JPMorgan Private Bank Funds I. Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JPMorgan Private Bank Funds I. Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg"

Transcription

1 Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg RAPPORT ANNUEL AUDITÉ 31 MARS 2015

2 Rapport annuel audité Sommaire Conseil d administration 1 Gestion et administration 2 Rapport du conseil d administration 3 Rapport des gestionnaires financiers 7 Rapport du réviseur d entreprises 8 Etats financiers et informations statistiques Etat combiné de l'actif net 9 Etat combiné des opérations et des variations de l'actif net 12 Etat des variations du nombre d'actions 15 Informations statistiques 17 Notes aux états financiers 19 Etat du portefeuille-titres JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () 26 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund (GBP) 29 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () 32 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () 35 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund (GBP) 38 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () 40 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund (GBP) 43 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund () 45 JPMorgan Private Bank Funds I - Discretionary Fixed Income Government Fund 48 JPMorgan Private Bank Funds I - Islamic Global Dynamic Equity Fund 51 JPMorgan Private Bank Funds I - Montes Excelsis Fund 54 Annexe : informations supplémentaires non auditées Ratio des charges totales et ratios des charges plafonnées 57 Résumé des objectifs d'investissement des compartiments 59 Performances et volatilité 60 Intérêts appliqués aux comptes bancaires 61 Classes d actions assujetties à la taxe d abonnement de 0,01 % 61 Ratio de rotation du portefeuille 62 Méthode de calcul de l'exposition au risque 63 Etat historique des variations du nombre d actions 64 Frais de gestion des organismes de placement collectif gérés par des gestionnaires financiers non membres du groupe JPMorgan Chase & Co. 67 Pour des informations supplémentaires, veuillez consulter Aucune souscription ne peut être effectuée sur la seule base de ce rapport. Les souscriptions ne sont valables que si elles sont effectuées sur la base du prospectus actuel, des documents d informationsclés pour l investisseur actuels accompagnés du rapport annuel audité le plus récent et du rapport semestriel non audité si ce dernier a été publié ultérieurement. Le prospectus actuel, les documents d informations clés pour l investisseur actuels, les rapports semestriels non audités ainsi que les rapportsannuels audités peuvent être obtenus gratuitement auprès du siège social de la SICAV et des agents payeurs locaux.

3 Conseil d administration Président Jacques Elvinger Elvinger, Hoss & Prussen 2, place Winston Churchill B.P. 425 L-2014 Luxembourg Grand-Duché de Luxembourg Administrateurs Alain Feis Interinvest S.A. 6, route de Trèves L-2633 Senningerberg Grand-Duché de Luxembourg Benoit Dumont J.P. Morgan (Suisse) S.A. 8, rue de la Confédération CH-1204 Geneva Suisse Jean Fuchs Fuchs & Associés Finance 47, Boulevard Prince Henri L-1724 Luxembourg Grand-Duché de Luxembourg Siège social 6, route de Trèves L-2633 Senningerberg Grand-Duché de Luxembourg 1

4 Gestion et administration Société de gestion, teneur de comptes et agent de transfert, distributeur principal et agent domiciliataire JPMorgan Asset Management (Europe) S.à r.l. 6, route de Trèves L-2633 Senningerberg Grand-Duché de Luxembourg Gestionnaires financiers J.P. Morgan International Bank Limited 25 Bank Street Canary Wharf London E14 5JP Royaume-Uni JPMorgan Asset Management (UK) Limited 60 Victoria Embankment London EC4Y 0JP Royaume-Uni Agissant en qualité de gestionnaire financier adjoint J.P. Morgan Private Investments Inc. 270 Park Avenue New York NY Etats-Unis d Amérique Dépositaire, agent d entreprise et administratif J.P. Morgan Bank Luxembourg S.A. 6, route de Trèves L-2633 Senningerberg Grand-Duché de Luxembourg Réviseur d entreprises PricewaterhouseCoopers, Société coopérative 2, rue Gerhard Mercator B.P L-1014 Luxembourg Grand-Duché de Luxembourg Conseillers juridiques Elvinger, Hoss & Prussen 2, place Winston Churchill B.P. 425 L-2014 Luxembourg Grand-Duché de Luxembourg 2

5 Rapport du conseil d administration Le Conseil d administration (ci-après le «Conseil») a le plaisir de présenter le Rapport annuel audité pour l exercice clos le 31 mars Membres du Conseil Jacques Elvinger, Administrateur indépendant et Président. Membre du Conseil depuis février M. Elvinger est inscrit au barreau de Luxembourg depuis 1984 et est un associé du cabinet d avocats luxembourgeois Elvinger, Hoss & Prussen depuis M. Elvinger exerce dans les domaines du droit bancaire et du droit général des sociétés et est spécialisé dans les fonds d investissements et de pension. Il est membre du conseil d administration de l Association luxembourgeoise des fonds d investissement (l ALFI). Par ailleurs, il préside à ce jour le comité consultatif pour les questions réglementaires et co-préside le comité juridique de l ALFI. M. Elvinger fait également partie des comités consultatifs de la commission luxembourgeoise pour la supervision du secteur financier dans le domaine des fonds d investissements, des fonds de pension et des sociétés d investissement en capital à risque. M. Elvinger exerce actuellement un certain nombre d autres mandats professionnels et responsabilités d administrateur auprès d organisations européennes, y compris au sein de plusieurs fonds d investissement gérés par JPMorgan et domiciliés au Luxembourg. Benoit Dumont, Administrateur apparenté. Membre du Conseil depuis février M. Dumont a été nommé Président du Conseil de JPMorgan Suisse S.A. en 2007, société pour laquelle il travaille depuis Auparavant, M. Dumont a occupé plusieurs autres postes en qualité de Directeur général chez JPMorgan à Bruxelles à partir de 1980, puis à New York à compter de M. Dumont est titulaire d une Licence en ingénierie commerciale, et a également obtenu un diplôme de troisième cycle en Economie et finances. M. Dumont a par ailleurs enseigné la Finance à l Université libre de Bruxelles (l ULB-CEPAC). M. Dumont représente JPMorgan en qualité d Administrateur auprès de l Association des banques étrangères en Suisse, de la Place financière genevoise et de l Institut de finance et de recherche de Genève (Geneva Finance and Research Institute). M. Dumont est également administrateur auprès d Intec SA, coentreprise technologique belge, de Trace Technologies, start-up technologique suisse, et auprès d Edmond de Rothschild Holding SA - Suisse et de Holding Benjamin et Edmond de Rothschild Pregny - Suisse. M. Dumont siège enfin au Conseil consultatif académique de l Ecole de commerce de Lausanne et au Conseil consultatif d Immodating - Suisse. Alain Feis, Administrateur indépendant. Membre du Conseil d administration depuis février M. Feis travaille dans le domaine de la banque privée depuis plus de 30 ans, domaine dans lequel il a occupé diverses fonctions de direction auprès de différentes institutions au Luxembourg. M. Feis est membre du Conseil d administration de «l Association de la Garantie des Dépôts Luxembourg» (l AGDL), ainsi que de «l Association luxembourgeoise des professionnels du patrimoine» (l ALPP). M. Feis intervient également au sein de divers organes consultatifs de la Commission de surveillance du secteur financier (la CSSF) notamment comme membre du «Comité consultatif de la réglementation prudentielle» et comme membre du «Comité mixte des banques et des sociétés d investissement». Jean Fuchs, Administrateur indépendant. Membre du Conseil depuis février M. Fuchs est Président de la société Fuchs et Associés Finance Lux S.A. depuis 2000 et a assuré la direction générale de la société ATAG Asset Management à partir de Il a également occupé divers postes chez BNP Paribas entre 1982 et M. Fuchs est titulaire d une Licence en droit et en économie de l Université de Strasbourg, est diplômé de l Institut d Etudes Politiques Section Economie et a obtenu un Master mention finances techniques et banque. M. Fuchs est membre consultatif de la Commission de surveillance du secteur financier (la CSSF), membre de la Fédération européenne des conseillers indépendants et du Conseil luxembourgeois pour le développement financier. Il préside également «l Association luxembourgeoise des professionnels du patrimoine» (l ALPP). Structure du fonds Le Fonds est une société d investissement à capital variable structurée en société anonyme selon les lois du Grand-Duché de Luxembourg. Le conseil d administration a nommé JPMorgan Asset Management (Europe) S.à r.l. (JPMAME) en qualité de société de gestion du Fonds. Le Fonds est structuré en fonds à compartiments multiples, chacun d eux disposant de ses propres objectif et politiques d investissement et des restrictions afférentes. L objectif du Fonds consiste à placer l argent dont il dispose dans des valeurs mobilières et autres actifs autorisés de toutes sortes, conformément au prospectus du Fonds, aux fins de répartir les risques d investissement et de faire bénéficier les actionnaires des résultats de la gestion de leurs portefeuilles. Le fonds est un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) conformément à la Directive européenne CE/65/2009 du 13 juillet 2009, et est soumis à la loi luxembourgeoise du 17 décembre 2010 sur les organismes de placement collectif, dans sa version amendée. Par conséquent, le Fonds peut être offert à la vente dans les Etats membres de l Union européenne, sous réserve d une notification dans les pays autres que le Grand-Duché de Luxembourg. En outre, des demandes d immatriculation de la société et des compartiments peuvent être faites dans d autres pays. A la clôture de l exercice, le Fonds disposait de 11 compartiments. L ensemble des compartiments et des classes d actions sont enregistrés pour l offre et la distribution au Grand-Duché de Luxembourg et un certain nombre de compartiments et de classes d actions l est pour la distribution dans les juridictions suivantes : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Royaume-Uni, Singapour, Suède et Suisse. 3

6 Rapport du conseil d administration (suite) Rôle et responsabilité du conseil d administration La responsabilité du conseil d administration est régie exclusivement par le droit luxembourgeois. En ce qui concerne les comptes annuels du Fonds, les obligations des administrateurs sont régies par la loi du 10 décembre 2010 sur, entre autres choses, la comptabilité et les comptes annuels des organismes de placement collectif et par la loi du 17 décembre 2010 sur les organismes de placement collectif. Un contrat de gestion, conclu entre le Fonds et JPMorgan Asset Management (Europe) S.à r.l, expose les points sur lesquels la société de gestion est compétente, selon le chapitre 15 de la loi du 17 décembre Celui-ci comprend la gestion des actifs du Fonds et la fourniture de services d administration, d enregistrement, d agent domiciliataire et de marketing. Toutes les autres questions sont soumises à l approbation du conseil d administration et un tableau exposant lesdites questions pour clarification est en place entre le conseil d administration et la société de gestion. Les questions dont le traitement revient au conseil d administration comprennent la détermination des politiques et objectifs d investissement, les pouvoirs et restrictions d investissement, les modifications relatives au prospectus, l examen et l approbation des données-clés financières et relatives aux investissements comprenant les comptes annuels ainsi que la nomination de la société de gestion, des réviseurs d entreprise et du dépositaire et l examen de leurs services. Avant chaque réunion du conseil d administration, les administrateurs reçoivent des informations détaillées et opportunes leur permettant d être préparés pour les points de discussion au cours de celle-ci. Pour chaque réunion trimestrielle, le conseil d administration demande et reçoit des rapports provenant, entre autres, de la société de gestion, des gestionnaires financiers, sur la gestion des risques ainsi que des propositions de modifications à apporter à des compartiments existants ou bien des propositions de lancement de nouveaux compartiments, selon le cas. Les représentants confirmés de chacune de ces fonctions prennent part aux réunions du Conseil d administration, sur invitation, afin de répondre aux questions des administrateurs portant sur les rapports qui leur sont présentés. Les administrateurs prennent les décisions dans l intérêt du Fonds et de ses actionnaires dans leur ensemble et s abstiennent de prendre part à toute délibération ou décision qui créerait un conflit d intérêt entre leurs intérêts personnels et ceux du Fonds ou de ses actionnaires. Le sujet des conflits d intérêt est traité dans le prospectus et dans la politique de la société de gestion afférente à ceux-ci. Elle peut être consultée sur le site Internet à l adresse suivante : Le conseil d administration peut, le cas échéant, prendre des conseils auprès de professionnels indépendants, aux frais du Fonds. Composition du conseil d administration Le conseil d administration est présidé par M. Elvinger et est composé de trois administrateurs indépendants et d un administrateur apparenté. Le conseil d administration définit un administrateur apparenté comme étant une personne employée par JPMorgan Chase & Co ou l une quelconque de ses filiales. La présence d une majorité d administrateurs indépendants est requise lors de toutes les réunions du conseil d administration. Ainsi, ce dernier agit toujours indépendamment de la société de gestion. De par sa composition, le conseil d administration dispose d une vaste connaissance en matière d investissement, de compétences financières, d une expérience dans le domaine juridique et autre, pertinente à l activité du Fonds. Les administrateurs sont élus chaque année par les actionnaires lors de l assemblée générale annuelle. Le conseil d administration ne limite pas le nombre d années de service des administrateurs et il prend en compte la nature et les exigences du secteur d activité des fonds et de l activité du Fonds lors de ses recommandations aux actionnaires en matière d élection des administrateurs. Les modalités de nomination de chaque administrateur sont exposées dans un contrat de services et ces contrats sont disponibles au siège social du Fonds où ils peuvent être consultés. Rémunération du conseil d administration Le conseil d administration est d avis que la rémunération de ses membres doit refléter les responsabilités du conseil d administration, l expérience de celui-ci dans son ensemble et être juste et appropriée étant donné la taille, la complexité et les objectifs d investissement du Fonds. Le Conseil d administration revoit les rémunérations versées tous les ans. Le Président perçoit actuellement euros et les autres administrateurs euros. L administrateur apparenté continue de renoncer à son droit à rémunération. Réunions du conseil d administration et comités Le conseil d administration se réunit trimestriellement mais le cas échéant, des réunions supplémentaires seront organisées. Etant donné la portée et la nature de l activité du Fonds, le Conseil d administration n estime pas qu il soit pour le moment nécessaire de se doter d un comité officiel d audit ou de rémunération ou, en fait, de tout autre comité permanent. La question fait toutefois l objet d un examen régulier. Toutes les questions du ressort du conseil d administration sont actuellement approuvées par ce dernier et, lorsque des questions spécifiques nécessitent une étude approfondie, un sous-comité du conseil d administration peut être formé à cette fin spécifique. Les circonstances concernées peuvent être, par exemple, lorsque le conseil d administration demande à ce que le prospectus soit modifié et qu il n est pas pertinent d attendre jusqu à la prochaine réunion trimestrielle pour que cela soit approuvé. Ces sous-comités sont habituellement composés d un minimum de deux administrateurs. Le conseil d administration s est réuni quatre fois au cours de l exercice qui ont été les réunions trimestrielles au cours desquelles l ordre du jour incluait, parmi d autres questions, les points soulignés à la section ci-dessus dénommée «Rôle et responsabilité du conseil d administration». 4

7 Rapport du conseil d administration (suite) Contrôle interne La gestion des investissements ainsi que l intégralité des services administratifs sont fournis par la société de gestion et les actifs sont déposés auprès de J.P. Morgan Bank Luxembourg S.A.. Le système de contrôle interne du conseil d administration consiste par conséquent principalement en la surveillance des services fournis par la société de gestion et le dépositaire, comprenant les contrôles liés à l exploitation et à la conformité définis par ces derniers afin de satisfaire aux obligations du Fonds envers les actionnaires, comme exposé dans le prospectus, les statuts ainsi que dans la réglementation pertinente. La société de gestion rend compte officiellement au conseil d administration, tous les trimestres, des diverses activités dont elle est responsable. Par ailleurs, elle informera le conseil d administration sans retard de toute question administrative ou comptable significative. Gouvernance d entreprise et code de conduite de l ALFI Il incombe au conseil d administration de s assurer qu un niveau élevé de gouvernance d entreprise est satisfait. Le conseil d administration considère par ailleurs que le Fonds s est conformé aux meilleures pratiques du secteur luxembourgeois des fonds. En particulier, le conseil d administration a adopté le Code de conduite de l ALFI (ci-après le «Code») qui énonce les principes d une bonne gouvernance. Ces principes ont été modifiés en juillet 2013 et sont exposés ci-après : Le conseil d administration doit : 1. veiller à ce que des normes élevées de gouvernance d entreprise soient appliquées à tout moment ; 2. disposer de compétences et d une expérience professionnelles reconnues et déployer tous ses efforts afin de garantir qu il est collectivement compétent pour satisfaire à ses responsabilités ; 3. agir équitablement et indépendamment dans le meilleur intérêt des investisseurs ; 4. agir avec soin et diligence dans l exécution de ses obligations ; 5. veiller au respect de l ensemble des lois et réglementations applicables et des documents constitutifs du Fonds ; 6. s assurer que les investisseurs sont correctement informés, traités de façon juste et équitable et qu ils reçoivent les avantages et les services auxquels ils ont droit ; 7. veiller à ce qu un processus efficace de gestion des risques et des contrôles internes adéquats soient en place ; 8. identifier et gérer équitablement et efficacement, au mieux de ses possibilités, tout conflit d intérêt réel, potentiel ou apparent et veiller à toute divulgation d informations appropriée ; 9. garantir que les droits des actionnaires sont exercés d une manière réfléchie et dans le meilleur intérêt du Fonds ; 10. veiller à ce que la rémunération de ses membres soit raisonnable et juste et divulguée de manière adéquate. Le Conseil d administration considère que le Fonds s est conformé au Code, dans tous ses aspects significatifs, au cours de l exercice financier clôturé au 31 mars Le Conseil d administration passe en revue tous les ans le respect continu du Code. Politique relative au vote par procuration Le Conseil d administration délègue la responsabilité du vote par procuration à la société de gestion. JPMAME gère les droits de vote des actions confiées avec toute la précaution et la vigilance nécessaires, en s appuyant exclusivement sur le jugement raisonnable de ce qui servira au mieux les intérêts financiers des clients. Dans la mesure du possible, JPMAME votera à toutes les assemblées convoquées par les sociétés dans lesquelles les actions sont investies. Un exemplaire de la politique relative au vote par procuration est disponible auprès du siège social du Fonds, sur demande, ou bien sur le site Internet à l adresse : Assurance dommages des administrateurs et membres de la direction Les Statuts du Fonds prévoient de rembourser aux administrateurs les frais qu ils pourraient raisonnablement engager dans le cadre d une réclamation à leur encontre dans l exercice de leurs devoirs ou responsabilités pour autant qu ils n aient pas agi de manière frauduleuse ou malhonnête. Afin de protéger les actionnaires contre de telles réclamations, le Conseil a souscrit une Assurance dommages des administrateurs et des membres de la direction qui dédommage les administrateurs au titre de certaines responsabilités découlant de l exercice de leurs devoirs et responsabilités, sans toutefois les couvrir en cas d actes frauduleux ou malhonnêtes de leur part. Réviseur d entreprises indépendant PricewaterhouseCoopers, société coopérative, est le réviseur du Fonds depuis février Le Conseil d administration a passé en revue les services de PwC en 2013 et a décidé que, sous réserve de tout autre facteur d influence, la société devrait continuer à être proposée aux actionnaires afin d être nommée réviseur d entreprises pour les trois prochaines années. A la fin de la présente période, le conseil d administration considèrera la soumission ou non des prestations de services de révision à un appel d offres. 5

8 Rapport du conseil d administration (suite) Assemblée générale annuelle La prochaine assemblée générale annuelle aura lieu le 31 juillet 2015, au siège social de la société, afin d étudier les questions en rapport avec l exercice clôturé au 31 mars Au cours de cette assemblée, il sera demandé aux actionnaires de considérer les questions habituelles de ces assemblées, comprenant : 1. l adoption des états financiers et l approbation de la répartition des résultats ; 2. l approbation des jetons de présence ; 3. l élection des administrateurs qui souhaitent tous se présenter ; 4. l élection du réviseur d entreprises. Aucune question particulière n est proposée par le conseil d administration. Purification des revenus impurs Le compartiment JPMorgan Private Bank Funds I - Islamic Global Dynamic Equity Fund investit dans un portefeuille diversifié de titres de participation au sein du Dow Jones Islamic Market World Index (indice mondial Dow Jones des s islamiques) (l " Indice islamique ). L indice islamique a été établi conformément à la méthodologie des indices Dow Jones et aux directives relatives aux investissements islamiques définies par le Conseil de surveillance de la Charia de l indice islamique. L indice islamique est élaboré à partir de l univers des titres contenus dans les indices mondiaux Dow Jones. Les composants de l indice islamique sont sélectionnés en filtrant cet univers par l application d écrans en rapport avec les activités commerciales et les ratios financiers afin de retirer les actions qui ne conviennent pas aux finalités des investissements islamiques. La purification des revenus impurs est réalisée tous les trimestres à la réception des informations les concernant, fournies par l indice islamique. La valeur de l actif net du compartiment est ajustée afin de prendre en compte la part des revenus impurs perçue sur les investissements du compartiment. Pour l exercice clôturé au 31 mars 2015, un montant total de a été pris en compte dans le cadre de la purification des revenus. Ces seront intégralement reversés à la fondation Children in Crisis. Événements significatifs constatés en cours d exercice Au cours de l exercice, l actif net total du fonds a reculé de 5,3 milliards à 5,2 milliards de dollars US à la clôture de l exercice. Le 5 novembre 2014, deux compartiments, le JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund (GBP) et le JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund (GBP), ont été lancés. Le 28 novembre 2014, le compartiment JPMorgan Private Bank Funds I - International Currency Fixed Income Fund a été liquidé. En décembre 2014, les compartiments ci-après n ont pas reconduit JPMorgan Chase Bank National Association (succursale de Londres) dans sa fonction de gestionnaire financier et a mandaté à la place JPMorgan International Bank Limited suite à une révision interne de leur structure juridique : - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund (GBP) ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund (GBP) ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund (GBP) ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund () ; - JPMorgan Private Bank Funds I - Montes Excelsis Fund. Le 21 janvier 2015, le compartiment JPMorgan Private Bank Funds I - Global Currency and Income Fund (ancien G4) a été liquidé. Le 30 janvier 2015, deux compartiments, le JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund () et le JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund (GBP), ont été fusionnés dans le compartiment JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund (). La dénomination du compartiment a été modifiée en JPMorgan Private Bank Funds I - Discretionary Fixed Income Government Fund. Lors de l exercice financier débutant le 1er avril 2015, les honoraires liés aux résultats des OPCVM ont été supprimés, et la charge annuelle de gestion a été augmentée pour toutes les classes. Le conseil d administration Luxembourg, le 25 juin

9 Rapport des gestionnaires financiers Évolution du Au cours de la période de 12 mois clôturée fin mars 2015, la croissance économique s est amplifiée dans les pays développés, mais semble avoir stagné dans les pays émergents. L indice MSCI World, qui suit un large éventail de titres d entreprises cotées à travers les divers s développés du monde, a progressé de 6 % en termes de dollars US, et de 14 % en monnaie locale (source : rendement total Bloomberg au 31 mars 2015). Cet écart important entre les deux chiffres indique que les devises ont fortement fluctué durant la période considérée. En effet, l euro a perdu 22 % face au dollar US, et le yen 16,4 %. L économie américaine s est montrée robuste durant deux trimestres consécutifs (deuxième et troisième trimestres 2014), avant d essuyer les effets adverses conjugués de mauvaises conditions météorologiques et d une monnaie forte, qui ont poussé de nombreux analystes à réviser les projections de croissance des États-Unis pour toute l année Malgré un certain flottement début 2015, l économie américaine a connu un formidable redressement sur le front de l emploi, du logement et du crédit. Le revers de la médaille a été, en revanche, un billet vert robuste, ce qui a directement impacté les revenus des sociétés internationales et des exportateurs. Dans le même temps, l effondrement du cours du pétrole, qui a cédé près du double de sa valeur en quelques mois à peine, a contribué à restaurer le moral des ménages au beau fixe tout en entraînant des coupes budgétaires sévères dans les dépenses en immobilisations du secteur de l énergie. Dans ce contexte, la Fed a fini par diminuer ses achats d obligations en commençant à communiquer autour de possibles hausses des taux d intérêt. Dans le même temps, la BCE (banque centrale européenne) a démarré un ambitieux programme d assouplissement quantitatif à raison de 60 milliards d euros par mois pendant 18 mois dans l intention d acheter des obligations souveraines dans tous les pays de la zone euro, à l exclusion de la Grèce. Cette décision, conjuguée à la forte dépréciation de l euro, a tiré les titres européens vers le haut au premier trimestre 2015, après une année durant laquelle leur rendement a été plus décevant que ceux d autres s développés. Le programme d assouplissement quantitatif de la zone euro a été le dernier à être lancé après respectivement ceux des États-Unis, du Royaume-Uni et du Japon, et profite d une période où les obligations affichent dans la grande majorité des états de la zone euro des taux nuls voire négatifs. Au Japon, alors que le programme d assouplissement monétaire quantitatif et qualitatif est actif depuis plus de deux ans, la banque du Japon a surpris les s le 31 octobre 2014 dernier avec l annonce inattendue d un cycle d achat d obligations de l état japonais, ayant eu pour effet d intensifier la dépréciation du yen et de stimuler le boursier japonais. Dans le même temps, le troisième volet, également appelé troisième flèche de l Abenomics (politique économique prônée par le premier ministre japonais, Shinzo Abe) a commencé à produire quelques résultats, en incitant les entreprises à adopter une attitude plus conciliante envers les actionnaires qui se traduit par le versement de dividendes et une rationalisation de leurs activités. La Chine, en revanche, a dû composer avec une économie qui tourne au ralenti ; sans aller jusqu à parler d atterrissage brutal que de nombreux analystes n ont de cesse de prédire, la croissance chinoise accuse toutefois un net essoufflement, comme l attestent les 7 % enregistrés sur l année, et devrait encore fléchir. Les réformes menées par le nouveau gouvernement chinois se sont notamment portées sur la lutte contre la corruption, en décourageant la spéculation dans l immobilier et en encadrant plus étroitement les entreprises détenues par l état. En Inde, au contraire, l élection de Narendra Modi en mai 2014 a inauguré une nouvelle phase de confiance économique et politique qui incite de nombreux analystes à considérer l économie indienne comme la nouvelle Chine de demain. À l inverse, les pays d Amérique latine ne peuvent se targuer d aussi bon résultats. La réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil n a pas été bien accueillie par les s, alors que l économie a été malmenée ces 12 derniers mois. En outre, la forte chute des prix du pétrole a durement pénalisé les pays exportateurs de produits de base de la zone des économies émergentes, l Asie ayant finalement mieux résisté que l Amérique latine et la Russie, davantage impactées. Perspectives économiques L année dernière, les acteurs du tablaient dans un large consensus sur des rendements obligataires qui s orienteraient finalement à la hausse, prévisions qui se sont depuis révélées fausses. Cette année, les analystes misent sur un dollar US fort. Nous pensons que cette prévision s appuie sur des arguments plus solides, étant donné que la BCE poursuit la stratégie d un euro faible pour stimuler l économie européenne avant que les effets de l assouplissement quantitatif ne se fassent ressentir. La Fed a elle était très claire sur son intention de relever les taux cette année, alors que la BCE va probablement abaisser les taux obligataires dans toute la zone euro. Les actifs à risques semblent être bien soutenus par les fondamentaux. La croissance économique s intensifie dans la plupart des économies du monde à la faveur de la reprise en Europe et au Japon, alors que les économies émergentes ne décélèrent pas tant que cela. Les titres ont bénéficié de valorisations à la hausse, contrairement aux obligations dont le rendement a dévissé, alors que la prime de risque sur actions a augmenté. La rémunération des actions nippones a affiché une solide croissance, et les valeurs européennes offrent désormais des revenus en hausse. Aux États-Unis, tout porte à croire que les mauvaises surprises économiques seraient la conséquence de facteurs temporaires, tels que les conditions météorologiques et des grèves dans les ports de la côte Ouest. Enfin, si le secteur de l énergie a certes réduit ses dépenses en immobilisations, les consommateurs américains n ont pas encore pleinement profité des aubaines énergétiques à leur disposition, et les entreprises en dehors du secteur de l énergie n ont pas plus augmenté leurs investissements. Ce scénario devrait selon nous finir par se concrétiser courant de cette année, ce qui devrait soutenir la croissance économique et les revenus aux États-Unis. Au chapitre des économies émergentes, les pays importateurs de produits de base devraient tirer leur épingle du jeu, à l inverse des pays exportateurs, qui eux devraient souffrir de la conjoncture. Ce scénario favorise habituellement les pays d Asie de l Est et l Inde. Le risque, déjà observé par le passé, que les s émergents dévissent sous l effet d une hausse des taux d intérêt américains, est en partie compensé par les faibles coûts de l énergie, et par le fait que la Fed ne devrait pas s engager dans un cycle normal de hausse des taux, mais devrait plutôt opter pour un relèvement des taux plus contenu en attendant de voir les signes d une croissance économique réellement autonome dans tous les domaines. Enfin, la relance insufflée par la banque centrale ne disparaît pas, et ce même si la Fed relève les taux, étant donné la poursuite des programmes d assouplissement quantitatif au Japon et en Europe. Les prévisions quant à savoir combien de temps peut encore durer ce cycle économique ne manquent pas ces derniers temps, certains analystes se risquant même à tabler sur deux années de plus, alors que d autres pointent du doigt les écarts de production encore importants qui compromettent la perspective d un cycle inhabituellement long. Il est impossible à ce stade de se prononcer avec certitude, mais pour l heure, aucun des signes habituellement avant-coureurs d une récession (bulle des dépenses en investissement, surendettement, contraction des marges) ne semblent pointer à l horizon. Gestionnaires financiers Luxembourg, le 25 juin 2015 Les informations indiquées dans ce rapport sont historiques et n indiquent pas nécessairement la performance future. 7

10 Rapport du réviseur d entreprises Aux actionnaires de JPMorgan Private Bank Funds I Nous avons contrôlé les états financiers de JPMorgan Private Bank Funds I et de chacun de ses compartiments composés de l état combiné de l actif net etde l état du portefeuille-titres au 31 mars 2015 ainsi que de l état combiné des opérations et des variations de l actif net pour l exercice clôturé et d un résumé des principales politiques comptables et autres notes explicatives relatives aux états financiers. Responsabilité du conseil d administration de la SICAV relative aux états financiers Le conseil d administration de la SICAV est responsable de la préparation et de la présentation juste de ces états financiers conformément aux exigences légales et réglementaires du Luxembourg afférentes à la préparation des états financiers. La responsabilité des contrôles internes que le conseil d administration de la SICAV juge nécessaire pour permettre la préparation des états financiers exempts de toute déclaration erronée, qu elle soit faite frauduleusement ou par erreur, lui incombe également. Responsabilité du réviseur d entreprises agréé Notre responsabilité est, sur la base de nos travaux de révision, d exprimer une opinion sur ces états financiers. Nous avons effectué nos travaux de révision selon les normes internationales de révision comme adoptées pour le Luxembourg par la Commission de Surveillance du Secteur Financier. Ces normes requièrent que nous nous conformions à des exigences éthiques et que nous planifiions et exécutions nos travaux de façon à obtenir une assurance raisonnable que les états financiers ne comportent pas d anomalies significatives. Une mission de révision consiste à examiner les éléments probants justifiant les montants et les informations contenus dans les états financiers. Les procédures choisies à cet effet dépendent de l appréciation du réviseur d entreprises agréé y compris de l évaluation des risques d anomalies significatives dans les états financiers, qu elles soient faites frauduleusement ou par erreur. En évaluant ces risques, le réviseur d entreprises agréé étudie les contrôles internes appropriés à la préparation et à la présentation juste des états financiers, par l entité, afin de concevoir des procédures de révision qui sont pertinentes aux circonstances mais non dans le but d exprimer une opinion sur l efficacité des contrôles internes de l entité. La mission consiste également à apprécier l adéquation des politiques comptables appliquées, le caractère raisonnable des estimations comptables faites par le conseil d administration de la SICAV ainsi que l évaluation de la présentation d ensemble des états financiers. Nous estimons que nos travaux de révision forment une base suffisante et raisonnable à l expression de notre opinion. Opinion A notre avis, ces états financiers donnent, en conformité avec les exigences légales et réglementaires en vigueur au Luxembourg afférentes à la préparation des états financiers, une image fidèle et sincère de la situation financière de JPMorgan Private Bank Funds I et de chacun de ses compartiments au 31 mars 2015 ainsi que des résultats des opérations et des variations de l actif net de l exercice se terminant à cette date. Autres points Les informations supplémentaires incluses dans le rapport annuel ont été revues dans le cadre de notre mission, mais n ont pas fait l objet de procédures de révision spécifiques selon les normes décrites ci-dessus. Par conséquent, nous n émettons pas d opinion sur ces informations. Néanmoins, ces informations n appellent pas d observation de notre part dans le contexte des états financiers pris dans leur ensemble. PricewaterhouseCoopers, Société coopérative Luxembourg, le 25 juin 2015 Représenté par Emmanuel Chataignier PricewaterhouseCoopers, Société coopérative, 2 rue Gerhard Mercator, B.P. 1443, L-1014 Luxembourg T: , F: , Cabinet de révision agréé. Expert-comptable (autorisation gouvernementale n ) R.C.S. Luxembourg B TVA LU

11 Etat combiné de l actif net JPMorgan Private Bank Funds I Combiné Access Balanced Fund () Actif Portefeuilles-titres à leur valeur de Coût d acquisition : Avoirs en banque et auprès des courtiers Montants à recevoir sur investissements cédés Montants à recevoir sur souscriptions Intérêts et dividendes à recevoir, nets Avoirs fiscaux à recevoir Honoraires non perçus* Autres produits à recevoir Plus-values latentes nettes sur contrats de change à terme Total de l actif Passif Découvert bancaire et auprès des courtiers Montants à payer sur achats d investissements Montants à payer sur rachats d actions Purification des produits à payer** Honoraires du gestionnaire et du conseiller à payer Honoraires liés aux résultats Autres comptes à payer Moins-values nettes latentes sur les contrats de change à terme Moins-values nettes latentes sur les contrats financiers à terme (futures) Total du passif Total de l actif net Total historique de l actif net 31 mars mars * Veuillez consulter la note 3 a). ** Veuillez consulter la note 12. Les notes jointes font partie intégrante de ces états financiers. 9

12 Etat combiné de l actif net (suite) Access Balanced Fund (GBP) Access Balanced Fund () Access Conservative Fund () Access Conservative Fund (GBP) (1) Access Conservative Fund () GBP GBP (1) Ce compartiment fut lancé le 5 novembre

13 Etat combiné de l actif net (suite) Access Growth Fund (GBP) (1) Access Growth Fund () Discretionary Fixed Income Government Fund (2) Islamic Global Dynamic Equity Fund Montes Excelsis Fund GBP (1) Ce compartiment fut lancé le 5 novembre (2) Le compartiment Diversified Fixed Income Fund () a été renommé le 30 janvier

14 Etat combiné des opérations et des variations de l actif net Pour l exercice clôturé au 31 mars 2015 JPMorgan Private Bank Funds I Combiné Access Balanced Fund () Actif net à l ouverture de l exercice * Produits Produits des dividendes, nets Produits d intérêts, nets Intérêts bancaires Total des produits Charges Honoraires du gestionnaire et du conseiller Honoraires du dépositaire, de l agent d entreprise et administratif et de l agent domiciliataire Honoraires du teneur de comptes et de l agent de transfert Taxe d abonnement Intérêts sur découvert Purification des produits ** Charges diverses*** Moins : honoraires non perçus **** Total des charges avant honoraires liés aux résultats Honoraires liés aux résultats Total des charges Revenus/(pertes) sur investissements, net(te)s ( ) ( ) Plus/(moins)-values nettes réalisées sur la cession d investissements Plus/(moins)-values nettes réalisées sur contrats de change à terme ( ) ( ) Plus/(moins)-values nettes réalisées sur contrats de futures ( ) - Plus/(moins)-values nettes réalisées sur opérations de change Plus/(moins)-values nettes réalisées de l exercice Variation nette des plus/(moins)-values latentes sur investissements Variation nette des plus/(moins)-values latentes sur contrats de change à terme ( ) ( ) Variation nette des plus/(moins)-values latentes sur contrats de futures Variation nette des plus/(moins)-values latentes sur opérations de change Variation nette des plus/(moins)-values latentes de l exercice Augmentation/(diminution) de l actif net liée à l exploitation Variations du capital social Souscriptions Rachats ( ) ( ) Augmentation/(diminution) de l actif net liée aux variations du capital social Distribution de dividendes ( ) - Actif net à la clôture de l exercice * Le solde à l ouverture a été calculé à l aide des taux de change en vigueur au 31 mars L actif net, calculé à l aide du taux de change en vigueur au 31 mars 2014 s élevait à ** Veuillez consulter la note 12. *** Les charges diverses comprennent principalement les jetons de présence, les frais de révision et d ordre fiscal, les frais d enregistrement, de publication, d envoi par la poste et d impression ainsi que les frais juridiques et de marketing. Veuillez également consulter la note 6. **** Veuillez consulter la note 3 a). Les notes jointes font partie intégrante de ces états financiers. 12

15 Etat combiné des opérations et des variations de l actif net (suite) Pour l exercice clôturé au 31 mars 2015 Access Balanced Fund (GBP) Access Balanced Fund () Access Conservative Fund () Access Conservative Fund (GBP) (1) Access Conservative Fund () Access Growth Fund (GBP) (1) Access Growth Fund () GBP GBP GBP ( ) ( ) ( ) (3.580) ( ) ( ) ( ) ( ) (35.175) (35.412) ( ) ( ) (3.199) ( ) 293 ( ) (11.136) ( ) ( ) (34.049) (23.826) (9.715) (452) ( ) ( ) ( ) (1.200) ( ) - ( ) ( ) - (39.000) (1.940) (1) Ce compartiment fut lancé le 5 novembre

16 Etat combiné des opérations et des variations de l actif net (suite) Pour l exercice clôturé au 31 mars 2015 Discretionary Fixed Income Government Fund (2) Diversified Fixed Income Fund (GBP) (3) GBP Diversified Fixed Income Fund () (3) Global Currency and Income Fund (ex-g4) (4) International Currency Fixed Income Fund (5) Islamic Global Dynamic Equity Fund Montes Excelsis Fund ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) (24.932) ( ) (41.331) ( ) (55.296) ( ) (37.723) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) (77.317) ( ) (4.914) (108) (52.612) (24.577) (9.791) (13.258) (69.802) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) - (54.691) ( ) ( ) (24.495) (37) (2) Le compartiment Diversified Fixed Income Fund () a été renommé le 30 janvier (3) Ces compartiments ont été fusionnés dans le compartiment Discretionary Fixed Income Government Fund le 30 janvier (4) Ce compartiment a été liquidé le 21 janvier (5) Ce compartiment a été liquidé le 28 novembre

17 Etat des variations du nombre d actions (suite) Pour l exercice clôturé au 31 mars 2015 Actions en circulation à l ouverture d exercice Actions souscrites Actions rachetées Actions en circulation en fin d exercice JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () JPM Access Balanced Fund () A (acc) , , , ,313 JPM Access Balanced Fund () B (acc) , , , ,200 JPM Access Balanced Fund () C (acc) , , , ,531 JPM Access Balanced Fund () D (acc) , , , ,349 JPM Access Balanced Fund () Inst (acc) , , , ,932 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund (GBP) JPM Access Balanced Fund (GBP) A (acc) , , , ,417 JPM Access Balanced Fund (GBP) A (inc) , , , ,698 JPM Access Balanced Fund (GBP) B (acc) , , , ,511 JPM Access Balanced Fund (GBP) B (inc) , , , ,416 JPM Access Balanced Fund (GBP) C (acc)** 8.649, , , ,000 JPM Access Balanced Fund (GBP) C (inc) , , , ,372 JPM Access Balanced Fund (GBP) D (acc) , , , ,675 JPM Access Balanced Fund (GBP) D (inc) , , , ,713 JPM Access Balanced Fund (GBP) Inst (acc) , , , ,566 JPM Access Balanced Fund (GBP) Inst (inc) , , , ,007 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () JPM Access Balanced Fund () A (acc) , , , ,559 JPM Access Balanced Fund () B (acc) , , , ,037 JPM Access Balanced Fund () C (acc) , , , ,147 JPM Access Balanced Fund () D (acc) , , , ,630 JPM Access Balanced Fund () Inst (acc) , , , ,976 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () JPM Access Conservative Fund () A (acc) , , , ,961 JPM Access Conservative Fund () B (acc) , , , ,033 JPM Access Conservative Fund () C (acc) , , , ,434 JPM Access Conservative Fund () C (inc) , , ,766 JPM Access Conservative Fund () D (acc) , , , ,907 JPM Access Conservative Fund () Inst (acc) , , , ,158 JPM Access Conservative Fund () Inst (inc) , ,743 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund (GBP) (1) JPM Access Conservative Fund (GBP) B (inc) , ,281 JPM Access Conservative Fund (GBP) Inst (inc) ,986 11, ,323 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () JPM Access Conservative Fund () A (acc) , , , ,595 JPM Access Conservative Fund () B (acc) , , , ,270 JPM Access Conservative Fund () C (acc) , , , ,128 JPM Access Conservative Fund () Inst (acc) , , , ,990 JPM Access Conservative Fund () Inst (inc) , ,410 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund (GBP) (1) JPM Access Growth Fund (GBP) Inst (inc) , ,069 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund () JPM Access Growth Fund () A (acc) , , , ,663 JPM Access Growth Fund () D (inc) , , , ,545 JPM Access Growth Fund () Inst (acc) , , , ,324 JPM Access Growth Fund () Inst (inc) , , , ,452 JPMorgan Private Bank Funds I - Discretionary Fixed Income Government Fund (2) JPM Discretionary Fixed Income Government Fund A (acc) , , , ,215 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund A (acc) - (couvert) , , ,743 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund A (inc) 9, ,971 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund B (acc) , , , ,034 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund B (acc) - (couvert)* , ,510 - JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (acc) , , , ,999 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (acc) - (couvert) , , ,939 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (inc) , , , ,429 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (inc) - GBP (couvert) , , ,108 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (inc) - (couvert) , , ,907 JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund (GBP) (3) JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) A (inc) 5,988-5,988 - JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) C (acc) JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) C (inc) , , ,635 - JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund () (3) JPM Diversified Fixed Income Fund () A (acc) , , ,562 - JPM Diversified Fixed Income Fund () A (inc) 7.027, ,336 - JPM Diversified Fixed Income Fund () B (acc) , ,797 - JPM Diversified Fixed Income Fund () C (acc) , , ,805 - JPM Diversified Fixed Income Fund () C (inc) , , ,075 - (1) Ce compartiment fut lancé le 5 novembre (2) Le compartiment Diversified Fixed Income Fund () a été renommé le 30 janvier (3) Ces compartiments ont été fusionnés dans le compartiment Discretionary Fixed Income Government Fund le 30 janvier

18 Etat des variations du nombre d actions (suite) Pour l exercice clôturé au 31 mars 2015 Actions en circulation à l ouverture d exercice Actions souscrites Actions rachetées Actions en circulation en fin d exercice JPMorgan Private Bank Funds I - Global Currency and Income Fund (ex-g4) (4) JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (acc) ,039 25, ,039 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (acc) , ,975 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (inc) - 10,736-10,736 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (inc) - 7,594-7,594 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (acc) , ,948 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (acc) , ,673 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (inc) - 11,130-11,130 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (inc) - GBP 11,616-11,616 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (acc) , , ,741 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (acc) , ,938 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (inc) , , ,953 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (inc) - 7,404-7,404 - JPMorgan Private Bank Funds I - International Currency Fixed Income Fund (5) JPM International Currency Fixed Income A (acc) , ,004 - JPM International Currency Fixed Income A (inc) , ,303 - JPM International Currency Fixed Income C (acc) , , ,258 - JPM International Currency Fixed Income C (inc) - 661, ,644 - JPMorgan Private Bank Funds I - Islamic Global Dynamic Equity Fund JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () A (acc) , , , ,997 JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () B (acc) , , , ,854 JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () C (acc) , , , ,072 JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () Inst (acc) , ,962 JPMorgan Private Bank Funds I - Montes Excelsis Fund JPM Montes Excelsis Fund C (acc) , ,748 (4) Ce compartiment a été liquidé le 21 janvier (5) Ce compartiment a été liquidé le 28 novembre * Classe d actions inactive à la clôture de l exercice. ** Classe d actions réactivée au cours de l exercice. Les notes jointes font partie intégrante de ces états financiers. 16

19 Informations statistiques (suite) nette d inventaire par action dans la devise de la classe d actions 31 mars mars mars 2013 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () JPM Access Balanced Fund () A (acc) 138,19 125,23 119,38 JPM Access Balanced Fund () B (acc) 138,55 125,20 118,99 JPM Access Balanced Fund () C (acc) 143,53 129,16 122,24 JPM Access Balanced Fund () D (acc) 115,03 103,73 - JPM Access Balanced Fund () Inst (acc) 120,55 108,38 102,50 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund (GBP) JPM Access Balanced Fund (GBP) A (acc) 122,40 113,85 108,26 JPM Access Balanced Fund (GBP) A (inc) 121,32 113,30 108,10 JPM Access Balanced Fund (GBP) B (acc) 134,08 124,11 117,44 JPM Access Balanced Fund (GBP) B (inc) 121,78 114,28 109,17 JPM Access Balanced Fund (GBP) C (acc)** 102,30 105,40 - JPM Access Balanced Fund (GBP) C (inc) 121,34 116,20 110,74 JPM Access Balanced Fund (GBP) D (acc) 112,69 104,31 - JPM Access Balanced Fund (GBP) D (inc) 115,67 107,63 101,87 JPM Access Balanced Fund (GBP) Inst (acc) 110,39 101,75 - JPM Access Balanced Fund (GBP) Inst (inc) 109,98 101,75 - JPMorgan Private Bank Funds I - Access Balanced Fund () JPM Access Balanced Fund () A (acc) 121,12 117,96 110,25 JPM Access Balanced Fund () B (acc) 121,06 117,55 109,54 JPM Access Balanced Fund () C (acc) 130,42 126,13 117,04 JPM Access Balanced Fund () D (acc) 111,97 108,51 100,91 JPM Access Balanced Fund () Inst (acc) 117,13 113,16 104,92 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () JPM Access Conservative Fund () A (acc) 117,12 111,71 108,93 JPM Access Conservative Fund () B (acc) 117,84 112,26 109,32 JPM Access Conservative Fund () C (acc) 118,92 113,04 109,79 JPM Access Conservative Fund () C (inc) 106,05 101,30 - JPM Access Conservative Fund () D (acc) 109,57 104,18 101,11 JPM Access Conservative Fund () Inst (acc) 107,14 101,75 - JPM Access Conservative Fund () Inst (inc) 104,06 JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund (GBP) (1) JPM Access Conservative Fund (GBP) B (inc) 102, JPM Access Conservative Fund (GBP) Inst (inc) 103, JPMorgan Private Bank Funds I - Access Conservative Fund () JPM Access Conservative Fund () A (acc) 112,48 110,88 107,02 JPM Access Conservative Fund () B (acc) 101,56 99,99 - JPM Access Conservative Fund () C (acc) 113,60 111,57 107,28 JPM Access Conservative Fund () D (acc)* ,58 JPM Access Conservative Fund () Inst (acc) 103,82 102,06 - JPM Access Conservative Fund () Inst (inc) 101, JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund (GBP) (1) JPM Access Growth Fund (GBP) Inst (inc) 106, JPMorgan Private Bank Funds I - Access Growth Fund () JPM Access Growth Fund () A (acc) 106,02 102,94 - JPM Access Growth Fund () D (inc) 106,77 103,17 - JPM Access Growth Fund () Inst (acc) 107,25 103,36 - JPM Access Growth Fund () Inst (inc) 107,24 103,37 - JPMorgan Private Bank Funds I - Discretionary Fixed Income Government Fund (2) JPM Discretionary Fixed Income Government Fund A (acc) 118,46 116,81 116,29 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund A (acc) - (couvert) 113, JPM Discretionary Fixed Income Government Fund A (inc) 101,51 101,38 102,35 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund B (acc) 120,85 118,87 118,05 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund B (acc) - (couvert)* JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (acc) 123,75 121,34 120,13 JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (acc) - (couvert) 113, JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (inc) 102,58 101,51 - JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (inc) - GBP (couvert) 75, JPM Discretionary Fixed Income Government Fund C (inc) - (couvert) 113, JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund (GBP) (3) JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) A (acc) ,00 JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) A (inc) - 105,26 107,09 JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) C (acc) - 100,08 - JPM Diversified Fixed Income Fund (GBP) C (inc) - 111,99 113,85 JPMorgan Private Bank Funds I - Diversified Fixed Income Fund () (3) JPM Diversified Fixed Income Fund () A (acc) - 115,10 114,51 JPM Diversified Fixed Income Fund () A (inc) - 104,72 105,41 JPM Diversified Fixed Income Fund () B (acc) - 113,87 112,99 JPM Diversified Fixed Income Fund () C (acc) - 119,24 117,93 JPM Diversified Fixed Income Fund () C (inc) - 100,11 100,83 (1) Ce compartiment fut lancé le 5 novembre (2) Le compartiment Diversified Fixed Income Fund () a été renommé le 30 janvier (3) Ces compartiments ont été fusionnés dans le compartiment Discretionary Fixed Income Government Fund le 30 janvier

20 Informations statistiques (suite) nette d inventaire par action dans la devise de la classe d actions 31 mars mars mars 2013 JPMorgan Private Bank Funds I - Global Currency and Income Fund (ex-g4) (4) JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (acc) ,58 111,91 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (acc) ,64 143,87 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (inc) ,40 107,72 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) A (inc) ,73 141,71 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (acc) ,64 112,70 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (acc) ,92 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (inc) ,25 104,01 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) C (inc) - GBP - 75,08 85,88 JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (acc) ,37 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (acc) ,90 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (inc) ,37 - JPM Global Currency and Income Fund (ex-g4) Inst (inc) ,91 - JPMorgan Private Bank Funds I - International Currency Fixed Income Fund (5) JPM International Currency Fixed Income A (acc) ,44 108,22 JPM International Currency Fixed Income A (inc) ,54 101,40 JPM International Currency Fixed Income C (acc) ,00 109,41 JPM International Currency Fixed Income C (inc) ,85 - JPMorgan Private Bank Funds I - Islamic Global Dynamic Equity Fund JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () A (acc) 134,43 129,29 109,27 JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () B (acc) 138,89 133,04 112,00 JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () C (acc) 127,07 121,11 101,44 JPM Islamic Global Dynamic Equity Fund () Inst (acc) 147,39 140,20 117,19 JPMorgan Private Bank Funds I - Montes Excelsis Fund JPM Montes Excelsis Fund C (acc) - 113,17 110,52 102,81 (4) Ce compartiment a été liquidé le 21 janvier (5) Ce compartiment a été liquidé le 28 novembre * Classe d actions inactive à la clôture de l exercice. ** Classe d actions réactivée au cours de l exercice. Les notes jointes font partie intégrante de ces états financiers. 18

Rapport Semestriel Non Audité. JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg

Rapport Semestriel Non Audité. JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg Rapport Semestriel Non Audité JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg 30 juin 2015 JPMorgan Investment Funds Rapport semestriel non audité Sommaire Conseil d administration

Plus en détail

Rapport Semestriel Non Audité. JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg

Rapport Semestriel Non Audité. JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg Rapport Semestriel Non Audité JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg 30 juin 2014 JPMorgan Investment Funds Rapport semestriel non audité Sommaire Conseil d administration

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

Prospectus simplifié

Prospectus simplifié Octobre 2006 Prospectus simplifié Robeco Capital Growth Funds - Robeco Health Care Equities Présentation succincte Politique et objectif d investissement Profil de risque du Sous- Fonds Ce prospectus simplifié

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Contrôle de l'information et des marchés financiers Annexe II : modèle d addendum belge au prospectus Addendum belge au prospectus d émission Date Dénomination de l OPCVM Forme juridique de l OPCVM (société

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg

JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg Rapport Semestriel Non Audité JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable, Luxembourg 30 juin 2014 Rapport destiné aux investisseurs suisses Certains des compartiments du Fonds

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Emerging Markets Equity Fund (le «Compartiment»)

Emerging Markets Equity Fund (le «Compartiment») Prospectus Simplifié Novembre 2008 JPMorgan Funds Emerging Markets Equity Fund (le «Compartiment») Un compartiment de JPMorgan Funds (la «SICAV»), une SICAV de droit luxembourgeois. Ce prospectus simplifié

Plus en détail

INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR Le présent document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION ADDENDUM DE JANVIER 2011 INVESCO TAIGA Société d'investissement à Capital Variable de droit français conforme à la Directive 85/611/CEE Rue de Londres, 16/18 75009

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LA SICAV :

INFORMATIONS CONCERNANT LA SICAV : Prospectus simplifié European Utilities, Public Services and Real Estate Compartiment de Ethias Investment RDT-DBI SA Sicav de droit belge en valeurs mobilières et liquidités Rue des Croisiers 24 4000

Plus en détail

AXA WORLD FUNDS Société d'investissement à capital variable de droit luxembourgeois

AXA WORLD FUNDS Société d'investissement à capital variable de droit luxembourgeois AXA WORLD FUNDS Société d'investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 49, avenue J. F. Kennedy L-1855 Luxembourg Registre du Commerce et des Sociétés : Luxembourg, B-63.116

Plus en détail

US Dollar Bonds. Compartiment de OYSTER, société d investissement à capital variable (ci-après «SICAV») de droit luxembourgeois

US Dollar Bonds. Compartiment de OYSTER, société d investissement à capital variable (ci-après «SICAV») de droit luxembourgeois US Dollar Bonds Compartiment de OYSTER, société d investissement à capital variable (ci-après «SICAV») de droit luxembourgeois Ce prospectus simplifié contient les informations générales relatives à la

Plus en détail

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office:

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

I. Modalités de la fusion transfrontalière

I. Modalités de la fusion transfrontalière Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 Cher Actionnaire, Luxembourg, le 9 mai

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES Conseil d administration Approbation initiale : 26 mai 2011 CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE I- MANDAT Conformément à la Loi constituant

Plus en détail

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS)

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le 13 février 2007, le Parlement luxembourgeois a adopté une loi introduisant le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS). Cette nouvelle loi remplace la loi du

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 8 septembre 2011

HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 8 septembre 2011 HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 8 septembre 2011 Le présent Prospectus simplifié contient des informations essentielles sur HSBC S&P 500 ETF (le «Compartiment»), un compartiment de HSBC ETFs PLC (la

Plus en détail

Prospectus simplifié. Décembre 2011. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois à compartiments multiples

Prospectus simplifié. Décembre 2011. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois à compartiments multiples VISA 2012/82078-1283-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-11 Commission de Surveillance du Secteur Financier Prospectus simplifié Décembre

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier Primopierre Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

AXA WORLD FUNDS (la «Sicav») Société d Investissement à Capital Variable domiciliée au Luxembourg

AXA WORLD FUNDS (la «Sicav») Société d Investissement à Capital Variable domiciliée au Luxembourg AXA WORLD FUNDS (la «Sicav») Société d Investissement à Capital Variable domiciliée au Luxembourg Siège social : 49, avenue J. F. Kennedy L-1855 Luxembourg Registre du commerce : Luxembourg, B-63.116 19

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de gouvernance, (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION 1. Généralités Le conseil d administration de la société (le «conseil») a formé un

Plus en détail

Luxembourg, le 7 janvier 2013. Modifications apportées au JPMorgan Funds (la «SICAV») Madame, Monsieur,

Luxembourg, le 7 janvier 2013. Modifications apportées au JPMorgan Funds (la «SICAV») Madame, Monsieur, JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable Registered Office: European Bank and Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg B 8478

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

AXA WORLD FUNDS Société d Investissement à Capital Variable domiciliée au Luxembourg

AXA WORLD FUNDS Société d Investissement à Capital Variable domiciliée au Luxembourg AXA WORLD FUNDS Société d Investissement à Capital Variable domiciliée au Luxembourg Siège : 49, avenue J. F. Kennedy L-1855 Luxembourg Registre du Commerce : Luxembourg, B-63.116 INFORMATION AUX ACTIONNAIRES

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Janvier 2011. Fusion des sicav. BNP Paribas L1 et Parvest

Janvier 2011. Fusion des sicav. BNP Paribas L1 et Parvest Janvier 2011 Fusion des sicav BNP Paribas L1 et Parvest Fusion des sicav - BNP Paribas L1 et Parvest I Janvier 2011 I 2 À l issue de la fusion avec Fortis Investments, l offre commerciale de BNP Paribas

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Objet Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Le comité de rémunération est créé par le Conseil

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

FORTUNA di GENERALI. Fiche info financière assurance-vie pour la branche 23. FORTUNA di GENERALI 1

FORTUNA di GENERALI. Fiche info financière assurance-vie pour la branche 23. FORTUNA di GENERALI 1 FORTUNA di GENERALI 1 TYPE D ASSURANCE-VIE GARANTIES Assurance-vie dont le rendement est lié à des fonds d investissement (branche 23). Fortuna di Generali garantit des prestations en cas de vie ou en

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission. Hermes Investment Funds Public Limited Company

Addendum belge au prospectus d émission. Hermes Investment Funds Public Limited Company Addendum belge au prospectus d émission Avril 2011 Hermes Investment Funds Public Limited Company (Société d investissement à compartiments multiples, à capital variable et à responsabilité séparée entre

Plus en détail

ERGO Life Combination Plan 1

ERGO Life Combination Plan 1 FICHE D INFORMATION FINANCIÈRE ASSURANCE-VIE BRANCHES 21 ET 23 ERGO Life Combination Plan 1 Type d assurance-vie Le produit ERGO Life Combination Plan est une assurance-vie où le client a le choix entre

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI PRIMOPIERRE Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

Contrôleurs légaux des comptes

Contrôleurs légaux des comptes Contrôleurs légaux des comptes 15 15.1. Responsables du contrôle des comptes 197 15.2. Honoraires 198 15.3. Rapports des Commissaires aux Comptes 199 15.1. Responsables du contrôle des comptes Commissaires

Plus en détail

SHARE DU COMPARTIMENT SHARE JAPAN

SHARE DU COMPARTIMENT SHARE JAPAN SHARE (ci-après la «Société») Société d Investissement à Capital Variable Siège social : 12, rue Eugène Ruppert, L-2453 Luxembourg R.C.S. Luxembourg N B 28.744 AVIS AUX ACTIONNAIRES DU COMPARTIMENT SHARE

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le 26 février 2015 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE LIMITÉE Le conseil d administration (le «conseil») est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire Limitée (la «Société»).

Plus en détail

I. Étude comparative des Compartiments absorbé et absorbant

I. Étude comparative des Compartiments absorbé et absorbant Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 (la «Société») Cher Actionnaire, Luxembourg,

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg La titrisation d actifs est un mécanisme en pleine expansion au Luxembourg, qui consiste à convertir des actifs difficilement commercialisables

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2015-03-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT PARTIE I. STRUCTURE DU COMITÉ 1.

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION SAINT-HONORE EUROPE SYNERGIE Fonds Commun de Placement de droit français conforme à la Directive 85/611/CEE 47, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75401 Paris, France

Plus en détail

Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers

Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers Circulaire _2009_34 du 26 novembre 2009 Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers Champ d'application: Les principes énoncés dans la

Plus en détail

Invesco Euro Equity. 2 novembre 2009. Informations. Classification. Objectif de gestion. Indicateur de référence

Invesco Euro Equity. 2 novembre 2009. Informations. Classification. Objectif de gestion. Indicateur de référence PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Informations Dénomination : Structure juridique : Société de gestion : Gestionnaire financier par délégation : Gestionnaire comptable par délégation : Durée d existence

Plus en détail

FINANCIÈRE CENTURIA LUXEMBOURG S.A.

FINANCIÈRE CENTURIA LUXEMBOURG S.A. FINANCIÈRE CENTURIA LUXEMBOURG S.A. L évolution du cadre législatif de la SICAR Sommaire : Préambule I) La raison sociale II) III) IV) La notion d investisseur averti La séparation du patrimoine de la

Plus en détail

NEWTON LUXEMBOURG - NEWTON LUXEMBOURG INTERNATIONAL

NEWTON LUXEMBOURG - NEWTON LUXEMBOURG INTERNATIONAL PROSPECTUS SIMPLIFIE Février 2007 NEWTON LUXEMBOURG - NEWTON LUXEMBOURG INTERNATIONAL importantes: Les droits et obligations des investisseurs, ainsi que leur relation statutaire avec Newton Luxembourg

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office:

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

Asia Pacific Performance

Asia Pacific Performance Informations clés pour l investisseur 30 octobre 2013 Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il

Plus en détail

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Toronto-Dominion Centre Toronto (Ontario) Canada M5K 1A2 Le 28 février 2000 Avis de distribution Le présent document doit être accompagné d un exemplaire de tous

Plus en détail

db x-trackers AVIS IMPORTANT AUX ACTIONNAIRES DES COMPARTIMENTS SUIVANTS :

db x-trackers AVIS IMPORTANT AUX ACTIONNAIRES DES COMPARTIMENTS SUIVANTS : db x-trackers Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 49, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-119.899 (la «Société») AVIS IMPORTANT AUX

Plus en détail

HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 29 avril 2011

HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 29 avril 2011 HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 29 avril 2011 Le présent Prospectus Simplifié contient des informations essentielles sur HSBC EURO STOXX 50 ETF (le «Compartiment»), un compartiment de HSBC ETFs PLC

Plus en détail

Veuillez vous référer à l Annexe de cette lettre pour une comparaison des caractéristiques principales du Fonds absorbé et du Fonds absorbant.

Veuillez vous référer à l Annexe de cette lettre pour une comparaison des caractéristiques principales du Fonds absorbé et du Fonds absorbant. CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. Si vous avez le moindre doute quant aux suites à donner à ce document, veuillez consulter immédiatement votre courtier, banquier, conseiller

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS Présenté par : YEO SIONLE Date : 4 au 6 novembre 2009 Lieu : CCT/BNETD Département des Etudes Economiques et Financières Plan

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

CANADIEN POUR LE RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR

CANADIEN POUR LE RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR États financiers du CENTRE DE RÉADAPTATION POST- AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR s/n RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR Exercice clos le 31 mars 2015 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l.

Plus en détail

ETATS FINANCIERS TRIMESTRIELS DE SICAV BDET ARRETES AU 30 JUIN 2003. BILAN ARRETE AU 30 JUIN 2003 (Montants exprimés en dinars tunisiens)

ETATS FINANCIERS TRIMESTRIELS DE SICAV BDET ARRETES AU 30 JUIN 2003. BILAN ARRETE AU 30 JUIN 2003 (Montants exprimés en dinars tunisiens) Mustapha MEDHIOUB Expert comptable Membre de l ordre des experts comptables de Tunisie ETATS FINANCIERS TRIMESTRIELS DE SICAV BDET ARRETES AU 30 JUIN 2003 1- En exécution du mandat de commissariat aux

Plus en détail

UNE APPROCHE CIBLÉE DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Placements ciblés sur les sociétés de Sprott

UNE APPROCHE CIBLÉE DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Placements ciblés sur les sociétés de Sprott UNE APPROCHE CIBLÉE DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Placements ciblés sur les sociétés de Sprott Dennis Mitchell privilégie une approche ciblée des placements dans les actions Dennis Mitchell s est joint

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail