JAMG le 5 avril 2014 Dr Eric Letessier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JAMG le 5 avril 2014 Dr Eric Letessier Eric.letessier@chu-nantes.fr"

Transcription

1 Les interventions de chirurgie bariatrique JAMG le 5 avril 2014 Dr Eric Letessier

2 Définition : Généralités IMC > 30 = Obésité (Obésité sévère > 35) IMC > 40 = Obésité morbide IMC > 50 = «Super-obèse» IMC > 60 = «méga-obèse» Prévalence : Périmètre abdominal H: 102 cm (40 in.) F: 88 cm (35 in.) Obésité : 6 à 11% de la population française Obésité morbide = 3 à 4% des obèses (0,3%) OBEPI 2003: à Option Chirurgicale récente 01/09/1993:1ère gastroplastie (Dr. Belachew Belgique) CNAM 2002: interventions/an Anneaux: 88 % des interventions réalisées Des interventions nouvelles: sleeve en 2007 Des interventions nouvelles: by-pass en 2009

3 Des Obésités différentes : Obésité Obésité métabolique Obésité syndromique

4 LA CHIRURGIE METABOLIQUE EST LE FUTUR DE LA CHIRURGIE La chirurgie a évolué successivement de la laparotomie à la chirurgie d exérèse à la chirurgie réparatrice à la chirurgie de reconstruction et maintenant à la chirurgie métabolique. Nous ne sommes qu au début de progrès et d évolutions thérapeutiques.

5 Prise en charge des patients à risque élevé avec Diabète de type 2 et/ou Syndrome d Insulino-résistance Diabétique de Type 2 : Syndrome d Insulinorésistance Facteurs de risque Pathologie Coronarienne Hypertension Dyslipidémie Diabete Type 2 Traiter la Cause Traiter les Complications Després JP et al. BMJ 2001;322: Prise en charge du risque coronarien

6 INDICATIONS En 2011, L IDF et l ADA donne un avis favorable pour la chirurgie bariatrique chez les patients diabétiques avec IMC 30 à 35 kg/m2 Chirurgie métabolique Pas d indication en France pour IMC < 35 kg/m2

7 Enquête OBEPI (France)

8 Relation IMC et cause mortalité (méta-analyse analyse de 57 études Lancet 2009) Mortalité la plus faible : IMC 22,5 à 25 Par chaque tranche de 5 pts d IMC, augmentation de la mortalité: -toutes causes 30 % -causes vasculaires 40 % -causes diabétiques 120 % -causes rénales 80 % -causes hépatiques 60 % -causes néoplasiques 10 % -causes respiratoires 20 %

9 Chirurgie bariatrique: Recommandations NIH/Consensus: 1991 Coelioscopie ASBS & SAGES : AFERO/ALFEDIAM/SNDLF 2000: ANAES : HAS 2005: AFERO/ALFEDIAM/SFN/SOFCO Europe 2005 EAES NIH Consensus Am J Clin Nutr 1992 ASBS Obes Surg 2000 SOFCO Obes Surg 2005

10 CONTRE-INDICATIONS Troubles cognitifs ou mentaux sévères Troubles sévères et non stabilisés du comportement alimentaire Incapacité prévisible du patient à participer à un suivi médical prolongé Dépendance à l alcool et substances psychoactives licites ou non Obésité génétique, craniopharyngiome Pronostic vital en jeu à court ou moyen terme et CI anesthésique

11 Chirurgie de l obésité à travers les âges

12 OPTIONS ET STANDARTS Bilan digestif non décisionnel Voie d abord à priori: coeliochirurgie Types d intervention 35 à 40 et comorbidités IMC en kg/m² 40 à à à 60 > 60 Standart Anneau Anneau By-pass By-pass By-pass Option 1 Mason Mason Anneau Sleeve Duodénal Switch Option 2 Sleeve Sleeve Ballon 1 er Sleeve 1 er Option 3 Option 4 By-pass (2 temps) Ballon 1 er By-pass calibré

13 Evaluation de l efficacité sur le poids Indice de REINHOLD sur PEP à 2 ans > 75% = excellent > 50% = satisfaisant > 25% = modéré < 25% = échec Objcetif ttt: PEP à 2 ans > ou= 50% ou IMC < 30 kg/m2, stable > 5 ans

14 La demande du patient

15 L avis médical Traitement pré-opératoire Traitement post-opératoire IMC un des éléments du choix thérapeutique IMC influence le choix technique

16 SUIVI HAS: Cs/3 mois 1 ère année puis Cs/6 mois 2 ème et 3 ème années puis annuelle Bilan Biologique à 3 et 6 mois puis annuel: NFS plaquettes, Fer sérique, Ferritine, Coeff saturation, Calcémie, Vit(OH)D +/- PTH, Albumine, Pré-albumine, VitB12, Folates, VitB1, VitA, +/- Zinc et Sélénium, TP-TCA, Mg++

17 Supplémentations vitaminiques A VIE 1 complément poly-vitaminé/jour ELEVIT B9: 1cp/j AZINC optimal: 2 gel/j ALVITYL: 2cp/j +/- fer TARDYFERON 80 mg 1 à 2/j, calcium 1200 à 2000 mg/j, vit D 400 à 800 UI/j, Ac folique 400 μg/j, vitamine B12 > 350 μg/j ou 1 inj/3mois, Vitamine A A313, Vit B1 si vomissements ou amaigrissement rapide

18 SUIVI Diététique: Alimentation liquide 1 ère sem, puis mixée ou moulinée et normale en 4 à 6 sem Restriction calorique importante: 800 à 1000 kcal/j à 3 mois, 1500 kcal/j à 1 an 3 repas/j + 2 à 3 collations = fractionnement 80 à 100 gr protéines midi et soir ( intolérance et dégout viande) 3 à 4 laitages/j Eau hors repas Activité physique: Favorisée par la perte de poids Associée à une plus grande perte de poids 150 /semaine, bénéfices dès l augmentation AP/pré-op

19 La rationalité médicale Etude SOS de cohorte Perte de poids à 15 ans Sjöström et al. New Engl J Med 2007

20 Swedish Obese Subjects Trial L Sjostrom J Intern Med PERTE REPRISE STABILISATION -23% - 17% -16% -18%

21 BENEFICES sur la mortalité A 10 ans: HR à 0,71 A 20 ans, HR 0,47 orig CV (AVC-IDM) Sjostro Sjostrom.N Engl J Med 2007;357: m.n Engl J Med 2007;357:

22 Bénéfices sur la mortalité Adams Long term motality after by-pass surgery N Engl J Med 2007) Suivi > 7 ans post by-pass Mortalité toutes causes 40% D origine coronarienne 56% D origine diabétique 92% D origine cancéreuse 60%

23 Bénéfices Sjost Sjostrom.N Engl J Med 2007;357: rom.n Engl J Med 2007;357:

24 Effet bénéfique de la chirurgie sur l incidence des cancer chez les femmes Swedish Obese Subjects Trial L Sjostrom J Intern Med- 2013

25 Amélioration des co-morbidités SAOS: diminution IAH, voir, résolution totale nécessitant réévaluation mais récidive HTA: non démontré sur le long terme mais diminution des TTT Dyslipidémie: efficacité surtout hypertg Diabète II NASH stade stéatose, sans fibrose Fertilité techniques malabsorptives plus d impact?

26 Action spécifique sur le DIABETE II Dès les années 1970, les chirurgiens observent un effet spectaculaire et immédiat sur la glycémie Qui l'eût cru? Une opération s'avère être le traitement le plus efficace pour le diabète sucré de l'adulte. Ann Surg Sep; 222 (3) :339-50

27 Incidence du diabète à 2 et 10 ans d une chirurgie bariatrique SOS study- Etude prospective danoise, suivi 2 ans de 4000 patients opérés et suivi 10 ans de 1700 patients opérés Appareillés gr témoins, 48 ans IMC:41 kg/m2 -Effet spectaculaire de la chirurgie sur la PEC DB II -Réduction de l incidence annuelle des nouveaux cas de DB II Effet combiné: -effet incrétine -réduction calorique brutale et massive -perte de poids Sjostrom L et al, N Engl J Med 2004 ; 351:2683.

28 Les facteurs prédictifs de disparition de DB II après chirurgie bariatrique: quels patients opérés? Le grand excès de poids La préservation d une insulino-sécrétion en préopératoire Un équilibre glycémique pré-opératoire satisfaisant Une faible durée de diabète (< 10 ans)

29 Schauer PR et al, Ann Surg 2003 ; 238:467. -Evaluation des paramètres cliniques pré et post opératoire associés à l amélioration du DB II après by-pass patients opérés, 21% DB ou HGJ -suivi 5 ans -83 % résolution de DB

30 Schauer PR et al, Ann Surg 2003 ; 238:467.

31 Amélioration Qualité de vie Indépendamment de la technique Amélioration de: santé mentale, statut psycho-social, relations sociales, opportunités d emploi

32 Un niveau de preuve suffisant? On peut «guérir» les co-morbidités! Méta analyse : 136 études, : pts : pts anneaux by-pass Masson Switch Amélioration de: diabète : 86.0 % HTA : 78.5 % SAS : 83.6 % Anneau By-pass Masson Switch Anneau By-pass Masson Switch Amélioration du Diabète Variation de l'imc Amélioration de l'apnée du Sommeil H.Buchwald et al.: JAMA 2004,292:1724

33 La Chirurgie Bariatrique Une chirurgie fonctionnelle et métabolique Seul traitement de l obésité morbide? Augmente la survie? Guérit les co-morbidités? HTA / SAS / Diabète Chirurgie métabolique? Syndrome métabolique Diabète insulino-dépendant Diabète de type 2 OUI MAIS DES COMPLICATIONS

34 DIABETE META-ANALYSEANALYSE RESULTATS : Evolution du diabète - Méta-analyse Guérison associée à une perte de poids suivant le type d intervention réalisée Total Anneau gastrique Gastroplastie By-pass Gastrique BPD/DS % EBWL 55, % Guérison (global) 78,1 56,7 79,7 80,3 95,1 % Guérison <2 ans 80,3 55,0 81,4 81,6 94,0 % Guérison 2 ans 74,6 58,3 77,5 70,9 95,9 Henry Buchwald JAMA 2004;292:

35 La chirurgie bariatrique est efficace, Bénéfices Perte d Excès de poids Taux de guérison du Diabète 100% 50% Mais non équivalente? Switch By-pass Gastrique Anneau Gastrique 10% 0,001 0,01 0, Risque Mortalité à 30 jours Adapted from Buckwald H, et al, Bariatric surgery, a systematic review and metaanalysis, JAMA. 2004;292: and Maggard M, et al, Meta-Analysis: Surgical Treatment of Obesity, Ann Intern Med. 2005;142:

36 Efficacité de la Chirurgie bariatrique Technique % EWL T2DM (Guérison) Anneau gastrique 47% (n=1848) 48% Sleeve Gastrectomy 47.3% (n=705) 66,5% By-pass Gastrique 62% (n=4204) 84% BPD 70% (n=2480) 98% 3 6 Buchwald H. JAMA, 2004

37 Algorithme pour la prise en charge métabolique du diabète de type 2 Diagnosis Lifestyle intervention + metformin No HbA 1c 7% Yes a Add basal insulin most effective Add sulfonylurea least expensive Add glitazone b no hypoglycemia No HbA 1c 7% Yes a No HbA 1c 7% Yes a No HbA 1c 7% Yes a Intensify insulin Add glitazone b,c Add basal insulin Add sulfonylurea c No HbA 1c 7% Yes a No HbA 1c 7% Yes a Add basal or intensify insulin Intensive insulin + metformin +/- glitazone b Nathan et al. Diabetes Care ;31:

38 Quel est votre but? Nous (les chirurgiens) voulons être une autre flèche BMI > 30 Metabolic Surgery Psychologic stability 12 month history of uncontrolled DM/Metabolic Syndrome

39 Quand opérer? DT2 symptomes Insuffisance Cell Béta Glycémie Chirurgie du DT2 Insulinémie Augmentation de l insulinorésistance Temps 39

40 By-pass Duodéno- Jejunal avec sleeve gastrectomy interposition Iléale Sleeve gastrectomy

41 Histoire clinique du TD2 et un antécédent d insulinothérapie n a pas d effet sur la réussite de la chirurgie bariatrique Pas de relation forte entre succès et perte de poids

42 L avis chirurgical Un rapport bénéfices-risques acceptable? Registre : IBSR (J30) 85 sites / 137 chirurgiens pts: 93 décès (0,24 %) 0,04* à 0,63 %** BMI>56 Kg/m2 / Age>45 ans / Sexe M Embolie pul.: 32 % / Fistule: 15 % Cardiaque: 12 % / Péritonite: 12 % RYGBP pts BP/DDS** pts VBG/VRG* pts Technique Mortalité (%) RYGBP 0, ,40 BPD/DS 0,63 VBG/VRG 0,04 50 % après sortie des pts Masson et al.: Obesity Surg 2007

43 COMPLICATIONS Complications précoces post-opératoires (<30 jours) Complications tardives, carences alimentaires ou vitaminiques, reprises pondérale

44 Complications tardives Dumping syndrôme: Malaise avec tachycardie, hypotension, signes digestifs 15 à 30 min après repas riche en sucres Signes tardifs (2heures) d hypoglycémie Afflux massif de sucres dans l intestin grêle

45 Complications tardives Dénutrition protéino-énergétique Carence vitaminique Vitamine B1 = co-facteur de l oxydation des substrats glucidiques pour fournir l ATP au cellules, pas de réserve corporelle Carence majorée si vomissements et apports exogènes de glucosé encéphalopathie de Gayet-Wernicke

46 Des interventions différentes Des interventions parfois successives Anneau 2ème Anneau Sleeve Evaluation des résultats: Tenir compte de la somme des complications By-pass

47 Une chirurgie parfois en plusieurs temps puis ou 1er temps: Sleeve By-pass 2ème Switch 2ème Evaluation des résultats: Tenir compte de la somme des complications

48 Pourquoi des ré-interventions Echecs d une technique Le + souvent anneau ou Mason Maintenant sleeve Bientôt by-pass (10 % d échecs à 2 ans) Chirurgie en plusieurs temps Validée dans la littérature (IMC>60 kg/m2) Justifiée (IMC>50 kg/m2 - risque opératoire) Ré-interventions après bilan décisionnel Questions: Quel est l objectif? Perte d Excèse de poids? Qualité de Vie? Co-morbidité(s)? Risque chirurgical acceptable? Chirurgie réalisable? Intervention choisie compatible avec les objectifs? Faut-il faire la technique la + efficace d embl ée? Avantage au By-pass, si possible en 1 temps Risque opératoire acceptable? Faisabilité?

49 Une épidémie «chirurgicale» mondiale annoncée DONC des complications annoncées IMC: 25-29,9 IMC>30 IMC>40 NHES & NHAES Flegal Int J Obes Metab Disord 1998 & JAMA 2002 Harvey Obes Res 2005

50 France: une augmentation raisonnée mais de nouvelles techniques (sleeve/by-pass/switch) donc de nouvelles complications» Interventions 2002: n= (2 mois) 2006: n= : > obésité -7,6 (-7,6 à + 46,2) Recours -58,1 (-58,1 à + 133,9) Oberlin DREES 2005 Basdevant Obes Surg 2007 Dargent* IFSO 2006

51 CONCLUSION La chirurgie bariatrique a augmenté significativement dans le monde durant les 10 dernières années (1998 à 2008) Operations/an % % % 135% Obes Surg 2009; 19:

52 Obes Surg 2009; 19: Tendances : 2003 à 2008 USA/CANADA Pourcentages d'interventions 100% 80% 60% 40% 100% 85,0% 100% 51,0% 44,0% Total RYGB AGB BPD/DS SG 20% 0% 9,0% 4,5% 4,00% 0 1,0%

53 Obes Surg 2009; 19: % 80% 60% 40% 20% 0% TENDANCES: 2003 à 2008 EUROPE Interventions en % 100% 100% 63,7% 65,1% 24,4% 11,1% 6,1% 4,8% 0 43,2% 49,0% 42,3% 39,0% 7,00% 5,30% 4,9% 2,0% Total RYGB Total AGB RYGB AGB BPD/DS BPD/DS SG SG

54 Expéience française: trop de sleeve? Quelle rationalité: perte de poids? recommandations? Exception française? 3 procédures : -Sleeve gastrectomy (44 %) -Gastric by-pass (31 %) -Gastric banding (25 %). Duodenal swicht and Mason : peu de cas, peu de centres, peu de chirurgiens Etude CNAM chirurgie obésité en 2011

La chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique La chirurgie bariatrique Dr LIENARD François Chirurgien digestif CHR Haute Senne Soignies Pourquoi une chirurgie bariatrique? Echec des traitements conservateurs > perte de poids minime et non persistante

Plus en détail

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009 CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009

Plus en détail

LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier. Service de Chirurgie générale et digestive Hôpital Européen G.

LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier. Service de Chirurgie générale et digestive Hôpital Européen G. LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier Epidémiologie Obésité Obésité sévère (IMC > 40) 1980 6.1 % - 1991 6.5 % - 1997 8.5 % 0.3 % 2000 10.1 % - 2003 11.2 % 0.6 % (360 000) Insee / OBEPI

Plus en détail

Dr Yves ANDUZE ACHER

Dr Yves ANDUZE ACHER Dr Yves ANDUZE ACHER REGIME ET OBSERVANCE Gerard REACH (HOPITAL AVICENNE) CRITERES D INDICATION OPERATOIRE BMI maximum supérieur 40 ou 35 en cas de co-morbidité Surcharge pondérale stabilisée depuis plus

Plus en détail

La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète?

La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète? Syndrome d apnées du sommeil et risques cardiométaboliques La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète? Expert - E. FRIJA-ORVOEN (Paris) Animateur - H. PEGLIASCO (Marseille)

Plus en détail

Chirurgie de l obésité

Chirurgie de l obésité Chirurgie de l obésité Place du médecin généraliste dans l équipe pluridisciplinaire Jean-Pierre Lamandé Médecin généraliste Médecin coordonnateur du réseau ROMDES Jean-Pierre Lamandé 1 Les protagonistes

Plus en détail

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r obesity Le traitement de l obl obésité morbide: Indications, techniques et résultats r des gastroplasties Dr Elie CHOUILLARD Service de Chirurgie Générale et Digestive Centre Hospitalier de Poissy Avril

Plus en détail

La chirurgie bariatrique. Docteur Blandine Ga5a Cherifi Mardi 12 Octobre 2010

La chirurgie bariatrique. Docteur Blandine Ga5a Cherifi Mardi 12 Octobre 2010 La chirurgie bariatrique Docteur Blandine Ga5a Cherifi Mardi 12 Octobre 2010 L obésité : une maladie chronique grave L obésité : une maladie chronique grave Reeves GK et al, BMJ 2007 L obésité : un problème

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

Chirurgie de l obésité

Chirurgie de l obésité Chirurgie de l obésité Dr Ch. de Séguin (clinique Saint Louis Ganges ) 12/06/2008 L obésité problème majeur de santé publique Complications de l obésité Diabète et obésité Quels obèses? Classification

Plus en détail

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com L Index de Masse Corporelle IMC= poids/taille² IMC > 25 et < 30 kg/m² : surpoids IMC > 30 kg/m² : obésité Type 1 : 30 à 35 kg/m² Type 2 : 35 à 40

Plus en détail

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES Première Journée du Centre Intégré Nord Francilien de prise en charge de l obésité de l adulte et de l enfant REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire?

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CRITÈRES DE CHOIX DES PATIENTS - IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2 - IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 avec un facteur

Plus en détail

Sommaire. I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous... P.4. II. Une maladie, de nombreux traitements... P.7

Sommaire. I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous... P.4. II. Une maladie, de nombreux traitements... P.7 Sommaire I. L obésité, une maladie qui nous concerne tous............. P.4 UNE MALADIE DE PLUS EN PLUS FRÉQUENTE.................................. P.4 UNE MALADIE GRAVE.......................................................

Plus en détail

Carence en vitamine D après chirurgie bariatrique 14ème meeting d Endocrinologie-Diabétologie Endocrinologues du Sud Marocain

Carence en vitamine D après chirurgie bariatrique 14ème meeting d Endocrinologie-Diabétologie Endocrinologues du Sud Marocain Carence en vitamine D après chirurgie bariatrique 14ème meeting d Endocrinologie-Diabétologie Endocrinologues du Sud Marocain Cécile Ciangura Paris 1. Vitamine D et obésité Vitamine D et obésité Relation

Plus en détail

Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse

Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse Prise en charge d une femme enceinte après chirurgie bariatrique Conséquences des restrictions alimentaires sur la grossesse Dr Véronique TAILLARD Service MME Unité Transversale de Nutrition Clinique Chirurgie

Plus en détail

Université Paris Descartes, Hôpital Cochin, APHP, Paris

Université Paris Descartes, Hôpital Cochin, APHP, Paris 51 ème JAND 28 janvier 2011 Traitement chirurgical de l obésité Pr Jean Luc Bouillot Université Paris Descartes, Hôpital Cochin, APHP, Paris Résumé La chirurgie bariatrique est le seul traitement permettant

Plus en détail

De la chirurgie bariatrique à la chirurgie métabolique

De la chirurgie bariatrique à la chirurgie métabolique De la chirurgie bariatrique à la chirurgie métabolique Dr Maud ROBERT (Chirurgien) Dr Emmanuel DISSE (Endocrinologue) Centre Spécialisé et Intégré de l Obésité des HCL Rappel des Procédures Bariatriques

Plus en détail

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER Chirurgie de L Obésité Pr Ibrahim DAGHER Evolution de la Chirurgie Leçon d'anatomie Dr Nicolaes Tulp 1632 La Haye - Mauritshuis Museum Nouvelles technologies chirurgicales Evolution de la Chirurgie Les

Plus en détail

Définition. Indications de la chirurgie de l obésité

Définition. Indications de la chirurgie de l obésité CHIRURGIE DE L OBESITE Gilles FOURTANIER L accroissement de la prévalence de l obésité et de sa gravité en France comme dans tous les pays européens, désigne ce phénomène comme un des enjeux importants

Plus en détail

23,1 % 13,8 % 1979 2004

23,1 % 13,8 % 1979 2004 L OBÉSITÉ et son traitement... Dr Pierre Y. Garneau MD, FRCS, FACS, FASMBS Chef du service de chirurgie général Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal Assistant professeur Université de Montréal Objectifs

Plus en détail

LE POINT SUR... «Ce que vous devez savoir sur un patient qui a eu une chirurgie bariatrique» Indications et contre-indications :

LE POINT SUR... «Ce que vous devez savoir sur un patient qui a eu une chirurgie bariatrique» Indications et contre-indications : LE POINT SUR... «Ce que vous devez savoir sur un patient qui a eu une chirurgie bariatrique» Léa Lucas-Martini, CHU Pitié Salpétrière, Paris - lea.lucas-martini@psl.aphp.fr Judith Aron-Wisnewsky, CHU Pitié

Plus en détail

Comment ré-intervenir après gastrectomie longitudinale (en manchon)

Comment ré-intervenir après gastrectomie longitudinale (en manchon) Comment ré-intervenir après gastrectomie longitudinale (en manchon) Dr D.Nocca, Dr P.Noel, Dr C. de Seguin de Hons,,Dr V.Salsano, Dr PM.Blanc, Dr JG. Rodier,, V.Harivel, B.Daynes, Dr P.Lefebvre, Dr N.Berlandier,

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Information destinée aux patients Docteur D. LEONARD Centre de consultations Médico-Chirurgicales Rue des Rolletières 49402 Saumur Tél : 02 41 83 33 52 Site web : http://david-leonard.docvadis.fr

Plus en détail

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique Conséquences des modifications anatomiques Docteur Agnès Sallé Département d Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition

Plus en détail

Directives pour le traitement chirurgical de l obésité

Directives pour le traitement chirurgical de l obésité Directives pour le traitement chirurgical de l obésité Swiss Society for the Study of Morbid Obesity and Metabolic Disorders (SMOB) En vigueur dès le: 9.11.2010 (Rev. 13.8.2008, 8.1.2009, 18.6.2009, 24.8.2009,

Plus en détail

Les répercussions en termes

Les répercussions en termes TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBÉSITÉ DE L ADULTE L approche du médecin Dr Henry Dabadie service de nutrition, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux L obésité de l adulte, définie par un indice de masse

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric.

Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric. Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric.letessier letessier@chu-nantes. nantes.fr DIU Tours Brest TOURS, le 13 décembre

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Janvier 2009 Indications de la chirurgie bariatrique Choix des techniques chirurgicales Contre-Indications de la chirurgie bariatrique Suivi et prise

Plus en détail

LA GASTROPLASTIE VERTICALE CALIBREE AVEC RESECTION GASTRIQUE OU SLEEVE GASTRECTOMIE Sleeve signifie manche ou manchette. C est ainsi que l on nomme cette résection (ablation) de l estomac qui enlève environ

Plus en détail

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY Siège social : 1 rue Jean Moulin

Plus en détail

Comment accompagner une grossesse dans le contexte d une chirurgie bariatrique. Dr Estelle Nobécourt-Dupuy

Comment accompagner une grossesse dans le contexte d une chirurgie bariatrique. Dr Estelle Nobécourt-Dupuy Comment accompagner une grossesse dans le contexte d une chirurgie bariatrique Dr Estelle Nobécourt-Dupuy Mme V, 36 ans Vous voyez en consultation Mme D, qui a bénéficié d un by-pass gastrique il y a 3

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA DÉCISION

GUIDE D AIDE À LA DÉCISION GUIDE D AIDE À LA DÉCISION PROGRAMME DE CHIRURGIE BARIATRIQUE Avril 2012 Page 1 Document rédigé par : Nathalie Turgeon, infirmière clinicienne Hélène Boutin, conseillère clinicienne en soins infirmiers

Plus en détail

CONCLUSIONS. MIDBAND, Implant annulaire ajustable pour gastroplastie. AVIS DE LA CNEDiMTS 12 février 2013 complétant l avis du 12 octobre 2010

CONCLUSIONS. MIDBAND, Implant annulaire ajustable pour gastroplastie. AVIS DE LA CNEDiMTS 12 février 2013 complétant l avis du 12 octobre 2010 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 12 février 2013 complétant l avis du 12 octobre 2010 CONCLUSIONS MIDBAND, Implant annulaire ajustable

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Emilie MONTASTIER, Carle PAUL Endocrinologie, Nutrition, Dermatologie Université Paul Sabatier, Hôpital Larrey UMR CNRS 5165,

Plus en détail

Chirurgie bariatrique

Chirurgie bariatrique DOI : 10.4267/2042/54389 349 Chirurgie métabolique : faut-il opérer les diabétiques de type 2 avec IMC < 35 kg/m 2? Metabolic surgery: is surgery recommended for T2DM patients with BMI < 35 kg/m 2? Patrice

Plus en détail

Les complications de la chirurgie bariatrique

Les complications de la chirurgie bariatrique Les complications de la chirurgie bariatrique Je suis juste un peu envellopé! Dr O. EMUNGANIA Service de chirurgie digestive et endocrinienne - Pr Brunet Pr Berdah Service de gastro-entérologie et endoscopie

Plus en détail

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE Aspects techniques

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE Aspects techniques LA CHIRURGIE BARIATRIQUE Aspects techniques Dr D.Nocca, Dr C. de Seguin de Hons,Dr V.Salsano, Dr PM.Blanc, Dr E.Deneve, Dr S.Faure, Dr R.Altwegg, Dr M.Veyrac, Dr P.Bauret, Dr JC Valats, Pr D.Larrey, V.Harivel,

Plus en détail

L équipe nutritionniste-diététicienne Rôle central au sein d une équipe pluridisciplinaire

L équipe nutritionniste-diététicienne Rôle central au sein d une équipe pluridisciplinaire L équipe nutritionniste-diététicienne Rôle central au sein d une équipe pluridisciplinaire AVANT : - Indication - Choix type d intervention: restrictive / By-pass gastrique/ Sleeve - Préparation à l intervention

Plus en détail

L obésité de l adulte et ses risques

L obésité de l adulte et ses risques L obésité de l adulte et ses risques Willendorff Lespugue DR Patrick GELAS Nutrition Clinique Intensive - H.C.L. Définition Se définit comme un excès de masse grasse ayant des conséquences somatiques,

Plus en détail

Ou le «Y a qu à, faut qu on!!!»

Ou le «Y a qu à, faut qu on!!!» Les «traitements» de l obésité Ou le «Y a qu à, faut qu on!!!» Dr C. ANTOINE Pharmacien Praticien Hospitalier Hôpitaux Civils de Colmar Association des Centres de Cours Professionnels pour les Préparateurs

Plus en détail

Chirurgie bariatrique Suivi post-opératoire. 10ème journée APHNEP le 11 mars 2010

Chirurgie bariatrique Suivi post-opératoire. 10ème journée APHNEP le 11 mars 2010 Chirurgie bariatrique Suivi post-opératoire 10ème journée APHNEP le 11 mars 2010 Pourquoi la chirurgie? Pour son efficacité! SOS study : perte de poids Perte de poids ( % ) Diète Cerclage gastrique Gastroplastie

Plus en détail

Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence

Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence Point d information 21 février 2013 Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence Avec une prévalence de 15% de la population adulte, l obésité touche en France 6,9 millions de personnes

Plus en détail

La chirurgie de l obésité : Pourquoi, dans quel but? Chirurgie Digestive et Métabolique

La chirurgie de l obésité : Pourquoi, dans quel but? Chirurgie Digestive et Métabolique La chirurgie de l obésité : Pourquoi, dans quel but? Pierre VERHAEGHE Abdennaceur DHAHRI Chirurgie Digestive et Métabolique CHU Amiens Picardie Chirurgie de l obésité Les indications de ces thérapeutiques

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Recommandations Janvier 2009 1 L argumentaire scientifique de ces recommandations est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

Indications et Résultats Actuels en Chirurgie Bariatrique

Indications et Résultats Actuels en Chirurgie Bariatrique Indications et Résultats Actuels en Chirurgie Bariatrique Arnaud De Roover Centre Interdisciplinaire de Recherche et de Traitement de l Obésité Service de Chirurgie Abdominale et Transplantation Centre

Plus en détail

Constat. Quelques chiffres

Constat. Quelques chiffres La création d une au Centre Hospitalier Hornu-Frameries est venue d un constat simple : l obésité et le surpoids sont deux phénomènes sans cesse en augmentation. La personne victime du poids est souvent

Plus en détail

La chirurgie bariatrique, comme d autres

La chirurgie bariatrique, comme d autres Quel type de chirurgie pour quel malade? Choosing the best procedure for each patient Antonio Iannelli*, Anne-Sophie Schneck*, Rodolphe Anty*, Raffaella Dainese*, Jean Gugenheim* La chirurgie bariatrique,

Plus en détail

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Corinne Bouteloup Service de Médecine Digestive et Hépatobiliaire CHU Clermont-Ferrand Conflits d intérêts Nutricia Nutrition

Plus en détail

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte

Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Obésité : prise en charge chirurgicale chez l adulte Interventions initiales - Réinterventions ARGUMENTAIRE Janvier 2009 1 Les recommandations et la synthèse de cette

Plus en détail

Chirurgie bariatrique en France: les chiffres clés de la CCAM en 2013. Docteur Olivier Barbe chirurgie viscérale HIA Clermont Tonnerre Brest

Chirurgie bariatrique en France: les chiffres clés de la CCAM en 2013. Docteur Olivier Barbe chirurgie viscérale HIA Clermont Tonnerre Brest Chirurgie bariatrique en France: les chiffres clés de la CCAM en 2013 Docteur Olivier Barbe chirurgie viscérale HIA Clermont Tonnerre Brest L obésité en France Etude Obépi 2012: - Prévalence de l obésité

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE Quel bilan tirer et quels choix pour le futur? B. NAVEZ. Clin Univ St Luc, Bruxelles

CHIRURGIE BARIATRIQUE Quel bilan tirer et quels choix pour le futur? B. NAVEZ. Clin Univ St Luc, Bruxelles CHIRURGIE BARIATRIQUE Quel bilan tirer et quels choix pour le futur? B. NAVEZ Clin Univ St Luc, Bruxelles Service de Chirurgie et Transplantation Abdominale GHdC, Charleroi (consultant) GSM: 0475 91 38

Plus en détail

La chirurgie de l obésité en plein

La chirurgie de l obésité en plein 1 sur 6 14/10/2014 13:52 La chirurgie de l obésité en plein essor LE MONDE SCIENCE ET TECHNO 13.10.2014 à 14h25 Mis à jour le 14.10.2014 à 11h51 Par Pascale Santi (/journaliste/pascale-santi/) «Sans titre»,

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

Chirurgie bariatrique de l adolescent

Chirurgie bariatrique de l adolescent Chirurgie bariatrique de l adolescent P. Tounian 1 Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques Hôpital Trousseau, Paris INSERM 872 Nutriomique, Université Paris 6 Institut de Cardiométabolisme et Nutrition

Plus en détail

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité.

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité. Bilan radiologique de la chirurgie bariatrique : une approche conventionnelle des attentes du chirurgien Paul-Emile Labeyrie (1), Nicole Provost (1), Yannick Leroux(2), Michèle Hamon(1) (1), Service d

Plus en détail

La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies.

La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies. La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies. A.GUILLAUD, L.REBIBO,D. MOSZKOWICZ, M. NEDELCU, O.FACY, F.RECHE,C.ARVIEUX. DESC Poitiers juin 2013. 2-3% fistule après

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse

Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse Nombre d années de vie perdue Grover SA et al Lancet Diabetes Endocrinol. 2015 Feb;3(2):114-22 Dénutrition Définition ANAES 2003 La

Plus en détail

etudes Les coûts hospitaliers de la chirurgie bariatrique en Belgique

etudes Les coûts hospitaliers de la chirurgie bariatrique en Belgique etudes Les coûts hospitaliers de la chirurgie bariatrique en Belgique Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 commu@mloz.be Rédaction Vanessa Vanrillaer

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE. Dr.TERRYN François Service de Chirurgie

CHIRURGIE BARIATRIQUE. Dr.TERRYN François Service de Chirurgie CHIRURGIE BARIATRIQUE Dr.TERRYN François Service de Chirurgie Générale Obesity International Task Force Calle, N Engl J Med 1999;341:1097-1105. Conférence de consensus sur la chirurgie bariatrique

Plus en détail

Pourquoi la chirurgie pour traiter l obésité? années

Pourquoi la chirurgie pour traiter l obésité? années Pourquoi la chirurgie pour traiter l obésité? années Au cœur de l obésité Obésité = processus dynamique d inflation de la MG Obésité = maladie chronique du tissu adipeux hypertrophie Infiltration macrophagique

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Obésité. Enjeux et Traitements. Chirurgie de l Obésité, Chirurgie Métabolique et Diabète

Obésité. Enjeux et Traitements. Chirurgie de l Obésité, Chirurgie Métabolique et Diabète Obésité Enjeux et Traitements Chirurgie de l Obésité, Chirurgie Métabolique et Diabète Dans le cadre de ses expositions médicales, la Clinique de La Source a choisi de vous proposer une exposition sur

Plus en détail

Volumétrie gastrique après sleeve. tomodensitométrie

Volumétrie gastrique après sleeve. tomodensitométrie Volumétrie gastrique après sleeve gastrectomy: étude de faisabilité en tomodensitométrie A. Texier (1), B. Robert (1), JB Deguines (2), D. M Bayo (1), JM Régimbeau (2), P Verhaeghe (2), T. Yzet (1) (1)

Plus en détail

La chirurgie de l obésité en mutation

La chirurgie de l obésité en mutation ARTICLE DE REVUE 225 Indications actuelles, techniques opératoires et résultats La chirurgie de l obésité en mutation Marc Schiesser Adipositaszentrum Kantonsspital St. Gallen Quintessence La chirurgie

Plus en détail

Diabète de type 2. Principes de la prise en charge. Michel Varroud-Vial

Diabète de type 2. Principes de la prise en charge. Michel Varroud-Vial Diabète de type 2 Principes de la prise en charge Michel Varroud-Vial L épidémie de diabète: en France aussi USA 7,8% 8 7 6 5 4 3 2 1 0 en 2007 USA 3,9% en 1998 2,1 1998 n a / % 5 + 3,6 2,7 2001 2005 3,95

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE

PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE Journées YOPI 4-11juin 2014 Dr Valérie Bonnenfant-Mezeray TCA : définition Anomalies qualitatives et /ou quantitatives des conduites

Plus en détail

Psychiatrie de liaison et obésité : l expérience d un travail en réseau Consultation-Liaison psychiatry and obesity: the experiment of a network

Psychiatrie de liaison et obésité : l expérience d un travail en réseau Consultation-Liaison psychiatry and obesity: the experiment of a network Annales Médico Psychologiques 163 (2005) 701 706 FORMATION CONTINUE PSYCHIATRIE DE LIAISON Psychiatrie de liaison et obésité : l expérience d un travail en réseau Consultation-Liaison psychiatry and obesity:

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION DEFINITION DE L OBESITE Etat d'un individu ayant un excès de poids par augmentation

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION PRISE EN CHARGE PALLIATIVE PRISE EN CHARGE A DOMICILE

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION PRISE EN CHARGE PALLIATIVE PRISE EN CHARGE A DOMICILE PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION PRISE EN CHARGE PALLIATIVE PRISE EN CHARGE A DOMICILE PLAN PREVALENCE et MECANISMES CONSEQUENCES EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL QUAND ALERTER LA DIETETICIENNE ET/OU LE MEDECIN

Plus en détail

GASTRIC BYPASS: TECHNIQUES ET SURVEILLANCE POST-OPERATOIRE OPERATOIRE

GASTRIC BYPASS: TECHNIQUES ET SURVEILLANCE POST-OPERATOIRE OPERATOIRE GASTRIC BYPASS: TECHNIQUES ET SURVEILLANCE POST-OPERATOIRE OPERATOIRE Journées de DESC de Chirurgie Viscérale, Tours, 18 et 19 juin 2009 C. AUDOUY, CHU de BREST Généralités Gastric bypass ou court-circuit

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Questionnaire à l attention des centres bariatriques suisses

Questionnaire à l attention des centres bariatriques suisses Questionnaire à l attention des centres bariatriques suisses 1. Nom et adresse complète de l établissement (1 questionnaire par établissement) e-mail 2. Informations concernant les membres de l équipe

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Centre Hospitalier de Boulogne-sur-Mer Allée Jacques Monod 62321 Boulogne-sur-Mer cédex Contact : 03.21.99.30.38 Madame, Monsieur, Vous êtes venu(e) consulter un médecin ou un chirurgien

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier Obésités Qu est-ce que Manger? Nécessité Plaisir Gastronomie Interdits Santé Diététique SURCHARGE ALIMENTAIRE ALIMENTAIRE M. cardiovasculaires T malignes

Plus en détail

Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse

Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse Généralités / Contexte La chirurgie bariatrique: pas de relation quantitative claire entre

Plus en détail

Chirurgie digestive de l obésité : qui sont les patients et comment sont-ils pris en charge?

Chirurgie digestive de l obésité : qui sont les patients et comment sont-ils pris en charge? Chirurgie digestive de l obésité : qui sont les patients et comment sont-ils pris en charge? dossier de presse 10 mars 2004 Le rapport complet est consultable sur le site de l assurance maladie en ligne

Plus en détail

Diabète post-transplantation. Formation médicale continue 2012

Diabète post-transplantation. Formation médicale continue 2012 Diabète post-transplantation Formation médicale continue 2012 Evaluation pré-greffe Homme 59 ans GNC HD depuis 1 an T = 1,72m Poids = 87 Kg (IMC = 29) Pas d antécédent familiaux de diabète Pas d antécédent

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Place du Mini Nutritional Assessment (MNA) Gaëlle Soriano, Sophie Guyonnet Besoins nutritionnels chez la PA Les besoins énergétiques correspondent

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ J-P. Marmuse, P. Mognol Service de Chirurgie Générale A, Hôpital Bichat-Claude Bernard, 46 rue Henri Huchard, 75018 Paris. INTRODUCTION L obésité se définit comme un excès de masse

Plus en détail

INDICATEURS D ACTIVITÉ. OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010

INDICATEURS D ACTIVITÉ. OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010 INDICATEURS D ACTIVITÉ OBÉSITÉ Activité produite en Région Centre 2009-2010 Cahier des charges «Centres spécialisés» dans la prise en charge de l obésité sévère 1 MATÉRIEL ET MÉTHODE I. HOSPITALISATION

Plus en détail

La chirurgie bariatrique est actuellement reconnue comme une procédure

La chirurgie bariatrique est actuellement reconnue comme une procédure REVUES GENERALES 25 A. SALLE Département d Endocrinologie, Diabétologie, Nutrition, CHU, ANGERS. La chirurgie bariatrique est actuellement le traitement de choix de l obésité morbide. Cette chirurgie n

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UNE SURCHARGE PONDÉRALE OU D UNE OBÉSITÉ DE L ADULTE PAR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE

PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UNE SURCHARGE PONDÉRALE OU D UNE OBÉSITÉ DE L ADULTE PAR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE Page 1 de 14 PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UNE SURCHARGE PONDÉRALE OU D UNE OBÉSITÉ DE L ADULTE PAR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE ARGUMENTAIRE L obésité, conséquence d un déséquilibre calorique entre apports et

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

La périménopause, une période à risque pour développer le diabète? Remi Rabasa-Lhoret, M. D., Ph. D.

La périménopause, une période à risque pour développer le diabète? Remi Rabasa-Lhoret, M. D., Ph. D. La périménopause, une période à risque pour développer le diabète? Remi Rabasa-Lhoret, M. D., Ph. D. Endocrinologue et directeur de l unité de recherche sur les maladies métaboliques et directeur de la

Plus en détail

Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux

Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux PF Plouin, ESH Hypertension Excellence Center, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris La prise en charge de l hypertendu l concerne

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

DIU Médecine et chirurgie de l obésité

DIU Médecine et chirurgie de l obésité DIU Médecine et chirurgie de l obésité Facultés de Médecine de Toulouse, Bordeaux, Limoges / Prs P Ritz, V Rigalleau, JC Desport INTRODUCTION La prévalence de l obésité augmente pour atteindre 12% de la

Plus en détail

Techniques de chirurgie bariatrique : Conséquences Anesthésiques

Techniques de chirurgie bariatrique : Conséquences Anesthésiques ICAR 2010 Techniques de chirurgie bariatrique : Conséquences Anesthésiques Dr Mathieu SCHOEFFLER Département d Anesthésie Réanimation de l Hôpital de la Croix Rousse, Groupement Hospitalier Nord, CHU LYON

Plus en détail

FILIERE MEDICO CHIRURGICALE DE L OBESITE. Dr Nathalie DEBOUCHER Centre médical du col de la Pirogue

FILIERE MEDICO CHIRURGICALE DE L OBESITE. Dr Nathalie DEBOUCHER Centre médical du col de la Pirogue FILIERE MEDICO CHIRURGICALE DE L OBESITE Dr Nathalie DEBOUCHER Centre médical du col de la Pirogue Filière médico chirurgicale au CHT: PEC médicale IMC35 et co morbidités

Plus en détail

L obésité constitue un risque important

L obésité constitue un risque important Le diabète de type 2 et l obésité : un lien incontournable Caroline Rhéaume, M.D., Ph. D., MCCM Patrice Brassard, Ph. D. L obésité constitue un risque important pour la santé et est reliée à plusieurs

Plus en détail

é ch Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be Equipe de la Chirurgie de l Obésité

é ch Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be Equipe de la Chirurgie de l Obésité é ch Equipe de la Chirurgie de l Obésité Chirurgie de l obésité Information aux patients www.chwapi.be 1 é ch Equipe de la Chirurgie de l Obésité L équipe Coordinateur médical - nutritionniste : Dr DEREPPE

Plus en détail