Que savoir sur la chirurgie de l Obésité A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Que savoir sur la chirurgie de l Obésité A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?"

Transcription

1 Que savoir sur la chirurgie de l Obésité A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ÊTES DESIREUX(SE) DE BENEFICIER A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE DE L OBESITE APPELEE AUSSI CHIRURGIE BARIATRIQUE PAR L EQUIPE CHIRURGICALE DES DOCTEURS BARDOU, BEN BRAHEM, LEBRETON ET VIX. CE FORMULAIRE A POUR BUT DE VOUS EXPLIQUER : La chirurgie de l obésité, c est efficace et pour qui? La procédure à suivre : «le parcours du combattant»? La chirurgie de l obésité : comment çà marche? Les risques et les complications de cette chirurgie? Le déroulement de votre intervention à la Clinique St Pierre? Les conseils postopératoires? 1

2 I La chirurgie de l obésité, c est efficace et pour qui? L obésité est définie par un IMC (index de masse corporelle) > à 30 kg/m2. Il s agit du poids mesuré en kilo, que l on divise par la taille au carré mesurée en mètre. ex : un homme mesure 1 m 80 pour un poids de 130 kg, on obtient donc : un IMC = 130/ (1,80)2= 40 L obésité est une maladie chronique qui nécessite une prise en charge globale, pluridisciplinaire à savoir en concertation avec différents médecins spécialistes, et au long cours. Il y aura donc une prise en charge médicale et paramédicale avant l intervention, pendant l intervention et après l intervention. Chez des patients sélectionnés, la chirurgie de l obésité, associée à une modification des habitudes alimentaires et à une activité physique renforcée, est efficace sur la perte de poids. Elle permet en outre de contrôler ou d améliorer certaines maladies associées à la surcharge pondérale, d améliorer la qualité de vie et de diminuer la mortalité liée à l obésité. Cinq conditions sont requises pour bénéficier de la chirurgie bariatrique : - IMC > 40 kg/m2 ou IMC > 35 Kg/m2 avec au moins une patologie associée à l obésité susceptible d être améliorée après la chirurgie (comme l hypertension artérielle, syndrome d apnée du sommeil, diabète, maladie articulaire invalidante par exemple). - Echec des différents régimes avec prise en charge psychologique adaptée bien conduite pendant 6 à 12 mois. - Evaluation et prise en charge préopératoires pluridisciplinaires pendant plusieurs mois. - Nécessité d un suivi médical et chirurgical au long cours. - Risque opératoire acceptable avec une bonne information du patient. 2

3 Il existe des contre indications à la chirurgie dont certaines peuvent être temporaires : - Des troubles psychologiques sévères. - Des troubles du comportement alimentaire sévères et non stabilisés. - Une dépendance à l alcool. - Une contre indication à l anesthésie générale. - Une absence de prise en charge médicale avant l intervention. II La procédure à suivre : «le parcours du combattant»? Visite lors de votre première consultation de chirurgie viscérale avec les Docteurs Bardou, Ben Brahem, Lebreton ou Vix : Votre surcharge pondérale sera évaluée, en répertoriant vos antécédents médicaux et chirurgicaux, et les différentes prises en charge diététiques déjà entreprises avec les résultats obtenus. L IMC sera calculé en précisant votre activité physique et vos habitudes alimentaires. Toutes les contre indications opératoires à la chirurgie seront recherchées et notifiées. Les tenants et les aboutissants de la chirurgie bariatrique vous seront expliqués avec les résultats escomptés. A la consultation, nous vous conseillerons vivement de bien lire ce document d information «à tête reposée» afin de répondre le plus possible à vos interrogations. A la fin de la consultation, débutera donc la phase de préparation ou vous sera notifié le parcours médical à suivre ainsi que les différentes consultations spécialisées à effectuer. Pour cela, une liste de professionnels médicaux rompus à la pathologie de l obésité, vous sera remise. Cette liste est à titre indicatif et ne doit en aucun cas vous faire changer de praticiens. Il est important que vous soyez suivi(e) par les médecins, qui vous connaissent. D autre part une ordonnance de bilan sanguin et hormonal vous sera remis et il sera nécessaire d en apporter les résultats à l endocrinologue lors de sa consultation. Pour réaliser le bilan, il suffit de vous mettre en 3

4 rapport muni de votre ordonnance avec votre laboratoire d analyses habituel. Ce bilan devra être effectué à jeun. Cis suit : la liste de professionnels type à titre indicatif et l ordonnance du bilan sanguin et hormonal. LISTE SPECIALISTES INDICATIVE PATIENT : DIETETICIEN RENDEZ-VOUS MR MALHONDA Marc jour :.. 7 Cours Palmarole PERPIGNAN heure : GASTRO-ENTEROLOGUE POUR GASTROSCOPIE (Examen réalisé sous anesthésie générale à la Clinique Saint Pierre service ENDOSCOPIE) prendre RDV : Médecin spécialiste traitant ou à défaut : Docteur CHAROT jour :.. 7 Cours Palmarole PERPIGNAN heure : CARDIOLOGUE Médecin spécialiste traitant ou à défaut : Docteur RIVIERE jour : 80 Rue Pascal Marie Agasse PERPIGNAN heure :

5 PSYCHIATRE Médecin spécialiste traitant ou à défaut : Docteur FOULQUIER jour : 8 Quai Pierre Bourdan PERPIGNAN heure : ENDOCRINOLOGUE Médecin spécialiste traitant ou à défaut : Docteur GOBERT jour : 2 Place de Catalogne PERPIGNAN heure : PNEUMOLOGUE Médecin spécialiste traitant ou à défaut : Docteur MONZERIAN jour :... 3 Avenue Ribère PERPIGNAN heure : ECHOGRAPHIE ABDOMINALE ETRE A JEUN IMPERATIVEMENT jour :.. SERVICE RADIOLOGIE CLINIQUE Saint PIERRE (sur le parking) heure : 5

6 ANESTHESISTE (à voir avant la gastroscopie et en même temps pour la future intervention) jour : 83 Rue Pascal Marie Agasse PERPIGNAN (St Assiscle à côté Banque Populaire) heure Bilan sanguin et hormonal : NFS Glycémie à jeun Triglycérides, Cholestérol LDL HDL Acide urique, Créatinémie Protide totaux Ionogramme, Calcium, Phosphore, Magnésium Fer sérique, ferritine Vitamine B12 B6 B9 B1,D, folate TSH, T3L Groupe, RAI, rhésus La phase de préparation à l intervention : Cette phase de préparation est indispensable et nécessite un véritable engagement de votre part. Durant plusieurs mois, vous allez rencontrer différents professionnels de santé, membres d une équipe pluridisciplinaire (endocrinologue, psychiatre, diététicien, gastroentérologue, cardiologue, pneumologue, radiologue, anesthésiste et chirurgien) qui vont vous informer et vous examiner. Ils vont également vous prescrire différents examens (prise de sang, électrocardiogramme, gastroscopie, échographie abdominale et cardiaque, exploration fonctionnelle respiratoire et si nécessaire radiographie). Ces examens ont pour but de réaliser : - Un bilan complet de l obésité et votre état de santé afin de traiter, si ce n est déjà fait, les affections dont vous souffrez (carences nutritionnelles ou vitaminiques, diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, troubles cardiaques, syndrome 6

7 d apnée du sommeil ou autres troubles respiratoires, troubles articulaires, etc. - Un bilan psychologique et psychiatrique afin de vous proposer, si besoin, une prise en charge psychothérapeutique et surtout d éliminer, détecter et traiter toute pathologie psychiatrique. En effet certaines pathologies sont des contre indication à la chirurgie bariatrique et pourraient même être aggravées par cette chirurgie. - Un bilan de votre activité physique et de vos habitudes alimentaires. - Une information sur la grossesse et la contraception pour les femmes en âge d avoir des enfants. A l issue de la phase préparatoire, la phase décisionnelle : Quand vous aurez effectué(e) toutes les consultations spécialisées et les différents examens, vous devrez recontacter votre chirurgien. Au cours de la consultation chirurgicale, les différents comptes rendu de consultations spécialisées seront récupérés et analysés par le chirurgien. Il vous faudra vous munir bien évidemment lors de la consultation de tous les différents résultats des différents avis médicaux. Cette consultation permettra de préciser le type de chirurgie bariatrique en fonction des résultats, de vous expliquer le déroulement et les aléas possibles de l intervention. En effet, n oubliez jamais, que la chirurgie bariatrique est une chirurgie invasive, qui n est pas dénouée de risque vitaux et de complications fonctionnelles à cours, moyens et longs termes. Mais la décision chirurgicale finale doit être prise de façon collégiale, aussi votre chirurgien devra présenter votre dossier complet en réunion multidisciplinaire. Une réunion multidisciplinaire mensuelle est organisée à la clinique Saint Pierre. L équipe pluridisciplinaire rend donc un avis de trois ordres : - L intervention est envisageable : L équipe donne donc plus d informations sur la technique opératoire retenue. Si vous êtes décidé(e) à vous faire opérer, une date d intervention vous sera proposée et une demande d entente préalable sera adressée à votre caisse d assurance maladie. Bien sûr une réponse 7

8 écrit de l assurance maladie sera nécessaire pour confirmer la date d intervention. - Votre préparation à l intervention n est pas suffisante : vous devez vous engager dans une préparation complémentaire. A son terme, l équipe pluridisciplinaire réexamine votre demande et rend un nouvel avis. - La chirurgie n est pas envisageable dans votre cas : l équipe pluridisciplinaire en expliquera les raisons et vous proposera une autre prise en charge (non chirurgicale). III La chirurgie de l obésité, comment ça marche? La chirurgie de l obésité modifie l anatomie du système digestif. C est une aide mécanique et métabolique qui permet de diminuer la quantité d aliments consommée (principe de restriction) et/ou l assimilation des aliments par l organisme (principe de malabsorption). Il existe 2 grands types de techniques chirurgicales : - Les techniques dites restrictives pures, qui réduisent la taille de l estomac comme l anneau gastrique ajustable et la gastrectomie longitudinale appelée aussi sleeve gastrectomy ou gastrectomie en manchon. - Les techniques mixtes dites restrictives et mal absorptives, qui réduisent la taille de l estomac (restriction) et diminuent l assimilation de ces aliments par l organisme (malabsorption), comme le by pass gastrique. Chaque intervention a ses avantages et ses inconvénients. L équipe pluridisciplinaire vous propose l intervention la plus appropriée à votre situation, en fonction de vos besoins et de facteurs de risque. - La sleeve gastrectomy ou gastrectomie en manchon est une technique restrictive, qui consiste à retirer environ les 2/3 de l estomac et notamment la partie contenant les cellules qui sécrètent l hormone stimulant l appétit (ghréline). L estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement 8

9 dans l intestin. En outre l appétit est diminué. Cette technique ne perturbe pas la digestion des aliments. - La perte de poids est de l ordre de 45 à 65 % de l excès de poids après deux ans, ce qui correspond généralement à une perte de poids d environ 25 à 35 Kg. - Des principaux risques de complication sont :. Ulcères, fuites ou rétrécissement au niveau de l estomac restant.. Hémorragies post opératoires précoces.. Carences nutritionnelles possibles (à surveiller).. Reflux gastro œsophagien (remonté acides et alimentaires dans l œsophage) et inflammation de l œsophage.. Dilatation secondaire de l estomac. - Le by-pass gastrique ou court circuit gastrique est une technique restrictive et mal absorptive, qui permet de diminuer à la fois la quantité d aliments ingérés (la taille de l estomac est réduit à une petite poche) et l assimilation de ces aliments par l organisme, grâce à un court circuit d une partie de l estomac et de l intestin (aucun organe n est enlevé). Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l intestin et sont donc assimilés en moindres quantités. 9

10 - La perte de poids est de l ordre de 70 à 75 % de l excès de poids, ce qui correspond à une perte de poids de 35 à 45 Kg. Le recul sur ces résultats est de 20 ans. - Les principaux risques de complications sont :. Ulcère, fuites ou rétrécissement au niveau de la jonction entre l œsophage et l intestin.. Carences nutritionnelles.. Hypoglycémie après les repas (dumping syndrome), constipation. - L anneau gastrique ajustable est une technique restrictive, qui diminue le volume de l estomac et ralentit le passage des aliments. Elle ne perturbe pas la digestion des aliments. Un anneau (dont le diamètre est modulable) est placé autour de la partie supérieure de l estomac, délimitant ainsi une petite poche. Peu d aliments sont nécessaires pour remplir cette poche et la sensation de satiété apparait rapidement. Les aliments vont s écouler très lentement selon le principe du sablier. - L anneau est relié par un petit tube à un boitier de contrôle placé sous la peau. Cet anneau peut être serré ou desserré en injectant du liquide dans le boitier, à travers la peau. Un contrôle radiographique est nécessaire lors du suivi. 10

11 - L anneau peut être retiré au cours d une nouvelle intervention en cas de complication ou d inefficacité. - La perte de poids attendue est de l ordre de 20 à 30 Kg. Le recul de ces résultats est de 20 ans. En cas de retrait de l anneau, une reprise de poids est habituelle. - Des complications mécaniques peuvent survenir après l intervention, même après plusieurs années :. Des problèmes liés au boitier : infections, déplacement du boitier sous la peau, douleur au niveau de l emplacement du boitier, rupture du tube reliant le boitier et l anneau.. Glissement de l anneau et dilatation de la poche au dessus de l anneau pouvant entraîner des vomissements importants voire impossibilité de s alimenter.. Troubles de l œsophage (reflux, œsophagite, trouble moteur ).. Lésions de l estomac provoquées par l anneau (érosion de l estomac, migration de l anneau). 11

12 IV Les risques et les complications de cette chirurgie? Tout d abord il faut garder à l esprit, que la mortalité liée à la chirurgie de l obésité n est pas nulle. Néanmoins, elle reste inférieure ou égale à 1 %. A titre d exemple, pour d autre maladies, la mortalité opératoire est de l ordre de : - 0,1 à 0,5 % après ablation de la vésicule biliaire. - 2 % après pontage coronarien. A- Certaines complications peuvent subvenir après l intervention : - Le risque majeur de la chirurgie bariatrique est la fistule («couture non étanche»), que ce soit pour la sleeve, le by pass ou l anneau (par perforation de l estomac par l anneau). En effet, la «couture» peut fistuliser («fuir») et nécessiter une reprise chirurgicale au moindre doute. Le risque de fistule représente 2 à 4 % de la chirurgie bariatrique et persiste les 8 premiers jours postopératoires. - Des ulcères gastriques ou œsophagiens peuvent se développer secondairement au niveau des cicatrices gastriques ou de l œsophage en réaction au reflux acide. En effet, un reflux gastrique est fréquent et invalidant surtout les premiers mois qui suivent l intervention. Ce reflux pourra être soulagé par un traitement médicamenteux. - La chirurgie de l obésité est une chirurgie potentiellement contaminante, en raison des bactéries contenues dans l estomac restant. Cette chirurgie expose donc à un risque : d abcès de paroi (abcès de cicatrice) pouvant nécessiter des soins locaux par une infirmière, voire un drainage (évacuation au travers de la peau). d abcès intra abdominal (abcès à l intérieur de l abdomen). - Les autres complications sont inhérentes à tout acte de chirurgie lourde (hémorragie, infection pulmonaire et urinaire, embolie ou phlébite). 12

13 Il est quelque fois mis en place en regard de la couture gastrique un drainage, pour libérer et évacuer les collections en cas de saignement. - Des vomissements spontanés, même en présence d une sonde gastrique qui a pour but de vider le contenu gastrique, peuvent entrainer une grave souffrance pulmonaire appelé SDRA. Le mécanisme de lésion des poumons par régurgitation de liquide gastrique est connu sous le nom de syndrome de MEDELSON. D autre part, des dysphagies importantes (impossibilité de s alimenter) peuvent apparaitre secondairement, voire à long terme et nécessiter une ré hospitalisation en cas de déshydratation sévère. Cette gène au passage des nutriments peut être consécutive à :. Une mauvaise gestion du régime alimentaire nécessitant une reprise en charge diététique.. Une sténose («rétrécissement du montage chirurgical») pouvant conduire à la mise en place de stent («ressort») voire une reprise chirurgicale afin de libérer le passage au bol alimentaire. B- Certaines complications peuvent subvenir pendant l intervention : Une réaction à l anesthésie, Un saignement, Une blessure d organe, comme une plaie du tube digestif ou un traumatisme de rate, nécessitant la réparation ou l ablation (splénectomie) en per-opératoire. Certains risques peuvent être inhérents à l anesthésie générale (comme une embolie pulmonaire, une attaque cérébrale, un infarctus, ou une paralysie d un membre par compression nerveuse). C- En résumé : lorsqu une complication est constatée durant l intervention, elle peut être traitée, dans la plupart des cas, pendant l intervention. En ce qui concerne les complications post opératoires, toutes les précautions seront prises et au moindre doute une ré intervention peut être effectuée. C est en prévoyant tous les éventuels problèmes post opératoires que ceux-ci pourront être évités. 13

14 Pour cela, un bilan préopératoire complet (consultations anesthésie et pré anesthésie, cardiologique, pneumologique, gastro entérologique, endocrinologique) a été réalisé. Lors de l hospitalisation, un des chirurgiens de l équipe est joignable 24h/24h, week-ends et jours fériés compris. Des visites quotidiennes chirurgicales sont systématiques. Un médecin urgentiste, un anesthésiste, un réanimateur et un cardiologue sont présents sur place (nuit et jour) à la clinique Saint-Pierre. En post opératoire immédiat, vous serez hospitalisé(e) au besoin dans le service de soin continu, voire si nécessaire en réanimation chirurgicale. Vous serez constamment surveillé(e) par une équipe para médicale spécialisée rompue à ce type de chirurgie. V Le déroulement de l intervention à la Clinique Saint Pierre? Vous serez hospitalisé(e) la veille de l intervention vers 16 heures à la clinique et serez accueilli(e) par le personnel paramédical (tél : ). - Nécessité de faire l entrée administrative au service ADMISSION. - Monter dans le service où vous serez accueilli(e) par l infirmière. Vous avez à disposition à la clinique St Pierre des chambres à lits doubles et des chambres à lit unique. Dans la mesure du possible, votre choix sera respecté, mais il arrive dans certaines circonstances, que nous n ayons plus à disposition de chambre unique. En effet, il existe certaines priorités évidentes :. Pour les mineurs, les chambres seules sont bien sûr réservées pour permettre à un des parents l accompagnement de l enfant au cours de l hospitalisation.. D autre part, les patients en très mauvais état général, comme les «patients en fin de vie», afin de pouvoir 14

15 respecter leur intimité, auront bien naturellement une chambre seule.. De plus, les urgences nécessitant une hospitalisation, modifient grandement la répartition des chambres tout au long de la journée. De ce fait, l attribution des chambres n est jamais définitive et est en constante réévaluation. Nous sommes donc dans l impossibilité de vous certifier l obtention d une chambre seule même en cas de chirurgie programmée. Nous faisons donc appel à votre compréhension ainsi qu à votre civisme ; tout en sachant que notre équipe essaiera dans la mesure du possible de répondre à vos attentes. - Remettre à l infirmière votre dossier d entrée en ayant pris soin de plein remplir votre dossier «passeport», le consentement éclairé, les résultats d examens sanguins et morphologiques éventuels. - Visite des chirurgiens et des anesthésistes. - Douche antiseptique (entretien avec aide soignante). - Repas le soir, puis à jeun à partir de minuit. - Bloc opératoire le lendemain dans la journée après la réalisation d une nouvelle douche antiseptique. L heure précise du bloc opératoire ne peut être qu approximative, en effet elle dépend du programme opératoire du jour et des éventuelles urgences opératoires qui obligent à modifier l ordre prévue. L intervention est réalisée sous anesthésie générale, la plupart du temps sous cœlioscopie. Cette technique permet de visualiser l intérieur de votre ventre grâce à une sonde très fine dotée d une camera incérée par de petits orifices dans la paroi abdominale et de réaliser l intervention. La cœlioscopie est recommandée car elle limite la douleur et permet de retrouver une activité normale plus rapidement. Dans certains cas, pour des raisons de sécurité, il est parfois nécessaire d ouvrir l abdomen (laparotomie). 15

16 Dès la fin du bloc opératoire, vous resterez à jeun, avec des médicaments contre la douleur, administrés par voie intra veineuse. D autre part, un redon, à savoir un tube, peut être mis en place au travers de la peau, afin d aspirer et libérer l abdomen de toute collection résiduelle ou de fuite. Il sera secondairement enlevé. Il n y aura pas de sonde gastrique ni de sonde urinaire systématique. Le lendemain de l intervention une opacification radiologique est généralement réalisée afin de vérifier l absence de fuite et le bon passage du liquide au niveau du montage chirurgical. Puis secondairement, l alimentation s effectuera progressivement et des traitements seront administrés par la bouche. Une prévention des phlébites sera systématique, avec le port de ceinture de contention en cas de laparotomie («grande cicatrice»), ceci pour éviter toute éventration secondaire. En post opératoire, vous serez directement transféré(e) : En chambre classique située au 4ème étage tel : La durée du séjour est déterminée par le chirurgien, Ou dans le service de soins continus (services de soins intensifs de chirurgie) situé au 4 ème étage, tel : Ce séjour, en unité de soins particuliers, permet de réaliser une meilleure surveillance, et ainsi de régler, au plus tôt, une éventuelle complication. Vous serez donc sous surveillance monitoring (pouls, tension, rythme cardiaque, température, diurèse et bilan). Le choix entre chambre classique et service de soin continu sera déterminée en fonction de vos antécédents et du risque post opératoire prévisible. Les heures de visites autorisées pour la famille sont : de 13 H à 14 H et après 18 heures. Dans la mesure du possible, vous serez vu(e) par le diététicien de la clinique monsieur MALHONDA ( ), qui réitèrera les différents conseils diététiques du post opératoire. La sortie de la clinique Saint Pierre est prévue 3 à 6 jours après l intervention. La durée du séjour est déterminée par les chirurgiens de l équipe. Vous quitterez la clinique, en fin de matinée (11 heures 30 et 12 16

17 heures 30), muni(e) du compte rendu d'hospitalisation qui sera systématiquement adressé à tous les correspondants. Vous aurez donc à disposition : - Le compte rendu opératoire, - La lettre de sortie, - Les ordonnances d antalgiques, d héparine afin d éviter toute phlébite secondaire, et de compléments vitaminiques. - Une ordonnance d infirmière à domicile, pour les injections d Héparine et d éventuels soins locaux. - Une ceinture de contention, en cas de chirurgie par laparotomie. - Un rendez-vous avec le chirurgien vous sera notifié dans le compte rendu d hospitalisation à 1 mois. - Un arrêt de travail de 15 jours vous sera donné si nécessaire. - Il vous est recommandé de marcher, d éviter le port de charge lourde. - Les douches sont autorisées dès le retour à domicile, en l absence de soins locaux, au niveau de la paroi. Il faudra attendre une quinzaine de jours pour la prise de bains en eau douce ou en piscine. - D autre part, il sera nécessaire de reprendre contact avec votre endocrinologue dans 3 mois. VI Les conseils post opératoires? QUAND faut- il recontacter votre chirurgien? Outre le contrôle postopératoire porté à votre connaissance, vous devez absolument contacter l équipe chirurgicale de la Clinique Saint-Pierre, votre médecin traitant ou le service des urgences de la Clinique Saint- Pierre, dans les cas suivants : Fièvre importante supérieure à 38 c. Frissons. Saignements. Douleur dans la jambe. Douleurs qui augmentent. Aggravation constante de nausées et de vomissements, Difficultés respiratoires. Impossibilité complète à s alimenter. Suintement de liquide par n importe quelle incision. 17

18 Pour contacter notre équipe chirurgicale : a. Soit vous rendre directement aux urgences de la Clinique Saint-Pierre ouverte 24h/24h ( ), ou vous serez accueilli(e) par un médecin urgentiste, qui, le cas échéant, pourra contacter notre équipe chirurgicale de garde. b. Soit téléphoner au bureau de consultation des Drs BARDOU- BEN BRAHEM-LEBRETON- VIX au Les conseils des premières semaines? Après l intervention, vous mangerez des aliments dont la consistance est modifiée. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises (vomissements, douleurs ), il est important de suivre de nouvelles habitudes alimentaires : - Ingérer de petites quantités à chaque repas et mastiquer lentement. - Prenez vos repas assis et dans le calme. - Arrêtez vous de manger dès les premiers tiraillements digestifs et dès que vous n avez plus la sensation de faim (satiété). - Ne buvez pas en mangeant, mais suffisamment entre les repas. - Mangez équilibré et varié pour éviter les carences nutritionnelles et augmenter les chances de perte de poids. - Conserver un apport suffisant en protéines (viandes, poissons, œufs, produits laitiers). - Evitez les boissons gazeuses. Ces nouvelles habitudes alimentaires seront à adaptées à votre cas au fil du temps. Elles sont parfois contraignantes mais elles n empêchent pas d avoir une vie sociale (repas entre amis, au restaurant) et du plaisir à manger. Chez la plupart des patients, le poids diminue avec une perte rapide les premiers mois puis un ralentissement. Généralement, elle est maximale au bout de 12 à 18 mois. Au delà, une reprise de poids modérée est 18

19 possible. Les affections associées à l obésité régressent (ex : diabète). Les premiers mois, la forte fonte pondérale peut engendrer une fatigabilité importante et une chute des cheveux provisoire. Néanmoins se faire opérer, c est s engager! Conserver vos nouvelles habitudes alimentaires et pratiquer une activité physique régulière et adaptée à votre cas. Être suivi(e) régulièrement par l équipe pluridisciplinaire qui a réalisé l intervention, en liaison avec votre médecin traitant (au moins 3 consultations la première année avec le chirurgien et une à deux avec l endocrinologue). Bien sûr un suivi diététique est indispensable en post opératoire. D autre part la perte de poids modifie le corps et son apparence : cela peut entrainer un bouleversement psychologique plus ou moins facile à gérer. Une période d adaptation au changement est normale et nécessaire pour vous-même et votre entourage. Nous vous conseillons donc de revoir le psychiatre qui vous avez pris en charge pendant la phase préparatrice à l intervention. 19

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Information destinée aux patients Docteur D. LEONARD Centre de consultations Médico-Chirurgicales Rue des Rolletières 49402 Saumur Tél : 02 41 83 33 52 Site web : http://david-leonard.docvadis.fr

Plus en détail

Que savoir sur la CHIRURGIE du REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN à la CLINIQUE SAINT-PIERRE?

Que savoir sur la CHIRURGIE du REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN à la CLINIQUE SAINT-PIERRE? Que savoir sur la CHIRURGIE du REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN à la CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE ANTI REFLUX SOUS CŒLIOSCOPIE PAR L EQUIPE CHIRURGICALE

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION DEFINITION DE L OBESITE Etat d'un individu ayant un excès de poids par augmentation

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Que savoir sur la chirurgie de L EVENTRATION A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation classique?

Que savoir sur la chirurgie de L EVENTRATION A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation classique? Que savoir sur la chirurgie de L EVENTRATION A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation classique? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CURE D EVENTRATION PAR L EQUIPE CHIRURGICALE

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une hémorroïdectomie par l équipe chirurgicale des docteurs

Plus en détail

Chirurgie de l obésité

Chirurgie de l obésité Chirurgie de l obésité Dr Ch. de Séguin (clinique Saint Louis Ganges ) 12/06/2008 L obésité problème majeur de santé publique Complications de l obésité Diabète et obésité Quels obèses? Classification

Plus en détail

Chirurgie de l obésité. Ce qu il faut savoir avant de se décider!

Chirurgie de l obésité. Ce qu il faut savoir avant de se décider! Chirurgie de l obésité Ce qu il faut savoir avant de se décider! Consultez le site Internet de la HAS : www.has-sante.fr Vous y trouverez des informations complémentaires et des outils pour bien préparer

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com L Index de Masse Corporelle IMC= poids/taille² IMC > 25 et < 30 kg/m² : surpoids IMC > 30 kg/m² : obésité Type 1 : 30 à 35 kg/m² Type 2 : 35 à 40

Plus en détail

LA GASTROPLASTIE VERTICALE CALIBREE AVEC RESECTION GASTRIQUE OU SLEEVE GASTRECTOMIE Sleeve signifie manche ou manchette. C est ainsi que l on nomme cette résection (ablation) de l estomac qui enlève environ

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du RECTUM A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du RECTUM A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE du RECTUM A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE RECTALE, A TYPE DE PROTECTOMIE (ablation du rectum), PAR L EQUIPE CHIRURGICALE

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Centre Hospitalier de Boulogne-sur-Mer Allée Jacques Monod 62321 Boulogne-sur-Mer cédex Contact : 03.21.99.30.38 Madame, Monsieur, Vous êtes venu(e) consulter un médecin ou un chirurgien

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

SOMMAIRE. VOS COMPAGNONS PAGE 3 SYNTHESE PAGE 4 LE BALLON INTRA GASTRIQUE PAGE 5 à 7 LE PROGRAMME PAGE 8-9 CONSIGNES A RESPECTER APRES LA MISE

SOMMAIRE. VOS COMPAGNONS PAGE 3 SYNTHESE PAGE 4 LE BALLON INTRA GASTRIQUE PAGE 5 à 7 LE PROGRAMME PAGE 8-9 CONSIGNES A RESPECTER APRES LA MISE SOMMAIRE VOS COMPAGNONS PAGE 3 SYNTHESE PAGE 4 LE BALLON INTRA GASTRIQUE PAGE 5 à 7 LE PROGRAMME PAGE 8-9 CONSIGNES A RESPECTER APRES LA MISE EN PLACE DU BALLON PAGE 10 ACTIVITE PHYSIQUE PAGE 11 REGLES

Plus en détail

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Vous allez être opéré(e) prochainement de votre maladie de reflux gastro-œsophagien, de votre hernie hiatale par laparoscopie. Ce document est destiné

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CLINIQUE SAINT-JOSEPH rue de Hesbaye 75 B-4000 Liège Tél. 04 224 81 11 Fax 04 224 87 70 Service de chirurgie digestive Tél. 04 224 89 00-04 224 89 01 de 8h à 18h,

Plus en détail

Sommaire. I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous... P.4. II. Une maladie, de nombreux traitements... P.7

Sommaire. I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous... P.4. II. Une maladie, de nombreux traitements... P.7 Sommaire I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous............. P.4 UNE MALADIE DE PLUS EN PLUS FRÉQUENTE.................................. P.4 UNE MALADIE GRAVE.......................................................

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

La chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique La chirurgie bariatrique Dr LIENARD François Chirurgien digestif CHR Haute Senne Soignies Pourquoi une chirurgie bariatrique? Echec des traitements conservateurs > perte de poids minime et non persistante

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER Chirurgie de L Obésité Pr Ibrahim DAGHER Evolution de la Chirurgie Leçon d'anatomie Dr Nicolaes Tulp 1632 La Haye - Mauritshuis Museum Nouvelles technologies chirurgicales Evolution de la Chirurgie Les

Plus en détail

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE CENTRE HOSPITALIER La Palmosa LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE Ce document a pour but de vous aider et de vous accompagner dans les différentes étapes de votre prise en charge. Vous êtes invités à le garder

Plus en détail

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r obesity Le traitement de l obl obésité morbide: Indications, techniques et résultats r des gastroplasties Dr Elie CHOUILLARD Service de Chirurgie Générale et Digestive Centre Hospitalier de Poissy Avril

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

Qu est-ce que? Poids (en Kilogrammes) IMC = Taille (en Mètre) x Taille (en Mètre) 110 Mon IMC = = 40,4 (obésité massive ou morbide) 1.65 x 1.

Qu est-ce que? Poids (en Kilogrammes) IMC = Taille (en Mètre) x Taille (en Mètre) 110 Mon IMC = = 40,4 (obésité massive ou morbide) 1.65 x 1. Qu est-ce que? Reso13 signifie «Réseau Obésité des Bouches-du-Rhône». Il est basé à la clinique Axium d Aix-en-Provence. Sa mission est de proposer une prise en charge chirurgicale globale et pluridisciplinaire

Plus en détail

Que savoir sur la chirurgie de LA HERNIE DE LA LIGNE BLANCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE?

Que savoir sur la chirurgie de LA HERNIE DE LA LIGNE BLANCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE? Que savoir sur la chirurgie de LA HERNIE DE LA LIGNE BLANCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CURE DE HERNIE DE LA LIGNE

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Vous allez (Votre enfant va) être opéré(e) prochainement d'une appendicectomie par laparoscopie. Ce document est destiné à vous expliquer : ce que représente cette maladie;

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

é ch Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be Equipe de la Chirurgie de l Obésité

é ch Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be Equipe de la Chirurgie de l Obésité é ch Equipe de la Chirurgie de l Obésité Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be 1 é ch Equipe de la Chirurgie de l Obésité L équipe Coordinateur médical - nutritionniste : Dr DEREPPE

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

Votre examen ou votre opération en ambulatoire

Votre examen ou votre opération en ambulatoire Votre examen ou votre opération en ambulatoire Introduction Qu est-ce que la chirurgie ambulatoire? La chirurgie ambulatoire est une intervention programmée sur une seule journée. Ainsi, vous êtes admis

Plus en détail

INAUGURATION DE L EQUIPE DE LA CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ

INAUGURATION DE L EQUIPE DE LA CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ DOSSIER DE PRESSE éch Equipe de la Chirurgie de l Obésité INAUGURATION DE L EQUIPE DE LA CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Infos : 069/33 10 60 service.communication@chwapi.be Communiqué de presse... 3 L équipe interdisciplinaire

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA DÉCISION

GUIDE D AIDE À LA DÉCISION GUIDE D AIDE À LA DÉCISION PROGRAMME DE CHIRURGIE BARIATRIQUE Avril 2012 Page 1 Document rédigé par : Nathalie Turgeon, infirmière clinicienne Hélène Boutin, conseillère clinicienne en soins infirmiers

Plus en détail

RECOMMANDATIONS A lire impérativement et suivre toutes les consignes

RECOMMANDATIONS A lire impérativement et suivre toutes les consignes EN/SPEC/AMB/780/01 DU 25/01/11 RECOMMANDATIONS A lire impérativement et suivre toutes les consignes 1/9 Les exigences de la Chirurgie Ambulatoire L ensemble des recommandations ci-dessous doit être respecté.

Plus en détail

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009 CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009

Plus en détail

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale.

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. R16 = L OBESITE R16 = L OBESITE A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. Définition : Selon l OMS, l obésité se caractérise par «une accumulation anormale ou excessive

Plus en détail

La chirurgie de l obésité en plein

La chirurgie de l obésité en plein 1 sur 6 14/10/2014 13:52 La chirurgie de l obésité en plein essor LE MONDE SCIENCE ET TECHNO 13.10.2014 à 14h25 Mis à jour le 14.10.2014 à 11h51 Par Pascale Santi (/journaliste/pascale-santi/) «Sans titre»,

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE. Docteur Philippe NAVARRO

ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE. Docteur Philippe NAVARRO ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE Docteur Philippe NAVARRO ANCIEN INTERNE DES HOPITAUX CHEF DE CLINIQUE A LA FACULTE 13.1.12597.3.C ------ Les Terrasses de Bonneveine Bât B - 141 Avenue de Hambourg -

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Formulaire d information au patient DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ 13 OCTOBRE 2015 Dr Karine Callé Sibierski CHP de L Europe CSO Idf Ouest plan 2 Objectifs de la prise en charge médicale Les étapes de la prise en charge Focus sur

Plus en détail

Les fistules artério-veineuse pour dialyse

Les fistules artério-veineuse pour dialyse Tél : 021 314.53.56 Document d information patient Les fistules artério-veineuse pour dialyse Madame, Monsieur Vous allez bénéficier prochainement d une intervention dans le domaine de la chirurgie vasculaire.

Plus en détail

Guide et recommandations

Guide et recommandations LA VEILLE DE VOTRE INTERVENTION : APPELER le 04 72 19 32 39 entre 14H et 17H * * Appeler le vendredi si intervention le lundi Guide et recommandations 1/9 Les exigences de la Chirurgie Ambulatoire Un séjour

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

23,1 % 13,8 % 1979 2004

23,1 % 13,8 % 1979 2004 L OBÉSITÉ et son traitement... Dr Pierre Y. Garneau MD, FRCS, FACS, FASMBS Chef du service de chirurgie général Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal Assistant professeur Université de Montréal Objectifs

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites. Fiche : D3 Vous allez avoir un drainage des voies biliaires Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté

Plus en détail

INDICATEURS D ACTIVITÉ. OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010

INDICATEURS D ACTIVITÉ. OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010 INDICATEURS D ACTIVITÉ OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010 Cahier des charges «Centres spécialisés» dans la prise en charge de l obésité sévère 1 MATÉRIEL ET MÉTHODE I. HOSPITALISATION

Plus en détail

da Vinci Pontage gastrique

da Vinci Pontage gastrique da Vinci Pontage gastrique Une nouvelle approche de la chirurgie bariatrique Êtes-vous intéressé par la dernière option de traitement de l'obésité? Votre docteur peut vous proposer une nouvelle procédure

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Introduction Qu est-ce qu un traitement anticoagulant par AVK? La vitamine K joue un rôle dans la coagulation

Plus en détail

Définition. Indications de la chirurgie de l obésité

Définition. Indications de la chirurgie de l obésité CHIRURGIE DE L OBESITE Gilles FOURTANIER L accroissement de la prévalence de l obésité et de sa gravité en France comme dans tous les pays européens, désigne ce phénomène comme un des enjeux importants

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE.

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. Vous allez être opéré(e) prochainement d'une hernie inguinale (au-dessus du ligament inguinal, ligament qui se trouve entre l'épine antérieure du bassin et le pubis)

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

Que savoir sur la chirurgie de L ESTOMAC - GASTRECTOMIE PARTIELLE - A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

Que savoir sur la chirurgie de L ESTOMAC - GASTRECTOMIE PARTIELLE - A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Que savoir sur la chirurgie de L ESTOMAC - GASTRECTOMIE PARTIELLE - A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE DE L ESTOMAC Intervention appelée «GASTRECTOMIE

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées Brochure à l attention du patient Après l intervention des varices Informations et conseils sur les suites du traitement Réponses aux questions fréquemment posées Les suites de l intervention En résumé

Plus en détail

CHIRURGIE OTOLOGIQUE

CHIRURGIE OTOLOGIQUE CHIRURGIE OTOLOGIQUE DE L HOSPITALISATION TRADITIONNELLE A L HOSPITALISATION AMBULATOIRE WWW.IUFC.fr PREAMBULE Ambulatoire : - nécessité institutionnelle - activité à développer En 2013, à l IUFC : 200

Plus en détail

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE Dr Paule Kuntz LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DU BUSTE Réduction ou augmentation mammaire et correction de la ptose (seins tombants) Les

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1)

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Lisez attentivement ce document et conservez-le

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Qu est-ce que l anesthésie?

Qu est-ce que l anesthésie? Qu est-ce que l anesthésie? Le mot «Anesthésie» signifie «insensibilité à la douleur et autres sensations» provoquées par les actes diagnostiques ou thérapeutiques. L anesthésie, en réalité, n est pas

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Le jour de votre consultation Vous serez accueilli(e) par ma secrétaire qui vous demandera votre nom, et si besoin votre Carte Vitale, puis elle

Plus en détail

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Bienvenue! Je vous propose de préparer notre premier entretien en voulant bien répondre au questionnaire ci-dessous,

Plus en détail

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité.

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité. Bilan radiologique de la chirurgie bariatrique : une approche conventionnelle des attentes du chirurgien Paul-Emile Labeyrie (1), Nicole Provost (1), Yannick Leroux(2), Michèle Hamon(1) (1), Service d

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire?

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CRITÈRES DE CHOIX DES PATIENTS - IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2 - IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 avec un facteur

Plus en détail

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les remontées du terrain Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les programmes d Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence des hospitalisations en HDT HO *Formalisation de certificats

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL 23 POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL Informations générales sur les étapes entourant votre séjour à l hôpital et votre chirurgie Pour vous, pour la vie En externe, chirurgie d un jour

Plus en détail

MALADIES DU FOIE ET DE L APPAREIL DIGESTIF. Docteur Philippe NAVARRO

MALADIES DU FOIE ET DE L APPAREIL DIGESTIF. Docteur Philippe NAVARRO MALADIES DU FOIE ET DE L APPAREIL DIGESTIF ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE Docteur Philippe NAVARRO ANCIEN INTERNE DES HOPITAUX CHEF DE CLINIQUE A LA FACULTE 13.1.12597.3.C ------ Les Terrasses de Bonneveine

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Janvier 2009 Indications de la chirurgie bariatrique Choix des techniques chirurgicales Contre-Indications de la chirurgie bariatrique Suivi et prise

Plus en détail

L APPAREILLAGE DES FISTULES ENTERO CUTANEES

L APPAREILLAGE DES FISTULES ENTERO CUTANEES L APPAREILLAGE DES FISTULES ENTERO CUTANEES Mme GANDOSSI Yannick Infirmière Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS Je travaille à l hôpital St Antoine en réanimation chirurgicale digestive

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE

Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE Dossier de Pré-admission Dossier Administratif À remplir par le futur résident, son représentant, ou les services sociaux

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail