CONSEILS AUX VOYAGEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEILS AUX VOYAGEURS"

Transcription

1 CONSEILS AUX VOYAGEURS Vous devez prochainement partir en mission à l étranger Au cours de votre séjour, vous pouvez être confronté à différents risques : risques infectieux : paludisme, diarrhées, hépatites, bilharziose, maladies sexuellement transmissibles risques physiques : - liés aux activités de loisirs et de travail : traumatismes, accidents du travail, accidents de la route - liés aux conditions climatiques : chaleur, froid - liés aux morsures d animaux : scorpions, serpents, araignées, animaux errants risques liés aux conditions particulières de séjour : altitude Ces risques dépendent du pays de destination, des conditions de travail et de séjour et de la durée de la mission. Il est indispensable de les connaître avant votre départ car des mesures simples vous permettront d éviter bien des désagréments. 1 - LES VACCINS AVANT LE DEPART Assurez-vous suffisamment à l avance que vous êtes à jour pour les vaccins recommandés en fonction des pays. Ne pas oublier de vous munir de votre carnet de vaccination (à conserver avec votre passeport) où seront consignées les vaccinations suivantes : DTPolio : recommandés quel que soit le pays Coqueluche et rougeole : Risque à évaluer au cas par cas par le médecin vaccinateur Fièvre Typhoïde, Hépatites A et B recommandées en fonction des conditions de séjour et de durée pour les pays d Asie, d Afrique, d Amérique Centrale et du Sud Fièvre jaune recommandée et parfois obligatoire pour l Afrique sub-saharienne, l Amazonie, la Guyane Méningite : obligatoire pour l Arabie Saoudite, recommandée en zones sahéliennes ou endémiques en fonction des conditions d épidémie et de la durée du séjour (contacts étroits et prolongés avec la population locale). 1

2 Cas particuliers : Rage, encéphalite japonaise pour certains pays uniquement et selon les risques d exposition Toutes ces vaccinations peuvent être réalisées par votre médecin sauf la vaccination contre la fièvre jaune et les cas particuliers (centres agréés). 2 - LA TROUSSE A PHARMACIE Elle permet de faire face aux petites plaies et blessures et d éviter toute complication. Cette liste est indicative et donc à adapter au type de séjour et à vos besoins (source : BEH juin 2006) Petit matériel : instruments, pansement, hygiène générale : - Thermomètre incassable ; - Epingles de sûreté ; - Pince à épiler ; - Une paire de ciseaux - Pansements adhésifs et ruban adhésif (type URGOPORE ) - Compresses stériles - Sutures adhésives (stéri-strip); - Bande de contention ; - Antiseptique oculaire (conditionnement monodose) ; - Antiseptique cutané en doses unitaires - Sérum physiologique en doses unitaires - Désinfection des eaux de boisson (type MICROPUR ou AQUATABS ) - Crème solaire ; - Crème pour les brûlures ( Biafine); - Gel ou solution hydroalcoolique pour l hygiène des mains ; - Set de matériel à usage unique (aiguilles, seringues, matériel à suture ) (+ certificat bilingue français/anglais à l intention des contrôles douaniers) ; - Préservatifs (norme NF). - Chapeau ou casquette de couleur claire Médicaments utiles : Protection contre le paludisme : - Répulsif contre les moustiques type INSECT ECRAN PEAU ; - Insecticides type INSECT ECRAN TISSU - Traitement antipaludéen à usage préventif sur prescription médicale (voir plus loin). - Antalgique et antipyrétique (le paracétamol est préférable) ; - Antidiarrhéique; - Antiémétique si nécessaire (pour le mal des transports) ; Votre traitement habituel, en quantité suffisante pour couvrir toute la durée de votre séjour et plus, à garder dans votre bagage à main. Vous munir de la prescription médicale correspondante (éventuellement traduite en anglais) 3 - DIVERS En cas de long séjour, un examen médical avant le départ est recommandé si vous avez plus de 50 ans, ou si vous êtes atteint d une maladie chronique (maladie cardiaque, diabète, asthme etc.) ou encore en cas de séjour en altitude. 2

3 Une visite chez le dentiste peut également être utile (pour ne pas gâcher votre séjour avec «une rage de dent» ou si vous prévoyez de faire de la plongée) Prévoir une paire de lunettes correctrices de rechange pour les porteurs de lunettes de même qu une paire de lunettes de protection solaire PENDANT LE VOYAGE EN AVION En cas de rhume, un décongestionnant nasal peut être utile. En cas de troubles veineux préexistants, le port de bas ou de chaussettes de contention veineuse est recommandé ainsi que la marche régulière dans l avion (afin de prévenir tout risque de formation de caillots sanguins). L application d une crème répulsive sur la peau (en cas de risque de paludisme) ou de crème solaire peut s avérer nécessaire dès la descente de l avion. REGLES D HYGIENE GENERALE PENDANT LE SEJOUR Respecter les règles d hygiène générale et spécifiques au pays visité : Se laver régulièrement les mains à l eau et au savon ou avec un produit désinfectant (solution hydro alcoolique) Consommer des boissons encapsulées, de l eau traitée, thé et café chauds, lait pasteurisé. Consommer des aliments bien cuits et chauds (viandes, poissons, fruits et légumes), ou des fruits et crudités pelés par vos soins. Éviter de consommer des glaçons, de l eau non traitée, des aliments crus, des fruits de mer, des laitages.. 1 RISQUE INFECTIEUX 1-1.Maladies transmises par les piqûres de moustiques Prévention générale *Sortir avec des vêtements couvrants ( pantalon et chemise à manches longues) imprégnés d insecticides (ex : INSECT ECRAN TISSU ) et appliquer sur les parties découvertes une crème anti-moustique (ex : INSECT ECRAN PEAU ) à renouveler régulièrement. *Dormir sous une moustiquaire imprégnée d insecticide avec un diffuseur d insecticide dans la pièce Maladies pour lesquelles il n existe pas de vaccins : Le PALUDISME (ou malaria) C est le risque le plus fréquent. Le moustique (anophèle) pique le soir dès le coucher du soleil. Le paludisme est endémique dans la plupart des régions tropicales et subtropicales d Afrique, d Asie et d Amérique. 3

4 Le principal signe est la fièvre accompagnée de sueurs, maux de tête, courbatures, troubles digestifs. La crise de paludisme peut survenir de 8 jours à 6 mois après un séjour en pays impaludé. Il faut consulter immédiatement un médecin ou un centre spécialisé pour les maladies tropicales de façon à faire le diagnostic et à commencer le traitement. la prévention contre le paludisme associe des mesures de protection contre les piqûres de moustiques ( voir plus haut prévention générale) et la prise d un médicament anti-paludéen. Le traitement préventif anti-paludéen : Sur prescription médicale uniquement, il sera choisi en fonction de la durée du séjour et de la zone géographique. Le médicament prescrit est débuté la veille ou le jour du départ, poursuivi pendant toute la durée du séjour et doit être maintenu 1 à 4 semaines après le retour en fonction de l antipaludéen choisi. Aucun traitement préventif, même correctement suivi, ne garantit à 100% l absence de crise de paludisme, mais il en réduit considérablement le risque. En conséquence, toute fièvre ou fatigue anormale survenant pendant le séjour et dans les mois suivant le retour doit vous amener à consulter rapidement. La DENGUE Elle se rencontre en Asie, en Océanie, dans le sous continent indien, dans les Caraïbes et en Amérique du Sud Le moustique (Aedes) peut piquer durant la journée ou tôt le soir. La maladie se manifeste par de la fièvre et des courbatures, voire des hémorragies dans les formes graves. Le traitement repose sur la prise de paracétamol. (Il faut éviter l aspirine) et l hospitalisation en cas de saignements. LE CHIKUNGUNYA Maladie virale transmise à l homme par l intermédiaire de moustiques de genre Aedes, il sévit en Afrique, Asie, et Océan Indien. La maladie se manifeste 4 à 7 jours après la piqûre infectante, par l apparition d une fièvre élevée, associée à des maux de tête et d importantes douleurs musculaires et articulaires touchant les extrémités et qui peuvent persister plusieurs semaines ; Une éruption cutanée est possible ainsi que des saignements des gencives. Il peut aussi passer inaperçu. Le traitement est uniquement symptomatique (antalgiques et anti-inflammatoires). Evolution favorable sans séquelles Maladies pour lesquelles il existe un vaccin : La FIÈVRE JAUNE Elle est répandue en Amérique du sud dans les zones forestières, en Afrique subsaharienne ; L incubation est de 3 à 6 jours après la piqûre de moustique. La maladie se manifeste par un syndrome pseudo grippal. La forme aiguë est mortelle dans 20 à 60% des cas. La vaccination est obligatoire pour se rendre dans certains pays. Elle est réalisée dans un centre agréé dix jours au minimum avant le départ. 4

5 L ENCÉPHALITE JAPONAISE Elle est plus rare et sévit en Asie, dans les zones rurales. La maladie commence par un état grippal qui peut évoluer vers des troubles de la conscience, des paralysies voire un coma. Le vaccin, réservé aux séjours de longue durée (supérieurs à 4 semaines), est pratiqué dans des centres agrées pour les vaccinations internationales Maladies transmises par morsure d animal Ex : Le tétanos, la rage, la leptospirose, la maladie des griffes du chat Les vaccinations nécessaires doivent être mises à jour avant le départ : tétanos, et éventuellement rage et leptospirose si les conditions de séjour le justifient. Sur place, porter les protections nécessaires : chaussures fermées, pantalon long. Vérifier l intérieur des chaussures avant de se chausser et les déposer en hauteur. Secouer les habits, draps, sacs de couchage avant usage Maladies transmises par contact avec des volatiles LA GRIPPE AVIAIRE C est une maladie virale animale qui peut se transmettre à l homme lors de contacts fréquents et intensifs avec des sécrétions respiratoires et des déjections d animaux infectés. (Virus de type A H5N1) Elle se manifeste par une infection respiratoire aigue sévère, d évolution souvent fatale. La maladie ne se transmet pas d homme à homme actuellement. Recommandations : Respecter les règles d hygiène générale et les recommandations émises par les autorités sanitaires locales. Eviter tout contact avec les volailles vivantes ou mortes : Ne vous rendez pas dans des élevages industriels ou familiaux et sur les marchés aux volailles ou aux oiseaux Ne manipulez pas de cadavres ou de déchets d oiseaux Evitez tout contact avec une surface souillée par des fientes de volailles ou des déjections d animaux ; Ne pas consommer de volailles ou de produits à base d œufs insuffisamment cuits ; il est préférable de cuisiner du poulet prêt à la cuisson ( déjà vidé, déjà plumé) A votre retour : Si vous avez été en contact avec des personnes atteintes de la grippe ou avec des volailles vivantes ou mortes non cuites ET si vous ressentez dans les 10 jours suivants votre retour, les signes d un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires ou articulaires, toux, difficultés respiratoires, il est indispensable de consulter SANS DELAI un médecin 1-4. Maladies transmises par les boissons et l alimentation Les aliments, s ils sont souillés, peuvent transmettre de nombreuses maladies : Diarrhée, Typhoïde, Choléra, Hépatite A et E Des vaccins existent contre certaines d entre elles (Typhoïde, Hépatite A ) 5

6 Les règles d hygiène s imposent sur place : Éviter de consommer des glaçons, de l eau non traitée, des aliments crus, des fruits de mer, des laitages.. Consommer des viandes, poissons bien cuits et chauds, des fruits et crudités pelés par vos soins, des fruits et des légumes cuits, des boissons encapsulées, de l eau traitée, thé et café chauds, lait pasteurisé. Se laver les mains (solution hydro alcoolisée) 1-5. Maladies transmises par pénétration cutanée La transmission à l homme se fait par pénétration cutanée (même sur une peau saine) du parasite ou de la bactérie, soit au cours d une baignade en eau douce chaude et stagnante (bilharziose, leptospirose), soit en marchant pieds nus (larva migrans transmise par les déjections de chiens). LA BILHARZIOSE Maladie parasitaire essentiellement répandue en Afrique et dans des zones limitées d Amérique du sud, du Moyen-Orient et d Asie. 15 à 30 mn environ après la baignade apparaissent des signes d irritation cutanée (démangeaisons, rougeurs) puis peuvent apparaître de manière variable (selon l espèce en cause) un syndrome grippal, des diarrhées sanglantes, la présence de sang dans les urines ou une atteinte du foie. La prévention consiste à proscrire les baignades en eau douce y compris dans les rivières. LA LEPTOSPIROSE Maladie bactérienne transmise par les urines de rongeurs infectés, principalement les rats. La maladie ne se contracte pas uniquement dans les pays tropicaux puisqu elle est également présente en France (baignade dans les lacs et rivières, travaux dans les égouts). Les symptômes suivants peuvent être ou non associés : syndrome pseudo-grippal accompagné d un ictère (jaunisse) 5 à 10 jours après le début de la maladie, syndrome hémorragique, parfois insuffisance rénale. Il existe des formes mortelles d où l intérêt de commencer un traitement le plus précocement possible. Protection : gants, bottes, vaccin Transmission inter humaine : Par voie respiratoire La transmission se fait par les petites gouttelettes de salive - Tuberculose - Méningite, - Diphtérie - SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) d origine virale. Par voie sexuelle La maladie peut se transmette au cours de rapports sexuels non protégés. - Sida - Hépatite B 6

7 - Autres maladies sexuellement transmissibles : syphilis, gonorrhée (populairement appelée «chaude-pisse»), crêtes de coq, Un seul vaccin est disponible, celui contre l hépatite B sinon, la seule prévention efficace reste l utilisation du préservatif. Par voie sanguine La transmission peut se faire par contact, sur une plaie, avec le sang d une personne contaminée mais également par une piqûre avec du matériel non stérile ou au cours d une transfusion. Il faut refuser toute injection faite avec du matériel non stérile ainsi que toute transfusion. Prévoir dans ce cas un rapatriement sanitaire. - hépatites B et C - Sida 1 I RISQUE PHYSIQUE Conditions climatiques : Soleil et chaleur Se protéger du soleil (vêtements couvrants, chapeau, lunettes, crème écran total) et s hydrater suffisamment (avec adjonction de sel en cas de transpiration importante). Attention à certains médicaments qui peuvent être photosensibilisants Traumatismes Accidents de la route Otites et barotraumatismes 11-3.Morsures et piqûres d insectes ou d animaux : scorpions, serpents, araignées, animaux errants Séjours en altitude Pour un séjour prévu à une altitude supérieure à 2500 mètres une consultation spécialisée peut être envisagée (Hôpital Avicenne 125, rue de Stalingrad BOBIGNY tel : ) AU RETOUR Vous devez impérativement poursuivre votre traitement préventif contre le paludisme (entre 1 et 4 semaines après le retour suivant le médicament prescrit). Si, dans la grande majorité des cas, le séjour s est passé sans problèmes, l apparition de certains symptômes doit cependant vous inciter à consulter sans tarder : fièvre, diarrhée persistante, problèmes de peau, «jaunisse», troubles urinaires, difficultés respiratoires.un «bilan de santé» n est pas nécessaire au retour sauf en cas de séjour prolongé dans de mauvaises conditions. 7

8 ADRESSES UTILES CONSULTATIONS DE MALADIES TROPICALES ET VACCINATIONS Centre hospitalier de Bicêtre Hôpital de la Pitié Salpétrière 78, rue du Général Leclerc 47, Bd de l hôpital Le Kremlin-Bicêtre Cedex Paris Tél. : Tél : Centre hospitalier intercommunal Hôpital des armées Bégin 40, allée de la Source 69, avenue de Paris Villeneuve-Saint-Georges Saint-Mandé Tél. : Standard : Consultation : Hôpital de l Institut Pasteur 211, rue de Vaugirard Paris Tél : CENTRES DE VACCINATIONS AGREES Aéroport de Paris Centre de vaccinations Air France Service médical - Orly Aérogare des invalides Orly Aérogare. 2, rue Esnault Pelterie Tél. : Paris Tél : SITES INTERNET Les informations contenues dans le présent dossier ne sont pas exhaustives. Il vous appartient de suivre l évolution sanitaire mondiale en consultant régulièrement les différents sites officiels des organismes concernés, ou en les contactant directement, afin qu ils vous informent sur la situation du pays de votre destination, et notamment en terme d épidémie. Ministère de la santé Ministère des affaires étrangères : conseils aux voyageurs Institut de veille sanitaire : Organisation mondiale de la santé : Institut Pasteur : Santé voyages : Mise à jour: Novembre 2007

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

Information utile à consulter avant un voyage dans un pays à risque

Information utile à consulter avant un voyage dans un pays à risque Cliniques universitaires de Bruxelles Route de Lennik 808 B 1070 Bruxelles T +32 (0)2 555 31 11 M webmaster@erasme.ulb.ac.be S www.erasme.ulb.ac.be Information utile à consulter avant un voyage dans un

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Conseils aux voyageurs

Conseils aux voyageurs Conseils aux voyageurs Informations issues du site du Ministère des Affaires Etrangères en France : http://www.diplomatie.gouv.fr/ Entrée / Séjour : Un visa d entrée est nécessaire pour les ressortissants

Plus en détail

conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS

conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS Un voyage à l étranger représente toujours certains risques. Ceux-ci dépendent d une multitude de facteurs, tels que la destination, la durée et les activités

Plus en détail

FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS

FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS www.carmiest.fr FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS 01 Avant tout voyage il convient d établir un programme de vaccination qui doit tenir compte de deux critères : L obligation administrative.

Plus en détail

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence!

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence! POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES Dans les pays du sud, il existe des bactéries et parasites que l on ne retrouve pas en France. Ils sont parfois vecteurs de maladies, et cela vous inquiète? Ces quelques

Plus en détail

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Le Paludisme Contenu du Pack Ecoles primaires. 1 Collèges...2 Dengue Ecoles primaires 3 Collèges.... 4 Chikungunya Ecoles primaires....5

Plus en détail

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART ETONNANTS VOYAGEURS, souvent trop insouciants parfois trop inquiets Des insouciants aux inquiets : informer les uns, rassurer les autres Enquête

Plus en détail

Voyages et vaccinations

Voyages et vaccinations Voyages et vaccinations VOYAGES LES MICI NE SONT PAS UN OBSTACLE AUX VOYAGES. Cependant, sauf urgences professionnelles, mieux vaut envisager les déplacements en période de rémission quand tout va bien.

Plus en détail

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux Pandémie de grippe : mesures spécifiques Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux La grippe (ou influenza) Infection des voies respiratoires déclenchée par les

Plus en détail

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage Comment s occuper de votre santé pendant un voyage www.saude.gov.br/viajante PRÉSENTATION Le Ministère de la Santé présente un guide de santé du voyageur. Une publication spécialement préparée pour ceux

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France 1/7 I - L application des mesures en collectivité joue un rôle

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Préparer son voyage p 4 2. Pendant le voyage p 16 3. Sur place p 18 4. De retour de voyage p 24 5. Check-list avant départ p 25

SOMMAIRE. 1. Préparer son voyage p 4 2. Pendant le voyage p 16 3. Sur place p 18 4. De retour de voyage p 24 5. Check-list avant départ p 25 Document réalisé en collaboration avec le Professeur Jean Delmont, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales (MIT), Hôpital Nord, Assistance Publique Hôpitaux de Marseille (AP-HM) VIH et Voyages

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

BULLETIN EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE RECOMMANDATIONS POUR LES VOYAGEURS 2011 INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE

BULLETIN EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE RECOMMANDATIONS POUR LES VOYAGEURS 2011 INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE BULLETIN EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE RECOMMANDATIONS POUR LES VOYAGEURS 2011 INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE 8. Précautions générales 8.1 Voyage en avion Se déplacer le plus souvent possible au cours du

Plus en détail

Pourquoi, comment, bien se protéger?

Pourquoi, comment, bien se protéger? Moustiques, tiques... Pourquoi, comment, bien se protéger? Pourquoi se protéger? VECTEUR Individu infecté L individu devient infecté Individus sains Le moustique ayant déjà piqué une personne malade est

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

Médecin coordinateur. RTE Réseau de Transport d Electricité Tour Initiale 1 Terrasse Bellini 92919 LA DEFENSE CEDEX. philippe.havette@wanadoo.

Médecin coordinateur. RTE Réseau de Transport d Electricité Tour Initiale 1 Terrasse Bellini 92919 LA DEFENSE CEDEX. philippe.havette@wanadoo. Dr. Philippe HAVETTE Médecin coordinateur RTE Réseau de Transport d Electricité Tour Initiale 1 Terrasse Bellini 92919 LA DEFENSE CEDEX philippe.havette@wanadoo.fr PLAN LES DIFFERENTS SEJOURS A L ETRANGER

Plus en détail

Bhoutan - Thimphu - Informations générales

Bhoutan - Thimphu - Informations générales Bhoutan - Thimphu - Informations générales Capitale: Timphou Langue: dzonkha ou dzong-ka (dialecte tibétain), anglais. Régime politique: Monarchie héréditaire de type coutumier (en voie de constitutionnalisation).

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

L examen du parfait stagiaire

L examen du parfait stagiaire L examen du parfait stagiaire Votre passeport est-il valide jusqu à six mois après la date prévue de votre retour? Avez-vous photocopié votre passeport, votre visa et votre permis de conduire? Un exemplaire

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

Samoa Américaines - Informations générales

Samoa Américaines - Informations générales Samoa Américaines - Informations générales Langue: samoan et anglais. Régime politique: Sous administration américaine. Habitants: 62.000 Décalage horaire: GMT -11 Indicatif Tél: 00 684 Réseau Tél: correct.

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles

Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles Ebola Virus Disease (EVD) Origines Le virus Ebola porte le nom de la Rivière Ebola qui se trouve dans ce qui était le Zaïre (maintenant la République

Plus en détail

Guide du voyageur avec enfants

Guide du voyageur avec enfants Guide du voyageur avec enfants Préparer son voyage (p1 et p2) A l aéroport (p3) Dans l avion (p3) En collaboration avec Le volet administratif Préparer son voyage Quel que soit son âge, un enfant a besoin

Plus en détail

LA GRIPPE AVIAIRE (OU GRIPPE DU POULET OU INFLUENZA AVIAIRE)

LA GRIPPE AVIAIRE (OU GRIPPE DU POULET OU INFLUENZA AVIAIRE) LA GRIPPE AVIAIRE (OU GRIPPE DU POULET OU INFLUENZA AVIAIRE) Vous trouverez dans ci-dessous des réponses aux questions fréquemment posées sur la grippe aviaire. Merci de prendre en compte la date de rédaction

Plus en détail

Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales

Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales Langue: vietnamien et français. Régime politique: République Socialiste. Habitants: 78,7 millions. Décalage horaire: GMT +7 Indicatif Tel: 00 84 (50) pour

Plus en détail

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS!

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! Par Cathy Ouellet Conseillère en prévention et contrôle des infections Formation pour les bénévoles Juillet 2013 L exposition à des agents

Plus en détail

Sri Lanka - Informations générales

Sri Lanka - Informations générales Sri Lanka - Informations générales Langue: cinghalais, tamoul et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Habitants: 19,3 millions. Décalage horaire: GMT +6 Indicatif Tél:

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

CONSEILS SANITAIRES AUX RESIDENTS OU EXPATRIES FRANÇAIS ET EUROPEENS A MADAGASCAR

CONSEILS SANITAIRES AUX RESIDENTS OU EXPATRIES FRANÇAIS ET EUROPEENS A MADAGASCAR CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE ------------------------------- CENTRE MEDICO SOCIAL ------------------------------ 18,RUE DR VILLETTE ISORAKA : (00 261) 20 22 236 62 FAX :(00 261) 20 22 624 29

Plus en détail

Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales

Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales Capitale: Bandar Seri Begawan Langue: malais. Régime politique: monarchie absolue sultanat (les partis sont interdits depuis 1988). Habitants: 406

Plus en détail

Voyager Bien informé!

Voyager Bien informé! Page 24 Ne pas oublier de faire des photocopies de votre passeport et votre billet d avion Destinations : Caraïbes et Amérique Centrale P:\WP\Clinique voyageur/voyager bien informé caraibes et amérique

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

1.1.2 : Indiquer la voie de pénétration du microorganisme

1.1.2 : Indiquer la voie de pénétration du microorganisme Situation n 2 : EN QUOI L EPIDEMIE DE CHIKUNGUNYA APPORTE T- ELLE DES CHANGEMENTS DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE? Séance n 1 : Le chikungunya Objectif : Prévenir le risque infectieux Tout d un coup, Adeline

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Centre de vaccinations et de conseils aux voyageurs. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales PÔLE SPÉCIALITÉS

Centre de vaccinations et de conseils aux voyageurs. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales PÔLE SPÉCIALITÉS Hôpital Saint-Antoine 184, rue du Faubourg Saint-Antoine 75571 PARIS CEDEX 12 Standard : 33 (0)1 49 28 20 00 PÔLE SPÉCIALITÉS Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Pr Pierre-Marie GIRARD, Chef

Plus en détail

Les parasites externes du chien

Les parasites externes du chien Les parasites externes du chien La puce La puce, doit-elle être considérée comme un parasite normal du chien? Non, elle vit à ses dépends, les femelles prélevant du sang sur le chien pour se nourrir. La

Plus en détail

LE GUIDE DU VOYAGEUR. vaincrelamuco.org

LE GUIDE DU VOYAGEUR. vaincrelamuco.org LE GUIDE DU VOYAGEUR vaincrelamuco.org Organiser un voyage quand la mucoviscidose est de la partie peut paraître déconcertant. Une bonne anticipation et une organisation rigoureuse sont nécessaires car

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE CAS CLINIQUE N 2 VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE FAMILLE DE 5 : MÈRE ASSISTANTE DE DIRECTION / PÈRE STEWARD AIR FRANCE, LONGS COURRIERS CARAÏBES. 3 ENFANTS

Plus en détail

LA CONSULTATION DU VOYAGE

LA CONSULTATION DU VOYAGE LA CONSULTATION DU VOYAGE Le fond 5 chantiers communs principaux info générales : du bonheur de voyager! + principaux risques + principaux conseils prévention paludisme vaccinations prévention turista

Plus en détail

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable Virus de la grippe Introduction Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) 1- introduction 2- le virus 3- clinique 4- complications 5- traitement S. Nguyen 03/2005 responsable

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

Encadrements administratifs. N.B. Afin d'alléger le texte, le masculin est utilisé sans discrimination.

Encadrements administratifs. N.B. Afin d'alléger le texte, le masculin est utilisé sans discrimination. Encadrements administratifs Exposition à des dangers biologiques (PROCÉDURE PROCÉDURE) Date d 'entrée en vigueur : 11/12/15 Date de fin : Commentaire : Service émetteur : Capital humain Service du signataire

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

Grippe A / H1N1 NOTIONS GÉNÉRALES

Grippe A / H1N1 NOTIONS GÉNÉRALES Grippe A / H1N1 NOTIONS GÉNÉRALES Historique 26 avril 2009 : premiers cas humains de grippe d origine porcine au Mexique Puis extension aux Etats-Unis Et en quelques semaines à l ensemble des cinq continents

Plus en détail

Questions et réponses sur la grippe aviaire

Questions et réponses sur la grippe aviaire Qu est-ce que la grippe aviaire? Questions et réponses sur la grippe aviaire La grippe aviaire est une infection virale contagieuse qui peut toucher toutes les espèces d oiseaux et qui peut, plus rarement,

Plus en détail

Martinique - Informations générales

Martinique - Informations générales Martinique - Informations générales Langue: français et créole. Régime politique: département d'outre-mer. Habitants: 381 427 Décalage horaire: GMT -4 Indicatif Tel.: 05 96 depuis la métropole. Réseau

Plus en détail

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie LA VACCINATION POST-GREFFE DE CELLULES HÉMATO-POÏÉTIQUES Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie Pourquoi me faire vacciner suite à une greffe de cellules hématopoïétiques

Plus en détail

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Circulaire n 43/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 novembre 2008 Màj. septembre 2013 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - R H I N F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, rue Wi l s

Plus en détail

Pandémie grippale et continuité d activité

Pandémie grippale et continuité d activité Pandémie grippale et continuité d activité I. Les notions Modes de transmission En Alsace Entreprises concernées Grippe A / H1N1 Infection humaine par un virus grippal d origine porcine. Ce virus appartient

Plus en détail

Ne mettre aucun objet coupant ou tranchant avec les bagages à main pendant le vol!

Ne mettre aucun objet coupant ou tranchant avec les bagages à main pendant le vol! Equipement L'indispensable Passeport Espèces en Euros ( à échanger sur place) Carte bancaire Permis international Bagages Le grand sac souple est préférable à la valise Un petit sac à dos ou bagage à main

Plus en détail

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS I-DEFINITION Les TIAC sont définies par l apparition d au moins 2 cas d une symptomatologie gastro-intestinale dont on peut rapporter la

Plus en détail

GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES

GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES ETAT DE LA SITUATION: MI-OCTOBRE 2005 GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES Originaire d Asie, la grippe aviaire actuelle - appelée également peste aviaire (= Influenza A Subtyp

Plus en détail

X. TROUSSE MEDICALE DE VOYAGE

X. TROUSSE MEDICALE DE VOYAGE X. TROUSSE MEDICALE DE VOYAGE Proposition de trousse médicale de voyage 3 types de trousses sont prévus, selon les missions : Une trousse pour les grandes expéditions, Une trousse pour les véhicules, Une

Plus en détail

Programme de Techniques de soins vétérinaires

Programme de Techniques de soins vétérinaires VACCINATION CONTRE LA RAGE, L HÉPATITE B ET LE TÉTANOS Le Campus d Alfred et le Collège Boréal recommandent aux étudiants s inscrivant au programme de Techniques de soins vétérinaires, d être immunisés

Plus en détail

Un dépistage positif, que faire? épatite

Un dépistage positif, que faire? épatite Un dépistage positif, que faire? épatite Que signifie un test de dépistage positif pour l hépatite C? Un test de dépistage de l hépatite C positif signifie que le laboratoire a détecté dans le sang des

Plus en détail

INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne

INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne Programme de vaccination pour les étudiants de médecine INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne 1) Introduction Le personnel de santé est exposé

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de

Plus en détail

Voyager Bien informé!

Voyager Bien informé! Ne pas oublier de faire des photocopies de votre passeport et votre billet d avion Destinations : Afrique du Sud Cambodge Chine Thaïlande Page 2 Page 31 Document préparé par les infirmières de la clinique

Plus en détail

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles 1 LA MALADIE EST DANS L AIR Le chikungunya se transmet exclusivement par le moustique Aedes Aegypti. Ce virus est

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement Certains travaux vous exposent à des agents infectieux qui peuvent avoir des conséquences sur votre santé : bactéries,

Plus en détail

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901 informations INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Association loi 1901 INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Le Centre d Information des Viandes

Plus en détail

La lutte contre le paludisme

La lutte contre le paludisme FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La lutte contre le paludisme Montrez le premier dessin Question : Que voyez-vous sur cette image? Réponse : Un enfant qui a l air très malade. Il grelotte et transpire. Des

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 2 ème édition Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses.

Plus en détail

INFECTIONS CHEZ LES VOYAGEURS

INFECTIONS CHEZ LES VOYAGEURS INFECTIONS CHEZ LES VOYAGEURS Vignettes 1. Damien 18 ans «babacool» le fils d une de vos patiente, vient vous voir en consultation car il part 1 an en Asie avec son sac à dos. 2. Un jeune couple vient

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection?

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection? Qu est-ce que l immunisation? L immunisation est un processus qui permet au corps de lutter contre les maladies causées par certains virus et bactéries. L un des moyens d être immunisé est de recevoir

Plus en détail

GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES Ministère de la santé et des sports Direction générale de la Santé GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES (Document rédigé en fonction de l état des connaissances au 26 févier

Plus en détail

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie Guide pratique Collectivités de jeunes enfants et maladies infectieuses Société Française de Pédiatrie Avant-propos Ce guide est le fruit d une collaboration entre la Direction générale de la santé, la

Plus en détail

La santé en voyage; application à l expatrié

La santé en voyage; application à l expatrié La santé en voyage; application à l expatrié Pr Eric Caumes. Département des Maladies Infectieuses et Tropicales, GH Pitié- Salpêtrière, Université Pierre et Marie Curie. Paris. www.medecine-voyages.org

Plus en détail

Les principales anthropozoonoses

Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Ou plutôt les principales maladies animales transmissibles à l homme en Belgique. La rage La rage Le grand classique aujourd hui éteint.

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Dossier - conseil : Voyage et Santé

Dossier - conseil : Voyage et Santé Dossier - conseil : Voyage et Santé 1. Introduction. L objectif de ce dossier est de sensibiliser les lecteurs à certains aspects liés à la santé dans le cadre d un voyage. Nous vous recommandons de consulter

Plus en détail

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes Ebola dans la pratique Se préparer en 10 étapes 1 1. Qu est-ce que la fièvre Ebola? Ebola est un virus filiforme qui se rencontre en Afrique sub-saharienne Hôte naturel = animaux sauvages P. ex. chauves-souris,

Plus en détail

Consultation de médecine de montagne et du voyage

Consultation de médecine de montagne et du voyage Prévention et préparation d un voyage Chapitre 1 Consultation de médecine de montagne et du voyage Pourquoi? Détecter ou résoudre une incompatibilité physique au voyage ou à l altitude. Détecter une éventuelle

Plus en détail

Le guide de la VACCINATION

Le guide de la VACCINATION Le guide de la VACCINATION Hépatite A Tétanos Hépatite B Typhoïde Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2011 Le but de cette brochure On estime à 30 000 le nombre de décès d enfants et d adultes

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

Risques pour la santé et précautions à prendre : généralités

Risques pour la santé et précautions à prendre : généralités CHAPITRE 1 Risques pour la santé et précautions à prendre : généralités D après les statistiques de l Organisation mondiale du Tourisme, les arrivées de touristes internationaux voyageant à des fins professionnelles,

Plus en détail

Prévenir... par la vaccination

Prévenir... par la vaccination Prévenir... par la vaccination 6 La vaccination...... Soit c est OBLIGATOIRE (2)... Les vaccinations obligatoires pour l ensemble de la population et dont les lois sont inscrites dans le Code de la Santé

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

Le 4 juillet 2012. Addenda

Le 4 juillet 2012. Addenda Division de la santé publique et des soins de santé primaires Lutte contre les maladies transmissibles 300, rue Carlton, 4 e étage, Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 Tél. : 204 788-6737 Téléc. : 204 948-2040

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Des réponses. Vaccination

Des réponses. Vaccination Des réponses à vos questions sur la Vaccination Vacciner permet de réduire considérablement le nombre de malades et de décès par maladies infectieuses. C est un geste médical à part entière, sur lequel

Plus en détail

Cuba - La Havane - Informations générales

Cuba - La Havane - Informations générales Cuba - La Havane - Informations générales Langue: espagnol. Régime politique: république socialiste à parti unique. Habitants: 11,3 millions. Décalage horaire: GMT -5 Indicatif Tél: 00 53 (7) pour La Havane.

Plus en détail

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Docteur Sylvie Renard-Dubois Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Direction générale de la santé 21 janvier 2005 Causes et mécanismes

Plus en détail

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD Dijon, le 8 Octobre 2009 Grippe A / H1N1 v Pr Ch. RABAUD On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE Grippe aviaire (1997) : 407 cas ; 256 décès pas de transmission interhumaine

Plus en détail