PROCEDURE LE DOSSIER DE LA COLLABORATRICE OU DU COLLABORATEUR. 17 septembre 2010)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROCEDURE LE DOSSIER DE LA COLLABORATRICE OU DU COLLABORATEUR. 17 septembre 2010)"

Transcription

1 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction des ressources humaines PROCEDURE LE DOSSIER DE LA COLLABORATRICE OU DU COLLABORATEUR Nom de l'entité : P.RH Entrée en vigueur : 20 septembre 2010 Date d'approbation de la secrétaire générale : 20 septembre 2010 Processus: gestion administrative du personnel Version et date : V3 du 13 mars 2013 (V1 du 17 septembre 2010) Responsable de la procédure : Directrice des ressources humaines du DIP I. Cadre 1. Objectif(s) 1. Constitution du dossier des collaborateurs/trices 2. Demande d accès 3. Réconciliation du dossier (mise à jour) 4. Règles en cas de transfert du collaborateur 5. Clôture du dossier 6. Règles de communication interne du dossier en cas de litige / contentieux 2. Champ d application Membres du corps enseignant et du personnel administratif et technique du DIP 3. Personnes de référence Directrice/teur de l'unité juridique Directrice/teur des ressources humaines du département 4. Documents de référence - Loi sur les archives publiques (LArch - A 2 08) - Loi générale relative au personnel de l'administration cantonale, du pouvoir judiciaire et des établissements publics médicaux (LPAC B 5 05) - Règlement d'application de la loi générale relative au personnel de l'administration cantonale, du pouvoir judiciaire et des établissements publics médicaux (RPAC B ), art Règlement sur les cadres supérieurs de l'administration cantonale (RCSAC - B ) - Règlement relatif à la protection de la personnalité à l'etat de Genève (RPPers - B ) - Loi sur l'instruction publique (LIP - C 1 10) - Règlement fixant le statut des membres du corps enseignant primaire, secondaire et tertiaire ne relevant pas des hautes écoles (RStCE - B ), art Loi sur la procédure administrative (LPA - E 5 10), art Loi sur l information du public, l accès aux documents et la protection des données personnelles (LIPAD A 2 08), art. 25 al. 4, art. 39 al. 1 - Fiche n Autorité compétente - du mémento des institutions du personnel de l Etat (MIOPE) et fiche n Autorité compétente et délégation du mémento des institutions du personnel de l Etat (MIOPE) - Fiche n Dossiers des collaborateurs/trices du mémento des institutions du personnel de l Etat (MIOPE) - Fiche n Emolument pour établissement de photocopies à l'usage de tiers du mémento des institutions du personnel (MIOPE) - Directive transversale de l Etat EGE-03-02_V1 Constitution, classement, DRH Rue de l'hôtel-de-ville Genève Tél. +41 (22) Fax +41 (22)

2 Page : 2/10 conservation, évaluation et transfert des dossiers du personnel de l'etat de Genève, du Directive DIP D.SG.05 «traitement des archives» - Directive DIP D.RH "Entretien d'évaluation et de développement du personnel enseignant" - Directive DIP D.RH "Entretien de service du personnel enseignant" - Directive DIP D.RH "Application des dispositions réglementaires en matière de délégation des compétences" - Mode opératoire DIP MOP.RH «Marche à suivre à propos de la sollicitation de la DRH et de l Unité juridique par les services RH des entités du DIP en matière de gestion des dossiers RH» N.B. Ce document est destiné aux hiérarchies et fonctions RH. Une directive accessible à l ensemble des collaboratrices et collaborateurs du DIP, ayant un contenu plus léger, pourra être élaborée. II. Procédure détaillée DESCRIPTION / OPERATIONS 1. Constitution et structure du dossier de la collaboratrice ou du collaborateur En référence au point 3 de la directive transversale l Etat EGE-03-02_V1 et pour harmoniser les pratiques de gestion des dossiers du personnel, le dossier est structuré de la manière suivante : 1. Carrière (CV, attestations, contrat, dérogation, nomination, changement de fonction, promotion, fin de rapports de service, etc.) 2. Evaluations / entretiens d'évaluation et de développement 3. Salaire / indemnités / frais 4. Absences (maladie, accident, congés divers) 5. Formation 6. Entretien de service (convocation, procès-verbal) 7. Avertissement, sanction disciplinaire et copies d'arrêté Conseil d'etat d'ouverture d'enquête administrative, d'arrêté Conseil d'etat de suspension provisoire pendant l'enquête administrative et d'arrêté Conseil d'etat mettant fin à l'enquête administrative 8. Correspondance : cette rubrique ne doit servir qu'à classer des courriers épars n'ayant aucun rapport avec les thèmes ci-dessus (points 1 à 7), sinon les autres courriers sont à classer de manière thématique. Remarque : Tout nouveau dossier devra suivre cette structure. Il en va de même lors d'un transfert à l'interne du DIP. Le service des ressources humaines de la direction générale est responsable de la constitution du dossier des collaboratrices et collaborateurs Carrière La partie thématique "Carrière" comprend l'ensemble des documents liés à l'engagement, complétés en cours de carrière, puis lors de la fin des rapports de service. Compte tenu du grand nombre de documents, ils sont énoncés en trois sous-parties mais classés de manière groupée au fur et à mesure de l accroissement du dossier.

3 Page : 3/10 A l engagement Les documents à verser au dossier sont les suivants : - l annonce d ouverture de poste (extrait du BPV pour le PAT et pour le PE des centres de formation professionnelle; le cas échéant ouverture de poste dans la presse pour le PE), - le cahier des charges et le cas échéant tout mandat interne ou lettre de mission, - la copie de la fiche d'engagement annuel ou feuille de charges, - formulaire d engagement PAT (document administratif rempli par le service qui recrute, original à la DG), - le curriculum vitae, - l offre de service (facultatif), - les copies des diplômes obtenus, certifiés conformes pour le personnel enseignant, - les copies des certificats de travail, - la copie du questionnaire d état civil, - une copie de la ou des cartes AVS (ancienne et nouvelle, cas échéant), - l extrait de casier judiciaire, - le certificat de bonne vie et mœurs (pour PE et fonctions spécifiques PAT, selon liste RH), - une copie de la lettre accompagnant le questionnaire médical ou une copie de la lettre de visite médicale, - une copie du permis de travail ou de la demande de permis, certifié conforme, - une attestation de l office des poursuites pour les fonctions incluant la tenue d une caisse, - les documents permettant d établir le traitement initial, validés par la hiérarchie, - le contrat d engagement (un des deux exemplaires originaux établis), - la copie des éventuelles prolongations du contrat, - le communiqué d'annonce pour les cadres supérieurs, le cas échéant, - tout autre document utile (échanges de correspondances, etc.). En cours de carrière Les documents à verser au dossier sont les suivants : - les arrêtés du Conseil d Etat ou copie des lettres de l'autorité compétente (nomination, promotion, transfert, etc.), - en cas d évaluation de fonctions : cahier des charges et conclusions du service RH OPE, - tout document relatif à un changement de taux d activité, - le(s) cahier(s) des charges et mandat(s) mis à jour, - les copies des fiches d engagement annuel ou des feuilles de charge annuelle, - tout document relatif à un changement de la situation contractuelle de la collaboratrice ou du collaborateur : - changement de taux d activité, - prolongation de période probatoire, - période d essai suite à une promotion ou une éventuelle prolongation, - au suivi des entretiens périodiques, - à toute modification intervenant durant la période probatoire, - à un congé extraordinaire ou un congé sans salaire (demande, réponse, etc.), - à toute autre information utile, - copie des éventuels certificats de travail intermédiaires délivrés, - les formulaires de demande de permis de travail (prolongation, etc.), - toute correspondance en relation avec ce qui précède (attestations diverses de l employeur). La fin des rapports de service Les documents à verser au dossier sont les suivants : - la lettre de démission, - la demande de PLEND et la fiche y relative, - tout document en rapport avec le départ à la retraite, - tout document concernant l octroi d une rente AI,

4 Page : 4/10 - la copie de la demande de transfert et la fiche y relative, - la copie de la lettre de licenciement (résiliation ou révocation), - la copie de la lettre de non-renouvellement, - l'avis à ou, selon les cas, l entente avec l OPE, - la copie de la confirmation, par la DG, de la réception de l annonce de départ, - pour les fonctionnaires, l arrêté du Conseil d Etat ou la copie de la lettre de l'autorité compétente signifiant ou prenant acte du départ, - la copie du certificat de travail final et/ou de l attestation de travail Evaluations / entretiens d'évaluation et de développement Les entretiens d évaluation et de développement du personnel et les entretiens d évaluation et de développement des managers (original) sont à classer dans le dossier thématique du même nom Salaire / indemnité / frais Les documents suivants sont à regrouper dans cette partie du dossier : - l imputation budgétaire et ses modifications, - toute correspondance liée aux codes ou indemnités divers, - toute correspondance relative au traitement (congé sans traitement, fin de droit au traitement, feuilles de chômage) Absences (maladie, accident, congés divers) Les documents suivants sont à regrouper dans cette partie du dossier : - les certificats médicaux, - toute correspondance en relation avec les avis d absence et les certificats médicaux, la réduction de droit aux vacances, le congé maternité et retour après congé maternité, les congés spéciaux, le congé parental, le congé paternité supplémentaire, les congés syndicaux, les démarches auprès de l AI, la CIA, etc., - les demandes faites au service de santé de l Etat, - les réponses et rapports du médecin-conseil Formation Les documents suivants sont à regrouper dans cette partie du dossier : - la ou les demandes d inscription et la ou les confirmations d inscription à un séminaire de formation continue ou à une formation spécifique (facultatif s il s agit d un séminaire OPE, nécessaire si la formation est importante ou coûteuse fiche miope n ou si seule une version écrite existe), - l éventuelle convention relative à la prise en charge des coûts, original signé par le collaborateur, - l attestation du suivi de la formation, d une partie de module suivi, la copie du diplôme, certificat, etc., éventuellement obtenu, - toute autre correspondance relative à la formation continue ou à une formation spécifique Entretien de service (convocation, procès-verbal) Les documents suivants sont à regrouper dans cette partie du dossier : - la copie de la ou des éventuelles convocations à un entretien de service et la liste de leurs annexes qui figureront au dossier, le cas échéant, - l'original du procès-verbal de l entretien de service (ou le compte-rendu établi ultérieurement) signé par les personnes ayant participé à l'entretien, - la suite donnée à l entretien de service (aucune suite, mesure de gestion, sanction disciplinaire, résiliation des rapports de service, fixation d objectifs et suivi, etc.). - dans le cas où l'entretien de service vaut avant tout "franche explication", aucune suite ne sera en principe donnée. Le fait qu'aucune suite n'a été donnée doit être mentionné dans le dossier du collaborateur /de la collaboratrice (cf. D.RH.00.04, point n 3, lettre h).

5 Page : 5/ Avertissement, sanction disciplinaire, etc. Les documents suivants sont à regrouper dans cette partie du dossier : - la copie de l éventuelle décision rendue par l autorité compétente indiquant les voies et délai de recours, - la plainte, l opposition, l acte de recours, les incidents, etc., les chargés ou bordereaux de pièces et tout document émanant de la collaboratrice ou du collaborateur à ce propos, - toute information, fixation de délai, ordonnance, convocation, procès-verbal, rapport, arrêt, arrêté, décision, émanant du Groupe de confiance, d un Tribunal, d une commission de recours, du Conseiller d Etat, du Conseil d Etat, du Tribunal fédéral ou de toute autre entité d ordre juridictionnel ou ayant des compétences en la matière, - la copie de tous les actes émanant du DIP (réponse sur effet suspensif, réponse sur recevabilité du recours, mémoire de réponse, liste de témoins, incidents, etc.) Correspondance Les documents suivants sont à regrouper dan cette partie du dossier : - les formulaires de changement d adresse (facultatif), - les formulaires de modification des comptes bancaires (facultatifs), - les courriers n'ayant pas de rapport avec les thématiques précédentes. 2. A réception d une collaboratrice ou d'un collaborateur transféré d un autre département ou d une autre direction générale du DIP Contrôler que le dossier a été réconcilié (mis à jour / complété, cf. point 6 ci-dessous), qu il comprend l ensemble des documents cités sous le point 1 et vérifier que les documents originaux ont été transférés. 3. Adjonction au dossier et devoir d'information La collaboratrice ou le collaborateur doit avoir connaissance de tout document figurant dans son dossier à moins qu'un intérêt public ou des intérêts privés prépondérants l'exigent (art. 17 al. 3 RPAC, art. 17 al. 3 RStCE). Les notes à usage personnel, les brouillons ou autres textes inachevés, ne font pas partie du dossier. Le service des ressources humaines de la direction générale, respectivement la directrice ou le directeur d'établissement secondaire en lien avec la direction générale concernée, est responsable d informer la collaboratrice ou le collaborateur du versement au dossier de tout document dont elle ou il pourrait ne pas avoir connaissance (p. ex. plainte de collègues, d élèves ou de parents d élèves) et de lui rappeler son droit d accès. De plus, si un document va être utilisé contre une collaboratrice ou un collaborateur, il doit en avoir eu connaissance et un délai suffisant doit lui être fixé pour qu'il ou elle puisse faire valoir son point de vue, sauf intérêt privé ou public prépondérants. Dans ce cas, pour autant qu'il s'agisse d'un membre du PE, le contenu essentiel se rapportant à l'affaire doit lui avoir été communiqué par écrit et un délai suffisant lui avoir été imparti pour faire valoir son point de vue (art. 17 al. 3 infine RStCE). 4. Localisation du dossier Principe : Le dossier principal se trouve auprès de la direction générale (ci-après : DG) concernée. Le service ou l établissement concerné conserve une copie des éléments du dossier ayant une importance pour la gestion quotidienne du personnel, ainsi que tout document de gestion quotidienne au fur et à mesure de leur création ou réception. Exception : Pour le PE des DGEP, DGCO et DGPO uniquement, le dossier est tenu selon la note intégrant les mesures à prendre, établie par la direction générale concernée et annexée à la présente directive.

6 Page : 6/10 La DG détermine les actes essentiels du dossier dont elle conserve une copie, à charge pour la direction d'établissement de les lui transmettre, le cas échéant. Pour l'enseignement secondaire, compte tenu de la délégation de compétences, c'est la direction d'établissement qui est responsable de la constitution des dossiers du personnel enseignant. Pour le personnel administratif et technique, la direction des ressources humaines du DIP (ciaprès DRH) reçoit une copie des éléments du dossier ayant une influence sur le traitement initial ou en cours d emploi, sur la carrière et sur la fin des rapports de service. Le service des paies reçoit, pour tous les collaborateurs et collaboratrices PAT et PE une copie des éléments du dossier ayant une influence sur le traitement initial ou en cours d emploi, des changements d adresse ou de domiciliation bancaire ou postale et suspendant ou mettant fin au traitement. 5. Accès au dossier 5.1. Demande d accès d une collaboratrice ou d'un collaborateur à son dossier personnel Selon l article 17 al. 1 er RPAC, 17 al. 1 er RStCE, la collaboratrice ou le collaborateur peut demander en tout temps à accéder à son dossier complet. Elle ou il peut accéder à tout document contenu dans son dossier à l exception des documents mentionnés sous point 3 cidessus (art. 25 al. 4 LIPAD, 6 RIPAD, 17 al. 3 RPAC, 17 al. 3 RStCE). Avant chaque consultation par la collaboratrice ou le collaborateur ou un tiers mandaté par elle ou lui, le service des ressources humaines de la direction générale, respectivement la directrice ou le directeur d'établissement secondaire en lien avec la direction générale concernée, est responsable de vérifier que le dossier ne comprend aucun document non accessible au sens de l'article 25 al. 4 LIPAD. Si la demande d accès est faite auprès du service ou de l établissement concerné, la/le responsable RH ou la/le directrice/directeur adresse la collaboratrice ou le collaborateur à la/au responsable RH de la DG, qui s assure : - que le dossier original est complet et comprend également tous les éléments de gestion quotidienne figurant dans le Service ou l Établissement, - procède, s il y a lieu, sur le champ, à une réconciliation des dossiers (cf. point 6 cidessous). Il en va de même si la demande d'accès est faite auprès de la DG concernée. La réconciliation (mise à jour) des dossiers s'effectue sous la responsabilité de la DG concernée, quel que soit le lieu de consultation. Le dossier est consulté, sur rendez-vous, auprès de la DG concernée pour toutes les collaboratrices et collaborateurs, à l'exception des membres du PE DGCO et DGPO, pour lesquels la consultation s'effectue, sur rendez-vous, auprès de la direction d'établissement concernée, celle-ci étant l'autorité d'engagement. La consultation s'effectue dans un lieu assurant tranquillité et confidentialité, en présence du/de la RRH ou de son/sa représentant-e. Sur demande, des photocopies sont délivrées. Leur facturation éventuelle est soumise aux articles 44 et 45 LIPAD, et 24 alinéa 2 RIPAD (cf. également fiche MIOPE ). Le principe est la gratuité, sauf lorsque le traitement excède la demi-heure. La facturation est de Fr par demi-heure supplémentaire, exigible d avance en cas de travail disproportionné.

7 Page : 7/ Droit d accès au dossier de la collaboratrice ou du collaborateur Le dossier de la collaboratrice ou du collaborateur contient des données personnelles sensibles au sens de l article 35 al. 2 LIPAD. Ces données font l objet d une protection particulière (art. 35 à 38 LIPAD) et d un droit de communication à des tiers particulièrement restreint (art. 39 LIPAD). La collaboratrice ou le collaborateur dispose d un droit d accès aux conditions prévues aux articles 44 à 46 LIPAD, en principe droit d accès, sous réserve d intérêt privé ou public prépondérant (pour plus de précisions, cf. art. 46 LIPAD). Le service des ressources humaines de la direction générale, en lien avec la direction des ressources humaines du DIP, détermine si des données du dossier font l'objet d'une protection particulière et d'un droit de communication restreint. En cas de besoin, il peut s'informer auprès du ou de la responsable de la LIPAD du département. La/le mandataire de la collaboratrice ou du collaborateur, à savoir son avocat-e ou mandataire professionnellement qualifié-e a le même droit d accès au dossier que la collaboratrice ou le collaborateur. Si la demande est effectuée par un-e mandataire professionnellement qualifiée, la ou le RRH de la DG concernée s assurera que ledit/ladite mandataire dispose d une procuration ad hoc. Le/la conjoint-e ou partenaire enregistré-e peut être amené-e à représenter une collaboratrice ou un collaborateur (art. 9 LPA) et peut accéder au dossier de la collaboratrice ou du collaborateur concerné sur présentation d'une procuration écrite. La hiérarchie de la collaboratrice ou du collaborateur, ainsi que la fonction RH, la hiérarchie de la hiérarchie, ainsi que sa fonction RH, et ainsi de suite en ligne ascendante directe, dispose des mêmes droits d accès au dossier que la collaboratrice ou le collaborateur. Il en va de même, si son intervention est requise ou nécessaire, de l unité juridique du département. En revanche, une autre hiérarchie, à laquelle n appartient pas la collaboratrice ou le collaborateur et ce, alors même qu elle serait soumise à la même direction générale que la personne concernée, ne dispose d aucun droit d accès à ce dossier. Ainsi, si la collaboratrice ou le collaborateur postule au sein d un autre département ou d un autre service, non inclus dans ceux cités au paragraphe précédent, ledit service devra requérir l accord préalable de la collaboratrice ou du collaborateur pour consulter son dossier. Selon l article 8 al. 4 RPPers (B ), le Groupe de confiance dispose d un droit d accès aux dossiers des collaboratrices et collaborateurs. En cas de litige, les éléments pertinents du dossier de la collaboratrice ou du collaborateur peuvent être produits devant les tribunaux compétents, lesquels ont également la faculté d ordonner la production de pièces appartenant au dossier de la collaboratrice ou du collaborateur. 6. Réconciliation du dossier La réconciliation consiste à vérifier que le dossier original de la collaboratrice ou collaborateur est complet et comprend tous les documents qui figurent dans les copies du dossier. Les éventuels documents réceptionnés sous forme d'originaux se trouvent ou sont déplacés dans le dossier original, les copies manquantes sont effectuées et le dossier complété. Le dossier est régulièrement mis à jour et complété. A chaque demande d accès d une collaboratrice ou d'un collaborateur et à chaque modification de situation (p. ex. promotion, contentieux, transfert, fin des rapports de service, etc.) le ou la responsable RH de la DG concernée procède à une réconciliation du dossier. 7. Transfert de la collaboratrice ou du collaborateur En référence au point 1.4 de la directive EGE-03-02_V1, le dossier original, réconcilié et complet, y compris la lettre de transfert, suit la collaboratrice ou le collaborateur. Les copies sont archivées.

8 Page : 8/10 8. Départ de la collaboratrice ou du collaborateur Tout document relatif au départ de la collaboratrice ou du collaborateur (lettre de démission, arrêté du Conseil d'etat ou de l'autorité compétente y relatif, demande de PLEND, retraite, invalidité, résiliation des rapports de service, etc.) fait partie intégrante de son dossier, et y est versé conformément aux principes rappelés supra points 3 et 5. Deux mois après le départ de la collaboratrice ou du collaborateur, le dossier est réconcilié, puis archivé, sauf en cas de contentieux. 9. Communication interne du dossier en cas de litige / contentieux 9.1. Contenu du dossier administratif et contentieux Tout document pouvant être amené à faire l'objet d'un contentieux au sens large - mesure de gestion, comme l'avertissement ou le rappel à l ordre, entretien de service, sanction disciplinaire, résiliation ou non-renouvellement des rapports de service - est joint au dossier original de la collaboratrice ou du collaborateur. Tout élément de nature à prouver l'existence d'un manquement doit figurer au dossier. Par exemple, le simple fait de reprocher à la collaboratrice ou au collaborateur son insubordination n'est pas suffisant. Soit il existe des documents - comme des courriels dans lesquels la collaboratrice ou le collaborateur explique à sa ou son supérieur hiérarchique qu'elle ou il n'a pas à lui donner des ordres, à déterminer ses priorités, à lui donner du travail - qui doivent être versés au dossier, soit seuls des entretiens oraux ont eu lieu, auquel cas il convient de formaliser les reproches par écrit, en précisant les faits reprochés - p. ex. "le , vous êtes entré-e dans mon bureau, alors que je me trouvais en séance avec X, Y, Z, en gesticulant et hurlant que je n'avais pas à vous donner des ordres, ni à déterminer vos priorités" - avant de les qualifier d'insubordination. L'établissement des faits reprochés est nécessaire. Leur formalisation par écrit est indispensable en vue d'une procédure contentieuse. Il peut s'agir d'une plainte d'un-e administré-e, d'un-e collègue, de parents d'élèves ou d'élèves - qui doivent être communiquées à la collaboratrice ou au collaborateur selon les précisions et sous les réserves mentionnées supra, points 3 et 5 - d'une lettre ou d'un courriel de la collaboratrice ou du collaborateur indiquant l'existence d'un problème - qualité des prestations, aptitudes, motif d'engagement; infraction aux devoirs du personnel fixé aux articles 20 à 26 RPAC, aux art. 20 à 24 RStCE; divergence de vues relative aux vacances, à des congés spéciaux, etc. L'éventuelle réponse de la hiérarchie et toutes les mesures prises y relatives (copies d'éventuelles lettres à l'auteur-e du trouble, convocation à une réunion de service, etc.) font partie intégrante du dossier, de même que tous les échanges de correspondance ultérieurs, y compris les échanges directs survenus entre la collaboratrice ou le collaborateur concerné-e et les ressources humaines ou la hiérarchie de la hiérarchie (mais non les demandes de conseil du ou de la supérieur-e direct-e aux ressources humaines ou à sa hiérarchie, les discussions au sujet du dossier, etc., cf. supra point 3). Les convocations aux entretiens de service, les comptes-rendus des entretiens de service, les positionnements de la collaboratrice ou du collaborateur suite aux entretiens de service, le fait que les entretiens de service sont restés sans suite, les mesures de gestion (avertissement, p. ex.), les sanctions disciplinaires (cf. art. 16 LPAC, art. 130 LIP, art. 56, 75, 92 et 106 RStCE) et la fin des rapports de service font partie intégrante du dossier du collaborateur Avis juridique en matière RH La direction du service ou de l'établissement concerné ou la DG concernée s'adresse à la DRH, qui sollicite l'avis de l'unité juridique, notamment pour la rédaction d'un document de nature juridique (convocation à un entretien de service, sanction administrative, etc.) ou pour

9 Page : 9/10 un avis juridique quant à la conduite à adopter. Toute pièce ou document utile doit être communiqué. La demande précisera les nom et prénom de la collaboratrice ou du collaborateur concerné, le service, la qualité (PAT ou PE) et son objet. A ce sujet, cf. ég. le mode opératoire «Marche à suivre à propos de la sollicitation de la DRH et de l Unité juridique par les services RH des entités du DIP en matière de gestion des dossiers RH», MOP.RH Procédure en cas de recours Afin de respecter les délais impartis par les tribunaux ou autorités judiciaires, toute procédure de recours doit faire l'objet d'une information immédiate par le ou la récipiendaire (SG, DG, Dir-E, etc.) à l'unité juridique du DIP, avec copie à la DRH, à la DG concernée, au service ou l'établissement concerné. Tout recours, ordonnance, procès-verbal d'audience, jugement ou tout document émanant d'une autorité judiciaire fait partie intégrante du dossier de la collaboratrice ou du collaborateur. L'original se trouve dans le dossier original de la collaboratrice ou du collaborateur ou de l ancien-ne collaborateur ou collaboratrice, les copies auprès du service ou de l'établissement (respectivement de la DG) et de l'unité juridique. Dès réception de l'avis de recours, le ou la responsable RH de la DG concernée procède à une réconciliation du dossier de la collaboratrice ou du collaborateur et en transmet immédiatement une copie intégrale à l'unité juridique. L'unité juridique prend en charge le suivi du dossier. Elle reste en contact avec la DRH à ce sujet. Tout document réceptionné par le service ou l'établissement ou la DG est systématiquement et immédiatement envoyé en copie à l'unité juridique et à la DRH. Le service ou l'établissement et la DG reçoivent une copie, respectivement l'original, de tout document reçu par l'unité juridique. Ils le versent au dossier de la collaboratrice ou du collaborateur. Le ou la supérieure hiérarchique se tient à disposition de l'unité juridique pour répondre à ses questions et préparer le dossier. Dès réception du recours, il ou elle prépare une "partie en fait" retranscrivant chronologiquement l'historique de la situation. Une membre de l'unité juridique, accompagnée en général par le ou la supérieure hiérarchique de la collaboratrice ou du collaborateur sera amenée à représenter le DIP devant les tribunaux. En effet, selon l'art. 23 LPA, les personnes morales désignent pour être interrogées une personne physique ayant la qualité d'organe et qui a personnellement connaissance des faits de la cause. Toute question relative au contentieux, citation de témoins, etc. est du ressort de l'unité juridique et lui est transmise directement. Les témoins qui auraient des questions à poser sont amenés à s'adresser à l'unité juridique. A l'échéance de la procédure de recours, le dossier est réconcilié par le/la responsable RH de la DG concernée. Si la collaboratrice ou le collaborateur a quitté le département, le dossier est archivé. 10. Archivage (interne au département) L'archivage est réalisé en référence à la directive EGE-03-02_V1 et au point 7 de la procédure DIP D.SG.05 sur le traitement des archives. Par archivage, on entend conservation des documents physiques (papiers) du dossier de la collaboratrice ou du collaborateur (dans un compactus, p. ex.). Le dossier peut de surcroît faire l objet d un archivage électronique ou d une conservation par microfilm, laquelle ne saurait se substituer à la version physique, en l'état.

10 Page : 10/10 III. Annexes Les notes de services respectent la structure des dossiers du personnel (cf. point 1.1 de la procédure) : - Note, intégrant les mesures à prendre, de la DGEP, du 22 juin 2010, note à actualiser - Note, intégrant les mesures à prendre, de la DGCO, du 20 juillet 2010, note à actualiser - Note, intégrant les mesures à prendre, de la DGPO, du 15 octobre 2010, note à actualiser - Note, intégrant les mesures à prendre, de la DGOMP, note à venir

Procédure P4_RH_04 " Le dossier de la collaboratrice ou du collaborateur" Plan d action pour les dossiers des enseignants

Procédure P4_RH_04  Le dossier de la collaboratrice ou du collaborateur Plan d action pour les dossiers des enseignants REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Service des ressources humaines NOTE DE SERVICE De : A : Pascal

Plus en détail

DIRECTIVE APPLICATION DES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE DELEGATION DES COMPETENCES. Version et date : version 3, 1 er septembre 2015

DIRECTIVE APPLICATION DES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE DELEGATION DES COMPETENCES. Version et date : version 3, 1 er septembre 2015 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction des ressources humaines DIRECTIVE APPLICATION DES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE DELEGATION

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE

DIRECTIVE TRANSVERSALE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Secrétariat général Niveau de protection : Public DIRECTIVE TRANSVERSALE PROCEDURE DE RECRUTEMENT AU SEIN DE

Plus en détail

DIRECTIVE PROJET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL LONG DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECONDAIRE ET TERTIAIRE NON HES. I. Cadre

DIRECTIVE PROJET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL LONG DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECONDAIRE ET TERTIAIRE NON HES. I. Cadre REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction des ressources humaines DIRECTIVE PROJET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL LONG DU PERSONNEL ENSEIGNANT

Plus en détail

REMUNERATION DU PERSONNEL REMPLAÇANT DE L'ENSEIGNEMENT

REMUNERATION DU PERSONNEL REMPLAÇANT DE L'ENSEIGNEMENT Page 1/6 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction des ressources humaines DIRECTIVE REMUNERATION DU PERSONNEL REMPLAÇANT DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

RÈGLEMENT 211.22.1 d'application de la loi du 20 juin 2006 sur l'accueil de jour des enfants (RLAJE)

RÈGLEMENT 211.22.1 d'application de la loi du 20 juin 2006 sur l'accueil de jour des enfants (RLAJE) Adopté le 13.12.2006, entrée en vigueur le 01.12.2006 - Etat au 01.07.2013 (en vigueur) RÈGLEMENT 211.22.1 d'application de la loi du 20 juin 2006 sur l'accueil de jour des enfants (RLAJE) du 13 décembre

Plus en détail

DOCUMENTS EXIGES POUR LE TRAITEMENT DES DOSSIERS DANS DIFFERENTS SERVICES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE

DOCUMENTS EXIGES POUR LE TRAITEMENT DES DOSSIERS DANS DIFFERENTS SERVICES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 DOCUMENTS EXIGES POUR LE TRAITEMENT DES DOSSIERS DANS DIFFERENTS SERVICES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE I. DIRECTION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE Type de demande de service Documents

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Projet

CAHIER DES CHARGES Projet - 1 - République et Canton de Genève Département de l'instruction publique Services administratifs et financiers Division des ressources humaines CAHIER DES CHARGES Projet 1. Informations générales relatives

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

La présente note a pour objet de donner les instructions, nécessaires à la mise en service des nouveaux imprimés.

La présente note a pour objet de donner les instructions, nécessaires à la mise en service des nouveaux imprimés. ELECTRICITE DE FRANCE 2, rue Louis-Murat - 75384 PARIS CEDEX 08 - Tél. (1) 764.22.22 GAZ DE FRANCE NOTE du 15 juillet 1985 DIRECTION DU PERSONNEL ET DES RELATIONS SOCIALES Note aux unités DP. 36.65 Manuel

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Congés annuels 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 15 avril 2011 Mise à jour le 8 juillet 2011 Références

Plus en détail

Privas, le 26 août 2013 Mise à jour Janvier 2014. NOTE DE RENTREE A afficher ou à faire circuler

Privas, le 26 août 2013 Mise à jour Janvier 2014. NOTE DE RENTREE A afficher ou à faire circuler Privas, le 26 août 2013 Mise à jour Janvier 2014 NOTE DE RENTREE A afficher ou à faire circuler A l attention des directeurs d école et enseignants du 1 er degré public Aux inspecteurs de circonscription

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE. Direction/Service transversal(e): Fabienne BONJOUR, directrice du. Office du personnel de l'etat (OPE) développement RH

DIRECTIVE TRANSVERSALE. Direction/Service transversal(e): Fabienne BONJOUR, directrice du. Office du personnel de l'etat (OPE) développement RH REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Office du personnel de l'etat DIRECTIVE TRANSVERSALE EGE-03-08_v1 Domaine : Ressources Humaines Date : 10.09.2012 Entrée en vigueur : Immédiate Rédacteur(s): Direction/Service

Plus en détail

Conditions d'engagement des maîtres et maîtresses généralistes dans l'enseignement primaire genevois. Année scolaire 2015-2016

Conditions d'engagement des maîtres et maîtresses généralistes dans l'enseignement primaire genevois. Année scolaire 2015-2016 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction générale de l'enseignement obligatoire - DGEO Service des ressrces humaines EP Modifiée : 05.01.2015

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL Ressources humaines 15-4103 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant les modifications du statut du personnel de la Ville du Locle du 1 er juillet 2012 (Du 21 octobre 2015) Madame la Présidente,

Plus en détail

Vu le Code monétaire et financier, notamment ses articles L. 612-23-1, R. 612-29-3 et R. 612-29-4 ;

Vu le Code monétaire et financier, notamment ses articles L. 612-23-1, R. 612-29-3 et R. 612-29-4 ; AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION ----- Instruction n 2015-I-02 relative au formulaire de nomination ou de renouvellement de dirigeant des organismes du secteur assurance L Autorité de contrôle

Plus en détail

Licenciement des agents non titulaires de droit public

Licenciement des agents non titulaires de droit public Licenciement des agents non titulaires de droit public 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 18 juillet

Plus en détail

LA NOTATION DES AGENTS DES COMMUNES DE LA POLYNESIE FRANCAISE

LA NOTATION DES AGENTS DES COMMUNES DE LA POLYNESIE FRANCAISE République française Polynésie française www.cgf.pf LA NOTATION DES AGENTS DES COMMUNES DE LA POLYNESIE FRANCAISE (Mode d emploi) (Applicable à compter du 1 er Août 2012) SOMMAIRE I - Organisation de la

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION

DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité et de l'économie Service du commerce DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION

Plus en détail

INFORMATION. Si votre association est déjà cliente du Crédit Coopératif, nous vous remercions de bien vouloir :

INFORMATION. Si votre association est déjà cliente du Crédit Coopératif, nous vous remercions de bien vouloir : Réservé à la vente à distance INFORMATION Vous trouverez ci-jointe la convention d ouverture du Livret A pour une association. Attention : depuis le 1 er janvier 2009, en vertu de la loi du 4 août 2008,

Plus en détail

RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION)

RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION) RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION) Janvier 2009 Table des matières 1) Introduction a) Présentation 2 b) Utilisation

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE

DIRECTIVE TRANSVERSALE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Secrétariat général Niveau de protection : Public DIRECTIVE TRANSVERSALE PROCEDURE DE RECRUTEMENT AU SEIN DES

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-chrétiens) au Parlement européen AVIS DE RECRUTEMENT N 2015/4/AST

Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-chrétiens) au Parlement européen AVIS DE RECRUTEMENT N 2015/4/AST Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-chrétiens) au Parlement européen AVIS DE RECRUTEMENT N 2015/4/AST Poste: ASSISTANT (F/M) Agent temporaire de langue tchèque pour le Service des Travaux Parlementaires

Plus en détail

sont assujettis à l'assurance en cas de maternité et d'adoption que pour les personnes exerçant une activité salariée dans le canton.

sont assujettis à l'assurance en cas de maternité et d'adoption que pour les personnes exerçant une activité salariée dans le canton. Règlement d'application de la loi instituant une assurance en cas de maternité et d'adoption J 5 07.01 du 11 mai 2005 Le CONSEIL D ETAT de la République et canton de Genève, vu l article 16h de la loi

Plus en détail

PROCEDURE DE GESTION DES ENREGISTREMENTS LIES AUX ACTIVITES DE BELAC

PROCEDURE DE GESTION DES ENREGISTREMENTS LIES AUX ACTIVITES DE BELAC BELAC 3-13 Rev 1-2014 PROCEDURE DE GESTION DES ENREGISTREMENTS LIES AUX ACTIVITES DE BELAC Mise en application : 01.07.2014 BELAC 3-13 Rev 1 2014-1/9 BELAC 3-13 Rev 1 2014-2/9 Révision et date d approbation

Plus en détail

Loi concernant la profession d avocat (RSJU 188.11 ; LAv)

Loi concernant la profession d avocat (RSJU 188.11 ; LAv) Loi concernant la profession d avocat (RSJU 188.11 ; LAv) Tableau comparatif Texte actuel Projet de modification Commentaire Article 10, lettre e Sont placés sous la surveillance de la Chambre des avocats

Plus en détail

Pour la gestion du personnel Norme simplifiée n 46

Pour la gestion du personnel Norme simplifiée n 46 Pour la gestion du personnel Norme simplifiée n 46 1. Les finalités suivantes : La gestion administrative des personnels : gestion du dossier professionnel des employés, tenu conformément aux dispositions

Plus en détail

CELLULE JURIDIQUE CREATION D UN CLUB DE HANDBALL

CELLULE JURIDIQUE CREATION D UN CLUB DE HANDBALL COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE CREATION D UN CLUB DE HANDBALL I) La création du club personne morale Une fois prise la décision de créer un club de handball, certaines

Plus en détail

Loi d'application de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite

Loi d'application de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Loi d'application de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Modification du Propositions de la ème commission parlementaire (en caractères gras et italiques) Le Grand Conseil du canton

Plus en détail

2. Eligibilité, exclusion et incompatibilités

2. Eligibilité, exclusion et incompatibilités Règlement de la Direction générale Règlement régissant les rapports de travail des membres de la Direction générale de la Banque nationale suisse et de leurs suppléants (Règlement de la direction générale,

Plus en détail

Si ces conditions ne sont pas remplies, l inscription au SeREP ne pourra pas être maintenue pour l année scolaire suivante.

Si ces conditions ne sont pas remplies, l inscription au SeREP ne pourra pas être maintenue pour l année scolaire suivante. REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement obligatoire Service des remplacements de l'enseignement primaire REMPLACEMENTS ENSEIGNEMENT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE KARATE ET DISCIPLINES ASSOCIEES COMITÉ DEPARTEMENTAL DU RHONE / METROPOLE DE LYON

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE KARATE ET DISCIPLINES ASSOCIEES COMITÉ DEPARTEMENTAL DU RHONE / METROPOLE DE LYON REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE KARATE ET DISCIPLINES ASSOCIEES COMITÉ DEPARTEMENTAL DU RHONE / METROPOLE DE LYON TITRE 1 : ORGANES CENTRAUX DU COMITÉ DEPARTEMENTAL CHAPITRE 1 : L ASSEMBLEE

Plus en détail

AGENCE EXECUTIVE «EDUCATION, AUDIOVISUEL ET CULTURE»

AGENCE EXECUTIVE «EDUCATION, AUDIOVISUEL ET CULTURE» AGENCE EXECUTIVE «EDUCATION, AUDIOVISUEL ET CULTURE» AVIS DE VACANCE REF.: EACEA/2007/TA/AD5/ED/005 GESTIONNAIRE DE PROGRAMME EDUCATION ET FORMATION PROFESSIONNELLE Agent temporaire (AD5) L'AGENCE EXECUTIVE

Plus en détail

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public :

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public enseignant ou non enseignant Composition - Tenue Accès - Archivage Les textes applicables : - Loi

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Médico-Sociale C Concours Auxiliaire de soins Mise à jour : juin 2015 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS D'ACCES Les

Plus en détail

Instructions sur l attestation des jours de cours pour la formation des cadres de Jeunesse+Sport (J+S)

Instructions sur l attestation des jours de cours pour la formation des cadres de Jeunesse+Sport (J+S) Instructions sur l attestation des jours de cours pour la formation des cadres de Jeunesse+Sport (J+S) Valables dès le 1 er février 2015 01.15 2 de 10 Table des matières 1. But de la demande... 3 2. Obligations

Plus en détail

Règlement sur l archivage au Tribunal administratif fédéral

Règlement sur l archivage au Tribunal administratif fédéral Règlement sur l archivage au Tribunal administratif fédéral 152.13 du 9 décembre 2010 (Etat le 1 er mai 2011) Le Tribunal administratif fédéral, vu les art. 1, al. 1, let. d et 4, al. 4, de la loi fédérale

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

Règlement d'exécution de la loi sur la profession d'avocat ou d'avocate (RLAv)

Règlement d'exécution de la loi sur la profession d'avocat ou d'avocate (RLAv) 21 mai 2003 Règlement d'exécution de la loi sur la profession d'avocat ou d'avocate (RLAv) Etat au 1 er janvier 2015 Le Conseil d'etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur la

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL - 1/8 RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL 14 / 06 / 2010 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL SOMMAIRE : Article 1 :

Plus en détail

RÈGLEMENT 611.11.1 sur la comptabilité générale de l'etat (RCGE)

RÈGLEMENT 611.11.1 sur la comptabilité générale de l'etat (RCGE) Adopté le 16.05.1930, entrée en vigueur le 16.05.1930 - Etat au 01.04.2008 (abrogé) RÈGLEMENT 611.11.1 sur la comptabilité générale de l'etat (RCGE) du 16 mai 1930 LE CONSEIL D'ETAT DU CANTON DE VAUD vu

Plus en détail

Délibération. 13 Janvier 2005 - Thème(s) : Gestion du personnel. La Commission nationale de l'informatique et des libertés,

Délibération. 13 Janvier 2005 - Thème(s) : Gestion du personnel. La Commission nationale de l'informatique et des libertés, Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Norme simplifiée n 46 : Délibération n 2005-002 du 13 janvier 2005 portant adoption d'une norme destinée à simplifier l'obligation de

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS DIF

FOIRE AUX QUESTIONS DIF FOIRE AUX QUESTIONS DIF Version du 01/10/14 Questions Réponses Le Droit Individuel à la Formation entre dans le cadre légal de la formation tout au long de la vie (décret n 2007-1470). Le DIF a pour objectif

Plus en détail

Règlement sur les pouvoirs de représentation et de signature de l Université de Neuchâtel

Règlement sur les pouvoirs de représentation et de signature de l Université de Neuchâtel 11 Septembre 2006 Règlement sur les pouvoirs de représentation et de signature de l Université de Neuchâtel Le rectorat, vu la Loi sur l Université du 5 novembre 2002; vu le Règlement général d organisation

Plus en détail

Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports

Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports Direction des ressources humaines Sous Direction des emplois et des compétences Bureau de l accompagnement

Plus en détail

Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et le Monténégro

Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et le Monténégro 1 Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et le Monténégro (Entré en vigueur le 01-06-2014, publié dans le MB du 23-06-2014)

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE

DIRECTIVE TRANSVERSALE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Secrétariat général Niveau de protection : Public DIRECTIVE TRANSVERSALE PROCEDURE DE RECRUTEMENT AU SEIN DES

Plus en détail

Rapport de présentation relatif au projet de décret n 2010-xxx du xx 2010 relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique

Rapport de présentation relatif au projet de décret n 2010-xxx du xx 2010 relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : [ ] Rapport de présentation relatif au projet de décret n 2010-xxx du xx 2010 relatif à la gestion du dossier

Plus en détail

FORMATION INITIALE D APPLICATION AVANT RECRUTEMENT, STATUT D ÉLÈVE

FORMATION INITIALE D APPLICATION AVANT RECRUTEMENT, STATUT D ÉLÈVE Circulaire du 22 avril 1996 Dernière mise à jour en 2008 FORMATION INITIALE D APPLICATION AVANT RECRUTEMENT, STATUT D ÉLÈVE Réf. : - Article 45 Loi 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée - Décret 96-270 du

Plus en détail

Etat du Valais. Maternité / Adoption. Service du personnel et de l'organisation

Etat du Valais. Maternité / Adoption. Service du personnel et de l'organisation Etat du Valais Maternité / Adoption Service du personnel et de l'organisation 1 INTRODUCTION Le 1 er juillet 2005 est entrée en vigueur la modification du 3 octobre 2003 de la loi fédérale sur les allocations

Plus en détail

NOTATION ET EVALUATION DES AGENTS TERRITORIAUX

NOTATION ET EVALUATION DES AGENTS TERRITORIAUX NOTATION ET EVALUATION DES AGENTS TERRITORIAUX STATUT Notation DEFINITIONS LA NOTATION Elle répond à une obligation réglementaire dont la périodicité est annuelle, et vise à évaluer le travail effectué

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

ARCHIVES ET PIECES COMPTABLES CPZ

ARCHIVES ET PIECES COMPTABLES CPZ République et canton de Genève Département des finances Office des faillites OF-08-01_v005 Entrée en vigueur : 01.12.2008 Mise à jour : 07.07.2014 Responsable(s) : Approbateur(s) : CPZ CPZ Sommaire 1.

Plus en détail

APPEL D'OFFRES OUVERT N 158

APPEL D'OFFRES OUVERT N 158 APPEL D'OFFRES OUVERT N 158 «Entretien et nettoyage des bâtiments de la Cour des comptes européenne» Procédure ouverte Cour des comptes européenne Décembre 2013 ANNEXE 3 DOSSIER D OFFRE DOSSIER D OFFRE

Plus en détail

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS.

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. L'an deux mille douze, le 7 janvier à 10h30. Le Conseil Municipal de BRENNILIS, dûment

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

Master MIAGE spécialité Système d Information et Informatique décisionnelle (Bac+5) en formation à distance. Admission - Inscription

Master MIAGE spécialité Système d Information et Informatique décisionnelle (Bac+5) en formation à distance. Admission - Inscription UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 SERVICE COMMUN DE LA FORMATION CONTINUE (SCFC) Domaine du Haut-Carré 43 rue Pierre Noailles 33405 TALENCE CEDEX formation.continue@u-bordeaux1.fr www.u-bordeaux1.fr/formation-continue

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE I.1) Nom, adresses et point(s) de contact : Mairie d'orsay, Ville d'orsay 2 Place du général Leclerc BP 47, F - 91401 Orsay cedex,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etabli le : 01.12.10 Par : Roland Peitrequin Remplace la version du : 14.05.04

CAHIER DES CHARGES. Etabli le : 01.12.10 Par : Roland Peitrequin Remplace la version du : 14.05.04 CAHIER DES CHARGES Guide d utilisation 1. Actualisation Etabli le : 01.12.10 Par : Roland Peitrequin Remplace la version du : 14.05.04 Motif d actualisation : Engagement 2. Identification du poste Unité

Plus en détail

REGLEMENT DISCIPLINAIRE

REGLEMENT DISCIPLINAIRE REGLEMENT DISCIPLINAIRE ART. - 1. Le présent règlement, établi conformément à l article 10 des statuts de la Fédération Française Motonautique, remplace le règlement approuvé le 1 er décembre 2001 et modifié

Plus en détail

Directive. I. Cadre. 1. Objectif(s) Décrire le cadre de la formation continue individuelle des enseignants de l'enseignement primaire.

Directive. I. Cadre. 1. Objectif(s) Décrire le cadre de la formation continue individuelle des enseignants de l'enseignement primaire. REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction générale de l'enseignement obligatoire Service Formation et Développement Directive D-DGEO-EP-08A-01

Plus en détail

Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique

Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique Date: 01/09/2005 M.B.: 06/10/2005 Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique I. Introduction : En vertu de l'article

Plus en détail

( ANNEXE I ) MODELE D'ACTE D'ENGAGEMENT ********* ACTE D ENGAGEMENT

( ANNEXE I ) MODELE D'ACTE D'ENGAGEMENT ********* ACTE D ENGAGEMENT ( ANNEXE I ) MODELE D'ACTE D'ENGAGEMENT ********* ACTE D ENGAGEMENT A Partie réservée à l Administration (1) Appel d offres ouvert, au rabais ou sur offres des prix n. du (2).. (1) Appel d offres restreint,

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L'ÉLÈVE 1.0 FONDEMENTS La présente directive administrative est fondée sur les dispositions de : - la Loi sur l'instruction

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39 Fax : 03 84 52 38 44 Edition 2012

Plus en détail

INSTRUCTION. N 03-043-M9 du 25 juillet 2003 NOR : BUD R 03 00043 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 03-043-M9 du 25 juillet 2003 NOR : BUD R 03 00043 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 03-043-M9 du 25 juillet 2003 NOR : BUD R 03 00043 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÉNOVATION DES PROCÉDURES DE CERTIFICATION DU SERVICE FAIT ET D'ORDONNANCEMENT

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION Projet de décret pris pour l'application de la loi n 62-12 relative à l'organisation de la profession de conseiller agricole Le projet de ce présent décret s inscrit dans le cadre

Plus en détail

sur les bourses et les prêts d études (RBPE)

sur les bourses et les prêts d études (RBPE) Règlement du 8 juillet 2008 Entrée en vigueur : 01.09.2008 sur les bourses et les prêts d études (RBPE) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 14 février 2008 sur les bourses et les prêts

Plus en détail

L A C O M M I S S I O N C O N C O R D A T A I R E C O N C E R N A N T L E S E N T R E P R I S E S D E S E C U R I T E ( C E S )

L A C O M M I S S I O N C O N C O R D A T A I R E C O N C E R N A N T L E S E N T R E P R I S E S D E S E C U R I T E ( C E S ) L A C O M M I S S I O N C O N C O R D A T A I R E C O N C E R N A N T L E S E N T R E P R I S E S D E S E C U R I T E ( C E S ) Directives du 3 juin 2004 concernant l'examen portant sur la connaissance

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 10 DG

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 10 DG COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 10 DG Rés. : CC-0109 Date : Le 15 mars 1999 Page : 1 de 8 POLITIQUE TOUCHANT LA CONSULTATION, LES RELATIONS ET LES COMMUNICATIONS

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

Ordonnance concernant les commissions de conciliation en matière de bail et la consignation du loyer

Ordonnance concernant les commissions de conciliation en matière de bail et la consignation du loyer Ordonnance concernant les commissions de conciliation en matière de bail et la consignation du loyer du 24 juin 2015 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 253 et suivants

Plus en détail

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE NON TITULAIRES Note d'information N 2012-32 du 18 juin 2012 AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des

Plus en détail

Sur offres de prix N 06FCUH2C/2014

Sur offres de prix N 06FCUH2C/2014 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA FORMATION DES CADRES *** UNIVERSITE HASSAN II DE CASABLANCA Présidence Sur offres de prix N 06FCUH2C/2014 OBJET

Plus en détail

Le contrat d apprentissage Tour d horizon

Le contrat d apprentissage Tour d horizon Le contrat d apprentissage Tour d horizon AIDE- MEMOIRE Situation : août 2008 www.sse-sbv-ssic.ch Le contrat d apprentissage est un contrat de travail d une durée limitée dont la particularité est qu il

Plus en détail

CONVENTION d'ouverture de COMPTE «LIVRET JEUNE»

CONVENTION d'ouverture de COMPTE «LIVRET JEUNE» CONVENTION d'ouverture de COMPTE «LIVRET JEUNE» Agence :... Code agence :... ICC du titulaire :... N de compte :... Intitulé du compte :... Titulaire Mme Mlle M. Autre :... Nom :... Prénom(s) :... Nom

Plus en détail

Ordonnance sur le personnel de la scolarité obligatoire et de l'enseignement secondaire du deuxième degré général et professionnel du 20 juin 2012

Ordonnance sur le personnel de la scolarité obligatoire et de l'enseignement secondaire du deuxième degré général et professionnel du 20 juin 2012 - 1 - Ordonnance sur le personnel de la scolarité obligatoire et de l'enseignement secondaire du deuxième degré général et professionnel du 20 juin 2012 Le Conseil d'etat du canton du Valais 400.20 vu

Plus en détail

le dossier individuel de l agent

le dossier individuel de l agent QUESTION DE DROIT : le dossier individuel de l agent Le dossier administratif d un agent de la Fonction Publique est un document obligatoire que le service du personnel de chaque établissement se doit

Plus en détail

AGDA. La gestion des fichiers informatiques par les institutions publiques genevoises. Présentation du 4 mars 2015

AGDA. La gestion des fichiers informatiques par les institutions publiques genevoises. Présentation du 4 mars 2015 AGDA La gestion des fichiers informatiques par les institutions publiques genevoises Présentation du 4 mars 2015 04.03.2015 Page 1 Uniquement soumises à la transparence les entités privées "sur lesquelles

Plus en détail

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR - adopté lors de sa séance du 1 er juillet 2015 - ARTICLE 1 ER : Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser,

Plus en détail

Règlement concernant le personnel engagé par contrat de travail de droit privé financé par des fonds de tiers

Règlement concernant le personnel engagé par contrat de travail de droit privé financé par des fonds de tiers 19 avril 2004 Règlement concernant le personnel engagé par contrat de travail de droit privé financé par des fonds de tiers Le rectorat de l'université de Neuchâtel, vu la loi sur l'université, du 5 novembre

Plus en détail

Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE)

Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE) Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE) Textes de référence Lois 84-23 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, et notamment son article

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC Entre : - La Caisse des dépôts et consignations (CDC), sise 56 rue de Lille 75007 PARIS représentée par Pierre DUCRET, agissant en qualité de secrétaire

Plus en détail

Composition Présidente: Anne-Sophie Peyraud Josef Hayoz, Gabrielle Multone Greffier-rapporteur: Marc Boivin

Composition Présidente: Anne-Sophie Peyraud Josef Hayoz, Gabrielle Multone Greffier-rapporteur: Marc Boivin Kantonsgericht KG Rue des Augustins 3, case postale 1654, 1701 Fribourg T +41 26 304 15 00, F +41 26 304 15 01 www.fr.ch/tc 605 2014 260 Arrêt du 6 octobre 2015 I e Cour des assurances sociales Composition

Plus en détail

MEMENTO DE BONNES PRATIQUES LA JURIDICTION DU PREMIER PRESIDENT EN MATIERE D'ARRET ET D'AMENAGEMENT DE L'EXECUTION PROVISOIRE --------

MEMENTO DE BONNES PRATIQUES LA JURIDICTION DU PREMIER PRESIDENT EN MATIERE D'ARRET ET D'AMENAGEMENT DE L'EXECUTION PROVISOIRE -------- chambre des avoués de Lyon MEMENTO DE BONNES PRATIQUES LA JURIDICTION DU PREMIER PRESIDENT EN MATIERE D'ARRET ET D'AMENAGEMENT DE L'EXECUTION PROVISOIRE -------- Ce document s'inscrit dans la continuité

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON N 1102334 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. Président M. 5 T ' Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, Audience du

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Administrative B Concours Rédacteur Principal 2 ème classe Mise à jour : juillet 2014 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

FAQ's LSE. Berne, le 1 mars 2012. N. Question Réponse 1. Quelle est la différence entre le placement privé et la location de services?

FAQ's LSE. Berne, le 1 mars 2012. N. Question Réponse 1. Quelle est la différence entre le placement privé et la location de services? Berne, le 1 mars 2012 FAQ's LSE N. Question Réponse 1. Quelle est la différence entre le placement privé et la location de services? Placement privé Est réputé placeur au sens de l art. 2 LSE, celui qui

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE. CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) EGE-02-34_v1

DIRECTIVE TRANSVERSALE. CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) EGE-02-34_v1 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Groupe interdépartemental LIAF DIRECTIVE TRANSVERSALE CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) Domaine : Subventions (LIAF) Date : 07.03.2011 Entrée

Plus en détail

VADE MECUM CHEFS D'ÉTABLISSEMENT / PROFESSEURS RÉFÉRENTS ASSISTANTS DE LANGUE ÉTRANGERS

VADE MECUM CHEFS D'ÉTABLISSEMENT / PROFESSEURS RÉFÉRENTS ASSISTANTS DE LANGUE ÉTRANGERS VADE MECUM CHEFS D'ÉTABLISSEMENT / PROFESSEURS RÉFÉRENTS ASSISTANTS DE LANGUE ÉTRANGERS INSTALLATION À SAVOIR : o OBLIGATIONS o CONGÉS o DÉMISSION o RECRUTEMENT LOCAL o HEURES SUPPLÉMENTAIRES o PROLONGATION

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 71

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 71 16 Art. 13. Les personnels assimilés de l administration des douanes décédés en service commandé bénéficien,t à titre posthume, d une promotion au grade immédiatement supérieur ou d une bonification indiciaire

Plus en détail

GROUPE DU PARTI POPULAIRE EUROPEEN (DEMOCRATES-CHRETIENS) AU PARLEMENT EUROPEEN AVIS DE RECRUTEMENT PPE/AST/2012/3

GROUPE DU PARTI POPULAIRE EUROPEEN (DEMOCRATES-CHRETIENS) AU PARLEMENT EUROPEEN AVIS DE RECRUTEMENT PPE/AST/2012/3 Fraktion der Europäischen Volkspartei (Christdemokraten) im Europäischen Parlament Group of the European People's Party (Christian Democrats) in the European Parliament Groupe du Parti Populaire Européen

Plus en détail

RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006. d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants

RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006. d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006 d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants LE CONSEIL D ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu l ordonnance fédérale du 19 octobre 1977 réglant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SPORTS Décret n o 2011-58 du 13 janvier 2011 relatif aux sanctions disciplinaires en matière de lutte contre le dopage NOR : SPOV1017568D Le

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail