XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo janvier Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million"

Transcription

1 XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i

2 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML Présentation de XML Le rôle de la DTD Utilisation d un document XML PMML Introduction Possibilités offertes par le PMML Utilisation d un document PMML SOAP Introduction Comparaisons XML/PMML/SOAP - Rapport SCIA i

3 1 XML 1 XML 1.1 Présentation de XML XML (extensible Markup Language, à traduire par Langage à balises étendu, ou Langage à balises extensibles) est en quelque sorte un langage HTML amélioré permettant de définir de nouvelles balises. Il s agit effectivement d un langage permettant de mettre en forme des documents grâce à des balises (markup). Contrairement à HTML, qui est à considérer comme un langage défini et figé (avec un nombre de balises limité), XML peut être considéré comme un métalangage permettant de définir d autres langages, c est-à-dire définir de nouvelles balises permettant de décrire la présentation d un texte (Qui n a jamais désiré une balise qui n existait pas?). La force de XML réside dans sa capacité à pouvoir décrire n importe quel domaine de données grâce à son extensibilité. Il va permettre de structurer, poser le vocabulaire et la syntaxe des données qu il va contenir. En réalité les balises XML décrivent le contenu plutôt que la présentation (contrairement à HTML). Ainsi, XML permet de séparer le contenu de la présentation.. ce qui permet par exemple d afficher un même document sur des applications ou des périphériques différents sans pour autant nécessiter de créer autant de versions du document que l on nécessite de représentations! XML a été mis au point par le XML Working Group sous l égide du World Wide Web Consortium (W3C) dès Depuis le 10 février 1998, les spécifications XML 1.0 ont été reconnues comme recommandations par le W3C, ce qui en fait un langage reconnu. (Tous les documents liés à la norme XML sont consultables et téléchargeables sur le site web du W3C, http ://www.w3c.org/xml/). XML est un sous ensemble de SGML (Standard Generalized Markup Language), défini par le standard ISO8879 en 1986, utilisé dans le milieu de la Gestion Electronique Documentaire (GED). XML reprend la majeure partie des fonctionnalités de SGML, il s agit donc d une simplification de SGML afin de le rendre utilisable sur le web! Au même titre que le SGML (et le HTML) le XML se parcourt comme un arbre contenant à chaque noeuds des attributs et des fils. L avantage des arbres est de pouvoir facilement être étendu, developpé ainsi que réduit ou simplement transformé. Le XML définit des methodes de transformations qui permettent de passer d une forme XML, respectant une définition de document, vers une autre forme XML. Cette transformation se fait grâce au XSL, ainsi que grâce aux feuilles de styles, qui permettent de modifier des documents XML facilement, sans avoir à editer une seule ligne d un autre langage que le XML. 1.2 Le rôle de la DTD XML permet d utiliser un fichier afin de vérifier qu un document XML est conforme à une syntaxe donnée. La norme XML définit ainsi une définition de document type appelée DTD (Document Type Definition), c est-à-dire une grammaire permettant de vérifier XML/PMML/SOAP - Rapport SCIA 1

4 2 PMML la conformité du document XML. La norme XML n impose pas l utilisation d une DTD pour un document XML, mais elle impose par contre le respect exact des règles de base de la norme XML. Ainsi on parlera de document valide pour un document XML comportant une DTD document bien formé pour un document XML ne comportant pas de DTD mais répondant aux règles de base du XML 1.3 Utilisation d un document XML XML permet de définir un format d échange selon les besoins de l utilisateur et offre des mécanismes pour vérifier la validité du document produit. Il est donc essentiel pour le receveur d un document XML de pouvoir extraire les données du document. Cette opération est possible à l aide d un outil appelé analyseur (en anglais parser, parfois francisé en parseur). Le parseur permet d une part d extraire les données d un document XML (on parle d analyse du document ou de parsing) ainsi que de vérifier éventuellement la validité du document avec une DTD. 2 PMML 2.1 Introduction PMML signifie Predictive Model Markup Language ce qui signifie littérallement en Français Langage Majoré par Modèle Prédictif. En effet, ce langage, basé sur XML, et élaboré par le Data Mining Group (DMG), a été conçu dans le but d aider les entreprises à utiliser des modèles prédictif et en faciliter l échange avec leur partenaires. Ainsi le langage XML, qui ce contente d être un conteneur, va être utilisé pour séparer les différentes parties nécessaire au PMML, il est alors possible d utiliser les nombreux outils existants pour le XML appliqué au PMML. Un document PMML fournit une définition non procédurale de modèles analytiques entièrement formés ou paramétrés avec l information suffisante pour déployer une application. PMML fournit la spécification XML pour plusieurs sortes de modèles de Data Mining, et cela peut être amélioré de façon à ne pas être plus être contraint aux seuls modèles prédictifs. PMML a été conçu avec deux particularités : Modularité : Il est suffisamment puissant pour permettre à l auteur de décrire ses données et peut être adapté à différents types de présentations selon les besoins. Qualité : Á cause des limitations de l informatiques, il faut en général diminuer la qualité de représentation des données pour en facilité la transmission et le traitement, ainsi PMML permet à l auteur du document de décrire de quelle manière il faut dégrader les informations afin de ne garder que celles importantes. 2.2 Possibilités offertes par le PMML Le format PMML peut être utilisé dans les domaines suivant : XML/PMML/SOAP - Rapport SCIA 2

5 3 SOAP système à base de règle ; la logique floue ; le data mining : règles d association ; classification automatique. les réseaux de neurones. Beaucoup d outils du marché du datamining emploient ce format, notamment les outils de SAS et IBM. On trouve fréquemment des outils spécialisés seulement dans la visualisation, ou juste la création d outils compatibles avec ce format créé juste pour des petites tâches et très spécialisés. 2.3 Utilisation d un document PMML Les documents PMML étant des documents XML, les techniques de lecture et d écriture XML restent valide. L utilisation d un générateur de parseur XML peut aussi être utilisé, ce qui facilite grandement la lecture et l écriture. Pour ceci on peut utiliser : Castor XML 1, qui permet de sauvegarder des classes Java en XML, et vis versa. IoXML 2, permet de générer des parseurs XML pour le langage Ocaml. Marmot 3, en cours de développement, permettra de générer des parseurs XML pour n importe quel langage et bibliothèque. Marmot fonctionne uniquement avec la bibliothèque expat pour les langages C et C++ pour le moment. 3 SOAP 3.1 Introduction SOAP, acronyme de Simple Object Access Protocol est un protocole de communication s appuyant sur XML et HTTP est un protocole léger destiné à l échange d informations entre différents environnements sur le Web. Il a été créé en 1999 et soumis à la W3C en 2000, ce qui permit de voir la version 1.1 standardisée en Il est basé sur le XML et est découpé en trois parties : L enveloppe définit la structure du message. Les règles d encodage définissent le mécanisme de sérialisation permettant de construire le message pour chacun des types de données pouvant être échangés. Fonctionnement en modèle client / serveur définit comment sont représentés les appels de procédure et les réponses SOAP utilise le protocole HTTP afin de pouvoir échanger facilement les données, car HTTP est accessible sur toutes les plateformes. SOAP fonctionne sur l infrastructure Internet existante et permet de passer au travers des firewalls sans paramétrage particulier, or la fluidité sur le Net est devenue un critère incontournable pour le choix des plates-formes et des architectures. 1 http ://castor.exolab.org/ 2 http ://cristal.inria.fr/ ddr/ioxml/ 3 http ://savannah.nongnu.org/projects/marmot XML/PMML/SOAP - Rapport SCIA 3

6 3 SOAP SOAP est simple et extensible Il permet de réaliser des appels de méthode sur le Web Indépendant des OS, des modèles objets, des langages Transport des messages par HTTP + XML Fonctionne avec l infrastructure Internet existante Permet l interopérabilité entre OS, langages et modèles objets différents SOAP est extensible, il est possible d envisager son extension à d autres protocoles comme le SMTP/POP3/IMAP4. SOAP facilite la communication entre différents modèles de développement. En effet, la communication se faisant par un texte au format XML, il permet de relier des composants hétérogènes (Corba, COM/DCOM, EJB,...) et des langages traditionnels (C++, Java, Perl,...) et de proposer une architecture globale sur Internet. Un des points négatifs de SOAP c est qu il n est pas sécurisé et qu il y a quelques problèmes de gestion des tableaux et autres structures. 3.2 Comparaisons SOAP est simple comparé à RMI, CORBA ou DCOM, mais cette simplicité est permise par le choix de ne pas proposer les services les plus complexes offerts par ces derniers tels que le garbage collector, les communications bidirectionnelles, le passage par référence, l activation à distance, le cycle de vie des objets, la gestion des sessions et transactions. De plus SOAP a des performances en temps de réponse et en utilisation de ressources bien inférieures à celle des autres protocoles de distribution d objet. Ceci peut rendre l utilisation de SOAP in-envisageable dans la réalisation d applications fortes consommatrices en ressources ou nécessitant des performances optimales. Cependant, cet écart de performances n est plus significatif dans le cas d applications Internet ou les délais dus au réseau lui-même sont de toute façon très supérieurs au délai induit par le protocole choisi. Java RMI est mono-langage et est aussi trop lent de part le langage. CORBA / IIOP est multi-langage et multi-plateforme mais est une solution couteuse en entreprise. La version libre de ce système est gratuite pour sa part. DCOM est multi-langage, il tourne sur plateforme Win32 et est propriétaire Microsoft. Il est couteux et n est pas forcément disponible sous d autres systèmes. Il y a pour chacun des protocoles de transfert d objets des avantages et des inconvénients. XML/PMML/SOAP - Rapport SCIA 4

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 4 : Web Service Sommaire Introduction... 1 Web Service... 1 Les technologies des

Plus en détail

Bertrand DAVID : Interaction Humain-Machine

Bertrand DAVID : Interaction Humain-Machine Interaction Humain-Machine Xml La transformation avec Xslt Les parseurs les outils pour Xml Transformation de documents dans les applications multimédia 1 XML extensible Markup Langage Un langage universel

Plus en détail

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13 Tp WinDev Numéro 13 Objectifs : Création d un WebService Paramétrage d un serveur Web, Création du Service Web, Création du client consommateur, Approche XML, SOAP Outils : Un serveur d application Ce

Plus en détail

Faculté de Génie Chaire industrielle en infrastructures de communication. La technologie XML. Wajdi Elleuch

Faculté de Génie Chaire industrielle en infrastructures de communication. La technologie XML. Wajdi Elleuch Faculté de Génie Chaire industrielle en infrastructures de communication La technologie XML Wajdi Elleuch Octobre 2004 SOMMAIRE Content : - XML : Définition - XML : Solution pour des applications réparties

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Sécurité en ingénierie du Logiciel Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Alexandre Dulaunoy adulau@foo.be Sécurité en ingénierie du Logiciel p.1/21 Agenda (partie 1) 1/2 Introduction Services

Plus en détail

XML-Bases. www.fenetresurtoile.com XHTML. Les bases. Jean-François Ramiara. INP-ENM 04/10/2012 Toulouse. Copyright J.F. Ramiara Tous droits réservés

XML-Bases. www.fenetresurtoile.com XHTML. Les bases. Jean-François Ramiara. INP-ENM 04/10/2012 Toulouse. Copyright J.F. Ramiara Tous droits réservés XHTML Les bases Jean-François Ramiara INP-ENM 04/10/2012 Toulouse 1 Généralités Jean-François Ramiara XML 2 jours Initiation à XML Contenu Cours Exercices Support PDF Horaires Tour de table 2 Sommaire

Plus en détail

Programmeur Java/XML

Programmeur Java/XML Renaud Fleury les Cahiers du Programmeur Java/XML Avec la contribution de Caroline de Vasson, de Frédéric Baudequin et Gaël Thomas Table des matières AVANT PROPOS...VII Quel est l objectif de cet ouvrage?

Plus en détail

TECHNOLOGIES XML, CONCEPTION, MISE EN OEUVRE

TECHNOLOGIES XML, CONCEPTION, MISE EN OEUVRE XML/ SOA/ Web services TECHNOLOGIES XML, CONCEPTION, MISE EN OEUVRE Réf: PXM Durée : 4 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION XML est devenu une technologie incontournable tant sur le poste utilisateur

Plus en détail

Architecture Orientée Service, JSON et API REST

Architecture Orientée Service, JSON et API REST UPMC 3 février 2015 Précedemment, en LI328 Architecture générale du projet Programmation serveur Servlet/TOMCAT Aujourd hui Quelques mots sur les SOA API - REST Le format JSON API - REST et Servlet API

Plus en détail

Systèmes d'informations historique et mutations

Systèmes d'informations historique et mutations Systèmes d'informations historique et mutations Christophe Turbout SAIC-CERTIC Université de Caen Basse-Normandie Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout SAIC-CERTIC UCBN

Plus en détail

Résumé XML XML. XPATH SVG Schema XSL. VoiceXML. Figure 1 : évolution des langages à balises

Résumé XML XML. XPATH SVG Schema XSL. VoiceXML. Figure 1 : évolution des langages à balises XML, extensible Markup Language 1-Origine de XML On trouve l origine des langages à balises dans la nécessité d échanger des informations dont la structure est trop complexe pour être simplement mise sous

Plus en détail

Langage HTML (2 partie) lt La Salle Avignon BTS IRIS

Langage HTML (2 partie) <HyperText Markup Language> <tv>lt La Salle Avignon BTS IRIS</tv> Langage HTML (2 partie) «Je n'ai fait que prendre le principe d - hypertexte et le relier au principe du TCP et du DNS et alors boum! ce fut le World Wide Web!» Tim Berners-Lee

Plus en détail

INTRODUCTION. méta-langage

INTRODUCTION. méta-langage INTRODUCTION renault twingo Bic 1999 etc.. XML : extensible

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard Sommaire Qu est-ce? Middleware XML Web Services in situ Couches de services Architecture des Web Services avec Java JAX-RPC JAXR JAXM Outils 1 Présentation

Plus en détail

Introduction. Introduction et HTML. A l issue de ce module vous devriez... Ce cours n est pas...

Introduction. Introduction et HTML. A l issue de ce module vous devriez... Ce cours n est pas... Introduction et HTML Technologies du Web 1 Jean-Christophe Routier Licence 1 SESI Université Lille 1 Introduction Objectifs : Présentation des bases de la création de documents web par la découverte des

Plus en détail

Petite histoire d Internet

Petite histoire d Internet À la base, Internet est défini par des ordinateurs qui sont reliés entre eux grâce à des câbles, du WiFi ou encore des satellites, créant ainsi un réseau à échelle mondiale. Les ordinateurs communiquent

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

Langages du Web. Que savez vous???

Langages du Web. Que savez vous??? Langages du Web Que savez vous??? Le WEB World Wide Web ouwww ouweb Toile d'araignée mondiale ou la toile Le Web utilise le réseau Internet pour relier des serveurs qui, grâce aux protocoles HTTP, HTTPS,

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Master IT 2013/2014. Prof. M.D. RAHMANI

Master IT 2013/2014. Prof. M.D. RAHMANI TECHNOLOGIES XML Master IT 2013/2014 Prof. M.D. RAHMANI 1 PLAN Les bases de XML Syntaxe, éléments, attributs, arbres, document bien formé, Espace de noms Les Grammaires XML Document XML valide (DTD, XML

Plus en détail

SII Stage d informatique pour l ingénieur

SII Stage d informatique pour l ingénieur SII Stage d informatique pour l ingénieur Création d un site Web École nationale supérieure de techniques avancées SII Stage d informatique pour l ingénieur 1 / 15 L informatique et le temps qui passe...

Plus en détail

Java et Objet. Amélie Lambert 2014-2015. Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42

Java et Objet. Amélie Lambert 2014-2015. Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42 Java et Objet Amélie Lambert 2014-2015 Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42 Chapitre 8 Développement d applications Web Amélie Lambert 2014-2015 2 / 42 Plan du cours Typologie des applications Web Architecture

Plus en détail

XML XML. Example. Structure de document XML

XML XML. Example. Structure de document XML XML XML Wieslaw Zielonka extensible Markup Language C est un standard ouvert élaboré par World Wide Web Consortium (W3C). Les balises XML divisent le documents en plusieurs éléments. 1 er décembre 2012

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

XML par la pratique Bases indispensables, concepts et cas pratiques (3ième édition)

XML par la pratique Bases indispensables, concepts et cas pratiques (3ième édition) Présentation du langage XML 1. De SGML à XML 17 2. Les bases de XML 18 2.1 Rappel sur HTML 18 2.2 Votre premier document XML 19 2.3 Les avantages de XML 21 3. La syntaxe XML 21 3.1 La première ligne du

Plus en détail

Les Web Services. UE: Informatique Ambiante. Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée. Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault

Les Web Services. UE: Informatique Ambiante. Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée. Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée UE: Informatique Ambiante Les Web Services Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault Enseignant: Christophe Léger mercredi 19 octobre 2011 Plan

Plus en détail

NSY107 - Intégration des systèmes client-serveur

NSY107 - Intégration des systèmes client-serveur NSY107 - Intégration des systèmes client-serveur Cours du 10/06/2006, 4 heures, Thème : XML Emmanuel DESVIGNE Document sous licence libre (FDL) Plan du cours «XML» Introduction/Généralités

Plus en détail

Evolutions du Web et des langages

Evolutions du Web et des langages Evolutions du Web Evolutions du Web et des langages WEB statique Ces pages sont écrites en HTML Les pages demandées sont identiques quelque soit La personne qui les demande L heure de la demande Etc. WEB

Plus en détail

Les serveurs applicatifs et les architectures Java

Les serveurs applicatifs et les architectures Java 03 Lucas Part 02 Page 179 Lundi, 20. août 2001 2:58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Nous avons vu jusqu ici, dans les chapitres précédents, que les utilisateurs accèdent

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

TP 7 : Échange de données. Pascal GRAFFION 2012/12/07 17:55

TP 7 : Échange de données. Pascal GRAFFION 2012/12/07 17:55 TP 7 : Échange de données Pascal GRAFFION 2012/12/07 17:55 Table des matières TP 7 : Échange de données... 3 Hello PetStore!... 3 Outils... 4 Expression des besoins... 4 Vue utilisateur... 5 Diagramme

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

Licence Pro SIL - IUT XML

Licence Pro SIL - IUT XML Licence Pro SIL - IUT Structure et échange d informations XML Julien Pinquier, pinquier@irit.fr Plan Organisation Introduction à XML Structure d un document XML Déclarations de Type de Documents (DTD)

Plus en détail

Technologies distribuées

Technologies distribuées Technologies distribuées Java EE 5 Introduction! L entreprise et le Java EE Définition Les de type EJB Les de type services 1 2 Introduction! Compétences acquises " Compréhension " Interventions " Affranchir

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Extension de la plate-forme Eclipse Résumé 1 Rappels de

Plus en détail

Initiation PHP-MySQL : HTML, HTTP, URL, PHP Vocabulaire, principes et premiers pas

Initiation PHP-MySQL : HTML, HTTP, URL, PHP Vocabulaire, principes et premiers pas Initiation PHP-MySQL : HTML, HTTP, URL, PHP Vocabulaire, principes et premiers pas Olivier BOEBION 12/02/2004 1 Le point de départ 1.1 Et la lumière fut... A la fin des années 1980, Tim Berners-Lee travaillant

Plus en détail

Écriture de pages Web

Écriture de pages Web Écriture de pages Web Le langage HTML / XHTML Laurent Tichit Janvier 2011 Laurent Tichit 2005-2010 1 Comment fonctionne le Web? C'est un mécanisme client-serveur. Logiciel serveur : programme qui a pour

Plus en détail

Chapitre 4. Numériser les données : l'encodage des caractères

Chapitre 4. Numériser les données : l'encodage des caractères Chapitre 4 Numériser les données : l'encodage des caractères Avant l'informatique Codage (écriture) : Tablette d'uruk (caractères cunéiformes) Transcodage (cryptographie) Courrier de Jules Cesar Le nom

Plus en détail

From supply chain to demand chain

From supply chain to demand chain From supply chain to demand chain (from e-commerce to c-commerce). 1 2 Les Les nouvelles nouvelles technologies de de l interopérabilité l rabilité Les Les éléments éléments du du demand demand chain chain

Plus en détail

Les serveurs d applications :une introduction

Les serveurs d applications :une introduction Les serveurs d applications : une introduction Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Octobre 2006 Plan de la présentation

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Les architectures N-tiers

Les architectures N-tiers Les architectures N-tiers 1 SOMMAIRE DU COURS XML ET LES ARCHITECTURES N-TIER Introduction aux architectures N-tier Serveurs d applications Déploiement d applications J2EE Tiers applicatif : servlets Tiers

Plus en détail

Introduction à la conception de sites web. Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 1

Introduction à la conception de sites web. Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 Introduction à la conception de sites web Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 Objectifs Introduction aux langages à balises Introduction à (X)HTML / CSS Introduction à la gestion

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11270-X

Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11270-X Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11270-X 1 Présentation de Tomcat La plupart des lecteurs de ce livre ont certainement déjà développé des applications Web Java et souhaitent approfondir leurs connaissances

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Petite définition : Présentation :

Petite définition : Présentation : Petite définition : Le Web 2.0 est une technologie qui permet la création de réseaux sociaux, de communautés, via divers produits (des sites communautaires, des blogs, des forums, des wiki ), qui vise

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

Programmation Web Avancée Introduction aux services Web

Programmation Web Avancée Introduction aux services Web 1/21 Programmation Web Avancée Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin, F-93017

Plus en détail

Les vues en Java EE : XHTML, CSS et JSP

Les vues en Java EE : XHTML, CSS et JSP Les vues en Java EE : XHTML, CSS et JSP La partie vue dans une application java EE concerne la conception et la création des pages visualisées par le client (navigateur dans le cas des applications web).

Plus en détail

Programmation Internet Cours 4

Programmation Internet Cours 4 Programmation Internet Cours 4 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 17 octobre 2011 1 / 23 Plan 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 3. Web 3.1 Internet et ses services 3.1 Fonctionnement du Web

Plus en détail

SOA Services Web Etendus SOAP : Communiquer

SOA Services Web Etendus SOAP : Communiquer SOA Services Web Etendus SOAP : Communiquer Mickaël BARON 2010 (Rév. Janvier 2011) mailto:baron.mickael@gmail.com ou mailto:baron@ensma.fr Licence Creative Commons Contrat Paternité Partage des Conditions

Plus en détail

WSIA? 6 cours de 3h 5 séances de TD/TP 3h. 1 séance de soutenance de 3h. Evaluation?

WSIA? 6 cours de 3h 5 séances de TD/TP 3h. 1 séance de soutenance de 3h. Evaluation? 2008-2009 Master 1 Info. Info 2 WSIA Cours 1 : Introduction à XML et aux DTD Jérôme Nobécourt jerome.nobecourt@gmail.com Sylvie Després sylvie.despres@lipn.univ-paris13.fr WSIA? 6 cours de 3h 5 séances

Plus en détail

ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES. Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014

ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES. Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014 ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014 1 Introduction Présentation de Rest Serveur Java JAX-RS Démonstration 2 Introduction Présentation de Rest

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

XML : l ASCII de demain

XML : l ASCII de demain Carrefour de l information XML : l ASCII de demain Philippe Mabilleau ing. 3 octobre 2002 Le langage XML Historique : De l ASCII à XML XML : Le langage XML : La programmation XML : Les transformations

Plus en détail

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués Architecture JEE. Objectifs attendus Serveurs d applications JEE Systèmes distribués Architectures JEE Normes JEE couches logicielles, n-tiers framework JEE et design patterns 2007/02/28 Eric Hébert.eheb@yahoo.fr

Plus en détail

Théorie des langages, compilation... Extensible Markup Language. Et les données? Et les données? Pierre Genevès

Théorie des langages, compilation... Extensible Markup Language. Et les données? Et les données? Pierre Genevès Théorie des langages, compilation Extensible Markup Language Conception d un langage de programmation Analyse syntaxique Compilation Pierre Genevès CNRS pierre.geneves@inria.fr Master 2R Université Joseph

Plus en détail

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise Lucid e-globalizer, solution globale de gestion de contenu multilingue. Ce document a pour objectif de vous présenter Lucid e-globalizer, la solution de gestion de contenu multilingue de Lucid i.t., ses

Plus en détail

Le Langage XML: Fondations pour les Plateformes elearning. Le Langage XML (ou Technologies XML)

Le Langage XML: Fondations pour les Plateformes elearning. Le Langage XML (ou Technologies XML) Le Langage XML: Fondations pour les Plateformes elearning XML et les Technologies Associées Najib Tounsi Ecole Mohammadia d'ingénieurs Bureau W3C Maroc, Rabat 28 Nov. 2005 Deuxième Workshop annuel de l'ircam

Plus en détail

Fiche de l'awt Introduction au langage XML

Fiche de l'awt Introduction au langage XML Fiche de l'awt Introduction au langage XML XML (extensible Markup Language), langage de description et d'échange de documents structurés, s'impose comme un standard incontournable pour le développement

Plus en détail

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML 21/03/2007. Formation ITIN

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML 21/03/2007. Formation ITIN Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML Rappels rapides XML est un acronyme pour extensible Markup Language. Utilisation de tags pour délimiter le contenu et représenter une structure. XML

Plus en détail

SITE WEB. Définition. Ensemble de fichiers reliés entre eux et déposés sur un serveur internet. Ordinateur connecté au réseau

SITE WEB. Définition. Ensemble de fichiers reliés entre eux et déposés sur un serveur internet. Ordinateur connecté au réseau SITE WEB Définition Ensemble de fichiers reliés entre eux et déposés sur un serveur internet. Ordinateur connecté au réseau Comment mon site est sur internet Je crée mon site sur mon ordinateur, en local.

Plus en détail

PHP/MYSQL. Web Dynamique

PHP/MYSQL. Web Dynamique PHP/MYSQL Web Dynamique ENSG Juin 2008 Qui suis-je? Guillaume Gautreau Responsable projets Systèmes d information à l ENPC guillaume@ghusse.com http://www.ghusse.com Ces 6 jours de formation Jour 1 : présentations,

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Architecture technique des PGI

Architecture technique des PGI Architecture technique des PGI Description du thème Propriétés Description Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions Transversalité Pré-requis Outils Mots-clés Durée Auteur(es) Version

Plus en détail

Créer une architecture distribuée.net

Créer une architecture distribuée.net Ingénieurs 2000 Exposé Système & Réseaux 2006/2007 Créer une architecture distribuée.net Concepts et exemples 1. Présentation du Framework.NET 2. Créer et utiliser des services Web 3. Comment créer des

Plus en détail

Les normes de publication et consultation des traductions

Les normes de publication et consultation des traductions Les normes de publication et consultation des traductions Introduction Ces dernières années, le problème de la pérennisation de la communication des documents mono et multilingues s est posé de façon accrue.

Plus en détail

Le dessin vectoriel. Figure 0 1 Zoom comparé d une image matricielle (à gauche) et d une image vectorielle. Groupe Eyrolles, 2009

Le dessin vectoriel. Figure 0 1 Zoom comparé d une image matricielle (à gauche) et d une image vectorielle. Groupe Eyrolles, 2009 Inkscape place aujourd hui le dessin vectoriel à la portée de tous. Ses dernières évolutions l ont fait passer du statut d application prometteuse à celui de fer de lance des logiciels libres dans le domaine.

Plus en détail

SAS Studio SAS pour tous, SAS sur n importe quel périphérique.

SAS Studio SAS pour tous, SAS sur n importe quel périphérique. SAS Studio SAS pour tous, SAS sur n importe quel périphérique. SAS Studio est le dernier né des produits SAS, avec son utilisation, écrire et exécuter du code SAS n aura jamais été aussi simple. Il a pour

Plus en détail

La démarche MDA. Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti)*

La démarche MDA. Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti)* La démarche MDA Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti)* Référence : Livrable 1.1-5 Date : Mai 2002 * : Les partenaires du projet ACCORD sont CNAM,

Plus en détail

Module BD et sites WEB

Module BD et sites WEB Module BD et sites WEB Cours 8 Bases de données et Web Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Le Web Architecture Architectures Web Client/serveur 3-tiers Serveurs d applications Web et BD Couplage HTML-BD

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Technologies du Multimédia et du Web

Technologies du Multimédia et du Web 3 ème Année Licence appliquée Technologies du Multimédia et du Web MoezBEN HAJ HMIDA ISSAT Sousse 2009/2010 Plan Les systèmes e-services Évolution des architectures d applications Les architectures client/serveur

Plus en détail

REPRESENTATION DES CONNAISSANCES

REPRESENTATION DES CONNAISSANCES REPRESENTATION DES CONNAISSANCES Cours préparé pour l Université de Stendhal, Grenoble (France) Cédric Lopez clopez@objetdirect.com Frédérique Segond fsegond@objetdirect.com www.viseo.net 1 RAPPELS (1/3)

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

Rapport de PJI RAPPORT DE PJI. de suivi d alternants et stages. Réalisé par le binôme : Ayoub NEJMEDDINE & Sara EL ARBAOUI Sous la tutelle de :

Rapport de PJI RAPPORT DE PJI. de suivi d alternants et stages. Réalisé par le binôme : Ayoub NEJMEDDINE & Sara EL ARBAOUI Sous la tutelle de : RAPPORT DE PJI 78-Evolution de l application de suivi d alternants et stages Réalisé par le binôme : Ayoub NEJMEDDINE & Sara EL ARBAOUI Sous la tutelle de : M. Ioan Marius BILASCO Année universitaire :

Plus en détail

Services Web. Fabrice Rossi. http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Services Web p.1/26

Services Web. Fabrice Rossi. http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Services Web p.1/26 Services Web Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Services Web p.1/26 Plan du cours 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Site du cours : http://apiacoa.org/teaching/webservices/

Plus en détail

Services Web. Plan du cours

Services Web. Plan du cours Services Web Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Services Web p.1/26 Plan du cours 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Site du cours : http://apiacoa.org/teaching/webservices/

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Mobilité, Portabilité, Pérennité

Mobilité, Portabilité, Pérennité Journée JoSy Mars 2007 1 / 30 Mobilité, Portabilité, Pérennité David Delavennat, Philippe Depouilly Centre de Génétique Moléculaire, Institut de Mathématiques de Bordeaux Journée JoSy Mars 2007 Journée

Plus en détail

Plan du cours. Services Web. Un service web? Plan de l introduction. 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI

Plan du cours. Services Web. Un service web? Plan de l introduction. 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Plan du cours Services Web Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Site du cours : http://apiacoa.org/teaching/webservices/ Services

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Développement Web

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Développement Web ////////////////////// Développement Web / INTRODUCTION Développement Web Le développement, également appelé programmation, désigne l'action de composer des programmes sous forme d'algorithme (codage).

Plus en détail

IBM Lotus Domino Designer 6.5.1

IBM Lotus Domino Designer 6.5.1 Créez rapidement des applications multi-plateformes pour automatiser les processus métier et améliorer l efficacité de votre workflow IBM Lotus Domino Designer 6.5.1 Créez, testez et déployez rapidement

Plus en détail

par Philippe Poulard Présentation XML 1 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard

par Philippe Poulard Présentation XML 1 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard 1 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard Mise en bouche Voici à quoi ressemble un document XML : Cours

Plus en détail

Evolutions des solutions d accès aux mainframes

Evolutions des solutions d accès aux mainframes Evolutions des solutions d accès aux mainframes Web Access 2 Sommaire Table des matières p 2 Essentiel p 3 Introduction p 4 1- Solutions d émulation d accès aux applications mainframe IBM (Emulation 3270)

Plus en détail

Architectures Java pour applications mobiles

Architectures Java pour applications mobiles Architectures Java pour applications mobiles L application mobile en phase de devenir incontournable. Début 2010, 200 000 applications mobiles. Fin 2011, le cap du million est franchi. Derrière cette croissance

Plus en détail

J2EE. A.-E. Ben Salem. 09 Octobre 2011. LRDE and LIP6 1 / 15

J2EE. A.-E. Ben Salem. 09 Octobre 2011. LRDE and LIP6 1 / 15 J2EE A.-E. Ben Salem LRDE and LIP6 09 Octobre 2011 1 / 15 Plan 1 J2EE 2 Architecture Client/Serveur HTTP 3 Différence entre Web Statique et Web Dynamique 4 Web Dynamique avec un Serveur d applications

Plus en détail

Formation en Logiciels Libres. Fiche d inscription

Formation en Logiciels Libres. Fiche d inscription République Tunisienne Ministère de l'industrie et la Technologie - Secrétariat d'état de la Technologie Unité des Logiciels Libres Formation en Logiciels Libres Fiche d inscription (Une fiche par candidat)

Plus en détail

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr Grégory Cuellar Julien Goullon gregory.cuellar@bull.net julien.goullon@9business.fr 1 er octobre 2007 1 Généralité 2 / 54 Pourquoi? Historique Les alternatives Les composants 2 Architecture n-tiers 3 JEE

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Historique et éléments du WEB.

Historique et éléments du WEB. Historique et éléments du WEB...1 1. Internet...2 1.1. Adresse IP...2 1.2. DNS...2 1.3. Approche client-serveur...3 2. Web...3 2.1. CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire)...3 2.2. URL : Uniform

Plus en détail