Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012"

Transcription

1 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

2 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs». Depuis, ce concept a été peu à peu mis en application de façon inégale dans les entreprises. A l heure où une mutation économique sans précédent est amorcée, ce virage devient indispensable pour associer le développement économique en respectant l homme et l environnement. Plus récemment, la Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE), application du développement durable au sein de la stratégie de l entreprise, fait son apparition avec la sortie fin 2010 de la norme internationale ISO26000, qui servira de guide pour toutes les organisations. Mais tous ces termes, ces concepts sont-ils connus? Des actions sont-elles réellement appliquées? Les entreprises sont-elles prêtes à avancer sans contrainte? Quels sont les réels besoins des entreprises dans ces domaines? Ce sont ces questions que la CCI de Maineet-Loire a souhaité explorer à travers ce premier observatoire. A partir d un échantillon représentatif de 500 entreprises de toutes activités en Maine-et-Loire, nous avons recherché à comprendre ce que recouvre la RSE et le Développement Durable, en terme de représentation, de pratiques, de structuration, d enjeux et d intentions. Nous avons conforté ces perceptions à nos visions d experts de l accompagnement d entreprises, et proposé une typologie qui se veut être une contribution pour mieux cerner la réalité de la Responsabilité Sociétale d Entreprise. Avec une connaissance plus fine, mieux segmentée de leurs besoins et de leurs attentes, l ambition est bien de servir au mieux les intérêts des entreprises. La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. La démarche consiste pour les entreprises à prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leur activité, pour adopter les meilleures pratiques possibles et contribuer ainsi à l amélioration de la société et à la protection de l environnement. Source : Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie, 2011 VIVABLE Environnement / Santé ENVIRONNEMENT (Changement climatique, Ressources environnementales) SOCIAL (Insertion-Exclusion, Santé des populations) DURABLE VIABLE Modes de production / consommation ÉQUITABLE Inégalité / Solidarité Source : Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie ÉCONOMIE (Capacités productives, Insertion dans la Mondialisation, Innovation et recherche) Yannis BORJON-PIRON, Président de la Commission Economie Responsable et Eric GROUD, Président de la CCI de Maine-et-Loire

3 DÉVELOPPEMENT DURABLE ET RSE : DES NOTIONS TROP SOUVENT RÉDUITES À L ENVIRONNEMENT Si plus de 4 répondants sur 5 ont entendu parler de la notion de Développement Durable, seuls 20% déclarent avoir déjà entendu parler de la RSE. Ce niveau de connaissance évolue avec la taille de l entreprise pour atteindre 58% parmi les établissements d au moins 50 salariés. Dans la plupart des cas, ce sont les médias qui ont permis aux répondants d entendre parler de la RSE. Elle reste donc pour le moment un sujet d intérêt général sans véritable canal d information distinguant entreprises et particuliers. NOTORIÉTÉ DES NOTIONS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE RSE Non Oui 18 % 82 % 80 % 20 % Développement Durable RSE Lorsqu on leur demande de définir la notion de Développement Durable, les répondants la limitent le plus souvent à l environnement. Seuls 5% évoquent les 3 dimensions la caractérisant. DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (EN SPONTANÉ) Respect de l environnement Un développement économique respectueux de l environnement Un développement économique respectueux de l environnement et de la sphère sociale 9 % 5 % > VIABLE > DURABLE 77 % Autre 9 % LE PILIER ENVIRONNEMENTAL DES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX RECONNUS Près de 3 établissements sur 4 déclarent accorder aux enjeux environnementaux, une place importante dans la stratégie de leur entreprise (très importante pour près d un tiers). ET DES DÉMARCHES QUI SEMBLENT SE GÉNÉRALISER Si l on excepte l utilisation ou la production d énergies renouvelables encore peu fréquentes, au moins 2 établissements sur 3 sont engagés dans les autres actions environnementales. DÉMARCHES / ACTIONS ENVIRONNEMENTALES MISES EN PLACE (POUR CHACUNE DES DÉMARCHES, LES ENTREPRISES NON CONCERNÉES SONT EXCLUES) Gestion responsable des déchets Réduction de la consommation d énergie Réduction des risques environnementaux Réduction de la consommation d eau 92 % 8 % 79 % 21 % 74 % 26 % 74 % 26 % Oui Non Gestion responsable des achats et investissement Utilisation ou production d énergies renouvelables 65 % 35 % 24 % 76 % MAIS ENCORE PEU DE LABELLISATIONS ET/ OU CERTIFICATIONS Seuls 16% déclarent disposer d au moins une certification ou labellisation en matière environnementale (la plupart n en possédant qu une seule), le plus souvent l ISO

4 LE PILIER SOCIAL UNE SPHÈRE SOCIALE PLUTÔT BIEN CONSIDÉRÉE Globalement, les enjeux sociaux semblent bien intégrés dans les entreprises (plus de 80% jugent globalement importants 5 des 6 enjeux énoncés). Seule la «diversité des embauches» semble moins considérée. Prévention de la santé / sécurité au travail Amélioration des conditions de travail Valorisation des efforts fournis par les salariés Assurer le maintien ou la progression du pouvoir d achat des salariés DEGRÉ D IMPORTANCE ACCORDÉ AUX ENJEUX SOCIAUX 96 % 96 % 92 % 92 % 8 % 8 % 4 % 4 % Globalement important Globalement pas important Formation des salariés Diversité des personnes embauchées 55 % 85 % 45 % 15 % MAIS DES ACTIONS ENCORE INSUFFISAMMENT NOMBREUSES DANS LES PETITES STRUCTURES - Près des trois quarts n utilisent pas d indicateurs de performance sociale (74% chez les 2 à 49 salariés, contre seulement 29% chez les 50 salariés et plus) - Un Document Unique reste principalement une contrainte réglementaire (59% ne l utilisent pas comme outil de progrès en matière de santé-sécurité au travail chez les 2 à 49 salariés, contre seulement 25% chez les 50 salariés et plus) - Une consultation des salariés ou des partenaires sociaux qui n est pas encore généralisée (42% ne consultent pas chez les 2 à 49 salariés, contre 30% chez les 50 salariés et plus, lesquels ont l obligation de se doter d un Comité d Entreprise, d un Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ) - Un fonds de formation pas toujours utilisé (33% n y ont pas recours chez les 2 à 49 salariés, contre seulement 9% chez les 50 salariés et plus) PRATIQUES EN MATIÈRE SOCIALE Utilisation d indicateurs de performance sociale Utilisation du document unique comme un véritable outil de progrès en matière de santé-sécurité au travail Consultation des salariés ou partenaires sociaux pour des décisions importantes Utilisation du fonds de formation 71 % 58 % 41 % 31 % 29 % 42 % 59 % 69 % Non Oui - Taux d accident - Taux d absentéisme - Turn-over... - Amélioration / organisation des conditions de travail - Organisation du travail - Investissementṣ..

5 LE PILIER ÉCONOMIQUE UNE PRISE EN COMPTE DES ENJEUX ÉCONOMIQUES ET DE L INTÉGRATION TERRITORIALE Plus de 9 établissements sur 10 estiment globalement importants le respect des délais de paiement des fournisseurs ainsi que la satisfaction clients à des prix compétitifs (près de 70% les estiment même «très importants»). Le fait de proposer aux clients des délais de paiement attractifs semble en revanche moins important (environ 6 établissements sur 10). DES EXIGENCES SOCIALES ET / OU ENVIRONNEMENTALES ENCORE PEU FRÉQUENTES Près de 8 établissements sur 10 déclarent privilégier des fournisseurs locaux (dans un rayon d environ 50 km). Mais seuls 34% déclarent intégrer des exigences sociales et/ou environnementales dans le choix de leurs fournisseurs et/ou sous-traitants (33% chez les 2 à 49 salariés contre 59% chez les 50 salariés et plus), dont plus de la moitié des certifications / labellisations (principalement des «certifications d Entreprise» (ISO 14001, ISO 9001 ) et/ou des «certifications Produit»). PRÉFÉRENCE AUX FOURNISSEURS LOCAUX EXIGENCES SOCIALES ET/OU ENVIRONNEMENTALES POUR LE CHOIX DES FOURNISSEURS ET/OU SOUS- TRAITANTS NON 22 % OUI 78 % OUI 34 % NON 66 % DES COLLABORATIONS ENCORE PEU FRÉQUENTES AVEC LES DIFFÉRENTS ACTEURS DU TERRITOIRE Les collaborations avec les acteurs du territoire (entreprises voisines, collectivités locales, associations ) sont dans l ensemble peu développées. Près de la moitié collabore toutefois régulièrement avec les entreprises avoisinantes. TYPE ET FREQUENCE DE COLLABORATIONS SUR LE TERRITOIRE Entreprises voisines 48 % 22 % 10 % 20 % Régulièrement Collectivités Locales (Maire, conseil général, ) 31 % 22 % 12 % 35 % Occasionnellement Exceptionnellement Jamais Associations locales Autre organisation 21 % 10 % 8 % 7 % 23 % 21 % 74 % 35 %

6 TYPOLOGIE DES ENTREPRISES DE MAINE-ET-LOIRE FACE À LA DÉMARCHE RSE Face à la démarche RSE, les entreprises adoptent des attitudes différentes. Certaines sont déjà engagées, d autres se montrent sceptiques et d autres enfin, ont amorcé quelques actions liées à la RSE et souhaitent adopter cette démarche pour des raisons différentes. 5 ATTITUDES FACE À LA DÉMARCHE RSE RÉPARTITION DES RESSORTISSANTS CCI DE MAINE-ET-LOIRE FACE À LA DÉMARCHE RSE PRAGMATIQUES 52 % VOLONTARISTES 15 % ENGAGÉS 4 % SCEPTIQUES 29 % Une faible part des entreprises véritablement engagées dans une démarche RSE Les Engagés Des motivations différentes pour celles qui souhaitent s engager : - Par conviction Les Volontaristes - Par intérêt Les Pragmatiques (obtenir un gain, un bénéfice ou être en phase avec la réglementation ou le marché) Une part non négligeable d entreprises ne semblant pas s intéresser à la démarche et ne souhaitant pas s y engager, mais réalisant quand même quelques actions Les Sceptiques Dont Pragmatiques-Opportunistes : 37% Dont Pragmatiques-Contraints : 15% ET TYPOLOGIE DES ENGAGÉS Les «Engagés» sont les établissements qui sont réellement engagés dans une démarche RSE, au sens où l entendent les experts et sur la base d une liste d actions/ démarches fondamentales au sein des 3 piliers. Environ 4% des établissements de Maine-et-Loire Notablement 50 salariés et + Notablement Production - Industrie - BTP ET TYPOLOGIE DES VOLONTARISTES Les «Volontaristes» sont les établissements qui ont déjà commencé des actions liées à la RSE (dans un, deux ou trois piliers) et qui souhaitent s engager dans cette démarche par conviction. Environ 15% des établissements de Maine-et-Loire Notablement 10 à 49 salariés Notablement Commerce de gros

7 ET TYPOLOGIE DES PRAGMATIQUES-OPPORTUNISTES Les «Pragmatiques-Opportunistes» sont les établissements qui ont déjà commencé des actions liées à la RSE (dans un, deux ou trois piliers) et qui souhaitent s engager dans cette démarche par intérêt, considérant la RSE/Développement Durable comme une opportunité pour y gagner quelque chose (amélioration de l image, gain économique, réduction des coûts, différenciation ). Environ 37% des établissements de Maine-et-Loire - Notablement Commerce / Services aux particuliers ET TYPOLOGIE DES PRAGMATIQUES-CONTRAINTS Les «Pragmatiques-Contraints» sont les établissements qui ont déjà commencé des actions liées à la RSE (dans un, deux ou trois piliers) et qui souhaitent s engager dans cette démarche, bien qu ils la considèrent comme une contrainte (la motivation est ici souvent liée au fait d être en phase avec la réglementation ou le marché). Environ 15% des établissements de Maine-et-Loire - Notablement Production - Industrie BTP ET TYPOLOGIE DES SCEPTIQUES Les «Sceptiques» sont les établissements qui n envisagent pas de s engager dans cette démarche (bien que la plupart réalisent quelques actions de RSE). Environ 29% des établissements de Maine-et-Loire Notablement les 2 à 9 salariés Notablement Services aux entreprises DES BESOINS D ACCOMPAGNEMENT ET PEU DE CONNAISSANCE DES STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA DÉMARCHE RSE Un quart des établissements (hors Sceptiques) ressent le besoin d être accompagné dans sa démarche RSE. La demande est surtout orientée vers des soutiens financiers et/ou avantages fiscaux, et des exemples d actions concrètes d application de la démarche. Par ailleurs, près des trois quarts (hors Sceptiques) ne connaissent spontanément pas d organismes susceptibles de les aider dans la mise en place d une telle démarche. Soutiens financiers et / ou avantages fiscaux Exemples d actions concrètes pour engager la démarche Un conseil terrain pour identifier les priorités d actions Informations par secteur d activité Formations à destination des Managers et / ou du personnel Achat de nouveaux outils de production plus performants BESOINS D ACCOMPAGNEMENT EXPRIMÉS Autres 2 % 3 % 13 % 21 % 34 % 48 % 46 %

8 CONCLUSION Si l importance des enjeux du Développement Durable semble aujourd hui reconnue par une grande majorité des entreprises, sa traduction en actions concrètes ne semble généralisée que pour la sphère environnementale (aidée par les nouvelles réglementations et l optimisation des charges de fonctionnement). Le volet social reste en effet peu développé dans les petites entreprises de moins de 50 salariés (près de 98% des ressortissants CCI), et les actions à caractère économique et les collaborations territoriales restent à renforcer dans l ensemble des entreprises. Face à la démarche RSE, l Observatoire a aussi permis de révéler différentes attitudes et positions des entreprises de Maine-et-Loire : - La part des entreprises véritablement engagées est pour le moment peu élevée (environ 4%) - La proportion de ceux qui ne souhaitent pas s y engager est conséquente (environ 29%) - De nombreuses entreprises ont déjà mis en place quelques actions de type RSE et souhaitent aujourd hui poursuivre soit par conviction, soit par pragmatisme (environ 66%) Enfin, malgré une forte méconnaissance des organismes susceptibles de les accompagner dans la RSE, un quart des entreprises engagées ou souhaitant s engager exprime des besoins d accompagnement. MÉTHODOLOGIE Ce premier Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise a été conduit auprès d un échantillon de 503 ressortissants CCI d au moins 2 salariés, avec une répartition par taille d effectif et grand secteur d activité représentative de celle du département. La collecte des données a été réalisée par téléphone fin juin 2012, au moyen d un questionnaire. ACCOMPAGNEMENT RSE DE LA CCI DE MAINE-ET-LOIRE La CCI de Maine-et-Loire peut vous aider à amorcer et engager votre démarche RSE : Vous êtes une collectivité, la CCI peut vous aider à Co-construire un programme d accompagnement d entreprises sur les différents domaines de la RSE (énergie, eau, déchets, foncier, sécurité, mutualisation, etc ) Mettre en place une charte développement durable sur un territoire Définir les besoins et les ressources locales pour étudier la faisabilité d un équipement collectif Enquêter et évaluer les pratiques environnementales au sein des entreprises d un territoire Contact : Bruno PELERIN tél : Vous êtes une entreprise, la CCI peut vous aider à : Rester informé régulièrement et gratuitement : club Environnement-Sécurité & Développement Durable, club Energie, journée RSE Evaluer et identifier vos priorités d actions sur les thématiques environnementales (énergie, déchets, eau ) et sécurité (document unique ), et plus globalement sur la responsabilité sociétale d entreprise Faire reconnaître vos engagements environnementaux (Imprim vert, Ecolabel, Clé verte, ENVOL, Les Co-mobiles ) Renforcer les compétences de vos collaborateurs en qualité, sécurité, environnement, et sur la RSE Contact : Philippe LOHEZIC tél : Réalisation : Direction Développement des Territoires de la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine-et-Loire Contact : Lorissa BURLOT - La Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire, à travers sa mission de représentation, est la première source d information économique sur les entreprises. Elle produit, diffuse et commercialise : l des bases de données, annuaires l des statistiques économiques l des études et observatoires l de la veille, des revues de presse l des études prospectives Contact :

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire

Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire Maison de l Emploi de Valenciennes Métropole Projet GPECT Filière - juin 2014 Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire 1 Contexte Les PME (Petites et Moyennes Entreprises

Plus en détail

Partenariats collectivité-entreprise dans le cadre de la Responsabilité Sociétale

Partenariats collectivité-entreprise dans le cadre de la Responsabilité Sociétale 1/ Du développement durable à la RSE 2/ Perception de la RSE par les entreprises 3/ Quelles actions locales possibles : exemples et perspectives Marie-Jo HAMARD, Communauté de Communes de Pouancé-Combrée

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! RÉSULTATS 2015 GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE Des Enjeux et des Hommes

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012

La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012 La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012 Sommaire Qu est-ce que le développement durable en entreprise? Pressions s exerçant sur l entreprise Chiffres-clés

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs La «cybersécurité» vue par les collaborateurs Les résultats de l étude Mai 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Réalisée quotidiennement par la CCI de Quimper Cornouaille, la revue de presse a pour objectif de présenter l essentiel de l actualité économique

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines Si vous êtes : une entreprise française, PME ou ETI filiale d aucun grand groupe Conditions de participation Alors vous pouvez concourir dans une

Plus en détail

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management PRINTEMPS DE L INDUSTRIE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management Béatrice Gengembre Nathalie Altet Intitulé de la séquence : Hyris et la démarche de développement durable (Blanchisserie

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA

BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA Présentation annuelle des résultats statistiques obtenus via l outil LE CONSTAT Les TPE / PME s approprient peu à peu les principes du développement durable

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

La formation en alternance recommandée par les TPE-PME

La formation en alternance recommandée par les TPE-PME Votre Conseiller Emploi-Formation, partout en France La formation en alternance recommandée par les TPE-PME Enquête sur l activité, l emploi et l alternance dans les TPE-PME Planète PME - 16 juin 2011

Plus en détail

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Nettoyage du Matériel Roulant

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Nettoyage du Matériel Roulant CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Nettoyage du Matériel Roulant Ce document décrit le niveau d exigence relatif à chacun des critères du système d évaluation appliqué à la

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Rapport audit interne SOFIBUS

Rapport audit interne SOFIBUS Rapport audit interne SOFIBUS Date d audit : 13 mars 14 Auditeur : Jean- François Vallès, Synopter Personnes présentes : Jean- Marc Costes Didier Charvoz Benjamin Cebreiro Cadre de l audit interne L année

Plus en détail

Résultats de l étude de marché

Résultats de l étude de marché Résultats de l étude de marché Résultats présentés le 30 septembre 2008 à l occasion du premier petit déjeuner Epsilon Consulting 1. Description du contexte : L Hygiène, la Sécurité et l Environnement

Plus en détail

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma Enquête ACHATS Santé Factea Healthcare et Pragma Présentation de l enquête ACHATS Santé Le Baromètre ACHATS Santé offre une synthèse annuelle permettant d'évaluer le niveau de confiance et le niveau d'engagement

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Web-conférence 12 Mai 2011 Sommaire Les enjeux de l évaluation Le processus d évaluation Les livrables

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant»

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Avril 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com SOMMAIRE 1. RAPPEL DE L OBJECTIF

Plus en détail

"Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable"

Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable Enquête juin-juillet 2009 : "Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable" Échantillon : 152 professionnels impliqués dans la gestion, l organisation et les décisions

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE LE CONTEXTE L Agence du patrimoine immatériel de l État (APIE) promeut depuis sa création en 2007 une meilleure prise en compte du patrimoine

Plus en détail

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable Plan Amplitude 2015 : Etre la référence mondiale des grands vins

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux?

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Hôtel de Ville Salle des conférences 60 Bd Carnot 78110 Le Vésinet 1 Responsabilité Sociétale de l Entreprise Panorama du sujet : Effet de mode? Enjeux

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Les enquêtes de «satisfaction» collaborateurs

Les enquêtes de «satisfaction» collaborateurs Benchmark des pratiques RH Les enquêtes de «satisfaction» collaborateurs dans les entreprises romandes Résultats d une enquête conduite auprès de 207 entreprises en Suisse romande Février 2015 Edition

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

«La Génération Y face à l Entreprise»

«La Génération Y face à l Entreprise» «La Génération Y face à l Entreprise» Résultats Octobre 2010 15, Place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie Étude réalisée auprès d un

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 SOMMAIRE EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

3 ème édition depuis 2009 Petit-déjeuner conférence

3 ème édition depuis 2009 Petit-déjeuner conférence 3 ème édition depuis 2009 Petit-déjeuner conférence Etude ANDRH Inergie pour Liaisons Sociales magazine Attentes et pratiques des professionnels de la fonction RH en matière de formation RH Vendredi 17

Plus en détail

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020 N de l opération 213 Développement de l accompagnement en matière de stratégie d entreprise et de l approche globale des systèmes d exploitations au service de la multiperformance Chef de projet Joel LORILLOU

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Entreprises de La filière numérique

Entreprises de La filière numérique Observatoire économique Entreprises de La filière numérique Bilan 2013 et anticipations 2014 L Espace Économie Emploi du Bergeracois a pour mission de développer des actions en faveur de l économie et

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS cordiste.mov - MÉTIERS DE LA COUVERTURE - DECEMBRE 2012 1. L emploi 1 241 couvreurs en 2010 soit 5% des salariés de la production du BTP

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Territoire de Thourotte (60) 2014 Depuis 2013, la Mutuelle Familiale en partenariat avec l IRBMS sensibilise ses adhérents à la consommation

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès ACTIONS GLOBALES Implication dans une démarche de DD et de RSE Doctorante responsable de projet RSE Démarche de Certification ISO 26000 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 sommaire EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Plan d action commercial

Plan d action commercial 3 Plan d action commercial Le plan d action commercial regroupe l ensemble des actions commerciales et marketing à entreprendre sur une période donnée pour atteindre les objectifs commerciaux de l entreprise.

Plus en détail

BAROMETRE RSE PACA. Résultats publiés en février 2015

BAROMETRE RSE PACA. Résultats publiés en février 2015 Où en sont les PME de Paca en matière de RSE? Réponses dans le dispositif régional d autoévaluation de la performance durable (économique, environnementale, sociale/sociétale) Résultats publiés en février

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

Enquête éco-construction. Bilan et résultats

Enquête éco-construction. Bilan et résultats Enquête éco-construction Bilan et résultats Introduction Lancée sur l ensemble de la région Rhône-Alpes en juin 29 par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat de Rhône-Alpes et en partenariat

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés :

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : PRESENTATION DE L ORGANISME D ACCUEIL Ressourcer le monde Clients : Collectivités/ Industriels/ Secteur Tertiaire

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact :

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact : CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR - Mars 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Présentation des résultats Note méthodologique

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail