une question d equilibre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "une question d equilibre"

Transcription

1 une question d equilibre Bilan de responsabilite sociale 2005

2 Énoncé de mission Les Coopérateurs : sécurité financière pour les Canadiens et leurs collectivités. Notre vision Nous serons... le champion canadien; auprès des Canadiens, afin de leur proposer les produits et services de sécurité financière dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin et de la façon dont ils souhaitent les acquérir; un membre à part entière d une communauté coopérative solide à laquelle nous apportons notre contribution. Énoncé des valeurs Chez Les Coopérateurs, nous croyons... que nos normes de conduite doivent s appuyer sur une intégrité irréprochable; que notre réussite repose sur notre capacité de répondre aux besoins de nos clients et d aller au-devant de leurs besoins; que l excellence de nos produits et services passe par l innovation; qu il faut favoriser une communication franche, le travail d équipe et l esprit de corps dans l organisation; que le succès en affaires s appuie sur un engagement social responsable; que nos valeurs sont complétées par les principes coopératifs. Les sept principes coopératifs 1. Adhésion volontaire et ouverte à tous 2. Pouvoir démocratique exercé par les membres 3. Participation économique des membres 4. Autonomie et indépendance 5. Éducation, formation et information 6. Coopération entre les coopératives 7. Engagement envers la collectivité

3 Notre histoire là où les possibilités deviennent des réalités. 65 Ayant perdu leurs biens et leurs économies pendant la Crise de 1929 et la Deuxième Guerre mondiale, plusieurs fermiers se sont tournés vers les coopératives pour trouver réponse à leurs besoins 1967 et reconstruire leur vie. En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan ont décidé de se regrouper et d unir leurs ressources pour démarrer une coopérative d assurance. Cette tradition coopérative est toujours florissante aujourd hui en lisant notre deuxième bilan de responsabilité sociale chez Les Coopérateurs. Soixante ans plus tard, nous nous efforçons de créer un équilibre entre nos engagements sur les plans économique, social et environnemental. Vous en apprendrez plus à ce sujet Photo sur la page couverture : Valerie Hall, 4 ans, fille d Alan Hall, membre du personnel de Co-operators Générale.

4 Une question d equilibre 1953 PRÉSENTATION DU RAPPORT Le présent rapport est notre deuxième bilan portant essentiellement sur la responsabilité sociale de l entreprise. Il reflète les activités de l exercice 2005 et est destiné à nos principaux partenaires : notre clientèle, les membres de notre personnel, nos membres-propriétaires, nos agents et courtiers, les coopératives, les agences gouvernementales et non gouvernementales, et la collectivité. Huit sujets y sont abordés : l économie, la gouvernance, les relations avec les coopératives, les relations avec les agents et les courtiers, les relations avec la clientèle, les ressources humaines, l investissement dans la collectivité et enfin, l environnement Le rapport comprend de l information sur les activités des sociétés du Groupe Coopérateurs Limitée. Dans certains cas, la marque ou la version abrégée du nom des différentes filiales est utilisée. Les sociétés du Groupe Coopérateurs Limitée sont les suivantes : Compagnie d assurance générale Co-operators (Co-operators Générale); La Souveraine, Compagnie d assurance générale (La Souveraine); L UNION CANADIENNE, COMPAGNIE D ASSURANCES (L UNION CANADIENNE); Co-operators Compagnie d assurance-vie (Co-operators Vie); Federated Agencies Limited; H.B. Gestion d assurance collective ltée (Groupe H.B.); Services de conseil en placement Coopérateurs limitée (SCPCL); Société de développement Coopérateurs limitée (SDCL); Compagnie d assurance Coseco. Certaines filiales de moindre envergure ne sont pas nommées dans le rapport, soit Harlock Murray Underwriting Ltd., l Équitable, Compagnie d Assurances Générales, Compagnie d assurance santé Trent, TIC Travel Insurance Co-ordinators Ltd. et UNIFED Insurance Brokers Limited. Table des matières Message à nos partenaires 2 Les sociétés du Groupe 4 Organigramme et profil de l entreprise 5 Économie Gouvernance 8 Relations avec les coopératives 12 Relations avec les agents et les courtiers 16 Relations avec la clientèle 18 Ressources humaines 22 Investissement dans la collectivité 26 Environnement 32

5 2 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Message à nos partenaires Message à nos partenaires Chez Les Coopérateurs, nous nous efforçons de transformer les possibilités en réalités et ce, de façon équilibrée, dans nos activités commerciales et dans la collectivité. Atteindre l équilibre, c est penser au-delà du bénéfice net. Notre mission est d apporter la sécurité financière aux Canadiens et à leurs collectivités. Notre tâche consiste non seulement à vendre de l assurance, mais aussi à améliorer la qualité de vie des Canadiens. Nous réinvestissons dans les collectivités, animés du désir d y ajouter de la valeur et de contribuer à leur épanouissement. Notre histoire a pris forme sur des terres agricoles en 1945; 60 ans plus tard, nous servons notre clientèle partout au Canada tout en apportant notre contribution aux collectivités. Notre objectif consiste à équilibrer ce que nous appelons notre triple seuil de rentabilité : rentabilité économique, sociale et environnementale. Un tel équilibre est essentiel à la viabilité à long terme de notre Société, des collectivités et du monde entier. C est une mission qui demande du temps, de la concentration, de l énergie et de la patience; tous des éléments qui figurent dans notre plan d affaires à long terme. Tous les ans, nous prenons des mesures visant à assurer une progression stable et mûrement réfléchie de nos engagements en matière de responsabilité sociale. Économie D abord et avant tout, nous devons être présents pour nos clients au moment d une demande de règlement. C est notre santé financière qui nous permet d assurer ce service essentiel et de contribuer au mieux-être des collectivités. Nous sommes conscients que les attentes à notre égard, en tant que société d assurance, sont changeantes et cela nous pousse à constamment améliorer les relations que nous entretenons avec tous nos partenaires. Société En tant que membre d Imagine Canada, nous nous sommes engagés à rendre aux collectivités canadiennes au moins 1 % de notre bénéfice annuel avant impôts. En 2005, notre contribution s est élevée à 1,69 %. Outre nos dons caritatifs, nous soutenons de nouvelles coopératives et des organismes communautaires émergents. Nos contributions visent avant tout à améliorer la situation économique des gens. Collectivement, les membres de notre personnel, nos agents et courtiers consacrent tous les ans des milliers d heures de bénévolat à leurs collectivités. De plus, les membres de notre personnel, qui sont hautement engagés et motivés, croient en la philosophie et en l orientation de notre entreprise; leur apport à notre réussite est essentiel.

6 Environnement Depuis un certain temps, la planète nous lance des cris d alarme retentissants. Il est évident que l utilisation abusive des ressources naturelles ne peut continuer. Nous devons tous voir à l équilibre entre ce que nous tirons de la Terre et ce que nous y remettons. Si nous ne la protégeons pas, tous nos engagements économiques et sociaux auront été vains. Nous constatons l insuffisance de nos efforts en matière d environnement. C est pourquoi nous avons entrepris d améliorer notre performance dans ce domaine; nos initiatives de 2005 ne furent qu un début. Une démarche équilibrée Nos succès vont au-delà des résultats financiers. À l avenir, nous mesurerons nos accomplissements en matière de responsabilité sociale selon des critères plus rigoureux et mieux définis. Le marché canadien de l assurance a besoin de voix fortes et constructives, et nous sommes une de ces voix. Notre point de vue coopératif sur l épanouissement et la santé de notre industrie, des collectivités et du monde entier est unique : il sert de fondement à notre mission et à notre vision. Notre démarche visant à équilibrer nos engagements sur les plans économique, social et environnemental est énoncé ci-après. PETER PODOVINIKOFF Président du Conseil d administration KATHY BARDSWICK Présidente et chef de la direction 3

7 4 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Les sociétés du Groupe Les sociétés du Groupe Services financiers Coopérateurs limitée Société canadienne de portefeuille détenant des actifs de 6,5 milliards de dollars. Les deux principales filiales de l entreprise sont la Compagnie d assurance générale Co-operators et Co-operators Compagnie d assurance-vie. Compagnie d assurance générale Co-operators Compagnie souscrivant de l assurance habitation, automobile, ferme et commerciale par l entremise de son réseau d agents exclusifs dans tout le Canada. Ce réseau souscrit aussi de l assurance vie et voyage et distribue des produits de gestion de patrimoine pour Co-operators Vie. La Souveraine, Compagnie d assurance générale Entreprise offrant de l assurance commerciale, maritime et risques spéciaux par l entremise de courtiers indépendants dans tout le Canada. Elle offre également des produits d assurance aux particuliers sur des marchés géographiquement choisis. L UNION CANADIENNE, COMPAGNIE D ASSURANCES Compagnie souscrivant des gammes de produits d assurance des particuliers et des entreprises au Québec par l entremise de courtiers indépendants. Elle fournit aussi des produits d assurance automobile et biens par l entremise d un courtier à Terre-Neuve. Co-operators Compagnie d assurance-vie Société fournissant des produits d assurance vie, d assurance voyage et de gestion de patrimoine aux particuliers. Elle offre également de l assurance collective et des régimes collectifs de retraite à de nombreux groupes d employés et d associations. Federated Agencies Limited Compagnie proposant des produits d assurance spécialisés à des particuliers et à des entreprises, ainsi que des produits de gestion de patrimoine complémentaires à ceux offerts par ses partenaires d affaires. Enfin, Federated Agencies procure du financement à certaines agences. H.B. Gestion d assurance collective ltée Compagnie offrant aux groupes d employeurs, aux groupes d affinités, aux associations et aux membres de caisses populaires des produits d assurance automobile et biens par l entremise de trois centres d appels, sous deux appellations commerciales. Coseco est l assureur principal des clients de H.B. Services de conseil en placement Coopérateurs limitée Société offrant des services discrétionnaires de consultation à des régimes de retraite, des compagnies d assurance, des fondations, des administrations publiques, des sociétés et des fonds communs de placement. Société de développement Coopérateurs limitée Compagnie offrant une gamme complète de services de promotion et de gestion d actifs immobiliers aux sociétés du Groupe Coopérateurs ainsi qu à l ensemble de l industrie immobilière.

8 Organigramme Groupe Coopérateurs Limitée Services financiers Coopérateurs limitée Compagnie d assurance générale Co-operators - La Souveraine, Compagnie d assurance générale - L UNION CANADIENNE, COMPAGNIE D ASSURANCES - Compagnie d assurance Coseco Services de conseil en placement Coopérateurs limitée Société de développement Coopérateurs limitée Co-operators Compagnie d assurance-vie Federated Agencies Limited - H.B. Gestion d assurance collective ltée Profil de l entreprise Les Coopérateurs appartiennent à des intérêts canadiens et sont les chefs de file de l industrie canadienne de l assurance multiproduits. Possèdent un actif dépassant les 6,5 milliards de dollars. Comptent employés et 437 agents exclusifs dans plus de 535 points de vente, environ 998 courtiers indépendants et trois centres d appels. Assurent habitations, 1,1 million de véhicules et particuliers. Assurent salariés par l entremise de régimes collectifs d avantages sociaux. Protègent fermes et entreprises. Fournissent de l assurance voyage à 1,2 million de Canadiens et de visiteurs au Canada. Offrent une vaste gamme de produits de gestion de patrimoine, dont des fonds communs de placement. Fournissent des services de placement, de développement et de gestion immobilière. 5

9 6 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Économie ~ Terry McRorie, vice-président régional, Co-operators Générale, Atlantique Terry McRorie se souvient des nombreuses années difficiles qu a connues la région de l Atlantique en matière d assurance : des règlements en hausse, d innombrables intempéries, une disponibilité à la baisse de l assurance et des primes à la hausse. Toutefois, Les Coopérateurs ont su se distinguer des autres sociétés d assurance non seulement en étant là pour leurs clients en cas de sinistre, mais surtout, en maintenant leur engagement inébranlable envers les collectivités malgré un niveau de rentabilité qui ne répondait pas à leurs attentes. «Je suis fier de déclarer que même en ces temps difficiles et en dépit des pertes financières, nous avons persévéré dans notre mission et notre vision d être le chef de file du secteur de l assurance, d offrir un soutien à nos clients, à nos agents, aux membres de notre personnel, aux coopératives et à leurs collectivités. Cette persévérance est à l origine du succès que nous connaissons aujourd hui.» Points saillants de 2005 Objectifs pour 2006 Rendement des capitaux propres (RCP) de 15,4 %. Produits d exploitation de 2,7 milliards de dollars. Rendement des capitaux propres (RCP) de 11,4 %. Produits d exploitation de 2,8 milliards de dollars.

10 Économie Dans un univers sans assurance, peu de gens pourraient se permettre de posséder une maison ou une voiture, puisqu ils n auraient pas les moyens d assumer le risque financier que cela représente; peu de gens seraient en mesure de maintenir leur niveau de vie en cas de maladie grave, ou de profiter de leurs vacances l esprit tranquille. L assurance est essentielle à notre qualité de vie. Les solides résultats financiers de notre Société nous permettent d équilibrer nos engagements sur les plans économique, social et environnemental, de nous acquitter de notre mission et de réaliser notre vision. Une croissance soutenue et une rentabilité continue sont les pierres d assise de la stabilité et de la viabilité à long terme de la Société. Au cours des deux dernières années nous avons obtenu les plus hauts rendements financiers de toute notre histoire. En ciblant un rendement à long terme de 12 %, nous maintiendrons notre solidité financière, serons en mesure de financer notre croissance et nos dépenses en immobilisations, en plus de partager une partie considérable de nos bénéfices nets avec les coopératives et les collectivités canadiennes. Nous estimons que notre réussite économique passe par l amélioration continue de nos relations avec la clientèle, un rendement plus élevé sur nos placements, l amélioration de nos activités de souscription, des réformes législatives en assurance et l engagement accru de notre personnel. Répartition de l actif des sociétés d assurance (en millions de dollars) Co-operators Générale (47,7 %) $ Co-operators Vie (34,3 %) $ La Souveraine (6,9 %) 465 $ L'UNION CANADIENNE (5,8 %) 395 $ COSECO (5,3 %) 362 $ Le tableau ci-dessous présente les impôts fédéral et provinciaux sur le revenu, l impôt sur le capital et les taxes sur les primes payables en CHARGE FISCALE CONSOLIDÉE POUR 2005 (en milliers de dollars) 1 Impôt sur Impôt Taxes Autres le revenu sur le capital sur les primes taxes 2 Fédéral $ 400 $ 0 $ $ Répartition des primes au Canada Revenu par société (en millions de dollars) Colombie-Britannique (8,0 %) 206 $ Alberta (19,0 %) 495 $ Man./Sask. (7,2 %) 189 $ Ontario (43,8 %) $ Québec (11,7 %) 306 $ Atlantique (10,3 %) 268 $ (en millions de dollars) Co-operators Générale (51,4 %) $ Co-operators Vie (27,5 %) 722 $ La Souveraine (7,4 %) 195 $ L'UNION CANADIENNE (8,8 %) 230 $ COSECO (4,9 %) 127 $ Provincial Colombie-Britannique Alberta Saskatchewan Manitoba Ontario Québec Nouveau-Brunswick Île-du-Prince-Édouard Nouvelle-Écosse Terre-Neuve Territoires Total - Provinces Total $ 756 $ $ $ Répartition par type d investissement SOMME DE TOUS LES IMPÔTS PAYÉS $ 1 Les montants d impôt pour l exercice 2005 sont approximatifs, en date du 28 février Obligations (60,6 %) Actions (16,0 %) Prêts hypothécaires (14,0 %) Autres (4,8 %) Encaisse (4,6 %) 2 Le terme «Autres taxes» comprend les taxes à la consommation (les taxes de vente provinciales et la taxe sur les produits et services), les prélèvements en santé, les taxes foncières et d affaires, les charges sociales et autres impôts. Pour le détail de nos résultats financiers, veuillez consulter nos rapports annuels sur le site 7

11 8 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Gouvernance Paul Godin, le délégué d un de nos plus récents membres-propriétaires, a un point de vue tout à fait différent sur notre démarche visant à équilibrer la diversité de notre base de membrespropriétaires. Son rôle et sa participation à nos processus de gouvernance lui ont révélé les points suivants : la création d une région du Québec, nos efforts pour communiquer dans les deux langues officielles, notre utilisation de la technologie et nos partenariats avec des coopératives non-conventionnelles dans les régions éloignées du Canada sont tous des éléments essentiels de notre démarche vers la mise en place d une structure de gouvernance plus équilibrée. ~Paul Godin, La Coop fédérée, délégué, région du Québec Points saillants de 2005 Ajout de trois membres-propriétaires ce qui porte leur nombre à 32. Élaboration de la politique linguistique en matière de gouvernance. Objectifs pour 2006 Ajout de trois membres-propriétaires pour porter leur nombre à 35. Augmenter la formation offerte aux membres du Conseil de un à deux jours par année.

12 Gouvernance Une gouvernance rigoureuse est à la base de la réussite de la Société. Nous sommes fiers de notre haut degré d intégrité et d imputabilité, de nos valeurs coopératives et de nos pratiques en matière de gouvernance. De l agriculture aux caisses populaires et d un océan à l autre, la diversité de nos membres est prise en compte dans l élaboration de nos projets d avenir. Ce qui nous distingue Trente-deux membres représentant des coopératives, des caisses populaires et des organismes à vocation semblable dans divers secteurs d activité par tout le Canada sont propriétaires du Groupe Coopérateurs Limitée et dirigent ses opérations. Nos normes élevées en matière de gouvernance sont en accord avec le principe fondamental des coopératives : pouvoir démocratique exercé par les membres. Nous visons non seulement à augmenter notre bénéfice et la valeur de nos actions, mais aussi à répondre aux besoins de notre clientèle, de notre personnel, des membres-propriétaires et des collectivités. opérationnelles importantes qui assurent la viabilité financière à long terme de la Société. Le Conseil est également chargé de nommer le président et chef de la direction et d évaluer son rendement. Structure de la direction Nos 32 membres-propriétaires nomment les délégués (84 personnes représentant sept régions géographiques), lesquels sont les principaux responsables des communications entre les membrespropriétaires et Les Coopérateurs. À l Assemblée générale annuelle, les délégués votent au nom des membres-propriétaires. Chacun de nos membres possède un seul droit de vote. Les membrespropriétaires mettent en nomination les candidats au Conseil d administration et les délégués se chargent d élire les 20 administrateurs qui y siègeront pour un mandat de trois ans. L indépendance de notre Conseil agit directement sur son efficacité. Le mandat du président du Conseil est distinct de celui du président et chef de la direction. Le Conseil est indépendant de la gestion et des activités quotidiennes de l entreprise. Il définit l orientation stratégique et prend les décisions Première réunion du comité régional du Québec Apprentissage et perfectionnement Nous continuons de soutenir la formation et le perfectionnement continus des membres de notre Conseil d administration. Ainsi, nous offrons un programme d orientation destiné aux nouveaux administrateurs, des programmes d accréditation, et des journées de formation. Ces programmes permettent aux administrateurs de mieux comprendre les tendances et l évolution de l industrie de l assurance, du secteur des services financiers et des pratiques en matière de gouvernance. De plus, le Conseil évalue annuellement sa propre efficacité ainsi que celle du comité exécutif et des comités de vérification, de révision, de gouvernance d entreprise et de la politique de placement. Chacun des administrateurs fait aussi l objet d une rétroactien a 360 degrés, qui est liée à son développement professionnel. Le Groupe Coopérateurs Limitée compte 32 membres-propriétaires dans 7 régions Colombie- Britannique 3 Saskatchewan Alberta 5 4 Manitoba 4 Ontario 6 Québec 2 Atlantique 8 Contrairement aux sociétés par actions, le Groupe Coopérateurs est la propriété conjointe de 32 membres-propriétaires coopératifs établis par tout le Canada et qui en exercent le contrôle de façon démocratique. 9

13 10 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Gouvernance De la diversité naît l équilibre Notre organisation profite de la diversité de son Conseil. Les administrateurs provenant de divers secteurs d activité et de différentes régions du Canada mettent en commun leur expérience et échangent leurs points de vue. En outre, le Conseil est composé de six femmes et quatorze hommes. Nous avons passé en revue notre structure et, lors de l Assemblée générale annuelle de 2003, nous avons adopté une proposition visant l élargissement de notre sociétariat. Ainsi, en 2005, nous avons fondé la région du Québec. Nos plus récents membres-propriétaires (voir ci-dessous) représentent bien la diversité canadienne. LA COOPÉRATIVE DE PLEIN AIR MC La Coop fédérée, qui est au cœur du secteur agroalimentaire québécois, a joué un rôle déterminant dans la création de la région du Québec. Access Communications Co-operative Ltd. est une coopérative de services de communication et de câblodistribution. Mountain Equipment Co-op est une coopérative de détail qui compte 10 magasins au Canada. La Fédération des coopératives du Nouveau-Québec dessert la collectivité du Nunavik. Un plus grand nombre de membres-propriétaires et une présence par tout le Canada nous permettent de réaliser notre vision, de répondre aux besoins des collectivités canadiennes et de soutenir un réseau coopératif florissant. Nos membres Groupe Coopérateurs Limitée Structure démocratique Agriculture (37,5 %) Finance (31,3 %) Services (15,6 %) Détail (9,4 %) Santé (3,1 %) Main-d œuvre (3,1 %) D 32 membres nomment 84 délégués dans 7 comités régionaux Nos membres-propriétaires œuvrent dans divers secteurs d activité et sont présents dans sept régions géographiques du Canada. Ils emploient plus de personnes et possèdent des actifs dépassant les 29,6 milliards de dollars. qui, à leur tour, élisent les 20 membres du Conseil d administration du Groupe Coopérateurs Limitée

14 Politique linguistique en matière de gouvernance Depuis la création de la région du Québec, nous nous sommes engagés à communiquer avec nos membrespropriétaires et leurs délégués dans les deux langues officielles du Canada. En 2005, nous avons élaboré une politique linquistique en matière de gouvernance. Conformité réglementaire En 2005, nous avons mis sur pied un comité interentreprises de la conformité afin de refléter l imputabilité inhérente à nos valeurs coopératives et respecter les exigences réglementaires. Les directeurs chargés de la vérification et de l application des normes dans l ensemble de nos filiales se réunissent trois fois l an. Ces directeurs examinent les pratiques de chacune des filiales et, au besoin, les aident à les améliorer. Notre contribution au processus démocratique : programmes de stages Nous finançons des programmes de stages parlementaires à l échelle nationale, soit à Ottawa, à Toronto et à Regina, à hauteur d environ $ par année. Par ces programmes de formation pratique, de jeunes Canadiens améliorent leurs connaissances à l égard des usages parlementaires, en plus de se familiariser avec le processus d élaboration des politiques gouvernementales et les rapports de force du monde politique, tant à l échelle nationale que régionale. Sociétariat Nous reconnaissons que la solidité et la qualité des relations que nous entretenons avec nos membrespropriétaires sont essentielles à notre réussite. Nous nous efforçons aussi d être le fournisseur d assurance préféré des coopératives. Les consultants externes en ressources humaines Hewitt Associates ont effectué un sondage auprès de nos membres-propriétaires afin de mesurer leur niveau d engagement envers nous et de mieux comprendre leurs besoins. L engagement est la mesure d énergie ou d enthousiasme manifestée par nos membres-propriétaires à notre égard. En 2005, nous avons rencontré chacun des membres-propriétaires pour discuter des résultats du sondage et de nouvelles occasions d affaires. Résultats du sondage sur l engagement des membres-propriétaires Pointage global de l engagement 73 % 76 % À mon avis, Les Coopérateurs se comportent 100 % 100 % en bon citoyen Je suis fier d être un membre-propriétaire 81 % 84 % Les Coopérateurs sont notre fournisseur de choix 54 % 67 % En tant que membre-propriétaire, je me sens apprécié 81 % 88 % 11

15 12 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Relations avec les coopératives ~ Kathy Phillips, directrice, gestion du changement, Co-operators Générale, Ontario Depuis 10 ans, Kathy Phillips tient la promesse faite par Les Coopérateurs en matière de service à la suite d une demande de règlement. Elle sait que la qualité de notre service nous distingue des autres sociétés d assurance. Un jour qu elle cherchait d autres raisons qui faisaient de nous une société différente, elle a compris le lien entre l héritage coopératif de notre Société et le domaine de l assurance. C est à la suite de cette réflexion qu elle s est inscrite à la Maîtrise en administration des coopératives et des caisses populaires à l Université Saint Mary s. Il s agit d un programme bien rempli qui a transformé Kathy. Elle est impatiente d appliquer ses connaissances au profit de la Société. Points saillants de 2005 Lancement d un programme d assurance à valeur ajoutée pour nos membres-propriétaires du secteur agricole $ versés sous forme de dons et d investissements dans des organismes coopératifs. Ristourne de 10,5 millions de dollars aux coopératives et aux caisses populaires canadiennes dans le cadre du Programme de fidélisation des membres. Objectifs pour 2006 Augmenter de 5 millions de dollars la souscription d affaires nouvelles par les coopératives. Offrir, aux membres de nos membrespropriétaires, des programmes d éducation en assurance, en prévention des sinistres et en sécurité.

16 Relations avec les coopératives Peu importe l endroit sur la planète, les coopératives naissent surtout en réponse à des besoins sociaux et économiques insatisfaits. Les Coopérateurs furent formés par un groupe d agriculteurs à la recherche d une protection d assurance non-offerte sur le marché après la Deuxième Guerre mondiale. Ces débuts plutôt humbles nous prouvent que le mouvement coopératif est une forme d entreprise rentable, hautement efficace et qui répond aux besoins de ses membres. Soutien du mouvement coopératif Les coopératives contribuent considérablement à l économie canadienne parce qu elles sont rentables et autosuffisantes. Elles jouent également des rôles économiques et sociaux importants à l échelle locale. En 2005, nous avons fait la promotion du secteur coopératif en : Jouant un rôle de leader auprès de l Ontario Co-operative Association. Nous avons également collaboré au processus voulant que le gouvernement ontarien crée le secrétariat des coopératives de l Ontario, reconnaisse le secteur coopératif comme un élément essentiel du tissu social et économique de la province et collabore plus étroitement avec les coopératives ontariennes existantes et émergentes. Assureur de choix des coopératives canadiennes Nous avons pour objectif de devenir le fournisseur préféré de produits et services de sécurité financière des coopératives canadiennes. Nous développons et fournissons les produits qui répondent le mieux à leurs besoins particuliers et avons les ressources nécessaires pour mettre en marché nos produits et services de manière à ce que les coopératives canadiennes de toutes tailles puissent se les procurer. 31 de nos 32 membres-propriétaires font affaire avec nous; 66 % d entre eux souscrivent au moins deux de nos produits; 45 des 50 plus importantes coopératives canadiennes «non financières» souscrivent nos produits d assurance. Soulignant la contribution du secteur coopératif dans la prestation efficace de services essentiels dans les domaines de la santé, de l habitation et des soins aux enfants. Lors du processus de consultation précédant le dépôt du budget fédéral, nous avons encouragé le soutien des secteurs énergétique et environnemental. Collaborant avec nos membres-propriétaires et nos partenaires coopératifs afin d assurer l adoption du projet de loi C-57, qui nous permet de protéger notre structure de gouvernance coopérative. Les discussions ont servi à informer les membres du Parlement relativement aux avantages que présentent les coopératives et à les sensibiliser au modèle coopératif. Continuant de soutenir le secteur coopératif grâce à notre Programme de développement des coopératives, à nos Fonds de développement économique communautaire, à nos contributions aux programmes nationaux d éducation coopérative, à des conférences (Connexions) et au congrès pancanadien de développement économique communautaire. Retombées bénéfiques dans le secteur agricole Trente-huit pour cent de nos membres-propriétaires émanent du secteur agricole. Afin qu ils puissent fournir une valeur ajoutée à leurs propres membres, nous avons lancé un programme d assurance améliorée qui comprend une garantie «Biens» supplémentaire, une garantie d assurance voyage et la possibilité de souscrire des assurances collectives vie, maladie et invalidité. Le programme est aussi utilisé par nos membres-propriétaires pour sensibiliser leurs membres sur la sécurité à la ferme. Programme de fidélisation des membres Lancé en 1999, notre Programme de fidélisation des membres reconnaît et récompense nos membrespropriétaires en leur octroyant un pourcentage de notre bénéfice selon l importance de leurs relations d affaires avec nous. Dans un esprit de coopération véritable, les membres-propriétaires partagent ainsi les fruits de notre réussite. En 2005, des ristournes de 10,5 millions de dollars furent versées aux coopératives et aux caisses populaires canadiennes. Les primes et autres revenus perçus auprès des coopératives et des caisses populaires canadiennes se sont élevés à 390 millions de dollars. 13

17 14 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Relations avec les coopératives Programmes d éducation coopérative La recherche académique et la formation des futurs leaders du secteur coopératif sont essentielles à sa survie. En tant que membre fondateur de la Co-operative Management Education Co-operative (CMEC), nous avons contribué $ à cette cause, tout en poursuivant notre soutien financier à la Maîtrise en administration des coopératives et des caisses populaires de l Université Saint Mary s à Halifax. En ce moment, cinq membres de notre personnel y sont inscrits. Nous finançons l Institute for Co-op Studies de l Université de Victoria, en Colombie-Britannique, qui effectue de la recherche et offre des cours sur le modèle coopératif. Depuis le début de ce partenariat, nos engagements se chiffrent à $. Nous avons aussi versé $ pour soutenir le Centre for the Study of Co-operatives de l Université de la Saskatchewan. Vive les vacances au camp des jeunes leaders Tous les ans, nous offrons une commandite pour que les enfants de notre personnel et de nos agents de tout le Canada profitent d un camp voué au développement de jeunes leaders. Les jeunes y apprennent les principes de la coopération et les habiletés de leadership de base dans un milieu agréable et favorable à leur apprentissage. Inspiration coopérative Au cours des 13 dernières années, le Programme de développement des coopératives (PDC) a remis près d un million de dollars sous forme de subventions et d investissements à des coopératives naissantes et en expansion, ainsi qu à d autres organismes communautaires. En 2005, $ ont été octroyés à 12 organismes. Au nombre des récipiendaires figurent : Coop Santé Aylmer, Aylmer, Québec Nous sommes un membre actif de l Association of Cooperative Educators (ACE), dont les idées novatrices contribuent à consolider le mouvement coopératif et les coopératives existantes, ainsi qu à en accroître la notoriété au sein du public. Depuis son ouverture en 2001, cette coopérative de soins de santé a développé une solution de rechange aux modèles conventionnels en soins de santé. Elle rassemble clientèle, médecins, employés et partenaires de la collectivité. Depuis 1994, nous avons donné $ au Goldeye Centre un centre d enseignement privé proposant des programmes de développement personnel et de leadership à de jeunes albertains. Ces programmes, auxquels participent bénévolement nos employés, encouragent l intégration des jeunes à leur collectivité et améliorent leurs perspectives d avenir. Le personnel de la Coop Santé Aylmer

18 Basket Weavers Co-op, Richmond, Île-du-Prince-Édouard Installée dans une région rurale où le taux de chômage est élevé, cette coopérative permet à ses membres d acquérir de nouvelles habiletés en leur faisant redécouvrir des techniques traditionnelles de tressage utilisées pour la confection de paniers d inspiration acadienne et Mi kmaq. Tissage traditionnel Parent Co-operative Preschools Corporation (PCPC), Toronto, Ontario La PCPC est une fédération coopérative sans but lucratif qui regroupe une centaine de garderies, de maternelles, de jardins d enfants et de centres de la petite enfance ontariens desservant au-delà de familles. Notre présence coopérative dans le monde Sur la scène internationale, les coopératives ont une foule de choses à partager et beaucoup à gagner. En plus de notre adhésion à plusieurs associations, notre leadership s impose par nos contributions financières et par le partage de nos talents et ressources. Nous sommes une des 300 sociétés d assurance membres de la Fédération internationale des coopératives et mutuelles d assurances (ICMIF), dont les membres partagent les mêmes préoccupations et présentent une voix unique aux gouvernements, aux organismes de réglementation et aux consommateurs à l échelle mondiale. Étant déjà membre du conseil d administration de l ICMIF, notre présidente et chef de la direction, Kathy Bardswick, a été élue à la présidence du conseil de cette organisation pour un mandat de deux ans. D autres membres de la haute direction assument aussi la présidence des réseaux de réassurance et d investissement de l ICMIF. Nous siégeons également au conseil d administration de l Americas Association of Cooperative/Mutual Insurance Societies (AAC/MIS). Zenrosai : la National Federation of Workers and Consumers Insurance Co-operatives, de Tokyo, a visité Les Coopérateurs en septembre Baylawn Co-operative Pre School Inc., Toronto, Ontario Pour vous procurer les lignes directrices, un formulaire de demande ou la liste courante des récipiendaires du Programme de développement des coopératives, veuillez visiter le site the Community/ Co-operative Development Program. En contact avec nos racines Tous les ans, nous accueillons des visiteurs de tous les coins du monde et rendons hommage à nos racines coopératives, surtout pendant la semaine des coopératives et des caisses populaires. 15

19 16 Bilan de responsabilité sociale 2005 > Relations avec les agents et les courtiers Alors âgé d à peine 21 ans, David Agius avait deux bonnes raisons de se joindre aux Coopérateurs à titre d agent : il voulait gérer sa propre entreprise et la Société l encouragerait à s impliquer dans sa collectivité. C est ce qu il fait toujours, plus de 14 ans plus tard. Par son travail au sein de l organisme Peel Car Seat Safety, dont il est le président, et par l intermédiaire de notre programme Oursons bien bouclés, David a offert la tranquillité d esprit à des milliers de parents en leur enseignant comment installer leur enfant de façon sécuritaire dans un siège d auto. ~ David Agius, agent, Mississauga, Ontario Présents partout et de diverses façons pour notre clientèle Agents dans les points de vente des Coopérateurs et courtiers de La Souveraine, Compagnie d assurance générale et de L UNION CANADIENNE Centres de communications clients du Groupe H.B

20 Relations avec les agents et les courtiers De nos jours, les agents et les courtiers d assurance sont confrontés à une industrie, à un marché et à des attentes de leur clientèle qui sont en constante évolution. Nos agents et courtiers ne se contentent pas de répondre aux besoins de leurs clients, ils participent activement au mieux-être de leur collectivité. Notre réseau de distribution varié Afin de réaliser notre vision, nous devons être auprès des Canadiens, afin de leur proposer les produits et services de sécurité financière dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin et de la façon dont ils souhaitent les acquérir. Notre réseau de distribution varié comprend les méthodes de contact suivantes : Face-à-face avec nos agents Les Canadiens ont accès à nos 437 agents agréés qui offrent des assurances automobile, habitation, vie, ferme, commerciale et voyage. Quatre-vingt-un de nos agents sont autorisés à vendre des produits de placement et sont appuyés par 43 agents associés et 33 spécialistes en produits. Nos agents et leur personnel bénéficient de formation continue sur les pratiques de l industrie et sur le service à la clientèle. Federated Agencies offre des produits spécialisés en assurance des particuliers et en assurance commerciale qui sont complémentaires à ceux offerts par ses partenaires d affaires. Elle offre également des produits de gestion du patrimoine en complément de l offre de nos agents. Les emplacements de nos agences se trouvent sur notre site An Agent. Centres de communications clients Comptant au-delà de 25 ans d existence, le Groupe H.B. possède trois centres de communications au Canada où nos clients peuvent parler à des représentants en assurance agréés. Le Groupe H.B. offre des assurances automobile et biens à des regroupements d employeurs, à des groupes d affinités, à des associations et aux membres de caisses populaires. Nos courtiers L UNION CANADIENNE est un chef de file qui distribue des produits d assurance aux particuliers et aux entreprises par l intermédiaire de 327 courtiers indépendants au Québec et d un courtier indépendant à Terre-Neuve. La Souveraine, Compagnie d assurance générale, offre des produits d assurance aux particuliers et aux entreprises, de l assurance maritime et de l assurance de risques spéciaux par l entremise de 670 courtiers partout au Canada. Les agents et les courtiers dans les collectivités canadiennes Certaines de nos agences agissent comme des refuges Parents-secours pendant leurs heures d ouverture. Depuis 2001, 162 agents participent à ce programme. En 2005, L UNION CANADIENNE a versé $, à l invitation de ses courtiers, pour financer la Maison des soins palliatifs de Laval. De 2004 à 2006, un don de $ sera aussi versé pour construire une salle de chirurgie mineure en collaboration avec la Fondation des services de santé et sociaux de Portneuf. De la sécurité des sièges d auto à la promotion de mesures de sécurité pour les aînés, bon nombre de nos agents offrent beaucoup plus que la sécurité financière aux Canadiens; ils contribuent au mieuxêtre de leur collectivité. Voici quelques exemples : L agente Joanna Palmer, de Moose Jaw, en Saskatchewan, et les membres de son personnel combattent la faim qui assaille les enfants de leur collectivité. Par l entremise du programme Hunger in Moose Jaw, Joanna et son équipe ont visité 14 écoles locales et ont livré quelque dîners aux enfants qui n en avaient pas. L agente Louise Richard a eu l honneur de présenter un chèque de $ à la campagne de levée de fonds de la Centennial Arena de Tignish, à l Île-du- Prince-Édouard, pour la Louise Richard présente un chèque reconstruction de l aréna et du centre communautaire. Cet aréna est le noyau de cette petite ville depuis plusieurs années et meuble les souvenirs de tous les résidents de Tignish. Boris Schaffer (à droite) reçoit le prix L agent Boris Schaffer, de Vancouver, en Colombie- Britannique, a mérité le prix 2005 Employer Appreciation décerné par Triumph Vocational Services pour l excellence de son engagement envers ses employés et sa contribution à sa collectivité. Triumph Vocational Services offre un programme de développement des habiletés de vie et d emploi pour les personnes handicapées qui souhaitent joindre la population active ou s y réinsérer. 17

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Stratégie de participation Jeunesse

Stratégie de participation Jeunesse Stratégie de participation Jeunesse Contexte La Stratégie de participation Jeunesse repose sur le Colloque jeunesse de la Croix-Rouge canadienne, qui a eu lieu à St. John s, à Terre-Neuve, du 14 au 17

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

De l ombre à la lumière, pour toujours

De l ombre à la lumière, pour toujours De l ombre à la lumière, pour toujours SUITE 800, 10301 SOUTHPORT LANE SUD-OUEST CALGARY (ALBERTA) T2W 1S7 La Commission de la santé mentale du Canada télécopieur : 403-385-4044 courriel : info@commissionsantementale.ca

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels.

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Les employés de HP font des choses exceptionnelles HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Chaque jour, des employés de HP des quatre coins du globe font des choses exceptionnelles pour nos

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers À l usage des conseillers RBC Assurances : une force à mon service > Un soutien inégalé > Des outils de vente à l avant-garde de l industrie > Une gamme complète de produits > Un nom respecté, synonyme

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

La parfaite alliance. communautaire. la great-west london life canada-vie

La parfaite alliance. communautaire. la great-west london life canada-vie Bâtir La parfaite alliance MC communautaire La clé de la générosité MC la great-west london life canada-vie Bâtir La parfaite alliance communautaire MC Réunis, nos efforts font toute la différence. Notre

Plus en détail

MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007

MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007 222 MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007 RÉSUMÉ Ce mémoire présente les observations de Genworth Financial Canada («Genworth») au

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Plan stratégique 2014-2017 Page 1

Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Plan stratégique 2014-2017 Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Avant-propos Au nom de tous les membres du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), j ai le plaisir de présenter

Plus en détail

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE MD FINANCIÈRE SUN LIFE Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants RÉSERVÉ AUX PLACEMENTS INSTITUTIONNELS PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées

Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées SOLUTIONS EFFICACES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS ACTUELS ET FUTURS DE VOTRE ENTREPRISE ET DE VOTRE PERSONNEL Répondre aux besoins

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet?

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? BMO Assurance Programme de protection du patrimoine Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? Grâce à une planification adéquate, vous pouvez préserver ce joyau familial. Le saviezvous? À votre

Plus en détail

conseils connexes ainsi qu un aperçu moins compliqué à établir et retraite à prestations simple pour les seulement une

conseils connexes ainsi qu un aperçu moins compliqué à établir et retraite à prestations simple pour les seulement une une seulement simple pour les retraite à prestations moins compliqué à établir et conseils connexes ainsi qu un aperçu at solution de placement nt seulement toute simple pour les régimes de retraite à

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS PRÉSENTÉ AU MINISTÈRE DES SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES BERNARD RICHARD, OMBUDSMAN ET DÉFENSEUR DES ENFANTS ET DE

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE Cultivons l avenir 2 est un cadre stratégique quinquennal pour le secteur canadien de l agriculture et de l agroalimentaire sur lequel s appuie la prestation des programmes fédéraux-provinciauxterritoriaux.

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière.

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière. DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Le champ d exercice de l infirmière (mai 2012) (1/11 ) Mission L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick est un organisme de réglementation professionnel

Plus en détail

Personnalisez votre. régime d assurance collective. avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière

Personnalisez votre. régime d assurance collective. avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière Personnalisez votre régime d assurance collective avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière Quels sont les frais admissibles? Les CDFS comportent une foule de frais

Plus en détail

de l invalidité Pour un retour au travail en santé

de l invalidité Pour un retour au travail en santé Services de gestion de l invalidité Pour un retour au travail en santé Nous visons un retour au travail en santé pour permettre à nos clients de continuer se concentrer sur leur entreprise Dans une petite

Plus en détail

Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires

Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires À la caisse populaire, nos membres sont notre priorité absolue. Quand il est question de déposer et de gérer votre

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie

Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie À l usage exclusif des conseillers Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie FINANCIÈRE SUN LIFE Temporaire Sun Life Vie primes limitées Sun Life Universelle Sun Life et Universelle Sun Life Max Vie

Plus en détail

Message de la direction

Message de la direction Karen McGee Présidente nationale Jean-François Champagne Directeur général Message de la direction Au cours de l année 2010, alors que plusieurs entreprises s efforçaient de demeurer concurrentielles,

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Sondage 2011 des Garanties collectives sur la satisfaction des consultants des Groupes nationaux

Sondage 2011 des Garanties collectives sur la satisfaction des consultants des Groupes nationaux Sondage 2011 des Garanties collectives sur la satisfaction des consultants des Groupes nationaux Le sondage Merci pour votre opinion C est notre deuxième sondage à l intention des consultants (le premier

Plus en détail

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE SUN LIFE Un PORTAIL ÉDUCATIF a été créé spécialement pour vous, et nous souhaitons vous présenter la Financière Sun Life et ses multiples facettes qui vous aideront à développer votre entreprise. Nous

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018

Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018 Travailler ensemble vers l excellence en santé et en bien-être Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018 Sommaire exécutif Le 23 avril 2014 Table des matières Message de la présidente et de

Plus en détail

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE Une nouvelle analyse du livre pêche Juin 2009 Initiative : une ville pour toutes les femmes IVTF L est un partenariat entre des femmes

Plus en détail

Guide pour les clients

Guide pour les clients Guide pour les clients géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Gestion de portefeuille de premier ordre et une vaste sélection de placements Ensemble, Gestion

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LES OBLIGATIONS VERTES DE L'ONTARIO

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LES OBLIGATIONS VERTES DE L'ONTARIO FOIRE AUX QUESTIONS SUR LES OBLIGATIONS VERTES DE L'ONTARIO 1. Qu'est-ce que les obligations vertes? Les obligations vertes sont des titres de créance dont le produit est utilisé pour financer des projets

Plus en détail

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS À PROPOS DE MARSH Marsh est un leadeur mondial dans le domaine du courtage d assurances et du conseil en matière de gestion des risques. Nous aidons

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez plus que les services d un conseiller financier d expérience soucieux de répondre à vos besoins. Vous bénéficiez des nombreuses

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Politique en matière d investissement responsable

Politique en matière d investissement responsable Politique en matière d investissement responsable Le 12 février 2009 1. Notre mandat... 1 2. Nos principes... 1 3. Stratégie de placement...2 4. Engagement des actionnaires...3 5. Processus d engagement...4

Plus en détail

Comment devenir un employeur de choix

Comment devenir un employeur de choix Comment devenir un employeur de choix Qualité de l équilibre travail-vie personnelle Cahier Comment devenir un employeur de choix Qualité de l équilibre travail-vie personnelle AVERTISSEMENT La présente

Plus en détail

Attirez les meilleurs employés et consolidez votre entreprise

Attirez les meilleurs employés et consolidez votre entreprise Attirez les meilleurs employés et consolidez votre entreprise Grâce à leur régime d assurance collective, les employés sont toujours gagnants Augmentation salariale ou régime d assurance collective? Il

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES DIRECTEURS > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE

GUIDE À L INTENTION DES DIRECTEURS > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE CARACTÉRISTIQUES DU RÉGIME > GARANTIES ET SERVICES > Chaque entreprise participante choisit des garanties de base selon sa taille. Ces garanties

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Vue d ensemble de l atelier Qui nous sommes et nos qualifications en animation d atelier Définir les commandites et la philanthropie Tendances

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Une longue tradition de rendement solide

Une longue tradition de rendement solide Une longue tradition de rendement solide La Financière Sun Life offre depuis longtemps de l assurance-vie avec participation. Nous avons su que ce produit était important pour les clients depuis le premier

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Ryan Fontaine Conseiller

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail