SYSTÈME DE DALLE ACTIVE ACTIV+ TEMPÉRISATION DE DALLE POUR CHAUFFER OU RAFRAÎCHIR LE CONFORT POUR LE TERTIAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYSTÈME DE DALLE ACTIVE ACTIV+ TEMPÉRISATION DE DALLE POUR CHAUFFER OU RAFRAÎCHIR LE CONFORT POUR LE TERTIAIRE"

Transcription

1 TEMPÉRISATION DE DALLE POUR CHAUFFER OU RAFRAÎCHIR LE CONFORT POUR LE TERTIAIRE *Des solutions polymères à l infini Bâtiment Automobile Industrie

2 Les bâtiments tertiaires possèdent des équipements consommant beaucoup plus d énergie que les bâtiments de logements. Tout comme les bâtiments à usage résidentiel, les bâtiments de bureaux portent leurs efforts de réduction des consommations d énergie sur les postes classiques comme le chauffage, la ventilation et la climatisation. Une vision rapide des avantages du système ACTIV+ de REHAU : - Faibles coûts d investissement - Coûts de fonctionnement réduits - Niveau de confort élevé et système écologique - Flexibilité du système - Simplicité de mise en œuvre du système grâce aux modules pré-fabriqués Solution Le système de dalle active ACTIV+ REHAU est une variante confortable et écologique à la climatisation des bureaux et des bâtiments administratifs modernes. À noter qu à ce jour, le système ACTIV+ est le seul à bénéficier d un avis technique en France (N 14/ ) L évolution des modes constructifs et la règlementation thermique ont amené REHAU Principe La dalle active repose sur l utilisation de la masse des structures en béton des bâtiments. Grâce à la dalle active, la masse de béton du bâtiment est utilisée comme un ballon tampon. Elle permet à la fois de chauffer ou de rafraîchir avec des niveaux de températures de fluide caloporteur peu élevés (de l ordre de 28 C en mode chauffage et 17 C en mode rafraîchissement) et ainsi de réduire la consommation énergétique. La production de froid ainsi que les installations de climatisation peuvent donc être réduites par rapport à un bâtiment sans dalle active. à développer un système de chauffage et rafraîchissement innovant : la dalle active. Déjà très répandu Outre-Rhin et dans le Nord de l Europe, ce nouveau système présente à la fois des avantages pour la mise en œuvre et pour tempérer des bâtiments dans le domaine du tertiaire. L isolation des dalles intermédiaires n est plus nécessaire car l inertie liée à la masse béton permet d absorber ou d émettre la chaleur à la fois par le haut et par le bas. En effet le plafond joue le rôle d émetteur ou d absorbeur de chaleur selon que le système de dalle active fonctionne en mode chauffage ou rafraîchissement. Le rafraîchissement est agréable et doux et induit moins de mouvement d air donc moins de bruit. Cela limite les problèmes de courant d air et donc du «Sick Building Syndrom» SBS (syndrome des bâtiments malsains).

3 ÉTUDE THERMIQUE Exemple : bureau avec 3 occupants Données de référence Dimensions du bâtiment : L33,5 x l13,8 x h13,4m Dimensions de la pièce étudiée : L5,6 x l5.3 x h2.9m Orientation : Façades principales, Nord-Sud Parois : Isolation ext. de 100 mm Surfaces : 1340 m² sur 4 étages Lieu : Essen (Allemagne) Conditions météorologiques : Temp ext. de base hiver : -15 C Temp ext. de base été : + 32 C Utilisation : présence de 7 h à 18 h Paramètres de fonctionnement en rafraîchissement : Température ambiante 27 C, température aller 17 C, Température retour 19 C Paramètres de fonctionnement en chauffage : Température ambiante 21 C, température aller 28 C, Température retour 26 C Puissances et flux thermiques En mode chauffage, la dalle active va assurer une base avec des émissions totales de l ordre de 34 W/m². En fonction des apports gratuits (nombre d occupants, ordinateurs, ), un système d appoint sera éventuellement nécessaire pour couvrir l ensemble des besoins de chauffage. Le système ACTIV+ révèle tout son intérêt en mode rafraîchissement. Les absorptions les plus importantes proviennent du plafond avec des puissances de l ordre de 45 W/m² et un complément par le sol de 19 W/m² ce qui permet d atteindre un total de 64 W/m². Ces ordres de grandeurs sont proches de celles d une climatisation traditionnelle.

4 ent. des e 19 de e. SYSTÈME DE DALLE ACTIVE ACTIV+ ÉTUDE THERMIQUE Simulation de l écoulement de l air en mode chauffage Températures de l air Critère de confort en chauffage : T > 21 C. - Le système de dalle active génère une stratification horizontale de l air et limite le phénomène de convection. - La strate d air haute (sous plafond) est à une température d environ 25 C. A hauteur du visage, la température effective de l air est comprise entre 23 et 24 C. La température de consigne est 21 C. Vitesses d écoulement de l air Critère de confort en chauffage : v < 0,16 m/s. - Les vitesses d écoulement de l air dans la masse d air globale sont inférieures à 0,1m/s. - Trois écoulements locaux d air plus chaud sont générés par des sources de chaleur (3 PC). Ces déplacements d air ont lieu vers le haut à des vitesses inférieures à 0,25 m/s. - Le long du mur, au voisinage de la fenêtre, un écoulement d air vertical est généré vers le sol avec une vitesse inférieur à 0,2 m / s. Simulation de l écoulement de l air en mode rafraîchissement Températures des parois Températures de l air - au sol : entre 23 et 24 C Critère de confort en rafraîchissement : T < 27 C. - au plafond : entre 21 et 22 C - Le système de dalle active génère une Très faible risque d atteinte du point de rosée stratification horizontale de l air sans phénomène de convection. Vitesses d écoulement de l air - L entrée d air de la pièce génère une masse d air Critère de confort en rafraîchissement : (h < 30 cm) dont la température est comprise v < 0,3 m/s. entre 20 et 22 C. - Les vitesses d écoulement de l air dans la strate - La strate d air basse (h < 1 m) est également fraîche, avec une température comprise entre 23 basse (h < 1,5 m) sont inférieures à 0,1m/s. et 25 C. - Trois écoulements locaux d air plus chaud sont - A hauteur du visage, la température effective de générés par des sources de chaleur (3 PC). l air est comprise entre 25 et 27 C. Ces déplacements d air ont lieu vers le haut à des La température ressentie de l air est comprise vitesses inférieures à 0,25 m/s. entre 24 et 26 C. - L entrée d air génère un écoulement dans la strate La température de consigne est 27 C. d air basse avec des vitesses inférieures à 0,2m/s.

5 CONFORT ET ÉCONOMIES REHAU GT Flächenheizung Sonderanwendung Comparatif économique des différents modes de chauffage/rafraîchissement Betonkerntemperierung 80 EUR / m² Coût total Coût annuel total annuel pour pour le le chauffage et le et rafraîchissement rafraichissement 70 EUR / m² 60 EUR / m² 50 EUR / m² 40 EUR / m² 30 EUR / m² 20 EUR / m² 10 EUR / m² 0 EUR / m² Variante A Variante B Variante C Variante D Variante E Consommation énergétique Frais d'entretien Cout d'investissement L étude vise à confronter 5 systèmes de chauffage/ rafraîchissement et à comparer des techniques conventionnelles par rapport au système ACTIV +. Voici les différentes variantes misent en œuvre : Variante A : Radiateurs + Centrale Traitement d Air (batteries chaude + froide + humidificateur et déshumidificateur) Variante B : Plancher Chauffant Rafraîchissant Basse Température + Centrale Traitement d Air Variante C : Plafond rafraîchissant et Radiateurs et Centrale Traitement d Air Variante D : Système ACTIV + et Radiateurs Variante E : Système ACTIV +, Radiateurs et Centrale Traitement d Air GT FH SA BKT f / Jährliche Gesamtkosten Gesamtkostenvergleich, Quelle: REHAU Studie Betonkerntemperierung Register 8 / VB / Seite 1 von 1 Confort La variante E (dalle active couplée à une centrale de traitement d air) permet d obtenir le meilleur ressenti en terme de confort en donnant à l utilisateur une sensation de bien-être plus rapide. Le rayonnement par le plancher a pour effet d augmenter la température résultante, c est à dire la température de confort ce qui permet de diminuer la température ambiante (de l air) de 2 à 3 C. Consommation Les coûts énergétiques entre les différents systèmes présentent une variation de l ordre de 3,5 à 7 /m²/ an suivant la variante. Le système ACTIV + est le plus économique surtout en comparaison avec une centrale de traitement d air car il permet de diviser les coûts annuels par deux. L un des avantages du système ACTIV + réside dans le rapport coût/performance : en effet la variante D (dalle active+ radiateurs) permet à la fois d obtenir un des plus faibles coût tout en garantissant un niveau de confort acceptable. Entretien Bien que la centrale de traitement d air offre un confort plus élevé, elle nécessite d importants frais de maintenance et reste la plus coûteuse par rapport aux autres variantes. Au même titre qu un plancher chauffant traditionnel, la dalle active ne nécessite aucune intervention et aucun entretien spécifique. La solution ACTIV+ permet ainsi d avoir des coûts de maintenance de l ordre de 2,3 /m²/an soit 80% moins élevé qu une climatisation. Investissement Le réel intérêt d ACTIV + se situe dès l achat avec des annuités de seulement 15,3 /m² pour le poste chauffage/rafraîchissement, la variante D (dalle active + radiateurs) permet d être 1/3 moins coûteuse qu une solution de traitement d air ou plafond rafraîchissant. Ces coûts d investissement sont réduits grâce aux dimensionnements réduits des installations complémentaires et au gain de temps lors de la mise en œuvre sur le chantier avec des modules pré-fabriqués.

6 Certificat de garantie REHAU Partie à compléter par REHAU Rénovation complété et contresigné par REHAU. Alimentation de radiateurs LES SERVICES REHAU Une palette de services, pour une assistance au quotidien 8 1 Aide à l étude 2 Logiciel de dimensionnement 3 Qualité 4 Formation 5 Outillage 6 e-business 7 Assistance technique téléphonique 8 Assistance technique chantier 9 Garantie La garantie REHAU ATEC 4 5 GARANTIE 10* ANS ISO 9001 couvrant les tubes REHAU RAUTHERM, RAUTHERM S 10 x 1,1 et les accessoires REHAU incorporés dans le béton dans les * Tous les systèmes REHAU Chauffage et Sanitaire sont garantis 10 ans, selon les conditions de garantie REHAU. installations de surfaces chauffantes Maître d ouvrage (propriétaire du chantier) et rafraîchissantes, d alimentation de radiateurs et de distribution d eau chaude et froide sanitaire. L ensemble de ces matériels développés par REHAU est garanti pendant Adresse exacte du chantier N Rue CP Ville Type de chantier Résidentiel (maison ind., pavillon) Collectif (1) 10 ans à compter de la date de l installation jusqu à concurrence de par sinistre et jusqu à pour tous les dommages par année. Nature du chantier Plancher chauffant-rafraîchissant Mur chauffant-rafraîchissant Plafond chauffant et rafraîchissant Dalle active Tertiaire (bureau, mairie, etc) Industriel (hall, hangar, etc) Autre Neuf ou Distribution sanitaire Colonnes montantes Membre fondateur du (1) remplir un certificat par bâtiment installé (quel que soit le nombre de logements) Partie à compléter par l installateur Par la présente, nous confirmons que dans le cas du projet ci-dessus, les tubes REHAU RAUTHERM RAU-PER et les accessoires Architecte Bureau d étude Chapiste Date d installation :... /... /... aux instructions de planification et d installation de REHAU. REHAU incorporés dans le béton ont été installés et mis en service conformément Fait à : le : Signature : Cachet de l installateur REHAU assume la garantie mentionnée plus haut vis-à-vis de l installateur en fonction des recours éventuels du maître d ouvrage. La garantie n est acquise que si le présent signé à l agence commerciale, (voir adresses certificat a été retourné dûment rempli et au verso) dans un délai de 3 mois à compter de la date de l installation et si un exemplaire dudit certificat a été retourné dûment Pour la Direction Commerciale et Technique Certificat de garantie N (**) : * Des solutions polymères à l infini Morhange, le (**) : ** Sera complété par REHAU. Il convient d appliquer les conditions de garantie. Agences commerciales REHAU SA : Région Sud-Ouest, Agen : ZI Le Treil, LE PASSAGE, Tél , Fax , Région Sud-Est, Lyon : 22 rue Marius Grosso, VAULX-EN-VELIN, Tél , Fax , Région Centre, Nord et IDF, Paris : 54 rue Louis Leblanc, BP 70, RAMBOUILLET Cedex, Tél , Fax , Région Ouest, Rennes : 15 rue Erbonnière, CESSON SEVIGNE, Tél , Fax , Région Est, Metz : ZAC de Morhange, MORHANGE, Tél , Fax , Siège social : REHAU Bâtiment, Place Cissey, MORHANGE Cedex, Tél , Fax , Bâtiment Automobile Industrie FR 01/2012 Copyright by REHAU

Solution plancher sec dalsec L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation. Trophée batiweb 2007, 2008, 2010

Solution plancher sec dalsec L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation. Trophée batiweb 2007, 2008, 2010 Solution plancher sec dalsec L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation Trophée batiweb 2007, 2008, 2010 *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie découpe

Plus en détail

Systèmes pour Transport de Fluides

Systèmes pour Transport de Fluides Systèmes pour Transport de Fluides Bâtiments tertiaires et industriels page REHAU propose différents systèmes de tubes (nu, préisolé, pré-gainé) et solutions de raccordement permettant de répondre : -

Plus en détail

SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage

SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage *Des solutions polymères à l infi ni www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Solution pack BI-TEMPÉRATURE chauffage

Plus en détail

RAUSIKKO BOX. Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini. www.rehau.fr

RAUSIKKO BOX. Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini. www.rehau.fr RAUSIKKO BOX Structure ALVéOLAIRE ULTRA LéGèRE HYDRO-CURABLE POUR RéTENTION ET INFILTRATION DES EAUX DE PLUIE *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie RAUSIKKO BOX

Plus en détail

aralya-design, la fenêtre éco-nome une longueur d avance pour l équilibre de la planète! Bâtiment Automobile Industrie

aralya-design, la fenêtre éco-nome une longueur d avance pour l équilibre de la planète! Bâtiment Automobile Industrie aralya-design, la fenêtre éco-nome une longueur d avance pour l équilibre de la planète! *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie fenêtres en profilés rehau Aralya-DEsign

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Présentation du syndicat. Le plancher chauffant / rafraîchissant

Présentation du syndicat. Le plancher chauffant / rafraîchissant Syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraîchissement et sanitaires Présentation du syndicat Le plancher chauffant / rafraîchissant L hydrodistribution Création

Plus en détail

ACTIVATION THERMIQUE DE LA DALLE BéTON. www.rehau.be. Construction Automotive Industry

ACTIVATION THERMIQUE DE LA DALLE BéTON. www.rehau.be. Construction Automotive Industry Systèmes DE CHAUFFAGE ET Rafraîchissement www.rehau.be Construction Automotive Industry L activation thermique de la dalle béton représente une variante agréable et écologique en matière de gestion de

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Systèmes à FAIBLE épaisseur DE MONTAGE. Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini. www.rehau.fr

Systèmes à FAIBLE épaisseur DE MONTAGE. Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini. www.rehau.fr Systèmes à FAIBLE épaisseur DE MONTAGE *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Système DE CHAUFFAGE / Rafraîchissement FAIBLE épaisseur DE MONTAGE Grâce AU TUBE RAUTHERM

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1 N 1 climate solution for sustainable BUILDINGS F1-1 Du point de vue écologique comme architectural, un plafond SAPP ceiling est le système de climatisation qui s impose pour les projets les plus divers.

Plus en détail

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives.

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives. LA MARQUE DES PROS Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

SOLELEC. 7. Garantie. 6. Régulation. La garantie sera de 10 ans pour les éléments chauffants et de 3 ans pour la partie régulation.

SOLELEC. 7. Garantie. 6. Régulation. La garantie sera de 10 ans pour les éléments chauffants et de 3 ans pour la partie régulation. SOLELEC. Régulation L installation doit être régulée par un thermostat ordres. Les préconisations de branchement sont reprises dans la notice spécifique joint à chaque thermostat. Il est possible d utiliser

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS Technicien principal territorial de 2 ème classe Examen professionnel de promotion interne Examen professionnel d avancement de grade

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE

RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE heatingthroughinnovation. * 02 Sommaire Sommaire Introduction 03 Tous les avantages en un seul coup d œil 04 Rénovations et Constructions neuves 10 Design avant-gardiste 12

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation expresse de Rettig ICC. Rettig ICC rejette

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température

Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température WWW.RADSON.COM Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation écrite

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

COFRACOM : COFFRETS DE COMMUNICATION VDI POUR LA DISTRIBUTION DE VOS CÂBLES COURANTS FAIBLES DANS L HABITAT. Bâtiment Automobile Industrie

COFRACOM : COFFRETS DE COMMUNICATION VDI POUR LA DISTRIBUTION DE VOS CÂBLES COURANTS FAIBLES DANS L HABITAT. Bâtiment Automobile Industrie COFRACOM : COFFRETS DE COMMUNICATION VDI POUR LA DISTRIBUTION DE VOS CÂBLES COURANTS FAIBLES DANS L HABITAT *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie CONNECTER SON

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur.

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur. La ventilation en rénovation r : Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur Octobre 2010 Introduction Il s agit de présenter ici le point de vue d un maître

Plus en détail

La famille aralya-design. Quand Écologie rime avec Économie et performance! Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini

La famille aralya-design. Quand Écologie rime avec Économie et performance! Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini La famille aralya-design Quand Écologie rime avec Économie et performance! *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie la famille rehau Aralya-DEsign performante en tous

Plus en détail

Le confort d été en construction ossature bois

Le confort d été en construction ossature bois Le confort d été en construction ossature bois 5 à 7 éco construction Feurs le 18 novembre 2010 Franck JANIN Présentation d'heliasol Etudes et conseil en thermique du bâtiment et énergies renouvelables

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants VOTRE SOLUTION BASSE CONSOMMATION POUR UN CONFORT IDÉAL TOUTE L ANNÉE Le bien-être avec la plus compétitive des innovations L EFFICACITÉ ET LE CONFORT SANS ÉGAL

Plus en détail

Le confort d été en construction ossature bois. Lempdes, le 7 octobre 2011 Franck JANIN

Le confort d été en construction ossature bois. Lempdes, le 7 octobre 2011 Franck JANIN Le confort d été en construction ossature bois Lempdes, le 7 octobre 2011 Franck JANIN Présentation d'heliasol Etudes et conseil en thermique du bâtiment et énergies renouvelables Spécialisé en passif

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

AWADUKT PP SN 10 TUBES ET ACCESSOIRES. *Des solutions polymères à l infini. Bâtiment Automobile Industrie. www.rehau.fr

AWADUKT PP SN 10 TUBES ET ACCESSOIRES. *Des solutions polymères à l infini. Bâtiment Automobile Industrie. www.rehau.fr AWADUKT PP SN 10 TUBES ET ACCESSOIRES *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie SOMMAIRE page Les différentes solutions..........................................................

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

ComfortDeck PARTENAIRE EN SOLUTIONS DE PLANCHER - DE L AVANT-PROJET A LA REALISATION

ComfortDeck PARTENAIRE EN SOLUTIONS DE PLANCHER - DE L AVANT-PROJET A LA REALISATION ComfortDeck PARTENAIRE EN SOLUTIONS DE PLANCHER - DE L AVANT-PROJET A LA REALISATION L énergie mérite toute votre attention lorsque vous construisez. Une bonne isolation, des pièces hermétiques et un système

Plus en détail

pompes à chaleur LA GAMME pompes à chaleur TOUTE L ÉNERGIE DE LA TERRE, DE L EAU ET DE L AIR Économies

pompes à chaleur LA GAMME pompes à chaleur TOUTE L ÉNERGIE DE LA TERRE, DE L EAU ET DE L AIR Économies LA GAMME dimensions et poids H = hauteur, L = largeur, P = profondeur AÉROTHERMIE 6 à 16 kw 11 à 16 kw 18 à 22 kw 3,6 à 4,1 3,7 à 4,1 3,4 à 3,5 R 410 A R 404 A R 290 Température extérieure minimum de fonctionnement

Plus en détail

Cours SIA 380/1, édition 2009

Cours SIA 380/1, édition 2009 Cours SIA 380/1, édition 2009 HES-SO Valais Pierre-André Seppey Novembre 2009 Aujourd hui Il y a quelques années La norme SIA 380/1, édition 2009 Les 6 chapitres de la norme: 0 Domaine d application 1

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Assainissement énergétique Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Confort thermique 3 Aspects d un assainissement Dans une maison ancienne non assainie, environ 85

Plus en détail

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération de chaleur sur l air vicié est indispensable aux maisons Elle réduit considérablement les pertes de

Plus en détail

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC)

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Systèmes aurotherm Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Le soleil, une énergie propre et renouvelable Les aurotherm 300, 400 et 700 fonctionnent avec les capteurs plans VFK

Plus en détail

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Comment choisir vos émetteurs de chaleur? Avec le gaz naturel, vous faites le choix d une énergie d avenir pour votre maison,

Plus en détail

AWADUKT THERMO Système puits canadien. Bâtiment Automobile Industrie

AWADUKT THERMO Système puits canadien. Bâtiment Automobile Industrie AWADUKT THERMO Système puits canadien PERFORMANCEs THERMIQUEs ET économiques *Des solutions polymères à l infini Sous réserve de modifications techniques. www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Sommaire

Plus en détail

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE 120113DLPLB RAPPORT DE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ETABLI LE VENDREDI 10 FEVRIER 2012 - SELON ANNEXE 6.A DE L ARRETE DE REFERENCE Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique,

Plus en détail

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs Objectif : Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs On donne : Un dossier ressource définissant : o Le rôle des radiateurs o Les différents types de radiateurs o Les règles de pose

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 08h. 12h. 13h. 17h. 18h. 22h. lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche École École École École École Clubs Manifestation École École Clubs École

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

HRC. 4,5 selon la norme EN 14511 COP POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C. L'innovation certifiée depuis 1892. Jusqu à

HRC. 4,5 selon la norme EN 14511 COP POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C. L'innovation certifiée depuis 1892. Jusqu à L'innovation certifiée depuis 1892 HRC 70 POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C FLUIDE Le chauffage garanti même par grands froids! COP ÉCO BREVET Technologie protégée EXCLUSIF! Bénéficiez d

Plus en détail

ITVI 2012. Instructions techniques concernant la ventilation des abris dotés d une isolation thermique

ITVI 2012. Instructions techniques concernant la ventilation des abris dotés d une isolation thermique Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure ITVI 2012 Instructions techniques concernant

Plus en détail

jouer et apprendre dans une atmosphère saine Puits canadien à propriétés bactéricides, awadukt thermo

jouer et apprendre dans une atmosphère saine Puits canadien à propriétés bactéricides, awadukt thermo jouer et apprendre dans une atmosphère saine Puits canadien à propriétés bactéricides, awadukt thermo pour les CRÈCHES, LES écoles et les maternelles *Des solutions polymères à l'infini. www.rehau.fr Bâtiment

Plus en détail

GEOTWIN 3 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 3 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 3 GEOTHERMIE POMPE À CHALEUR Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTWIN 3 UNE GAMME

Plus en détail

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation.

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. Ils doivent être régulés par un dispositif électronique intégré performant, ils

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois

GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois LE GUIDE DU CHAUFFAGE GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois Deuxième édition 2011 2009, 2011 pour la présente édition, Groupe Eyrolles, ISBN : 978-2-212-13242-7 SOMMAIRE Z SOMMAIRE AVANT-PROPOS 5 ÉLÉMENTS DE

Plus en détail

LE SYSTÈME THERMACTIF UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIE

LE SYSTÈME THERMACTIF UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIE LE SYSTÈME THERMACTIF UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIE Tous les éléments du système interagissent entre eux de manière optimale et étudiée, afin de vous garantir un sol chauffant ultra-réactif pour un confort

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL CHAUFFAGE / FROID

CENTRE COMMUNAL CHAUFFAGE / FROID CENTRE COMMUNAL CHAUFFAGE / FROID TABLE DES MATIERES INTRODUCTION Bureau Mike HUMBERT Sarl & Ryser Eco Sarl M. HUMBERT Présentera les éléments techniques et bilans qui en découlent Bureau Grenier architectes

Plus en détail

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements Intégration Chantier Confort et santé Entretien et gestion Consommation Analyse du cycle de vie

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l'industrie

Efficacité énergétique dans l'industrie COMMENT CHAUFFER ET VENTILER UN HALL INDUSTRIEL? 1 PRODUCTION DE CHALEUR 2 LA DIFFUSION DE CHALEUR - DIMENSIONNEMENT - LES CONTRAINTES D UTILISATION - LES BUTS DU TRAITEMENT THERMIQUE - LES CLES D UNE

Plus en détail

HDAa. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond. HDAa. LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence.

HDAa. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond. HDAa. LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence. LIGHTSTRIPS est un système préfabriqué de refroidissement/chauffage,

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Le convecteur électrique

Le convecteur électrique Correction fiche d investigation 2/2 : Comment fonctionnent les systèmes de chauffage électrique? Type de chauffage électrique étudié : Le convecteur électrique Principe de fonctionnement : Comme son nom

Plus en détail

POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C

POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C L'innovation certifiée depuis 1892 www.auer.fr 70 HRC POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C BREVET Technologie protégée EXCLUSIF! Le chauffage garanti même par grands froids! Bénéficiez d un

Plus en détail

aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC)

aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC) aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC) Eau chaude et chauffage grâce à l énergie solaire aurotherm 700 : eau chaude et chauffage solaires Aides financières Les systèmes aurotherm 700 font partie des

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation»

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation» Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ Cd2e «Logement social : rénovation en basse consommation» 22 février 2012 Avant La résidence se situe à VILLENEUVE

Plus en détail

PHASE PROJET. Notice RT 2012

PHASE PROJET. Notice RT 2012 Maître d ouvrage Association AIDERA VAR 16, rue des citronniers 83130 LAGARDE Assistant à Maître d ouvrage SAGEM 132, Rue Le Corbusier BP 50024-83951 LA GARDE Opération Construction d une Maison d Accueil

Plus en détail

Thermographie infra-rouge des bâtiments

Thermographie infra-rouge des bâtiments Espace Centre & Ouest Vosges Thermographie infra-rouge des bâtiments Pierre Pellégrini Conseiller énergie Avec les soutiens de : 1 Au programme Energies et bâtiments Principes de la thermique du bâtiment

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 9 ISORE BATIMENT 1 Rue Louis Renault ZI du Millenium 53 940 Saint Berthevin Tél. : 02 43 66 96 51 Fax : 02 43 66 86 88 Email : p.laruaz@isore-batiment.fr Effectif : 45 salariés Activité :

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

La régulation de chauffage par pièce ThermoZYKLUS. Economies d énergie. Auto-adaptative. Gestion de l inertie. Confort maîtrisé

La régulation de chauffage par pièce ThermoZYKLUS. Economies d énergie. Auto-adaptative. Gestion de l inertie. Confort maîtrisé 3 nouveau design nouvelles performances 18 La régulation de chauffage par pièce ThermoZYKLUS Economies d énergie Auto-adaptative Gestion de l inertie Confort maîtrisé Economie + Confort + Evolu La régulation

Plus en détail

REHAU OPTIMA-DESIGN QUAND TRADITION RIME AVEC ESTÉTHIQUE. Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini. www.rehau.

REHAU OPTIMA-DESIGN QUAND TRADITION RIME AVEC ESTÉTHIQUE. Bâtiment Automobile Industrie. *Des solutions polymères à l infini. www.rehau. REHAU OPTIMA-DESIGN QUAND TRADITION RIME AVEC ESTÉTHIQUE *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie REHAU OPTIMA-DESIGN UN DESIGN ARRONDI POUR UN LOOK INDÉMODABLE Les

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Climatiser et chauffer plusieurs pièces avec un seul appareil,

Climatiser et chauffer plusieurs pièces avec un seul appareil, Climatiser et chauffer plusieurs pièces avec un seul appareil, caché dans les combles ou faux plafonds, invisible de l intérieur et sans compresseur extérieur. ECONOMIES D ÉNERGIE LES AVANTAGES Villa Clim

Plus en détail

SIMULATIONS THERMIQUES DYNAMIQUES DU 22, RUE BOURGNEUF - Synthèse

SIMULATIONS THERMIQUES DYNAMIQUES DU 22, RUE BOURGNEUF - Synthèse Connaissance des performances et du comportement thermique de bâtiments types du centre ancien de Bayonne, SIMULATIONS THERMIQUES DYNAMIQUES DU 22, RUE BOURGNEUF - Synthèse VILLE DE BAYONNE/ADEME Le contexte

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique -DPE logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique -DPE logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique -DPE logement (6.1) N : DIA-MCH11-1412-011 N ADEME : 1467I1000248N Valable jusqu au : 10/12/2024 Date : 11/12/2014 Type de bâtiment : Appartement T4 Diagnostiqueur

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Infos pratiques. La pompe à chaleur (PAC) Bénéficier de l énergie renouvelable issue de la nature pour se chauffer à un coût très économique

Infos pratiques. La pompe à chaleur (PAC) Bénéficier de l énergie renouvelable issue de la nature pour se chauffer à un coût très économique Infos pratiques La pompe (PAC) Bénéficier de l énergie renouvelable issue de la nature pour se chauffer à un coût très économique L air, le sol et l eau souterraine emmagasinent une grande quantité d énergie

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

BLOC-BAIE-DEMI-LINTEAU DOCUMENTATION TECHNIQUE

BLOC-BAIE-DEMI-LINTEAU DOCUMENTATION TECHNIQUE * BLOC-BAIE-DEMI-LINTEAU DOCUMENTATION TECHNIQUE *Des solutions polymères à l infini Date de création : 08/07/2008 Date de modification : www.rehau.fr 1 Bâtiment Automobile Industrie BLOC-BAIE-DEMI-LINTEAU

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter

Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter Le groupe ABALONE, spécialisé dans les ressources humaines, vient d'emménager dans ses nouveaux locaux (Loire-Atlantique) entièrement autonomes en

Plus en détail