ANNEXE - LES OUTILS POUR LE TRAVAIL EN ÉQUIPE OUTIL NO 1 : LE CONTRAT D ÉQUIPE. Cours : Travail :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE - LES OUTILS POUR LE TRAVAIL EN ÉQUIPE OUTIL NO 1 : LE CONTRAT D ÉQUIPE. Cours : Travail :"

Transcription

1 1 ANNEXE - LES OUTILS POUR LE TRAVAIL EN ÉQUIPE Pour faire suite à la présentation «Le travail en équipe, rêve ou cauchemar?» voici une version électronique des outils présentés. À ceux qui seront tentés de les essayer, en les modifiant ou non, j aimerais avoir un compte rendu de votre expérience. Merci de me contacter : OUTIL NO 1 : LE CONTRAT D ÉQUIPE Le contrat d équipe peut être distribué dans les équipes au début d un travail. Il permet aux membres de chaque équipe de s entendre sur un but commun et de rendre explicites les règles qu elles et ils désirent voir respecter dans leur équipe. Cours : Travail : Membres de l équipe : Objectif commun : (Afin de s entendre sur un objectif commun, les co-équipiers peuvent échanger sur leur objectif individuel) Règles relationnelles (régissent les rapports humains) Exemples : Règles fonctionnelles (régissent les façons de travailler ensemble) Exemples : o o o Respecter le droit de parole Utiliser un langage poli Être ouverts aux idées des autres o Utiliser le tour de table pour que tous puissent s exprimer avant de prendre une décision importante o Faire un suivi régulier du travail en cours; o Ajuster les tâches régulièrement; o Échanger sur le travail réalisé.

2 2 OUTIL NO 2 : LE COMPTE RENDU ÉCRIT Pour assurer un suivi du travail dans chacune des équipes, un compte rendu peut être écrit par les équipes à chacune des réunions. Selon les objectifs et la nature du travail ainsi que la composition des équipes, un compte rendu plus au moins élaboré peut être demandé aux étudiantes et aux étudiants. Voici un exemple d un canevas de compte rendu qui peut être modifié selon les besoins. Compte rendu écrit No. de la réunion : Nom du projet : Moment de la rencontre : Lieu de la rencontre : Présences : Les sujets traités : 1. Nomination d un animateur (au besoin) 2. Nomination d un secrétaire 3. Survol des sujets qui seront traités pendant la réunion 4. Lecture du dernier compte rendu 5. Retour sur des dossiers ou des sujets qui sont présentement en progression 6. Nouveaux dossier ou sujets qui nécessiteront un suivi 7. Points d information 8. Fin de la réunion Lorsque vous rédigez le compte rendu, à chaque point vous faites un résumé des discussions et des décisions qui sont prises. Si certaines décisions importantes sont prises, tout le monde doit s impliquer dans la prise de décision et les principales idées sont résumées dans le compte rendu. Lorsque le comité prend sa décision, vous inscrivez dans le compte rendu si la décision a été prise à l unanimité ou si un vote a été nécessaire.

3 3 OUTIL NO 3 : CALENDRIER DES TÂCHES Ce calendrier peut être utilisé par chacune des équipes pour définir les tâches à faire pour atteindre l objectif commun, planifier l échéancier et répartir le travail entre les co-équipières et les co-équipiers. Il peut être réutilisé à chaque rencontre pour faire un suivi du travail réalisé. Une signature des co-équipières et des co-équipiers approuvent le travail réalisé. Tâches Échéance Responsable Date de réalisation Compte rendu Signature des coéquipiers

4 4 OUTIL NO 4 : GRILLE D OBSERVATION DE LA PARTICIPATION Cette grille peut être utilisée par les enseignantes et les enseignants pour clarifier leurs attentes auprès des étudiantes et des étudiants à propos de la participation individuelle. Elle a été créée à partir des cinq positions relatives à la participation présentées par St-Arnaud (2002). Notons que selon St-Arnaud (2002), le seuil minimum de participation est «récepteur». Centre S apparente au rôle d animateur Oriente le groupe dans la recherche, la définition et la poursuite de la cible commune. Apporte une solution globale, résume, synthétise, fait le point, énonce une norme, évalue le fonctionnement. Émetteur Apporte une contribution personnelle directement reliée à la cible commune. Donne son opinion, apporte ses commentaires, exprime son accord ou désaccord, répond à une question, pose une question. Récepteur Personne en état d attention ou de réceptivité à ce qui se passe dans le groupe dans le groupe en lien avec la cible commune. Exprime verbalement ou non verbalement une attention à l égard d un émetteur ou d un centre, pose une question de clarification, reformule ou résume. Satellite Personne distraite de la cible commune. (+) Attention portée sur d autres aspects de la vie du groupe, elle peut devenir un «baromètre» du fonctionnement de l équipe et aider à son évaluation, elle peut être dans une «bulle créative» pour amener de nouvelles idées au groupe. (-) Elle s écarte de la cible commune en fonction d une préoccupation personnelle, fait une intervention sans lien avec la cible commune, remet en question la cible commune de façon implicite. Absent Physiquement absent. Arrive en retard, quitte le groupe, quitte momentanément. (Peut être positif si elle s absente pour faire avancer d autres tâches liées à l atteinte de l objectif commun) 1 er observation 2 ième observation 3 ième observation

5 5 OUTIL NO 5 : THÈMES À EXPLORER DANS UN JOURNAL DE BORD Un journal de bord personnel peut être un outil intéressant pour retracer la participation individuelle et aussi pour faire avancer les étudiantes et les étudiants dans leurs apprentissages des savoirs-être nécessaires au travail en équipe. Le journal de bord est une occasion pour les étudiantes et les étudiants de faire une autoévaluation de leur travail et de leurs attitudes. Elles et ils peuvent également être invités à en faire autant pour le travail et les attitudes de leurs co-équipières et de leurs co-équipiers. Cependant, nous rappelons que cette pratique devrait être utilisée dans un cadre d évaluation formative et qu une préparation des étudiantes et des étudiants est nécessaire à la bonne utilisation du journal de bord. Une autoévaluation individuelle pourrait toucher les points suivants : Qualité de la participation Engagement Respect des règles Connaissance de l autre, acceptation de la différence Créativité L enseignante ou l enseignant peut aussi demander à chaque étudiante et chaque étudiant d évaluer le travail de ses co-équipières et de ses co-équipiers sur les mêmes points. L enseignante ou l enseignant pourrait aussi demander une auto-évaluation du travail de l équipe qui toucherait les points suivants : Efficacité du travail Climat de travail Atteinte du but commun Créativité dans l élaboration d idées et de solutions Co-responsabilité

6 6 OUTIL NO 6 : TABLEAU D OBSERVATION DES ATTITUDES SOUHAITÉES LORS DU TRAVAIL EN ÉQUIPE Afin de décrire ses attentes liées aux savoirs-être que l enseignante ou l enseignant veut développer chez les étudiantes et les étudiants qui travaillent en équipe, un tableau semblable peut être développé. L enseignante ou l enseignant pourra s en servir pour expliquer ses attentes aux étudiantes et aux étudiants ainsi que pour faire une observation plus objective des attitudes présentes lors des travaux en équipe et ainsi faire des interventions en conséquence. Idéalement, on en choisi pas plus de trois. L enseignement des attitudes est un long processus. Tout avancement est considéré comme une réussite. Pour enseigner les attitudes, l évaluation formative est recommandée, des rétroactions fréquentes et positives sont recommandées. L exemple reste le meilleur moyen d enseigner les attitudes qu on veut voir apparaître dans nos classes. Attitudes désirées Engagement Affirmation Indices observables de l attitude désirée Prendre la position de l animateur. Prendre des initiatives. Réaliser ses tâches consciencieusement. Indices observables d attitude non désirée Démontrer un manque d intérêt. Ne jamais se proposer pour accomplir une responsabilité. Partager ses idées et ses opinions, amener des arguments pour les soutenir. Accepter sans discussion les points des autres participants. Participation Présence physique Prendre la position de l émetteur ou du récepteur. Réaliser ses tâches consciencieusement. Ne pas respecter ses responsabilités. Faire un travail de piètre qualité. Être souvent absent ou satellite. Motivation Attitude positive, encourager le groupe Être négatif devant les tâches à effectuer. Ouverture sur les idées des autres Respect des autres Prendre le temps d écouter tout le monde, évaluer le potentiel de chaque idée. Ne pas écouter toutes les idées. Écarter des idées avant de les avoir évaluées réellement. Poser un jugement négatif avant d avoir évaluer toutes les idées. Donner la parole, écouter leurs idées, ne pas monopoliser le droit de parole, ne pas juger sans argument. Ne pas écouter les autres, couper la parole, ne pas se présenter aux réunions, ni aviser de son retard ou absence.

7 7 OUTIL NO 7 : CALENDRIER SESSION DE PLANIFICATION DU TRAVAIL EN ÉQUIPE Afin d accorder tout le temps nécessaire aux étudiantes et aux étudiants qui travaillent en équipe, ce calendrier peut être utilisé par l enseignante ou l enseignant qui utilise cette formule dans ses cours. Les étapes importantes sont identifiées en bas du tableau. L enseignante ou l enseignant peut les placer dans son calendrier session. Semaines Périodes Étapes du travail en équipe à prévoir durant la session: Présentation du travail par l enseignante ou l enseignant Travail préparatoire individuel Formation des équipes Activité pour connaître ses co-équipières et sous co-équipiers (si nécessaire) Échanges sur les objectifs personnels que chacun aimerait atteindre à travers le travail en équipe Identification d un objectif commun pour l équipe Établir les règles et procédures, signer le contrat Préparation du calendrier des tâches Fréquence des rencontres des équipes permettant un échange des opinions, des idées, des connaissances et des savoir-faire Mise en commun des réalisations individuelles Commentaires sur les parties réalisées Ajustements sur les parties réalisées Mise en commun des réalisations commentées et ajustées Remise du travail final Évaluation par l équipe du travail en équipe Auto-évaluation, évaluation par les pairs

8 8 Bibliographie Les outils ont été développés en s inspirant principalement de ces ouvrages : Proulx, J. (1999). Le travail en équipe. Sainte-Foy : Presses de l Université du Québec. Proulx, J. (2009). Enseigner Réalité, réflexions et pratiques. Trois-Rivières : Cégep de Trois-Rivières. Scallon, G. (2004). L évaluation des apprentissages dans une approche par compétences. Saint-Laurent : Édition du renouveau pédagogique inc. St-Arnaud, Y. (2002). Les petits groupes, participation et communication. (2 ième édition). Montréal : Gaëtan Morin.

POL-01 Politique d évaluation du personnel d encadrement. Adoptée par le Conseil d administration le 19 juin 2000.

POL-01 Politique d évaluation du personnel d encadrement. Adoptée par le Conseil d administration le 19 juin 2000. POL-01 Politique d évaluation du personnel d encadrement Adoptée par le Conseil d administration le 19 juin 2000. POLITIQUE D EVALUATION DU PERSONNEL D ENCADREMENT 1 1. PRINCIPES DIRECTEURS - PRÉAMBULE

Plus en détail

PLAN DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL

PLAN DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL PLAN DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL Au départ d une formation, les participants n ont pas forcément le même niveau de compétences par rapport aux thèmes abordés. C est la raison pour laquelle nous les invitons

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Pratiques optimales de gestion des absences et de retour au travail reliées à des troubles musculosquelettiques ou des problèmes de santé mentale

Pratiques optimales de gestion des absences et de retour au travail reliées à des troubles musculosquelettiques ou des problèmes de santé mentale Pratiques optimales de gestion des absences et de retour au reliées à des troubles musculosquelettiques ou des problèmes de santé mentale Marie-José Durand Ph.D. Université de Sherbrooke Février 2016 Contexte:

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1: L'ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1: LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE AU PLAN DE COURS PAGE : 1 Adoptée : CET-3407 (08 06 93) Modifiée

Plus en détail

Motivation: comment inoculer à vos étudiants le virus de votre matière?

Motivation: comment inoculer à vos étudiants le virus de votre matière? Motivation: comment inoculer à vos étudiants le virus de votre matière? Judith Cantin Conseillère principale en pédagogie Direction de l apprentissage et de l innovation pédagogique Intention de la présentation

Plus en détail

Bilan Formatif. Stage de formation à la gestion participative de la classe

Bilan Formatif. Stage de formation à la gestion participative de la classe Nom du stagiaire : Nom de l enseignant associé: Nom du superviseur de stage : Nom de la direction de l école : Bilan Formatif tage de formation à la gestion participative de la classe Baccalauréat en éducation

Plus en détail

L enseignant associé des informations et des références intéressantes

L enseignant associé des informations et des références intéressantes L enseignant associé des informations et des références intéressantes Service des ressources humaines 2013 Le Service des ressources humaines (DSRH), responsable du dossier de l encadrement des stagiaires

Plus en détail

Énoncé de politique. Commission scolaire Western Québec Western Québec School Board

Énoncé de politique. Commission scolaire Western Québec Western Québec School Board Énoncé de politique Commission scolaire Western Québec Western Québec School Board Politique n o F-16 OBJET : Politique d évaluation du rendement du directeur général Date d adoption : Le 29 mars 2011

Plus en détail

RAPPORT DIR15-04 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27

RAPPORT DIR15-04 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 RAPPORT DIR15-04 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 TITRE : Planification stratégique 2015-2018 BUT : Faire approuver les axes, résultats, indicateurs et cycle de monitoring pour la planification

Plus en détail

ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE D UTILISATION

ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE D UTILISATION ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE D UTILISATION Ce guide a pour objectif de faciliter l utilisation du dispositif d évaluation des compétences et fixations d objectifs et l utilisation du formulaire d entretien.

Plus en détail

Description de tâches du président

Description de tâches du président Description de tâches du président Section 1. Énoncé des responsabilités générales Le président du conseil («président») de la Société Canadian Tire Limitée («Société») est responsable de diriger le rendement

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L INITIATION DES ÉLÈVES À LA DÉMOCRATIE SCOLAIRE

POLITIQUE RELATIVE À L INITIATION DES ÉLÈVES À LA DÉMOCRATIE SCOLAIRE DOCUMENT OFFICIEL ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 22 JUIN 2010 RÉSOLUTION N O 139-CC-2009-2010 Service du secrétariat général, des affaires corporatives et des communications

Plus en détail

http://www5.fsa.ulaval.ca/sgc/departementsecole/ecolecomptabilite/absencesexamensecolecomptabilite

http://www5.fsa.ulaval.ca/sgc/departementsecole/ecolecomptabilite/absencesexamensecolecomptabilite Faculté des sciences de l administration École de comptabilité PLAN DE COURS Hiver 2009 MTL groupe 18 - section WA Le 5 décembre 2008 PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 Professeur : Yvon Monette

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège Montmorency Juin 2014 Introduction Le Collège Montmorency est un établissement d enseignement collégial public. Une nouvelle version de

Plus en détail

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS (Outil de vérification des éléments d une SAÉ) 1 ère partie Planification sommaire Niveau des élèves concernés par la SAÉ (cycle + année)

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 4 JUIN 1998 Direction des ressources humaines, des communications et secrétariat général Le 26 mai 1998 TABLE DES

Plus en détail

Les prix d excellence en pédagogie 2013-2014

Les prix d excellence en pédagogie 2013-2014 Les prix d excellence en pédagogie 2013-2014 Document d information Créés en 1990, les prix d excellence sont décernés annuellement aux membres du personnel qui ont apporté une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Auto évaluation du tuteur de GEASP

Auto évaluation du tuteur de GEASP Auto évaluation du tuteur de GEASP Préambule Dans un souci de répondre au mieux aux besoins et attentes des internes et des enseignants le département de médecine générale a souhaité mettre en place une

Plus en détail

Cahier de gestion. Date d entrée en vigueur de la première version de la Politique :

Cahier de gestion. Date d entrée en vigueur de la première version de la Politique : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 14

Plus en détail

FICHE ACTION. Intitulé de l action : entretiens professionnels assistant d éducation CPE.

FICHE ACTION. Intitulé de l action : entretiens professionnels assistant d éducation CPE. FICHE ACTION Intitulé de l action : entretiens professionnels assistant d éducation CPE. Objectifs : État des lieux du travail fourni par l AED. Temps de formation. Mieux comprendre sa contribution au

Plus en détail

GUIDE D ÉVALUATION DU STAGIAIRE

GUIDE D ÉVALUATION DU STAGIAIRE MODULE DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION STAGE GUIDE D ÉVALUATION DU STAGIAIRE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI DÉPARTEMENT DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET ADMINISTRATIVES Révision 2016 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

ANNEXE 4. Le travail en équipe

ANNEXE 4. Le travail en équipe ANNEXE 4 Le travail en équipe LE TRAVAIL EN ÉQUIPE DÉFINITION DU TRAVAIL D ÉQUIPE Il existe plusieurs définitions du travail d équipe, nous vous proposons celle-ci : «Le travail d équipe groupe des professionnels

Plus en détail

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2006 Le 16 janvier 2006 PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 Professeur : Jean-Pierre Urbain (819) 275-2118, poste 3284 jean-pierre.urbain@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Activités en éducation physique Réalisation de l activité (mois/année) : Décembre à mai 2012 Discipline : Éducation physique Niveau : Cheminement

Plus en détail

Programme d appui à l innovation pédagogique

Programme d appui à l innovation pédagogique Programme d appui à l innovation pédagogique Développement pédagogique 2016-2017 Document explicatif (14 avril 2016) 0 INTRODUCTION Le Programme d appui à l innovation pédagogique (PAIP) - Développement

Plus en détail

o Observer un entretien o Mener un entretien

o Observer un entretien o Mener un entretien Grille de stages en Psychologie Clinique Page 1 sur 17 GRILLE D EVALUATION D ACCOMPAGNEMENT DE STAGE Nom et prénom du stagiaire: Service: Informations concernant le stage Lieu de stage: Nom et prénom du

Plus en détail

LES 12 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

LES 12 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS LES 12 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS L APPRENTISSAGE Développement et apprentissage de l élève C1 : Le futur enseignant comprend la façon dont l élève se développe et la

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD EQUILIBRÉ. Mars 2003 Normand Vachon 1

LE TABLEAU DE BORD EQUILIBRÉ. Mars 2003 Normand Vachon 1 LE TABLEAU DE BORD EQUILIBRÉ Mars 2003 Normand Vachon 1 Le tableau de bord: Les 10 étapes de réalisations 1. Définir la mission & la vision de PMR 2. Déterminer les objectifs stratégiques 3. Identifier

Plus en détail

2. Projet d écriture. Français 10-2. Texte descriptif : Si tu étais là! Cahier de l élève. Nom :

2. Projet d écriture. Français 10-2. Texte descriptif : Si tu étais là! Cahier de l élève. Nom : 2. Projet d écriture Texte descriptif : Si tu étais là! Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Si tu étais là! DESCRIPTION DU PROJET Dans ce projet, on t invite à écrire une carte postale à une personne

Plus en détail

Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS»

Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS» 1/6 Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS» Auteur :Elie KHOURI (CC3i) Date :18/11/2008 17:15 2/6 1 Introduction Ce document présente les étapes d un projet

Plus en détail

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Automne 2005 Le 1 er août 2005 PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 Professeur : Jean-Pierre Urbain (450) 659-7661, poste 254 jean-pierre_urbain@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

Charte de management des acteurs salariés du Secours Catholique

Charte de management des acteurs salariés du Secours Catholique Charte de management des acteurs salariés du Secours Catholique Le Secours Catholique a pour mission de faire rayonner la charité chrétienne, par la mise en œuvre d une solidarité concrète entre tous,

Plus en détail

Fondements en évaluation des postes et en rémunération directe

Fondements en évaluation des postes et en rémunération directe École des sciences de la gestion Département d organisation et ressources humaines Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Fondements en évaluation des postes et en rémunération directe ORH 1640

Plus en détail

Mémoire de la maîtrise en urbanisme Guide de l étudiant. 1. Choix du cheminement. 2. Principes de base et définitions

Mémoire de la maîtrise en urbanisme Guide de l étudiant. 1. Choix du cheminement. 2. Principes de base et définitions INSTITUT D URBANISME UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Mémoire de la maîtrise en urbanisme Guide de l étudiant Ce guide présente les principes et les modalités régissant le cheminement de maîtrise en urbanisme avec

Plus en détail

Conception d un projet. I - Consulter la grille d évaluation point 3.3.2 du Manuel du programme

Conception d un projet. I - Consulter la grille d évaluation point 3.3.2 du Manuel du programme Conception d un projet I - Consulter la grille d évaluation point 3.3.2 du Manuel du programme 1. Un projet transnational : Un bon projet c est : Résoudre des problèmes communs à la zone MED Mettre en

Plus en détail

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form INITIATION AU RÉFÉRENTIEL DES DOUZE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES EN ENSEIGNEMENT LE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA PROFESSION ENSEIGNANTE La Direction de la formation et de la titularisation

Plus en détail

Politique culturelle

Politique culturelle Logo de la commission scolaire Politique culturelle Modèle d accompagnement Unité administrative responsable : Inscrire le nom de l unité administrative qui sera responsable de la mise en œuvre et de l

Plus en détail

Attestation de compétence pour le module 12 "Gestion d équipe et de conflits, médiation"

Attestation de compétence pour le module 12 Gestion d équipe et de conflits, médiation Attestation de compétence pour le module 12 "Gestion d équipe et de conflits, médiation" Spécialiste de la gestion et développement des organisations syndicales Compétences développées au module 12 Les

Plus en détail

Programme d évaluation des activités professionnelles du personnel professionnel

Programme d évaluation des activités professionnelles du personnel professionnel Programme d évaluation des activités professionnelles du personnel professionnel PRÉAMBULE Le Collège Lionel Groulx croit que la réalisation de sa mission éducative repose principalement sur les compétences

Plus en détail

L École en chantier :

L École en chantier : L École en chantier : Un lieu de formation à l approche orientante 4e Colloque sur l approche orientante mars 2005 Québec Marcelle Gingras, professeure Jacqueline Labrie, chargée de cours Sophie Barrette,

Plus en détail

Politique relative à la qualité de l expression française

Politique relative à la qualité de l expression française Politique relative à la qualité de l expression française Direction des services administratifs et secrétariat général Adoptée par le Conseil d administration le 11 juin 2004 Résolution CA-273-1688 TABLE

Plus en détail

Suivi de la vérification de la gestion financière RCN

Suivi de la vérification de la gestion financière RCN Suivi de la vérification de la gestion financière RCN Juin 2001 Direction de la vérification et de l évaluation Étapes d approbation du rapport Exécution des mesures de suivi 19 septembre 2000 Parachèvement

Plus en détail

FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN

FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN FICHE 1 : PREPARER MA MISSION TUTORALE Etablir la liste de tous les éléments à prendre en compte pour préparer ma mission Accueillir

Plus en détail

Mandat et rôles du comité de pilotage

Mandat et rôles du comité de pilotage Mandat et rôles du comité de pilotage L'objectif de cet outil n'est pas d'imposer un mandat et des rôles aux comités. Il doit avant tout servir à alimenter une réflexion à réaliser avec les membres du

Plus en détail

L intégration de l enfant handicapé en camp régulier

L intégration de l enfant handicapé en camp régulier L intégration de l enfant handicapé en camp régulier OU COMMENT ARRIVER À DESTINATION SANS SE PERDRE OU SE FRACASSER PAR VINCENT ROBICHAUD ZONE LOISIR MONTÉRÉGIE VINCENT_ROBICHAUD@YAHOO.CA Objectifs de

Plus en détail

Règlement relatif au comité d audit

Règlement relatif au comité d audit Règlement relatif au comité d audit Adopté par le Conseil d administration le 7 juin 2012 HEC MONTRÉAL RÈGLEMENT RELATIF AU COMITÉ D AUDIT Article 1. Constitution 1.1. Le Conseil d administration de la

Plus en détail

Fiche de poste. Catégorie et/ou corps de référence : Catégorie A

Fiche de poste. Catégorie et/ou corps de référence : Catégorie A Correspondance MEEDDM : Intitulé du poste : Responsable Pôle Contrôle des Engagements Famille : Correspondance RIME : Responsable de l activité de contrôle Catégorie et/ou corps de référence : Catégorie

Plus en détail

Information générale Marche à suivre

Information générale Marche à suivre Le dossier pour l intégration d un enfant handicapé dans un service de garde contient de l information générale, des explications sur la marche à suivre et les formulaires à remplir pour faciliter cette

Plus en détail

Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'ontario Normes d'accessibilité intégrées PLAN PLURIANNUEL D'ACCESSIBILITÉ

Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'ontario Normes d'accessibilité intégrées PLAN PLURIANNUEL D'ACCESSIBILITÉ Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'ontario Normes d'accessibilité intégrées PLAN PLURIANNUEL D'ACCESSIBILITÉ ARTICLE DE LA LOI ET APERÇU PLAN D ACTION ÉCHÉANCE ÉTAT Partie

Plus en détail

LES OBJECTIFS MFBEAU/ B MOY/MAI 2011

LES OBJECTIFS MFBEAU/ B MOY/MAI 2011 LES OBJECTIFS MFBEAU/ B MOY/MAI 2011 OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Utiliser des méthodes pour organiser ses apprentissages et son travail Savoir formuler des objectifs personnels dans une dynamique d évolution

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 10/07/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d équipe autonome I OBJECTIF

Plus en détail

Grille d évaluation formative des attitudes et habiletés aidantes

Grille d évaluation formative des attitudes et habiletés aidantes GRILLES D OBSERVATION ET D AUTOÉVALUATION GRILLE DE L OBSERVATRICE Grille d évaluation formative des attitudes et habiletés aidantes Attitudes et habiletés aidantes Observations (fait : oui ou non) Présence

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Mon deuxième choix Réalisation de l activité (mois/année) : Octobre à novembre 2010 Discipline : Projet personnel d orientation (PPO) Niveau

Plus en détail

CECRL - nouveau programme CAP-Bac Pro

CECRL - nouveau programme CAP-Bac Pro CECRL - nouveau programme CAP-Bac Pro La réflexion sur le CECRL, le nouveau programme et les nouveaux systèmes d évaluation porte tout autant sur les résultats à atteindre (objectif concret, tâche finale,

Plus en détail

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN GESTION ET EN FINANCEMENT AGRICOLES

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN GESTION ET EN FINANCEMENT AGRICOLES GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN GESTION ET EN FINANCEMENT AGRICOLES Entrée en vigueur : 1 er mai 2014 Le savoir pour nourrir le monde

Plus en détail

Fiche Pratique DEMARCHE QUALITE. Normes de référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de Management de la Qualité [Exigences]

Fiche Pratique DEMARCHE QUALITE. Normes de référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de Management de la Qualité [Exigences] Fiche Pratique DEMARCHE QUALITE Normes de référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de Management de la Qualité [Exigences] 1. Définir l objet de l organisme La première étape consiste à se poser les questions

Plus en détail

La Course à Pied MISE EN SITUATION

La Course à Pied MISE EN SITUATION La Course à Pied Situation d apprentissage et d évaluation en éducation physique et à la santé 3 ième cycle du primaire (5 ième et 6 ième année) Intention pédagogique Compétences À la fin de la SAÉ, l

Plus en détail

Présentation d exemples de déroulement du M11

Présentation d exemples de déroulement du M11 Présentation d exemples de déroulement du M11 Etablissement N 1 : déroulement à raison de 4 jours bloqués en septembre puis de 2H00 tous les 15 jours sur les 2 ans Période Activités proposés Objectifs

Plus en détail

Faculté d éducation Baccalauréat en enseignement au préscolaire et au primaire. Description du stage de première année Stage I

Faculté d éducation Baccalauréat en enseignement au préscolaire et au primaire. Description du stage de première année Stage I Faculté d éducation Baccalauréat en enseignement au préscolaire et au primaire Description du stage de première année Stage I 2011-2012 BEPP novembre 2011 2 TABLE DES MATIÈRES Stage de première année 5

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Drugs and alcohol consumption The damages Réalisation de l activité (mois/année) : avril 2012 Discipline : Anglais Niveau : 3 e secondaire

Plus en détail

L ENTRETIEN ANNUEL 3D ÉVALUATION

L ENTRETIEN ANNUEL 3D ÉVALUATION L ENTRETIEN ANNUEL 3D ÉVALUATION Septembre 2008 Sommaire 1. Pourquoi l Entretien Annuel d Evaluation? 4 2. Conseils pour préparer l entretien Focus sur l évaluation des compétences Focus sur la fixation

Plus en détail

Styliste. Document pour les professeurs/es

Styliste. Document pour les professeurs/es Styliste Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours Avenir

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE AU CENTRE HOSPITALIER DE ST-MARCELLIN - «Vivre l évaluation»

EVALUATION EXTERNE AU CENTRE HOSPITALIER DE ST-MARCELLIN - «Vivre l évaluation» EVALUATION EXTERNE AU CENTRE HOSPITALIER DE ST-MARCELLIN - «Vivre l évaluation» PELLERIN Christelle, responsable démarche qualité médico-social Centre Hospitalier de St-Marcellin Journée régionale 2015

Plus en détail

Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi

Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi L I R E COMPÉTENCE 1 LA MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE D A T E Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi Repérer les informations dans un texte à partir des éléments

Plus en détail

Orientation en milieu d éducation (CSO-2300) Hiver 2010 P L A N D E C O U R S

Orientation en milieu d éducation (CSO-2300) Hiver 2010 P L A N D E C O U R S Orientation en milieu d éducation (CSO-2300) Hiver 2010 P L A N D E C O U R S Note : Ceci est une version abrégée du plan de cours. C est la version du plan de cours distribué en classe qui s applique.

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À L INTÉGRATION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE DE SOUTIEN À L INTÉGRATION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Politique de soutien à l intégration des enfants ayant des besoins particuliers Adoptée par le conseil d administration le 4 avril 2011 POLITIQUE DE SOUTIEN À L INTÉGRATION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 BOXE ANGLAISE

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 BOXE ANGLAISE GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 BOXE ANGLAISE 1 CONSIGNES DE LECTURE Ce tableau comporte de gauche à droite 4 colonnes: Colonne activités: Colonne tâches: il s'agit des activités professionnelles de référence

Plus en détail

Concevoir une séquence d apprentissage permettant de construire des connaissances, des capacités et des attitudes.

Concevoir une séquence d apprentissage permettant de construire des connaissances, des capacités et des attitudes. Concevoir une séquence d apprentissage permettant de construire des connaissances, des capacités et des attitudes. Christine Boidron-Jamet (CPC Tours Sud) Claire BEY (CPC Tours Nord) Mission Socle Commun

Plus en détail

PROCESSUS DE VÉRIFICATION SUR PLACE DE L EFFECTIF SCOLAIRE DES ÉTABLISSEMENTS COLLÉGIAUX SUBVENTIONNÉS

PROCESSUS DE VÉRIFICATION SUR PLACE DE L EFFECTIF SCOLAIRE DES ÉTABLISSEMENTS COLLÉGIAUX SUBVENTIONNÉS PROCESSUS DE VÉRIFICATION SUR PLACE DE L EFFECTIF SCOLAIRE DES ÉTABLISSEMENTS COLLÉGIAUX SUBVENTIONNÉS Objectifs et modalités d application - Version Juin 2012 Le présent document a été réalisé par le

Plus en détail

L APPROCHE-PROGRAMME Définition et composantes

L APPROCHE-PROGRAMME Définition et composantes L APPROCHE-PROGRAMME Définition et composantes Résumé des constats et des défis identifiés lors de la journée thématique Définitions : Approche qui consiste à organiser les ressources en les regroupant

Plus en détail

GESTION QUALITE. Barbara DUBOIS Stratégie et Management de territoires LA GESTION QUALITE. Une démarche de clarification et de lisibilité

GESTION QUALITE. Barbara DUBOIS Stratégie et Management de territoires LA GESTION QUALITE. Une démarche de clarification et de lisibilité Barbara DUBOIS Stratégie et Management de territoires LA GESTION QUALITE Une démarche de clarification et de lisibilité Pourquoi une démarche qualité? Définition : quelle est notre définition? Les Cités

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPECIALITE : CONDUCTEUR TRANSPORT ROUTIER MARCHANDISES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPECIALITE : CONDUCTEUR TRANSPORT ROUTIER MARCHANDISES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPECIALITE : CONDUCTEUR TRANSPORT ROUTIER MARCHANDISES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE III ORGANISATION DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL La durée

Plus en détail

Nom de l UE : LANGUES VIVANTES S7 et/ou. Heures CM : TD : 24 TP : Enseignant responsable

Nom de l UE : LANGUES VIVANTES S7 et/ou. Heures CM : TD : 24 TP : Enseignant responsable Nom de l UE : LANGUES VIVANTES S7 et/ou S8 Heures CM : TD : 24 TP : Enseignant responsable Secrétariat pédagogique : Département des Langues Vivantes et de la Gestion, 118 Route de Narbonne, Bât.4A, porte

Plus en détail

Stage d initiation à la psychologie PSY3298 et PSY3299 Session automne 2016 et hiver 2017 Département de psychologie Université de Montréal

Stage d initiation à la psychologie PSY3298 et PSY3299 Session automne 2016 et hiver 2017 Département de psychologie Université de Montréal Stage d initiation à la psychologie PSY3298 et PSY3299 Session automne 2016 et hiver 2017 Département de psychologie Université de Montréal Chargée de cours : Karina Béland, Ph.D. Coordonnées : karina.beland@umontreal.ca

Plus en détail

Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Périodes de Formation en Milieu Professionnel PRÉAMBULE Les périodes de formation en milieu professionnel doivent participer activement à l acquisition des compétences du référentiel. Elles font l objet d une évaluation certificative. Les 22 semaines

Plus en détail

Intervention en gestion du changement: un modèle pour passer de la théorie à la pratique

Intervention en gestion du changement: un modèle pour passer de la théorie à la pratique Colloque Les interventions à portée éthique dans les organisations Entretiens multidisciplinaires 3 et 4 juin 2013 Intervention en gestion du changement: un modèle pour passer de la théorie à la pratique

Plus en détail

Résultats d apprentissage généraux

Résultats d apprentissage généraux Titre : Dictionnaire géant de personnages imaginaires Matières : Français, sciences et arts visuels Niveaux scolaires : 2 e et 5 e années Temps prévu : 10 périodes de 45 minutes **Seulement les RAG et

Plus en détail

OUTIL DE SUPERVISION DE CONSEIL ET DEPISTAGE DU VIH

OUTIL DE SUPERVISION DE CONSEIL ET DEPISTAGE DU VIH OUTIL DE SUPERVISION DE CONSEIL ET DEPISTAGE DU VIH Nom du Site: Conseiller: Superviseur Date: Type de séance: Individuelle Couple Groupe IEC de Groupe : Heure de début: Heure de clôture Durée Pré Test

Plus en détail

FORMULAIRE D APPRÉCIATION DE LA PERFORMANCE. Du cadre de mon unité administrative. Nom et prénom de mon cadre. Titre. Unité administrative

FORMULAIRE D APPRÉCIATION DE LA PERFORMANCE. Du cadre de mon unité administrative. Nom et prénom de mon cadre. Titre. Unité administrative FORMULAIRE D APPRÉCIATION DE LA PERFORMANCE Du cadre de mon unité administrative Nom et prénom de mon cadre Titre Unité administrative Date d entrée en fonction dans l unité Date d entrée en fonction à

Plus en détail

ATTESTATION D ETUDES COLLÉGIALE DÉVELOPPEMENT DE SITES WEB ET COMMERCE ÉLECTRONIQUE (NWE.0F) Plan de cours

ATTESTATION D ETUDES COLLÉGIALE DÉVELOPPEMENT DE SITES WEB ET COMMERCE ÉLECTRONIQUE (NWE.0F) Plan de cours ATTESTATION D ETUDES COLLÉGIALE DÉVELOPPEMENT DE SITES WEB ET COMMERCE ÉLECTRONIQUE (NWE.0F) Plan de cours 582-893-MA Stage d'insertion en milieu de travail 1-13-4 Durée : 210 heures Session : été 2013

Plus en détail

Règlement sur l inscription et sur la réussite scolaire Des étudiants au Cégep du Vieux Montréal

Règlement sur l inscription et sur la réussite scolaire Des étudiants au Cégep du Vieux Montréal Cégep du Vieux Montréal Règlement sur l inscription et sur la réussite scolaire Des étudiants au Cégep du Vieux Montréal (12D/52E) Adopté lors de la 248 e assemblée spéciale du conseil d'administration

Plus en détail

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée?

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée? Vitrine du français Séquence 1 1 - Introduction - Pistes d exploitation Madame Barth situe le cadre de son approche pédagogique; elle précise en quoi cet outil, sur lequel l enseignant s appuie pour intervenir

Plus en détail

Fondements en évaluation des postes et en rémunération directe. ORH 1640 - Groupe 20 (mardi, 9 h 30 12 h 30) Hiver 2014 PLAN DE COURS

Fondements en évaluation des postes et en rémunération directe. ORH 1640 - Groupe 20 (mardi, 9 h 30 12 h 30) Hiver 2014 PLAN DE COURS École des sciences de la gestion Département d organisation et ressources humaines Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Fondements en évaluation des postes et en rémunération directe ORH 1640

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN Quelles articulations construire entre nos démarches pédagogiques, nos programmes et le socle commun? Aménagement des salles en îlots : TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN LE LIEN AVEC L EVALUATION DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

EVALUATION DES PERFORMANCES ET PLAN DE CARRIERE MODE D EMPLOI

EVALUATION DES PERFORMANCES ET PLAN DE CARRIERE MODE D EMPLOI EVALUATION DES PERFORMANCES ET PLAN DE CARRIERE MODE D EMPLOI Votre entretien d évaluation va bientôt avoir lieu. Son objectif et celui de votre responsable d équipe est de faire le point sur les 12 derniers

Plus en détail

FORMATION DE FORMATEURS

FORMATION DE FORMATEURS FORMATION DE FORMATEURS Spécificité «Adultes en situation d illettrisme» Module 1 du brevet fédéral de formateur/formatrice d adultes en vue de l obtention du Certificat FSEA Formation 01-01 Descriptif

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION SUR LA METHODOLOGIE PARCOURS /VIH/SIDA

RAPPORT DE FORMATION SUR LA METHODOLOGIE PARCOURS /VIH/SIDA RAPPORT DE FORMATION SUR LA METHODOLOGIE PARCOURS /VIH/SIDA HAITI DU 5 AU 16 AOUT 2002 Par Dr Françoise NDAYISHIMIYE Mr Audace BUDERI SYNTHESE GENERALE DE L ATELIER. La méthodologie sur le parcours est

Plus en détail

Services d'intégration socioprofessionnelle

Services d'intégration socioprofessionnelle Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-1022-1 Travail en équipe Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-1022-1 Travail en

Plus en détail

La formation à l enseignement et le développement des compétences professionnelles

La formation à l enseignement et le développement des compétences professionnelles La formation à l enseignement et le développement des compétences professionnelles La contribution de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud à la formation initiale et la transition entre l université

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

ÉPREUVE OBLIGATOIRE Enseignement primaire, 3 e cycle

ÉPREUVE OBLIGATOIRE Enseignement primaire, 3 e cycle ÉPREUVE OBLIGATOIRE Enseignement primaire, 3 e cycle Document d information - Janvier 2016 - Juin 2016 Mathématique 022-610 6 e année du primaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, de l Enseignement

Plus en détail

La charte contribue à la diminution des conflits et oriente les efforts des employés vers les missions et les objectifs de l organisation.

La charte contribue à la diminution des conflits et oriente les efforts des employés vers les missions et les objectifs de l organisation. Une charte de fonctionnement vient pour le renforcement de l esprit d équipe et constitue un outil clef pour sa consolidation. Dans un organisme petit ou grand, le fait que la charte soit élaborée par

Plus en détail

Le métier que vous exercez aujourd hui : comment et quand l avez-vous choisi?

Le métier que vous exercez aujourd hui : comment et quand l avez-vous choisi? Le métier que vous exercez aujourd hui : comment et quand l avez-vous choisi? Le programme PASSERELLE Un programme de stage qui lie pédagogie et professionnalisme, présent et futur. Orientation Universitaire

Plus en détail

1. Les objectifs. a. Rappel du projet éducatif. Le Centre Social a pour projet éducatif de :

1. Les objectifs. a. Rappel du projet éducatif. Le Centre Social a pour projet éducatif de : L Accueil Collectif de Mineurs des mercredis loisirs accueille des enfants âgés de 3 ans à 5 ans sur le Centre Social Rural du Canton de St Paterne à Oisseau-le-Petit et sur la salle polyvalente de Cherisay

Plus en détail

CO CONSTRUCTION D UN COURS DE MANAGEMENT EN FOAD

CO CONSTRUCTION D UN COURS DE MANAGEMENT EN FOAD UNIVERSITÉ CAEN NORMANDIE JIPN 2016 CO CONSTRUCTION D UN COURS DE MANAGEMENT EN FOAD SESSION «COLLABORER POUR APPRENDRE, APPRENDRE À COLLABORER» ISABELLE GRAND IAE CAEN CO-CONSTRUIRE UN COURS DE MANAGEMENT

Plus en détail

LE PROFIL DES COMPÉTENCES GÉNÉRALES DES CONSEILLERS D ORIENTATION

LE PROFIL DES COMPÉTENCES GÉNÉRALES DES CONSEILLERS D ORIENTATION LE PROFIL DES COMPÉTENCES GÉNÉRALES DES CONSEILLERS D ORIENTATION Le profil des compétences générales des conseillers d orientation Le profil des compétences générales des conseillers d orientation constitue

Plus en détail

ACADEMIE DE GRENOBLE -+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+

ACADEMIE DE GRENOBLE -+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+ ACADEMIE DE GRENOBLE -+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+ RAPPORT DU JURY DU RECRUTEMENT SANS CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF DE SECONDE CLASSE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ================

Plus en détail

Un jardin sans frontière. Que notre esprit fleurisse dans le jardin de l`europe

Un jardin sans frontière. Que notre esprit fleurisse dans le jardin de l`europe Un jardin sans frontière. Que notre esprit fleurisse dans le jardin de l`europe P r o j e t d e p a r t e n a r i a t s t r a t e g i q u e e n t r e e t a b l i s s e m e n t s s c o l a i r e s, E r

Plus en détail