Semaine du 30 janv. au 3 Février 2012 Newsletter N 6 :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Semaine du 30 janv. au 3 Février 2012 Newsletter N 6 :"

Transcription

1 Semaine du 30 janv. au 3 Février 2012 Newsletter N 6 : Avant propos Celles et ceux qui sont inscripts à la newsletter depuis fin 2011 ont pu voir les évolutions de cette dernière tant sur le fond que sur la forme, et ce dans un souci constant de répondre aux attentes des abonnés en matière de trading et de bourse... Un nouvel outil testé cette semaine apporte une évolution dans le contenu des prochaines newsletters. Il s'agit d'un curateur, c'est-à-dire d'un site permettant de sélectionner les articles de la toile, selon un ensemble de mots-clefs, sur une thématique précise et de les regrouper sur une seule et même page: rassemblement, sélection, classement, constitution d'un dossier thématique, possibilité de joindre ses propres billets, envoi sur les réseaux sociaux, etc... Découvert la semaine dernière et testé ces jours-ci, l'outil me semble être assez pertinent pour en faire mention en ce début Février et adapter la forme de la newsletter... 2 pages ont donc été créées pour suivre les principaux articles économiques de la journée, avoir un dossier complet sur des thématiques précises (avec une possibilité de revisionner des articles passés), et enfin vous faire gagner du temps dans vos recherches sur l'actualité économique vu que scoop.it permet de centraliser tout. Thématique orientée pbs de dettes/actu marché en général... Thématique sur Ouverture, clôture, anticipation des marchés, transfert plan de trading sur : D'autres thématiques ciblées pourront être créées sur des sujets précis en fonction de l'actualité (ex: l'iran, le pétrole, Israël et le détroit d'ormuz, les élections présidentielles US, etc...). Enfin, cet outil est idéal pour toute personne faisant des recherches sur un sujet précis: par exemple, un étudiant dans le cadre d'un mémoire... Scoop.it est à mi chemin entre le blog et le moteur de recherche. Par conséquent, la rubrique chronologie est supprimée et remplacée par une synthèse globale des évènements sur la semaine, plus maniable et facilement consultable. Le lecteur pourra en outre approfondir tel ou tel sujet via scoop.it

2 1 ) Le focus sur... La volatilité L'évènement majeur pour Janvier 2012 a été à mon sens le changement de comportement du CAC40 fin Janvier lors de l'annonce de chiffres sur le PIB US... En effet, le 27 Janvier, Wall Street a subi de plein fouet la mauvaise série de statistiques parue outre-atlantique, avec en ligne de mire des chiffres de la croissance américaine ressortis moindres qu attendu (+2,8% pour le quatrième trimestre contre 3,2% initialement attendu). Lundi 30 Janvier, les marchés ont par ailleurs continué à baisser suite à l'absence de solution sur le problème entre la Grèce et ses créanciers... Je relève cet événement qui est à mon sens important dans l'application des stratégies de trading à employer. Alors que Janvier a globalement été marqué par une absence de programmes d 'achats/vente et de relais en intraday sur les flux initiaux, conduisant ainsi à des ranges d 'évolution intraday le plus souvent inférieur à 50 pts, le début Février a vu avec les chiffres du PIB et le problème grec des bornes de fluctuation élargies... On a alors vu des différentiels intraday de quasiment 100 pts d'une séance sur l'autre sur le CAC40, pour ne pas dire proche des 70 pts sur la journée d'hier par exemple... Pour monter, les marchés ont besoin de volatilité et doivent paradoxalement d'abord baisser, pour s'offrir des niveaux de volatilité plus élevés et s'autoriser ainsi le débordement de résistance... Alors la question pour les prochaines séances est simple : Quid de l'évolution de ces bornes de fluctuations pour Février? Vous trouverez certains de mes indicateurs qui permettent de mettre en évidence ces niveaux d'excitabilité sur le CAC40 avec : le différentiel de clôture sur le CAC en % à 5 séances consécutives sur les 200 dernières séances ( pour info, la moyenne de cet indicateur depuis janvier 1988 est de 2,89% ).Nous sommes à 4,97%.Cet indicateur très simple dans sa construction permet de mettre en évidence les périodes où des décalages importants peuvent avoir lieu et d'adapter en l'occurence ses stratégies de trading sur du directionnel notamment...

3 Autre indicateur : le rapport entre la pression bullish et bearish...depuis Mars On observe que nous sommes sur les 0,6, un niveau extrêmement bas statistiquement parlant...ce rapport prend en compte la somme des 30 derniers croisements PP (point pivot) bearish sur la somme des 30

4 derniers croisements PP bullish Plus la pression bullish est forte et plus le rapport baisse. On peut supposer que la pression acheteuse se calme dans les prochaines séances, sur Février...et qu'on retrouve des niveaux de 0,8, ce qui signifierait que sans opter dans l'immédiat pour une consolidation forte des marchés ( ni à fortiori pour un marché baissier = rapport >1) et en prenant en compte le 1er indicateur, on pourrait opter pour une stratégie d'oscillations du CAC dans un range de 150 pts environ à 5 jours : par exemple 3320 (clôture du 1er fev) à 3470 (pour une clôture prochaine..., marquant ainsi un range de consolidation horizontal avec des mouvements brutaux d'une séance sur l'autre... Je précise que cette approche est avant tout empirique, et qu'elle permet de complèter ses stratégies de trading afin de mieux appréhender le comportement de l'indice...en aucun cas, il convient de s'appuyer uniquement sur ces indicateurs pour fonder ses stratégies. Donc outil complémentaire mais pas unique, ni essentiel.

5 2 ) Les enjeux 2012 pour les marchés : Retrouvez semaine après semaine, une mise à jour des facteurs de soutien des marchés, des points de focalisation des opérateurs et les enjeux clefs, dont un 1er aperçu avait été dressé dans la Newsletter N 2 (voir toutes les Newsletters depuis le début d'année 2012 sur ) Seront donc indiqués en rouge les éléments nouveaux sur la précédente newsletter Les facteurs de soutien: Surveiller la détente de l'euribor 3 mois gage d'une liquidité accrue entre banques et signe avant coureur d'une remontée du secteur bancaire On n'oubliera pas non plus les valeurs cycliques (secteur auto en particulier) La baisse de l'euro devrait favoriser les entreprises exportatrices donnant une bouffée d'oxygène en compensant le ralentissement économique : on surveillera plus particulièrement les valeurs exportatrices qui peuvent être une thématique d'investissement en 2012 (en rapport avec cette notion de stock picking évoquée plus haut) Les signes positifs sur le chômage US, le PIB US et l'immobilier seront scrutés de près par les opérateurs Les gestionnaires US ont rapatrié des capitaux chez eux alimentant ainsi les flux acheteurs sur les marchés actions américains ( les seuls en 2011 à finir en hausse ou quasiment stables); il est possible qu'avec un dollar plus fort et des niveaux de valorisations faibles des entreprises européennes, ces dernières constituent des cibles d 'investissements les entreprises disposent de liquidités importantes, gages possibles d'opérations de rachats ou de fusions-acquisitions... Le mois de Janvier sera marqué par l'annonce possible d'un QE3 de la FED et de la volonté de cette dernière de maintenir des taux bas jusqu'en Cette annonce pourrait mettre en évidence de manière assez nette et sur un horizon à plusieurs mois d'un marché obligataire moins attrayant et d'un retour en grâce sur les marchés actions. Les effets techniques de rachats de positions vendeuses sur certains titres massacrés et largement sous-évalués (Véolia,Carrefour, Alstom) les perspectives de fusions-acquisitions relançant des spéculations sur l'ensemble des titres d'un même secteur et les futures introductions (Facebook=5 milliards$) effet technique du «golden cross» aux USA :croisement MM50jr > MM200jrs sur le SP500 fin Janvier, considéré comme un signal bullish technique important pour les gérants L'entrée des gestions indicielles dans une perspective de réplication sectorielle

6 Les facteurs de stress, ce qu'il faut surveiller... les élections présidentielles ( au total dans 20 pays en 2012, dont les USA et la France) et le possible statu quo sur des mesures économiques à adopter ou l'adoption de mesures d'austérité fortes. L'interprétation des marchés sur la volonté des dirigeants politiques à adopter des mesures structurelles fortes et des solutions de long terme viables pour réduire les dépenses publiques, améliorer les situations budgétaires et apporter des pistes sur la relance de la croissance, thème Ô combien oublié ces derniers mois. Les marchés pourraient y déceler dès lors cette volonté d'un retour à une croissance plus marquée et y verraient enfin la faiblesse des valorisations des sociétés. Toute la question est de savoir si ces gouvernements européennes adopteront la même attitude d'attentisme et de laxisme ou au contraire engageront les des solutions de fond Les incertitudes budgétaires aux USA les agences de notations et la remise en cause du triple A en France et dans d'autres pays européens. Si les marchés ont intégré cette donnée, il existe une incertitude quant à l'importance de cette dégradation: 1 ou 2 crans? Les adjudications obligataires dans les principaux pays européens seront également un facteur de stress : on se souvient des 10 ans italiens/français dépassant les 7% /3,8% et des spreads avec l 'Allemagne à plus de 200 pts entre la France et l'italie..au total en 2012 pour l'italie, ce sont environ 450 milliards d euros qui seront sollicités sur des échéances diverses...de quoi entretenir le stress sur le marché actions...==> surveiller les taux italiens, espagnols, français pour ces adjudications. Les pays émergents, les BRIC qui ont émis les 1ers signes de ralentissement de leur rythme de croissance qui jusque là dépassait les 10% (Chine : prévision à 8,5% pour 2012) La thématique des matières premières et en particulier le pétrole, les métaux précieux et l'or qui reste plus que d'actualité avec la résurgence des risques géopolitiques que soulève de manière récurrente l'iran ( le blocage du détroit d'ormuz serait un choc considérable, puisque 40% du pétrole mondial transite par cette voie)... Au niveau des tensions géopolitiques, on aura aussi un oeil sur «l'après printemps Arabe» et la succession en Corée du Nord de Kim Jong Il. Enfin, et dans une moindre mesure le risque terroriste toujours présent aux USA, la possible émergence de mouvements sectaires localisés à l 'approche de la date du 21 décembre 2012 considérée comme la fin du monde et pouvant engendre des actions irrationnelles (on se souvient de l'attentat au gaz sarin au Japon par une secte, etc...) le risque de défaut sur le Portugal après que S&P ait placé le pays en catégorie spéculative absence de volumes sur la hausse 3160 / 3431 de début d'année= facteur de fragilisation la problématique actuelle (début février) des négociations entre la Grèce et ses créanciers

7 . 3 )Analyse Technique CAC40 Les précédentes newsletters mentionnaient le niveau des 3431 sur le CAC40,comme niveau cible à atteindre et surtout la frontière en 2012entre marché baissier et marché haussier... Les chiffres du chômage US ont donné permis hier vendredi 3 février d'atteindre à quelques points près cet objectif (3427,9) et dès lors se pose la question d'avoir des stratégies pour Février après ce test. Comme déjà évoqué, je rappelle les raisons pour laquelle un franchissement des 3431 peut être envisagé : 1) éclaircissement sur les pbs de dette: un accord sur le pb de la Grèce actuellement serait un signal fort. 2) Des perspectives de croissance en Europe, ou du moins la perspective que la récession dans la plupart des pays sera évité et que le pire est passé...les marchés anticipant à 6 mois, on se concentrerait alors sur la 2nde partie de 2012 sur le plan économique. 3) La perspective d'un QE3 aux USA permettant aux indices US de tester de nouveaux plus hauts. Le CAC vient donc de retracer ses 50% de baisse 4170/2693, situé à Ce niveau sera travaillé et on peut émettre l'hypothèse de stops qui vont lâcher...elargissons alors le range à 3430/3450. L'objectif pour cette semaine est donc une clôture hebdomadaire au-dessus des 3450 Le Cac a d'abord évolué dans un triangle de consolidation ascendant délimité par une oblique haussière 3200/3231 et un mât de 400 pts 2800/3200 (sur les 2 premières semaines de Décembre)... L'objectif théorique de cette sortie de triangle est donc un report ( en blanc ) de ce mât, soit = 3631 ou = Il est en effet difficile de savoir quelle base de sortie on doit prendre 3231 ou Ce qui est sûr c'est qu'on a en objectif théorique le second retracement des 61,8% de Fibonnaci sur toute la baisse depuis début 2011, à savoir (4170/2693==>) 3606, ce qui correspond à notre fourchette objectif mentionnée avant : 3600 / Enfin, dernier point, les 3631 correspondent à un plus bas du 29 juillet 2011 *Donc 1er objectif : 3606 en objectif daily et 3631 en objectif de clôture hebdomadaire pour 2012 D'autre part, le report de range implique là aussi, la prise en compte d'un niveau de retracement futur possible de 50%, soit 3231+(400/2)= Nous avons donc sur les 3431 la conjonction graphique de plusieurs retracements : 1) un retracement de 50% depuis janvier 2011 (4170/2693) 2) un retracement futur de report de mât à hauteur de 50% : 3231 à 3631, pouvant être repris par la moitié du mât précité

8 *2 nd objectif graphique :3496/ si on considère que les 3231 sont le retracement cette fois ci de 61,8% d'une vague 2800 / Par ailleurs, les 3496 peuvent être une extension de vague sur débordement des 3431 sur un événement ponctuel majeur tel qu'un accord sur la Grèce, les niveaux de volatilité actuels militant en effet pour des séances intraday dont les extrêmes sont supérieurs à 50 pts...on n'omettra pas non plus de relever le resserrement des enveloppes bollinger à 150 jrs, écrasant ainsi les cours sur Février... Les stratégies à jouer : Les objectifs étant clairement identifiés, il est désormais important de définir des stratégies, à savoir poursuivre le trend haussier avec un débordement des 3431 ou bien au contraire envisager une consolidation depuis ces niveaux de Je pense pour ma part que seul un événement majeur pourrait venir enrayer la dynamique haussière engagée, les marchés étant par nature toujours excessif dans leur mouvement, un débordement des 3431 est envisageable pour viser les 3496.ON SERA DONC ATTENTIF CETTE SEMAINE A

9 TOUT EVENEMENT D'IMPORTANCE dés lundi Je vous invite pour ma part à lire les points N 1 et N 5 de cette newsletter N 6 Sur le front des valeurs, j'avais évoqué le réveil successif des 3 catégories de marchés : 1) financières 2) cycliques/croissance 3) défensives/utilities Si les 2 premières ont déjà entamé leurs remontées, cela n'est pas forcément le cas pour la dernière.donc attention, si vous êtes positionnés sur ces valeurs du compartiment N 3, on devrait avoir des explosions ponctuelles si et seulement si les 3431 venaient à être débordés...j'opte plus pour ces valeurs pour des pointes haussières à jouer plutôt que le début d'un réel rallye moyen ou long terme...valeur de trading possible à jouer mais sur quelques heures pour rechercher du 5 à 10%, mais guère plus, par rapport à ces niveaux actuels... Au contraire des directionnels plus forts peuvent être ciblés sur les catégories N 1 et 2 et viser du 15 à 20 %, là encore en cas de débordement des Enfin, un dernier coup d'oeil sur les smalls qui là aussi afficheront à n'en pas douter des performances importantes à 2 voire 3 chiffres dans les prochaines séances... Il y a en effet des intérêts acheteurs qui vont se réveiller sur débordement des 3431 avec le retour à la fois des investisseurs particuliers mais aussi des grandes gestions, alimentant des flux acheteurs et réveillant ainsi des secteurs délaissés: je pense notamment au télécom (Vivendi par exemple)...les valeurs chouchous (sur les small; Jxr, artprice, technicolor, nicox, edl, pony, rod, etc...) devraient aussi participer au mouvement haussier sur le débordement des Effet technique ponctuel sans forcément des fondamentaux de qualité... L'entrée en bourse de Facebook valorisée à 5 milliards va à mon sens réveiller l'attrait pour les smalls et les valeurs de technologies dans le monde... On n'omettra pas non plus de préciser que le Nasdaq a progressé de 3,16% à 2.905,66 points, renouant avec des niveaux records plus vus depuis fin 2000 et l'éclatement de la bulle Internet... Au programme de cette semaine, les résultats de Vinci, Gdf, Arcelor notamment avec pour cette dernière le possible réveil des autres valeurs du secteur ( Eramet, Derichebourg, etc...), confirmant ou infirmant les perspectives de croissance en Europe et donc pouvant donner le LA sur les marchés... En conclusion, du point N 1 sur la volatilité et de cette analyse graphique, je reste haussier pour viser 3496 tant que 3380 n'est pas refranchi à la baisse, considérant que les effets techniques de débordement des 3431 conjugués à un news flow positif et l'optimisme des opérateurs devraient continuer à soutenir l'indice... Ce target sera à jouer sur signal en raison de ces niveaux importants que constituent les

10 4 ) A découvrir... Après les formations et méthode du centre de gravité, je voudrais vous présenter un livre dans cette newsletter N 6, intitulé «le scalping, approche graphique et méthode de performance mentale» coécrit par Stéphane Ceaux-Dutheil et Gilles Sero...:

11 Il ne s'agit pas de vous présenter un énième livre sur le trading ou la bourse comme on peut en voir des centaines dans le commerce...s'il y a 2 ou 3 livres à avoir sur le trading, celui-ci est sans conteste l'un de ceux qu'il faut avoir raisons majeures pour avoir, consulter et s'imprégner de ce livre. 1) A la différence de certains auteurs, les auteurs de ce livre sont de véritables traders qui exercent leur métier avec passion et prodiguent leurs conseils pratiques, issus de plusieurs années d'expérience.le scalping étant une manière de trader, quoi de mieux alors pour avoir les conseils des meilleurs en exercice. 2) Aucun ou très peu de livre ont non seulement aborder le scalping, mais aussi et surtout associer cette notion importante qu'est la psychologie de l'individu...sur quels ressorts fautil jouer pour améliorer son mental par rapport au scalping,et finalement au trading en général...? Donc, même si le scalping n'est pas votre manière de faire, peut être y verrezvous alors matière à réflexion et un intérêt certain sur la partie abordée dans cet ouvrage et liée à l 'aspect psychologique et ce quelque soit votre trading et l'actif où vous évoluez. 3) Enfin, rien ne sert de présenter une méthode si elle ne s'accompagne pas de cas pratiques. Ce livre a d'une certaine manière une part d'originalité, venant ainsi complèter l'aspect pédagogique, avec des cas pratiques où le lecteur pourra s'exercer... Présentation générale: Le scalping est une technique d intervention chirurgicale sur les marchés financiers : pour aller capturer quelques dizaines ou centaines d euros, selon le degré d expérience, le temps d exposition n excède pas quelques minutes. Cet ouvrage démocratise cette discipline, longtemps réservée aux traders experts et aux professionnels. Il permet ainsi à l investisseur particulier, qui ne souhaite pas s engager trop longtemps ni trop émotionnellement sur les marchés, d'intégrer le scalping à sa panoplie : soit en tant qu'arme principale, soit pour maximiser sa performance globale. Son innovation majeure est l'utilisation d une procédure d intervention stricte, basée sur des graphiques et non sur le carnet d ordres qu'emploient 95% des scalpeurs.

12 L objectif de ce livre est de vous armer, tant techniquement qu émotionnellement, pour délivrer une performance de haut niveau en scalping : confiance en soi et régularité des résultats, qui représentent des challenges, vous sont désormais accessibles. Pour finir, cet ouvrage ne serait pas complet sans une partie pratique, raison pour laquelle vous trouverez pas moins de 50 exercices corrigés, qui vous permettront d assimiler la méthode à votre rythme tout en vérifiant régulièrement l'état de vos connaissances. C'est un livre pour se créer des certitudes afin de trader avec conviction. Les coauteurs Stéphane Ceaux-Dutheil est administrateur de la sicav Reactor7, trader, responsable du site technibourse.com. Auteur, expert et chroniqueur boursier, il intervient régulièrement à la radio et à la télévision sur BFM Business. Gilles Séro est expert en performance mentale depuis 10 ans. Il a suivi plusieurs des joueurs de football français qui ont disputé la Coupe du Monde de Il conseille également des chefs d entreprises et des traders, afin de les préparer aux exigences émotionnelles de leurs disciplines respectives. Toutes les informations sur:

13 5 ) Note de Synthèse: Semaine du 30 janvier au 3 février 2012 Aux Etats Unis... le 27 janvier Wall Street a subi de plein fouet la mauvaise série de statistiques parue outre- Atlantique, avec en ligne de mire des chiffres de la croissance américaine ressortis moindres qu attendu (+2,8% pour le quatrième trimestre contre 3,2% initialement attendu). La poursuite de la publication des résultats d entreprises américaines a aussi pesé sur le cours de l indice, les investisseurs semblant avoir perdu leur optimisme durant cette séance. Le maintien des taux d intérêt à leur niveau actuel par la FED a été en réalité anticipé par le marché, car les analystes tablaient sur un niveau d inflation à 2.1% qui faisait déjà consensus sur la place. Malgré ceci, les opérateurs semblent avoir une confiance aveugle dans les obligations long termes américaines, et nous observons un rendement négatif sur les TIPS US. La chute des rendements réels reflète principalement l'augmentation de la rémunération exigée par les investisseurs, en compensation de la hausse des prix, alors qu'ils anticipaient une politique monétaire plus souple aux États-Unis. Ces bonds ont donc toujours la confiance des investisseurs, et l afflux de liquidité montre la propension à se protéger contre l inflation à long terme. Cette donnée est un point important dans l'évolution des marchés car elle permet de mettre en évidence que les opérateurs se focalisent plus que jamais sur les perspectives futures, en faisant table rase de la situation passée. Le Dow Jones a non seulement repris le terrain perdu mais a fini au plus haut le 3 février à son meilleur mois de Janvier depuis 1988 Ceci a été rendu possible par des prévisions à la hausse du PIB américain, et une politique accommodante de la part de la FED qui a promis de maintenir son taux directeur proche de 0. La reprise des achats sur des actifs dit «à risque» a soutenu la progression du marché, tandis que le président de la réserve fédérale a laissé entendre que le rachat d obligation à grande échelle était encore possible. Le S&P 500 indice de référence des gérants de fonds a, lui, touché un plus haut de 6 mois points, progressant de 125% depuis 2009, soit la progression la plus rapide depuis un quart de siècle. La confiance des consommateurs américains a certes chuté contre toute attente en janvier, reflétant leurs inquiétudes croissantes face à un marché du travail en berne mais la golden cross des moyennes mobiles 50 et 200 qui s est produite hier, laisse envisager un signal d'achat et une tendance haussière sur les mois à venir. Les marchés actions européens ont connu leur meilleur mois de janvier depuis 1998, et la bourse de Paris devrait prolonger son bon début d année, au moins pour la séance d aujourd hui, à la faveur d un indice manufacturier meilleur que prévu en Chine. Le secteur manufacturier chinois a enregistré une légère croissance le mois dernier, alors que le marché tablait au contraire sur une contraction (50,5 contre 50,3 pour le mois précédent). Pour autant, la croissance n est pas une cible inatteignable. En effet, les valeurs des propriétés foncières dans 20 villes des Etats-Unis (indice S&P/ CS) a chuté de 3.3%, et dans le même temps la confiance des consommateurs a grimpé à un plus haut niveau depuis février 2011, ce qui est un généralement le duo moteur de la croissance au pays de l oncle Sam.

14 Les mesures prises par la FED, ont porté les dépenses des ménages, la production de l industrie manufacturière, et au final l emploi avec un taux de chômage qui descend à 8.5% (un plus bas en 3 ans). Pour preuve, les employeurs devraient augmenter leur masse salariale pour le mois de janvier, et donc devrait soutenir la demande interne, qui représente près de 70% de l économie américaine. Malgré tout l inflation pourrait menacer cette reprise, même si la FED, par le biais de son président M.Bernanke, dit tout faire pour la maintenir autour des 2% Le taux de chômage a reculé de 0,2 point par rapport à décembre et s'est établi à 8,3%, revenant à son niveau de février 2009, indique le rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail. En baisse pour le cinquième mois de suite, le chômage a reculé de 0,8 point depuis août. Selon les chiffres du ministère, les Etats-Unis ont créé emplois net en janvier, soit 20% de plus qu'en décembre, selon les chiffres du ministère. Cela correspond aux embauches mensuelles les plus fortes depuis avril. Ces données à quelques mois des élections US sont de bonne augure pour l'administration Obama... Moment clé de la semaine écoulée, le dépôt mercredi du dossier d'entrée en Bourse du champion des réseaux sociaux Facebook a donné un coup de fouet au marché. Le site aux 845 millions d'utilisateurs devrait ainsi réaliser la plus grosse introduction en Bourse jamais réalisée par la netéconomie, chiffrée pour le moment à 5 milliards de dollars.. Effervescence pour les banques d'affaires, regain d'intérêt pour la net économie et une dizaine de milliardaires aux USA en plus... En Europe.. Cette semaine a été marquée par le rassemblement des dirigeants européens à Bruxelles pour leur première rencontre en 2012 avec la touche finale à leur plan de sauvetage de la zone euro, dont la croissance reste encore le point d'interrogation. L'épineuse question porte sur le fragile équilibre entre la réduction des déficits et relance de la croissance qui semble quasi-impossible à être mis en œuvre... Pour autant, la fin Janvier met en avant l'envie des opérateurs de tourner la page avec la crise financière: les valeurs de ce secteur ont clairement affiché des plus hauts hier sur 2012 (hormis BNP) et dès lors, les regards se portent sur les perspectives de croissance en zone euro... Alors, la page de la crise financière est-elle tournée? Pas complètement, il reste le dossier Grec toujours en cours (aujourd hui 4 février) qui peut relancer le risque systèmique en cas d'absence de solution...sans oublier le Portugal... Si les responsables européens se sont mis d accord sur un fonds de sauvetage permanent et ont convenu d une plus grande discipline budgétaire, la crainte que Lisbonne se retrouve dans la nécessité de demander un deuxième plan d aide pourrait freiner la tendance au moment où les rendements des emprunts portugais flambent. Les bourses devraient donc rester volatiles et subir quelques rappels le moment venu sur des résurgences ponctuelles de crise systèmique, sans pour autant remettre en cause la tendance de fond...évolution en dents de scie, c'est très certainement la configuration graphique du CAC en 2012 Les dégradations par S&P de la mi Janvier n'ont finalement pas eu d 'incidences majeures sur les adjudications. Au niveau obligataire, on note les réussites cette semaine des émissions françaises et italiennes principalement, avec la baisse du 10 ans italien...

15 Sur le front géopolitique, des tensions apparaissent de plus en plus avec le dossier Iranien et ne manqueraient pas de remettre en cause les maigres espoirs de reprise de la croissance avec une envolée du prix du pétrole en cas de blocage du détroit d'ormuz, même si l' Arabie Saoudite s'est dite prête à soutenir le marché...on surveillera ainsi les déclarations d'israël, de l'iran... Cette semaine a aussi été marquée par des perspectives de rapprochement : velléités de rachat de Xstrata par Glencore dans le seceteur minier, sans oublier la pharma et les biotechnologies dont les valeurs à la bourse de Paris ont gagné en moyenne plus de 50% depuis le 1er janvier ( voir Nicox)... En conclusion: cette semaine marque la volonté des opérateurs de se focaliser sur le futur et de laisser de côté les risques systémiques en se focalisant sur les possibles mesures de soutiens à l'économie, la perspective d'un QE3 aux USA dont le signe avant coureur est la poursuite de la hausse de l'once d 'or sur les 1750 $ et l'atteinte d'un plus haut sur le dow jones qui devrait tester par effet technique le niveau des pts...l'actualité devrait être à nouveau fournie et quelques rappels sur les pbs des 6 derniers mois ne sont pas à exclure pouvant ainsi faire rechuter les indices de manière violente...on sera attentifs aux valeurs cycliques et aux rebond des défensives cette semaine qui marquerait le début d'un retour des gérants indiciels dans la réplication indicielle.

16 Retrouvez toutes les Newsletters depuis le début d 'année 2012 sur Envoyez nous vos suggestions, remarques, commentaires.. Prochaines Newsletter, le wknd prochain!!!!!!!!!!! Tous les articles importants sur :

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 17/11/14 AU 23/11/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 17/11/14 AU 23/11/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 17/11/14 AU 23/11/14 1/ Contexte : En Europe, les marchés actions sont toujours aussi peu directionnels. L économie européenne et les risques géopolitiques soulèvent quelques

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

METAL ARGENT (Millions onces)

METAL ARGENT (Millions onces) R2D2 - Concours d'analyse matières premières 30 Avril 2013 ANALYSE FONDAMENTALE LA PART DE L'ARGENT INDUSTRIEL L industrie absorbe une part substantielle de la production du métal argent; 1200 1000 800

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 5 octobre 2015. Semaine 40. Du 05/10/15 au 11/10/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 5 octobre 2015. Semaine 40. Du 05/10/15 au 11/10/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique 5 octobre 2015 fff Semaine 40 Bilan de la semaine précédente : Performance* Depuis le 01/12/14 Depuis le 01/01/15 MyPropTrading +45.42% +41.32% CAC 40 +1.56% +4.36% Variation hebdo Cours* CAC 40-0.49%

Plus en détail

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 10 août 2015. Semaine 32. Du 10/08/15 au 16/08/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 10 août 2015. Semaine 32. Du 10/08/15 au 16/08/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique 10 août 2015 fff Semaine 32 Bilan de la semaine précédente : Performance* Depuis le 01/12/14 Depuis le 01/01/15 MyPropTrading +46.33% +42.23% CAC 40 +17.42% +20.64% Variation hebdo Cours* CAC 40 +1.42%

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Jeudi 17 Septembre 2015 Les actions européennes attendues en modeste hausse avant le verdict de la Fed Devises

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde».

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». «Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». Un contexte toujours difficile Conséquences pour les placements Conséquences pour la gestion des CARPA Reste-t-il des opportunités?

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mercredi 09 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient profiter d'un regain d'appétit pour le

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

La Chine atterrit et le marché décolle!

La Chine atterrit et le marché décolle! Que s'est-il passé en avril? Focus Marchés Commentaires de marché En avril, le ralentissement économique du premier trimestre est confirmé par les chiffres de croissance publiés en Chine et aux Etats-Unis.

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mardi 29 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient ouvrir en baisse, dans le sillage des Bourses

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com Analyse pour la semaine du 11 mars 2013 : La hausse se poursuivait encore la semaine dernière sur les principaux indices mondiaux avec un Dow Jones qui évolue désormais sur ses plus hauts historiques à

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

La situation économique

La situation économique La situation économique Assemblée Générale U.N.M.I Le 2 octobre 2013 J-F BOUILLON Directeur Associé La situation économique en 2013 3 AG UNMI 2 Octobre 2013 La croissance Les chiffres des principaux pays

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque,

Le CAC vu de Nouillorque, Le CAC vu de Nouillorque, (Sem 34, 24 aout 12) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La FED sème le doute Fin de l apesanteur euphorique Le pétrole mène la danse

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Notions: déflation, récession, inflation, taux d'intérêt réel, BCE, credit crunch, taux de change

Notions: déflation, récession, inflation, taux d'intérêt réel, BCE, credit crunch, taux de change TRAVAILLER SUR UN TEXTE Faire un bilan collectif à partir d'un texte sur les acquis des chapitres sur la croissance (fluctuations et crises) et mondialisation et intégration européenne Notions: déflation,

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

Etats-Unis : vigilance oblige

Etats-Unis : vigilance oblige GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 16 septembre 2013 IN CHARTS Etats-Unis : vigilance oblige Si la tendance à l optimisme quant à la situation américaine est coutumière, rares sont toutefois

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet En juillet, le marché français de la gestion collective a enregistré une légère hausse de +1,2%. Le total des actifs sous gestion atteint désormais 761,2 milliards

Plus en détail

Les marchés européens de la dette souveraine, à l'exception de la Grèce, devraient peu évoluer mercredi, après s'être stabilisés mardi.

Les marchés européens de la dette souveraine, à l'exception de la Grèce, devraient peu évoluer mercredi, après s'être stabilisés mardi. EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 Analyse du Mercredi 17 Juin 2015 Devises L'euro devrait reculer mercredi face au dollar, alors que les marchés attendent la décision du

Plus en détail

Qu est ce qui vous a amené à vous intéresser à cette technique?

Qu est ce qui vous a amené à vous intéresser à cette technique? INTERVIEW DE THIERRY CLEMENT Thierry CLEMENT (82) est l auteur du «Guide complet de l analyse technique pour la gestion de vos portefeuilles boursiers», publié aux Editions MAXIMA et parrainé par la revue

Plus en détail

Éditorial. Suivre la marée. Mise en application. LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières

Éditorial. Suivre la marée. Mise en application. LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières Octobre 2011 LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières Éditorial E n 2007 / 2008, les marchés financiers ont été confrontés à leur pire crise depuis

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2015

Perspective des marchés financiers en 2015 Perspective des marchés financiers en 2015 20/01/2015 14 ème édition 1 2 BIENVENUE! 3 Nouveautés Fortuneo Le PEA-PME 4 Nouveautés Fortuneo Les Portefeuilles Types 3 profils à suivre : prudent, équilibré

Plus en détail

Métaux industriels. Pétrole

Métaux industriels. Pétrole Nous sous-pondérons les matières premières les plus cycliques (métaux industriels et pétrole). Mais nous considérons toujours l or et les autres métaux précieux comme des valeurs refuge. Les matières premières

Plus en détail

Investir en bourse au bon moment avec

Investir en bourse au bon moment avec Investir en bourse au bon moment avec le point chaud du cycle présidentiel US de 4 ans 1 La plupart des investisseurs et des gestionnaires de portefeuilles pensent que le marché offre des retours sur investissement

Plus en détail

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Efigest Valeurs FR0010507434 Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Sommaire Contexte Général du Marché des Actions Gestion d Efigest Valeurs Répartitions du Portefeuille Répartitions du Portefeuille

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Noël CLEMENT. Ma stratégie pour la semaine du lundi 9 au vendredi 13 novembre 2015

Noël CLEMENT. Ma stratégie pour la semaine du lundi 9 au vendredi 13 novembre 2015 Noël CLEMENT Ma stratégie pour la semaine du lundi 9 au vendredi 13 novembre 2015 1. Contexte de marché : Sans doute que c est à l unanimité que l indice NFP aura marqué les esprits la semaine dernière.

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Le tableau de bord de la reprise de Fidelity reflète le scénario d une amélioration de la croissance ciblée, avec

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015-

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) Analyse risque-pays -5 Janvier 2015- Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015- L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01 - Email: contact@leconomiste.eu

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

Commentaire mensuel sur les marchés

Commentaire mensuel sur les marchés Commentaire mensuel sur les marchés Perturbations, inquiétude et confusion sur les marchés Une gestion méthodique est essentielle pour garder son calme et maintenir le cap L intérêt d une méthode de gestion

Plus en détail

Invalidation baissière sur CAC si clôture daily supérieure à 5011.65 Invalidation haussière sur le CAC si clôture daily sous 4738

Invalidation baissière sur CAC si clôture daily supérieure à 5011.65 Invalidation haussière sur le CAC si clôture daily sous 4738 Noël CLEMENT Mon débriefing pour la cinquième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 19 novembre 2015. Retours sur les objectifs initiaux de la semaine : Ce qui était écrit: [...] Cette semaine

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire Les marchés action ont été enfoncés alors qu'une combinaison de bénéfices plus faibles qu'attendus et d'un indice de sentiment des consommateurs décevants ont entamés la confiance des investisseurs. La

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com Journée du 21/02/2013 : La Banque Centrale Américaine pourrait bien ralentir, voire interrompre, son plan de rachat d actifs plus tôt que prévu, c est du moins ce qui semble ressortir des «minutes» de

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin Synthèse Les dividendes de la baisse

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque (Sem 51, 18 déc. 15) Hemve 31

Le CAC vu de Nouillorque (Sem 51, 18 déc. 15) Hemve 31 Le CAC vu de Nouillorque (Sem 51, 18 déc. 15) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La FED relève enfin ses taux, Le rallye de fin d année, sur fond de récession

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com Journée du 20/02/2013 : Les indices actions européens profitaient hier d un indice ZEW meilleur que prévu en Allemagne et d une bonne adjudication espagnole pour repartir assez fortement à la hausse. Bien

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

Rétrospective 1 er trimestre 2015. AMEN INVEST Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com.

Rétrospective 1 er trimestre 2015. AMEN INVEST Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com. Rétrospective 1 er trimestre 2015 AMEN INVEST Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com.tn Rétrospective Boursière Le marché boursier maintient le cap en début

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail