Bouches-du-Rhône LE MONDE DES. Un nouveau portail d informations pour les artisans du 13 Lire P. 7 LA FOIRE DE MARSEILLE P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bouches-du-Rhône LE MONDE DES. www.cma13.fr Un nouveau portail d informations pour les artisans du 13 Lire P. 7 LA FOIRE DE MARSEILLE P."

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Bouches-du-Rhône Bimestriel n 66 septembre-octobre Un nouveau portail d informations pour les artisans du 13 Lire P. 7 ACTUALITÉS À LA DÉCOUVERTE DES ARTISANS DU TRAMWAY À MARSEILLE P. 16 LA FOIRE DE MARSEILLE P. 4

2 Retrouvez le programme sur : PARTEZ À LA RENCONTRE DE PERSONNALITÉS ET D UNIVERS HORS DU COMMUN. souffleurs de verre horlogers tapissiers vitraillistes costumiers relieurs luthiers designers stylistes céramistes santonniers Un événement organisé par : et soutenu par :

3 P ANORAMA D OSSIER SECTEUR DU BÂTIMENT : ÉVALUEZ VOTRE ENTREPRISE Valorisez l immatériel! P. 29 É DITO André Bendano Maitre-artisan Président de la CMA des Bouches-du-Rhône C est un artisanat attractif, éco-responsable et tourné vers l avenir qui se montrera à la Foire de Marseille! P 4 ÉVÉNEMENT 4 FOIRE INTERNATIONALE de Marseille ACTUALITÉS 6 DES ARTISANS DU 13 au pays des J.O. 7 LE NOUVEAU SITE de la CMA 13 8 TRANSMISSION D ENTREPRISE : céder c est tout un métier PORTRAIT 12 L ATELIER CULINAIRE de Jérôme Cellier Raymond Fruterro passe le relais, sans préjugés et dans la bonne humeur. P 8 S TRATÉGIES STYLE DE VIE 14 RECONVERSION PROFESSIONELLE c est décidé, je deviens artisan ÉCLAIRAGE 16 «À 2 PAS DU TRAM» 1 JOUR AVEC 24 PLOMBIER : polyvalence et improvisation CAS D ENTREPRISE 26 MARBRERIE CARRARA : la croissance grâce à un réseau de cuisinistes RÉUSSITE 28 ARTISAN DESIGNER, Gabor aux mains d or P RATIQUE Faites le plein de techniques nouvelles pour mieux piloter votre entreprise, grâce aux formations de la CMA 13. P 41 PRATIQUE 34 PRESTATION DE SERVICE À DOMICILE : que faire quand votre client refuse de régler? 35 DÉPANNAGE À DOMICILE : les règles 36 RÉSULTATS DU CONCOURS d objets d art inspirés de la romanité 37 AGENDA TEST 38 SAVEZ-VOUS FIDÉLISER vos clients? FORUM 40 PAROLES d élu, d artisan et d apprenti 41 LES FORMATIONS CMA 13 plus près de chez vous R EGARDS PRESTIGE 42 JACQUES LOIRE, maître-verrier devenu magicien de la lumière INITIATIVES 44 REMISE DE PRIX femmes d honneur dans le bâtiment 45 SUR LES TRACES du Paris-Brest le Paris-Metz! OPINION 46 PIERRE MARTIN, président de l UPA, souhaite replacer l économie de proximité au cœur d un nouveau projet de société L union fait la force» La Loi de modernisation de l économie récemment votée par le Parlement n est pas une avancée pour nous, artisans. Le statut de l auto-entrepreneur qu elle a institué représente un danger pour bon nombre de nos métiers, bientôt soumis à une concurrence déloyale. Les tentatives de faciliter l installation de grandes surfaces encore plus étendues vont dans le même sens. Tout cela me semble révélateur d une tendance lourde. En voulant stimuler la croissance et donner un coup de pouce au pouvoir d achat des Français, le gouvernement opère des choix qui précarisent le travail des artisans, femmes et hommes de l ombre qui constituent pourtant le socle de l économie française. Pourquoi? Parce que nous sommes trop peu fédérés, syndiqués, parce que nos entreprises en France, nos entreprises dans les Bouches-du-Rhône ne parlent pas d une seule voix. Ceux qui voient leur métier protégé sont ceux qui sont capables de se mobiliser. Regardez les taxis Regardez, près de nous, les agriculteurs La Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône exerce un lobbying de fond auprès des parlementaires et des élus locaux pour faire valoir l identité professionnelle artisanale, notre qualification, le potentiel de nos entreprises. Mais vos élus à la CMA 13 ne peuvent pas grand-chose sans votre mobilisation. Rapprochez-vous du syndicat professionnel dont dépend votre métier. Mobilisons-nous pour le devenir de l artisanat et de nos entreprises! Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 15 et 34 à 48 pour les abonnés du Bouches-du-Rhône. Le Monde des artisans n 66 Septembre-octobre 2008 Édition des Bouches-du-Rhône Comité de rédaction : André Bendano, Jacques Colletti, Guillaume Manfredi, Marc Marcellin Rédactrice en chef : Marge Vandendries Rédaction : Augustin Aubert, Céline De Stefanis, Marge Vandendries Ont collaboré à ce numéro : Adrien Arliaud, Aurélie Baschiou, Carole Chabannes, Magali Ferrero, Florence Fournier, Catherine Guidini, Jean-Luc Herraiz, Cyrille Vincensini Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC-ÉDIMÉTIERS, Charlotte de Saintignon, Tél , fax , Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC-ÉDIMÉTIERS, 84 bd de Sébastopol, Paris Édition nationale : Mathieu Tournier, Tél , fax , Éditions départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Éditions départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Conception éditoriale et graphique : TEMA/presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0311 T Dépôt légal : septembre 2008 Impression : Socos print, route d Archettes, Épinal certifiée PEFC CTP/ Le Monde des artisans est imprimé sur papier PEFC issu de forêts gérées durablement. Le monde des artisans septembre-octobre

4 vénement Bouches-du-Rhône FOIRE INTERNATIONALE DE MARSEILLE Trois bonnes raisons de vous rendre sur le stand 1. Vous êtes un écolo amateur ou convaincu. La Foire internationale de Marseille est pour la CMA 13 l occasion d aller à la rencontre de ses ressortissants et de tous ceux et celles (jeunes et moins jeunes) qui sont intéressés par les métiers de l artisanat. Chaque année, Une photo qui fera des jaloux! Faites-vous photographier sur le stand de la CMA 13 avec un trait de lumière symbolisant l objet de votre choix. le travail d artisans jugés remarquables y est présenté. Lors de cette édition, ce sont des artisans du développement durable qui seront mis à l honneur. Électriciens, créateurs de mobilier, de luminaires, fabricants de produits ou cosmétiques bio ils cultivent tous dans leur métier le respect de l environnement et de notre bonne mère la terre. 2. Vous voulez vous aussi devenir un artisan éco-engagé. En parallèle, les artisans découvriront sur le stand les programmes d accompagnement proposés par leur Chambre de métiers pour réduire l impact environnemental de leur entreprise. La CMA 13 a récemment mis en place un panel d actions pour aider ses ressortissants à prendre le chemin du développement durable, dans un souci à la fois écologique et économique. De nombreuses filières se voient ainsi aidées. Quelques exemples : Aide à la construction d un argumentaire-client pour les artisans du bâtiment soucieux de convaincre leur clientèle d investir ce petit plus pour protéger la planète. Accompagnement à la certification Imprim Vert pour les imprimeurs. Organisation de la collecte des déchets de peinture. Opération «Notre Région Artisan éco-consommateur» : financée par la Région Provence-Alpes-Côte d Azur, elle comporte un pré-diagnostic général des consommations et des pratiques, suivi par un conseil individualisé permettant d économiser rapidement de 10 à 30% de la facture énergétique. 3. Vous voulez repartir avec une photo unique et originale. Pour aiguiser votre curiosité et celle de tous les visiteurs de la Foire, la 4 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

5 de votre CMA Lisa Ricciotti Faites un voyage de rencontres et d émerveillement avec les Journées des métiers d art 2008 Du 16 au 19 octobre, les Journées nationales des métiers d art trouvent une nouvelle fois leur écho dans les Bouches-du-Rhône. La CMA 13 renouvelle en effet son soutien à la Société d encouragement aux métiers d art (Sema) pour relayer l événement dans le département en coordonnant près de 100 ouvertures d ateliers et d établissements de formation. Durant ces quatre jours placés sous le signe de la découverte et de l enchantement, artistes et artisans d art accueilleront le grand public dans leurs univers, lui permettant de découvrir des matières, des odeurs, des techniques mais surtout les trésors de savoir-faire locaux souvent insoupçonnés. Souffleurs de verre, céramistes, sculpteurs, horlogers, créateurs de mode et accessoires, relieurs Il y en aura pour tous les goûts aux quatre coins du département. Chacun offrira aux regards novices ou passionnés de ses visiteurs ici la beauté de la tradition, ailleurs la modernité et l innovation, partout le talent et la finesse des gestes. Expositions, visites guidées, concerts et conférences rythmeront également ces journées de rencontres. Un rendez-vous fort en émotions à ne manquer sous aucun prétexte. Lisa Ricciotti Une fois de plus, c est un artisanat attractif, éco-responsable et tourné vers l avenir qui se montrera à la Foire! CMA 13 proposera aux passants de se faire photographier de façon ludique, selon la technique du «light painting». Vous pourrez ainsi repartir avec votre photo agrémentée d un objet de lumière que vous choisirez sans limite à votre imagination. Une seule photo, et la possibilité de la télécharger sur le nouveau site de la CMA 13, (lire en page 6) Développement durable oblige! En marge de ces opérations, la CMA 13 accueillera pendant 11 jours sur son stand artisans, apprentis et créateurs d entreprise artisanale, pour toute information sur ses services (formalités, conseils et accompagnements, formations ). EN PRATIQUE : Foire internationale de Marseille Parc Chanot, Hall 1 du 26 septembre au 6 octobre 2008 POUR TOUT SAVOIR sur le déroulement de ces quatre jours et préparer votre parcours, retrouvez le guide «Journées des métiers d art» dans les points d accueil CMA 13 ou commandez-le en ligne sur Le monde des artisans septembre-octobre

6 ctualités Bouches-du-Rhône Artisanat et export en quelques chiffres En France 6 % des entreprises artisanales françaises exportent. Pour un chiffre d affaires consolidé de 6 milliards d euros. 13 % des salariés de l artisanat travaillent dans des entreprises qui exportent déjà. Dans les Bouches-du- Rhône Environ 4,5 % des entreprises artisanales du département exportent. Pour un chiffre d affaires estimé à 241 millions d euros. Une trentaine d entreprises ont été suivies pour un audit export par la CMA entreprises artisanales ont déjà participé à un «Atelier de l international» en CONTACT : Service Événements - Export Cyrille Vincensini cm13.org CMA 13 GRÂCE À LA CMA 13 DES ARTISANS AU PAYS DES J.O. Oser exporter : démarrer, progresser se perfectionner Pas toujours facile de savoir quand et comment se lancer dans l aventure de l international. Suis-je prêt? Ma structure est-elle adaptée? Comment me préparer au mieux? Grâce à un audit en entreprise réalisé par un spécialiste de la CMA 13, vous aurez gratuitement les réponses à toutes ces questions. Et pourrez peaufiner votre projet d avenir à l étranger grâce à des préconisations concrètes. Depuis deux ans, la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône a lancé un ambitieux programme Export à destination des entreprises artisanales du département. En partenariat avec le réseau des Chambres de métiers et Ubifrance, la CMA 13 aide les entreprises, plus généralement les entreprises primoexportatrices, à faire leurs premiers pas à l étranger. Outre un soutien technique individuel proposé tout au long de l année, deux Salons internationaux ponctuent cette action. Après avoir emmené des artisans à Dubaï à l automne dernier (lire Le Monde des artisans n 62), la CMA 13 a accompagné cet été des artisans des Bouches-du-Rhône à Shanghai à l occasion du Salon «International Home Decor and Design», centré sur l habitat et la décoration haut de gamme. Sur les vingt entreprises françaises participantes, douze relevaient du secteur de l artisanat et étaient accompagnées par le réseau des Chambres de métiers. Parmi les entreprises du voyage, cette année, l une est active dans l ébénisterie d art et l autre dans la dorure. Elles réalisent des pièces uniques, marquées par une haute technicité et une maîtrise aiguisée de leur savoirfaire, qui leur a permis de décrocher un premier contrat prometteur sur place et de lancer des négociations avec d autres clients potentiels. Il est encore tôt pour évaluer précisément les retombées exactes de leur déplacement, les relations commerciales internationales, et particulièrement en Chine, se jouant au long cours. Mais les deux entreprises ont désormais un intermédiaire en Chine qui veille à leurs intérêts sur place, et comptent être à nouveau présentes sur le Salon l an prochain! Prochain rendez-vous : trois artisans du 13 sont déjà inscrits pour partir à Dubaï en décembre à l occasion du Salon «Index», le plus grand Salon de décoration de tout le Moyen-Orient et de l Asie. Les Ateliers de l international : tout savoir sur le business international La CMA des Bouches-du-Rhône organise, en partenariat avec la Chambre de commerce et d industrie Marseille Provence, des réunions concrètes et orientées PME sur différents thèmes liés au business international. Que vous réfléchissiez à un projet d export, que vous soyez prêt à le concrétiser ou que vous ayez déjà une première expérience, vous trouverez un atelier adapté à votre situation! Le prochain atelier thématique, entièrement gratuit, aura lieu à Marseille le mardi 2 décembre 2008, de 9h à 12h, autour du thème «Anticiper et gérer un conflit commercial international». Programme complet sur CMA 13 6 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

7 : un nouveau portail d informations pour les artisans du 13 La page d accueil du nouveau site vous informe des temps forts du moment pour les artisans du 13 (Salons, événements, marchés artisanaux), et vous donne un accès direct aux formalités et aux formations proposées par la CMA 13. Les «plus» du nouveau site Un graphisme clair, aéré, pour vous permettre d aller directement à l info que vous recherchez. Un accès direct, sur toutes les pages, au «Centre de formalités des entreprises» et aux formations proposées par la CMA 13, dont de nombreuses sont gratuites. Un outil de recherche pour trouver toute l info concernant une thématique sans surfer inutilement. Des «focus» réguliers sur des informations juridiques, sociales ou fiscales à ne pas rater. La navigation, intuitive, part des besoins identifiés des artisans pour leur proposer des solutions pratiques. Les artisans du 13 bénéficient désormais d un site web renouvelé et modernisé, qui leur propose un accès démultiplié à une offre de services en constante évolution. «Dans l environnement très concurrentiel que nous connaissons, les entreprises artisanales ont besoin d un soutien efficace pour assurer leur développement, explique André Bendano, président de la CMA 13. C est ce que leur propose leur Chambre de métiers. Qui mieux que + Info des artisans peut proposer à des artisans des actions appropriées aux spécificités des TPE et des PME artisanales?» Partant des besoins reconnus des artisans du département, le nouveau site de la CMA 13 liste ainsi une série de prestations et de services, parfois gratuits, toujours abordables, qui leur permettra de relever des défis d ordre commercial, environnemental, technologique, de gestion interne, d informatisation Trouvez directement l info que vous cherchez en fonction de votre profil! Artisans, conjoints, créateurs, repreneurs, apprentis Identifiez-vous parmi cinq cibles dès la page d accueil pour ne retrouver que l information qui vous concerne. Abonnez-vous à la lettre d information de la CMA 13! Dans la foulée du lancement du nouveau site, la CMA 13 vous proposera bientôt une lettre d information mensuelle pour ne rien rater de l actu artisanale dans le 13. Intéressé(e)? Abonnez-vous d ores et déjà en vous inscrivant sur le site. Des dossiers thématiques pour vous donner les premiers éléments de réponse sur un sujet donné : la transmission d entreprise, l export, le recrutement, la retraite, la réglementation en matière de sécurité, l apprentissage Un contact direct mentionné en regard de chaque prestation pour vous renseigner efficacement et rapidement. Une base de données des entreprises à reprendre. Les nouveautés «Une semaine, un artisan» : chaque semaine, un portrait d artisan pour faire découvrir au grand public les richesses des métiers de l artisanat, et des artisans du 13. Une rubrique réalisée grâce à un partenariat avec le journal d annonces légales «Les nouvelles publications». Un espace «Artisanat & territoires», qui présente les chiffres-clefs de l artisanat dans l économie locale et les prestations de la CMA 13 à destination des collectivités et en soutien de l économie de proximité. Une lettre d information, bientôt disponible, pour que vous ne ratiez aucune information utile à votre entreprise! Le monde des artisans septembre-octobre

8 ctualités Bouches-du-Rhône TRANSMISSION D ENTREPRISE CÉDER, C EST TOUT UN MÉTIER Trois chefs d entreprises des Bouches-du-Rhône, cédant ou ayant cédé, donnent leur vision de ce moment très particulier de la vie d une entreprise. Un moment à vivre serein, patient, préparé, organisé, accompagné et bien conseillé! Il a tardé à s arrêter. Il l avoue volontiers. Mais il a ses raisons : Henri Béga, à la tête d une entreprise de peinture créée en 1972 à Marseille, adore son travail, le contact avec les clients et ses cinq salariés «qui sont formidables». Il espérait passer le relais à son fils, mais ce dernier fait une carrière qui l éloigne du métier. Difficilement, Henri Béga se décide à céder. Premier acte : le bilan des bilans. «J ai préparé un dossier complet sur la santé de l entreprise, son activité, ses clients, ses marchés, ses résultats La clientèle est fidélisée par la qualité du travail, cela aussi donne de la valeur. Si un repreneur achète mon chiffre d affaires sans perpétuer cette qualité, la réaction des clients sera immédiate.» Henri Béga veut que son entreprise dure. Il veut offrir à ses clients un repreneur à la hauteur. Et il n imagine pas ne pas accompagner son successeur en tutorat lors de ses premiers pas «C est l exemple d une transmission bien préparée», analyse Adrien Arliaud, conseiller en transmission des entreprises au service Développement économique de la CMA 13. «Il est très important de pouvoir présenter un état complet et chiffré, donner des éléments concrets au repreneur, qui en a besoin pour financer son acquisition.» Pas de préjugés! Du côté de Luynes, un garage change de main. Après avoir dirigé son entreprise un quart de siècle, Raymond Fruttero l a vendu à une repreneuse. «Et pourquoi pas! Elle est dans la mécanique, elle a travaillé dans l automobile, elle garde mon équipe : je ne demande pas mieux. Pas de préjugés!», lance le nouveau retraité, plutôt content d en avoir terminé avec une démarche de cession jugée compliquée. «Pas vraiment d accord», explique Adrien Arliaud, pour qui la transmission d entreprise s est grandement simplifiée. «Le mieux est de faire comme M. Fruttero : se faire accompa- À Luynes, Raymond Fruterro passe le relais, sans préjugés et dans la bonne humeur. Lisa Ricciotti 8 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

9 gner gratuitement par la CMA 13 et par un avocat et/ou un expert-comptable (les frais sont à la charge du repreneur).» Le plus important est de s y prendre à l avance. Entre trois et cinq ans avant la transmission, il faut commencer à mettre en ordre ses affaires et sa comptabilité : échéance du bail commercial, contrats clients et fournisseurs, fiches de paye, assurance, banque, organisation fiscale, sociale, financière Tout mettre par écrit rend la mariée belle! «Et les jugements de valeur sur le repreneur sont à bannir», ajoute Adrien Arliaud en écho à Raymond Fruttero : «Beaucoup de vendeurs, au début de leur démarche, veulent trouver le clone de celui ou celle qu ils étaient à 25 ou 30 ans : même technique, même vision du métier. Mais leur entreprise a changé : elle a grandi, son prix de vente est élevé. Le repreneur doit moins être un technicien qu un gestionnaire : un profil cadre, qui a les moyens, qui sait diriger et valoriser les savoirfaire des salariés.» Prime de départ À Vitrolles, Christian Senay cherche depuis deux ans à vendre sa boucherie, la plus ancienne dans la ville nouvelle. «Des bouchers qui veulent s installer à leur compte, il y en a de moins en moins. Des confrères ont baissé le rideau sans repreneur, alors que la transmission, c est tout de même notre prime de départ!», se désole l artisan, dans le métier depuis Et pourtant, avec un bon emplacement, deux salariés et le retour des clients dégoûtés par la malbouffe, l affaire tourne : + 20 % de chiffre d affaires l an passé. «Je suis passé par des sociétés d annonces des journaux pro, ça m a coûté cher sans beaucoup de contacts.» Christian Senay a sollicité l accompagnement de la CMA 13, et s arme de patience : 20 mois en moyenne sont nécessaires pour trouver un repreneur. «Mon conseil, c est d explorer toutes les pistes possibles, explique le conseiller CMA 13, réseaux de fournisseurs, clients et pourquoi pas les salariés? Il faut en tout cas bien diffuser sa volonté de vendre. Et là, attention aux cabinets d intermédiation financière qui promettent un repreneur dans leurs mailings nationaux : ils sont chers, d une expertise limitée, et font miroiter au cédant des prix trop élevés qui découragent l acheteur.» Mieux vaut avoir le réflexe CMA 13 : diffusion d annonces gratuites, expertise (gratuite aussi) pour une évaluation sincère du prix, intermédiaire impartial qui facilite les choses et zéro commission sur la vente Ce que la CMA13 vous propose En toute confidentialité, un diagnostic personnalisé de votre entreprise : points forts et points faibles, santé financière, évaluation du prix de vente potentiel Une diffusion de votre annonce (au niveau de confidentialité que vous souhaitez) via son site Internet ou le journal «Affaires à faire» édité chaque trimestre à plus de exemplaires et le site Internet national des CMA. Des conseils et des informations à chaque étape de la cession, via un conseiller CMA 13 et les professionnels de l entreprise rassemblés dans le bureau des partenaires de la Chambre : fiscalité (plus-values et droit de succession), démarche qualité-environnement-sécurité, cadre juridique et financier, mises aux normes des outils de production La convention de tutorat d entreprise, pour accompagner le transfert de savoir-faire au repreneur pendant deux à douze mois, à moindres frais et dans les bonnes conditions légales. CONTACT : Service Développement économique CMA 13 Adrien Arliaud, Le monde des artisans septembre-octobre

10 ctualités Le bac pro au galop Un bac professionnel en 3 ans plutôt que 4, c est le souhait du ministre de l Éducation, Xavier Darcos, pour revaloriser l enseignement professionnel. D ores et déjà, places ont donc été ouvertes en cursus bac pro en 3 ans, avant la généralisation du dispositif en La réforme, qui consiste à aligner la durée du lycée professionnel sur celle des filières générales, doit améliorer l attractivité de la filière et augmenter ainsi les niveaux de formation. Partenariat Mettre en œuvre des actions communes de promotion et de développement de l ar ti sanat et de ses entreprises. C est le but de la convention signée le 4 juin dernier pour 3 ans entre l APCM et la MNRA (Mutuelle des artisans). Concrètement, si votre CMA s est engagée dans ce partenariat, la MNRA participera à des actions d accompagnement des créateurs et des repreneurs lors de colloques, Salons, manifestations et assurera des permanences dans votre CMA. PARTENARIAT SPORTIF LE HANDBALL COURONNÉ À PÉKIN L artisanat est le premier supporter des équipes de France de handball. La 1 re entreprise de France est fière d accompagner, depuis trois ans, les équipes de France de handball. D autant que ces sportifs de haut niveau viennent de démontrer tout leur talent aux Jeux Olympiques de Pékin. Et nous ont fait partager avec émotion leur passion. Bravo et merci à l équipe masculine, bien sûr, montée avec énergie sur la plus haute marche du podium, pour conquérir, avec la médaille d or, le seul titre qui manquait encore aux palmarès de ses «Experts». Bravo et merci aussi à l équipe féminine, dont la 5 e place, assurée après un quart de finale d anthologie perdu d un petit point face à la Russie, a démontré toute la capacité de ses «Femmes de défi» à se dépasser. Talent, passion, énergie, expertise, défi, dépassement Autant de repères communs entre le Charte de bonne conduite Améliorer les relations quotidiennes entre les experts en automobile et les réparateurs en carrosserie et de ce fait le service apporté aux assurés. Voilà l objectif affiché de la charte signé le 3 juillet dernier sport collectif français le plus titré et le monde de la Première entreprise de France. Savoir-faire de la main, modestie et efficacité, confiance en l homme et travail en équipe : la liste est longue. C est pourquoi en juin dernier, les représentants de l artisanat et le Fonds national de promotion et de communication de l artisanat (FNPCA) ont décidé de renouveler le partenariat avec la Fédération française de handball jusqu en L artisanat les parrainera ainsi jusqu au prochain rendez-vous olympique de Londres. La mise en lumière des valeurs partagées par ces deux «n 1» contribuera à sensibiliser plus fortement encore de nouveaux publics et à susciter de nouvelles vocations. Pour appuyer cette démarche, l artisanat accompagnera tout particulièrement le Championnat de France des moins de 18 ans, désormais nommé «Challenge Artisanat». CONTACT : par l Anea, organisation référence de l expertise en automobile, le CNPA, la FNA et le GNCR. Cette charte vise à régler à l amiable les litiges sur l expertise des véhicules qui surviendraient et à recourir à des procédures alternatives de règlement. Les professionnels de la réparation automobile et les experts étant au cœur des procédures de réparation des véhicules après collision. Sportissimo/stephanepillaud 10 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

11 ÉDITION 2008 du 20 au 27 novembre Les Chambres de métiers et de l artisanat, premier réseau d accompagnement des créateurs et des repreneurs. Programme des 200 événements : (0.15 TTC/min) La reprise d entreprise, une opportunité pour tous. - Assemblée Permanente Partenaires of ciels

12 ctualités Bouches-du-Rhône SUR LE GÂTEAU UN ATELIER CULINAIRE POUR DIFFUSER LE BON GOÛT DU MÉTIER Pâtissier de longue date, Jérôme Cellier se consacre depuis deux ans aux cours qu il a conçus pour les gourmands amateurs. Une initiative artisanale originale et dans l air du temps, qui traduit aussi l intérêt renouvelé des Français pour les savoir-faire de l alimentaire. Sur le vaste plan de travail central, le rouge vif des fraises en panier, le jaune doux des pommes en corbeille : partout autour, les teintes vives d un atelier de cuisine design. Sans les couleurs, que serait la pâtisserie? Jérôme Cellier l a bien compris, qui offre aux stagiaires de «sur le gâteau» un environnement élégant pour apprendre avec le sourire. Apprendre à faire quoi? Aujourd hui, une tarte tatin avec les pommes, un vacherin avec les fraises. Demain, des macarons au parfum d été, après-demain des viennoiseries, et ainsi de suite, des recettes classiques (tarte citron, tropézienne, castel, fraisier, millefeuille, abricotine, chocolats ) jusqu aux tendances du moment (verrines ). À raison de dix à quinze cours hebdomadaires de une à trois heures, Jérôme Cellier partage ainsi ses savoir-faire de pâtissier-chocolatierglacier-confiseur avec un large public adulte et enfant. Enseigner est une deuxième vocation pour ce natif d Apt, fils et petit-fils de pâtissier, qui a appris dans sa famille, au CFA d Avignon et chez les Mof (Villedieu à Marseille, Riederer à Aix-en-Provence) «J aime le métier, mais j ai assez vite compris que les horaires très durs et la répétition quotidienne des gâteaux ne me conviendraient pas», explique le jeune trentenaire. Après un passage par la grande distribution, il s oriente vers la formation au tournant des années Il retourne au CFA à Avignon, cette fois en qualité d enseignant, passe par Port-de-Bouc, Salon-de-Provence, Aubagne. Les savoir-faire en vedette Entre temps, il laisse cheminer son idée d atelier de pâtisserie pour petits et grands, et regarde grandir l engouement du grand public pour la création culinaire et les savoir-faire des cuisiniers et pâtissiers professionnels. «Il suffit de regarder les rayons cuisine des librairies, À raison de dix à quinze cours hebdomadaires de une à trois heures, Jérôme Cellier partage ses savoir-faire de pâtissier-chocolatier-glacier-confiseur avec un large public adulte et enfant. Lisa Ricciotti 12 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

13 les blogs sur Internet, les audiences des émissions de chefs à la télé et les ateliers ouverts par de grandes maisons», analyse Jérôme Cellier. Parmi les 100 blogs les plus influents en France, 15 sont consacrés à la cuisine. Certains de leurs auteurs affichent un matériel et des savoir-faire dignes d un professionnel. En septembre 2006, Jérôme Cellier se lance : dans un petit local de la rue Sylvabelle, à Marseille, il donne quelques cours hebdomadaires. «Ça a marché assez vite. Au bout de quelques mois, il fallait réserver une ou deux semaines à l avance.» Tenté sous la forme associative, l essai est transformé en société. Jérôme Cellier redevient artisan en juin 2007, aménage son atelier rue Saint-Jacques, et ses cours font le plein, à raison de 60 à 80 stagiaires par semaine. Une clientèle de tous horizons (femmes au foyer, enseignants, professions libérales, étudiants, touristes ), quelques passionné(e)s fidèles, plein de minots le mercredi, et beaucoup de plaisir d être ensemble «En fonction des stagiaires, chaque cours est différent, c est ça aussi qui est passionnant», raconte Jérôme Cellier. Une ouverture nouvelle Mais qu on ne s y trompe pas : dans son atelier, on n apprend pas à être pâtissier. On apprend des recettes de pâtisserie, avec quelques tournemains et bons réflexes de professionnel. «Les troisquarts de mes stagiaires ne refont pas le gâteau qu ils ont appris à faire. Ils voient bien que la pâtisserie est une pratique qui exige discipline, rigueur, précision. Il y a beaucoup de recettes et de trucs de grands pâtissiers en accès libre sur Internet. Cela signifie-t-il que les amateurs font les bons gestes? Non. Il faut travailler pour les avoir et pour les garder. Tout le monde n a pas envie de cela. Par contre, les stagiaires repartent de mon atelier avec une ouverture et une pratique nouvelle sur le goût. Je suis sûr que ce que je fais les incite à fréquenter les vraies pâtisseries artisanales.» Et maintenant? Jérôme Cellier compte embaucher au moins un intervenant pour prendre du recul, continuer de se former dans l atelier de Pierre Hermé ou à l École nationale de pâtisserie d Yssingeaux, lancer un cours de perfectionnement pour les pros, réfléchir à de nouvelles idées issues par exemple de la cuisine moléculaire «Même s il y a beaucoup de travail, je veux rester au courant de ce qui se fait, et comprendre comment changent les envies et les goûts des gens.» Les bonnes recettes de Jérôme Cellier Multiplier les cibles de clientèle : les cours sont segmentés entre adultes, enfants, célibataires, comités d entreprises Diversifier l offre : intervention à domicile ou sur des événements, bons cadeaux pour offrir un cours Tisser des partenariats : avec une marque d ustensiles et appareils ménagers haut de gamme, un fournisseur en chocolat, un cuisiniste, l Office de tourisme de Marseille, le Lycée Jean Perrin (les élèves en BTS design ont participé à l agencement de la boutique et à la conception de décors de gâteaux) Rester accessible : hors une cellule de refroidissement, rien dans le matériel utilisé pour les cours n est réservé aux professionnels. Proposer une boutique : ustensiles, appareils ménagers, tabliers, matières premières peuvent s acheter sur place après les cours. Ne pas faire que du sucré : Jérôme donne aussi quelques cours sur des recettes salées que les stagiaires peuvent déguster sur place pour le déjeuner. Écouter les tendances : des gâteaux moins sucrés, plus légers, avec des produits naturels, des alliages de produits nouveaux et des formes innovantes. Ouvrir un site Internet : CONTACT Jérôme Cellier Sur le gâteau Les ateliers de Jérôme Cellier 19, rue Saint Jacques Marseille Tél. : Jérôme Cellier a trouvé son créneau en surfant sur l engouement actuel pour les recettes et les cours de cuisine en ligne ou à la télévision. Lisa Ricciotti Le monde des artisans septembre-octobre

14 STYLE de vie Ça y est, c est décidé, ils se lancent! Pourquoi font-ils ce choix? d où viennent-ils? Qui sont-ils? La reconversion professionnelle se fait parfois après un licenciement, mais aussi suite à un choix de vie : le besoin d être indépendant! Les raisons sont multiples, les difficultés parfois décourageantes, mais leurs préférences vont à l artisanat. RECONVERSION PROFESSIONNELLE C est décidé, je deviens artisan Dire stop! S investir dans une passion, visiter d autres horizons professionnels, être indépendant Des souhaits partagés par beaucoup. C est le cas de Frédéric Bouchinet, qui, à 40 ans décide de troquer son cartable d enseignant contre une entreprise de chaudronnerie et mécanique générale. Il explique avoir fait le tour de son métier : «La monotonie s installe, les perspectives d évolutions étaient inexistantes, le travail moins motivant, que je le fasse bien ou mal, mon salaire était identique. J avais besoin de me fixer de nouveaux objectifs.» Il saisit alors l opportunité de reprendre l ensemble de l entreprise de M. Caubet qui part à la retraite, le parc matériel, l atelier de production et les trois emplois. Aujourd hui, il sourit, même s il travaille jour et nuit : «Je bosse pour moi, c est une immense satisfaction.» Et cet exemple n est pas un cas isolé. Ils sont nombreux ces exsalariés à rechercher l indépendance et à se reconvertir dans l artisanat. Des passionnés C est décidé, ils veulent changer de vie et aspirent à de nouveaux défis professionnels. Une nouvelle entreprise? Non! Pour ces nouveaux patrons, il s agit de réaliser leur envie, leur rêve d enfant, une passion enfouie. Ainsi, pour Jean-Luc Auribault, 40 ans, électromécanicien de formation et après un long parcours de responsable de maintenance dans l industrie, décide de concrétiser son rêve à la suite d un licenciement. «Je suis un manuel! Depuis toujours, je suis fasciné par la boulangerie, l ambiance du fournil, les pelles à pain.» Françoise Font «J ai toujours voulu être esthéticienne!» Françoise Font Christine Dubon «Se former sur le tard implique certains sacrifices.» Il décroche son CAP en juin dernier et délocalise sa famille pour reprendre une boulangerie-pâtisserie dans une petite commune rurale de l Allier! Autre passion, autre artisanat, Françoise Philippe, depuis l âge de 9 ans joue au piano. Une formation d ingénieur, de psychothérapeute, quelques déceptions et réflexions plus tard, la voilà restauratrice de piano ancien. Elle répare, vernis, gomme et laque ces objets d art. «Enfin l accomplissement d un projet qui était essentiel à mes yeux, à la hauteur de mes ambitions», précise-t-elle. Pour Françoise Font, esthéticienne à Duras dans le Lot-et-Garonne depuis janvier 2005, c est là aussi la passion qui a motivé son changement de vie. «J ai toujours voulu être esthéticienne! J avais des facilités, alors on m a encouragée à faire des études. J ai obtenu un BTS commerce international et j ai travaillé pendant 15 ans comme assistante commerciale export dans une coopérative viticole. Mais j avais le sentiment d avoir fait le tour, le moment était venu d accomplir mon rêve.» Parcours identique pour Christine Dubon. Elle explique qu elle se sent manuelle depuis toujours. Pendant son congé parental, c est le déclic : le besoin profond d indépendance professionnelle! L occasion se présente de restaurer et recanner des vieilles chaises sorties d un grenier C est décidé : elle sera osiericultrice vannière. Mettant toute leur énergie au service de leur projet, ils ont donné un sens à leur vie professionnelle et s en déclarent satisfaits. «Ne plus être salarié, c est pouvoir développer ses idées, son produit, être libre et créatif», explique Françoise Philippe. Pour tous ces nouveaux artisans, Christine Dubon 14 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

15 la sensation d indépendance et de liberté est très forte, ils ne subissent plus une organisation où tout doit être négocié. Mais jouissent au contraire d une large autonomie. Pour Christine Dubon, cette indépendance «c est aussi la possibilité de conjuguer vie de famille et vie professionnelle». Le parcours du combattant Et si tous semblent heureux, ils n en oublient pas moins les difficultés. En effet, avant d atteindre le «nirvana», le parcours n est pas toujours facile. Parfois, le passé de «nonartisan» est un handicap. Frédéric Bouchinet explique que sa casquette de «prof» ne lui a pas facilité la tâche. «On nous colle des étiquettes - les enseignants travaillent 18 heures par semaine, comment peuventils assumer le métier d artisan? - Il faut faire preuve d une motivation à toute épreuve et prouver le contraire.» Et lorsque l on est une femme, explique Françoise Philippe, c est une difficulté supplémentaire. «Les hommes savent mettre la pression, négocier les prix. Leur tenir tête ne fait pas forcément partie de l arsenal féminin.» Entre autres difficultés, la formation, les conseils, les solutions de financement «La création dans mon cas a été une expérience très solitaire», explique Françoise Philippe, qui loin d en faire une généralité, reconnaît que sa spécialité est particulière. Se former demande des sacrifices personnels. Christine Dubon a dû partir pendant un an à 850 km de sa famille, afin d intégrer l école de vannerie de Haute-Marne et décrocher son BPPA d osiericultrice. De plus, les financements ne sont pas une sinécure. F. Philippe explique en effet qu au moment de sa création, elle exerçait la profession de psychothérapeute. À ce titre, elle ne bénéficiait d aucune aide! Miser sur son passé et s entourer Dans ce monde semé d embûches, le passé professionnel constitue le plus souvent une force. Pour F. Bouchinet, être artisan et chef d entreprise suppose d avoir des connaissances, un savoir-faire et surtout des compétences en gestion. Il faut se faire accompagner techniquement et financièrement pour faciliter la concrétisation du projet. «J ai commencé par m entourer d un comptable et d un avocat pour appréhender la faisabilité du projet. Les connaissances et le réseau sont primordiaux, il faut avoir un bon carnet d adresses et surtout bien s entourer. J ai eu la chance d avoir dans mon entourage un parrain, un entrepreneur local reconnu. Ce qui permet d ouvrir un certain nombre de portes plus facilement pour finaliser et concrétiser un tel projet.» Diplômée de l INAPG (Institut national d agronomie de Paris Grignon), puis titulaire d un DESS de psychothérapie, F. Philippe assure que son cursus lui a donné de l aplomb et de la crédibilité. Pour notre esthéticienne du Lot-et- Garonne, ses compétences en gestion lui permettent d appréhender facilement la comptabilité. L expérience d une autre carrière professionnelle, de métiers à responsabilité permet «Mon père était dans l industrie. Naturellement j ai fait comme lui, alors que j avais envie d être boulanger. Aujourd hui j ai 40 ans. Après 13 ans d industrie (titulaire CAP/BEP électro technique) où j étais responsable maintenance, j ai perdu mon emploi après avoir été victime d un accident du travail. Inscrit à l ANPE, je cherchais à me reconvertir en boulangerie. L ANPE m a proposé une EMT (Évaluation dans le monde du travail) en boulangerie : bilan positif. Donc je décide de suivre une formation. On m a alors proposé un stage et mon insertion au CFA s est déroulée par le biais d une information collective, puis d un entretien individuel, tout en tenant compte de mes objectifs. Après la phase découverte, puis celle pré qualifiante, je suis entré dans le dispositif qualifiant pour préparer le CAP : alternance entre les cours au CFA (pratique, technologie aussi d acquérir de la maturité. Autre point clé de la reconversion, le soutien familial. Ils s accordent tous à dire que sans le soutien, la collaboration et l accompagnement familial, le pari est risqué. «Je me suis endetté sur 15 ans. La décision ne se prend pas à l improviste, il faut avoir le soutien de ses proches. Mon épouse travaille, et en acquérant du foncier, je limite le risque», explique F. Bouchinet. Pour J.L Auribault, c est un projet qui implique, entre autres, le renoncement d un emploi stable de sa conjointe, mais toute la famille assume pleinement cette nouvelle vie et ne l appréhende pas du tout. «Je me suis permis d oser ce défi, parce que mon mari faisait bouillir la marmite», explique quant à elle Christine Dubon. Malgré toutes les difficultés, «bonheur et épanouissement» sont le leitmotiv de tous ces nouveaux artisans car tous assurent qu ils ne reviendraient en arrière pour rien au monde. Hélène Sauvage R ENCONTRE AVEC JEAN-LUC AURIBAULT Reconversion possible pour demandeurs d emploi Jean-Luc Auribault, stagiaire «découverte des métiers», passerelle pour l apprentissage, témoigne. À 40 ans, Il prépare un CAP boulanger dans le cadre du Pôle Intégré Qualifiant. professionnelle ) et l entreprise d accueil. Je suis très satisfait car mon niveau scolaire initial est pris en compte, la formation progressive m amène vers l autonomie. Mes objectifs, que sont l obtention de mon CAP d une part et mon projet d installation d autre part, sont en voie de réalisation. Lorsqu on veut se réorienter des établissements comme le CFA qui vous remettent en confiance, vous aident dans votre reconversion, sont indispensables.» Le monde des artisans septembre-octobre

16 ÉCLAIRAGE Voilà un an déjà que le tramway marseillais est sur les rails. À cette occasion, la CMA 13, la Ville de Marseille et la CCIMP se sont associées pour l opération «À 2 pas du tram», destinée à valoriser les commerces de proximité situés le long du parcours du tramway. «À 2 PAS DU TRAM» Coup de pouce aux artisans et commerçants Lancée fin septembre, l opération aidera les artisans et commerçants à reconquérir la clientèle perdue durant la phase de travaux et à l élargir à la nouvelle population utilisatrice du tramway. Parce que la mise en place du tramway a créé des difficultés parfois importantes chez de nombreux artisans et commerçants situés sur son tracé, les partenaires de l opération «À 2 pas du tram» ont souhaité leur donner un coup de pouce et leur permettre de s adapter à leur nouvel environnement. Ainsi, ils leur ont offert de bénéficier gratuitement d une opération de communication d envergure, déclinée sous la forme de deux outils grand public : Un guide urbain, agrémenté de plans de quartiers, présentant les artisans et commerçants situés le long du tramway. Pratique, il permettra aux usagers du tram de se repérer et d avoir une vision précise de l offre commerciale qui se trouve sur leur chemin. Édité à exemplaires, il sera largement diffusé via les artisans du tramway et en différents points stratégiques de la ville. Un espace Internet dédié à la promotion de leurs points de vente. Les artisans et commerçants se sont également vu proposer une véritable vitrine sur le web grâce à un référencement durant quatre mois sur le site Cityvox, fréquenté par visiteurs par mois. Chaque artisan et commerçant du tramway se verra également remettre un kit pratique «Ne ratez pas le tram» mettant en avant différentes méthodes pour tirer facilement parti de l opportunité que constitue le passage quotidien de milliers de personnes devant leur point de vente. En effet, le tramway a amené 5 % de flux supplémentaire sur ses axes, soit personnes en plus chaque jour. Un potentiel non négligeable de nouveaux clients à séduire et à fidéliser. RETROUVEZ-LES ÉGALEMENT EN LIGNE sur guides urbains vont être distribués à Marseille pour faire connaître les artisans et commerçants situés «À 2 pas du tram». 16 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

17

18 É clairage Souvent perçu comme une source de coûts, le véhicule utilitaire peut pourtant s avérer être un allié très précieux pour la productivité de l entreprise. À condition d être judicieusement choisi. VÉHICULE UTILITAIRE Choisir le partenaire idéal Dossier réalisé en partenariat avec «Solutions Utilitaires» dossier réalisé par Isabelle Breger Longtemps parent pauvre du véhicule de tourisme, l utilitaire léger est devenu un moteur majeur du marché automobile. Année après année, sa part dans les immatriculations totales augmente (16 % en 2003, 18,3 % en 2007). De quoi inciter les constructeurs à renouveler et enrichir leurs gammes. Résultat : ils proposent des véhicules de plus en plus variés, robustes, confortables Une quarantaine de modèles sont actuellement sur le marché et pour chacun d entre eux de multiples options et adaptations sont possibles. Devant un tel foisonnement, difficile d identifier le véhicule idéal. Or, le choix de cet outil de travail essentiel peut influer directement sur les performances de votre entreprise. Hiérarchisez vos besoins Avant de vous intéresser aux catalogues des constructeurs et après avoir déterminé votre budget, concentrezvous sur vos besoins. Définissez-les et hiérarchisez-les très précisément. La taille et la puissance nécessaires sont d abord fonction du type de trajets que vous êtes amené à effectuer. Un petit véhicule se glissera mieux en zone urbaine. Un plus gros et/ou plus puissant offrira un meilleur confort de + Chiffres Un tiers des 3,4 millions de VUL en circulation en France appartiennent à des artisans. Ces véhicules parcourent chacun en moyenne plus de km par an. Les utilitaires sont par définition conçus et aménagés pour transporter des marchandises et/ou des personnes dans un cadre professionnel. Ils sont considérés comme légers quand leur poids total en charge (PTC) n excède pas 3,5 t et peuvent alors être conduits par les possesseurs d un permis B. 18 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

19 gement ne sera pas possible. Le plancher-cabine autorise quant à lui une telle ouverture. D aspect plus compact, il gagne en aérodynamisme par rapport au châssis-cabine. Plus bas, son seuil d accès facilite le chargement d objets lourds ou réalisés manuellement. Mais le passage des roues occupe une partie du plancher et rogne ainsi sur le volume utile. Les transformations sur base plancher-cabine sont rares car tous les modèles constructeurs ne sont pas commercialisés dans cette configuration. conduite sur de longues distances ou sur autoroute. Mais il faut aussi tenir compte des produits, outils, matériaux, aménagements ou même des personnes transportées. De leur nature dépendra le type de carrosserie nécessaire : benne, frigo, fourgon tôlé, vitré Et c est leur poids et leur encombrement qui détermineront les dimensions, volume et charge utiles. Un véhicule trop petit vous obligera à faire des trajets supplémentaires. Trop gros, il vous coûtera plus cher à l achat comme à l usage (notamment à la pompe). Choisir la bonne configuration C est en fonction de ce critère de taille que le marché des VUL se présente en trois grandes catégories : les fourgonnettes (jusqu à 2 t de PTC), les fourgons (de 2 à 3,5 t de PTC) et les camions de 3,5 t (qui empruntent leur châssis aux poids lourds). Mais la famille des utilitaires compte aussi des «éléments rapportés» dérivés de voitures particulières ou de pick-up. L offre se décline également en différentes configurations. À côté des «vrais fourgons» fermés (tôlés ou vitrés), les constructeurs proposent certains modèles en versions plancher-cabine et châssiscabine. Dans cette dernière configuration, le véhicule gagne en hauteur intérieure et en volume utile. Le plancher plat facilite le chargement de palettes ou de rolls. En revanche, le seuil de chargement est plus élevé que sur un fourgon d origine. Et la création d un passage direct entre le poste de conduite et le compartiment de char- Du véhicule de série au sur-mesure Benne, plateau à ridelles, plateau bâche, magasin, atelier, cellules frigorifiques, grand volume avec parois rigides (en matériaux composites) ou souples (rideaux coulissants) le type de carrosserie qui vient habiller ces structures est évidemment fonction des produits transportés. Certaines configurations figurent au catalogue des constructeurs, d autres exigent de passer par la case carrossier. Dans tous les cas, de multiples options s offrent encore à ce stade. Selon votre activité, la zone de chargement peut ainsi n être dotée que d ouvrants arrière (avec plusieurs modes ou degrés d ouverture possibles) ou être accessible par une ou deux portes latérales battantes ou coulissantes Un détail tel que le matériau choisi pour constituer les parois peut aussi conditionner la possibilité d y afficher les couleurs de l entreprise. Impossible de faire le tour de toutes les solutions existantes. D autant qu à condition d être homologable, le véhicule peut parfaitement être conçu sur-mesure. Z OOM LES BEST SELLERS DU MOMENT Depuis son lancement sur le marché en 1997, le Renault Kangoo est l utilitaire léger préféré des Français. C est encore le cas en Au cours des six premiers mois, il s en est vendu exemplaires Des détails qui comptent L espace de chargement est évidemment tout aussi personnalisable. Il convient au moins d assurer sa protection (grâce à un simple habillage bois) qui évitera une détérioration prématurée de la carrosserie, de la nature du sol (antidérapant si on y circule), de l adéquation de l éclairage Il est également vivement recommandé de se doter des dispositifs d arrimage, voire de rangements, nécessaires selon le type, la fragilité ou la dangerosité des objets transportés (voir p 22). Prévoir aussi éventuellement des équipements de manutention embarqués adaptés au conditionnement et au volume des colis (diables, hayons élévateurs ) ainsi que des rampes d accès. dans l Hexagone. Le constructeur français monopolise les trois places suivantes du classement avec sa Clio* ( immatriculations), son Master (16 254) et son Trafic (12 424). Peugeot occupe la 5 e place avec son Partner ( ventes). Celui-ci est suivi par le Fiat Ducato ( unités). La marque au lion revient en 7 e position avec sa 207 *. Arrivent ensuite Citroën avec son Berlingo (8 959 ventes) et sa C3* puis Ford avec son Transit (7 992). *Modèles dérivés des véhicules particuliers pour des applications professionnelles Le monde des artisans septembre-octobre

20 É clairage Impossible pour un professionnel de prendre son vélo ou d emprunter les transports en commun pour réduire sa facture carburant. Mais d autres solutions existent. BUDGET CARBURANT Comment réduire la facture? Déjà lourdes pour une voiture de tourisme, les dépenses liées à l utilisation d un VUL le sont encore plus puisque celui-ci roule davantage et généralement dans des conditions plus difficiles. Comment réduire ce budget? La première solution est d opter pour un modèle récent. Les utilitaires qui circulent en France ont une moyenne d âge supérieure à 8,5 ans. Or, un véhicule neuf exige moins de frais d entretien et bénéficie des dernières avancées technologiques des constructeurs en matière de motorisation. Moins gourmands que leurs «ancêtres», les nouveaux VUL proposent aussi des équipements permettant de mieux maîtriser la consommation : régulateurs, limiteurs de vitesse, instruments de navigation Les véhicules dotés d un système de géolocalisation parcourraient en moyenne 50 km de moins par mois. Légèreté et aérodynamisme Attention toutefois à ne pas suréquiper et/ou suraménager le véhicule. Sans sacrifier la sécurité, limitezvous au strict nécessaire. Tous ces éléments peuvent en effet accroître sensiblement non seulement le prix d achat mais également le coût d utilisation du VUL. En l alourdissant, ils réduiront sa charge utile (et par conséquent éventuellement sa productivité) et augmenteront sa consommation, même à vide. De la même manière, entre deux modèles correspondant à vos besoins, préférez le plus petit et le plus léger. Optez aussi pour des déflecteurs, capucines, groupes frigorifiques ou autres éléments extérieurs offrant le maximum d aérodynamisme. Car plus la prise au vent est importante, plus le véhicule demande d énergie. Autre élément déterminant : les pneumatiques. Les manufacturiers ont développé des produits «verts» qui permettent de réaliser jusqu à 5 % d économie sur la facture carburant. Mais quel que soit le type de pneus choisi, ceux-ci doivent être attentivement surveillés. Sous-gonflés ou usés, ils ne présentent pas seulement des risques, ils entraînent aussi une surconsommation importante. Plus malmenés sur un utilitaire que sur un VP, ils exigent d autant plus d attention. Vigilance au quotidien La même vigilance s impose sous le capot : un moteur mal réglé, un filtre encrassé influent sur les performances du véhicule et coûtent cher à la pompe. Pour éviter cela, la tenue d un carnet de suivi (seuls 24,5 % des VUL auraient un tel document) et un entretien régulier s imposent. D autant plus que la prévention augmente très nettement la durée de vie des véhicules. Au quotidien, ne surchargez pas le VUL et évitez aussi de laisser à bord outils, matériaux que vous n utiliserez pas. Et au volant, appliquez les mêmes règles que dans votre voiture personnelle. Oubliez la conduite «accélérateur/frein» pour adopter le mode souplesse qui permet d économiser jusqu à 20 % de carburant. Surveillez votre tableau de bord : c est le régime moteur qui détermine la consommation. Évitez donc les sur-régimes et les sous-régimes. Ne tirez pas sur un moteur froid. Si possible, laissezle même chauffer un court instant avant de rouler. Enfin, coupez-le lors de tout arrêt supérieur à une minute. Les constructeurs ont mis au point un système qui automatise une telle opération mais, pour l heure, ce dispositif n est disponible que sur un utilitaire : le Sprinter Mercedes. 20 Le monde des artisans septembre-octobre 2008

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE se former à son rythme Dans un monde de plus en plus ouvert et réactif, nos économies réclament des informations comptables et financières les plus fiables

Plus en détail

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet - Vous êtes demandeur d emploi et cherchez de nouvelles pistes. Vous avez déjà pensé créer votre propre emploi. - Vous exercez une activité professionnelle,

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Chambre de Métiers et de l Artisanat de Lot-et-Garonne Catalogue formations 2 nd semestre 2011! À LIRE attentivement Sommaire 1.INFORMATIQUE/INTERNET...p4-5 Word, Excel, power-point, ciel compta, création

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION En partenariat avec Objectifs de la réunion Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales COMMUNIQUÉ DE PRESSE Marseille, le 26 novembre 2015 ÉLECTIONS RÉGIONALES

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

Renault VÉHICULES UTILITAIRES

Renault VÉHICULES UTILITAIRES Prolongez l expérience Renault Véhicules Utilitaires sur www.renault.pays Renault VÉHICULES UTILITAIRES Tout a été fait pour que le contenu de la présente publication soit exact et à jour à la date d impression.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

La transmission d un cabinet d EC et de CAC

La transmission d un cabinet d EC et de CAC La transmission d un cabinet d EC et de CAC Ou les cordonniers sont les plus mal chaussés! Par Nathalie GORRY et Boris SAUVAGE Avec la participation de Fabrice ZINSSNER de Gan Assurances 1 Objectifs de

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

Créateurs - repreneurs d entreprise

Créateurs - repreneurs d entreprise Créateurs - repreneurs d entreprise L Offre BGE Atlantique-Vendée Loire-Atlantique, 2 ème sem. 2015 Association de conseils et formations en création & développement d entreprises Envie d indépendance?

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter Les solutions business outils et services pour votre entreprise vendre communiquer fidéliser prospecter Plus loin à vos côtés Vous êtes une jeune entreprise, client Hager ou membre du Réseau Hager? Votre

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation PARCOURS N 2 Devenir Auto Entrepreneur Prendre un bon départ! Entretien orientation Entretien conseil Demi-journée d information Entretien spécialisé : étude de faisabilité Stage de Préparation à l'installation

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES VALORISER ET POURVOIR LES EMPLOIS DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE Découvrez les services de l ANPE pour fiabiliser vos recrutements Les Services Entreprises de l ANPE Il y a ceux qui pensent

Plus en détail

SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE

SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000. SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE Plus de 10 ans d expérience en assistance emploi Plus de 20

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax www.vog.fr sommaire Vog, un salon à votre image Vog, un groupe à vos côtés 1. 30 ans d expérience au service de votre salon Vog Coiffure 2. Un accompagnement sur tous les terrains 3. Une formation à volonté

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES Plus qu une école, une référence. CAMPUS CNPC, des chiffres qui parlent d eux-mêmes : LE CNPC, LE COMMERCE DU SPORT A SON ÉCOLE. Le CNPC, c est quoi?

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

www.fiat500.fr Fiat France, Société Anonyme au capital de 235 480 520-305 493 173 RCS Versailles Leo Burnett - Réf : 521 374 Novembre 2011.

www.fiat500.fr Fiat France, Société Anonyme au capital de 235 480 520-305 493 173 RCS Versailles Leo Burnett - Réf : 521 374 Novembre 2011. www.fiat500.fr Fiat France, Société Anonyme au capital de 235 480 520-305 493 173 RCS Versailles Leo Burnett - Réf : 521 374 Novembre 2011. Dans le souci d améliorer constamment ses produits, Fiat se réserve

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Présentation d un projet scolaire intégrant le Triathlon

Présentation d un projet scolaire intégrant le Triathlon Présentation d un projet scolaire intégrant le Triathlon Une classe de CM1 de l école élémentaire Galilée à Montpellier participe depuis le début de l année à un «projet triathlon». A l initiative de leur

Plus en détail

La Section d Enseignement Professionnel du LYCEE MARLIOZ

La Section d Enseignement Professionnel du LYCEE MARLIOZ La Section d Enseignement Professionnel du LYCEE MARLIOZ Après la 3ème, ou après une réorientation de seconde LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES APRES LA TROISIEME A LA SEP DU LYCEE MARLIOZ A Marlioz, je

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 19 février 2014 / 10 h 00 Imprimerie Maugein / Z.I. de Mulatet / Tulle SOMMAIRE

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 19 février 2014 / 10 h 00 Imprimerie Maugein / Z.I. de Mulatet / Tulle SOMMAIRE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, le 17 février 2014 DOSSIER DE PRESSE Développer les emplois d avenir dans les entreprises Mercredi 19 février 2014 / 10 h

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Je flashe sur les métiers du Tertiaire www.cifam.fr Sommaire Avec le CIFAM,

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

2 0 0 7 / 2 0 0 8. Catalogue entreprises

2 0 0 7 / 2 0 0 8. Catalogue entreprises 2 0 0 7 / 2 0 0 8 Catalogue entreprises Fleurs & Cadeaux à livrer Partout en France (rubrique entreprises) Consultez notre liste des prix Page 48 Animation de vos points de ventes Stimulation des ventes

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

PEUGEOT PROFESSIONNEL

PEUGEOT PROFESSIONNEL PEUGEOT PROFESSIONNEL DES PRODUITS ET DES SERVICES ADAPTÉS À VOS ATTENTES Création : bd-ntwk Réalisation / Edition : Gutenberg networks Automobiles Peugeot RC Paris B 552 144 503 Imprimé en U.E. Réf :

Plus en détail

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme!

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! Être Gestionnaire d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! La certification GEAB un grand nombre de conjoints travaillent au sein des entreprises artisanales

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par :

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par : # COMMUNIQUE DE PRESSE // 18 septembre 2014 BILAN DE LA 8 ème EDITION DU SALON CREER Avec 16 192 participants contre 14 830 en 2013 : le Salon Créer «nouvelle formule» clôture une 8 ème édition sous le

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE SYNTHESE / Peintures Carrosserie R-M Octobre 2015 CONCOURS NATIONAL BEST PAINTER CONTEST R-M 2016 RECORD DʼINSCRIPTION

COMMUNIQUÉ DE SYNTHESE / Peintures Carrosserie R-M Octobre 2015 CONCOURS NATIONAL BEST PAINTER CONTEST R-M 2016 RECORD DʼINSCRIPTION Press Release COMMUNIQUÉ DE SYNTHESE / Peintures Carrosserie R-M Octobre 2015 CONCOURS NATIONAL BEST PAINTER CONTEST R-M 2016 RECORD DʼINSCRIPTION Inscription du 15 septembre au 30 octobre 2015 La 13e

Plus en détail

Dossier de presse 2011. Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62

Dossier de presse 2011. Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62 Dossier de presse 2011 Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62 Sommaire Sommaire... 2 Sage : la gestion au service des entreprises... 3 Une présence mondiale...

Plus en détail

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Dossier de Presse La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Avril 2006 Contacts presse : HOPSCOTCH Elodie Brillaud Tél. : 01 58 65 00 68 E-mail : ebrillaud@hopscotch.fr

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE SYNTHESE / Peintures Carrosserie R-M Septembre 2015 LANCEMENT DU CONCOURS NATIONAL BEST PAINTER CONTEST R-M 2016

COMMUNIQUÉ DE SYNTHESE / Peintures Carrosserie R-M Septembre 2015 LANCEMENT DU CONCOURS NATIONAL BEST PAINTER CONTEST R-M 2016 COMMUNIQUÉ DE SYNTHESE / Peintures Carrosserie R-M Septembre 2015 LANCEMENT DU CONCOURS NATIONAL BEST PAINTER CONTEST R-M 2016 Inscription du 15 septembre au 15 octobre 2015 La 13 e édition nationale du

Plus en détail

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation :

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation : COMMUNIQUE PRESSE Le 4 avril 2009, les centres de formation de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du Bâtiment ouvriront leurs portes aux jeunes et à leur famille. Coordonnées des centres de formation

Plus en détail

Chocolat & Gourmandises du 20 au 22 mars Centre de Congrès Saint-Etienne

Chocolat & Gourmandises du 20 au 22 mars Centre de Congrès Saint-Etienne Chocolat & Gourmandises du 20 au 22 mars Centre de Congrès Saint-Etienne Chocolat et Gourmandises, le Salon de Saint-Etienne Le Centre de Congrès organise la 2ème édition de «Chocolat & Gourmandises» du

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

GT 2012 : PROPOSITIONS

GT 2012 : PROPOSITIONS GT 2012 : PROPOSITIONS 12 pages Couverture Pacte pour le développement du commerce «Ce qui est bon pour le commerce est bon pour le client» + de commerces + de proximité + de choix + d emplois 2 et 3 POURQUOI

Plus en détail

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers L artisanat : de quoi parle-t-on? 1,1 million d entreprises

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.PIGIER.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.PIGIER.COM DOSSIER DE PRESSE 1 WWW.PIGIER.COM SOMMAIRE P. 3 UN ÉTUDIANT, UNE PÉPITE P. 4 LA PÉDAGOGIE DU CONCRET P. 5 DES MÉTIERS D AUJOURD HUI P. 6 UNE IMPLANTATION SUR TOUT LE TERRITOIRE P. 7 PIGIER PERFORMANCE,

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

«Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014

«Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014 «Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014 Sylvie. F.V. : Jean-Pierre Guyomarch et Jean Max Berrou, vous êtes les entraîneurs de l'équipe de France masculine et féminine

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

EDF face à ses clients

EDF face à ses clients DOSSIER DE PRESSE 3 AVRIL 2011 EDF face à ses clients Contact presse : Colette Génin Tél. : 01 44 82 45 31 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au capital 911 085 545 euros - 552

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner 2 cours Monseigneur Roméro - CS 50135 91004 EVRY Cedex Tel: 01.60.79.91.29- Fax : 01.64.97.94.98 Mel : crea-911 Page @essonne.cci.fr 0 www.essonne.cci.fr

Plus en détail

Exercice n 1 : Combien ce carreleur dépensera-t-il au total? Document 1 :

Exercice n 1 : Combien ce carreleur dépensera-t-il au total? Document 1 : Exercice n 1 : Un carreleur doit carreler une salle de bain rectangulaire de longueur 3,2 m et de largeur 2,6 m avec des carreaux de côté 20 cm. IL achète du carrelage et de la colle (documents 1 et 2).

Plus en détail

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire?

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? Actions et Communication pour promouvoir les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? MARS 2008 Sommaire Introduction Proposition de campagne de communication

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES Il s agit de déterminer comment vous allez fabriquer votre produit / service en envisageant toutes les solutions pour retenir la plus efficace.

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015 N 138 - Janvier 2015 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne La filière Métiers d Art en Champagne-Ardenne Photo : Calligraphie Crédit Photo : Sommaire La filière

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

Salon professionnel PRORESTEL 07-09 MARS 2016 TENDANCES ÉCHANGES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES. Toutes les infos sur www.prorestel.com

Salon professionnel PRORESTEL 07-09 MARS 2016 TENDANCES ÉCHANGES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES. Toutes les infos sur www.prorestel.com Salon professionnel DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE PRORESTEL 07-09 MARS 2016 saint-malo TENDANCES ÉCHANGES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES Toutes les infos sur www.prorestel.com Le salon professionnel de la Restauration

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre!

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre! FORMATION CONTINUE Année 2014 Artisans, salariés, conjoints collaborateurs Vente en ligne gestion, anglais, appel d offre, législation, développer son chiffre d affaires, manager, transmettre! Le contexte

Plus en détail

Document complémentaire au référentiel du Bac pro Technicien Conseil-Vente en Alimentation option Produits alimentaires option Vins et spiritueux

Document complémentaire au référentiel du Bac pro Technicien Conseil-Vente en Alimentation option Produits alimentaires option Vins et spiritueux Document complémentaire au référentiel du Bac pro Technicien Conseil-Vente en Alimentation option Produits alimentaires option Vins et spiritueux Février 2011 Sommaire Ce document complémentaire du référentiel

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

APRES UN BAC PRO COMPTABILITE QUELLE INSERTION PROFESSIONNELLE?

APRES UN BAC PRO COMPTABILITE QUELLE INSERTION PROFESSIONNELLE? APRES UN BAC PRO COMPTABILITE QUELLE INSERTION PROFESSIONNELLE? A SAVOIR la grande majorité des bacheliers professionnels choisit la vie active. BAC PRO = qualification minimale requise par les employeurs.

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La mission de la direction de l information légale et administrative est de donner un large accès à une information et à un débat public de qualité et cela à un moindre coût économique,

Plus en détail

Métiers du design. Métiers du design page 1 / 9

Métiers du design. Métiers du design page 1 / 9 Métiers du design Dans l'univers de la création, pas évident de décrocher un emploi... Quel que soit son talent, mieux vaut poursuivre ses études le plus loin possible pour s assurer un bon bagage théorique

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail