Le devenir du parc Rothschild, site

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le devenir du parc Rothschild, site"

Transcription

1 Espaces verts Une ambition affirmée pour le parc Rothschild Soucieuse de préserver ce lieu patrimonial cher aux Boulonnais, la municipalité vient de décider l élaboration, en partenariat avec la Direction régionale de l environnement, d un programme d aménagement ambitieux, offrant une vision d ensemble à long terme. La mise en place d un projet structuré permettra en effet de protéger et de gérer durablement ce site exceptionnel, emblématique de notre cadre de vie. Le devenir du parc Rothschild, site classé depuis 1951, est cher au cœur de chaque Boulonnais. Différentes interventions du Député-Maire Pierre- Christophe Baguet, très attaché à sa préservation, ont déjà permis d éviter la poursuite de son morcellement par la construction de programmes immobiliers. Au cours de ces dernières années, certains projets ont été envisagés, sans envergure ou laissant la part un peu trop belle au béton. La Commission des sites* a été sans appel : ils manquaient d ambition et n offraient qu une approche parcellaire. Seul celui concernant la réhabilitation du château Buchillot en a reçu l approbation. Il aboutira, au printemps prochain, à l ouverture du musée Paul-Belmondo. «Aujourd hui, nous franchissons une nouvelle étape. Elle permettra de définir un projet d ensemble ambitieux, souple et innovant», souligne le Député-Maire. Le conseil municipal vient en effet de décider l élaboration, par un cabinet d experts, d un document fondateur. Sa mission? Établir un projet de paysage urbain avec une vision globale basée sur le long terme. L étude devra réorganiser les multiples usages du parc, en valorisant sa vocation d espace dédié aux loisirs, au sport équestre, à la culture, en réduisant les nuisances sonores et visuelles. Elle devra aussi repenser sa relation avec la ville, en le rendant plus accessible et en aménageant ses abords. «Boulogne-Billancourt et les Boulonnais doivent en effet au plus tôt reprendre en main Une nouvelle étape vers un projet global d aménagement pour le parc Rothschild. l avenir de cet espace exceptionnel nécessitant une vision ambitieuse et une politique volontariste», souligne Gauthier Mougin, maire adjoint en charge de l Urbanisme et de l Aménagement urbain Ainsi, dirigé par un paysagiste, le groupement d experts devra établir un état des lieux objectif et définir les multiples enjeux, les priorités, avant de concevoir un programme intégrant l aspect environnemental, paysager, urbanistique, architectural, les problématiques d accessibilité, d acoustique, de circulations douces et la valorisation du patrimoine. Ce projet d aménagement ambitieux, qui saura respecter à la fois la dimension historique et s ouvrir sur l avenir, permettra par 1856 : le domaine de Rothschild compte 30 hectares : classement domaine. Inscription du château Buchillot à l inventaire des Monuments historiques. 1965/69 : construction de l hôpital Ambroise-Paré sur l extrémité est du site : raccordement de l autoroute A 13 le château Buchillot est coupé du reste du domaine. Années 1980 : la famille Rothschild cède le parc (15 ha) à la Ville, qui l ouvre au public. Le château, avec la parcelle des Canadiens, est vendu à un propriétaire privé : inscription du château Rothschild à l inventaire supplémentaire des Monuments historiques.. la suite à l État et à la Ville de statuer à bon escient sur le développement des projets futurs d aménagement. La Direction régionale de l environnement (Diren) accompagnera la Ville pendant cette démarche préalable. Une large concertation sera assurée tant avec les nombreux partenaires de la Ville qu avec les propriétaires et/ ou gestionnaires publics et privés. Car la problématique est rendue complexe par le nombre d interlocuteurs concernés : l État, la Région, le Département, la communauté d agglomération Val de Seine, la Ville de Boulogne- Billancourt, l architecte des Bâtiments de France, l Assistance publique - Hôpitaux de paris, le Port autonome de Paris, les concessionnaires réseaux Gaz, Edf et tous les propriétaires fonciers qui seront étroitement associés à l élaboration du projet. Un programme d envergure qui doit s inscrire dans la perspective du projet de la vallée de la Culture. L heure est aujourd hui au choix du cabinet qui portera le projet auquel la Diren est susceptible d apporter son soutien financier. Colette Servières * Garant de la protection de ce site classé, l État exige, pour tout projet, l aval de la Commission des sites et celui de l architecte des Bâtiments de France. Information novembre

2 Éclairage public Rénovation de l éclairage public une opération exemplaire Boulogne-Billancourt se dote d un réseau de distribution d électricité, qui sera entièrement modernisé en moins de quatre ans et fait installer plus de candélabres design. Maîtres mots : économies, performance et production «verte». Les travaux ont commencé et le maximum est fait pour en limiter les conséquences sur le quotidien des Boulonnais. U U Des rues plus belles et agréables à vivre, avec nouveaux candélabres installés en quatre ans. L éclairage public est l un des équipements essentiels d une agglomération. Son impact en termes de confort et de sécurité est perceptible par tous : trottoirs sécurisés, qualité de circulation de nuit, élégance des lampadaires, mais aussi éclairages de Noël et des bâtiments publics Tout aussi fondamentales sont les économies d énergie, le recours à l électricité «verte» et la pérennité du réseau. À Boulogne-Billancourt, où le réseau avait parfois près de 40 ou 50 ans d âge, l intégralité de l éclairage public sera rénové en quarante-deux mois. L agglomération a confié cette mission, selon un cahier des charges rigoureusement défini, à la société EDTE, filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction, à l issue d une procédure de partenariat Public-Privé conclue en juin «Les travaux se répartissent en sept tranches ; la première a commencé le 5 janvier Nous en sommes au début de la troisième. Ils concernent bien sûr l éclairage des rues, mais également la pose de câbles et le transfert d équipements de moyenne tension en basse tension. Notre souci constant, en liaison avec notre partenaire EDTE, est de réduire au maximum la gêne occasionnée aux usagers et riverains des rues en chantier», précise le chargé de mission de la communauté d agglomération pour la rénovation de l éclairage public. L entreprise retenue justifie d un véritable savoir-faire quant aux techniques de la micro-tranchée et dispose d une roue de 12 cm seulement de large pour enfouir des câbles à 40 cm de profondeur. Ceci afin de limiter au maximum la fermeture des rues tout en faisant avancer les travaux le plus vite possible. Par ailleurs les services de la voierie ont pris soin de baliser les rues plusieurs jours avant les travaux et de faire passer un géo-radar afin d éviter tout risque d atteindre d autres conduites. Le résultat : jusqu à 300 m de tranchées par jour, réalisées en toute sécurité avec le minimum de déblais, de rotations de camions et donc de nuisances. Cette remise à neuf devrait susciter près de 35 % d économie de consommation d électricité. Les travaux en cours sur le matériel installé entre mars et mai 2009 permettent d ores et déjà de confirmer ce chiffre. L amélioration des installations et l économie qu elle suscite déjà se doublent d une priorité donnée au «développement durable», avec l économie de l équivalent de tonnes de CO 2, prévue sur la durée du contrat. Le cahier des charges demandé à ETDE comprend en effet l obligation de recourir à une production «verte» (voir encadré). Dans toute la ville, pour les nouveaux candélabres et les nouveaux éclairages des sites du patrimoine, rendez-vous est pris pour février 2012 Pour vérifier «Que c est beau une ville la nuit». Christiane Degrain Voir aussi p. 55 l histoire de l éclairage public à Boulogne-Billancourt. Vous avez dit vert? Le contrat signé par la communauté d agglomération inclut l obligation pour ETDE de fournir les villes de Boulogne- Billancourt et Sèvres en énergie verte, garantie par un certificat qui est le standard de traçabilité des offres d énergie verte. Il atteste que pour tout MWh (mégawattheure) consommé, un MWh d origine renouvelable a été produit et injecté sur le réseau. Ce certificat est délivré par Observ ER, l institut français d émission des certificats verts, dans le cadre du système européen RECS (Renewable Energy Certificate System), auquel adhèrent 19 pays. ETDE achète donc de l énergie classique à EDF et éco-compense son impact écologique en achetant autant de MWh verts que de MWh consommés. La maintenance dans la ville sera assurée par des techniciens se déplaçant dans des petites voiturettes électriques propres et silencieuses. 22 Information novembre 2009

3 Information novembre

4 Jeunes citoyens Élections en mode «juniors» Conseil communal des enfants et des jeunes (CCEJ) de Boulogne-Billancourt 2009/2010 A voté! élèves de CM1 viennent de participer aux élections qui se sont tenues le 6 octobre dernier dans leurs classes et écoles respectives. Secrets d isoloirs scolaires. À l école Thiers, des écoliers prêts à voter. Les enfants adeptes de la «res publica»? Sans aucun doute. Chaque année, c est un même processus démocratique qui s installe au cœur des classes de CM1. Et qui prend forme avec le Conseil communal des enfants et des jeunes (CCEJ) de Boulogne-Billancourt. Avec des candidats, une campagne électorale, un vote, un programme, un mandat de deux ans. Créé en 1997 par Pierre-Christophe Baguet alors qu il était premier maire adjoint chargé de la Jeunesse et des Affaires scolaires, le CCEJ s est désormais hissé au rang des indispensables liens citoyens. De ceux-là mêmes qui enrichissent la vie locale. Une fois la rentrée scolaire terminée et durant quelques semaines, les élèves de CM1 s investissent en tant que citoyens électeurs. Ainsi, dès le 17 septembre, dans 17 écoles primaires boulonnaises, se sont succédé campagne électorale, dépôt de listes, élections. «Une fois élus pour deux ans, les enfants appelés conseillers communaux se réunissent en assemblée, raconte Marie-Claire en charge du CCEJ à la mairie. Ils ont pour mission de représenter leurs camarades, de monter des projets utiles à la ville et à ses habitants. Ils deviennent les intermédiaires entre le conseil municipal des adultes et les enfants de leur âge. Chaque école, publique ou privée, est représentée par deux conseillers.» Première étape pour ces citoyens en herbe? Proposer un bon programme et remporter l ensemble des suffrages de leurs pairs, du moins la majorité! Chronique d une élection, côté cour de classes «Je propose que l on protège les animaux en voie de disparition et qu on limite l urbanisation pour préserver les forêts», explique Mattéo, écolier d un CM1 de l école élémentaire Ferdinand-Buisson. «Mais tu ne peux pas vraiment l appliquer ici ton programme, il n y a pas beaucoup d animaux menacés qui vivent à Boulogne-Billancourt», rétorque un camarade. Le jeune candidat essuie son premiers revers électoral. Et serre les dents. Ambiance donc, ce jour à Ferdinand- Buisson, où s étaient réunies deux classes de CM1 afin d écouter et de questionner les huit candidats au CCEJ de leur école. Face à eux, une quarantaine d écoliers. Il faut séduire l électorat. «Comment vat-on convaincre tout le monde?» s inquiète d emblée l un des candidats. «Justement, tout le pouvoir d un candidat réside en cela : la force de convaincre!» rétorque Élisabeth Ferrié, leur directrice. Aurélien poursuit : «Je veux plus de propreté pour notre planète, je trouve qu il y a trop de papiers dans la cour et je souhaiterais voir davantage de poubelles mises à disposition.» Léonie continue : «J aimerais que l on s occupe mieux des personnes âgées.» Puis Lucien : «Plus de sécurité et de policiers aux abords de la rue Thiers et plus de passages piétons.» Et Myriam : «Un jour de la semaine consacré à la sécurité routière.» 24 Information novembre 2009

5 UUÉcole Ferdinand-Buisson A : les candidats face à leurs électeurs. Quant à Ryan, il espère «la mise en place de cours de théâtre afin d apprendre à mieux s exprimer et d améliorer les capacités intellectuelles.» «Cela veut dire quoi capacités intellectuelles?» chuchote l un de ses voisins candidats. Pour Chanez, «il faudrait une piste cyclable pour les trottinettes et les vélos dans la cour!». Enfin, Ilana défend un programme alléchant : «La mise en place d ateliers artistiques ou sportifs le soir au lieu de l étude!» Leurs priorités? L environnement, les handicapés Autre établissement, autres candidats. Rendez-vous est pris à 10 heures à l école Thiers. Trois classes de CM1, soit près de 80 élèves, vont être appelées aux urnes. Quinze candidats sont en lice pour seulement deux élus. Selon David, l un des professeurs des écoles, «le CCEJ implique les enfants dans les décisions au niveau de leur école et de la commune. Cela leur donne l occasion de participer à la vie politique. La disparition de certaines espèces animales ou végétales ou encore la pollution sont des thèmes qui leur parlent». Ici encore, les jeunes candidats ont de la suite dans les idées. Et ils énoncent leur programme. Clairement. Ethan : «J aimerais aider les plus pauvres et les handicapés de notre ville.» Mélanie trouve que «la Terre est polluée». Marine confie : «J aimerais que l on puisse visiter un restaurant bio afin d apprendre à cuisiner bio.» Ou encore pour Maxence, Rami et Lucas : «Garder la ville propre.» Sabrine veut aider les handicapés, multiplier les centres d abri pour les SDF en hiver notamment. Même fibre sociale défendue par Leila, Enzo, Axel, Adrien, Inès ou Rémi. Mardi 6 octobre : jour de scrutin dans les écoles. L heure est au vote. Les candidats sont choisis. Maintenant, au travail, les enfants. Avec une première séance plénière prévue avec le Député-Maire en mairie le 21 janvier Sabine Dusch Saint- Françoisd Assise Quatre candidats, trois filles et un garçon À l école Saint-Françoisd Assise, ce sont deux classes de CM1, soit soixante écoliers, concernées par ces élections. Quatre candidats : trois filles et un garçon. «Généralement, les jeunes ont de bonnes idées et manifestent un intérêt réel de la vie en communauté», explique la directrice de l établissement Françoise Leroux. «Dans le cadre du CCEJ, ils côtoient le maire et se rendent compte que leurs souhaits, s ils sont réalisables et intéressants, peuvent être mis en œuvre. C est bien pour la ville et pour ces écoliers qui prennent leur rôle très au sérieux.» Cléophée, 8 ans et demi «Je veux voir comment cela se passe à la mairie et en même temps aider les enfants de Boulogne-Billancourt à vivre mieux. Moi, j estime que je suis gâtée dans ma vie. Je milite pour plus de sécurité aux abords des écoles et aussi pour que les enfants apprennent à respecter l environnement. Je travaille à l installation de la mise en place de pistes cyclables.» Marie, 8 ans et demi «Comme mes parents regardent les informations, cela m a donné envie de me présenter à ces élections. Ma préoccupation est de mieux sauvegarder l environnement.» Maxime, 9 ans «Je souhaite aider le maire dans ses projets. Mon programme porte sur l environnement et la protection de la santé.» Camille, 9 ans «Mon grand-père a longtemps été maire. J avais envie de connaître le quotidien de la vie d un maire! J ai un projet précis qui consiste à aider les malvoyants, notamment en favorisant l emploi de chiens pour aveugles.» CCEJ, mode d emploi Qu est-ce que c est? Un groupe d enfants qui se réunit afin de proposer des projets au Député-Maire pour améliorer le fonctionnement de la ville et la vie des habitants. À Boulogne-Billancourt, il est composé de 17 élèves de CM1 et de 17 élèves de CM2. Comment cela fonctionne? Élus pour deux ans, les enfants travaillent en commission et se réunissent un mercredi sur deux. Deux fois par an, le Conseil communal délibère lors de séances plénières présidées par le Député- Maire. Comment participer? Il suffit de se présenter aux élections, qui ont lieu chaque année dans les classes de CM1 des écoles primaires publiques et privées de la ville. Qui peut-être candidat? Les élèves de CM1 habitant Boulogne-Billancourt et fréquentant un établissement scolaire boulonnais. Il suffit de retirer une fiche de candidature auprès du chef d établissement et d organiser sa campagne électorale. Qui vote? Les élèves de CM1 de Boulogne- Billancourt. Quel est le rôle de l élu? Représenter les enfants de son école : recueillir leurs avis, leurs opinions, proposer des projets, des remarques à soumettre au Député-Maire. Quelles sont ses obligations? Communiquer avec les enfants de son école. Être présent, assidu, investi et actif aux commissions et aux séances plénières. Se rendre disponible pour les manifestations engageant le CCEJ. Renseignements : / Information novembre

6 Familles Familles : inscriptions simplifiées et paiements en ligne Boulogne-Billancourt fait partie des premières villes françaises à mettre en place un «Espace accueil familles en ligne» qui permet des inscriptions et des paiements par Internet. Pour un meilleur service rendu aux Boulonnais, dès le mois novembre, et dédié dans un premier temps aux activités pour les enfants. Explications par Béatrice Belliard, maire adjoint chargé des Affaires générales. Concrètement, que va permettre ce nouveau portail en ligne dédié aux familles? Ce portail, initié en janvier dernier avec la direction municipale de l Accueil du public, permettra aux familles, dès la minovembre, d inscrire et de payer en ligne pour les activités extra-scolaires des vacances de Noël et des vacances suivantes, organisées par la Ville à l intention des enfants. Tout cela va dans le sens d une simplification des procédures et d une rationalisation des modes d inscription. Avant, toutes les inscriptions se faisaient sur place en mairie. Ce portail remplace la monétique et le prépaiement qui ne répondaient pas au besoin des familles. Depuis septembre 2008, les familles payent sur facture, une fois le service fait. Nous avons aussi simplifié et modernisé les factures. Les familles qui le souhaitent peuvent ainsi choisir le prélèvement automatique tout en continuant à recevoir les factures papier et, dès la midécembre, les factures seront consultables, téléchargeables et payables en ligne. Outre les inscriptions et le paiement, l Espace accueil familles en ligne disposera d une rubrique FAQ (Foire aux questions) qui permettra de répondre rapidement à toutes les interrogations sans avoir besoin de téléphoner. Quelles mesures de sécurité encadrent ce nouveau service? La Caisse d épargne gère la transaction. Le portail et son système de paiement sont absolument sécurisés. Les familles peuvent changer de mot de passe autant qu elles le souhaitent, pour accéder à leur compte client. Enfin, toutes les données sont régies par la Cnil (Commission nationale de l informatique et des libertés). De quelle façon l Espace accueil familles en ligne va-t-il s étendre? La démarche de qualité n a pas de fin. Ce portail sera en perpétuelle évolution. L adaptation se fera en fonction du besoin des familles. D un point de vue pratique, les échanges de pièces jointes ou de justificatifs devraient pouvoir se faire par Internet d ici fin 2010, sous réserve que la sécurisation de ce type d échanges soit totalement garantie. Dès le deuxième semestre 2010, le portail pourra concerner d autres inscriptions, comme l animation du soir en maternelle, l étude dirigée en élémentaire, les prestations petites enfances ou à destination des seniors. Cet espace Internet marque vraiment la première étape du guichet unique. Quid des familles qui ne disposent pas d ordinateur ou d accès à Internet? Le taux d équipement des Boulonnais en matériel informatique est élevé, de l ordre de 80 %. Bien évidement, nous maintenons une égalité d accès aux services avec l instauration d un quota de 60 % de places mises en ligne et de 40 % réservées pour l inscription en mairie avec un guichet ouvert six jours sur sept. Le principe des «premiers inscrits, premiers servis» sera toujours valable. Mais qu elles aient ou non Internet, ce sont toutes les familles (soit près de 8 000), qui bénéficieront de ce nouveau portail puisque le temps gagné avec les inscriptions en ligne permettra d améliorer l accueil en mairie et de réduire l attente. Les personnes qui se déplaceront seront ainsi mieux accueillies. Cela marque une nouvelle conception de l administration Ce portail marque la mise en œuvre concrète de l une des cent propositions électorales de Pierre-Christophe Baguet pour un meilleur service rendu aux Boulonnais. Nous ne sommes plus dans une simple relation administration/administrés, mais dans une relation qui a les mêmes exigences que celle qui régit un fournisseur vis-à-vis de ses clients. La collectivité est au service de ses citoyens, il ne suffit pas de l écrire, encore faut-il le mettre en œuvre! Et ce nouvel Espace accueil familles en ligne montre la volonté de la municipalité dans cette conception innovante de l administration dont elle ouvre la voie. Propos recueillis par Domitille de Veyrac familles en ligne Ouverture du portail la semaine du 16 novembre. Les familles recevront un nouveau mot de passe par courrier. Pour avoir accès à ses informations personnelles, s inscrire et payer en ligne, il sera nécessaire de se munir de son numéro de famille et de son mot de passe. Inscriptions pour les vacances de Noël en ligne dimanche 22 novembre à 19h. Inscriptions aux séjours des vacances de février en ligne lundi 30 novembre. / rubrique «À tout âge» Information novembre

7 Seniors Un déjeuner au Pavillon des Princes Une tradition chez les seniors boulonnais : tous les deux mois, plus de deux cents d entre eux se retrouvent au Pavillon des Princes pour célébrer leur anniversaire. Un rendez-vous festif organisé par les élus boulonnais et le service municipal Animation loisirs seniors. Parole d invité! Denise, 97 ans Née à Paris, Denise, bientôt 100 ans, a exercé comme médecin avant de prendre sa retraite à Boulogne-Billancourt. «Je fréquente les activités du club, comme La Semaine bleue par exemple. J aime venir au Pavillon des Princes car nous y mangeons bien, et le cadre est agréable. C est un endroit convivial. Je ne danse plus mais ici, les seniors sont très contents de venir, notamment pour les danses!» UURéunies autour d un bon repas, ces femmes aiment à échanger en toute convivialité. Il est midi et ils sont plus de deux cents seniors rassemblés au Pavillon des princes. L ambiance est à la fête et l atmosphère conviviale. Au menu, tartare de gambas, magret de canard À une table, siègent Anne-Marie, Gladys, Jacqueline, Monique, Gisèle, etc. dont les âges varient de 65 à 83 ans. «Nous habitons aux quatre coins de la ville et nous fréquentons différents clubs seniors.» Les avis fusent. «Je participe à ce déjeuner dès que je le peux. L ambiance est vraiment sympathique. Nous nous retrouvons entre amis pour danser.» La majorité de ces dames (veuves pour la plupart) vivent à Boulogne-Billancourt depuis quinze ans au moins. Deux d entre elles sont natives de la commune et annoncent plus de soixante-dix ans de présence en ville. Certaines ont même connu la ville sous les bombardements et suivi des études au collège Saint-Joseph-du-Parchamp, il y a presque un siècle! Une fois dessert et café dégustés, la piste de danse est prête. Mais avant le swing, honneur aux fêtés du jour. Ce sera 54 anniversaires pour les deux mois passés. Les doyens de l assemblée sont appelés par Marie-Anne Bouée, conseillère municipale chargée des Seniors : Suzanne, 90 ans, René, 92 ans, Philippine, 91 ans, des clubs Auguste-Perret, Carnot et Pont-de-Sèvres, reçoivent un cadeau et des fleurs. Puis ils se prêtent à une séance de photos en compagnie d élus de la ville. Ensuite, sont appelés et applaudis tous les seniors, non doyens, mais dont c est également l anniversaire. Place à la valse, au tango, au paso doble, au cha-cha-cha et au madison. Une après-midi dansante qui durera jusqu à 17h. Sabine Dusch Un déjeuner sur inscription Pour participer, il est nécessaire d être inscrit dans un club seniors. Ceux qui fêtent leur anniversaire, s inscrivent auprès des clubs et communiquent le nom de la personne choisie pour les accompagner (également adhérente dans un club). Ces Boulonnais sont prioritaires et, s il reste des places, la commission sélectionne, par tirage au sort, d autres seniors qui souhaitaient également être présents. Service Seniors - 15, rue Auguste - Perret. Tél. : et Deux secrétaires d État à la maison du Rouvray Une console de jeux Wii a été remise mercredi 23 septembre aux 91 résidents de la maison de retraite Le Rouvray de l Office national des anciens combattants (ONAC) par Hubert Falco, secrétaire d État à la Défense et aux Combattants, et par Nora Berra, secrétaire d État chargé des Aînés, en présence de Pierre-Christophe Baguet, Député-Maire, Patrick Strozda, préfet des Hauts-de-Seine, Marie-Laure Godin et Jean Sarkozy, tous deux représentant le Conseil général, et Marie-Anne Bouée, maire-adjoint en charge des Seniors. Une opération réalisée avec le soutien des élèves du lycée Notre-Dame et de l école Maïmonide-Rambam, à l initiative de l État et qui s inscrit dans un plan plus large de livraison de consoles Wii à trente établissements nationaux pour personnes âgées. 28 Information novembre 2009

8 Actualités Conseil économique et social local (CESL) : des propositions concrètes et audacieuses! Les 76 membres du CESL et les élus municipaux se sont réunis samedi 10 octobre en séminaire. Une réunion de qualité pour présenter un travail de diagnostic et de bilan établi depuis février À l invitation de Pierre-Christophe Baguet et de Guy Sorman, les membres du CESL et les élus municipaux ont planché toute une après-midi : une séance de débats et d échanges sur des sujets qui concernent tous les Boulonnais et qui seront abordés lors des prochains conseils municipaux. État des lieux dans chacune des six sections : Santé et solidarité, Éducation et formation, Espace public et environnement, Cultures et sport, Développement économique, Évaluation des services publics. Seniors : mieux informer, mieux accompagner Accroître l information à destination des personnes âgées valides ou dépendantes et de leurs familles? C est possible, à l instar de la nouveauté de septembre dernier avec la création d une page dans le BBI dédiée aux seniors. Cette section s est fixée comme objectif de conseiller et d informer davantage les personnes âgées et leurs familles. Cette communication passerait par la publication d un guide recensant l ensemble des services proposés dans la commune, par la mutualisation des ressources à destination des seniors, valides ou dépendants. La section Santé solidarité présidée par le docteur Jacques Varnier préconise aussi la création d un guichet unique d information, rassemblant l ensemble des services municipaux destinés aux seniors et Vittorio Bachetta, conseiller municipal en charge du Conseil économique et social local «Ce premier séminaire a débouché sur des propositions concrètes et des demandes de travaux complémentaires. Il appartiendra à la représentation populaire, lors de conseils municipaux ultérieurs, de transformer ces propositions en projets de délibération.» UUDe gauche à droite à la tribune du CESL, Fredi Bitan, rapporteur de la section Santé et solidarité, Pierre-Christophe Baguet et Guy Sorman. d une carte «Boulogn or» donnant droit à des avantages. Priorité est donnée au développement des échanges intergénérationnels et à la prévention santé notamment en dotant la ville d un centre pilote de dépistage des troubles de la mémoire. Pour les étudiants un «collège universitaire» comme lieu de vie! Pourquoi Boulogne-Billancourt ne seraitelle pas prête à accueillir un collège universitaire, de type «anglo-saxon»? Tel est le souhait émis par la section Éducation et formation présidée par Yvette Achitouv. Ce groupe, prenant en compte le regroupement des universités parisiennes et après avoir écouté leurs présidents, préconise la réalisation d un équipement d un genre nouveau en France : une résidence universitaire comme lieu de vie, d étude et de culture loin du schéma classique de la résidence étudiante. Ce projet pourrait mobiliser d importants fonds privés et trouver sa place sur les anciens terrains Renault. Demain, un boulevard urbain? Des semaines de concertation et une priorité retenue par la section Espace public et environnement présidée par Philippe Galy : transformer la RD 910 (avenue Édouard- Vaillant et avenue du Maréchal-Leclerc) et la route de la Reine en véritables boulevards urbains et éventuellement en détourner le trafic par un futur tunnel. Dans l immédiat, il est proposé de créer un comité de gestion conjoint avec le conseil général, propriétaire des voies, et la Ville et de désigner un responsable d axe pour coordonner les différents intervenants sur ces avenues. Une instance boulonnaise de réflexion sur la diversité Les membres de la section Cultures et sport, présidée par Véronique Gaudoux Dauvilliers ont rencontré la majorité des repésentants des cultes et des communautés de Boulogne- Billancourt. Constatant la richesse de cette diversité, la section propose de valoriser les processus d adaptation et d intégration au travers de différents thèmes comme l emploi, le sport, les arts ou la solidarité. Dans ce cadre, le CESL propose d organiser des rencontres locales de la diversité, puis une conférence nationale qui associerait des personnalités reconnues. Plus proche de l entreprise En ce qui concerne le développement économique, la section présidée par Alain Dumont propose de cerner au plus près, par des enquêtes qualitatives, les attentes des entreprises boulonnaises. De nombreux entretiens ont eu lieu avec des chefs d entreprises, afin de mieux comprendre ce qui provoque les arrivées et départs des entreprises. Évaluer les services publics Dans le but d améliorer l efficacité des services publics locaux et le fonctionnement de la démocratie de proximité, la section présidée par Arnaud Jutier a proposé la mise en pratique de chartes, mode d emploi des mesures à prendre et des actions à mener. L objectif est de faire progresser un service public de qualité et de proximité. La section a aussi mis à disposition des élus de la ville, un ensemble de réflexions et propositions pour un bon fonctionnement de la vie de quartier. Une proposition de redécoupage des quartiers a été présentée afin de rendre leurs limites plus compréhensibles et plus logiques. Sabine Dusch Information novembre

9 Actualités municipales Grippe A/H1N1 Le centre de vaccination prêt à ouvrir Le centre de vaccination de Boulogne-Billancourt prévu rue de l Église, à côté de l Église Notre-Dame, offrira les meilleures conditions d accueil. Où se situe le centre de vaccination? Le centre de vaccination est installé sous le contrôle du préfet des Hauts-de-Seine, dans la Salle du Parchamp, 2 rue de l Église, sous le square de l Église Notre-Dame. La salle est aménagée, à la fois pour accueillir la population dans de bonnes conditions (un espace d accueil, trois boxes de vaccination, une salle de repos) et pour permettre le stockage en toute sécurité des doses de vaccins sans rupture de la chaîne du froid. Le centre est placé sous la responsabilité d un cadre de la Ville et des contacts ont été pris avec des spécialistes de l hôpital Ambroise-Paré. Quels sont les horaires? Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h. Qui peut se présenter pour se faire vacciner? Tous les Boulonnais vont recevoir un bon de vaccination par courrier de la Caisse primaire d assurance maladie. Cinq groupes prioritaires ont été définis par le Haut Conseil de la Santé Publique. Priorité 1 : les femmes enceintes (2 e trimestre), entourage des nourrissons de moins de six mois, nourrissons de six à 23 mois avec facteur de risque. Priorité 2 : sujets de 2 ans à 64 ans avec facteur de risque. Priorité 3 : nourrissons de 6 à 23 mois sans facteur de risque, sujets de 65 ans et plus avec facteur de risque. Priorité 4 : sujets de 2 ans à 18 ans sans facteur de risque. Priorité 5 : sujets de 19 ans et plus sans facteur de risque. Semi-marathon Attention, dimanche 15 novembre la circulation est limitée Soyez vigilant. Dimanche 15 novembre de 6h à 14h, sur le parcours du semi-marathon, la circulation sera interdite et le stationnement restreint. Square des Longs-Prés Après de graves infiltrations, le service des Parcs et jardins effectue dans le square des Longs-Prés des travaux indispensables de rénovation et d embellissement. La réouverture est prévue la première quinzaine de décembre. Vous pourrez bientôt vous y promener et profiter de l aire de jeux en toute sécurité. En attendant, le square Henri- Barbusse situé à proximité (5-7, rue Victor-Griffuelhes) possède une aire de jeux pour vos enfants. Après accord des parents, les enfants scolarisés seront vaccinés dans le cadre de leur établissement par des équipes mobiles. Les enfants de 6 à 24 mois seront pris en charge dans les centres dédiés placés sous l autorité des équipes de la PMI. Comment est organisé l accueil? Les Boulonnais sont accueillis par les agents municipaux, remettent leur bon de vaccination, sont invités à remplir un formulaire pour identifier les contre-indications, puis sont dirigés vers l un des trois boxes aménagés. L équipe médicale, un médecin et des infirmiers, procèdent alors à la vaccination. La tracabilité du vaccin sera consignée sur la souche retour du bon de vaccination (nom du vaccin, n de lot, identification du centre, date de vaccination). Rappel : La campagne de vaccination, organisée par l État sous sa responsabilité, repose sur le volontariat. Elle est entièrement gratuite. Fermeture du pont d Issy la nuit Depuis quelques mois, le pont d Issy, situé dans le prolongement du boulevard de la République, fait l objet de rénovation sur plusieurs superstructures. Afin de minimiser la gêne occasionnée, le conseil général fait intervenir les entreprises de nuit. Ainsi, en novembre, le pont sera fermé pendant trois nuits, une par semaine, et la circulation sera déviée. Les périodes d interventions étant connues 48 h avant les travaux, l information auprès des riverains sera relayée uniquement sur les panneaux d affichage électronique et sur le site de la Ville : L ensemble des travaux devraient se terminer en février Information novembre 2009

10 Conseil municipal Rapidité, efficacité, proximité! Inscrivez-vous à la lettre d information La Ville propose un service d informations personnalisées par courriel qui permet de recevoir sur sa messagerie toute l actualité triée selon vos centres d intérêt : sports, culture, famille, enfance et jeunesse, actualités seniors, solidarité et santé Chaque semaine (hors vacances scolaires), cette lettre vous permettra de connaître les principales rencontres sportives, la programmation culturelle, les dates des inscriptions aux séjours pour les plus jeunes ou encore de suivre l évolution de l aménagement urbain. Inscription gratuite à la newsletter et aux courriels personnalisés sur la page d accueil du site de la Ville La Ville vend un appartement et un terrain Mardi 17 novembre à 14h30 La Ville de Boulogne-Billancourt met en vente par adjudication mardi 17 novembre à 14h30 devant la Chambre des Notaires de Paris un appartement de 150 m 2 et annexes (buanderie, parking double boxé, deux caves), au 3 e étage d un immeuble des années 1970 situé 18, rue du Pavillon et un terrain constructible de 154 m 2, situé 6, passage Deschandeliers. Le cahier des charges et une visite virtuelle de l appartement sont consultables sur le site de la Chambre des Notaires de Paris : et à l Étude notariale Barbier-Morin et associés, 23 bis, boulevard Jean-Jaurès à Boulogne-Billancourt. Des visites in situ seront organisées par la Chambre des Notaires de Paris. Visite de l appartement du 18, rue du Pavillon, : lundi 9 novembre de 14h à 16h et samedi 14 novembre de 11h à 13h. Visite du terrain 6, passage Deschandeliers : lundi 9 novembre de 11h à 13h et samedi 14 novembre de 14h à 16h. Contacts : Étude notariale Barbier-Morin et associés, 23 bis, boulevard Jean Jaurès. Tél. : / Ville de Boulogne-Billancourt - service des affaires immobilières. Tél. : ou N oubliez pas le calcul de votre quotient familial 2010! Un coupon de renouvellement de quotient vous a été adressé : merci de le remplir et de le retourner à l espace Accueil des familles. Si vous n avez pas reçu de coupon, un formulaire de renouvellement de quotient est téléchargeable sur le site de la ville ou sur le portail Espace en ligne (à remplir et à retourner à l espace Accueil des familles). Cette démarche est à effectuer jusqu au 31 décembre Pour toute question, l espace Accueil des familles est à votre disposition (merci de vous munir de votre avis d imposition 2008 ou de tout justificatif de ressources ainsi que de votre livret de famille). Le service est ouvert les lundi, mardi et mercredi de 8h30 à 17h30, le jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30, le vendredi de 8h30 à 16h45 et le samedi matin de 8h30 à 11h45. Dates des matchs au Parc des Princes Samedi 7 novembre à 19h : PSG Nice. Samedi 28 novembre à 19h : PSG Auxerre. Samedi 12 décembre à 19 h : PSG Saint-Étienne Extraits des principales décisions du conseil municipal du 23 septembre Subvention allouée au Centre de supervision urbaine (CSU) Une subvention de a été attribuée à la Ville par le Fonds interministériel de prévention de la délinquance pour aménager le Centre de supervision urbaine (CSU), en cours d installation au rez-de-jardin de l hôtel de ville. Les écrans de supervision de ce CSU recevront les images des caméras de vidéo-protection installées sur le territoire de la ville pour prévenir les atteintes faites aux personnes et aux biens, protéger les installations et bâtiments publics, contrôler le trafic routier. À cela s ajoute une aide du conseil général, d un montant de L ensemble correspond à un taux de cofinancement de 39 % pour cette opération qui s élève à Financement du dispositif d Accompagnement social lié au logement (ASL) par le Département Dans le cadre du Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD) et du Fonds de solidarité pour le logement (FSL), l ASL prévoit l accompagnement par un travailleur social, sur une durée de 12 mois avec possibilité de renouvellement, d au moins 20 ménages dans leurs difficultés quotidiennes, sur des critères particuliers : situation financière et sociale, absence de logement, logement insalubre ou précaire, menace d expulsion. Une subvention de correspondant au salaire du travailleur social et des frais de fonctionnement est allouée à la Ville par le Département pour l année Création d un nouvel équipement culturel et numérique sur l île Seguin en partenariat avec l association ART 3000 La communauté d agglomération, la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val-de-Seine- Aménagement souhaitent associer l exploitant actuel du Cube espace culture multimédia basé à Issy-les- Moulineaux, à savoir ART3000, aux réflexions liées à l étude de faisabilité et à la définition des modalités d implantation d un nouvel équipement culturel dédié aux arts numériques sur l île Seguin, en mars 2010 au plus tard. La convention prendra fin à compter du 30 avril Prochaine séance du conseil municipal Jeudi 12 novembre à 19h à l hôtel de ville. Retransmis en direct sur le site de la ville Information novembre

11 Tribunes de l opposition UUJean-Pierre Fourcade Groupe «Unis pour Boulogne-Billancourt» L inauguration du cours de l Île-Seguin présente aux Boulonnais et à leurs voisins l image d un nouveau quartier répondant à tous les critères de développement durable. Après de longues études et beaucoup de concertations avec des urbanistes, des associations et les riverains, ce quartier rassemble des logements, des activités, des équipements publics et de nouveaux espaces verts. Le chauffage et la climatisation sont assurés par un système mixte associant le chauffage urbain à vapeur et le gaz. Les conditions de circulation permettent aux piétons, aux cyclistes et aux automobilistes d utiliser les voiries en toute sécurité. Bref, c est un quartier qui est résolument de son siècle : que des remerciements viennent s adresser aux architectes, aux entreprises et, pourquoi l oublier, à la société d économie mixte Val-de-Seine Aménagement. Au delà des querelles concernant le passé, la mise en service de ce quartier nouveau témoigne du dynamisme de Boulogne- Billancourt et marque, par des réalisations concrètes logements sociaux, crèches, groupe scolaire, équipements sportifs, activité commerciales, parc, le souci des équipes municipales successives depuis 1995 de se tourner résolument vers l avenir. Avenir que l on discerne mal pour la poursuite de l opération d aménagement, notamment pour l île Seguin. Il aurait dû y avoir, si nos projets n avaient pas été contrecarrés, un centre de recherche sur la santé, le médicament et les sciences de la vie. Associé à l Université Américaine de Paris, cet ensemble aurait pu prendre UUMartine Even Une occasion perdue! Groupe place dans le projet de Paris-Capitale que le Gouvernement vient d adopter et dont le Parlement va prochainement débattre. Certains ont préféré abandonner ce projet dont notre pays a besoin pour rattraper son retard en matière de recherche médicale, de biotechnologie et de numérique. On nous parle de «Vallée de la Culture». C est un concept intéressant. Mais est-il adapté à un pays fortement endetté, à une région qui a trop tendance à devenir un gigantesque musée, à une ville qui fut à la pointe du développement industriel? Après la concertation nécessaire avec tous les Boulonnais et les villes voisines, l actuelle équipe municipale devra adapter ses projets à la situation d aujourd hui. Nous sommes prêts à apporter notre pierre à l ouvrage commun afin que Boulogne-Billancourt demeure une ville exemplaire sur le plan culturel et surtout sur le plan économique. Jean-Pierre Fourcade et le groupe Unis pour Boulogne-Billancourt Quels logements pour Boulogne-Billancourt? 20 % de logements sociaux en 2020 pour les communes de plus de habitants en Île-de-France, tel est l objectif fixé par la loi SRU du 13 décembre À Boulogne- Billancourt nous atteignons péniblement les 12,5 %. L aménagement des terrains Renault va certes accroître le nombre des logements sociaux, mais de quels types de logements s agit-il? Essentiellement du «social haut de gamme». Les logements sociaux sont schématiquement répartis en trois catégories : les PLAI (loyers les moins chers), les PLUS (loyers intermédiaires) et les PLS (loyers plus chers, mais inférieurs au prix du privé). Lors des conseils municipaux, à chaque décision d acquisition de logements sociaux par la Ville, notre groupe pointe du doigt la mauvaise répartition des typologies (exemple : dans un lot de 52 logements, 21 logements en PLS, 25 en PLUS et seulement 6 en PLAI). Non, la municipalité ne souhaite pas une vraie mixité sociale, et bientôt, seules les familles aisées pourront résider à Boulogne-Billancourt. Plus de demandes de logement sont en attente dans notre ville. Les ménages des classes moyennes qui ne peuvent pas ou plus payer un loyer dans le parc privé se retournent vers le logement social. Des familles avec 2, 3 enfants (voire plus) s entassent dans des studios insalubres pour des prix exorbitants, les étudiants, les jeunes salariés, les personnes handicapées rencontrent d énormes difficultés pour se loger à un prix raisonnable (même les logements Pour rencontrer vos 10 élus du Groupe «Unis pour Boulogne-Billancourt» : 63, rue de Billancourt Tél. : fax : web : Courriel : Permanences lundi et vendredi de 15h30 à 18h30 le lundi de 10h à 13h le jeudi de 14h à 18h30 et sur rendez-vous. neufs ne sont pas tous adaptables). Notre ville manque, entre autres, d infirmières et de puéricultrices, qui du fait des loyers élevés s installent et travaillent ailleurs. Pourquoi la Ville ne préempte-t-elle pas, lorsqu ils sont mis en vente, les hôtels, pour la plupart sans confort et parfois insalubres, souvent occupés en permanence par des personnes n ayant pas d autre choix, afin de les transformer en logements sociaux? Le maire a décidé de réduire le nombre de logements prévus sur les terrains Renault (dont des logements sociaux) au profit de bureaux. Or le parc de bureaux est déjà important, bon nombre sont inoccupés. Où sont les études qui prouvent que Boulogne- Billancourt manque de bureaux? Du fait de l agrandissement de notre intercommunalité, le Programme Local de l Habitat qui affiche les choix et priorités de la Ville (ou du groupement de communes) en matière d habitat sera réactualisé. Notre groupe entend bien participer à cette révision et vous en tenir régulièrement informés. Martine Even Conseillère municipale PS Nous joindre, nous rencontrer, vous informer : - 92, rue d Aguesseau Boulogne-Billancourt Tél. : Courriel : Blog : Ouvertures de la permanence : Lundi et jeudi : 10h - 12h et 14h - 18h. Samedi : 10h - 12h. 36 Information novembre 2009

12 Tribune de la majorité municipale Groupe de la Majorité rassemblée PLU : une (ré)vision globale pour préserver notre paysage urbain UUGauthier Mougin Le 9 juillet dernier, le conseil municipal a décidé de mettre son Plan Local d Urbanisme (PLU) en révision générale. L actuel PLU date en effet de Il répondait à la volonté de l équipe municipale de l époque de densifier la ville et d organiser, de façon assez critiquable d ailleurs, les terrains de la ZAC Seguin Rives de Seine. Huit ans plus tard, avec au total près de autorisations d urbanisme délivrées, il ne correspond plus ni à la volonté du Maire et de l équipe municipale, ni aux besoins des Boulonnais. Il n intègre pas ou pas assez les contraintes liées à notre volonté de faire du développement durable un axe majeur de notre politique. Ainsi, les immeubles peuvent s édifier massivement, montant bien souvent trop haut sacrifiant au passage ce qui fait de Boulogne-Billancourt un village aux portes de Paris. Les maisons basses des carrefours, éclairant et aérant ceux-ci, disparaissent progressivement. Les immeubles de cachet sont insuffisamment protégés, tandis que le parc de bureaux vieillit dans des immeubles grands gaspilleurs d énergie. Or, quoi qu on en pense, ce PLU s impose à nous et la Ville comme les constructeurs ne peuvent s en affranchir sans être dans l illégalité. C est la raison pour laquelle il peut arriver que tel ou tel permis délivré par la Ville, bien que parfaitement régulier, ne satisfasse ni les riverains ni les élus eux-mêmes! C est la raison pour laquelle nous devons repenser ce document majeur. Déjà des modifications ont été et seront encore décidées, portant sur des questions ponctuelles sans remettre en cause toutefois l équilibre global de l actuel Plan. Désormais, il s agit d avoir une vision globale et d avenir du visage que notre ville présentera demain : celle d une ville cité dense, certes, mais dans laquelle les espaces publics seront préservés. Une ville où l on ne craindra pas de monter en hauteur ici, pour construire plus bas ailleurs ; une ville où les immeubles pourront être labellisés «bâtiments basse consommation» et demain être à énergie positive sans contraintes urbaines excessives ; une ville qui privilégiera les déplacements alternatifs sans jeter l anathème sur la voiture Pour cela un travail en plusieurs étapes est nécessaire : création d un véritable atlas de la ville qui permettra d identifier les besoins et de recenser dans le détail la typologie urbaine, définition de règles précises en fonction de ce recensement permettant d éviter l édification pour de longues années de bâtiments inadaptés ; recensement également de bâtiments dont l architecture ou le style justifient que l on puisse s opposer à leur démolition Parallèlement, nous travaillons actuellement à l élaboration d un droit de préemption des commerces lorsque ceux-ci changent de propriétaire afin de sauvegarder les zones commerciales menacées d extinction. Ce plan, compliqué à mettre en œuvre, sans être un remède miracle est nécessaire à l animation des quartiers et à leur développement économique propre. Il est aussi un axe de notre politique d urbanisme et s articulera avec le futur PLU. Certes, ce nouveau Plan ne réglera pas tous les problèmes. D abord parce que les constructeurs resteront maîtres de leur architecture qui demeurera entièrement sous leur responsabilité. Cependant, la Ville continuera à accompagner les architectes dans leur démarche créative grâce à ses d architectes-conseils qui connaissent particulièrement bien le tissu urbain boulonnais et qui veillent autant que faire se peut à une certaine homogénéité dans les réalisations. Ce système qui a fait ses preuves restera en place et l expérience montre que les demandes d autorisation d urbanisme sont accordées d autant plus rapidement que le dialogue Ville/constructeurs est fructueux. Ensuite, parce que la densification des villes est aujourd hui considérée comme préférable à leur expansion. Plus d habitants au même endroit, ce sont des transports en commun plus simples d accès, des déplacements réduits et moins de pollution. Il ne s agira donc pas de «dédensifier» mais de moins densifier. Nous serons à terme plus nombreux sur un même territoire. Le PLU sera aussi un outil qui nous aidera à vivre ensemble. Ainsi, il sera au plus près de nos aspirations pour que Boulogne-Billancourt prenne le virage du 21 e siècle, de la préservation de l environnement et de la qualité de vie de ses habitants. Le chantier est grand et ambitieux, à la mesure de l enjeu. Gauthier Mougin Maire adjoint chargé de l Urbanisme, des Grands travaux et de l Aménagement urbain Information novembre

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

Charte du Conseil des enfants

Charte du Conseil des enfants Juillet 2014 Charte du Conseil des enfants Notre monde actuel connaît une révolution technologique sans précédent, marquée notamment par des modifications fondamentales de nos moyens de communication et

Plus en détail

COMPTE-RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 10 juin 2009

COMPTE-RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 10 juin 2009 COMPTE-RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 10 juin 2009 1 / Intercommunalité - Fusion des Communautés d'agglomération Arc de Seine et Val de Seine - Approbation du périmètre et des statuts

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub.

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub. FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT www.concertations.lacub.fr 1 Les ateliers thématiques : contexte et déroulement 1# Les

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNE DE RODEZ CESSION LOT B1- PROGRAMME IMMOBILIER RESIDENTIEL CONSULTATION DE PROMOTEURS ET D ARCHITECTES PHASE 1- CANDIDATURES

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

Règlement Intérieur des Accueils Collectifs de Mineurs et du temps Périscolaire

Règlement Intérieur des Accueils Collectifs de Mineurs et du temps Périscolaire 113-115, rue Saint Gabriel 59800 LILLE Tél : 03-20-51-90-47 www.centresocialsmp.fr contact@centresocialsmp.fr Règlement Intérieur des Accueils Collectifs de Mineurs et du temps Périscolaire Le Centre Social

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

vous souhaitent, ainsi qu à ceux qui vous sont chers, une excellente année 2014

vous souhaitent, ainsi qu à ceux qui vous sont chers, une excellente année 2014 Décembre 2013 - n 12 Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoints, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, vous souhaitent, ainsi qu à ceux qui vous sont chers, une excellente année

Plus en détail

habitants est la garantie d un quartier humain et animé.

habitants est la garantie d un quartier humain et animé. NOVEMBRE 2015 LES GROUES 2030 n 1 EDITO LES GROUES 2030 Un nouveau quartier pour Nanterre Une autre idée de La Défense L e projet des Groues avance! Le 9 juillet 2015, l Etat et la Ville de Nanterre ont

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE ANTONAVES, CHATEAUNEUF DE CHABRE, RIBIERS CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE VAL BUËCH-MÉOUGE - HAUTES ALPES - PRINCIPES FONDATEURS Une commission d élus des communes d Antonaves, Châteauneuf de Chabre, Ribiers

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE RÈGLEMENT INTERIEUR 2014/2015 ACCUEIL PÉRISCOLAIRE COMMUNE DE LUTTANGE L accueil périscolaire a été mis en place en septembre 2013 par la Municipalité afin de répondre aux besoins des familles Luttangeoises

Plus en détail

TD13. > L accueil collectif. Activité 1 > Les différents accueils de la petite enfance

TD13. > L accueil collectif. Activité 1 > Les différents accueils de la petite enfance CHAPITRE 4 L accueil de la petite enfance Les écoles maternelle et élémentaire > L accueil collectif TD13 mémo 6 OBJECTIFS > Caractériser les différents modes d accueil collectif > Énoncer la qualification

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014. L Office de la tranquillité publique

ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014. L Office de la tranquillité publique ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014 L Office de la tranquillité publique L office de la tranquillité publique Comme toute grande ville, Bordeaux

Plus en détail

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015 Plan de mandat 2014-2020 Conseil Municipal du 9 juillet 2015 3 enjeux majeurs vont irriguer le mandat De l agenda 21 à la transition énergétique La requalification du quartier de l Esplanade L optimisation

Plus en détail

Compte rendu de la réunion publique

Compte rendu de la réunion publique Compte rendu de la réunion publique Le 19 Mai 2011, la mairie de Grand-Charmont a invité ses habitants à une réunion pour présenter le projet d'écoquartier de la commune de Vieux-Charmont. Celle-ci a été

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles»

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation : France Principales interventions

Plus en détail

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1. Dispositif «Voisin-Age» : une autre façon d être solidaire entre voisins. 2. Sécurité, proximité, tranquillité : la «Participation

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

I PÔLE SANTE COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

I PÔLE SANTE COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Mardi 27 octobre 2015 Présents : M. Gabriel FOURNIER, maire MM Patrick LEFLAIVE, Thierry BELLANG, Mme Frédérique PANOUILLOT, adjoints MM Mmes Patrick DEVIGNE,

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

Massy Atlantis La ville réinventée

Massy Atlantis La ville réinventée Massy Atlantis La ville réinventée En Île-de-France, la Ville de Massy est connue pour son ambitieuse politique d aménagement. Là où voisinaient immeubles d activités, friches industrielles ou agricoles,

Plus en détail

VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016

VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016 VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016 Première Partie Etre élu, c est s engager et être responsable Les élections, c est : élire des représentants (élus), qui représentent tous les citoyens,

Plus en détail

Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du 29 09 11) Page 1

Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du 29 09 11) Page 1 Maison au service du public et de l action sociale- 5 rue de la maternité- 09100 Pamiers Tel : 05 34 01 09 10 email : jeunesse@ville-pamiers.fr Mairie de Pamiers - Place du Mercadal - BP167-09101 PAMIERS

Plus en détail

ile seguin Rives de seine le COURs de l ile seguin Uin ile seg saem val de seine aménagement s de l COUR PavillOn d information Rives de seine Uin

ile seguin Rives de seine le COURs de l ile seguin Uin ile seg saem val de seine aménagement s de l COUR PavillOn d information Rives de seine Uin ILE SEGUIN RIVES DE SEINE LE COURS DE L ILE SEGUIN BOULOGNE-BILLANCOURT Le site des anciens terrains Renault à Boulogne- Billancourt connaît actuellement une rapide transformation, qui va encore s affirmer

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Municipales. Evreux et son agglomération. Mars 2014. Le citoyen au cœur des décisions. Blog : http://evreuxagglovraimentagauche.elunet.

Municipales. Evreux et son agglomération. Mars 2014. Le citoyen au cœur des décisions. Blog : http://evreuxagglovraimentagauche.elunet. Municipales Evreux et son agglomération Mars 2014 Le citoyen au cœur des décisions Blog : http://evreuxagglovraimentagauche.elunet.net/ Pour une ville et son agglo vraiment à gauche : Qu'est-ce qu'on fait?

Plus en détail

Règlement Intérieur des Accueils Collectifs de Mineurs et du temps Périscolaire

Règlement Intérieur des Accueils Collectifs de Mineurs et du temps Périscolaire 113-115, rue Saint Gabriel 59800 LILLE Tél : 03-20-51-90-47 www.centresocialsmp.fr contact@centresocialsmp.fr Règlement Intérieur des Accueils Collectifs de Mineurs et du temps Périscolaire Le Centre Social

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC Centre Hospitalier Centre Social LIDL Zone commerciale LAEP La Maison de Souricette Pont Triby Mac Do Gare SNCF C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES

ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES PROJET PEDAGOGIQUE Mairie de Plestin-Les-Grèves téléphone : 02.96.54.10.37 courriel : gaderie.plestinlesgreves@orange.fr Benoît BILLAUD Chef

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Commune d Ornex République Française Département de l Ain DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Service scolaire / périscolaire / extrascolaire Valable pour l année scolaire 2015/2016 1 Informations destinées à

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LA VILLE DE DEUIL-LA BARRE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LA VILLE DE DEUIL-LA BARRE Préambule REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LA VILLE DE DEUIL-LA BARRE Art. 1 : La bibliothèque municipale de la ville de Deuil-La Barre est un service public chargé de contribuer aux

Plus en détail

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014!

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! vous invitent aux Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! Les premières Rencontres Nationales de la Démocratie Participative, organisées par le Département du Val de Marne en 2011, ont rassemblé

Plus en détail

REFLEXION SUR LA PLACE DU VELO DANS LA VILLE

REFLEXION SUR LA PLACE DU VELO DANS LA VILLE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE REFLEXION SUR LA PLACE DU VELO DANS LA VILLE AVIS N 10.05 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée Plénière

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

La réforme des 2012-2014

La réforme des 2012-2014 La réforme des 2012-2014 Éditorial p 3 Une réforme au bénéfice des enfants p 4 La méthode nantaise : la concertation et le dialogue p 6 Les nouveaux rythmes de la rentrée 2013 p 8 Évaluation de la réforme

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

RÈGLEMENT DES ACCUEILS DE LOISIRS

RÈGLEMENT DES ACCUEILS DE LOISIRS RÈGLEMENT DES ACCUEILS DE LOISIRS Le présent règlement définit les modalités pratiques de fonctionnement des accueils de loisirs (A.L.), des accueils périscolaires et ateliers après l école. CONDITIONS

Plus en détail

programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement.

programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement. programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement.fr programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:28 Page2 Joël Bias

Plus en détail

Règlement à destination des familles Mai 2015

Règlement à destination des familles Mai 2015 Année scolaire 2015-2016 Règlement à destination des familles Mai 2015 Document à conserver www.saintbonnetdemure.com - rubrique "Enfance-jeunesse" SOMMAIRE "Mure Info Citoyen" (guichet unique) 3 Les modalités

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Réponse de la Liste Grenoble Une ville pour tous, conduite par Eric Piolle 1/ RENOVER L HABITAT Les logements les

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE Réunion publique Restitution des ateliers 1 er avril 2015 1 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE 1.Qu'est-ce que le 2.Restitution

Plus en détail

Commission de quartier. Réunion publique SAINT SIMON. Jeudi 18 octobre 2012

Commission de quartier. Réunion publique SAINT SIMON. Jeudi 18 octobre 2012 Commission de quartier SAINT SIMON Réunion publique Jeudi 18 octobre 2012 Au programme ce soir Présentation des travaux de rénovation de la salle associative Saint Simon Présentation du projet de jardin

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES ALSH Intercommunal (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Livret d inscription De Septembre 2015 À Juin 2016 Saiint Martiin lle Beau (Mercrediis et vacances) La Croiix en Touraiine (Mercrediis) INFORMATIONS

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

Bilan de législature du groupe PDC Ville de Genève au Conseil municipal 2011-2015. Au centre l Humain. Résolument!

Bilan de législature du groupe PDC Ville de Genève au Conseil municipal 2011-2015. Au centre l Humain. Résolument! Bilan de législature du groupe PDC Ville de Genève au Conseil municipal 2011-2015 Au centre l Humain Résolument! Les élus du Conseil municipal à votre service Marie BARBEY-CHAPPUIS Conseillère municipale

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Conseil Economique et Social Local de Blagnac ASSEMBLEE PLENIERE Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Rapporteurs : Jean-Michel VERNHES

Plus en détail

FICHES DE CAPITALISATION

FICHES DE CAPITALISATION 96 Les gens du voyage en région Centre : présences, accès aux droits et discrimination FICHES DE CAPITALISATION REALISATION D UNE AIRE D ACCUEIL VILLE DE FLEURY LES AUBRAIS CONTEXTE LOCAL L agglomération

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE Coordination périscolaire : 07 85 16 37 92

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE Coordination périscolaire : 07 85 16 37 92 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE Coordination périscolaire : 07 85 16 37 92 Ce règlement a été adopté par délibération du Conseil Municipal en date du 21 juillet 2014. GENERALITES L accueil périscolaire

Plus en détail

FICHE II. 5 Construction de logements publics intergénérationnels

FICHE II. 5 Construction de logements publics intergénérationnels DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le développement de logements publics destinés prioritairement aux personnes originaires de la commune. Dans le souci de renforcer les solidarités locales, la commune

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet RENTREE 2015-2016 ENSEMBLE ST FELIX-LA SALLE 27 rue du Ballet BP 60105-44001 NANTES CEDEX 1 Tél. 02 44 76 35 00 - contact@stfelixlasalle.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

La Résidence et son environnement

La Résidence et son environnement Le logement-foyer «La Résidence Notre-Dame de Bon Secours» a été inauguré le 1 er mai 1985. C est dans un esprit de service et de convivialité que nous vous accueillons à «La Résidence» avec pour principale

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Enfance, jeunesse, éducation et famille

Enfance, jeunesse, éducation et famille C 4 EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT Enfance, jeunesse, éducation et famille Dotée de nombreuses structures d accueil de la petite enfance, la Ville propose également tout un

Plus en détail

RELAIS MUNICIPAL DE VERNAISON REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS MUNICIPAL DE VERNAISON REGLEMENT INTERIEUR Vernaison, le 14 décembre 2011 RELAIS MUNICIPAL DE VERNAISON REGLEMENT INTERIEUR Pôle Petite Enfance 7, chemin du Pelet 69390 Vernaison Tél. : 04 81-91-52-42 Courriel : ram@vernaison.fr 1 SOMMAIRE 1) PRESENTATION..

Plus en détail

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide Commune de MATHAY Septembre 2011 RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PÉRISCOLAIRE La commune de MATHAY, en collaboration avec les Francas du Doubs, a mis en place un service de restauration le midi dans le

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 Article 1 : Objet Le présent règlement définit les conditions d inscription et les modalités

Plus en détail

Guide de la rentrée 2015. Un projet éducatif de territoire de qualité, pour et avec les enfants

Guide de la rentrée 2015. Un projet éducatif de territoire de qualité, pour et avec les enfants Guide de la rentrée 2015 Un projet éducatif de territoire de qualité, pour et avec les enfants Horaires 2015/2016 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi 7h30 à 8h30 8h30 à 11h30 11h30 à 13h15 13h15 à 15h30

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

Signature de la convention d objectifs. Maison de l Algérie

Signature de la convention d objectifs. Maison de l Algérie Signature de la convention d objectifs Maison de l Algérie Mardi 22 mars 2005 SOMMAIRE Communiqué de presse 3 La convention d objectifs 4 Schéma directeur 10 Fiche technique de la Maison d Algérie 11 Déroulement

Plus en détail

de vous Mag Des informations pour votre logement L OPH de l Ariège vous équipe en détecteurs de fumée

de vous Mag Des informations pour votre logement L OPH de l Ariège vous équipe en détecteurs de fumée Des informations pour votre logement Quel habitat demain? p. 2 Rénovation urbaine du quartier de la gare à Pamiers p. 4 Restructuration du quartier de Ginabat à Montoulieu p. 6 Du 21 novembre au 4 décembre,

Plus en détail

Accueil périscolaire. Restauration scolaire TAP. Inscription et règlements

Accueil périscolaire. Restauration scolaire TAP. Inscription et règlements Accueil périscolaire Restauration scolaire TAP Inscription et règlements L accueil périscolaire Dans chaque école maternelle et élémentaire, un accueil payant est proposé le matin de à 8h35 et le soir

Plus en détail

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture POLITIQUE DE LA MOBILITÉ Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture 23 D.O.G. Orientations III.3 à 6 et III.11 à 13 F avoriser l usage des transports

Plus en détail