Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre)"

Transcription

1 Fiche Action 6.D.6 ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Axe Schéma Régional de Prévention 3.1. LES ADOLESCENTS ET JEUNES ADULTES : Développement dès l enfance des capacités des adolescents et jeunes adultes à être acteurs de leur santé. Objectif général 3 : prévenir les grossesses accidentelles chez les adolescentes Favoriser la prévention des Interruptions Volontaires de Grossesse et agir autour des thématiques en lien avec la santé, la sexualité et la contraception. L action ACTIV G vise à l amélioration de la santé sexuelle par la prévention des IVG et la sensibilisation aux questions liées à la vie affective et sexuelle. Diminuer le nombre d IVG dans la Nièvre, donc sur le PNB S'appuyer sur le Pays Bourgogne Nivernaise pour déployer le dispositif sur le territoire et promouvoir le passeport Santé Jeunes Responsabiliser les jeunes face à leur sexualité et les aider à avoir une sexualité épanouie Objectifs Apporter des éléments d information sur les moyens de contraception, favoriser la prise de conscience par les jeunes des risques liés aux rapports non protégés, les inciter à utiliser correctement la contraception afin de leur permettre de s assumer dans leur vie sexuelle Réduire le délai de découverte de la grossesse pour optimiser la réflexion et le choix qui en découlera pour la jeune fille, et limiter les conséquences psychosociales Mieux faire connaître aux jeunes, les professionnels et différents acteurs intervenant dans la prévention des IVG. Communiquer sur les missions et fonctionnements de chacun, notamment sur les services dont ils peuvent bénéficier à titre gratuit Répondre à leurs questions, à leurs idées reçues de manière plus directe

2 Permettre l usage systématique du préservatif «en avoir toujours un avec soi» Transmettre les coordonnées d un lieu ressource (CDPEF) afin d augmenter, en particulier, le recours à la contraception et la contraception d urgence Action à destination des jeunes mineurs et majeurs Public cible Action auprès de femmes notamment pour en situation de précarité et pour les femmes et en période du postpartum Action à destination des parents Action à destination professionnel de santé, notamment pharmaciens et sages-femmes et du social Description des actions ANIMATION TECHNIQUE DU RESEAU PAR LA FEDERATION DES CENTRES SOCIAUX DE LA NIEVRE Animer et coordonner le réseau ACTIV g Rencontrer chaque début d année le Pays Bourgogne Nivernaise pour déployer la stratégie du dispositif Assurer la maintenance et le développement du site internet et faire le lien avec Pass santé Jeunes Animation des COPIL, suivi des groupes de travail, bilan annuel et financier FILM DEBAT ACTIONS DU BIJ Le film portera sur le thème de la grossesse afin d aborder les thématiques relatives à la sexualité : les différents moyens de contraception, tout ce qui est du ressort de la contraception dite «d urgence», la question des IVG etc... A l issue de la projection, un débat sera mis en place avec le public afin d échanger sur ces sujets et de leur donner des réponses directes. De préférence, il s agirait d un film «humoristique» pour dédramatiser et mettre une ambiance plus conviviale. Ce type d action sous forme plus ludique a montré son efficacité à plusieurs reprises pour aborder des questions de prévention. Les échanges avec le public seront également l occasion de communiquer autour du Passeport Santé Jeunes. «La Brindille» sera diffusée au cinéma de Cosne sur Loire : réalisé en 2012, l action sera réitérée les années suivantes. Elle pourra être dupliquée également à Clamecy où un besoin d information

3 autour de la sexualité et notamment la prévention des IVG est clairement identifiée. Le film «Juno», n étant pas disponible en version numérique ne peut être diffusé à Cosne car ce cinéma diffuse uniquement des formats numériques. Il pourrait être projeté ailleurs. Pour ce qui est de La Charité sur Loire, il ne nous semble pas pertinent d organiser un film-débat dans cette ville. Aucun lycée n y est implanté et il semble plus difficile de mobiliser les jeunes de manière volontaire sur ce genre d actions. Au cours de ces séances, il y aura : - une distribution systématique au public de kits de prévention composés de préservatifs masculin et féminin, et de quatre plaquettes d information : «choisir sa contraception», «questions d ados», «activ g», «Centre de Planification et d Education Familiale». Il est prévu la distribution de 100 kits par séance. - La présentation du site Activ g pour permettre au public de le connaître et de pouvoir l utiliser soit personnellement ou pour un tiers au moment opportun que ce soit en week-end ou la nuit et à un moment où il est difficile d avoir un professionnel mais aussi pour avoir une totale confidentialité. - La présentation et promotion du Passeport Santé Jeunes Le Centre de Planification et d Education Familiale sera présent à cette manifestation, d une part, pour se faire connaître auprès du public et d autre part pour co-animer le débat et répondre à toute question pouvant émaner à la suite de cette diffusion. Partenariat avec l école de la 2ème chance et la mission locale. Les affiches, flyers et le courrier d information de cette action seront envoyés aux structures suivantes : - les missions locales - l école de la deuxième chance - les établissements d éducation spécialisée - les organismes de formation professionnelle et de formation des apprentis - les kiosques numériques - les foyers de jeunes travailleurs - quelques commerces fréquentés par les jeunes THEATRE FORUM Equipe projet pour mise en œuvre de l action :

4 - Conseil Général (Centre Départemental de Planification et d Education Familiale) - Une semaine d information et de sensibilisation sera organisée sur le thème de la contraception mobilisant les différents relais intervenant auprès des jeunes. Cette semaine sera marquée par une actionphare : un théâtre forum. Le théâtre forum se déroule à Nevers, mais on pourrait très bien imaginer sa tenue à Cosne. Lorsqu il se déroule à Nevers, les structures en contact avec les jeunes du PBN sont invitées à y participer. En 2012, l E2C de Cosne a participé, en 2010 : le lycée agricole de Cosne et des stagiaires à AGAI Formation. Au cours de cette semaine, plusieurs actions seront proposées : - Une exposition de sensibilisation à la contraception : «T as le choix!» à découvrir dans les locaux du Bureau Information Jeunesse 58, à l Espace Salengro à Nevers (locaux mutualisés avec la Mission Locale et la Maison de l emploi et de la formation). Cette exposition mise à disposition par l Ireps Antenne 58, a été réalisée par des jeunes de 18 à 25 ans, stagiaires à l Ecole de la Deuxième Chance d Argenteuil. - Organisation d un théâtre-forum interactif animé par la compagnie «Entrées de jeu» (ou une autre troupe) qui présente différentes scénettes autour de la thématique de la sexualité et de la contraception et qui abordent la question des IVG. Le théâtre forum est un outil intéressant puisqu il repose sur l interactivité avec les jeunes et leur donne la parole. Le meneur de jeu de la troupe lance le débat et invite le jeune à monter sur scène, à se mettre dans la peau du personnage et à jouer son idée de solution au problème. Après ce débat théâtral, un moment informel et convivial d échange est mis en place autour d une collation. Le débat théâtral ayant un effet de déblocage de la parole, il est bon de laisser à celle-ci un petit temps informel, pour que se libère tout ce qui n a pas pu se dire durant le débat. Les jeunes peuvent ainsi continuer d échanger entre-eux ou avec les professionnels du Centre de Planification et d Education Familiale (CDPEF) ou du BIJ, les comédiens, leurs accompagnateurs. Le CDPEF installera, en effet, un stand pour se faire connaître

5 auprès du public et pour répondre aux différentes questions plus techniques. - Animation d ateliers pédagogiques, dans les locaux du BIJ, autour de jeux ludiques sur le thème de la contraception. Les jeux utilisés s intitulent «Calins Malins» et «Ado Sexo» et sont mis à disposition par l Ireps Antenne 58. Par petits groupes (entre 5 et 15 personnes), les jeunes viendront s informer sur les moyens de contraception, les recours possibles en cas de grossesse non désirée, les organismes à leur disposition, les dispositifs d urgence Les structures du PBN sont invitées à inscrire des groupes de jeunes à ces ateliers jeux. - Une distribution systématique au public de kits de prévention composés de préservatifs masculin et féminin, et de quatre plaquettes d information : «choisir sa contraception», «questions d ados», «activ g», «Centre de Planification et d Education Familiale». - Mise en ligne du site Activ g en page d accueil des ordinateurs en libre accès du BIJ et sur les ordinateurs des kiosques numériques du département. Le théâtre-forum et les ateliers jeux seront l occasion de communiquer autour du Passeport Santé Jeunes, d en faire la promotion. Au cours des ateliers pédagogiques, la chargée de mission du BIJ pourra se connecter sur Internet et bien expliciter aux jeunes l intérêt et l utilité de ce site. Les affiches, flyers et le courrier d information de cette action seront envoyés aux structures suivantes : - les centres sociaux du département de la Nièvre - les établissements scolaires : lycées, collèges, centre de formation des apprentis (CFA) - l école de la deuxième chance - les établissements d éducation spécialisée - les instituts médico éducatifs - les établissements d études supérieures - les mutuelles étudiantes - les résidences étudiantes - les organismes de formation professionnelle - les kiosques numériques - les foyers de jeunes travailleurs - quelques commerces fréquentés par les jeunes L ensemble de ces envois a été estimé à 150.

6 Il est prévu la distribution de 250 kits de prévention sur la semaine. FESTIVALS En partenariat avec les organisateurs de festivals Au cours de festivals de musique, le Bureau Information Jeunesse (BIJ) tiendra un stand sur lequel une information spécifique sur la contraception sera mise en avant. Le BIJ est une structure bien identifiée par les jeunes, où ils se rendent pour toute demande d information et d aide dans leurs diverses démarches, et où respect de l anonymat est garanti. Le BIJ véhicule une image positive auprès des jeunes qui viennent sans contrainte et sans à priori. Le BIJ couvrira plusieurs festivals et mettra en avant une information et sensibilisation à la contraception, à l aide de plaquettes, d affiches et de kits de prévention comprenant de la documentation et des préservatifs. Ces outils de communication permettront d engager le dialogue avec les jeunes sur ce sujet et leur faire prendre conscience des risques auxquels ils s exposent, notamment en état d ébriété ou sous l effet de substances illicites. Etre présent sur des festivals de musique permet de toucher des jeunes parfois marginaux qui ne se soucient pas suffisamment de leur santé. Ces jeunes, de par leur mode de vie, sont éloignés de l information et n ont pas toujours conscience des dégâts que peuvent provoquer certains de leurs comportements. Aller à la rencontre de cette population est l occasion de les sensibiliser sur les risques des rapports sexuels non protégés et les interruptions volontaires de grossesse. Une communication particulière sera mise en place sur le Passeport Santé Jeunes à l occasion de ces stands. ACTION DU CDEPF NO SOCK NO LOVE Remise d une «chaussette» de portable à chaque jeune rencontré lors d animation en milieu scolaire ou professionnel dans laquelle est cousue une pochette où sera glissé un préservatif avec les coordonnées du CDPEF. Les pochettes sont offertes à l'issue des informations données dans les structures scolaires, professionnelles, dans des structures médico-sociales Co-animation du CDEPF dans les actions d Activ G Intervention du CDEPF en milieu scolaire, à la

7 demande des établissements et auprès de populations fragilisées L exposition «L univers de l amour» a été exposé au CDPEF durant l année REPORT D ACTION 2012 Sensibilisation auprès des élèves du collège «le Mont Chatelet» et du Lycée Horticole Privé du Haut Nivernais. A cela s ajoute une sensibilisation élargie à la population du canton de Varzy. ACTIONS DU CENTRE SOCIAL DE VARZY Informer les jeunes sur les différents acteurs ayant compétence à intervenir en matière de contraception, d IVG. Vérifier et ajuster les connaissances des jeunes autour des questions de contraception, de prévention des IST et des aspects juridiques en lien avec la sexualité. Contribuer au mieux-être des adolescents en renforçant leurs compétences émotionnelles et affectives (estime de soi, confiance en soi) Intervention du CPEF et la PMI au sein des 2 établissements scolaires du canton. Exposition/animation autour des relations amoureuses des adolescents «Univers de l amour» à la Maison des Services de Varzy animée par une salariée du BIJ 58. Elaboration d un questionnaire sur la thématique Contraception et IST qui sera diffusé aux habitants. Suite aux retours et analyse des questionnaires, proposition d une réunion d information animée par le CDPEF. Les praticiens de la Maison de Santé seront associés à cette démarche. ACTION 2013 Informer et prévenir les collégiens sur la contraception, les maladies sexuellement transmissibles et le réseau local de prévention. Permettre aux jeunes, collégiens, lycéens et jeunes adultes de rencontrer, s informer et échanger avec des professionnels à partir des besoins et des pratiques personnelles. De connaître le réseau local d information et de prévention. Information et formation sur la pratique des nouveaux moyens de contraception auprès des professionnels, médecins, infirmières. Prévenir les grossesses accidentelles chez les adolescents / Information et prévention

8 Vérifier et ajuster les connaissances des jeunes autour des questions de contraception, de prévention des IST et des aspects juridiques en lien avec la sexualité. Avoir accès aux dispositifs de contraception / Connaissance du réseau de compétences en matière de contraception, d interruption IVG. Distribution de kits de prévention (plaquettes d information, préservatifs) pour tous. Pour les élèves : Meilleures connaissances techniques et pratiques. Libérer la parole, oser en parler, échanger. Savoir ou se renseigner Prendre l initiative de se renseigner, de s informer. Pour les professionnels : Echange de pratiques et savoirs. Meilleures connaissances du public ados et jeunes femmes. Meilleures connaissances des moyens de contraception. Etre relais de l information et de la prévention en permanence en partenariat avec le Centre Socioculturel. Les partenaires du Centre social de Varzy, le collège «Le Mont Châtelet» et le lycée Horticole de Varzy ont confirmé l importance de cette action auprès des jeunes et qui souhaitaient la renouveler pour Les deux lycées sont des établissements qui proposent un internat ainsi nous touchons de nombreux jeunes sur le canton mais aussi sur le département. Sur notre territoire, les jeunes sont loin de tous moyens d information en libre accès. Par nos actions nous allons à leur rencontre dans les établissements, leur lieu de vie la semaine, par notre information ils découvrent les différents points d information du réseau de prévention dans le département. Le Centre Social de Varzy est implanté dans une maison des services qui comprend une maison de santé avec des médecins des infirmières mais aussi des permanences avec une gynécologue et une sagefemme. Des rencontres d information seront prévues à destination des jeunes filles / femmes, elles seront l occasion de distribuer la plaquette «la première consultation gynécologique».

9 ACTION DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES Points d'informations sur la contraception animés par des sages-femmes sur des lieux définis : exposition, atelier, distribution de flyers, de préservatifs. Lieux pressentis sont mission locale de Clamecy et Emmaüs de Neuvy sur Loire. Une communication de l'action sera réalisée à l'aide de la presse locale, le journal régional de Cosne et la radio de Clamecy. Implication des professionnels de santé dans la prévention des IVG Accompagnement des pharmaciens dans l accueil des jeunes filles demandeuses de pilule d urgence ou de préservatifs Les plaquettes ont été imprimées. Il nous faut maintenant les transmettre aux pharmacies du département accompagnées d un courrier et des plaquettes du CDPEF et du réseau ACTIV g ACTIONS DIVERSES Implication des Sages-femmes : mettre à profit leurs compétences en matière de contraception auprès des femmes pour leur permettre de choisir une méthode contraceptive qui leur convient le mieux et qui sera la mieux adaptée à leur situation Développer un partenariat entre le CEDPF et le lycée Alain Colas en vue de créer des outils de communication à destination des jeunes Réfléchir au développement d outils innovants pour promouvoir le Pass santé Jeunes Secteur géographique Indicateur de contexte Les actions d ACTIV G se déclinent à l échelle départementale et à l échelle du Pays Bourgogne Nivernaise. Selon les données de l ORS Bourgogne, le nombre d IVG dans la Nièvre est de 14.5 pour mille, contre 12.6 en France hexagonale et 11.5 en Bourgogne. Ces chiffres restent important au regard des données régionales et nationale, d où l intérêt d agir en prévention. La prévention des IGV contribue à l amélioration de la santé sexuelle, définie par l OMS comme «un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social associé à la sexualité. ( ) La santé sexuelle a besoin

10 d'une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, et la possibilité d'avoir des expériences sexuelles qui apportent du plaisir en toute sécurité et sans contraintes, discrimination ou violence.» Cf. portrait socio sanitaire ACTIONS DEPLOYEES EN 2012 : Addict Day, un après-midi «prévention des addictions et des conduites à risque», le 13 octobre à Cosne-Cours-sur-Loire Semaine de prévention des IVG du 15 au 19 octobre 2012 «La Brindille» le 5 juillet au cinéma de Cosne-Cours-sur-Loire : Mise en place de 5 COPIL en Mise à jour du site internet Porteur de l action Partenaires à mobiliser Fédération des Centres Sociaux de la Nièvre ANAR Conseil Général dans son ensemble Education Nationale IREPS Maisons de Santé Organisateurs de festivals Pays Bourgogne Nivernaise Professionnels de santé et du social Structures d insertion sociale et / ou professionnel Calendrier Indicateur d évaluation 2013 / 2016 L évaluation de l efficacité est prévue pour chacune des actions, elle portera sur : 1/ de l activité développée 2/ du processus de l action 3/ des résultats de cette action y compris sur son impact Les données collectées permettent ensuite de prendre des décisions pour améliorer l action, la renouveler ou non. 1)L activité : Il s agit de décrire ce qui a été effectué, la nature des activités, les personnes concernées, etc. Les questions clés de l observation de l activité sont : qu est-ce qui s est passé? Avec qui? Description de l activité en direction des jeunes : Combien de personnes (jeunes, parents, familles)

11 ont participé à l action? Combien de jeunes avaient une présence régulière? Combien de séances ont eu lieu avec les jeunes? Quel profil des jeunes touchés par l action? - Proportion de garçon/filles - Proportion de jeunes en insertion - Etc Quels ont été les thèmes abordés avec les jeunes? Les jeunes ont-ils créé des outils, Sur quel territoire (urbain, rural, zone sensible) l action s est-elle déroulée? Description de l activité en direction des acteurs de terrain*: Combien de partenaires ont participé au suivi de l action? Combien d acteurs de terrain avaient une présence régulière? Quel est le profil des partenaires de l action? - Variété des métiers représentés - Variété des structures représentées Combien de réunions ont été menées avec les partenaires du projet? Qui en fixait l ordre du jour? Qui en rédigeait le compte rendu? Combien de structures ont été informées sur l action (hormis les partenaires de l action)? Quels ont été les thèmes abordés avec les acteurs? *Les acteurs de terrain peuvent être des professionnels ou des bénévoles membres de la structure porteuse du projet, ou bien des professionnels ou bénévoles, partenaires du projet, c'est-à-dire associés à une des étapes du projet. 2) Le processus L évaluation du processus s intéresse notamment : à la pertinence de l action, en comparant les objectifs annoncés aux besoins et aux attentes de la population. à la cohérence de l action, en comparant les méthodes et les moyens utilisés aux valeurs affichées et aux objectifs poursuivis. au déroulement de l action, en comparant ce qui a été réalisé à ce qui a été prévu. à la qualité de l action, en s aidant d un référentiel

12 de qualité Les questions clés de l évaluation du processus sont : la stratégie choisie, les objectifs fixés sont-ils adaptés aux besoins identifiés? le programme proposé, les moyens humains et financiers sont-ils adaptés aux objectifs fixés? les étapes se sont-elles déroulées comme prévu? 3) Les résultats, y compris l impact L évaluation des résultats s intéresse notamment : à l efficacité de l action, en vérifiant l atteinte des objectifs, à l efficience de l action, en comparant les résultats obtenus aux moyens utilisés, à l impact de l action, en comparant la situation finale à la situation initiale, en intégrant donc les conséquences non prévues qu elles soient positives ou négatives. Les questions clés de l évaluation de résultats sont donc : les objectifs spécifiques ont-ils été atteints? les coûts et les moyens mobilisés sont-ils acceptables au regard des résultats? en quoi la situation a-t-elle changé? (Prévu et imprévu, positif et négatif) Au niveau du public, de son environnement et des partenaires de l action Budget

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

Projet Addictions sans substance. Questionnaire

Projet Addictions sans substance. Questionnaire Projet Addictions sans substance Questionnaire Ce projet a pour objectif d établir un état des lieux de l accueil et de l accompagnement dans les structures du secteur médico-social, des addictions sans

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. Plateforme téléphonique «IVG-contraception» en région Centre

APPEL A PROJETS 2013. Plateforme téléphonique «IVG-contraception» en région Centre APPEL A PROJETS 2013 Plateforme téléphonique «IVG-contraception» en région Centre 1 I - PRÉAMBULE Le droit de recourir à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) constitue depuis 1975 en France un

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION

USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION Etude 2013 Usages et pratiques des jeunes tarnais en matière de recherche d information Contexte général : La Fédération

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale :

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Journée Régionale de Prévention et de Maitrise du Risque Infectieux en EHPAD Vendredi 25 Septembre 2014 Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Le projet 2015 de l ARLIN

Plus en détail

SITOGRAPHIE La santé sexuelle. Organismes

SITOGRAPHIE La santé sexuelle. Organismes Rencontre régionale des acteurs de prévention en Basse- Normandie sur la santé sexuelle SITOGRAPHIE La santé sexuelle [Cette sitographie est une sélection non exhaustive de sites internet destinés aux

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement Dossier de presse Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement 7 janvier 2015 Communiqué de presse Campagne de communication «Pas de relations sexuelles sans consentement» «Pas

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH www.lmde.com La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. SIREN 431 791 672. Siège

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

N 801 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 801 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 801 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 mars 2013. PROPOSITION DE LOI tendant à pallier le problème du

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014 Association pour les Clubs et Equipes de Prévention CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014 Préambule A l initiative de la Caisse d Allocations Familiales (Caf) du Cher, un appel à projet a été

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Contact Presse : Dolores TOUZIN Tél. : 03 86 60 61 04 / 03 86 60 55 56 d.touzin@nievre.cci.fr Chambre de Commerce et d Industrie de la Nièvre Place Carnot

Plus en détail

Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire. Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale

Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire. Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale La préfiguration du RRSS Impulsion conjointe des acteurs des territoires,

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

LA PLANIFICATION FAMILIALE

LA PLANIFICATION FAMILIALE LA PLANIFICATION FAMILIALE Conseil général des Yvelines La mission Planification, une des missions de la PMI Les Centres de Planification et d' Éducation Familiale (CPEF) dépendent du Conseil Général 27

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions.

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. Un objectif général : Répondre aux besoins en matière de santé pour les personnes âgées

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques DEMARCHE QUALITE Référentiel A Grille d auto-évaluation de France Stations Nautiques F AFNOR Juillet 2004 Paragraphe Non appliqué En cours Maîtrisé Progrès Commentaire 3. ENGAGEMENTS F doit organiser une

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous Pass contraception anonyme, gratuit et proche de vous La Région Poitou-Charentes a fait de la santé une de ses priorités pour garantir à tous, particulièrement aux jeunes, l accès à la prévention et aux

Plus en détail

Imprimé sur papier 60 % fibres recyclées et 40 % fibres vierges FSC par l imprimerie Delort iso 14001 - Conception : ogham - Photos istock.

Imprimé sur papier 60 % fibres recyclées et 40 % fibres vierges FSC par l imprimerie Delort iso 14001 - Conception : ogham - Photos istock. Département du Lot Les professionnels de la PMI peuvent répondre à vos questions. Vous pouvez les contacter dans les différents CMS du département. Saint-Céré 05 65 53 46 20 Gourdon 05 65 53 47 00 Figeac

Plus en détail

Egalité Femmes Hommes Télécom Bretagne

Egalité Femmes Hommes Télécom Bretagne Egalité Femmes Hommes Télécom Bretagne Sandrine VATON Journée Nationale "Réseau Egalité" de l ESR, Rennes, 25/06/15 S. Vaton (Telecom Bretagne) 25 juin 2015 1 / 8 Mission Egalité FH à Télécom Bretagne

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Répartition de l ensemble des structures présentes

Répartition de l ensemble des structures présentes Bilan Demi-journée de réflexion et d échanges de pratiques «Sexualité et Handicap» Date Mardi 30 Juin 2009 Lieu Heure Nombre de participants 43 Type de structures présentes Professionnels CoDES 13 présents

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics?

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Julie BURSON-Pôle Prévention et Action Sociale LA MNT 1ère mutuelle de la fonction publique territoriale

Plus en détail

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le cadre Le cadre PDMF -Parcours de Découverte des Métiers et des Formations Mis en place en 2008, généralisé

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Volontaire AFEV mission lycées professionnels

Volontaire AFEV mission lycées professionnels Volontaire AFEV mission lycées professionnels scolarité en liens étroits avec deux lycées professionnels partenaires. o Vous assurerez l animation d un groupe de bénévoles accompagnant des lycéens professionnels.

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Présentation du CoDES 13

Présentation du CoDES 13 Présentation du CoDES 13 Le réseau des Comités d EpS!L INPES!La FNES!Le CRES PACA!Le CoDES 13 Missions du Comité! Accueil et documentation du public! Conseil en méthodologie et aide à l élaboration de

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Une association porteuse de valeurs

Une association porteuse de valeurs Une association porteuse de valeurs Le comité d Education pour la Santé est une association loi 1901 Il a pour mission d aider la population à choisir des modes de vie et des comportements qui préservent

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

Prévention au féminin. Prévention au féminin :

Prévention au féminin. Prévention au féminin : Prévention au féminin Mallette d informations sur le préservatif féminin en direction des professionnels et intervenants de santé et de leur public Site internet : www.lepreservatif-feminin.frfeminin.fr

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

Les rencontres du Mobil'Info Santé au cœur c. Action globale de réduction r inégalit prévention sur le département d. Hautes-Alpes

Les rencontres du Mobil'Info Santé au cœur c. Action globale de réduction r inégalit prévention sur le département d. Hautes-Alpes Les rencontres du Mobil'Info Santé au cœur c des Hautes-Alpes Action globale de réduction r des inégalit galités s d accd accès s aux soins et àla prévention sur le département d des Hautes-Alpes Introduction

Plus en détail