LE «SOURCING» UN MOYEN DE RECRUTEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE «SOURCING» UN MOYEN DE RECRUTEMENT"

Transcription

1 Sandrine MARTIN MCO Ressources Humaines Année 2006/2007 Date de dépôt : 02/11/2007 LE «SOURCING» UN MOYEN DE RECRUTEMENT 1

2 Remerciements La rédaction de ce travail n aurait pas été possible sans le concours de personnes que je tiens à remercier ici : Mes premiers remerciements iront à Mme Françoise BAUDE qui m a fait partager ses expériences et ses connaissances du monde du recrutement. Je tiens à saluer également Mr Alex LIENARD, Mme Geneviève ALLAIN et Mme Laura FIORESE pour l environnement favorable et l enrichissement de ma formation en Ressources Humaines qu ils ont su mettre au sein de l école. Enfin, j adresse un remerciement à toute l équipe RANDSTAD qui m a permis d acquérir ma première réelle expérience réussie dans le monde des Ressources Humaines ainsi que mes amis et ma famille pour leur soutient et leur aide tout au long de mon mémoire. 2

3 Sommaire Introduction p.4 Partie 1 : FOCUS SUR LE MARCHE DE L INTERIM p.6 A / Le travail temporaire, un marché spécifique p.6 a) Faire carrière dans l intérim p.7 b) L urgence engendrée par l activité de l intérim p.8 B / L actualité du marché du travail temporaire p.8 a) La stratégie des entreprises de travail temporaire p.8 b) La problématique de pénurie de main d œuvre dans certains secteurs p.9 C / Les agences de travail temporaires, de véritables services ressources humaines p.10 a) La fonction recrutement p.10 b) La fonction administration du personnel p.11 c) La fonction commerciale p.11 d) La fonction communication interne p.12 e) La fonction gestion de la formation p.12 Partie 2 : LE SOURCING APPLIQUE AU CONTEXTE DE L INTERIM p.13 A / Rappel du processus du recrutement dans une agence d intérim p.13 a) L inscription du candidat détecté potentiel p.14 b) Adéquation profil du candidat / poste à pourvoir p.15 c) Préconisation d aide pour cerner les profils recherchés avec un outil adapté p.16 B / La phase et l utilité du «sourcing» dans ce processus p.18 3

4 a) Qu est ce que le «sourcing» p.18 b) La gestion du «sourcing» au quotidien, une solution à la problématique du recrutement en intérim p.20 C / Le «sourcing» et ses outils p.22 a) Les acteurs du «sourcing p.22 b) Panorama des différentes sources du recrutement p.23 Conclusion p.38 Bibliographie / Webographie p.39 INTRODUCTION La finalité d une entreprise est avant tout de faire du profit. Pour ce faire, elle doit avoir les ressources humaines nécessaires pour arriver à maintenir ou à développer son activité. La fonction Ressources Humaines s attache en effet à définir la meilleure adéquation possible entre les postes de l entreprise et ses ressources humaines. L actualité montre que l entreprise est de plus en plus tournée vers son capital humain, et qu elle accorde de l importance à son intégration : parcours d intégration mis en place, création de guide d accueil, La question du recrutement de ce personnel se pose donc, et ce dans tout type d entreprises. Le cas spécifique des entreprises de travail temporaire n échappe pas à la règle. En effet, leur raison d être est de recruter et de déléguer dans des entreprises clientes du personnel, dans un secteur d activité ou un métier bien précis. Leur problématique réside dans le fait que les compétences de leurs intérimaires coïncident avec les besoins de leurs clients, l intérim étant un métier où il faut s adapter constamment aux demandes des entreprises clientes. 4

5 Toute la difficulté est donc de trouver les bons profils au bon moment et de les fidéliser pour qu ils ne partent pas travailler avec les enseignes de travail temporaire concurrentes. Le droit à l erreur est diminué à son maximum, car le candidat doit répondre aux exigences du poste, et de ce fait, s y sentir à l aise pour que le recrutement soit réussi. Dans le cas de l intérim, l approche est relativement identique : le candidat délégué chez un client devra correspondre aux exigences du poste qu il occupera, même si c est de façon temporaire. La qualité du recrutement y joue par conséquent un rôle essentiel. Contrairement à une idée assez répandue, le recrutement ne se limite pas aux phases de sélection et d intégration du candidat. Le travail de chaque recruteur est ponctué de différentes étapes, établies dans un ordre bien précis pour que l acte final d intégration soit réussi. L adaptabilité et le sentiment d urgence engendrés par l activité de l intérim poussent les consultants des agences à réussir leur recrutement en un minimum de temps. Le challenge est de taille. Pour atteindre cet objectif et pour être le plus efficace possible, ils vont donc devoir mettre en place des outils de recrutement performants et cohérents avec leur activité et les métiers qu ils souhaitent cibler. Une question se pose alors : comment développer des leviers de recrutement? La solution du «sourcing» apparaît ici comme une réponse. En effet, la principale base d un recrutement se dessine autour des sources qui vont permettre de cibler et d attirer des candidatures (donc les ressources humaines), et par conséquent autour du travail en amont du consultant pour que ces sources soient les plus optimales possibles. Mais comment utiliser plus précisément le «sourcing» comme un outil du recrutement, et comment le faire vivre? Je pense qu il faut, à ce propos, aborder cette problématique sous plusieurs angles. 5

