La volonté d un seul peut faire beaucoup

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La volonté d un seul peut faire beaucoup"

Transcription

1 La volonté d un seul peut faire beaucoup 155 ans après la naissance d un idéal humanitaire à Solférino, le bénévolat est toujours le moteur de l engagement quotidien de la Croix-Rouge vaudoise Lausanne, le 3 novembre 2014

2 Sommaire Un triple anniversaire commémoré en terres vaudoises page(s) 3 Histoire d une idée 4 Quelques dates clés 5 Les 7 Principes Fondamentaux 6 La Croix-Rouge vaudoise en action 7-10 La Croix-Rouge vaudoise en quelques chiffres 11 Une BD pour illustrer la naissance du Mouvement Contact 15

3 Un triple anniversaire commémoré en terres vaudoises Le Mouvement de la Croix-Rouge célébrait en 2009 un triple anniversaire : les 150 ans de la Bataille de Solférino, les 90 ans de la création de la Fédération et les 60 ans des Conventions de Genève. La Croix-Rouge vaudoise accueillait à cette occasion, le 30 juin 2009, à Yverdon-les-Bains, 240 jeunes marcheurs volontaires, partis de Solférino pour rejoindre Genève. Cette étape en terres vaudoises associait ainsi la Croix-Rouge cantonale à ce voyage symbolique, qui invitait les populations à réfléchir au sens de l action humanitaire, à la lumière de l extraordinaire expérience humaine, afin de mieux faire face aux défis de notre temps. Dans notre Canton, les visages de la précarité changent et touchent des populations hier encore préservées. Victimes de la fragilité économique. Personnes dépendantes du fait de leur âge ou de leur handicap. Enfants mis en danger. Personnes en perte de lien social. De l aide d urgence à la lutte contre l exclusion, l essentiel de notre force de travail dépend de près de 700 bénévoles, qui s engagent dans de nombreuses actions de solidarité en faveur de la communauté. Ils agissent de leur plein gré, avec leurs qualités humaines, leur générosité et en cohérence avec les valeurs fondatrices de la Croix-Rouge. En portant spontanément secours, il y a plus de 150 ans, à tous les blessés de la Bataille de Solférino, Henry Dunant nous montrait que la volonté d un seul peut faire beaucoup. Nous savons aujourd hui que la volonté de plusieurs peut faire encore plus. En initiant par la suite la création de sociétés de secours capables d agir aussi bien en temps de guerre qu en temps de paix, il donnait naissance au Mouvement international de la Croix- Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi qu à plusieurs générations de volontaires engagés partout dans le monde. Des principes et des réalités toujours d actualité Tous ont renoncé à rester indifférents, en se mettant au service des plus démunis, sur les champs de batailles des Solférino d aujourd hui. 3

4 Histoire d une idée La Croix-Rouge vaudoise (CRV) est l une des 24 Associations Cantonales de la Croix-Rouge suisse. C'est une association au sens des articles 60 et ss du Code Civil suisse. Elle est reconnue comme «œuvre d'entraide et d'utilité publique». Auparavant, notre Canton comptait une dizaine de Sections Croix-Rouge, qui ont peu à peu réalisé qu en réunissant leurs forces et compétences sous une seule entité, elles allaient se doter d une efficacité plus importante. Elles se sont donc regroupées en une Association Cantonale et les Statuts de cette nouvelle société ont été signés le 5 mai 1997 à Yverdon-les-Bains. Le 1 er janvier 1998, elles se sont juridiquement dissoutes dans le but d'une plus grande harmonisation de leurs activités et pour se donner davantage de moyens de poursuivre le développement des prestations Croix-Rouge. Ces anciennes Sections, y compris celle de Lausanne, s'appellent désormais «Antennes régionales». La Croix-Rouge vaudoise se veut présente sur l ensemble du territoire vaudois et la majorité de ses prestations sont aujourd hui proposées sur l entier du Canton. Nous pouvons donc ainsi rester proches des problèmes actuels et améliorer notre présence au sein du réseau médico-social vaudois. «Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu ils peuvent changer le monde y parviennent!» Henry Dunant Aujourd hui, la Croix-Rouge suisse compte, outre ses 24 Associations Cantonales, 6 membres corporatifs, organisations indépendantes de dimension nationale : la Garde aérienne suisse de sauvetage (REGA), la Société suisse des troupes sanitaires, la Société suisse de sauvetage, l Alliance suisse des Samaritains, la Société suisse pour chiens de catastrophes et l Union suisse pour la Protection civile. Ses organes centraux comprennent une Assemblée des Délégués (organe suprême), un Conseil de la Croix-Rouge (organe de direction) et une Conférence Nationale des Associations Cantonales. 4

5 Quelques dates clés 1828 Naissance d Henry Dunant, à Genève 1859 Bataille de Solférino : elle oppose les Français aux Autrichiens, en Italie du Nord 1862 Publication du livre d Henry Dunant, «Souvenir de Solférino», qui secoue les consciences ère Conférence Internationale, qui regroupe 14 Gouvernements et adopte la Charte fondatrice 1864 Naissance des premières Sociétés Nationales de Secours, dont la Section genevoise, fondée en mars déjà Signature de la 1 ère Convention de Genève pour l amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne 1866 Création de la Société Nationale, à Berne 1919 Création de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge 1952 Création de la Garde Aérienne Suisse de Sauvetage (GASS), qui deviendra la REGA 1965 Proclamation des 7 Principes Fondamentaux à la base du Mouvement International de la Croix-Rouge 1997 Fusion des Sections Croix-Rouge du Canton de Vaud 1998 Dissolution des Sections vaudoises pour devenir des Centres régionaux 2009 Centralisation des activités de la Croix-Rouge vaudoise au Siège de Beau-Séjour, à Lausanne 5

6 Les 7 Principes Fondamentaux Proclamés par la XX ème Conférence Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en 1965, à Vienne, les 7 Principes Fondamentaux constituent la Charte du Mouvement Croix-Rouge. Ils fixent son orientation, son éthique, sa raison d être et sa nature particulière, tout en garantissant sa cohésion interne et son caractère véritablement unique et universel. 1 Mission HUMANITE : né du souci de porter secours sans discrimination aux blessés des champs de bataille, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, sous son aspect international, s efforce de prévenir et d alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes. Il tend à protéger la vie et la santé ainsi qu à faire respecter la personne humaine. Il favorise la compréhension mutuelle, l amitié, la coopération et une paix durable entre tous les peuples. 3 Principes de comportement IMPARTIALITE : il ne fait aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale et d appartenance politique. Il s applique également à secourir les individus à la mesure de leur souffrance et à subvenir par priorité aux détresses les plus urgentes. NEUTRALITE : afin de garder la confiance de tous, le Mouvement s abstient de prendre part aux hostilités et, en tout temps, aux controverses d ordre politique, racial, religieux et idéologique. INDEPENDANCE : le Mouvement est indépendant. Auxiliaires des pouvoirs publics dans leur activité humaine et soumises aux lois qui régissent leurs pays respectifs, les Sociétés Nationales doivent pourtant conserver une autonomie qui leur permette d agir toujours selon les Principes du Mouvement. 3 Principes d organisation VOLONTARIAT : il est un Mouvement de secours volontaire et désintéressé. UNITE : il ne peut y avoir qu une seule Société de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge dans un même pays. Elle doit être ouverte à tous et étendre son action humanitaire au territoire entier. UNIVERSALITE : le Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, au sein duquel toutes les sociétés ont des droits égaux et le devoir de s entraider, est universel. 6

7 La Croix-Rouge vaudoise en action Du fait de son statut spécifique d auxiliaire des pouvoirs publics, la Croix-Rouge vaudoise intervient sur les terrains accidentés de la santé, de la famille, du social et du bénévolat. Soucieuse d établir les conditions d une action humanitaire durable, elle privilégie les partenariats et la concertation avec les autres acteurs de l aide caritative. En collaboration avec Caritas et Pro Senectute, elle a notamment mis sur pied un programme complet de formation pour les bénévoles. Les missions de la Croix-Rouge vaudoise poursuivent 3 objectifs prioritaires : préserver la dignité, protéger la vie et promouvoir la santé. 3 domaines d intervention pour répondre à la diversité des situations personnelles dans le Canton. Santé & Aide aux Familles (SAF) L activité de ce Secteur regroupe les prestations suivantes : la Garde d Enfants Malades (GEM) est un Service destiné aux parents qui doivent aller travailler et qui ne savent pas à qui confier la garde de leur enfant malade; une Assistante Croix-Rouge, au bénéfice d une formation appropriée, se rend au domicile du bénéficiaire pour s occuper de l enfant. S ajoutent à ces 2 Services clés : le Baby-Sitting (BS) et le Baby-Rock, la Garderie «Les Koalas» Parents-Rescousse (PR) répond aux besoins d urgence des parents momentanément malades, hospitalisés ou indisponibles, qui ne savent pas à qui confier leur(s) enfant(s). et la prestation Trait d Union (TU), pour laquelle une collaboratrice de la Croix-Rouge vaudoise veille au bon déroulement du droit de visite entre l enfant et le parent non gardien (exclusivement sur mandat des Autorités judiciaires compétentes). 7

8 Social & Bénévolat (SOB) Ce Secteur offre et propose une large palette de prestations à la population, qui couvrent certains des besoins d un individu tout au long de sa vie, de l enfance au grand âge. Ses domaines d intervention sont : l intégration sociale et le maintien à domicile; l aide aux personnes en situation de précarité; l insertion sociale et professionnelle. Pour parvenir à assumer ses différentes missions, le SOB peut compter sur la collaboration de quelque 700 bénévoles, qui s engagent, aujourd hui comme hier, dans des activités concrètes, selon leurs disponibilités. Ses bénévoles sont des hommes ou des femmes de tous milieux et de tous âges et qui offrent, outre leurs compétences, un soutien, un regard, une parole. Ils agissent avant tout avec leurs qualités humaines, leur générosité et le désir d aider, en cohérence avec les 7 Principes Fondamentaux. Nous organisons une journée d introduction à l intention des nouveaux bénévoles. Des formations initiales et spécifiques sont offertes en fonction de l activité bénévole choisie, permettant ainsi une prise en charge adéquate de chaque situation. Dans le cadre de la formation continue, des cours sont proposés chaque année afin de permettre aux bénévoles de renforcer leurs connaissances. L intégration sociale et le maintien à domicile Le Service d aide et d accompagnement : afin de proposer des réponses personnalisées aux besoins actuels des personnes âgées ou handicapées vivant à domicile, nous offrons différentes prestations, telles l assistance aux courses et repas et l accompagnement aux loisirs, visant ainsi, en tant qu acteur clé du maintien à domicile, à préserver et à maintenir ce lien social si précieux par des actions de solidarités locales. La Relève pour proches aidants : nous offrons la présence d un bénévole pour permettre aux proches aidants* de prendre un peu de temps pour souffler et se ressourcer. Cette prestation se veut complémentaire aux offres de relève professionnelle existantes. * personne qui consacre de son temps au quotidien auprès d un proche atteint dans sa santé, son autonomie; elle assure, à titre non-professionnel et de façon régulière, une présence et un soutien pour l aider dans ses difficultés et assurer sa sécurité. Les Transports de personnes à mobilité réduite : nous transportons, en véhicule de tourisme*, des personnes éprouvant des difficultés à se déplacer, pour des rendez-vous à caractère médical ou thérapeutique, voire à des manifestations socioculturelles, si les disponibilités des chauffeurs le permettent, les transports publics ne constituant pas une réponse adéquate à la la problématique rencontrée par nos bénéficiaires. * nous possédons en outre un véhicule spécialement équipé pour le transport de personnes se déplaçant avec leur chaise roulante (zone Morges-Aubonne-La Côte) La Chaise rouge : en collaboration avec Pro Infirmis et avec le soutien du Service des Assurances Sociales et de l Hébergement du Canton de Vaud, nous organisons un bénévolat structuré pour permettre à des personnes handicapées de développer leur participation sociale, notamment sur le plan des loisirs et de la culture. 8

9 L aide aux personnes en situation de précarité Notre boutique «Au Fil Rouge», à Aigle, propose 1'000 et 1 vêtements de seconde main à de tous petits prix. Lesdits vêtements sont récoltés dans un container affecté à cet usage ou déposés dans le magasin par les habitants qui n en veulent plus, permettant aux plus défavorisés de pouvoir accéder à des biens de première nécessité à moindre coût. Le Fonds Mimosa : constitué par le produit de la vente réalisée en début de chaque année dans toute la Suisse romande. Grâce à la somme récoltée, nous octroyons des aides financières en faveur d enfants et d adolescents issus de milieux défavorisés et habitant le Canton. 2 x Noël : cette opération, menée en collaboration avec La Poste, la RSR/SRG Idée Suisse et la Croix-Rouge suisse sur l entier du territoire helvétique, permet de récolter près de 70'000 colis, soit l équivalent de 300 tonnes de denrées non périssables, de produits de toilette, d ustensiles ménagers et de jouets. Grâce à cette campagne, nous redistribuons dans le Canton 25 tonnes de matériel à des partenaires locaux, tels que, par exemple, les Centres Médico-Sociaux, les Centres Sociaux Régionaux ou encore les Cartons du Cœur. L insertion sociale et professionnelle Soucieuse d apporter sa contribution à la lutte contre le chômage et l exclusion, nous avons mis sur pied depuis plusieurs années un service d aide à l insertion ou à la réinsertion sociale et professionnelle en faveur de personnes exclues du monde du travail. Notre public cible est composé de personnes sans emploi au bénéfice de l assurance chômage, de l aide sociale ou de prestations de l assurance invalidité (AI). Formation (SF) Face à l évolution des besoins, la Croix-Rouge vaudoise n a cessé de développer son offre de formation dans les domaines médico-sociaux, de la petite enfance, de la promotion de la santé, de la santé et de la sécurité au travail ou encore de la prévention de la violence. La formation destinée aux adultes apporte un soutien aux personnes qui la suivent, en leur permettant d assumer les différentes situations qu elles doivent affronter et de participer au façonnement de leur environnement, aussi bien privé que professionnel. Au travers de nos principes pédagogiques, nous nous engageons à former et à accompagner des individus et à proposer des cours dont la finalité est d être l auxiliaire des pouvoirs publics en matière de santé. Le domaine médico-social Par nos cours d auxiliaires de santé CRS, nous formons un personnel capable de pratiquer les soins de base et l accompagnement de personnes en bonne santé, malades, âgées ou handicapées, soit en institution, soit à domicile. A l issue du cours, les participants obtiennent un certificat d auxiliaire de santé, valable dans toute la Suisse; ce certificat peut aussi s obtenir par le biais de la validation des acquis 9

10 pour les personnes ayant plusieurs années d expérience dans les soins. Une troisième voie est proposée aux personnes au bénéfice d une attestation antérieure à 2002, ceci par un complément de cours de 60 heures. En outre, le SDAM (Soutien à Domicile par l Aide au Ménage), sous mandat de l AVASAD, nous permet de former des auxiliaires de ménages. Le domaine de la promotion de la santé Concerne des cours destinés à la population, dans le but de prévenir la maladie et les accidents ainsi que leurs conséquences : pour les proches aidants de sensibilisation à la psychiatrie de l âge avancé de sensibilisation aux pratiques sociales en situation psychogériatriques SPI, Soigner sur le Plan Interculturel. Le domaine de la petite enfance Par nos cours de garde d enfants à domicile, nous formons un personnel capable de garder un enfant, qu il soit malade lors de l absence de ses parents ou dans une famille en difficulté, dont les parents sont momentanément souffrants, hospitalisés ou indisponibles. Les cours de baby-sitting permettent aux participants de savoir agir en situation et d acquérir les bons réflexes, tout en apprenant des connaissances qui leur seront utiles dans l exercice de leur fonction et aussi dans leur vie familiale future. Sous l appellation 1, 2, 3 Contact, nous proposons aux futurs et nouveaux parents de les aider à développer leurs compétences au moyen de plusieurs modèles. Le cours n 1 est intitulé «Bébé arrive». Quant aux cours de Premiers Gestes en cas d Accident, ils permettent de connaître les gestes qui sauvent, les premiers soins à administrer en cas d accident, brûlure, intoxication, piqure, à ventiler et à accomplir une réanimation pour sauver une vie. Le domaine de la santé et de la sécurité au travail Le PDSB, Principes de Déplacements Sécuritaires des Bénéficiaires, est une méthode de mobilisation créée et développée par l ASSTSAS (Association paritaire pour la Santé et Sécurité du Travail du Secteur Affaires Sociales), à Montréal (Canada), qui en détient les droits d auteurs. Ladite Association a autorisé notre Institution à animer les diverses formations énumérées ci-après, faisant d elle l unique dépositaire de la méthode en Suisse : de maître formateur de formateur mises à jour des formateurs d agents de suivi passerelle d agents de suivi-formateurs de base (20 heures) pour le personnel de l animation et les chauffeurs PTS, Principes de Travail Sécuritaires pour le personnel d intendance. Le domaine de la prévention de la violence Depuis 2007, dans le cadre d un partenariat conclu avec CFF RailFair, nous dispensons une formation aux compétences sociales et à la prévention de la violence. Les bénéficiaires de cette formation sont des demandeurs d emploi (en mesure de réinsertion SECO) et des civilistes ou encore des bénévoles. Cette formation est donnée par un expert en prévention de la violence, médiateur, superviseur et formateur. 10

11 La Croix-Rouge vaudoise en quelques chiffres 62 collaborateurs salariés (représentant 42,95 postes équivalent plein-temps (EPT)) 31 Assistantes Croix-Rouge (personnel auxiliaire) membres cotisants (au ) Un réseau de 697 bénévoles (dont 400 intervenants réguliers et 297 personnes engagées dans nos activités ponctuelles) 675 baby-sitters ayant suivi une formation appropriée au sein de notre Secteur Formation 247 enfants/adolescents ont bénéficié du Fonds Mimosa en km parcourus par 142 chauffeurs bénévoles en faveur de 941 bénéficiaires à mobilité réduite Provenance des revenus en 2013 Contributions Institutions 3.76 % Contributions publiques % Produits dons et recherche de fonds % Ventes marchandises 2.68 % Prestations de services % 11

12 12

13 13

14 14

15 Contact Claude Gross, Directeur Croix-Rouge vaudoise Association cantonale de la Croix-Rouge suisse Rue Beau-Séjour 9-13; Case postale 5683 CH 1002 Lausanne Internet : 15

Les 7 Principes fondamentaux

Les 7 Principes fondamentaux Les 7 Principes fondamentaux Les 7 Principes fondamentaux de la Croix-Rouge Humanité Impartialité Neutralité Indépendance Volontariat Unité Universalité La Croix-Rouge trouve son origine dans la solidarité

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE LE PROJET ASSOCIATIF DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE Ainsi, la Croix-Rouge est une aventure humaine. 1 Elle est née de l'expérience d'henry Dunant qui entreprit, le 24 juin 1859, sur le champ de bataille de

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA

STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA Remarque : Les termes désignant des personnes s appliquent indistinctement aux femmes et aux hommes. Art. 1 DENOMINATION ET SIEGE Sous la dénomination CARITAS JURA(ci-après

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME. Statuts 2010. I. Généralités

ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME. Statuts 2010. I. Généralités ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME Statuts 2010 Nom et raison sociale Art. 1 Caractère Art. 2 I. Généralités L Association suisse pour les droits de la femme (ci-après appelée Association)

Plus en détail

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles)

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles) France Bénévolat a mis au point deux documents type qui peuvent servir de base à la clarification des règles du jeu entre bénévoles et associations et permettre ainsi le développement de bonnes pratiques.

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION

STATUTS DE L ASSOCIATION STATUTS DE L ASSOCIATION Référence : 10.01 Validation : 02.07.2009 Version : 3 Fichiers : 10.01_statutsCVD Nous sommes solidaires. 2 STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS VAUD Art. 1 Dénomination Créée en 1942,

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Section ambulatoire Säule Praxis Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Il est souvent difficile pour les parents de savoir

Plus en détail

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles Epicerie Sociale et Solidaire de Reims Charte des Bénévoles La Ville de Reims et la Banque Alimentaire de la Marne se sont engagées conjointement pour la création d une Epicerie Sociale et Solidaire pour

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

Cadre de la Fédération internationale relatif à la résilience des communautés

Cadre de la Fédération internationale relatif à la résilience des communautés Cadre de la Fédération internationale relatif à la résilience des communautés 1 2 La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) est le plus

Plus en détail

Guide du stagiaire. Le stagiaire des écoles de Genève (ECAMB) ou Bois-Cerf-CESU, viendra avec sa tenue de travail de l école.

Guide du stagiaire. Le stagiaire des écoles de Genève (ECAMB) ou Bois-Cerf-CESU, viendra avec sa tenue de travail de l école. Guide du stagiaire Horaire : Horaire : 07h00 19h00 Le premier jour, le stagiaire se présentera 15 minutes avant le début du travail. Il sera attendu par l ambulancier référent devant les garages de S.T.A.R.

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES AMIS DU SAKTHI CHILDREN S HOME

STATUTS DE L ASSOCIATION DES AMIS DU SAKTHI CHILDREN S HOME STATUTS DE L ASSOCIATION DES AMIS DU SAKTHI CHILDREN S HOME Article premier : L Association des Amis du Sakthi Children s Home est régie par les articles 60 et suivants du Code civil suisse, autant que

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

Textes statutaires de la Fédération internationale des Sociétes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Textes statutaires de la Fédération internationale des Sociétes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Textes statutaires de la Fédération internationale des Sociétes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Statuts Règlement intérieur Règlement financier Règlement du personnel Règlement de l assistance

Plus en détail

LE CICR SA MISSION ET SON ACTION

LE CICR SA MISSION ET SON ACTION DOCTRINE LE CICR SA MISSION ET SON ACTION RÉFÉRENCE Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01 F + 41 22 733 20 57 E-mail: shop.gva@icrc.org www.cicr.org

Plus en détail

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Statuts de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Avril 2010 1 I. DÉNOMINATION, SIÈGE, BUT Article 1 er : Dénomination Il est constitué, sous la dénomination «Chambre de commerce,

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme.

Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme. STATUTS DE LA CROIX-ROUGE VALAIS Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme. Constitution Art.1 Sous le nom «Croix-Rouge Valais»,

Plus en détail

Sous le nom OSEO-Vaud est constituée une association au sens des art. 60ss du Code civil suisse (CCS).

Sous le nom OSEO-Vaud est constituée une association au sens des art. 60ss du Code civil suisse (CCS). PRÉAMBULE L Oeuvre suisse d entraide ouvrière est née en 1936 de la volonté de l Union syndicale suisse et du Parti socialiste d organiser une aide directe aux plus défavorisés de notre société, tant en

Plus en détail

L EXTRA-SITTING Baby-sitting pour enfant handicapé Service proposé par l ASBL «Soleil Espoir»

L EXTRA-SITTING Baby-sitting pour enfant handicapé Service proposé par l ASBL «Soleil Espoir» asbl Soleil-Espoir Rue Outrewe, 21 4671 Housse www.soleil-espoir.be L EXTRA-SITTING Baby-sitting pour enfant handicapé Service proposé par l ASBL «Soleil Espoir» Ce document présente le service d extra-sitting

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Déclaration concernant la promotion parmi les jeunes des idéaux de paix, de respect mutuel et de compréhension entre les peuples (Droit des enfants et des jeunes)

Plus en détail

Statuts de l association Politique Intégrale Suisse (PI Suisse)

Statuts de l association Politique Intégrale Suisse (PI Suisse) Statuts de l association Politique Intégrale Suisse (PI Suisse) approuvés à l'assemblée générale du 17.05.2014 «Politique Intégrale, en tant qu organisme évolutif, modèle une culture politique future pour

Plus en détail

association suisse du mimosa du bonheur

association suisse du mimosa du bonheur association suisse du mimosa du bonheur STATUTS Chapitre Premier Dispositions générales Article 1 Nom et siège L Association Suisse du Mimosa du Bonheur est une association au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

Rapport : Sur mandat de Promotion Santé Suisse Avenue de la Gare 52, 1003 Lausanne

Rapport : Sur mandat de Promotion Santé Suisse Avenue de la Gare 52, 1003 Lausanne Croix-Rouge suisse Département santé et intégration Service santé Werkstr. 18 3086 Wabern Rapport : Examen et ajustement des politiques cantonales dans le cadre du programme «Poids corporel sain» sous

Plus en détail

étudiants et jeunes en formation

étudiants et jeunes en formation TARIFS 2015 INCHANGÉS tarifs 2015 étudiants et jeunes en formation Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir étudiants et jeunes en formation tarifs 2015 1 le ralliement le sens du devoir pour

Plus en détail

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin.

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Statuts La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Nom et siège 1. La Fédération romande des consommateurs (FRC) est une association à but non lucratif au sens des articles

Plus en détail

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE 1 Unis-Cité vous propose de concevoir, organiser et animer des Journées d Action Solidaire pour vos salariés Fédérez vos salariés

Plus en détail

Statuts centraux. de la Société Suisse des Troupes Sanitaires. Version: V01.11. Groupe de travail AVO / CC. Edition du: 05 avril 2014

Statuts centraux. de la Société Suisse des Troupes Sanitaires. Version: V01.11. Groupe de travail AVO / CC. Edition du: 05 avril 2014 SMSV SSTS Statuts centraux de la Société Suisse des Troupes Sanitaires Version: V0. Auteurs: Edition du: 05 avril 0 Groupe de travail AVO / CC Remplace édition du: 8 septembre 00 Service de distribution:

Plus en détail

Service de Formation à la Vie Autonome

Service de Formation à la Vie Autonome Service de Formation à la Vie Autonome Une formation qui s adresse à des jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle, qui souhaitent apprendre à vivre de manière plus autonome au quotidien Pro infirmis

Plus en détail

Politique Institutionnelle. Politique de protection de l enfance. Direction Générale Fédérale 2007 PI 01

Politique Institutionnelle. Politique de protection de l enfance. Direction Générale Fédérale 2007 PI 01 Politique Institutionnelle Politique de protection de l enfance Direction Générale Fédérale 2007 PI 01 Politique Institutionnelle Politique de protection de l enfance 2 1. PRINCIPES : PRÉVENTION DES ABUS

Plus en détail

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Groupe sida Genève 9, rue du Grand-Pré CH-1202 Genève info@groupesida.ch

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION 9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION De par ses missions d écoute, d orientation, d accueil et de prise en charge notamment

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail

LES TARIFS. Valable dès 2012. www.avasad.ch

LES TARIFS. Valable dès 2012. www.avasad.ch LES TARIFS Valable dès 2012 www.avasad.ch E QU IL FAUT AVOIR COMMENT SONT FINANCÉES LES PRESTATIONS? Certaines prestations d Aide et soins à domicile sont remboursées par les assurances-maladie et/ou financées

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 4 décembre 2009 Français Original: anglais E/C.12/CHE/Q/2-3 Comité des droits économiques, sociaux et culturels Groupe de travail de présession

Plus en détail

CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ

CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ MINISTERE DE L ACTION SOCIALE BURKINA FASO ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE Unité progrès Justice ------------------------------ ----------------------- CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ Préambule Nous, personnes

Plus en détail

Droits et obligations des entreprises et organisations suisses vis-à-vis de leurs voyageurs et expatriés

Droits et obligations des entreprises et organisations suisses vis-à-vis de leurs voyageurs et expatriés POLICY PAPER Pouvez-vous être poursuivi en justice en Suisse? Droits et obligations des entreprises et organisations suisses vis-à-vis de leurs voyageurs et expatriés Michel Chavanne av. Étude r & associés

Plus en détail

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le..

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le.. Fiche d inscription Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (PSC1) DELEGATION LOCALE DE SURESNES Madame Mademoiselle Monsieur NOM d usage : NOM de naissance : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

STATUTS EUROPA DONNA SUISSE (EDS) Coalition européenne contre le cancer du sein

STATUTS EUROPA DONNA SUISSE (EDS) Coalition européenne contre le cancer du sein STATUTS EUROPA DONNA SUISSE (EDS) Coalition européenne contre le cancer du sein Préambule Le cancer du sein est le type de cancer le plus fréquent chez les femmes en Europe. Il est donc nécessaire de renforcer

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

Information à l intention du personnel de l Etat de Fribourg

Information à l intention du personnel de l Etat de Fribourg Direction des finances Finanzdirektion Service du personnel et d'organisation Amt für Personal und Organisation CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Information à l intention du personnel de l Etat de

Plus en détail

2015-2016 FORMATION CONTINUE DES BÉNÉVOLES. Programme cours & ateliers

2015-2016 FORMATION CONTINUE DES BÉNÉVOLES. Programme cours & ateliers 2015-2016 FORMATION CONTINUE DES BÉNÉVOLES Programme cours & ateliers Rue César-Roux 8 1005 Lausanne Tél. : 021 317 59 80 Fax : 021 317 59 99 www.caritas-vaud.ch formation@caritas-vaud.ch Rue Beau-Séjour

Plus en détail

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Avant-propos Vous en conviendrez, rares sont les personnes qui se penchent volontiers sur l

Plus en détail

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI»

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» «AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» Mutuelle régie par les dispositions du Livre III du Code de la mutualité et immatriculée au registre national des mutuelles

Plus en détail

SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES. Livret d Accueil - 1 -

SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES. Livret d Accueil - 1 - SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES Livret d Accueil - 1 - Sommaire Contrat de soins p 3 Contrat de séjour d occupation de l appartement Règlement intérieur d occupation de l appartement p 6 Fiche sociale

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Tableau récapitulatif Stages Insertion pour jeunes dès 15 ans

Tableau récapitulatif Stages Insertion pour jeunes dès 15 ans Tableau récapitulatif Stages Insertion pour jeunes dès 15 ans 1/5 Prestataire de 1 Stage «Préparation à une» Phase d essai en entreprise en lien direct avec le projet professionnelet acclimatation à avant

Plus en détail

Maison genevoise des Médiations STATUTS

Maison genevoise des Médiations STATUTS STATUTS CHAPITRE 1 - NOM, BUTS ET ACTIVITES Article 1 - Nom et siège Il est constitué, sous la dénomination «Maison genevoise des Médiations» (ci-après dénommée : MgeM), une association organisée corporativement,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT : Le présent certificat d assurance est

Plus en détail

STATUTS de l'association des chargés* de communication des communes de Suisse romande «A3C Romandie»

STATUTS de l'association des chargés* de communication des communes de Suisse romande «A3C Romandie» STATUTS de l'association des chargés* de communication des communes de Suisse romande «A3C Romandie» DENOMINATION, BUTS ET SIEGE DE L'ASSOCIATION Article 1 Dénomination L'Association des chargé-e-s de

Plus en détail

MODE D EMPLOI VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE

MODE D EMPLOI VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 1967, reconnue d utilité publique depuis 1981. MODE D EMPLOI VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE 1 SOMMAIRE LA GUILDE...3 QU EST-CE QUE LE VOLONTARIAT

Plus en détail

INSOS Suisse Statuts 26 juin 2014

INSOS Suisse Statuts 26 juin 2014 INSOS Suisse Statuts 26 juin 204 I. Nom, forme juridique, siège et but Article. Nom, forme juridique INSOS SUISSE est une association d utilité publique au sens des articles 60 ss. CC. Elle est politiquement

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine 2 Trois piliers pour votre prévoyance En Suisse, le système de prévoyance repose sur le principe des «3 piliers». Le but de ce système est de vous

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF)

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Ordonnance du 6 septembre 2010 Entrée en vigueur : 01.01.2011 relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

STATUTS. www.solidar.ch

STATUTS. www.solidar.ch STATUTS www.solidar.ch I. Nom, siège et but Article 1 Solidar Suisse / Œuvre suisse d entraide ouvrière OSEO Solidar Suisse / Schweizerisches Arbeiterhilfswerk SAH ci-après Solidar Suisse, est une association

Plus en détail

Section romande de la société Suisse-Chine

Section romande de la société Suisse-Chine Section romande de la société Suisse-Chine Statuts de l'association (modifiés par l assemblée générale extraordinaire du 12 janvier 2010) Introduction Dans le cadre du développement constant des relations

Plus en détail

Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme :

Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme : Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme : Sensibilisation à l autisme Adaptation de l environnement à l individu - TEACCH Développement des compétences de l individu - ABA Gestion

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

Position de Pro Mente Sana sur l application cantonale du nouveau droit de la protection de l adulte

Position de Pro Mente Sana sur l application cantonale du nouveau droit de la protection de l adulte Position de Pro Mente Sana sur l application cantonale du nouveau droit de la protection de l adulte A l in intention du Canton de Genève, août 2011 Article 429 CC : placement par le médecin A Genève,

Plus en détail

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire.

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire. Loi sur la santé et la sécurité du travail soyez plus sécuritaires soyez plus productifs INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Information à l intention de l employeur, du maître d œuvre et du travailleur

Plus en détail

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres 5132 EXPIRE FIN 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 vec le Livret d Épargne pour les Autres

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Nouveaux statuts de l Association faîtière suisse pour l animation enfance et jeunesse en milieu ouvert DOJ / AFAJ

Nouveaux statuts de l Association faîtière suisse pour l animation enfance et jeunesse en milieu ouvert DOJ / AFAJ Nouveaux statuts de l Association faîtière suisse pour l animation enfance et jeunesse en milieu ouvert DOJ / AFAJ Selon décision l assemblée des membres le 4 juin 2012 1. Dispositions générales 1.1. Sous

Plus en détail

Statuts de l Association «Humanium» au 24 février 2009

Statuts de l Association «Humanium» au 24 février 2009 Statuts de l Association «Humanium» au 24 février 2009 Sommaire : Art. 1 : Personnalité Art. 2 : Siège et durée Art. 3 : Buts Art. 4 : Etendue géographique et fonctionnement Art. 5 : Les Membres Art. 6

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger (LPSP) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 54, al. 1, 95, al. 1, et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

ASSOCIATION ROMANDE DES FOURRIERS SUISSES

ASSOCIATION ROMANDE DES FOURRIERS SUISSES ASSOCIATION ROMANDE DES FOURRIERS SUISSES STATUTS DE L ARFS applicables à partir du 15 avril 2012 avec l accord du Comité central de l ASF I. NOM ET SIÈGE DE L ASSOCIATION Article premier 1. L Association

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8827 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 27 septembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit de fonctionnement au titre de subvention cantonale

Plus en détail

Nous pouvons faire beaucoup ensemble

Nous pouvons faire beaucoup ensemble Santé Prévoyance Protéger Prévenir Aider Soigner Solidariser Nous pouvons faire beaucoup ensemble Protéger Pour préserver ce bien inestimable qu est la santé En complément de la Sécurité sociale, la Mutuelle

Plus en détail

Intervention SUVA 28.11.2014. Formation Handicap et enjeux sociaux 28 novembre 2014

Intervention SUVA 28.11.2014. Formation Handicap et enjeux sociaux 28 novembre 2014 Formation Handicap et enjeux sociaux 28 novembre 2014 FONDATION EMERA 2 NOTRE IDENTITE Emera Institution créée en 1939, reconnue d utilité publique, ne poursuivant aucun but lucratif Partenaire des pouvoirs

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail