Oloron Sainte-Marie La nature au cœur de la ville

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Oloron Sainte-Marie La nature au cœur de la ville"

Transcription

1 Oloron Sainte-Marie La nature au cœur de la ville Label villes et villages fleuris 2013

2 Sommaire I / Présentation de la ville d Oloron Sainte-Marie 1- Présentation générale p Climat p Histoire p. 10 La fondation antique : Iluro La ville du vicomte et la ville de l évêque Les transformations à l époque classique La réunion d Oloron et de Sainte-Marie : l essor de la ville et la création des parcs et jardins 4- La forme de la ville p. 12 Une topographie liée à la présence de l eau L urbanisation se développe grâce aux Intendants Les ponts, points de passage et d échanges Les passerelles piétonnes Les espaces verts 5- Présentation de la commune d Oloron Sainte-Marie p. 14 Fiche d identité de la Ville et quartiers 6- Attractivité touristique, Pays d Art et d Histoire et ZPPAUP p. 16 II / Présentation des éléments majeurs du patrimoine végétal 1- Parcs et jardins p. 20 Le parc Pommé Le Jardin public Le parc Bourdeu Le jardin médiéval 2- Le patrimoine arboré p Les espaces verts de proximité p. 23 Page 3

3 III / Présentation des moyens disponibles à l entretien des espaces 1- La restructuration des services et l organigramme p Le service fleurissement et production p La production des serres p Un exemple d entretien de massif : le monument aux morts p Le service environnement p. 30 La limitation des produits phytosanitaires La gestion du désherbage urbain L éco-entretien IV / Cadre de vie et développement durable 1- Cadre de vie p. 34 Le développement des circulations piétonnes dans la ville Les fêtes emblématiques Les illuminations Les aménagements récents Au service des Oloronais : navette urbaine et n vert EOP 2- Développement durable p. 36 Gestion du désherbage Action dans la production florale Réduction de la consommation d eau Un frein à la consommation énergétique La gestion des déchets Investissements «propres»

4 V / Animation et valorisation - Partenariats 1- Animation et valorisation p. 40 Semaine du développement durable Troc plantes Foire du 1 er mai Fête des jardins Rendez-vous aux jardins 2- Partenariats p. 42 Actions menées dans les écoles Les chantiers-écoles avec le LPA de Soeix L apprentissage au sein du service ESAT AAPPMA ACCA BIE VI / Projets L aménagement paysager de la Confluence p. 46 Autres projets p. 47 CIAP Giratoire du Gabarn Parking Jéliote Diverses restructurations Création d espaces de jeux à Sègues Patrimoine arboré Biodiversité

5 Le mot du Maire Nichée dans un environnement verdoyant, la Ville d Oloron Sainte-Marie, tout en relief et en enjambement de nos deux Gaves est typée par ses quartiers et par son patrimoine. Les parcs, les jardins, les arbres y occupent une place de choix fort appréciée par les habitants et les touristes. Ces espaces sont une invitation au voyage, une exhortation à la découverte d une cité que la nature n a pas dotée d un véritable centre mais plutôt d une succession de lieux marqués par l histoire des migrations et des métiers. «Amours et fleurs ne durent qu un Printemps» écrivit le Prince des Poètes et Poètes des Princes, Pierre de Ronsard. A l époque de la Renaissance peut-être! Au moins pour ce qui concerne les fleurs, les Oloronais en ont décidé autrement. C est tout au long de l année, dans une perspective durable et selon les méthodes préservatrices de notre environnement que nos spécialistes s attachent à embellir la Ville. Au quotidien, le travail de nos équipes municipales révèle une dimension pédagogique que nos concitoyens intègrent progressivement dans l art de cultiver leur jardin ou leur balcon, leur intimité en somme. C est pour cela, j en suis persuadé, qu en plus d être essentielles dans l équilibre de la biodiversité, les fleurs sont indispensables à l harmonie de nos Villes. Bernard UTHURRY Maire d OLORON SAINTE-MARIE 1 er Vice-Président du Conseil Régional d Aquitaine

6 Présentation de la ville

7 Oloron Sainte-Marie dans son environnement Oloron Sainte-Marie, ville de habitants au pied des Pyrénées et sous-préfecture des Pyrénées-Atlantiques, est située à 32 km au sud de Pau et à 50 km de la frontière espagnole. Elle s est développée grâce à sa situation géographique. «Comme du temps de mes pères les Pyrénées écoutent aux portes Et je me sens surveillé par leurs rugueuses cohortes» Comme nous le rappellent ces vers du poète Jules Supervielle, extraits d un poème dédié à la ville, la chaîne des Pyrénées occupe une place majeure dans le paysage oloronais, servant de toile de fond majestueuse à un décor vallonné et verdoyant. Le relief et l hydrographie jouent un rôle essentiel, car ce sont les vallées encaissées des gaves pyrénéens qui ont déterminé la physionomie de la cité, aux rues tortueuses et en lacets, ainsi que la présence de nombreux ponts et escaliers, nécessaire à l établissement durable de voies de communication. À la confluence des gaves d Aspe et d Ossau, à la croisée des chemins d antan entre estives et plaine, entre Espagne et France, Oloron Sainte-Marie brasse depuis toujours courants humains et savoir-faire qui l ont érigée en terre d accueil historique. Elle a gardé ce caractère d ouverture : on le retrouve dans la physionomie de la ville, ouverte sur trois quartiers, Oloron, Sainte-Marie et Notre-Dame. Oloron Sainte-Marie reste une ville de rencontre, sa zone de chalandise s étend sur tout le piémont oloronais, sur les trois vallées de montagne de Barétous, d Aspe et d Ossau, et sur la vallée de Josbaig. Ville-centre de la Communauté de Communes du Piémont Oloronais (CCPO) (26 communes et près de habitants), Oloron Sainte-Marie n en reste pas moins une ville-nature, riche de ses parcs et jardins, de son patrimoine arboré et de ses abords de gaves. 8

8 Un climat particulier Le climat du piémont oloronais est de type océanique altéré, donc caractérisé, principalement, par la douceur des températures et l humidité. En effet, si l on se base sur les relevés de l année 2012, les précipitations sont de l ordre d environ mm réparties sur 148 jours. De manière générale, à l exception du début d année 2013 qui a été très humide, les précipitations les plus importantes se manifestent au début et à la fin du printemps ainsi qu en automne ; les mois les plus secs étant février et juillet. Ces caractéristiques climatiques ont des incidences non négligeables dans le domaine des espaces verts. En effet, la répartition homogène des précipitations tout au long de l année, cumulée à un climat particulièrement doux, implique une longue période de tonte, allant de mars à octobre, sans discontinuer, du fait de l absence de séche- resses esti- vales prononcées. En outre, les précipitations abondantes du printemps et de l automne, qui coïncident justement avec les périodes de plantation, sont donc très favorables au bon enracinement et à la reprise des végétaux. À cela s ajoute l existence d un autre facteur déterminant : le vent du sud, appelé localement vent d Espagne (effet de foehn), qui peut faire grimper les températures de manière spectaculaire, en plein hiver. Donc, même si le climat oloronais est plutôt globalement doux (fortes gelées relativement rares mais pas exclues), il faut, cependant, tenir compte des forts écarts de températures qui le caractérisent, notamment en hiver. Les végétaux utilisés par les services municipaux dans l aménagement des espaces verts doivent donc être capables de s y adapter. Il est donc fondamental pour appréhender correctement la ville d Oloron Sainte-Marie de bien garder à l esprit qu elle est indissociable du site de son implantation ainsi que du terroir agricole qui l entoure. C est d ailleurs ce qui permet d expliquer l originalité et, par conséquent, la très grande valeur de son patrimoine paysager et surtout l importance de le préserver. 9

9 Histoire Gaston VI Moncade qui avait été excommunié pendant la crise Cathare. En 1080, le vicomte Centulle V restaure les murailles romaines et fonde la cité d Oloron qui sert de base pour la reconquête de l Aragon alors occupé par les Musulmans. Sa charte de «poblacion» permet notamment aux habitants d Oloron d accueillir des activités commerciales (marchés, foires ). La fondation antique : Iluro Durant l Antiquité, Iluro se développe de part et d autre du gave d Aspe, la partie résidentielle se trouve dès le I er siècle sur la rive gauche alors qu un oppidum doté d une enceinte fortifiée se dresse à partir du IV e siècle sur la colline, rive droite. Sa situation sur la voie romaine reliant Dax à Saragosse, lui confère une position commerciale stratégique. En 506, sous le règne d Alaric, roi des Wisigoths, Gratus, le premier évêque d Iluro connu, assiste au fameux Concile d Agde. Les transformations de l époque classique Au XVIII e siècle, l organisation cléricale, longtemps perturbée à cause des Guerres de Religion entre Catholiques et Protestants, est reprise en main par trois évêques issus de la même famille : Joseph de Révol, Jean-François Chastelard de Montillet et François de Révol. On leur doit plusieurs restaurations et constructions : cathédrale, séminaire, église Saint-Pierre. Parallèlement, La ville du vicomte et la ville de l évêque En 1058, l évêque Etienne de Lavedan s installe sur la terrasse alluviale où se trouvait la zone d habitat gallo-romain. Une chapelle dédiée à la Vierge s y dresse alors mais une cathédrale la remplace dès le XII e siècle. Au XIII e siècle, l évêque devient seigneur de Sainte-Marie après être intervenu auprès du pape en faveur du vicomte 10

10 le développement de l artisanat puis de l industrie textile dont le commerce se fait régulièrement avec l Espagne, permet aux intendants royaux de justifier l aménagement de meilleures voies de communication à Oloron et Sainte-Marie. La réunion d Oloron et de Sainte- Marie : l essor de la ville et la création des parcs et jardins La Révolution causa peu de destructions et l importance administrative d Oloron est reconnue par l octroi du statut de sous-préfecture. Toutefois, la ville perd son évêché au profit de Bayonne. Rivales durant huit siècles, il faut attendre le 18 mai 1858 pour que l impératrice régente Eugénie impose la réunion d Oloron et de Sainte-Marie, recréant ainsi l unité originelle d Iluro. L organisation de l agglomération nécessite notamment la construction d un hôtel de Ville dans le quartier actuel de Notre-Dame. C est aussi à partir de cette période que l on commence à prendre conscience à Oloron Sainte-Marie de l importance des espaces verts et de la nécessité de les mettre en valeur, notamment par la plantation de promenades (Place Saint-Pierre (photo 1), Promenade Bellevue, les Angles). C est ainsi qu en 1889 germe l idée de doter de ville d un jardin public (photo 2), ce qui sera chose faite en C est aussi en cette fin de XIX siècle qu un autre fleuron du patrimoine des espaces verts de la ville voit le jour : le Parc Pommé (photo 3). Ensuite, tout au long du XX siècle, les espaces verts se sont développés de manière constante, parallèlement à l extension du tissu urbain. Certains alignements d Acer negundo, de Prunus cerasifera Pissardii ou encore de Robinia pseudoacacia Umbraculifera (Acacia boule) témoignent, par exemple, de l édification de quartiers nouveaux durant les années Mais, c est surtout à partir des années 1990, avec la création, en périphérie de la ville, de zones d activité commerciale, de nouveaux lotissements ainsi que d une rocade (nombreux ronds-points), que les espaces verts ont vu leur surface augmenter de manière considérable. Le centre-ville, quant à lui, a bénéficié au début des années 2000 de l aménagement du parc Bourdeu, qui constitue un espace multifonctionnel et agréable à vivre, au coeur de la cité (parking de la Sous-préfecture, esplanade de l Office de tourisme, berges du gave aménagées)

11 La construction de la ville Une topographie liée à la présence de l eau La complexité du site d Oloron Sainte-Marie (terrasses de plaine alluviale entourées de collines) et la pente de certains versants dictent l organisation spatiale de la ville. La construction des premiers quartiers d habitation ont ainsi suivi le relief existant : sur le plateau, Sainte-Marie, sur la colline, Sainte- Croix et sur les pentes rive droite du gave d Ossau, Notre-Dame. L urbanisation se développe grâce aux Intendants Au XVIII e siècle, la voie reliant Pau est créée et débouche au cœur du Marcadet (quartier de Notre-Dame, actuelle rue Jéliote) alors qu une route est réalisée au bas du plateau de Sainte-Marie pour rejoindre la vallée d Aspe et l Espagne (actuelle rue Adoue). Ce maillage est complété par l ouverture du chemin de Sainte-Marie (actuelle rue Barthou) qui devient rapidement une véritable artère commerciale. Le développement de la ville, autour de son activité artisanale, se fait alors au détriment du quartier Sainte-Croix par lequel il n est plus nécessaire de passer pour rejoindre Pau ou l Espagne. Les ponts, points de passage et d échanges Véritables traits d union entre les principaux quartiers, les ponts ont contribué au développement urbain. Ainsi, la construction du pont d Ossau a permis l implantation pérenne des habitants sur la rive droite du gave. Celui de Sainte-Marie (place de Jaca) est un véritable lien entre la ville du vicomte et la cité épiscopale. Le pont Sainte-Claire, conçu et réalisé par les ateliers Eiffel relie la gare au reste de la ville. Plus récemment, le pont Laclau enjambe le gave d Oloron pour drainer la circulation en marge de la ville, offrant l un des points de vue les plus admirables sur la cité. Les passerelles piétonnes Répondant à de véritables besoins de franchissement sécurisé, la plus ancienne des passerelles piétonnes franchit le gave d Aspe pour rejoindre la principale rue commerçante. Plus en aval, deux passerelles récentes permettent le franchissement des gaves d Aspe et d Ossau pour rejoindre la Confluence sur laquelle se trouve la Médiathèque de Pays. 12

12 Les espaces verts C est au XIX e siècle que l importance des espaces verts est soulignée et valorisée, notamment par la plantation de promenades (Marcadet, Place Saint-Pierre, Promenade Bellevue, Angles ) et l aménagement du jardin public. L arrivée du chemin de fer vers 1883 génère en effet la création d un quartier autour de la gare, c est alors l occasion de créer un jardin public digne de la ville qui souhaite bénéficier d un centre de réunion et d attraction pour les habitants. À l entrée de la ville, le parc Pommé conçu au XIX e siècle, accueille, sur plus de 3,5 hectares, une cinquantaine d essences (cèdre du Liban, ginkgo biloba, lagestroemia, séquoia géant, catalpa, rhododendrons centenaires ) visibles toute l année. 13

13 Présentation de la commune d Oloron Sainte-Marie Fiche d identité de la ville Maire : Bernard UTHURRY Contact : ou Place Georges Clemenceau Oloron Sainte Marie Surface de la ville : ha Habitants : Oloronais et Oloronaises Altitude ville : 216m Cadre végétal : 3 parcs urbains (7,5 ha) 1 parcours santé environ 8 ha 1 plaine des sports 17 ha 159 espaces verts morcelés Arbres : en milieu urbain Forêt communale : ha Espace Natura 2000 urbain : les berges des gaves d Aspe, d Ossau et d Oloron Production florale : annuelles, vivaces, bisannuelles 7 ponts fleuris 250 jardinières 140 jardinières en terrasses de cafés et commerces m 2 de massifs fleuris 14

14 Oloron est constitué en plus de son centre urbain de quartiers ruraux, qui obligent le service technique de disposer de moyens considérables en hommes et matériels pour garantir le maintien du service public : entretien des routes, des abords routiers, gestion de l alimentation en eau, gestion des intempéries Au sein d un même service, Oloron offre au métier de jardinier une grande diversité de fonctions. Dans l absolu un agent peut suivant son affectation travailler sur les abords routiers, la plaine des sports, les petits espaces ou parc urbains ainsi qu au service de la production florale. 15

15 Cadre réglementaire destiné à maintenir le cadre de vie et l attractivité touristique Label «Pays d art et d histoire» La ville d Oloron possède plusieurs outils pour la gestion de son urbanisme et environnement, du patrimoine bâti et paysager. Il s agit en premier lieu du PLU, et notamment du PADD (Projet d Aménagement et de Développement Durable) axé principalement sur la protection des terres agricoles, et donc par un urbanisme basé sur une densification plus que sur un étalement urbain. Le deuxième volet concerne la protection des paysages, des zones naturelles et la limitation de la population aux risques. Enfin le troisième volet concerne le positionnement de la ville pour 2020 par une stratégie de positionnement territorial, une revivification du centre ville. Les deux derniers volets concernent les déplacements et le développement des services à la personne. Les plans et règlements sont disponibles en consultation et téléchargement sur le site de la ville (ZZPAUP, PLU, Règlement local de publicité - RLP-) Plan Local d Urbanisme Après une enquête publique achevée sur un avis positif du commissaire-enquêteur, la Ville d Oloron Sainte-Marie a approuvé son nouveau PLU en conseil municipal le 26 juin À l origine conçu pour accueillir habitants de plus sur notre commune, le PLU prévoit au final un développement raisonné avec un gain de population de 800 personnes. De ce fait, les nouvelles surfaces urbanisables ont été revues à la baisse. La municipalité privilégie l habitat dans le centre-ville. Cela passera d une part par des aides à la réhabilitation de logements existants et des friches urbaines ; et d autre part par des aménagements publics de qualité et une politique de déplacements doux favorables au «bien-vivre» dans le centre-ville. Le PLU réaffirme également le caractère rural de notre territoire en sauvegardant des terres agricoles. À Lanneretonne par exemple, 32 ha anciennement constructibles ont été passés en zones agricoles. À Saint-Pée, un couloir paysager inconstructible a été maintenu. Au passage, la Ville a également suivi les préconisations du Grenelle 2 de l environnement en protégeant ses zones naturelles de forêt et de montagne. Au total, le PLU préserve les équilibres qui caractérisent notre ville. Notre commune conservera son paysage original alternant espaces naturels et urbanisation. Attractivité touristique L Office de Tourisme accueille visiteurs par an. Il poursuit constamment ses efforts pour améliorer la qualité de service sur sa zone : obtention du Label Qualité Tourisme, des labels thématiques (Rando 64, Vélo 64, Pêche 64), Tourisme et handicap, et Destination Touristique d Excellence (Atout France). Par ailleurs, il s est engagé dans le soutien au classement et / ou labellisation de son parc d hébergement pour garantir le meilleur rapport qualité/prix à ses clients. 16

16 Pays d Art et d Histoire La mise en valeur du patrimoine a permis de développer une offre touristique pour retenir le visiteur sur le territoire (création de l Office de Tourisme et son espace scénographique, la Tour de Grède , le Trésor de la cathédrale Sainte-Marie , la crypte Notre Dame , les bornes Parcours Patrimoine /2006, le plan lumière à 2010). La mise en valeur du patrimoine a bénéficié également de financements Monuments Historiques dans le cadre du label Site Majeur d Aquitaine contribuant ainsi à valoriser l image de la ville. Par la suite, Oloron Sainte-Marie a obtenu en 2006 le label Ville d Art et d Histoire, elle est depuis référencée sur l ensemble des guides touristiques. Depuis, Oloron Ville d Art et d Histoire est devenue Pays d Art et d Histoire avec les vallées voisines (Aspe, Barétous, Ossau, Josbaig). ZPPAUP Depuis 2003, la ville est dotée d une ZPPAUP permettant la protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager qui couvre 540 ha divisés en sous-secteurs dont 86 ha en zone historique. Il est d ores et déjà entrepris de transformer cet outil en AVAP (Aire de mise en valeur du patrimoine) afin de prendre en compte le développement durable dans la notion de mise en valeur patrimoniale. Ce document, dont l élaboration devra être terminée avant juillet 2015, entraînera une révision du PLU qui devra à son tour prendre en compte les notions de développement durable (PLU grenelle). À son tour, le règlement local de publicité sera révisé, permettant une cohérence entre l ensemble des documents de gestion et de planification sur la ville d Oloron Sainte Marie. L opération façades 17

17 Présentation des éléments majeurs du patrimoine vétégal 19

18 Parcs et jardins La ville d Oloron Sainte-Marie dispose de quatre jardins. Le Parc Pommé Ce grand parc arboré se situe à l entrée de la ville, au nord de la route de Pau. Dans cet espace de m², on dénombre 383 arbres de 34 variétés différentes, qui sont pour certains des arbres remarquables, notamment un bouquet de hêtres magnifiques. Le Jardin public L idée de doter Oloron Sainte-Marie d un jardin public remonte à 1889, avec l acquisition d un terrain, en parallèle de la création du quartier de la gare. Ce jardin, dont la surface totale est de m 2, comprend m 2 de pelouses, 475m 2 de massifs en fleurs et arbustes et 8 703m 2 de surface minérale. La palette végétale se traduit par des alignements de platanes (93 au total) de 27m de haut taillés en «rideaux», des massifs à fleurs annuelles et bisannuelles, des conifères et des caduques isolés, et des arbustes et des ifs, taillés en «topiaires». Pour ce qui est du fleurissement, une surface de 470m 2 est animée par 18 massifs de fleurs colorées. Deux fleurissements sont réalisés : un en mai-juin avec des plantes annuelles et un en novembredécembre avec des plantes bisannuelles, qui donnera un effet maximal aux mois de mars et d avril. 20

19 Le parc Bourdeu Parc contemporain créé en 2001 d une surface de 1,5 ha. Ce site est aujourd hui l un des deux espaces verts les plus fréquentés de la commune avec le Jardin public. Le point fort de l aménagement de ce site a consisté à la mise en forme des rives du gave. À l origine, il s agit d une forte pente composée de ripisylve et de broussailles. Il a fallu dégager le site, creuser des allées pour créer des accès en bord de gave. Au final, le paysage a été modifié de façon spectaculaire. Le service a choisi de lui attribuer un entretien différencié : le bas de la pente est très naturel, la partie supérieure est plus agencée et entretenue.... et les pentes de Bourdeu aujourd hui, un lieu propice à la promenade Les pentes de Bourdeu au début de leur aménagement... Le Jardin Médiéval Aménagement conçu et réalisé entièrement par le service espaces verts en À l arrière de la Maison du patrimoine, le Jardin Médiéval est un petit havre de paix. Agencé comme un jardin de cloître, il symbolise le Paradis. Le jardin se décompose selon une architecture typique des jardins du Moyen-Âge. C est un espace rectangulaire de 9m63 sur 8m50. Il est divisé par deux allées en croix, recouvertes d un gravier blanc, qui déterminent à leur tour quatre parcelles de 9m², elles-mêmes subdivisées en neuf carrés d 1m². Les quatre parcelles de culture sont légèrement surélevées et délimitées par une bordure en osier tressé. Sur chacune de ces parcelles, les plantes sont disposées sur neuf carrés de façon symétrique par rapport au centre. Au milieu, s élève une plante plus haute. Au centre, se trouve une fontaine en grès d Espagne, indispensable à la vie du jardin. À coté du jardin, s ouvre un petit espace de 19 m² planté de pelouse et orné d une clôture. Le visiteur accédera dans ce lieu de repos et de contemplation par un portique en bois. Une banquette, réalisée d après l imagerie médiévale, est confectionnée avec de la terre pilée engazonnée, maintenue par un plessis de branches de noisetiers, surmontée d un portique sur lequel s enlacent des rosiers blancs et rouges. Un espace fruitier y a été aménagé. 21

20 Patrimoine arboré Oloron Sainte Marie peut s enorgueillir de posséder la deuxième forêt communale du département des Pyrénées Atlantiques, d une superficie de hectares. On y rencontre une grande majorité de Chênes et de Hêtres, mais aussi chose beaucoup plus rare et originale, des Tulipiers de Virginie, qui se sont très bien acclimatés en Béarn. D ailleurs, ces tulipiers de Virginie d Oloron ont attisé la convoitise du parfumeur Chanel qui se sert de l extrait de leurs feuilles dans la composition d un lait démaquillant, pour leur «effet purifiant et désincrustant contre la pollution atmosphérique et contre les polluants présents à l intérieur d atmosphères confinées». Le Patrimoine arboré du centre-ville d Oloron Sainte-Marie compte arbres inventoriés dont feuillus de 57 variétés et 251 conifères de 24 variétés. De nouvelles plantations viennent régulièrement compléter ce patrimoine. Le service est particulièrement sensible à la gestion du patrimoine arboré qui dispose encore 9 ans après l inventaire de 2004, d alignements emblématiques à sécuriser et donc à remplacer. L année 2012 a permis le renouvellement de l alignement des tilleuls Tomentosa dans le Parc Pommé ainsi que celui de l espace de la JAO quartier Notre Dame. Malgré le besoin de sécurité, la population reste très attachée à son patrimoine, nous devons faire preuve de communication et de pédagogie pour démontrer l intérêt de renouveler des sujets dépérissants et garantir un patrimoine aux générations futures. 22

21 Les espaces verts de proximité Depuis 2004, le service des espaces verts est sectorisé, permettant aux jardiniers du service fleurissement d être responsables d un territoire comprenant au moins une école, des espaces de type catégorie 1 qui doivent être parfaitement entretenus et des espaces de catégorie 2 dont la fréquence d intervention est moindre (lotissement par exemple). Le service technique crée des points de fleurissement ponctuels dont l entretien reste à la charge de la population, permettant ainsi de diminuer les coûts d entretien tout en favorisant l embellissement des quartiers excentrés. Le service réalise un aménagement au cimetière de Saint-Pée. 23

22 Présentation des moyens disponibles à l entretien des espaces 25

23 La restructuration des services et l organigramme SERVICES MUNICIPAUX (détail organigramme) * CTM Phillippe RASAL Assistantes Monique PALAS Christine LESPONNE PATRIMOINE BATI André LARRIEU Maintenance Bâtiment Gérard LABAN (maçonnerie) PATRIMOINE V.R.D. Jean-Louis VINAO Maintenance Voirie rurale Fabien LACAZETTE RESSOURCES Geneviève LUNA Garage EXPLOITATION Jean IRIART Mobiliers et signalisations Christophe BERGES ENVIRONNEMENT David LADEUIX Propreté de la Ville Paul BERGES FLEURISSEMENT / PRODUCTION Jean Marie BISCAY Jardin Public Stéphan CASSAGNEAU EAU / ASSAINISSEMENT Frédéric BOY Maintenance Assainissement Gérard PUCHEU Thierry LENDRES (peintre) Michel CASTILLON Alain ARROSERES Eric LASSALLE Jean Philippe BELLEGARDE Jean Yves BOURDA Clément SUPERVIE Alfred ARTERO (plombier) André GAROS Serge STIOPHANE Christian DESOLE Jean Pierre LAFFATIGUE Michel CAILLY Dominique LAPERNE Nicolas ALCORTA (menuisier) Maintenance Voirie Urbaine Didier SUBERCAZE Magasin Frédéric POCQ Francis GARAIG Flavien CAMOU-JUNCAS (apprenti) Jacques MULDERMANS Didier LAPERNE (Maintenance Générale) Emile ETCHECOPAR Joël BARLET (magasinier) Intervention n vert Jean DESPERBEN Jean Marc LASSALLE Quentin CHILINDRON (apprenti) Maintenance AEP Production François IDOIPE Maintenance Eclairage public Didier LOUSTAU/Bernard SANCHEZ André HEUGAROT Daniel DUHAU Sainte Marie Olivier ORENSANZ JP BIANCALANA Yvan VERSAILLES Evenement, logistique, transport Michel DEYRIS André CASTILLON Régis FAUSTIN 1 recrutement Philippe RINGUET-CAMARDOUN Christophe CASENAVE Serge PRAT Stéphane LAHUT Maintenance AEP réseaux Gilles GREGOIRE Maintenance Electricité Patrick SERVAT Emmanuel MOLINA (Electricien) Emmanuel BLANC Pierre NABERES Alexandre ERIZE (apprenti) Gilles CONDADO Daniel LASSALLE Notre Dame José TOLOSANA STEP Arnaud ARHONDO/Hugues SERVAT Patrick FELIX Sébastien LABORDE Bernard PULVINET Philippe VILLANUA Terrains de sports Gilbert DOMECQ Luis ARIZTEGUI Marc CECCHINEL (apprenti) Production serres Pascal POEY Michel SAFFON Romain LAMAZOU Paul TUS Parcours de santé Stéphane MONTHEIL Angélique CARJUZAA (apprentie) Thomas CLAVERIE (apprenti) Julien LALANNE (apprenti) Patrick LANASPA Jean-Bernard BETOUEIG Prairies Guillaume LAHUT Jean Louis MURCUILLAT Jean-François CRUZALEBES Jean Claude COARASA Afin de rendre un meilleur service aux citoyens, la mairie s est dotée d une nouvelle organisation, fin Les services ont été remaniés de façon à simplifier leur fonctionnement global, à favoriser la capacité de proposition et d anticipation des agents, à mieux écouter les besoins du citoyen, et à permettre à la collectivité de s adapter aux évolutions de son environnement. Le service des espaces verts a été scindé en deux secteurs d activités : le fleurissement, comprenant la production florale, et l environnement. 26

24 Le service fleurissement et production Jean-Marie Biscay gère une équipe d une douzaine de personnes, comprenant les apprentis, auxquels il faut ajouter les stagiaires et les emplois saisonniers. Les principales missions du service sont la tonte, la taille des arbres, arbustes et haies, le fleurissement et la propreté. Le fleurissement s effectue sur de nombreux espaces, ronds-points, espaces verts, espaces publics, écoles, crèches, ponts, etc. À la différence du service environnement qui pratique l entretien différencié, le service fleurissement et production s adapte à des travaux de 1 ère catégorie, c est-à-dire un entretien intensif. Ce type d entretien est réservé aux espaces de centre-ville qui nécessitent de présenter en permanence un aspect soigné irréprochable. Le fleurissement s effectue grâce au travail réalisé dans les serres (lire ci-dessous). On compte deux fleurissements par an, des annuelles en été et des bisannuelles à l automne ou l hiver, auxquels il faut ajouter les chrysanthèmes et d autres implantations de type graminées. En matière de fleurissement, il faut suivre les évolutions constantes. La tendance actuelle est aux vivaces, qui restent plus longtemps en place et que la Ville développe en production, mêlées à des graminées qui apportent une touche de légèreté et de naturel aux massifs et qui se révèlent de surcroît peu consommatrices en eau et d un entretien facile. Le suivi de ces tendances a donc permis une économie pour la collectivité, notamment en terme de plants produits en serre, qui sont passés de pour l été à environ Rendre une ville agréable à vivre exige une attention tout au long de l année et une programmation des fleurissements. Ainsi, en janvier, les bisannuelles sont en place. Dès février, elles ouvrent leurs fleurs et les bulbes se préparent jusqu en avril. A partir de mars, la notion paysagère dans la ville est renforcée par le fleurissement des arbres. Mai et juin marquent l installation des annuelles dont on profite tout l été. Le feuillage automnal prend le relais en septembre et octobre, avant de laisser la place, en novembre, aux chrysanthèmes. Ces alternances de couleurs et d odeurs dans la ville, tout au long de l année, sont renforcées par la toile de fond vivante que forme la chaîne des Pyrénées. Le maintien de la propreté est également un volet très important. Dans les zones les plus exposées que sont le Jardin public (2,5 ha) et le parc Bourdeu (2 ha), un entretien quotidien est indispensable. Ces deux sites comptent une trentaine de poubelles, et il faut aussi assurer le ramassage des détritus au sol. Enfin, le service s occupe aussi d aménagement paysager et de création de massifs. Par exemple, les agents ont repris le massif entourant la villa Bourdeu (Office du tourisme) en l aérant et ils ont créé dernièrement le massif devant la terrasse du restaurant le Loft. Ils se chargent également de remplacer les plantes qui ont atteint le seuil de vieillesse et qui dépérissent, sans toutefois reproduire les espaces à l identique. 27

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2 Aménagement et gestion des espaces verts pour produire, sous contraintes réglementaires, des bouquets de services écosystémiques : Témoignage de la ville de Rennes MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

AVP AVANT PROJET. Aménagement d un square à Gignac la Nerthe. Sommaire: -Etat des Lieux -Intention Urbaine -Espaces -Projet

AVP AVANT PROJET. Aménagement d un square à Gignac la Nerthe. Sommaire: -Etat des Lieux -Intention Urbaine -Espaces -Projet Comacac o AVANT PROJET d un square à Sommaire: -Etat des Lieux -Intention Urbaine -Espaces -Projet ESQ s un square Comacac o ADRESSE: Place de la maire 13180 MO : Gignac la Nerthe ARCHITECTES: Francois

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie Erdréa Nantes - Erdre-Porterie Un nouveau quartier au bord de l Erdre Une certaine douceur de vivre Nantes, en liaison directe avec les rives du site classé de l Erdre, l éco-quartier Erdre-Porterie, au

Plus en détail

Visite inaugurale du quartier Saint-Joseph rénové

Visite inaugurale du quartier Saint-Joseph rénové Dossier de Presse Mai 2013 Visite inaugurale du quartier Saint-Joseph rénové Contact presse : Ville de Haguenau Direction de la Communication Anne Constancio 03 88 90 68 64 anne.constancio@haguenau.fr

Plus en détail

Dossier de Presse. Novembre 2014. Concours des. Fleuris 2014 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME BEARN PAYS BASQUE

Dossier de Presse. Novembre 2014. Concours des. Fleuris 2014 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME BEARN PAYS BASQUE Dossier de Presse Novembre 2014 Concours des Villes, Villages et Maisons Fleuris 2014 2, allée des Platanes 64100 Bayonne Contact Cécile Rougier Tél. 05 59 30 91 31 Email c.rougier@tourisme64.com www.presse.tourisme64.com

Plus en détail

Chantepie 2013 «Zéro Phyto»

Chantepie 2013 «Zéro Phyto» Chantepie 2013 «Zéro Phyto» 1 Une évolution maîtrisée vers le «Zéro Phyto» 2 Une règlementation de plus en plus contraignante 3 Un outil d accompagnement : Le Plan de Désherbage 4 Les alternatives mises

Plus en détail

LA MAISON DE LA BARTHE

LA MAISON DE LA BARTHE NOUVEL ESPACE MUNICIPAL LA MAISON DE LA BARTHE La nature en cœur de ville DOSSIER DE PRESSE Dossier de Ouverture presse décembre mars 2014 2013 www.dax.fr www.dax.fr SOMMAIRE Le poumon vert du cœur de

Plus en détail

Dossier de presse >>> Sauvegarde du patrimoine environnemental de l Université d Avignon - Octobre 2007

Dossier de presse >>> Sauvegarde du patrimoine environnemental de l Université d Avignon - Octobre 2007 SOMMAIRE 1. En quelques mots 2. Etat des lieux 3. Projet de réhabilitation 4. Planning de réalisation des travaux 5. Contacts et ressources presses L Université d Avignon et des Pays de Vaucluse dispose

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère DESCRIPTION DU PROJET Le jardin de la cure, planté de quelques très beaux arbres remarquables, témoigne de l élégance discrète des propriétés de notables d autrefois. La commune a le souhait de préserver

Plus en détail

Règlement du label EcoJardin

Règlement du label EcoJardin Règlement du label EcoJardin ARTICLE LIMINAIRE De plus en plus de gestionnaires d espaces verts publics et privés s engagent dans la réduction de l impact environnemental de leurs pratiques mais ces changements,

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

Ordonnance sur les parcs d importance nationale

Ordonnance sur les parcs d importance nationale Projet du 0 janvier 007 Ordonnance sur les parcs d importance nationale (Ordonnance sur les parcs, OParcs) du... Le Conseil fédéral suisse, vu les art. k et 6 de la loi fédérale du er juillet 966 sur la

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions CHAPITRE 8 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES TEMPORAIRES 8.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Les constructions et usages temporaires sont des constructions et usages autorisés pour une période de

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Bienvenue à Central parc, votre nouveau quartier nature et "éco-logique"! Situé

Plus en détail

Les Jardins du fleuriste

Les Jardins du fleuriste Les Jardins du fleuriste Un jardin de plantes rares Intégrés dans les parcs et jardins royaux de Laeken et propriété de la Donation royale, les Jardins du fleuriste ont été récemment rénovés par Bruxelles

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS ZONE APPLICABLE : C-308 Ce secteur est caractérisé par un tissu urbain espacé, constitué de bâtiments isolés et d une architecture d exception. La zone est

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

nous préparons l avenir

nous préparons l avenir Ensemble, nous préparons l avenir Une situation contrainte Entre l aéroport et le lac, le développement de Saint-Aignan-de-Grandlieu est soumis à des règles strictes. Commune périurbaine du sud-ouest de

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

BIENVENUE A ATHIS DE L ORNE

BIENVENUE A ATHIS DE L ORNE CONCOURS DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS VILLE ET VILLAGE FLEURIS 25 AOUT 2010 BIENVENUE A ATHIS DE L ORNE ATHIS DE L ORNE Notre commune : Athis de l Orne, chef lieu de Canton. Département : Orne (61430)

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières Conférence de presse du 25 octobre 2010 > Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Crédit : Estelle BILLIOTTE, Agence JOLY&LOIRET, Le Grand Parquet FONTAINEBLEAU Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Les bonnes raisons d utiliser les feuillus dans la réalisation

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

Carte Communale Saint-Ennemond

Carte Communale Saint-Ennemond Carte Communale Saint-Ennemond La Carte Communale en bref Le ou les documents graphiques délimitent les zones où les constructions sont autorisées (zones C). A l extérieur des zones C, les constructions

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

MONTSALIER. Création d une espace public. Réaménagement de la place centrale. Un enjeu prioritaire

MONTSALIER. Création d une espace public. Réaménagement de la place centrale. Un enjeu prioritaire Equipement Commerce Espace public Parking Jeux boules Jardins Champ prairie Point de vue Enjeux Prioritaire / Ultérieur Aménagement urbain Création de logement Situation des projets Les enjeux d aménagement

Plus en détail

LA VALORISATION ECONOMIQUE des PATRIMOINES PATRIMOINES. Un nouveau modèle pour notre territoire LEADER THUR DOLLER 2009-2015

LA VALORISATION ECONOMIQUE des PATRIMOINES PATRIMOINES. Un nouveau modèle pour notre territoire LEADER THUR DOLLER 2009-2015 LEADER THUR DOLLER 2009-2015 1. UTILISER LES RICHESSES DE NOTRE TERRITOIRE POUR CONSTRUIRE NOTRE AVENIR LA VALORISATION ECONOMIQUE des PATRIMOINES Un nouveau modèle pour notre territoire 2. INNOVER POUR

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

Le Bassin d Arcachon : un art de vivre

Le Bassin d Arcachon : un art de vivre Côté Bassin Au cœur du Bassin, la jetée d Andernos-les- Bains ANDERNOS Au bord du Bassin, à égale distance entre Bordeaux, Arcachon et le Cap-Ferret, la ville s étend sur 2000 hectares dont 1000 de forêt.

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

CRÉATION DE BUREAUX Etude préalable SIVOM de RIEUX Commune de SALLE SUR GARONNE

CRÉATION DE BUREAUX Etude préalable SIVOM de RIEUX Commune de SALLE SUR GARONNE CRÉATION DE BUREAUX Etude préalable SIVOM de RIEUX Commune de SALLE SUR GARONNE Stéphane COUDERC AVRIL 2011 Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de la Haute-Garonne 1, rue Matabiau-31

Plus en détail

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Personnes présentes lors de la réunion : Compte rendu de la réunion 14 du 16 mai 2014 Réunion thématique «Urbanité - logements» n 2

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

PROMENADES EN BEAUJOLAIS

PROMENADES EN BEAUJOLAIS PROMENADES EN BEAUJOLAIS ENVIRONNEMENT BEAUJOLAIS TERRITOIRE FAMILLE TRANSPORTS ENVIRONNEMENT QUALITÉ DE VIE VÉLO DE PARILLY ÀvéloVÉLO BEAUJOLAIS SUR VOIE BALLADE VERTEDÉCOUVRIR PROMENADE ENVIRONNEMENT

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous 1 2 La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous Connue au-delà des frontières pour son illustre fromage, la vallée de Munster entend bien le mettre à

Plus en détail

Adoptez le réflexe feuillus!

Adoptez le réflexe feuillus! Adoptez le réflexe feuillus! Crédit : Chloé de la Chaise Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur FEUILLUS D EXTÉRIEUR Châtaignier I Chêne I Frêne I Robinier Châtaignier I Chêne I Frêne

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Le projet proposé veut répondre à cette problématique et pour cela, plusieurs critères entrent en jeu.

Le projet proposé veut répondre à cette problématique et pour cela, plusieurs critères entrent en jeu. ! BSA726 La lutte contre l étalement urbain est le principal défi urbanistique d aujourd hui. Communes, élus, professionnels, investisseurs, architectes /urbanistes et paysagistes, doivent travailler ensemble

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Jardins familiaux à Angers

DOSSIER DE PRESSE Jardins familiaux à Angers DOSSIER DE PRESSE Jardins familiaux à Angers Conférence de presse du 9 juin 2010 > Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail