CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra"

Transcription

1 CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine PARIS Tel : 33 (0) Fax : 33 (0)

2 Région Alsace 2 Région Aquitaine 9 Région Auvergne 15 Région Basse Normandie 22 Région Bourgogne 28 Région Bretagne 35 Région Centre 42 Région Champagne Ardenne 49 Région Franche Comté 56 Région Haute Normandie 63 Région Ile de France 70 Région Languedoc Roussillon 76 Région Limousin 83 Région Lorraine 90 Région Midi-Pyrénées 97 Région Nord pas de Calais 103 Région Provence Alpes Cote d Azur 110 Région Pays de la Loire 117 Région Picardie 123 Région Poitou Charente 130 Région Rhône-Alpes 137 Confidentiel / BBC - Groupe BPI 1 1

3 TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION DANS LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS EN ALSACE Les indicateurs significatifs Confidentiel / BBC - Groupe BPI 2 2

4 I. L ACTIVITE Le chiffre d affaires du secteur BTP en région Alsace s élève à M en 2004, soit 3,1% du chiffre national consolidé 1. Sa décomposition par grands secteurs d activités révèle un poids supérieur du bâtiment, dont les entreprises génèrent un chiffre d affaires de 3,188 M, soit 3,3% du chiffre consolidé au niveau national, par rapport aux travaux publics, dont le chiffre d affaires ne représente que 2,8% du total national, avec 911 M. Si l on compare ce poids relatif du chiffre d affaires avec la part des établissements en Alsace, on constate un écart important, puisque les établissements du BTP recensés dans cette région ne représentent que 2,1% du total des entreprises de France métropolitaine. Cet écart s explique par les caractéristiques du tissu d entreprises, qui concentre un nombre élevé d établissements de 51 à 200 salariés, soit 17,6% du total de la région, contre seulement 13,7% au niveau national. Dans une moindre mesure, les entreprises de 21 à 50 salariés sont également surreprésentées, avec 20,8% des établissements contre 18,5% en France entière. Les entreprises de moins de 10 salariés sont de fait moins nombreuses dans cette région (34,6%, soit 3 points de moins qu au niveau national). De façon cohérente, on constate que le nombre d artisans et de chefs d entreprises et relativement peu élevé (1,3% des artisans et chefs d entreprises de France entière) par rapport aux données précédentes. II. L EMPLOI Les salariés 2 des entreprises alsaciennes représentent 2,9% de l effectif national consolidé, soit une part relativement élevée si l on tient compte de la proportion d établissements, mais légèrement plus faible par rapport au chiffre d affaires. Ce chiffre reste toutefois cohérent avec la distribution des entreprises par taille, qui fait apparaître une surreprésentation des entreprises de 50 à 200 salariés, au détriment des artisans et TPE. Par ailleurs, tous secteurs confondus, cet effectif est resté relativement stable entre 2002 et 2004 (-0,1%), alors qu il affiche une hausse sensible de 2,3% au niveau national durant cette même période. 1 Les indicateurs présentés dans ce cahier sont issus du Tableau de Bord national emploi-formation dans le bâtiment et les travaux publics avril Lorsque les données sont issues de sources différentes, la précision est apportée par une note. 2 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 3 3

5 Le recours à l intérim se situe dans la moyenne nationale, et représente 2,5% du total des intérimaires consolidé au niveau national. Focale 1 : la pyramide des âges en 2004 Pyramide des âges Ouvriers 61--> France Alsace < 21 % Le rapprochement de la pyramide des âges des ouvriers des entreprises d Alsace avec la pyramide de France entière montre un rajeunissement très net de cette population dans la région. Les plus de 40 ans sont en effet beaucoup moins nombreux qu au niveau national (5,5 points de moins qu en France entière, soit 36,2% du total des ouvriers) au profit des moins de 30 ans qui sont largement surreprésentés (33,8%, soit plus de 5 points d écarts par rapport au niveau national). Le renouvellement de la population semble donc avoir été anticipé dans cette région, ce qui paraît cohérent avec la surreprésentation des entreprises de 51 à 200 salariés, mieux armées que les artisans et les TPE pour mettre en œuvre une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Si l on considère l ensemble des qualifications (ouvriers, techniciens et cadres), le nombre de salariés de plus de 50 ans en Alsace s élève à personnes (soit 2,3% du total de cette tranche d âge au niveau national), ce qui permet d anticiper sur les 10 prochaines années environ 520 départs annuels en retraite, soit 400 dans le secteur du bâtiment et 120 dans les travaux publics. C est essentiellement parmi les ouvriers qualifiés (39% des plus de 50 ans dans le BTP) que se concentre le besoin de renouvellement en Alsace (alors qu ils ne sont que 27% au niveau national). Le besoin de renouveler la population des ouvriers très qualifiés y est en revanche beaucoup moins prononcé qu en France entière (seulement 14% des effectifs de plus de 50 ans, contre 25% au niveau national). Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 4 4

6 Focale 2 : les métiers ouvriers Les ouvriers représentent 69,5% de l effectif total salarié des entreprises du BTP en Alsace et 14,5% d entre-eux travaillent dans le secteur des travaux publics. Ces données se situent dans les moyennes nationales. Bâtiment : Avec près de 6% d écart, les maçons sont nettement moins nombreux en Alsace que sur l ensemble de la France. On constate en revanche une surreprésentation des métiers d installateur thermique (+ 4 points) et de métallier, serrurier, poseur métal soudeur (+ 3 points), qui fait apparaître les spécificités des entreprises de la région. Métier bâtiment Alsace France Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. Béton 23% 29% Menuisier 11% 10% Peintre 10% 12% Electricien 10 % 10% Métallier, serrurier, poseur métal, soudeur 8% 5% Installateur thermique 6% 2% Plombier sanitaire 5% 7% Plâtrier, plaquiste 4% 4% Couvreur, couvreurs zingueur 4% 5% Carreleur 3% 2% Charpentier 3% 3% Répartition de l effectif ouvrier bâtiment selon les différents corps de métiers en 2004 Travaux publics : Contrairement au secteur du bâtiment, les maçons sont très nettement surreprésentés en Alsace dans le secteur des travaux publics, avec 7% d écart par rapport aux données nationales. En revanche les autres corps de métiers sont plutôt sous représentés (conducteurs d engins et de véhicules automobiles, électriciens). Métier travaux publics Alsace France Conducteur d engin 24% 27% Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. béton 23% 16% Conducteur de véhicules automobiles 14% 19% Electricien 14% 17% Terrassier 5% 5% Canalisateur 5% 3% Mécanicien 4% 4% Bitumeur, asphalteur 4% 4% Répartition de l effectif ouvrier travaux publics selon les différents corps de métiers en 2004 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 5 5

7 III. LA FORMATION Les projections démographiques à l horizon 2010 font apparaître une très légère hausse de la population des ans en Alsace, de l ordre de + 0,3%, qui s inscrit à l opposé des perspectives nationales défavorables, où la baisse est estimée à -4,8%. Mises en perspective avec le rajeunissement de la pyramide des âges de la population des ouvriers du BTP de cette région, ces projections démontrent que l Alsace est susceptible d être peu touchée par les difficultés de renouvellement de sa population active contrairement à d autres régions françaises. En , les effectifs en formation initiale représentent 3,1% de l effectif total consolidé au niveau national, soit élèves, ce qui est supérieur à la part des effectifs salariés de cette région, et confirme pleinement l observation précédente. Considérant uniquement les effectifs en année terminale de formation, la répartition des élèves selon les niveaux de formation se distingue en Alsace de l ensemble de la France par une surreprésentation des niveaux V (74,3% des effectifs, soit près de 5 points de plus qu au niveau national), au détriment des niveaux III, très minoritaires (2,6% des effectifs, soit 68 élèves). Parmi les caractéristiques des effectifs en formation initiale, l apprentissage représente 45% du total des élèves, soit une part sensiblement identique à la répartition nationale. La part de l effectif en formation en alternance (3,1% du total des stagiaires au niveau national) apparaît cohérente avec la part des effectifs en formation initiale dans cette région. Comme sur l ensemble de la France, elle concerne cependant un nombre réduit d effectif (416 stagiaires). Enfin, la formation continue des salariés est plus développée dans cette région que sur l ensemble de la France. Avec personnes formées en 2004, soit 3,5% de l effectif consolidé au niveau national, cette proportion est nettement supérieure à la part des salariés dans la région (2,9% de l effectif national). Ce constat est cohérent avec la surreprésentation des entreprises de 50 à 200 salariés, et la sous représentation des artisans et TPE, sachant que l effort de formation se concentre généralement dans les entreprises de taille importante, proportionnellement aux moyens humains et financiers de ces entreprises. Ce constat est cependant à nuancer au regard de la durée de ces formations, plus courte en Alsace qu au niveau national, avec 31 h. en moyenne contre 36 h. pour la France entière. Confidentiel / BBC - Groupe BPI 6 6

8 Focale 3 : les filières de formation Filières de formation bâtiment Effectif Alsace Effectif National Electricité 33,2% 22,3% Menuiserie 15,3% 14,1% Chauffage 9,9% 12,5% Maçonnerie 6,5% 11,1% Métallerie 6,5% 5,5% Plomberie 6,0% 6,1% Peinture 5,4% 7% Etude encadrement 3,1% 4,1% Carrelage 2,8% 1,8% Charpente 1,9% 2,0% Couverture 0,9% 2,3% Plâtrerie 0,7% 1,4% Sous total 92,3% 90,2% Filières de formation travaux publics Spécifiques Ouvriers TP 1,9% 2,6% Conducteur d engins / 0,9% Non spécifiques Encadrement de chantiers 3,0% 3,1% Mécanicien 2,0% 1,5% Construction et topographie 0,8% 1,6% Electricien / 0,1% Sous total 7,7% 9,8% Total 100% 100% La filière de formation qui recrute le plus de jeunes est, comme au niveau national l électricité, cependant l écart de plus de 12% entre les effectifs alsaciens et nationaux démontre une très forte attractivité de cette filière en Alsace, alors que les métiers de l électricité ne sont pas surreprésentés dans cette région. On constate par ailleurs que la filière de formation chauffage recrute moins d élèves qu au niveau national (9,9%, soit deux points d écart), alors que les métiers dans ce secteur sont surreprésentés en Alsace. La filière maçonnerie dans le bâtiment recrute également moins d élèves qu au niveau national (5 points d écarts), ce qui est assez cohérent avec la sous représentation des maçons Alsace. Dans une moindre mesure, la surreprésentation des effectifs en formation métallerie (+1 point par rapport au niveau national) est également cohérente avec le poids de ces métiers dans la région. Dans les filières de formation travaux publics, on constate une légère sous représentation des effectifs alsaciens (2 points de moins qu au niveau national), qui touche essentiellement les filières spécifiques (près d un point d écart pour les Confidentiel / BBC - Groupe BPI 7 7

9 effectifs en formation ouvriers TP et absence d effectifs en formation conducteurs d engins), alors que les métiers des travaux publics concernent le même effectif qu au niveau national. Au regard de certains de ces écarts, on peut s interroger sur l adaptation de l appareil de formation aux besoins des entreprises du secteur. Source : 3CA (Effectifs en année terminale de formation aux niveaux V, IV et III (BTS) Année 2004 Confidentiel / BBC - Groupe BPI 8 8

10 TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION DANS LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS EN AQUITAINE Les indicateurs significatifs Confidentiel / BBC - Groupe BPI 9 9

11 I. L ACTIVITE Le chiffre d affaires du secteur BTP en région Aquitaine s élève à M en 2004, soit 5% du chiffre national consolidé 3. Sa décomposition par grands secteurs d activités révèle une prédominance du secteur des travaux publics, par rapport aux données nationales : les entreprises de travaux publics génèrent en effet un chiffre d affaires de M, soit 5,9% du chiffre consolidé au niveau national, tandis que le CA du secteur bâtiment ne représente que 4,7% du total national, avec M. Si l on compare ce poids relatif du chiffre d affaires avec la part des établissements en Aquitaine, on constate un écart important, puisque les établissements du BTP recensés dans cette région représentent 6,3% du total des entreprises de la construction de France métropolitaine. Cet écart est cependant cohérent avec la surreprésentation des petites entreprises de moins de 10 salariés dans cette région (43,8%, soit 6 points de plus qu au niveau national). Les entreprises de plus de 200 salariés sont en revanche nettement sous représentées, avec 10,7% des établissements, contre 15,1% au niveau national. De façon cohérente, on constate que le nombre d artisans et de chefs d entreprises et particulièrement élevé en Aquitaine, puisqu ils représentent 7,1% des artisans et chefs d entreprises de France entière. II. L EMPLOI Les salariés 4 des entreprises d Aquitaine représentent 5,3% de l effectif national consolidé, soit une part sensiblement identique à la part du chiffre d affaires de cette région, mais inférieure à la part des établissements. Ce chiffre est cependant cohérent avec la surreprésentation des TPE et des PME, et la sous représentation des entreprises de plus de 200 salariés dans la région. Par ailleurs, tous secteurs confondus, cet effectif a nettement progressé entre 2002 et 2004 (+ 4,4%), alors que le niveau national affiche une hausse plus modeste de 2,3% durant cette même période. Parallèlement à cette croissance, le recours à l intérim est nettement supérieur à la moyenne nationale, puisque 6,3% du total des intérimaires employés au niveau national ont été recrutés en Aquitaine. 3 Les indicateurs présentés dans ce cahier sont issus du Tableau de Bord national emploi-formation dans le bâtiment et les travaux publics avril Lorsque les données sont issues de sources différentes, la précision est apportée par une note. 4 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 10 10

12 Focale 1 : la pyramide des âges en 2004 Pyramide des ages Ouvriers 61--> < % France Aquitaine Le rapprochement de la pyramide des âges des ouvriers des entreprises d Aquitaine avec la pyramide de France entière montre un début de rajeunissement assez net de cette population dans la région. Les plus de 30 ans sont sensiblement plus nombreux qu au niveau national, avec près de 3 points d écart en faveur de l Aquitaine, compensé par la sous représentation de l ensemble des classes d âges supérieures, et notamment les plus de 50 ans (1 point de moins qu au niveau national). Ce renouvellement anticipé de la population des ouvriers est d autant plus marquant dans cette région que les artisans et TPE, surreprésentés en Aquitaine, rencontrent généralement plus de difficultés à mettre en œuvre une gestion prévisionnelle de leurs emplois que les grandes entreprises. On retrouve par ailleurs cette tendance au rajeunissement de la population pour l ensemble des qualifications (ouvriers, techniciens et cadres). En effet, les plus de 50 ans sont sensiblement moins nombreux en Aquitaine par rapport au niveau national, puisqu ils ne représentent que 4,8% du total des salariés de cette tranche d âge en France entière (contre 5,3% pour l effectif total, tous âges confondus), soit personnes. On peut dès lors anticiper sur les 10 prochaines années environ 1060 départs annuels en retraite, soit 820 dans le secteur bâtiment et 240 dans les travaux publics. Comme au niveau national, mais de façon encore plus prononcée, c est essentiellement parmi les ouvriers très qualifiés que se concentre ce besoin de renouvellement dans le secteur du bâtiment en Aquitaine (38% contre 30% au niveau national) et parmi les ouvriers qualifiés dans les travaux publics (38% contre 36% au niveau national). Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 11 11

13 Focale 2 : les métiers ouvriers Les ouvriers représentent 70,6% de l effectif total salarié des entreprises du BTP en Aquitaine (soit 2 points de plus qu au niveau national) et 13,7% d entre-eux travaillent dans le secteur des travaux publics (1 point de moins qu en France entière). Bâtiment : A l exception des charpentiers, qui représentent 8% de l effectif ouvrier de la région, soit 5 points de plus qu au niveau national, on constate en Aquitaine une distribution des métiers ouvriers sensiblement identique à la distribution nationale. Métier bâtiment Aquitaine France Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. Béton 28% 29% Peintre 14% 12% Electricien 9 % 10% Menuisier 9% 10% Charpentier 8% 3% Plombier sanitaire 7% 7% Plâtrier, plaquiste 5% 4% Métallier, serrurier, poseur métal, soudeur 5% 5% Couvreur, couvreur zingueur 3% 5% Carreleur 3% 2% Installateur thermique 2% 2% Répartition de l effectif ouvrier bâtiment selon les différents corps de métiers en 2004 Travaux publics : La distribution des métiers ouvriers dans les travaux publics présente des écarts plus significatifs avec la distribution au niveau national. On constate ainsi que les conducteurs de véhicules automobiles, les conducteurs d engins et les électriciens sont surreprésentés en Aquitaine (respectivement 4 et 2 points de plus qu au niveau national), tandis que les maçons sont nettement sous représentés (-6 points par rapport à la France entière). Métier travaux publics Aquitaine France Conducteur d engin 29% 27% Conducteur de véhicules automobiles 23% 19% Electricien 19% 17% Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. béton 10% 16% Terrassier 5% 5% Mécanicien 4% 4% Bitumeur, asphalteur 3% 4% Canalisateur 3% 3% Répartition de l effectif ouvrier travaux publics selon les différents corps de métiers en 2004 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 12 12

14 III. LA FORMATION Les projections démographiques à l horizon 2010 font apparaître une baisse très sensible de la population des ans en Aquitaine, de l ordre de - 5,1%, qui démontre une situation encore plus tendue qu au niveau national où la baisse est estimée à - 4,8%. Etant donné les besoins de renouvellement de la population active liés aux prochains départs en retraite dans le secteur du BTP, cette baisse prévisible des effectifs en formation pour les 4 prochaines années est plutôt défavorable. Néanmoins, la population des entreprises d Aquitaine est plutôt moins âgée que la moyenne nationale, ce qui permet de nuancer ces perspectives. En , les effectifs en formation initiale représentent 5,2% de l effectif total consolidé au niveau national, soit élèves, ce qui est très cohérent avec la part des salariés de la construction en Aquitaine (5,3%). Considérant uniquement les effectifs en année terminale de formation, la répartition des élèves selon les niveaux de formation est également très proche de la distribution nationale, avec cependant une très légère sous représentation des effectifs inscrits en formation de niveau III (6,4%, soit 1 point de moins qu au niveau national) au bénéfice partagé des formations de niveau IV (23,7%) et V (environ 70% de l effectif). En revanche, l Aquitaine se distingue par la sous représentation des apprentis parmi l effectif en formation initiale : 39% des élèves dans cette région ont privilégié la voie de l apprentissage plutôt que la voie scolaire (temps plein) contre 44% au niveau national. A l inverse, les stagiaires de la formation en alternance sont plutôt surreprésentés dans cette région, où ils constituent 7,5% (soit 984 personnes) de l ensemble des stagiaires recensés au niveau national. Enfin, la formation continue des salariés est moins développée dans cette région que sur l ensemble de la France. Les personnes formées en 2004 représentent 4,3% de l effectif consolidé au niveau national, ce qui est sensiblement plus faible que la part des salariés de cette région (5,3%). Ce constat est toutefois cohérent avec la surreprésentation des artisans et TPE en Aquitaine, sachant que l effort de formation se concentre généralement dans les entreprises de taille importante, proportionnellement aux moyens humains et financiers de ces entreprises. Toutefois, ce constat mérite d être nuancé par la durée des formations, qui est nettement plus élevée en Aquitaine qu au niveau national, avec une moyenne de 49h, contre 36h. en France entière. Confidentiel / BBC - Groupe BPI 13 13

15 Focale 3 : les filières de formation Filières de formation bâtiment Effectif Aquitaine Effectif National Electricité 29,1% 22,3% Menuiserie 13,9% 14,1% Chauffage 11,4% 12,5% Maçonnerie 7,9% 11,1% Peinture 7,2% 7% Plomberie 5,1% 6,1% Etude encadrement 5,0% 4,1% Charpente 4,3% 2,0% Métallerie 3,8% 5,5% Couverture 2,5% 2,3% Plâtrerie 2,0% 1,4% Carrelage 1,7% 1,8% Sous total 93,8% 90,2% Filières de formation travaux publics Spécifiques Ouvrier TP 1,2% 2,6% Conducteur d engins 0,4% 0,9% Non spécifiques Encadrement de chantiers 2,4% 3,1% Mécanicien 0,7% 1,5% Construction et topographie 1,5% 1,6% Electricien / 0,1% Sous total 6,2% 9,8% Total 100% 100% Trois filières se distinguent pour le bâtiment : l électricité, qui, comme au niveau national, est la filière la plus attractive pour les jeunes, concentre près de 30% des effectifs en formation, soit 7 points de plus qu en France entière, alors que les métiers de l électricité ne sont pas surreprésentés dans cette région. De la même façon, la maçonnerie attire moins de jeunes qu au niveau national (7,9% des effectifs, soit 3 points de moins), alors que ces métiers ne sont pas sous représentés en Aquitaine. En revanche, le nombre d élèves, assez élevé dans la filière charpente (4,3%, soit 2 points de plus qu au niveau national), paraît cohérent avec la surreprésentation de ces métiers en Aquitaine. Dans les filières de formation travaux publics, on constate une sensible sous représentation des effectifs d Aquitaine (3,6 points de moins qu au niveau national), qui impacte l ensemble des filières de formation. Source : 3CA (Effectifs en année terminale de formation aux niveaux V, IV et III (BTS) Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 14 14

16 TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION DANS LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS EN AUVERGNE Les indicateurs significatifs Confidentiel / BBC - Groupe BPI 15 15

17 I. L ACTIVITE Le chiffre d affaires du secteur BTP en région Auvergne s élève à M en 2004, soit 2,2% du chiffre national consolidé 5. Sa décomposition par grands secteurs d activités révèle un poids légèrement supérieur des entreprises de travaux publics, qui génèrent un chiffre d affaires de 857M soit 2,7% du CA consolidé au niveau national, tandis que le secteur bâtiment ne représente que 2,1% du CA total de ce secteur en France entière, soit M. Les entreprises de cette région représentent 2,4% du total des établissements de France entière, soit une part légèrement plus élevée que celle du chiffre d affaires. Ce résultat s explique notamment par la distribution de ces entreprises par taille d effectifs, qui fait apparaître une surreprésention des entreprises de moins de 50 salariés (+6,5% par rapport au niveau national), et plus spécifiquement des petits établissements de moins de 10 salariés, qui représentent à eux seuls près de 41% des entreprises de la région, contre 37,6% en France entière. En contrepartie, les entreprises de plus de 200 salariés sont largement sous représentées en Auvergne (8,5% des établissements de la région, soit 6,6 points de moins qu au niveau national) : c est d ailleurs le plus faible chiffre enregistré au niveau régional (hors DOM et Corse). En cohérence avec cette distribution, les artisans et chefs d entreprises du BTP sont assez nombreux et représentent 3% de cette population en France entière. II. L EMPLOI Les salariés 6 des entreprises d Auvergne représentent 2,3% de l effectif national consolidé, ce qui est très cohérent avec la part du chiffre d affaires des entreprises de cette région, et le tissu d établissements. L évolution de cet effectif sur la période fait apparaître une progression sensible de 2,4%, qui est identique à la progression au niveau national. On constate en revanche que le recours à l intérim est relativement peu développé dans cette région, dans la mesure où les intérimaires en Auvergne ne représentent que 1,6% du total des intérimaires recrutés au niveau national dans le secteur de la construction. De plus, le recours à l emploi intérimaire a diminué dans cette région, contrairement au niveau national qui affiche une hausse de 9% entre 2003 et Les indicateurs présentés dans ce cahier sont issus du Tableau de Bord national emploi-formation dans le bâtiment et les travaux publics avril Lorsque les données sont issues de sources différentes, la précision est apportée par une note. 6 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 16 16

18 Focale 1 : la pyramide des âges en 2004 Pyramide des âges Ouvriers 61--> France Auvergne < % Le rapprochement de la pyramide des âges des ouvriers des entreprises d Auvergne avec la pyramide de France entière montre un rajeunissement de cette population dans la région. Les plus de 40 ans sont en effet moins nombreux qu au niveau national (+ 2 points), au profit des moins de 40 ans. Néanmoins, on observe un renversement de tendance chez les moins de 21 ans, sensiblement moins nombreux en Auvergne que sur l ensemble de la France (0,4% d écart), qui pourrait s amplifier étant donné les projections démographiques défavorables dans cette région (cf. infra). Si le renouvellement de la population des ouvriers est bien amorcé en Auvergne, les entreprises de la construction de cette région pourraient connaître à terme plus de difficultés. Cette tendance au rajeunissement concerne par ailleurs l ensemble des qualifications : le nombre de salariés de plus de 50 ans (ouvriers, techniciens et cadres) en Auvergne s élève à personnes, soit 2% du total de cette tranche d âge au niveau national, soit une part légèrement moins significative que celle de l effectif total (2,3%). Il est donc possible d anticiper sur les 10 prochaines années environ 435 départs annuels en retraite, soit approximativement 340 dans le secteur bâtiment et moins de 100 dans les travaux publics. Pour l ensemble du secteur de la construction, c est essentiellement parmi les ouvriers qualifiés (34% des plus de 50 ans) que se concentre le besoin de renouvellement en Auvergne (alors qu ils ne sont que 27% au niveau national). Plus spécifiquement, le secteur du bâtiment aura également besoin de renouveler sa population d ouvriers très qualifiés (25% des plus de 50 ans), tandis que le secteur des travaux publics devra renouveler ses chefs de chantiers (22%). Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 17 17

19 Focale 2 : les métiers ouvriers Les ouvriers représentent 75,3% de l effectif total salarié des entreprises du BTP en Auvergne, contre 68,8% au niveau national. 14% d entre-eux travaillent dans le secteur des travaux publics, soit une part équivalente à la répartition nationale. Bâtiment : A l exception des plâtriers/plaquistes, qui représentent 7% des ouvriers du bâtiment en Auvergne, soit 3 points de plus qu au niveau national, la distribution des métiers ouvriers dans cette région est très proche de la distribution nationale. L Auvergne est donc une région représentative en matière de profil des métiers ouvriers en France. Métier bâtiment Auvergne France Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. Béton 28% 29% Electricien 11% 10% Menuisier 10% 10% Peintre 10% 12% Plâtrier, plaquiste 7% 4% Plombier sanitaire 6% 7% Métallier, serrurier, poseur métal, soudeur 6% 5% Couvreur, couvreur zingueur 4% 5% Installateur thermique 3% 2% Charpentier 3% 3% Carreleur 2% 2% Répartition de l effectif ouvrier bâtiment selon les différents corps de métiers en 2004 Travaux publics : Des écarts importants peuvent en revanche s observer pour le secteur des travaux publics. Les métiers de conducteurs d engins et de véhicules automobiles sont sensiblement surreprésentés dans cette région (4 points d écarts par rapport la distribution nationale), tandis que les maçons et les électriciens sont sous représentés (- 5 points dans les deux cas). Métier travaux publics Auvergne France Conducteur d engin 31% 27% Conducteur de véhicule automobile 23% 19% Electricien 12% 17% Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. béton 11% 16% Terrassier 7% 5% Bitumeur, asphalteur 4% 4% Mécanicien 4% 4% Canalisateur 3% 3% Répartition de l effectif ouvrier travaux publics selon les différents corps de métiers en 2004 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 18 18

20 III. LA FORMATION Les projections démographiques à l horizon 2010 sont particulièrement défavorables en Auvergne. Avec une baisse de la population des ans de l ordre de - 11,9%, la situation est encore plus tendue qu au niveau national où la baisse est estimée à - 4,8%. Même si les besoins de renouvellement de la population active du secteur de la construction en Auvergne sont moins importants qu au plan national, ces perspectives très défavorables auront un impact très fort sur les effectifs en formation, et à terme sur la population entrant sur le marché du travail. Seul un flux migratoire positif sera de nature à renverser ces tendances. Toutefois, en , les effectifs en formation initiale restent sensiblement identiques à la part des salariés de la construction en Auvergne, et représentent 2,2% de l effectif total consolidé au niveau national, soit élèves. Considérant uniquement les effectifs en année terminale de formation, la répartition des élèves selon les niveaux de formation se distingue en Auvergne par une surreprésentation des niveaux IV (25,6% des effectifs, soit 2,5% de plus qu au niveau national) et V (70,9% des effectifs, soit 1 point de plus), au détriment des niveaux III, très minoritaires (3,5% des effectifs, soit 68 élèves). Cette répartition est cependant cohérente avec la surreprésentation des effectifs ouvriers dans les entreprises de la région, et le fort besoin de renouvellement d ouvriers qualifiés. Autre caractéristique majeure de la région, l apprentissage est fortement développé dans ce secteur (et d ailleurs fortement soutenu par les acteurs institutionnels de la formation professionnelle), et représente 53% de l effectif total en formation initiale professionnelle, contre 44% au niveau national. La formation en alternance est en revanche moins répandue en Auvergne que sur l ensemble de la France. Les stagiaires auvergnats ne représentent que 1,7% du total des stagiaires au niveau national (soit 236 personnes), ce qui est nettement moins significatif que la part des effectifs en formation initiale. Enfin, la formation continue des salariés est moins développée dans cette région que sur l ensemble de la France. Avec personnes formées en 2004, soit 1,7% de l effectif consolidé au niveau national, cette proportion est sensiblement inférieure à la part des salariés dans la région (2,3% de l effectif national). Ce constat est cependant cohérent avec la surreprésentation des entreprises de moins de 50 salariés, et la sous représentation des plus de 200, sachant que l effort de formation se concentre généralement dans les entreprises de taille importante, proportionnellement aux moyens humains et financiers de ces entreprises. La durée moyenne des formations est de 36h., soit une durée identique à la moyenne nationale. Confidentiel / BBC - Groupe BPI 19 19

21 Focale 3 : les filières de formation Filières de formation bâtiment Effectif Auvergne Effectif National Electricité 28,4% 22,3% Chauffage 12,7% 12,5% Menuiserie 12,0% 14,1% Peinture 9,8% 7,0% Maçonnerie 8,5% 11,1% Métallerie 5,8% 5,5% Plomberie 5,6% 6,1% Plâtrerie 4,7% 1,4% Etude encadrement 2,6% 4,1% Couverture 2,0% 2,3% Charpente 1,9% 2,0% Carrelage 1,6% 1,8% Sous total 95.5% 90,2% Filières de formation travaux publics Spécifiques Ouvriers TP 1,4% 2,6% Conducteur d engins / 0,9% Non spécifiques Encadrement de chantiers 1,6% 3,1% Mécanicien 0,9% 1,5% Construction et topographie 0,7% 1,6% Electricien / 0,1% Sous total 4,5% 9,8% Total 100% 100% La filière de formation qui recrute le plus de jeunes est, comme au niveau national l électricité, avec toutefois un écart de 6 points en faveur des effectifs auvergnats, qui démontre une forte attractivité de cette filière en Auvergne, alors que les métiers de l électricité ne sont pas surreprésentés dans cette région. Un constat identique peut être porté sur les filières qui présentent des écarts par rapport à la distribution nationale : les effectifs en menuiserie et maçonnerie sont moins importants en Auvergne qu en France entière, et ceux dans la plâtrerie sont plus importants, ce qui n est pas le cas dans ces trois corps de métiers dans la région. En revanche, les effectifs importants dans la filière peinture (+ 3 points par rapport aux effectifs en France entière) sont cohérents avec la surreprésentation des peintres dans la région. Les filières de formation travaux publics recrutent nettement moins d élèves qu au niveau national (ils représentent 4,5% des effectifs en formation initiale, soit un écart Confidentiel / BBC - Groupe BPI 20 20

22 de 5 points par rapport au recrutement au niveau national), ce qui impacte toutes les filières de formation. On constate notamment l absence d élèves dans la filière conducteurs d engins, dont les métiers sont pourtant surreprésentés dans cette région. Source : 3CA (Effectifs en année terminale de formation aux niveaux V, IV et III (BTS) Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 21 21

23 TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION DANS LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS EN BASSE NORMANDIE Les indicateurs significatifs Confidentiel / BBC - Groupe BPI 22 22

24 I. L ACTIVITE Le chiffre d affaires du secteur ce la construction en région Basse Normandie s élève à M en 2004, soit 2,3% du chiffre national consolidé 7. Sa décomposition par grands secteurs d activités révèle un poids sensiblement supérieur des entreprises de travaux publics, qui génèrent un chiffre d affaire de 999M soit 3,1% du CA consolidé au niveau national, tandis que le secteur du bâtiment ne représente que 2,1% du chiffre d affaire total de ce secteur en France entière, soit M. Les établissements du BTP recensés en Basse Normandie représentent 2,2% du total des établissements de France métropolitaine, ce qui est très cohérent avec la part du chiffre d affaires réalisé par ce secteur dans la région. La Basse Normandie regroupe cependant 2,6% des artisans et des chefs d entreprises implantés en France. Ce chiffre comparativement supérieur à la part des établissements dans la région est cependant cohérent avec la distribution des entreprises par taille d effectif. On constate une forte concentration des entreprises de taille moyenne (de 11 à 200 salariés) dans cette région, qui représentent près de 48% des établissements (soit 4,5% de plus qu au niveau national). Les grandes entreprises de plus de 200 salariés sont en revanche nettement sous représentées (11,7%, soit 3,5 points de moins qu en France entière), et les TPE sont légèrement moins nombreuses qu au niveau national (36,4%, soit 1 point de moins). II. L EMPLOI Les salariés 8 des entreprises du secteur de la construction en Basse Normandie représentent 2,8% de l effectif national consolidé, soit un poids sensiblement plus important que celui du nombre d établissements ou du chiffre d affaires généré. Par ailleurs, tous secteurs confondus, cet effectif a progressé de 1,9% entre 2002 et 2004, mais dans une moindre mesure par rapport à la hausse observée au niveau national qui s élève à 2,3% sur la même période. En 2004, les intérimaires recrutés par les entreprises de la construction de la région représentent 2,5% du total des intérimaires du secteur consolidé au niveau national, ce qui est cohérent avec le poids relatif des salariés en Basse Normandie. 7 Les indicateurs présentés dans ce cahier sont issus du Tableau de Bord national emploi-formation dans le bâtiment et les travaux publics avril Lorsque les données sont issues de sources différentes, la précision est apportée par une note. 8 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 23 23

25 Focale 1 : la pyramide des âges en 2004 Pyramide des âges Ouvriers 61--> France Basse Normandie < 21 % Le rapprochement de la pyramide des âges des ouvriers des entreprises de Basse Normandie avec la pyramide de France entière fait apparaître une situation contrastée dans la région. Les extrémités de la pyramide montrent un léger rajeunissement de la population, avec une surreprésentation des moins de 30 ans (près de 30% de la population totale des ouvriers de la région, soit 1 point de plus qu au niveau national) et une sous représentation des plus de 50 ans (14,5% de la population, contre 16,7% au niveau national). Cependant, les sont moins nombreux en Basse Normandie qu en France entière, et les sont nettement surreprésentés (2 points de plus qu au niveau national). Le renouvellement de la population des ouvriers est bien amorcé dans la région, mais une vigilance particulière devra être portée d ici une dizaine d année pour la génération des ans. Les prévisions de départ en retraite de l ensemble des salariés (ouvriers, techniciens et cadres) confirment les tendances au rajeunissement : les plus de 50 ans représentent 2,4% de cette tranche d âge au niveau national, soit personnes, ce qui est légèrement inférieur à la part de l effectif total des entreprises de Basse Normandie. C est donc environ 530 départs annuels en retraite que l on peut anticiper dans ce secteur, soit 400 dans le bâtiment et 130 dans les travaux publics. Les besoins de renouvellement du secteur du bâtiment se concentrent essentiellement parmi les ouvriers très qualifiés (44%, soit 15 points de plus qu au niveau national), pour les travaux publics, se sont essentiellement les ouvriers qualifiés qui partiront en retraite dans les 10 prochaines années (42%, soit 6 points de plus qu au niveau national). Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 24 24

26 Focale 2 : les métiers ouvriers Les ouvriers représentent 73,3% de l effectif total salarié des entreprises de la construction en Basse Normandie, soit 4,5 points de plus qu au niveau national ; 14,1% d entre-eux travaillent dans le secteur des travaux publics, ce qui est proche de la moyenne nationale. Bâtiment : Les entreprises de Basse Normandie se caractérisent par une surreprésentation des menuisiers (+7 points par rapport au la moyenne nationale) et des couvreurs zingueurs (+ 5 points). Les maçons sont sous représentés (-6 points), ainsi que, dans une moindre mesure, les électriciens (-2 points). Métier bâtiment B. Norm. France Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. Béton 23% 29% Menuisier 17% 10% Peintre 13% 12% Couvreur, couvreur zingueur 10% 5% Electricien 8% 10% Plombier sanitaire 8% 7% Métallier, serrurier, poseur métal, soudeur 5% 5% Charpentier 3% 3% Plâtrier, plaquiste 2% 4% Carreleur 2% 2% Répartition de l effectif ouvrier bâtiment selon les différents corps de métiers en 2004 Travaux publics : Les électriciens sont en revanche nettement surreprésentés dans les travaux publics en Basse Normandie (+5 points par rapport à la moyenne nationale). Comme dans le bâtiment, les maçons sont sous représentés (-5 points). Les autres corps de métiers sont plus proches des moyennes nationales. Métier travaux publics B. Norm. France Conducteur d engin 29% 27% Electriciens 22% 17% Conducteur de véhicule automobile 19% 19% Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. béton 11% 16% Canalisateur 5% 3% Mécanicien 3% 4% Bitumeur, asphalteur 3% 4% Terrassier 3% 5% Répartition de l effectif ouvrier travaux publics selon les différents corps de métiers en 2004 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 25 25

27 III. LA FORMATION Les projections démographiques à l horizon 2010 sont particulièrement défavorables en Basse Normandie, avec une baisse de la population des ans de l ordre de - 11,9%, contre -4,8% au niveau national. Même si le besoin de renouvellement de la population active dans le secteur de la construction est moins important dans cette région qu en France entière, la baisse prévisible des effectifs en formation et à terme, des entrées sur le marché du travail, auront un impact défavorable sur ce renouvellement. Toutefois, en les effectifs en formation initiale dans les filières du BTP représentent 3% de l ensemble des effectifs au niveau national (5 593 élèves), soit une part légèrement plus importante que celle des effectifs salariés des entreprises de la construction de cette région. Considérant uniquement les effectifs en année terminale de formation, les élèves inscrits dans des formations de niveau V sont plus nombreux qu au niveau national (72,6% du total des élèves, soit 3% de plus qu au niveau national). Les effectifs en formation de niveau IV et III sont en revanche sous représentés dans cette région, avec respectivement 0,6 et 2,4 points de moins qu au niveau national. L apprentissage reste minoritaire dans cette région par rapport à la voie scolaire. Les apprentis ne représentent que 35% de l effectif total en formation initiale, contre 44% au niveau national. La formation en alternance y est en revanche mieux implantée, dans la mesure où les stagiaires bas-normands représentent 3% du total des stagiaires de France métropolitaine, ce qui est cohérent avec la part de l effectif total en formation initiale. La formation continue des salariés apparaît moins développée qu en France entière, et a concerné stagiaires en 2004, soit seulement 2,2% du total des salariés formés au niveau national, ce qui représente une part sensiblement plus faible de la part de l effectif salarié total de la région (2,8%). Ce résultat est néanmoins cohérent avec la surreprésentation des entreprises de taille moyenne et la sous représentation des entreprises de plus de 200 salariés, sachant que l effort de formation est plus important dans les plus grands établissements. La durée moyenne des formations s élève à 35h. comme au niveau national. Confidentiel / BBC - Groupe BPI 26 26

28 Focale 3 : les filières de formation Filières de formation bâtiment Effectif B. Norm. Effectif National Electricité 28,5% 22,3% Menuiserie 16,4% 14,1% Chauffage 9,9% 12,5% Maçonnerie 7,9% 11,1% Peinture 6,1% 7% Métallerie 5,8% 5,5% Etude encadrement 4,9% 4,1% Couverture 4,4% 2,3% Plomberie 4,1% 6,1% Charpente 2,3% 2% Carrelage 2,0% 1,8% Plâtrerie 0,2% 1,4% Sous total 92.4% 90,2% Filières de formation travaux publics Spécifiques Ouvrier TP 2,3% 2,6% Conducteur d engins 0,5% 0,9% Non spécifiques Encadrement de chantiers 2,5% 3,1% Mécanicien 1,4% 1,5% Construction et topographie 0,9% 1,6% Electricien / 0,1% Autre / / Sous total 7,6% 9,8% Total 100% 100% La distribution des effectifs par filière de formation fait apparaître une surreprésentation des effectifs en formation menuiserie et couverture (+2 points par rapport à la moyenne nationale), ce qui est cohérent avec la surreprésentation de ces métiers dans la région. En revanche, si comme au niveau national la filière électricité est la plus attractive pour les jeunes, la surreprésentation des effectifs de cette filière (6 points d écarts par rapport à la moyenne nationale) est peu cohérente avec la sous représentation de ces métiers en Basse Normandie. Les effectifs en formation travaux publics sont légèrement moins nombreux dans la région qu en France entière (-2% environ), malgré la représentativité de ces métiers en Basse Normandie. Cet écart est cependant peu sensible sur les filières spécifiques, et s observe plutôt sur les filières encadrement de chantiers et construction/topographie. Source : 3CA (Effectifs en année terminale de formation aux niveaux V, IV et III (BTS) Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 27 27

29 TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION DANS LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS EN BOURGOGNE Les indicateurs significatifs Confidentiel / BBC - Groupe BPI 28 28

30 I. L ACTIVITE Le chiffre d affaires du secteur de la construction en Bourgogne s élève à M en 2004, soit 2,6% du chiffre national consolidé 9. Sa décomposition par grands secteurs d activités révèle un poids supérieur du bâtiment, dont les entreprises génèrent un chiffre d affaires de M, soit 2,7% du chiffre consolidé au niveau national, par rapport aux entreprises de travaux publics dont le CA ne représente que 2,3% du total national, avec 746 M. Les établissements de la région représentent 2,6% de l ensemble des établissements du territoire national, ce qui est très cohérent avec la part du chiffre d affaires. En revanche, la région regroupe 3,9% de l ensemble des artisans et chefs d entreprise en France entière, soit une part plus significative que les résultats précédents, qui est toutefois cohérente avec la distribution des entreprises par taille d effectif : les entreprises de moins de 10 salariés sont en effet surreprésentées dans cette région (41,3% des établissements de la construction, soit 3,5 points de plus qu au niveau national), tandis que les gros établissements de plus de 200 salariés (11,5%) sont sous représentés dans les mêmes proportions. II. L EMPLOI Les salariés 10 des entreprises de Bourgogne représentent 2,7% de l effectif national consolidé, ce qui est très cohérent avec la part du chiffre d affaires et le tissu de ces entreprises. Par ailleurs, tous secteurs confondus, cet effectif a progressé de 1,5% entre 2002 et 2004, soit de façon plus modérée que la progression enregistrée au niveau national de 2,3%. Les intérimaires en Bourgogne représentent 2,2% du total des intérimaires de France entière, soit une part sensiblement inférieure à celle de l effectif permanent. Le recours à l intérim apparaît ainsi moins prononcé en Bourgogne que sur l ensemble de la France, cependant, entre 2003 et 2004, il a affiché une belle progression de l ordre de 9,7%, équivalente à celle enregistrée au niveau national. 9 Les indicateurs présentés dans ce cahier sont issus du Tableau de Bord national emploi-formation dans le bâtiment et les travaux publics avril Lorsque les données sont issues de sources différentes, la précision est apportée par une note. 10 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 29 29

31 Focale 1 : la pyramide des âges en 2004 Pyramide des âges Ouvriers 61--> France Bourgogne < % La mise en perspective de la pyramide des âges des ouvriers des entreprises de la construction de Bourgogne avec la pyramide de France entière fait apparaître une très légèrement surreprésentation des moins de 21 ans dans la région (+0,6%), et une légère surreprésentation des ans (-0,7%). Ces écarts sont cependant très peu significatifs, et démontrent que l âge de la population des ouvriers en Bourgogne est très représentatif de la distribution nationale. Si l on considère l ensemble des qualifications (ouvriers, techniciens et cadres), le nombre de salariés de plus de 50 ans en Bourgogne s élève à personnes (soit 2,7% du total de cette tranche d âge au niveau national), ce qui permet d anticiper sur les 10 prochaines années environ 610 départs annuels en retraite, soit 460 dans le secteur bâtiment et 150 dans les travaux publics. C est essentiellement parmi les ouvriers qualifiés que se concentre le besoin de renouvellement en Bourgogne (32% des plus de 50 ans dans le BTP contre 27% au niveau national). Dans une moindre mesure, les entreprises du bâtiment auront également besoin de renouveler leur population d ouvriers très qualifiés (26% des plus de 50 ans), tandis que le secteur des travaux publics aura des besoins prononcés pour des chefs de chantiers (24%). Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 30 30

32 Focale 2 : les métiers ouvriers Les ouvriers représentent 70,9% de l effectif total salarié des entreprises du BTP en Bourgogne (soit 2 points de plus qu en France entière) et 14,7% d entre eux travaillent dans le secteur des travaux publics, ce qui correspond à la moyenne nationale. Bâtiment : Comme pour la pyramide des âges, les métiers des ouvriers du bâtiment en Bourgogne sont assez représentatifs de la distribution nationale. Les écarts individuels sont en effet peu significatifs, seuls les plâtriers plaquistes se distinguent avec 2 points d écarts par rapport à la moyenne nationale. De façon globale cependant les métiers du gros œuvre (maçons, couvreurs, charpentiers) sont bien représentés dans la région, même si l activité dominante des entreprises reste l entretien et la rénovation. Métier bâtiment Bourgogne France Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. Béton 30% 29% Peintre 11% 12% Menuisier 10% 10% Electricien 9% 10% Plombier sanitaire 7% 7% Couvreur, couvreur zingueur 6% 5% Métallier, serrurier, poseur métal, soudeur 6% 5% Plâtrier, plaquistes 6% 4% Charpentier 4% 3% Installateur thermique 3% 2% Carreleur 2% 2% Répartition de l effectif ouvrier bâtiment selon les différents corps de métiers en 2004 Travaux publics : La distribution des ouvriers par métiers se distingue plus nettement dans les travaux publics, avec une surreprésentation des conducteurs d engins (+4 points) et de véhicules automobiles (+2 points), ainsi que des terrassiers (+2 points). Les électriciens et maçons sont en revanche sous représentés dans cette région (-3 points dans les deux cas). Métier travaux publics Bourgogne France Conducteur d engin 31% 27% Conducteur de véhicule automobile 21% 19% Electricien 14% 17% Maçon, ouvrier béton armé, cimentier, monteur fab. béton 13% 16% Terrassier 7% 5% Bitumeur, asphalteur 4% 4% Mécanicien 3% 4% Canalisateur 3% 3% Répartition de l effectif ouvrier travaux publics selon les différents corps de métiers en 2004 Source : CNS BTP (Effectifs salariés - Année 2004) Confidentiel / BBC - Groupe BPI 31 31

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition juin 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1 Version 06-01-2011 Edition Octobre 2009 1 Tableau de bord prospectif emploi/formation Bâtiment Travaux Publics Rhône-Alpes 2 Données clés du tableau de bord BTP Situation actuelle Mise en perspective à

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Avril 214 LES PRIORITÉS DE LA PROFESSION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace EXTRAIT DU CONTRAT D OBJECTIFS 213-218

Plus en détail

CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI

CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI Tableau de bord prospectif Emploi-Formation du Bâtiment et

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications (créé par les Commissions Paritaires Nationales de l Emploi conjointes du Bâtiment

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Avril 2011 LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION. Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE

Avril 2011 LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION. Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE Avril 2011 Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Directeur de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» Mai 2010 Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Nord-Pas-De- Calais

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Novembre 2010 PRÉAMBULE Le tableau de bord Emploi-Formation du BTP de novembre 2010 offre une représentation de

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

C R C MIDI PYRÉNÉES. Midi-Quercy

C R C MIDI PYRÉNÉES. Midi-Quercy C R C MIDI PYRÉNÉES Maison de l emploi Développement durable De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DE PICARDIE Bâtiment Travaux Publics Matériaux de Construction COMITÉ de CONCERTATION et de COORDINATION de l APPRENTISSAGE dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS TABLEAU

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2012

DOSSIER DE PRESSE 2012 DOSSIER DE PRESSE 2012 Pour trouver et choisir l artisan qu il vous faut! www.artisan-facile.fr Contact presse : 1 Agence Valeur D image - Mary GRAMMONT m.grammont@valeurdimage.com 04 76 70 93 63-06 15

Plus en détail

Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine

Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine Edition 2 REGION LORRAINE Superficie: Population: Densité: Nombre de communes: PIB: 23 547 km² (4,3% du territoire français) 2 348 hab.

Plus en détail

Comité de concertation et de coordination de l apprentissage du bâtiment et des travaux publics

Comité de concertation et de coordination de l apprentissage du bâtiment et des travaux publics Comité de concertation et de coordination de l apprentissage du bâtiment et des travaux publics Sommaire I. Présentation synthétique du CCCA-BTP 3 II. Le CCCA-BTP 4 Son statut 4 Ses ressources 4 III. Une

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Synthèse des données produites par la CERC (Cellule Economique Régionale de la Construction) 1 Premiers

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL En 2011, les titres professionnels (TP) sont au nombre de 255, nombre auquel s ajoutent 8 options et 16 certificats

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Perspectives à horizon 2019

Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Perspectives à horizon 2019 OBSERVATOIRE REGIONAL PROSPECTIF EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics

Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics Édition octobre 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Servir la profession du BTP dans la défi nition de ses orientations

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE Secteur d activité Construction France, Picardie et Beauvaisis Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE DEFINITION Le Bâtiment : qu est-ce que c est? - Il comprend la construction d'édifices très

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction

Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction en Champagne-Ardenne 25 avril 2008 Observatoire Permanent de l Evolution des Qualifications L Emploi salarié Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction

Plus en détail

Carreleur 4 ENTREPRISES -20% 29% 3 AUTO-ENTREPRENEURS 1 SOCIÉTÉ CASTELSARRASIN POTENTIEL TRANSMISSION DENSITÉ MÉTIER STATUTS ET RÉGIMES

Carreleur 4 ENTREPRISES -20% 29% 3 AUTO-ENTREPRENEURS 1 SOCIÉTÉ CASTELSARRASIN POTENTIEL TRANSMISSION DENSITÉ MÉTIER STATUTS ET RÉGIMES Carreleur 4 S SALARIÉ 3 -% CHEFS D'S 9% CRÉÉE 49 RADIATION 3 445 POTENTIEL TRMISSION DE PLUS DE 55 3 AUTO-ENTREPRENEURS INDIVIDUELLE SOCIÉTÉ Charpentier Couvreur 4 S 4 SALARIÉS 33% CHEF D' TITULAIRE DE

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2014 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique. Données 2012. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.

Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique. Données 2012. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm. Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique Données Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS NOMBRE ET CARACTÉRISTIQUES... P. 2 LES SALARIÉS

Plus en détail

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 La 11 ème édition des «Coulisses du Bâtiment» se déroulera les 10, 11 et 12 octobre prochain. Une nouvelle

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DE PICARDIE Bâtiment Travaux Publics Matériaux de Construction COMITÉ de CONCERTATION et de COORDINATION de l APPRENTISSAGE dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS TABLEAU

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, entreprises aquitaines du secteur privé ont été interrogées, employant 900 salariés dont 30 cadres Bilan 201

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

Avertissement : en raison des arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des composantes.

Avertissement : en raison des arrondis, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des composantes. Observatoire Emploi Formation Qualification du Bâtiment et des Travaux Publics Champagne-Ardenne Cahier de l'opeq n 234 Février 2014 Indicateurs du Edition B T P en Champagne-Ardenne OPEQ Chambre de Commerce

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, 0 entreprises du Nord-Pas-de-Calais du secteur privé ont été interrogées, employant 90 salariés dont

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES JUIN 2015 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2014 Analyses nationale et régionale SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des

Plus en détail

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009 Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 29 RÉSULTATS CONSOLIDÉS Novembre 21 Synthèse... pages 1 à 11 Tous OPA CDI + intérimaires... pages 12 à 17 CDD + intermittents... pages 18 à

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI!

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! SON AVENIR C EST AUSSI LE MIEN! www.apprentissage-btp.com www.ccca-btp.fr Une initiative des professionnels du BTP mobilisés avec le CCCA-BTP.

Plus en détail

«LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION

«LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION ----------- «LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION ----------- TABLEAU DE BORD PROSPECTIF DES TRAVAUX PUBLICS EN BASSE-NORMANDIE Édition 2009 L OBSERVATOIRE REGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION

Plus en détail

Tableau de Bord de la certification

Tableau de Bord de la certification Tableau de Bord de la certification Observatoire BBC - Effinergie 2015 Rénovation Bureau Grand Site Saint Victoire Architecte : Bolikian Architecte Mandataire Ce tableau de bord a pour objectif de présenter

Plus en détail

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres Données de cadrage Terres de Lorraine Un secteur qui compte sur le territoire Terres de Lorraine 788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés

Plus en détail

Sources. Document préparatoire - Schéma régional de la formation tout au long de la vie

Sources. Document préparatoire - Schéma régional de la formation tout au long de la vie BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS, INDUSTRIE DU BOIS A la demande du Conseil Régional, l Opeq a élaboré des fiches synthétiques générale et par métier afin d avoir en quelques chiffres les principaux ordres de

Plus en détail

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique Chiffres clés 2010 ENTREPRISES ET EFFECTIFS ENTREPRISES : 6 664 établissements en 2009 6 000 5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 Évolution

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance et formation continue)

Plus en détail

Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics

Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics 31 CAP (42 444) 19 BP (5 576) 11 11 BEP (18 521) 13 Bac Pro (5 817) 2 BT (1 151) 4 Bac Techno (4 605) 18 BTS (4 549) Technico-com : Mtx const. (50)

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

[Données 2013] Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015

[Données 2013] Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015 Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015 [Données ] Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS ÉVOLUTION PAR SECTEUR D'ACTIVITÉ

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2013 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

MARS 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES. Enquête typologique

MARS 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES. Enquête typologique MARS 214 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique Sommaire Introduction 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables étudiés 5 2 1 Caractéristiques

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE ILE-DE-FRANCE

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE ILE-DE-FRANCE PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE ILE-DE-FRANCE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201-3 MARS 201 En 201, 1 91 entreprises franciliennes du secteur privé ont été interrogées, employant 19 0 salariés dont 10 cadres.

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

LE CONCEPT DE RESPONSABILITE DE FILIERE

LE CONCEPT DE RESPONSABILITE DE FILIERE Année scolaire 2012-2013 Annexe 2 INSPECTION DE L EDUCATION NATIONALE GROUPE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES ORGANISATION DES MISSIONS Le groupe Sciences et Techniques Industrielles organise son action

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Retour d Expérience e-marque au 02/03/2015

Retour d Expérience e-marque au 02/03/2015 Retour d Expérience e-marque au 02/03/2015 Introduction Contexte: Messages adressés à emarque-assistance@ffbb.com, sportive@ffbb.com, et sur des remontées terrain. Après 5 journées d utilisation pour les

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

2012 Ile-de-France 1

2012 Ile-de-France 1 2012 1 PREAMBULE Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics sont aujourd hui confrontés, à l instar de l ensemble de l économie française et européenne, à des changements profonds d ordre techniques,

Plus en détail

Mars 2011 LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010. Diagnostic sectoriel. Diagnostic. à l accès à l emploi

Mars 2011 LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010. Diagnostic sectoriel. Diagnostic. à l accès à l emploi Diagnostic Mars 2011 Diagnostic sectoriel LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010 RÉDUIRE les freins culturels et sociaux à l accès à l emploi ACCUEILLIR et accompagner des personnes à la recherche d un emploi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

N4DS V01X07 Liste des codes métiers BTP

N4DS V01X07 Liste des codes métiers BTP Les codes métiers BTP à renseigner dans les DADS-U CI-BTP dépendent de la convention collective du salarié et de la caisse CI-BTP destinataire. (1) Liste des codes à utiliser avec les conventions collectives

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement HQe en 2012

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement HQe en 2012 OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications NF Logement et NF Logement HQE en 212 SOMMAIRE 1. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.2. 4. 4.1. 4.2. 5. Introduction p.3 L activité de certification en 212

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

Taxe d Apprentissage. Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours. Présentation : DPMA CLOUET Thomas

Taxe d Apprentissage. Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours. Présentation : DPMA CLOUET Thomas Taxe d Apprentissage Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours Présentation : DPMA CLOUET Thomas Définition Impôt versé par les entreprises afin de financer le

Plus en détail

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté OBSERVATOIRE REGIONAL EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Édition Novembre

Plus en détail

et résultats Les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans N 839 avril 2013

et résultats Les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans N 839 avril 2013 ét udes et résultats N 839 avril 2013 Les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans En janvier 2011, 2,3 millions d enfants de moins de 3 ans vivent en France métropolitaine.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2015 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

Activité économique. L activité globale du secteur. Les échanges commerciaux. La production d imprimés entre 2000 et 2010

Activité économique. L activité globale du secteur. Les échanges commerciaux. La production d imprimés entre 2000 et 2010 Activité économique L activité globale du secteur L activité globale pour le secteur de l Imprimerie s élève en 2010 à environ 2,5 millions de tonnes produites, pour un chiffre d affaires que l on peut

Plus en détail

Note de synthèse 2012

Note de synthèse 2012 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le FGIF soutien l entreprise au féminin SOMMAIRE 1. LE FGIF ET L EMPLOI Chiffres

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr

recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr Gagnez du temps dès le recrutement > un employeur unique, interface entre demandeurs d emploi et entreprises du BTP Les artisans

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté

Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté OBSERVATOIRE REGIONAL EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté Édition Octobre

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

PANORAMA DE L EMPLOI CADRE DANS LES PME

PANORAMA DE L EMPLOI CADRE DANS LES PME PANORAMA DE L EMPLOI CADRE DANS LES PME LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE DÉCEMBRE 2012 Caractéristiques du marché de l emploi cadre dans les PME en 2011-2012 Acteurs incontournables du marché du travail, les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail