Réunions cantonales de Malemort, Uzerche, Seilhac, Juillac et Lubersac Pages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunions cantonales de Malemort, Uzerche, Seilhac, Juillac et Lubersac Pages 5-6 - 7-8 - 9"

Transcription

1 Le mensuel du Conseil général de la Corrèze - N 75 - Janvier Conseil général des jeunes : 4 commissions en place Page 18 économie, territoires... les décisions du Département Page 10 Réunions cantonales de Malemort, Uzerche, Seilhac, Juillac et Lubersac Pages Sport : plus de 500 petits rugbymen à la fête Page 21

2 EN IMAGES Conseil Général de la Corrèze 9, rue René et Emile Fage - BP Tulle cedex Tél. : Courriel : Numéro ISSN : Tirage : exemplaires Impression : Imaye Graphic - Distribution : La Poste Les lycéens et leur avenir L Espace des Trois Provinces, à Brive, a été le théâtre d une rencontre utile, début décembre, pour les lycéens corréziens. Au cours d une journée entièrement consacrée à leur orientation, ils ont pu réfléchir à leur avenir en discutant avec des représentants de différents secteurs professionnels et des étudiants issus des formations supérieures régionales. Ce «forum des étudiants» a réuni près de jeunes qui avaient 154 stands à leur disposition. Ils courent, ils courent les collégiens Le cross départemental UNSS s est déroulé à la plaine des jeux de Tujac. C est la première fois que le cross avait lieu à Brive. Toutes les catégories, des benjamins aux juniors, ont mouillé le tee-shirt, sur des distances allant de à mètres. Au total, ce sont collégiens et lycéens qui ont participé à l épreuve. Le palmarès n a pas fait de jaloux : deux vainqueurs sont du secteur de Tulle, trois du secteur de Brive et trois d Ussel. Miss Limousin fait belle figure Lors de l élection de Miss France, la représentante régionale a fait mieux que bien figurer. Justine Posé, élue Miss Limousin en 2009, a en effet terminé au neuvième rang du prestigieux concours, qui se déroulait à Nice : le jury l a classée septième sur trente-sept candidates et le public l a placée au onzième rang. Etudiante à la faculté de médecine de Limoges, Justine Posé, 18 ans, est corrézienne puisqu elle est originaire de Chameyrat. Directeur de la publication : François Hollande Rédacteur en chef : Jacques Spindler Conception graphique : Bernard Roussely, CG19 Coordination / PAO : Bernard Dubois, CG19 Rédaction : Thierry Mazaud, avec les Services du CG 19 Photos : Régine Dumond-CG19, Frédérique Avril, Thierry Mazaud, Jacques Spindler, Fotolia. SOMMAIRE N 75 - janvier ACTUALITÉ A Fleurissement : pour embellir la vie A Agenda 21 : vider les poubelles durablement 5 réunions cantonales A Malemort : la vie après le contournement Nord A Uzerche : préserver l offre locale de santé A Seilhac : un coup de jeune pour les bourgs du canton AJuillac : un canton accueillant et qui le prouve A Lubersac : développement et incertitudes 10 Les décisions du département 11 DOSSIER A Plan anti-crise : mission accomplie 18 CGJ A Deux ans pour changer (un peu) la vie. 20 EXPRESSION 21 SPORTS A Le Père Noël avait des crampons 22 AGENDA NUMEROS UTILES Accueil Conseil Général Numéro vert personnes âgées Corrèze Téléassistance Maison Départementale du Handicap Centre de réservation des transports Renseignements sur le RSA O plate-forme technique Le jardin et l exposition temporaire du Conseil général sont ouverts au public du lundi au vendredi de 8 h à 18 h. Prochain numéro : Février 2010 Pour préserver l environnement, ce magazine est imprimé sur papier recyclé. Le label Imprim vert garantit le recyclage des déchets afin de réduire l impact sur l environnement. Vous constatez des problèmes dans la distribution ou vous ne recevez pas Corrèze Magazine? Appelez le ou signalez votre situation par courriel : Une version sonore gratuite est disponible pour les non voyants. Contactez-nous au

3 EDITORIAL Le choix de l avenir François Hollande Président du Conseil général Député de la Corrèze Vingt-cinq Départements se trouvent dans une situation financière périlleuse. Pour deux raisons : d une part, la crise a entraîné une réduction des recettes fiscales et une augmentation des dépenses sociales ; d autre part, l Etat diminue les contributions qu il verse aux collectivités pour financer les compétences qu il leur a transférées. A ces deux raisons s en ajoute, pour la Corrèze, une troisième : le fardeau du passé, c est-à-dire le surendettement. Le Conseil général de la Corrèze, comme la cigale de la fable, a trop dépensé et donc trop emprunté, si bien que nous sommes le Département le plus endetté de France. Afin de préserver l avenir, la plupart des Conseils généraux de France sont confrontés à des choix difficiles. En Corrèze, j ai néanmoins décidé d épargner à nos concitoyens, autant qu il est possible, les conséquences des politiques du gouvernement et de nos prédécesseurs. D abord, comme en 2009, nous n augmenterons pas les impôts en Ensuite, nous n effectuerons pas des coupes claires dans les subventions aux associations et aux communes. Enfin, nous continuerons à soutenir les familles. Dès lors, comme déjà l an dernier, nous allons faire des économies. Nous voulons être sérieux et responsables. Il nous faut supprimer ou diminuer les dépenses qui ne sont pas indispensables. Nous serons également plus sélectifs dans nos investissements pour ramener leur volume à un niveau comparable à celui des autres Départements de France (environ 50 millions d euros, à comparer avec 52,7 millions dans le Lot et 54,6 millions en Haute-Loire). Nous ne baissons donc pas les bras. Je suis déterminé à maintenir les actions et les engagements qui permettront à la Corrèze de prendre de l avance et d être plus attractive : les ordinateurs portables pour tous les collégiens, l école numérique pour tous, l allocation pour la garde des enfants, la domotique pour le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées en toute sécurité, le haut débit pour tous les foyers, les incitations au développement durable et les subventions aux énergies renouvelables. Nous ferons en sorte que l année 2010 soit une bonne année pour la Corrèze et les Corréziens. C est aussi le vœu que je forme pour chacune et chacun de vous. 3

4 actualité Fleurissement Pour embellir la vie Une trentaine de communes ont participé cette année au concours. Le jury du concours départemental des villes et villages fleuris a rendu son verdict et honoré ses lauréats au Conseil général. Améliorer le cadre de vie et encourager le développement des espaces verts. Telle est la vocation du concours des villes et villages fleuris. Présidé par Jean-Claude Peyramard, le jury a visité la trentaine de communes inscrites durant la période estivale. Il s est appuyé sur plusieurs critères pour les départager : qualité et variété du fleurissement, Communes de moins de habitants 1. Saint-Ybard 2. Beyssenac Communes de à habitants 1. Laguenne 2. Beaulieu/Dordogne 3. Perpezac-le-Noir Communes de plus de habitants 1. Bort-les-Orgues 2. Uzerche 3. Argentat 4. Objat 5. Ussac Communes de plus de habitants 1. Malemort aménagement et entretien des espaces verts, propreté de la voirie et des espaces publics, gestion de l eau et des déchets, qualité des équipements urbains, valorisation du patrimoine... Le concours distingue également les particuliers au travers de plusieurs catégories. Jean-Marc Chirier, de Gros-Chastang, a gagné le premier prix de la catégorie maisons avec jardin. Michel Toulzac à Brive (murs, balcons et terrasses) et Hélène Schwarz à Mansac (activités commerciales) l ont eux aussi emporté. Décor floral en bordure de voie publique 1. Laguenne 2. Perpezac-le-Noir 3. Vigeois Immeubles publics 1. Saint-Sylvain (agence postale) 2. Perpezac-le-Noir (salle polyvalente) 3. Argentat (mairie) Diplômes d honneur pour leur participation Arnac-Pompadour, Beyssac, Corrèze, Cublac, Eygurande, Gimel-les-Cascades, Lapleau, Liginiac, Neuvic, Saillac, Sainte-Fortunade, Saint-Hilaire- Peyroux, Saint-Pantaléon-de-Larche, Saint- Salvadour, Saint-Sornin-Lavolps, Saint-Sylvain, Soudaine-Lavinadière, Treignac, Vigeois, Varetz. Agenda 21 Vider les poubelles durablement Dans le cadre de l agenda 21 départemental, le Conseil général lance un plan de réduction des déchets à la source en partenariat avec l ADEME. Pour mener à bien la réalisation de ce plan, le Conseil général et l ADEME ont signé un accord de partenariat. L Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie s est engagée à verser euros tous les ans à condition que le Conseil général atteigne ses objectifs. Cette somme a permis le recrutement d une chargée de mission prévention des déchets : Marie-Neige Artero. Les objectifs fixés pour 2015 consistent d une part à couvrir à 80% la population corrézienne par des programmes locaux de prévention, d autre part à diminuer de 15% les ordures ménagères résiduelles (déchets jetés dans les poubelles noires). Ce plan aura trois volets : - Détourner : rappel des filières de tri existant dans le département (verre, emballages, papier ) mais également découverte de nouvelles filières (compostage ) ; - Éviter et réduire : promouvoir la réutilisation (éco-consommation, promotion des ressourceries, éco-conception, ) pour réduire les déchets à la source ; - Communiquer : diffuser régulièrement les informations concernant la prévention à l ensemble des Corréziens. En bref Corrèze. L Union cycliste internationale (UCI) a confié à l association Les Monédières Handicap l organisation de la première manche de la Coupe du monde de cyclisme handispsort. L épreuve se déroulera du 21 au 23 mai 2010 à Corrèze. Brive. Les championnats du monde universitaires de rugby à 7 (masculins et féminins) se dérouleront à Brive en juillet La ville de Brive sera également le théâtre d autres mondiaux, ceux des 24 heures de course à pied, les 13 et 14 mai

5 Ma l e m o r t réunions cantonales La vie après le contournement nord Robert Pénalva a rappelé que le canton de Malemort était le plus peuplé du département. Réunis à Venarsal, les maires du canton de Malemort ont fait le tour de leurs projets et réalisations, avec en toile de fond les premières retombées du contournement nord de Brive. Le canton de Malemort a été marqué en 2009 par l ouverture à la circulation du contournement nord de Brive. Si Robert Pénalva a précisé qu il n était pas «encore possible d en quantifier les retombées», le directeur général des services du Conseil général, Dominique Ceaux, a tout de même livré quelques chiffres sur sa fréquentation : «Sur la portion à deux voies, on comptabilise véhicules par jour, sur la portion à trois voies et sur la 2 fois 2 voies. Ces chiffres sont globalement conformes aux prévisions». La RD1089 entre Tulle et Brive connaît dans le même temps une hausse de son trafic ( véhicules par jour), tout comme la RD44 à Malemort. «Au-delà, vers Brive, le trafic est en baisse», a ajouté Dominique Ceaux. Le plus peuplé Dans son mot d accueil, Robert Pénalva Réalisations en 2009 Dans le cadre du plan anti-crise, 1,56 million d euros ont été investis dans des travaux routiers, principalement à Ussac dans le secteur des hôtels et sur la RD170 qui dessert la zone d activités de la Gare jusqu à l échangeur du Vergis et audelà en direction de Donzenac, ainsi que sur la RD14 (Dampniat) et la RD141 (Venarsal). Le Conseil général a également soutenu la restauration d une fontaine et d un four à pain à Venarsal ( ), la création d une salle communale à La Chapelleaux-Brocs ( ), des travaux à l école de Puymaret à Malemort ( ), l aménagement d un terrain de sports à Ussac ( ), des travaux en traverse de Varetz ( ) et l aménagement d espaces publics à Dampniat (8 750 ). a présenté son canton en soulignant qu avec habitants, c était le plus peuplé du département «mais aussi le plus dynamique». Et de citer les «362 artisans et un total d environ 630 entreprises dans le canton, dont la moitié à Malemort ; les personnes en activité, dont dans le secteur public...». Pour les projets du canton, le conseiller général a évoqué l installation d une structure pour personnes âgées. «Cela fait plusieurs années que je la réclame», a-t-il dit. A ce propos, François Hollande a signalé qu il existait un projet privé dans ce canton. Le maire de Malemort, Jean-Jacques Pouyadoux a évoqué le projet d implantation sur la zone commerciale du Moulin d une grande surface de bricolage Leroy-Merlin. «Cette implantation pourrait apporter 200 emplois à la commune», a-t-il dit. De son côté, le maire d Ussac, Gilbert Rouhaud, a signalé qu il avait en projet de construire une nouvelle école pour faire face à la hausse du nombre d élèves. Face à l augmentation de la population, les maires du canton ont de nombreux projets. 5

6 réunions cantonales Uz e r c h e Préserver l offre locale de santé Les maires sont mobilisés pour conserver des médecins dans le canton. Réalisations en 2009 Le plan anti-crise a permis de réaliser d importants travaux sur la RD902 à Saint-Ybard ( ) mais aussi sur la RD3 à Eyburie ( ) et à Uzerche ( ). L aire de covoiturage de Salon-la- Tour a également bénéficié du plan ( ). Parmi les autres aides accordées par le Conseil général : l aménagement d un parking dans le bourg d Espartignac (8 777 ), la rénovation d une salle de la mairie d Eyburie (5 597 ), l aménagement d espaces publics à Masseret ( ), la mise aux normes de la boulangerie communale de Salonla-Tour et de gros travaux de mise en sécurité et d isolation au groupe scolaire des Buges à Uzerche ( ). Comme beaucoup d autres cantons, celui d Uzerche doit faire face à la menace de raréfaction des médecins en zone rurale. Une étude est en cours en vue de créer une maison médicale à Uzerche. Le sujet avait déjà été abordé lors de la précédente réunion cantonale. Entre temps, il est resté d actualité... Le maire de Saint-Ybard, Jean-Jacques Dumas, a souligné à quel point c était un «vrai problème» : «Beaucoup de médecins ne prennent pas de garde. Le problème des services publics, ce n est rien à côté des soucis dans le domaine de la santé». Sophie Dessus, conseillère générale du canton, a apporté des nouvelles rassurantes sur le sujet. «Le projet d une maison médicale avance. Elle pourrait être installée dans l actuelle salle polyvalente d Uzerche. Nous travaillons en lien avec tous les professionnels de santé concernés. Ils sont favorables au projet. L objectif, c est aussi d adapter le système de garde au monde rural». Inciter à l installation Plus globalement, François Hollande a avancé une solution à plus long terme pour inciter les jeunes médecins à s installer en milieu rural : «Nous réflechissons à un système de financement des études des médecins, dont la contrepartie serait leur installation en Corrèze. La faculté de Limoges est prête à accepter». Projets touristiques structurants En dehors de ce problème particulier, le président du Conseil général a réaffirmé son soutien à la valorisation des atouts du canton et «aux projets touristiques structurants». «La zone de la Vézère est une priorité», a-t-il souligné en pointant la candidature d Uzerche pour devenir une station sport nature. A l issue d une visite du site du futur complexe culturel, le directeur de Smurfit a symboliquement remis les clés de l ex-papeterie à Sophie Dessus. 6

7 Se i l h a c Les élus ont tenu leur réunion dans la salle de la mairie de Saint- Jal où le maire, Jean-Jacques Lauga, a présenté les grandes lignes du plan d aménagement du bourg (PAB). réunions cantonales Un coup de jeune pour les bourgs du canton Face au «vieillissement du bourg, aux voies de circulation mal définies et aux risques pour les piétons», le maire de Saint-Jal lance un PAB. «Le but n est pas de transformer le bourg, mais de remettre en valeur toutes ses richesses, garder le cachet du centre-bourg sans le réinventer», a expliqué Jean-Jacques Lauga au président du Conseil général et au préfet de la Corrèze. Saint-Jal n est pas la seule commune à envisager un «lifting». Noël Martinie, conseiller général du canton, a cité «Pierrefitte, Chanteix et Beaumont» dans le même cas, et «Saint-Clément, Chamboulive et Seilhac qui souhaitent de simples aménagements dans leur bourg». Prolongation du plan anti-crise Faisant le tour de l actualité du canton et au-delà, François Hollande a souligné que «la crise suscitait encore bien des inquiétudes. L hémorragie d emplois est lente, Les maires du canton ont été encouragés à mettre leurs structures en réseau. continue et douloureuse». «Nous devrons prolonger le plan anti-crise sous des modalités différentes», a -t-il ajouté. Le président du Conseil général a assuré le maire de Seilhac du soutien départemental pour la micro-crèche tout en précisant qu il fallait «réfléchir à des mises en réseau». Marc Géraudie a rassuré François Hollande sur ce plan Un chéque de euros a été remis à une famille du canton pour la garde d enfant. en précisant que «la micro-crèche aura une vocation cantonale. J ai d ailleurs reçu un très bon accueil de mes collègues maires». Quatre embauches sont prévues pour faire fonctionner la future structure dont le coût s élève à Les demandes des familles dépassent d ores et déjà toutes les espérances. Réalisations en 2009 De gros travaux ont été réalisés sur la RD34 entre Chamboulive et Saint-Jal, ainsi que sur la RD7 à Saint-Clément. Ces deux chantiers ont bénéficié du plan anti-crise pour Des travaux de voirie communale ont également été subventionnés à Beaumont (8 286 ), à Saint-Jal ( ) et à Chanteix ( ). Le Conseil général a par ailleurs soutenu des travaux d éclairage public à Chamboulive (3 371 ) et à Lagraulière ( ) ainsi que la construction d un garage communal à Saint-Salvadour ( ). 7

8 réunions cantonales Juillac Un canton accueillant et qui le prouve Les maires sont heureux : leurs communes gagnent toutes de la population. En hausse démographique constante, le canton de Juillac est dans une dynamique positive qui incite les communes à investir pour accueillir la nouvelle population. En présentant son canton en début de réunion, le conseiller général, Jean- Claude Yardin, a donné un aperçu du chemin parcouru depuis 1992, date de la fermeture du collège : «Nous avons une nouvelle classe à l école de Juillac. C est l une des conséquences d une augmentation de la population très intéressante dans nos communes. A Saint- Cyr-la-Roche, il a été enregistré une hausse de 24 % entre les deux derniers recensements». Des clients en plus pour Voutezac «C est vrai que vos communes ont considérablement changé en l espace de 20 ans», a confirmé François Hollande. Le président du Conseil général a rappelé que le Département avait investi dans le canton «plus de euros dans le cadre du plan anti-crise pour des travaux de voirie supplémentaires». Dans un tout autre domaine, le maire de Voutezac a évoqué les problèmes financiers de l association qui gère la station sport nature dans sa commune. «Nous avons récemment rencontré le président du Conseil régional, a-t-il indiqué. Il nous a dit qu il était impossible de nous donner une aide financière ponctuelle. En revanche, il nous a promis qu il nous enverrait de la clientèle limougeaude en 2010, pour un équivalent de euros de prestations». De son côté, le Conseil général devrait avancer la date du versement de son aide à l association. Travaux à l école A l issue de la réunion, les élus ont visité l école de Vignols, qui a fait l objet de travaux de rénovation dans deux salles de classe. Ils ont ensuite assisté à la remise d un chèque de euros à une famille du canton dans le cadre du dispositif d aide à la garde d enfant. Réalisations en 2009 D importants travaux ont été réalisés sur la RD31-31E entre Vignols et Saint-Solve dans le cadre du plan anti-crise ( euros). Ailleurs, le Département a apporté son aide à la mise aux normes de 4 salles de classe de l école de Juillac ( euros), au réaménagement des salles primaire et maternelle de l école de Vignols, à l aménagement de la place publique de Chabrignac. Au total, le Conseil général a accordé de subventions pour des travaux s élevant à François Hollande et Jean-Claude Yardin ont remis un chèque de euros à une famille du canton. 8

9 Lu b e r s a c Développement et incertitudes Les élus du canton de Lubersac ont visité l entreprise Valade avant de passer en revue les projets et les réalisations de leurs communes. réunions cantonales Contexte de crise ou pas, les élus du canton de Lubersac ont visité, dans le sillage du conseiller général Jean-Pierre Decaie et de François Hollande, une entreprise qui est passée entre les gouttes de la récession. Reprise depuis cinq ans par de nouveaux actionnaires majoritaires, la société Valade, spécialisée dans la confiture, a su diversifier sa gamme de produits en développant notamment toute une série de desserts aux fruits. Le chiffre d affaires est passé de 38 à 62 millions d euros en cinq ans. Le Club Med et les Haras en attente Ces bonnes nouvelles n empêchent pas Jean-Pierre Decaie de s inquiéter pour l abattoir de Lubersac. «Même si le tonnage s est actuellement stabilisé autour de tonnes, l abattoir connaît des soucis d exploitation», a reconnu le maire de Lubersac. Il a rappelé le projet de construction d un nouvel abattoir en commun avec Saint-Yrieix-la Perche. L abattoir de Lubersac, le club Med et le Haras à Pompadour sont au coeur des préoccupations des maires du canton. A Pompadour, les inquiétudes du maire, Jean-Michel Reillier, partagées par le président du Conseil général, portent sur le devenir des Haras nationaux et du Club Med. Pour ce dernier dossier, François Hollande a précisé que «des études sont en cours, nous devrons regarder quels investissements sont nécessaires et trouver des formules de financement souhaitables». Pour les Haras de Pompadour, Jean-Michel Reillier a souligné que «l Etat voulait faire des économies» mais le maire de la cité du cheval a trouvé de quoi être positif avec le SIRE (système d informations relatif aux équidés) qui est géré à Pompadour : «Ce service d état civil pour les chevaux est une chance pour nous». Réalisations en 2009 Le plan anti-crise a permis de réaliser 1 km de travaux sur la RD 901 à Lubersac ( euros). Le Conseil général a également soutenu la restructuration du stade de Lubersac ( euros), la rénovation de l office de tourisme et de la mairie de Ségur-le-Château ( euros), la création de l agence postale communale de Saint- Julien-le-Vendômois (3 836 euros) et la rénovation de l école maternelle de Benayes ( euros). La visite des ateliers de la société Valade s est terminée par une dégustation de nouveaux produits de l entreprise. Au total, euros de subventions ont été accordés pour des travaux s élevant à euros. 9

10 les décisions du département Commerce et artisanat : une trentaine de subventions Le Conseil général a attribué pour d aides pour la reprise, la création et le développement d entreprises commerciales ou artisanales. Ces subventions concernent la reprise de neuf activités : un contrôle technique auto à Pompadour, une activité de coiffure à domicile à Saint-Rémy, un salon de coiffure à Brive, une épicerie-crémerie-restauration rapide et une menuiserie à Egletons, une activité de fabrication et de vente de peinture et une crêperie-saladerie à Tulle, un restaurant-bar avec chambres d hôtes à Saint-Robert et un salon de coiffure à Beynat. Ces aides portent aussi sur 17 créations : un commerce de pizzas et plats à emporter à Lubersac, une activité d entretien et aménagement de parcs et jardins à Meilhards, une activité de plâtrier à Chartrier-Ferrière, un commerce de vente et réparation de matériel informatique à Argentat, une activité de plombier-chauffagiste à Eyrein, une boucherie à Saint-Chamant, une menuiserie-ébénisterie à Margerides, une activité secondaire de multiservices du bâtiment et une activité de couverture, zinguerie et ramonage à Lagarde-Enval, une activité de plâtrier-peintre et carreleur à Marcillac-la-Croisille, une activité de plâtrier-peintre à Saint-Sornin-Lavolps, une activité de fleuriste à Bugeat, une activité de tapissier-sellier à Brive, une activité de services à domicile à Malemort, une activité de taxi à Lanteuil et Beynat, une activité de réparation et vente de voitures à Lagraulière, une entreprise de terrassement à Saint-Bazile-de-La-Roche. Enfin, trois subventions ont été attribuées pour le développement de trois entreprises : le garage Ravel à Lubersac, l entreprise de réparation et vente de matériel agricole et de motoculture de Robert Bossoutrot à Saint-Germain-les-Vergnes et l entreprise de taxi de Daniel Don à Saint-Bonnet-Elvert. Pépinière d entreprises Une subvention de a été accordée par le Conseil général à la SEMABL (Société d économie mixte d aménagement du bas Limousin) pour la réalisation d une pépinière d entreprises sur la ZAC du Mazaud à Brive (coût total : 1,4 million d euros). Cette opération fait partie du contrat d agglomération. Deux pylônes de plus Le Conseil général va construire deux nouveaux pylônes pour assurer la couverture en téléphonie mobile des communes de Bonnefond et Camps-Saint- Mathurin. Coût pour le Département : (avec en plus de l Europe et de l Etat). Entreprises / Lamellux innove et exporte Le Conseil général apporte des aides pour l implantation ou l agrandissement de quatre entreprises à Malemort, Saint-Sornin-Lavolps, Lubersac et Chamberet. La société Lamellux, qui emploie 14 salariés à Brive, a décidé d acheter un bâtiment de m² à Malemort pour y installer une partie de son activité. Le Conseil général lui a accordé une aide de Cette entreprise est spécialisée dans la fabrication de produits haut de gamme sur mesure en bois pour la décoration intérieure : portes, boiseries, meubles, marches d escaliers En cinq ans, son chiffre d affaires a été multiplié par deux et la moitié est réalisé Lamellux fabrique des produits de décoration en bois. à l exportation. Lamellux a par ailleurs repris une activité d ébénesterie à Tulle avec son personnel. L entreprise a un nouveau projet d innovation portant sur un produit en bois qui laisse filtrer la lumière et permettrait de créer des panneaux avec des effets de lumière. Le Conseil général a accordé une aide de à la commune de Chamberet pour l aménagement d une plate-forme destinée à l extension (100 m²) de la société Synimed, déjà implantée sur la zone artisanale de la Malatie. Cette entreprise, qui emploie cinq personnes, réalise du conseil et du développement dans le secteur de la fabrication et la distribution de dispositifs médicaux. Une subvention de a été accordée à la Communauté de communes du pays de Pompadour pour l aménagement, sur un terrain de m² à Saint-Sornin-Lavolps, d une plate-forme destinée à l implantation de la société Voyages Limousin Périgord. La société, qui fait partie du groupe Chèze, souhaite développer deux activités : le transport de voyageurs et la mécanique pour poids lourds. Sur la centaine de salariés du groupe, 33 se trouveront sur le site de Saint-Sornin-Lavolps. Le Conseil général a attribué une aide de à la Communauté de communes de Lubersac-Auvézère pour l aménagement d une plate-forme sur la zone d activités de Touvent à Lubersac. Ce terrain de m² accueillera le garage de mécanique auto Ravel, à l étroit dans des locaux du bourg. L entreprise prévoit d embaucher deux salariés. Petite enfance / Création de deux micro-crèches Le Conseil général a décidé d apporter des aides pour la création de deux nouvelles microcrèches, l une à Saint-Germain-les-Vergnes ( ) et l autre à Seilhac (9.200 ). L étude menée par le Département avec la CAF et la MSA avait montré qu il existait un besoin dans le secteur de Favars, Saint-Germain-les-Vergnes, Saint-Hilaire-Peyroux et Saint-Mexant, ainsi que dans le canton de Seilhac. Comme à Sornac où a été créée la première micro-crèche corrézienne, ces établissements pourront accueillir chacun un maximum de neuf enfants à la fois et ils doivent se conformer à des normes strictes d encadrement. A Saint-Germain-les-Vergnes, la microcrèche sera installée dans le centre-bourg, dans un local communal jouxtant La Poste. Elle sera gérée par l association Les P tits Loups. Le coût total de l opération s élève à A Seilhac, la micro-crèche sera installée dans un appartement privé du bourg et sa Chaque micro-crèche peut accueillir jusqu à 9 enfants à la fois. gestion sera municipale. Le coût total de l opération se monte à

11 Allassac Uzerche Malemort Bugeat En huit mois, les élus, les services du Conseil général et les entreprises du département ont mené à bien un programme exceptionnel pour améliorer la vie des Corréziens. Mis au point en un temps record, ce plan a permis de réaliser des travaux supplémentaires sur les routes départementales, dans les centres d entretien routier, dans les collèges, dans plusieurs maisons de retraite, d apporter des aides pour l implantation ou l agrandissement d entreprises, pour le lancement de grandes opérations d urbanisme dans plusieurs villes Ce plan anti-crise a aussi atteint son but principal : il a permis de préserver plus de 200 emplois directs dans les entreprises du bâtiment et des travaux publics. 11

12 DOSSIER Interview Noël Martinie, vice-président en charge des infrastructures, des transports et des bâtiments départementaux Les engagements ont été tenus L opération exceptionnelle du plan anti-crise a été complexe et délicate à mettre en œuvre parce que la décision de l Etat, qui permettait au Conseil général d obtenir dans l année 8 millions d euros au titre du remboursement de la TVA, a été prise tardivement (en mars 2009). Ce qui nous a obligés à monter le dossier dans un délai très court. En outre, les chantiers devaient être engagés très rapidement, en particulier pour les routes, afin de bénéficier de la période la plus favorable (de mai à octobre). Nous avons réussi à mener à bien ce travail considérable grâce à une bonne collaboration des conseillers généraux et des maires ; grâce aussi aux compétences et à la réactivité des services du Conseil général, en particulier ceux des routes, des bâtiments et des finances. Il convenait de choisir avec soin les opérations à retenir dans le plan car les chantiers devaient être répartis sur l ensemble du département et entre toutes les entreprises corréziennes du BTP puisque tel était l objectif : leur donner à toutes du travail pour préserver autant que possible les emplois. La mise en œuvre du plan anti-crise a fait l objet d un suivi régulier, ponctué par des réunions mensuelles avec les services concernés pour faire le point des chantiers terminés, engagés ou encore à venir et procéder à des adaptations ou à des compléments en fonction des aléas et des besoins. Les entreprises du bâtiment et des travaux publics ont particulièrement bien réagi. Elles se sont adaptées afin de réaliser en temps voulu les travaux qui leur étaient confiés. On peut dire aujourd hui que le plan anti-crise du Conseil général a été mené à bien dans de bonnes conditions. Les 25 millions d euros d opérations supplémentaires ont été réalisés. Personne n a été oublié. Les engagements ont été tenus. Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la mise en œuvre de ce programme pour leur professionnalisme, les services du Conseil général et les entreprises, ce qui a permis que le plan anti-crise soit une belle réussite. Pierre TALAMONA Président de la Fédération du bâtiment «La crise a eu des effets sur le secteur du bâtiment. En Corrèze, en 2009, les effectifs des entreprises sont passés de à salariés. Les gens sont très prudents, ils attendent avant d investir ; l embauche des apprentis a ralenti ; la construction de logements neufs est en forte baisse... J étais très favorable au plan anti-crise. il a pourtant eu une incidence limitée sur notre secteur. Le chantier des façades du collège Clemenceau à Tulle a par exemple été 3 ou 4 fois plus important que prévu au départ. Je regrette que le dispositif de l Etat ait imposé de réaliser les travaux en 2009 ; s ils avaient été étalés aussi sur 2010, il y aurait eu davantage d opérations dans le bâtiment : elles sont plus longues à réaliser que celles des routes. La reprise ne se fait pas encore vraiment sentir. Quand on fait le tour des projets, il n y en a pas tant que ça. L année 2010 sera sûrement difficile. Cela bouge un peu plus sur les économies d énergie : les gens demandent des devis». Témoignages Jean-Louis DARTOUT Président du syndicat professionnel de l industrie routière de la Corrèze «Le secteur des travaux publics en Corrèze représente environ personnes réparties au sein d une cinquantaine d entreprises. Comme partout ailleurs, les entreprises ont été touchées par la crise. Il y a eu des licenciements et quelques dépôts de bilan. Cependant, le plan anticrise a permis de donner du travail à plus de 120 personnes en créant pour 10 millions de travaux directs ou indirects. Du coup, l année a été meilleure que ce que nous pouvions prévoir début Les entreprises importantes ont pu avoir recours à la sous-traitance et les petites sociétés ont aussi bénéficié des effets du plan. Tout comme les carrières, les marchands de matériaux... Enfin, le plan anti-crise a permis de mettre à niveau les routes du département. Du coup, les usagers en profitent également. 141 Chiffres clés Le nombre d entreprises de toutes tailles, corréziennes pour la plupart, qui ont bénéficié de marchés du plan anti-crise : 52 pour les travaux routiers et 89 dans le bâtiment. Le nombre d entreprises ayant obtenu des subventions du plan pour s implanter ou s agrandir. Le nombre de collèges ayant fait l objet de travaux supplémentaires. Le nombre de chantiers routiers financés par le plan : 24 dans l arrondissement d Ussel, 31 dans celui de Brive et 33 dans celui de Tulle. Le nombre de résidents qui bénéficieront d une limitation de la hausse du prix de journée grâce aux financements du plan anticrise versés par anticipation à sept EHPAD en travaux. 12

13 DOSSIER Des chantiers partout Le plan anti-crise a permis de réaliser en quelques mois, pour 16,5 millions d euros, 88 chantiers routiers de plus que ce qui avait été programmé en début d année (pour 29 millions). Quelques exemples des plus grosses opérations dans chacun des trois arrondissements : pour Ussel, la RD36 à Saint-Setiers, la RD1089 à Saint-Angel, la RD45 à Saint-Exupéry et la RD982 d Ussel à Mestes, ainsi qu à Neuvic ; pour Brive, la RD39 à Ayen, Brignac et Mansac, la RD31 de Vignols à Saint-Solve, la RD19E à Nespouls pour l accès à l aéroport et le carrefour de la Croix de l Aiguillon à Ussac ; pour Tulle, la RD902 à Saint-Ybard, la RD34 entre Chamboulive et Saint-Jal, la RD10 à Saint-Pardoux-la-Croisille et Espagnac et la RD1089 à Tulle. Le plan a aussi financé 2,45 millions de travaux dans les bâtiments départementaux, notamment les collèges (en plus des 5 millions du budget initial), des subventions pour l aménagement de plates-formes ou la construction de bâtiments pour les entreprises, des dotations pour la modernisation de sept maisons de retraite, des subventions pour six opérations exceptionnelles d urbanisme, ainsi que pour le village de vacances de Meyrignac-l Eglise. Travau aux routiers Opérations exceptio onnelles d'urbanisme Travaux dans le es EHPAD (maisons de retraite) 13

14 DOSSIER Aye n Des routes à nouveau en bon état Le plan anti-crise du Conseil général a permis de réaliser pour de travaux routiers dans le canton d Ayen. La RD39, dont la chaussée était très dégradée dans plusieurs secteurs, a été refaite entre Le Soulet et Ayen et entre Perpezac-le-Blanc, Brignac-la-Plaine et La Rivière-de-Mansac, un axe qui traverse tout le canton et le relie à l autoroute A89 (cette route raccorde aussi Juillac, Pompadour et Lubersac à l A89). Au collège d Objat, grâce au plan, les façades de l internat ont été rénovées et un parking a été aménagé pour les enseignants. Il faut souligner que le programme initial de travaux routiers dans le canton ( ) visait déjà à remettre à niveau la voirie départementale sur un territoire où la population augmente et où de nombreux habitants vont travailler à Brive ou sur les zones d activités de la périphérie. Ainsi, la RD17 entre Saint-Aulaire et Le Ne u v i c Soulet est désormais en très bon état ; cet axe qui traverse le bas canton est très fréquenté, du fait notamment de la présence de Perlim à Saint-Aulaire. La RD3 (Saint-Aulaire, Mallevialle, La Potence), dont la chaussée était déformée et donc dangereuse, a été reprofilée en attendant un nouveau revêtement en La RD147, qui dessert Yssandon à partir du pont du Chambon, a été rénovée sur sa plus grande partie (l opération sera achevée en 2010). Ces travaux étaient demandés par le maire et la population depuis de nombreuses années. Les RD71 et RD17 vers Segonzac, qui étaient très dégradées, ont également été remises en état. Un gros effort de rattrapage Chaussées et trottoirs tout neufs dans le bourg. Les différents travaux de voirie financés par le Conseil général sur la commune de Neuvic ont considérablement amélioré la qualité du réseau routier. Une grande partie de la RD982, du pont de Pellachal au pont de Saint-Projet, a été réhabilitée, ce qui va permettre de faciliter la liaison Ussel-Mauriac et l ouverture sur le Cantal. La réfection des parements du pont de Pellachal redonne à l entrée de Neuvic un aspect accueillant digne de son caractère touristique. L aménagement de l entrée du bourg avec la création de trottoirs, l agencement des abords et la réfection de la chaussée améliore la circulation piétonne et automobile et donne une allure soignée au quartier de la route d Ussel. Quant à la RD991 en direction de Lamazière-Basse, près de 3 km de chaussée ont été entièrement rénovés et l aménagement de trottoirs à la sortie du bourg permet également de donner à tous les usagers et riverains de ce secteur un nouvel agrément dans leurs déplacements. Presque deux millions En 2009, le Conseil général a consacré au total près de 2 millions d euros aux travaux routiers dans le canton de Neuvic, dont dans le cadre du plan anti-crise. Un retard important dans les aménagements et l entretien a ainsi été comblé. Les opérations réalisées ont répondu à Tous ces chantiers ont permis un rattrapage nécessaire, qui doit être poursuivi en 2010 et 2011 sur certains tronçons afin que des axes en bon état de bout en bout puissent être empruntés par la population dans ce bassin de vie dynamique. Gérard Bonnet Conseiller général d Ayen La réfection de la route entre Ayen et La Rivière de Mansac était attendue depuis longtemps. trois objectifs : renforcer l attractivité des communes par des modernisations dans les bourgs (Neuvic et Sérandon), favoriser l essor économique en améliorant la desserte du canton, entretenir le patrimoine routier départemental pour offrir aux usagers de bonnes conditions de déplacement. Le plan anti-crise a concerné non seulement la RD982 et la RD991, mais aussi la RD42 au lieu-dit Marège à Liginiac. Dans le programme initial, ont aussi été traitées : à Neuvic, la RD47 ; à Sérandon, la RD20 dans la traversée du bourg ; à Liginiac, la RD42E et la RD20 ; à Sainte- Marie-Lapanouze et Roche-Le-Peyroux, la RD20 ; à Saint-Etienne-La-Geneste, la RD168E. Le collège de Neuvic aussi a bénéficié du plan anti-crise avec les travaux d isolation des locaux administratifs et la mise en conformité de l accès pour les handicapés. Henri Roy Conseiller général de Neuvic 14

15 DOSSIER Ussel Ecoles et routes : des travaux très attendus Martine Leclerc Vice -présidente du Conseil général Maire d Ussel La Ville d Ussel aussi a bénéficié du plan anti-crise du Conseil général. Je me félicite que le président François Hollande ait accepté d apporter des financements pour des travaux supplémentaires, en particulier pour des opérations qui étaient attendues depuis longtemps. Que ce soit dans le domaine routier (la route de Neuvic de la limite de l agglomération jusqu aux Trois-Chênes ; la totalité de l avenue Turgot, ce qui est important pour l image d Ussel puisque c est l entrée de la ville) ou pour la rénovation des bâtiments scolaires (toiture et sanitaires de l école Jean-Jaurès, sanitaires de l école de la gare), il nous fallait les réaliser en Il faut savoir que les sanitaires des écoles primaires de la ville dataient de leur construction et qu ils n étaient plus du tout adaptés aux exigences de notre époque. Les parents réclamaient depuis très longtemps qu ils soient rénovés, mais leur demande n avait jamais été satisfaite. De même, la toiture de l école Jean- Jaurès souffrait de vétusté au point que des infiltrations d eau à l intérieur du bâtiment étaient constatées régulièrement. Il y avait urgence à réaliser ces travaux pour éviter que l état du bâtiment ne se dégrade davantage, ce qui aurait nécessité un chantier de plus grande ampleur et coûté beaucoup plus cher à la commune et au Conseil général, qui nous apporte des subventions pour ces opérations. Les travaux sur la voirie (RD1089 à Saint-Angel, RD45 à Saint-Exupéry) sont également très appréciables pour la sécurité et le confort des usagers. L entretien régulier du réseau routier est une nécessité en haute Corrèze car il s y dégrade davantage qu ailleurs. Soutien à l économie Dans le cadre du plan anticrise, le Conseil général a aussi financé pour de travaux supplémentaires au collège Voltaire. Et il a versé en avance pour la construction de la nouvelle maison de retraite, après avoir déjà apporté 2,1 millions à cette opération dans l année Ce n est pas tout : le plan anti-crise a également permis d apporter des aides pour les activités économi- ques. C est le cas de la modernisation de l abattoir d Ussel ( de subvention du Conseil général), de l aménagement de la zone d activités du Bois Saint-Michel par la Communauté de communes ( ) et de l implantation de la société Desassis dans l ancienne usine Merceron ( ). Avenue Turgot à Ussel Ey g u r a n d e Un gros complément Grâce au plan anti-crise, une enveloppe supplémentaire de a été répartie dans le canton d Eygurande pour améliorer la qualité du réseau routier. Ont ainsi été traitées la RD22E (du bourg d Eygurande à la RD1089) et la RD49 sur les communes d Aix et de Saint-Pardoux-le-Neuf. Deux opérations financées seront réalisées en 2010 : d une part la réfection de la RD184 entre la RD1089 et le Centre hospitalier de La Cellette et d autre part l entretien du viaduc du Chavanon. 15

16 DOSSIER EHPAD : limiter la hausse du prix de journée Le Conseil général a dépensé l an dernier 14,98 millions d euros pour les travaux de modernisation ou de reconstruction des établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Le programme initial s élevait à 9,13 millions. Il concernait huit maisons de retraite : Allassac, Beaulieu (achèvement), Beynat, Bugeat (achèvement), Sornac (achèvement), Tulle (achèvement), Ussel et Uzerche. Le plan anti-crise a permis d apporter un supplément total de 5,85 millions qui ont été répartis entre sept établissements : Allassac ( ), Argentat (1,02 million), Beynat ( ), Le Lonzac ( ), Ussel ( ), Uzerche ( ) et Vigeois (1,62 million). Ces dotations auraient de toute façon été versées, mais seulement en 2010 ou 2011 si le calendrier habituel avait été respecté. Leur attribution anticipée a pu accélérer le déroulement de certains travaux. Mais les principaux bénéficiaires du plan anti-crise seront les résidents eux-mêmes. En payant dès maintenant à la place des EHPAD, qui verseront donc leur propre participation financière plus tard, le Conseil général a réduit les charges financières des établissements : ils emprunteront plus tard et commenceront donc à rembourser seulement dans un ou deux ans. Or les charges financières entraînent une augmentation du prix de journée payé par les personnes âgées et leurs familles. Pour les sept établissements concernés, le plan anti-crise permettra de limiter sensiblement cette hausse du prix de journée. EHPAD d Allassac EHPAD de Vigeois Opérations dans les villes Pour faciliter et accélérer la mise en œuvre de projets exceptionnels ou urgents, le Conseil général a attribué 1,85 million d euros sur les fonds du plan anti-crise : Aménagement du pôle intermodal de transports de Tulle ( sur un coût de 3,17 millions) Aménagement des rues du centre ancien d Uzerche ( sur un coût de ) Aménagement du pôle intermodal de transports d Uzerche ( sur un coût de ) Rénovation du quartier de La Plantade à Bort-les-Orgues ( sur un coût de ) Construction du centre aquarécréatif d Egletons ( sur un coût de 7,3 millions) Aménagement du centre-ville d Argentat ( sur un coût de 1,36 million) Implantation d un village de vacances à Meyrignac-l Eglise ( sur un coût de 2,4 millions). Piscine d Egletons 16

17 DOSSIER Un million en plus pour les collèges Le plan anti-crise a bénéficié à 21 collèges du département. Le supplément de travaux et d équipements a atteint au total un million d euros. Le collège Clemenceau de Tulle est l établissement qui a reçu l enveloppe la plus importante : Outre le remplacement de la couverture du pôle technologique et de la toiture de l auvent, cette somme a été consacrée principalement au ravalement des façades de la plupart des bâtiments. Il faut reconnaître que ces imposantes façades grises faisaient un peu tache dans le paysage tulliste. Elles sont désormais d un blanc éclatant. L équipe éducative du collège et les élèves eux-mêmes ont exprimé leur plaisir de se retrouver dans un environnement à ce point embelli. Parmi les autres opérations financées par le plan anti-crise figurent les premiers travaux de construction du gymnase du collège Cabanis à Brive ; le réaménagement de la laverie du collège Jean-Lurçat de Brive ; le remplacement de la couverture et des menuiseries extérieures du gymnase du collège d Argentat ; le remplacement de la couverture d un atelier à Bort ; l isolation des combles à Meymac ; le remplacement des menuiseries à Meyssac. Collège Clemenceau à Tulle Travaux et équipements supplémentaires ont aussi concerné les collèges d Allassac, de Beaulieu, de Beynat, de Corrèze, d Egletons, de Lubersac, de Neuvic, d Objat, de Seilhac, d Ussel, d Uzerche, de Jean- Moulin et Rollinat à Brive et de Victor- Hugo à Tulle. Un patrimoine à entretenir Le Département a aussi profité du plan anti-crise pour procéder à des travaux de rénovation dans le patrimoine immobilier utilisé par ses propres services ; des travaux qui, d ordinaire, sont souvent remis à plus tard. Il y a consacré 1,37 million d euros. Des travaux ont ainsi été réalisés dans les centres d entretien routier d Argentat (remplacement de la couverture), Tulle, Seilhac, Egletons (remplacement de la couverture), Meymac et Vigeois, ainsi qu au centre technique départemental de Tulle, ce qui permettra au personnel de travailler dans de meilleures conditions. En outre, des travaux ont également été accomplis, pour un total de près de , à la Bibliothèque départementale de prêt (isolation des façades de la partie ancienne), dans la grange à matériel du Domaine de Sédières, au Centre sportif de Bugeat et aux Archives départementales. Enfin, des opérations de rénovation ont aussi concerné la mini-géode de l aire de services de Vitrac sur l A89 (remise en état des équipements vidéo), la Maison du tourisme à Tulle (réfection de la couverture) et le site touristique de Ruffaud à Saint-Priest-de-Gimel (réfection de la couverture de quatre chalets). Soutien pour 21 entreprises Grâce à l enveloppe supplémentaire affectée aux aides pour l implantation, l extension ou la modernisation des activités économiques, le plan anti-crise du Conseil général a permis de subventionner 21 opérations (pour 1,8 million d euros) : rachat et aménagement de sites ou locaux vacants, construction de nouveaux bâtiments, aménagement de plates-formes. Ces investissements vont permettre, dans un délai de deux à trois ans, la création de plusieurs centaines d emplois. Quelques exemples d opérations aidées : la construction de deux bâtiments pour la société Mallarini à Meymac, d une nouvelle unité de production pour Silab à Saint-Viance, et de bâtiments pour la société Krill à Brive. Silab à Saint Viance 17

18 D Jeuns MAG Conseil général des jeunes Deux ans pour changer (un peu) la vie Légende Les Conseillers généraux jeunes ont fait connaissance avec l Hôtel du Département. Elève au collège Bossuet à Brive, Claire de Rességuier a été élue présidente du Conseil général des jeunes. Il y a ceux qui ont une idée précise de leur personne : «Je suis calme, motivée et sympathique» ; les porte-parole : «Je défendrai les différentes idées que vous proposerez» ; les vindicatifs : «Je ne suis pas du genre à laisser tomber» ; à différencier des surs de leur force : «Vous ne serez pas déçus par moi». Il y aussi les idéalistes : «Je peux améliorer la vie dans le département». Et il y a même les fatalistes : «Même si vous ne votez pas pour moi, je vous souhaite quand même une bonne journée»... Trois tours de scrutin Pour leur premier grand rendez-vous officiel avec l exercice démocratique, les conseillers généraux juniors ont procédé à l élection de leur président (e). Douze candidats ont postulé et ont donc dévoilé leur personnalité et leurs motivations en lisant leur profession de foi. Trois tours de scrutin, serrés, ont été nécessaires pour les départager au bénéfice de Claire de Rességuier, élève en classe de quatrième au collège Bossuet de Brive. Les 60 conseillers généraux juniors l ont élue pour prendre la tête de la mandature Communauté Cette première séance s est déroulée sous la bienveillance de plusieurs élus adultes. Martine Leclerc a encadré les débats, épaulée par Robert Pénalva, Noël Martinie et Pierre Diederichs. «Ce moment solennel est l aboutissement d un choix que vous avez fait il y a quelques semaines», a dit Martine Leclerc aux jeunes élus. «Sachez que nous serons toujours à votre écoute pour vous aider. Et nous sommes impatients de voir comment vous allez travailler» a-t-elle ajouté. Claire de Rességuier, pour son premier discours en tant que présidente, a donné quelques pistes à sa collègue adulte : «Nous serons imaginatifs et originaux, a-t-elle déclaré. Je souhaite pour ma part être un relais entre le monde des adultes et celui des jeunes». Pour ce qui est des relations entre les jeunes conseillers généraux, Claire de Rességuier a précisé qu elles se feront principalement«via la communauté virtuelle» autrement dit par Internet... A nouvelle génération politique, nouveaux moyens de communication... Claire de Rességuier est la nouvelle présidente du Conseil général des jeunes. 18

19 D JEUNS MAG Ils sont déjà au travail A peine le temps de se remettre des émotions de l élection de leur présidente et les 60 conseillers généraux jeunes ont assisté à leur première réunion de commission, au cours de laquelle ils ont choisi à leur tour leur président. Commission sport Présidente : Karima Arrar Membres : Céline Porte ; Adrien Pers ; Pierre-Alexandre Villars ; Benoit Jouve ; Julie Chambaud ; Jean-Joseph Salesse ; Antoine Boucharenc ; Thibault Darde ; Romain Chappaz ; Léo Gourraud ; Louis Neuville ; Ines Ibn-Tattou ; Paul Deshors ; Maximilien Palka. Commission environnement numérique Présidente : Savannah Zemeyong Membres : Baptiste Simonot ; Baptiste Namur ; Clément Simonet ; Benjamin Jacon ; Elodie Becot ; Bastien Maillé ; Eric Penalva ; Amandine Rougerie ; Damien Dely ; Mathieu Gorce ; Kevin Larche ; Samuel Di Gianni ; Simon Catalifaud ; Hadrien Lacaze. Commission culture et loisirs Président : Quentin Chocat. Membres : Anna Quedeville ; Sarah Loquet ; Julie Simons ; Pauline Barrier ; Emeline Martin - Chaumeil ; Laura Ceron ; Lili Scibor ; Nicolas Coste ; Isaline Pacaud ; Hugo Soulier ; Louis Chèze ; Arthur Pluchon ; Léo Luçon ; Baptiste Brodin. Commission développement durable Président : Florian Stechenko. Membres : Léa Hible ; Amélie Rouhaud ; Monique Rodrigues ; Claire De Resseguier ; Haïra Bacar ; Alice Schramm ; Elisa Chabassier ; Marceau Leymarie ; Emmeline Monédières ; Charlotte Cuny ; Virginie Coudert ; Dimitri Cassan ; Margot Mouton ; Mélanie Labauze. 19

20 EXPRESSION Groupe «Corrèze à gauche» majorité départementale Groupe «Corrèze demain» Gérard Bonnet Vice-président du Conseil général, chargé des finances Blancs comme neige? A entendre et à lire les porte-parole de l ancienne majorité, elle ne serait pour rien dans les difficultés financières que rencontre notre Département. La crise est oubliée ; le désengagement de l Etat est nié ; la suppression de la taxe professionnelle est passée sous silence ; la réforme territoriale est ignorée et surtout la responsabilité des choix passés est transférée sur la nouvelle équipe, avec pour seul argument de prétendre que nous aurions augmenté la dette de 50 % en trois ans et baissé les investissements d autant! L ancienne majorité serait donc blanche comme neige! Je souhaite ici rétablir la vérité : la crise a déjà coûté au Département 17 millions d euros (par la baisse des droits de mutations immobilières notamment) ; le déficit de compensation de l Etat pour les compétences qu il nous a transférées a atteint 19 millions pour la seule année L annuité de la dette représente aujourd hui 28 millions d euros (soit le double des départements comparables), au lieu de 10 millions il y a cinq ans : le remboursement des intérêts a été multiplié par 5 et celui du capital par 2! Oui, nous sommes le Département le plus endetté de France, mais cette dette n est pas la nôtre! Nous sommes arrivés il y a 22 mois, en mars 2008, et le budget était voté par nos prédécesseurs avec une dette prévue en fin d année de 300 millions d euros. Nous l avons réduite de 10 millions et, en 2009, nous avons fait le plan anti-crise pour soutenir l économie et récupérer 8 millions de remboursement de la TVA. Fin 2010, notre part dans la dette totale du Conseil général sera de 50 millions d euros sur un total de 350 millions, soit moins de 15 %! Autrement dit, 300 millions pour eux, 50 millions pour nous : voilà les vrais chiffres! Par contre, nous avons maintenu un haut niveau d investissement avec 100 millions en 2009 et encore 58 millions cette année. Faire plus, comme le demande paradoxalement la droite UMP, ce serait obligatoirement s endetter au-delà du supportable et augmenter les impôts des familles corréziennes, puisqu avec la suppression de la taxe professionnelle, nous ne pourrons plus déterminer librement la contribution des entreprises. Ceux qui proposent ces choix doivent les assumer devant les Corréziens plutôt que de chercher à s exonérer de leurs propres responsabilités! Pierre Chevalier Conseiller général d Eygurande Hausse de la dette : + 50 % en 3 ans! Il était une fois un comte de Noël qui se transforma en cauchemar. Mars 2008, la majorité du Conseil g--énéral bascule. Certains crient victoire, d autres sont plus circonspects. Et, ils ont bien raison. Les chiffres parlent d eux-mêmes. Pendant les premiers temps, tout est rose, l ancienne majorité a laissé le Département au bord de la faillite avec 258 M de dettes, soit par habitant. Les marges de manœuvres n existent plus, le Département est le plus endetté de France Que n avions-nous pas entendu? Avec ces Orientations Budgétaires, nous savions que nous n étions pas au bout de nos surprises, mais à ce point : investissements en chute libre de 115,7 M à 58 M soit une baisse de 50 %, mais en même temps, une hausse de la dette de 50 %, passant de par habitant à en 2009 et en Plus de 100 M supplémentaires de dette et sans investir pour l avenir. Tout cela est-il bien sérieux? En ce début d année 2010, les élus du groupe «Corrèze Demain» vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2010, des vœux de solidarité, de bonheur et de santé pour vous-même, vos proches et tous ceux qui vous sont chers. Bonne et heureuse année

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

DOSSIER. variant selon les revenus. Fin mars, l assemblée départementale a aussi approuvé la mise en œuvre d un mécanisme de micro-crédit,

DOSSIER. variant selon les revenus. Fin mars, l assemblée départementale a aussi approuvé la mise en œuvre d un mécanisme de micro-crédit, Le Conseil général a adopté, à l unanimité, un dispositif d aide aux familles pour compenser la charge des frais de garde des jeunes enfants. Une allocation allant jusqu à 1.000 sera versée au 3 e anniversaire

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Répartition des bénéficiaires de la CMUc en Limousin. Situation à fin 2004 2005 2006 2007

Répartition des bénéficiaires de la CMUc en Limousin. Situation à fin 2004 2005 2006 2007 Répartition des bénéficiaires de la CMUc en Limousin 2004 2005 2006 2007 Décembre 2008 SOMMAIRE Objectif... 1 Répartition des bénéficiaires de la CMUc (couverture maladie universelle complémentaire)...

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 Pour 2012, 4 axes majeurs Pour soutenir la consommation des ménages, Ne pas augmenter les impôts locaux. Pour soutenir I activité économique, Investir

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté de communes vendredi 8 juillet 2011 19h15 Locaux administratifs Neuilly en Thelle cantons de Mouy, Neuilly-en-Thelle et Noailles 7 avenue de l'europe 60530 Neuilly en Thelle

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois.

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois. Tu n as toujours pas rendu ton équipement (maillot et short) de la saison passée!!! Mais comment je vais m entraîner si je n ai plus le short du club.?? Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN Siège Social & Administratif (Direction Générale Pôle Ressources) Centre polyvalent «Les Blanchères» - 40, rue Louise Damasse VERNON Tél. 02 32 64 35 70 Fax. 02 32 64 35 79 Courriel : siege.asso@lesfontaines.fr

Plus en détail

A propos de l Audit des finances communales

A propos de l Audit des finances communales A propos de l Audit des finances communales (évoqué lors du Conseil municipal de septembre 2014) A la demande de la majorité municipale, un audit a été commandité auprès du cabinet FCL. Les conclusions

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel le 8 avril 2014 Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Rapport à l appui d une demande de crédit de fr. 435 192.- permettant le changement des conduites d eau

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

Dossier de presse. 1) Adoption du Compte administratif 2013

Dossier de presse. 1) Adoption du Compte administratif 2013 Dossier de presse Séance plénière, le vendredi 11 avril 2014 1) Adoption du Compte administratif 2013 2) Vote du taux de foncier bâti 2014 Vendredi 11 avril 2014, à 15h30, les élus départementaux sont

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme?

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? 1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? L'équipe de l'office de Tourisme de Tulle et de Corrèze a souhaité repenser les services et tarifs des packs afin de vous apporter davantage de

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M.

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M. Direction des finances - 1DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances,

Plus en détail

DOL DE BRETAGNE ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011

DOL DE BRETAGNE ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011 DOL DE BRETAGNE ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011 Février 2011 1 LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011 1. L EVOLUTION DU BUDGET DE FONCTIONNEMENT 2. L ENDETTEMENT 3. LES PERSPECTIVES POUR LES ANNEES A VENIR 4.

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS L hébergement chez l habitant existe depuis de nombreuses années sous différentes formes et son développement s est accentué

Plus en détail

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008.

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008. TOULOUSE, le 7 février 2008 Aux adhérents de l Association Vélo Assemblée Générale du 9 février 2008 Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre

Plus en détail

TITRE DE VOTRE PROJET :...

TITRE DE VOTRE PROJET :... PREFET DE L AIN Nous vous invitons à prendre contact avec l un des référents mentionnés à l annexe 7 pour l accompagnement et le suivi de votre projet. Nous vous invitons à prendre connaissance avec attention

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011 ETAIENT PRESENTS : M.GUILLON, M.PIRONON, M. MAROL, M. MOULHAUD, M. CHEMINAT, M me BELETTE, M me TREVIS, M. CHARPIN, M me CALCHÉRA, M. VAURE, M me AUDENOT,

Plus en détail

Vignes-Benettes Grandchamp

Vignes-Benettes Grandchamp Conseil de Quartier Vignes-Benettes Grandchamp COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU 17 FÉVRIER 2010 Présents : Pauline AMADEI, Présidente du Conseil de quartier, Pascal SIMONNET, Vice-Président du Conseil de

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 13 décembre 2012

PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 13 décembre 2012 PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 13 décembre 2012 Lieu : à 19 h. 30 en sa salle Présidence : M. René Ansermet Le Président, M. René Ansermet, remercie les conseillères et conseillers

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL EXTRAIT DU REGISTRE des délibérations de la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie» Siège : Mairie de Saint-Mamet la

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Rougegout Info Janvier Février 2013 Mairie de Rougegoutte 16 rue des Ecoles 90200 Rougegoutte 03 84 27 12 67 03 84 29 59 75 mairie-rougegoutte@wanadoo.fr

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

La Région construit pour l avenir Emprunt régional : une réussite citoyenne «Ce que vous nous avez confié porte déjà ses fruits

La Région construit pour l avenir Emprunt régional : une réussite citoyenne «Ce que vous nous avez confié porte déjà ses fruits La Région construit pour l avenir Emprunt régional : une réussite citoyenne «Ce que vous nous avez confié porte déjà ses fruits» Conférence de presse sur le bilan de l emprunt obligataire régional suivie

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

Commune de BOURESSE. *** DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL *** Séance du 24 février 2011 ***

Commune de BOURESSE. *** DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL *** Séance du 24 février 2011 *** Commune de BOURESSE DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL Séance du 24 février 2011 L an deux mil onze, le vingt quatre février à dix huit heures trente, le Conseil Municipal de la commune de Bouresse, légalement

Plus en détail

Madame la Maire, Je vous prie d agréer, Madame la Maire, l expression de ma considération la plus distinguée.

Madame la Maire, Je vous prie d agréer, Madame la Maire, l expression de ma considération la plus distinguée. La Présidente Lyon, le 22 Juillet 2013 N Recommandée avec A.R. REF : ma lettre n 508 du 20 juin 2013 P.J. : 1 Madame la Maire, Par lettre citée en référence, je vous ai communiqué le rapport d observations

Plus en détail

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise :

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise : 1 Mesdames et Messieurs les Conseillers départementaux, Dans la tempête, il faut garder le cap, corriger le chemin. Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir l instant celui

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Mme Élise MOURA souhaite que soient remis dans la délibération les tarifs du marché comportant l abonnement annuel.

Mme Élise MOURA souhaite que soient remis dans la délibération les tarifs du marché comportant l abonnement annuel. COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL L an deux mil douze, le treize novembre, le Conseil Municipal de la Commune du Porge, dûment convoqué s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Guide fiscal. 1. L impôt local : c est quoi? 1.1. Les composantes. Guide fiscal - 15/11/2014

Guide fiscal. 1. L impôt local : c est quoi? 1.1. Les composantes. Guide fiscal - 15/11/2014 Guide fiscal Nombre de nos concitoyens se plaignent aujourd hui d une pression fiscale excessive, et ils ont raison! La cour des comptes en France, nos partenaires Européens le dénoncent régulièrement.

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

DOSSIER. le sommaire VIE LOCALE ENFANTS-FAMILLES VIE LOCALE. Retour sur les 10 ans. «Auprès des enfants» le nouveau service de garde d enfants

DOSSIER. le sommaire VIE LOCALE ENFANTS-FAMILLES VIE LOCALE. Retour sur les 10 ans. «Auprès des enfants» le nouveau service de garde d enfants LE MANS Retour sur les 10 ans ENFANTS-FAMILLES DOSSIER «Auprès des enfants» le nouveau service de garde d enfants Au Mans, la ligne 2 du tramway est lancée BIEN-ÊTRE FAMILLE BRICOLAGE JEUX POUR TOUT RENSEIGNEMENT

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration, quelque soit la nature de l occupation du local (occupé par son

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer les travaux de construction et d aménagement d une déchèterie sur le territoire communal. No 105/2010 LA MUNICIPALITE

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN

PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN DOSSIER DE PRESSE Vendredi 9 novembre 2012 FERMETURE DU PONT MATHILDE PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN Suite à l important accident sur le pont Mathilde, qui a entraîné sa fermeture, la circulation

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE LUGNY-CHAMPAGNE DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE «RECUEIL DES BELLES PRATIQUES ET BONS USAGES EN MATIERE D ACCESSIBILITE DE LA CITE» Mairie 10 Route d Herry 18140 Lugny-Champagne Tel/Fax : 02 48 72 93 24

Plus en détail