Le compostage des excréments. Référence: Revue cyno-mag n 52

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le compostage des excréments. Référence: Revue cyno-mag n 52"

Transcription

1 Le compostage des excréments Référence: Revue cyno-mag n 52

2 La composition des fèces De l eau pour environ les ¾ L azote en grande quantité et sous différentes forme, telles que l urée ou l ammoniac Des poils provenant des léchages Des restes de digestions imparfaitement dégradés (Protéines, Matières grasses, Glucides) mais en quantité très faible par rapport à l azote On estime q un chien élimine en moyenne 8 à 10 g de fèces par jour et par kg de poids vif La production d azote est estimée à 7.2 kg par tonne de fèces, on estime l épandage possible à raison de 12 kg d azote par hectare environ et par an

3 Le but de cette technique est de pouvoir traiter les fèces de façon à éliminer les éléments chimiques toxiques de ces fèces, susceptibles d être contaminants pour l environnement De façon naturelle, les bactéries utilisent les constituants des excréments à leur profit. Elles ont besoin entre autre de carbone mais ce carbone se trouve en proportion très faible par rapport à l azote C est ce déficit qui conduit à la putréfaction des crottes avec tous ses désagréments Pour éviter cela, on va donc apporter une source de carbone par l intermédiaire de la paille. Les bactéries vont alors pourvoir utiliser au mieux les éléments contaminants tels que l azote, en évitant la putréfaction

4 L apport du complexe bactérien va permette de contrôler les phénomènes de dégradation au niveau du mélange excréments/paille L ensemble paille /déjections/complexe bactérien va conduire à la formation de terreau au bout de quelques mois, sans odeur, sans risque de pollution, ayant de bonnes qualités nutritives pour la flore environnementale Le laboratoire Cobiotex ( 05/56/15/13/30 ou a mis au point un système de compostage des excréments via le complexe bactérien CYNELIT

5 Caractéristique du complexe bactérien Pouvoir colonisateur du milieu à traiter important, bactéries adaptables au milieu, complexe aérobie et anaérobie Pouvoir bactéricide ou bactériostatique sur la majorité des agents pathogènes présents dans le milieu Bonne innocuité vis à vis de la faune et de la flore, respect des normes de protection de l environnement (souches isolées sur des milieux naturels)

6 Estimation des volumes Un chien de 30 Kg rejette environ 200 g à 250 g de fèces par jour (soit 8 à 10 g par kg de poids vif en moyenne) Pour un cheptel de 30 chiens, la production annuelle sera de 2.5 à 3 tonnes de déjection L apport de paille correspond environ à 25 % de la quantité de fèces produite, soit ici de 700 kg de paille par an La masse totale à traiter s élève donc à 4 tonnes. Une tonne correspond à environ 1.5 m 3, il faudra donc un volume total de 6 m 3 On envisagera donc 2 bacs de 3 m 3 (2.5l*1L*1.25 h) chacun, fonctionnant en alternance A titre de comparaison, la surface d épandage nécessaire serait de 2 hectares

7 La conception des bacs de compostage Sol en béton étanche avec une pente à 2-3 % pour l évacuation des jus de fermentation Système de récupération des jus de fermentation Les murs en parpaings d environ 1.5 m, la cloison avant devra être amovible et en bois traité Protéger le compost des intempéries avec un toit, afin d éviter de trop humidifier le produit de compostage et entraîner ainsi un lessivage, tout en laissant passer l air Traiter les surfaces de contact bétonnées avec de l acide de manière à neutraliser la basicité de la chaux (acide acétique)

8 Principe de compostage Appliquer uniformément 200 g de cynelit par m 2 Déposer 3 à 4 kg de paille par m 2, sur environ 30 cm de hauteur Semer 200 g de Cynelit par m 2 sur la paille Etaler chaque jour les excréments sur 10 cm d épaisseur Semer du Cynelit sur les excréments à raison de 2-3 poignées par seau d excréments (100 g) Recouvrir de paille sur 10 cm d épaisseur Recommencer l opération à chaque ramassage des excréments jusqu à 1.25 m de haut Terminer le tas par une couche de paille Semer 200g de Cynelit par m 2 Laisser travailler 2 à 3 mois sans intervenir (l activité des bactéries serait alors perturbée) Si les excréments étaient secs, humidifier la paille légèrement à raison de 2 à 3 litres d eau maximum Stocker le compost en tas après 6 mois en attendant de l utiliser Bac Alternance: -Cynelit -Paille -Cynelit -Déjections -- Cynelit -- Paille

9 Les résultats Elimination des odeurs nauséabondes Réduit la population de mouches Présence d azote à l état de trace Perte d ammoniac réduite à 80 % Très faible émission de méthane Réduit donc les risques de problèmes sanitaires liés au stockage des déjections Le compost peut être utilisé comme engrais fertilisant, il doit être cependant contrôlé au préalable Le Prix 110 TTC le sac de 25 kg (96 par 2 ou 3 sacs, 90 de 4 à 9 sacs), soit environ un an de traitement pour un cheptel de 50 chiens de taille moyenne

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme"

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en forme Faire son compost Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme" La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage Guide des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers Le nettoyage 41 Le nettoyage Le nettoyage consiste à éliminer toute souillure visible. Attention Ne

Plus en détail

Guide pratique. Composter dans son jardin

Guide pratique. Composter dans son jardin Guide pratique Composter dans son jardin Faire son compost soi-même constitue la meilleure façon de recycler ses déchets de cuisine et de jardin, tout en produisant un excellent fertilisant. Ce guide vous

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Formation «Compost & Co»

Formation «Compost & Co» Formation «Compost & Co» Techniques de valorisation des déchets organiques chez soi Mercredi 08 avril 2015 Le sol : un milieu vivant dont il faut profiter Pas simplement un support «éponge» pour nos plantes.

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

L assainissement écologique et les toilettes sèches : Une solution adaptée à toutes les situations.

L assainissement écologique et les toilettes sèches : Une solution adaptée à toutes les situations. Web conférence du 20/01/2014 présentée par Mr MEROTTO Christophe de l Ecocentre Pierre et Terre membre du RAE L assainissement écologique et les toilettes sèches : Une solution adaptée à toutes les situations.

Plus en détail

GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE. Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com

GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE. Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com 1 Philosophie de l entreprise Avoir une approche globale pour : gérer tous les déchets organiques d un territoire

Plus en détail

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014 Édition 2013-2014 Un doute? Une question? Un renseignement? Le service Déchets de la Camy répond à toutes vos questions au Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14 10-31-1795 RC : 482 077 096 00014-01 39 78

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

GUIDE DU COMPOSTAGE À DOMICILE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Il y a de la Com Com là dessous. www.cc-ribeauville.fr. précurseur, pour vous servir

GUIDE DU COMPOSTAGE À DOMICILE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Il y a de la Com Com là dessous. www.cc-ribeauville.fr. précurseur, pour vous servir GUIDE DU COMPOSTAGE À DOMICILE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Il y a de la Com Com là dessous www.cc-ribeauville.fr précurseur, pour vous servir Sommaire Page 3 Les 4 bonnes raisons de composter à domicile

Plus en détail

TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION

TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION FICHE ANIMATION OBJECTIF > Entretien, gestion et suivi TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION Définir les responsabilités concernant chacune des tâches de gestion et d entretien du système construit. Relever

Plus en détail

Ainsi l humidité peut pénétrer jusque dans la structure.

Ainsi l humidité peut pénétrer jusque dans la structure. Conseil de pro : Etanchéité FERMACELL Sollicitation à l humidité/ domaine d application En fonction du type de sollicitation à l humidité, différentes mesures d étanchéités doivent être mises en œuvre.

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

CURAGE BIOLOGIQUE DES COLONNES E.U. et E.V. DES IMMEUBLES COLLECTIFS. Distribué par AEDES. Développé, breveté et produit par AB7 Industries

CURAGE BIOLOGIQUE DES COLONNES E.U. et E.V. DES IMMEUBLES COLLECTIFS. Distribué par AEDES. Développé, breveté et produit par AB7 Industries Bio7 Curage CURAGE BIOLOGIQUE DES COLONNES E.U. et E.V. DES IMMEUBLES COLLECTIFS Distribué par AEDES Développé, breveté et produit par AB7 Industries www.aedes.fr 1 PRINCIPE ACTIF Dans tous les pays du

Plus en détail

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel ENSEMBLE REDUISONS NOS DECHETS! Pourquoi composter? Choisir de composter, c'est choisir de réduire le volume

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

SITE.MULTI-ENERGIES GROUPE URD - PLAISIANS

SITE.MULTI-ENERGIES GROUPE URD - PLAISIANS SITE.MULTI-ENERGIES GROUPE URD - PLAISIANS Une équipe au service de la Terre et des Hommes. Le Groupe URD (Urgence-Réhabilitation-Développement), crée en 1993, est un institut de recherche, d évaluation,

Plus en détail

COMMUNE DE VAL-D'ILLIEZ

COMMUNE DE VAL-D'ILLIEZ COMMUNE DE VAL-D'ILLIEZ Administration Communale Rte des Crosets 1873 Val-d'Illiez Tél. 024 476 87 87 Fax. 024 476 87 88 Table des matières CHAPITRE I PRESCRIPTIONS GENERALES 3 ARTICLE 1 DEFINITION 3 ARTICLE

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 D F P - S 0 6 Plus de 30 ans à votre service Version 07/2007 Le DFP-S06 a été spécialement développé pour la détection et la localisation de fuites en utilisant

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Les avantages de la culture des champignons en agriculture

Les avantages de la culture des champignons en agriculture Les avantages de la culture des champignons en agriculture Par Vincent Leblanc, agronome, M.Sc. La méthode de production en laboratoire La multiplication se fait par spores ou par tissus Stérilisation

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

Gestion et valorisation des déchets

Gestion et valorisation des déchets Gestion et valorisation des déchets PROTOCOLES GESTION DES DECHETS ET VALORISATION Au sein de l Université de Bordeaux PROTOCOLES Direction Prévention Sécurité Environnement Gestion des déchets et valorisation

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Guide. du compostage. individuel. Photo non contractuelle

Guide. du compostage. individuel. Photo non contractuelle Guide du compostage individuel Photo non contractuelle omposter c est facile! JE METS DANS MON COMPOSTEUR Déchets de cuisine Épluchures de fruits et légumes (y compris agrumes), Restes de fruits pourris

Plus en détail

FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION

FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION 1. La corrosion, principal acteur de dégradation d un objet métallique La corrosion est une altération produite par réaction chimique entre

Plus en détail

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang.

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang. POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG Le compostage des ordures ménagères à Dschang. Le site de compostage Site de Ngui Le site de compostage PARTENAIRES Equipe de mise en œuvre Encadreurs Dr Emmanuel

Plus en détail

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Des jardins sur les toits de nouveaux espaces pour la communauté www.lesjardins.ca «Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Jardinière écologique

Plus en détail

Le printemps et l été du compost

Le printemps et l été du compost Le printemps et l été du compost Le printemps du compost 1 A la sortie de l hiver, le compost est souvent trop tassé et/ou trop humide. Il faut, avant les nouveaux apports, penser à bien l aérer en faisant

Plus en détail

Pompes à membranes électriques pour urée

Pompes à membranes électriques pour urée Pompes à membranes électriques pour urée Pourquoi l urée? Les moteurs produisent des gaz d échappement nuisibles à l environnement qui se composent le plus souvent d oxyde de carbone, d hydrocarbures et

Plus en détail

INTRO. Comment peindre un sol? NIVEAU DE

INTRO. Comment peindre un sol? NIVEAU DE Comment peindre un sol? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Des gants, lunettes et masque de protection Un adhésif de masquage Une brosse Une éponge De la

Plus en détail

Agir au quotidien c est agir pour l environnement, le compostage individuel

Agir au quotidien c est agir pour l environnement, le compostage individuel G u i d e P r a t i q u e Agir au quotidien c est agir pour l environnement, le compostage individuel L E S D É C H E T S SOMMAIRE Agir au quotidien c est agir pour l environnement, le compostage individuel

Plus en détail

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS)

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) INTRODUCTION Cette fiche a été rédigée par l équipe technique du CREPA CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) Un impluvium est un système de captage des eaux de pluie, composé de : - 1 toiture

Plus en détail

G U I D E D A P P L I C A T I O N K A T Y M P E R P I S C I N E

G U I D E D A P P L I C A T I O N K A T Y M P E R P I S C I N E G U I D E D A P P L I C A T I O N K A T Y M P E R P I S C I N E Etanchéité et esthétique des piscines et bassins KATYMPER PISCINE est un enduit silico-marbreux pour structures en béton : béton armé, béton

Plus en détail

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Respecter les conditions de stockage ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos

Plus en détail

Les règles d or du compost

Les règles d or du compost Les règles d or du compost Le compostage, c est la reproduction accélérée, à échelle réduite, du cycle de la matière : les déchets organiques sont transformés sous l action de micro-organismes et animaux

Plus en détail

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales...

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales... Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990 Une philosophie passionnante... 1 La

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

Guide. du compostage à domicile et du jardinage au naturel

Guide. du compostage à domicile et du jardinage au naturel Guide du compostage à domicile et du jardinage au naturel Edito Œuvrer pour le développement durable est un enjeu fondamental. Le Conseil général de l Aisne s est donc engagé, depuis juin 2008, dans un

Plus en détail

CONCEPT. Une nouvelle approche L idée est de combiner un procédé naturel de nettoyage avec un espace innovant pour ce type d activité.

CONCEPT. Une nouvelle approche L idée est de combiner un procédé naturel de nettoyage avec un espace innovant pour ce type d activité. DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle approche L idée est de combiner un procédé naturel de nettoyage avec un espace innovant pour ce type d activité. CONCEPT H20 est une redéfinition du pressing traditionnel

Plus en détail

Présentation de nos Solutions de stockage pour vos produits chimiques et Vos produits dangereux

Présentation de nos Solutions de stockage pour vos produits chimiques et Vos produits dangereux Présentation de nos Solutions de stockage pour vos produits chimiques et Vos produits dangereux SOMMAIRE Présentation générale de notre gamme Plans des différents modules Spécifications techniques Vues

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement LE PROMPT VICAT CIMENT NATUREL Eau & assainissement Le prompt Vicat POUR L EAU et L ASSAINISSEMENT Imperméabilisez et réparez vos ouvrages! LE PROMPT VICAT est un ciment naturel, de couleur ocre clair,

Plus en détail

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi «Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI Méthode par Bière & Moi MATÉRIEL Matériel et ingrédients de base du kit x Seau de fermentation avec robinet et barboteur (gradué en litre et en degré Celcius)

Plus en détail

SUP OPERATS AMM n 76 00 286

SUP OPERATS AMM n 76 00 286 Descriptif PRODUIT SUP OPERATS AMM n 76 00 286 Avoine décortiquée Matière Active : BROMADIOLONE (0.005%) Support : Avoine décortiquée Usages : Souris et rats (rats noir et surmulot) Lieux d utilisation

Plus en détail

Restaure le taux de production du puits. N'émet pas de vapeurs toxiques. Réduit les coûts de pompage. ph (solution à 10 %) Solubilité dans l'eau

Restaure le taux de production du puits. N'émet pas de vapeurs toxiques. Réduit les coûts de pompage. ph (solution à 10 %) Solubilité dans l'eau AQUA-CLEAR MGA Acide modifié en granulés Description AQUA-CLEAR MGA est un mélange sec d'acide en granulés et d'additifs utilisés pour éliminer le fer, le manganèse et le tartre de carbonate. Il conserve

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

/// STANDS D INFORMATION

/// STANDS D INFORMATION /// STANDS D INFORMATION /// ateliers pratiques /// Mise à disposition de matériel [ Le SYBERT vous propose gratuitement des animations et des outils variés pour sensibiliser sur les déchets lors de vos

Plus en détail

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL Le Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) => s applique à tout détenteur de plus de 3 équidés âgés de plus de 6 mois : Une déclaration en mairie est obligatoire via la

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail

n a t u r e s e c r e t BIOSPOTIX Solution efficace et 100% naturelle contre les insectes nuisibles SANS INSECTICIDE

n a t u r e s e c r e t BIOSPOTIX Solution efficace et 100% naturelle contre les insectes nuisibles SANS INSECTICIDE BIOSPOTIX n a t u r e s e c r e t Solution efficace et 100% naturelle contre les insectes nuisibles SANS INSECTICIDE BIOSPOTIX n a t u r e s e c r e t PRESENTATION Contrairement aux produits chimiques

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L état bucco-dentaire est souvent préoccupant en institution: hygiène précaire, taux d

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 SOINS DE BOUCHE ENTRETIEN DES PROTHESES DENTAIRES L état bucco-dentaire est souvent préoccupant

Plus en détail

biophyt sa Institut de recherches et de consultations en agronomie et écologie appliquées

biophyt sa Institut de recherches et de consultations en agronomie et écologie appliquées biophyt sa Institut de recherches et de consultations en agronomie et écologie appliquées Le compost, c est quoi? Définition, composition, valorisation, qualité Dr. Jacques G. Fuchs, biophyt sa 1. Généralités

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE 1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE La station d épuration du SIARE (Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Région d Etampes), inaugurée en 003, s intègre parfaitement dans le paysage de la vallée

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

broyage et compostage guide pratique

broyage et compostage guide pratique broyage et compostage guide pratique Sommaire Introduction...page 3 1. Pourquoi?...page 3 2. Comment?...page 3 I. Le broyage...page 4 1.Qu est ce que le broyage?...page 4 2. Conseils pratiques...page 5

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire!

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! N OUBLIEZ PAS! L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! En entretenant régulièrement votre assainissement, vous participez

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. du compostage domestique en Martinique. Un geste simple pour valoriser nos déchets ménagers

GUIDE PRATIQUE. du compostage domestique en Martinique. Un geste simple pour valoriser nos déchets ménagers GUIDE PRATIQUE du compostage domestique en Martinique Un geste simple pour valoriser nos déchets ménagers TÉMOIGNAGES Je fais du compost dans un fût et je n ai aucun problème de nuisibles (rats, cafards,

Plus en détail

Habillez votre maison de lin elle vous le rendra bien!

Habillez votre maison de lin elle vous le rendra bien! Habillez votre maison de lin elle vous le rendra bien! Le lin naturellement sain... Depuis l antiquité, Originaire d Orient, le lin (du latin Linum)est connu depuis la plus haute antiquité. Son utilisation

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

Stations de traitement des effluents

Stations de traitement des effluents Stations de traitement des effluents Laboratoires - Morgues - Médecine nucléaire Blanchisserie et stérilisation - Industriel Stations de traitement des effluents 2 Le traitement d'effluents liquides en

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

Toilette. Écologique Separett SAC POUBELLE. Sans eau. Sans odeurs. sèche à séparation. www.separett.com. Nombre d utilisateurs illimité

Toilette. Écologique Separett SAC POUBELLE. Sans eau. Sans odeurs. sèche à séparation. www.separett.com. Nombre d utilisateurs illimité Accessoires Separett VILLA Sac poubelle Compostable (rouleaux de 10 sacs). Pastilles (Nettoyant évacuation) Etanchéité, Caoutchouc EPDM Le produit d entretien de l évacuation est posé dans le bac à urines.

Plus en détail

Rue de L Artisanat 11 7900 LEUZE-EN-HAINAUT +32 69 53 20 60 info@plasticentre.be

Rue de L Artisanat 11 7900 LEUZE-EN-HAINAUT +32 69 53 20 60 info@plasticentre.be PRO S.A. CATALOGUE PRO S.A. WWW.PLASTICENTRE.EU Rue de L Artisanat 11 7900 LEUZE-EN-HAINAUT +32 69 53 20 60 info@plasticentre.be Délégué technico-commercial : Richard GEMINE : +32 471 68 50 79 Conseiller

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE

L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE - Enquête auprès de 28 éleveurs de porcs de Basse-Normandie - PREAMBULE En raison des fluctuations du prix des matières premières, qui se sont accélérées

Plus en détail

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA SIGAN 1 Collage rapide d un revêtement neuf sur supports ragréés, panneaux de bois aggloméré et métal. - Pour revêtement souple ou textile neuf - Sur ragréage, panneaux de particules de bois, métal La

Plus en détail

Ingestion Digestion Absorption Élimination

Ingestion Digestion Absorption Élimination Ingestion Digestion Absorption Élimination Ingestion(humaine) Dans la bouche la nourriture est dégradé physiquement par les dents et dégradé chimiquement par la salive La salive est un mélange d eau et

Plus en détail

COMMUNE D ARDON REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX USEES. Décide. Prescriptions générales. Article premier Définition

COMMUNE D ARDON REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX USEES. Décide. Prescriptions générales. Article premier Définition Le Conseil communal d Ardon : COMMUNE D ARDON REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX USEES Vu la loi fédérale du 8 octobre 1971 sur la protection des eaux contre la pollution ; Vu

Plus en détail

Protocole de fabrication d un aquascope maison

Protocole de fabrication d un aquascope maison Protocole de fabrication d un aquascope maison Protocole élaboré dans le cadre du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) Mai 2011 3 e édition CRE Laurentides Votre réseau environnemental Dépôt

Plus en détail

4 Meubles de rangement

4 Meubles de rangement Notre système d agencement de laboratoire SCALA vous offre un maximum de choix au niveau des variantes de rangement pour un accès rapide et un stockage sûr. Tous les espaces de rangement peuvent être équipés

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

Le compost aérobie indispensable

Le compost aérobie indispensable Le compostage Le compost Le compostage est la décomposition aérobie de la matière organique. Les processus de décomposition sont accélérés, comme dans une culture contrôlé (yogout, bière) C'est le début

Plus en détail

"Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats du projet Stratégie de Réduction des Déchets à Ouagadougou"

Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats du projet Stratégie de Réduction des Déchets à Ouagadougou www.cifal-ouaga.org www.reseau-villes-africaines.org CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES AUTORITES/ACTEURS LOCAUX "Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

Granulés anti-limaces : pas sans risques!

Granulés anti-limaces : pas sans risques! Granulés anti-limaces : pas sans risques! Conseils pratiques pour une utilisation et un stockage corrects et sans danger pour vos animaux domestiques Comment utiliser et stocker sans danger les granulés

Plus en détail

Analyse du cycle de vie visant à comparer certains papiers de Résolu aux papiers fins nord-américains SOMMAIRE

Analyse du cycle de vie visant à comparer certains papiers de Résolu aux papiers fins nord-américains SOMMAIRE Analyse du cycle de vie visant à comparer certains papiers de Résolu aux papiers fins nord-américains SOMMAIRE INTRODUCTION Produits forestiers Résolu a commandé une analyse du cycle de vie (ACV) ayant

Plus en détail

isolant Gisol Coton thermique et écologique Coton recyclé pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Gisol Coton thermique et écologique Coton recyclé pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Gisol Coton thermique et écologique Coton recyclé pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement est un enjeu majeur

Plus en détail