DE L'EAU CHAUDE POUR LES ENFANTS DE MACUSANI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE L'EAU CHAUDE POUR LES ENFANTS DE MACUSANI"

Transcription

1 DE L'EAU CHAUDE POUR LES ENFANTS DE MACUSANI 1.Introduction 1.1. Présentation de l association AGIRabcd Association Générale des Intervenants Retraités Actions des Bénévoles pour la Coopération et le Développement Siége : 8, Rue Ambroise Thomas Paris Tél L'association regroupe des retraités et préretraités volontaires qui apportent bénévolement leurs compétences et leurs expériences pour des actions de formation, d aide et de solidarité tant en France qu à l étranger. (Pj 3) crée en 1983 elle a été reconnue d utilité publique en 1990 (Pj 4). L association est dotée de structures décentralisées avec 90 délégations ou antennes. Le projet est soutenu par AGIR abcd délégation de Savoie Haute-Savoie 9, quai des Clarisses Annecy Délégué de la Savoie et Haute-Savoie : Jean-Paul BOUVIER Portable du délégué Synthèse du projet Le projet porte sur la fourniture et l'installation d'un chauffe-eau solaire au Centre d'accueil des Enfants Défavorisés de la région de Macusani. Le projet se réalisera au PEROU, à MACUSANI, ville des Andes de 8000 habitants 2. Origines et objectif de l action 2.1. Objectif du projet Améliorer ll'hygiène et les conditions de vie des enfants et du personnel d'encadrement. 1

2 2.2 Historique du projet En octobre 2006, alors que nous étions à Macusani avec l'association ESF "Electricien sans Frontières" pour un projet d'électrification d'un village isolé; l'association responsable du Centre d'accueil des Enfants nous a sollicités pour dépanner leur installation d'eau chaude par panneau solaire à l'arrêt depuis un an. Malheureusement cette installation n'était pas réparable, de conception trop sommaire, elle n'était pas protégée du gel, son matériel est irrécupérable Contexte socio-économique local La province de CARABAYA s étend de la Cordillère des Andes à la forêt amazonienne. Sa superficie est supérieure à celle des deux départements de la Savoie et Haute- Savoie. Sa population est d environ h, soit une densité de 4 hab./ km2 ; 60% vivent en habitat dispersé ; 28% des plus de 15 ans sont illettrés et seulement 4% de la population dépassent 60 ans. Pas de routes goudronnées, ce ne sont que des pistes coupées par des cours d eau et le plus souvent impraticables une partie de l année. Le budget qui est attribué pour la gestion de la province avec celui de la ville de MACUSANI est proportionnel au nombre d habitants ce qui, avec une densité de 4 ha / km2, est particulièrement défavorable. C est une des provinces les plus pauvres du Pérou avec un indice de développement de 0,436. MACUSANI est la capitale de la province de CARABAYA. C est une ville de passage entre la région de PUNO et la forêt. Accessible par des cols à 5000m, elle est située à 4400m d altitude sur un plateau fermé à l horizon par des chaînes de montagnes enneigées. La végétation se limite à une herbe rase pratiquement sans arbre. C est une région d élevage de moutons, d alpagas et de lamas et les seules cultures sont les inévitables papas (pommes de terre). C est une agglomération de 8000 habitants qui possède l électricité, une distribution d eau, des écoles et collèges, des liaisons téléphoniques uniquement par radio, un centre Internet radio géré par la municipalité et un émetteur FM/MW qui a été installé par les habitants avec l aide d une association locale, il est beaucoup utilisé pour les messages personnels. On y trouve des boutiques peu achalandées, une pharmacie, quelques hôtels sommaires et restaurants. La ville regroupe le commerce de la province : achat des récoltes et revente vers PUNO ainsi que l approvisionnement des villages. 2

3 Aucun touriste ne vient se perdre à MACUSANI ; on note seulement un peu de passage avec la forêt : chercheurs d or, forestiers et planteurs. La ville n a pas de ressource spécifique, elle s agrandit! par l apport des populations isolées de la province. Il ne faut pas oublier le climat très rude de la région, car si le soleil est chaud sous ces latitudes, les températures, avec l altitude, restent basses de moins 14 à 5 le matin et de 8 à 16 l après-midi et détail important, on ignore le chauffage à MACUSANI et l'utilisation d'un chauffe-eau électrique est une rareté. Le Centre d'accueil des Enfants Défavorisés de Macusani est géré par l'association Mosoq Runa. Il accueille principalement les enfants des communautés nomades de la région. 30 à 40 enfants de 5 à 18 ans vivent au centre toute l'année, une des actions prioritaires est de permettre la scolarisation des enfants. L'association apporte notamment aux filles l'éducation sanitaire et sociale qui leur sera nécessaire pour faire évoluer les mentalités et affirmer leur rôle dans la société Identification de la demande Le Centre d'accueil des Enfants Défavorisés ne dispose pas d'eau chaude, une installation de fortune par chauffe-eau solaire a existé, elle est en panne depuis plus d'une année et est irréparable. La température de l'eau utilisée est toute l'année entre 4 et 6 degrés. Les enfants se lavent à l'eau froide, ils essaient de se doucher une fois par semaine avec de l'eau exposée la journée au soleil dans des fûts métalliques! Les monitrices et les plus grandes lavent le linge dehors à l'eau froide et seule la cuisine bénéficie d'un peu d'eau chaude mais le gaz est surtout réservé à la cuisson des aliments Etude des réponses les plus adaptées à la demande Compte tenu des conditions économiques et pour profiter de l'ensoleillement important de la région un chauffe-eau solaire semble la solution la mieux adaptée, il faut cependant prévoir à cause du gel un réseau primaire avec antigel. La maintenance d'une telle installation est simple. 2.3 Partenaires locaux Nature L'association Mosoq Runa qui gère le centre Degré d implication dans le projet, de sa conception à son suivi Ils sont les demandeurs et les bénéficiaires. Ils avaient déjà fait installer un premier chauffe eau mais techniquement non adapté au climat. 3

4 3 Réalisation du projet 3.1. Lieu de réalisation Le projet sera réalisé au Centre d'accueil des Enfants Défavorisés de la ville de Macusani province de CARABAYA, région administrative de PUNO, PEROU. (voir carte Pj 6) 3.2. Interventions prévues Moyens humains, techniques et financiers Projet / coordination : AGIRabcd délégation de Savoie Haute-Savoie Financement: Agirabcd délégation de Savoie et Haute-Savoie, l'association K'ANTUTA de SCIEZ et indirectement ESF Assistance technique : ESF (Electricien sans Frontières, Grenoble) Travaux: pilotage par AGIRabcd et ESF présents à Macusani dans le cadre respectif d'autres projets en cours de réalisation. Mise en service et réception: ESF, peut être AGIRabcd, l'association MOSOQ RUNA Calendrier, plan de travail sur place Nous voulons profiter de la présence de techniciens de ESF "Electricien sans Frontières" à Macusani en octobre de cette année pour effectuer cette installation. Nous mêmes AGIRabcd serons à Macusani à cette époque. C'est une opportunité qui apporte une réponse à une situation qui nous a touchés et qui n'a que trop duré et cela, à un moindre coût. AGIRabcd Savoie Haute-Savoie ainsi que ses membres en prennent le risque financier malgré le faible budget de notre délégation et les risques de pénaliser d'autres actions Résultats concrets et attendus Permettre un minimum d'hygiène et améliorer les conditions de vie des enfants et du personnel du centre. Apporter à la population de la ville un exemple moderne d'un chauffe-eau solaire 3.3. Bénéficiaires Nature et nombre de personnes bénéficiant directement ou indirectement du projet. 30 à 40 enfants et le personnel du centre, la population de la ville pour information Implication des bénéficiaires dans le projet, de sa conception à son suivi 4

5 Ils assureront l'accueil et l'herbergement des techniciens. Ils seront formés par nos soins à la maintenance de leur installation qui sera ensuite sous leur entière responsabilité. 4. Evaluation et prolongements de l action 4.1. Critères et moyens utilisés pour évaluer l évolution et le bon déroulement du projet Nous serons présents sur le site (AGIRabcd) ainsi que ESF (Electriciens sans Frontières) 4.2. Viabilité à terme du projet Viabilité économique et sociale de l action Les chauffe-eau électriques classiques exigent un investissement relativement important et leur coût d'exploitation est perçu à Macusani comme prohibitif où ils sont d'ailleurs très rares. Les chauffe-eau solaires exigent eux aussi un investissement relativement important mais le coût d'exploitation est très faible et ils sont disponibles au PEROU. Et autre avantage ils peuvent être produit localement. Quant à la viabilité sociale il est évident que de disposer d eau chaude et cela, à moindre coût, ne peut qu améliorer les conditions de vie d une population vivant dans un environnement hostile ; l'hygiène et donc la santé sur ces hauts plateaux andins ne peuvent alors que s'améliorer Moyens mis en œuvre pour l appropriation locale du projet : 4.3. Prolongements envisagés Pour le Centre rien mais pour l'ensemble de la population de la ville ce sera, espérons-le, un exemple Action de sensibilisation en France Cette action est menée conjointement en France : par le Groupe PEROU de la délégation Savoie Haute-Savoie de AGIRabcd. Par Electricien sans Frontières ESF Grenoble Par l'association K'ANTUTA 5. Budget 5.1. Tableau des ressources financières (Pj 1) 5.2. Tableau des coûts (Pj 1) 5.3. Devis (Pj 2) 5

6 ANNEXES A1 Organisation responsable : Document de présentation ( PJ3 et 4) - Association AGIRabcd délégation de Savoie Haute-Savoie 9 quai des Clarisses ANNECY - Association AGIRabcd, 8 rue Ambroise Thomas PARIS Tél Fax A2 Chef de projet, équipe et partenaires : Référence et CV Equipe PEROU constituée de : - Jean Paul BOUVIER responsable informatique, responsable de la délégation - Annie CARRIER COUDURIER - Jacques FERVEL ingénieur - Micheline MARTIN BASTE, traductrice Chef de projet: Jean Paul BOUVIER 37 Côte des vignes CHARVONNEX Tél A3 Divers constitution du dossier Fiche de synthèse Rapport (6 pages) Pj 1 tableau des coûts et des ressources Pj 2 estimatif ESF Pj 3 plaquette AGIRabcd (une page) Pj 4 copie de la parution au JO Pj 5 CV Pj 6 carte du PEROU Pj 7 quelques photos 6

7 7

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Ecole En Sauvy, Ville de Lancy Suisse Carte du monde à l échelle

Plus en détail

Dossier de presse. AGIRabcd. Association Générale des Intervenants Retraités. actions de bénévoles pour la coopération et le développement

Dossier de presse. AGIRabcd. Association Générale des Intervenants Retraités. actions de bénévoles pour la coopération et le développement Dossier de presse AGIRabcd Association Générale des Intervenants Retraités actions de bénévoles pour la coopération et le développement Des seniors offrent leur savoir-faire en France et dans le monde

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

Electrification solaire

Electrification solaire Electrification solaire d une maison d accueil Inde ONG : Points-Coeur 1 Présentation de l ONG L association Points-Coeur Points-Cœur est une ONG internationale, née en France en 1990 à l initiative du

Plus en détail

FICHE DE SYNTHÈSE. Intitulé du projet

FICHE DE SYNTHÈSE. Intitulé du projet Dossier de demande de subvention Appel à projets de solidarité internationale 2014 Conseil général du Territoire de Belfort FICHE DE SYNTHÈSE Intitulé du projet Première sollicitation auprès du Conseil

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali

L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali Rapport de résultats et d impact Pays : Lieu d intervention : Mali Début du projet : Août 2013 Durée du projet :

Plus en détail

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Audit énergétique Bâtiment / Prédiagnostic Vous envisagez la réalisation d une étude de audit énergétique sur votre patrimoine, l ADEME et le Conseil régional de Bretagne

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

FORMULAIRE APPEL A PROJETS SOLIDARITÉ INTERNATIONALE 2015 EAU & ASSAINISSEMENT

FORMULAIRE APPEL A PROJETS SOLIDARITÉ INTERNATIONALE 2015 EAU & ASSAINISSEMENT FORMULAIRE APPEL A PROJETS SOLIDARITÉ INTERNATIONALE 2015 EAU & ASSAINISSEMENT pour un développement durable responsable AAP 2015 - Formulaire de demande de subvention Eau - assainissement Page 1 sur 11

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

Les kits solaires thermiques

Les kits solaires thermiques ÉQUIPEMENT 1 Les kits solaires thermiques L équipement solaire pour les particuliers a le vent en poupe si l on ose dire. En quelques années l offre de matériel s est dès lors considérablement étoffée.

Plus en détail

LA RESTAURATION SCOLAIRE

LA RESTAURATION SCOLAIRE LA RESTAURATION SCOLAIRE Note de Synthèse Introduction!: La restauration scolaire concerne environ 7 millions d'élèves, soit un élève sur deux. Les écoles maternelles et primaires en accueillent près de

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Pourquoi un réseau de chaleur?

Pourquoi un réseau de chaleur? Elle crée en 2013 «Energie des Bassins», SAS au capital de 2 500 000 qui sera entièrement dédiée à la conception et à l exploitation de ce réseau. Dans un second temps, Energie des Bassins sera renforcée

Plus en détail

FORMULAIRE APPEL A PROJETS SOLIDARITE INTERNATIONALE 2015

FORMULAIRE APPEL A PROJETS SOLIDARITE INTERNATIONALE 2015 FORMULAIRE APPEL A PROJETS SOLIDARITE INTERNATIONALE 2015 Agro-alimentaire, Formation, Santé, Culture, Energie, Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale pour un développement durable

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Plateforme Pédagogique Mobile (PPM) sur la maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables

Plateforme Pédagogique Mobile (PPM) sur la maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables Plateforme Pédagogique Mobile (PPM) sur la maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables Association Alisée 18 rue scribe - 44 000 NANTES 02 40 89 23 22 association44@alisee.org www.alisee.org Présentation

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire Avril 2007 (mise à jour 2010) Chambre d Agriculture du Cantal Le chauffe-eau solaire En réponse à la demande d eau chaude nécessaire, le chauffe-eau solaire peut être une solution pertinente puisqu en

Plus en détail

Entrée Cuisine Coin cuisine Salle à manger. Nombre de salles d eau : Nombre de WC indépendants :

Entrée Cuisine Coin cuisine Salle à manger. Nombre de salles d eau : Nombre de WC indépendants : ÉTAT DESCRIPTIF DU MEUBLÉ DE TOURISME 1. Renseignements généraux Nom du propriétaire ou mandataire : Adresse : CP / / / / / / Commune : N de téléphone : / / / / / / N portable : / / / / / / E mail : @

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Sougoubili» Pays : Lieu d intervention : Mali Début du projet : Août 2013 Durée du projet : Village

Plus en détail

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 5

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 5 PISCINE SOMMAIRE PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 5 1 - PRINCIPE Le chauffage solaire des piscines en plein air est la plus simple des applications solaires. Il peut être le plus rentable

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Propositions «Plan d actions projet E3D»- Ecole primaire St André-les-Alpes : Tableau de travail

Propositions «Plan d actions projet E3D»- Ecole primaire St André-les-Alpes : Tableau de travail Propositions «Plan d actions projet E3D»- Ecole primaire St André-les-Alpes : Tableau de travail Energie (axe prioritaire à long terme) Evaluer la consommation de fioul et d électricité de l établissement

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire pour les femmes de Monzonblena et Kossa au Mali» Villages de Monzonblena et Kossa Carte du Mali Localisation: Début du projet : Août 2010 Durée du projet

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Projet d'installation d'une pompe solaire et d'un système d'adduction d'eau à Diabal

Projet d'installation d'une pompe solaire et d'un système d'adduction d'eau à Diabal Projet d'installation d'une pompe solaire et d'un système d'adduction d'eau à Diabal Les informations relatives au demandeur Nom - raison sociale: Association pour le Développement de Diabal Adresse :

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

FONDATION EN FAVEUR DES ENFANTS BRULES

FONDATION EN FAVEUR DES ENFANTS BRULES FONDATION EN FAVEUR DES ENFANTS BRULES JUIN 2003 Layla, 5 ans, sur son lit d hôpital au Centre. L accident absurde qui l y a conduite a été relaté dans notre numéro de décembre. PREVENIR C EST AUSSI INFORMER

Plus en détail

Économie du changement climatique :

Économie du changement climatique : Économie du changement climatique : quelles stratégies pour les systèmes alpins? Nathalie Rousset Doctorante LEPII-EPE nathalie.rousset@upmf-grenoble.fr Économie du changement climatique : quelles stratégies

Plus en détail

ICI. Collez une belle photo de vos camarades de chambre. Chambre (Noms) :

ICI. Collez une belle photo de vos camarades de chambre. Chambre (Noms) : ICI Collez une belle photo de vos camarades de chambre Chambre (Noms) : 1 L habitat traditionnel en France : Exemple de la Haute Savoie Situation : Superficie : 4 390 Km². Altitude moyenne : 1 160 m :

Plus en détail

Reliefs et climats du monde

Reliefs et climats du monde Reliefs et climats du monde Matière : Géographie Domaine : Regard sur le Monde Séance 1 Quels sont les reliefs mondiaux? CM2! Objectif(s) de la séance :! Connaître les caractéristiques des reliefs du monde

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Prix de vente : 450 000 Euros

Prix de vente : 450 000 Euros Visite du bien : 0720114 Localisation : Marcols-les-Eaux Ville proche : Aubenas Autoroute : A7 à 60 Km Aéroport : Lyon à 180 Km Un ancien Moulinage du 18ème Siècle aménagé pour une exploitation touristique

Plus en détail

P.L.A.G.E. Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique. Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif

P.L.A.G.E. Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique. Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif P.L.A.G.E Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif Candidature à introduire pour le 29 juin 2007 Bruxelles Environnement - IBGE Gulledelle, 100

Plus en détail

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique au 1er janvier 2010 Documentation des indicateurs

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique au 1er janvier 2010 Documentation des indicateurs Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique au 1er janvier 2010 Documentation des indicateurs Retour liste com PSDC99 Pop_mun_20cc RSECbb CPGaa CPGEaa CPGELaa CPGEOaa HCaa HCCHaa HNCaa

Plus en détail

Chauffe-eau avec pompe à chaleur intégrée CombiVal WPE/WPER (300)

Chauffe-eau avec pompe à chaleur intégrée CombiVal WPE/WPER (300) Chauffe-eau avec pompe à chaleur intégrée CombiVal WPE/WPER (300) Technologie pompe à chaleur pour une production d eau chaude à moindre coût. Amortissement rapide grâce à une consommation d électricité

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE. Enseignement primaire et collège

Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE. Enseignement primaire et collège Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE Enseignement primaire et collège Articles Code Chauffe-eau solaire 870M0003 Document non contractuel Généralités sur l'énergie solaire L'énergie

Plus en détail

PSMAV7 - TREK LARES A MACHUPICCHU

PSMAV7 - TREK LARES A MACHUPICCHU PSMAV7 - TREK LARES A MACHUPICCHU DUREE 4 Jours/3 Nuits LIEU Vallée sacrée de Cusco ACTIVITES Archéologie, Culture, Ecologie, Trek GUIDE TOUR CONDUCTEUR En espagnol, Français, Anglais selon la demande

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE

LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE Objectif(s) : Comprendre la nature et le potentiel des énergies renouvelables. Description générale de l activité : Un groupe prend en charge la réalisation d une chauffe-eau solaire

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE 93 93 PERMETTRE LE RENFORCEMENT DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

Plus en détail

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole.

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole. Bravo! Tu as ouvert les volets au lieu d allumer les lumières. Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de Bravo! Tu as appuyé sur le bouton OFF de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Raconte-moi ton histoire! Projet Kalagué. Partenariat Echanges Village de Kaka Opération cartable

DOSSIER DE PRESSE. Raconte-moi ton histoire! Projet Kalagué. Partenariat Echanges Village de Kaka Opération cartable DOSSIER DE PRESSE Raconte-moi ton histoire! 2AEFE Lutte contre l analphabétisation Komanfara Mali Partenariat Echanges Village de Kaka Opération cartable Les enfants du Mandé Projet Kalagué Scolarité Kéniéro

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées L'exploitation efficace des potentiels disponibles facilite considérablement

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

DIFFERENTS SITES POSSIBLE

DIFFERENTS SITES POSSIBLE DIFFERENTS SITES POSSIBLE Châtel Formule A (Ours Blanc) FORMULES CHÂTEL 1200-2200 m HAUTE - SAVOIE (74) Station - village de Haute-Savoie, Châtel offre un domaine skiable très varié. Située aux portes

Plus en détail

Sommaire. Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel

Sommaire. Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel Bienvenue Sommaire Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel Choix d un fonctionnement Au travers du P1 des marchés

Plus en détail

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge «Des toilettes dans mon école» au Cambodge Proposition de projet Localisation : Début du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : Budget : 5 441 Durée : Le village de Boeng Kieb dans la commune de

Plus en détail

Information sur l aml. aménagement de la piste pastorale menant à l alpage de la Combe du Charbon

Information sur l aml. aménagement de la piste pastorale menant à l alpage de la Combe du Charbon Information sur l aml aménagement de la piste pastorale menant à l alpage de la Combe du Charbon Information sur l aménagement de la piste pastorale menant à l alpage de la Combe du Charbon Collaboration

Plus en détail

Plagne Soleil. Résidence. Le Sun Valley. Location de vacances Hôtel et résidences. Hôtel. Le Vancouver SAVOIE

Plagne Soleil. Résidence. Le Sun Valley. Location de vacances Hôtel et résidences. Hôtel. Le Vancouver SAVOIE Plagne Soleil Résidence Le Sun Valley Location de vacances Hôtel et résidences Hôtel Le Vancouver SAVOIE Latitude 45.5000 Longitude 6.6900 Accès Par la route : Autoroutes A43 et A430 jusqu à Albertville.

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation.

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. Ils doivent être régulés par un dispositif électronique intégré performant, ils

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de Dioumanzana» Carte du Mali Pays : Mali Lieu d intervention : Village de Dioumanzana, unité de développement 721, commune

Plus en détail

Perpignan, le 23 mars 2012

Perpignan, le 23 mars 2012 Perpignan Méditerranée vient d'achever un nouvel équipement pouvant accueillir 65 agents et 11 bennes de collectes des déchets à Saint-Hippolyte. Résolument axé sur le respect des normes liées au développement

Plus en détail

POMPE A CHALEUR. La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire

POMPE A CHALEUR. La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire POMPE A CHALEUR La pompe à chaleur Chauffer avec l énergie solaire 2 Le soleil est la source énergétique idéale pour l'avenir ; elle est inépuisable, écologique et gratuite. Ceci explique le bilan écologique

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective DOCUMENT D INFORMATION LE SOLAIRE Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective POURQUOI UN CAMPING OU UN HOTEL A-T-IL INTERET A PASSER A L ENERGIE SOLAIRE? 1. Arguments économiques Le

Plus en détail

Bilou Boguna. Association Humanitaire Solidarité France - Mali EAU SANTÉ ÉDUCATION ENVIRONNEMENT. Bilou Toguna 25 rue Henri Martin 31700 Blagnac

Bilou Boguna. Association Humanitaire Solidarité France - Mali EAU SANTÉ ÉDUCATION ENVIRONNEMENT. Bilou Toguna 25 rue Henri Martin 31700 Blagnac Bilou Boguna Association Humanitaire Solidarité France - Mali EAU SANTÉ ÉDUCATION ENVIRONNEMENT Nos piliers Développement villageois, développement durable. Toutes nos réalisations font l'objet d'une réflexion

Plus en détail

source image : http://www.passeursdenergie.be

source image : http://www.passeursdenergie.be LE SOLAIRE THERMIQUE Conférence du 12 mai 2010 par M. Joseph Dejonghe, expert solaire thermique pour la Division de l énergie du Ministère de la région Wallone. (M. LEFORT, Président présente l association

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E

G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E GEOMETRES-EXPERTS ASSOCIES PARIS VAL DE MARNE Société inscrite au Tableau de l Ordre des Géomètres-Experts n 2007

Plus en détail

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique PSDC99 NSEC99 CPGaa CPGEaa CPGELaa CPGEOaa HCaa HCCHaa CPG1aa CPGE1aa CPGEL1aa CPGEO1aa HC0aa HCCH0aa CPG2aa CPGE2aa CPGEL2aa CPGEO2aa HC1aa

Plus en détail

Vu la directive 2002/91/CE du Parlement européen et du Conseil en date du 16 décembre 2002 sur la performance énergétique des bâtiments ;

Vu la directive 2002/91/CE du Parlement européen et du Conseil en date du 16 décembre 2002 sur la performance énergétique des bâtiments ; J.O n 114 du 17 mai 2007 page 9525 texte n 30 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance

Plus en détail

Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs :

Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs : Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs : Publics concernés : propriétaires et locataires de logements ou de locaux situés dans

Plus en détail

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel La préservation de l'environnement accessible à tous Constructeur Français Indépendant Les chaudières PERGE MC et MC CI Depuis plus de 40

Plus en détail

en hiver, maîtriser sa facture d électricité

en hiver, maîtriser sa facture d électricité en hiver, maîtriser sa facture d électricité DOSSIER DE presse 2014 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 L arrivée

Plus en détail

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Présentation de la mission de réalisation du 16 Octobre au 10 Décembre 2010 Electrification des écoles et formation au métier d électricien en installations

Plus en détail

Chauffe-eau haute performance Modul-plus

Chauffe-eau haute performance Modul-plus Chauffe-eau haute performance Modul-plus Responsabilité énergétique et environnementale Le chauffe-eau Modul-plus répond aux exigences les plus élevées de confort eau chaude sanitaire et d'hygiène de l'eau.

Plus en détail

Les chantiers de jeunes au Vietnam et au Laos. Compte Rendu des visites de l été 2014

Les chantiers de jeunes au Vietnam et au Laos. Compte Rendu des visites de l été 2014 Les chantiers de jeunes au Vietnam et au Laos Compte Rendu des visites de l été 2014 INTRODUCTION Le contexte des visites Au Vietnam A l été 2014 une nouvelle équipe est arrivée à l Espace Volontariats

Plus en détail

PRÉFET DE LA DORDOGNE. Cadre général et calendrier de dépôt

PRÉFET DE LA DORDOGNE. Cadre général et calendrier de dépôt PRÉFET DE LA DORDOGNE Cadre général et calendrier de dépôt La génèse Le PEDT se situe dans une lignée d'actions publiques relatives à l aménagement du temps de l enfant, nées il y a presque 30 ans. La

Plus en détail

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique Optimiser l'énergie Pourquoi? L'importance de l'efficacité énergétique Il en va de la responsabilité de tous d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment. Pourquoi? Parce que l'énergie

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Installateur thermique et sanitaire / Plombier - chauffagiste

Installateur thermique et sanitaire / Plombier - chauffagiste Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 06/11/2015. Fiche formation Installateur thermique et sanitaire / Plombier - chauffagiste - N : 15409 - Mise à jour : 20/10/2015 Installateur

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Guide pratique pour les Demandeurs d Asile

Guide pratique pour les Demandeurs d Asile Guide pratique pour les Demandeurs d Asile Version de mars 2014 Ce guide a été réalisé par un collectif d'associations afin d'accompagner au mieux les personnes en situation de demande d'asile dans leur

Plus en détail

ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES

ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES A utiliser avec des chaudières, des panneaux solaires et des pompes de chaleur Guide d'installation, d'exploitation et d'entretien ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES Guide

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES ET ÉLECTRIFICATION EN PROVENCE-ALPES- COTE D'AZUR

ÉNERGIES RENOUVELABLES ET ÉLECTRIFICATION EN PROVENCE-ALPES- COTE D'AZUR CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION 2005 SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTRIQUE (Classe de terminale STI) ÉLECTROTECHNIQUE Durée : 6 heures Aucun document n'est autorisé. Calculatrice autorisée

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale Affaire suivie par : Jean JOLY, Inspecteur d académie Téléphone : 01 53.69.31.28 Télécopie : 01 53.69.30.22 JJ/ML À Paris le 02.07.01 02234 Le Directeur de l Agence pour l enseignement français à l étranger

Plus en détail

Nos sources d énergie

Nos sources d énergie Nos sources d énergie Énergies fossiles Pétrole Gaz naturel Charbon Énergies renouvelables : inépuisables, sans émissions de CO2. Solaire directe Solaire indirecte Énergie non solaire Nucléaire Thermique

Plus en détail

UNE LOI POUR GARANTIR LE DROIT A L EAU

UNE LOI POUR GARANTIR LE DROIT A L EAU UNE LOI POUR GARANTIR LE DROIT A L EAU Proposition du Groupe de travail conjoint Coalition Eau France Libertés Avec la participation des représentants de ADEDE, Secours catholique, Coordination Eau Ile

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

MANUEL DE L UTILISATEUR SCHNEID MR-08 REGULATEUR DE CHALEUR

MANUEL DE L UTILISATEUR SCHNEID MR-08 REGULATEUR DE CHALEUR MANUEL DE L UTILISATEUR SCHNEID MR-08 REGULATEUR DE CHALEUR Votre nouvelle installation de chauffage est aujourd'hui en fonction : 2 3 1 Légende : 1) Pompe primaire 2) Groupes chauffage avec vanne mélangeuse

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Manuel d exploitation

Manuel d exploitation Pour l exploitation Manuel d exploitation Avant l utilisation de la réglementation, lire soigneusement le manuel d exploitation! 2 Table des matières 1 Avant la mise en exploitation... 4 1.1 Utilisation

Plus en détail

AMPR - SENEGAL. En 1993 : Création de la cellule humanitaire de l AMPR. Responsable Dr Sylvie Deniau.

AMPR - SENEGAL. En 1993 : Création de la cellule humanitaire de l AMPR. Responsable Dr Sylvie Deniau. AMPR - SENEGAL En 1993 : Création de la cellule humanitaire de l AMPR. Responsable Dr Sylvie Deniau. Objectif : Apporter notre soutien à des structures déjà implantées au Sénégal travaillant pour la promotion

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Fiche d application Thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports

Plus en détail