PREVENTION des RACHIALGIES et des TMS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREVENTION des RACHIALGIES et des TMS"

Transcription

1 PREVENTION des RACHIALGIES et des TMS par l ERGOMOTRICITE (méthode DOTTE)

2 EPIDEMIOLOGIE 13% des accidents de travail par an C est la 1ère cause des consultations dans les centres anti-douleur Les rachialgies représentent 40% des consultations de rhumatologie - 23% de cervicalgies - 20% de dorsalgies - 45% de lombalgies - 12% de rachialgies Les rachialgies sont en constante augmentation C est la 2ème cause de consultation chez les généralistes (9% des consultations) 50% des enfants ont mal au dos, certains dès 8 ans C est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans 54% des Français de plus de 18 ans souffrent du dos

3 EPIDEMIOLOGIE Pour limiter ces phénomènes, il faut avoir recours à la prévention : - primaire - secondaire - tertiaire Comment? - en comprenant ce qui se passe - en renforçant les bonnes habitudes - en changeant les attitudes problématiques - en faisant référence à une hygiène de vie saine

4 Cas concret : Analyse des postures Les postures par 8h de travail par AS 530 FOIS 74 fois Chute d un patient dans le cabinet de toilette torsion 236 fois

5 DEFINITION de l ERGOMOTRICITE C est une discipline fondée sur l observation des gestes et des postures de travail C est une culture de prévention et de protection de l homme L ergomotricité a pour objectif d éliminer tous les gestes inutiles, perturbateurs, consommateurs d énergie, ralentisseurs d efficacité, et facteurs d accidents musculo-squelettiques (TMS) C est donc une réponse à l adaptabilité de l homme à son milieu de travail en augmentant la qualité gestuelle, tout en diminuant la fatigue et les accidents du travail

6 PREVENTION des RACHIALGIES Dans le programme des études, elle s inscrit au niveau de : U.E.4.1 : soins de confort et de bien-être U.E.2.2 (concepts) : cycles de la vie et grandes fonctions BESOIN(S)

7 PREVENTION des RACHIALGIES EXERCICE INFIRMIER : - «Installation du patient dans une position en rapport avec sa pathologie ou son handicap Lever du patient et aide à la marche ne faisant pas appel aux techniques de rééducation Prévention et soins d escarre» - «Soins et procédés visant à assurer l hygiène de la personne et de son environnement»

8 OBJECTIFS CONCERNANT LA PREVENTION des RACHIALGIES OBJECTIF GLOBAL : Adopter de nouveaux gestes et postures dans son travail et dans ses activités de vie quotidienne afin de prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS)

9 OBJECTIFS CONCERNANT LA PREVENTION des RACHIALGIES OBJECTIFS PARTIELS : - Décrire brièvement : - la colonne vertébrale - une vertèbre - une articulation vertébrale - Reconnaître les différents troubles pouvant atteindre la colonne vertébrale - Identifier les causes de souffrance d une colonne vertébrale - Effectuer les mouvements qui permettent d éviter la souffrance vertébrale - A long terme : être capable de sensibiliser les personnes soignées à cette prévention

10 OBJECTIFS CONCERNANT la manutention des personnes soignées OBJECTIF GLOBAL : Utiliser les principes de manutention lors des soins pour : - assurer le confort et la sécurité de la personne soignée - développer l autonomie et l indépendance de la personne soignée - prévenir les rachialgies du soignant

11 OBJECTIFS CONCERNANT la manutention des personnes soignées OBJECTIFS PARTIELS : - Nommer les principes de base - Réaliser correctement les différents mouvements de manutention (translation, roulement latéral, soulèvement, rehaussement couché, rehaussement assis, redressement couché-assis, redressement assis-debout, abaissement assis-debout, transferts, transport) selon 3 typologies - non pondérale - semi pondérale - pondérale - Installer la personne en respectant les positions de fonction - Assurer le confort du soigné, du soignant lors des manutentions

12 ANATOMIE et PHYSIOLOGIE Le rachis est une tige segmentaire, osseuse, postérieure et médiane, constituée de la superposition des vertèbres. Elle est à la fois résistante, articulée et flexible. Elle a 3 fonctions : - organe statique - organe mécanique - organe de protection

13 ANATOMIE du squelette

14 ANATOMIE du disque intervertébral

15 ANATOMIE du disque intervertébral

16 ANATOMIE des ligaments

17 ANATOMIE des MUSCLES DORSAUX

18 ANATOMIE des MUSCLES ABDOMINAUX Les muscles abdominaux sont organisés en 3 couches successives : - le transverse, qui est la couche la plus profonde - les petits et grands obliques, qui sont la couche intermédiaire - les grands droits, qui sont la couche la plus superficielle

19 ANATOMIE du SYSTEME NERVEUX (niveau lombaire) RACINES NERVEUSES au niveau lombaire

20 ANATOMIE du SYSTEME NERVEUX (niveau lombaire) Trajets du nerf sciatique et territoires innervés par la racine L4/L5 et par la racine L5/S1

21 PHYSIOLOGIE ARTICULAIRE

22 PHYSIOLOGIE ARTICULAIRE Aux mouvements de flexion / extension s ajoutent les mouvements d inclinaison latérale et de rotation Le mouvement le plus nocif au niveau du rachis est le mouvement combiné de flexion / rotation L autograndissement axial est le mouvement volontaire le plus bénéfique pour le rachis. C est un mouvement à pratiquer de façon régulière dans la journée.

23 PHYSIOPATHOLOGIE Il y a 5 origines possibles aux pathologies : - mécanique ou structurelle : effort, choc, chutes, «blocages» - origine organique ou métabolique : douleurs réflexes, infections, toxémie, - en relation avec le psychisme («j en ai plein le dos») - climatique ou énergétique : humidité, froid, chaleur, vent - origine héréditaire

24 PHYSIOPATHOLOGIE Les pathologies les plus fréquemment rencontrées au niveau du rachis sont : - les pathologies discales -tableau de lombalgie commune -lumbago -hernie discale - les pathologies ligamentaires (entorse) - les pathologies musculaires : -les contractures -les déchirures - l arthrose

25 PHYSIOPATHOLOGIE

26 PHYSIOPATHOLOGIE

27 HERNIE DISCALE

28 HERNIES DISCALES HERNIES DISCALES à des degrés divers

29 Hernie discale sur une IRM Hernie discale en L4/L5 Compression du nerf sciatique

30 Hernie discale sur une IRM Hernie discale en L4/L5 Compression du nerf sciatique

31 CONCLUSION COMMENT DEVIENT-ON LOMBALGIQUE? D après le professeur Claude HAMONET, chef du service de rééducation à l hôpital Henri Mondor de Créteil : «le mécanisme unique est dû au non-respect de 3 règles : - conserver des courbures naturelles de notre colonne dans tous les mouvements - y exercer des contraintes symétriques - et éviter de porter des objets lourds loin de soi [il faut donc] mettre l accent sur une éducation préventive simple et à la portée de tous»

32 Principes de SECURITE pour la prévention des rachialgies Après avoir analysé la situation: - se rapprocher de la charge - rechercher son propre équilibre et celui de la charge - assurer une bonne prise de la charge - travailler «le dos droit», dans le respect des courbures - éviter tout torsion de la colonne vertébrale - utiliser la force des membres inférieurs - chercher à diminuer l effort Evaluer l atteinte des objectifs

33 Principes de SECURITE pour la prévention des rachialgies

34 Principes de SECURITE pour le dos Tous ces principes sont applicables pour la manutention des malades, des personnes en situation de handicap, et des personnes âgées

35 METHODE DOTTE MANUTENTION De manutere = maintenir Déplacement manuel ou mécanique des charges «On notera que la méthode de manutention doit, autant que possible, apporter une aide de façon à permettre à la personne soignée de recouvrer son indépendance et son autonomie dans la mesure du possible et dans les meilleurs délais. Il en résultera une décharge relative de la masse globale du travail du personnel» Paul DOTTE

36 METHODE DOTTE MANUTENTION = SOIN C est une REALITE CONCRETE : Confrontation entre un ou plusieurs individus agissant et une masse pondérale fragile, mais aussi en tant qu abord relationnel direct, en corps à corps, avec une personne souffrante ou diminuée PAS DE RECETTE MAGIQUE : Les procédures de manutention ne suppriment pas la pesanteur PAS DE PROCEDES D ATHLETISATION: Pas besoin d entraînement forcené Seulement un apprentissage gestuel codifié PAS DE PROCEDES DE KINESITHERAPIE

37 METHODE DOTTE En ergomotricité, il existe : La manutention des charges inertes La manutention des malades et des personnes en situation de handicap La manutention adaptée aux personnes âgées

38 METHODE DOTTE C est une méthode fondée sur le mouvement spontané humain Elle se déroule en 3 modes : - actif - contrôlé - passif

39 METHODE DOTTE Avant toute intervention, il est indispensable d analyser la situation / - La trajectoire du déplacement - L apport de la personne à ce déplacement - Le cas présenté par la personne (ressources et contraintes) - Le cadre où se déroule l action

40 METHODE DOTTE PREALABLES : - expliquer la procédure - distinguer les positions des soignants et des soignés - veiller à la notion d équilibre - assurer les prises efficaces (directes, aides vestimentaires, aides techniques) - donner des ordres précis et concis : Attention! Prêt? Hop!

41 METHODE DOTTE LIMITES : Ne peut : pallier l insuffisance d effectifs compenser l inadaptation du matériel gommer les erreurs architecturales

42 Gestes et postures les plus utilisés en manutention

43 Gestes et postures les plus utilisés en manutention

44 Gestes et postures les plus utilisés en manutention

45 Ramasser un objet léger au sol NON : dos rond, jambes tendues OUI OUI OUI pour des objets très légers : en maintenant la jambe tendue en balancier

46 Attraper un objet au dessus de la tête NON : Reins creusés POSSIBLE : avancer les genoux vers l'avant (pour diminuer le creux lombaire), contractez les abdominaux en bloquant votre respiration pendant le moment où vous portez la charge au dessus de la tête. OUI : se surélever en montant

47 I / GESTES ET POSTURES A ADOPTER ET A EVITER Ramasser un objet lourd au sol ou amortir une chute Non : dos rond, jambes tendues Oui : jambe fléchie,dos plat,au plus prés de la charge OUI : charger l'objet sur une cuisse permet de diminuer les contraintes sur la colonne vertébrale

48 Techniques de manutention de charges inertes Transfert d un sac de linge du sol sur un support à moyenne hauteur

49 Techniques de manutention de charges inertes

50 Techniques de manutention de charges inertes Transfert d un casier du sol sur un support à moyenne hauteur

51 Techniques de manutention de charges inertes

52 PREVENTION des RACHIALGIES et des TMS Merci de votre attention

HISTOIRE D OS. Introduction

HISTOIRE D OS. Introduction HISTOIRE D OS Introduction 1 Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans Le mal de dos représente 13% des accidents du travail ta a chaque aqueannée 50% des enfants ont

Plus en détail

ERGONOMIE MANUTENTION PERSONNES EN CHAISE ROULANTE MARIE CLERX

ERGONOMIE MANUTENTION PERSONNES EN CHAISE ROULANTE MARIE CLERX ERGONOMIE MANUTENTION PERSONNES EN CHAISE ROULANTE MARIE CLERX Organisation de la séance Trois temps : 1. Introduction théorie 2. Manipulations 3. Ateliers renforcement spécifique protection du dos Cinq

Plus en détail

Trucs et astuces pour faciliter le portage et le transfert de son enfant

Trucs et astuces pour faciliter le portage et le transfert de son enfant R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Trucs et astuces pour faciliter le portage et le transfert de son enfant Aurélie Barrière Ergothérapeute à l'escale (HFME)

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES 1 INTRODUCTION 2 Le Squelette Charpente du corps ~ 2 0 0 os Les os s assemblent par des articulations 3 Le Squelette La surcharge d activité articulaire peut favoriser la

Plus en détail

L ergonomie, une véritable préoccupation de santé au travail. Prévention des maux de dos et des Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.

L ergonomie, une véritable préoccupation de santé au travail. Prévention des maux de dos et des Troubles Musculo-Squelettiques (T.M. Prévention des maux de dos et des Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S) Maux de dos, problème de santé publique!!! Mal du siècle, 80 % de nos concitoyens en souffrent, 5% des accidents du travail, 20

Plus en détail

A. Définition de l ergonomie. I. Quelques notions d ergonomie. Le secteur de la santé Secteur à risques

A. Définition de l ergonomie. I. Quelques notions d ergonomie. Le secteur de la santé Secteur à risques Prévention des maux de dos et des Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S) Mal du siècle, 80 % de nos concitoyens en souffrent, 5% des accidents du travail, 20 % des arrêts de travail Le secteur de la santé

Plus en détail

Pathologie dégénérative du rachis: lumbago et sciatique. C. Jacquier IFSI Croix Rouge 8 Avril 2009

Pathologie dégénérative du rachis: lumbago et sciatique. C. Jacquier IFSI Croix Rouge 8 Avril 2009 Pathologie dégénérative du rachis: lumbago et sciatique C. Jacquier IFSI Croix Rouge 8 Avril 2009 Qu est ce qu une lombalgie? Les vertèbres (33 à 35 au total) : 7 cervicales, 12 Dorsales ou thoraciques,

Plus en détail

SAM SYSTÈME D AIDE A LA MOBILITE DES STIMULATEURS DE MOUVEMENTS

SAM SYSTÈME D AIDE A LA MOBILITE DES STIMULATEURS DE MOUVEMENTS SAM SYSTÈME D AIDE A LA MOBILITE DES STIMULATEURS DE MOUVEMENTS Mécanismes de la perte d autonomie motrice Le vieillissement entraîne une réduction des performances fonctionnelles qui ne limite pas l autonomie

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE APRÈS VOTRE OPÉRATION D UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE NEUROCHIRURGIE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES INTRODUCTION Vous êtes hospitalisé

Plus en détail

ETUDIANTS INFIRMIERS 1 ère ANNEE Elisabeth S.cadre de santé kinésithérapeute

ETUDIANTS INFIRMIERS 1 ère ANNEE Elisabeth S.cadre de santé kinésithérapeute ETUDIANTS INFIRMIERS 1 ère ANNEE Elisabeth S.cadre de santé kinésithérapeute PREVENTION DES RISQUES LIES A LA MANUTENTION Toute activité peut comporter des risques. Cela ne conduit pas obligatoirement

Plus en détail

Risques médicaux des professions de santé : risques musculo-squelettiques. Dr CADENE SOFOMEC 22/03/2012

Risques médicaux des professions de santé : risques musculo-squelettiques. Dr CADENE SOFOMEC 22/03/2012 Risques médicaux des professions de santé : risques musculo-squelettiques Dr CADENE SOFOMEC 22/03/2012 Risques des métiers de la santé Infectieux ( AES,hygiène, soins ) Chimiques ( antiseptiques, cytotoxiques

Plus en détail

Pourquoi le repos couché est-il indispensable pour la colonne vertébrale?

Pourquoi le repos couché est-il indispensable pour la colonne vertébrale? Pourquoi le repos couché est-il indispensable pour la colonne vertébrale? 1 Comme son nom l indique, la colonne vertébrale est le pilier qui supporte le poids du corps 2 La colonne vertébrale est formée

Plus en détail

Entorse lombaire, lombalgie, sciatalgie, lombo-sciatalgie, hernie discale, arthrose vertébrale ou DIM ne sont que quelques-uns des mots que le

Entorse lombaire, lombalgie, sciatalgie, lombo-sciatalgie, hernie discale, arthrose vertébrale ou DIM ne sont que quelques-uns des mots que le Entorse lombaire, lombalgie, sciatalgie, lombo-sciatalgie, hernie discale, arthrose vertébrale ou DIM ne sont que quelques-uns des mots que le médecin utilise pour désigner un mal de dos. Les causes du

Plus en détail

ERGONOMIE MANUTENTION

ERGONOMIE MANUTENTION ERGONOMIE MANUTENTION Florie LARGEAU Kiné en neurologie Chu de Bicêtre MES OBJECTIFS Prévenir au lieu de guérir Amener une réflexion Pratiquer Pour les professionnels Les troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

HISTOIRE D OS. Introduction. Introduction. LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans

HISTOIRE D OS. Introduction. Introduction. LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans HISTOIRE D OS Introduction Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de 45 ans Le mal de dos représente 13% des accidents du travail chaque année 50% des enfants ont mal au dos

Plus en détail

LE MAL DE DOS ET LA SCIATIQUE Quand faut-il opérer et comment?

LE MAL DE DOS ET LA SCIATIQUE Quand faut-il opérer et comment? LE MAL DE DOS ET LA SCIATIQUE Quand faut-il opérer et comment? Dr Ph. Pencalet - Neurochirurgien Institut de l appareil Locomoteur Nollet (Paris) Service de Neurochirurgie - HEP La Roseraie (Aubervilliers)

Plus en détail

PRÉSENTATION. 2. Troubles musculo-squelettiques (TMS) :

PRÉSENTATION. 2. Troubles musculo-squelettiques (TMS) : 1. Définitions. PRÉSENTATION 2. Troubles musculo-squelettiques (TMS) : a) Symptômes courants de TMS. b) Trois principaux facteurs liés aux tâches qui peuvent mener à des TMS. 3. Prévention : a) Facteurs

Plus en détail

Pourquoi et comment avoir de bons abdominaux

Pourquoi et comment avoir de bons abdominaux Pourquoi et comment avoir de bons abdominaux Qu on le veuille ou non, nos abdominaux sont sollicités directement et indirectement dans la plupart de nos mouvements quotidiens. Ils assurent plusieurs fonctions.

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES DE MANUTENTION

GUIDE DES BONNES PRATIQUES DE MANUTENTION GUIDE DES BONNES PRATIQUES DE MANUTENTION Sommaire Présentation 4 La colonne vertébrale, solidité et souplesse 6 Le disque intervertébral, un fantastique amortisseur 8 Un seul dos, plusieurs maux 10 Utiliser

Plus en détail

CHU DE NICE SERVICE D ENDOCRINOLOGIE DIABETOLOGIE NUTRITION Professeur Patrick FENICHEL

CHU DE NICE SERVICE D ENDOCRINOLOGIE DIABETOLOGIE NUTRITION Professeur Patrick FENICHEL 1 CHU DE NICE SERVICE D ENDOCRINOLOGIE DIABETOLOGIE NUTRITION Professeur Patrick FENICHEL CYCLE D EDUCATION NUTRINIONNELLE QUI VEUT VOYAGER LOIN MENAGE SON DOS Si un sujet debout pesant 50Kg se penche

Plus en détail

LES DOULEURS dans la sclérose en plaques

LES DOULEURS dans la sclérose en plaques brochure brochure destinée destinée au au patient patient atteint atteint de sclérose en en plaques plaques ou ou à son à son entourage entourage par les membres du comité scientifique de la Fondation

Plus en détail

FICHE: le réflexe myotatique: un réflexe de posture

FICHE: le réflexe myotatique: un réflexe de posture FICHE: le réflexe myotatique: un réflexe de posture Introduction : à chaque instant le corps garde son équilibre, malgré des postures diverses.l organisme perçoit ainsi en permanence des informations provenant

Plus en détail

INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47.

INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47. INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47.09 PROJET FORMATION CONTINUE A destination des professionnels de tous

Plus en détail

Les lésions ligamentaires traumatiques des doigts longs importantes à connaître

Les lésions ligamentaires traumatiques des doigts longs importantes à connaître Les lésions ligamentaires traumatiques des doigts longs importantes à connaître Marc Juvenspan, Christian Dumontier (Avec Caroline Leclercq) hôpital St-Antoine & Institut de la Main, Paris Eviter les complications

Plus en détail

Cabinet Mission Prévention Santé ATELIERS SANTE & BIEN ETRE 2016 ASSOCIATIONS

Cabinet Mission Prévention Santé ATELIERS SANTE & BIEN ETRE 2016 ASSOCIATIONS Cabinet Mission Prévention Santé Alexandre MARIOTTI Praticien Manuel-Ergomome-Ergomotricien ATELIERS SANTE & BIEN ETRE 2016 ASSOCIATIONS MASSAGES CONFORT PREVENTIFS ART DE BOUGER : POSTURES & MOUVEMENTS

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Troubles Musculo Squelettiques 21/09/2012. Qu est-ce qu un TMS?

Troubles Musculo Squelettiques 21/09/2012. Qu est-ce qu un TMS? LES T.M.S Troubles Musculo Squelettiques DRT/DSP/SMR/SST Béatrice Berthet, Stéphan de BARSONY, Marie PIGE Qu est-ce qu un TMS? Le terme TMS (Trouble Musculo-Squelettique) recouvre diverses pathologies

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

Posture assise et siège

Posture assise et siège Posture assise et siège Informations pratiques Entreprise Information Sensibilisation 2 Missions du Service de santé au travail Eviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail

Plus en détail

N-29S Ceinture Abdominale

N-29S Ceinture Abdominale N-29S Ceinture Abdominale Fabriquée à partir de Néoprène, la ceinture est produite en taille unique car possède un large mécanisme de réglage grâce aux bandes autoagrippantes qui se collent sur toute la

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien

HERNIE DISCALE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien HERNIE DISCALE LOMBAIRE DE L ADULTE Institut Du Rachis Parisien HERNIE DISCALE LOMBAIRE ÉPIDÉMIOLOGIE sciatiques 95 % sont des HD HD asymptomatique 20 % pop. Sciatique (France) 120 000 cas / an 37 000

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LOMBALGIES

PRISE EN CHARGE DES LOMBALGIES PRISE EN CHARGE DES LOMBALGIES LOMBALGIE douleur région lombaire irradiations courtes LOMBALGIE AIGUE aiguë: < 4 semaines sub-aiguë: 4 à 12 semaines chronique: > 12 semaines commune (non spécifique): «désordre

Plus en détail

belchonock Depositphotos.com

belchonock Depositphotos.com Moi, une jambe (partie 1/2) courte!? belchonock Depositphotos.com Dans le domaine de la réadaptation, on observe de plus en plus des liens étroits entre des blessures mal guéries ou mal soignées et l apparition

Plus en détail

L instabilité rachidienne

L instabilité rachidienne L instabilité rachidienne Dr Pierre Coloma, neurochirurgien Dr Sébastien Le Pape, chirurgien orthopédiste + (In)stabilité : définitions Stabilité : capacité des vertèbres à rester cohésives lors des mouvements

Plus en détail

Manutention et postures

Manutention et postures Manutention et postures MANUTENTION ET CHARGE PHYSIQUE DE TRAVAIL Prévention du Mal de dos AMIEM - 1 chemin de Locmaria Pantarff - CS 45591-56855 CAUDAN CEDEX Tél : 02.97.64.25.79 - Fax : 02.97.64.12.79

Plus en détail

Séquence n : Poste de travail

Séquence n : Poste de travail Séquence n : Poste de travail Fiche de préparation de séance : le poste de travail en position assise Compétences : Analyser une situation de travail en se référant aux principes de sécurité physiques

Plus en détail

Les chirurgies. de certaines. lombalgies

Les chirurgies. de certaines. lombalgies Les chirurgies de certaines lombalgies Dr J. Delécrin Maître de Conférences Orthopédie CHU Nantes Lombalgie commune 80% de la population souffre du mal de dos au cours de sa vie 30 % de la population a

Plus en détail

3. Un coup d œil sur le système.

3. Un coup d œil sur le système. 3. Un coup d œil sur le système musculosquelettique (SMS) www.asstsas.qc.ca Système musculosquelettique Plus de 80 % des lésions professionnelles en CPE et garderies sont des atteintes du SMS Les structures

Plus en détail

Mal au dos. osez bouger pour vous soigner

Mal au dos. osez bouger pour vous soigner les pour salariés Mal au dos osez bouger pour vous soigner Lombalgie? C est quoi? Les lombalgies sont des affections très courantes caractérisées par des douleurs localisées en bas du dos. Elles résultent

Plus en détail

Prévention du mal de dos chez le ferrailleur. Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction

Prévention du mal de dos chez le ferrailleur. Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Prévention du mal de dos chez le ferrailleur SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Quels sont les principaux risques pour le dos?

Plus en détail

Programme de formation «Manutention des Personnes»

Programme de formation «Manutention des Personnes» Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation «Manutention des Personnes» Contact direct avec le formateur Martial DAVID, Formateur PRAP Habilité INRS Port. : 06.64.16.59.54

Plus en détail

3) Gainage et renforcement musculaire

3) Gainage et renforcement musculaire 3) Gainage et renforcement musculaire Le gainage constitue en priorité le renforcement musculaire de la ceinture pelvienne. Cette zone corporelle joue un rôle essentiel dans la transmission des forces

Plus en détail

Sommaire. Ménagez votre dos

Sommaire. Ménagez votre dos Sommaire Ménagez votre dos Quand le mal est fait... mmaire mmaire La colonne vertébra le est le pilier de la partie supérie ure du corps. La colonne vertébrale est La colonne vertébrale est un empilement

Plus en détail

LE DOS AU QUOTIDIEN, LES BONS REFLEXES A AVOIR. Dr DE LUCAS. Clinique DROUOT.

LE DOS AU QUOTIDIEN, LES BONS REFLEXES A AVOIR. Dr DE LUCAS. Clinique DROUOT. LE DOS AU QUOTIDIEN, LES BONS REFLEXES A AVOIR. Dr DE LUCAS. Clinique DROUOT. Notre Programme A/ Quelques notions de vocabulaire: Actes usuels de la vie quotidienne. S occuper de mon A/ Quelques notions

Plus en détail

Formation PRAP - IBC

Formation PRAP - IBC Formation PRAP - IBC Public : Etudiants et/ou intervenants en Industrie Bâtiment Commerce Thème : L appareil locomoteur : Anatomie, physiologie, pathologie Taille du groupe : 6 à 12 personnes Objectif

Plus en détail

Comment faciliter le transfert du lit vers la position debout ou un autre siège?

Comment faciliter le transfert du lit vers la position debout ou un autre siège? Comment faciliter le transfert du lit vers la position debout ou un autre siège? 1. Surélever le lit Nom générique : Cales de lit Définition : Cales de différentes hauteur permettant de rehausser le lit

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

UE 2-10 INFECTIOLOGIE - HYGIENE. Circuit du linge. IFSI Pitié Salpêtrière Promotion 2014-2017. Mmes Charniot, Cougnoux, Pascher, Petit

UE 2-10 INFECTIOLOGIE - HYGIENE. Circuit du linge. IFSI Pitié Salpêtrière Promotion 2014-2017. Mmes Charniot, Cougnoux, Pascher, Petit UE 2-10 INFECTIOLOGIE - HYGIENE Circuit du linge Mmes Charniot, Cougnoux, Pascher, Petit IFSI Pitié Salpêtrière Promotion 2014-2017 Plan I- Rôle du linge dans l infection nosocomiale II- La responsabilité

Plus en détail

STABILISATION. Le tronc est l axe d appui et de transmission des forces périphériques

STABILISATION. Le tronc est l axe d appui et de transmission des forces périphériques STABILISATION POSTURALE Majda Scharl Entraîneur diplômée de sport d élite Swiss Olympic Le tronc est l axe d appui et de transmission des forces périphériques Sa performance est déterminante pour l expression

Plus en détail

QUAND EST-CE TROP LOURD POUR MOI? REGARDE CE TABLEAU ET TU VERRAS LE POIDS QUE TU PEUX TRANSPORTER!

QUAND EST-CE TROP LOURD POUR MOI? REGARDE CE TABLEAU ET TU VERRAS LE POIDS QUE TU PEUX TRANSPORTER! QUAND EST-CE TROP LOURD POUR MOI? REGARDE CE TABLEAU ET TU VERRAS LE POIDS QUE TU PEUX TRANSPORTER! Si ton poids est de Tu ne dois pas transporter plus de lb kg lb kg 50 23 5 2,3 60 27,2 6 2,7 Élèves d

Plus en détail

DE DOS. 10 exercices pour vaincre le mal de dos. Christian MAGNE COACH SPORTIF Cell. 06.65.37.18.16

DE DOS. 10 exercices pour vaincre le mal de dos. Christian MAGNE COACH SPORTIF Cell. 06.65.37.18.16 II) LES EXERCICES PHYSIQUES ANTI-MAL DE DOS Lutter contre le mal de dos en pratiquant des exercices de souplesse spécifiques et ciblés 2.0 Programme anti-mal de dos par la souplesse 10 exercices pour vaincre

Plus en détail

Nous allons tout d abord définir de quoi on va parler : de lombalgie, c'est-à-dire douleur des dernières vertèbres du bas du dos.

Nous allons tout d abord définir de quoi on va parler : de lombalgie, c'est-à-dire douleur des dernières vertèbres du bas du dos. LE MAL DE DOS Nous allons tout d abord définir de quoi on va parler : de lombalgie, c'est-à-dire douleur des dernières vertèbres du bas du dos. On distingue - lombalgie symptomatique, qui est le signe

Plus en détail

PROTOCOLE & PATHOLOGIE

PROTOCOLE & PATHOLOGIE PROTOCOLE & PATHOLOGIE LE COU LE CANAL CERVICAL ETROIT Vient de toutes les affections aboutissant à une réduction du diamètre : S observe sur : - des cervicalgies permanentes aggravées au mouvement - des

Plus en détail

Module de formation n 3 Pathologies Articulaires Août 2010. Formation. Le rachis lombaire. Philippe MERCIER

Module de formation n 3 Pathologies Articulaires Août 2010. Formation. Le rachis lombaire. Philippe MERCIER Module de formation n 3 Pathologies Articulaires Août 2010 Formation Le rachis lombaire Philippe MERCIER Le rachis lombaire Formation 1 Anatomie, biomécanique 2 Les pathologies lombaires 3 Le mode d action

Plus en détail

Ces mouvements qui abîment les articulations

Ces mouvements qui abîment les articulations Ces mouvements qui abîment les articulations Par Rachid Ziane & Jean-Pierre Goussard (dirige l entreprise Activité Physique Santé Formation. Il a formé de nombreux éducateurs sportifs en préparation au

Plus en détail

Définition d'une lombalgie

Définition d'une lombalgie Définition d'une lombalgie Une lombalgie est un terme médical quelque peu générique désignant des douleurs en bas du dos et plus précisément au niveau des lombaires. La lombalgie est une affection très

Plus en détail

Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction. Prévention du mal de dos chez le maçon. SPF Emploi, Travail et Concertation sociale

Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction. Prévention du mal de dos chez le maçon. SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Prévention du mal de dos chez le maçon SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Quels sont les principaux risques pour le dos? 1. Répéter

Plus en détail

Les abdos de l'été! début. fin

Les abdos de l'été! début. fin Les abdos de l'été! Nous allons parler aujourd'hui d'un sujet très populaire, le travail de la sangle abdominale. C'est un domaine vaste et complexe qui mérite certainement un développement en plusieurs

Plus en détail

ASSISES DU P.R.S.T. DU LIMOUSIN

ASSISES DU P.R.S.T. DU LIMOUSIN ASSISES DU P.R.S.T. DU LIMOUSIN CUSSAC 2009 Martine Gravelat Médecin du Travail Troubles musculo-squelettiques squelettiques DEFINITIONS Définitions Les TMS recouvrent diverses maladies Ils concernent

Plus en détail

Manutention des malades P.1 Date : 04/10/ vertèbres dorsales D1 à D12 aussi appelées vertèbres thoraciques T1 à T12

Manutention des malades P.1 Date : 04/10/ vertèbres dorsales D1 à D12 aussi appelées vertèbres thoraciques T1 à T12 Manutention des malades P.1 Date : 04/10/04 1. Anatomie de la colonne vertébrale : 7 vertèbres cervicales C1 à C7 12 vertèbres dorsales D1 à D12 aussi appelées vertèbres thoraciques T1 à T12 5 vertèbres

Plus en détail

Contraintes physiques / TMS

Contraintes physiques / TMS Contraintes physiques / TMS Port de charges lourdes, utilisation d'outils et d'engins transmettant des vibrations, travail accroupi ou les bras en l'air, travail répétitif... les compagnons du BTP sont

Plus en détail

Troubles Musculo Squelettiques (TMS)

Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Prévention Conseils Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Mutuelle des agents de la Fonction Publique Les troubles musculosquelettiques (tms) Les 3 grandes causes de TMS 1 2 Facteurs mécaniques Gestes répétés,

Plus en détail

La Marche Nordique ALFA

La Marche Nordique ALFA Qu'est-ce que c'est? La Marche Nordique ALFA La marche nordique est une autre conception de la marche, beaucoup plus active. Le principe est simple : il s agit d accentuer le mouvement naturel des bras

Plus en détail

UNE CEINTURE ABDOMINALE ET LOMBAIRE A TOUTE EPREUVE EN 3 MOIS

UNE CEINTURE ABDOMINALE ET LOMBAIRE A TOUTE EPREUVE EN 3 MOIS UNE CEINTURE ABDOMINALE ET LOMBAIRE A TOUTE EPREUVE EN 3 MOIS PREPARATION PHYSIQUE POUR DES ABDOMINAUX ET DES LOMBAIRES AVEC OU SANS EQUIPEMENT Par Yann BULEON Préparateur physique et Coach. INFORMATION!

Plus en détail

PRINCIPES DE TRAITEMENT

PRINCIPES DE TRAITEMENT 75 PRINCIPES DE TRAITEMENT UTILISATION PRIORITAIRE DE TECHNIQUES D AUTOTRAITEMENT PENDANT LA SÉANCE ET À LA MAISON ÉDUCATION POSTURALE ET ERGONOMIQUE ADAPTÉE AU SYNDROME SI NÉCESSAIRE, UTILISATION DE TECHNIQUES

Plus en détail

L acuponcture peut vous aider. Douleurs cervicales

L acuponcture peut vous aider. Douleurs cervicales Douleurs cervicales L acuponcture peut vous aider Douleurs cervicales Les douleurs cervicales ou cervicalgies se manifestent fréquemment tout comme les lombalgies. Presque 80 % des gens en souffrent ou

Plus en détail

REPERTOIRE DES ACTION MOTRICES DENOMINATION DES MOUVEMENTS PLAN DE DEMONSTRATION ET D OBSERVATION

REPERTOIRE DES ACTION MOTRICES DENOMINATION DES MOUVEMENTS PLAN DE DEMONSTRATION ET D OBSERVATION REPERTOIRE DES ACTION MOTRICES DENOMINATION DES MOUVEMENTS PLAN DE DEMONSTRATION ET D OBSERVATION 1. Répertoire des actions motrices : Action motrice de base : flexion, extension : Lors de la flexion,

Plus en détail

I) L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est formé des os (squelette) et des muscles.

I) L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est formé des os (squelette) et des muscles. G E S TE S ET P O S T UR ES I) L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est formé des os (squelette) et des muscles. 1) Le squelette. Il se divise en 3 parties : tête, tronc et membres. Les pièces osseuses

Plus en détail

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé.

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. ! Les nombreux bienfaits de l activité physique sur la santé! ne sont plus à démontrer:

Plus en détail

Activité physique Pratique sportive dans la SEP

Activité physique Pratique sportive dans la SEP brochure destinée au patient atteint de sclérose en plaques ou à son entourage Dr. Cécile Donzé et M. Marc Alexandre Guyot (Educateur médico-sportif), Hôpital Saint-Philibert de Lille D après la conférence

Plus en détail

Chapitre 1 Le rachis dans son ensemble 2. Chapitre 2 La ceinture pelvienne 46

Chapitre 1 Le rachis dans son ensemble 2. Chapitre 2 La ceinture pelvienne 46 Table des matières Chapitre 1 Le rachis dans son ensemble 2 Le rachis, axe haubanné................................................................. 4 Le rachis, axe du corps et protecteur de l axe nerveux.........................................

Plus en détail

ATTENTION AUX TRAITEMENTS! Plus de 60% DES ENFANTS EN AGE SCOLAIRE PRESENTENT DES FAIBLESSES ET UN DEFICIT DE L APPAREIL DE SOUTIEN (TRONC)

ATTENTION AUX TRAITEMENTS! Plus de 60% DES ENFANTS EN AGE SCOLAIRE PRESENTENT DES FAIBLESSES ET UN DEFICIT DE L APPAREIL DE SOUTIEN (TRONC) Les courbatures Les courbatures se traduisent par une douleur musculaire qui apparaît après l'exercice et peut durer de 24 à 48h. Elles sont principalement dues à 4 causes : - Des petits épanchements de

Plus en détail

Biomécanique de la cheville

Biomécanique de la cheville Biomécanique de la cheville Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 St-Mandé L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. Biomécanique de la cheville

Plus en détail

L'articulation du genou est une articulation qui supporte le poids du corps, elle unit : - l'extrémité inférieure du fémur

L'articulation du genou est une articulation qui supporte le poids du corps, elle unit : - l'extrémité inférieure du fémur Le genou Le genou L'articulation du genou est une articulation qui supporte le poids du corps, elle unit : - l'extrémité inférieure du fémur - l'extrémité supérieure du tibia - et la rotule. L'articulation

Plus en détail

Webinaire Ergonomie du bureau

Webinaire Ergonomie du bureau Webinaire Ergonomie du bureau Jocelyne Dubé Avant de commencer Mot de bienvenue Présentation de la formatrice Déroulement du webinaire Un peu de théorie Ajustement de votre poste, étape par étape, en temps

Plus en détail

CERVICALE CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE APRÈS L OPÉRATION. d une HERNIE DISCALE PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE NEUROCHIRURGIE

CERVICALE CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE APRÈS L OPÉRATION. d une HERNIE DISCALE PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE NEUROCHIRURGIE CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE APRÈS L OPÉRATION d une HERNIE DISCALE CERVICALE PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE NEUROCHIRURGIE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES INTRODUCTION Vous êtes hospitalisé(e)

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Pédicure, mon ergonomie posturale professionnelle

Pédicure, mon ergonomie posturale professionnelle MANUEL D EXERCICES Nom : Prénom : Classe : Pédicure, mon ergonomie posturale professionnelle Ce manuel d exercices va te permettre d identifier la bonne et la mauvaise posture face à ton travail. Il est

Plus en détail

EVOLUTION DES DECLARATIONS DE MALADIE PROFESSIONNELLE TABLEAUX 97 ET 98 DE 2000 A 2004 EN REGION PACA

EVOLUTION DES DECLARATIONS DE MALADIE PROFESSIONNELLE TABLEAUX 97 ET 98 DE 2000 A 2004 EN REGION PACA 2ème Journée méditerranéenne Troubles Musculo Squelettiques du rachis liés au travail EVOLUTION DES DECLARATIONS DE MALADIE PROFESSIONNELLE TABLEAUX 97 ET 98 DE 2000 A 2004 EN REGION PACA Gwenaëlle IARMARCOVAI*,

Plus en détail

Les objectifs de la méthode QEC (Quick Exposure Check)

Les objectifs de la méthode QEC (Quick Exposure Check) TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Méthode QEC Les objectifs de la méthode QEC (Quick Exposure Check) La méthode QEC permet d évaluer si, en accomplissant ses tâches, un travailleur est exposé à des risques

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

LE POINT SUR LES ETIREMENTS

LE POINT SUR LES ETIREMENTS LE POINT SUR LES ETIREMENTS INTRODUCTION Pour comprendre la nécessité des étirements il faut rappeler l extrême fréquence chez le footballeur des accidents d élongations et de claquages musculaires, ce

Plus en détail

ANNEXE IV DIPLOME D AMBULANCIER EVALUATION DES COMPETENCES. Personnes âgées Personnes handicapées Pédiatrie

ANNEXE IV DIPLOME D AMBULANCIER EVALUATION DES COMPETENCES. Personnes âgées Personnes handicapées Pédiatrie ANNEXE IV DIPLOME D AMBULANCIER EVALUATION DES COMPETENCES Personnes âgées Personnes handicapées Pédiatrie Nom et adresse du centre de formation : Hôpital / Structure d accueil : Discipline : Nom du stagiaire

Plus en détail

Problème ligamentaire

Problème ligamentaire Problème ligamentaire Qu est-ce qu une entorse du genou? C est une distension d au moins un des ligaments du genou, qui peut aller du plus petit étirement du ligament, à sa rupture complète. On distingue

Plus en détail

Activité : Blessure et fonctionnement d une articulation

Activité : Blessure et fonctionnement d une articulation Activité : Blessure et fonctionnement d une articulation Classe de 2 nde Durée : 1h20 Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser Les accidents musculo-articulaires Être conscient

Plus en détail

GESTES ET POSTURES. FORMATION CNFPT PRAP Entretien des locaux DE SECURITE DANS LE TRAVAIL

GESTES ET POSTURES. FORMATION CNFPT PRAP Entretien des locaux DE SECURITE DANS LE TRAVAIL FORMATION CNFPT PRAP Entretien des locaux GESTES ET POSTURES DE SECURITE DANS LE TRAVAIL INTERVENANT : Nicolas DAUBA, Technicien hygiène et sécurité du travail Source des illustrations: Dexia SOFCAP GESTES

Plus en détail

Le glissement sur le siège, une problématique toujours d actualité. Par Élise Jobin erg. et coordonnatrice clinique 12 mai 2011

Le glissement sur le siège, une problématique toujours d actualité. Par Élise Jobin erg. et coordonnatrice clinique 12 mai 2011 Le glissement sur le siège, une problématique toujours d actualité Par Élise Jobin erg. et coordonnatrice clinique 12 mai 2011 Plan Définition Causes Conséquences Résolution de problèmes 1- Vérifications

Plus en détail

Lombalgie, si on cambrait?! Xavier Dufour 20 juin 2013! SNMKR!

Lombalgie, si on cambrait?! Xavier Dufour 20 juin 2013! SNMKR! Lombalgie, si on cambrait?! Xavier Dufour 20 juin 2013! SNMKR! Qui semble avoir mal?! Que feriez-vous pour être sûr de vous faire mal au dos?! Effort de port de charge! En flexion! Avec rotation associée!

Plus en détail

Chirurgie orthopédique et traumatologique. Conseils après une chirurgie de la colonne vertébrale

Chirurgie orthopédique et traumatologique. Conseils après une chirurgie de la colonne vertébrale Chirurgie orthopédique et traumatologique Conseils après une chirurgie de la colonne vertébrale Pour toutes les autres activités de la vie quotidienne, vous pourrez utiliser, selon les cas, la fente avant

Plus en détail

LES TMS Les troubles musculosquelettiques. MSA d Armorique et Portes de Bretagne

LES TMS Les troubles musculosquelettiques. MSA d Armorique et Portes de Bretagne LES TMS Les troubles musculosquelettiques MSA d Armorique et Portes de Bretagne Définition = troubles de l'appareil locomoteur pour lesquels l activité professionnelle peut jouer un rôle dans la genèse,

Plus en détail

Médecine complémentaire, l Ostéopathie

Médecine complémentaire, l Ostéopathie Médecine complémentaire, l Ostéopathie Thérapie manuelle et reboutement Les soins manuels ont certainement existé de tout temps. Les premières traces écrites remontent à l antiquité, mais c est à travers

Plus en détail

Présentation des différents. domaine de l'ergonomie de bureau

Présentation des différents. domaine de l'ergonomie de bureau Présentation des différents équipements disponibles dans le domaine de l'ergonomie de bureau 36e congrès de l'aqhsst Jérôme Charron Ergonome et Kinésiologue Déroulement L objectif de la conférence ce Les

Plus en détail

LE SPONDYLOLISTHÉSIS OBJECTIFS

LE SPONDYLOLISTHÉSIS OBJECTIFS LE SPONDYLOLISTHÉSIS J-P STEIB OBJECTIFS Savoir la définition d un spondylolisthésis et d une spondylolyse. Pouvoir évoquer ce diagnostic devant une lombalgie mécanique (enfant ou adulte). Reconnaître

Plus en détail

Formations domaine de soins

Formations domaine de soins Formations domaine de soins 15 Pays UE Quelques chiffres 25 % des salariès se plaignent de maux de dos (Enquête Fondation européenne) 6 à 10 % des lombalgiques avec IT sup. à 6 mois 75 % du total des coûts

Plus en détail

Mode d emploi Gamme complète dargile

Mode d emploi Gamme complète dargile PRODUIT PROFESSIONNE L UTILISÉ ET RECOMMANDÉ PA R LES MASSEURS KINÉSITHÉRAPEUTES PRODUIT PROFESSIONNE L UTILISÉ ET RECOMMANDÉ PA R LES MASSEURS KINÉSITHÉRAPEUTES Cryo-Argile Les proprižtžs Procure une

Plus en détail

Sclérose latérale amyotrophique

Sclérose latérale amyotrophique Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Sclérose latérale amyotrophique Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte

Plus en détail

ANATOMIE GENERALE de la COLONNE VERTEBRALE : la STATION ERIGEE

ANATOMIE GENERALE de la COLONNE VERTEBRALE : la STATION ERIGEE ANATOMIE GENERALE de la COLONNE VERTEBRALE : la STATION ERIGEE CENTRE de GRAVITE de le TETE : CONDUITS AUDITIFS EXTERNES (CAE) CENTRE de GRAVITE du TRONC : 9 ème VERTEBRE THORACIQUE (T9) CENTRE des TETES

Plus en détail

Activités Physiques et /ou Sportives chez l enfant

Activités Physiques et /ou Sportives chez l enfant Activités Physiques et /ou Sportives chez l enfant Bonnes pratiques et Recommandations de l Organisation Mondiale de la Santé Docteur Charles Agenet Médecin du CROS Provence Alpes Président de la Ligue

Plus en détail

FICHE THÉORIQUE N 33 La colonne vertébrale SOMMAIRE

FICHE THÉORIQUE N 33 La colonne vertébrale SOMMAIRE FICHE THÉORIQUE N 33 La colonne vertébrale SOMMAIRE Introduction Description générale de la colonne vertébrale Les disques intervertébraux Vertèbre type Les vertèbres cervicales Les vertèbres dorsales

Plus en détail