Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Perspectives à horizon 2019

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Perspectives à horizon 2019"

Transcription

1 OBSERVATOIRE REGIONAL PROSPECTIF EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Perspectives à horizon 2019 Édition Décembre 2014

2 Préambule Un outil d aide à la décision Résultant d'un partenariat d'acteurs engagés, ce tableau de bord s inscrit dans le cadre de l Observatoire régional de l emploi et de la formation dans le BTP, coordonné depuis plusieurs années par la Profession en Franche-Comté. Cette démarche s est trouvée confortée par les accords du 13 Juillet 2004, du 8 Février 2005, du 13 Septembre 2005 qui prévoient entre autres la création d outils afin de suivre les évolutions du secteur et d en définir les grandes priorités. Ces dernières permettront de mener les actions nécessaires au développement de la Profession. De portée régionale, ces nombreux indicateurs constituent l'indispensable outil de suivi des différents objectifs contractualisés entre les pouvoirs publics et les professions du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Au delà des indicateurs actualisés annuellement, une étude prospective activité emploi formation pour la branche des Travaux Publics a été réalisée en Une étude similaire pour la branche Bâtiment a été finalisée en Elles portent plus précisément sur : - les besoins de renouvellement en main-d'œuvre qualifiée, - la contribution de la politique de formation professionnelle (initiale et continue). La mise en commun de ces deux documents enrichira le Tableau de bord BTP et permettra la mise en œuvre de politiques emploi formation adaptées aux deux composantes du secteur du BTP. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 2

3 Préambule Les principaux textes officiels de la politique paritaire formation de la Profession ACCORD DE BRANCHE DU 13 JUILLET 2004 FIXANT LES 6 AXES DE PROGRÈS POUR LA FORMATION INITIALE ET L APPRENTISSAGE 1 qualité de l accueil et de l orientation des jeunes, 2 qualité de l accueil et de la formation en entreprise, 3 qualité de l accueil et de la formation en CFA, 4 qualité des examens, 5 qualité de l accompagnement professionnel en cours d apprentissage, 6 qualité de l intégration professionnelle. Maître d apprentissage : formation, certification, charte, indemnisation (avenant du 13 novembre 2008) 1 développer la capacité des entreprises à bien accueillir, former, accompagner et fidéliser les jeunes qui effectuent des séjours, des stages, des périodes de formation en entreprise, en particulier des jeunes sous contrat d apprentissage, 2 mise en œuvre de 4 actions complémentaires et indissociables concernant la formation des maîtres d apprentissage, la validation de leur compétence, la signature d une charte professionnelle, leur indemnisation. ACCORD DE BRANCHE DU 13 JUILLET 2004 RELATIF À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE 1 personnalisation, professionnalisation et adaptation de la formation, 2 engagement du salarié et de l employeur basé sur l entretien professionnel, 3 création d un observatoire prospectif des métiers et des qualifications, 4 vocation du contrat de professionnalisation pour attirer, accueillir et recruter jeunes et demandeurs d emplois et pour les former aux métiers, les professionnaliser et les conduire à une qualification, 5 renforcement du tutorat dont la fonction est d accueillir et d accompagner l intégration des nouvelles recrues dans l entreprise, et de transmettre les compétences dans l acte de travail, 6 mobilisation des financements professionnels et publics, 7 vocation du droit individuel à la formation (DIF) à accompagner le salarié dans la réalisation de son projet de promotion, ou à acquérir une qualification, se perfectionner tout en développant son employabilité. ACCORD DE BRANCHE DU 8 FÉVRIER 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI L accord fixe des pourcentages de rémunérations des apprentis, supérieurs à ceux déterminés par la réglementation, précise tous les avantages du BTP dont bénéficient les apprentis (congés payés ), rappelle les obligations des employeurs en matière de prévention-sécurité et invite les acteurs de la Branche à agir en vue d obtenir la gratuité des repas, du transport et d hébergement pour les apprentis lorsqu ils sont en CFA. ACCORD CADRE DU 13 SEPTEMBRE 2005 POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE Un accord cadre, signé entre le ministre délégué à l emploi et huit organisations représentatives d employeurs et de salariés, par lequel les professionnels s engagent à mettre en œuvre une politique commune visant à faire progresser le niveau de qualification des apprentis : en développant les filières de niveau bac +2 à ingénieur, en consolidant l offre de formation pour les métiers connaissant des difficultés de recrutement, en veillant à la qualité du tutorat en entreprise. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 3

4 Préambule Les principaux textes officiels de la politique paritaire formation de la Profession (suite) ACCORD NATIONAL DU 6 SEPTEMBRE 2006 RELATIF A L APPRENTISSAGE ET AU CCCA-BTP 1 Affirmation du rôle du CCCA-BTP. Mise en œuvre des accords des partenaires sociaux du BTP dans le domaine de l apprentissage et de l accompagnement des jeunes. Mise en réseau des CFA paritaires. Contribution au développement quantitatif et qualitatif de l apprentissage dans le BTP. Coordination et animation de la pédagogie de l alternance 2 Organisation territoriale des CFA gérés paritairement. Mise en place d associations régionales paritaires gestionnaires de CFA du BTP ACCORD DE BRANCHE DU 29 JUIN 2010 RELATIF A LA CREATION D UN OPCA DE LA CONSTRUCTION L accord prévoit le regroupement des trois OPCA du secteur BTP en portant création de l OPCA de la Construction afin de renforcer l efficacité du service rendu aux salariés et aux entreprises. ACCORD NATIONAL DU 3 JUILLET 2013 RELATIF AUX PRIORITES DES BRANCHES EN MATIERE DE FORMATION PROFESSIONNELLE INITIALE ET D APPRENTISSAGE 1 garantir la qualité de l apprentissage, 2 diversifier l offre de formation du réseau CCCA-BTP, 3 développer l offre de formation continue en complément de l apprentissage, 4 développer les partenariats et favoriser la mutualisation, 5 poursuivre l adaptation de l offre de formation aux métiers des Travaux Publics, 6 veiller à l adéquation entre l offre de formation continue et la demande des entreprises de Travaux Publics, 7 adapter les diplômes et les titres professionnels aux enjeux de la Profession, 8 conforter le rôle et les missions des CPREF, 9 développer les travaux d études dans le BTP en matière d emploi et de formation, 10 développer une politique d évaluation de la formation professionnelle, 11 définir un cadre de collaboration entre les représentants régionaux et les Conseils régionaux, 12 adapter l organisation et le développement du CCCA-BTP à l évolution de l apprentissage dans le BTP, 13 concilier politique professionnelle nationale, pilotage régional des CFA paritaires et accompagnement de proximité. ACCORD DE BRANCHE DU 19 SEPTEMBRE 2013 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION 1 engagements en matière d insertion durable, 2 modalités d intégration, de formation et d accompagnement 3 actions permettant la transmission des savoirs et des compétences en direction des jeunes Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 4

5 Préambule 2011 : Part de la population régionale : 11,9% Part région/fce métro. : 1,8% jeunes de 15 à 24 ans Population de ans Indicateur de l impact démographique sur les jeunes en formation Source : INSEE - recensement de la population 2006 et Projections de population - Omphale 2010 Projections démographiques des jeunes de 15 à 24 ans Doubs Jura Haute-Saône Territoire de Belfort Franche-Comté En 2011, les franc-comtois âgés de 15 à 24 ans représentent 11,9% de la population régionale totale et 1,8% des jeunes métropolitains. Avertissement : Les projections de population établies par l'insee ont pour point de départ la population par sexe et âge issue du Recensement au 1er janvier Elles simulent chaque année jusqu'à l'horizon de projection le nombre d'hommes et de femmes de chaque âge sur la base d'hypothèses sur l'évolution des trois composantes des variations de population : fécondité, mortalité et migrations. La population issue des projections en 2011 est donc différente de celle du recensement 2011 qui est obtenue à partir des enquêtes annuelles de recensement de 2009 à Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 5

6 Préambule Les évolutions prévisibles de la Réglementation Thermique La réglementation thermique 2005 (RT 2005) impose une consommation maximale d énergie primaire variant pour la région entre 110 et 190 KWh/m²/an, selon l énergie de chauffage 28 octobre 2011: Bâtiment basse consommation (BBC) RT 2012 pour les bât. neufs à usage de bureaux ou d enseignement, les étab. d accueil de la petite enfance 50 KWh/m²/an 1 er mars 2012 : Bâtiment basse consommation (BBC) - RT2012 pour les bât. neufs à usage d habitation en zones de rénovation urbaine (ANRU) et pour les logements neufs en accession sociale situés en zones ANRU et à une distance de moins de 500 mètres de la limite de ces quartiers 50 KWh/m²/an Bâtiment neuf Bâtiment ancien Mise en œuvre de la réglementation thermique élément par élément Entrée en vigueur réglementation thermique globale rénovations de logements sociaux les plus énergivores d ici er janvier 2013 : Bâtiment basse consommation (BBC) RT 2012 pour les autres bâtiments tertiaires et les autres bâtiments d'habitation 50 KWh/m²/an 1 er septembre 2014 : Eco-conditionnalité pour l Eco-PTZ 1 er janvier 2015 : Ecoconditionnalité pour le CITE Nouvelle réglementation RBR 2020 (réglementation bâtiment responsable 2020). Elle donnera une place prépondérante aux énergies renouvelables et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre Bâtiment neuf Bâtiment ancien rénovations de logements privés par an jusqu en 2020 Septembre 2013 : mise en œuvre du PREH (plan de rénovation énergétique de l'habitat), avec 3 volets : - enclencher la décision de rénovation (par exemple : Création des «Points Rénovation Info Service» (PRIS) et du «guichet unique») - financer la rénovation (par exemple : Renforcement, élargissement des financements : subventions et aides de l ANAH, prime exceptionnelle) - mobiliser les professionnels (par exemple : Promotion de la qualification «Reconnu Grenelle de l Environnement» avec l éco-conditionnalité) Obligation de travaux pour les locaux tertiaires privés (projet de décret) Consommation énergétique du parc de bâtiments existants réduite d au moins 38%, réduction des émissions de gaz à effet de serre d au moins 50% Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 6

7 Préambule Les évolutions prévisibles de la Réglementation Thermique La RT 2012 Des exigences de résultats en termes de performance énergétique globale : exigence d efficacité énergétique du bâti pour ses besoins en chauffage, refroidissement et éclairage artificiel. Le coefficient de besoin bioclimatique (BBio) garantit la bonne conception du bâtiment ; il doit être inférieur au seuil BBiomax, qui varie selon 4 critères : sa localisation géographique, son altitude, sa surface, son usage. exigence de la consommation en énergie primaire du bâti pour ses besoins en chauffage, production d eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (ventilateurs, pompes ). La Consommation d Energie Primaire (Cep) doit être inférieure à la consommation conventionnelle maximale d'énergie primaire (Cepmax) basée sur 50 kwhep/m².an et modulée selon sa localisation, son altitude, son type d'usage, sa surface, le type d énergie utilisée. exigence de confort d été. Des exigences de moyens, avec notamment le recours obligatoire aux énergies renouvelables en maison individuelle ; le traitement et test de l étanchéité à l air avec une perméabilité limite à ne pas dépasser ; la surface minimale de baies vitrées, favorisant l éclairage naturel ; la mesure ou l estimation des consommations d énergie par usage et l information à l usager. Le plan bâtiment durable en Franche-Comté Pour enrayer la hausse des dépenses d'énergie dans l'habitat, limiter les émissions de gaz à effet de serre et encourager le secteur de la construction, la Franche-Comté est l une des premières Régions pilote à s'engager dans un Plan bâtiment durable régional. Signé le 4 juillet 2013 à Dole en partenariat avec l État, sa feuille de route s'appuie sur les orientations du Schéma régional du climat, de l air et de l énergie. Il repose sur 4 axes de réussites : Ingénierie technique : Informer et accompagner les particuliers et les collectivités (guichet unique d information, dispositif d accompagnement, communication) Favoriser la production d énergies renouvelables (susciter les projet ENR, et accompagner les porteur de projet) Optimiser l effet levier des subventions à la rénovation (partager une plateforme d échanges de projets de rénovation) Aider le public précaire (développer l accompagnement existant spécifique) Ingénierie financière : Permettre le financement de la rénovation (pérenniser les outils de financement existant et développer des offres de financements adaptées) Favoriser la production d énergies renouvelables (créer une offre de financement adaptées aux ENR) Optimiser l effet levier des subventions à la rénovation (rendre cohérents les dispositifs de soutien publics existants et à venir) Compétence des professionnels Former pour améliorer la qualité de l offre de rénovation globale BBC (mobiliser les prescripteur de formation tout au long de la vie sur l objectif de rénovation globale BBC, sensibiliser et former les acteurs de la filière bâtiment) Développer un marché structuré et efficace de la rénovation globale (accompagner la constitution de groupement d entreprise, structurer une véritable filière de la rénovation globale, structurer des filières industrielles vertes innovantes) Territoire Amplifier la dynamique sur les territoires Optimiser l effet levier des subventions à la rénovation (mettre en synergie Effilogis et les aides de l ANAH avec les départements et certaines agglomérations) Zoom sur le programme Effilogis Le programme Effilogis est un dispositif d aides aux particuliers, bailleurs sociaux, collectivités pour développer l efficacité énergétique des bâtiments et atteindre le niveau Bâtiment Basse Consommation- Effinergie (BBC-Effinergie). Il est mené en partenariat avec l ADEME, animé par Ajena Energie & Environnement, avec la participation du réseau des Espaces Info Energie et du Pôle énergie Franche- Comté. Le programme Effilogis vise à diviser par 4 les consommations énergétiques des logements existants. Il propose trois types d aides : l audit énergétique, la rénovation par étapes et les appels à projets. Pour aller plus loin, consulter le site : Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 7

8 Les indicateurs ACTIVITE 1. La production des entreprises du Bâtiment 2. La production des entreprises de Travaux Publics 3. La construction de logements 4. La construction de bâtiments non résidentiels PERFORMANCE ENERGETIQUE 5. Les appellations et certifications des entreprises ENTREPRISES 6. Le tissu d entreprises (établissements) 7. La création d entreprises CHEFS D ENTREPRISES 8. Le nombre d artisans JEUNES 9. La formation initiale : effectif en formation 10. La formation initiale : résultats aux examens 11. La formation en alternance SALARIES 12. L effectif salarié 13. La pyramide des âges des salariés 14. Le flux d entrants salariés 15. La qualification des ouvriers 16. La formation continue des salariés 17. Les travailleurs frontaliers LE MARCHE DU TRAVAIL 18. Les demandes d emploi 19. Les offres d emploi 20. La formation des demandeurs d emploi INTERIMAIRES 21. Le nombre d intérimaires RELATION EMPLOI-FORMATION 22. Les capacités d accueil 23. Les jeunes diplômés sortants sur le marché du travail 24. Projections d activité et d emploi dans le Bâtiment 25. Projections d activité et d emploi dans les Travaux Publics 26. Le besoin annuel de renouvellement 27. La place des jeunes et des qualifiés Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 8

9 1. La production des entreprises de Bâtiment 2013 : millions d'euros Part région / Fce : 1,4% Tendance 2015 : Volume de production des entreprises en 2013 (chiffre d affaires hors taxes, en euros courants) Source : FFB Franche-Comté Chiffre d'affaires des entreprises de Bâtiment en Franche-Comté -2,8% -3,6% M M M NOTE METHODOLOGIQUE Données 2011 définitives, Données 2012 semis-définitives, Données 2013 provisoires Non résidentiel neuf 20% Entretien et amélioration 56% Logement neuf 24% Neuf = 44% Entretien = 56% Le chiffre d affaires des entreprises du Bâtiment franc-comtoises est de 1,741 milliard d uros en La baisse du chiffre d affaires Bâtiment est similaire qu elle soit analysée en valeur ou en volume : -3,6% en courant et -3,9 % en constants. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 9

10 2. La production des entreprises de Travaux Publics Part région / Fce : 1,5% Tendance 2015 : ,6 millions d' uros Volume de production des entreprises (chiffre d affaires hors taxes, en euros courants) Source : FRTP de Franche-Comté Chiffre d'affaires des entreprises de Travaux Publics en Franche-Comté 898 M M M 571 M 567 M 447 M 527 M 550 M 645 M 727 M 681 M 660 M 655 M Nature des travaux réalisés dans la région (en millions d'euros courants) /2012 Ouvrages d'art et équipements industriels 61,3 35,5-42,2% Terrassements 135,0 131,5-2,6% Fondations spéciales et procédés d'exécution particuliers 23,8 18,4-22,8% Travaux souterrains 1,5 0,0 n.s. Travaux maritimes et fluviaux 0,3 1,0 n.s. Travaux de routes, d'aérodromes et travaux analogues 220,6 259,1 +17,5% Travaux de voies ferrées 20,7 22,1 +6,7% Adduction d'eau, assainissement, autres canalisations et installations 122,4 123,8 +1,1% Travaux électriques 70,6 62,3-11,7% Travaux de génie agricole 4,0 1,0-74,3% TOTAL 660,2 654,6-0,8% Le chiffre d affaires du secteur des Travaux Publics a diminué de 0,8% en valeur entre 2012 et 2013 pour s établir à 654,6 millions d uros. 39,5% du chiffre d affaires 2013 est réalisé lors de travaux de routes, d'aérodromes et travaux analogues (contre 33% en 2012). Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 10

11 La construction de logements Autorisations 2013 : logements Part région / Fce : 1,5% Mises en chantier 2012 : logements Part région / Fce : 1,4% Tendance 2015 : Construction neuve de logements en Franche-Comté en date réelle Source : MEDDE DREAL Sitadel Construction neuve de logements en Franche-Comté Source : MEDDE DREAL Sitadel Autorisations Mises en chantier Moyenne longue période autorisations Moyenne longue période mises en chantier en nombre de logements Autorisations Ecart 2012/ 2011 Ecart 2013/ 2012 Mises en chantier Ecart 2012/ 2011 Logements individuels ,1% -13,2% ,9% Logements collectifs ,6% +9,2% ,8% Total logements ordinaires ,3% -10,7% ,3% Logements en résidence ,4% -12,5% ,3% Total logements ,2% -9,9% ,0% Répartition des mises en chantier par type de logement Dans le secteur de la construction de logements, après les sommets atteints entre 2004 et 2007 puis le point bas de 2009 suivi en 2010 et 2011 d'un retour au niveau d'activité du début des années 2000, la baisse des autorisations de construire de logements continue en En 2013, logements ont été autorisés en Franche- Comté, soit près de 600 logements de moins qu'en Logements individuels 74% Logements collectifs 23% Logements en résidence 3% Source : MEDDE DREAL Sitadel 2 Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 11

12 4. La construction de bâtiments non résidentiels Autorisations 2013 : 729 milliers de m² de locaux Part région / Fce : 1,9% Mises en chantier 2012 : 549 milliers de m² de locaux Part région / Fce : 2,0% Tendance 2015 : Construction neuve de bâtiments non résidentiels en Franche-Comté en date réelle en m² de surface plancher Source : MEDDE DREAL Sitadel Construction neuve de locaux en Franche-Comté Source : MEDDE DREAL Sitadel Mises en chantier Autorisations Moyenne longue période mises en chantier Moyenne longue période autorisations en milliers de m² en surface plancher Autorisations / / 2012 Mises en chantier 2012/ Industrie ,7% +27,8% ,7% Service public ,0% +34,6% ,0% Commerce ,6% +19,0% ,0% Exploitations agricoles ,0% +7,6% ,8% Entrepôts ,8% +17,6% ,3% Bureaux ,9% -14,9% ,4% Hébergement hôtelier ,0% +223,4% ,4% Artisanat ,6% -17,8% ,1% Total locaux ,9% +14,0% ,9% Répartition des mises en chantier par type de locaux En surface plancher, ce sont 729 milliers de m² qui ont été autorisés à la construction en 2013 ; +14% par rapport à Le nombre d autorisations délivrées en 2013 est largement en deçà du niveau connu depuis 2000 (735 milliers de m²). Secteur secondaire 22% Secteur tertiaire 48% Secteur primaire 30% Source : MEDDE DREAL Sitadel 2 Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 12

13 5. Les appellations et certifications des entreprises Au 06 octobre 2014 : Tendance 2015 : 448 entreprises labellissées Les entreprises labellisées RGE* * Reconnu Garant de l Environnement Source : Qualibat, Qualifelec, QualitEnR, Capeb, Pole Energie Répartition des entreprises RGE par département au 06/10/2014 Répartition des entreprises RGE par corps d'état au 06/10/2014 Isolation des murs et planchers bas 21% Isolation du toit 20% Haute-Saône 108 entreprises Doubs 152 entreprises Jura 143 entreprises Territoire de Belfort 45 entreprises Chauffage et/ou eau chaude au bois Fenêtres, volets, portes extérieures Chaudière condensation ou micro-cogénération gaz ou fioul Equipements électriques hors EnR : chauffage, eau chaude, éclairage Pompe à chaleur 15% 9% 9% 8% 7% Chauffage et/ou eau chaude solaire 5% Ventilation 3% Panneaux photovoltaïques 2% Projet complet de rénovation 0,4% 448 entreprises de Franche-Comté ont au moins un signe RGE. Plus de la moitié de ces entreprises travaillent sur trois corps d état : isolation des murs et planchers bas, isolation du toit et Chauffage et/ou eau chaude au bois. Comment devenir RGE (Reconnu Garant de l Environnement)? L Etat et l ADEME ont lancé, en 2011, la mention «RGE» (Reconnu Garant de l Environnement). Elle inscrit les professionnels dans une démarche de renforcement de la qualité de leurs compétences et de leurs prestations, vérifiée par un organisme accrédité qui délivre le signe RGE après évaluation d un certain nombre de critères objectifs et transparents (compétences, références, audit systématique de chantiers). Les clients peuvent donc repérer plus facilement les entreprises auxquelles ils peuvent accorder leur confiance pour la réalisation de leurs travaux d économie d énergie. De plus, à compter du 1 er septembre 2014, les travaux de rénovation énergétique des bâtiments pourront bénéficier d aides publiques telles que l éco-prêt à taux zéro (éco-ptz), aides locales à condition qu ils soient réalisés par des professionnels RGE : c est le principe d écoconditionnalité. La mention RGE a d abord été mise en place pour les entreprises réalisant des travaux concourant à améliorer la performance énergétique des bâtiments ou à installer des systèmes d énergies renouvelables : maçons, plaquistes, couvreurs, plâtriers, peintres, menuisiers, électriciens, plombiers Elle est à présent étendue aux prestations d ingénierie et de maîtrise d œuvre et à leurs qualifications. La mention RGE n est pas un signe de qualité de plus, il s agit d une mention qui est associée à un signe de qualité existant. Il existe aujourd hui 8 signes bénéficiant de la reconnaissance «RGE» : Eco Artisan, Pros de la Performance énergétique, Quali Sol, Quali PV, Quali Bois, Quali Pac, Qualibat et Qualifelec. Pour en savoir plus : Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 13

14 6. Le tissu d entreprises (établissements) 2013 : établissements Part région / Fce : 1,6% Part BTP / étab Franche-Comté : 12,5% Tendance 2015 : Nombre d établissements Source : INSEE SIRENE au 01/01/2013 NAF 2008 hors promotion immobilière auto-entrepreneurs compris Répartition des établissements du BTP par taille et par secteur 59,5% 57,4% 51,9% 52,8% 39,9% 34,1% 35,8% 35,3% 7,6% 9,4% 6,1% 6,7% 0,6% 0,3% 2,0% 0,6% Gros œuvre Second œuvre Travaux Publics Total BTP Sans salarié dont auto-entrepreneurs 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 salariés et plus Selon les données de l ACOSS, au 31 mai 2014, on peut estimer le nombre total d auto-entrepreneurs en Franche-Comté dans le secteur de la construction à 2 100, dont économiquement actifs (37% des établissements sans salariés en Franche-Comté). Au niveau national, il est important de noter qu en moyenne seulement 69,5% des auto-entrepreneurs dans la construction sont économiquement actifs, avec un CA moyen de / Gros Second Travaux Total BTP Total BTP 2012 en nombre d'établissements œuvre œuvre Publics Sans salarié ,4% 1 à 9 salariés ,3% 10 à 49 salariés ,1% 50 à 99 salariés ,9% 100 salariés et plus ,3% Total ,9% Répartition des établissements du BTP par secteur Au 1 er janvier 2013, la Franche-Comté compte établissements dans le secteur du BTP. Ils représentent 12,5 % des établissements, tous secteurs confondus, de Franche-Comté. Le secteur BTP est composé essentiellement d'établissements de moins de 10 salariés. Travaux Publics 10,9% Gros œuvre 17,6% Second œuvre 71,5% Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 14

15 7. La création d entreprises (établissements) 2013 : 1099 établissements créés dont 38% en autoentrepreneurs Part région / Fce : Tendance 2015 : 1,4% Nombre de créations d établissements (y compris reprises ou réactivations) Source : INSEE SIRENE au 31/12/2013 NAF 2008 hors promotion immobilière en nombre d'établissements créés 2012 Gros œuvre 224 Second œuvre 904 Bâtiment Travaux Publics 124 BTP BTP / Tous secteurs d'activités 15% 2013 Dont auto-entrepreneurs % 11% Répartition des créations d'établissements par département Haute- Saône 20% Territoire de Belfort 14% Doubs 42% Le secteur de la construction représente 13,6 % des créations d'établissements en Franche-Comté. En 2013, tous secteurs confondus, les autoentrepreneurs créent nettement moins d'établissements par rapport aux années précédentes. La construction est également dans ce cas. Jura 24% NOTE METHODOLOGIQUE - les créations d'entreprise (ou d'établissements) correspondant à la création de nouveaux moyens de production (il y a nouvelle immatriculation dans Sirene) ; - les cas où l'entrepreneur (il s'agit en général d'un entrepreneur individuel) reprend une activité après une interruption de plus d'un an ; - les reprises par une nouvelle entreprise de tout ou partie des activités et moyens de production d'une autre entreprise s'il n'y a pas continuité de l'entreprise reprise. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 15

16 8. Le nombre d artisans artisans dans la Construction Tendance 2015 : Nombre d artisans Source : Insee Recensement population 2011 Nombre Total actifs de la Construction Part (%) Seniors(2 ) (%) < capbep (%) cap-bep (%) bac (%) Artisans de la construction (1 ) dont : % 29% 19% 52% 18% 10% Artisans de la peinture et des finitions du bâtiment % 28% 26% 50% 16% 8% Artisans maçons % 28% 30% 44% 14% 11% Artisans menuisiers du bâtiment, charpentiers en bois % 29% 12% 60% 20% 8% Artisans plombiers, chauffagistes % 29% 11% 55% 19% 15% Artisans électriciens du bâtiment % 33% 9% 51% 26% 14% Artisans couvreurs 226 4% 19% 15% 60% 19% 6% Artisans en terrassement, travaux publics 274 5% 39% 36% 41% 13% 10% > bac (%) Selon le recensement de la population 2011 de l Insee, la Franche-Comté compte près de artisans de la construction. Trois métiers regroupent 60% des artisans : la peinture/finitions du bâtiment, la maçonnerie et la menuiserie/ charpente en bois. La part des seniors (+50 ans) chez les artisans est plus importante que chez les salariés (22%) et tout particulièrement chez les artisans du terrassement et des travaux publics. Près de 70% des artisans de la construction possèdent au mieux un CAP-BEP. Précaution de lecture : les données présentées ici ne sont pas comparables avec les résultats de l indicateur 7 sur le nombre d établissements les sources étant différentes (1) Avertissement : les données présentées sont issues de l exploitation complémentaire du Recensement de la population et traitent des actifs en emploi résidant en Franche-Comté, indépendamment du lieu de travail. Elles couvrent la période et sont millésimées 2011, année centrale de la période. Les données reposent sur les déclarations des actifs quant à leur intitulé de profession. Les données ne comptabilisent pas les salariés des artisans ni les chefs d'entreprises artisanales ayant un statut de salarié. (2) Seniors : actifs occupés âgés de 50 ans et plus (3) Diplôme obtenu le plus élevé Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 16

17 2001/ / / / / / / / / / / / / La formation initiale : effectif en formation 2013/2014: Tendance 2015 : jeunes (apprentis + élèves) Effectif total en formation dans les lycées et CFA, pour les diplômes préparant à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics, par la voie scolaire ou l apprentissage Source : Rectorat, CCCA-BTP Evolution des effectifs en formation initiale Apprentissage Voie scolaire Total général jeunes suivent une formation initiale destinée aux métiers du BTP en Franche-Comté Les effectifs en formation initiale en Franche-Comté préparant aux métiers du BTP diminuent globalement de -4,9%. Par type de formation, le recul est plus prononcé pour la formation en apprentissage (-6%) qu en voie scolaire (-4%). Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 17

18 9bis. La formation initiale : effectif en formation Effectif total en formation dans les lycées et CFA, pour les diplômes préparant à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics, par la voie scolaire ou l apprentissage Source : Rectorat, CCCA-BTP Niveau V Groupes spécialités CAP MC BP Niveau IV BAC PRO Niveau III BTN BTS Total Maçonnerie Menuiserie Charpente bois Couverture Plomberie 6 6 Chauffage Peinture Plâterie Carrelage Métallerie Électricité Etudes et topographie Encadrement chantiers Conduite d'engins Mécanique d'engins Canalisation Construction de routes Toutes spécialités Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 18

19 10. La formation initiale : résultats aux examens 2013 : 82 % de réussite aux examens Taux de réussite aux examens pour les diplômes préparant à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics, par la voie scolaire ou l apprentissage dans les lycées et CFA Source : Rectorat, CCCA-BTP 95% Taux de réussite aux examens 90% 85% 80% 77,0 % 85,1 % 82,6 % 80,0 % 75% 72,3 % 70% 65% 70,2 % 60% 55% 50% 1999/ / / / / / / / / / / / / / 2013 Niveau V Niveau IV Niveau III Globalement, le taux de réussite des élèves en formation initiale s établit à 82%. Il existe des écarts entre niveaux de formation, allant de 80% de réussite en niveau IV à 85,1% en niveau III. NOTE METHODOLOGIQUE Les niveaux de formations : - Niveau V : CAP, BEP, MC - Niveau IV : BP, Bac Pro, BT - Niveau III : BTS, DUT Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 19

20 10bis. La formation initiale : résultats aux examens Taux de réussite aux examens pour les diplômes préparant à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics, par la voie scolaire ou l apprentissage dans les lycées et CFA Source : Rectorat, CCCA-BTP CAP BP Bac Pro BT BTN BTS Total / Maçon 83,8 % 85,7 % 93,4 % 87,8 % Menuisier 87,0 % 30,4 % 71,3 % 100,0 % 97,7 % 80,9 % Charpentier 85,2 % 71,4 % 89,8 % 84,0 % 85,8 % Couvreur 73,3 % 50,0 % 70,0 % Plombier 70,0 % 70,0 % Chauffagiste 76,1 % 58,6 % 82,0 % 100,0 % 85,0 % 79,4 % Peintre 82,5 % 78,9 % 75,0 % 80,7 % Plâtrier 88,9 % 83,3 % 87,9 % Carreleur 88,9 % 50,0 % 85,0 % Métallier 72,4 % 55,6 % 40,0 % 65,1 % Electricien 77,4 % 76,2 % 80,4 % 68,8 % 77,3 % Etudes 55,6 % 96,9 % 91,9 % Encadrement de chantier 93,8 % 80,0 % 83,3 % Conducteur d'engins 100,0 % 100,0 % = Mécanicien d'engins 100,0 % 33,3 % 76,5 % Canalisateur 100,0 % 100,0 % Constructeur de route 63,6 % 63,6 % Toutes spécialités ,7 % 62,2 % 80,8 % 100,0 % 97,4 % 85,1 % 81,8 % / Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 20

21 11. La formation en alternance 2013 : 147 jeunes en contrat de professionnalisation Tendance 2015 : Nombre de jeunes embauchés en contrat de professionnalisation Source : Constructys Domaine de formation / 2012 Technique du BTP Gestion, management, organisation de la production, GRH Commercial 9 9 Administratif, secrétariat, comptabilité, informatique 6 12 Etudes - métré - dessin, sécurité - prévention 4 4 Autres formations 0 1 Total des jeunes Détail technique du BTP Domaine de formation Gros œuvre, maçonnerie, taille de pierre, carrelage 27 8 Menuiserie, charpente bois, couverture Plomberie, chauffage 8 6 Métallerie, serrurerie 2 2 Peinture, revêtements, plâtrerie 12 7 Electricité 2 4 Travaux Publics 9 15 Conduite d engins et mécanique Autres BTP 3 11 Le nombre de contrats se maintient, entre 2012 et 2013, passant de 142 contrats en 2012 à 147 en Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance pour obtenir une qualification professionnelle associant des enseignements généraux, professionnels et technologiques en centre de formation, et l'acquisition d'un savoir-faire, par l'exercice en entreprise. Il s adresse aux jeunes de moins de 26 ans mais également aux demandeurs d emploi de 26 ans et plus. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 21

22 L effectif salarié 2013 : salariés Part région / Fce : 1,7% Tendance 2015 : Nombre de salariés du Bâtiment et des Travaux Publics, résidant dans la région (hors apprentis) Source : Union des Caisses de France au 15 mars 2013, URSSAF Evolution des salariés du BTP par statut % 8% 8% 7% 8% 8% 8% 8% 8% 8% 8% 19% 18% 18% 20% 19% 19% 20% 21% 21% 21% 21% 73% 73% 74% 73% 73% 73% 72% 71% 71% 71% 70% Ouvriers Etam* IAC* Salariés du BTP 2013 Répartition par métier 2013/ 2012 Métiers de la production 70% ,3% Fonction technique et encadrement de chantier 14% ,0% Autres fonctions 16% ,1% Les femmes du BTP Total BTP 100% ,1% 2013 Répartition par fonction Ouvrier 9% 221-0,5% ETAM 82% ,5% IAC 9% 213 = 2013/ 2012 Total femmes BTP 100% ,8% personnes résidant en Franche-Comté travaillent dans le BTP. Ce chiffre recule sur un an (-4,1%) femmes travaillent dans le BTP, soit 11% des effectifs totaux. * ETAM : Employés, Techniciens et Agents de Maîtrise ; IAC : Ingénieur Assimilés Cadres Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 22

23 12bis. L effectif salarié Nombre de salariés du Bâtiment et des Travaux Publics, résidant dans la région (hors apprentis) Source : Union des Caisses de France au 15 mars 2013 Groupes métiers de / production Répartition par métier 2012 Maçonnerie 16% Carrelage 2% 334 Menuiserie 9% Charpente bois 5% 724 Couverture 5% 716 Plomberie 2% 269 Chauffage 6% 838 = Peinture 8% Plâtrerie 4% 628 Métallerie 4% 551 Électricité 6% 866 Monteur de réseau 2% 234 Conduite d engins 7% Mécanique d engins 0% 65 Ouvrier VRD 3% 473 Canalisateur 1% 101 Constructeur d ouvrages d art 1% 141 = Constructeur de routes 0,5% 71 Terrassier 1% 79 Divers (conducteurs VL-PL, ) 19% Total production 100% Fonction technique et / encadrement de chantier Répartition par métier 2012 Chef de chantier 27% 805 Conducteur de travaux 23% 686 Études et topographie 1% 26 Dessin et métré 9% 263 Technicien 31% 902 Ingénieur 6% 186 Divers 3% 76 Total tech. et encadrement 100% / Autres fonctions Répartition par métier 2012 Administratif 86% Commercial 12% 391 Divers 2% 73 Total autres fonctions 100% Total BTP Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 23

24 La pyramide des âges des salariés Franche- Comté : France : Tendance 2015 : 39,2 ans en moyenne 11% de moins de 25 ans 39,4 ans en moyenne 10% de moins de 25 ans Structure par âge de la population salariée (hors apprentis). Indicateurs de l âge moyen et de la proportion de moins de 25 ans Source : Union des Caisses de France au 15 mars 2013 Répartition des salariés par tranche d'âge * 60 ans et plus De 55 à 59 ans De 50 à 54 ans De 45 à 49 ans De 40 à 44 ans De 35 à 39 ans De 30 à 34 ans De 25 à 29 ans Moins de 25 ans * l'âge de quelques salariés est inconnu 60 ans et plus 2% Répartition des salariés en 2013 par tranche d'âge De 50 à 59 ans 20% Moins de 25 ans 11% De 25 à 49 ans 67% Evolution de la part des moins de 25 ans parmi les salariés du BTP 17% 15% 13% 11% 9% 7% 5% Le rajeunissement des salariés du BTP largement observé depuis le début des années 2000 tend à ralentir. La part du nombre de salariés de moins de 25 ans parmi les salariés du BTP s établit en 2013 à 11% ; niveau équivalent à celui de Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 24

25 13bis. La pyramide des âges des salariés Structure par âge de la population salariée (hors apprentis). Indicateurs de l âge moyen et de la proportion de moins de 25 ans Source : Union des Caisses de France au 15 mars 2011 Groupes métiers de Âge production moyen % -25 ans % 55 ans et + Maçonnerie 38 14% 9% Carrelage 37 15% 7% Menuiserie 37 15% 8% Charpente bois 34 23% 6% Couverture 36 14% 6% Plomberie 38 14% 11% Chauffage 37 17% 8% Peinture 39 13% 11% Plâtrerie 38 13% 7% Métallerie 40 13% 13% Électricité 37 14% 8% Monteur de réseau 39 8% 8% Conduite d engins 39 9% 10% Mécanique d engins 40 14% 17% Ouvrier VRD 37 14% 8% Canalisateur 36 27% 7% Constructeur d ouvrages d art 39 7% 7% Constructeur de routes 36 20% 7% Terrassier 38 11% 10% Total production 38 14% 9% Fonction technique et Âge encadrement de chantier moyen % -25 ans % 55 ans et + Chef de chantier 44 4% 16% Conducteur de travaux 42 4% 14% Études et topographie 37 4% 0% Dessin et métré 38 7% 6% Technicien 40 7% 11% Ingénieur 40 5% 13% Total technique et encadrement 42 5% 13% Autres fonctions Âge moyen % -25 ans % 55 ans et + Administratif 43 4% 16% Commercial 41 7% 12% Total autres fonctions 43 4% 16% Total BTP 39,2 11% 11% Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 25

26 14. Le flux des salariés 2013 : salariés entrants pour la première fois Tendance 2015 : Salariés entrants pour la première fois dans le secteur en 2013 Source : Union des Caisses de France au 15 mars entrants pour la 1 ère fois (46 % des recrutements) < 25 ans (52%) 963 > 25 ans (48%) parmi recrutements dans le BTP en Franche-Comté Salariés du BTP Taux de rotation 2011 Production 27% Administratif et commercial 17% Technique et encadrement de chantier 11% Total BTP 22,9 % NOTE METHODOLOGIQUE Calcul du taux de rotation = 0,5x(entrants + sortants) / stock Les recrutements de salariés dans le secteur du BTP ont diminué entre 2012 et 2013 (-7%). Le taux de rotation des salariés augmente en deux ans, passant de 19,8% en 2011 à 22,9% en Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 26

27 La qualification des ouvriers Franche- 60% d'ouvriers qualifiés Comté : et très qualifiés Répartition des ouvriers par qualification Source : Union des Caisses de France au 15 mars 2013 Groupes métiers de production % peu qualifiés % qualifiés % très qualifiés Maçonnerie 44% 38% 18% Carrelage 53% 31% 16% Menuiserie 46% 37% 16% Charpente bois 44% 37% 19% Couverture 43% 36% 21% Plomberie 33% 39% 27% Chauffage 30% 46% 24% Peinture 38% 38% 24% Plâtrerie 44% 35% 21% Métallerie 41% 39% 21% Électricité 33% 42% 25% Monteur de réseau 11% 58% 31% Conduite d engins 29% 57% 14% Mécanique d engins 14% 63% 24% Ouvrier VRD 44% 41% 15% Canalisateur 36% 55% 9% Constructeur d ouvrages d art 28% 53% 19% Constructeur de routes 39% 49% 11% Terrassier 72% 23% 5% Divers (conducteurs VL-PL, ) 45% 38% 17% Total ouvriers 40% 40% 19% Peu qualifié : coefficients conventions collectives TP ( ) Bât ( ) Qualifié : coefficients conventions collectives TP ( ) Bât ( ) Très Qualifié : coefficients conventions collectives TP ( ) Bât ( ) La qualification des ouvriers est en légère hausse : 60% des ouvriers sont qualifiés ou très qualifiés en 2013 contre 58% en Le niveau de qualification est très hétérogène d un métier à un autre. Pour les qualifiés et très qualifiés, cela peut varier de 28% (terrassiers) à 89% (monteurs de réseau). Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 27

28 16. La formation continue des salariés Répartition des stagiaires de la formation continue par statut en stagiaires en formation continue (y compris les dirigeants d entreprises ayant un statut de salarié et les périodes de professionnalisation) Source : Constructys Ouvriers 63% Maîtrise Production 16% Premier- Recherche emploi 2% IAC 10% ETAM 9% Evolution des stagiaires de la formation continue par taille d'entreprise Rupture de série Entreprises 10 sal. et + Entreprises 1 à 9 sal. Entr. 1 à 9 sal. : stagiaires formés, heures de formation soit 52h/stagiaire Domaine de formation 2013 % 2013/ 2012 Technique du BTP % +11,9% Sécurité % Etudes, métré, dessin 35 1% Informatique et bureautique 95 2% Gestion, management, organisation de la production 281 6% Commercial 80 2% Administratif 175 3% Langues 19 0% Formation générale 16 0% Formation de tuteurs 111 2% Autres 239 5% Total % -0,4% Entr. 10 sal. et + : stagiaires formés, heures de formation soit 28,5h/stagiaire Détail technique du BTP Domaine de formation / 2012 Maçonnerie, gros œuvre 63 Menuiserie, charpente, couverture 146 Métallerie/construction métal 4 Plomberie, chauffage 362 Finitions, plâtrerie 71 Electricité (Bât. et TP) 113 Travaux Publics (hors électricité) 87 Conduite d engins et mécanique Informatique de production 259 Le nombre de salariés formés a légèrement diminué de 0,4% entre 2012 et % des salariés formés font partie d entreprises comptant moins de 10 salariés, 75% font partie des entreprises de 10 salariés et plus. Les formations relevant de la technique BTP représentent 46% des formations, soit une évolution de +12% par rapport à Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 28

29 17. Les travailleurs frontaliers frontaliers francs-comtois travaillent dans le BTP en Suisse fin décembre 2013 Tendance 2015 : Travailleurs frontaliers dans la Construction en Suisse Source : DIRECCTE Franche-Comté Office fédérale de la statistique suisse (OFS) 2013 Evolution du nombre de travailleurs frontaliers dans le BTP en Suisse En 2013, 1500 francs-comtois travaillaient en Suisse dans le secteur de la construction comme travailleur frontalier. Ce secteur représente 5% de l'emploi frontalier de Franche Comté. Il a progressé de 5,7% par rapport à 2012 (80 personnes de plus) soit un peu plus fortement que l'ensemble des frontaliers de la région (+5,1%). Cette évolution marque un ralentissement par rapport aux années 2011 et 2012 où les frontaliers du secteur ont progressé de 8% et 7%. À l inverse, 225 autorisations de travail pour des salariés non-européens ont été accordées au cours des trois premier trimestre 2014 par les services de la DIRECCTE. Parmi elles 17 concernaient le secteur de la construction, des bâtiments et des travaux publics. Ces autorisation dépendent de plusieurs critères fixés par le code du travail (article R : la situation de l'emploi, l'adéquation de la qualification du salarié et du poste, le respect par l'employeur du code du travail et de la sécurité sociale etc.) et de conventions internationales. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 29

30 mars-09 juin-09 sept.-09 déc.-09 mars-10 juin-10 sept.-10 déc.-10 mars-11 juin-11 sept.-11 déc.-11 mars-12 juin-12 sept.-12 déc.-12 mars-13 juin-13 sept.-13 déc Les demandes d emploi Niveau III et + Niveau IV Déc : DEFM Part région / Fce : 1,8% Tendance 2015 : Niveau de formation des demandeurs d emploi en 2012 ** Demandes d emploi en fin de mois (DEFM) pour un métier du Bâtiment et des Travaux Publics en catégorie A* Source : Données marché du travail, DARES-Pôle Emploi à fin décembre Evolution des demandeurs d'emploi en fin de mois sur les métiers BTP Niveau V Niveau inférieur à V Age des demandeurs d emploi en ans et plus De 25 à 49 ans Moins de 25 ans Ancienneté d'inscription % 23% 63% Décembre 2013 < 6 mois % 6 mois à moins d'1 an % 1 an à moins de 2 ans % 2 ans et plus % Les 15 métiers les plus demandés Décembre 2013 Peinture en bâtiment 908 Préparation du gros oeuvre et des travaux publics 858 Maçonnerie 760 Électricité bâtiment 481 Installation d'équipements sanitaires et thermiques 454 Conduite d'engins de terrassement et de carrière 386 Montage d'agencements 386 Pose de fermetures menuisées 262 Pose et restauration de couvertures 171 Pose de revêtements rigides 163 Réalisation et restauration de façades 151 Dessin BTP 113 Conduite de travaux du BTP 109 Direction de chantier du BTP 104 Construction de routes et voies 100 Autres métiers du BTP*** 718 Total BTP % * Catégorie A : demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, sans emploi **Il s agit d un niveau, sans précision de la spécialité de formation qui peut être du BTP ou non. Par ailleurs, le niveau de formation ne traduit pas l obtention du diplôme mais la classe de sortie atteinte : Niveau V, année terminale de CAP, BEP ou MC ou abandon en seconde ou première Niveau IV, année terminale de BP, Bac Pro, BT, BTn ou Bac général *** Autres métiers BTP : sont regroupés ici les 23 autres métiers BTP de la nomenclature ROME V3 les moins recherchés par les demandeurs d emploi. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 30

31 mars-10 juin-10 sept.-10 déc.-10 mars-11 juin-11 sept.-11 déc.-11 mars-12 juin-12 sept.-12 déc.-12 mars-13 juin-13 sept.-13 déc Les offres d emploi Moyenne annuelle 2013 : 294 OEE Part région / Fce : 1,8% Tendance 2015 : Offres d emploi enregistrées au cours d un mois pour un métier du Bâtiment et des Travaux Publics sur les listes de Pôle Emploi Source : Données marché du travail, DARES-Pôle Emploi Evolution des offres d'emploi collectées par Pôle Emploi sur les métiers BTP Moyenne sur Moyenne sur 2011 : 426 OEE 2010 : 392 OEE Moyenne sur 2012 : 358 OEE Moyenne sur 2013 : 294 OEE Type de contrat recherché ** en 2013 OEE Emplois durables 30% Emplois temporaires 62% Emplois occasionnels 8% Les 10 métiers les plus recherchés en 2013 OEE Préparation du gros oeuvre et des travaux publics 41 Maçonnerie 28 Installation d'équipements sanitaires et thermiques 24 Pose de fermetures menuisées 21 Peinture en bâtiment 19 Électricité bâtiment 19 Montage d'agencements 17 Conduite d'engins de terrassement et de carrière 16 Pose et restauration de couvertures 16 Construction de routes et voies 12 Autres métiers du BTP 81 Total BTP 294 Sur les besoins en recrutement du secteur, 294 offres d emploi concernant un métier BTP sont collectées par mois, en moyenne, par Pôle Emploi. 30% d entre elles sont des offres dites durables car il s agit de Contrat à Durée Indéterminée ou Contrat à Durée Déterminée de plus de 6 mois. * Autres métiers BTP : sont regroupés ici les 28 autres métiers BTP de la nomenclature ROME V3 les moins demandés. ** Emplois durables : CDI ou CDD de + 6 mois / Emplois temporaires : CDD 1 à 6 mois ou missions intérimaire d 1 mois ou plus / Emplois occasionnels : CDD de 1 mois ou missions intérimaires inférieures à 1 mois. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 31

32 20. La formation des demandeurs d emploi 2013 : 858 places ouvertes Offre de formation BTP aux demandeurs d emploi Source : Pôle emploi Conseil régional Répartition des places de formation financées en 2013 dans le BTP selon le domaine professionnel (ROME (1) ) F16 - Second œuvre 64% F17 - Travaux et gros œuvre 26% F13 - Engins de chantier 1% F12 - Conduite et encadrement de chantier - travaux 1% F11 - Conception et études 4% F15 - Montage de structures 2% I12 - Entretien technique (2) 3% Nombre de places financées Conseil Pôle Emploi Total en 2013 Régional Bâtiment Travaux Publics Total BTP Plus de 850 places proposées aux demandeurs d'emploi francs-comtois Sur la période 2013, le Conseil régional et Pôle emploi ont financé à eux deux 858 places de formation dans une centaine d'actions de formation dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics. (1) Répertoire Opérationnel des Métiers et de l Emploi (2) Domaine relevant de l industrie et de la maintenance Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 32

33 21. Le nombre d intérimaires 2013 : intérimaires dans le BTP en moyenne chaque trimestre Part région / Fce : Tendance 2015 : 1,4% Emplois intérimaires en équivalent temps plein Source : DARES, exploitation des fichiers Pôle Emploi des déclarations mensuelles des agences d intérim. Les données sont localisées à l'établissement utilisateur Répartition de l'emploi intérimaire BTP par département en Répartition de l'emploi intérimaire par sous-secteur d'activité Doubs 53% Jura 23% Haute- Saône 11% Territoire de Belfort 13% Gros Œuvre Second Œuvre Travaux Publics Répartition des intérimaires du BTP en Equivalent Temps Plein 2013/ 2013 / Moyenne trimestrielle 2012 Gros Œuvre % +7% Second Œuvre % -2% Bâtiment % +1% Travaux Publics % +3% Total BTP % +1% Stagnation du nombre d intérimaires dans le BTP Le nombre d intérimaires dans le BTP stagne en Il s établit à intérimaires en ETP recensés dans le BTP en moyenne chaque trimestre. Le nombre d intérimaires est en légère hausse dans le Bâtiment (+1%) ainsi que dans les Travaux Publics (+3%). A noter, le nombre d intérimaires du 1 er semestre 2014 est en baisse par rapport au 1 er semestre 2013, et notamment dans les Travaux Publics. Equivalent temps plein : Rapport entre le travail hebdomadaire effectué par les intérimaires et le volume de travail hebdomadaire effectué par une personne à temps plein. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 33

34 Maçonnerie Menuiserie Charpente Couverture Plomberie Chauffage Peinture Plâtrerie Carrelage Métallerie Electricité Mécanique Canalisateur Routes Chef d'équipe TP 95% 86% 88% 95% 100% 86% 80% 72% 64% 68% 79% 78% 94% 73% 96% 22. Les capacités d accueil 2013 : Taux de remplissage à 83% Taux de remplissage des capacités d accueil en 1 ère année dans les lycées et CFA, pour les diplômes de niveau V & IV préparant à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics (17 groupes métiers de production) Estimation à partir des sources Rectorat et CCCA-BTP Niveau V Niveau IV Taux de Métier Effectif Capacité Effectif Capacité remplissage Maçon % Menuisier % Charpentier % Couvreur % Plombier % Chauffagiste % Peintre % Plâtrier % Carreleur % Métallier % Electricien % Monteurs de réseaux Conducteur d'engins Mécanicien d'engins % Canalisateur % Constructeur d'ouvrages d'art Constructeur de routes % Ouvrier VRD Chef d'équipe TP % TOTAL % Taux de remplissage des capacités d'accueil (1 année) par métier Taux moyen : 83% 83% des places de 1 ère année actuellement disponibles pour une formation, à un niveau V ou IV, ont été pourvues en Ce taux de remplissage oscille entre 64% pour les formations au métier de carreleur et 100% dans la plomberie. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 34

35 23. Les jeunes diplômés sortants sur le marché du travail 764 à 945 diplômés pour à sortants Jeunes diplômés sortants sur le marché du travail après une formation diplômante (ou titre homologué) de niveau V et IV sortant annuellement de formation initiale, de l alternance ou de formation de demandeurs d emploi (AFPA et Greta) Estimation à partir de sources: Rectorat, CCCA-BTP, AFPA Métier Maçon Menuisier Chauffagiste Peintre Charpentier Electricien Plâtrier Couvreur Conducteur d'engins Métallier Carreleur Chef d'équipe TP Ouvrier VRD Constructeur de routes Canalisateur Plombier Mécanicien d'engins Monteurs de réseaux Constructeur d'ouvrages d'art Total sortants Sortants diplômés niveau V Actuels Potentiels Actuels Potentiels Actuels Potentiels Maçon Menuisier Charpentier Couvreur Plombier Chauffagiste Peintre Plâtrier Carreleur Métallier Electricien Monteurs de réseaux Conducteur d'engins Mécanicien d'engins Canalisateur Constructeur d'ouvrages d'art Constructeur de routes Ouvrier VRD Chef d'équipe TP TOTAL Sorties actuelles par mode de formation Formation initiale (voie scolaire et apprentissage) Formation continue (alternance et formationsdemandeurs d'emploi) Sortants diplômés niveau IV Sorties potentielles : sorties actuelles et avec un fonctionnement optimal de l appareil de formation (remplissage des classes en fonctionnement et 80% de réussite à l examen au minimum) Les sorties actuelles de diplômés vers la vie active (1042 jeunes) peuvent être renforcées par un fonctionnement théorique optimal de l appareil de formation (1203 jeunes). Plus de 60% des sorties potentielles sont des diplômés de niveau V. Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 35

36 24. Projections d activité et d emploi dans le Bâtiment Prévision de chiffre d affaires Bâtiment à horizon 2019 (scénario médian) : +1,1% Projections d activité et d emploi dans le Bâtiment Estimations CERA 2500 Evolution du chiffre d'affaires du Bâtiment Source : Estimation CERA - Unité :Million d' uros courants Scénario bas Scénario médian Scénario haut CA Bâtiment Les scénarios proposés ici se basent sur l analyse des variables clés qui impactent directement la demande adressée au secteur du Bâtiment en Franche-Comté. Ceci représente un exercice de cadrage à horizon 2019, et ne constitue pas un outil de prévision annuel. Sur le secteur du Bâtiment : Le scénario bas traduit une baisse jusqu en 2015, puis une stabilité jusqu en 2019 pour atteindre un niveau comparable à Le scénario haut décrit une stabilité du chiffre d affaire jusqu en 2014, suivie d une hausse jusqu en 2019 où le niveau est comparable à 2007/2008. Le scénario médian découles des deux précédents Evolution des effectifs du Bâtiment Sources : URSSAF - Est imation CERA Effectifs Bâtiment Scénario haut Scénario médian Scénario bas Les scénarios d emplois proposés ici se basent sur la traduction du scénario d activité médian précédemment réalisés. Ceci représente un exercice de cadrage à horizon 2019, et ne constitue pas un outil de prévision annuel. Le scénario moyen anticipe une légère hausse des effectifs (+1,6%) entre 2012 et Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Décembre 2014 page 36

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1 Version 06-01-2011 Edition Octobre 2009 1 Tableau de bord prospectif emploi/formation Bâtiment Travaux Publics Rhône-Alpes 2 Données clés du tableau de bord BTP Situation actuelle Mise en perspective à

Plus en détail

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté OBSERVATOIRE REGIONAL EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Édition Novembre

Plus en détail

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté OBSERVATOIRE REGIONAL EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Édition Octobre

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics contrat d objectifs 6 ème édition Juillet 2012 Bâtiment et Travaux Publics Observation Prospective E m p l o i Qualification Formation CPREF BTP BOURGOGNE Commission Paritaire Régionale Emploi et Formation

Plus en détail

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition juin 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI

CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI Tableau de bord prospectif Emploi-Formation du Bâtiment et

Plus en détail

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications (créé par les Commissions Paritaires Nationales de l Emploi conjointes du Bâtiment

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications (créé par les Commissions Paritaires Nationales de l Emploi conjointes du Bâtiment

Plus en détail

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition 2014 La direction des Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» Mai 2010 Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Nord-Pas-De- Calais

Plus en détail

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant propos Pour s adapter aux évolutions techniques, réglementaires ou des marchés, le BTP a connu de nombreux changements ces dernières années. Certaines mutations sont structurelles, comme par exemple,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Avril 214 LES PRIORITÉS DE LA PROFESSION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace EXTRAIT DU CONTRAT D OBJECTIFS 213-218

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DE PICARDIE Bâtiment Travaux Publics Matériaux de Construction COMITÉ de CONCERTATION et de COORDINATION de l APPRENTISSAGE dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS TABLEAU

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DE PICARDIE Bâtiment Travaux Publics Matériaux de Construction COMITÉ de CONCERTATION et de COORDINATION de l APPRENTISSAGE dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS TABLEAU

Plus en détail

Avril 2011 LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION. Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE

Avril 2011 LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION. Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE Avril 2011 Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Directeur de

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction

Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction en Champagne-Ardenne 25 avril 2008 Observatoire Permanent de l Evolution des Qualifications L Emploi salarié Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2014 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine

Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine Edition 2 REGION LORRAINE Superficie: Population: Densité: Nombre de communes: PIB: 23 547 km² (4,3% du territoire français) 2 348 hab.

Plus en détail

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) :

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) : 4 bis, rue Jules Favre BP 41028 37010 Tours Cedex 1 Tél : 02.47.47.20.45 Fax : 02.47.66.41.54 www.economie-touraine.com Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2015 CONSTRUCTION ET TP

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres Données de cadrage Terres de Lorraine Un secteur qui compte sur le territoire Terres de Lorraine 788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE Secteur d activité Construction France, Picardie et Beauvaisis Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE DEFINITION Le Bâtiment : qu est-ce que c est? - Il comprend la construction d'édifices très

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 SARTHE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 MAINE-ET-LOIRE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

«LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION

«LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION ----------- «LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION ----------- TABLEAU DE BORD PROSPECTIF DES TRAVAUX PUBLICS EN BASSE-NORMANDIE Édition 2009 L OBSERVATOIRE REGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Novembre 2010 PRÉAMBULE Le tableau de bord Emploi-Formation du BTP de novembre 2010 offre une représentation de

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2013 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Chiffres clés du BTP en Aquitaine

Chiffres clés du BTP en Aquitaine Collection «études» Mars 2015 Chiffres clés du BTP en Aquitaine La filière BTP présentée dans ce document est composée de l ensemble des entreprises des secteurs d activité indiqués dans le tableau ci

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement»

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS Labels et RGE «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS RT Bâtiments existants S APPLIQUENT AUX BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS ET TERTIAIRES EXISTANTS À L OCCASION DE TRAVAUX

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

La construction. en Franche-Comté. état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010. Franche-Comté. emploi formation insertion

La construction. en Franche-Comté. état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010. Franche-Comté. emploi formation insertion La en Franche-Comté état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - septembre 2010 - Efigip Composition du secteur NAF 700 (1) correspondant

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

cfa btp : l'apprentissage de la reussite

cfa btp : l'apprentissage de la reussite cfa btp : l'apprentissage de la reussite Association régionale des CFA du BTP d Aquitaine DORDOGNE GIRONDE LANDES LOT-ET-GARONNE PYRÉNÉES ATLANTIQUES 3 Association régionale des CFA du BTP d Aquitaine

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

2012 Ile-de-France 1

2012 Ile-de-France 1 2012 1 PREAMBULE Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics sont aujourd hui confrontés, à l instar de l ensemble de l économie française et européenne, à des changements profonds d ordre techniques,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2015 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE Démarche pour l obtention de la mention RGE juin 2014 L Eco-conditionnalité Pour plus de lisibilité pour les particuliers Accumulation de labels, qualifications,.. Les aides éco-conditionnées : Pour une

Plus en détail

Tableau de bord emploi formation du btp

Tableau de bord emploi formation du btp CARIF-OREF Réunion - Chiffres clés Edition 2011 Tableau de bord emploi formation du btp Ile de La Réunion Novembre 2011 SOMMAIRE OBJECTIFS ET METHODES... 2 ACTIVITE L activité des entreprises du bâtiment...

Plus en détail

Tableau de bord. Carif-Oref Réunion - Chiffres clés. emploi formation. Ile de La Réunion

Tableau de bord. Carif-Oref Réunion - Chiffres clés. emploi formation. Ile de La Réunion Carif-Oref Réunion - Chiffres clés Tableau de bord emploi formation Ile de La Réunion Edition 2014 Octobre 2014 SOMMAIRE Objectifs et méthodes... 2 Chiffres clés de l activité des entreprises du Bâtiment

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Introduction : Les métiers du bâtiment

Introduction : Les métiers du bâtiment Introduction : Les métiers du bâtiment Le jeudi 13 Janvier 2011, nous avons visité le CFA d Agnetz plusieurs métiers nous ont été présentés : Carreleur, Peintre, Menuisier, Plaquiste, Maçon, Plombier,

Plus en détail

C R C MIDI PYRÉNÉES. Midi-Quercy

C R C MIDI PYRÉNÉES. Midi-Quercy C R C MIDI PYRÉNÉES Maison de l emploi Développement durable De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

CARIF-OREF RÉUNION - CHIFFRES CLES. Tableau de bord Emploi Formation du btp Ile de La Réunion

CARIF-OREF RÉUNION - CHIFFRES CLES. Tableau de bord Emploi Formation du btp Ile de La Réunion CARIF-OREF RÉUNION - CHIFFRES CLES Tableau de bord Emploi Formation du btp Ile de La Réunion Août 2015 SOMMAIRE Objectifs et méthodes... 2 Chiffres clés de l activité des entreprises du Bâtiment et des

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS cordiste.mov - MÉTIERS DE LA COUVERTURE - DECEMBRE 2012 1. L emploi 1 241 couvreurs en 2010 soit 5% des salariés de la production du BTP

Plus en détail

Reconnu Garant de l Environnement 2014

Reconnu Garant de l Environnement 2014 Reconnu Garant de l Environnement 2014 Chambre de Métiers et de l'artisanat du Cher Régis Mautré 40 rue Moyenne BP249 18005 BOURGES CEDEX Tél : 02.48.69.70.78 Fax : 02.48.69.70.69 Mail : r.mautre@cm-bourges.fr

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Avertissement : en raison des arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des composantes.

Avertissement : en raison des arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des composantes. Observatoire Emploi Formation Qualification du Bâtiment et des Travaux Publics Champagne-Ardenne Cahier de l'opeq n 234 Février 2014 Indicateurs du Edition B T P en Champagne-Ardenne OPEQ Chambre de Commerce

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Chantier à Lièpvre - Entreprise COLMAR CHARPENTES (Colmar) - MÉTIERS DE LA CHARPENTE - OCTOBRE 2012 1 1. L emploi 594 charpentiers en

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Formation et insertion

Formation et insertion Formation et insertion Plus d un élève sur trois formé dans l industrie A la rentrée 2011, près de 600 élèves suivent une formation professionnelle initiale sur le territoire vitryat. Plus d un tiers se

Plus en détail

Bâtiment CHARPENTIER BOIS

Bâtiment CHARPENTIER BOIS Bâtiment CHARPENTIER BOIS CHARPENTIER BOIS Le charpentier bois conçoit, réalise et restaure charpentes, aménagements de combles et bâtiments à ossature bois. Métier Le charpentier bois réalise la structure

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

«Soyez RGE et gagnez de nouveaux marchés» Jeudi 22 janvier 2015

«Soyez RGE et gagnez de nouveaux marchés» Jeudi 22 janvier 2015 «Soyez RGE et gagnez de nouveaux marchés» Jeudi 22 janvier 2015 RGE, pilier de la rénovation énergétique Objectif global : diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre en France d'ici 2050 Un consensus

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR»

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» Les bâtiments existants Ils sont très hétérogènes. Ils émettent dans leur ensemble 25% des émissions françaises de gaz

Plus en détail

ECO-CONDITIONNALITE & MENTION

ECO-CONDITIONNALITE & MENTION ECO-CONDITIONNALITE & MENTION Professionnels..préparez-vous! avec le soutien financier de LE PRINCIPE DE L ÉCO-CONDITIONNALITÉ Principe Conditionner les aides publiques en ayant recours à des professionnels

Plus en détail

Contrat de professionnalisation

Contrat de professionnalisation alternance Est-Bretagne Se former en alternance dans le cadre d un Contrat de professionnalisation contrats Tous les nalisation sion de profes par le GRETA proposés et-vilaine en Illecontinue formation

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007

Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 58 Août 2009 Entreprises de construction : résultats de l EAE 2007 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Le chiffre d affaires net de sous-traitance

Plus en détail