HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015"

Transcription

1 HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015

2 Ce document présente les conditions dans lesquelles la société de gestion HSBC Global Asset Management (France) entend exercer les droits de vote attachés aux titres détenus par les portefeuilles qu elle gère ainsi que les SICAV dont elle assure la gestion par délégation.hsbc Global Asset Management (France) partage la conviction qu il existe un lien fort entre le gouvernement d entreprise - indicateur avancé de la qualité du management d une entreprise et la performance économique et financière de cette même entreprise, source de valeur ajoutée supplémentaire pouvant être apportée aux actionnaires. HSBC Global Asset Management (France) exerce sa responsabilité en matière de vote aux assemblées générales pour le compte de ses clients. La société de gestion estime que cette attitude est en mesure d améliorer les standards du gouvernement d entreprise en Europe continentale et notamment en France. La politique de vote traduit ainsi les principes et valeurs en matière de gouvernement d entreprise que la société de gestion souhaite voir appliqués. Cette dernière s inspire également des normes de place édictées, entre autres, par l AFG et l Afep-Medef, et des recommandations de l OCDE, auxquelles elle peut se référer pour mettre à jour sa politique de vote, dès lors que ces recommandations ou normes sont en ligne avec les principes défendus par la société de gestion. 2

3 1 - Organisation de l'exercice des droits de vote L instruction et l analyse des résolutions HSBC Global Asset Management (France) a mis en place un Comité Gouvernement d'entreprise chargé de déterminer et de suivre la politique de vote aux assemblées générales. Les gérants et les analystes prennent les décisions de vote sur la base des principes définis par ce Comité. Le Middle Office est en charge de la mise en oeuvre et du processus opérationnel d exercice des droits de vote aux assemblées générales. HSBC Global Asset Management (France) utilise conjointement avec HSBC Global Asset Management (UK) Ltd les services de ISS, un des leader mondiaux dans la fourniture de prestations en gouvernement d entreprise et plus particulièrement en administration de droit de vote. HSBC Global Asset Management (France) a défini des orientations ou des critères de vote qui reprennent notamment les préconisations de l AFG, de l OCDE, de l Afep/Medef et du UK Corporate Governance Code. Les résolutions de vote non couvertes par nos principes directeurs seront examinées au cas par cas. 3

4 2 - Périmètre d'exercice des droits de vote HSBC Global Asset Management (France) vote sur les valeurs détenues en portefeuille sur la base de la politique de vote globale, définie par le métier de la Gestion d Actifs. Celle-ci s applique à l ensemble des marchés dans le monde à l exception : - des marchés où les conditions de vote acceptables ne sont pas réunies, - des marchés émergeants où les règles de la politique globale sont assouplies, - des valeurs anglaises, françaises et irlandaises pour lesquelles des politiques de vote spécifiques sont utilisées. En ce qui concerne les valeurs françaises, cette politique de vote d HSBC Global Asset Management (France) est appliquée aux titres français détenus par les fonds gérés à Paris. En ce qui concerne les valeurs anglaises et irlandaises, le vote s exerce sur la base des principes définis par la structure de gestion londonienne, HSBC Global Asset Management (UK) Ltd. 4

5 3 - Les principes de référence à l'exercice des droits de vote Les principes décrits ci-dessous s appliquent à toutes les entreprises faisant appel public à l épargne. Les petites capitalisations peuvent, dans les premiers temps tout du moins, avoir quelques difficultés pour respecter certains aspects de la bonne gouvernance d entreprise et ceci par un manque de ressources ou de taille par rapport aux grandes capitalisations. Pour cette raison, la société de gestion considère qu une certaine souplesse doit être de mise avec les petites sociétés. HSBC Global Asset Management (France) estime néanmoins que l objectif, même des plus petites entreprises, doit être de se conformer, au mieux, aux standards de la gouvernance d entreprise. Les principes retenus par la société de gestion sont les suivants : 3.1 Approbation du quitus, des comptes, des conventions réglementées, de la gestion et désignation des contrôleurs légaux des comptes Quitus : - Nous votons pour s il n y a pas de questions litigieuses sur le conseil, les dirigeants ou la gestion de l entreprise. Approbation des comptes sociaux et consolidés : - Les comptes sociaux et consolidés doivent être mis à la disposition des actionnaires avant la date limite du vote en assemblée générale. Conventions réglementées : - L approbation des conventions réglementées dépend du niveau de précision et de justification des conditions économiques de la convention. Toute convention réglementée mal renseignée, non chiffrée, peu justifiée ou ne permettant pas d évaluer la résolution en connaissance de cause sera rejetée. Nomination et renouvellement des commissaires aux comptes : - Elus pour 6 ans, nous sommes favorables à un renouvellement régulier des Commissaires aux Comptes («CaC»). - Nous souhaitons que les frais de conseil - hors frais de révision comptable facturés par les cabinets d audit - n excèdent pas le montant des frais d audit ou de certification des comptes facturés par ces mêmes cabinets. - Le comité d audit doit se faire communiquer les honoraires versés par la société et son groupe au cabinet et s assurer que la rémunération des CaC ou la part qu elle représente dans le chiffre d affaire du cabinet ne porte pas atteinte à l indépendance des CaC. 3.2 Le conseil d administration ou de surveillance Principes et composition du conseil : - Nous recommandons la séparation des fonctions de direction et de contrôle : - soit par l adoption d une structure dualiste : directoire et conseil de surveillance, - soit par l adoption d une structure moniste : conseil d administration avec séparation des fonctions de direction générale et de contrôle. Les rôles de Président et de Directeur Général doivent idéalement être distincts. Dans le cas d une structure moniste - conseil d administration sans séparation des fonctions de direction générale et de contrôle - nous recommandons la nomination d un «lead director» devant être indépendant et notamment en charge de surveiller les conflits d intérêts. Il rendra compte lors de l assemblée générale. 5

6 - Un minimum de 5 administrateurs au sein du conseil d administration (ou conseil de surveillance) de la société est recommandé et un maximum de 18 membres. - Dans l optique d un renouvellement par tiers, nous recommandons une durée de mandat de trois ans, nous voterons contre l élection ou la réélection d un administrateur si le durée du mandat est supérieur à 4 ans ou si elle n est pas divulguée. - Nous recommandons que l âge maximum des candidats soit de 75 ans afin de favoriser le renouvellement des administrateurs et éviter les durées de mandats excessifs. - Nous recommandons que la part des administrateurs indépendants au sein du conseil d administration soit d au moins 1/3 des membres dans les sociétés contrôlées. Pour les sociétés au capital dispersé et n ayant pas d actionnaires de contrôle, la règle d au moins 50% de membres indépendants s impose. - Nomination des censeurs : Nous ne sommes pas favorables à la nomination de censeur, car leur mandat, qui permet de s exonérer de la législation sur les cumuls, peut affecter le bon fonctionnement du conseil. Exception : Pour les entreprises ayant une capitalisation boursière inférieure à 1 milliard d euros, nous ne nous opposerons pas à la nomination d administrateurs non indépendants même si le taux d indépendance est inférieur à un tiers. Toutefois, nous recommandons que le conseil soit composé d au moins un administrateur indépendant. - Une meilleure représentation des femmes dans les Conseils d Administration nous semble souhaitable. Conformément à la loi de Janvier 2011 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d administration et de surveillance et à l égalité professionnelle, nous recommandons que 20% au moins des membres du conseil soient des femmes et au moins 40% d ici Pour être qualifié d indépendant, l administrateur ou le membre du conseil de surveillance ne doit pas se trouver en situation de conflit d intérêts et ainsi : - ne pas être salarié, mandataire social de la société, salarié ou administrateur de sa société mère ou d une société qu elle consolide et ne pas l avoir été au cours des cinq années précédentes, - ne pas être mandataire social d une société (B) dans laquelle la société (A), en tant que personne morale, détient directement ou indirectement un mandat d administrateur, ou un salarié désigné, ou mandataire social, de la société (A) et détenir un mandat d administrateur dans la société (B) (actuel ou l ayant été depuis moins de 5 ans), - ne pas détenir plus de 5 mandats d administrateur ou de membre du conseil de surveillance pour les sociétés cotées, et plus de 2 mandats pour les mandataires sociaux dirigeants (2 mandats de directeur général, membre du directoire ou directeur général unique), - ne pas être client, fournisseur, banquier d affaire, banquier de financement (significatif de la société ou de son groupe, ou pour lequel la société ou son groupe représente une part significative de l activité), - ne pas avoir de lien familial proche avec un mandataire social, - ne pas avoir été auditeur de l entreprise au cours des cinq années précédentes, - ne pas être administrateur de l entreprise depuis plus de 12 ans, 6

7 - ne pas être représentant d actionnaires détenant plus de 10% du capital ou des droits de vote. - L ancienneté d un administrateur indépendant dans sa fonction peut influer sur son statut. Au-delà de 12 ans, il ne peut plus être considéré comme un administrateur indépendant. En conséquence, si la société cotée propose sa réélection, elle doit préciser qu il ne sera plus indépendant. Dans ce cas, nous voterons en faveur de la réélection de l administrateur se trouvant dans cette situation. En revanche, nous voterons contre si la société propose sa réélection à un poste d administrateur indépendant. - Cumul des mandats des administrateurs : Une attention particulière est portée au cumul des mandats : les administrateurs doivent en effet pouvoir se consacrer pleinement à leur fonction. En conséquence, les administrateurs «indépendants» ou membres de conseil de surveillance pourront avoir jusqu à 5 mandats. Les administrateurs exerçant des responsabilités opérationnelles ne devront pas avoir plus de 2 mandats supplémentaires. Il est précisé que les mandats détenus à l intérieur du groupe ne sont pas comptabilisés. 3.3 Comités spécialisés Comité des nominations - Nous recommandons la mise en place d un comité des nominations ou de sélection qui aura pour fonction de proposer au conseil d administration sa composition future : organisation d une procédure de sélection des futurs administrateurs indépendants, recherche et appréciation des administrateurs potentiels, opportunités des renouvellements de mandats. Ce comité des nominations ou de sélection doit être composé, au moins à moitié, de membres libres d intérêts. - Concernant la nomination des administrateurs, une biographie suffisamment détaillée des administrateurs doit être mise à disposition des actionnaires. A défaut, la nomination devrait faire l objet d un vote «contre». Comité des rémunérations - Nous recommandons la mise en place d un comité des rémunérations qui aura pour fonction, entre autres, de proposer au conseil d administration, un plan de rémunération des mandataires sociaux dirigeants. Un règlement précisant ses attributions et ses modalités de fonctionnement doit être établi par le comité des rémunérations et approuvé par le conseil. Ce comité des rémunérations doit être composé d une majorité de membres indépendants et d aucun mandataire social. Comité d audit - Nous recommandons la mise en place d un comité des comptes ou d audit composé d au moins 50% de membres indépendants avec une compétence financière et qui ne comprenne aucun mandataire social. - Ce comité aura pour fonction de procéder à l examen des comptes et de s assurer de la pertinence et de la permanence des méthodes comptables adoptées ainsi que de vérifier que les procédures internes de collecte et de contrôle des informations garantissent cellesci. Il aura également pour fonction de piloter la procédure de sélection des CaC et soumettre au conseil d administration le résultat de cette sélection. Exception : Les sociétés dont la taille du conseil est restreinte (< à 1 milliard d euros de capitalisation boursière) ne seront pas dans l obligation de disposer d un comité d audit, des nominations ou des rémunérations. 7

