UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE"

Transcription

1 UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE

2 UNE SOLUTION PRATIQUE POUR CONTRER LES GES : LA PLANTATION D ARBRES La quantité de gaz à effet de serre (GES) dans l air n a cessé d augmenter au cours des 200 ans dernières années. De plus en plus de gens sont affectés par cette problématique qui cause des changements climatiques et une réduction de la qualité de l air amenant sécheresses, inondations, smog et problèmes respiratoires. Il existe une solution concrète, facile et engagée qui contribue aux efforts de lutte contre l augmentation du gaz carbonique (CO 2 ), un des principaux GES retrouvé dans l atmosphère. Une solution qui a une répercussion immédiate et positive sur l air, l environnement et la population : la plantation d arbres ou la revégétalisation. En effet, les arbres, par leur processus de photosynthèse, utilisent le gaz carbonique pour leur croissance (tronc, feuilles, racines). Ils deviennent ainsi un moyen efficace pour absorber le CO 2 émis. ACTION SAINT-FRANÇOIS ET LA REVÉGÉTALISATION En 2006, grâce à un partenariat avec le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) et les producteurs agricoles de la région de l Estrie, Action Saint-François (ASF) a initié un projet de revégétalisation des berges en milieu agricole. Puis en 2008, une entente a eu lieu avec l Université du Québec à Montréal (UQAM) pour compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par les activités et les déplacements des quelque 1400 participants d un congrès de la Société Internationale de Limnologie tenu à Montréal en Ce partenariat est ainsi la première plantation compensatoire d ASF qui met alors en terre plus de 6000 arbres et arbustes, tout en poursuivant son objectif de revégétalisation des berges. La revégétalisation est aujourd hui un volet d envergure pour l organisme, qui a planté plus de 8300 d arbres entre 2007 et 2010.

3 ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE Mettre cette solution en pratique est facile en organisant un évènement à carbone zéro (colloque, congrès, festivals), qui compensera l émission de gaz carbonique occasionnée par les déplacements de vos participants et de vos activités, par la plantation d arbres. Action Saint-François calcule pour vous la quantité de gaz carbonique encouru par l évènement, la convertit en nombre d arbres à planter et pour une somme modeste prend en charge la plantation. En un seul projet, en plus d organiser un évènement important, vous encouragez l aménagement et la protection des écosystèmes riverains, aidant à améliorer la qualité de l air et de l eau. Vous gagnez ainsi le soutien de l opinion public par votre responsabilité environnementale. UNE ACTION AU QUÉBEC Action Saint-François est un organisme qui réalise ses projets dans le bassin versant de la rivière Saint-François, en Estrie. Ainsi, en plus d investir votre argent dans un organisme québécois qui œuvre au niveau de l environnement, vous permettez le développement de votre province. Suite à l entente avec ASF, nous publicisons votre engagement lors d une conférence de presse, dans notre journal bisannuel et sur le site WEB officiel d Action Saint-François. ACTION SAINT-FRANÇOIS VOUS PROPOSE UNE SOLUTION CONCRÈTE POUR COMPENSER VOS ÉMISSIONS DE GAZ CARBONIQUE PAR UNE MÉTHODE SIMPLE.

4 L ORGANISME ACTION SAINT-FRANÇOIS Action Saint-François est un regroupement de citoyens qui se préoccupent de la qualité des cours d eau dans le bassin versant de la rivière Saint-François, en Estrie. Cet organisme sans but lucratif a vu le jour en 1992 et son objectif principal est de mettre en œuvre des actions visant à assainir, restaurer, aménager et protéger les écosystèmes riverains et aquatiques. Action Saint-François est orienté vers la réalisation concrète d activités sur le terrain. La principale activité qui a fait connaître l organisme est l organisation des opérations de nettoyage des cours d eau. Par cette action, des dizaines de tonnes de rebuts (métal, plastique, verre, pneus) sont recueillis chaque année et sont dirigées vers les récupérateurs de la région. Dès 2006, Action Saint-François développe son volet de revégétalisation des berges. Avec la collaboration du MAPAQ et des producteurs agricoles de la région, plusieurs milliers d arbres ont été plantés sur les rives des cours d eau. Depuis 2010, un nouveau volet est en développement soit la réalisation d habitat faunique pour des espèces vulnérables ou menacées d extinction. Finalement, l organisme œuvre à sensibiliser la population à l importance de la qualité des cours d eau par la tenue de kiosques, la participation à des émissions de radio, le recrutement de membres et de bénévoles ainsi que par la publication d un journal. Action Saint-François offre la possibilité à tout citoyen de prendre part à la protection des cours d eau par la participation bénévole aux différentes activités de l organisme ou par l implication entre autre au niveau du conseil d administration et de la création du journal.

5 C EST VOTRE ENTREPRISE/ORGANISME QUI ORGANISE UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO. C EST ACTION SAINT-FRANÇOIS QUI EFFECTUE LES CALCULS D ÉMISSIONS ET DE CONVERSION. C EST ACTION SAINT-FRANÇOIS QUI PLANIFIE ET RÉALISE LA PLANTATION DES ARBRES. C EST LA POPULATION QUÉBÉCOISE ET NOTRE ENVIRONNEMENT QUI EN RETIRE LES BÉNÉFICES. Pour plus de renseignements ou pour obtenir des documents plus détaillés, communiquez avec nous. Annie Ouellet Coordonnatrice à la revégétalisation Action Saint-François 18 Wellington Nord, local 4 Sherbrooke, Québec J1H 5B7

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO www.asf-estrie.org Dans ce document, vous retrouverez les détails concernant les démarches pour effectuer un évènement à zéro carbone par la plantation compensatoire.

Plus en détail

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Objectif de la rencontre Définir ensemble la mise en place de l outil

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

Les lois et règlements

Les lois et règlements 10 Les lois et règlements Le présent chapitre traite des lois et règlements qui s appliquent à la réalisation de projets de gestion intégrée de l eau en milieu agricole. Il présente les principales autorités

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Forum du Climat du 6 février 2010 Rencontre intermédiaire Compte rendu Les éléments présentés ci-après reprennent

Plus en détail

Concrete example of land consolidation connected to motorway passage and development annexes

Concrete example of land consolidation connected to motorway passage and development annexes Concrete example of land consolidation connected to motorway passage and development annexes Exemple concret d un remembrement lié au passage d une autoroute et développements annexes Robert BERGES, Géomètre-Expert

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU

PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU M. KOUASSI Jules Venance Assistant au PCCI (Côte d Ivoire) kouassjv2003@yahoo.fr ATELIER REGIONAL SUR L ADAPTATION ACCRA 21 au 23 septembre 2006 INTRODUCTION

Plus en détail

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014)

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014) Orientation no. 1 Développer et maintenir une efficace et des mécanismes de suivi comme cadre légal de gestion de la forêt urbaine - Développer des mécanismes pour appliquer la à l échelle d une propriété

Plus en détail

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO 9ème Committee Consultatif Régional Bujumbura, 26 mai 2011 Présentation du Programme Régional pour l Environnement en Afrique Centrale (CARPE) 1. CARPE II

Plus en détail

1000-Gestion administrative

1000-Gestion administrative 1000-Gestion administrative o 1100-Gestion constitutive o 1200-Organisation administrative 1210-Mission et objectifs 1220-Planification administrative 1221-Plans stratégiques 1222-Plans d actions et plans

Plus en détail

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre)

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre 103 participants au matin Introduction de la journée de lancement Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Le Plan Climat Territorial s intègre

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Les initiatives environnementales Eau Nutriments,

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

Mars 2011 DOCUMENT 2. PLAN DIRECTEUR DE L EAU Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi

Mars 2011 DOCUMENT 2. PLAN DIRECTEUR DE L EAU Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi Mars 2011 DOCUMENT 2 LES ENJEUX DU BASSIN VERSANT DE LA BAIE MISSISQUOI PLAN DIRECTEUR DE L EAU Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi Rédaction LES ENJEUX DU BASSIN VERSANT DE LA BAIE MISSISQUOI

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

www.biotopcanada.com

www.biotopcanada.com www.biotopcanada.com BIOTOP pour un monde sans faim. Le Système BIOTOP: le jardin de ville réinventé de toutes pièces. LE SYSTÈME BIOTOP La superficie d espace minéralisé couverte par le système BIOTOP

Plus en détail

Assurer l intégrité environnementale du système québécois de plafonnement et d échange pour les émissions de gaz à effet de serre

Assurer l intégrité environnementale du système québécois de plafonnement et d échange pour les émissions de gaz à effet de serre Assurer l intégrité environnementale du système québécois de plafonnement et d échange pour les émissions de gaz à effet de serre Document soumis au gouvernement du Québec à propos de son projet de règlement

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 DÉCRÉTANT UN CONTRÔLE INTÉRIMAIRE PROHIBANT UNE CONSTRUCTION, UN OUVRAGE OU DES TRAVAUX SUR DES TERRAINS COMPORTANT UN MILIEU HUMIDE SANS UNE CARACTÉRISATION

Plus en détail

Calendrier des stages de formation professionnelle continue

Calendrier des stages de formation professionnelle continue Calendrier des stages de formation professionnelle continue 20 Année 20 Le végétal Connaissance et reconnaissance des végétaux arbustifs et arbres /16/17/18/06/20 06/07/08/09/07/20 21/22/23/24/09/20 Connaissance

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009 Bilan Carbone P. Faucher Sept. 2009 / La méthode Bilan Carbone, Plan Climat et Agenda 21 >Des démarches complémentaires Le Bilan Carbone permet de faire un diagnostic des émissions de gaz de serre Le Plan

Plus en détail

Les Crastes. Edito G UIDE PRATIQUE D ENTRETIEN

Les Crastes. Edito G UIDE PRATIQUE D ENTRETIEN Les Crastes G UIDE PRATIQUE D ENTRETIEN SOMMAIRE 2 3 Les Crastes : A quoi ca sert? Les obligations en matière d entretien Deux acteurs pour une même mission Edito 4 6 7 8 8 5 Cartes L action de sensibilisation

Plus en détail

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations L exemple du PCET et de son articulation avec le SCOT de l agglomération bisontine 8 Plate-Forme internationale

Plus en détail

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte : vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l'écologie, du développement

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. St-Jean-sur-Richelieu, le 27 mai 2014

AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. St-Jean-sur-Richelieu, le 27 mai 2014 AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE St-Jean-sur-Richelieu, le 27 mai 2014 MISE EN CONTEXTE Offre de services gouvernementale intégrée Mesures destinées aux entreprises de transformation

Plus en détail

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITE DE LAC-BEAUPORT REGLEMENT NUMERO 7-172 Objet : Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles Session ordinaire du Conseil de la municipalité

Plus en détail

Guide de planification et de présentation des projets de végétalisation de bandes riveraines

Guide de planification et de présentation des projets de végétalisation de bandes riveraines Guide de planification et de présentation des projets de végétalisation de bandes riveraines dans le cadre des programmes d action communautaire pour l environnement Environnement Canada, Région du Québec

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui Animatrice : Mme Stella Anastasakis Transfert Environnement Mathieu Castonguay Martin Vaillancourt Cosmin Vasile Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd

Plus en détail

ILWAC UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT

ILWAC UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT ILWAC GESTION INTEGREE DE LA TERRE ET DE L EAU POUR L ADAPTATION A LA VARIABILITE ET AU CHANGEMENT CLIMATIQUE RAPPORT DE SYNTHESE UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT A l'instar des autres pays

Plus en détail

Agir pour le climat, c est respecter mes droits!

Agir pour le climat, c est respecter mes droits! Agir pour le climat, c est respecter mes droits! Juin 2015 Chaque jour, Solidarité Laïque agit pour que les droits des enfants soient mieux respectés en France et dans le monde et pour que tous les enfants

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada présente À l affût de la météo : Guide d exploration virtuelle

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada présente À l affût de la météo : Guide d exploration virtuelle Le Musée des sciences et de la technologie du Canada présente À l affût de la météo : Guide d exploration virtuelle Section 4 : Les changements climatiques et notre responsabilité Introduction Il est maintenant

Plus en détail

Contribution climat-énergie

Contribution climat-énergie Contribution climat-énergie La comprendre, c'est l'adopter Pourquoi a-t-elle un rôle essentiel dans la protection du climat? En quoi êtes vous concerné? Est-ce une Contrainte ou une opportunité? 6 pages

Plus en détail

Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015

Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015 Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015 Les enjeux de la transition énergétique Enjeux énergétiques liés à la nature des approvisionnements

Plus en détail

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn Présentation du Contrat de Rivière Tarn Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn

Plus en détail

LE BON ARBRE AU BON ENDROIT GUIDE DE LA VÉGÉTATION COMPATIBLE AVEC LES LIGNES AÉRIENNES DE DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ

LE BON ARBRE AU BON ENDROIT GUIDE DE LA VÉGÉTATION COMPATIBLE AVEC LES LIGNES AÉRIENNES DE DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ LE BON ARBRE AU BON ENDROIT GUIDE DE LA VÉGÉTATION COMPATIBLE AVEC LES LIGNES AÉRIENNES DE DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ Réaliser vos aménagements paysagers en toute sécurité. Zones de rusticité L hiver,

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

POLITIQUES Octobre 2007

POLITIQUES Octobre 2007 Octobre 2007 Page 1 sur 46 Sommaire Politique de fonctionnement des administratrices et administrateurs du conseil d administration de la CNPF... 3 Politique d élaboration, d adoption, d évaluation et

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique 484, route 277, Saint-Léon-de-Standon,

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Volume 2, no.3 Automne-hiver 2005

Volume 2, no.3 Automne-hiver 2005 Le Héraut Volume 2, no.3 Automne-hiver 2005 Mot de l équipe de la ZIP L été et l automne ont été fort occupés. Mis à part les travaux de restauration de la frayère d esturgeons jaunes et la réalisation

Plus en détail

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles?

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles? 1. Connaissez-vous le Collectif GASPARE? Oui 2. Êtes-vous pour ou contre le projet de CCCG - Centrale thermique à cycle combiné à gaz - à Landivisiau, où ailleurs? Je défends le pacte électrique breton

Plus en détail

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 PAYSAGE BRUIT EAU 2 / MILIEUX NATURELS 3 / L insertion

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression?

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression? Services Conseils L évolution des services-conseils conseils agricoles au Québec : crise ou progression? Présenté au Colloque «stratégies» sur les services-conseils du CRAAQ, le 24 septembre 2008 par Marie-Ève

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN Crédit photo : Lino Cipresso Photo BIENVENUE Nous sommes très heureux de vous présenter le rapport annuel 2013-2014 de

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

Cadre réglementaire canadien sur les émissions atmosphériques Possibilités et défis des municipalités canadiennes

Cadre réglementaire canadien sur les émissions atmosphériques Possibilités et défis des municipalités canadiennes Cadre réglementaire canadien sur les émissions atmosphériques Possibilités et défis des municipalités canadiennes Soumis à Environnement Canada Cleanair-airpur@ec.gc.ca Dans le cadre des Consultations

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

Compte- rendu des activités 2013 du Réseau Climat & Développement

Compte- rendu des activités 2013 du Réseau Climat & Développement Compte- rendu des activités 2013 du Réseau Climat & Développement Consolider le tissu associatif pour mieux influencer et accompagner l'intégration de la contrainte environnementale, énergétique et climatique

Plus en détail

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie?

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Durée Matériel Objectifs Compétenc es Lexique 1 heure Pour chaque groupe : - un ordinateur connecté à Internet (si cela n est pas possible, distribuer

Plus en détail

Termes de référence du groupe de travail «Finance carbone»

Termes de référence du groupe de travail «Finance carbone» Termes de référence du groupe de travail «Finance carbone» 1 Contexte et justification du groupe de travail 1.1 Présentation de la Plateforme : Re-Sources est une Plateforme pourlapromotiondela valorisation

Plus en détail

Rapport d évaluation des crédits carbone éducatifs MC de la Bourse du carbone Scol ERE

Rapport d évaluation des crédits carbone éducatifs MC de la Bourse du carbone Scol ERE Rapport d évaluation des crédits carbone éducatifs MC de la Bourse du carbone Scol ERE Dossier CRIQ n o 640-PE47791 Rapport final Le Centre de recherche industrielle du Québec a pour mission de contribuer

Plus en détail

Questionnaire aux acteurs du

Questionnaire aux acteurs du : Questionnaire aux acteurs du La CIREST et la commune de Saint-André mettent en place un Plan Climat Energie Territorial. Nous vous remercions de prendre le temps de remplir ce questionnaire. Qu est ce

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

PLAN CLIMAT-éNERGIE TERRITORIAL de Chartres métropole

PLAN CLIMAT-éNERGIE TERRITORIAL de Chartres métropole PLAN CLIMAT-éNERGIE TERRITORIAL de Chartres métropole SOMMAIRE 1. POURQUOI REALISER UN PLAN CLIMAT-ÉNERGIE TERRITORIAL? La lutte contre le changement climatique Qu est ce qu un Plan Climat? Les objectifs

Plus en détail

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET 3.8 L AGRICULTURE Occupant à peine 1 % du territoire, l activité agricole est peu développée à l échelle du bassin versant de la rivière du Diable. Les exploitations agricoles y sont peu nombreuses, de

Plus en détail

Avant projet de loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Avant projet de loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Avant projet de loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Mémoire déposé à La Commission de l aménagement du territoire Assemblée nationale du Québec Mai 2011 2 Présentation de l organisme

Plus en détail

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Contribution Réseau Rural Français Groupe de travail «Politique d accueil et

Plus en détail

Planification stratégique 2011-2013

Planification stratégique 2011-2013 Planification stratégique 2011-2013 Au terme du plan d action 2011-2013 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy se sera affirmé comme un leader indispensable et incontournable en immobilier communautaire

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DE LA MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 5 VOLET CONSTRUCTION 8 VOLET COMMUNICATIONS ET RELATION PUBLIQUES 9

MOT DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DE LA MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 5 VOLET CONSTRUCTION 8 VOLET COMMUNICATIONS ET RELATION PUBLIQUES 9 SOMMAIRE MOT DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DE LA MAISON DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 5 VOLET CONSTRUCTION 8 VOLET COMMUNICATIONS ET RELATION PUBLIQUES 9 VOLET ÉDUCATION 11 VOLET RECHERCHE 12 CAMPAGNE DE FINANCEMENT

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

Portfolio. www.ecologistik.ca. 330, 21e rue Est Québec (Québec) G1L 1Y7. Tél. : 418 614-6759 info@ecologistik.ca. Site Internet : Date : Août 2011

Portfolio. www.ecologistik.ca. 330, 21e rue Est Québec (Québec) G1L 1Y7. Tél. : 418 614-6759 info@ecologistik.ca. Site Internet : Date : Août 2011 330, 21e rue Est Québec (Québec) G1L 1Y7 Tél. : 418 614-6759 info@ecologistik.ca Site Internet : www.ecologistik.ca Portfolio Date : Août 2011 1. IDENTIFICATION DES EXPLOITANTES 3 1.1. MARIE-CLAUDE DUFOUR,

Plus en détail

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Bandes riveraines restreintes, beaucoup de stabilisation Rivière Yamachiche: champ de maïs sans bande riveraine Rivière

Plus en détail

DATAVANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

DATAVANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 DATAVANCE Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES DATAVANCE 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres d'une serre, des gaz

Plus en détail

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE QUESTION 1 : MONTRER QUE LA CULTURE DU SOJA EST UNE AGRICULTURE MODÉRÉE ET MÉCANISÉE. La culture du soja est une agriculture moderne et mécanisée car sur l image du document

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

Développement durable au Bas-Saint-Laurent

Développement durable au Bas-Saint-Laurent Développement durable au Bas-Saint-Laurent Mai 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE...3 2. GRILLE D ANALYSE DES PROJETS AVANT LEUR MISE EN ŒUVRE...5 Comment utiliser la grille?...6 Objectif 1 Viser

Plus en détail

Jambes, le 12 novembre 2003. Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune»

Jambes, le 12 novembre 2003. Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune» Jambes, le 12 novembre 2003 Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune» N/Réf. : E-THL/val/2003/13317/PAL (à rappeler dans toute correspondance) Annexes : 2

Plus en détail

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE Gontran Bage Directeur- Développement durable et gestion des GES GES dans le secteur

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques (P.P.R.) naturels prévisibles commune de Saint-Joseph REGLEMENT

Plan de Prévention des Risques (P.P.R.) naturels prévisibles commune de Saint-Joseph REGLEMENT REGLEMENT Les mesures réglementaires et les recommandations présentées ci-après, sont issues notamment : - des recommandations nationales sur la cartographie réglementaire, - des propositions des géologues

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Les sentiers récréatifs (randonnée, VTT, motoneige) 36 L entretien du réseau d accès 38

Les sentiers récréatifs (randonnée, VTT, motoneige) 36 L entretien du réseau d accès 38 VOUS PRÉVOYEZ CONSTRUIRE UN CHEMIN FORESTIER Une bonne planification 23 Comment construire son chemin forestier 25 Concernant les ponts et ponceaux 27 La planification des traverses de cours d eau 28 Le

Plus en détail