- Arras (62) 18 6 Basse-Normandie 19 Logimanche Falourdel Saint-Lô Logimanche Agon-Coutainville 9 9 Pays-de-La-Loire 75 MFLA / GHT Le Monet St-Herblain (44) L Abri Familial / GHT Les Charmilles St-Herblain (44) Demeures et Tradition / GHT L Escale Nantes (44) Coin de Terre et Foyer Primevères des hurtaudières Cholet (49) CIM Clos Alexandre Ribot Laval (53) 6 3 Coin de Terre et Foyer Le Clos St-Nicolas Coulaines (72) Coin de Terre et Foyer Le Clos des Métairies Allonnes (72) 31 9 Picardie 11 Escaut Habitat Le Nouveau Siècle Hirson (02) Poitou-Charentes 11 GHT Agnès Sorel Poitiers (86) Provence-Alpes-Côte d Azur 6 Scp d Hlm 04 Les Basses Seyes Digne (04) 14 6 Rhône-Alpes 118 Rhône-Saône Habitat Le Cœur du Bourg Vénissieux (69) Rhône-Saône Habitat Wilson Parc Villeurbanne (69) Rhône-Saône Habitat Les terrasses feuillantines Rillieux-la-Pape (69) Rhône-Saône Habitat Côté 9 ème Lyon (69) Rhône-Saône Habitat Le 9 de Cœur Lyon (69) Rhône-Saône Habitat Le Carré Mozart Saint-Priest (69) Opac du Rhône Rue du Grisard Saint-Priest (69) Alpes Habitat Rue des jardins Annecy (74) Sa d Hlm Halpades Annecy-le-Vieux (74) Accession très sociale en zone urbaine attractive 8

9 FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM 14, rue Lord Byron PARIS CEDEX 08 - Tél : Accession très sociale en zone urbaine attractive 9

Recensement des aides des collectivités locales en faveur de l accession à la propriété

Recensement des aides des collectivités locales en faveur de l accession à la propriété FNSCHLM Projet fédéral Recensement des aides des collectivités locales en faveur de l accession à la AVERTISSEMENT Ce document se base sur les enquêtes de l ANIL, de la FNAR ainsi que sur les données recueillies

Plus en détail

POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE

POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE ASSOCIATION REGIONALE DES ORGANISMES HLM DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ET EN CORSE Charte des organismes

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

Favoriser l accession sociale à la propriété

Favoriser l accession sociale à la propriété Favoriser l accession sociale à la propriété Alors que nous allons vivre des échéances électorales majeures pour notre pays, il a semblé important pour la Fédération des coopératives d Hlm de rappeler

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

Remise du 3000 Chèque Premier Logement

Remise du 3000 Chèque Premier Logement ème Remise du 3000 Chèque Premier Logement Vendredi 6 juillet 2012 à 11h30 Hémicycle Bargemon, 13002 Marseille I. Remise du 3000 ème Chèque Premier Logement II. III. IV. Le Chèque Premier Logement Un Engagement

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

notice Modalités d intervention financière bénéficiaires Dossier de demande d aide départementale accession sociale à la propriété logement ancien

notice Modalités d intervention financière bénéficiaires Dossier de demande d aide départementale accession sociale à la propriété logement ancien dossier de demande d aide départementale Dossier de demande d aide départementale accession sociale à la propriété logement ancien notice bénéficiaires Particuliers pour un projet de 1 ère accession à

Plus en détail

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE ALLIADE CIL 2000 CILAV PROJET V5 13/12/07 CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE 1 PREAMBULE : L évolution du contexte du marché immobilier de l agglomération lyonnaise

Plus en détail

Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN

Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN Avec le PASS TERRAIN, la Coopérative Vendéenne du Logement concoure aux Trophées des Opérations remarquables, Catégorie Innovation

Plus en détail

XXVème séminaire de formation des directeurs de coopératives d Hlm. Cahier 4. La sécurisation Hlm

XXVème séminaire de formation des directeurs de coopératives d Hlm. Cahier 4. La sécurisation Hlm XXVème séminaire de formation des directeurs de coopératives d Hlm Cahier 4 La sécurisation Hlm La sécurisation Hlm en bref Extrait du «guide de la sécurisation Hlm», A.RE.COOP., mars 2008 FONCTIONNEMENT

Plus en détail

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux ou ordinaires

Plus en détail

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés Guide du futur propriétaire Le groupe SNI vous donne les clés Devenir propriétaire un acte fort Devenir propriétaire, aménager et personnaliser votre lieu de vie, vous constituer un patrimoine transmissible

Plus en détail

Investir dans l immobilier

Investir dans l immobilier Investir dans l immobilier avec la loi Duflot Pour vous constituer un patrimoine immobilier en toute sérénité Investissement locatif Constituez-vous un patrimoine immobilier Préparer l avenir w Acheter

Plus en détail

PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS

PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS 1 Le PASS-FONCIER du 1% logement Deux formules Portage du foncier par le collecteur 1% (individuel seulement) Prêt à remboursement différé (collectif et individuel)

Plus en détail

L accession sociale à la propriété

L accession sociale à la propriété creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R L accession sociale à la propriété OCTOBRE 2015 SOMMAIRE PAGE 02 PAGE 04 synthèse en 10 chiffres l accession sociale à la propriété OPÉRATIONS

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession PSLA

Le Prêt Social de Location Accession PSLA Le Prêt Social de Location Accession PSLA LES OBJECTIFS Favoriser l accession sociale à la propriété Faciliter le parcours résidentiel Permettre aux ménages à revenus modestes de devenir propriétaires

Plus en détail

Le soutien à l accession en ANRU

Le soutien à l accession en ANRU Le soutien à l accession en ANRU Pour favoriser la propriété à titre de résidence principale sur ces territoires, le législateur a mis en place deux dispositifs : Le bénéfice d une TVA à 5,5 % pour toute

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 3/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Quelles perspectives pour l accession à la propriété en 2015?

Quelles perspectives pour l accession à la propriété en 2015? Quelles perspectives pour l accession à la propriété en 2015? Fabrice Abraham, Directeur général du Réseau Guy Hoquet l Immobilier Alain David, Directeur développement adjoint du Crédit Foncier Mardi 14

Plus en détail

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ Février 2015 VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ LES CONDITIONS LIÉES À L'EMPRUNTEUR Le PTZ+ est accessible au primo-accédant candidat à l'acquisition de sa résidence principale, dont le montant

Plus en détail

Le prêt social location-accession (psla)

Le prêt social location-accession (psla) Le prêt social location-accession (psla) 1- Les agréments Les agréments délivrés (toutes familles confondues) 800 700 600 500 400 300 200 100 0 mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

Plus en détail

INVESTIR EN LOI SCELLIER Marc a su profiter des avantages de la loi Scellier, et vous? Retrouvez-le en vidéo sur la page de VINCI Immobilier!

INVESTIR EN LOI SCELLIER Marc a su profiter des avantages de la loi Scellier, et vous? Retrouvez-le en vidéo sur la page de VINCI Immobilier! TABLEAU COMPARATIF DES DIFFÉRENTS DISPOSITIFS DE LA LOI SCELLIER Le tableau ci-dessous présente toutes les différences et les avantages des régimes de défiscalisation immobilière : loi Scellier BBC ou

Plus en détail

Le PTZ + : comment ça marche?

Le PTZ + : comment ça marche? Date : jeudi 16 décembre 2010 Destinataire(s) : Coopératives d Hlm Le PTZ + : comment ça marche? Cette note présente la réglementation du «PTZ+» qui s appliquera à compter du 1 er janvier 2011. Les informations

Plus en détail

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Une grande majorité des Français souhaitent acquérir leur logement car devenir propriétaire est synonyme de placement financier, de sécurité pour l avenir

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

LOCATION ACCESSION. Formule sécurisée pour devenir propriétaire. de son logement en toute sérénité

LOCATION ACCESSION. Formule sécurisée pour devenir propriétaire. de son logement en toute sérénité LOCATION ACCESSION Formule sécurisée pour devenir propriétaire de son logement en toute sérénité SOMMAIRE 1 ère Partie : PRESENTATION GENERALE «LA LOCATION ACCESSION» 2 ème Partie : LES CONDITIONS DU PSLA

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Performance énergétique de la résidence principale

Performance énergétique de la résidence principale Plus d informations? Sur la législation et les règlementations en matière d immobilier et de performance énergétique : www.ademe.fr www.anah.fr www.legifrance.gouv.fr www.logement.gouv.fr www.impots.gouv.fr

Plus en détail

Guide Dispositif Duflot

Guide Dispositif Duflot Guide Dispositif Duflot Le dispositif Duflot, édicté à l article 199 novovices du Code général des impôts, est entré en vigueur le 1er janvier 2013 et remplace le régime Scellier. Ce nouveau dispositif

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

Table ronde n 1 Les entreprises de l économie sociale et le logement

Table ronde n 1 Les entreprises de l économie sociale et le logement Table ronde n 1 Les entreprises de l économie sociale et le logement ANIMÉ PAR JACQUELINE ERROT (AMALLIA) DONNÉES CLÉS : 1 salarié sur 10 travaille dans l économie sociale 600 000 départs à la retraite

Plus en détail

Le CILG Partenaire de votre projet PASS-FONCIER. Réunion d Information DDE 33 PASS-FONCIER

Le CILG Partenaire de votre projet PASS-FONCIER. Réunion d Information DDE 33 PASS-FONCIER Le CILG Partenaire de votre projet PASS-FONCIER En BAIL A CONSTRUCTION Instauré en 2007, afin de contribuer au développement de l accession sociale à la propriété, le PASS-FONCIER vient d être revu par

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER,

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, SON EVOLUTION ET DE LA «MAISON POUR 15 EUROS PAR JOUR» Synthèse Le Pass-foncier est un dispositif social d accompagnement des politiques locales

Plus en détail

Les aides locales à l accession à la propriété

Les aides locales à l accession à la propriété Mai 2008 «Dans les prochaines pistes de réformes qui seront examinées, la priorité restera donnée à la politique d accession à la propriété.», Politique du logement, 2 e Conseil de modernisation des politiques

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire

L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire 9,5 % des prêts écologiques à taux zéro accordés en 21 l ont été en Pays de la Loire, soit 7 227 prêts service connaissance des territoires et évaluation avril

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015?

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? SEPTEMBRE 2015 sommaire PAGE 02 PAGE

Plus en détail

L accession sociale à la propriété

L accession sociale à la propriété ENGAGEMENT NATIONAL POUR LE LOGEMENT L accession sociale à la propriété DES MESURES NOUVELLES À METTRE EN ŒUVRE PAR LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET LES PROFESSIONNELS AIDER LES MÉNAGES À RÉALISER Introduction

Plus en détail

l émergence d une nouvelle offre pour les actifs et les collectivités locales

l émergence d une nouvelle offre pour les actifs et les collectivités locales l émergence d une nouvelle offre pour les actifs et les collectivités locales Logement intermédiaire : Une réponse pérenne aux besoins des actifs et des collectivités locales En métropole, les grands

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Actualité du PASS-FONCIER

Actualité du PASS-FONCIER Actualité du PASS-FONCIER JEP - 21 Janvier 2010 les dispositifs d aide à l accession à la propriété PASS- FONCIER TVA REDUITE Aides locales PAS NP0% Neuf 01/01/07 01/01/08 TVA à 5,5%: PASS- FONCIER avec

Plus en détail

LES CREDITS IMMOBILIERS

LES CREDITS IMMOBILIERS LES CREDITS IMMOBILIERS Actualisée le : 21/05/ 2011 TYPOLOGIE DES PRETS Les prêts réglementés Prêt à taux Zéro (PTZ) Prêt à l accession sociale (PAS) Prêt conventionné (PC) Prêt Epargne Logement (PEL)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Avril ETUDE. Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS)

ANIL HABITAT ACTUALITE. Avril ETUDE. Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS) Avril ANIL 2001 HABITAT ACTUALITE ETUDE Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS) PRET A 0 % : UN BILAN APRES CINQ ANS D EXISTENCE MARIELLE THOMAS,

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère LES AIDES LOCALES A L ACCESSION A LA PROPRIETE DANS LE FINISTERE Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place une politique locale d aide

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE COMMUNAUTAIRE A L ACCESSION AIDEE EN LOGEMENT ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE COMMUNAUTAIRE A L ACCESSION AIDEE EN LOGEMENT ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE D AIDE COMMUNAUTAIRE A L ACCESSION AIDEE EN LOGEMENT ANCIEN CADRE A COMPLETER PAR VOS SOINS Accédants :...... Adresse actuelle :...... Téléphone :... Mail :... CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION

Plus en détail

LE POINT SUR. La maison à 100 000

LE POINT SUR. La maison à 100 000 LE POINT SUR La maison à 100 000 Mars 2007 I - Le contexte La maison à 100.000 s inscrit dans la politique d encouragement à l accession sociale à la propriété, qui est un des objectifs du plan de Cohésion

Plus en détail

La primo-accession en Drôme et en Ardèche

La primo-accession en Drôme et en Ardèche La primo-accession en Drôme et en Ardèche Analyse sur la période 2007-2011 à partir des données du Prêt à Taux Zéro Réunion de lancement de l observatoire de l habitat de l Ardèche Le 3 décembre 2013 3

Plus en détail

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs.

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs. Regard sur le marché immobilier Les prix immobiliers 2014-juillet 2015 L ACCESSION A LA PROPRIETE Le Plan de Relance La primo-accession PTZ et l accession sociale PAS en 2014 Résultats et évolution Les

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro en Pays-de-la-Loire

L éco-prêt à taux zéro en Pays-de-la-Loire L éco-prêt à taux zéro en Pays-de-la-Loire 999 éco-ptz accordés au 4 ème trimestre 2013 et 3 120 en 2013, soit un repli annuel de 5,5 % service connaissance des territoires et évaluation Avril 2014 999

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER --- Le montage P.L.S. SCELLIER en immobilier résidentiel a cette particularité de cumuler plusieurs avantages financiers et fiscaux du P.L.S. et du dispositif

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

Dossier de demande d aide à la primo-accession de l Agglomération Seine-Eure

Dossier de demande d aide à la primo-accession de l Agglomération Seine-Eure Dossier de demande d aide à la primo-accession de l Agglomération Seine-Eure (Conditions en annexe page 10) Cadre réservé à l administration N de dossier :... Cachet d entrée Nom du ou des demandeurs :......

Plus en détail

bien investir dans l immobilier en 2014 Mise à jour SEPTEMBRE 2014

bien investir dans l immobilier en 2014 Mise à jour SEPTEMBRE 2014 w.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr bien investir dans l immobilier en 2014 Mise à jour SEPTEMBRE 2014 Sommaire

Plus en détail

Inauguration résidence Gustave Pennetier 24 & 26 rue des Guittières SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU

Inauguration résidence Gustave Pennetier 24 & 26 rue des Guittières SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU Inauguration résidence Gustave Pennetier 24 & 26 rue des Guittières SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU Vendredi 11 octobre 2013 Architectes : François PELEGRIN & Archimage et Associés Les dates clés et le descriptif

Plus en détail

Des envies d emménager plein la tête?

Des envies d emménager plein la tête? Solutions Acquisition MGEN Solutions Acquisition MGEN Pour en savoir plus contactez-nous au 36 76 Coût d un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur, seulement pour la métropole. Consultez

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Sommaire page 5 Introduction page 6 Etat des lieux de la propriété

Plus en détail

RÉHABILITATION DES LOGEMENTS SOCIAUX

RÉHABILITATION DES LOGEMENTS SOCIAUX RÉHABILITATION DES LOGEMENTS SOCIAUX L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets Une offre globale pour vos opérations de réhabilitation La Caisse

Plus en détail

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître.

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître. ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Prêt Logement 92 05/08 Dans le cadre de sa politique en faveur de l accession à la propriété, le Conseil Général des Hauts de Seine a mis en place depuis novembre

Plus en détail

1 % logement : un service qui ne se dément pas

1 % logement : un service qui ne se dément pas 1 % logement : un service qui ne se dément pas Depuis la signature de la convention quinquennale du 3 août 1998, qui verra sa fin en 2003, le 1 % a bien changé. Claude COURTY [courty@cfecgc.fr] 48 Chargé

Plus en détail

Le Prêt Social Location Accession...10 ans après

Le Prêt Social Location Accession...10 ans après Le Prêt Social Location Accession...10 ans après Denis Tesner L essor du PSLA Les mises en chantier par famille d organismes d Hlm Journées de formation des directeurs Grenoble - Janvier 2014 Nombre de

Plus en détail

PRET MOBILITE QU EST-CE QUE LE PRET MOBILITE?

PRET MOBILITE QU EST-CE QUE LE PRET MOBILITE? PRET MOBILITE Référence : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, Décret n 90-437 du 28 mai 1990, décret n 2006-21 du 6 janvier 2006, circulaire PRMG0070570C du 22 septembre 2000, circulaire FP/ 4 n

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

Le Pass foncier. La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier

Le Pass foncier. La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier Le Pass foncier Le cadre règlementairer La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier Organise la mise en place d un nouveau

Plus en détail

Relier le logement à l emploi dans le Grand Ouest. Mieux se Loger et Solendi ont fusionné en juin 2014

Relier le logement à l emploi dans le Grand Ouest. Mieux se Loger et Solendi ont fusionné en juin 2014 Relier le logement à l emploi dans le Grand Ouest 2014 Mieux se Loger et Solendi ont fusionné en juin 2014 «La fusion du CIL Mieux se Loger avec le Groupe Solendi constitue un véritable levier pour apporter

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de presse P. 2. Introduction P. 3. Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5. Organisation du pass-foncier. P.

SOMMAIRE. Communiqué de presse P. 2. Introduction P. 3. Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5. Organisation du pass-foncier. P. SOMMAIRE Communiqué de presse P. 2 Introduction P. 3 Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5 Organisation du pass-foncier. P. 6 Annexes. P. 7 à 19 Accession Sociale Pass -Foncier Page 1 COMMUNIQUE

Plus en détail

doc chap 4 corrige?:mise en page 1 6/07/09 10:19 Page 2 Le financement 4 80

doc chap 4 corrige?:mise en page 1 6/07/09 10:19 Page 2 Le financement 4 80 doc chap 4 corrige?:mise en page 1 4 6/07/09 10:19 Page 2 Le financement 80 doc chap 4 corrige?:mise en page 1 6/07/09 10:19 Page 3 L aide communautaire à l accession à la propriété pages 82-84 Les principaux

Plus en détail

Résidence «Les Maisons du Rivet» à Levens

Résidence «Les Maisons du Rivet» à Levens Le Coup de pouce pour devenir propriétaire! Résidence «Les Maisons du Rivet» à Levens 19, Boulevard de l Armée des Alpes Devenez PROPRIETAIRE de votre résidence principale à Levens en toute SECURITE www.primohabitat06.fr

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Observatoire de l habitat

Observatoire de l habitat Lettre Observatoire de l habitat N 1 - avril 2015 Bénerville-sur-Mer Blonville-sur-Mer Deauville Saint-Arnoult Saint-Pierre-Azif Touques Tourgéville Trouville-sur-Mer Vauville Villers-sur-Mer Villerville

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr DEMANDE DE PRÊT 2015

Plus en détail

HABITATS PARTICIPATIFS

HABITATS PARTICIPATIFS HABITATS PARTICIPATIFS habitats participatifs et coopératifs : de quoi parle t-on? CAUE 92-31.03.15 1. LES COOPERATIVES D HLM Un peu d histoire Une des trois familles composant le mouvement Hlm, issue

Plus en détail

L accession sociale à la propriété. Une étude du Crédit Foncier

L accession sociale à la propriété. Une étude du Crédit Foncier L accession sociale à la propriété Une étude du Crédit Foncier SYNTHÈSE L encouragement de l accession à la propriété des ménages aux revenus modestes constitue depuis plusieurs décennies une priorité

Plus en détail

Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98

Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98 Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98 Les aides nationales ont souvent d autant plus de succès qu elles sont moins

Plus en détail

Dispositions du bail foncier type proposé par le réseau national américain des Community Land Trusts

Dispositions du bail foncier type proposé par le réseau national américain des Community Land Trusts Dispositions du bail foncier type proposé par le réseau national américain des Community Land Trusts Sources : Bail foncier type proposé par le réseau national des CLT : http://cltnetwork.org/wp-content/uploads/2014/01/model-lease-01-2011.pdf

Plus en détail

Impressions. Novembre 2007 N 3 P. 2 P. 5 P. 3. P. 6 et 7 Location accession et projets en cours. P. 4 Déduction des intérêts d emprunts P.

Impressions. Novembre 2007 N 3 P. 2 P. 5 P. 3. P. 6 et 7 Location accession et projets en cours. P. 4 Déduction des intérêts d emprunts P. Impressions Le journal d'information des coopérateurs Novembre 2007 N 3 P. 2 Édito 70%des Français propriétaires? Lu, vu, entendu P. 3 Témoignages P. 4 Déduction des intérêts d emprunts Sommaire Sommaire

Plus en détail

TRAVAILLER HABITER. à Plaine Commune

TRAVAILLER HABITER. à Plaine Commune TRAVAILLER HABITER à Plaine Commune En travaillant sur le territoire de Plaine Commune, vous pouvez bénéficier d une grande diversité de produits immobiliers pour la location et l achat d un logement neuf

Plus en détail

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi,

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi, n 3 mai 2012 Le mot de l Observatoire Cette nouvelle livraison de la Lettre de l ONPES aborde un sujet souvent commenté : celui du logement des ménages pauvres et modestes. Cependant, l auteur de cette

Plus en détail

Atelier conférence Au bonheur du logement

Atelier conférence Au bonheur du logement Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation Atelier conférence Au bonheur du logement Les Rencontres de l AURA 30 novembre 2012, Angers siège : Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier SOMMAIRE PAGE 02 SYNTHÈSE PAGE 03 L INVESTISSEMENT LOCATIF DES MÉNAGES EN FRANCE

Plus en détail