8 3.4 Rémunération des administrateurs et mandataires sociaux / stock options et actions gratuites Rémunération des administrateurs : - Les membres du conseil d'administration ne perçoivent pas ou très peu de rémunération. Ils peuvent néanmoins avoir plusieurs sources de rémunération: jetons de présence, rémunérations exceptionnelles, remboursement de frais ou, exceptionnellement, contrat de travail. C est à l assemblée générale des actionnaires d allouer des jetons de présence aux administrateurs, en rémunération de leur activité et de leur assiduité au conseil d administration, sous la forme d'une somme fixe annuelle. L'assemblée détermine librement le montant de ces jetons de présence en votant une somme globale (ainsi, et à la différence des dividendes versés aux actionnaires, il n'est pas nécessaire qu'un bénéfice distribuable soit constaté pour que la société alloue des jetons de présence). La répartition des jetons de présence entre les différents administrateurs est effectuée librement par le conseil d'administration (celui-ci peut par exemple allouer une part plus importante aux administrateurs les plus assidus). Rémunération des mandataires sociaux : - Nous sommes favorables à l instauration de rapports de rémuneration soumis au vote des actionnaires («Say on Pay»). Nous voterons contre les états financiers des sociétés, adhérentes au code de l Afep-Medef, qui ne soumettront pas de résolutions sur les rémunérations. - Le conseil d'administration est seul compétent pour décider de la rémunération du président, du directeur général et des directeurs généraux délégués. La société, dans un souci de transparence, doit également faire figurer dans son rapport de gestion la rémunération totale et avantages de toute nature et les modes de calcul des rémunérations individuelles, directes ou indirectes, immédiates ou différées, par la société et ses filiales (y compris stock-options, actions gratuites, systèmes de retraite, indemnités de départ, avantages particuliers). Concernant la part variable de la rémunération des dirigeants mandataires sociaux, nous voulons être informés des critères selon lesquels cette part variable est établie, et qui devront permettre de juger l action du management dans la durée. En absence de ces critères, nous voterons contre les résolutions portant sur les rémunérations. Une attention particulière sera portée à la présence de critères intégrant les enjeux ESG. - La rémunération d un dirigeant mandataire social, est fonction du travail effectué, des résultats obtenus, mais aussi de la responsabilité assumée. Elle doit être liée à la hausse comme à la baisse à l évolution de la valeur intrinsèque de la société et de la performance relative du titre. Elle doit être cohérente avec les standards et les pratiques en cours dans le pays et le secteur. - Concernant les indemnités de départ (de toute nature) des mandataires sociaux, celles-ci doivent être proportionnelles à la durée de présence, à la rémunération et à la valorisation intrinsèque de la société durant le mandat. Elles ne doivent pas excéder un montant correspondant à 2 fois la rémunération annuelle, fixe et variable (les stocks options et autres rémunérations étant exclues) hors indemnités conventionnelles. Attribution de Stock Options : Les "stock options" doivent répondre à certaines conditions : - attribution annuelle avec levée étalée sur plusieurs années, minimum 3 ans, sous conditions de réalisation d objectifs, de critères de performance et de précisions des modalités d attribution, - limitation du plan, stock et flux (incluant les actions gratuites) en cours, à 10 % du capital. Si la société apporte des explications et des justifications formelles ou s il s agit de petites capitalisations, le plafond pourra être revu à la hausse, 8

9 - absence de décote, - l annulation des options en cas de départ de l entreprise, - absence de possibilité de modification des conditions initiales d émission, - nous porterons une attention particulière à la répartition du plan entre les salariés et les dirigeants. - les «stocks options» ne pourront être octroyées à une personne dans un délai de moins de 6 mois avant son départ à la retraite. Si l une de ces conditions n est pas respectée, nous nous opposerons à l attribution. Attribution d actions gratuites : Les actions gratuites doivent répondre à certaines conditions : - attribution annuelle avec un déblocage étalé sur plusieurs années, minimum 3 ans, sous conditions de réalisation d objectifs et de critères de performance, - limitation du plan, stock et flux (incluant les stocks options) en cours, à 10 % du capital. Si la société apporte des explications et des justifications formelles ou s il s agit de petites capitalisations, le plafond pourra être revu à la hausse, - les actions ne pourront être octroyées à une personne dans un délai de moins de 6 mois avant son départ à la retraite. Retraite sur-complémentaire : - en ce qui concerne les retraites à prestations définies pour les mandataires sociaux dirigeants nous sommes favorables à une limitation de 30% de la rémunération fixe et variable dès lors que le mandataire social est dans la société depuis au moins 20 ans. Si ce n est pas le cas, nous sommes favorables à l attribution d une rente annuelle égale au maximum à 1,5% de la rémunération salariale par année d ancienneté, - le mandataire social doit avoir une ancienneté d au moins 2 ans. Il devra également être présent dans l entreprise au moment du départ à la retraite. 3.5 Augmentation de capital réservée aux salariés et actions gratuites Nous considérons que l actionnariat salarié est un élément positif permettant d associer les salariés à la croissance de l'entreprise via la performance de l'action dans des conditions privilégiées, et de les associer au projet d'entreprise et à la préparation des décisions stratégiques. Augmentation de capital réservée aux salariés : - une décote maximale de 30% est acceptée dès lors que l actionnariat salarié est < à 5% du capital (nouvelle autorisation incluse), - une décote de 20% du capital est acceptée dès que l actionnariat salarié est > à 5% du capital (nouvelle autorisation incluse), Actions gratuites : Les actions gratuites doivent répondre à certaines conditions : - attribution annuelle avec levée étalée sur plusieurs années, minimum 3 ans, sous conditions de réalisation d objectifs et de critères de performance, - limitation du plan, stock et flux (incluant les stocks options) en cours, à 10 % du capital. Si la société apporte des explications et des justifications formelles ou s il s agit de petites capitalisations, le plafond pourra être revu à la hausse, - les actions ne pourront être octroyées à une personne dans un délai de moins de 6 mois avant son départ à la retraite. 3.6 Droits des actionnaires Programme d'émission et de rachat de titres en capital 9

10 Augmentation de capital : Les augmentations de capital doivent répondre à des conditions d acceptabilité, ainsi nous nous opposerons : - aux augmentations de capital si elles sont utilisables en période d offre publique. - aux augmentations de capital sans Droit Préférentiel de Souscription («DPS») et sans délai de priorité qui potentiellement cumulées représenteraient plus de 10% du capital et qui, soumises au vote de l assemblée, ne seraient pas formellement expliquées et justifiées, - aux augmentations de capital sans DPS et avec délai de priorité qui potentiellement cumulées représenteraient plus de 20% du capital et qui, soumises au vote de l assemblée, ne seraient pas formellement expliquées et justifiées. Nous voterons pour : - les augmentations de capital avec DPS qui potentiellement cumulées ne dépassent pas 50% du capital. Nous pourrons accepter que l augmentation de capital avec DPS soit supérieure à 50% si cela est justifié par des circonstances particulières. Rachat d actions : Nous voterons pour les propositions visant à instituer un plan de rachat d actions si elles sont conformes aux critères suivants : - le pourcentage d actions à racheter n excède pas 10% des actions émises, - la durée de l autorisation est limitée à 24 mois. Nous voterons contre les programmes de rachat-ventes d actions par le biais de produits dérivés. Mesures anti-offre publique d achat (anti-opa) et droit des actionnaires : - Nous voterons contre tout mécanisme anti-opa ou pour la création de titres sans droit de vote ou avec droit réduit ou une limitation du droit de vote. L émission de titres de capital (bons, actions, rémunération d apports) ou de rachat d actions en période d OPA est également exclue. - Nous sommes favorables au principe "un vote, une voix" et considérons que l existence d actions à droit de vote double (voire multiple) peut permettre, avec la détention d un minimum de titres, d accéder au contrôle du capital d une société. Cette pratique est susceptible d entraîner des abus. A l instar de l AFG, nous souhaitons que cette pratique soit abandonnée. - Les nouvelles dispositions prévues par la loi française du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle, dite «Loi Florange», sont pour nous un sujet de préoccupation car elles vont modifier les droits des actionnaires minoritaires par l application systématique du droit de vote double et la fin du principe de neutralité du conseil d administration en période d offre publique. Toutefois cette nouvelle loi permet que les statuts puissent déroger à ces dispositions par un vote en assemblée générale en 2015 en restaurant, d une part, le principe «une action-une voix», et d autre part en y inscrivant l exigence que toute mesure sur le capital en période d offre publique soit préalablement autorisée par l assemblée générale. C est ainsi, pour les valeurs cotées sur un marché réglementé, qu en l absence de résolution spécifique visant à inclure le principe «une action-une voix» dans les statuts de la société, nous voterons contre les réélections des administrateurs non exécutifs et contre celle du Président (si les fonctions de Président et de Directeur Général ne sont pas dissociées). 10

11 3.7 Distribution des dividendes La distribution des dividendes doit être justifiée, en phase avec la distribution du secteur d activité et en ligne avec la stratégie d entreprise. Nous voterons contre toute distribution de dividendes si ceux-ci ne sont pas durablement couverts par les bénéfices ou le cash-flow Les décisions entraînant une modification des statuts et résolutions d'actionnaires Les décisions entraînant une modification des statuts feront l objet d un examen au cas par cas si les droits des actionnaires ne sont pas préservés. Les résolutions d actionnaires feront l objet d un examen au cas par cas si les droits des actionnaires ne sont pas préservés. 1 Le taux de distribution des dividendes (ou pay out ratio) représente le pourcentage du bénéfice de l'exercice distribué aux actionnaires sous forme de dividendes. Il se calcule en rapportant le montant des dividendes nets au bénéfice net, au titre du même exercice. Au-delà de 100%, l entreprise distribue plus que son bénéfice ; elle puise donc le solde dans ses réserves 11

12 4 - Prévention et gestion des situations de conflit d'intérêt La séparation stricte des activités de gestion d actifs de HSBC Global Asset Management (France) et des autres activités du Groupe prévient la société de gestion d être en situation de bénéficier d informations privilégiées dont la divulgation et/ou l utilisation est génératrice de conflits d intérêts. HSBC Global Asset Management (France) peut investir en actions du groupe HSBC ou de sociétés en relation avec le Groupe. La société de gestion vote dans les assemblées de ces sociétés pour le compte de ses clients investisseurs. L exercice des droits de vote attachés à ces titres satisfait aux principes décrits ci- avant. 12

13 5 - Mode courant d'exercice des droits de vote Quel que soit le type de résolution soumis aux assemblées, HSBC Global Asset Management (France) procède généralement à un vote par correspondance, ou s adapte aux pratiques de vote des Etats dans lesquels la société de gestion détient des titres. 13

HSBC Global Asset Management (France) Rapport sur l exercice des droits de vote - Année 2014

HSBC Global Asset Management (France) Rapport sur l exercice des droits de vote - Année 2014 HSBC Global Asset Management (France) Rapport sur l exercice des droits de vote - Année 2014 Rapport sur l exercice des droits de vote Année 2014 Conformément aux dispositions de l article 314-101 du Règlement

Plus en détail

PALATINE ASSET MANAGEMENT

PALATINE ASSET MANAGEMENT 20 février 2015 PALATINE ASSET MANAGEMENT Rapport sur l exercice des droits de vote en 2014 I. Introduction : En vertu de l article L 533-22 du Code Monétaire et Financier, les Sociétés de Gestion de Portefeuille

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE > EXERCICE DES DROITS, ANALYSE DES PROJETS DE RÉSOLUTION ET ORIENTATIONS DE VOTE

POLITIQUE DE VOTE > EXERCICE DES DROITS, ANALYSE DES PROJETS DE RÉSOLUTION ET ORIENTATIONS DE VOTE POLITIQUE DE VOTE > PÉRIMÈTRE La politique de vote concerne les émetteurs présents dans les OPCVM dont les Fonds Communs de Placement d'entreprise (FCPE) et les mandats gérés par les différentes entités

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE. La Direction des Opérations assure l organisation et le reporting relatif à l exercice des votes.

POLITIQUE DE VOTE. La Direction des Opérations assure l organisation et le reporting relatif à l exercice des votes. MARS 2015 POLITIQUE DE VOTE Préambule Conformément à l article 314-100 du règlement général de l AMF, les sociétés de gestion doivent élaborer un document intitulé «politique de vote», qui présente les

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. Federal finance Gestion a exercé son droit de vote à 99 assemblées générales.

RAPPORT ANNUEL. Federal finance Gestion a exercé son droit de vote à 99 assemblées générales. BILAN DE VOTE 2014 En conformité avec l article 314-101 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers (AMF), Federal Finance Gestion (FFG) rend compte des conditions dans lesquelles elle a

Plus en détail

Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014

Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014 Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014 1/6 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : L ORGANISATION INTERNE DE LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT ET L EXERCICE DES

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT 1. Constitution Le comité d audit (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions en matière

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 4 juin 2013 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 155 742 320 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE. Raymond James Asset management international

POLITIQUE DE VOTE. Raymond James Asset management international POLITIQUE DE VOTE Raymond James Asset management international Objectif Les professionnels de la gestion pour compte de tiers représentent à travers les actifs qu'ils gèrent une part significative de la

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 13.515.649 euros Siège social : 93, boulevard Malesherbes - 75008 PARIS 999 990 005 R.C.S. PARIS

Société Anonyme au capital de 13.515.649 euros Siège social : 93, boulevard Malesherbes - 75008 PARIS 999 990 005 R.C.S. PARIS Société Anonyme au capital de 13.515.649 euros Siège social : 93, boulevard Malesherbes - 75008 PARIS 999 990 005 R.C.S. PARIS PRESENTATION DES RESOLUTIONS A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 15 MAI 2013 I.

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL

INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL Les conditions auxquelles les statuts soumettent les modifications du capital social et des droits attachés aux actions sont en tous points conformes aux prescriptions

Plus en détail

HERMÈS. Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012

HERMÈS. Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012 HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 à 242-7

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 3 juin 2014 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

APPROBATION PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

APPROBATION PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Publicité préalable à la décision de transfert d Euronext Paris sur Alternext APPROBATION PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU TRANSFERT DE LA COTATION DES TITRES DE LA SOCIETE PISCINES DESJOYAUX SA D

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise

Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise 3 mars La Salle de Conférence Centre Panafricain Ecobank 2365 Boulevard du Mono Lomé Togo 3443_GRP_EX_AGM_NOTICE_275x190mm_FR.indd 2 11/02/ 10:04 Proposition

Plus en détail

Bernard Loiseau SA. Place de cotation des actions : Bourse de Paris Eurolist Compartiment C Code SICOVAM : 6696 Code ISIN FR000 0066961

Bernard Loiseau SA. Place de cotation des actions : Bourse de Paris Eurolist Compartiment C Code SICOVAM : 6696 Code ISIN FR000 0066961 Bernard Loiseau SA Saulieu le 24 mai 2011 Place de cotation des actions : Bourse de Paris Eurolist Compartiment C Code SICOVAM : 6696 Code ISIN FR000 0066961 Approbation par l Assemblée générale mixte

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES Sommaire 1. Organisation de la Société de Gestion... 3 2. Périmètre d exercice des droits de vote... 4 2.1. Critères de détention et d emprise... 4 2.2. Critère

Plus en détail

GENERALE MIXTE DU 26 JUIN

GENERALE MIXTE DU 26 JUIN NOTE D INFORMATION ETABLIE SUITE A LA DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE PROCEDER AU LANCEMENT EFFECTIF DU PROGRAMME DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS AUTORISE PAR l ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 26

Plus en détail

50 Assemblées Générales votées - Répartition par Pays

50 Assemblées Générales votées - Répartition par Pays RAPPORT SUR L EXERCICE DU DROIT DE VOTE EXERCICE 2014 En application des dispositions prévues par l article L.533-22 du Code monétaire et financier et des articles 314-100 à 314-104 et 319-21 à 319-25

Plus en détail

Périmètre et modalités d exercice des votes

Périmètre et modalités d exercice des votes POLITIQUE DE VOTE Périmètre et modalités d exercice des votes > PERIMETRE DE VOTE La politique de vote concerne les émetteurs présents dans les OPCVM et les mandats gérés par les différentes entités du

Plus en détail

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 www.cpr-am.fr A. Rapport B. sur C. l exercice des droits de vote D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 SOMMAIRE INTRODUCTION 2 I. PERIMETRE INITIAL ET ORGANISATION DE L EXERCICE DU VOTE 3 II. ANALYSE

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE SYCOMORE ASSET MANAGEMENT. Saison des votes 2014 SYCOMORE ASSET MANAGEMENT. Agrément AMF n GP01030

POLITIQUE DE VOTE SYCOMORE ASSET MANAGEMENT. Saison des votes 2014 SYCOMORE ASSET MANAGEMENT. Agrément AMF n GP01030 POLITIQUE DE VOTE SYCOMORE ASSET MANAGEMENT SYCOMORE ASSET MANAGEMENT Agrément AMF n GP01030 24-32 rue Jean Goujon 75008 Paris www.sycomore-am.com SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. EXERCICE DES DROITS DE VOTE...

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

RAPPORT ANNUEL 2012 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE RAPPORT ANNUEL 2012 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE Les renvois de page ci-après font référence aux pages du Tome 2 du rapport annuel 2012 Exposé des motifs des résolutions Nous vous invitons à approuver

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS

REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS Article 1 - Parts de copropriété Les droits des copropriétaires sont exprimés en parts, chaque part correspondant à une même fraction

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

Politique. de vote par procuration

Politique. de vote par procuration de vote par procuration Date de création : décembre 2009 Dernière mise à jour : avril 2014 Politique Exercer son droit de vote est l un des droits les plus précieux de l actionnaire, et avec ce droit vient

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE 1. Constitution Le comité des ressources humaines et de régie d entreprise (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration

Plus en détail

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI 1 REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL TABLE DES MATIERES REGLE SUJET PAGE 1 Membres 3 2-3 Réunions 3 4 Invitation aux observateurs 3 5-6 Délégations 3 7-10 Ordre du

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 467 226 960 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

DELEGATIONS ET AUTORISATIONS ET FINANCIERES DÉLÉGATIONS ET AUTORISATIONS FINANCIÈRES EN COURS DE VALIDITÉ

DELEGATIONS ET AUTORISATIONS ET FINANCIERES DÉLÉGATIONS ET AUTORISATIONS FINANCIÈRES EN COURS DE VALIDITÉ DELEGATIONS ET AUTORISATIONS ET FINANCIERES DÉLÉGATIONS ET AUTORISATIONS FINANCIÈRES EN COURS DE VALIDITÉ DÉLÉGATIONS ET AUTORISATIONS FINANCIÈRES SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 18 AVRIL 2013

Plus en détail

Société anonyme au capital de 411 403 467,60 Siège social : 12, place des Etats-Unis 75116 Paris 582 041 943 RCS Paris

Société anonyme au capital de 411 403 467,60 Siège social : 12, place des Etats-Unis 75116 Paris 582 041 943 RCS Paris Société anonyme au capital de 411 403 467,60 Siège social : 12, place des Etats-Unis 75116 Paris 582 041 943 RCS Paris RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 6 NOVEMBRE 2013

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

Décisions de la compétence de l Assemblée Générale statuant à titre ordinaire :

Décisions de la compétence de l Assemblée Générale statuant à titre ordinaire : GECI INTERNATIONAL Société anonyme au capital de 8.480.430 Siège social : 33 avenue des Champs Elysées - 75008 PARIS 326 300 969 RCS PARIS RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

APPROBATION DES MODIFICATIONS DES STATUTS DE LA MNRA Modification des articles 27, 30, 50 et 51

APPROBATION DES MODIFICATIONS DES STATUTS DE LA MNRA Modification des articles 27, 30, 50 et 51 Modalités d élection Modalités d élection Les déclarations de candidature aux fonctions d administrateurs effectuées dans le cadre des Sections de vote visées à l article 25 des présents statuts, doivent

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE 1. Constitution Le comité des ressources humaines et de régie d entreprise (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration

Plus en détail

RALLYE. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 14 mai 2013. Compte-rendu

RALLYE. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 14 mai 2013. Compte-rendu RALLYE Paris, le 15 mai 2013 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 14 mai 2013 Compte-rendu Lors de l assemblée générale ordinaire et extraordinaire qui s'est réunie le 14 mai 2013 au Pavillon

Plus en détail

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 1. INTRODUCTION Il est rappelé que l Assemblée Générale Mixte du 2 juin 2014, dans sa cinquième (5 ème ) résolution, avait précédemment autorisé le

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION 1. Généralités Le conseil d administration de la société (le «conseil») a formé un

Plus en détail

UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE. Société Anonyme au capital de 15 465 346,96 Siège Social : 32 avenue d Iéna 75116 PARIS 473 801 330 R.C.S.

UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE. Société Anonyme au capital de 15 465 346,96 Siège Social : 32 avenue d Iéna 75116 PARIS 473 801 330 R.C.S. UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE Société Anonyme capital de 15 465 346,96 Siège Social : 32 avenue d Iéna 75116 PARIS 473 801 330 R.C.S. PARIS Descriptif du programme de rachat d actions torisé par l

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 Adoptée : CAD-9433 (15 06 10) Modifiée : CAD-10147 (05 02 13) CAD-10377 (10 12 13)

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE DU FONDS CCR ACTIONS ENGAGEMENT DURABLE CCR ASSET MANAGEMENT

POLITIQUE DE VOTE DU FONDS CCR ACTIONS ENGAGEMENT DURABLE CCR ASSET MANAGEMENT Date de mise à jour : janvier 2010 POLITIQUE DE VOTE DU FONDS CCR ACTIONS ENGAGEMENT DURABLE CCR ASSET MANAGEMENT A titre indicatif CCR ACTIONS ENGAGEMENT DURABLE a pour objectif de réaliser une performance

Plus en détail

KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE

KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE Reporting corporate governance Bruxelles, le 18 novembre 1999 Madame, Monsieur La Commission bancaire et financière et Brussels Exchanges

Plus en détail

Énoncé de la politique de placements Document 215027

Énoncé de la politique de placements Document 215027 Contexte et objet Énoncé de la politique de placements Document 215027 Le cumul des actifs investis par l Institut canadien des actuaires s est accru au fil des ans. La plupart de ces actifs se sont accumulés

Plus en détail

Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur le Contrôle Interne à l Assemblée Générale Ordinaire du 12 décembre 2007

Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur le Contrôle Interne à l Assemblée Générale Ordinaire du 12 décembre 2007 . Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 19.000.000 euros Siège social : 17 Rue Beffroy 92 200 Neuilly Sur Seine RCS Nanterre B 393 430 608 Rapport du Président du Conseil

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION 1 I - INTRODUCTION 2 AURIGA PARTNERS est une société de gestion de portefeuille pour compte de tiers agréée par la Commission

Plus en détail

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Rédigé par : Olivier Ramé Signature : Autorisé par : Olivier Ramé (RCCI) Signature : Date de création : 23/03/2012 Diffusé le : 26/03/2012 auprès de : Collaborateurs

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE ORDINAIRE ANNUELLE ET EXTRAORDINAIRE DU 26 SEPTEMBRE 2014

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE ORDINAIRE ANNUELLE ET EXTRAORDINAIRE DU 26 SEPTEMBRE 2014 RICHEL SERRES DE FRANCE Société Anonyme au capital de 1.713.364,80 Euros Siège social : Quartier de la Gare - 13810 EYGALIERES R.C.S. TARASCON 950 012 245 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE

Plus en détail

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation.

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Vous devez revoir votre rapport sur votre régime de capitalisation au moins une fois par année afin de vous assurer que celui-ci reflète

Plus en détail

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Octobre 2015 Validée par Mr Christophe Issenhuth 1 TABLE DES MATIERES I. CADRE GENERAL DU DISPOSITIF DE GESTION DES CONFLITS

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 Etabli en application de l article R823-21 du Code de Commerce 1 Présentation du cabinet 1.1 Description du cabinet Monsieur Laurent ARROUASSE exerce

Plus en détail

TABLEAU EXPLICATIF CONCERNANT LES RESOLUTIONS DEVANT ETRE SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 29 JUIN 2011

TABLEAU EXPLICATIF CONCERNANT LES RESOLUTIONS DEVANT ETRE SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 29 JUIN 2011 TABLEAU EXPLICATIF CONCERNANT LES S DEVANT ETRE SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 29 JUIN 2011 Le tableau ci-après présente de manière synthétique les principaux éléments concernant chacune

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR Préambule Lors de sa réunion du 7 décembre 2010, le Conseil d administration de la société ABC arbitrage s est doté d un règlement intérieur

Plus en détail

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation S implanter au Maroc : Quelle forme juridique choisir? Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation juridique. Ces choix ont des conséquences sur les plans juridique,

Plus en détail

Information relative à la rémunération des dirigeants mandataires sociaux En application du code AFEP/MEDEF

Information relative à la rémunération des dirigeants mandataires sociaux En application du code AFEP/MEDEF Information relative à la rémunération des dirigeants mandataires sociaux En application du code AFEP/MEDEF Sur le rapport du Comité de gouvernance et des rémunérations, le conseil d administration du

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET A L INFORMATION DU PUBLIC

INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET A L INFORMATION DU PUBLIC UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE CONSEIL REGIONAL DE L EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

VB/GC - n 2871/Div. Paris, le 18 mai 2011 PROGRAMME DE VEILLE 2011 DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE SUR LES SOCIETES DU SBF 120

VB/GC - n 2871/Div. Paris, le 18 mai 2011 PROGRAMME DE VEILLE 2011 DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE SUR LES SOCIETES DU SBF 120 VB/GC - n 2871/Div. Paris, le 18 mai 2011 PROGRAMME DE VEILLE 2011 DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE SUR LES SOCIETES DU SBF 120 CIRCULAIRE N 32 CONCERNANT EDF ENERGIES NOUVELLES et HERMES Circulaire plus particulièrement

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES 1. Constitution Le comité de gestion des risques (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice

Plus en détail

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement d ordre intérieur a été adopté par le Conseil d Administration d Econocom Group SA/NV («Econocom»), ci-après également dénommé

Plus en détail

Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 12 rue de Presbourg 75116 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris

Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 12 rue de Presbourg 75116 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Page 1 sur 9 AUDIKA GROUPE Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 12 rue de Presbourg 75116 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Ordre du jour de l assemblée générale ordinaire et extraordinaire

Plus en détail

Gouvernement d entreprise

Gouvernement d entreprise Gouvernement d entreprise 1 Structure actionnariale Composition de l actionnariat de BNP Paribas au 31 décembre 2012 (en capital) Autres et non identifiés 2,8% Actionnaires individuels 5,6% SFPI 10,3%

Plus en détail

Informations relatives à des éléments de rémunération du Directeur Général déterminés par le Conseil d Administration du 24 février 2015

Informations relatives à des éléments de rémunération du Directeur Général déterminés par le Conseil d Administration du 24 février 2015 24 février 2015 Informations relatives à des éléments de rémunération du Directeur Général déterminés par le Conseil d Administration du 24 février 2015 Après avis du Comité des Nominations, des Rémunérations

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS PROPRES

DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS PROPRES Société anonyme au capital de 232 531 071 euros Siège social : 43, rue Bayen - 75017 Paris R.C.S. Paris 552 030 967 DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS PROPRES QUI SERA SOUMIS À L'APPROBATION DE

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN Société Coopérative à capital et personnel variables régie par les dispositions du Livre V du Code monétaire et financier, au capital de 80 921 471,50. Société

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

Office de réglementation des maisons de retraite. Conseil consultatif des parties prenantes Mandat

Office de réglementation des maisons de retraite. Conseil consultatif des parties prenantes Mandat Conseil consultatif des parties prenantes Mandat Autorité : L (ORMR) est établi en tant que personne morale sans capital-actions en vertu de la Loi de 2010 sur les maisons de retraite. Le mandat de l ORMR

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex. Air France-KLM S.A.

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex. Air France-KLM S.A. KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex 185, avenue Charles de Gaulle 92524 Neuilly-sur-Seine Cedex Rapports des Commissaires aux comptes sur les opérations sur le capital prévues aux 9

Plus en détail

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Le Comité de gouvernance du conseil d administration («le comité») a les obligations et responsabilités décrites

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT TITRE I - ACTIFS ET PARTS

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT TITRE I - ACTIFS ET PARTS REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT TITRE I - ACTIFS ET PARTS ARTICLE 1 - PARTS DE COPROPRIETE Les droits des copropriétaires sont exprimés en parts, chaque part correspondant à une même fraction de

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 5 novembre 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 5 novembre 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Le comité des ressources humaines («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil à s acquitter

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

CHARTE DE L ADMINISTRATEUR. mise à jour au 23 juillet 2013 ANNEXE AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DE L ADMINISTRATEUR. mise à jour au 23 juillet 2013 ANNEXE AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION mise à jour au 23 juillet 2013 ANNEXE AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION ALBIOMA SOCIÉTÉ ANONYME AU CAPITAL DE 1 122 964,11 IMMEUBLE LE MONGE 22 PLACE DES VOSGES, LA DÉFENSE 5 92400 COURBEVOIE

Plus en détail