PARTIE I- CONSTRUCTION DES EQUIPES. La sélection et le recrutement 1 ère partie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE I- CONSTRUCTION DES EQUIPES. La sélection et le recrutement 1 ère partie"

Transcription

1 GESTION HOTELIERE 1

2 INTRODUCTION GENERALE : Le parcours de la fonction, un peu d histoire : L administration du personnel Les relations humaines Le management stratégique des ressources humaines Le développement du potentiel humain Les missions de la gestion des ressources humaines : A- Vision statique : Administration du personnel B- Vision dynamique : Gestion et Communication PARTIE I- CONSTRUCTION DES EQUIPES La sélection et le recrutement 1 ère partie CHAPITRE I- LA SELECTION ET LE RECRUTEMENT I- UNE NECESSAIRE PLANIFICATION 1-1-Extention et diversification des besoins en Personnel 1-2 -De nouvelles exigences en matière de recrutement 1-3-Les types d engagement 1-4-Les organismes spécialisées 1-5-Les méthodes de prospection. 1-6-L élaboration de plans II- LES OUTILS INDISPENSABLES AU RECRUTEMENT: Tableau des moyens de sélection 2-1- Le Curriculum vitae Le dossier de demande d emploi 2-3- La description de poste 2-4- L identification de poste. III- EXEMPLES DE DOCUMENTS -1- Exemple de description de poste utilisable pour le recrutement d un inspecteur d unités de restauration collective. 2

3 3-2- Dossier de demande d emploi ( Hôtel Suffren la Tour) Dossier de demande d emploi ( Hôtel Paris Hilton ) 3-4-Enquête portant sur le recrutement dans les hôtels du type familiale Profil de l embaucheur Profil de l embauché Pratique du recrutement : critère, moyens, efficacité. 3-5-Enquête portant sur dans les hôtels 4 * de grande capacité. Méthode de sélection. Remarque. La sélection et le recrutement 2éme partie I LES MODALITES DE RECRUTEMENT. 1-1-Les examens psychologiques : examens de sélection ; examens de promotion ; examens de reconversion ou d orientation II LES TECHNIQUES DE RECRUTEMENT 2-1-Le questionnaire Exemple de questionnaire caractérologique : Consignes préliminaires ; Règles d interprétation ; REMARQUES 2-2-LES TESTS les tests d efficience les questionnaires et inventaires de personnalité les tests projectifs 2-3-QUELQUES EXEMPLES 3

4 2-3-1-Le test projectif de Rorschach Le test d intelligence de Weschler- Bellevue Le «Thematic Apperception Test» (TAT) Le test de frustration de Rosenberg Le test du village d Artus Remarques. III TESTE DE REFLEXION : «Les tests démystifiés» de Jean GODET, éditions Aubier-Montaigne La sélection et le recrutement 3eme partie L ENTRETIEN, L ACCUEIL ET L INTEGRATION. I L ENTRETIEN. promotion ; 1-1-Les différents types d entretien : entretien visant à apporter ou recueillir des informations ; entretien d enquête ; entretien de diagnostic ; entretien d embauche ; entretiens de mutation et de entretien d appréciation ; entretien de démission ; entretien de résolution de cas ; entretien d aide. 1-2-Une délicate relation de face à face 1-3-Les règles à respecter. 1-4-Les dimensions du langage. 1-5-Constituer une «réserve» de candidats. 1-6-Texte d illustrations : «Comment recruter et conserver un bon personnel» ( E.DICHTER) 4

5 II L ACCUEIL 2-1-Un «pays» inconnu. 2-2-L accueilest collectif. III L INTEGRATION 3-1- La période d essai Le suivi de l intégration. IV TEXTE DE REFLEXION : «Le loup-cervier» de G.CROUSSY CHAPITRE II- LA FORMATION DES COLLABORATEURS INTRODUCTION I- DEFINITION II- LES TYPES DE FORMATION III- COMMENT FORMER LES COLLABORATEURS? 3-1- Le plan de formation 3-2- Construction d un plan de formation 3-3- Plan de formation individualisé 3-4- La formation et la législation IV- LA MESURE DE L INVESTISSEMENT FORMATION PARTIE II- GESTION DYNAMIQUE DES EQUIPES CHAPITRE III- LA POLITIQUE DES REMUNERATIONS I- LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE SALARIALE II- LES CONTRAINTES DE LA POLITIQUE SALARIALE III- LES MOYENS : 3-1- Construction et évolution des grilles des salaires 3-2- Adaptation de la grille des grilles aux efforts du personnel 3-3- Valorisation de la fidélité à l unité IV- LA REMUNERATION. SOURCE DE MOTIVATION MAIS AUSSI DE CONFLIT : 5

6 4-1- Quel est le niveau de variation motivant? 4-2- Quelle forme peut prendre le variable? 4-3- Que faire quand le variable diminue? 4-4- Comment éviter les «primes de gueule»? CHAPITRE IV- BESOINS ET MOTIVATIONS DE L HOMME AU TRAVAIL -(1 ère partie ) I- UNE TRIPLE DIMENSION : PHYSIOLOGIQUE, PSYCHOLOGIQUE ET SOCIALE II- TYPOLOGIE DES BESOINS 2-1-besoins somatiques ; 2-2-besoins se rapportant à la vie mentale ; 2-3-besoins relatifs aux personnes et aux groupes ; 2-3-besoins opératoires. Les critères : 1- la subjectivité ; 2- la nécessité ; 3- la plasticité ; 4- l organisation. III-VRAIES ET FAUSSES MOTIVATIONS Texte de réflexion. Motivation des jeunes. Caractéristiques du comportement actuel. Evolution future ( Ernest DICHTER, «Motivations et comportement humain», 1972, éd.publi-union ) Texte de réflexion Jacques JULLIARD, «le Nouvel Observateur» IV-LES BESOINS DE LA VIE PROFESSIONNELLES. 6

7 -(2 ème partie ) I-LES GRILLES D APPRECIATION DU TRAVAIL Profil d appréciation ( JG.MANZIONE) 1-1-Les finalités de l évaluation. 1-2-Les procédures d évaluation : le classement ; les critères ; l évaluation collective ; la délimitation objective. Exemple d évaluation des hommes dans l entreprise par l analyse des critères caractériels. II-SATISFACTION OU INSATISFACTION. III-L INFLUENCE DU STATUT SOCIO-PROFESSIONNEL SUR LA SATISFACTION. TACHES. IV-L ELARGISSEMENT ET L ENRICHISSEMENT DES V-LA PYRAMIDE DE MASLOW ET SES APPLICATIONS DANS L HOTELLERIE-RESTAURATION. 5-1-Définition de la motivation. 5-2-La pyramide de Maslow les besoins physiologiques ; les besoins de sécurité ; les besoins d appartenance ; les besoins de considération ; les besoins de réalisation de soi. VI- LA JUSTICE, L ATTENTE ET L ESTIME DE SOI. 6-1-La Justice ; 6-2-L attente ; 6-3-L estime de soi. 7

8 CHAPITRE V- LA COMMUNICATION INTERNE I- DEFINITION II- LES ENJEUX DE LA COMMUNICATION INTERNE 2-1- L enjeu managerial : expliquer, informer 2-2- L enjeu humain : considérer, former 2-3- L enjeu institutionnel : associer 2-4- L enjeu politique 2-5- L enjeu commercial : vendre et valoriser III- COMMENT COMMUNIQUER DANS L UNITE? 3-1- Les formes de la communication dans l unité 3-2- Les moyens de la communication interne IV- PROCESSUS DE MISE EN PLACE D UNE POLITIQUE DE COMMUNICATION INTERNE : 4-1- Le diagnostic 4-2- La planification 4-3- La mise en place d action 4-4- L évaluation et le suivi CHAPITRE VI- L APPRECIATION DES COLLABORATEURS I- DEFINITION DE LA NOTION DE L ENTRETIEN D APPRECIATION II- FONCTIONS DE L ENTRETIEN D APPRECIATION III- STYLE MANAGERIALE ET ADMINISTRATION DE L ENTRETIEN IV- REUSSIR UN ENTRETIEN D APPRECIATION 4-1- Canevas : Principes à suivre dans l entretien individuel 4-2- Canevas : Grille pour l entretien individuel périodique 4-3-Canevas : Les attitudes du responsable hiérarchique 4-4- Canevas : Les attitudes du collaborateur 4-5- Les dix commandements de L entretien d appréciation 4-6- Canevas : Préparation d un entretien d appréciation 8

9 V- LA COMMUNICATION NON VERBALE ET L ENTRETIEN D APPRECIATION : 5-1- Positionnement du problème 5-2- Les signes non verbaux 5-3- Diversité des systèmes non verbaux VI- LA PERFORMANCE, SES PREALABLES ET SON EVALUATION : 6-1- Positionnement du problème 6-2- Attentes et réalisations 6-3- Les facteurs explicatifs de la performance V- FORMALISATION DE L APPRECIATION DES COLLABORATEURS : 5-1- Cas du collaborateur d un service 5-2- Cas d un chef de service CHAPITRE VII- LA GESTION DES CARRIERES PARTIE III- GESTION DES EQUIPES ET REGLEMENTATION CHAPITRE VIII- LA LEGISLATION EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES I- LES SOURCES JURIDIQUES REGISSANT LA RELATION EMPLOYEUR/EMPLOYE II- ELEMENTS REGISSANT LA RELATION PROFESSIONNELLE EMPLOYEUR / EMPLOYE : 2-1- Statut-type fixant les rapports entre salariés et employeurs 2-2- La relation travail employé/employeur : Les conditions de louage des services Les conditions de séparation Employé/Employeur III- LA CONVENTION COLLECTIVE 9

10 TRAVAUX PRATIQUES Exercices Etudes de cas REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 10

11 INTRODUCTION GENERALE : Le parcours de la fonction, un peu d histoire : La gestion des ressources humaines a évolué, de ses prémisses ( ) au management stratégique des ressources humaines (années 80-90) jusqu à la logique de développement du potentiel humain ( ). Quatre phases caractérisent l évolution de la fonction «Gestion du Personnel» : - La gestion administrative désigne le fonctionnement quotidien de l entreprise et des tâches d intendance et d exécution. - La phase de gestion des relations humaines implique des compétences plus larges, dans la mesure où il s agit de prendre en considération les relations sociales, la formation à moyen terme. - La phase du management stratégique des RH se caractérise par une logique de planification des effectifs, des emplois, ou encore des compétences. - La phase de développement du potentiel humain vise à articuler les problèmes humains ( emplois, qualification, évolution) aux autres problèmes de l entreprise (notamment, les problèmes de compétitivité). L administration du personnel : - La fonction personnel s est d abord efforcée d adapter les salariés de l entreprise aux emplois et à leur évolution qui découlent des choix techniques et d organisation. La main d uvre employée est une variable d adaptation dont le coût doit être minimum. Recruter, Payer Réglementer sont les seules activités confiées à cette fonction administrative. - Ce mode de gestion correspond aux principes édictés par H. Fayol. Les méthodes de management visent à trouver les moyens les plus rationnels qui permettront de commander sans hésiter. - Le mot clé est donc administrer : enregistrement, suivi et contrôle des données individuelles et collectives du personnel de l entreprise. 11

12 Concrètement, cela correspond à la tenue des dossiers, des fichiers de base et à la mise à jour des mouvements statistiques d effectifs. - Ce qui conduit également à gérer la tenue des documents et registres imposés par la réglementation en vigueur et à veiller à l application des dispositions légales et réglementaires dans l entreprise. Les relations humaines : - L école des relations humaines a influencé l évolution de la fonction, en ce qu elle a constitué entre 1930 et 1950, une réaction contre les limites de l Organisation Scientifique du Travail (OST). Les chercheurs de cette école (Elton Mayo) ont conclu à l importance des facteurs d ambiance et relationnel sur le rendement. Les relations sociales, l hygiène et la sécurité, mais aussi la formation, viennent enrichir la fonction des ressources humaines. Selon cette logique des relations humaines, l organisation est conçue comme u système fermé vis-à-vis de son environnement, mais prenant particulièrement en compte les facteurs psychologiques. - Cette conception de la gestion du personnel dans les organisations permet d élargir le champ de la gestion du personnel par la prise en compte de la dimension psychologique et sociale de la décision, elle permet en outre de globaliser l approche du personnel en s écartant du mythe de l homo-oeconomicus. Le management stratégique des ressources humaines : La modernisation qui a suivi les chocs pétroliers, la forte concurrence et les restructurations ont exacerbé les problèmes d emploi des hommes : suppression des postes et d emplois, création d emplois plus qualifiés. Les stratégies des entreprises et la recherche de l efficacité économique ont conduit la fonction personnel à élargir son champ d action, pour agir comme gestionnaire de ressources, prendre en charge la communication interne et développer le conseil à la hiérarchie. - Ces évolutions indiquent des orientations de la fonction RH vers à la fois plus d autonomie et une plus grande intégration à la stratégie de l entreprise, au sens où elle met e son service des ressources 12

13 humaines optimisées (en effectif et en qualification). On parlera progressivement de gestion stratégique. - Selon cette perspective de management, l organisation est un ensemble rationnel, ouvert sur son environnement et plus dynamique ; la GRH développe alors une nouvelle logique d action. - Aux Etats-Unis, la Direction par Objectifs, crée par Peter Drucker, est l illustration la plus nette de cette approche. Elle permet une logique du sommet à la base, avec un effet réel sur le système de rémunération. Il s agit, pour gérer des hommes, de mettre en place des procédures cohérentes avec l organisation, telle qu elle est à un moment donné, et d autre part, de pratiquer une segmentation selon les différentes catégories de personnel. Aussi, la bonne marche de l entreprise nécessiterait des règles cohérentes, clairement expérimentées et intégrées sur les processus de prise de décision, ainsi qu une gestion différenciée. Le développement du potentiel humain : Cette approche s est particulièrement développée en France au milieu des années 90. L idée essentielle est celle de concept dynamique de potentiel humain qui serait une variable stratégique primordiale. Le potentiel humain désigne les ressources qu il est possible de mobiliser telles que l acquisition de compétences, leur mise en uvre, la réalisation des tâches plus complexes mais qui encouragent les initiatives et la prise de responsabilité, la participation active à des actions de commercialisation, d information,.. Dans cette optique, les spécialistes de stratégies d entreprises ont montré que les ressources humaines sont fondamentales car elles déterminent avec les compétences techniques, la capacité d une entreprise à créer de la valeur. Si de tout temps la gestion du personnel a existé dans l entreprise, elle n a toutefois acquis son autonomie sous la forme d un service du personnel qu à partir de Le chef du service du personnel est alors soit un ancien militaire, soit un comptable, soit un agent de maîtrise confirmé. Le développement du droit social (en particulier l apparition des délégués du personnel, des conventions collectives, des comités d entreprises) et la nécessité pour l entreprise de s adapter à son 13

14 environnement toujours plus rapidement ont entraîné la prise de conscience du fait que si le personnel est une source descoûtt, c est avant tout une SressourceT pour l entreprise. A l aspect quantitatif de la gestion du personnel s est ajoutée une dimension qualitative. Le personnel est désormais considéré comme un facteur clé de succès d une entreprise. Les missions de la gestion des ressources humaines : La gestion du personnel est présente à tous les échelons de l entreprise, elle est partagée avec toute la hiérarchie. En effet, comme dans tout groupe humain à l intérieur de l entreprise naissent et se développent des relations interpersonnelle (coopération, conflit, etc.) qu il faut gérer là où elles existent. Les missions qu assurent la direction des ressources humaines peuvent être regroupées autour des deux pôles qu historiquement elle a successivement abordés : - Administration du personnel : Vision statique. - Gestion du personnel : Vision dynamique. C- Vision statique : Administration du personnel L administration du personnel regroupe toutes les activités qu impose à une entreprise l emploi des salariés : il faut payer le personnel, planifier les congés, gérer les absences,.. tout en appliquant la législation en vigueur. D- Vision dynamique : Gestion et Communication Il s agit : De définir la politique sociale adaptées aux objectifs de l entreprise (recrutement rémunération, formation,) ; o D assurer la communication avec les différentes catégories de personnel ( information et communication : journal d entreprise, notes d informations, réunions, etc.) ; p D assurer la communication avec les différentes catégories de personnel ( information et communication : journal d entreprise, notes d informations, réunions, etc.) ; 14

15 q r D accroître l efficacité de l entreprise en motivant et en formant le personnel et en améliorant les conditions de vie au travail ; De négocier avec les partenaires sociaux ( négociation sur les salaires et les conditions de travail, règlement des conflits). DANS CE QUI SUIT, NOUS AURONS A TRAITER LES FONCTIONS ATTRIBUEES A LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES : m La phase essentielle dans la composition des équipes : le recrutement des collaborateurs ; Une fois l équipe constituée, sur la base d un ensemble d exigences, il est du devoir de l unité de sauvegarder son capital cognitif en assurant la formation de ses collaborateurs ; o Maintenir le niveau du capital cognitif, assurer un climat social favorable.. faire de son unité un espace démocratique, tels sont les objectifs du système d appréciation des collaborateurs ; p Permettre à l unité de se développer, d être à l écoute de son marché, d apporter les réponses adéquates c est là les apports de l ensemble des membres de son équipe. Leur motivation est le carburant nécessaire pour assurer le voyage de l unité dans un espace caractérisé par des traits tels que : l incertain, la concurrence,.. ; q Si les collaborateurs sont disposés à mettre au service de l unité leurs aptitudes et capacités, il appartient à celle-ci de leur assurer une contre partie financière (la rémunération) à la hauteur de leurs ambitions et attentes ; 15

16 r Les règles de jeu (la législation du travail) sont nécessaires pour pouvoir collaborer dans un climat de transparence et de clarté, pour pouvoir connaître ses droits et ses obligations. PARTIE I- CONSTRUCTION DES EQUIPES CHAPITRE I- LE RECRUTEMENT CHAPITRE II- LA FORMATION DES COLLABORATEURS 16

17 CHAPITRE I- LA SELECTION ET LE RECRUTEMENT La personne chargé du processus de l entretien du recrutement devra accorder une attention particulière aux aspects suivants : LE VISUEL LA TENUE CORPORELLE VESTIMENTAIRE Le sourire - Se tenir droit Etre attentif et réceptif - Montrer du plaisir - Etre disponible - Aller au devant du désir Etre attentif au comportement du client Etre présent et efficace Vêtements adaptés à la fonction et au style de l'établissement ; fonctionnels, agréables à porter et à regarder 17

18 La tenue vestimentaire comprend les éléments suivants : Les mains et les ongles ( propres et soignés) Les bijoux ( agréables et pas trop voyants) La coiffure (en harmonie avec le visage et le style de l entreprise.) Le maquillage (peut être discret, mettant en valeur la personne) Chaussures Usées Non cirée Couleur en harmonie avec la tenue Inconfortabilité Jambes Epilées Collant discret, non filé Vestes, Chemisier, Pantalon Poches pas trop pleines Pas d'accroc Boutons Parfum Pas trop fort VOTRE ATTITUDE EN TANT QUE RECRUTEUR : ) Eliminez vos préjugés ; ) Evitez les comportements autoritaires ; ) Ne parlez pas à la place du candidat ; ) Ne lui faites pas réciter à nouveau son C.V ; ) Sachez écouter ; ) Observez le non verbal, ses attitudes, ses gestes ; ) Prenez des notes ; ) Consacrez au moins 45 minutes a l entretien ; ) Remerciez le de sa participation à l entretien. 18

19 SConstruire et entretenir une organisation de la fonction humaine de l entreprise requiert d abord une large pratique des problèmes humains et des capacités conjugués de management d une organisation. Mais cette pratique et ses capacités risquent de ne plus suffire dans une situation complexe et lorsqu il faut atteindre un haut niveau de performance avec des moyens limités. Le savoir joue alors son rôle, un double rôle : - l apport d un regard critique sur ce que l on fait, sur la situation, sur les habitudes, sur les solutions à trouver, - l apport d un support de communication entre acteurs ayant des enjeux différents, pour déboucher sur une meilleure rationalité et sur un plus grand pragmatisme dans l action. Le savoir met l expérience sous contrôle, pour mieux la valorisert. Robert BOSQUET Consultant en Gestion des Ressources Humaines 19

20 CHAPITRE II- LA FORMATION DES COLLABORATEURS INTRODUCTION : En matière de formation, l enjeu pour les unités hôtelières est de faire coïncider leurs obligations avec les intérêts économiques. Il ne s agit pas seulement de satisfaire à une demande d ordre social. Car la formation est sortie du champ social pour entrer dans le champ économique. Pour trois raisons importantes : 1 La masse financière à y consacrer. 2 Transformation économique des structures d unités (déclin du système Taylorien et interpellation des nouvelles techniques et méthodes de production et de management). 3 Le poids de la concurrence locale, régionale et continentale. I- DEFINITION : SLA FORMATION A POUR BUT DE DISPOSER EN EFFECTIFS SUFFISANTS ET EN PERMANENCE DE PERSONNES COMPETENTES ET MOTIVEES EN LES METTANT EN 20

21 SITUATION DE PERFORMANCE ET DE QUALITE A UN COUT SALARIAL COMPATIBLE AVEC LES OBJECTIFS ECONOMIQUES, ET DANS UN CLIMAT SOCIAL LE PLUS FAVORABLE POSSIBLE.T. Une lecture analytique de ladite définition permet de dégager deux axes essentiels, à savoir : - Le formation est un investissement, c est le seul moyen d adapter le personnel aux mutations de tout ordre. Elle renforce entre autres, la compétitivité de l unité. - La formation permet de moderniser sans exclure, c est-à-dire : Pour l unité, de favoriser son développement et d avoir une main-d uvre qualifiée correspondant à ses besoins. Pour le salarié, d améliorer ses connaissances et donc sa qualification et de progresser dans son unité ou d enrichir sa culture générale. Tout système de formation peut avoir à remplir l une de ces trois fonctions : Une fonction économique qui consiste à adapter le profil des collaborateurs aux besoins de l appareil productif ; Une fonction sociale, parce que la formation acquise élève le niveau de qualification et modifie la statut social du collaborateur. Elle est un support tangible à la promotion professionnelle sociale ; Une fonction culturelle et idéologique, parce que la formation a une fonction de socialisation et contribue à adapter les collaborateurs à la culture de l unité. II- LES TYPES DE FORMATION : Types Les actions d adaptation Les actions de promotion Objet des actions Faciliter l accès des collaborateurs à un premier emploi ou à un nouvel emploi. Permettre aux collaborateurs d acquérir une qualification plus élevée. Les actions de Réduire les risques d inadaptation de qualification 21

22 prévention Les actions de conversion Les actions d acquisition à l évolution des techniques et des structures des unités hôtelières. Permettre aux travailleurs de pouvoir se réorienter vers d autres activités.(un nouvel repositionnement). Entretenir, maintenir ou parfaire les connaissances des collaborateurs pour pouvoir assumer plus de responsabilités dans la vie professionnelle. LA FORMATION DEVRA DONC ETRE CONÇUE EN FONCTION DES BESOINS DE L HOMME ET DE L UNITE : Au niveau de l unité : Elle doit être orientée vers la satisfaction des besoins de cette unité, c est-à-dire qu elle doit permettre de pourvoir chaque activité mieux qu auparavant et cela tant au niveau du management, que de la gestion et de la production. Sur le plan humain : La formation doit tendre à favoriser la promotion du collaborateur, lui offrir la possibilité de se développer, de s épanouir, de vivre dans son milieu de travail avec le maximum d équilibre. III- COMMENT FORMER LES COLLABORATEURS?: La formation peut être réalisé : En interne, c est-à-dire par l unité elle-même : certains collaborateurs peuvent remplir les missions des formateurs. En externe, l unité fait appel aux services d un organisme de formation. Il peut alors s agir d un stage intraentreprise (dans lequel tous les stagiaires sont membres de la même unité), ou d un stage inter-entreprise (dans lequel les stagiaires appartiennent à des unités différentes) Le plan de formation : Le plan de formation répond aux besoins : Exprimés par les collaborateurs ; 22

23 Détectés par l analyse de l évolution prévisible des postes de travail, par la prise en compte des mutations de l environnement et par l étude de l offre de formation des cabinets ou organismes spécialisés. Le plan de formation regroupe l ensemble des actions de formation initiées par l unité hôtelière ou prises sous sa responsabilité et dont bénéficier les collaborateurs de celle-ci. Ce plan peut contenir des formations proposées par la hiérarchie et des formations faisant l objet de demandes individuelles intégrées par la hiérarchie dans le plan. Le plan de formation est un document qui regroupe les actions de formation retenues par l unité pour atteindre ses buts et ses objectifs, décrivant les modalités de mise en uvre (coût, durée, pédagogie..) et précisant le public concerné Construction d un plan de formation : Dans le plan de formation, le chargé de formation traduit les orientations de la politique en actions de formation. Mieux elles seront définies, mieux il pourra les mettre en uvre, mieux il en informera, mieux il saura négocier avec les organismes fournisseurs de formation. Quels sont donc les grands descripteurs d une action de formation? : 1 Objet d application - Qu auront les collaborateurs à faire de cette formation en situation de travail? Pourquoi - Quelles en seront les conditions d insertion?. 2 Objectif - Que sera-t-on capable de faire à l issue de l action de pédagogique formation?. 3 Qui forme? - Quels concepteurs, animateurs, organismes, intervenants, etc. 4 Population cible - A qui est destinée l action de formation?. Qui 5 Niveau par - Quels sont les prérequis, c est-à-dire que faut-il rapport à maîtriser avant de suivre l action de formation?. l objectif assigné 6 Contenu de l action Quoi 7 Niveau par rapport au contenu - Quelles notions sont importantes?. - Quelles notions sont inutiles?. -S agit-il d initier, de perfectionner, de spécialiser?. 23

24 8 Mode éducatif - Lequel est le plus approprié à la situation : sessions, cours, stages, etc.?. Comment 9 Approche pédagogique - Dans quel ordre préciser les notions, quelles activités faire faire aux destinataires, quels supports utiliser?. Où 10 Lieu de l action - Sur le lieu de travail, en résidentiel, etc.?. 11 Date et durée - Faut-il une formation courte ou longue, en une ou Quand plusieurs fois, est-ce urgent?. Les stades de la préparation et de la réalisation d une intervention de formation : 1 Identification des objectifs opérationnels de l action ; 2 Identification des spécificités de l environnement ; 3 Elaboration de la stratégie d application de la formation ; 4 Construction d un itinéraire pédagogique approprié ; 5 Choix et préparation des matériels pédagogiques ; 6 Composition des groupes ; 7 Conduite propre du séminaire ; 8 Suivi et évaluation de l action. L entretien annuel d évaluation permet, à partir d un bilan approfondi, de mettre en évidence l écart qui peut exister entre la performance actuelle d un collaborateur et celle qui est attendue de lui dans un proche avenir (à court et moyen terme). Cet entretien annuel est l occasion d une définition en commun des objectifs à atteindre et donc du type d efforts à fournir. L entretien permet de connaître les principales activités assurées par les collaborateurs ainsi que les situations qui leur posaient problème pour quelques raisons que ce soit ( manque de connaissances techniques, difficultés à gérer l information, etc.). A partir de ce premier recueil d information, il serait facile de repérer des situations-seuil, c est-à-dire des situations devant lesquelles certains butaient et faisaient appel soit à la hiérarchie, soit à un collègue moins démuni. Les situations-seuil vont servir de références pour l élaboration des contenus. Ce qui conduira, à coup sûr, à déterminer les principaux objectifs à assigner aux actions de formation Plan de formation individualisé : 24

25 L individu a lui-même ses objectifs, ses attentes, ses enjeux, ses besoins. Pourquoi n aurait-il pas lui aussi un plan de formation, qui traduirait ses besoins en objectifs et indiquerait les voies et moyens choisis pour les satisfaire?. Le problème est de l aider à élaborer un plan individuel de manière réaliste, en lui permettant de transformer des attentes plus au moins claires en objectifs, en lui donnant les moyens de les exprimer et surtout de les négocier avec les autres acteurs. Le plan individuel de formation renvoie à deux concepts qui ont la vie aussi dure l un que l autre : - celui de besoin individuel de formation, - et celui de «stagification» aussi appelée «formation catalogue». Le retour après stage est un moment essentiel. On sait qu un grand nombre de collaborateurs, de retour de formation, ne trouvent pas les moyens de valoriser réellement ce qu ils ont appris, ce qui est l une des causes majeures de gaspillage d argent, d énergie, et de motivation. La négociation des conditions de réussite, après et avant, est l une des clés nécessaires La formation et la législation: L Etat encourage les entreprises à investir en formation de leur capital humain. Le Décret n rebia II 1394, portant création de la taxe de formation professionnelle, fixant le aux et les conditions de recouvrement de la dite taxe et déterminant les conditions relatives à la conclusion des contrats pour la réalisation de programmes spéciaux de formation professionnelle, dans son titre III définit les termes législatifs : Article 7 : Les employeurs visés à l article 2 du présent décret qui organisent une formation professionnelle au sein de leur entreprise, epuvent, sur leur demande, conclure avec l office des contrats pour la réalisation de programmes spéciaux de formation professionnelle. 25

26 Article 8 : La demande relative à la conclusion d un contrat doit être adressé au directeur de l office. Elle doit indiquer, outre la désignation et l adresse de l entreprise : Le montant annuel des salaires payés, tels qu ils sont définis à l article 4 du présent décret ; Le montant annuel de la taxe de formation professionnelle incombant à l employeur ; Le montant annuel des dépenses effectivement consenties pour l organisation de la formation professionnelle ; La répartition de ces dépenses selon les catégories suivantes : ) Dépenses de fonctionnement de la formation professionnelle (frais de personnel, fournitures et matières d uvre ; ) Dépenses d équipement en matériel. Le nombre de salariés de l entreprise ; Le nombre de travailleurs ayant bénéficié d une formation professionnelle au cours de l année avec la répartition de ces travailleurs par sexe et par catégorie d emploi ; Tous autres renseignements jugés utiles. Article 9 : Les contrats sont conclu avec le comité de gestion institué par l article 5 du Dahir portant loi précité n du 28 rébia II 1394 ( 21 mai 1972). Article 10 : Des agents commissionnés par le ministre chargé du travail sont chargés d exercer le contrôle de l exécution des clauses contractuelles et notamment de celles se rapportant aux engagements financiers souscrits par l employeur pour l organisation de la formation professionnelle dans l entreprise. Article 11 : Les employeurs sont tenus de présenter auxdits agents tous documents et pièces de nature à justifier la réalisation des programmes de formation fixés par les contrats conclu avec l office. 26

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

La gestion des ressources humaines Résumé du Cours

La gestion des ressources humaines Résumé du Cours La gestion des ressources humaines Résumé du Cours I) Les fondements de la gestion des ressources humaines : La gestion des ressources humaine : est un ensemble de fonction et mesures ayant pour objectif

Plus en détail

www.cours-ofppt.com OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 11 : HUMAINES

www.cours-ofppt.com OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 11 : HUMAINES OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION www.cours-ofppt.com RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

L importance de la fonction RH dans les organisations

L importance de la fonction RH dans les organisations ENSAIA, 2ème année - RH L importance de la fonction RH dans les organisations Organisation de la présentation I. Introduction : la fonction RH dans l organisation II. Présentation des missions de la GRH

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES SUD

SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES SUD «Impacts de la pratique de la reconnaissance au travail sur la santé des salariés» Jean-Marie GOBBI La reconnaissance, une préoccupation actuelle Le contexte social Montée de l individualisme Effritement

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

FACULTE DE DROIT DE TANGER. Support de Cours GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

FACULTE DE DROIT DE TANGER. Support de Cours GESTION DES RESSOURCES HUMAINES FACULTE DE DROIT DE TANGER Support de Cours GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Pr. Omar BELKHEIRI* * Professeur d économie et de gestion - Faculté de Droit de Tanger * Responsable de l équipe de Recherche

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu

Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu L entretien professionnel L avenant relatif à l entretien professionnel (extrait) Pour lui permettre

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

GESTION des RESSOURCES HUMAINES

GESTION des RESSOURCES HUMAINES FACULTE DE DROIT DE TANGER Grands axes du cours (Approche par les processus GRH) Support de Cours GESTION des RESSOURCES HUMAINES Pr. Omar BELKHEIRI* I - II - III - IV - V - VI - VII - Définitions - Système

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

LES CLÉS DE L ÉQUITÉ

LES CLÉS DE L ÉQUITÉ Jean-Marie PERETTI LES CLÉS DE L ÉQUITÉ Enjeu managérial Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3057-9 AVANT-PROPOS...XIII INTRODUCTION... XVII Partie I LES ENJEUX DE L ÉQUITÉ CHAPITRE 1 Le sentiment

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Objectifs de la présentation Stimuler la réflexion des gestionnaires et des intervenants du secteur de la santé, autour de la problématique et des défis du suivi post formation Partager l expérience du

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE APIRG/14-WP/29 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE GROUPE REGIONAL AFI DE PLANIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE QUATORZIEME REUNION (APIRG/14) (Yaoundé, Cameroun, 23 27 juin 2003) Point 6 de

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Guide pratique du Recrutement

Guide pratique du Recrutement Guide pratique du Recrutement Réussir vos s en 6 étapes Janvier 2015 Avant-propos... 2 Comment utiliser ce guide méthodologique du?... 2 Etape 1 - Identification en... 3 1. Définir les besoins spécifiques

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MANGEMENT ET COMMUNICATION

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MANGEMENT ET COMMUNICATION PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MANGEMENT ET UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui exerce ou va

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES 1 AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES L intégration d un nouveau salarié fait référence à deux étapes : Dans les premiers jours : l accueil du salarié dans la structure Accueil physique,

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

La Formation des Personnels à l UM3

La Formation des Personnels à l UM3 La Formation des Personnels à l UM3 Le Plan de formation Le Plan de formation reprend les priorités retenues par l université pour une année. Il tient compte des besoins spécifiques de l établissement,

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

Fiche de décryptage. L évaluation, comme acte de management. De quoi parlons-nous? Pourquoi un entretien individuel d évaluation?

Fiche de décryptage. L évaluation, comme acte de management. De quoi parlons-nous? Pourquoi un entretien individuel d évaluation? L évaluation, comme acte de management De quoi parlons-nous? Il s agit de faire le point sur l un des principaux outils de management, l entretien annuel d évaluation : rappeler quels en sont les objectifs

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs.

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. RECRUTEMENT Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. Nous sommes au service des clients et des candidats afin de mettre en adéquation les

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RELATION CLIENTELE

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RELATION CLIENTELE RELATION CLIENTELE Rendre performant son accueil téléphonique, dynamiser l accueil en face à face et gérer les situations difficiles Traiter les réclamations clients Optimiser vos contacts téléphoniques

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ!

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ! Animer ses réunions efficacemment (1 J) Prévenir les RPS (1 J) Mobiliser son intelligence émotionnelle (1 J) Conduire ses 2 entretiens (2 J) Développer son Leadership (1 J) Piloter efficacement une équipe

Plus en détail

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion.

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion. Baccalauréats professionnels du secteur industriel Consultation des enseignants Projet de programme Économie - gestion Avril 2008 eduscol.education.fr/ - D0048 Rénovation du programme d Économie - Gestion

Plus en détail

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE!

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! La Mobilité participe à notre cohésion Rachid HADNI Chacun sait l importance que j accorde à la dimension humaine de notre entreprise. Sa taille, l ampleur

Plus en détail

Glossaire SAO. Processus d entrée en formation. Voici les différentes étapes pour entrer en formation. Primo accueil :

Glossaire SAO. Processus d entrée en formation. Voici les différentes étapes pour entrer en formation. Primo accueil : Glossaire SAO Processus d entrée en formation Voici les différentes étapes pour entrer en formation Primo accueil : Il peut être effectué au sein d une structure d insertion et d emploi, d un organisme

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise B I E N - Ê T R E S T R E S S R I S Q U E S P S Y C H O S O C I A U X Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise 14 échelles fondamentales pour rendre compte

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Management et communication. www.adca-gfp.fr

Management et communication. www.adca-gfp.fr Management et communication www.adca-gfp.fr Pour nous joindre par téléphone : 08 70 40 76 78 ou par courriel : forma@adca-gfp.fr MC 110 La technique de vente et la négociation MC 120 avec les clients A

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm

Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm 28 novembre 2014 V2 Page 1 PREAMBULE La mobilité professionnelle constitue un objectif stratégique pour le développement et la croissance

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Gestion de Développement des Ressources Humaines

Gestion de Développement des Ressources Humaines Gestion de Développement des Ressources Humaines DE LA FONCTION PERSONNEL A LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES : EVOLUTION HISTORIQUE Pour assurer sa fonction de production, l'entreprise utilise des facteurs

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE

LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE Séminaire - Atelier Le management de la qualité en assurance 1 ère communication Généralités sur le management de la qualité 2 ème communication Le management de

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points CORRIGÉ GEDOC SA Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 Organisation des réunions 1.1 Mettre en évidence les inconvénients de l organisation actuelle des réunions.

Plus en détail