COMMANDE PRÉDICTIVE: APPLICATIONS INDUSTRIELLES et ECONOMIE d ÉNERGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMANDE PRÉDICTIVE: APPLICATIONS INDUSTRIELLES et ECONOMIE d ÉNERGIE"

Transcription

1 COMMANDE PRÉDICTIVE: APPLICATIONS INDUSTRIELLES et ECONOMIE d ÉNERGIE Club Automation 31/03/2011 Joëlle Mallet. Jacques Richalet IRA

2 Un peu d histoire 1968 : Principes de base de la Commande Prédictive 1973 : 1ère version de la commande PFC/ IDCOM 1974 : 1ère application de PFC/IDCOM Générateur de vapeur/ Réacteur/ Distillation 1977 : 1er papier MBPC Automatica ( problèmes..!) : HIECON avec Set Point ( Houston) 1989 : Extension de PFC à PPC: Parametric Predictive Control (réacteurs..) 1998 :1ère implantation de PFC dans la bibliothèque native d un automate : Schneider Elec.Momentum Concept

3 TECHNOLOGIE- MÉTHODOLOGIE Ampli. Opérationnel PID Théorie des circuits électricques 1970 Calculateur numérique Modélisation Simulation Identification MBPC PFC

4 4 PRINCIPES de BASE J. PIAGET Image Opératoire Modèle Interne Tâche Sous Tâche Trajectoire de Référence Action Solveur Structuration de la MV Comparaison du Prédit - et du réalisé Compensation d erreur COMMANDE NATURELLE : Vous ne pilotez pas votre automobile avec un schéma PID

5 Fin des années Besoin particulier de 2 secteurs: - Raffinage / Défense nationale.raffinage : Prise en compte des contraintes sur les MV et les CV. Commande multivariable..défense : Suivi sans erreur de traînage d une cible défilante ( application civile : Cristallisation. Mullin! )

6 Objectifs.But : «Facile à comprendre, à implanter, à régler». Traiter ce que le PID ne peut pas faire, mais dans la continuité du PID... Paramètres ayant un sens physique clair.. Mathématique élémentaire.. Pas d intégrateur explicite dans la boucle.. Pas de calcul matriciel.. Pas de minimisation itérative en ligne.. Technologie ouverte.

7 LE PROBLỀME! L industrie utilise de plus en plus la Commande Prédictive? elle est maintenant disponible dans les automates et SNCC elle apporte une amélioration économique de la production objectivement chiffrable : qualité- énergie-souplesse Elle est présente dans tous les appels d offre internationaux. Elle est facile d accès : compréhension, implantation, réglage Mais!

8 MISE EN OEUVRE - Implantation sous forme de blocs graphiques IEC ou en langage Texte Structuré -Tous les paramètres de réglage ont un sens physique :. TRBF ( que tout le monde comprend..!) Temps de Réponse en Boucle Fermée

9 INDUSTRIAL APPLICATIONS OF P.F.C. DEFENCE Mine hunter Ariane 5 attitude control Missile autopilot Laser guided missile (t=62 microsecond ) Gun turrets Radar antennas Infra Red camera High speed Infra Red Missile launch Camera mount Radar antennas Laser mirror Tank turret (T. 55) Mine sweeper auto-pilot Aircraft carrier auto-pilot Gear box test bench Dynamic test bench engine Fuel injection Idle fuel injection Clutch antistroke Gear box (tank) Hybrid car (electric-fuel) Air conditioning AUTOMOTIVE METALLURGICAL INDUSTRIES Coating lines aluminium Thickness control - Roll eccentricity Mono-multi-stands Rolling mills Continuous casting (slab) Push-ovens Coke furnace Hot/cold/Thin rolling mills Steam generators Level, temperature, pressure ; MISCELLANEOUS (Chem reactors and distillation excluded) Bioreactor Melissa ESA Green Houses Plastic extrusion robot (high speed) Temperature control of gas furnace Temperature control of TGV train carriage River dam level control (T=1 hour ) Powder milk dryer Electric furnace brazing etc. FEATURES the oldest MBPC 1968 A few thousand applications in many fields

10 APPLICATIONS SINGULIÈRES.! Nord : Molde (Norvège) Sud : Plaza Huincul ( Patagonie Argentine) Est : Osaka ( Japan) Ouest : Mobile ( USA.DEGUSSA) Haut : Ascenseur de la tour Eiffel! Très Haut : European Space Agency : Projet Melissa Bio-réacteurs ( 2029!) Profond : Chasseur de mines Vitesse : Température des voitures du TGV Rapide : Bombe guidée laser ( Tech: 65 μs ) Lent : Niveau des barrages du Rhône ( Tech : 1 heure) Écologie : Diester / colza Animal : Séchage des pellets pour chien Plantes : Serres horticoles et maraîchères Aliment : Poudre de lait / Croquette pour chien Pharma : Cristallisation

11 Il n y a pas de problèmes techniques mais seulement des aspects techniques à des problèmes économiques

12 Les 4 Niveaux de la commande industrielle Niveau 3 : Planification de la production Niveau 2 : Maîtrise de la qualité / quantité optimisation des consignes de marche économie d énergie.. Niveau 1: Régulation dynamique des variables de marche Niveau 0 : Maîtrise des actionneurs (typiquement FRC - débit )

13 N Histogram OFF SPEC Sigma 1 Q1 QUALITY

14 2 N Histogram LEVEL 0 / LEVEL 1 Sigma 1 -- Sigma OFF SPEC Sigma Sigma 1 Q1 QUALITY

15 2 N Histogram LEVEL 0 / LEVEL 1 Sigma 1 -- Sigma OFF SPEC Sigma 2 LEVEL 2 Q1 -- Q Sigma 1 Q2 Q1 QUALITY

16 «SQUEEZE AND SHIFT» 2 N Histogram COST FUNCTION LEVEL 0 / LEVEL 1 Sigma 1 -- Sigma OFF SPEC Sigma 2 W2 LEVEL 2 Q1 -- Q2 W1 DELTA COST (W2-W1) Sigma 1 Q2 Q1 QUALITY

17 Transfert. Formation Industries de l offre :. SET POINT (USA Houston) P.Latour / P.Grosdidier / Tom Badgwell / Greg Martin. YOKOGAWA ( Japon. Mitaka). SOTEICA ( Argentine / USA). SAMSUNG ( Corée). REPSOL ( Espagne). JGC ( Yokohama/ Japon). SCHNEIDER ELECTRIC ( France ). ROCKWELL.Aut. ( France). INSTITUT TECH NAGOYA ( Japon). UNIV. of Hanghzou ( Chine)

18 Utilisateurs AMOCO ( CAN) MOBIL OIL ( USA / F) TOTAL ( F) ATO CHEM ( F) LUBRIZOL ( USA. F) SOFIPROTEOL( B. F) BASF ( B. D) DEGUSSA( D ) PECHINEY (F ) ARCELOR ( F?..!) SANOFI- AVENTIS ( F.D ) Téréos (F) IRA (F) etc.

19 Model Predictive Control and Realtime Optimization Implementation Policy and Best Practice ( from ARC )

20 Is it your company s objective to implement and support your MPC yourself or outsource? % 0 In-house Implementation and Support 20.0 % Third Party Please specify 112 In-house Implementation and Support 28 Third Party Please specify

21 Vertical Pharmaceuticals Machinery Food & Beverage Aerospace Automotive Mining Cement & Glass Metals Plastics & Rubber Electronics Power Pulp & Paper Other Oil & Gas Chemicals Refining 0.7 % 0.7 % 0.7 % 0.7 % 1.5 % 1.5 % 2.2 % 2.2 % 2.9 % 5.1 % 5.1 % 5.1 % 11.0 % 15.4 % 20.6 % 24.3 % 33 Refining 28 Chemicals 21 Oil & Gas 15 Other 7 Pulp & Paper 7 Power 7 Electronics 4 Plastics & Rubber 3 Metals 3 Cement & Glass 2 Mining 2 Automotive 1 Aerospace 1 Food & Beverage 1 Machinery 1 Pharmaceuticals

22

23

24 50 consigne noir / temp masse rouge / temp De bleu x 10 4

25 PID + LOGIC

26 PFC without Logic

27 Théorème de la cafetière Transfert de chaleur avec perte : «Chauffer doucement longtemps ou fortement pendant un temps court?» «La consommation d Energie est minimale si la Puissance est maximale»

28 Convexity Therorem F1, T1 F, T F2, T2 F.T =F1.T1+F2.T2 T=.T1 +(1- ).T2 = F1/(F1+F2) 0 1

29 tsf tsp qp, tep qf, tef ( Qf) Fp, Ff : Thermal flows 1 1 exp[ U. A( Fp Fp 1 1 exp[ U. A( Ff Fp 1 )] Ff 1 )] Ff Fp = (.Cp) p.qp Ff = (.Cp) f.qf.

30 BAYER Vm= 42.3 m 3 F = 250m 3 /H A=85 m 2 U=450 W/m 2 / K NUT =.135 s = 610 sec m = 5370 sec

31 4 TYPES DE COMMANDE DES RÉACTEURS R R Réactif M C P M V M dt M dt = UA T e - T M + H x T M e C P e V e dt e dt = e F i T i - T e + UA T M - T e F i, T i T e. (F i ) T M + T M = T i 1) Fi =cte / MV= Ti CV=TM / niveau 0 =Ti? :PFC 2) Ti =cte (!) MV=Fi Cde paramétrique non linéaire :PPC 3) MV : Ti et Fi : Cde enthalpique ( puissance.) :PPC+ 4) Commande en pression de ciel : PFC 31

32

33 d TEMPERATURE DE MASSE Tmax= Tinit=42 20 min Figure 4

34 ESTIMATION de l EXOTHERMICITÉ PFC INVERSE Pert B Cons1 R1 MV1 + + P + + SP Cons2=SP R2 MV2 M P SP* - + Pert*

35 1 2 0 E S T I M A T I O N D E L E X O T H E R M I C I T E T m a s s e / T m a s s e e s t im é e E X O T H E R M I C I T E 2 0 T S 0 T S - T E m in Figure 3

36 T2 Reactant Flow Steam Cooler T3 Heat Exc hanger T4 T1 Reactor BASF 31

37 B A S F

38

39 DEGUSSA Premier Chimiste mondial de Spécialité Troisième Chimiste allemand personnes > 100 sites de production Centre technique Hanau ( Hesse D.) Passage à la Commande Prédictive PFC en 2003 Formation du personnel Logiciel et procédure normalisés

40 PFC / PPC chez DEGUSSA Réacteurs Batch : Estérification : Durée du batch réduite approx. 10% Polymérisation: Division par 10 des écarts de température Réacteurs Continus: Polymérisation. Reproductibilité. Qualité Sécheurs: Augmentation de production. Énergie total au 01/01/2011 > 250 unités à des degrés divers de dvpt.

41 Réacteur commandé en débit de caloporteur TM Qf Tof Tif

42 Identification of characteristics Q f : flow tau [s] a b Q Q Datum Name der Präsentation f Time constant as a function of the manipulated variable f a b Q f Q a V m V f cp V b U A flow [%] f Seite 42 m V m : mass volume V f : jacket volume r: density cp: heat capacity U: constant A: heat transfer surface

43 Old process control (PID) +/- 2 C temperature [ C] 39 different batches with PID time Datum Name der Präsentation Seite 43

44 Process control with PPC 32 different batches with PPC temperature [ C] +/- 0,2 C time Datum Name der Präsentation Seite 44

45 poche de 335 t d acier liquide à 1550 C busette rotative consigne de poids quenouille A PFC t mesure de position mesure de poids distributeur de 60 t consigne=70% PFC PI mesure de niveau A amplificateur de puissance vérin busette à 2 ouïes capteur radio-actif lingotière à largeur variable mm, refroidie à l eau cages d extraction

46 BULGING COMPLEX CONTROL without with STOPPER Amp sinus 0 Bmp cosinus -10 Frequency reference -20 N*0.025 sec

47 SANOFI-AVENTIS VERTOLAY VITRY sur SEINE ARAMON MONTPELLIER COLOGNE (en cours) Formation à l IRA sur réacteur/ échangeur pilote

48

49

50 Commande en pression à TEC constante TEC TSC TMASSE PRESSION/ x 10 4

51 CONCEPTION GÉNÉRALISÉE Conception simultanée du processus et de sa commande: Aéronautique: Les avions sont conçus volontairement instables et stabilisés artificiellement. Robotique : Mécanique flexible. Instrumentation: Correction statique et dynamique Four à verre : Augmentation de la tirée grâce à une commande plus performante etc.. mais nécessite la coordination de deux départements techniques.!

52 Les performances viennent pour l essentiel de l utilisation d un modèle mathématique de l unité dans l équation de commande: Modèle de représentation : boite noire Modèle de connaissance :» lois de la physique «Modèle mixte : mélange habile des deux! -La commande est homogène : pour une équation du modèle donnée: trouver l équation du régulateur, -La modélisation est non homogène: trouver une équation mathématique d un processus physique réel Prof Goodwin says?:

53 2 compétences nécessaires: Modélisation : Génie des procédés, physique, chimie Commande : Automatique. Informatique temps réel ECOLE ET USINE : même séparation! Segmentation des disciplines à l école Segmentation des services à l usine si le modèle de connaissance est embarqué dans l automate, la commande sera plus performante, auto-adaptative, contraintes, etc..

54 Qui va implanter la Commande Prédictive? - le spécialiste local en Génie des Procédés puisque l essentiel est dans la modélisation? - le TSCIRA? - le Vendeur de régulateur? - une Société d Engineering? En ayant simplifié la commande, l Automaticien s est il auto-éliminé?

55 FORMATION Première BTSCIRA France : lycées techniques : Techniciens sur sites industriels ( croissance!) Région Lyonnaise / Normandie Allemagne : Fachhochschule ( Cologne) Ecosse : Glasgow. Prof.M. Grimble

56 La formation continue courte pour les industriels : de la pratique à la théorie Stage INTER Durée moyenne d une semaine, plus de 100 stages catalogue différents Stage INTRA sur mesure et sur site, complètement personnalisé. Formation ACTION : transfert de ce qui vient d être enseigné en démontrant sur site, sur le processus industriel réel l intérêt économique de l action entreprise. Formation à distance : Au travers d une usine virtuelle totalement simulée en 3D

57 Différents Automates et SNCC à votre disposition Rockwell Logix Schneider TSX Premium Yokogawa CS3000 Siemens PC-S7 IAS Foxboro Emerson DeltaV Venez tester de nouvelles méthodes de conduite de vos procédés, marier les performances de la modélisation physique à la souplesse de la programmation par blocs. Et valider la commande sur le SNCC/API de votre choix!

58 merci pour votre écoute. jacques. wanadoo.fr

Domaines d application, exemples La démarche de l Automatique Un premier exemple. Automatique. Dynamique et Contrôle des Systèmes

Domaines d application, exemples La démarche de l Automatique Un premier exemple. Automatique. Dynamique et Contrôle des Systèmes Automatique Dynamique et Contrôle des Systèmes NICOLAS PETIT Centre Automatique et Systèmes Unité Mathématiques et Systèmes Mines ParisTech nicolas.petit@mines-paristech.fr 28 novembre 2008 Informations

Plus en détail

Mémoire de Juin 2010. PID versus PFC

Mémoire de Juin 2010. PID versus PFC Mémoire de Juin 21 PID versus PFC Joëlle.Mallet. IRA Jacques.Richalet. Guy Lavielle. Consultants Philippe.D.Perrichon - Sylvain.Girault. Sanofi-Aventis. Vitry sur Seine Introduction : L automatique industrielle

Plus en détail

Schneider Electric Vers des process plus économes Francis NICOLAS 1

Schneider Electric Vers des process plus économes Francis NICOLAS 1 Schneider Electric Vers des process plus économes Francis NICOLAS 1 «Le contrôle avancé pour des process plus économes» L expertise contrôle avancé Pour améliorer la performance de vos procédés Respect

Plus en détail

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system»

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» entre echnologies Avancées Catalogue - en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» 2012-2013 Boulevard du Château 12, 7800 ATH Tél : 068/26.88.80 Fax : 068/26.88.81 E-Mail :

Plus en détail

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Blagnac Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008 AUTOMATIQUE et SYSTEMES Les cours, TD et TP seront entièrement programmés en 2 ème année.

Plus en détail

Innov day. Projet Mold4ProdE : les capteurs dans les outillages. Jean-François Berthier PEP 24 Avril 2014

Innov day. Projet Mold4ProdE : les capteurs dans les outillages. Jean-François Berthier PEP 24 Avril 2014 Innov day Projet Mold4ProdE : les capteurs dans les outillages Jean-François Berthier PEP 24 Avril 2014 Sommaire 1. Présentation du projet Mold4ProdE 2. Les capteurs 3. Implantation des capteurs dans l

Plus en détail

INSTALLATION INSTALLATIONS

INSTALLATION INSTALLATIONS INSTALLATION INSTALLATIONS Convoyeurs d embouteilleuses / Bottling conveyors Pompes et vaisseaux / Pumps and vessels Grue pour conteneurs / Container crane Assemblage d une grue pour conteneurs / Assembly

Plus en détail

CENTRALES THERMIQUES THERMAL UNITS

CENTRALES THERMIQUES THERMAL UNITS CENTRALES THERMIQUES THERMAL UNITS Energie / Energy Electrique / Electrical Vapeur / Steam Fonction / Function Chauffage / Heating Refroidissement / Cooling Chauffage et refroidissement / Heating and cooling

Plus en détail

procédé de régulation et expliquer la nature des instruments, leurs positions et

procédé de régulation et expliquer la nature des instruments, leurs positions et SYMBOLISATION Nécessité de la symbolisation : La symbolisation désigne la capacité à développer des représentations de procédé de régulation et expliquer la nature des instruments, leurs positions et liaisons

Plus en détail

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème...

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème... TABLE DES MATIÈRES 5 Table des matières I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique................... 13 1.2 Le plan...................................

Plus en détail

Régulateur Process INTUITION. Régulateur 1/4 DIN. Technologie à écran tactile. Avec le logiciel COMPOSER AVEC

Régulateur Process INTUITION. Régulateur 1/4 DIN. Technologie à écran tactile. Avec le logiciel COMPOSER AVEC Régulateur Process Régulateur 1/4 DIN Technologie à écran tactile Avec le logiciel COMPOSER AVEC INTUITION Technologie à écran tactile Facile à utiliser > > Panel graphique à écran tactile, couleur, 4,3

Plus en détail

Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP?

Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP? Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP? Régulation thermique des outillages Focus Chaud/Froid 04 oct 2012 J. Feigenblum RocTool Une offre globale Brevets & Licences

Plus en détail

SERVATHIN : Des solutions personnalisées. Caractéristiques techniques. Technical Data VEINE D'AIR AIRFLOW CIRCUIT

SERVATHIN : Des solutions personnalisées. Caractéristiques techniques. Technical Data VEINE D'AIR AIRFLOW CIRCUIT Application Moyens d essais climatiques Banc de caractérisation de face avant véhicule Branche Industrie automobile Industrie de sous-traitance automobile Application L installation est composée d une

Plus en détail

EcoCCore LA NOUVELLE DIMENSION DU NETTOYAGE AU SOLVANT. www.durr.com

EcoCCore LA NOUVELLE DIMENSION DU NETTOYAGE AU SOLVANT. www.durr.com EcoCCore LA NOUVELLE DIMENSION DU NETTOYAGE AU SOLVANT www.durr.com Le nettoyage de pièces : un process générateur de process générateur de valeur valeur Les exigences croissantes en termes de qualité

Plus en détail

IPA Industrial Process Automation

IPA Industrial Process Automation IPA Industrial Process Automation De la régulation de boucles simples à l automatisation flexible de procédés 2 e édition Automatisation industrielle des processus De la régulation de boucles simples à

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS V4 Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS : une multitude d applications. Rotronics conçoit des bancs d essai liés au moteur à combustion interne depuis plus de 10

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Opportunité de mutualisation : enjeux énergétiques

Opportunité de mutualisation : enjeux énergétiques Opportunité de mutualisation : enjeux énergétiques Patricia Arlabosse Centre RAPSODEE UMR CNRS 5302 (PatriciaArlabosse@mines-albifr) Castres, Journée Thématique 24 Novembre 2015 1 Agenda Paramètres «procédés»

Plus en détail

Évolutions technologiques du système d injection common rail

Évolutions technologiques du système d injection common rail CNAM SIA 18.3.2008 Évolutions technologiques du système d injection common rail Robert Bosch / R. Schmitt 1 CNAM SIA 18.3.2008 Évolutions technologiques du système d'injection common rail Introduction

Plus en détail

Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes

Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes M. Nick, R. Cherkaoui, M. Paolone «Le réseau électrique de demain» - EPFL, 21.05.2015 Table

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Session 2006 Brevet de Technicien Supérieur CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U41 - Instrumentation et régulation Durée : 3 heures Coefficient : 4 L utilisation d une calculatrice réglementaire

Plus en détail

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique I- But de la manipulation : Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique Le but est de procéder à la modélisation et à l identification paramétrique d un procédé considéré

Plus en détail

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par : Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Discipline ou spécialité : Génie des Procédés et de l'environnement

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

Precision Steel Mill Performance

Precision Steel Mill Performance Tel : 412-242-5903 fax : 412-242-5908 PRECIS ET FIABLE C EST LA DESCRIPTION DES DETECTEURS INFRAROUGES, LASERS ET DES SYSTEMES ASC POUR: PISTER POSITION DU BORD DISTANCE LONGUEUR LARGEUR EPAISSEUR VITESSE

Plus en détail

Les P&ID (Piping and Instrumentation Diagram)

Les P&ID (Piping and Instrumentation Diagram) Les P&ID (Piping and Instrumentation Diagram) 2 e cours de GPA 668 : Capteurs et actionneurs Guy Gauthier ing. Ph.D. Janvier 2009 2 Schémas de tuyauterie et d instrumentation Normes utilisées Parmi l ensemble

Plus en détail

Projet CERES-2 Chemins Energétiques pour la Récupération d Energie dans les Systèmes industriels

Projet CERES-2 Chemins Energétiques pour la Récupération d Energie dans les Systèmes industriels Projet CERES-2 Chemins Energétiques pour la Récupération d Energie dans les Systèmes industriels Sandrine Pelloux-Prayer EDF R&D sandrine.pelloux-prayer@edf.fr Journée SFT 22 nov. 2013 Projet CERES-2 Chemins

Plus en détail

Thierry BELLET INRETS-LESCOT

Thierry BELLET INRETS-LESCOT Modélisation et simulation cognitive du conducteur automobile : De l analyse des représentations mentales à la simulation dynamique de la prise de décision Thierry BELLET INRETS-LESCOT Le programme COSMODRIVE

Plus en détail

Commande industrielle GEL-4100 / GEL-7063

Commande industrielle GEL-4100 / GEL-7063 Commande industrielle GEL-4100 / GEL-7063 Cours 02 Éric Poulin Département de génie électrique et de génie informatique Automne 2011 Plan du cours 02 2. Réglage des régulateurs PID 2.6 Analyse des performances

Plus en détail

LASERTOME 30-15. Centre d usinage par faisceau laser : productivité, fiabilité, disponibilité.

LASERTOME 30-15. Centre d usinage par faisceau laser : productivité, fiabilité, disponibilité. LASERTOME 30-15 Centre d usinage par faisceau laser : productivité, fiabilité, disponibilité. Filiale du groupe AIR LIQUIDE Welding, l un des leaders mondiaux de la découpe thermique, SAFMATIC conçoit,

Plus en détail

Régulation par PID Mickaël CAMUS Etienne DEGUINE Daniel ROSS

Régulation par PID Mickaël CAMUS Etienne DEGUINE Daniel ROSS Régulation par PID Mickaël CAMUS Etienne DEGUINE Daniel ROSS 26/02/10 Plan Définition 1. Proportionnel 2. Intégral 3. Dérivé Réglages des coefficients 1. Différentes approches 2. Ziegler-Nichols 3. Process

Plus en détail

ESTACA: La Formation Transports

ESTACA: La Formation Transports E S T A C A ESTACA: La Formation Transports Automobile, Aéronautique, Ferroviaire et Transports Guidés Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile 1 Formation Michelin Technologie

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

Plate-forme d automatisme Modicon Premium 0 Modules d entrées/sorties analogiques

Plate-forme d automatisme Modicon Premium 0 Modules d entrées/sorties analogiques + + N N 0 0 0 + + N N 0 0 0 Présentation, description Présentation Les modules d entrées/sorties analogiques de l automate Modicon Premium sont équipés : b Soit d un connecteur contacts (TSX AEY 0/00/0

Plus en détail

Usinage. Premium+. Machine à usiner les blocs. Usinage lubrifié Support pour 3 blocs. Caractéristiques techniques. Propriétés

Usinage. Premium+. Machine à usiner les blocs. Usinage lubrifié Support pour 3 blocs. Caractéristiques techniques. Propriétés Premium+. Machine à usiner les blocs Usiner lubrifié Support pour 3 blocs env. 451 x 360 x 471 mm env. 50 kg 4 axes 80 X 60 X 40 mm lubrifié des vitro-céramiques et composites Robustesse : fonte d acier

Plus en détail

S engager pour gagner la confiance

S engager pour gagner la confiance Services S engager pour gagner la confiance Depuis 1934, les femmes et les hommes de COURBON mobilisent leurs énergies pour la réussite de vos projets. Les équipes COURBON sont présentes tout au long du

Plus en détail

Procédés. f f Procédés de séparation... p. 73 à 75

Procédés. f f Procédés de séparation... p. 73 à 75 Procédés f f Procédés de séparation... p. 73 à 75 fformations f intra-entreprise... p. 77 Avec l ADVANCED CERTIFICATE en Distillation sur Simulateur Élargissez votre champ de compétences en : Analyse

Plus en détail

REGULATION DE TEMPERATURE

REGULATION DE TEMPERATURE Cours 1ELEEC E2 ETUDE D UN OUVRAGE S4 : Communication et traitement de l information REGULATION DE TEMPERATURE S4.4 : Traitement de l information 1. MISE EN SITUATION : Une chaîne de traitement de surface

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels

Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels Rémy Cordier GDF SUEZ / CRIGEN Impacts des variations de la qualité du gaz H dans les usages industriels La GAD ne s applique pas

Plus en détail

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat

SKF DANS LE MONDE. 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat SKF DANS LE MONDE 2007-11-20 SKF Slide 2 SKF [Communication] SKF (Communicat Implantation dans le monde Sites de fabrication Unités de ventes SKF est un groupe international avec des sociétés de vente

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre

Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre Séminaire «Efficacité énergétique, et si on échangeait nos flux d'énergie» Bruxelles, le 8 octobre 2015 Systèmes

Plus en détail

Lorsque la performance de demain ne tient qu à...

Lorsque la performance de demain ne tient qu à... Lorsque la performance de demain ne tient qu à... Plasturgie Presses Electriques séries J-AD de 35 à 1800 T...un fil! 1 Unité de fermeture compacte avec système de verrouillage type double genouillère

Plus en détail

Compresseurs à vis Série SXC»Compact«

Compresseurs à vis Série SXC»Compact« Compresseurs à vis Série SXC»Compact«avec le PROFIL SIGMA de réputation mondiale Débit 0,6 à 0,0m³/min Pression 1 bar Série SXC La solution complète et compacte SXC des stations d air comprimé compactes

Plus en détail

COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 1955. www.mibhydro.fr

COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 1955. www.mibhydro.fr COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 955 www.mibhydro.fr PRESSE DE COMPRESSION S.M.C. coffret éléctrique La fabrication de pièces en composite SMC nécessite

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

engineering - Structural Fabrication for civil engineering and construction - Transport and Logistics - Manufacturing

engineering - Structural Fabrication for civil engineering and construction - Transport and Logistics - Manufacturing Agriculture and fisheries - Agriculture and food - Machinery and equipment for agriculture, forestry and aquaculture Agrochemicals - Prepared foodstuffs and beverages - machinery and equipment for the

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Développez vos compétences! A travers une formation adaptée à vos besoins, Venez mettre à jour vos connaissances, découvrir ou redécouvrir nos produits! Que ce soit à Antony (région

Plus en détail

Electronique pour les Machines mobiles.

Electronique pour les Machines mobiles. Electronique pour les Machines mobiles. Siège HYDAC Allemagne HYDAC Italie HYDAC Pays-Bas HYDAC France HYDAC Corée HYDAC Chine HYDAC USA Votre partenaire compétent pour les machines mobiles. Avec plus

Plus en détail

Cuve tampon (Régulation Niveau Débit) Système d étude (Cuve tampon) de régulation de niveau, débit et instrumentation

Cuve tampon (Régulation Niveau Débit) Système d étude (Cuve tampon) de régulation de niveau, débit et instrumentation Cuve tampon (Régulation Niveau Débit) Système d étude (Cuve tampon) de régulation de niveau, débit et instrumentation Regulflex 1 Cuve Tampon (Régulation Niveau Débit) en un clin d œil Sections Electrotechnique,

Plus en détail

Commande Prédictive. J. P. Corriou. LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy. e-mail : corriou@ensic.inpl-nancy.fr

Commande Prédictive. J. P. Corriou. LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy. e-mail : corriou@ensic.inpl-nancy.fr Commande Prédictive J P Corriou LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy e-mail : corriou@ensicinpl-nancyfr Ý Consigne Trajectoire de référence Ý Ö Réponse Ý Horizon de prédiction À Ô ¹ Ù ¹ Temps Entrée Ù Horizon de commande

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF) " SERVOTRONIC D8" (direction à vérin intégré)

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF)  SERVOTRONIC D8 (direction à vérin intégré) Examen : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR Session 1999 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES VENTE AUTOMOBILE Option : VEHICULES PARTICULIERS Code : MACSVEP Durée : 6h Epreuve : U5. COMPREHENSION DES SYSTEMES

Plus en détail

Logiciel de SIMULATION de procédés industriels. De l étude des systèmes... à l exploitation sur sites. PROSIMUL Win32 1

Logiciel de SIMULATION de procédés industriels. De l étude des systèmes... à l exploitation sur sites. PROSIMUL Win32 1 La simulation de systèmes de production Logiciel de SIMULATION de procédés industriels De l étude des systèmes... à l exploitation sur sites PROSIMUL Win32 1 Associer la simulation au cycle de développement

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Traçabilité. Tirez le maximum de profit de votre production et de vos opérations logistiques. De Clercq Solutions. Efficacité. Flexibilité.

Traçabilité. Tirez le maximum de profit de votre production et de vos opérations logistiques. De Clercq Solutions. Efficacité. Flexibilité. De Clercq Solutions Efficacité Flexibilité Traçabilité Qualité Time-to-market Tirez le maximum de profit de votre production et de vos opérations logistiques De Clercq Solutions Production, entrepôt et

Plus en détail

Processus d élaboration des images des satellites d observation de la Terre Philippe LIER CNES

Processus d élaboration des images des satellites d observation de la Terre Philippe LIER CNES Atelier DROIT et ESPACE Processus d élaboration des images des satellites d observation de la Terre Philippe LIER CNES Droit et Espace 22 septembre 2010 1 Cahier des charges Le produit image : Résolution,

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Thermorégulateurs Series 5 et Series 4. Exciting technology!

Thermorégulateurs Series 5 et Series 4. Exciting technology! Thermorégulateurs Series 5 et Series 4 Exciting technology! surveillance entièrement automatique du process menu interactif multilingue circuit fermé à l'abri du contact avec l'oxygène de l'air refroidissement

Plus en détail

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer Promold study Consulting Services Customer Reduce weight of material with the simulation By Dr. LUYE jean- François (Imug Presentation) www.promold.fr 1 Goal Reduce cost of material Minimal weight =? Initial

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

Optimisation du cycle de cuisson d une pièce en caoutchouc.

Optimisation du cycle de cuisson d une pièce en caoutchouc. Optimisation du cycle de cuisson d une pièce en caoutchouc. Abdulrhaman EL LABBAN 1, Pierre MOUSSEAU *1, Jean Luc BAILLEUL 2, Rémi DETERRE 1 1 GEPEA ERT OPERP, UMR CNRS 6144, IUT de Nantes, 2 av du Prof.

Plus en détail

Banc d Essais Hydrauliques Banc hydraulique didactique modulaire TOR et Proportionnel pour la maintenance industrielle

Banc d Essais Hydrauliques Banc hydraulique didactique modulaire TOR et Proportionnel pour la maintenance industrielle Banc d Essais Hydrauliques Banc hydraulique didactique modulaire TOR et Proportionnel pour la maintenance industrielle 1/2 Liste de tous les éléments modulaires composant la gamme STRUCTURE SH1: Structure

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUES DE PRODUCTION DES MATERIAUX ROUTIERS. 20 ème anniversaire POUR MATERIELS DE TOUTES MARQUES

FORMATION TECHNIQUES DE PRODUCTION DES MATERIAUX ROUTIERS. 20 ème anniversaire POUR MATERIELS DE TOUTES MARQUES FORMATION POUR MATERIELS DE TOUTES MARQUES TECHNIQUES DE PRODUCTION DES MATERIAUX ROUTIERS 20 ème anniversaire Centre de formation 1994-2014 Renforcez vos connaissances Laissez nos experts vous former!

Plus en détail

ECM Technologies Vacuum furnaces and advanced processes

ECM Technologies Vacuum furnaces and advanced processes ECM Technologies Vacuum furnaces and advanced processes La cémentation basse pression grande série dans l automobile et l aéronautique: quelles différences? Alfred Rallo - Directeur Commercial La cémentation

Plus en détail

Page 1 Innover en mécanique niq

Page 1 Innover en mécanique niq Page 1 Innover en mécanique Page 2 L efficacité énergétique des produits et procédés de l industrie mécanique Présentation de la vision et des projets suivis par le Cetim Thierry Ameye Contenu de la présentation

Plus en détail

Un groupe mondial à votre service

Un groupe mondial à votre service Un groupe mondial à votre service Fort de ses 10 000 collaborateurs, Leroy-Somer a tissé un réseau international de 470 centres d expertise et de service capable de vous apporter l assistance commerciale

Plus en détail

Solutions de mesure et de contrôle

Solutions de mesure et de contrôle Solutions de mesure et de contrôle Zelio RTC Catalogue Avril 0 Comment trouver les produits Automatismes et Contrôle Les catalogues Les Essentiels Des gammes complètes de produits Une sélection des produits

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny 1/17

PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny 1/17 PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny 1/17 PMAX SA, Rue Ancienne Pointe 24, CH-1920 Martigny Tél : +41 (0)27 723 12 92, Fax : +41 (0)27 723 12 94 Domaines d activités : CHIMIE PHARMACIE - ALIMENTAIRE

Plus en détail

Systèmes automatisés de stérilisateurs rotatifs. Des solutions clé en main au service complet

Systèmes automatisés de stérilisateurs rotatifs. Des solutions clé en main au service complet Systèmes automatisés de stérilisateurs rotatifs Des solutions clé en main au service complet Nous sommes là pour vous... Steam Water Spray Jauge du niveau d eau Soupape de décharge... sur toute la ligne

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Réalisation de travaux pratiques de systèmes embarqués

Réalisation de travaux pratiques de systèmes embarqués Réalisation de travaux pratiques de systèmes embarqués Yannick DEGLA National Instruments, Ingénieur Commercial pour l Enseignement et la Recherche Sud de la France Sommaire Solutions National Instruments

Plus en détail

Rapide! Convivial! Intelligent! Régulateur Multiboucles Modulaire. Fuji Electric France S.A.S. Séries PUM

Rapide! Convivial! Intelligent! Régulateur Multiboucles Modulaire. Fuji Electric France S.A.S. Séries PUM Fuji Instrumentation & Control Séries PUM Régulateur Multiboucles Modulaire Intelligent! Intelligent! multi-zone optimisée Fonction automate (module optionnel) Communication hôte sans pilote Convivial!

Plus en détail

Jouer avec l automatisme!

Jouer avec l automatisme! Jouer avec l automatisme! La 3D et le jeu sérieux pour l enseignement des technologies B. RIERA D. ANNEBICQUE III) MV Utilisation de la simulation de Parties Opératives pour la formation à l automatisation

Plus en détail

SNCC SCADA MES Vecteurs d intégration

SNCC SCADA MES Vecteurs d intégration SNCC SCADA MES Vecteurs d intégration Paris, le 6 juin 2013 Improving your execution systems Parcours Personnel 30 années d expérience en informatique industrielle ABSY (1983-1988 : constructeur SNCC)

Plus en détail

Introduction à l analyse numérique : exemple du cloud computing

Introduction à l analyse numérique : exemple du cloud computing Introduction à l analyse numérique : exemple du cloud computing Tony FEVRIER Aujourd hui! Table des matières 1 Equations aux dérivées partielles et modélisation Equation différentielle et modélisation

Plus en détail

Autonome Line. Compresseurs d air autonomes Moteurs Essence / Diesel et bi-énergie. de 5 à 18 cv

Autonome Line. Compresseurs d air autonomes Moteurs Essence / Diesel et bi-énergie. de 5 à 18 cv Autonome Line Compresseurs d air autonomes Moteurs Essence / Diesel et bi-énergie de 5 à 18 cv COMPRESSEURS à MOTEUR ESSENCE 1 Moteur thermique essence 2 Verin de commande, mise au ralenti moteur 3 Réservoir

Plus en détail

Calandres professionnelles. L ensemble de produits

Calandres professionnelles. L ensemble de produits Calandres professionnelles L ensemble de produits Technologie de repassage de pointe Singulière par sa performance convaincante par sa qualité Le linge propre, frais et parfaitement repassé est la carte

Plus en détail

MAP-AUT1 Principes fondamentaux de l Automatique

MAP-AUT1 Principes fondamentaux de l Automatique MAP-AUT1 Principes fondamentaux de l Automatique Dynamique et Contrôle des Systèmes NICOLAS PETIT Centre Automatique et Systèmes MINES ParisTech nicolas.petit@mines-paristech.fr 27 novembre 2015 Amphi

Plus en détail

VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE EXCELLENCE VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE DANS LA FABRICATION. EXCELLENCE DANS LES APPLICATIONs

VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE EXCELLENCE VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE DANS LA FABRICATION. EXCELLENCE DANS LES APPLICATIONs QUE POUVONS-NOUS FAIRE POUR VOUS? VIDE VIDE DÉBIT DÉBIT MESURE MESURE EXCELLENCE EXCELLENCE DANS LA FABRICATION EXCELLENCE EXCELLENCE DANS LES APPLICATIONs APPAREILS DE MESURE DU VIDE TOUT CE DONT VOUS

Plus en détail

Parc d activité des Ruires 4 rue Irène Joliot Curie 38320 EYBENS Tél. 04 76 14 76 50 Fax 04 76 14 76 59 Mail 3-a@3-a.fr. 3A Alpes Automatic

Parc d activité des Ruires 4 rue Irène Joliot Curie 38320 EYBENS Tél. 04 76 14 76 50 Fax 04 76 14 76 59 Mail 3-a@3-a.fr. 3A Alpes Automatic Parc d activité des Ruires 4 rue Irène Joliot Curie 38320 EYBENS Tél. 04 76 14 76 50 Fax 04 76 14 76 59 Mail 3-a@3-a.fr 3A Alpes Automatic - Automatisation de machines spéciales et de process industriels

Plus en détail

Superviseur de processus ECS

Superviseur de processus ECS Superviseur de processus ECS Logiciel du superviseur de processus pour commander, observer et consigner les processus Automatisation des installations de traitement thermique avec ECS Le superviseur de

Plus en détail

Fabricant. 2 terminals

Fabricant. 2 terminals Specifications Fabricant Nominal torque (Nm) 65 Minimal torque (Nm) 0,63 Coil resistance - 20 C (ohms) 20 Rated current DC (A) 1 Rotor inertia (kg.m 2 ) 2.10-3 Weight (kg) 7,20 Heat dissipation continuous

Plus en détail

Application industrielle de la Méthode formelle B

Application industrielle de la Méthode formelle B Application industrielle de la Méthode formelle B Guilhem Pouzancre Thierry Servat C novembre l e a r S 2005 y Contact@Clearsy.com EUROPARC de Pichaury Bâtiment C1 1330, av. Guillibert de la Lauzière 13

Plus en détail

Pyromètre bichromatique digital, fixe avec fibre optique pour la mesure de température sans contact entre 700 et 2500 C

Pyromètre bichromatique digital, fixe avec fibre optique pour la mesure de température sans contact entre 700 et 2500 C Mesure de température sans contact avec des pyromètres Infratherm ISQ 5-LO Très précis, digital, rapide. Pyromètre bichromatique digital, fixe avec fibre optique pour la mesure de température sans contact

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Instrumentation. Régulation

Instrumentation. Régulation 220 MATÉRIELS MATÉRIAUX CORROSION INSPECTION ANALYSES PRODUITS MOUVEMENTS STOCKAGE PROCÉDÉS GÉNIE CHIMIQUE RAFFINAGE GAZ PÉTROCHIMIE CHIMIE Instrumentation ÉNERGIE MATÉRIEL THERMIQUE MACHINES TOURNANTES

Plus en détail

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Technologie de sécurité La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Les systèmes CENTUM CS et CENTUM CS3000 sont sur le marché depuis plus de 10 ans et sont utilisés avec succès sur de nombreuses

Plus en détail

BANC D ESSAI D UNE TURBINE GAZ AXIALE / MOTEUR A REACTION. Applications pédagogiques

BANC D ESSAI D UNE TURBINE GAZ AXIALE / MOTEUR A REACTION. Applications pédagogiques BANC D ESSAI D UNE TURBINE GAZ AXIALE / MOTEUR A REACTION Applications pédagogiques - Etude du fonctionnement d une turbine à gaz comme moteur à réaction avec identification de l ensemble des composants

Plus en détail

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1 Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1) TRIBID VEHICLE (Tribid C-AGV) (El) B. Kawkabani, support: A. Cassat (BCD Engineering, sàrl, Lausanne) TRIBID VEHICLE is a vehicle

Plus en détail

Indicateurs. et Unités d alarmes. Une précision de renommée mondiale avec des interfaces opérateur claires et conviviales

Indicateurs. et Unités d alarmes. Une précision de renommée mondiale avec des interfaces opérateur claires et conviviales Indicateurs et Unités d alarmes Une précision de renommée mondiale avec des interfaces opérateur claires et conviviales Contrôlez Optimisez Simplifiez Contrôlez Optimisez Simplifiez Une technologie si

Plus en détail

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques Solide, simple, intelligent. Fiabilité accrue de l air comprimé. facilité D ENTRETIEN facilité D ENTRETIEN Les atouts de notre gamme Installation simple - Conception peu

Plus en détail

Cliquez pour modifier les styles du

Cliquez pour modifier les styles du 1986-2008....LEES 2008..2013...PRISME RISQUE EXPLOSIONS ET STRUCTURES 2008-2012 2012..2013 Equipe 19 permanents à Bourges Axes Combustion Explosions Cinquième Resp P Gillard niveau Dynamique des matériaux

Plus en détail

Robotique Etudes, Produits, Services en France

Robotique Etudes, Produits, Services en France Robotique Etudes, Produits, Services en France 2 LEONI câbles : un siècle de références Études, produits, services : bénéficiez de capacités et d une rentabilité maximales. La Business Unit Industrial

Plus en détail

1. PREAMBULE 2 2. DESCRIPTION 2 3. RACCORDEMENT 3 4. CODE D ACCES AUX PARAMETRES 3

1. PREAMBULE 2 2. DESCRIPTION 2 3. RACCORDEMENT 3 4. CODE D ACCES AUX PARAMETRES 3 TABLE DES MATIERES 1. PREAMBULE 2 2. DESCRIPTION 2 3. RACCORDEMENT 3 4. CODE D ACCES AUX PARAMETRES 3 5. UTILISATION 4 5.1 DIFFERENTS GROUPES DE PARAMETRES, VISUALISATION ET MODIFICATION 4 5.1.1 DESCRIPTION

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail