Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r"

Transcription

1 obesity Le traitement de l obl obésité morbide: Indications, techniques et résultats r des gastroplasties Dr Elie CHOUILLARD Service de Chirurgie Générale et Digestive Centre Hospitalier de Poissy Avril 2008 L obésité : Un véritable v fléau INDICE DE MASSE CORPORELLE (IMC/BMI) < 15 Kg/m² FAMINE De 15 à 18,5 Kg/m² MAIGREUR De 18,5 à 25 Kg/m² CORPULENCE NORMALE De 25 à 30 Kg/m² SURPOIDS De 30 à 35 Kg/m² OBESITE MODEREE De 35 à 40 Kg/m² OBESITE SEVERE De 40 à 50 Kg/m² OBESITE MORBIDE DE 50 à 60 Kg/m² SUPEROBESITE (MORBIDE) > 60 Kg/m² SUPER SUPER OBESITE (MORBIDE) L OBÉSITÉ EN FRANCE En 2003 : - 5,39 millions d obèses (IMC > 30 kg/m²) - 14,45 millions de personnes en surpoids (IMC > 25,0 kg/m²) - 19,84 millions de personnes sont en surpoids ou obèses. Ces dix dernières années: - Obésité: de 8,2% à 11,3% - Surpoids ou obèses: de 36,7% à 41,6% - Obésité massive: a doublé entre 1997 et 2003, progressant de 0,3% à 0,6% - Obésité massive : personnes concernées en 2007 (1 % de la population française).

2 L'obésit sité n'est pas qu'une disgrâce. On peut même dire que c'est làl son moindre problème. Il s agit s bien d une d maladie mortelle. Femme et obésit sité Deux fois plus fréquente chez la femme 65 à 90 % des opérés de gastroplastie sont des femmes IMC > 27 Kg /m²: x3 le risque d infertilité anovulatoire syndrome des ovaires polykystiques morbidité durant la grossesse Hypertension artérielle Diabète gestationnel Pré-éclampsie Phlébites Anomalies du travail Césariennes plus fréquentes et plus risquées Malformations congénitales Mortalité néonatale accrue IMC > 30 Kg/m²: x2 mort fœtale Qui est candidat à la chirurgie? Indications chirurgicales BMI > 40 Kg/m² BMI > 35 Kg/m² avec des comorbidités hypertension artérielle, diabète, Affections respiratoires (asthme, apnée du sommeil) Arthrose sévère, cardiopathie, autres affections Echec de plusieurs tentatives non chirurgicales (cures d amaigrissement, traitement médicamenteux, régimes divers). Autres conditions à remplir Pas de troubles endocriniens pouvant causer une obésité (thyroïde, surrénale, hypophyse, ) Pas de maladie grave (cancer, sclérose en plaques,...) Psychologiquement stable: usage abusif d'alcool ou de drogues, Comprendre technique, risques et contraintes de suivi Réaliser que la chirurgie ne garantit pas automatiquement l atteinte des résultats.

3 CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE L approche multidisciplinaire est obligatoire Démarche libre Prise en charge multidisciplinaire (chirurgien, nutritionniste, psychiatre, autres) Suivi régulier pendant 6 à 12 mois (sauf urgence) Information loyale, exhaustive et claire (technique, résultats, suivis, risques, échec, ) Pourquoi la chirurgie? La chirurgie est le meilleur traitement de l obl obésité morbide 18 mois plus tard! N Engl J Med, Aout 2007 La chirurgie est le meilleur traitement de l obl obésité morbide Procédures chirurgicales Interventions restrictives: Anneau gastrique, Gastroplastie verticale calibrée, Sleeve gastrectomie Interventions mixtes: By-pass gastrique, Dérivations bilio-pancréatiques N Engl J Med, Aout 2007

4 Ballon intra-gastrique: IMC entre 30 et 35 Kg/m² ou phase préliminaire des superobésit sités (IMC > 60 Kg/m²) Anneau : RésultatsR Gastroplastie la plus simple Mortalité entre 1/1000 et 1/10000 Morbidité grave : 1 à 2 % Excès de poids perdu (EPP): 50 % Complications à long terme: 20 % Très mauvais résultats: «sweet-eaters» (Coca-Cola) Polyphagie Reflux Boulimie Gastroplastie verticale Avantages théoriques : - pas d anastomose, - pas de malabsorption - Plus facile que le by-pass Résultats à moyen et long terme : très décevants avec près de 40 % d échec Intervention presque abandonnée

5 Le by-pass gastrique Diversion bilio-pancréatique avec switch duodénal Montage complexe Malabsorption majorée BMI > 60 Kg/m² Polyphagie & sweetearter Avantage/ by-pass : malade peut manger plus! Voie laparoscopique : plus appropriée! Résultats La chirurgie est le traitement le plus efficace de l obl obésité morbide

6 Revue de la littérature 206 études et 42,094 patients Sex ratio: 28 % hommes / 72 % femmes Age moyen: 39 ans (16-64) BMI moyen: 47 (32-79) RESULTATS GLOBAUX EPP: ANNEAU : 48 % BY-PASS : 62 % SWITCH : 70 % Mortalité : ANNEAU 0.1% BY-PASS 0.5 % SWITCH 1.1 % BYPASS Diabète : résolution complète 77 % amélioration 86 % Dyslipidémie : amélioration 70 % Hypertension artérielle: résolution complète 62 % amélioration 79 % Apnée du sommeil : résolution complète 86 % amélioration 84 % Gastroplasties et grossesse Gastroplasties s et adolescents L extension des indications aux patients avec des BMI entre 30 et 35 avec comorbidités? La chirurgie bariatrique est efficiente avant la 4 ème année?

7 Choix des techniques: BMI > 50: Pas d anneau BMI < 55: Pas de Switch Sweet-eater: Pas d anneau Personne peu compliante: Sleeve BMI > 60: Sleeve suivie de Switch Adolescent: Anneau Reflux: Pas d anneau Hernie hiatale: Bypass Calcul vésiculaire: cholécystectomie Oublier l intervention de Mason Premier choix BMI < 60: Bypass Conséquences nutritionnelles et suivi SUIVI BIOLOGIQUE Mois / an Iono X X X X X X X Mg X X X X X X X NFS X X X X X X X Fer, B12 Vit D, BHC PTH, Albumine Densité osseuse X X X X X X X X X X X X X X X X X X Recommandations Peu d études de suivi axé sur les déficits nutritionnels Peu d études prospectives randomisées: problème éthique Prescrire agressivement : Fer, B 12, Acide Folique, Calcium et D. Surveillance régulière Pas de grossesse avant 18 à 24 mois Eviter les jus de fruits et les sodas Conclusions La chirurgie est le meilleur traitement de l obésité morbide Le bypass est la meilleure technique chirurgicale (BMI < 60 Kg/m²) La voie coelioscopique est plus avantageuse Le suivi pré- est post-opératoire multidisciplinaire est capital pour éviter les complications à long terme MERCI DE VOTRE INVITATION

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com L Index de Masse Corporelle IMC= poids/taille² IMC > 25 et < 30 kg/m² : surpoids IMC > 30 kg/m² : obésité Type 1 : 30 à 35 kg/m² Type 2 : 35 à 40

Plus en détail

Définition. Indications de la chirurgie de l obésité

Définition. Indications de la chirurgie de l obésité CHIRURGIE DE L OBESITE Gilles FOURTANIER L accroissement de la prévalence de l obésité et de sa gravité en France comme dans tous les pays européens, désigne ce phénomène comme un des enjeux importants

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

Chirurgie de l obésité

Chirurgie de l obésité Chirurgie de l obésité Dr Ch. de Séguin (clinique Saint Louis Ganges ) 12/06/2008 L obésité problème majeur de santé publique Complications de l obésité Diabète et obésité Quels obèses? Classification

Plus en détail

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER Chirurgie de L Obésité Pr Ibrahim DAGHER Evolution de la Chirurgie Leçon d'anatomie Dr Nicolaes Tulp 1632 La Haye - Mauritshuis Museum Nouvelles technologies chirurgicales Evolution de la Chirurgie Les

Plus en détail

LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier. Service de Chirurgie générale et digestive Hôpital Européen G.

LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier. Service de Chirurgie générale et digestive Hôpital Européen G. LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier Epidémiologie Obésité Obésité sévère (IMC > 40) 1980 6.1 % - 1991 6.5 % - 1997 8.5 % 0.3 % 2000 10.1 % - 2003 11.2 % 0.6 % (360 000) Insee / OBEPI

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Information destinée aux patients Docteur D. LEONARD Centre de consultations Médico-Chirurgicales Rue des Rolletières 49402 Saumur Tél : 02 41 83 33 52 Site web : http://david-leonard.docvadis.fr

Plus en détail

Sommaire. I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous... P.4. II. Une maladie, de nombreux traitements... P.7

Sommaire. I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous... P.4. II. Une maladie, de nombreux traitements... P.7 Sommaire I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous............. P.4 UNE MALADIE DE PLUS EN PLUS FRÉQUENTE.................................. P.4 UNE MALADIE GRAVE.......................................................

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire?

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CRITÈRES DE CHOIX DES PATIENTS - IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2 - IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 avec un facteur

Plus en détail

La chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique La chirurgie bariatrique Dr LIENARD François Chirurgien digestif CHR Haute Senne Soignies Pourquoi une chirurgie bariatrique? Echec des traitements conservateurs > perte de poids minime et non persistante

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA DÉCISION

GUIDE D AIDE À LA DÉCISION GUIDE D AIDE À LA DÉCISION PROGRAMME DE CHIRURGIE BARIATRIQUE Avril 2012 Page 1 Document rédigé par : Nathalie Turgeon, infirmière clinicienne Hélène Boutin, conseillère clinicienne en soins infirmiers

Plus en détail

Constat. Quelques chiffres

Constat. Quelques chiffres La création d une au Centre Hospitalier Hornu-Frameries est venue d un constat simple : l obésité et le surpoids sont deux phénomènes sans cesse en augmentation. La personne victime du poids est souvent

Plus en détail

23,1 % 13,8 % 1979 2004

23,1 % 13,8 % 1979 2004 L OBÉSITÉ et son traitement... Dr Pierre Y. Garneau MD, FRCS, FACS, FASMBS Chef du service de chirurgie général Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal Assistant professeur Université de Montréal Objectifs

Plus en détail

Chirurgie bariatrique en France: les chiffres clés de la CCAM en 2013. Docteur Olivier Barbe chirurgie viscérale HIA Clermont Tonnerre Brest

Chirurgie bariatrique en France: les chiffres clés de la CCAM en 2013. Docteur Olivier Barbe chirurgie viscérale HIA Clermont Tonnerre Brest Chirurgie bariatrique en France: les chiffres clés de la CCAM en 2013 Docteur Olivier Barbe chirurgie viscérale HIA Clermont Tonnerre Brest L obésité en France Etude Obépi 2012: - Prévalence de l obésité

Plus en détail

INDICATEURS D ACTIVITÉ. OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010

INDICATEURS D ACTIVITÉ. OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010 INDICATEURS D ACTIVITÉ OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010 Cahier des charges «Centres spécialisés» dans la prise en charge de l obésité sévère 1 MATÉRIEL ET MÉTHODE I. HOSPITALISATION

Plus en détail

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009 CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009

Plus en détail

LA GASTROPLASTIE VERTICALE CALIBREE AVEC RESECTION GASTRIQUE OU SLEEVE GASTRECTOMIE Sleeve signifie manche ou manchette. C est ainsi que l on nomme cette résection (ablation) de l estomac qui enlève environ

Plus en détail

Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence

Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence Point d information 21 février 2013 Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence Avec une prévalence de 15% de la population adulte, l obésité touche en France 6,9 millions de personnes

Plus en détail

é ch Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be Equipe de la Chirurgie de l Obésité

é ch Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be Equipe de la Chirurgie de l Obésité é ch Equipe de la Chirurgie de l Obésité Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be 1 é ch Equipe de la Chirurgie de l Obésité L équipe Coordinateur médical - nutritionniste : Dr DEREPPE

Plus en détail

La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète?

La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète? Syndrome d apnées du sommeil et risques cardiométaboliques La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète? Expert - E. FRIJA-ORVOEN (Paris) Animateur - H. PEGLIASCO (Marseille)

Plus en détail

Dr Yves ANDUZE ACHER

Dr Yves ANDUZE ACHER Dr Yves ANDUZE ACHER REGIME ET OBSERVANCE Gerard REACH (HOPITAL AVICENNE) CRITERES D INDICATION OPERATOIRE BMI maximum supérieur 40 ou 35 en cas de co-morbidité Surcharge pondérale stabilisée depuis plus

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric.

Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric. Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric.letessier letessier@chu-nantes. nantes.fr DIU Tours Brest TOURS, le 13 décembre

Plus en détail

Chirurgie digestive de l obésité : qui sont les patients et comment sont-ils pris en charge?

Chirurgie digestive de l obésité : qui sont les patients et comment sont-ils pris en charge? Chirurgie digestive de l obésité : qui sont les patients et comment sont-ils pris en charge? dossier de presse 10 mars 2004 Le rapport complet est consultable sur le site de l assurance maladie en ligne

Plus en détail

La chirurgie bariatrique. Docteur Blandine Ga5a Cherifi Mardi 12 Octobre 2010

La chirurgie bariatrique. Docteur Blandine Ga5a Cherifi Mardi 12 Octobre 2010 La chirurgie bariatrique Docteur Blandine Ga5a Cherifi Mardi 12 Octobre 2010 L obésité : une maladie chronique grave L obésité : une maladie chronique grave Reeves GK et al, BMJ 2007 L obésité : un problème

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

INAUGURATION DE L EQUIPE DE LA CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ

INAUGURATION DE L EQUIPE DE LA CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ DOSSIER DE PRESSE éch Equipe de la Chirurgie de l Obésité INAUGURATION DE L EQUIPE DE LA CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Infos : 069/33 10 60 service.communication@chwapi.be Communiqué de presse... 3 L équipe interdisciplinaire

Plus en détail

Chirurgie bariatrique de l adolescent

Chirurgie bariatrique de l adolescent Chirurgie bariatrique de l adolescent P. Tounian 1 Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques Hôpital Trousseau, Paris INSERM 872 Nutriomique, Université Paris 6 Institut de Cardiométabolisme et Nutrition

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE. Dr.TERRYN François Service de Chirurgie

CHIRURGIE BARIATRIQUE. Dr.TERRYN François Service de Chirurgie CHIRURGIE BARIATRIQUE Dr.TERRYN François Service de Chirurgie Générale Obesity International Task Force Calle, N Engl J Med 1999;341:1097-1105. Conférence de consensus sur la chirurgie bariatrique

Plus en détail

Qu est-ce que? Poids (en Kilogrammes) IMC = Taille (en Mètre) x Taille (en Mètre) 110 Mon IMC = = 40,4 (obésité massive ou morbide) 1.65 x 1.

Qu est-ce que? Poids (en Kilogrammes) IMC = Taille (en Mètre) x Taille (en Mètre) 110 Mon IMC = = 40,4 (obésité massive ou morbide) 1.65 x 1. Qu est-ce que? Reso13 signifie «Réseau Obésité des Bouches-du-Rhône». Il est basé à la clinique Axium d Aix-en-Provence. Sa mission est de proposer une prise en charge chirurgicale globale et pluridisciplinaire

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION DEFINITION DE L OBESITE Etat d'un individu ayant un excès de poids par augmentation

Plus en détail

Chirurgie de l obésité

Chirurgie de l obésité Chirurgie de l obésité Place du médecin généraliste dans l équipe pluridisciplinaire Jean-Pierre Lamandé Médecin généraliste Médecin coordonnateur du réseau ROMDES Jean-Pierre Lamandé 1 Les protagonistes

Plus en détail

Ou le «Y a qu à, faut qu on!!!»

Ou le «Y a qu à, faut qu on!!!» Les «traitements» de l obésité Ou le «Y a qu à, faut qu on!!!» Dr C. ANTOINE Pharmacien Praticien Hospitalier Hôpitaux Civils de Colmar Association des Centres de Cours Professionnels pour les Préparateurs

Plus en détail

CONCLUSIONS. MIDBAND, Implant annulaire ajustable pour gastroplastie. AVIS DE LA CNEDiMTS 12 février 2013 complétant l avis du 12 octobre 2010

CONCLUSIONS. MIDBAND, Implant annulaire ajustable pour gastroplastie. AVIS DE LA CNEDiMTS 12 février 2013 complétant l avis du 12 octobre 2010 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 12 février 2013 complétant l avis du 12 octobre 2010 CONCLUSIONS MIDBAND, Implant annulaire ajustable

Plus en détail

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique Conséquences des modifications anatomiques Docteur Agnès Sallé Département d Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Janvier 2009 Indications de la chirurgie bariatrique Choix des techniques chirurgicales Contre-Indications de la chirurgie bariatrique Suivi et prise

Plus en détail

OBÉSITÉ POSE ET ABLATION DE BALLON INTRAGASTRIQUE

OBÉSITÉ POSE ET ABLATION DE BALLON INTRAGASTRIQUE OBÉSITÉ POSE ET ABLATION DE BALLON INTRAGASTRIQUE TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Novembre 2009 Service évaluation des actes professionnels Service des bonnes pratiques professionnelles

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Les répercussions en termes

Les répercussions en termes TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBÉSITÉ DE L ADULTE L approche du médecin Dr Henry Dabadie service de nutrition, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux L obésité de l adulte, définie par un indice de masse

Plus en détail

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE Aspects techniques

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE Aspects techniques LA CHIRURGIE BARIATRIQUE Aspects techniques Dr D.Nocca, Dr C. de Seguin de Hons,Dr V.Salsano, Dr PM.Blanc, Dr E.Deneve, Dr S.Faure, Dr R.Altwegg, Dr M.Veyrac, Dr P.Bauret, Dr JC Valats, Pr D.Larrey, V.Harivel,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UNE SURCHARGE PONDÉRALE OU D UNE OBÉSITÉ DE L ADULTE PAR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE

PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UNE SURCHARGE PONDÉRALE OU D UNE OBÉSITÉ DE L ADULTE PAR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE Page 1 de 14 PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UNE SURCHARGE PONDÉRALE OU D UNE OBÉSITÉ DE L ADULTE PAR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE ARGUMENTAIRE L obésité, conséquence d un déséquilibre calorique entre apports et

Plus en détail

UNE EXPERIENCE DE CONSULTATIONS. 25 janvier 2014 JOURNEE DU GCIL ST ETIENNE

UNE EXPERIENCE DE CONSULTATIONS. 25 janvier 2014 JOURNEE DU GCIL ST ETIENNE UNE EXPERIENCE DE CONSULTATIONS INFIRMIERES CLINICIENNES GIC UNIC 43 25 janvier 2014 JOURNEE DU GCIL ST ETIENNE GIC - UNIC 43 PREMIERS PAS EN ETP ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Obésité : deux études de l'assurance Maladie

Obésité : deux études de l'assurance Maladie Point d'information mensuel 7 juin 2005 Obésité : deux études de l'assurance Maladie La progression de l'obésité dans le monde est préoccupante en terme de santé publique. En effet non seulement l'excès

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Interventions initiales - Réinterventions ARGUMENTAIRE Janvier 2009 1 Les recommandations et la synthèse de cette

Plus en détail

L obésité de l adulte et ses risques

L obésité de l adulte et ses risques L obésité de l adulte et ses risques Willendorff Lespugue DR Patrick GELAS Nutrition Clinique Intensive - H.C.L. Définition Se définit comme un excès de masse grasse ayant des conséquences somatiques,

Plus en détail

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES Première Journée du Centre Intégré Nord Francilien de prise en charge de l obésité de l adulte et de l enfant REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

Plus en détail

Techniques de chirurgie bariatrique : Conséquences Anesthésiques

Techniques de chirurgie bariatrique : Conséquences Anesthésiques ICAR 2010 Techniques de chirurgie bariatrique : Conséquences Anesthésiques Dr Mathieu SCHOEFFLER Département d Anesthésie Réanimation de l Hôpital de la Croix Rousse, Groupement Hospitalier Nord, CHU LYON

Plus en détail

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY Siège social : 1 rue Jean Moulin

Plus en détail

Chirurgie de l obésité. Ce qu il faut savoir avant de se décider!

Chirurgie de l obésité. Ce qu il faut savoir avant de se décider! Chirurgie de l obésité Ce qu il faut savoir avant de se décider! Consultez le site Internet de la HAS : www.has-sante.fr Vous y trouverez des informations complémentaires et des outils pour bien préparer

Plus en détail

Directives pour le traitement chirurgical de l obésité

Directives pour le traitement chirurgical de l obésité Directives pour le traitement chirurgical de l obésité Swiss Society for the Study of Morbid Obesity and Metabolic Disorders (SMOB) En vigueur dès le: 9.11.2010 (Rev. 13.8.2008, 8.1.2009, 18.6.2009, 24.8.2009,

Plus en détail

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité.

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité. Bilan radiologique de la chirurgie bariatrique : une approche conventionnelle des attentes du chirurgien Paul-Emile Labeyrie (1), Nicole Provost (1), Yannick Leroux(2), Michèle Hamon(1) (1), Service d

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Recommandations Janvier 2009 1 L argumentaire scientifique de ces recommandations est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

Carence en vitamine D après chirurgie bariatrique 14ème meeting d Endocrinologie-Diabétologie Endocrinologues du Sud Marocain

Carence en vitamine D après chirurgie bariatrique 14ème meeting d Endocrinologie-Diabétologie Endocrinologues du Sud Marocain Carence en vitamine D après chirurgie bariatrique 14ème meeting d Endocrinologie-Diabétologie Endocrinologues du Sud Marocain Cécile Ciangura Paris 1. Vitamine D et obésité Vitamine D et obésité Relation

Plus en détail

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE)

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE) 1 DONNES PERINATALES Année HautsdeSeine Note 1A DONNEES DEMOGRAPHIQUES INSEE, INSERM Nouveaunés vivants domiciliés 2012 24 790 Taux de natalité (nouveaunés vivants pour 1000 habitants) 2012 15,6 pour 1000

Plus en détail

Accompagnement Pluridisciplinaire Intégration Sport

Accompagnement Pluridisciplinaire Intégration Sport RESEAU APIS Accompagnement Pluridisciplinaire Intégration Sport Dispositif mis en place par la DRDJS Paris Ile de France pour lutter contre : Obésité Tabac Ménopause Cancer Hypertension Responsable du

Plus en détail

Indications et Résultats Actuels en Chirurgie Bariatrique

Indications et Résultats Actuels en Chirurgie Bariatrique Indications et Résultats Actuels en Chirurgie Bariatrique Arnaud De Roover Centre Interdisciplinaire de Recherche et de Traitement de l Obésité Service de Chirurgie Abdominale et Transplantation Centre

Plus en détail

IMAGERIE DE LA SLEEVE GASTRECTOMIE DANS LE TRAITEMENT DE L OBESITE MORBIDE

IMAGERIE DE LA SLEEVE GASTRECTOMIE DANS LE TRAITEMENT DE L OBESITE MORBIDE IMAGERIE DE LA SLEEVE GASTRECTOMIE DANS LE TRAITEMENT DE L OBESITE MORBIDE I Khettab, CA Cuenod, L Fournier, N Siauve, C Grataloup, A Hernigou, O Clement, JM Chevallier *, G Frija. Service de Radiologie

Plus en détail

Obésité et contraception. Dr Manigart FLPF/CHU Saint Pierre

Obésité et contraception. Dr Manigart FLPF/CHU Saint Pierre Obésité et contraception Dr Manigart FLPF/CHU Saint Pierre Obésité et risque de TVP Augmentation des facteurs pro-coagulants (7,8,12 et du fibrinogène) stase veineuse augmentée Risque de TVP augmenté (=

Plus en détail

La prise en charge de l obésité en France Synthèse documentaire

La prise en charge de l obésité en France Synthèse documentaire FFp PRIVÉE FÉDÉRATION DE L'HOSPITALISATION La prise en charge de l obésité en France Synthèse documentaire Direction des Ressources Documentaires MarieClaire VIEZ La prise en charge de l obésité en France

Plus en détail

Gastric Bypass, Mini-Gastric Bypass et Sleeve Gastrectomy

Gastric Bypass, Mini-Gastric Bypass et Sleeve Gastrectomy Service de Chirurgie Viscérale Centre Hospitalier de Saint Malo Gastric Bypass, Mini-Gastric Bypass et Sleeve Gastrectomy Chère Patiente, Cher Patient, Vous devez être opéré(e) en raison de votre forte

Plus en détail

La chirurgie de l obésité en mutation

La chirurgie de l obésité en mutation ARTICLE DE REVUE 225 Indications actuelles, techniques opératoires et résultats La chirurgie de l obésité en mutation Marc Schiesser Adipositaszentrum Kantonsspital St. Gallen Quintessence La chirurgie

Plus en détail

La chirurgie de l obésité en plein

La chirurgie de l obésité en plein 1 sur 6 14/10/2014 13:52 La chirurgie de l obésité en plein essor LE MONDE SCIENCE ET TECHNO 13.10.2014 à 14h25 Mis à jour le 14.10.2014 à 11h51 Par Pascale Santi (/journaliste/pascale-santi/) «Sans titre»,

Plus en détail

Jacques LEPERCQ Pierre RAYNAL Cochin Saint Vincent de Paul CH A Mignot, Versailles

Jacques LEPERCQ Pierre RAYNAL Cochin Saint Vincent de Paul CH A Mignot, Versailles OBESITE ET GROSSESSE PRISE EN CHARGE OBSTETRICALE Jacques LEPERCQ Pierre RAYNAL Cochin Saint Vincent de Paul CH A Mignot, Versailles CLASSIFICATION OMS IMC (Kg/m 2 ) Risque 20 25 Normal 25 30 Surpoids

Plus en détail

Obésité morbide et anneau gastrique 25

Obésité morbide et anneau gastrique 25 Obésité morbide et anneau gastrique 25 L obésité morbide évolue sur un mode épidémique et planétaire et certains observateurs y voient d'ores et déjà le «mal du siècle». Pour la contenir, les malades obèses

Plus en détail

Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon Paris p 2/6

Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon Paris p 2/6 Chirurgie bariatrique, chirurgie gastrique de l obésité, anneau ajustable, by-pass, Sleeve Ce texte vous est remis pour vous aider à comprendre la place que la chirurgie peut prendre dans la lutte contre

Plus en détail

Comment ré-intervenir après gastrectomie longitudinale (en manchon)

Comment ré-intervenir après gastrectomie longitudinale (en manchon) Comment ré-intervenir après gastrectomie longitudinale (en manchon) Dr D.Nocca, Dr P.Noel, Dr C. de Seguin de Hons,,Dr V.Salsano, Dr PM.Blanc, Dr JG. Rodier,, V.Harivel, B.Daynes, Dr P.Lefebvre, Dr N.Berlandier,

Plus en détail

etudes Les coûts hospitaliers de la chirurgie bariatrique en Belgique

etudes Les coûts hospitaliers de la chirurgie bariatrique en Belgique etudes Les coûts hospitaliers de la chirurgie bariatrique en Belgique Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 commu@mloz.be Rédaction Vanessa Vanrillaer

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Centre Hospitalier de Boulogne-sur-Mer Allée Jacques Monod 62321 Boulogne-sur-Mer cédex Contact : 03.21.99.30.38 Madame, Monsieur, Vous êtes venu(e) consulter un médecin ou un chirurgien

Plus en détail

Université Paris Descartes, Hôpital Cochin, APHP, Paris

Université Paris Descartes, Hôpital Cochin, APHP, Paris 51 ème JAND 28 janvier 2011 Traitement chirurgical de l obésité Pr Jean Luc Bouillot Université Paris Descartes, Hôpital Cochin, APHP, Paris Résumé La chirurgie bariatrique est le seul traitement permettant

Plus en détail

Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse

Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse Nombre d années de vie perdue Grover SA et al Lancet Diabetes Endocrinol. 2015 Feb;3(2):114-22 Dénutrition Définition ANAES 2003 La

Plus en détail

PROFIL PSYCHOLOGIQUE ET SOCIAL DU PATIENT OBESE CANDIDAT A UNE CHIRURGIE DE L OBESITE

PROFIL PSYCHOLOGIQUE ET SOCIAL DU PATIENT OBESE CANDIDAT A UNE CHIRURGIE DE L OBESITE UNIVERSITE PARIS DESCARTES PARIS V FACULTE DE MEDECINE DE PARIS DESCARTES ANNEE 2009 THESE POUR LE DOCTORAT EN MEDECINE DIPLOME D ETAT PAR ALEXANDRA DALU NEE LE 04 AVRIL 1975 PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT

Plus en détail

Traité de médecine et chirurgie de l obésité

Traité de médecine et chirurgie de l obésité Sommaire Avant-propos Traité de médecine et chirurgie de l obésité Chapitre 1. Définitions des obésités Émergence de l obésité en santé publique Définition médicale de l obésité Autres définitions de l

Plus en détail

La chirurgie bariatrique, comme d autres

La chirurgie bariatrique, comme d autres Quel type de chirurgie pour quel malade? Choosing the best procedure for each patient Antonio Iannelli*, Anne-Sophie Schneck*, Rodolphe Anty*, Raffaella Dainese*, Jean Gugenheim* La chirurgie bariatrique,

Plus en détail

CHR de Huy: Docteur A.CHACHATI : chef de service. Docteur C.RIGHES : endocrinologue. Equipe Paraffine : Docteur B.HANUS.

CHR de Huy: Docteur A.CHACHATI : chef de service. Docteur C.RIGHES : endocrinologue. Equipe Paraffine : Docteur B.HANUS. RESULTATS DEFINITIFS DU PROJET PILOTE SUR LE TRAJET CLINIQUE DE L OBESITE (CENTRE HOSPITALIER REGIONAL DE HUY-SERVICE DE NEPHROLOGIE EN COLLABORATION AVEC L EQUIPE PARAFFINE DU DOCTEUR HANUS). CHR de Huy:

Plus en détail

Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse

Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse Dr Véronique TAILLARD Service MME Unité Transversale de Nutrition Clinique Chirurgie

Plus en détail

CHIRURGIE DIGESTIVE DE L OBESITE

CHIRURGIE DIGESTIVE DE L OBESITE Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs Salariés Direction du Service Médical Mission Hospitalisation et Secteur Médico-Social Mission Statistique CHIRURGIE DIGESTIVE DE L OBESITE Résultats

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

La cure thermale à indication Affections digestives et troubles du métabolisme (AD) plus efficace que le traitement de ville pour maigrir.

La cure thermale à indication Affections digestives et troubles du métabolisme (AD) plus efficace que le traitement de ville pour maigrir. Supplément du magazine des Thermes de Brides-les-Bains à Brides La cure thermale à indication Affections digestives et troubles du métabolisme (AD) plus efficace que le traitement de ville pour maigrir.

Plus en détail

Questionnaire à l attention des centres bariatriques suisses

Questionnaire à l attention des centres bariatriques suisses Questionnaire à l attention des centres bariatriques suisses 1. Nom et adresse complète de l établissement (1 questionnaire par établissement) e-mail 2. Informations concernant les membres de l équipe

Plus en détail

6è journée de formation du Département de Médecine Critique du CHU Brugmann. Candice Charlier - Cédric Sempot USI - Urgences CHU Brugmann

6è journée de formation du Département de Médecine Critique du CHU Brugmann. Candice Charlier - Cédric Sempot USI - Urgences CHU Brugmann 6è journée de formation du Département de Médecine Critique du CHU Brugmann Candice Charlier - Cédric Sempot USI - Urgences CHU Brugmann 2 Les patients bariatriques: un défi pour la médecine critique 3

Plus en détail

L OBESITE Face à LA MEDECINE BASEE SUR LES PREUVES

L OBESITE Face à LA MEDECINE BASEE SUR LES PREUVES L OBESITE Face à LA MEDECINE BASEE SUR LES PREUVES L OBESITE Pourquoi la prévenir? Chez qui la prévenir? Pourquoi la traiter? Comment la traiter? Pourquoi prévenir l obésité? Parce qu elle engendre des

Plus en détail

Obésité. Enjeux et Traitements. Chirurgie de l Obésité, Chirurgie Métabolique et Diabète

Obésité. Enjeux et Traitements. Chirurgie de l Obésité, Chirurgie Métabolique et Diabète Obésité Enjeux et Traitements Chirurgie de l Obésité, Chirurgie Métabolique et Diabète Dans le cadre de ses expositions médicales, la Clinique de La Source a choisi de vous proposer une exposition sur

Plus en détail

L OBÉSITÉ EN GYNÉCOLOGIE- OBSTÉTRIQUE L I S A M A R I E C H A R T R A N D M D, F R C S C 3 F É V R I E R 2 0 1 2

L OBÉSITÉ EN GYNÉCOLOGIE- OBSTÉTRIQUE L I S A M A R I E C H A R T R A N D M D, F R C S C 3 F É V R I E R 2 0 1 2 L OBÉSITÉ EN GYNÉCOLOGIE- OBSTÉTRIQUE L I S A M A R I E C H A R T R A N D M D, F R C S C 3 F É V R I E R 2 0 1 2 PLAN OBÉSITÉ ET FERTILITÉ OBÉSITÉ ET GROSSESSE OBÉSITÉ ET MÉNOPAUSE OBÉSITÉ ET FERTILITÉ

Plus en détail

Un surpoids, une obésité

Un surpoids, une obésité Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec Un surpoids, une obésité Atelier animé par : Pr Martine Duclos CHU Montpied, Clermont-ferrand Dr Julien Aucouturier UFR STAPS, Lille Séminaire

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

L obésité constitue un risque important

L obésité constitue un risque important Le diabète de type 2 et l obésité : un lien incontournable Caroline Rhéaume, M.D., Ph. D., MCCM Patrice Brassard, Ph. D. L obésité constitue un risque important pour la santé et est reliée à plusieurs

Plus en détail

OBESITE DE L ADULTE. Charlène Le Métayer

OBESITE DE L ADULTE. Charlène Le Métayer OBESITE DE L ADULTE Charlène Le Métayer CAS CLINIQUE Mme F. 63 ans, retraitée, ancienne assistante maternelle, vit avec sa fille, pas de tabac, pas d OH, 158kg pour 1m49. ATCD : Médicaux: -Cardiaque :HTA,

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e. Caisse nationale de santé Statuts page 4300

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e. Caisse nationale de santé Statuts page 4300 MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4299 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 232 110 30 décembre 22 mai 2009 2013 S o m m a i r e Caisse nationale

Plus en détail

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie Consultations générales - Endocrinologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Patrice Perron Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Septembre 2011 Pourquoi repérer l excès de poids? Que faire chez les sujets ayant un âge physiologique avancé? Quand diagnostiquer

Plus en détail

Item 267 : Obésité de l'adulte

Item 267 : Obésité de l'adulte Item 267 : Obésité de l'adulte Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Généralités... 4 II Diagnostic de l'obésité...

Plus en détail

JAMG le 5 avril 2014 Dr Eric Letessier Eric.letessier@chu-nantes.fr

JAMG le 5 avril 2014 Dr Eric Letessier Eric.letessier@chu-nantes.fr Les interventions de chirurgie bariatrique JAMG le 5 avril 2014 Dr Eric Letessier Eric.letessier@chu-nantes.fr Définition : Généralités IMC > 30 = Obésité (Obésité sévère > 35) IMC > 40 = Obésité morbide

Plus en détail

DEPISTAGE ET SUIVI DE L OBESITE CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT

DEPISTAGE ET SUIVI DE L OBESITE CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DEPISTAGE ET SUIVI DE L OBESITE CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT ASPECTS ÉPIDÉMIO-MÉDICO-ÉCONOMIQUES Etude ANAES (2004): constante 1 enfant/5 obèse en 2000,1/4 en 2008 Touche plus l enfant que l adulte Sur

Plus en détail

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier Obésités Qu est-ce que Manger? Nécessité Plaisir Gastronomie Interdits Santé Diététique SURCHARGE ALIMENTAIRE ALIMENTAIRE M. cardiovasculaires T malignes

Plus en détail

La chirurgie de l obésité : Pourquoi, dans quel but? Chirurgie Digestive et Métabolique

La chirurgie de l obésité : Pourquoi, dans quel but? Chirurgie Digestive et Métabolique La chirurgie de l obésité : Pourquoi, dans quel but? Pierre VERHAEGHE Abdennaceur DHAHRI Chirurgie Digestive et Métabolique CHU Amiens Picardie Chirurgie de l obésité Les indications de ces thérapeutiques

Plus en détail

Suivi infirmier post-opératoire. de la clinique externe. de chirurgie bariatrique

Suivi infirmier post-opératoire. de la clinique externe. de chirurgie bariatrique Suivi infirmier post-opératoire de la clinique externe de chirurgie bariatrique Présentée par Annick Dallaire et Mireille Pelletier, Infirmières cliniciennes Objectifs de la présentation 1) Informer et

Plus en détail

L équipe nutritionniste-diététicienne Rôle central au sein d une équipe pluridisciplinaire

L équipe nutritionniste-diététicienne Rôle central au sein d une équipe pluridisciplinaire L équipe nutritionniste-diététicienne Rôle central au sein d une équipe pluridisciplinaire AVANT : - Indication - Choix type d intervention: restrictive / By-pass gastrique/ Sleeve - Préparation à l intervention

Plus en détail

LE POINT SUR... «Ce que vous devez savoir sur un patient qui a eu une chirurgie bariatrique» Indications et contre-indications :

LE POINT SUR... «Ce que vous devez savoir sur un patient qui a eu une chirurgie bariatrique» Indications et contre-indications : LE POINT SUR... «Ce que vous devez savoir sur un patient qui a eu une chirurgie bariatrique» Léa Lucas-Martini, CHU Pitié Salpétrière, Paris - lea.lucas-martini@psl.aphp.fr Judith Aron-Wisnewsky, CHU Pitié

Plus en détail

FILIERE MEDICO CHIRURGICALE DE L OBESITE. Dr Nathalie DEBOUCHER Centre médical du col de la Pirogue

FILIERE MEDICO CHIRURGICALE DE L OBESITE. Dr Nathalie DEBOUCHER Centre médical du col de la Pirogue FILIERE MEDICO CHIRURGICALE DE L OBESITE Dr Nathalie DEBOUCHER Centre médical du col de la Pirogue Filière médico chirurgicale au CHT: PEC médicale IMC35 et co morbidités

Plus en détail