6 Tout d abord, il paraît indispensable de connaître de plus amples détails sur le contexte du recrutement dans un tel marché et les problèmes actuels qui y sont liés. Ceci constituera donc ma 1 ère partie. J expliquerai, dans une 2 ème partie, le concept de «sourcing» en l intégrant au processus de recrutement et en présentant les divers outils qui le constituent. 1/ FOCUS SUR LE MARCHE DE L INTERIM Je pense qu au départ, pour mieux comprendre comment développer les leviers de recrutement dans une agence d intérim, il faut bien connaître ce marché, l avoir analysé pour en tirer les sources de recrutement utiles, pour être cohérent avec l actualité, les besoins des entreprises et ceux des salariés, car tout évolue et très vite. C est pourquoi, j ai décidé, dans une première partie, de me recentrer sur l activité spécifique de l intérim, sur l étude de métiers bien spécialisés et de profils recherchés, pour pouvoir me donner une trame, et avoir une vision plus claire d une gestion du sourcing optimale. 6

7 A. Le travail temporaire, un marché spécifique Le marché du travail temporaire est un marché de l emploi bien particulier. Il faut l aborder de différentes manières. Tout d abord, les acteurs sont plus nombreux. En effet, dans l intérim, la relation de travail est tripartite, ce qui engendre des pratiques différentes des entreprises considérées comme «classiques». Entreprise de travail temporaire Entreprise utilisatrice ou cliente L intérimaire ou travailleur temporaire De plus, les sociétés de travail temporaire sont des entreprises prestataires de service : elles mettent à disposition leurs salariés pour effectuer des prestations de travail pour leurs clients. Les considérations et les comportements ne seront donc pas les mêmes. L intérimaire n a qu un employeur, l agence, mais il doit également respecter les consignes de l entreprise dans laquelle il est délégué. Les repères sont donc beaucoup plus difficiles pour lui. 7

8 La population de travailleurs temporaires présente une autre difficulté, due à leur situation précaire et flexible, et à ce manque de repère. Cela demande donc une gestion des ressources humaines adaptée pour les agences d intérim. a) Faire carrière dans l intérim Le travail temporaire devient toutefois, paradoxalement, de moins en moins temporaire. Etre intérimaire devient un vrai métier. Le changement des mentalités y est certainement pour quelque chose. En effet, auparavant, on faisait toute sa carrière dans une seule entreprise, voire deux, mais le changement était plutôt rare. Désormais, on demande et recommande la mobilité, autant géographique que par rapport aux entreprises et aux métiers. L intérim devient donc un bon moyen de se diversifier, de tenter de nombreuses expériences dans différentes sociétés. Pourquoi l intérim rencontre autant de succès? Car les agences proposent de nombreuses missions dans différents domaines, adaptées la plupart du temps à la situation des candidats, elles connaissent les tissus économiques qui les entourent et savent les exploiter. Elles constituent une source d informations sur l économie régionale, apportent un soutien aux entreprises de leur bassin d emploi, guident et gèrent les demandeurs d emploi. b) L urgence engendrée par l activité de l intérim L intérim est une activité basée presque toujours sur l urgence et la réactivité. 8

9 Trouver le bon profil au bon moment, répondre le plus vite possible à la demande du client, avant que la commande ne soit pourvue par la concurrence ou en interne via un CDD. Dans ce contexte, gérer l humain est une tâche difficile mais pas impossible! La gestion des recrutements en agence est conditionnée par cette urgence, ce qui paraît délicat, car l agence a des difficultés à anticiper dans des périodes de crise. Le sourcing est donc très souvent «oublié» par les agences d intérim, faute de temps et de moyens, elles gèrent le plus souvent de l urgence ou du court terme, alors que cet outil nécessite une vision à moyen voire long terme. B. L actualité du marché du travail temporaire a) La stratégie des entreprises de travail temporaire Les agences d intérim sont devenues, au fur et à mesure du temps, des acteurs incontournables du marché de l emploi. Elles doivent en effet développer la qualité de leur service et s imposer comme des gestionnaires à part entière des ressources humaines. C est pourquoi on retrouve de plus en plus des agences spécialisées (en industrie, tertiaire, BTP, ), et à l intérieur, du personnel permanent spécialisé lui aussi (chargé de recrutement, commercial, ). Traditionnellement, la raison d être des entreprises de travail temporaire est de fournir leur clientèle (les entreprises utilisatrices) en personnel intérimaire. Elles avaient donc une vision résolument commerciale orientée vers les entreprises utilisatrices. Mais celle-ci s est élargie aujourd'hui et elle se doit également de traiter ses collaborateurs intérimaires eux mêmes en «clients». Les agences, qui ne prospectaient que les marchés pour attirer de nouveaux clients, prospectent également aujourd hui pour attirer de nouveaux candidats. C est donc une double compétence qu elles doivent acquérir avec le temps pour répondre au marché. 9

10 b) La problématique de pénurie de main d œuvre dans certains secteurs De nos jours, le marché du travail est de plus en plus confronté à une problématique et à une situation paradoxale : chômage et pénurie de main-d œuvre. La situation est telle que les professionnels des ressources humaines doivent se remettre en question et repenser leur manière de recruter et d attirer les demandeurs d emploi. En effet, on parle actuellement de «pénurie», de «filières peu attractives», on analyse même ces phénomènes sans pour autant parvenir à trouver de solutions cohérentes avec les activités. Les secteurs les plus touchés apparaissent être les plus pénibles en terme de rémunération, conditions de travail, perspectives de carrière : il s agit de la grande distribution, du BTP, du transport logistique, du secteur sanitaire et social et de l hôtellerie - restauration. La démographie vieillissante de la France et le grand nombre de départs à la retraite n arrangera pas cet état de fait. C est pourquoi l inquiétude est de plus en plus palpable : certains emplois seront désertés, d autres disparaîtront totalement. La seule solution parait être l anticipation, l aide à la qualification du personnel travaillant dans ces secteurs et une gestion des carrières plus dynamique. Il faut donc à court terme que les entreprises favorisent l anticipation, l attraction et la fidélisation de son personnel. Les problèmes de recrutement sont bien les mêmes, et plus particulièrement dans les même secteurs. Mais les solutions proposées apparaissent plus concrètes, comme la mise en place d une prime de reconversion. Tout demandeur d emploi qui est donc prêt à se reconvertir dans un autre secteur (souvent l un de ceux touchés par pénurie) se voit attribuer une prime de 3000 euros, versée par le conseil régional. La pénurie de main d œuvre ira très certainement en s atténuant si les chefs d entreprise restent persuadés de l importance de leurs efforts en matière de communication, d image de marque, et de changements dans leur gestion des ressources humaines, d où une évolution parallèle de la gestion du sourcing. 10

11 C. Les agences de travail temporaire, de véritables services RH Les agences d intérim sont associées à la gestion des ressources humaines, mais on ne reconnaît pas forcément leurs véritables compétences dans ce domaine. Elles sont décentralisées, et agissent pourtant avec presque les mêmes principes qu un cabinet RH. Elles constituent une forme de sous-traitance de l entreprise au niveau de la gestion de son personnel temporaire. Les entreprises de travail temporaire ayant beaucoup développé cette expertise d «intermédiaire sur le marché du travail», elles ont donc agrandi leur champ d action. Les agences ne fournissent plus simplement du personnel temporaire, elles sont de plus en plus proches d un service RH classique qui conseille les entreprises, et qui monte et gère des projets (le management de projet est de plus en plus courant dans la profession). L intérim, qui était jusqu alors une profession bien à part, a changé, et donc les frontières de son champ d action se sont élargies. On a même du mal à la distinguer : des services de placement (services publics, bureaux de recrutement), de la sous-traitance et la fourniture de services Toutes ces professions se ressemblent, même si leurs objectifs sont parfois différents, et se référent à des modèles, que l on pourrait répertorier de la manière suivante : - le modèle britannique avec l'employment agency : il s agit d un service de recrutement à la disposition des entreprises - un modèle hollandais, avec la fidélisation d'un vivier de collaborateurs : l'agence de travail temporaire organise le parcours de ses intérimaires, et par là même, une véritable carrière - un modèle de société de services en ressources humaines : l'entreprise de travail temporaire fournit, selon demande expresse d autres entreprises, du personnel «sur-mesure», «clé en main», disposant déjà de son encadrement, et de ses outils de travail. 11

12 En reprenant les fonctions qui composent un service ressources humaines, on peut y retrouver facilement des fonctions équivalentes en intérim. a) La fonction recrutement C est évidemment la base et la raison d être d une agence d intérim. Son objectif premier est en effet de créer un fichier de candidats afin de fournir du personnel temporaire à des entreprises clientes. Pour ce faire, elle doit anticiper en recrutant du personnel spécialisé dans ses métiers. Le pré recrutement est devenu pour l'intérim une fonction essentielle. L'obligation de mise à disposition rapide d'une main-d œuvre immédiatement opérationnelle a généralisé l'utilisation de méthodes standardisées de sélection et d'évaluation des compétences qui confèrent aux entreprises de travail temporaire une expertise reconnue dans ce domaine. Le processus d «inscription» ressemble de plus en plus à l entretien de recrutement, en tout cas dans certains secteurs d activité (plutôt dans les domaines du tertiaire, pour les recrutements de cadres, ou en général pour le personnel qualifié). Des questions sont posées aux candidats sur leur parcours, leurs compétences professionnelles, leurs compétences personnelles parfois. Le but est de cerner au mieux le candidat pour arriver à savoir ce qu il veut, et sur quelle mission il pourrait être le plus à l aise et le plus efficace. b) La fonction administration du personnel Elle fait également partie intégrante du quotidien des agences d intérim. La gestion administrative du personnel intérimaire passe par plusieurs phases :! Le suivi et la mise à jour de leur dossier personnel (en informatique, )! La gestion de leur paie par la saisie hebdomadaire ou mensuelle de leurs relevés d heures (avec saisie des particularités de chaque entreprise cliente qui les emploient) 12

13 ! Gestion des visites médicales et des accidents du travail, maladies, : on pourrait même la définir comme étant la fonction hygiène et sécurité de l agence.! Information et conseil en matière de droit du travail, explication des bulletins de paie, c) La fonction commerciale Un service Ressources Humaines n a pas réellement de fonction ou de tâche commerciales. Toutefois, le seul fait de devoir convaincre et vendre certains projets RH à sa direction peut tout de même prouver l obligation pour ce service d acquérir une certaine compétence commerciale, même si elle n est pas évidente. L activité commerciale est la fonction principale d une agence d intérim. Elle passe même avant la fonction recrutement, car pour avoir des demandes émanant d entreprises, il faut d abord se faire connaître, les démarcher, et donc faire du «commercial». Du fait de la limitation des ressources en terme de personnel qualifié correspondant aux besoins des entreprises et à la forte concurrence des agences d intérim et du CDD, on peut désormais associer cette fonction à deux types de clientèle : Les clients externes, soient les entreprises utilisatrices Les clients internes, soient les salariés intérimaires La vision du client interne, qui est de plus en plus vrai, pousse également les agences à faire du «commercial» auprès de leurs intérimaires, ou bien d éventuels candidats. Il faut désormais inciter les clients externes à utiliser leurs services, et les clients internes, ou simples candidats, à venir s inscrire dans l agence et à leur faire confiance. d) La fonction communication interne Les agences constituent un vecteur d informations pour les intérimaires. En effet, une grande partie des moyens de communication interne destinés aux salariés intérimaires sont décentralisés en agence. La plupart du temps, la création des outils de communication interne ne se déroule pas dans les agences mêmes, elle provient du siège des entreprises de travail temporaire. Les agences ont donc 13

14 plus un rôle de diffusion des informations, en plus de leur rôle social et de la partie relationnelle de leur métier (contact direct avec les salariés intérimaires, résolution de conflits, ). e) La fonction gestion de la formation L entreprise de travail temporaire se doit de former ses salariés, si le besoin s est fait ressentir. C est elle qui gère la formation de ses intérimaires et non l entreprise utilisatrice. Cette gestion de la formation est plutôt administrative, mais l agence d intérim est l organisatrice du début à la fin. On pourrait même dire que désormais les agences sont passées maîtres dans la mise en œuvre de formations professionnelles courtes, voire de formations plus complexes. Elles peuvent proposer à leur personnel des formations de simple remise à niveau, ou même d effectuer des VAE (Validation des Acquis de l Expérience) pour pouvoir atteindre un niveau de diplôme plus élevé. 2/ LE SOURCING APPLIQUE AU CONTEXTE DE L INTERIM Nous allons aborder dans cette partie un état des lieux du recrutement dans les agences de travail temporaire, en prenant comme exemple le groupe Randstad Intérim. Nous allons parler plus globalement du processus de recrutement en y intégrant la problématique de gestion du sourcing, en l expliquant et en prouvant son utilité. A. Rappel du processus de recrutement dans une agence d intérim L identification des sources de recrutement ou sourcing fait partie intégrante d un processus plus global, le recrutement, et en est une étape très importante. 14

15 A l initiative de l entreprise cliente A l initiative de l entreprise de travail temporaire 2/ Définition de profil 3/ Identification des sources de recrutement 1/ Définition de poste 4/ Mise en place des moyens de recrutement 8/ Intégration 7/ Décision d embauche 6/ Sélection 5/ Campagne de recrutement Ce modèle est établi dans le cas d un recrutement classique par une entreprise, mais il peut également être appliqué, avec quelques différences, au travail temporaire. Dans ce cas-là, les deux premières et les deux dernières étapes se feront en consultation avec l entreprise utilisatrice. La réussite d une étape va dépendre de la qualité d action dans les étapes précédentes et le travail réalisé durant une étape ne sera rentable qu en cas de rigueur et d efficacité dans l ensemble du processus. L identification des sources de recrutement ne pourra être mise en place que si l on a clairement défini avec l entreprise utilisatrice le poste et le profil de la personne à rechercher. De même il sera inutile de mettre en place une campagne de recrutement si l on n a pas identifié clairement la ou les sources de recrutement adaptées à ce type de poste et de profil. 15

16 Dans le domaine d activité du travail temporaire, la démarche est la toutefois quelque peu différente. En effet, l étape de l entretien de recrutement se fait très souvent de manière spontanée, non prévue. La porte est ouverte à tous les passants, donc une sélection est nécessaire pour garder un fichier qualifié. a) L inscription du candidat, détecté potentiel L inscription d un candidat se fait, après l évaluation a priori de ses compétences et motivations. L inscription peut s apparenter à un entretien de recrutement. Evidemment, il sera différent selon le personnel temporaire recruté. Dans le domaine de l industrie qualifiée, un recrutement peut durer de 15 à 45 minutes environ selon le profil du candidat. Lors de l entretien, le recruteur aborde essentiellement les compétences techniques et les valide avec l interviewé. Il aborde également la question de la rémunération mais de manière approximative car parfois, le candidat ne va pas être placé tout de suite (en fonction de la conjoncture et des demandes des entreprises clientes) ; il veut connaître ses prétentions salariales minimales pour pouvoir mieux orienter sa recherche par la suite. Un test de connaissances est très souvent effectué dans un deuxième temps pour prouver le niveau de compétences du candidat, puis le recruteur le corrige avec lui, ce qui lui permet d en discuter et de l argumenter. Les pratiques des agences de travail temporaire diffèrent beaucoup en matière d inscription. Tout d abord, on n aborde pas tous les métiers de la même manière : on n inscrira pas un cadre de la même façon qu un manœuvre. 16

17 b) Adéquation profil du candidat / poste à pourvoir La demande de personnel de l entreprise utilisatrice intervient à ce moment-là, et pousse l agence d intérim à enclencher le véritable processus de recrutement. Le but est de trouver le bon profil pour le poste de l entreprise cliente. Cette étape exige de bien connaître le poste à pourvoir, donc le recruteur doit prendre un maximum d informations sur lui auprès de son client : Intitulé exact du poste Caractéristiques du poste Spécificités du poste Diplômes ou habilitations exigées pour ce poste (dans le cas de travail sur sites chimiques,..) Compétences personnelles liées au poste : autonomie (si le travail se réalise seul), esprit d équipe, dextérité, Horaires associés à ce poste : travail en journée, en 2x8 (équipes tournantes), Lieu du travail Le candidat doit avoir toutes qualités requises pour effectuer la mission proposée le plus efficacement possible, et pour être opérationnel le plus rapidement possible. Dans tous les domaines d activité, que ce soit le secteur bureau d études, High Tech, tertiaire,, les agences abordent cette étape plus ou moins de cette manière. Si l on compare cette étape dans une entreprise, le recruteur utilisera la description de fonction du poste à pourvoir pour en avoir la connaissance exacte ; il pourra ainsi rechercher plus efficacement un candidat en adéquation avec le poste. Certaines agences d intérim inscrivent leurs candidats en informatique, et quand l inscription est assez poussée, elles cernent presque totalement le profil du candidat. Lorsqu elles recherchent donc un candidat capable de remplir la mission, certains logiciels informatiques permettent de sélectionner quelques compétences exigées pour le poste et de les recouper avec les données inscrites dans les fiches informatiques des candidats. L adéquation profil du candidat / poste à pourvoir devient, grâce à cela, beaucoup plus évidente. Mais la sélection ne s arrête pas là. 17

18 c) Préconisation d aide pour cerner les profils recherchés avec un outil adapté A ce stade-là, je pense qu il faut repositionner l agence de travail temporaire comme étant un véritable service ressources humaines. Le sourcing, que nous allons définir plus précisément par la suite, a besoin pour être efficace de se baser sur un profil récurrent recherché par le client. Pour coller au plus près des besoins de ses clients, l agence d intérim pourrait déterminer elle-même des profils de candidats idéaux en mettant en place des «descriptions de fonction temporaires». Ce nouvel outil l aiderait à mieux cadrer ses besoins en recrutement et à mieux cerner les caractéristiques de tous les postes qu elle gère au quotidien. Evidemment, pour être cohérent avec son activité en mouvance continuelle, elle ne pourra pas créer des descriptions de poste à proprement dit. Ce n est, en effet, pas elle qui détermine et qui gère les postes, elle ne fait que gérer les métiers et les ressources humaines temporaires de son client. On pourrait donc plutôt assimiler cet outil à une description de métier ou «fiche métier». L élaboration de ces fiches métier se fera grâce à la connaissance du recruteur de ses différents métiers, mais peut également être aidé par les descriptions de profession établies par le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME), consultables sur le site Internet de l ANPE. L agence pourrait même y ajouter les entreprises clientes ou le type de sociétés dans lesquelles on retrouve ce métier, ou bien les entreprises qui peuvent faire office de référence dans ce domaine. 18

19 " Définition du métier " Savoir-faire / compétences techniques Compétences techniques de base Compétences associées Activités spécifiques " Savoir être / capacités liées à l emploi " Conditions générales d exercice du métier " Formation et expérience " Relations avec l agence d intérim Les postes correspondants dans l agence Les évolutions possibles vers d autres postes, pour d autres missions Les entreprises clientes ou référents dans le domaine La création d un tel outil pourrait même, à terme, permettre de mettre en place une sorte de référentiel des compétences des intérimaires, par métier, dans une optique de meilleure gestion de leur placement et d enchaînement de leurs missions. 19

20 B. La place et l utilité du sourcing dans ce processus a) Qu est-ce que le «sourcing»? Le sourcing est un terme qui se développe et qui désigne les différentes sources permettant de recruter efficacement. Il existe plusieurs définitions du «sourcing», dont les suivantes :! «Par sourcing, on entend toute opération qui permet d entrer en contact avec une cible de candidats dont une partie significative réagira au message reçu en manifestant son intérêt» selon Victor ERNOULT 1. On pourrait la synthétiser avec un schéma de ce type : 1 «Recruter sans se tromper», Victor Ernoult 20

21 Vecteur de communication ou «action sourcing» Entreprise de travail temporaire MESSAGE Candidat Feed-back DECRYPTAGE DEFINITION DE VICTOR ERNOULT DU SOURCING "toute opération" "entrer en contact" "cible de candidats" "dont une partie significative réagira au message reçu" "en manifestant son intérêt" On n'exclut aucune source. Tous les moyens sont bons ici pour cibler les candidats recherchés. Ici, on parle d'aller vers le candidat, de le toucher : le processus de communication entre en considération, il faut ici mettre en place le vecteur du message. Qui veut-on toucher par ce moyen? La cible doit être précédemment définie à la base. Cela reste assez approximatif, elle est difficilement mesurable. La cible doit se sentir visée, et doit se reconnaître à travers le message. Le contenu du message est aussi important que son vecteur. Ceci correspond au feed-back de la part des candidats ciblés. 21

22 ! L identification des sources de recrutement "s apparente énormément aux démarches de segmentation de clientèle pratiquées dans le champ du marketing". Elles seraient donc cloisonnées en deux : le marché interne qui correspond à toutes les sources de recrutement interne à l entreprise, et le marché externe à l entreprise. Lors du questionnaire, une question concernait donc l éventuelle définition du mot «sourcing». Ce terme, d origine américaine, est relativement nouveau pour les professionnels. En fait, c est un terme que l on connaît, sans parfois pouvoir le définir. Le mot «sourcing» vient très certainement du nom anglais «source», qui signifie «l origine». On peut donc le comprendre et l interpréter comme étant la source et l origine dans le processus de recrutement, ce que l on retrouve en amont. La plupart des personnes interrogées ne comprennent pas forcément ce mot, même si, après explication, elles se rendent compte de son enjeu. Dans le tableau ci-dessous, j ai consigné mes résultats sur ce point. A la question, «savez-vous ce qu est le sourcing, et si oui, comment le définissez-vous?», ils ont répondu : Entreprises réponse si oui, définition Kellyservices oui «moyens matériels capables de trouver les profils en adéquation avec la demande» Manpower oui «moyens de recrutement : partenariats, sites, chasse sur CV thèques» Adequat oui «méthodes de recrutement tout confondu : mails, écoles, ANPE, presses,» Adia oui «recherche de candidats par tous les moyens» Adecco BE oui «tous les moyens matériels pour trouver les bons candidats» b) La gestion du sourcing au quotidien, une solution à la problématique du recrutement en intérim? 22

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

GUIDE DU RECRUTEMENT

GUIDE DU RECRUTEMENT GUIDE DU RECRUTEMENT Les étapes clés : A) CLARIFIER VOTRE BESOIN DE RECRUTEMENT B) REDIGER ET COMMUNIQUER VOTRE OFFRE D EMPLOI C) SELECTIONNER LES CANDIDATURES RECUES D) REUSSIR L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre Organisé par la Chambre de commerce et d industrie Lac-Saint-Jean-Est en partenariat avec la Fédération des chambres de commerce

Plus en détail

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils. Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.fr 3, rue Jean Giono, 34130, Candillargues Téléphone : 00.336.1998.44.48

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

Une action partenariale, clé en main pour la sécurisation des parcours de salariés non qualifiés

Une action partenariale, clé en main pour la sécurisation des parcours de salariés non qualifiés Une action partenariale, clé en main pour la sécurisation des parcours de salariés non qualifiés Remise des diplômes Validation des acquis de l expérience (VAE) Château-Gontier le 15 octobre 2014 Evron

Plus en détail

OPTIMISER L ORGANISATION DE VOS RECRUTEMENTS

OPTIMISER L ORGANISATION DE VOS RECRUTEMENTS 1 OPTIMISER L ORGANISATION DE VOS RECRUTEMENTS Face aux rapides évolutions du contexte économique et social, les associations doivent être capable de s adapter en anticipant les évolutions (le renouvellement

Plus en détail

Guide pratique du Recrutement

Guide pratique du Recrutement Guide pratique du Recrutement Réussir vos s en 6 étapes Janvier 2015 Avant-propos... 2 Comment utiliser ce guide méthodologique du?... 2 Etape 1 - Identification en... 3 1. Définir les besoins spécifiques

Plus en détail

Rendez vous sur notre site. www.cv-star.com

Rendez vous sur notre site. www.cv-star.com Rendez vous sur notre site www.cv-star.com Index L emploi en France : Constat et conséquences Le marché de l emploi en France Répondre aux besoins des entreprises De nouvelles méthodes de recrutement La

Plus en détail

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Voici donc un ensemble de questions piège posées par les recruteurs ainsi que nos conseils pour y répondre au mieux. Quelles sont vos principales

Plus en détail

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement?

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? (Article rédigé par Ain Boost Office Le 22 Juillet 2015) Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise, les petites

Plus en détail

Elise Lecroart. Rapport de stage. Stage effectué chez Adecco à Mons en deuxième bachelier GRH. Tuteur de stage : Mme Defrise

Elise Lecroart. Rapport de stage. Stage effectué chez Adecco à Mons en deuxième bachelier GRH. Tuteur de stage : Mme Defrise Elise Lecroart Rapport de stage Stage effectué chez Adecco à Mons en deuxième bachelier GRH Tuteur de stage : Mme Defrise TABLE DES MATIERES A. INTRODUCTION... 2 1. Stage d intégration professionnelle

Plus en détail

Chapitre 6 Comment répondre aux besoins en compétences de l organisation?

Chapitre 6 Comment répondre aux besoins en compétences de l organisation? RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Thème 2 COMPTENCE / POTENTIEL Chapitre 6 Comment répondre aux besoins en compétences de l organisation? Le fonctionnement et la performance de l organisation reposent

Plus en détail

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril 2015 Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril

Plus en détail

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise?

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise? Comment construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi Quel est cet outil? Cet outil propose d établir des indicateurs concernant des problématiques sociales que vous rencontrez couramment et certaines

Plus en détail

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS Sommaire I. La Présentation du Secteur II. Présentation de l OPCA CONSTRUCTYS Antilles-Guyane III. L Accompagnement des Entreprises du secteur A. La démarche

Plus en détail

Proce dure de Recrutement

Proce dure de Recrutement Proce dure de Recrutement Avant d enclencher une procédure de recrutement, ne pas oublier de consulter la fiche outil «discrimination» (réf. R.0-1) Maison de l Emploi du Grand Narbonne Boite à Outils RH

Plus en détail

Quelle attractivité auprès des jeunes?

Quelle attractivité auprès des jeunes? 05 scope SYNTHÈSE D ÉTUDE SEPTEMBRE 2009 Métiers des Industries Alimentaires Quelle attractivité auprès des jeunes? www.observia-metiers.fr Les Industries Alimentaires, en tant que second employeur industriel

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Juillet 2009 Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Sommaire 1 Introduction 3 1.1

Plus en détail

ORA Consultants 30/09/2015

ORA Consultants 30/09/2015 ATELIERS DE FORMATION RH PAIE 2015 2 SÉQUENCE 1 : RECRUTER AUTREMENT Les nouveaux modes de diffusion et processus de recrutement Soigner sa e-notoriété Utiliser les aides à l essai Le monde évolue les

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

EUROPEOPLE : Cabinet Conseil spécialisé en recrutement par approche directe

EUROPEOPLE : Cabinet Conseil spécialisé en recrutement par approche directe EUROPEOPLE : Cabinet Conseil spécialisé en recrutement par approche directe Introduction Pour l analyse du premier acteur, nous avons choisi un cabinet spécialisé dans le conseil en ressources humaines

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

Appel à propositions. Etude d opportunité préalable à la création de CQPI pour les métiers de la Relation Client

Appel à propositions. Etude d opportunité préalable à la création de CQPI pour les métiers de la Relation Client Appel à propositions Etude d opportunité préalable à la création de CQPI pour les métiers de la Relation Client Opcalia 27 rue Mogador 75 009 PARIS 01 76 53 55 03 01 76 53 55 01 Page 1 sur 7 Préambule

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

De la première mission à une carrière dans l intérim

De la première mission à une carrière dans l intérim PARTIE 1 De la première mission à une carrière dans l intérim ntrer dans une agence d intérim la première E fois, ce n est pas toujours un choix réfléchi. La priorité, c est souvent de trouver un travail

Plus en détail

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire mémo eld / novembre 2014 2 introduction Une expérimentation basée sur la spécialisation des conseillers de Pôle

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE MÉTHODES DE RECRUTEMENT Février 2015 MÉTHODES DE RECRUTEMENT MÉTHODES DE RECRUTEMENT Comme chaque année, RegionsJob décrypte les pratiques des recruteurs avec sa grande enquête recrutement. En LA ce début

Plus en détail

Co C mmen e t n re c re rute t r e, r m otive v r e e r t e f i f dél é ise s r e vos forces de vente?

Co C mmen e t n re c re rute t r e, r m otive v r e e r t e f i f dél é ise s r e vos forces de vente? Comment recruter, motiver et fidéliser Comment recruter, motiver et fidéliser vos forces de vente? Philippe CAQUET Diplômé d études supérieures en Ressources Humaines, Ancien Directeur des Ressources Humaines,

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) & le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e vous propose : baromètre AFUP Agence-e 2014 : Les salaires de L écosystème php en france édito : Fondée

Plus en détail

La Chasse de Tête (Approche Directe)

La Chasse de Tête (Approche Directe) Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur La Chasse de Tête (Approche Directe) «Chasseur de tête», une expression bien connue du public, mais dont la définition demeure toute aussi floue qu énigmatique.

Plus en détail

Les éléments clés. 11/03/2015 Lucie André www.ho-resto-recrute.com 1

Les éléments clés. 11/03/2015 Lucie André www.ho-resto-recrute.com 1 Les éléments clés 11/03/2015 Lucie André www.ho-resto-recrute.com 1 SOMMAIRE I. Rôle du CV Objectifs Moyens II. III. Rédaction L analyse Le Titre La Personnalisation L ordre des informations Conseils et

Plus en détail

Compte rendu de l atelier RH du 6 Juin 2013

Compte rendu de l atelier RH du 6 Juin 2013 Présents : Laurence ROULEAU et Florence BAUD (Manpower) ; Caroline CARBONEILL et Karine CHAMPIN (ADECCO) ; Bruno PEYLACHON (Barlerin) ; Patricia BERGER et Alain LECLEZIO (Les Produits du Valsoannan) ;

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

Le recrutement, l entretien d embauche

Le recrutement, l entretien d embauche Le recrutement, l entretien d embauche Le recrutement est un processus composé d étapes à respecter car les «échecs» coûtent chers à l entreprise. C est un acte majeur du management. La qualité d une entreprise,

Plus en détail

Agence Leitmotiv - Tous droits réservés. Etude de plan marketing RH

Agence Leitmotiv - Tous droits réservés. Etude de plan marketing RH Etude de plan marketing RH Contexte La société xxx souhaite mettre en place un plan de marketing RH avec pour objectifs : - une meilleure communication interne pour expliquer et aider les salariés à vivre

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

Sphinx Institute. Conseil et expertise en collecte et analyse de données. Confiez-nous vos projets!

Sphinx Institute. Conseil et expertise en collecte et analyse de données. Confiez-nous vos projets! Sphinx Institute Conseil et expertise en collecte et analyse de données Confiez-nous vos projets! Sphinx Institute, un label pour vos études Sphinx Institute est un pôle de compétences qui vous conseille

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

S INFORMER ENTREPRISES

S INFORMER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment S INFORMER sur les métiers et les ENTREPRISES J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi vous informer? Pour être efficace, une recherche d emploi

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

Bourse de l emploi. Guide d utilisation

Bourse de l emploi. Guide d utilisation Bourse de l emploi Déclarations de création d emploi Gestion de vos offres d emploi en ligne Consultation des demandeurs d emploi Guide d utilisation Accéder à votre compte collectivité pour la bourse

Plus en détail

Manuel de Management de la Qualité Adecco France

Manuel de Management de la Qualité Adecco France Manuel de Management de la Qualité Adecco France Juin 2014 Adecco France 4, rue Louis Guérin - 69100 Villeurbanne Tel : 04 72 82 58 58 Sommaire Présentation de l entreprise Organisation de l entreprise

Plus en détail

TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES. Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale

TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES. Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale Jeudi 18 septembre 2014, 14h00, MEF du Cotentin Avec la participation financière

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA RÉDACTION DES OFFRES D EMPLOI

GUIDE D AIDE À LA RÉDACTION DES OFFRES D EMPLOI GUIDE PRATIQUE GUIDE D AIDE À LA RÉDACTION DES OFFRES D EMPLOI I ère PARTIE : Créez et publiez votre offre, étape par étape POLE-EMPLOI.FR CRÉEZ ET PUBLIEZ VOTRE OFFRE, ÉTAPE PAR ÉTAPE PARTIE I : LES ÉTAPES

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES TPE LOCALES EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RESULTATS DE L ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES TPE LOCALES EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RESULTATS DE L ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES TPE LOCALES EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Document réalisé par Peter Ulrich, économiste Les membres du Service de proximité aux TPE : 1 Le contexte

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES VALORISER ET POURVOIR LES EMPLOIS DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE Découvrez les services de l ANPE pour fiabiliser vos recrutements Les Services Entreprises de l ANPE Il y a ceux qui pensent

Plus en détail

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Votre forte mobilisation en faveur des emplois d avenir, durant ces derniers mois, a porté ses fruits, le cap des 50 000

Plus en détail

Table des matières. Partie I RH pour l entreprise

Table des matières. Partie I RH pour l entreprise Table des matières Biographies des auteurs... III Tables des Focus et des Exemples.... XIX Introduction (à la 4 e édition).... XXV Partie I RH pour l entreprise Chapitre 1 Gérer les ressources humaines....

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

Suite à une VAE, dois-je augmenter la rémunération de mon salarié?

Suite à une VAE, dois-je augmenter la rémunération de mon salarié? Guide du consultant Argumentaire Pourquoi utiliser la VAE? Suite à une VAE, dois-je augmenter la rémunération de mon salarié? Pas nécessairement, seulement si la convention collective le prévoit. La plupart

Plus en détail

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Depuis quelques années la crise du logement entraîne un fort dynamisme de l emploi dans les secteurs de l aménagement et

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

RECRUTER RECR EN 2012

RECRUTER RECR EN 2012 À L AGENDA Recruter en 2012 Comment valoriser son entreprise auprès des candidats? Utiliser les bons outils pour séduire un candidat Devenir un meilleur recruteur et développer une approche client RH RECRUTER

Plus en détail

TEL AND COM RECRUTE 35 CONSEILLERS COMMERCIAUX ET 6 RESPONSABLES DE MAGASIN [REGION ILE DE France]

TEL AND COM RECRUTE 35 CONSEILLERS COMMERCIAUX ET 6 RESPONSABLES DE MAGASIN [REGION ILE DE France] COMMUNIQUE CAMPAGNE DE RECRUTEMENT VIA LE CABINET ALPHEA CONSEIL TEL AND COM RECRUTE 35 CONSEILLERS COMMERCIAUX ET 6 RESPONSABLES DE MAGASIN [REGION ILE DE France] Sous l impulsion du Cabinet Alphéa Conseil,

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les Toutes les Générations www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Direction Départementale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle du Val d Oise PLAN ÉGALITÉ ACCÈS À L EMPLOI ET DANS

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

Guide des salaires Compte sur moi.fr

Guide des salaires Compte sur moi.fr Guide des salaires Compte sur moi.fr La lecture des tableaux Il est difficile d établir des études de rémunération précises pour les métiers de l audit et de l expertise comptable. En effet, de nombreux

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Recruter sans se tromper

Recruter sans se tromper Victor ERNOULT Recruter sans se tromper Conseils et techniques d un «chasseur de tête» Préface de Jacques LANDREAU Ancien président de Syntec Recrutement Ancien président de la Confédération des conseils

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD. Référentiel des compétences.

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD. Référentiel des compétences. Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Référentiel des compétences du recruteur 1 Connaissance de l environnement Veille sur l environnement

Plus en détail

2 ème édition par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011

2 ème édition par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011 2 édition ème par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011 SOMMAIRE Méthodologie et profil des répondants 3 Les moyens pour recruter et trouver un emploi 5 Les profils recherchés sur

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines Introduction Les ressources humaines (RH) sont souvent considérées comme des fonctions de support, voire comme à l origine de certains surcoûts. Pour cela dans de nombreuses entreprises de taille moyenne

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

THEME : REMUNERATION EQUITE

THEME : REMUNERATION EQUITE THEME : REMUNERATION EQUITE EXERCICE 1 : CAS KEVIN : EQUITE Partie 1. Kevin est contrôleur back-office pour les opérations de marché d une grande banque française. Son rêve est de passer au front-office,

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT. Démarches et processus de mobilité

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT. Démarches et processus de mobilité Guide pratique 1 / 5 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT Démarches et processus de mobilité 1. La gestion prévisionnelle des ressources humaines

Plus en détail

Attractivité du secteur Banque/Assurance auprès des fonctions commerciales. Le point de vue des candidats

Attractivité du secteur Banque/Assurance auprès des fonctions commerciales. Le point de vue des candidats 2012 Attractivité du secteur Banque/Assurance auprès des fonctions commerciales Le point de vue des candidats Fed Finance / Cadremploi Edito Les secteurs bancaire et assurantiel sont au cœur de bouleversements

Plus en détail

Gestion Administrative et Ressources Humaines Niveau Bac+3

Gestion Administrative et Ressources Humaines Niveau Bac+3 Gestion Administrative et Ressources Humaines Niveau Bac+3 Langue d enseignement : Français Fonction Seconder un responsable d établissement en gestion administrative, ou un chef de service en ressources

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

M A N U E L D U T I L I S AT I O N A P P L I C AT I O N B O U R S E D E L E M P L O I

M A N U E L D U T I L I S AT I O N A P P L I C AT I O N B O U R S E D E L E M P L O I Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord M A N U E L D U T I L I S AT I O N A P P L I C AT I O N B O U R S E D E L E M P L O I www.cdg59.fr CDG 59 CONSEIL ORGANISATION CONCOURS CARRIÈRES

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Motivations. Emilie De Saint Pol, Lucie Germain, Geneviève Heyraud ASSPRO Santé (1) (Bureau 2005-2006)

Motivations. Emilie De Saint Pol, Lucie Germain, Geneviève Heyraud ASSPRO Santé (1) (Bureau 2005-2006) De la formation en santé publique à la pratique professionnelle : association étudiante et partage d expériences From public health training to professional practice: student association and experience

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

regards sur les métiers de l assistanat

regards sur les métiers de l assistanat regards sur les métiers de l assistanat good to know you* Le centre expert métiers de l assistanat, étudie les grandes tendances relatives à ces métiers pour vous apporter son regard d expert. À ce titre,

Plus en détail

Quick recrute et a besoin de vous!

Quick recrute et a besoin de vous! Communiqué de presse Octobre 2011 Quick recrute et a besoin de vous! Quick France recrute actuellement + de 2000 postes dans toute la France. Intégrer Quick, c est un gage de possibilité d évolution de

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la COMMUNAUTE URBAINE

Plus en détail