UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE"

Transcription

1 UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE

2 UNE SOLUTION PRATIQUE POUR CONTRER LES GES : LA PLANTATION D ARBRES La quantité de gaz à effet de serre (GES) dans l air n a cessé d augmenter au cours des 200 ans dernières années. De plus en plus de gens sont affectés par cette problématique qui cause des changements climatiques et une réduction de la qualité de l air amenant sécheresses, inondations, smog et problèmes respiratoires. Il existe une solution concrète, facile et engagée qui contribue aux efforts de lutte contre l augmentation du gaz carbonique (CO 2 ), un des principaux GES retrouvé dans l atmosphère. Une solution qui a une répercussion immédiate et positive sur l air, l environnement et la population : la plantation d arbres ou la revégétalisation. En effet, les arbres, par leur processus de photosynthèse, utilisent le gaz carbonique pour leur croissance (tronc, feuilles, racines). Ils deviennent ainsi un moyen efficace pour absorber le CO 2 émis. ACTION SAINT-FRANÇOIS ET LA REVÉGÉTALISATION En 2006, grâce à un partenariat avec le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) et les producteurs agricoles de la région de l Estrie, Action Saint-François (ASF) a initié un projet de revégétalisation des berges en milieu agricole. Puis en 2008, une entente a eu lieu avec l Université du Québec à Montréal (UQAM) pour compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par les activités et les déplacements des quelque 1400 participants d un congrès de la Société Internationale de Limnologie tenu à Montréal en Ce partenariat est ainsi la première plantation compensatoire d ASF qui met alors en terre plus de 6000 arbres et arbustes, tout en poursuivant son objectif de revégétalisation des berges. La revégétalisation est aujourd hui un volet d envergure pour l organisme, qui a planté plus de 8300 d arbres entre 2007 et 2010.

3 ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE Mettre cette solution en pratique est facile en organisant un évènement à carbone zéro (colloque, congrès, festivals), qui compensera l émission de gaz carbonique occasionnée par les déplacements de vos participants et de vos activités, par la plantation d arbres. Action Saint-François calcule pour vous la quantité de gaz carbonique encouru par l évènement, la convertit en nombre d arbres à planter et pour une somme modeste prend en charge la plantation. En un seul projet, en plus d organiser un évènement important, vous encouragez l aménagement et la protection des écosystèmes riverains, aidant à améliorer la qualité de l air et de l eau. Vous gagnez ainsi le soutien de l opinion public par votre responsabilité environnementale. UNE ACTION AU QUÉBEC Action Saint-François est un organisme qui réalise ses projets dans le bassin versant de la rivière Saint-François, en Estrie. Ainsi, en plus d investir votre argent dans un organisme québécois qui œuvre au niveau de l environnement, vous permettez le développement de votre province. Suite à l entente avec ASF, nous publicisons votre engagement lors d une conférence de presse, dans notre journal bisannuel et sur le site WEB officiel d Action Saint-François. ACTION SAINT-FRANÇOIS VOUS PROPOSE UNE SOLUTION CONCRÈTE POUR COMPENSER VOS ÉMISSIONS DE GAZ CARBONIQUE PAR UNE MÉTHODE SIMPLE.

4 L ORGANISME ACTION SAINT-FRANÇOIS Action Saint-François est un regroupement de citoyens qui se préoccupent de la qualité des cours d eau dans le bassin versant de la rivière Saint-François, en Estrie. Cet organisme sans but lucratif a vu le jour en 1992 et son objectif principal est de mettre en œuvre des actions visant à assainir, restaurer, aménager et protéger les écosystèmes riverains et aquatiques. Action Saint-François est orienté vers la réalisation concrète d activités sur le terrain. La principale activité qui a fait connaître l organisme est l organisation des opérations de nettoyage des cours d eau. Par cette action, des dizaines de tonnes de rebuts (métal, plastique, verre, pneus) sont recueillis chaque année et sont dirigées vers les récupérateurs de la région. Dès 2006, Action Saint-François développe son volet de revégétalisation des berges. Avec la collaboration du MAPAQ et des producteurs agricoles de la région, plusieurs milliers d arbres ont été plantés sur les rives des cours d eau. Depuis 2010, un nouveau volet est en développement soit la réalisation d habitat faunique pour des espèces vulnérables ou menacées d extinction. Finalement, l organisme œuvre à sensibiliser la population à l importance de la qualité des cours d eau par la tenue de kiosques, la participation à des émissions de radio, le recrutement de membres et de bénévoles ainsi que par la publication d un journal. Action Saint-François offre la possibilité à tout citoyen de prendre part à la protection des cours d eau par la participation bénévole aux différentes activités de l organisme ou par l implication entre autre au niveau du conseil d administration et de la création du journal.

5 C EST VOTRE ENTREPRISE/ORGANISME QUI ORGANISE UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO. C EST ACTION SAINT-FRANÇOIS QUI EFFECTUE LES CALCULS D ÉMISSIONS ET DE CONVERSION. C EST ACTION SAINT-FRANÇOIS QUI PLANIFIE ET RÉALISE LA PLANTATION DES ARBRES. C EST LA POPULATION QUÉBÉCOISE ET NOTRE ENVIRONNEMENT QUI EN RETIRE LES BÉNÉFICES. Pour plus de renseignements ou pour obtenir des documents plus détaillés, communiquez avec nous. Annie Ouellet Coordonnatrice à la revégétalisation Action Saint-François 18 Wellington Nord, local 4 Sherbrooke, Québec J1H 5B7

Vision Biomasse Québec: pour une filière au service des collectivités

Vision Biomasse Québec: pour une filière au service des collectivités Vision Biomasse Québec: pour une filière au service des collectivités Amélie St-Laurent Samuel Coordonnatrice de Vision Biomasse Québec Dans le cadre du 83 e du Congrès de l ACFAS Colloque 406 - Politique

Plus en détail

ADECCO FRANCE. Synthèse du Bilan de Gaz à Effet de Serre

ADECCO FRANCE. Synthèse du Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 ADECCO FRANCE Synthèse du Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES ADECCO France 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une serre,

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION. Modification :

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION. Modification : POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION Adoption : Résolution 20 du Conseil des commissaires du 26 octobre 2011 Modification : CHAPITRE 1. PRÉAMBULE/FONDEMENTS En vertu de l article 257 de la Loi sur l instruction

Plus en détail

La production porcine et le développement durable

La production porcine et le développement durable La production porcine et le développement durable INDICATEURS ET STRATÉGIE Pierre Baril Ministère de l Environnement Plan AGRICULTURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN AGRICULTURE

Plus en détail

ANALYSE DES STRATÉGIES DE GESTION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET APPLICATION SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT. Par.

ANALYSE DES STRATÉGIES DE GESTION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET APPLICATION SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT. Par. ANALYSE DES STRATÉGIES DE GESTION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET APPLICATION SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT Par Mickaël Tuilier Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en

Plus en détail

Guide du. développement durable

Guide du. développement durable Guide du développement durable «Le développement durable se place au cœur des priorités de NOVEA. Notre mission contribue à la sensibilisation de tous les publics au développement durable, au soutien du

Plus en détail

Les producteurs de porcs québécois : Les premiers au monde à faire l analyse du cycle de vie de leur production

Les producteurs de porcs québécois : Les premiers au monde à faire l analyse du cycle de vie de leur production LE PORC DU QUÉBEC RESPONSABLE PAR NATURE COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Les producteurs de porcs québécois : Les premiers au monde à faire l analyse du cycle de vie de leur production Montréal, le

Plus en détail

PROJET D AGRICULTURE COMMUNAUTAIRE D ARGENTEUIL

PROJET D AGRICULTURE COMMUNAUTAIRE D ARGENTEUIL PROJET D AGRICULTURE COMMUNAUTAIRE D ARGENTEUIL Atelier: Écono et écolo: idées politiques efficaces pour les collectivités rurales Conférence sur les collectivités durables, FCM Du 9 au 11 février 2016

Plus en détail

Album photos. Yves Mailhot. Biologiste de la faune aquatique. Mon quotidien en images

Album photos. Yves Mailhot. Biologiste de la faune aquatique. Mon quotidien en images Album photos Yves Mailhot Biologiste de la faune aquatique Mon quotidien en images Mon collègue Pierre Dumont Je te présente mon collègue Pierre Dumont. Nous nous connaissons depuis le milieu des années

Plus en détail

13.10.14 15:10. Pacte Climat: remise de sept nouvelles certifications

13.10.14 15:10. Pacte Climat: remise de sept nouvelles certifications 13.10.14 15:10 Pacte Climat: remise de sept nouvelles certifications 13 octobre 2014 Pacte Climat : remise de sept nouvelles certifications Le 13 octobre 2014, le Ministère du Développement Durable et

Plus en détail

Genève dévoile son Plan climat cantonal

Genève dévoile son Plan climat cantonal Genève dévoile son 25.11.2015 Page 1 Contexte 2012 : Modification de la loi sur l'action publique en vue d'un développement durable (A 2 60) (Agenda 21) Art. 8A : "L'Etat élabore un plan climat cantonal

Plus en détail

Liste des acronymes utilisés

Liste des acronymes utilisés 1 Liste des acronymes utilisés CACE Conseil agrotouristique des Cantons-de-l Est CRIFA Centre régional d initiatives et de formation agricole CAE Club agroenvironnemental de l Estrie CRRNT Commission régionale

Plus en détail

Document budgétaire 2012

Document budgétaire 2012 Direction des sports Document budgétaire 2012 Présentation du budget de fonctionnement 2012 à la commission permanente du conseil sur les finances, les services administratifs et le capital humain Par

Plus en détail

SEMAINE 6 : LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À LA CROISÉE DES CHANGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIÉTAUX

SEMAINE 6 : LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À LA CROISÉE DES CHANGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIÉTAUX SEMAINE 6 : LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À LA CROISÉE DES CHANGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIÉTAUX Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Les changements environnementaux»

Plus en détail

Présentation de La Financière agricole du Québec aux audiences de la Commission sur le développement durable de la production porcine au Québec

Présentation de La Financière agricole du Québec aux audiences de la Commission sur le développement durable de la production porcine au Québec Présentation de La Financière agricole du Québec aux audiences de la Commission sur le développement durable de la production porcine au Québec 7 novembre 2002 Par: Claude Robitaille, directeur des services

Plus en détail

LA BOUCLE ÉNERGÉTIQUE DU FUTUR ÉCOQUARTIER ANGUS À MONTRÉAL

LA BOUCLE ÉNERGÉTIQUE DU FUTUR ÉCOQUARTIER ANGUS À MONTRÉAL Daniel Ferland Chargé de projet - développement François Dussault Vice-président Affaires corporatives et opérations 0 Pierre Loyer Vice-président Développement commercial LA BOUCLE ÉNERGÉTIQUE DU FUTUR

Plus en détail

ARTICLE 6 ET LE PROGRAMME D ACTION NATIONAL D ADAPTATION (PANA) A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS - MADAGASCAR

ARTICLE 6 ET LE PROGRAMME D ACTION NATIONAL D ADAPTATION (PANA) A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS - MADAGASCAR ARTICLE 6 ET LE PROGRAMME D ACTION NATIONAL D ADAPTATION (PANA) A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS - MADAGASCAR Sommaire Introduction Situation actuelle Intégration des aspects connexes

Plus en détail

Les solutions mobiles. Les réalisations phares

Les solutions mobiles. Les réalisations phares Les solutions mobiles Les réalisations phares Liste des réalisation phares MAPAQ Solution mobile d inspection. Alouettes de Montréal... Environnement Gaudreau - Application mobile filtrage d appel 2 MAPAQ

Plus en détail

Le bilan écoénergétique de mon école. http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/

Le bilan écoénergétique de mon école. http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/ Le bilan écoénergétique de mon école http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/ 1 Note importante à l enseignante et à l enseignant Cette situation d apprentissage a été développée en partenariat

Plus en détail

TECHNIQUES DE STABILISATION DES RIVES EXEMPLES DE RÉALISATIONS. des lacs et rivières du Canada

TECHNIQUES DE STABILISATION DES RIVES EXEMPLES DE RÉALISATIONS. des lacs et rivières du Canada TECHNIQUES DE STABILISATION DES RIVES EXEMPLES DE RÉALISATIONS Fondation des lacs et rivières du Canada TECHNIQUES DE STABILISATION DES RIVES RICHARD LAROCHE, ingénieur Environnement et développement durable

Plus en détail

«ÊTRE DANS L ACTION POUR VIVRE PLEINEMENT»

«ÊTRE DANS L ACTION POUR VIVRE PLEINEMENT» PLAN DE COMMANDITES LE KINÉSIOLOGUE Le kinésiologue est un professionnel de la santé, spécialiste de l activité physique, qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance.

Plus en détail

Les baleines, les vraies coupables?

Les baleines, les vraies coupables? F Les baleines, les vraies coupables? Niveaux visés Primaire 3e cyc;le Secondaire 1er cycle Disciplines Science et technologie Géographie Disciplines de formation Environnement et consommation Sujets Animaux

Plus en détail

Modèle de partenariat pour l élaboration d un Plan Energie Climat Territorial (PECT) de Bamako. Hamidou BERTHE

Modèle de partenariat pour l élaboration d un Plan Energie Climat Territorial (PECT) de Bamako. Hamidou BERTHE Modèle de partenariat pour l élaboration d un Plan Energie Climat Territorial (PECT) de Bamako Hamidou BERTHE Mairie du District de Bamako La Mairie du District de Bamako est une collectivité territoriale

Plus en détail

CERTIFICATIONS COURANTES

CERTIFICATIONS COURANTES CERTIFICATIONS COURANTES ASSOCIÉES AU DÉVELOPPEMENT DURABLE SADC DE L ESTRIE 2013 de de ICI ON RECYCLE! Recyc-Québec Réduction et valorisation des matières résiduelles. RECYC ECO BNQ Recyc-Qc Produit à

Plus en détail

Recouvrement étanche des structures d entreposage des déjections animales et traitement du biogaz

Recouvrement étanche des structures d entreposage des déjections animales et traitement du biogaz Recouvrement étanche des structures d entreposage des déjections animales et traitement du biogaz 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation

Plus en détail

Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire

Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire (Extraits-février 2016) Laurier Fortin, Ph.D Professeur titulaire Département de Psychoéducation Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DCSTEP de Saint-Pierre-et-Miquelon

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DCSTEP de Saint-Pierre-et-Miquelon Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DCSTEP de Saint-Pierre-et-Miquelon 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting

Plus en détail

Mise en place d un système de management environnemental

Mise en place d un système de management environnemental Mise en place d un système de management environnemental Quelques chiffres sur Port Camargue Places à flot : 4 800, dont 2 550 dans le port public et 2 250 dans les Marinas Zone technique : 20 000 m² Manutentions

Plus en détail

CROISSANCE SOUTENABLE ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SÉCURITÉ PERSPECTIVES DE RECHERCHE. Présenté par Mbaye DIENE CRES

CROISSANCE SOUTENABLE ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SÉCURITÉ PERSPECTIVES DE RECHERCHE. Présenté par Mbaye DIENE CRES CROISSANCE SOUTENABLE ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE: ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE RECHERCHE Présenté par Mbaye DIENE CRES Points de présentation Le changement

Plus en détail

Conservation et protection du Bois de la Source

Conservation et protection du Bois de la Source Conservation et protection du Bois de la Source Plan de la présentation: 1. Contexte 2. Entente de conservation 3. Plan 4. Interventions proposées 5. Prochaines étapes 2 3 Photo 2005 Zone d étude sectorielle

Plus en détail

POSTULAT DU PROCEDE VEGETAL BUILDING

POSTULAT DU PROCEDE VEGETAL BUILDING Le 31 janvier 2014 L ESPRIT DURABLE POSTULAT DU PROCEDE La conception du matériau VEGETAL BUILDING est basée sur une constatation que tous matériaux porteurs actuellement (le béton, la brique, le béton

Plus en détail

La réalisation d une brochure de sensibilisation

La réalisation d une brochure de sensibilisation La réalisation d une brochure de sensibilisation un constat un constat une cause une cause CO 2 (dioxyde de carbone) CH 4 (méthane) O 3 (ozone) A l origine du réchauffement climatique : augmentation des

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Québec Mai 2016 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Québec et ses régions.

Plus en détail

Inauguration du premier véhicule hybride

Inauguration du premier véhicule hybride Inauguration du premier véhicule hybride de la flotte de véhicules de service à la DDT, direction départementale des territoires de Saône-et-Loire 17 SEPTEMBRE 2013 MOBILITÉ Véhicules de service Le parc

Plus en détail

LE PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE LA

LE PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE LA LE PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE LA MÉTROPOLE NICE CÔTE D AZUR Etude d impact de la directive européenne «énergies renouvelables» Jeudi 24 avril 2014 1 - Le Plan Climat Energie Territorial (PCET) Le PCET, qu

Plus en détail

MEGRET & Fils vous conseille une machine? Consultez ce guide pour mieux comprendre notre choix.

MEGRET & Fils vous conseille une machine? Consultez ce guide pour mieux comprendre notre choix. MEGRET & Fils vous conseille une machine? Consultez ce guide pour mieux comprendre notre choix. Parce que vous êtes très nombreux à connaître JUKI et que nous vous apportons de nombreuses solutions techniques

Plus en détail

Présentation DIRECTION DES MESURES FISCALES LE 5 MAI 2016, CEIM

Présentation DIRECTION DES MESURES FISCALES LE 5 MAI 2016, CEIM Présentation DIRECTION DES MESURES FISCALES LE 5 MAI 2016, CEIM Notre mission Contribuer au développement économique du Québec grâce à notre offre financière intégrée Stimuler la croissance de l investissement

Plus en détail

Séance d informationd

Séance d informationd Coopérer Embellir Rafraîchir Séance d informationd Mairie d arrondissement 2 septembre 2015 Projet en collaboration avec Coopérer Embellir Rafraîchir Déroulement 1. Mise en contexte 2. Objectifs du projet

Plus en détail

Profil de l organisation

Profil de l organisation Profil de l organisation Nom : Le repos Saint-François d Assise ADRESSE : 6893, rue Sherbrooke Est, Montréal (Québec) SECTEUR D ACTIVITÉ : Services funéraires Produits ou services : Cimetière, mausolées,

Plus en détail

Le Tour d horizon un voyage pas comme les autres dans le Paysage de l année Comment sensibiliser des touristes à la biodiversité et à sa protection

Le Tour d horizon un voyage pas comme les autres dans le Paysage de l année Comment sensibiliser des touristes à la biodiversité et à sa protection Le Tour d horizon un voyage pas comme les autres dans le Paysage de l année Comment sensibiliser des touristes à la biodiversité et à sa protection Présentation à l occasion de la Conférence sur la biodiversité,

Plus en détail

Politiques et procédures de la Société SECTION 12 : DONS DE CHARITÉ ET CONTRIBUTIONS

Politiques et procédures de la Société SECTION 12 : DONS DE CHARITÉ ET CONTRIBUTIONS Objectif 1.0 La politique vise à rationaliser les dons de CAE et de ses filiales aux institutions et aux organismes de charité, d enseignement, de santé et bien-être, politiques et de citoyens. La coordination

Plus en détail

Prix nationaux remis aux Expo-sciences Hydro-Québec, finales régionales 2016

Prix nationaux remis aux Expo-sciences Hydro-Québec, finales régionales 2016 1- Premier Prix Hydro-Québec Bourse en argent de 750 $ (doublée si duo) et un trophée Classes : junior, intermédiaire, senior 1 et 2 Note : un fanion est remis à la direction de l école après l évènement.

Plus en détail

Les bienfaits des plantes

Les bienfaits des plantes Les bienfaits des plantes Quel bonheur! Le premier bienfait identifié par les consommateurs : La beauté qui touche! Les bienfaits des plantes Les bienfaits des plantes Mais savez-vous que sans plantes,

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Politique adoptée au conseil d administration du 19 février 2008 Politique relative à l environnement et au développement durable La responsabilité

Plus en détail

Groupe Casino. Optimisation des Emballages. Etiquetage environnemental des produits

Groupe Casino. Optimisation des Emballages. Etiquetage environnemental des produits Groupe Casino. Optimisation des Emballages. Etiquetage environnemental des produits Jean RUBENS et Philippe IMBERT Le 11 octobre 2007 Périodicité - 1 Démarche environnementale du groupe Casino Conscient

Plus en détail

Plus personne aujourd hui ne peut dire : «je ne savais pas»!

Plus personne aujourd hui ne peut dire : «je ne savais pas»! Monsieur le Prix Nobel, Mesdames, Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Plus personne aujourd hui ne peut dire : «je ne savais pas»! Il est désormais reconnu que les activités humaines contribuent

Plus en détail

Cycle Capital Management (CCM)

Cycle Capital Management (CCM) Cycle Capital Management (CCM) Investir au profit d un monde durable Le 3 mai 2012 1 Confidentiel 1 RÉVOLUTION CLEANTECH Augmentation de la population mondiale : 9 milliards d ici 2050 Augmentation de

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE BIOLOGIQUE, OPTION AGRONOMIE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE BIOLOGIQUE, OPTION AGRONOMIE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE BIOLOGIQUE, OPTION AGRONOMIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre Résultats Code APE : 7112B RCS Briey : 488 124 603 n intracom. : FR 32 488 124 603 Tél : 03.82.33.81.56 Fax : 03.82.22.35.42 biomonitor@wanadoo.fr 7, lieu-dit

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE du Nord-Pas-de-Calais

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE du Nord-Pas-de-Calais Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE du Nord-Pas-de-Calais 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting

Plus en détail

Portrait du secteur minier

Portrait du secteur minier Portrait du secteur minier Sommet «Le point sur l économie de Sept-Îles» 5 février 2015 Renée Garon, directrice générale Direction générale du développement minier Plan de la présentation Le ministère

Plus en détail

Laboratoire au sein du Système alimentaire montréalais (SAM)

Laboratoire au sein du Système alimentaire montréalais (SAM) en collaboration avec Laboratoire au sein du Système alimentaire montréalais (SAM) Le Système alimentaire montréalais (SAM) représente le plan régional 2025 et la stratégie montréalaise collective en alimentation.

Plus en détail

PACTE MONDIAL. Communication sur le Progrès. Pacte Mondial / COP 2015 VF _ Juil. 2015 1

PACTE MONDIAL. Communication sur le Progrès. Pacte Mondial / COP 2015 VF _ Juil. 2015 1 PACTE MONDIAL Communication sur le Progrès 2015 1 Message de la Direction Générale, EFFICO a signé le Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé à en respecter les dix principes fondateurs sur la

Plus en détail

bio-industriellesindustrielles du Québec

bio-industriellesindustrielles du Québec Le Réseau des plantes bio-industriellesindustrielles du Québec [RPBQ] Par Marie-Édith Cuerrier, M.Sc., agr. coordonnatrice du RPBQ Forum Énergie et agriculture 2010, Drummondville 8 décembre 2010 Plan

Plus en détail

Périurbain et agriculture De nouvelles synergies entre nos villes et nos campagnes

Périurbain et agriculture De nouvelles synergies entre nos villes et nos campagnes Périurbain et agriculture De nouvelles synergies entre nos villes et nos campagnes Qu est ce que le périurbain? L'espace périurbain constitue l interface entre le monde urbain et le monde rural. Ainsi,

Plus en détail

Éviter Réduire et Compenser les impacts sur le milieu naturel. Héloïse Maurouard DREAL Poitou-Charentes

Éviter Réduire et Compenser les impacts sur le milieu naturel. Héloïse Maurouard DREAL Poitou-Charentes Éviter Réduire et Compenser les impacts sur le milieu naturel Héloïse Maurouard DREAL Poitou-Charentes Loi n 76 629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature Article 2 : «...Le contenu de

Plus en détail

Depuis plusieurs années, le club agit en faveur d une féminisation sur deux aspects : la pratique et l accès aux responsabilités.

Depuis plusieurs années, le club agit en faveur d une féminisation sur deux aspects : la pratique et l accès aux responsabilités. PROJET SOCIAL FAIRE DU VOLLEY BALL UN SPORT POUR TOUS Le BVB s intègre dans le tissu local. En partenariat avec la maison de quartier de Planoise, nous formons des jeunes pousses de 3 à 10 ans issus de

Plus en détail

Journée de rencontre. et d échanges. des SCoT du Sud Ouest

Journée de rencontre. et d échanges. des SCoT du Sud Ouest Journée de rencontre et d échanges des SCoT du Sud Ouest Bordeaux, le 4 novembre 2014 Le cadre juridique des SCoT pour la prise en compte de l énergie Climat énergie et l union européenne Le traité de

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO www.asf-estrie.org Dans ce document, vous retrouverez les détails concernant les démarches pour effectuer un évènement à zéro carbone par la plantation compensatoire.

Plus en détail

Fiche méthode Les impacts environnementaux

Fiche méthode Les impacts environnementaux Fiche méthode Les impacts environnementaux Les indicateurs calculés traduisent des impacts sur l environnement par exemplaire ou par tirage : - Changement climatique : les émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES COMMOTIONS CÉRÉBRALES LIÉES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS RÉCRÉATIVES ET SPORTIVES

PLAN D ACTION POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES COMMOTIONS CÉRÉBRALES LIÉES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS RÉCRÉATIVES ET SPORTIVES PLAN D ACTION POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES COMMOTIONS CÉRÉBRALES LIÉES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS RÉCRÉATIVES ET SPORTIVES Publication réalisée par le ministère de l Éducation, de l Enseignement

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre du Groupe La Voix

Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre du Groupe La Voix Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre du Groupe La Voix 16/11/2012 1 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Groupe LA VOIX Code NAF : 5813Z Code SIREN : 457 507 267 Numéros

Plus en détail

Diplôme d ingénieur spécialité Systèmes Energétiques

Diplôme d ingénieur spécialité Systèmes Energétiques Diplôme d ingénieur spécialité Systèmes Energétiques Le diplôme d ingénieur en Systèmes Energétiques (SE)a été habilité par la Commission des Titres d Ingénieurs (CTI) en mai 2012. Diplôme de l Université

Plus en détail

Charte du paysage québécois

Charte du paysage québécois Charte du paysage québécois Janvier 2000 I N T RO D U C T I O N Malgré la reconnaissance de plus en plus fréquente de l importance des paysages au Québec, la notion de paysage n a jamais été précisée ou

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS ET PRIORITÉS ANNUELLES

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS ET PRIORITÉS ANNUELLES FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS ET PRIORITÉS ANNUELLES Pour améliorer les milieux de vie de la MRC de l Île d Orléans Île d Orléans, le 31 août 2016.

Plus en détail

N 353. Votre Revue de Presse Du 10/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 353. Votre Revue de Presse Du 10/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 353 By Votre Revue de Presse Du 10/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Mardi 10 mars 2015 1 Mardi 10 mars 2015 2 Priorités financières Nécessaire gestion

Plus en détail

le rendement du carburant et les émissions des véhicules

le rendement du carburant et les émissions des véhicules le rendement du carburant et les émissions des véhicules Physique, 12 e année, cours précollégial, SPH4C description Cette activité fait suite aux concepts introduits dans La physique en plein air. Elle

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU CADRE DE VIE ----------- ------------- Unité-Progrès-Justice

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU CADRE DE VIE ----------- ------------- Unité-Progrès-Justice MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU CADRE DE VIE ----------- ------------- Unité-Progrès-Justice Objet : 23 ème session du PNUE Le Ministre de l Environnement et du Cadre de Vie Ouagadougou Burkina Faso

Plus en détail

POL-07 Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

POL-07 Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française POL-07 Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Adoptée par le Conseil d administration le 25 octobre 2004. La Politique sur la valorisation du français (POL-07) adoptée par

Plus en détail

VERS UNE AGRICULTURE DURABLE L ESSENTIEL EN

VERS UNE AGRICULTURE DURABLE L ESSENTIEL EN VERS UNE AGRICULTURE DURABLE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 4 % DE TERRES CULTIVÉES EN BIO 1,12 million d hectares de cultures engagées dans le bio à fin 2014 (+ 101 % par rapport à 2007), soit 4 % du total

Plus en détail

Le sondage de satisfaction : une pratique régulière à la Bibliothèque Cécile-Rouleau

Le sondage de satisfaction : une pratique régulière à la Bibliothèque Cécile-Rouleau Congrès des milieux documentaires 2012 Le sondage de satisfaction : une pratique régulière à la Bibliothèque Cécile-Rouleau Plan de la présentation Présentation générale de la Bibliothèque Cécile-Rouleau

Plus en détail

Clé Verte a trois ans

Clé Verte a trois ans Clé Verte a trois ans par Robert Comtois, M.Env. TIRE DEALERS ASSOCIATION OF CANADA Convention 2012 Québec, Février 2012 Table des matières Introduction 1. Historique 2. Le programme CLÉ VERTE 3. Activités

Plus en détail

Investissement hors la classe des élèves : l engagement

Investissement hors la classe des élèves : l engagement Témoignage Investissement hors la classe des élèves : l engagement Filière économie gestion Académie de Lyon 5 novembre 2015 Agnès Mallet-Drivon Conseillère Principale d Education Constats Les textes réglementaires

Plus en détail

ment démographique, économique, social et culturel du québec : une immigration en répons

ment démographique, économique, social et culturel du québec : une immigration en répons crétariat à la Politique linguistique, au développement démographique, économique, social e culturel du québec : une immigration en réponse aux besoins et aux valeurs humanitaires d québec ; la contribution

Plus en détail

Aménagement écosystémique et économie, où en sommes-nous réellement? Le 27 novembre 2014

Aménagement écosystémique et économie, où en sommes-nous réellement? Le 27 novembre 2014 Aménagement écosystémique et économie, où en sommes-nous réellement? Le 27 novembre 2014 Présenté par Mélissa Lainesse Objectif Présenter une réflexion économique concernant la conciliation de la filière

Plus en détail

LES ATELIERS DU SIMA BILAN GAZ À EFFET DE SERRE DE L ACTIVITÉ DE COMPOSTAGE DES DÉCHETS ORGANIQUES

LES ATELIERS DU SIMA BILAN GAZ À EFFET DE SERRE DE L ACTIVITÉ DE COMPOSTAGE DES DÉCHETS ORGANIQUES LES ATELIERS DU SIMA BILAN GAZ À EFFET DE SERRE DE L ACTIVITÉ DE COMPOSTAGE DES DÉCHETS ORGANIQUES Conception d un programme de calcul pour les Agriculteurs Composteurs de France SOMMAIRE Contexte / Problématique

Plus en détail

La biodiversité et vous?

La biodiversité et vous? La biodiversité et vous? Groupe de travail GESTION DE L ESPACE ET BIODIVERSITE Résultats du sondage Septembre 05 Réseau 7 Boulevard des Belges 76000 ROUEN Résultats du sondage «La biodiversité et vous?»

Plus en détail

Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca. La R-D au Québec et les mesures d aide fiscale

Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca. La R-D au Québec et les mesures d aide fiscale Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca La R-D au Québec et les mesures d aide fiscale Depuis plusieurs années déjà, le régime fiscal québécois prévoit diverses mesures visant à stimuler la recherche scientifique

Plus en détail

Introduction. Chapitre VI. L habitant

Introduction. Chapitre VI. L habitant Introduction Chapitre VI. L habitant 1. DVP : Comment voit-on que le territoire de la commune est habité? Chapitre VI. L habitant Introduction La commune, collectivité territoriale, est habitée par une

Plus en détail

Comité pour les Métaux Stratégiques

Comité pour les Métaux Stratégiques Comité pour les Métaux Stratégiques Présentation de Guerbet Une entreprise totalement focalisée sur les produits de contraste, les dispositifs médicaux et les solutions innovantes, indispensables à l'imagerie

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L IMPLANTATION ET AU FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

POLITIQUE RELATIVE À L IMPLANTATION ET AU FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE POLITIQUE POLITIQUE RELATIVE À L IMPLANTATION ET AU FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE # 41-04 Adoption le 14 mai 2002 Amendement le Mise en vigueur le 15 mai 2002 Résolution # Autorisation

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Voirie. La préservation de vos Espaces de Vie

Le Développement Durable. chez Europe Services Voirie. La préservation de vos Espaces de Vie Le Développement Durable chez Europe Services Voirie La préservation de vos Espaces de Vie Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a

Plus en détail

CÉGEP DU VIEUX MONTRÉAL RÈGLES RELATIVES AU PERFECTIONNEMENT DES ENSEIGNANTS

CÉGEP DU VIEUX MONTRÉAL RÈGLES RELATIVES AU PERFECTIONNEMENT DES ENSEIGNANTS CÉGEP DU VIEUX MONTRÉAL RÈGLES RELATIVES AU PERFECTIONNEMENT DES ENSEIGNANTS En vigueur à compter du 22 avril 2013 RÈGLES RELATIVES AU PERFECTIONNEMENT DES ENSEIGNANTS 1. PRINCIPES 1.1. Le Collège fournit

Plus en détail

La Grande Muraille Verte au BURKINA FASO. Etat de mise en œuvre. juin 2011

La Grande Muraille Verte au BURKINA FASO. Etat de mise en œuvre. juin 2011 La Grande Muraille Verte au BURKINA FASO Etat de mise en œuvre juin 2011 Contexte Dégradation des ressources naturelles dû aux effets conjugués de la sécheresse et des facteurs anthropiques. Multiples

Plus en détail

Gérard Szaraz, Forestier en chef Congrès AFVSM Auberge Sacacomie, 28 novembre 2013

Gérard Szaraz, Forestier en chef Congrès AFVSM Auberge Sacacomie, 28 novembre 2013 Le rendement soutenu et la promesse d un aménagement durable des forêts Gérard Szaraz, Forestier en chef Congrès AFVSM Auberge Sacacomie, 28 novembre 2013 Avertissement Bien que le calcul des possibilités

Plus en détail

FICHE D INFORMATION 3 DEVELOPPEMENT ET ETAT DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE AINSI QUE DANS LE

FICHE D INFORMATION 3 DEVELOPPEMENT ET ETAT DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE AINSI QUE DANS LE FICHE D INFORMATION 3 DEVELOPPEMENT ET ETAT DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE AINSI QUE DANS LE CANTON DE BERNE Pourquoi la biodiversité se modifie-t-elle? La biodiversité se modifie du fait de transformations

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION SOUS REGIONAL SUR LA REDUCTION DE LA VULNERABILITE ECONOMIQUE, ECOLOGIQUE ET SOCIAL DE L AFRIQUE DE L OUEST FACE AUX CHANGEMENTS

PROGRAMME D ACTION SOUS REGIONAL SUR LA REDUCTION DE LA VULNERABILITE ECONOMIQUE, ECOLOGIQUE ET SOCIAL DE L AFRIQUE DE L OUEST FACE AUX CHANGEMENTS PROGRAMME D ACTION SOUS REGIONAL SUR LA REDUCTION DE LA VULNERABILITE ECONOMIQUE, ECOLOGIQUE ET SOCIAL DE L AFRIQUE DE L OUEST FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Plan de Présentation Historique du Programme;

Plus en détail

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Octobre 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Octobre 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS Cette note présente des données et analyses supplémentaires en lien avec la création d emplois. L objectif de cette note est de porter l analyse au-delà du nombre d emplois

Plus en détail

ANALYSE DES IMPACTS DE LA PRODUCTION DE CANNEBERGE AU CENTRE-DU- QUÉBEC EN FONCTION DES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Par

ANALYSE DES IMPACTS DE LA PRODUCTION DE CANNEBERGE AU CENTRE-DU- QUÉBEC EN FONCTION DES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Par ANALYSE DES IMPACTS DE LA PRODUCTION DE CANNEBERGE AU CENTRE-DU- QUÉBEC EN FONCTION DES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Par Raphaëlle Julien Caron Essai présenté au Centre Universitaire de Formation

Plus en détail

La collaboration intervilles, pour de meilleurs résultats en loisir en milieux ruraux

La collaboration intervilles, pour de meilleurs résultats en loisir en milieux ruraux La collaboration intervilles, pour de meilleurs résultats en loisir en milieux ruraux André Boudreau, T.I.L. Coordonnateur aux événements, Ville de Richelieu 4 octobre 2012 Notre situation Notre théorie

Plus en détail

La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie

La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie Les principaux éléments entrant dans la composition des peintures minérales existent en quantité importante dans la nature : Un liant minéral

Plus en détail

Prix Jeune chercheur du Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité (CMDO)

Prix Jeune chercheur du Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité (CMDO) Prix Jeune chercheur du Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité (CMDO) Créé en avril 2012 par les Fonds de Recherche du Québec - Santé (FRQS), le Réseau de recherche sur la santé

Plus en détail

du 6 mars 2014 Accompagner le développement d une agriculture durable

du 6 mars 2014 Accompagner le développement d une agriculture durable Comité de programmation Leader du 6 mars 2014 Accompagner le développement d une agriculture durable Intitulé du projet Accompagner le développement d une agriculture durable Année 2014 Nom du maître d

Plus en détail

PARCOURS DE FORMATION

PARCOURS DE FORMATION PARCOURS DE FORMATION A l issue du parcours, vous saurez Prospecter une clientèle de professionnels, proposer des solutions techniques selon les besoins, impératifs du client et négocier les conditions

Plus en détail

Travaux publics CONSTRUCTEUR DE ROUTES

Travaux publics CONSTRUCTEUR DE ROUTES Travaux publics CONSTRUCTEUR DE ROUTES CONSTRUCTEUR DE ROUTES Le constructeur de routes exerce son activité dans le domaine de la construction et de l entretien des routes (chaussées, aménagements urbains,

Plus en détail

COLLOQUE BOIS ENERGIE ADEME. Le 10 avril 2014

COLLOQUE BOIS ENERGIE ADEME. Le 10 avril 2014 COLLOQUE BOIS ENERGIE ADEME Le 10 avril 2014 L énergie; une diversification réussie Etudes urbaines MOD d équipements publics Renouvellement urbain Gestion d équipements publics Aménagement du territoire

Plus en détail

Préservons l environnement. www.groupeonepoint.com

Préservons l environnement. www.groupeonepoint.com Préservons l environnement www.groupeonepoint.com Chère Collaboratrice, Cher Collaborateur, GROUPE ONEPOINT respecte et protège l environnement qui l entoure et s engage à adopter les meilleures pratiques

Plus en détail